Vous êtes sur la page 1sur 17

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université Saad Dahleb de BLIDA


Département de Mécanique
Master 1
OPTION : Construction Mécanique
Module : Moteur à Combustion Interne

Mini Projet sur le moteur à essence

Réalisé par : rassim riadh benallel


Encadré par Mr. Merzoug

2018/2019
sommaire
- Introduction

- Le moteur essence

1- Description

2- LES PRINCIPAUX ELEMENTS DU MOTEUR.

3- Principe de Fonctionnement

3-a le cycle de fonctionnement : 1ere phase: admission

3-b: 2eme phase: compression

3-c:3eme phase: combustion détente

3-d:4eme phase:echapement

4/Choix du moteur

4.1. PRESENTATION MOTEUR EP6DT

4.2. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

4.2.a. Courbe de puissance et de couple

4.2.b. Identification moteur

5/ Le rendement d’un moteur à essence

conclusion
Introduction
Les moteurs à combustion interne transforment l’énergie chimique emmagasinée
dans un carburant en énergie mécanique grâce à l’expansion des gaz durant la
combustion. Ils
sont principalement utilisés pour la propulsion des véhicules de transport: avions
, automobiles ,motos, camions et bateaux.

Le terme « interne » exprime le fait que la combustion ait lieu à l’intérieur du


moteur et que le mélange air-carburant et les produits de la combustion sont les
fluides de travail. Le transfert de travail a lieu entre ces gaz et les composants
mécaniques du moteur (piston, cylindre).Les moteurs « alternatifs » se
différentient des moteurs « continus » par le caractère non continu et cyclique de
la combustion. Le terme « alternatif » permet de faire la distinction avec les
turbomachines qui sont, elles aussi, des moteurs à combustion interne.

Le caractère alternatif de la combustion est important car il engendre une


moindre sollicitation thermique des pièces par rapport à celles des
turbomachines, en effet elles ne sont exposées aux gaz chauds que pendant le
temps moteur. C’est ce qui explique le rendement supérieur des moteurs
alternatifs par rapport aux turbomachines, car la température de leur source
chaude peut être plus élevée. La conversion de chaleur en travail est donc plus
efficace. Par contre la puissance n’étant pas produite de façon continue ; leur
puissance spécifique est plus faible. On utilise donc les turbomachines là ou le
rapport puissance/poids doit être élevé (aviation) et les moteurs alternatifs là ou
le rendement est important .Les noms donnés aux différents moteurs désignent
souvent la source d’énergie utilisée:

• Moteur à essence,

• Moteur à vapeur, ou machine à vapeur,

• Moteur à gaz,

• Moteur électrique
Étienne Lenoir fabrique le premier moteur à combustible interne, ou moteur à
explosion, exploitant le principe de combustible alimenté par une source d'énergie. ©
bukk, CC BY-SA 3.0, Wikimédia Commons
Le Moteur à Essence :

1/ Description :
Un moteur à allumage commandé (appelé aussi moteur à essence) est une
famille de moteur à explosion, pouvant être à deux temps, à quatre
temps ou Wankel.

Dans ce type de moteur, contrairement au moteur Diesel, le mélange


combustible ne s'enflamme pas spontanément, mais sous l'action d'une
étincelle générée par la bougie.

Le moteur à allumage commandé est équipé d'un dispositif complet


d'allumage, composé de :

• Une bougie, qui fait des étincelles

• Une bobine, qui permet de générer une haute tension, indispensable à la


création de l'étincelle

• Un dispositif de commande de l'allumage (rupteur ou dispositif électronique).

Il est extrement répondu pour déplacer des véhicules de toutes sortes et de


toutes tailles, dans les airs, dans l'eau ou sur terre. Il sert aussi pour les outils
mécaniques et pour fournir une énergie à des installations fixes.

Les performances d'un moteur à l'allumage commandé concernant la puissance,


la consommation et la pollution sont influencées de manière déterminante par le
processus de combustion, pour lequel la formation du mélange combustible-air
est un élément primordial. Le moteur à allumage commandé et à injection directe
est l'une des conceptions les plus prometteuses dans le domaine des moteurs à
combustion interne. En effet ce type de moteur permet de réduire la
consommation de carburant et d'augmenter la performance tout en maintenant
un taux faible d'émissions polluantes. Contrairement à l'injection d'essence dite
indirecte ou le spray peut s'évaporer sur la soupape chaude d'admission, la
méthode d'injection directe injecte et dose le carburant directement dans la
chambre de combustion. Dans le cas d'une injection directe, le contrôle du
processus de mélange est délicat puisque ce système doit avoir le potentiel de
créer et produire un spray de carburant composé de très fines gouttes, afin
d'homogénéiser la concentration de carburant dans la chambre de combustion.
2/ LES PRINCIPAUX ELEMENTS DU MOTEUR.

Avant d’aborder le principe de fonctionnement du moteur à combustion


interne, il est important de connaître les principaux éléments du moteur.
Compléter le schéma ci-dessous

'u

n les principaux éléments de moteurs

*Pour permettre le déroulement des 4 temps du cycle, il faut commander


l'ouverture et la fermeture des soupapes.

C’est la fonction du système de distribution

*Pour diminuer les frottements et éviter le grippage, il faut graisser les pièces
en mouvement. C’est la fonction du système de lubrification

*Pour assurer la tenue des pièces du moteur, il est nécessaire d'évacuer une
partie de la chaleur dégagée lors de la combustion. C’est la fonction du système
de refroidissement Pour amener l'air et l'essence au moteur, un certain
nombre d'éléments sont nécessaires. C’est la fonction du système
d’alimentation

m 3/ Principe de Fonctionnement :
Les moteurs à essence employés aujourd'hui utilisent le cycle à 4 temps:

les 4 temps du cycle de fonctionnement du moteur


3-a:

3-b:
3-c:

3-d:
4/Choix du moteur :

4.1. PRESENTATION MOTEUR EP6DT:


Le premier moteur issu de la collaboration PSA BMW est le moteur EP6DT
(1598 cm3). Ce partenariat prévoit le développement d’une nouvelle famille de
moteurs essence, de petite cylindrée (1350 cm3 et 1598cm3) et de faible
consommation .

moteur EP6DT

Un des objectifs de lancement de cette nouvelle gamme de moteurs essence est


de réduire les consommations et donc les émissions de CO2 à environ 140 g/km.
Ces moteurs combinent les meilleures technologies disponibles pour les moteurs
essence actuellement (injection directe essence, suralimentation, distribution
variable…).

Le moteur est fabriqué à la Française de Mécanique à Douvrin dans le Nord de


la France.

4.2. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES :


Remarque :

Masse du bloc moteur EP6DT 130 Kg.

Le cylindre n°1 se trouvé coté volant moteur.

4.2.a.Courbe de puissance et de couple:

graph montre le régime moteur (tr/min) par la puissance en (kw)

On remarque que le couple maximum est atteint dès 1400 tr/min et constant
jusqu’à environ 3500 tr/min (notamment grâce au turbocompresseur twin-
scroll)

4.2.b. Identification moteur:


L’identification est gravée sur la face avant du carter-chapeaux.

le repère du numéro d’ordre de fabrication et Le repère organe

Remarque :

Le gravage reprend :
- Le numéro d’ordre de fabrication (0000631).
- Le repère organe (10FHAA).
- Le constructeur (PSA).
- Le type réglementaire (5FX)

 5/ Le rendement d’un moteur à essence :

Le rendement d’un moteur à explosion (à essence) est le ratio de la puissance


mécanique restituée par rapport à la puissance thermique fournie par le
carburant. Ce rendement est toujours majoré par le rendement de Carnot, et
ce dernier varie avec l'écart de température.

Le rendement maximal pour les moteurs automobiles modernes est de 35 %


environ pour les moteurs à allumage et de 45 % pour les moteurs Diesel. Les
plus gros moteurs industriels dépassent 50 %. [...]

Dans le cas d'un moteur automobile qui fonctionne rarement à forte charge et
de manière toujours transitoire, le rendement réel pratique est beaucoup plus
faible. Pour rouler à vitesse stabilisée à 120 km/h, la majorité des voitures n'a
guère besoin de plus de 20 kW alors que les moteurs peuvent souvent en
fournir trois à huit fois plus, ce qui conduit à un rendement pratique très
dégradé.

Du fait des pertes complémentaires liées à la transmission, aux périodes


d'arrêt moteur au ralenti, le rendement réel pratique d'une voiture ne dépasse
guère 12 %.
Conclusion :
Un véhicule à essence subira une décote plus importante. Encore une fois, sa
cote dite Argus étant la plus basse, il pourra faire le bonheur des petits budgets
et surtout des « petits rouleurs ».

Agrément de conduite du moteur essence : Côté conduite, le moteur à


essence peut se prévaloir de certaines qualités intéressantes, à commencer par
une sonorité relativement faible et agréable, particulièrement en 6 cylindres.
La combustion de l'essence est également plus douce que celle du diesel, sans
atteindre le niveau du GPL ou du GNV. Ensuite, il est capable de régimes élevés,
ce qui reste un avantage lors d'un dépassement par exemple. Les moteurs à
essence bénéficient enfin d'une grande docilité de réponse à l'accélérateur et
d'une souplesse évidente, faute d'un véritable brio

Le moteur à essence idéal pour les petits trajets : Économiquement réduit à


de petits véhicules et aux faibles kilométrages annuels, le moteur essence sera
préféré par tous ceux qui n'utilisent pas trop fréquemment de
véhicule personnel :

 les citadins intra-muros ;


 les personnes âgées ;
 les personnes à très petit pouvoir d'achat attirées par le faible
investissement initial.

Le moteur à essence et l'aspect environnemental : Contrairement aux idées


reçues, les trajets urbains seront très polluants en monoxyde de carbone (CO)
et imbrûlés cancérigènes (HC) avec ce type de moteurs, certes peu émissifs
côté particules fines (PM). Il faut savoir d'ailleurs qu'une injection directe
d'essence sera plus polluante qu'un diesel au niveau du CO et des PM. En effet,
contrairement aux filtres à particules (FAP), son pot catalytique a besoin d'une
température élevée pour être efficace et la consommation moyenne sera
fatalement plus forte dans ces conditions de roulage à très faible vitesse.

Fiabilité du moteur essence : Avec un entretien régulier, à commencer par les


filtres et les vidanges, un moteur à essence pourra facilement atteindre et
dépasser les 200 000 km. Pour autant, il ne sera pas exempt de problèmes
électroniques divers ou de pannes et son kilométrage maximal restera le plus
souvent inférieur à celui de son concurrent. Si ce dernier est devenu de plus en
plus fragile surtout depuis les normes de dépollution, le moteur à essence va
suivre cette tendance pour les mêmes raisons avec les futures sévérisations.
Références bibliographique :

1/https://fr.scribd.com/document/362274944/Chapitre-1-Moteur-a-combustion-interne-pdf

2/BPT_sciences-Industrielles-B_2008_TSI.pdf

3/file:///C:/Users/computer/Downloads/Documents/presentation_ep6.pdf

4/http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/Rendement%20d'un%20moteur%20%C3%A0%20explos
i on/fr-fr/

5/Wikipiédia