Vous êtes sur la page 1sur 16

š›

10 e CHAPITRE

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

1

Voici l’aspect de la Thérapie Divine, combats et croissance spirituelle à travers la croix.

Par la Parole de Dieu, L’Esprit Saint renouvelle notre intelligence. C’est cette Thérapie qui transforme notre intelligence et nos pensées, lorsque Christ devient le Centre de nos vies, notre seule source de référence, de modèle, de repaire et de positionnement.

Voici l’aspect de la Thérapie Divine, combats et croissance spirituelle à travers la croix.

Par la Parole de Dieu, L’Esprit Saint renouvelle notre intelligence. C’est cette Thérapie qui transforme notre intelligence et nos pensées, lorsque Christ devient le Centre de nos vies, notre seule source de référence, de modèle, de repaire et de positionnement.

™ Romains 12:1 « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable ». v.2 « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

« Par les compassions de Dieu » :

1 - offrir son corps en sacrifice vivant,

2 - dans la sainteté agréable à Dieu,

3 - voici le vrai culte raisonnable,

4 - ne pas vivre conforme à ce siècle,

5 - se laisser transformer,

6 - par le renouvellement de l’intelligence,

7 - afin de pouvoir discerner la volonté de Dieu.

Lorsque notre pensée est transformée par le renouvellement de l’intelligence, cela nous fait progresser dans notre manière de penser par un état d’esprit nouveau qui renouvelle nos attitudes, nos sentiments, nos comportements, puis nos ministères et nos services.

La chute de nos premiers parents a engendré le péché, au point que pour être transformé l’être humain a besoin d’être en contact étroit avec son Grand Thérapeute, Dieu Lui-même, en Jésus-Christ.

L’être humain, l’enfant de Dieu, a besoin des instructions de son Père, par la communion avec l’Esprit et la Parole de Dieu.

Il y a en nous, croyants, beaucoup de faux raisonnements, de déviations morales et spirituelles, qui ont besoin de transformation.

Notre intelligence et nos pensées ont un urgent besoin d’être reprises, censurées, encouragées à être orientées vers la pensée Divine.

2

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

À plusieurs niveaux notre esprit et notre âme ont subi des déviations spirituelles et nous en subissons les conséquences dans nos orientations, nos choix, nos valeurs, nos repaires, nos émotions et, enfin, de notre santé spirituelle, psychologique, psychique et physique.

L’idée centrale est de nous positionner sur la pensée de Christ afin de Lui être soumis et obéissants ; de vivre au quotidien dans le présent et d’être heureux, joyeux et en paix.

C’est d’arriver à saisir Christ afin qu’Il règne sur notre vie, car nous devons lâcher prise sur le contrôle que nous essayons constam- ment d’exercer sur elle.

La pure dépendance à soi-même, la peur, l’inquiétude et l’insécurité nous donnent l’illusion d’avoir le pouvoir de nous protéger nous-mêmes, dans notre âme et dans notre esprit, pour ne pas être soumis à la chair qui ouvre des portes au malin en lui donnant un droit d’accès légal dans notre vie.

Offrir son corps en sacrifice vivant :

™ Romains 12:1 : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. » :

1 - à offrir vos corps ;

2 - comme un sacrifice vivant ;

3 - saint, agréable à Dieu ;

4 - ce qui sera de votre part ;

5 - un culte raisonnable.

Avant d’être « transformés par le renouvellement de l’intelligence » il y a des critères à remplir ; ces cinq critères mentionnés ci-haut sont la manifestation d’une totale consécration.

Ainsi, pour être apte à servir Dieu il y a des critères à respecter, car notre Dieu, le Roi de l’univers entier, désire, dans Sa volonté, que nous Le servions, mais surtout pas avec une mauvaise motivation de départ.

Autrement dit, Dieu ne veut pas que nous rations ce qui doit être la seule motivation qui vient de Lui, et non de notre chair. Ainsi, motivés par son Esprit « par les compassions de Dieu », nous avons ce qu’il faut pour faire un départ acceptable par Lui.

Cette motivation divine nous pousse « à offrir nos corps comme un sacrifice vivant ».

Autrement dit, s’offrir d’abord en « sacrifice vivant », être prêts à payer le prix qu’exige un sacrifice, c’est-à-dire nous-mêmes, notre temps, nos dons, nos talents, notre argent, à nous offrir nous-mêmes dans le plateau de l’offrande.

Encore faut-il être acceptables et présentables aux yeux de Celui qui sait tout, voit tout et est partout à la fois, c’est-à-dire :

1 - saint,

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

3

Cela n’est pas une option parmi tant d’autres, non, c’est la manière précieusement choisie pour que nous soyons dignes de Lui.

Ainsi nous devrions déjà, avant de servir, être préparés en marchant de progrès en progrès vers la sanctification, seule manière acceptable par Dieu, afin de Le servir à Sa façon à Lui, déjà préparée par Lui, pour que nous la pratiquions.

Nous devons servir Dieu de la façon qu’Il désire que nous Le servions.

C’est le genre de culte qui est raisonnable aux yeux de Dieu, le seul culte acceptable à Ses yeux.

Ne nous imaginons pas que Dieu acceptera d’être servi d’une manière indigne, selon notre volonté charnelle et selon nos propres motivations ou efforts en rapport avec la chair.

™ Verset 2 : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » :

1 - ne vous conformez pas,

2 - au siècle présent,

3 - mais soyez transformés,

4 - par le renouvellement de l’intelligence,

5 - afin que vous discerniez,

6 - la volonté de Dieu,

7 - ce qui est bon, agréable et parfait.

Pour pouvoir être ouvert à la volonté de Dieu il faut logiquement fermer l’accès à notre propre volonté, ce qui demande « ne vous conformez pas », parce que se conformer au siècle présent c’est l’effet de notre propre volonté, ce qui met un obstacle à l’accom- plissement de la volonté divine.

Donc ce qui nuit à notre transformation spirituelle, c’est le conformisme à la façon de faire, à la pensée et à la volonté de ce siècle présent.

Nous remarquons que Paul parle du « siècle présent », car pour chaque génération il y aura effectivement un « siècle présent ». Paul s’adresse en fait à chaque génération, selon le siècle présent qui l’influence et auquel il y a danger, pour le chrétien, de se conformer.

Ce qui, selon l’apôtre Paul, inspiré par l’Esprit Saint, est l’obstacle majeur identifié directement par Dieu pour empêcher de réaliser Son dessein dans nos vies.

Le but c’est d’empêcher tout obstacle à la Volonté de Dieu qui assombrirait notre discernement spirituel.

Par la suite, obéissant à Dieu, nous aurons certainement l’ouverture d’esprit pour Le laisser enfin nous transformer.

Voilà « quelle est la Volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait ».

4

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

Qu’est-ce que le siècle présent ?

™ 2 Timothée 3:1 : « Sache bien que dans la période finale de l’histoire, les temps seront difficiles. 2 Les hommes seront égoïstes, avides d’argent, vantards et prétentieux. Ils parleront de Dieu d’une manière injurieuse et n’auront pas d’égards pour leurs parents. Ils seront ingrats, dépourvus de respect pour ce qui est sacré, 3 sans cœur, sans pitié, calomniateurs, incapables de se maîtriser, cruels, ennemis du bien ; 4 emportés par leurs passions et enflés d’orgueil, ils seront prêts à toutes les trahisons. Ils aimeront le plaisir plutôt que Dieu. 5 Certes, ils resteront attachés aux pratiques extérieures de la religion, mais, en réalité, ils ne voudront rien savoir de ce qui en fait la force. Détourne-toi de ces gens-là ! »

Dans le siècle présent, nous avons malheureusement progressé dans cette direction malsaine, nos désobéissances se sont multi- pliées au point d’arriver pratiquement à l’apostasie.

™

Verset 6 : « Certains d’entre eux s’introduisent dans les familles pour envoûter les femmes instables, au passé chargé, et entraîné par toutes sortes de désirs. 7 Elles veulent toujours en savoir plus, mais ne sont jamais capables de parvenir à une pleine connaissance de la Vérité ».

™

Verset 8 : « De même qu’autrefois Jannès et Jambrès s’opposèrent à Moïse, de même ces hommes-là s’opposent à la Vérité. Ils ont l’intelligence faussée et sont disqualifiés en ce qui concerne la Foi. 9 Mais leur succès sera de courte durée, car leur folie éclatera aux yeux de tous, comme ce fut le cas jadis pour ces deux imposteurs. »

Depuis :

1 - l’égoïsme,

2 - l’individualisme,

3 - le nouvel âge,

4 - l’humanisme,

5 - la fausse doctrine,

6 - les sectes et

7 - l’orgueil n’ont pas cessé d’empirer.

J’aimerais dire qu’il y a encore des personnes, même non chrétien, qui font de bonnes œuvres, mais d’une façon humaniste et non en tant que chrétiens.

D’autres pensent qu’en menant une bonne vie et en faisant de bonnes œuvres ils « gagneront leur ciel – leur salut ». Ils n’ont pas compris que Jésus a déjà payé le prix fort pour racheter tous les péchés du monde, que ce n’est pas par leurs propres moyens qu’ils obtiendront leur salut.

Jésus est venu Lui-même accomplir cette mission, impossible à accomplir par chacun de nous, car Lui seul possédait la sainteté parfaite exigée par Dieu pour payer notre salut. Jean 3:16.

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

L’ASPECT THÉRAPIE DIVINE

5

Notre système de croyances a une grande influence sur notre façon de penser, sur notre façon de percevoir la vie en général ; cela atteint notre âme, nos émotions, notre physionomie. Cela touche aussi notre santé mentale, psychique, psychologique. Fina- lement, cela peut progresser jusqu’à atteindre notre santé physique.

L’être humain est un tout interrelié et il peut être influencé par l’une des parties du tout.

La croyance dirige notre façon de penser et nos émotions et atteint notre physionomie, puis agit sur notre physique. Le contraire peut aussi se produire.

Par exemple : quelqu’un se brûle un doigt, sa physionomie démontre un visage crispé, son physique ressent la douleur et sa pensée enregistre que désormais il devra faire plus attention ; il peut ressentir une émotion de peur ou de colère, ou les deux en même temps.

Notre système de croyances est très puissant, car au niveau médical il a été démontré scientifiquement qu’un placebo (pilule de sucre) peut, chez certaines personnes, avoir le même effet qu’un médicament quelconque.

™ Proverbes 23:7 : « Car il est comme les pensées de son âme. »

L’insensé est exactement comme il pense et le juste est aussi le reflet de comment il pense. Le juste est la lumière du monde, le mauvais reflète les ténèbres.

Par exemple : la physionomie de quelqu’un qui pratique le satanisme, ses yeux particulièrement, inspire l’effroi et le désir de s’éloigner de cette personne.

Nos récepteurs naturels et spirituels identifient, lorsque cela est flagrant, si quelqu’un ou quelque chose représente soit un danger, soit quelque chose de bien pour nous.

Nous avons des récepteurs : intérieurs et extérieurs.

Les récepteurs intérieurs sont :

1 - la pensée,

2 - l’intelligence,

3 - le discernement,

4 - la conscience,

5 - l’âme, ou l’émotion,

6

Les récepteurs extérieurs sont :

1 - les yeux,

2 - les oreilles,

3 - l’odorat,

4 - le toucher,

5 - le goûter.

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

Tout cela pour dire que l’être humain a été créé par Dieu. En plus de son esprit créateur, il a toutes les dispositions nécessaires pour bien ou mal fonctionner, selon sa capacité d’interpréter tout ce qu’il reçoit. Libre à lui de faire les bons choix.

Lorsque la capacité spirituelle, intellectuelle et cognitive interprète avec justesse les données qu’elle reçoit, la vision est juste, mais dans le cas contraire elle est erronée.

Lorsque ses croyances sont justes, l’être humain se sert correctement de ses facultés, de ses talents, de tout son potentiel spirituel. Il en recevra les bénéfices. Mais s’il s’en sert injustement il en subira les conséquences.

Dieu nous a créés libre de pouvoir choisir entre le bien et le mal, mais lorsque le péché est entré dans le monde les zones grises se sont installées chez le croyant, et davantage chez l’incroyant qui, sans Dieu, est déjà perdu.

Satan profite de l’occasion et se plaît à jouer avec la chair pour assombrir davantage ces zones grises.

Ainsi, sans Dieu, même en tant que croyant, nous sommes dans une impasse spirituelle.

S’il vit encore par la chair, le croyant ne peut voir la lumière qui est en tout temps à sa disposition.

Dieu nous demande de vivre par la Foi, c’est-à-dire selon la sagesse de la pensée Divine, la meilleure Thérapie au monde au niveau du système de croyances, en plus des autres avantages que cela procure : profiter des bénéfices que procure la vie spiri- tuelle tout en ayant l’assurance de la vie éternelle.

Le psalmiste au Psaume 49:4 : « Ma bouche va faire entendre des paroles sages, et mon cœur a des pensées pleines de sens. »

™ Psaumes 92:6 : « Que Tes œuvres sont grandes, Ô Éternel ! Que Tes pensées sont profondes. 7 L’homme stupide n’y connaît rien, et l’insensé n’y prend point garde. »

™ Ésaïe 55:6 : « Cherchez l’Éternel pendant qu’Il se trouve ; invoquez-Le, tandis qu’Il est près ». 7 Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées ; qu’il retourne à l’Éternel, Qui aura pitié de lui, à notre Dieu Qui ne se lasse pas de pardonner. 8 , Car Mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas Mes voies, dit l’Éternel. »

™ Verset 9 : « Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant Mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et Mes pensées au-dessus de vos pensées. »

Voilà où se situent réellement nos problématiques, voilà aussi pourquoi seul Dieu peut exercer une thérapie Divine parfaite.

Nous avons besoin de la pensée Divine pour faire un travail spirituel et obtenir la victoire promise.

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

7

La pensée de Dieu peut nous faire progresser comme il est inimaginable de pouvoir le concevoir dans nos pensées tellement imparfaites, tellement corrompues et déviées par le péché.

La thérapie selon le monde est très limitée et ne peut rencontrer les standards Divins. La thérapie selon le monde est basée sur la pensée du monde, mais la Thérapie selon Dieu est basée sur la Parole, la Volonté et l’Esprit de Dieu. Qui oserait même penser pouvoir se comparer à Dieu ?

Ceci étant clarifié, nous pourrons continuer à regarder comment Dieu peut nous aider au niveau spirituel.

La vie spirituelle est avant tout un état d’être et un état d’esprit très différents de ceux du monde.

Étant donné que le péché a inversé notre façon de penser, l’apôtre Paul dit dans 2 Corinthiens 10:5 : « Nous renversons les rai- sonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. »

Il y a eu inversion par le péché. Nous allons commencer à réfléchir sur l’endurcissement.

La Thérapie Divine est « Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ ».

™ Éphésiens 4:17 : « Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur : Vous ne devez plus marcher comme les païens qui marchent selon la vanité de leurs pensées. 18 Ils ont l’intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la Vie de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’endurcissement de leur cœur. 19 Ayant perdu tout sens moral, ils se sont livrés à l’inconduite pour se jeter avec frénésie dans toutes sortes de vices. »

Nous voyons ici deux causes principales :

Deux causes :

1

- à cause de l’ignorance qui est en eux,

2

- à cause de l’endurcissement de leur cœur.

Les effets sont :

Trois effets :

1

- la vanité de leurs pensées,

2

- ils ont l’intelligence obscurcie,

3

- ils sont étrangers à la Vie de Dieu.

Afin de contrer les trois effets mentionnés ci-dessus, si nous voulons renverser les faux raisonnements il nous faut travailler sur les deux causes identifiées.

Nous allons pallier l’ignorance par l’enseignement de la Parole de Dieu. 2 Timothée 3:16 — Hébreux 4:12-13.

Grâce aux causes identifiées, en suivant les enseignements de la Parole de Dieu nous pouvons être assurés de renverser « les raisonnements et toute hauteur qui s’élèvent contre la connaissance de Dieu », de ceux qui s’opposent à l’Évangile. Nous devons rejoindre : 1) Les faux docteurs. 2) Les croyants, pour pouvoir faire un double renversement. 1 Corinthiens 9:20.

8

™

™

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

Verset 19 : « Car, bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre. »

Verset 20 : « Avec les Juifs, j’ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs ; avec ceux qui sont sous la Loi, comme sous la Loi (quoique je ne sois pas moi-même sous la Loi), afin de gagner ceux qui sont sous la Loi ; 21 avec ceux qui sont sans Loi, comme sans Loi (quoique je ne sois point sans la Loi de Dieu, étant sous la Loi de Christ) afin de gagner ceux qui sont sans Loi. 22 J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver quelques-uns. 23 Je fais tout à cause de l’Évangile afin d’y avoir part. »

On voit ici deux stratégies :

1

- je me suis rendu le serviteur de tous,

2

- je me suis fait tout à tous.

Et deux buts :

1

- afin d’en sauver quelques-uns,

2

- afin d’y avoir part.

Paul a utilisé deux stratégies. Il visait deux buts principaux dans la façon de s’y prendre avec les incroyants. Il ne les lâchait pas tant qu’il n’était pas arrivé à pouvoir dire « nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ ».

Service et identification, afin de gagner les incroyants à Christ et avoir part à l’Évangile. Voilà, selon l’apôtre Paul, ce qui doit nous motiver en tant que chrétiens.

Par contre, l’apôtre Paul est conscient qu’il ne doit pas emmener les nouveaux croyants au salut uniquement. Il désire accomplir sa mission correctement, pleinement, en faisant d’eux des disciples.

La vision de l’apôtre Paul n’était pas limitée. Le Seigneur l’a appelé à visiter les églises afin d’y établir des anciens expérimentés dans la foi et dans la pratique de l’Évangile. Le Seigneur L’a aussi inspiré à écrire plusieurs épîtres pour aider les dirigeants des églises à former les chrétiens afin qu’ils deviennent des disciples matures et accomplis en Christ.

À son époque il y avait beaucoup de personnes qui se convertissaient, et cela demandait qu’il y ait des serviteurs matures pour les accueillir et en faire des disciples.

Dans 2 Corinthiens 10:1-33, l’apôtre Paul combat de faux apôtres qui cherchaient à s’imposer à l’église. Il revendique l’autorité qui lui a été donnée par le Seigneur. Voir 1 Corinthiens 11:7-15 pour un aperçu.

™ 2 Cor. 10 : 5 : « Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ ».

Paul vivait de l’adversité en rapport avec les faux apôtres et voulait renverser leurs raisonnements et leur hauteur parce qu’ils se prétendaient apôtres.

Paul combattait les faux apôtres et voulait :

1 - renverser leurs faux raisonnements,

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

Paul voulait faire un double renversement :

1 - chez les faux apôtres,

9

2 - chez les Corinthiens, en leur démontrant que les faux apôtres essayaient de leur inculquer une fausse doctrine.

Si Paul a utilisé cette méthode Divine pour combattre l’erreur, en s’y opposant, en même temps il voulait apporter une correction à l’église de Corinthe pour la repositionner dans la Vérité du seul et vrai Évangile.

Je trouve cette méthode excellente puisqu’elle a été inspirée par Dieu chez l’apôtre Paul.

Si cette méthode a pu à la fois repousser les faux docteurs et corriger les Corinthiens, elle pourrait aussi être utile à l’église d’au- jourd’hui, pour les mêmes raisons, mais aussi pour corriger les croyants.

™ 2 Corinthiens 10:3 : « Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair 4 , car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. »

Donc l’Esprit et la Parole de Dieu avec la prière efficace (Ép 6:17-18) étaient les armes principales de l’apôtre Paul.

Aujourd’hui les mêmes armes sont nécessaires dans le combat contre les pires ennemis : le diable, le monde et notre chair, et aussi pour contrer les faux docteurs et les fausses doctrines.

Il est clair que Paul parle d’Éphésiens 6 : 10-20 lorsqu’il dit :

™ 4a : « Car les armes avec lesquelles nous combattons. » Donc les armes, peu importe l’adversité que nous rencontrons comme chrétiens, sont toujours aussi utiles, spécialement aujourd’hui où il y a multitude de religions et de sectes.

Les armes ne changent pas, elles sont toujours les mêmes et sont toujours aussi efficaces aujourd’hui.

Si les chrétiens convertis à Dieu, par Jésus-Christ, ont des problèmes au niveau des croyances, comme c’est souvent le cas au- jourd’hui, ils peuvent en tout temps utiliser ces mêmes armes.

Nous avons tous, à quelque niveau que ce soit, des forteresses, c’est-à-dire des raisonnements ancrés depuis des années que nous devons travailler si nous désirons que des changements se produisent dans nos vies.

Malheureusement, nous devons nous rendre à l’évidence que la majorité des humains a pour but de posséder toujours plus, plutôt que de chercher à être plus.

J’aimerais proposer 14 moyens pour parvenir à notre transformation :

1 - la prière, vivre par l’Esprit,

2 - la lecture de la Parole,

3 - la méditation et l’étude de la Parole,

10

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

5 - vivre selon les principes et les promesses de la Parole,

6 - savoir bien utiliser les armes de Dieu pour le combat spirituel,

7 - la reconnaissance, la louange et l’adoration en esprit et en vérité,

8 - se livrer soi-même à Dieu, pratiquer ce genre de culte,

9 - savoir attendre le temps de Dieu,

10 - l’abandon total et la consécration entière à Dieu,

11 - vivre le moment présent « À chaque jour suffit sa peine »,

12 - vivre par Lui et pour Lui dans l’attente de Son retour, persévérant dans le combat et dans l’attente de la déli- vrance finale,

13 - évangéliser,

14 - faire des disciples.

™ 2 Pierre 1:3 : « Par Sa puissance, en effet, Dieu nous a donné tout ce qu’il faut pour vivre dans l’attachement au Seigneur, en nous faisant connaître Celui qui nous a appelés par la manifestation de Sa propre Gloire et l’intervention de Sa force. 4 Ainsi, nous béné- ficions des dons les plus précieux et les plus grands que Dieu nous avait promis. Il a voulu, par ces dons, vous faire participer à la nature Divine, vous qui avez fui la corruption que les mauvais désirs font régner dans ce monde. 5 Pour cette raison même, faites tous vos efforts pour ajouter à votre Foi la force de caractère, à la force de caractère la connaissance, 6 à la connaissance la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi l’endurance dans l’épreuve, à l’endurance l’attachement à Dieu, 7 à cet attachement l’affection fraternelle, et à l’affection fraternelle l’amour. »

™ Verset 8 : « Car si vous possédez ces qualités, et si elles grandissent sans cesse en vous, elles vous rendront actifs et vous permettront de connaître toujours mieux notre Seigneur Jésus-Christ. 9 , Car celui à qui elles font défaut est comme un aveugle, il ne voit pas clair. Il a oublié qu’il a été purifié de ses péchés d’autrefois. »

™ Verset 10 : « C’est pourquoi, frères, puisque Dieu vous a appelés et choisis, redoublez d’efforts pour éprouver dans toute leur force les effets de cet appel et de ce choix : car si vous agissez ainsi, vous ne tomberez jamais. 11 Ainsi vous seront grandes ouvertes les portes du Royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. »

™ Verset 12 : « Voilà pourquoi je ne cesserai de vous rappeler ces choses, bien que vous les sachiez déjà et que vous soyez fermement attachés à la Vérité qui vous a été présentée. »

Pour voir clair dans nos vies, il est important que nous soyons repentants et que nous confessions nos péchés à Dieu, comme la lecture de la Parole de Dieu nous le fait voir. 1 Jean 1:19 — Hébreux 4:12-13.

L’ASPECT ÉMOTIONNEL DANS NOS VIES

Les émotions aussi ont subi les conséquences de la chute et déraillent parfois ; c’est la conséquence du péché de nos premiers parents.

™ Genèse 3:9 : « Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit : Où es-tu ? 10 Il répondit j’ai entendu Ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. »

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

11

™ Genèse 2:16 : « L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme : tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; 17 , mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. J’ai entendu Ta voix dans le jardin et j’ai eu peur. » Pourquoi Adam a-t-il su tout de suite identifier la peur et la nommer ? Personne ne l’a instruit sur la peur…

Non, la peur provenait tout droit du fait que Dieu lui avait dit : « mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ».

La peur venait « de la connaissance du bien et du mal ».

Dieu l’avait bien averti qu’il connaîtrait, qu’il pourrait identifier la différence entre le bien et le mal et c’est exactement ce qui est arrivé.

Pour la première fois depuis que Dieu l’avait créé Adam venait d’expérimenter la peur et, au verset précédant, Adam a répondu à l’Éternel : « j’ai entendu Ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché ».

La peur provenait de « j’ai entendu Ta voix et j’ai eu peur ».

Cette Parole, un commandement de Dieu, a provoqué un interdit dans la vie d’Adam. Adam ne peut pas prétendre que Dieu ne l’avait pas averti. C’est pourquoi il a su identifier « parce que je suis nu et je me suis caché ».

L’aspect émotionnel : La première désobéissance à Dieu. Adam a immédiatement subi les conséquences de la mort spirituelle, car Dieu lui avait dit : « car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. »

Adam a donc expérimenté la conséquence et le produit de la mort spirituelle ! Avant la chute il avait le privilège d’entendre la voix de Dieu et dès la chute il ne l’a plus jamais entendue de la même manière.

La Voix de Dieu n’avait pas changé, car Dieu est immuable, mais la distorsion par le péché l’avait fait entrer pour la première fois dans une perception engendrée par la mort spirituelle.

Adam n’entendrait plus Dieu comme avant la chute, mais plutôt comme Dieu l’avait averti, dans la nouvelle perspective de « la connaissance du bien et du mal ».

Il venait de prendre conscience qu’il se verrait lui-même différemment « j’ai eu peur, parce que je suis nu et je me suis caché ». La réalité et les effets de la désobéissance ne furent pas ce qu’il avait connu auparavant. Genèse 2:25 : « L’homme et sa femme étaient tous deux nus et ils n’en avaient point honte. »

En plus de la peur, il y avait aussi la honte : ils réalisaient pour la première fois qu’ils étaient nus.

Et quand la honte vient, la culpabilité a quelque chose à voir. Nous nous sentons honteux et coupables d’avoir fait quelque chose de mal. La tentation :

12

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

™ Genèse 3:4 : « Alors le serpent dit à la femme : vous ne mourrez point ; 5 mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal. »

Le diable fit Dieu menteur en disant « vous ne mourrez pas ».

™ Genèse 3:6 : « La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. »

Le diable s’est servi d’une vérité de Dieu d’une façon déguisée pour séduire la femme, la femme a fait l’erreur de commencer à ré- fléchir sur ce que le diable lui avait dit et elle a été séduite par l’attrait des avantages que cela pourrait lui procurer. Quelle erreur !

™ Genèse 3:22 : « L’Éternel Dieu dit : Voici l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empê- chons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. »

Pour tenter nos premiers parents, le diable a fait Dieu menteur. Il a eu l’audace d’utiliser à ses fins une partie de la Parole de Dieu pour s’en servir contre l’homme et la femme, soit : « mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal ». Une partie de ce qu’il leur a dit était vraie, sauf que les conséquences deve- naient cachées aux yeux d’Ève sous l’effet de la séduction du diable.

LES CONSÉQUENCES DE LA CHUTE

Leurs yeux s’ouvrirent effectivement, comme le diable le leur avait dit : « vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal ». Oui — Genèse 3:2 a-b « L’Éternel Dieu dit : l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal », excepté que pour Dieu cela fait partie de Son omniscience, de la « pré-connaissance » de son dessein.

Pour l’homme et la femme, ce fut la pire des catastrophes, car pour eux c’était à leur désavantage.

D’un côté leurs yeux s’ouvrirent et ils connurent : Genèse 3:7 : « Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures. »

La mort spirituelle s’installa et ils devinrent aveugles spirituellement, mais les yeux bien ouverts sur la honte de leur nudité, sur la peur, la culpabilité, sur toutes les émotions que nous connaissons aujourd’hui.

La curiosité de la femme séduite entraîna la chute du mari, qui ne s’est pas du tout opposé à la proposition de sa femme.

Par contre, étant donné qu’ils étaient mari et femme, pourquoi avaient-ils honte l’un face à l’autre ? À ce qu’on sache, ils étaient totalement seuls dans l’intimité de leur couple.

La connaissance du bien et du mal a engendré la honte, car pour la première fois ils réalisaient l’impact provoqué par le péché :

la honte, la peur, la culpabilité et pour la première fois, le lien d’intimité d’avant la chute fut brisé.

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

13

Ce fut la fin de la dispensation de l’innocence et le commencement de la dispensation de la connaissance du bien et du mal.

™ Genèse 3:6a-b : « La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue. » Autrement dit, sous l’effet de la séduction du séducteur ils ont connu le contraire de ce qu’Ève avait imaginé sous l’aveuglement.

La perception faussée par le malin, « agréable à la vue », « précieuse pour ouvrir l’intelligence », a fait miroiter l’aspect agréable et précieux, ce qu’Ève a convoité.

Ne voyons-nous pas nous aussi, séduits par le diable, l’aspect agréable et précieux du péché ?

Adam et Ève se virent nus et la honte s’empara d’eux. Les personnes qui fréquentent les camps de nudistes, qui prétendent qu’il n’y a rien de mal à cela, ne sont-elles pas séduites à leur tour ?

Il est question de deux arbres :

1 - l’arbre de la connaissance du bien et du mal — Genèse 2:17-a,

2 - l’arbre de vie — Genèse 4:22d.

LES ASPECTS POSITIFS ET NÉGATIFS DE NOS ÉMOTIONS

LES ASPECTS POSITIFS

Depuis la chute, toutes nos émotions ont deux aspects :

1 - l’aspect positif ;

2 - l’aspect négatif.

L’aspect positif : Comme nos cinq sens extérieurs nos émotions sont aussi des sens intérieurs : des capteurs, des avertisseurs d’un danger, d’une joie, etc.

La peur, par exemple, a averti Adam d’une menace : le poids de la honte et de la culpabilité étant les déclencheurs secondaires, le déclencheur primaire étant lorsque Dieu dit à Adam « Où es-tu ? »

La conscience nouvelle qui fait la différence entre le bien et le mal nous fait connaître notre condition engendrée par le péché.

L’aspect positif c’est lorsque l’émotion déclenchée nous rend sensibles, douloureux ou joyeux, pour nous prévenir d’une menace ou d’un bien-être.

L’émotion c’est le sens intérieur qui saisit la pensée qui veut envoyer un message soit d’un danger, soit d’un événement heureux.

Tant que l’émotion agit comme détecteur de la pensée, elle est utile pour nous faire vibrer en accord avec la pensée.

Lorsque, comme chrétiens, nous allons à Dieu PAR SA PAROLE, nous remontons vers l’aspect primaire : LA PAROLE DE DIEU.

14

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

L’émotion ne nous accuse pas, ne nous condamne pas, comme ce fut le cas d’Adam et Ève. Elle nous fait rencontrer Dieu pour Lui exprimer ce que nous ressentons et elle nous donne la possibilité d’abandonner à Dieu ce que nous vivons en toute confiance.

Il est bon de nous questionner sur l’émotion qui reflète notre pensée, comme le psalmiste l’a fait dans le Psaume 42.

Non seulement il s’est questionné, mais il connaissait Dieu, et la seule réponse valable qu’il pouvait donner à son âme fut celle-ci :

™ Psaumes 42:6 : « Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au-dedans de moi ? Espère en Dieu, car je Le louerai encore ; Il est mon salut et mon Dieu. 7 Mon âme est abattue au-dedans de moi ; aussi c’est à Toi que je pense, depuis le pays du Jourdain, depuis les cimes de l’Hermon, depuis la montagne de Mitséar. »

Il s’exprimait en lui-même devant Dieu en abandonnant sa pensée mauvaise (il a lâché prise) et en se parlant. Plutôt que de donner accès à la pensée mauvaise, il s’est servi de sa connaissance spirituelle pour réorienter sa pensée vers Dieu.

Il dit : « Espère en Dieu ». Verset 6 « Aussi c’est à Toi que je pense » en s’exprimant à Dieu.

La déviation : lorsque nous ne comprenons pas qu’il faut nous parler à nous-mêmes pour réorienter notre pensée vers Dieu et pour que sa Sainte Parole nous délivre.

Il a réorienté sa vision vers Dieu quand il a dit : « Aussi c’est à Toi que je pense ». Il ne voulait surtout pas perdre Celui vers qui sa vision devait être orientée.

LES ASPECTS NÉGATIFS

La déviation de la pensée s’enclenche lorsque par l’imaginaire et les scénarios nous portons notre attention sur nous-mêmes et sur la dramatisation, ou encore sur le péché que nous connaissons tous.

Le péché. À ce moment, par notre imaginaire fertile et par nos scénarios nous entretenons notre pensée sur le problème et sur la pensée négative soit : de peur, de honte, de culpabilité, de crainte, d’anxiété, de stress, concentrés et, focaliser sur la suggestion de notre imaginaire et de nos scénarios, nous entretenons, nous nourrissons l’imaginaire et nous faisons nous-mêmes la mise en scène d’une dramatisation inutile plutôt que de prendre l’exemple du psalmiste au Psaume 42.

C’est cela se confier en l’Éternel. Maintenant que nous sommes nés de nouveau, pourquoi nous bornons-nous à continuer de nous centrer sur les scénarios inutiles de notre imaginaire ?

La pensée a besoin d’être guidée, orientée vers Dieu, car Il est la réponse à nos questionnements. Pourquoi persistons-nous à chercher la réponse par nous-mêmes, pour nous-mêmes et en nous-mêmes ?

La réponse est claire. Par ignorance ou à cause de l’endurcissement de nos cœurs. La vraie réponse est par Dieu et pour Dieu.

La pensée aussi, par la mémoire, peut avoir tendance à remonter vers le passé ou se tourner vers le futur. Ainsi notre pensée peut voyager par le souvenir, ou l’anticipation, et appréhender le meilleur ou le pire.

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

15

™ Matthieu 6:34 : « Ne vous inquiétez pas pour le lendemain ; le lendemain se souciera de lui-même. À chaque jour suffit sa peine. »

Nos cinq sens, particulièrement les yeux pour l’homme et l’ouïe et le toucher pour la femme : la femme peut avoir tendance à l’exhibitionnisme encore plus que l’homme qui, lui, est plus porté vers le voyeurisme.

Les cinq sens peuvent extérieurement provoquer la chair intérieurement, comme nos sens intérieurs peuvent provoquer notre extérieur.

™ 1 Pierre 5:5 : « Vous de même jeunes gens, soumettez-vous aux responsables de l’Église. Et vous tous, dans vos relations mutuelles, revêtez-vous d’humilité, car l’Écriture déclare : Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais Il accorde sa Grâce aux humbles. 6 Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu, pour qu’Il vous élève au moment qu’Il a fixé. 7 Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis, car Il prend soin de vous. 8 Ne vous laissez pas distraire, soyez vigilants. Votre adversaire, le diable, rôde autour de vous comme un lion rugissant, qui cherche quelqu’un à dévorer. 9 Résistez-lui en demeurant fermes dans votre Foi, car vous savez que vos frères dispersés à travers le monde connaissent les mêmes souffrances. 10 , Mais quand vous aurez souffert un peu de temps, Dieu, l’Auteur de toute Grâce, Qui vous a appelés à connaître Sa gloire éternelle révélée en Jésus-Christ, vous rétablira Lui-même ; Il vous affermira, vous fortifiera et vous rendra inébranlables. »

La femme, dans le sens de son paraître, est plus portée à s’exhiber — Matthieu 2:9 : « Je veux que les femmes agissent de même, en s’habillant décemment, avec discrétion et simplicité. Qu’elles ne se parent pas d’une coiffure recherchée, d’or, de perles ou de toilettes somptueuses, 10 mais plutôt d’œuvres bonnes, comme il convient à des femmes qui déclarent vivre pour Dieu ». Tandis que l’homme, par ses yeux, a tendance à admirer la beauté de la femme : plus sexuel que la femme il est attiré par elle et par conséquent, il est plus convoiteur.

Comment aider nos frères dans leurs difficultés :

™ 1 Thessanoliciens 5:14 : « Nous vous en prions aussi frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous. »

™ Verset 15 : « Prenez garde que personne ne rende le mal pour le mal ; mais recherchez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous. »

Il est évident que Paul cherche à intervenir, comme nous l’avons vu précédemment, car nous sommes tous interpellés par les difficultés que chaque chrétien va certainement rencontrer :

1 - dans les situations de désordre,

2 - envers ceux qui sont abattus,

3 - envers les faibles, dans le sens de support,

4 - être attentifs à ce que chacun ne se venge pas, mais

5 - être toujours en train de « rechercher toujours le bien ; soit entre vous, soit envers tous.

La Vraie Thérapie consiste à connaître la vérité qui affranchit, dans le sens du combat spirituel, devant notre ennemi le diable et pour notre croissance envers Dieu.

La vie spirituelle nous place devant la transformation qui est censée s’opérer en nous par la Parole de Dieu, dans une marche par l’Esprit de Dieu, à la ressemblance du seul Modèle parfait, le Seigneur Jésus-Christ.

16

Le psalmiste, au Psaume 42 :

LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE

1 - se questionnait,

2 - identifiait l’abattement,

3 - se parlait,

4 - s’exprimait à Dieu,

5 - réorientait sa vision vers Dieu et Sa pensée,

6 - venait à Dieu,

7 - s’abandonnait à Dieu.

Selon le psaume 42 ce sont les sept façons de faire pour que nous réussissions à détourner notre pensée, notre émotion ainsi que notre souffrance, dans le dialogue et la louange vers Dieu.

Nous pouvons alors ressentir une émotion soit positive, soit négative, et toujours nous réorienter vers Dieu, ne faisant aucun blo- cage spirituel, psychique ou psychologique qui pourrait terminer dans le déni qui, tôt ou tard, ferait remonter l’émotion à la surface, possiblement en conséquence négative, pour chacun des aspects de notre vie intérieure et extérieure.

Qui est le Thérapeute du psalmiste ? Psaume 42:2 : « Comme une biche soupire après des courants d’eau, ainsi mon âme soupire après Toi, Ô Dieu ! 3 Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant ! Quand irai-je et paraîtrai-je devant la Face de Dieu ? »

Le psalmiste a soif de la présence de Dieu, son âme soupire à un tel point qu’il a hâte d’aller « Quand irai-je et paraîtrai-je devant la Face de Dieu ».

Voici un cœur bouillant qui désire ardemment et intensément se trouver dans la présence de Dieu. Il a soif, il a hâte, il soupire, il désire tellement rencontrer son Dieu.

Voilà le reflet de ce que Dieu peut et veut faire dans la vie des chrétiens de toute époque. Si nous Le cherchons de tout notre cœur Il renouvellera notre intelligence et nous transformera à l’Iimage de son Fils.

™ Hébreux 13:13 : « Allons donc à Lui en sortant en dehors du camp, et acceptons d’être méprisés comme Lui 14 , car, ici-bas, nous n’avons pas de demeure permanente : c’est la cité à venir que nous recherchons ». v. 15 « Par Jésus, offrons donc en tout temps à Dieu un sacrifice de louange qui consiste à célébrer son nom. 16 Ne négligez pas de pratiquer la bienfaisance et l’entraide : voilà les sacrifices auxquels Dieu prend plaisir. »

™ Lévétique 14 commence comme ceci : « Sortons donc pour aller à Lui. »