Vous êtes sur la page 1sur 42

Module M3104

Sélection des matériaux

Quels outils pour faire le meilleur choix ?

http://sdm.univ-lyon1.fr/
Science Des Matériaux
module M1104
semestre 1 Propriétés des matériaux
Cours : 9h - TD : 9h - TP : 12h

module M2104
semestre 2 Mise en œuvre et comportement des matériaux
Cours : 15h - TD : 15h - TP : 16h

module M3104
semestre 3 Sélection des matériaux
Cours : 2h - TD : 8h - TP : 4h

semestre 4
Enseignants

Jean Colombani Laurent Joly Damien Le Roy


04 72 44 85 70 04 72 43 26 11 04 72 43 15 19
jean.colombani@univ-lyon1.fr laurent.joly@univ-lyon1.fr damien.le-roy@univ-lyon1.fr

Vittoria Pischedda Pauline Schlosser


04 72 43 10 18 04 72 65 53 41
vittoria.pischedda@univ-lyon1.fr pauline.schlosser@univ-lyon1.fr

http://ilm.univ-lyon1.fr/ Université Lyon 1 et CNRS


Cadre de vélo : aciers
• le plus courant

• rigide, facile à travailler, peu coûteux

• lourd, sujet à la corrosion


vélo tandem

 cadres premier prix:


(aciers au carbone)

 cadres de qualité:
(aciers Cr-Mo ou Mn-Mo)
Pashley-Moulton TSR
Alliages d’aluminium
• plus légers que les aciers

• moins résistants / endurants ( tubes plus épais)

• facile à souder ; meilleure tenue à la corrosion

vélo pour enfant

vélo électrique
Alliages de titane
vélo couché

• très cher

• résistance spécifique et tenue


à la corrosion très bonnes

• rigidité spécifique faible


Composites (fibres de carbone)
• légèreté, résistance, tenue en corrosion,
flexibilité de mise en forme

• anisotropie  réponse différente suivant


l'orientation de l'effort

• tenue aux chocs médiocre, prix très élevé

vélo de course triathlon


Bois / bambou
• résistance / rigidité spécifiques excellentes

• esthétique et écolo

draisienne

bois

carton bambou Craig Calfee


Choix de matériau : évolution
 Construction : pierre, bois  béton, acier
 Transport : métaux  composites
 Accessoires : céramiques  plastiques

innovation matériaux

• Electronique/informatique : semi-conducteurs, nanomatériaux,


cristaux liquides, disques optiques, fibres optiques
Santé et pollution
 plomb : retiré de l’essence automobile mais encore
utilisé dans l’industrie

 amiante : interdite en France depuis 1997

 mercure : traité international en négociation depuis


juin 2010 par le PNUE

 bisphénol: interdit en 2012 en France pour la


fabrication des biberons

 phtalates: interdites en 2006 en France dans les


jouets destinés aux enfants de moins de 3 ans
Objectif du cours
Programme :
« Mettre en œuvre une démarche de sélection des matériaux en prenant en
compte les exigences du bureau d’étude et du bureau des méthodes. »

La démarche de sélection inclut de :


1) définir un cahier des charges à partir des conditions d'utilisation de l’objet
astreintes, objectifs (y compris coût, dégradation, …)
2) définir un critère de choix à partir du cahier des charges
compromis nécessaire
3) choisir le matériau dans une base de données à partir de ce critère

connaitre les matériaux et leurs propriétés


Propriétés des matériaux
propriétés mécaniques
rigidité, résistance, dureté, ductilité, fragilité,
ténacité, amortissement, frottement, …

propriétés chimiques
tenue à la corrosion, aux solvants, …

propriétés physiques
- électriques (conductivité, constante diélectrique, …)
- magnétiques (susceptibilité magnétique, …)
- optiques (transparence, réflectivité, couleur, indice, …)
- thermiques (conductivité, capacité calorifique, …)
Propriétés mécaniques
Domaine élastique
- modules d’élasticité (Young E, Coulomb G, compression K) [GPa]
- coefficient de Poisson n = - et / e [sans dim.]

Domaine plastique
- limite élastique Re (traction/compression) [MPa]
- résistance en traction Rm [MPa]
- déformation après rupture eR [sans dim.]
- dureté H [sans dim.] s
Rm
Quizz :
rigide E faible Re
ductile eR élevé
élastique/souple E élevé
résistant H élevé pente E
dur eR faible/nul e
eR
fragile Re / Rm élevé courbe de traction d’un métal
mou H faible
Propriétés mécaniques
s0
Rupture fragile s rupture

- ténacité KIc [MPa m1/2]

~1% e
courbe de traction s0
d’un matériau fragile
essai de fissuration

s0
Fatigue
- limite d’endurance sD [MPa]
sD
Nf
fatigue : courbe de Wöhler

Fluage e
.
- vitesse de fluage es [% s-1] .
es
- durée de vie tr [s]
tr t
Propriétés chimiques
Oxydation
- corrosion sèche : énergie d’oxydation
- corrosion aqueuse : potentiel de corrosion aqueuse

Protection contre l’oxydation


- alliage inoxydable = ajout d’un élément soluble, plus corrodable, formant une couche
protectrice
- protection sacrificielle (ex. : acier galvanisé)
- revêtement

Résistance aux acides, aux bases, aux solvants, à la lumière, …


Propriétés physiques
Propriétés électriques
- conductivité électrique s [W-1 m-1]
- permittivité diélectrique e … [F m-1]

Propriétés magnétiques
- perméabilité magnétique m … [H m-1]
Propriétés optiques
- réflectivité R / transmittivité T [sans dim.]
- densité optique [sans dim.]
- couleur …

Propriétés thermiques
- conductivité thermique l [W m-1 K-1]
- capacité calorifique (=chaleur spécifique) CP [J K-1 g-1]
- température de fusion Tf [K]
- coefficient de dilatation thermique a … [K-1]
Autres propriétés
Masse volumique propriété intrinsèque

Prix

Disponibilité
propriétés extrinsèques
Impact environnemental

Impact sanitaire


Exercices
Quelle relation physique utiliser pour :

- limiter une déformation élastique ?

- éviter toute déformation plastique ?

- éviter la rupture d’un matériau ductile ?

- éviter toute rupture par fatigue pour un acier ?

- éviter la rupture fragile ?

- choisir le matériau le plus ductile ?

- limiter une déformation élastique transversale ?

- éviter la rupture par fatigue pour un alliage d’aluminium ?


Classes de matériaux
Métaux
 solides atomiques à liaison métallique
 cristallins
denses, conducteurs, opaques, résistants, ductiles, …

Métaux ferreux Métaux non-ferreux


Fe + C (+ …) • alliages légers (Al, Mg, Ti, …)
• alliages de Cu, Zn, Ni, Zr, …
• terres rares
Aciers
• métaux réfractaires
•au carbone / non-alliés
• métaux précieux
•alliés (rapides, inoxydables, …)
• métaux nobles
Fontes • métaux lourds
•blanches (F+Cémentite)
•grises (F+Graphite)
• fonte ductile, …
Céramiques
liaisons ioniques, covalentes, parfois faibles céramiques techniques

alumino-silicates

ciment carbone
produits d’argile
verres minéraux

propriétés mécaniques
propriétés chimiques

propriétés physiques

autre propriété
Polymères
Thermoplastiques


PE, PP, PS, PVC, PTFE, PMMA, PET, PC, PA, polyaramides, PEEK, cellulose…

Thermodurcissables ponts chimiques




polyesters, phénolastes (PF), aminoplastes, polyépoxydes (EP), lignine…

Elastomères

polyisoprènes (caoutchouc, gutta percha…), polyuréthanes (PUR), polysiloxanes/silicones (SI) …
Polymères amorphes
Thermoplastiques Thermodurcissables
T décomposition T décomposition

liquide solide solide


visqueux élastomère
caoutchouteux caoutchouteux
Tg Tg

solide vitreux solide vitreux résine

DP DP

Ex: PS, PMMA, PC… Ex : polyesters, phénolastes (PF),


aminoplastes, polyépoxydes (EP), lignine,
polyisoprènes (caoutchouc, gutta percha…),
transparents polyuréthanes (PUR), polysiloxanes/silicones
(SI)
Polymères (semi-)cristallins
Cristallisation parfaite: En général : cristallisation partielle
T
décomposition
sphérolites
liquide visqueux
Tf

solide cristallin

DP

matrice amorphe renfort cristallin

Ex : cellulose, PE, PP, PVC, PTFE, PA, polyaramides…


Composites
Composite = matrice + renfort

Composite techniques :
surtout matrice polymère surtout thermodurcissables surtout polyépoxydes

Renforts les plus fréquents :


- fibres de verre (bon compromis performance mécanique / prix)
- fibres de carbone (excellente rigidité et résistance)
- fibres d’aramide (bonne tenue aux chocs)

Composites à matrice céramique : construction (béton, béton armé)


Démarche
Fonction (de l’objet) A quoi sert-il ? Quelle contrainte lui impose-t-on ?
Ex. : supporter une charge en compression sans rompre,
être étiré sans dépasser une certaine déformation élastique
supporter une différence de température sans trop transmettre de chaleur, …

Objectif (commercial) Que faut-il optimiser ?


Ex. : minimiser le prix, maximiser le transfert thermique, minimiser la masse, …

Paramètres fixes : quels paramètres sont imposés (géométrie, fonction) ?


ajustable : quel paramètre (unique) peut-on faire varier ?
matériau : quelles propriétés du matériau sont mises en jeu ?

Lois physiques régissant le problème : coefficient de


Ex. : élasticité  loi de Hooke (s = E e) sécurité
propagation de fissure  K ≤ Kc
résistance  s < Rm ou plus souvent s < Rm / s
Fonctions
Nom donné à certains composants du fait de leur fonction
quelle que soit leur géométrie

Nom fonction

barre  supporte charge en traction

poutre  supporte moment de flexion

arbre  supporte couple de torsion

colonne  supporte charge en compression


Exemple de démarche
Conception d’un pied de table cylindrique :
1) Fonction : soutenir un plateau  supporter une charge en compression F
avec un allongement élastique limité

2) Objectif : minimiser la masse M

3) Paramètres : - ajustable :

- fixés par le cahier des charges :
• - matériau :
• •domaine élastique 
• •masse minimale 

4) Equations :
•exprimer l’objectif en fonction des autres paramètres :

•équation physique liée à la fonction :


Fonction objectif
5) Fonction objectif : objectif exprimé sans paramètre ajustable
Ex. : masse M Ex. : section du pied S

1) isoler le paramètre ajustable F Dh Fh


=E S=
dans l’équation physique liée à la fonction S h EDh

2) l’intégrer dans l’expression de l’objectif M=rhS

3) séparer les paramètres fixes et les paramètres matériau

Fonction objectif
Indice de performance
rappel fonction objectif :  r  F h
2

M =    
 E   h 
r E
minimiser la masse  minimiser  maximiser
E r
indice de performance, noté I, à maximiser

6) Indice de performance = partie matériau (objectif à maximiser)


1
(objectif à minimiser)
partie matériau

maximiser l’indice de performance = obtenir le meilleur compromis


entre deux propriétés pour un problème donné (ex. : E et r)
E
On peut avoir grand mais E très petit et/ou r très grand !!
r
Diagrammes d’Ashby
Cartes de propriétés

© M. Ashby
Diagrammes d’Ashby
7) Procédure : I = E
r
1. Module-Densité Diamant Céramiques
Module d'Young E techniques

Alumines

Aciers
Verres
Uniaxial
Poterie

Sn
Roche, Pierre
Ciment, Béton
Composites Stratifiés
techniques Pb

Frêne Céramiques
Chêne
Sapin Pin
Parallèle
poreuses
Alliages
équation de la droite affine :
- d’abscisse X = log(r)
aux fibres
techniques
Module d'Young

Dérivés
du bois
- d’ordonnée Y = log(E)
Bois Polymères
Frêne
Chêne
techniques
- de pente a=1
- d’ordonnée à l’origine b = log(I)
Pin
Sapin
Limite inférieure de E Perpendiculaire
pour les solides r éels aux fibres Droites directrices
Epicéa
pour concevoir
à poids minimum
PVC
plastifié

Butyle Elastomères
dur

Liège
Mousses Butyle
de polymères mou

masse volumique
Densité
Autres diagrammes
Compromis Compromis
masse volumique / résistance masse volumique / ténacité
Céramiques Diamant
techniques 3. Ténacité-Densité
Alliages Données pour Kic valables pour des valeurs
2. Résistance-Densité techniques inférieures à 10 MPam1/2. Au-delà, qualitatif
Alliages
seulement. techniques
Verres
Droites directrices
pour concevoir Aciers
Aciers à poids minimum
Uniaxial
Composites
techniques Poterie
Uniaxial
Stratifiés Fontes
Composites
techniques Stratifiés
Mg Roche Fontes
Pierre Polymères
Frêne techniques
Chêne
Pin Frêne
Sapin Chêne
Alliages Pin
Parallèle Sapin
aux fibres Dérivés
techniques
Pb Parallèle
du bois aux fibres
Ciment

Ténacité
Béton Diamant Céramiques
Résistance

Frêne Bois
Bois Chêne techniques
Pin Céramiques Roches
Sapin
Perpendiculaire poreuses
Poterie
aux fibres Verres
Polymères Frêne
techniques Chêne
Pin
Butyle Sapin Céramiques
mou Droites directrices poreuses
Elastomères pour concevoir Mousses Perpendiculaire
aux fibres Ciment
à poids minimum de polymères Béton
Mousses
de polymères Glace
Liège
Liège Plâtre

Densité Densité

pointillés : résistance en compression


(c) Michael F Ashby
(c) Editions Dunod, pour la traduction fran çaise (c) Michael F Ashby
(c) Editions Dunod, pour la traduction fran çaise
Autres diagrammes
Compromis Compromis
rigidité / résistance ténacité / rigidité
Diamant

4. Module-Résistance
6. Ténacité-Module d'Young
Alliages Bore
techniques Alliages
techniques
Aciers
Fontes
Uniaxial
Si
Energie emmag. Zn
par unité de vol.
minimale Al Verres Céramiques
------- Brique Droite
Roche techniques Composites Uniaxial Aciers
Plasticité Ciment
avant flambage techniques
Béton Composites Stratifiés
Stratifiés techniques
Pb
Frêne Fontes
Chêne
Pin
Céramiques Polymères Frêne
poreuses techniques Chêne
aux Pin
Module d'Young

fibres Sapin Céramiques


T techniques

Ténacité
Fiss. Diamant
aux fibres
Dérivés
Bois du bois
Roches
Frêne usuelles
Chêne Dérivés Poterie
du bois
Frêne Verre
Pin Droites
Chêne Silice
directrices Bois
aux Pin
fibres Polymères Sapin Ciment
techniques Mousses Fissure //
Béton
Céramiques
de polymères aux fibres poreuses
Energie emmag.
par unité de vol. Plâtre
Mousses maximale
-------
de polymères Flambage
Glace
avant plasticité
Butyle Elastomères
dur
Seuil inférieur
Liège
de
Butyle
mou

Résistance Module d'Young

(c) Michael F Ashby (c) Michael F Ashby


(c) Editions Dunod, pour la traduction fran çaise (c) Editions Dunod, pour la traduction fran çaise
Autres diagrammes
Compromis Compromis
ténacité / résistance rigidité / coût
7. Ténacité-Résistance
Alliages
techniques Aciers
Diamètre de la zone affectée

Plasticité
avant rupture Uniaxial

Stratifiés
Droites pour
conception Composites
sure techniques
Polymères Frêne
Chêne Fontes
techniques Pin
aux
fibres
Ténacité

Bois Diamant
Poterie
Dérivés Brique
du bois Roches etc.
usuelles
Frêne Verres
Chêne
Pin Céramiques
aux techniques
fibres
Ciment
Béton Céramiques
Plâtre poreuses
Mousses Glace
de polymères

Rupture
avant plasticité

Résistance

+ rigidité spécifique, résistance spécifique, conductivité thermique, diffusivité thermique,


coefficient de dilatation, coût en énergie, résistivité électrique…
(c) Michael F Ashby
(c) Editions Dunod, pour la traduction fran çaise
Un problème de dépendance

construction renouvelable et non-renouvelable

pierre, bois, cuir, os, fibres béton, métaux, polymères, silicium


naturelles, terre cuite
~ 1800
métaux 6% polymères 1%
(dont 5,5% acier)
 10 000 000 000 T de matériaux/an mat. naturels 9%
(10 T/personne/an dans les pays riches) (surtout bois)
céramiques 84%
+ croissance explosive de la population mondiale (surtout béton)
+ augmentation du niveau de vie
Impact environnemental
 mesure simple ?
Energie Eau Emissions et déchets

“contenu en énergie” besoin en eau empreinte CO2

Énergie consommée
Éco-audit du cycle de vie
 identifier la phase la plus gourmande en énergie

transport transport
fabrication

ressources matériau utilisation

? mise au rebut
transport

 choix de matériau : optimiser la performance énergétique de cette phase

Exercice : avion, automobile, réfrigérateur, parking multi-étages, maison…


Fin de vie : quelles options ?
Comment absorber les déchets générés ?

fabrication

ressources matériau reconditionnement utilisation

fin de vie
recyclage réutilisation

valorisation énergétique décharge

Collecte, tri, nettoyage  possible / rentable ?


métaux : tri facile, coût recyclage < élaboration  très recyclés
polymères : tri difficile, coût recyclage ~ élaboration  peu recyclés
La meilleure bouteille ?
Phase problématique : élaboration du matériau

contenu en énergie (MJ/kg)


250
200
150
100 verre ?
50
0

PET PE verre Al acier

 énergie par unité de fonction remplie

énergie par unité de volume


(MJ/L)
10
8
6
4
2
acier
0 (puis plastique)
PET PE verre Al acier
Méthodologie
1) Fonction de l’objet issue du cahier des charges

2) Objectif de conception choix commercial

3) Paramètres paramètres fixes + ajustable + matériau

4) Equations physiques une issue de la fonction + une issue de l’objectif

5) Fonction objectif objectif exprimé sans paramètre ajustable

6) Indice de performance (inverse des) paramètres matériaux dans la fonction objectif


7) Diagramme d’Ashby transformer l’indice de performance en équation
d’une droite affine + trouver la droite correspondant
à l’indice de performance maximum Y

b a