Vous êtes sur la page 1sur 40

FRANCE

Catholique
Catholique

Catholique
FRANCE
FRANCE

84 e année - Hebdomadaire n°3112 - 28 mars 2008 www.france-catholique.fr 2,90€


ISSN 0015-9506

Affaire Chantal Sébire :

Euthanasie

Le coup
de
grâce ?
Jean-Frédéric Poisson :
La science
menace-t-elle
la dignité humaine ?
BRÈVES
FRANCE d’un écart d’âge maximum de 45 ans entre
l’enfant et l’adoptant et un plan gouver­
message, il a appelé à la guerre sainte pour
libérer la Palestine.
POLITIQUE : Deux jours après les mu­­ nemental de deux ans avec une auto­ Economie : L’OCDE a revu fortement à la
nicipales, l’Élysée a annoncé un remanie­ rité centrale chargée de gérer un fonds de baisse le 20 mars ses prévisions de crois­
ment gouvernemental avec la nomination coopération pour appuyer les demandes sance pour les prochains mois ; la crois­
de six secrétaires d’État et l’élargissement d’adoption. sance américaine tomberait à 1,4% au lieu
ou la modification des attributions de Euthanasie : Le Premier ministre a chargé des 2% prévus et l’inflation atteindrait
douze ministres. La poursuite des réformes le 19 mars le député-maire d’Antibes, Jean les 4% ; pour la zone euro, l’organisation
s’incarnera d’ici fin avril dans un projet de Leonetti (UMP), d’une mission d’évaluation table sur 1,9% dont 1,8 pour la France où
modernisation de l’économie s’inspirant du de la loi de 2005 dont il fut le rapporteur l’inflation avoisine les 3%.
rapport Attali. sur le droit des malades et l’accompagne­ Belgique : Une étude publiée le 21 mars
Social : Le nombre de bénéficiaires du ment en fin de vie. Le président du conseil dans La libre Belgique prévoit que l’Islam
RMI a baissé de 8% en 2007 (après quatre national d’éthique, Didier Sicard, s’est dit sera la première religion de Bruxelles dans
années de hausse), pour atteindre 1,16 défavorable à une nouvelle loi élaborée à 20 ans.
million de personnes. partir de situations particulières. Turquie : Le procureur de la cour de cas­
Le ministre du Budget, Eric Woerth, a Défense : Le président de la République sation a estimé le 14 mars que le parti au
annoncé le 17 mars que le déficit de la a assisté le 21 mars à Cherbourg au lan­ pouvoir, issu du courant islamiste, s’était
Sécurité sociale s’est établi à 9,4 milliards cement du Terrible, dernier né des sous- attaqué aux fondements de la république
d’euros en 2007 au lieu de 11,7 milliards marins nucléaires lanceurs d’engins ; cet en autorisant le port du voile à l’univer­
prévus. appareil dispose du nouveau missile M-51 sité.
Entre 25 et 50% des enseignants du d'une portée de 8000 km. Kosovo : Vingt-sept policiers polonais de
se­condaire selon les sources se sont mis Le Président devrait annoncer prochaine­ la mission de l’ONU et trente soldats de
en grève le 18 mars pour protester contre ment l’envoi d’un millier de soldats supplé­ l’OTAN dont vingt Français ont été blessés
les restrictions budgétaires et les suppres­ mentaires en Afghanistan. le 17 mars à Mitrovica au cours d’affronte­
sions de postes. Affaires étrangères : Le sénateur John ments avec la population serbe locale.
À l’appel de la CGT et de la CFDT, des McCain, candidat républicain à la Maison Tibet : Les violences jusque là limitées
grèves ont été organisées le 22 mars dans Blanche, a été reçu le 21 mars à l’Élysée. à Lhassa se sont propagées le 18 mars
la grande distribution pour réclamer des Energie : Paris et Londres devraient annon­ à d’autres régions de Chine peuplées de
hausses de salaires. cer, lors de la visite de N. Sarkozy en Tibétains ; le dalaï-lama a assuré n’avoir
Banques : BNP Paribas aurait renoncé à se Grande-Bretagne, un plan commun concer­ aucune prise sur ces violences et menacé
rapprocher de la Société générale. nant les centrales nucléaires. de démissionner si la situation continuait à
Pollution : Une centaine de tonnes de Télévision : Sept nouvelles chaînes de la se dégrader. En Occident, la polémique sur
fioul ont pollué le 17 mars l’estuaire de la télévision numérique en région parisienne l’éventualité d’un boycott des Jeux olym­
Loire à la suite d’une fuite à la raffinerie ont été lancées le 20 mars. piques ou de la cérémonie d’ouverture,
Total de Donges. Natation : Le Français Alain Bernard a s’amplifie ; le petit village grec d’Olympie a
Transports : Quatre cents passagers battu le record du monde du 100 m nage été mis sous haute protection le 24 mars
d’un vol Air France ont été bloqués pen­ libre et remporté la mé­daille d’or en 47 dans la crainte d’incidents au départ de la
dant neuf heures le 17 mars à bord d’un sec. 50 le 22 mars à Eindhoven (PaysBas) ; flamme olympique.
Boeing 747 sur le tarmac de Roissy en il s’est adjugé le lendemain le record du Belgique : Après une crise de neuf mois,
raison d’un incident technique. monde du 50 mètres en 21 sec. 50. la Belgique s’est dotée d’un gou­vernement
Près de 300 parties civiles ont déposé des Patinage : Le couple français Isabelle dont le programme a été  approuvé, le 18
pourvois en cassation contre l’arrêt de la Delobel et Olivier Schoenfelder est devenu mars, par les cinq partis de la coalition
cour de Colmar qui avait confirmé la relaxe le 21 mars à Göteborg (Suède) champion dirigée par Yves Leterme.
des prévenus dans l’affaire du crash du du monde de danse sur glace. États-Unis : Prenant acte de la détério­
Mont Ste-Odile. ration des perspectives économiques et
des tensions sur les marchés financiers,
Le nouveau patron de la SNCF, Guil­laume
Pépy, a dévoilé le 19 mars un programme
Monde la Réserve fédérale a abaissé son taux
de modernisation du trans­port régional francOphonie : Organisée le 20 mars directeur de ¾ de points le 18 mars, le
en Ile-de-France qui représente 60% du comme chaque année, la Journée mondiale ramenant à 2,25%.
trafic voyageurs de l’entreprise. de la francophonie est le point de départ Taiwan : Ma Ying-jeou, candidat du parti
Échoué depuis dix jours sur la plage des de nombreuses manifestations se dérou­ nationaliste Kuomintang, a remporté le 22
Sables d’Olonne, le cargo Artémis a pu lant sur les cinq continents jusqu’à la fin mars l’élection présidentielle avec 58%
reprendre la mer le 20 mars avec l’aide de du mois de mars ; une maison de la franco­ des voix ; il a souhaité le maintien du statu
deux remorqueurs. phonie a été inaugurée le 19 à Lyon. quo dans les relations de l’île avec la Chine
Adoption : Dans son rapport sur l’adop­ Terrorisme : Dans un message audio du continentale.
tion remis le 19 mars à l’Élysée, J.-M. 19 mars, Ben Laden s’en est pris à l’Union Palestine : Les mouvements Fatah et
Colombani met en évidence l’inefficacité européenne et au Pape à propos des cari­ Hamas ont engagé le 23 mars des négocia­
du système français ; il propose une nou­ catures du prophète Mahomet parues dans tions en vue d’une réconciliation.
velle procédure d’agrément, l’instauration la presse européenne. Dans un second J.L.

2 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


SOMMAIRE
ACTUALITé
ÉDITORIAL

Un monde
4 gouvernement La ligne générale
Alice Tulle
5 chine Oublier Lhassa
Yves La Marck

sans Dieu ?
6 euthanasie Coup de grâce
Tugdual Derville

DOSSIER
8 évolution Encore Darwin

F
Alexandre Da Silva
aut-il prendre les mots au sérieux, a fortiori lorsqu'ils
église sont écrits sans vergogne dans un quotidien qui se
12 mémoire des jours Lazare Ponticelli
voudrait encore « de référence », même si l'esprit d'Hu-
Robert Masson bert Beuve-Méry, son fondateur, l'a depuis longtemps
13 ecclésia Actualité religieuse déserté. Lorsqu'un Jeudi saint, Le Monde nous inflige que
dans un État laïque comme le nôtre, la transgression du suicide
15 lectures 2e dimanche de Pâques
assisté aurait dû être depuis longtemps inscrite dans la loi, nous
Père Michel Gitton
16 aed Soudan : nouvelles menaces sommes en devoir, en tant que chrétiens, de nous sentir agressés.
Marc Fromager Lorsque, dans le même numéro, toute latitude
17 bd Sac au dos sans trêve (24/40) est donnée à Elisabeth Badinter pour promouvoir
A. de Palmaert / Palmar
l'écrivain athée Diderot, avec des arguments
magazine qui sont autant d'insultes à nos convictions,
assénés avec une violence qui constitue en elle-
18 création Écologie intégrale même une volonté de déni intégral de la foi,
Père Daniel-Ange
21 idées Jean-Pierre Le Goff
nous ne pouvons que nous sentir blessés. Est-ce
Gérard Leclerc un dessein délibéré en cette Semaine sainte
24 LIVRES "L'homme contre l'Homme" d'affirmer ainsi une orientation idéologique de par Gérard LECLERC
Jean-Frédéric Poisson / Laure de Laforcade combat qui, sans contrepartie aucune, consti-
26 baroque Redécouverte de Haendel
tue une déclaration de guerre à ceux qui ne partagent pas la ligne
François-Xavier Lacroux
28 expositions Gestation et aérostation rationaliste et athée qui semble désormais caractériser un journal
Pierre François qui, sans jamais avoir été confessionnel, n'hésitait pas, naguère, à
30 le vodou Pas religion mais art de vivre se réclamer d'une inspiration chrétienne ?
Pierre François
33 cinéma "3h10 pour Yuma", "Beaufort"
Nous ne prétendons pas que tous les rédacteurs du Monde
"Un cœur simple", "Crimes à Oxford" partagent cette orientation et nous ne voulons en rien atteindre la
Marie-Christine Renaud d’André liberté d'expression de chacun. Nous constatons simplement que
34 THÉÂTRE Zygmunt Blazynsky les traits fâcheux qui s'étaient dessinés il y a quelques années à
Pierre François
35 télévision "Le temps de la désobéissance", l'aune d'un extrémisme théorique, loin de disparaître, ne font que
"Ray", "Paradise now" s'accentuer au rythme des grands débats culturels et sociétaux. Ils
M.-Ch. Renaud d’André/ M.-L. Roussel apparaissent évidents lorsque Le Monde fait un choix très parti­
36 TÉLÉVISION Votre début de soirée culier dans la tradition philosophique en privilégiant le corpus le
M.-Ch. R. d’A.
38 BLOC-NOTES Vie associative et d’Église
plus hostile à l'héritage chrétien. On nous dira que c'est le hasard
Brigitte Pondaven qui aboutit ainsi à la publication d'un philosophe de quatrième ordre
en pleine Semaine sainte, en reprenant précisément ses écrits les
plus polémiques contre la foi au Christ. On aura du mal à nous en
persuader, et à nous faire croire que les propos publicitaires d’Élisa-
Écoutez la chronique beth Badinter pour justifier son grand homme ne sont sollicités que
de Gérard Leclerc, pour promouvoir le débat. Il y a des bassesses que la seule probité
chaque semaine sur :
morale interdit, mais il semble qu'au Monde on se croie autorisé à
bafouer les élégances les plus élémentaires. n

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 3


ACTUALITÉ
Gouvernement par Alice TULLE

La ligne générale
Il n’y a pas eu de bouleversement de l’équipe déclaré le Président au cours
du conseil des ministres du
gouvernementale, mais un remaniement du cabinet et du 19 mars. Et Nicolas Sarkozy
style présidentiels… Et maintenant, il faut affronter la crise… de fixer quatre objectifs :

L
« remettre le travail au cœur
e p r é s i d e n t de la Joyandet à la Coopération. mo­d ification de l’image des politiques publiques  »,
République avait dit, Par ailleurs, le chef de pré­sidentielle ne doivent pas «  renforcer la compétitivité
entre les deux tours l’État a réorganisé son cabi- masquer l’essentiel : la ligne de notre économie », « conti-
des municipales, qu’il net, en écartant certains générale n’est pas changée. nuer à gérer avec sérieux les
tirerait la leçon des conseillers : David Martinon, Selon un mot souvent employé finances du pays – avec pour
élections et le Premier ministre porte-parole et candidat par les dirigeants de la majo- objectif « l'équilibre des comp-
avait répété qu'il voulait garder rejeté à Neuilly va être nommé rité, les défaites de l’UMP aux tes à l'horizon 2012  » – et
son équipe. Paroles tenues : le à l’étranger. Georges-Marc «  concilier solida-
gouvernement a été ren­forcé Benamou, ancien confi- rité et responsabi-
par la nomination, le 18 mars, dent de François lité en matière
de six nouveaux secrétaires Mitterrand et de retraites,
d’État et l’équipe de François conseiller pour de prise en
Fillon a été confirmée puisque la communica- charge de la
pas un seul ministre n’a été tion, connaîtra dépendance
remercié. On a donc ignoré l’exil doré de la et de santé  ».
et les bienfaits supposés du Villa Médicis. Ceci dans une
« resserrement  » du gouver- C’est Jean- conjoncture
nement et l’usage selon lequel David Lévitte, «  compliquée  »
les ministres bat­tus aux élec- diplomate de grande en raison de la crise financière
tions doivent démissionner. expérience et Claude et monétaire.
La politique d’ouverture Guéant, directeur de De fait, le gouvernement a
n’a pas été poursuivie. On cabinet, qui seront pris conscience de la gravité de
parlait de l’entrée de Claude désormais les « voix » la situation économique. Mais
Allègre au gouvernement et du président. il se contente pour le moment
l’on évoquait même Jack Lang. Enfin, suite aux de définir des objectifs qui
Ce sont en fait des militants critiques dont il avait sont modestes au regard des
de l’UMP qui ont été promus : fait l’objet, Nico­las promesses faites il y a un an
Nadine Morano (Famille) et Sarkozy a adopté sur le pouvoir d’achat et sur la
Yves Jégo (Outre-mer) sont des une attitude plus politique monétaire en zone
sarkozystes de premier plan, conforme à la fonc- euro, et qui ne répondent pas
Laurent Wauquiez (Emploi) tion éminente qu’il aux dangers qui s’accumulent :
et Luc Chatel (Industrie et exerce : sobriété des la crise du marché hypothé-
Commerce) ont gagné des paroles et des gestes, caire américain est devenue
mairies dès le premier tour, abandon des signes une crise bancaire internatio-
et l’on compte deux anciens extérieurs de richesse (montre, municipales exprimeraient nale et la chute du dollar est
ministres de l’époque chira- lunettes de soleil) apparitions une « impatience » à laquelle catastrophique pour l’indus-
quienne : Anne-Marie Idrac publiques à l’occasion de céré- l’Élysée et Matignon se trie française.
(Commerce extérieur) et monies solennelles (hommage doivent de répondre en main- Aux États-Unis, le prési-
Hubert Falco (Aménagement au dernier Poilu, aux combat- tenant le rythme des réformes dent Bush est au premier rang
du territoire). Alain Marleix tants des Glières). annoncées. « Dans la tempête dans la lutte pour le sauve-
devient secrétaire d’État aux Ces aménagements du éco­nomique mondiale, il faut tage du système bancaire et
collectivités locales et Alain pouvoir exécutif et cette fermement tenir le cap  » a la banque centrale multiplie
les interventions. Fasciné par

( Des objectifs qui sont modestes au regard


des promesses faites il y a un an
l’Amérique, Nicolas Sarkozy
pourrait y trouver en ce
moment d’utiles leçons. n

4 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


ACTUALITÉ
CHINE par Yves LA MARCK

Oublier Lhassa
Si le Dalaï Lama ne parvient pas à dénouer le conflit tibétain, de la famille bouddhiste ou en
général dans le monde chinois
sa stature en sera diminuée.

L
lui impose de garder du recul.
es émeutes qui ont en plus conscience de leurs une audience mondiale. Il a Il refuse de se laisser piéger
éclaté a Lhassa le 10 intérêts nationaux et maté- acquis beaucoup plus d'admi- par la propagande officielle
mars, jour anniver- riels immédiats qui vont bien rateurs aux États-Unis qu'il qui cherche grossièrement
saire du départ en au-delà de la simple liberté n'en a au Tibet ou même en à le discréditer auprès de la
exil du Dalaï Lama en religieuse. Inde où il est réfugié avec pas majorité des Chinois eux aussi
1959, ont pour effet paradoxal Qu'est-ce donc aujourd'hui plus de cent ou deux cent mille victimes du régime. Le Dalaï
de remettre en cause l'autorité que la cause tibétaine ? Une partisans. Lama garde sa liberté de se
de celui-ci. Le mouvement, qui simple revendication d'indé- Pour autant, les répercus- présenter comme le défen-
a éclaté d'abord, semble-t-il, pendance d'une marge de la sions internationales ne sont seur des droits de tous les
parmi les moines traditionnel- Chine intégrée de force à l'Em- pas à la hauteur de l'indigna- hommes, qu'ils soient ou non
lement attachés a la commé- pire, comme le Xinqiang en tion naturelle que suscite la Tibétains, et d'abord de tous
moration de cet événement, a les Chinois.
rapidement dégénéré, opposant Sans faire de
Tibétains d'origine et colons comparaison,
chinois. Pendant près d'un on relèvera
de­mi-siècle, la Chine a en effet l'attitude du
poursuivi une politique d'immi- Saint-Père
gration et de démantèlement qui a confié
de l'ancien royaume tibétain au cardinal-
en intégrant plusieurs régions archevêque de Hong
tibétaines dans des provinces Kong la méditation
chinoises. Récemment, l'inau- du Vendredi saint.
guration d'une voie ferrée de Benoît XVI poursuit
4561 km reliant Pékin à Lhassa inlassablement son
a été le point d'orgue de cette œuvre de dialogue
colonisation. avec Pékin. Pour ce
Le Dalaï Lama est le sym­­ qui le concerne, le
bole qui unit tous les boud­ Dalaï Lama avait
dhistes tibétains. Mais pour préconisé cette
ce pontife suprême, l'heure du majorité musulman. L'ethnie répression ligne qui vient
pouvoir temporel est dépassée. et la religion se recoupent chinoise d'être dramatique-
Ainsi ne s'est-il pas prononcé pour en faire des régions des émeutes. Le Dalaï Lama ment compromise
pour l'indépendance du Tibet, doublement minoritaires a délibérément choisi de ne après n'avoir guère obtenu de
contrairement aux intellec- au sein de l'immense Chine. pas jeter de l'huile sur le feu. résultat auprès de la hiérarchie
tuels nationalistes qui l'en- Les populations de surcroît Il suit plus qu'il ne précède le du parti communiste chinois.
touraient. Les émeutes ont sont faibles (cinq millions retentissement médiatique. Il Il pourrait en aller de même
contraint les uns et les autres de Tibétains parmi plus d'un ne souhaite pas aller au point des catholiques, mais ceci ne
à se découvrir et à lever l'ambi- milliard de Chinois, encore une de rupture. Ainsi ne demande- doit pas remettre en cause les
guïté. Le Dalaï Lama s'est vite moitié seulement réside-t- t-il pas le boycott des Jeux objectifs ni les méthodes. La
rendu compte qu'il ne contrô- elle dans la région dénommée Olympiques. Certes c'est parce capacité de l'une comme de
lait plus un mouvement qui aujourd'hui Tibet). qu'il craint pour ses sujets. l'autre des grandes autorités
s'était ethnicisé. Pour s'être La personnalité du Dalaï Néanmoins sa motivation spirituelles de notre monde à
lui-même internationalisé et Lama transcendait cette ques- n'est pas seulement tibétaine. parler d'une manière univer-
être devenu une force spiri- tion limitée pour lui donner Son audience dans l'ensemble selle est à ce prix. n
tuelle dans le monde entier,
le Dalaï Lama s'est insensible-
ment détibétisé. Parallèlement,
les Tibétains prenaient de plus
Pour ce Pontife suprême, l'heure
du pouvoir temporel est dépassée )
FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 5
ACTUALITE
EUTHANASIE par Tugdual DERVILLE

Coup de grâce ?
Le mystère autour de la mort de Chantal Sébire et des révélations sur son
parcours – n’ont pas empêché une nouvelle vague d’émotion de – cette fois-ci
– faire craquer les digues : la loi Leonetti est désormais menacée.

M
ercredi 19 mars journaux, comme en signe de Jean-Luc Roméro, prési- Une surprenante femme de
2008, la nouvelle soulagement. Mais les clichés, dent de l'Association pour le 52 ans a donc été arrachée à
de la mort de d’un genre inédit, de sa tumeur droit de mourir dans la dignité l’anonymat de sa terrible mala-
Chantal Sébire a au visage resteront gravés dans (ADMD) exprimait néanmoins die en entrant dans un combat
beau être atten- toutes les mémoires, comme un avis plus tranché : « Puisque médiatique de quelques se-
due, elle s’entoure immédia- ayant fait avancer d’un grand l'hypothèse de la mort natu- maines, rondement mené
tement de mystère. La femme bond la cause de l’euthanasie. relle a été écartée par la justice, jusqu’à sa mort. Les propos
au visage déformé, désormais Se montrer soulagé d’un décès, l'origine de la mort semble de la ré­d actrice en chef de
connu de tous les Français ou après une « longue maladie », donc provenir de substances France  3 Bourgogne, qui a
presque, s’est éteinte chez elle, est un sentiment spontané. qu'elle aurait avalées et donc vendu au monde entier des
peut-être seule, au moment Mais quand cette mort n’est d'un suicide  ». De son côté, images télévisées dont la chaîne
même où son médecin présen- pas naturelle, le malaise plane. le vice-président du mouve- publique détient l’exclusivité, dé-
tait à l’Élysée son dossier médi- Du moins, en principe. ment pro-euthanasie, l’avocat notent l’admiration : « Elle s’est
cal à des spécialistes. L’émotion Or, le procureur de la Ré­­pu- Gilles Antonowicz, continuait débrouillée comme un chef
est aussitôt à son comble. Marie blique de Dijon a déjà averti de protester vigoureusement dans cette histoire ».
Humbert, en larmes, exprime que le décès n’était pas naturel, contre l'autopsie pratiquée sur C’est aussi la conclusion
le corps de sa cliente, l’esti- du portrait de Chantal Sébire
COMMUNIQUE DE PRESSE mant « gro­tesque » et deman- publié dans Le Monde du 22
dant «  qu'on fiche la paix à mars avec le titre « Maîtresse
Chantal Sébire et moi-même sommes les parents d’une jeune fille de
Mme Sébire et à ses enfants, et de sa mort comme de sa vie ». Il
12 ans… En ma qualité d’ex-époux, je ne me considère pas autorisé à
qu'on en reste là ». Le Procureur raconte les relations de « fasci-
défendre la mémoire de Chantal.
En revanche, je n’accepte pas que l’image de notre fille soit utilisée tenait alors à préciser que les nation réciproque  » entrete-
dans le cadre de cette campagne médiatique à l’occasion de laquelle enfants de la défunte n’avaient nues par l’ancienne institutrice
la souffrance d’une femme a été instrumentalisée à des fins politiques. jamais manifesté d’opposition à avec les journalistes. N’ont-ils
Je remercie les journalistes qui ont déjà retiré les photos de (prénom) l’au­topsie. Ces derniers, éprou- pas fait cause commune ? Peu
de leur site ou de leurs reportages et exige de ceux qui ne l’ont pas fait, vés par le deuil, semblaient importe ce mélange des genres,
qu’ils cessent d’utiliser et de publier son image. soudain lassés voire écœurés qui aurait été considéré, dans
J’ai chargé l’avocat parisien, Maître Antoine Beauquier, d’engager toute par la pression associative d’autres circonstances, comme
poursuite à l’encontre de ceux qui feraient usage de l’image de ma fille et médiatique. Ils publiaient une grave entorse à la déonto-
et porteraient atteinte à sa vie privée et familiale ou qui utiliseraient sa finalement un communiqué logie professionnelle. Certaines
douleur d’enfant, pour promouvoir l’idéologie d’associations militantes. demandant aux journalistes souffrances semblent tout excu-
Paris le 21 mars 2008 de «  (les) laisser faire (leur) ser ou permettre. Et com­­ment
deuil dans la paix, la dignité et oserait-on critiquer la parole
sur les ondes un mélange de même si le doute sur les causes l'intimité ». Le message était lu de celle qui va mourir ? De tout
tristesse et de colère, en imagi- précises, à l’heure où nous sur France 5 par Paul Amar à cela, Chantal Sébire a joué –
nant que « Chantal » a dû mourir écrivons, reste entier. Vendredi la veille de la trêve pascale. De peut-être abusé – pour parve-
« toute seule ». 21 mars, l’AFP listait les hypo- son côté, l’ex-époux de Chantal nir avec brio à des fins qu’elle
Dès le lendemain, les thèses («  Suicide, sui­c ide Sébire se faisait plus menaçant. pensait justes. L’an­cienne insti-
anciennes photos, celles du assisté, accident médicamen- Son communiqué (voir enca- tutrice n’a-t-elle pas réussi de
temps de la bonne santé de teux… ») et concluait : « Les dré) proteste contre l’instru- façon extraordinaire à donner
Chantal Sébire, réapparaissent pistes restent nombreuses et les mentalisation de l’image et des un sens à son épreuve, à la
en première page de plusieurs interrogations de­meurent. » paroles de leur fille de 12 ans. sublimer ? Elle a combattu pour

( Grand perdant de l'emballement médiatique,


le mouvement des soins palliatifs reste sonné
que change le monde, même
si, à nos yeux, c’est dans une
direction mortifère.

6 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


ACTUALITE
Avec l’ADMD, toujours à qui ferait s’effondrer l’interdit inéluctable, mais sa demande reste sonné. Il fait le constat
la recherche de cas emblé- du meurtre. à la médecine de mettre fin à d’un immense gâ­c his. Non
matiques, Chantal Sébire a Pourtant, dès le surlende- ses jours prend une autre signi- seulement Chantal Sébire a
trouvé des alliés bien prépa- main de la mort de Madame fication quand on sait qu’elle refusé d’entrer dans le proces-
rés. Après avoir toréé pendant Sébire, on commençait à lui a refusé, précédemment, de sus palliatif qui aurait pu la
quelques semaines sur toutes re­­mettre en cause la version tenter de la sauver. sortir de sa douleur et de son
les ondes son président, Jean- univoque défendue becs et Par ailleurs, le faux suspens isolement, mais encore elle n’a
Luc Roméro, tente désormais ongles par les militants de judiciaire proposé à Chantal cessé d’en donner une image
de porter l’estocade à la loi l’euthanasie à propos de cette Sébire par le président de caricaturée, reprise sans recul
Leonetti, en accusant son histoire dramatique. l’ADMD a certes entretenu par les médias, et qui s’est par
aut­eur d’être « personnellement Dans le «  parcours l’émotion, mais il apparaît conséquent ancrée dans l’es-
responsable » des souffrances soi­gnant » de Chantal Sébire comme un élément artificiel prit des Français avec la force
ultimes de sa protégée. les zones d’ombre sont de l’orchestration du débat, ses de l’émotion.
Cette vague accusatoire, nom­b reuses. Comme pour auteurs feignant de croire que Voilà que les protocoles
relayée par des débats à sens Vincent Humbert, mais plus la demande avait des chances analgésiques sont assimilés
unique, a commencé à submer-
ger la digue que le gouverne- QUE LA LUMIÈRE SOIT FAITE !
ment avait jusqu’ici réussi à
établir pour résister, même si, L’Alliance pour les Droits de la Vie exprime sa tristesse et son profond malaise à l’annonce du décès de
nouvelle venue au portefeuille Chantal Sébire. Comme des millions de Français, nous avons été saisis par l’emballement médiatique qui a
de la Famille, Na­dine Morano précédé sa mort. Nous avons écouté avec attention et émotion les paroles de cette femme, durement éprou-
ne cache pas ses convictions vée. Elle a témoigné ces dernières semaines d’un indéniable courage qui force le respect. Cependant, nous ne
en faveur de l’euthanasie. Les pouvons pas taire le profond malaise et le sentiment de gâchis que nous laisse cette fin de vie.
alliés politiques de l’ADMD - Pourquoi Chantal Sébire a-t-elle refusé les soins palliatifs qu’on lui proposait tout en ayant visiblement une
jouent donc le tout pour le idée inexacte de leur réalité ?
- N’a-t-elle pas été, malgré elle, l’instrument d’une idéologie qui réclame, avec le suicide médicalement
tout. Le député PS Gaétan
assisté, bien davantage que le traitement des exceptions ?
Gorce tente d’imposer une
Banaliser l’idée du droit au suicide contredit les efforts que notre société réalise pour sauver et consoler les
loi rapidement votée, sous le désespérés, soulager leurs douleurs et donner toute leur place aux personnes dépendantes sans les juger sur
coup de l’émotion. C’est dans l’apparence.
ses moments de faiblesse qu’il « Avec cette déferlante médiatique, explique le docteur Xavier Mirabel cancérologue et président de l’Al-
faut jouer son va-tout pour liance pour les Droits de la Vie, nous constatons que l’incompréhension et la peur se sont emparées de
terrasser l’adversaire. Mais beaucoup de personnes que nous accompagnons et de leurs proches. On a fait croire que Chantal Sébire
Bernard Accoyer, président de était contrainte à l’exil ou à la souffrance et qu’on la privait d’une mort ‘douce’. Il est essentiel de sortir de la
l’Assemblée nationale résiste confusion actuelle. »
avec intelligence. Il montre L’Alliance pour les Droits de la Vie demande que toute la lumière soit faite sur le parcours soignant de Chantal
qu’il n’est pas insensible au Sébire, les raisons pour lesquelles les soins palliatifs ont été refusés ainsi que sur ce qui s’est réellement passé
drame qu’ont vécu, en témoins dans la journée d’hier, au moment même où son médecin traitant présentait le dossier médical à l’Élysée.
mi-éplorés mi-voyeurs, des Respecter la mémoire de Madame Sébire, dont la fin de vie a bouleversé la France, passe par la vérité.
millions de téléspectateurs, Paris le 21 mars 2008
mais sans céder du terrain sur
le plan juri­dique. rapidement, on découvre d’aboutir. « Notre requête a à un coma, à une perte défi-
Dans un premier temps l’usage abusif de certains mots. donné du crédit à sa demande nitive de conscience et à un
Jean Leonetti est donc chargé L’esthesioneuroblastome dont d’aide active à mourir et, à état d’indigne subordination.
d’établir le bilan de sa loi, souffrait madame Sébire n’est partir de là, tout s’est emballé » En quelques jours, tous les
sous l’œil soupçonneux de ni une « maladie orpheline » avoue Me Gilles Antonowicz au efforts de communication
Jean-Luc Romero. Il exhume comme on l’a prétendu, ni, Monde après avoir souligné « la d’un mouvement qui agit au
malheureusement la notion surtout, une pathologie « incu- fonction symbolique du juge » quotidien au chevet de milliers
ambiguë d’exception d’eutha- rable ». Avant d’en arriver à qu’il a instrumentalisée. de personnes malades pour
nasie : « Rien n'interdirait des ce stade, la patiente semble Et si cette tactique manipu- accompagner et adoucir les
dispositions spécifiques de avoir refusé des interventions latrice avait joué un rôle dans épreuves de leur fin de vie
dépénalisation de l'acte homi- proposées, à cause de leur l’épuisement moral et physi- se sont trouvés anéantis. Ils
cide dans des circonstances risque vital. On ne peut l’en que et dans la précipitation de ont désormais la parole ; ils
compassionnelles, qui méri- blâmer. Mais il serait juste de la fin de vie de Chantal ? Pour écrivent des tribunes dans la
teraient alors d'être codifiées dire aux Français que, pris à l’affaire Hum­bert, la sortie d’un presse écrite… mais l’impact
et précisées », a consenti le temps, ce genre de tumeur a livre et l’annonce télévisée du émotionnel de leur façon
député des Alpes-Maritime. désormais de bonnes chances passage à l’acte n’ont-ils pas mesurée de revenir à la réalité
Cette petite phrase pèse très de guérir. Il ne s’agit pas de précipité le geste de Marie ? est bien loin d'avoir la force
lourd. Destinée à donner du remettre en cause la détresse Grand perdant de cet des sophismes simplificateurs
mou sur les cas-limites, elle de Chantal Sébire à l’approche em­ballement médiatique, le et de l’image-choc qui ont
risque bien de créer une brèche d’une mort qui était devenue mouvement des soins palliatifs abusé l’opinion. n

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 7


DOSSIER

Enco
Les questions concernant l’évolution ne
sont pas simples car, comme le montre
l’analyse du livre de notre fidèle ami
Michel Delsol, Darwin, le hasard et Dieu,
elles croisent nos questions les plus
profondes : « les pourquoi ultimes des
choses ». Il importe donc de bien séparer
ce qui relève des sciences et ce qui relève par Alexandre DA SILVA

D
de la philosophie, de la métaphysique
et de la révélation, car le but, le regard, ans le passé, avant la naissance de
l’ère scientifique que nous vivons,
les méthodes sont différents. Création on a eu tendance, dans les milieux
et évolution ne sont pas antagonistes. chrétiens, à construire un monde
Le « hasard », comme le montre bien le qui correspondait à des idées que
les sciences modernes ont dé-
professeur Delsol, montées depuis quelque deux ou
n’est pas un Dieu. On trois siècles et continuent à démonter chaque
peut étudier le monde jour. Chacun sait que l’on s’imaginait que le soleil
tournait autour de la terre, on a cru aussi que
et son histoire, la le monde avait été créé en sept jours suivant le
cosmologie - c’est schéma des premières pages de la Genèse. On a
la science - sans mis longtemps à admettre que ces textes ne de-
vaient pas être considérés comme « historiques »
mettre en cause sensu stricto. La résurgence actuelle de ces idées
l’existence de Dieu. ne s’effectue que dans quelques groupes sou-
On peut s’interroger vent de milieux protestants d’origine américaine
et chez les musulmans. Cependant il y a encore
sur l’existence du beaucoup d’idées fausses sur le monde que l’on
monde et le destin admet encore dans tous les milieux chrétiens. Il a
paru utile au biologiste Michel Delsol de tenter à
de l’homme, sa nouveau de les dissiper car il est malsain de lier
vocation, sans mettre des conceptions religieuses à des vues scientifi-
en cause les faits édition Vrin, ques ne correspondant pas au réel.
144 pages, 10 e Le but de son petit livre que nous analysons
de l’évolution, ni le ici, préfacé et postfacé par un dominicain philo-
Big Bang, voire des Big Bang successifs. sophe, mais aussi scientifique, le Père Maldamé,
« Ceci n’enlève rien aux problèmes est de préciser quelques erreurs courantes ad-
mises par le public chrétien sur certains aspects
que pose sa Cause d’être, ou sa Cause de la biologie. Nous signalerons quatre questions
d’Exister ». D’ailleurs, c’est un chrétien, particulières.
le chanoine Lemaître, qui a été l’initiateur
1/ Beaucoup d’hommes pensent encore que
de la théorie de « l’atome primitif », les êtres vivants et la matière chimique classi-
surnommée depuis le big bang, et quement étudiée dans les laboratoires correspon-
Lemaître, dans ses entretiens avec Pie XII dent à des éléments très différents. Pour eux, il
se rajoute à la chimie de tout ce qui est vivant un
notamment, s’est fermement élevé contre principe mystérieux qui « fait vivre ». Cette idée a
la tentation de confondre big bang et même été acceptée par de grands biologistes. Ainsi
création. Ne confondons pas non plus Cuénot, professeur à la faculté de Nancy, lorsqu’il
prononça sa leçon inaugurale dans l’académie de
création et évolution. Alexandre Da Silva, cette ville au début des années 20, soutint à peu
très au fait des développements actuels près l’idée que si l’on fabriquait chimiquement
de la biologie, analyse pour nous le livre un être vivant très primitif (une paramécie, par
exemple) on ne fabriquerait que son cadavre car
de Michel Delsol. il lui manquerait quelque chose, correspondant à
H.-M. CATTA la psyché qui assurait sa vie. Précisons que cet

8 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008



DOSSIER

re Darwin Pensionnaire du Jardin des Plantes,


derrière sa vitre blindée.
© Anne KURIAN

auteur changea d’avis quelques années plus tard l’ouvrage que nous analysons venait tout juste de
et adopta une position différente correspondant sortir des presses, les journaux ont signalé qu’un
à celle qui est généralement admise aujourd’hui. laboratoire américain, travaillant sur ce sujet,
Depuis le milieu du dernier siècle, la chimie du vi- avait déjà réalisé des structures correspondant
vant a fait des progrès tellement fabuleux que les au noyau cellulaire qui se trouve justement dans
spécialistes admettent maintenant que la vie est La vie est les bactéries. Ils espèrent synthétiser des espè-
une chimie infiniment complexe, mais une chimie,
et qu’un jour ou l’autre, peut-être bientôt, nous
une chimie ces de ce type qui permettraient de résoudre, au
moins en partie les problèmes pétroliers du futur.
synthétiserons des éléments vivants primitifs. On infiniment Cela pose des questions terribles, car tout laisse
notera que ces dernières années on a synthétisé à penser que l’on fabriquera un jour, sans doute
plusieurs virus. Il faut préciser à ce sujet que les complexe, avant trois siècles, des spermatozoïdes. Voire des
virus ne sont pas, comme on croyait encore il y
a quelques décennies, des formes dégénérées de
mais spermatozoïdes humains.

la vie, mais des éléments intermédiaires entre le une chimie 2 et 3/ Le problème de l’évolution biolo-
non-vivant et le vivant. Il est évident que les biolo- gique est sommairement évoqué dans ce livre,
gistes d’aujourd’hui n’envisagent pas de fabriquer car il n’y a presque plus d’anti-évolutionnistes
un chat, mais seulement le vivant le plus simple chez les biologistes actuels. Cependant, on sait
que nous connaissons, des bactéries. Alors que qu’au niveau de l’évolution il y a deux questions,

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 9


DOSSIER
S
ous des titres presqu'identiques, les livres sur Dieu et Darwin se celle du fait évolutif, c’est-à-dire de l’existence
succèdent à une cadence très significative. Dans cet ouvrage (Dieu du phénomène et celle des causes qui ont en-
et Darwin, débat sur les origines de l'homme), Fernand Comte, traîné la marche évolutive. Sur ce deuxième point
diplômé de théologie et professeur de Lettres, analyse les problèmes de la théorie actuellement admise en général, dite
l’évolution biologique et ses relations avec les diverses religions de notre théorie synthétique, suggère que l’évolution s’est
monde. Il décrit d’abord comment elles voient l’origine de la vie sur la produite par des mutations dues au hasard des
terre. Ensuite, il retrace l’histoire des Hébreux éléments des caractères héréditaires, les gènes.
pour définir les positions des religions juive, Ceux-ci sont ensuite triés par un immense jeu de
chrétienne et musulmane. On ne peut pas être sélection naturelle. A ces faits s’ajoutent des en-
toujours d’accord avec lui sur certaines des idées docytobioses (acides nucléiques d’un virus qui pé-
qu’il soutient. Bien sûr on n’ignore pas que la
nètrent dans le noyau des cellules germinales et
Bible est un texte rempli d’allégories, mais il ne
paraît pas possible de le suivre lorsqu’il suggère s’associent aux chromosomes), elles aussi triées
que l’histoire de Moïse et la traversée du désert par la sélection.
ne sont probablement que des mythes. Cette thèse, qui met en avant les effets du
Ensuite, il analyse longuement comment hasard, fait presque l’unanimité aujourd’hui et
s’imposa l’idée d’évolution biologique et soulève donc des problèmes.
il s’attache à l’étude de questions souvent
mal connues : à l’étrange position du 4/ La dernière question est relative aux
« catastrophisme » de Cuvier, au darwinisme fonctions du cerveau humain : la mémoire, la
social, à la renaissance de l’antiévolutionnisme conscience de soi, la pensée, l’intelligence. Pen-
à l’époque contemporaine. Il est parfois fort intéressant et ses références dant longtemps on a attribué ces fonctions à
bibliographiques abondantes méritent d’être notées. l’âme humaine, ce qui voulait dire qu’elles étaient
Il essaie enfin de résoudre les difficultés que nous avons à comprendre le dues à une psyché qui vient directement de Dieu.
monde en citant souvent Teilhard de Chardin. Il décrit sommairement les On sait que les matérialistes du XlXe siècle disaient
thèses de ce dernier mais, s’il paraît prendre parfois position pour elles, au contraire que le cerveau sécrétait la pensée et
c’est seulement sur la pointe des pieds. donc l’intelligence, comme le foie secrète la bile. Il
De toute évidence il adopte parfois le darwinisme moderne, c’est-à-dire
faut savoir reconnaître qu’ils n’avaient peut-être
la théorie synthétique de l’évolution, mais il ne la nomme pas. Cette
analyse est un peu faible dans son texte. pas tout à fait tort. Les neurologues ont assez
Il insiste en plusieurs fois sur le fait que, lorsque l’on a voulu voir bien prouvé la valeur de ces thèses, le professeur
dans notre univers ou chez l’homme, des particularités paraissant Delsol insiste surtout sur les arguments qu’appor-
providentielles, on s’est trompé. Ainsi, on a cru par erreur que la terre tent à celles-ci les travaux des zoologistes spécia-
était au centre du cosmos et que l’homme était un être très particulier listes du comportement animal. Depuis quelques
fondamentalement différent du monde animal. décennies en effet de nombreux comportemen-
Le titre de l’ouvrage laissait suggérer que la question des relations de talistes ont étudié le psychisme des singes supé-
Dieu avec l’évolution serait discutée longuement. Il n’en est pas ainsi. Ce rieurs. Ils ont démontré la réalité de leur mémoire,
problème imprègne partout le texte, mais aucun chapitre particulier n’y l’ébauche de leur conscience, de leur pensée et de
est consacré. L’auteur suggère que l’on peut expliquer tout sans voir Son leur intelligence. Certes, ces propriétés étranges
action. Ainsi il écrit vers la fin de l’ouvrage, page 312 : « La réflexion ! nous étonnent parce qu’elles sont impalpables et
Un tournant important ! Se profile à l’horizon la possibilité que les de nature immatérielle. On est obligé d’admettre
changements, les évolutions, les réussites ne soient plus l’effet des grands qu’une masse de cellules cérébrales, à partir d’un
nombres, mais d’une pensée, d’une volonté. Nous n’en sommes pas là. » certain stade de complexité, aurait des propriétés
Cependant, avec les textes sur Teilhard déjà évoqués et une affirmation qui échapperaient totalement à notre bistouri. Elles
répétée plusieurs fois que la question de Dieu n’appartient pas à la
pourraient, malgré cela, demeurer dans le cadre de
science, mais à la philosophie, nous pouvons nous demander s’il est
totalement agnostique. la science, mais elles seraient si mystérieuses que
Ce livre est marqué par des attitudes que l’on retrouve souvent chez nous n’en connaissons encore rien.
des spécialistes ou chez des vulgarisateurs de talent. Il a tendance, L’étude des mystères du cerveau n’en est en
dans ses élans explicatifs, à analyser trop vite et avec des connaissances effet qu’à son début. Au milieu des milliers de pa-
incomplètes certains sujets. Voici deux exemples : il fait dire au cardinal ges des travaux qui ont été réalisés dans la na-
Schönborn qu’il est réticent sur l’évolution or, dans son dernier livre, ture ou des jardins zoologiques depuis moins de
celui-ci se déclare seulement réticent à une explication de l’évolution 50 ans, par quelques douzaines de primatologues,
où le hasard joue un grand rôle. (Il est vrai que ce livre a été publié alors Michel Delsol cite un fait qui témoigne, mieux
que le sien était peut-être déjà chez l’éditeur.) De même, l’analyse des que tout à ses yeux, de ces étranges capacités
conséquences du darwinisme social porte à sourire, il ne semble pas que des singes supérieurs.
Mme Thatcher, nommée dans le texte, en ait été imprégnée. De Waal a décrit l’histoire suivante : un chim-
Ce livre est intéressant bien que l’auteur, atteint d’une maladie de la panzé qui vivait dans un zoo a vu un jour un oiseau
plume bien connue, ait tendance à faire des généralisations ou des rentrant dans la maison où il était logé. L’animal
analyses rapides à partir de ce qu’il sait. A.D.S. affolé se jetait contre les vitres paraissait se dé-
battre en tous sens pour échapper à sa prison. Le
Fernand Comte, Dieu et Darwin, JC Lattès, 320 p., 19 €
chimpanzé attrape l’oiseau et le prend dans ses

10 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008



DOSSIER
mains. Il sort de sa maison et, à l’extérieur, grim- cation de la condition humaine, la « destinée » de
pe au sommet d’un arbre qu’il connaissait bien et la vie humaine. Non que ces questions soient futi-
sur lequel il avait l’habitude de monter. Arrivé en les. Chacun de nous, tôt ou tard, se les pose. Mais
haut, il écarte les ailes de l’oiseau et le jette en ces questions, que Karl Popper appelle finales
l’air. On peut difficilement dire qu’il n’avait pas (ulti­mate), relèvent de la religion,
pris conscience de certains aspects du concept de la métaphysique, voire de
d’oiseau. On pourrait citer de nombreux faits de la poésie. Aucune science ne
ce genre. Nier l’intelligence animale n’est plus peut apporter de réponses à
possible aujourd’hui. On peut même estimer, cette de telles questions. »
histoire le montre, que le chimpanzé est parfaite- Michel Delsol estime
ment capable d’ébaucher des concepts. que la seule réponse pos-
Les faits ainsi rapportés ont laissé sible à ces questions est
croire à certains auteurs que la scien- un retour modernisé des
ce avait enfin tout expliqué et qu’il réflexions de saint Tho-
n’y avait plus aucun problème à mas sur l’existence d’une
se poser sur l’univers. Il avait ses Intelligence qui a voulu le
raisons d’être en soi puisque l’on monde. Précisons en outre
savait tout sur lui. que, si comme disent certains,
C’était une erreur. La connais- le monde a toujours existé et
sance humaine nécessite à la fois correspondu à une série de Big-
une analyse et une réflexion scien- bang successifs, ceci n’enlève rien
tifique et d’autre part une analyse aux problèmes que pose sa «  Cause
et une réflexion philosophique. d’Être  » ou si l’on préfère sa «  Cause
Or, l’une et l’autre ne sont pas du d’Exister ».
même domaine. La science a Une dernière question : on est étonné
pour but de décrire la matière parfois que le hasard ait un tel rôle sur la
et d’étudier ses propriétés. On constitution des êtres et des choses qui com­
a dénommé ceci le « comment posent le monde. On connaît mal la définition
des choses  ». On peut dire de ce mot hasard : c’est une rencontre de séries
aussi qu’elle étudie le réel causales indépendantes qui peut provoquer des
donné par les organes des faits ou des structures sans intérêt, dangereuses
sens directement ou parfois pleines d’intérêt. En réalité, le hasard
ou indirecte- ne crée rien, ce qu’il fait était déjà en puissance
ment. Il y a une dans les choses qui se rencontrent. La rencontre
autre série de les fait entrer en acte. À la roulette, si en jouant
questions qui sur le 23, on peut gagner une forte somme, le
viennent de la gain était inscrit dans le possible du phénomène,
philosophie et par contre on ne pourra jamais gagner en misant
de la métaphysique, ce sont les « pourquoi ulti- sur le 80, car le 80 n’existe pas dans le jeu.
mes des choses ». On utilise parfois ici seulement Ceci amène à penser que tout ce qui s’est
le mot pourquoi, nous préférons y ajouter cet ad- fait par hasard était dans la matière même des
jectif car sans lui ce mot pourrait avoir plusieurs En réalité, choses et que l’homme, qui aurait connu, au
sens. On a deviné qu’il s’agit alors des raisons d’être
profondes de ce réel sensible. Ceci évidemment
le hasard moment du Big Bang toutes les propriétés des
éléments, comme le personnage imaginaire de
ne s’effectue plus dans un laboratoire de science ne crée rien, Laplace, aurait pu prévoir que l’homme, comme
mais dans le cabinet du philosophe. Ce pourquoi le mouton, était en possible dans la nature mais
a été exprimé par François Jacob lui-même dans ce qu'il fait non pas, précisons-le bien, en obligatoire. Ainsi,
son livre La souris, la mouche et l’homme, p. 229 :
«  mais de toute évidence certaines questions
était déjà comme il est courant de le dire, l’homme aurait
pu ne pas exister, il était seulement en possible,
ne relèvent pas de la science. Il y a une limite en puissance mais ce possible fait rêver. Des réflexions de ce
à l’investigation scientifique. Celle-ci se refuse à petit livre se dégage l’attitude que doit avoir
envisager certaines questions du type : Qu’est le dans les l’homme de science : dans son laboratoire il doit
sens de la vie ? Comment est-ce que tout a com-
mencé ? Que faisons-nous sur Terre ? La science
choses qui se se comporter comme un agnostique complet, le
livre n'envisage pas ici les problèmes d’éthique
n’a rien à dire face à de telles questions. On ne rencontrent qui correspondraient à un autre sujet. En dehors
voit même pas quel genre de progrès scientifique de son laboratoire, il pourra effectuer des ré-
permettrait d’y répondre. Un domaine entier est flexions philosophiques et sa vision globale du
totalement exclu de toute enquête scientifique, monde l’amènera à croire en une intelligence que
celui qui concerne l’origine du monde, la signifi- l’on appellera Dieu. n

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 11


ESPRIT
En mémoire des jours
faisait de cette guerre un qu'un universel concours de on ? Mais à un prix de larme
immense corps à corps de peuples, pour renverser le et de deuil.
peuples qui avaient tant de cours des fatalités. C'est en Le journal La Croix a
choses en commun qu'on termes d'un combat épui- pu­b lié, dans une parution
semblait avoir oubliées. sant, et sur un continent récente, des extraits de
D'un bord à l'autre du Rhin, de cendres, que le 8 mai lettres d'un «  soldat de
on ne parlait plus que d'en- 45, les cloches de la vic- toutes les guerres  ». C'é-
nemis héréditaires, dont il toire purent enfin retentir, taient de précieux docu-
fallait triompher ou mourir. sans forcément ré­p ondre ments, qui avaient été
Des années durant, il n'y de tout, hélas ! Ce que conservés des décennies
Par eut plus de place que pour l'homme avait commis sur durant dans une boîte à
Robert Masson la guerre. Et déjà hélas on son frère, en ces années où chaussures, et au fond d'une
en pressentait une autre, c'était la guerre elle-même, cave, où leur devenir se fai-
qui fut encore plus ter­rible et ses idées de revanche qui sait improbable. Invitation
Les lendemains par sa nature. Le vocifé- avaient conduit les nôtres à certains de nous à tirer
du monde rant de Nurenberg avait au bord du gouffre. d'autres ar­chives oubliées,
pris le pouvoir par ce qui Comment parler en des citations à l'ordre de

I
survivant
l était le dernier avait été l'Allemagne des homme de ces abomina- ces soldats de 14, auxquels
de l'immense tragédie poètes et des musiciens, de tions conjointes, que furent donnent la main ceux de 40…
que fut la guerre de 14. tout un art de vivre dont Auschwitz et Hiroshima, Dans chacun de nos vil-
Sa voix certes se faisait de l'usur­p ateur avait fait un pour ne pas citer d'autres lages, s'élèvent des "monu-
plus en plus hésitante. On instrument de guerre et de ces malheurs des temps, ments aux morts", comme
ne se lassait pas pour autant de revanche dont on vit la qui réduisaient à si peu on les appelle. La guerre est
d'entendre Lazare Ponticelli, bru­talité en août 40, quand les aspirations humai- un monument d'iniquité.
comme si son ultime pré- nos armées furent défaites nes au bonheur, où les Ce qui la rachète c'est le
sence était refus de l'oubli, dans des conditions humi- hommes dans leur folie, courage des hommes. Ceux
et le conjurait. liantes. avaient c onduit notr e de 14 en étaient souvent à
Bien des choses s'étaient Que pouvaient-ils pen- vieux continent au bord de faire leur moisson, quand
produites, depuis cette ser au fond d'eux-mêmes, l'abîme. Ce ne fut pas pour retentit l'appel aux armes,
guerre dont les hom- ces hommes de 14, dont le peu dans le silence de cette qui allait entraîner cette
mes de 14 s'étaient jurés sacrifice se trouvait réduit génération de 14, qui se jeunesse sur les chemins de
à eux-mêmes qu'elle serait à si peu dans l'immensité trouvait avec plus de ques- gloire et de larmes.
la dernière : la "Der des du désastre ? tions que de réponses, au À l'âge de 110 ans, le
Der". Ce qu'ils avaient vu Quelque chose de plus terme d'une tranche d'his- dernier de ces combattants
du fol affrontement d'un radical que le choc des toire, qui était à l'échelle du vient donc de mourir, der-
continent expliquait l'effroi armées s'était produit. Ce siècle pour finir. nier d'un peuple immense
de ces combattants, à la prêcheur de néant, qui Restait plus que jamais qu'on honore d'obsèques
simple idée de voir un jour n'avait de paroles que pour la leçon de courage, et nationales, manifestations
se renouveler ces déborde- le mépris d'autrui, allait parfois d'héroïsme, de nos de gratitude et du sou­
ments de fureur, ces armées pousser plus loin, avec cette aînés. Ils eurent tout à venir, engagement aussi
affrontées dont les soldats invention diabolique des en­durer : ce gel des pieds à construire le monde sur
n'avaient de choix que de camps, dont il allait faire un et des mains, ces enfouis- d'autres bases que le mépris
tuer ou d'être tué. À l'arme instrument de mort, dans sements au fond des tran- d'autrui. Un pas a été fait,
blanche, au besoin. des conditions inédites à chées, qui avaient des et c'est à l'actif de l'idée
Quand il leur restait ce jour. Les hommes d'hon- al­lures de tombeaux. européenne qui doit encore
un peu de courage pour neur n'avaient plus dès lors Quelle famille n'a pas prendre corps. Les soubas-
en parler, ces rescapés que le choix de résister. Les dans ses ascendants un sements sont mis en place.
n'avaient pas assez de mots, mains nues cette fois, mais héritage de ces temps La paix est le seul véri-
ou ne les trouvaient plus, avec cette volonté irrésis- ter­r ifiants, qui ne nous table hommage qu'on puisse
pour évoquer le temps des tible, qui était comme un ra­m ènent pas si long- faire à ces fantassins de 14.
tranchées, où seuls les rats acte de foi, dans les déré- temps en arrière, quand les Nos pères et nos frères,
se sentaient chez eux. Dans lictions du moment. hommes tombaient sur les dans l'ordre des vrais lende-
cet enfer des tranchées, qui Il n'en fallut pas moins champs d'hon­neur, disait- mains du monde. n

12 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


en Italie pour ses éditoriaux du En revanche le nombre des visi­
SCOUTS D'EUROPE Corrie della Serra contre le fanatisme teurs dans les grands sanctuaires
islamique et qui vit sous protection a augmenté de 5 millions en deux
Le 15 mars dernier, lors d'une policière permanente à cause de ans... 45 millions de personnes les
as­semblée générale au siège national cela. ont fréquentés en 2007 dont une
de Château-Landon, la direction des part appréciables de pèlerins (par
Scouts d'Eu­rope a fait approuver, SOCIOLOGIE exemple on estime à 700.000 le
en présence notamment de Mgr nombre des pèlerins sur les 3 millions
de Monléon, évêque de Meaux, et Selon une enquête parue le 20 de visiteurs du Mont Saint-Michel),
d'un huissier de justice, sa gestion mars dans l'hebdomadaire La Vie, six il y a 2,2 millions de pèlerins à la
par environ 55% des délégués du Français sur dix se disent catholiques. Médaille Miraculeuse, 6 millions à
mouvement. Les autres contestaient 17 millions se déclarent cependant Lourdes, 1 million à Rocamadour !
le refus de créer des meutes suivant non-pratiquants, 11 millions se Deux millions d'élèves sont
le rite de saint Pie V en vertu du disent pratiquants mais vont à la sco­l arisés dans l'Enseignement
Motu proprio, et disaient s'inquiéter messe moins d'une fois par mois, catholique qui emploie 200.000
sur la capacité du mouvement et 4 millions vont à la messe au personnes, mais 12% seulement des
à maintenir son originalité dans le moins une fois par mois et sont donc familles disent faire ce choix pour
scoutisme français. Le scénario de considérés comme des pratiquants des raisons confessionnelles.
la suite juridique et pratique est réguliers... Parmi les autres chiffres délivrés
relativement im­prévisible : scission, Les personnes se déclarant par La Vie, certains concernent le
épuration, ré­c onciliation plus ou catholiques sont autant des hommes budget des diocèses (464 millions
moins complète... que des femmes, autant des jeunes d'euros en 2006), le salaire des
que des personnes âgées de plus de prêtres... (avec comme sous-titre : "La
TIBET 50 ans, mais, parmi les catholiques fille aînée de l'Église va-t-elle faire
qui vont à la messe au moins une faillite ?"), l'argent du Saint-Siège, etc.
Le Pape a lancé, le 19 mars, un fois par mois, deux sur trois sont des Le même dossier met en lumière,
appel en faveur de la population femmes et ont plus de 50 ans. de manière parfaitement subjective,
tibétaine en disant : « Je suis avec une Plus de 75% de la population se "200 catholiques qui comptent". Nous
grande inquiétude les nouvelles qui dé­clarent catholiques dans certains y retrouvons Gérard Leclerc ou le
nous arrivent ces jours-ci du Tibet. dé­p artements de l'Est (Moselle, Père Philippe Verdin, parmi beaucoup
Mon cœur de Père ressent tristesse Meuse, Vosges, Haute-Saône), ou d'intellectuels, dirigeants d'entreprises
et douleur face à la souffrance de de l'Ouest (Manche, Mayenne, ou vedettes de styles divers.
tant de personnes. Que le mystère Deux-Sèvres...) mais la pratique a
de la Passion et de la mort de beaucoup baissé en Bretagne. Par ailleurs, selon un sondage
Jésus, que nous revivons en cette Selon l'étude publiée par La Ifop pour le quotidien La Croix,
semaine sainte, nous aide à être Vie, 45% des pratiquants réguliers paru le samedi 22 mars, plus de
particulièrement sensibles à leur ont voté pour Nicolas Sarkozy et sept Français sur dix (71%) veulent
situation ». seulement 11% pour Ségolène Royal. garder en l'état la loi de 1905 sur la
« Par la violence, on ne résout Le catéchisme est fréquenté séparation des Églises et de l'État.
pas les problèmes, ils ne font que par 20.5% des 8-11 ans. Quant au 77% déclarent que la religion relève
s'aggraver. Je vous invite à vous unir baptême, il est en baisse pour les de la vie privée et 60% que croire en
à moi dans la prière. Demandons enfants (-18% entre 1996 et 2006), Dieu est une aide et un soutien dans
au Dieu Tout Puissant, source de mais en hausse pour les adultes la vie de tous les jours.
lumière, qu'il éclaire les esprits de (+16% entre 1999 et 2007). La France
tous et donne à chacun le courage reste le deuxième pays d’Europe BÉATIFICATIONS
de choisir le chemin du dialogue et pour la proportion de baptisés
de la tolérance ». (derrière l’Italie). Enfin, seul un tiers Le samedi 15 mars, le pape
des couples français se marient à Benoît XVI a reçu en audience privée
BAPTEMES l'Église. Le nombre des mariages le Cardinal José Saraiva Martins,
catholiques a diminué de 28% en Préfet de la Congrégation pour les
Lors de la veillée pascale, dix ans. En 2006, on comptait 89014 Causes des Saints. Au cours de
Benoît XVI a baptisé six adultes, mariages à l'église sur les 274084 l’audience, le Saint-Père a autorisé
dont le journaliste italien d'origine mariages célébrés en mairie (contre la Congrégation à promulguer les
musulmane Magdi Allam très connu 77632 PACS). décrets concernant :

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 13


- un miracle attribué à l’intercession - Leopoldo Sánchez Márquez Da Québecois estime que la religion
de la Bienheureuse Ger trude Alpandeire, laïc profès de l’Ordre des est très importante dans leur vie,
Co­mensoli, Fondatrice de l’Institut Frères Mineurs Capucins (Espagnol, mais seulement 7% vont à la messe
des Sœurs du Très Saint Sacrement 1864-1956) ; chaque semaine.
(Italienne, 1847-1903) ; - Serafino Riminucci Da Pietrarubbia,
- un miracle attribué à l’intercession L aïc p r o f è s d e l ’O r d r e d e s ÉTATS-UNIS
du Vénérable Serviteur de Dieu Frères Mineurs Capucins (Italien
Francesco Pianzola, prêtre diocésain 1875-1960); Après une enquête sur 35.000
et fondateur de la Congrégation des - Margherita Amengual Campaner, adultes, l'institut de recherche Pew
Sœurs Missionnaires de l’Immaculée jeune laïque (Espagnole, 1888-1919); Forum on Religion estime que les
Reine de la Paix (Italien, 1881-1941) ; - Luigia Mazzotta, jeune Laïque diverses dénominations protestantes
- un miracle attribué à l’in­tercession (Italienne, 1900-1922). (S.L.) ne représenteraient plus que 51,3%
du Vénérable Serviteur de Dieu (Agence Fides, 17 mars 2008). de la population américaine. Les
Giuseppe Olallo Valdés, religieux Américains seraient 68% parmi
profès de l’Ordre Hospitalier de Saint DEVOIR DE RÉSERVE les plus de 70 ans mais seulement
Jean de Dieu (Cubain, 1820-1889) ; 43% parmi les moins de 29 ans. Les
Les vertus héroïques des Ser­ catholiques seraient 23,9% de la
viteurs de Dieu suivants : Le sous-préfet de Saintes, Bruno population, les mormons 1,7%, les
- Aurelio Bacciarini, évêque ti­tu-laire Guigue, a été démis de ses fonctions juifs 1,7%, les bouddhistes 0,7%,
de Daulia et administrateur apos- par le ministre de l'Intérieur, Michèle les témoins de Jéovah 0,7%, les
tolique de Lugano (Suisse, 1873- Alliot-Marie, à cause d'un article mu­sulmans 0,6%, les orthodoxes
1935) ; qu'il avait publié le 13 mars sur le 0,6%. Dans cette enquête, 16,1%
- Michele McGivney, prêtre diocésain site internet Oumma.com, où il s'en des Américains se dé­clarent sans
et fondateur de l’Ordre des Frères prenait d'une manière très po­lémique religion.
The Knights of Columbus (Américain à la répression menée par l'État
des États-Unis, 1852-1890); israélien contre les Palestiniens. RUSSIE
-Gioacchino Alves Brás, prêtre
diocésain et fondateur de l’Institut SUISSE Le métropolite Laur, primat
séculier des Coopératrices de la de l'Église orthodoxe russe hors
Famille (Portugais, 1899-1966) ; Mgr Bernard Genoud, évêque frontières, est décédé le 16 mars
- Giocondo Pio Lorgna, prêtre profès du diocèse de Lau­sanne, Genève à Jordanville, près de New York,
de l’Ordre des Frères Prêcheurs et et Fribourg, a demandé à tous ses à l'âge de 80 ans. Le président
fondateur des Sœurs Dominicaines prêtres de prier spécialement, le russe sortant Vladimir Poutine, qui
de la Bienheureuse Imelda (Italien, Vendredi saint à 15 h, à l'intention s'était beaucoup impliqué dans le
1870-1928) ; des prêtres pédophiles et de leurs rétablissement de la communion
- Michelangelo Longo Da Marigliano, victimes au cours d'une démarche entre l'Église hors frontière et le
Prêtre profès de l’Ordre des Frères de demande de pardon. patriarcat de Moscou (elle a eu lieu
Mineurs (Italien, 1811-1886) ; L'ancien évêque de Lausane, Ge­­ le 17 mai 2007), lui a aussitôt rendu
- Mariano Roasenda de Turin, Prêtre nève et Fribourg (de 1970 à 1995), un hommage appuyé.
profès de l’Ordre des Frères Capucins Mgr Pierre Mamie, est décédé le 14 Mikhaïl Gorbatchev, 77 ans, der­
(Italien 1906-1972) ; mars, âgé de 88 ans, à Villars-sur- nier dirigeant de l'ancienne URSS;
- Francesco Della Passione Gondra Glâne. s'est rendu à Assise le 19 mars
Muruaga, prêtre profès de la Congré­ Selon un sondage publié par le dernier, en compagnie de sa fille, et a
gation de la Passion de Jésus-Christ bimensuel zurichois "Beobachter", prié une demi-heure sur le tombeau
(Espagnol, 1910-1974) ; seulement 19% des Suisses estiment de saint François, par lequel, a-t-il
- Clemente Vismara, prêtre de que, pour eux, la foi n'est pas déclaré à des journalistes italiens, il
l’Institut pour les Missions Étrangères quelque chose d'important. 78% est revenu à la foi chrétienne de ses
(PIME) (Italien, 1897, mort à Mong déclarent que leur foi religieuse les a parents.
Ping, en Birmanie, l’actuel Myanmar, aidés à sortir d'une crise personnelle
en 1988) ; à un moment de leur vie. Cependant IRAK
- Gemma Giannini, Fondatrice de seulement 7% des personnes
la Congrégation Missionnaire des interrogées disent avoir une très Bernard Kouchner a annoncé le
Sœurs de Sainte Gemma Galgani grande confiance dans les prêtres ou 19 mars que la France allait délivrer
(Italienne, 1884-1971) ; les évêques. 500 visas réservés à des chrétiens
- Tarsilla Del Crocefisso Osti, rel­ d'Irak particulièrement menacés.
igieuse professe de la Congrégation QUÉBEC 180000 chrétiens se sont réfugiés
des Sœurs Missionnaires des Saints en Turquie, Syrie, Jordanie, Liban...
Cœurs de Jésus et Marie (Italienne, Selon un sondage réalisée par le 90000 chaldéens se sont mis sous la
1895-1958) ; site internet Canoë.com, 42% des protection du Kurdistan irakien. n

14 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


ESPRIT
2e dimanche de pÂques (année A)

Quasi modo par le Père


Michel GITTON

L
es lecteurs de Victor Hugo serions déjà transformés et régénérés. Et que faut-il pour grandir ? Recevoir
connaissent le pittoresque Si nous ne le sommes pas encore, c’est le lait de la Parole  ! Le lait a assez
personnage qui répond à ce que nous resterions en-deçà de ce mauvaise réputation dans le vocabulaire
nom. Mais la vraie signification que Dieu a voulu pour nous et aucune chrétien depuis que saint Paul l’a opposé
de ce vocable, qui sert essen- œuvre au monde ne pourrait nous à la « viande », nourriture plus solide qui
tiellement à désigner le premier di- fournir le moyen de nous en approcher ! convient à ceux qui ont grandi et qu’on
manche après Pâques (le deuxième Tout à l’inverse, la perspective de n’a plus besoin de ménager, parce que
dimanche de Pâques, comme on dit croissance que nous donne l’introït leur foi est adulte (1 Corinthiens 3,2).
aujourd’hui), est tout simplement  : de ce jour nous ouvre un chemin fait Pourtant ici, on ne part pas de l’idéal de
«  comme  », «  de même  que ». Ce sont d’humbles avancées et d’appels à la l’adulte, le lait est ce breuvage heureux
les premiers mots du premier texte et doux qui permet à l’enfant de
de la messe de ce jour-là, l’introït, grandir, lui n’est pas gêné d’être un
qui se traduit ainsi : « comme des petit, puisque telle est sa situation
enfants nouveaux-nés ont soif du présente. Le lait est celui de la
lait qui les nourrit, soyez avides Parole, pas seulement la Parole
du lait de la Parole, afin qu’il biblique, mais cet apprentissage
vous fasse grandir pour le salut, de la connaissance de Dieu qui
alléluia. » s’opère dans le sein de l’Église. Par
Arrêtons-nous, si vous le sa liturgie, par l’éclat des fêtes, par
voulez bien, à cette antienne qui ses usages, par l’apprentissage de
nous en dit déjà beaucoup. Les textes Retrouvez chaque jour, sur internet, la vie communautaire, par le témoignage
de la liturgie ne sont pas une source à les points d'oraison du Père Michel des saints, par l’exemple de nos frères,
négliger, à côté des lectures bibliques, Gitton, et les commentaires des elle nous apprend tant de choses,
Pères Louis et Bernard Hurault, à
qui nourrissent toujours notre prière. partir des lectures du jour : presque insensiblement... Elle est le
L’allusion est claire, l’Église s’adresse milieu vital de notre croissance. C’est
à ses catéchumènes devenus depuis www.france-catholique.fr pourquoi ceux qui, malheureusement,
Pâques des «  néophytes  », elle les voit ayant reçu les sacrements de l’initiation,
comme des petits-enfants qui ont à ne vivent plus guère à son contact, ont
grandir et elle leur propose le lait de la bien peu de chance de voir se développer
Parole. Ce qui est étonnant, c’est que les germes de salut déposés en eux.
cette invitation s’adresse en fait à tous, Mais ceci est vrai de nous tous, en ce
comme si c’étaient tous les chrétiens sens que nous avons tous besoin de
qui, étant renés à Pâques, sont devenus ce lait que nous dispense notre Sainte
des « jeunes pousses », des néophytes. Retrouvez Mère l’Église.
Nous avons à grandir  ! Voilà la le Père Gitton chaque semaine Comme des enfants nouveaux-nés...
première constatation qui se présente sur Radio Espérance C’est ce que nous serons jusqu’au bout.
à nous après Pâques. Notre salut n’est Tél. 04.77.49.59.69 Alors soyons avides ! n
pas une décision de justice, un acte
juridique, une simple amnistie qui, grâce, de timides commencements et
une fois acquise, nous permettrait de de confiance en l’avenir. Elle correspond
nous estimer en règle et sauvés. Nous tellement mieux à notre humanité, où Première lecture : Livre des Actes des
avons un chemin à faire, une croissance les décisions majeures doivent s’inscrire Apôtres (2, 42-47)
à atteindre, un développement qui dans la durée, s’incarner dans notre être Psaume : 117
Deuxième lecture : Première lettre de
est devant nous. Cette vision des profond, et pour cela assainir peu à peu saint Pierre Apôtre (1, 3-9)
choses nous libère du tout ou rien les marécages secrets qui sommeillent Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
dramatique qui est celui d’un certain en nous. (20, 19-31).

)
protestantisme  : le Christ, en méritant
pour nous le salut, a fait le nécessaire
pour que nous soyons des justes. Si
Et que faut-il pour grandir ?
nous avions une foi suffisante, nous Recevoir le lait de la Parole !
FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 15
ÉGLISE
AFRIQUE
Soudan : par Marc FROMAGER

nouvelles menaces
Alors que les yeux de la Écolières
dans une
communauté internationale école aidée
sont fixés sur le Darfour, par l'AED
on ne saurait oublier le Sud
Soudan, et ses chrétiens
(16% de la population)
toujours menacés.

E
ntre 1983 et 2005, une guerre
civile a opposé le Nord, arabe
et musulman, au Sud, africain,
chrétien et animiste. Le cœur du
conflit ? Les champs pétrolifères
découverts dans le Sud et dont le gouver-
nement de Khartoum voulait tirer exclusi-
vement tous les bénéfices. La dimension
© AED

ethnique et religieuse s’est rajoutée à


cette guerre économique, le Nord voulant Écoutez la chronique recrues. La communauté internationale se
faire disparaître la chrétienté du pays au de Marc Fromager, contente de regarder et ne fait rien pour
profit d’une islamisation forcée. chaque semaine sur : arrêter ce processus qui risque de provo-
«Alors que l’Occident est intervenu quer une nouvelle tragédie. Pour l’évêque
au Kosovo en faveur des Albanais musul- est resté en grande partie inappliqué : les émérite de Torit (diocèse du Sud), Mgr
mans, remarque amèrement Mgr Gassis, profits du pétrole ne sont pas répartis Taban, la situation au Soudan ressemble à
évêque d’El Obeid, il ne fait rien devant entre Nord et Sud, l’armée nordiste ne «une espèce de guerre froide. Malgré l’ac-
le massacre des chrétiens de mon pays. s’est pas complètement retirée du Sud, cord de paix, et même si, depuis 2005, les
Tout comme le Christ a été trahi pour et la zone de frontière entre le Nord et le bombes ne s’abattent plus sur nos villages,
trente deniers d’argent, l’Occident trahit Sud a été remilitarisée. Le 11 octobre, les la situation est presque plus dangereuse,
et vend le peuple africain du Soudan pour membres du SPLM ont décidé de se retirer car aujourd’hui, les besoins des popu-
quelques barils de pétrole. Une fois que du gouvernement d’union nationale, pour lations sont invisibles : nous attendons
mon peuple aura été exterminé, l’Occi- protester contre les violations du traité de toujours des puits d’eau, des écoles et des
dent ‘chrétien’ élèvera certainement des paix. Même si, pour l’instant, personne ne dispensaires. »
monuments à sa mémoire ». parle de reprise de la guerre, la tension Il existe en outre des situations comme
Signé en 2005 pour mettre un terme entre les forces gouvernementales et les celle des monts Nuba, une autre zone
à plus de 20 ans de guerre civile (deux milices du SPLM est réelle. disputée entre le Nord et le Sud, où l’Église
millions de morts, entre quatre et six Paradoxalement un certain réarme- se substitue en toute chose à l’absence de
mil­lions de déplacés), le traité de paix ment du Sud a été rendu possible par le l’État. En attendant de décider en effet si
prévoyait l’intégration de membres du soutien financier et matériel des ONG et les monts Nuba appartiennent au Nord ou
SPLM (Mouvement de libération du par les Nations Unies. Le gouvernement du au Sud, ni l’administration de Khartoum ni
peuple soudanais, représentant les inté- Sud n’a pas construit les infras­tructures celle du Sud ne sont présentes. La popu-
rêts du Sud) dans le gouvernement de dont les populations ont tant besoin, lation est livrée à elle-même.
Khartoum, la formation d’une adminis- malgré son engagement à le faire. Pas « C’est notre croix, affirme Mgr Taban,
tration autonome du Sud Soudan, et d’écoles et d’hôpitaux pour la population évêque émérite de Torit. Nous ne deman-
l’organisation d’un référendum sur l’indé- civile, mais de gros investissements pour dons pas au monde de porter notre croix,
pendance du Sud du pays. Or, cet accord l’armée : nouveaux matériels, nouvelles nous lui demandons seulement d’être
) Arrêter ce processus qui risque de notre Simon de Cyrène ». L’année dernière,
l’AED a offert 1,4 million d'euros pour aider
provoquer une nouvelle tragédie l’Église du Soudan à porter sa croix. ■

16 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


Texte de A. de Palmaert
Dessins de Palmar
La vie de Jacques Sevin 24/40

sac au dos sans trêve...


© Editions Viltis - Albéric de Palmaert, 12 rue Botzaris, 75019 Paris - tél. 06 62 22 37 75
FRANCE CATHOLIQUE

à suivre...
DéBATS
EGLISE
CRÉATION

Écologie inté
Le Père Daniel-Ange appelle de l'autre, on prône la contraception La cyber-dépendance. Pris dans
chimique, impliquant la perturbation les mailles du Net, je m'aliène dans un
les écologistes à faire profonde de tout le système génital monde virtuel qui me déconnecte du
preuve d'un minimum de féminin, le plus délicat qui soit. D'un réel. D'où, à haute dose, des symptômes
côté, on stigmatise les conséquences de schizophrénie. Là aussi : se maîtriser,
cohérence et à ne pas cancérigènes des pesticides et, de se limiter, faire des jeûnes de net et de
oublier qu'ils font partie l'autre, on se tait sur les études faisant TV = libération !
de la famille humaine... une relation entre taux de cancers du Réduire l'homme à son seul corps,

L
sein et usage de la pilule. D'un côté, on comme le font tant d'écolos-idéologues,
’écologie est souvent comprise chiffre maladies ou infections dues aux c'est tuer la personne en tant que telle.
dans un sens réducteur : différents virus, de l'autre on se tait sur L'écologie doit englober toutes les
confinée au seul environnement le "High risk" de cancer du col de l'utérus, condit­ions nécessaires à l'épa­nouis­se­
matériel, réduisant l'homme à consécutif à long terme, aux rapports ment de sa spécificité humaine : ce qui
n'être qu'un citoyen de seconde avec plus de deux partenaires avant 20 implique le droit de vivre et d'exprimer
zone, si ce n'est un élément parmi ans. (2) D'un côté on proscrit le tabagisme sa foi. Ne pas respecter, voire mépriser
d'autres de la biodiversité… Le comble : cancérigène, de l'autre tabou jeté sur les ses exigences éthiques, le marginaliser
protéger la création mais au détriment risques d'un préservatif laissant passer ou le persécuter pour ses convictions
de la vie de celui qui en est le prince, ce VPH (Papillona virus) responsable de reli­gieuses, toujours les plus intimes,
le tout premier à devoir être respecté, 90 % des cancers du col de l'utérus. Tant autant de crimes écologiques. Et le
protégé, servi et aimé. (1) Ce 1er Janvier d'autres exemples peuvent être donnés ! droit à l'objection de conscience relève
2007, Benoît XVI nous rappelle les "liens La seule vraie écologie dans le domaine des principes écologiques les plus élé­
étroits entre l'écologie naturelle et de la fertilité est la régulation naturelle de mentaires.
l'écologie humaine". la fécondité. Et dans celui de la sexualité : L'homme étant essentiellement un
Bien sûr, l'homme, malgré les thèses la chasteté. Tous deux totalement exclus être social, comme l'est Dieu en sa Trinité,
de la Deep Ecology, veille sur lui-même : par les dits… écologistes. (3) l'écologie englobe tout ce qui touche sa
ce sursaut vital, n'est-il pas avant tout Heureusement, se fait enfin une prise vie relationnelle. Condition n° 1 de la
en vue de sauver la vie humaine sur la de conscience de l'urgence d'étendre à paix dans la société et le monde.
planète ? Mais c'est l'homme réduit à ce, domaine vital entre tous, les principes Le 1er janvier 1990, Jean Paul II : "En
sa seule santé physique et non l'homme partout admis du respect écologique de étant en paix avec Dieu, nous pouvons
dans sa totalité, sa globalité, incluant ses la nature. Face à la marée noire du porno, mieux nous consacrer à bâtir la paix
dimensions sociale, morale, spirituelle. voici la lame blanche d'une génération avec toute la création, inséparable de la
Pour en rester à la dimension phy­ neuve réclamant le droit de vivre un paix entre les peuples."
siologique, pourquoi exclure de l'écologie amour de lumière, dans la chasteté et la Et encore  : "Nous ne pouvons accep-
la sexualité, sa génitalité et sa fécondité ? fidélité. (4) ter passivement que la paix soit prise en
Paradoxe : d'un côté on dit que la nature À une époque qui, comme jamais, a otage par la violence."
n'est pas un objet avec lequel je puis découvert les abîmes de la psychologie En écho, le 1er janvier 2007,
jouer impunément, de l'autre, on fait humaine, que de domaines devraient Be­noît  XVI  : "Un lien indissoluble
de la femme un gadget à plaisir. D'un être écologisés. Entre tant d'autres : apparaît toujours plus clairement entre
côté, on étudie les spécificités mâles La pollution sonore avec ses ré­ la paix avec la création et la paix entre
– fe­melles des animaux, de l'autre, on percussions sur le système nerveux et les hommes. L'un et l'autre présupposant
uniformise l'homme et la femme dans donc, sur tout l'organisme. Si les décibels la paix avec Dieu."
l'indifférenciation. D'un côté, on évite la assourdissants (au sens littéral) de nos Je ne souligne ici que deux domaines,
pollution chimique dans tous les domaines raves-parties étaient infligés à des mais stratégiques pour la paix du
(de l'atmosphère à la nour­riture) et écureuils, ce serait vite sanctionné ! monde :
1. En tout premier lieu, protéger,

( L'écologie englobe tout ce qui touche


la vie relationnelle de l'homme
favoriser la famille, berceau de la vie,
premier atelier où se préparent et se
forgent les futures relations sociales. (5)

18 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


Professeur émérite à
l'université de Paris-VIII,
Bernard Quilliet est l'auteur
de très nombreux ouvrages
DéBATS
EGLISE
historiques. NOTES :
(1) "L'ordre des choses doit être

grale
Notre-Dame de France
subordonné à l'ordre des personnes
et non l'inverse." (Vatican  II) GS
26. "Animaux, plantes, être inani-
més sont naturellement destinés au
bien commun de l'humanité passée,
présente et future." CEC 2445.
(2) OMS Contraceptive techno-
logy, p 518.
par le Père DANIEL-ANGE (3) Je ne développe pas, l'ayant
fait dans mes livres : Ton corps fait
pour l'amour, Ton corps fait pour la
La violence et l'agressivité dans la innocents de taux de CO 2 qui payeront
vie, Ton corps fait pour un même
société sont générés en grande partie le plus lourdement la facture pour les corps ? Sida, safe sex or save sex ?
par l'absence de foyers chaleureux. pays développés, responsables de 50% à Ed. Sarment.
Paradoxe : on prétend protèger nids et eux seuls de GES, sans avoir les moyens (4) Chasteté juvénile et fidélité
tanières, et on fait tout pour détruire nos d'en sortir. Les innocents paieront pour conjugale sont prônés par un
familles ! La famille humaine sera ce que les coupables ! (8) nombre grandissant de gouver-
seront nos familles. (6) Dans certains pays africains, les nements dans la lutte anti-sida,
récoltes pourront diminuer de 50 % surtout dans les pays anglophones.
2. Ces criantes injustices criant vers en 2020, et même de 90 % en 2100, Ainsi de l'Ouganda baissant son
taux de Sida en quelques années.
le Ciel. Dues au péché de l'homme, à alors qu'ils vivent essentiellement de
son égoïsme : les intolérables injustices l'agriculture. Il faut saluer ici les efforts du (5) USA : 90% des délinquants
sociales. L'abîme se creuse entre pays commerce équitable qui veille à ce que les proviennent de familles brisées.
90% des jeunes les plus perfor-
richissimes et peuples vivant dans la producteurs des pays pauvres ne soient mants profes­s ionnellement, de
misère, ou entre nouveaux riches et pas lésés. On ré-insère enfin des critères famille unies. Voir le diagnos-
nouveaux pauvres. En France 86 000 d'humanité et de justice élémentaire dans tic prophé­tique du Roi Baudouin
personnes sans domicile fixe dont 8  % les réseaux de production exploitant de Belgique pour les 20 ans du
dorment effectivement dans la rue, sont honteusement les pauvres. Par ailleurs, le Parlement européen.
une insulte au Créateur, lui qui fait lever "développement durable" fait participer (6) thème choisi par Benoît XVI
son soleil et donne son eau à tous. le "consom'acteur, et l'écocitoyen" aux pour la journée mondiale de la
circuits économiques. paix 1.1.08
Dieu a destiné la terre et tout ce qu'elle (7) Jeu de mot atterrant : 1 Md de
contient à l'usage de tous les hommes et Dans le Notre Père, je ne demande téléphones portables fabriqués par
de tous les peuples, en sorte que les biens pas mon pain, mais le nôtre : donne-nous an, et 1,4 Md de personnes n'ayant
de la création doivent équitablement notre pain. "Chaque bouchée de pain est pas accès à l'eau potable.
affluer entre les mains de tous selon en quelque sorte une bouchée du pain (8) "Les pauvres sont dans l'impos-
la règle de la justice inséparable de la qui appartient à tous, du pain du monde." sibilité de remédier aux conséquen-
ces du réchauffement climatique.
charité. (Paul VI) (Jean Chrysostome) Demande qui me
Leurs vies, leurs maisons, leur tra-
force à partager. Ce que je dépense de vail, leurs enfants, sont les plus en
Grâce à la technologie agricole, la non-nécessaire appartient de droit à danger. Ils sont les plus susceptibles
terre pourrait nourrir 12 milliards d'êtres celui pour qui c'est nécessaire. Sinon, de payer le prix de la négligence et
humains, le double de la population c'est du vol. Le partage est "une question du retard" (USA. Conférence épis-
actuelle. Et voici 800 millions qui de justice, avant d'être de charité" (Be­ copale. DC. 21.10.07)
souffrent de la faim et un homme sur noît XVI. Carême 08) (9) "Sur terre, les humains se com-
7 vit dans un bidonville, 29 pays de portent à certains égards comme
l'OCDE consomment à eux seuls 53 % L'homme : l'ennemi n° 1 à éliminer. des micro-organismes pathogè-
nes. Nous avons accru notre popu-
de l'énergie première, alors que 1,6 M Espèce humaine en danger !
lation et ses effets perturbateurs
de personnes n'ont pas même accès à sur Gaïa à un point tel que notre
l'électricité, dont 520 M en Afrique. 16 % Finalement, la terre serait tellement présence est devenue visiblement
de la population mondiale se partagent plus heureuse, s'il n'y avait plus invalidante, comme une maladie."
70% de la consommation mondiale du d'homme ! L'homme handicape la nature. J. Lovelock. Une médecine pour la
pétrole. La flambée pétrolière est un Il perturbe son évolution. (9) Conséquence planète, p 153.
désastre épouvantable pour les pays logique : puisque l'homme est si néfaste, (10) Arnaud Naess, fondateur
pauvres importateurs d'énergie alors eh bien, il faut drastiquement diminuer de la DE : "l'épanouissement de
que les pays industrialisés ont diversifié la population humaine, au profit de la la vie et des cultures humaines
leurs sources énergétiques. Ce sont des population animale. (10) Et nous voilà est compatible avec une diminu-
tion substantielle de la population
pages entières de chiffres et de faits qui en plein eugénisme : non une race à humaine. L'épanouissement de la
pourraient être ici cités. (7) sélectionner, mais la race humaine, vie non-humaine requiert une telle
On l'a vu : ce sont les pays les plus en tant que telle, à réduire, sinon à diminution."

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 19


DéBATS
provoqué par le comportement du monde
Le Père Daniel-Ange industrialisé, et de la confiance, souvent
excessive, dans le progrès scientifique.
(Message aux participants des Semaines
sociales de France, 19.nov.02)

L'urgence de la faim et l'urgence


écologique dénoncent avec une évi­
dence croissante la logique du profit,
qui, lorsqu'elle prévaut, augmente la
disproportion entre riches et pauvres, et
la ruineuse exploitation de la planète.
Lorsque, au contraire, prévaut la logique
du partage, et de la solidarité, il est possible
© M.N. JUNG - norbert@esprit-photo.com

de corriger la route et de l'orienter vers


un développement équitable et durable.
Angélus, 23 sept. 07. n

(11) Paradoxe : l'ACAT milite cou-


rageusement contre la torture,
mais se tait lâchement sur la pre-
mière des tortures, exclusions, dis-
criminations : prototype de toutes
exterminer... Quel bon débarras ! Vive la nous est indifférent. Mais alors pour qui les autres, car premier des géno-
Nature libre ! Vive l'affranchissement de donc protéger ainsi la planète si elle se cides et des guerres : celle du plus
l'esclave ! A bas les esclavagistes ! dépeuple ainsi. fort contre le plus faible et fragile
Les mêmes qui prônent, à juste titre, qui soit. Tant qu'on laissera celle-
la protection des ours, promeuvent Micro à Benoît XVI : ci faire, il est utopique de rêver
d'un monde sans torture, exclu-
l'avor­tement. (11) Un œuf de grenouille est
sion, discrimination, génocides, et
plus précieux que l'embryon d'un petit C'est en voulant avoir une vie que l'on guerres. "A Vienne, il est plus fa-
être humain. Bébé phoques : oui. Bébé dit non à l'enfant, car il ôte quelque chose à cile de tuer un enfant que d'abat-
hommes : non ! ma vie. On dit non à l'avenir pour avoir tout tre un arbre" (Card. Shönborn)
C'est pourquoi les écolos en général, le présent. On dit non tant à la vie qui naît, (12) Voir M. Schooyans, Le crash
ainsi que toute la mouvance New Age, qu'à la vie qui souffre, qui va vers la mort. démographique, Sarment, 1996.
relayée par les instances Onusiennes, Cette apparente culture de la vie devient (13). La DE tend comme toute
continuent de brandir le vieux spectre l'anti-culture de la mort, dans laquelle est écologie à devenir religion, car
d'une surpopulation catastrophique. Alors absent le Dieu qui vainc la haine. Tout est l'homme ne peut s'en passer. Cas
que depuis 30 ans, la tendance s'est tota- alors lié : l'option la plus profonde pour le de l'Eglise Euthanasia, officielle-
lement inversée, avec déjà quelque 70 pays Christ crucifié avec l'option la plus totale ment reconnue par l'administra-
tion fédérale des USA en 95. Son
sous la ligne de renouvellement des popu- pour la vie, du premier au dernier moment.
message, délivré par une "intel­
lations. Le danger n°1 n'est plus la démo- Réponse improvisée aux prêtres de Rome. li­gence extraterrestre" : "Écono­
graphie galopante, mais bien au contraire, 2.03. 06 misez la planète, détruisez-vous !"
une démographie dé­gringolante avec le Son unique commandement : "Tu
problème essentiel : comment gérer le Nous ne pouvons plus continuer ne procréeras pas !" Signé, non ?
vieillissement dans les pays hautement à utiliser cette terre, cette réalité qui (14) On reprend mot à mot
industrialisés. (12) Nous entrons dans l'hiver nous est confiée, pour faire tout ce que au­jourd'hui les arguments du rap-
démographique, qui entraînera bientôt un nous voulons ou nous apparaît utile ou port Hoss & Bindel, de Hitler pour
enfer économique. En effet, comment les plaisant sur le moment, mais nous devons justifier l'élimination "par com-
passion" de 11 000 handicapés, en
adultes en état de travailler pourront- respecter les lois naturelles de la création.
1937.
ils jamais l'immense masse âgée. Seule Notre planète nous parle, et nous devons
solution, celle de Hitler  : l'euthanasie gé- l'écouter si nous voulons survivre. Mais
néralisée (13) – déjà massivement prati- c'est seulement avec un respect absolu N.d.l.r. : Cet article (sur l'écolo-
quée en semi-clandestinité, sinon déjà pour cette image de Dieu qu'est l'homme, gie intégrale) traite d'un sujet, la
largement léga­lisée  : éliminer toute per- pour ce vivre-ensemble sur la planète que Création, qui est développé par
sonne "non économiquement rentable", nous pourrons aller de l'avant. (Réponse le Père Daniel-Ange dans deux
donc, pas "digne de vivre". Et nous voilà improvisée dans les Dolomites. Juillet 07) petits vo­lumes, aux éditions des
Béatitudes : La Création, éblouis-
en plein nazisme. (14)
sante symphonie, 224 p., 13 e
Comble : on se mobilise tous pour Ce sont toujours les pays les plus - qui paraît cette semaine - et
les énergies renouvelables, mais le re­ pauvres qui subissent les conséquences les L'Univers, un chef d'œuvre à aimer -
nouvellement des énergies humaines plus graves de ce qui est en grande partie qui paraîtra dans deux mois...

20 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


IDÉES
LE JOURNAL DE GÉRARD LECLERC
Jean-Pierre Le Goff
19 JANVIER

Le Goff à nouveau… Faut-il souligner


qu'il fait partie des sociologues selon
mes affinités ? La qualité de l'observa-
tion chez lui est en rapport étroit avec
des jugements de valeur sérieux qui
changent heureusement de certains tro-
pismes idéologiques, trop habituels chez
beaucoup de ses collègues. Il a écrit un
des meilleurs essais sur Mai 68, et toute
étude sous sa signature constitue un
éclairage intéressant sur les sujets les
plus pointus. La France morcelée, qui re-
groupe plusieurs articles précédemment
parus dans la revue Le Débat, permet de
comprendre de quel monde nous som-
mes partie prenante à partir d'un examen
acéré des nouvelles configurations so-
ciales. À quarante ans de mai 68, comme
nous sommes encore sous la dépendance
de certains mythes de l'époque ! Mais en
même temps combien éloignés de l'opti-
misme d'une génération qui profitait des
avantages des Trente glorieuses…
La différence essentielle, montre
Jean-Pierre Le Goff, est d'ordre culturel :
« les soixante-huitards sont des héritiers
rebelles. Ils vont se révolter contre la
culture juive et chrétienne, humaniste
et républicaine, mais ils ont été encore,
qu'ils le veuillent ou non, éduqués dans
© LA DÉCOUVERTE

son creuset. Il n'en est plus de même


pour les générations suivantes : le fil a
déjà été rompu. Elles arrivent dans ce qui
ressemble à un champ de ruines produit de la sociologie. Car le sys­tème de ques- Autre marqueur de l'évolution so­
par une critique qui ne s'est guère sou- tionnement social, en quoi consiste un ciale : le brouillage des relations jeunes-
ciée ou s'est montrée incapable de re- tel savoir, se trouve radicalement trans- adultes : « les enfants des baby-boomers
construire. » formé par ses propres paramètres et les ont été éduqués dans une situation para-
La rupture depuis quarante ans s'est valeurs qui les sur­plombent. Et ce sys­ doxale où les adultes et la société les ont
donc produite dans le domaine de la tème détermine aussi un type de société valorisés à outrance en effaçant la dif-
culture, et donc de l'école, avec le passa- particulier associé à un mode particulier férence entre les générations ». Difficile
ge des disciplines autrefois forma­trices de politique : «  la technocratie moder- de s'identifier et de se révolter contre le
(littérature, histoire et philosophie) aux niste transforme ainsi la démocratie père quand celui-ci prend les traits du
sciences humaines réduites le plus sou- en un exercice de pédagogie visant à copain ou du thérapeute, ou quand ceux
vent à la sociologie et à la psychologie persuader le peuple de s'impliquer dans qui sont censés faire figure d'autorité
«  elles-mêmes ins­trumentalisées, mises un processus et une machinerie dont il vous renvoient votre propre image de
au service d'une pra­tique qui verse vers ignore les fins. » jeune révolté en vous incitant à les imi-

(
l'audit et le management ».
Que ce soit un sociologue qui dénon-
ce un tel basculement conduit à s'inter-
Des jugements de valeur sérieux
roger sur les contradictions fondatrices qui changent de certains tropismes
FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 21
IDÉES
ter. Interminables adolescences, explique et le tragique inhérent à l'histoire, la mo- France Hirigoyen a amené le législateur
depuis bien longtemps Tony Anatrella. Le rale de la pureté et des bons sentiments, à s'emparer du concept et à en faire un
sociologue rejoint ici l'expert en psy­ la posture de dénonciation victimaire crime répréhensible. Mais l'auteur elle-
chiatrie sociale. C'est un des points les sont également autant de traits qui ne même était consciente de l'ambiguïté
plus sensible de toute analyse critique sont pas sans rappeler les troubles et la possible et des risques d'extension à
des phénomènes sociaux aujourd'hui. révolte de la période de l'adolescence. » l'infini de pareils crimes. Elle a tenté
Et il faut la sagacité d'un Jean-Pierre Le Conséquence obligée de cette évo- de clarifier les choses sans vraiment y
Goff pour porter la charge au bon en- lution, la psychologisation extrême des parvenir, selon Jean-Pierre Le Goff qui
droit. Je crains, en étant trop rapide, de rapports sociaux. Les psy sont partout. montre comment elle se trouve en porte
gâcher un peu le travail. Mais, tout de Chaque épreuve, chaque choc émo- à faux avec ce que la psychanalyse a
même, avec son aide il doit être possible tionnel réclame leur secours urgent. La révélé à propos des liens complexes qui
de tenter un discernement global. Providence universelle contemporaine a s'instaurent entre le «  persécuteur  » et
Avec sa théorie de la génération nom « aide psychologique ». Et cela pose sa «  victime  ». Il n'est pas pertinent de
lyrique pour les baby-boomers, le Qué­ des questions quasiment insolubles, car ramener ces liens à une objectivité qui
bécois François Ricard avait déjà fourni les psy non seulement ne sont pas tout fait fi de leur intériorisation et des mé-
une clé essentielle. Cette génération, puissants mais leur éventuel pouvoir thé- canismes inconscients que celle-ci met
nous prévenait-il, aura du mal à vieillir, rapeutique se heurte à tous les syndro- en jeu. De plus cette « victime » peut se
car elle s'est, dès le départ, bloquée de- mes d'une société éclatée où l'autorité complaire dans un sentiment de culpabi-
vant le miroir du jeunisme. Elle aurait pu est toujours moins visible, où les places lité inconscient. «  Les hommes peuvent
reprendre à son compte cette formule et les statuts sont brouillés. Jean-Pierre être les artisans de leur propre malheur
citée par Le Goff : « nous forgerons notre Le Goff a longuement réfléchi à cette si- et trouver paradoxalement de la satis-
futur quand nos rêves deviendront lois. » tuation qui appelle la plainte continuelle faction dans la souffrance, la force qui
Qui s'obnubile d'une telle prétention est d'hommes et de femmes qui s'estiment les pousse à agir ainsi ayant partie liée
condamné à ne jamais sortir de la chry- victimes de « harcèlement moral ». avec la pulsion de mort.  » Impossible
salide. Pourtant, il faut faire face à un On sait à ce propos le succès extra- donc de délier le harcèlement moral du
monde qui n'est pas facile, et qui l'est ordinaire de l'ouvrage de Marie-France masochisme moral.
sans doute beaucoup moins que durant Hirigoyen publié en 1998, Le harcèle­ Ainsi la psychologisation extrême
les Trente glorieuses, lorsque l'expansion ment moral (Syros). Cinq cent mille des phénomènes sociaux s'opère hors du
était continue et le marché du travail de exemplaires furent vendus en France et contrôle de la psychologie clinique et elle
plus en plus ouvert. le livre traduit dans 26 pays. Je l'avais s'emballe du fait qu'elle survient « dans
Il y a ainsi un contraste étonnant en- lu à l'époque, à la fois intéressé et cir- un moment marqué par une temporalité
tre le caractère impitoyable d'une éco- conspect. La réalité des souffrances in- désarticulée de l'histoire et une crise des
nomie que les politiques ont renoncé à times qui étaient décrites me paraissait pouvoirs et des institutions qui ont de
organiser et une vie sociale largement certaine, mais j'étais un peu déstabilisé plus en plus de mal à assumer leurs rôles
abandonnée au narcissisme adolescen- face à ce que Jean-Pierre Le Goff appelle de référence et de protection. La sub-
trique. Nous retrouvons là la thématique « un changement de paradigme ». Là où jectivité et les rapports interindividuels
des livres de Christopher Lasch, avec qui hier on parlait d'aliénation ou d'exploi- sont autocentrés. Ils ne sont plus insérés
notre sociologue est en total accord et tation dans le travail, on s'interrogeait et structurés dans une dimension tout à
dont il cite quelques propos décisifs. maintenant exclusivement sur les as- la fois collective, historique et institu-
Pour Lasch, ce qui caractérise le narcis- pects psychologiques des rapports dans tionnelle, mais livrés en quelque sorte
sisme contemporain c'est trois choses l'entreprise, toujours sous la menace de à eux-mêmes. Cette désymbolisation
essentielles : « la crainte d'engagements déviations perverses. Mais cette psycho- ouvre le champ à l'expression débridée
astreignants », le « désir de garder tou- logisation ne s'inscrivait-elle pas dans le des affects et des pulsions. »
tes les options ouvertes  », «  l'aversion processus victimaire si habituel dans no- J'en reviens donc à mes remarques
au fait de dépendre de quelqu'un  ». Le tre climat ? René Girard a bien montré sur les fondements de la discipline du so-
Goff commente : « cette difficulté d'être que dans les réflexes archaïques on flé- ciologue. Ceux d'un Jean-Pierre Le Goff
s'accompagne d'un rapport des plus am- trissait la victime et que dans la menta- ou d'un Luc Boltanski ne sont pas ceux
bivalents à l'État et aux institutions… lité moderne on cherche à être victime, de Pierre Bourdieu et de ses disciples di-
Les individus ont tendance à soupçon- car rien n'est plus valorisant. rects. Je ne sais pas si Bourdieu a exprimé
ner d'emblée ceux qui les dirigent d'une Il y a donc quelque péril à s'enga- un avis sur le harcèlement moral, mais
volonté de mainmise et de domination, ger dans la recherche systématique des j'aurais peur avec son système d'un souci
tout en exigeant d'eux qu'ils répondent pervers qui nous persécuteraient en pro- exclusif du repérage des dominateurs et
au plus vite à leurs besoins et les protè- longeant la description clinique par un des dominés, pour soutenir la révolte des

( Génération bloquée dès le départ


gent. La difficulté à faire son deuil d'un appel à la judiciarisation du crime de seconds contre les premiers, alors qu'il
passé mythifié, à accepter l'ambivalence harcèlement moral. Le succès de Marie- faudrait se soucier de la pluralité des
paramètres et de tout ce qui contribue
à l'équilibre des groupes humains et à
la richesse de leurs échanges à travers
devant le miroir du jeunisme le temps de l'histoire. Je ne dis rien du

22 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


IDÉES
temps de la foi, mais je suis convaincu tienne qu'on n'oublie jamais et qui renaît A priori, ce balzacisme de Muray de-
qu'il a sa place essentielle dans la res- toujours d'une façon ou d'une autre. vrait nous stupéfier, car le bâtisseur de
piration personnelle et collective. Mais Je me souviens d'en avoir parlé avec la Comédie humaine n'a pas échappé à
cela nous mènerait trop loin avec des Pierre Boutang, tandis que je découvrais ce qu'il dénonce lui-même comme la
affinements pourtant nécessaires sur ce avec ravissement le grand livre de Philipe perversion caractéristique du dix-neu-
que la vie intérieure reçoit de la prière, Muray, Le dix-neuvième siècle à travers vième siècle : le goût pour la magie, les
du pardon sacramentel et tables tournantes et les
de la liturgie… Bernanos fantômes. Mais il pré-
avait tout prédit et prévu vient l'objection pour
lorsqu'il avait désigné l'anéantir : « Ce n'est pas
dans une certaine mo- qu'il ne soit pas tenté,
dernité une conspiration comme les autres, et
contre la vie intérieure. qu'il ne succombe pas.
Mais enfin il se livre,
23 janvier lui, à un exor­cisme quo-
tidien qui s'appelle sa
Petite ouverture en Comédie. La Comédie
littérature avec Balzac. humaine, comme il dit.
Le récit biographique de Son problème principal,
François Taillandier (Folio ce ne sont pas les morts,
biographies) m'a permis ni les fantômes, ni les
de ressaisir l'unité d'une fiancées, ni les enfants.
vie et d'une œuvre. J'ai À l’in­verse de presque
lu Balzac à certaines pé­ tous ses contemporains
riodes, mais jamais de qui se rêvent grands-pè-
façon ordonnée ou systé- res ou mères, lui, c'est le
matique, comme peuvent père qui l'intéresse com-
le faire certains accros. me je vais essayer de le
Son génie m'a toujours démontrer. » Suivent une
paru indiscutable sans vingtaine de pages, ser-
que je perçoive bien sa rées, inspirées, que je ne
philosophie personnelle, veux pas résumer ici.
déconcerté parfois par Mais je ne puis es-
ses lubies. Sachant son quiver le plus important.
admiration pour ses deux Si la tentation occultiste
flambeaux, la monarchie est plus que dépassée,
capétienne et l'Église ca- déniée, c'est parce qu'en
tholique, dont il dit qu'ils dépit de tout Balzac
D.R.

ont illuminé son œuvre, conclura que «  l'unique


j'étais moralement assuré qu'il n'était les âges (Denoël 1984). - Il y a des pages religion possible est le christianisme  »
pas du côté révolution­naire-progressiste étonnantes de Muray, lui disais-je, sur la et que, ce faisant, le formidable roman-
sans être tout à fait sûr de ce qu'il était pensée profonde de Balzac. - Ah, j'aime­ cier s'oppose de sa force herculéenne à
profondément. Si, avec François Taillan- rais bien les lire, car, en ce qui me concer­ la syncrétisation du siècle, qui a resur-
dier, on se reporte aux convictions et ne, je ne suis jamais parvenu à compren­ gi si bien ces der­nières saisons. Et j'en
aux idées qu'il a manifestées au cours de dre le fond du bonhomme… Je ne sais si conclurai qu'il faut beaucoup se méfier
sa propre vie, la perplexité se renforce. finalement Boutang a lu ces pages que des dénonciations de l'Église de l'ordre,
Et j'en viens à me demander si ce n'est j'ai sous les yeux et qui m'avaient litté- car ses défenseurs honnis pourraient
pas à un Honoré de Balzac qu'il faudrait ralement subjugué à la première lecture. être infiniment plus pertinents qu'on ne
imputer la cause de « l’Église de l'ordre » Boutang n'aurait pu qu'y mordre à plei- le dit, et jusque dans leurs insuffisances
dans l'acception où on l'impute, à contre nes dents, lui qui ne cessait de citer le et leur défaut de foi. Ils ont peut-être
sens, à Charles Maurras. Comme l'avait mot de Proudhon : « Nul n'est homme, s'il repéré dans leur observation clinique
prophétiquement saisi l'abbé Huvelin, il n'est père. » Et qui y ajoutait une magni- du monde quelques vérités essentielles,
y avait chez le jeune martégual un chris- fique citation de Kafka propre à désar- qui, par-delà leur positivisme superficiel,
tianisme d'enfance susceptible de résis- mer la morgue de tous les contempteurs pourraient concerner le secret même de
ter aux plus terribles crises intérieures. du paternalisme. la création. n

(
Balzac c'est autre chose. On cherche
vainement cette formation in hymnis et
canticis qui aurait inoculé dans les veines
Le formidable romancier s'oppose
les plus secrètes cette sensibilité chré- à la syncrétisation du siècle
FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 23
LIVRES
ENTRETIEN AVEC JEAN-FRéDéRIC POISSON
propos recueillis par Laure de LAFORCADE

L'action et l'espér
Jean-Frédéric Poisson, 44 ans, est député des C'est l'histoire de l'autonomie
hu­maine. Et l'illusion que cette conquête
Yvelines. Sa formation philosophique et son expérience se fait nécessairement contre l'ordre,
du terrain social et politique lui donnent une belle contre la limite, parfois directement
contre Dieu. C'est une illusion car,
connaissance de la nature humaine… Son dernier livre contrairement à ce qu'il croit, l'homme
fait une analyse critique des actes de prise en charge est un être foncièrement et profondé-
ment dépendant.
médicale de tous les grands moments de la vie. C'est Devenir autonome, et pleinement
dire sa brûlante actualité… libre, c'est pour certains s'affranchir de
tout ce que l'on refuse ou rejette. Pour

© BARON
les autres, c'est apprendre à vivre dans un
n « Bioéthique : l'homme contre l'Homme ? » réseau de contraintes et de dépendances
n'est pas le premier livre que vous publiez sans lesquelles la condition humaine ne
sur les enjeux bioéthiques : d'où tenez- se conçoit pas. La permissivité relève de
vous cet intérêt pour ce domaine très la première école. Mais je pense que la
spéci­fique ? réalité rattrapera ces illusions : cela a
d'ailleurs déjà commencé.
Jean-Frédéric Poisson : La bioé-
thique est au confluent des principales
thématiques modernes liées à la dignité n Vous soulignez que notre société entre-
© BARON

humaine. J'avais, à l'Université, travaillé tient de nombreux paradoxes : déni de la


en philosophie sur des sujets scientifiques vie humaine mais individualisme, défense
(l'évolution des espèces) et politiques. La pense que c'est plutôt l'efficacité scien- des animaux mais pas des embryons,
bioéthique est une synthèse des deux. tifique qui a conduit ces recherches. peur de la mort mais re­cherche de ses
Et puis j'ai travaillé plus de dix ans D’ailleurs, en dépit des progrès images… entre philosophie et poli­tique,
auprès de Madame Christine Boutin, dont spectaculaires et très prometteurs des vous menez un combat pour la vérité.
l'engagement sur ces sujets est connu et techniques de clonage sur les cellules Êtes-vous optimiste ?
ferme. C'est elle qui m'a permis d'entrer souches adultes, des laboratoires conti-
pleinement dans la dimension juridique de nuent de travailler à partir du clonage Oui. Sinon j'arrêterais tout immédiate-
ces questions et de disposer aujourd'hui embryonnaire. À nous, maintenant, de ment ! Et puis, même si l'évolution globale
d'une vision – je crois – complète. faire converger efficacité et éthique : la de la société ne se fait pas toujours dans
bataille sera encore longue. le sens que je souhaite, je me dis qu'il y
a des gens qui sont attentifs – non pas
n Dans votre ouvrage, vous vous réjouissez à ce que je dis mais – à la vision que je
de l'émergence de solutions alternatives à n Il ressort de votre essai que l'Homme défends. La noblesse du politique est
l'utilisation de cellules souches embryon- cherche à repousser sans cesse ses aussi de savoir que parfois, on ne parle
naires : ce progrès technique participe-t-il propres limites. Cela se vérifie dans les que pour quelques-uns. Il est normal qu'ils
d'une prise de conscience éthique ? lois votées dans le monde occidental, qui soient également représentés, et que l’on
se trouvent être de plus en plus permis- parle également pour eux. Par ailleurs,
J'aimerais qu'il en soit ainsi mais je sives : comment stopper et/ou inverser la la vision des rapports entre l’homme et
n'en suis pas vraiment convaincu. Je tendance ? la science que je présente est tout aussi

(
valide que n’importe quelle autre… Elle
« à nous de faire converger efficacité et est argumentée, et assise sur un effort
de la raison, auquel chacun peut accéder
éthique : la bataille sera encore longue » s’il le souhaite.

24 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


Jean-Frédéric Poisson
à l'Assemblée nationale

ance

n Autre paradoxe : vous avez à cœur de relation avec la science (clonage, congé- bioéthique, ces débats ne sont pas d’abord
défendre le « petit », dans un haut lieu lation des embryons, etc.). De sorte que la religieux : ils sont avant tout phi­loso­
de la décision des lois : comment avez- bioéthique porte des enjeux de civilisation phiques, juridiques et scientifiques. Il
vous découvert cette « grandeur des peti­ majeurs qui peuvent se résumer en une importe qu'ils soient menés de la manière
tesses » ? question : veut-on donner à la science un la plus neutrement rationnelle, pour faire
pouvoir illimité sur l'homme, ou l'homme converger des gens qui ne partagent pas
De façon théorique, en étudiant la doit-il garder le pouvoir sur la science ? de convictions religieuses.
philosophie et en particulier la fonda- C'est une authentique question de civilisa-
tion du droit : pour faire place aux faibles tion, qui – c’en est un des meilleurs signes
contre les forts. C'était déjà dans la Grèce – traverse toute l’histoire de l’humanité. n Benoît XVI a publié en décembre Spe Salvi
antique un débat fréquent – à en croire Facti Sumus. « Sauvés par l'espérance. » Cette
Platon. encyclique vient concomitamment aux
Et de façon pratique, en n'oubliant pas n Vous avancez à maintes reprises l'argu- résultats d'une étude de l'institut « Kairos-
les difficultés rencontrées dans les lieux ment de la foi dans votre réflexion. Vos Future fondation » hissant les jeunes
où j'ai grandi, et – très jeune – travaillé à visions de la bioéthique n'ont-elles pas Français au premier rang des pessimistes
rendre service aux autres. Cette réflexion pourtant vocation à être intelligibles pour sur 17 pays. Où trouver l'espérance ?
et cette expérience m'ont sans cesse la personne agnostique, athée, que vous
guidé. côtoyez par ailleurs régulièrement dans le Au Ciel ! Votre question porte sur
monde politique ? « l'espérance ». Pas sur la joie ou le sourire,
ou la décontraction. Par définition, l'es-
n La bioéthique participe-t-elle selon vous Je crois avoir plutôt rappelé les posi- pérance – cette vertu si difficile, selon
de la politique de civilisation que notre tions des chrétiens et des autres croyants Charles Péguy – ne peut se trouver que
Président a appelée de ses vœux le qu'utilisé des arguments de foi. Je serais dans la relation avec Dieu : la seule qui
20 décembre dernier au Vatican ? d'ailleurs bien en peine de le faire, parce offre une perspective de bonheur illimité,
que les positions chrétiennes en cette et pour tous, sans exclusion. La poli-
Oui elle le devrait, même si je ne suis matière sont très souvent de raison natu- tique, la sphère de l'action humaine, pour
pas sûr qu'elle en fasse spontanément relle, même si elles peuvent trouver une essentielles qu'elles soient, ne peuvent
partie dans son esprit. Ce qui est incon- assise et une résonance dans les familles remplacer cette relation à la transcen-
testable, c'est que la bioéthique est un des spirituelles, et même si les croyants dance. C'est ce que je crois. n
lieux par excellence de la protection de veulent légitimement intervenir dans ces
l'humain, du petit, du faible. Que ce soit questions. Jean-Frédéric Poisson, « Bioéthique :
en lui-même (les malades, les personnes Même si les publications d’origine reli- l'homme contre l'Homme », Presses
qui n'ont pas de quoi se soigner, etc.) ou en gieuse sont nombreuses en matière de de la Renaissance, 240 pages, 19 e.

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 25


MUSIQUE
BAROQUE

à la redécouverte
de Haendel par François-Xavier LACROUX

Haendel est un compositeur Duetti amorosi –


Kammerorchester
cette manie de placer systématiquement
très en avant la voix. Chez Haendel, ça
incontournable, mais qui Basel – Nuria Rial ;
ne marche pas, encore moins que chez
Lawrence Zazzo –
exige des interprètes Laurence Cummings d’autres. Ces réserves mises à part, on ne
– Deutsche Harmonia gâche pas son plaisir à se laisser prendre
sachant en extraire Mundi – 88697214722 – par les entrelacs musicaux de l’amour !
la force sans jamais Nouveauté -  
Riccardo Primo – Kammerorchester Basel –
tomber dans l’excès…

L
Lawrence Zazzo ; Nuria Rial ; Geraldine Mc
e duo d’opéra chez Haendel est une Greevy – Paul Goodwin – Deutsche Harmonia
véritable institution qui lui permet Mundi – 88697174212 - 3 CD – Nouveauté –
Ode à Sainte d’exprimer nombres d’affects mu­  
Cécile – Händel- si­caux, particulièrement amoureux. Dé­

L
Festspielorchester ployant ses entrelacs contrapuntiques, à la
Halle – Christian es productions de l’opéra  Riccardo
Kluttig – Berlin différence de l’air qui est d’un abord plus Primo sont rares. Cet ouvrage est
Classics – 0013992BC simple confinant davantage à la ritournelle, pourtant remarquable par l’or­
- enregistrement de il nécessite dextérité et im­pli­ca­tion des chestration qu’il implique, faisant de
1984 –  interprètes. Sortir ces duos du contexte de l’orchestre baroque un orchestre presque
l’œuvre de la­quelle ils sont issus représente

I
symphonique, mêlant des instruments
l semble étonnant de rééditer un une dif­ficulté supplémentaire : il faut ra­rement présents chez le compositeur
enregistrement de 1984, tant l’ap­ réussir à convaincre rapidement l’auditeur (toutes les flûtes à bec, un traverso
proche musicologique a évolué de­ et le plonger dans la tension si particulière basse, des timbales en grand nombre,
puis ces années. Mais justement, malgré dans laquelle ils prennent naissance. Sans 2 luths, 2 clavecins, cuivres nombreux,
l’emploi d’instruments modernes et d’un quoi, les duos n’apparaîtraient plus que etc.) La longueur conséquente de l’œuvre
phrasé parfois loin de l’esprit haendelien, comme des divertissements dénués de a certainement contribué à rendre sa
la célèbre Ode à Sainte Cécile trouve ici charge émotionnelle. Et ne capteraient production difficile. Par ailleurs, le sujet
des accents précurseurs pour l’époque. l’attention que par la virtuosité des lui-même est exceptionnel, puisque
Le chœur est très convaincant et l’or­ chan­teurs. Or c’est bien mal connaître ce ne sont plus des dieux grecs et des
chestre a vraiment quelque chose à Haendel que de lui prêter la recherche du stratèges romains qui
dire. Les solistes sont un peu en retrait, sensationnel dans l’étalage de vo­calises en sont le cœur, mais
mais l’ensemble emporte l'adhésion de plus ou moins fleuves… Son écriture est l’emblématique Ri­chard
celui qui ne recherchera pas à tout prix plus riche que cela. Si sa finesse n’exclut Cœur de Lion. C’est à
le côté authentique du ba­roque. Cet pas la vivacité et la virtuosité, elle n’est l’occasion du cou­ron­ne­
enregistrement est un passage de témoin jamais une fin en soi. ment de George II que
dans une époque où l’on redécouvrait à Tout l’intérêt de ce disque est donc le nou­vellement bri­tan­
peine ce génie-là. de regrouper sous un même thème, duos nique Haendel (1727) présenta pour la
C’est tout le Haendel londonien que amoureux, des extraits d’opéras très première fois cet opéra à l’action simple
l’on rencontre, celui de 1739, capable de différents les uns des autres et dans et singulière. C’est donc un vrai bonheur
faire d’un texte, somme toute assez banal, les­­quels l’amour n’a jamais le même vi­ que de trouver enfin un enregistrement
un vrai chef-d’œuvre. Et de jouer entre sage : tantôt tendre, dissimulé parfois, digne de ce nom. L’orchestre fait honneur
les voix, les chœurs et l’orchestre, comme tantôt violent, querelleur. Les interprètes à sa réputation et les partis pris du chef,
nul autre ne le fit. Très différemment de sont admirablement mis en relief par le Paul Goodwin, sont plus que défendables.
Bach. Et chez qui Mozart puisera en Kammerorchester de Bâle. Le contre-té­nor Les solistes sont ici très à l’aise avec la
définitive abondamment. Alors si cette Lawrence Zazzo tend parfois à écraser partition, même si, encore une fois, ils
version n’est pas la plus emblématique, Nuria Rial, à la voix si pure mais aussi si auraient été plus à leur avantage à ne
elle est déjà à conseiller. fragile. Par ailleurs, il faudrait en finir avec pas se trouver sur un plan acoustique si

( C'est tout le Haendel londonien


que l'on rencontre, celui de 1739
en avant de l’orchestre… Mais cela reste
certainement le « Haendel » à écouter de
ces derniers mois. n

26 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


expositions
"Plus léger que l’air"

Gestation
et aéros
Pierre Muller et Denis Quênot bonne partie des œuvres la composant peut
actuellement être admirée jusqu’au 27 avril au
ont constitué une collection Louvre des antiquaires.
sur le thème de la représentation Si la variété et la qualité des pièces, mises
en valeur par des légendes parfaitement pré­
de l’aérostation dans les arts cises, frappent celui qui contemple les vitrines,
décoratifs. Elle est en partie exposée ceux qui ont le temps d’écouter la conférence
au Louvre des antiquaires, ce qui guidée ont le bonheur d’entendre un cours pas-
sionnant sur l’histoire de l’aviation, ou plutôt de
donne une idée de la qualité l’aérostation.
des pièces présentées. La variété des On y apprend ainsi pourquoi l’avènement de
objets, signe la montgolfière a été si spectaculaire et celui

L
du ballon à hydrogène plus discret alors que les
a commune de Rosheim, en Alsace, pro-
jette d’ouvrir un musée consacré au
de la créativité premiers vols de l’un et l’autre type d’engin ont
eu lieu courant 1783. On frémit au passage en
plus léger que l’air dans les arts déco- des artistes, est se rendant compte qu’il arrivait que les uns et
ratifs à partir de la collection Muller-
Quênot, aujourd’hui forte de trois cents remarquable les autres volassent de conserve, les aérostiers
de ballons à hydrogène se chargeant à l’oc-
pièces. Elle en a réalisé une première exposition casion d’éteindre un incendie naissant à bord
l’été dernier. Par chance pour les Parisiens, une d’une montgolfière…
Au passage on remarque combien le lan-
gage des textos n’est pas si récent que cela. En
effet, on peut voir un travail de perles (sablé)
ornant une châtelaine et reprenant une phrase
admirative de Marie-Antoinette, dite en voyant
une ascension. La citation est faite sous la
forme du rébus. L’évolution de l’orthographe
est parfois doublée d’une indication sur
la façon dont est considéré le voyage
aérien à travers cette mention ornant
Ancienne collection Chavaillon - D.R.

les assiettes reproduisant des ballons :


« à dieu ».
Mais c’est la variété des objets,
signe de la créativité des artistes, qui
est remarquable. Un des tout premiers
sièges sur le thème de la montgol-
fière est ainsi ce fauteuil créé par Jean-
Baptiste Demay, le dossier ayant été
repris en 1784 par Georges Jacob, ébé-
niste de la Reine Marie-Antoinette. La
pièce la plus ancienne de la collection
est une bague-sceau du XVIIe siècle enchâs-
sant une cornaline du IIe siècle avant J.-C.,
Assiette laquelle représente Icare perdant les plumes
en faïence de ses ailes. Pour l’anecdote, on apprend que la
polychrome,
Nevers, première pièce de la collection fut une assiette
XVIIIe siècle, en faïence polychrome du XVIIIe siècle en pro-
23 cm. venance de La Rochelle, d’où était originaire

28 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


expositions
par Pierre François

tation
l’épouse de l’aéronaute inventeur du ballon à
hydrogène Jean-Pierre Blanchard.
Mais ces objets ne doivent pas éclipser les
gravures, gouaches, aquarelles, miniatures,
boîtes en écaille ou en loupe, faïences, porce-
laines, lustres, miroirs, baromètres, éventails,
pichets, gilets, ampoules électriques, marque-
teries, fontaines de salon et autres curiosités de
qualité. Qui, à cause de leur lien avec l’histoire
des techniques, prennent un relief autre que si
c’étaient de simples antiquités. ■

D.R.
Médaillon.
Miniature sur cuivre, époque XVIIIe siècle.
Vue à partir de la terrasse de
M. Benjamin Franklin, à Passy.
Expérience aérostatique
du 21 novembre 1783.

Baque en or et cornaline.
Chute d'Icare perdant
les plumes
de ses ailes,
XVIIe siècle.
D.R.
D.R.

(1) "Plus léger que l’air", Le Louvre des anti-


Fauteuil à la montgolfière, quaires, 2 place du Palais-Royal, 75001 Paris,
en acajou, Louis XVI tél. 01.42.97.27.27, jusqu’au 27 avril, au 1er
par Jean-Baptiste Demay, étage (11h-19h), du mardi au dimanche. entrée
autour de 1783. libre, www.louvre-antiquaires.com

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 29


expositions
Le vodou

Pas religion,
mais art
par Pierre François

Syncrétisme de rites traditionnels, te : elle en possède aujourd’hui trois mille. Des
amis collaborent à sa fondation, qui vise à créer
de catholicisme et de bien d'autres un musée en Haïti même.
choses, le Vodou dépasse les tentatives Le Musée d'ethnographie de Genève (1) ,
informé, décide d’organiser une exposition pour
de classification. Telle est du moins la aider à la création de cet établissement. Mais
thèse du MEG (Musée d'ethnographie de des problèmes de légendage (2) et le fait que le
Genève) qui expose trois cents pièces de vodou est un art de vivre impossible à classi-
fier poussent les commissaires de l’exposition à
la culture vodou haïtienne. chercher un angle qui avoue la subjectivité de

I
leur regard.(3)
l y a trente ans, un Haïtien vient proposer Le vodou est Le roman de Fabienne Pasquet – L’ombre de
à Marianne Lehmann, Helvète vivant à
Port au Prince, d’acheter une statue vodou.
un animisme Baudelaire (4) – va leur servir de fil rouge. Un de
ses poèmes, Le flacon, est en effet très parlant
Devant ses réserves, il lui dit devoir soigner tri-polaire sous un éclairage vodou. Il en évoque un aspect
un parent et que sinon il la négociera à important : l’enfermement des esprits dans des
un touriste. En cédant, elle n’imagine pas le récipients par un serviteur (5) qui sait son travail
nombre de pièces qui lui seront proposées ensui- vain à terme.

© Collection Marianne Lehmann, FPVPOCH. Photo Johnathan Watts, MEG

Salle Bizango - Autel du Roi Bizango, autel de la Reine Bizango, dames-jeannes, tambour et objets de service divers.

30 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


expositions
Autel rada

de vivre
Dans la première salle est intégralement
reproduit ce poème. Une autre montre des
objets à l’envers, pour signifier l’impossibilité à
tout dire de ce qui est étudié. La scénographie
des suivantes reste bâtie autour de cette double
dimension : citations du poème et subjectivité
du regard porté sur une réalité étrangère. Cette
exposition nous ap­prend cependant bien des
choses sur le vodou. (6)
En arrivant d’Afrique, les esclaves, surtout
béninois, amalgament leurs croyances avec

© Collection Marianne Lehmann, FPVPOCH. Photo Johnathan Watts, MEG


celles des Amérindiens de Saint-Domingue.
Lorsque, fait unique dans l’Histoire, ces cap-
tifs se sou­lèvent, vainquent l’armée napoléo-
nienne et créent la première république noire
du monde (1er janvier 1804), le vodou fait partie
de leurs moteurs spirituels, déjà présent dans
le serment ("Vivre libres ou mourir") de Bois-
Caïman (14 août 1791). Il intégre dans son pan-
théon des saints catholiques qui servent en
fait de paravent... Cette intégration s’ampli­
fiera lors des campagnes anti-superstitieuses du
XXe siècle.
Car le vodou est un animisme tri-polaire
(être humain, esprit associé, force vitale l’ani-
mant), ressemblant comme deux gouttes d’eau
au paganisme grec ancien. Ce système religieux,
philosophique, thérapeutique, esthétique… aux Car la possession – réponse concrète à la
sources multiples (y compris franc-maçonnes) dépossession passée de l’esclavage et à celle,
et constitué de 21 rites, transporte son servi- toujours possible, de la dictature – est au
teur dans un monde magique sans qu’il ait pour
autant à changer ses habitudes ou défaire ses
La cérémonie centre du vodou, son expression la plus mani-
feste étant la transe. Selon le Dr  Dosainvil,
liens avec le présent. vodou, cette dernière est une psycho-névrose religieuse
Officialisé par le gouvernement haïtien en raciale caractérisée par un dédoublement du
1987, il reste une religion en perpétuelle évo- parodie moi tandis que le Dr  Louis Mars y voit un état
lution à la foi aussi éloignée du christianisme
qu’elle en paraît proche. Papa Bon Dieu est le
la société mystique caractérisé par le délire de la posses-
sion théomaniaque ou que Louis Maximilien
créateur des mondes visibles et invisibles, qui temporelle l’analyse comme un état mental hystérique arti-
sont en relation, mais il n’existe pas de trans- ficiellement créé par la suggestion ou l’hypnose.
cendance et les esprits (loa) auxquels il a délé- et le pouvoir Même pour les initiés, la possession reste un
gués ses pouvoirs partagent goûts, habitudes et
passions des humains avec lesquels ils peuvent
spirituel mystère. Le chevauchement, état dans lequel
un esprit utilise un fidèle pour s’exprimer, et la
se marier ou avoir des relations intimes. de façon zombification, sanction de celui qui a transgres-
De même, la Vierge du Perpétuel Secours est sé les règles sociales, sont d’autres modalités de
en fait la représentation d’Erzulie Freda, loa de théâtrale la possession.
l’amour. Et si le loa Damballah-wèdo évoque Le culte vodou n’a rien de despotique : son
Moïse sauvé des eaux, c’est parce que ses pos- prêtre ne gouverne pas la cérémonie. Il ne fait
sédés bégaient. que tenter de régler le ballet des possessions,

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 31


expositions
© Collection Marianne Lehmann, FPVPOCH. Photo Johnathan Watts, MEG
l’office dans son Syncrétisme
ensemble étant plus De haut en bas
et de gauche à droite :
une exacerbation Lasirèn (La Sirène), bois.
de la règle qu’une Èzili Freda ak gason (Erzulie
transgression. Enfin, Freda avec enfant), béton.
la cérémonie vodou, Rèn Zetwal ak Dragon
spécialement dans an (Reine des Étoiles
et du Dragon), béton.
le cadre des sociétés Krich Èzili Dantò
secrètes, parodie la (Cruche Erzulie Dantor),
société temporelle et terre cuite. Krich Kouzen
le pouvoir spirituel (Cruche Cousin), terre cuite.
de façon théâtrale : Papa Legba ou
Saint Lazare, plâtre.
le Pantalon de la Table de divination,
commedia dell’arte bois. Hauteur de
devient Papa Legba Lasirèn : 150 cm.
et la cérémonie se
déroule dans le péris- gié pour démontrer
tyle, hangar à l’abri la valeur de l’altérité
des intempéries. culturelle.
Cette in­f luence L’ é v o l u t i o n d e
théâtrale n’est pas notre regard sur
la seule subie par les autres cultures
le vodou qui ne arrive à un mo­­ment
cesse de s’agréger où on prend conscien-
de nouvelles pra- ce que re­c onnaître
tiques. Actuellement, cette alté­rité et l’exis-
du fait de la diaspora, ce sont par exemple les tence de valeurs universelles (droits de l’homme,
chansons rituelles qui deviennent espaces de démocratie…) suppose de se rendre compte que
négociation entre les migrants et leurs familles le monde occidental ne possède pas la définition
restées en Haïti en même temps qu’on recourt
aux enregistrements vidéos.
Le caractère immuable de ces valeurs.
La même prise de conscience pousse à dire que
En retour, le vodou influence à son tour les syncrétiste la modernité n’est plus l’évolution de l’Occident
champs psychologiques, sociaux, médicaux, juri- du XVIe siècle à nos jours mais un processus aux-
diques, musicaux, amoureux. De sorte qu’il peut du vodou quels ont concouru, en contrepoint et de manière
certes être appréhendé sous son aspect religieux
ou africaniste mais aussi thérapeutique, poli­
en fait un cardinale, les communautés afro-américaines,
notamment par leur créativité culturelle et artis-
tique, historique, économique, artistique, etc. vecteur tique. En ce sens le choc des civilisations est une
Il existe enfin des influences à double sens, chimère, seule leurs interactions sont réalité.
notamment avec les religions chrétiennes. Qui privilégié Voilà l’enseignement principal du syncrétisme
du catholicisme et de ses saints ou du vodou
domine sur l’autre ? Quelle différence entre la
pour vodou que l'exposition veut retenir. Inutile de
rappeler que, pour l'Église catholique en Haïti, le
transe et le protestantisme pentecôtiste ? Pas démontrer Vodou constitue un défi de tous les jours. ■
de réponse possible sans nuancer. Par ailleurs,
l’existence même de l’ethnopsychiatrie confesse la valeur (1) Exposition Le vodou, un art de vivre, tous les
la nécessité pour nos sociétés cartésiennes d’ac-
cepter de soigner autrement que selon notre
de l'altérité jours (10h-17h) sauf lundi, jusqu’au 31 août
2008. Musée d'ethnographie de Genève, Bd
seule logique. Le vodou n’est pas le seul mouve- culturelle Carl Vogt 65, 1205 Genève, Tél. : +41 (0)22
418 45 50. www.ville-ge.ch/meg
ment à influencer nos ethnies policées mais son
(2) Les légendes sont parfois incomplètes et la
caractère syncrétiste en fait un vecteur privilé- collection compte beaucoup d’objets venant des
sociétés secrètes, lesquelles sont peu étudiées
Quelques mots du vodou par les ethnologues.
(3) "seul le cumul de subjectivités est à même
Le pratiquant du vodou se dit "serviteur" (des esprits) et peut être housni d’assurer l’objectivité" (Michel Leiris).
(initié-e, une fois qu’on a pris l’asson), hougan, gangan, papa loa (prêtre, médecin, (4) selon lequel le poète aurait été initié au
voyant et parfois sorcier), mambo (prêtresse), le dansé lwa ou manjé lwa étant la vodou par sa compagne originaire de l’île.
(5) serviteur (des esprits) : nom sous lequel se
cérémonie qui les réunit. Le vévé est un dessin tracé au sol avec de la poudre de désignent les fidèles, quelle que soit leur fonc-
brique, de la farine, de la cendre ou du marc de café, qui matérialise la divinité. Les tion dans le vodou.
loa (ou lwa) sont à la fois dieux et lois ; les chevaux des loa étant les adeptes inspirés (6) et plus encore l’excellent livre publié par le
par un loa lors d’une transe. Le bòkò est un sorcier. ■ musée à l’occasion de l’exposition : Vodou, dans
la collection Tabou du MEG.

32 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


Écoutez
Marie-Christine
Renaud d'André
chaque semaine sur :
CINéMA
Beaufort 3h10 pour yuma

Le poids du silence
par Marie-Christine RENAUD d’André
En 2000, après 18 années d’occupation, Israël
décide de se retirer du Liban. Liraz Liberti, un
jeune officier de 22 ans sans grande expérience,
commande une petite garnison implantée dans qui a besoin d'argent pour faire vivre
l’ancienne forteresse de Beaufort, située au sa fa­mille, accepte de l'escorter jusqu'à
Sud-Liban. Il attend, en compagnie de ses Contention.
 James Mangold signe un
hommes et avec une certaine anxiété, l’ordre de
western de très haute tenue, fidèle au
retrait de Tsahal qui tarde à venir... genre des thèmes qu’il aborde, mais
 Ce film de guerre particulièrement avec des scènes d’action or­ches­trées
poignant, qui décrit de façon précise les avec beaucoup de modernité. À
différentes étapes de cet événement, s’intéresse l’époque d’une Amérique qui se
avant tout à l’état psychologique de ces jeunes cons­truit encore et où le respect de la
soldats, confrontés à la peur, au désespoir et à La musique originale de Marco loi est devenu un en­j eu majeur,
la mort, et le fait avec beaucoup de brio en lui Beltrami sert parfaitement les l’histoire op­­pose deux hom­mes. L’un a

(
donnant une portée universelle. La scène finale scènes d’action et la
est d’une intensité dramatique rare que le dramaturgie du récit.
Les personnages ont
spectateur n’est pas près d’oublier. été dessinés avec soin

S
 Cette œuvre constitue un témoignage i le western, genre éminemment
a­méricain, est parfois tombé en et sont tous magnifi-
bouleversant sur cette jeunesse face à la
guerre. La violence, ici, n’est jamais gratuite,
dé­suétude, il ne cessera de re- quement interprétés
naître de ses cendres, car il véhicule
mais nous permet de mieux comprendre ce que des mythes fondateurs atemporels sur choisi la violence pour s’enrichir
vivent ces jeunes soldats. M.-L. R. lesquels ne cessera de s'interroger l'A­ facilement, tandis que l’autre a décidé
Film de guerre mé­rique. James Mangold, en amoureux de res­pec­ter la loi, quel que soit le prix
israélien (2006) de du western, a choisi de porter de nou- à payer. Cette opposition est traitée
Joseph Cedar, avec veau à l'écran la nouvelle d'Elmore
Oshri Cohen (Liraz dans toute sa complexité, et
Liberti), Itay Tiran Leonard déjà adaptée au cinéma en l’in­­terprétation de Russel Crow et de
(Koris), Eli Eltonyo 1957 par Delmer Daves. Christian Bale se révèle remarquable.
(Oshri), Ohad Les temps sont durs pour Dan
Knoller (Ziv), Itay  Malgré le regard dé­sap­­pro­ba-­
Turgeman (Zitlawi) Evans. Il est revenu amputé de la teur de son fils aîné, Dan saura rester
(2h00). (Grands guerre de Sécession, et la sécheresse
adolescents). Sortie fidèle à ses principes et suscitera
touche de plein fouet ses terres déser-
le 26 mars 2008. mê­me l’admiration de son adversaire.
tiques où il s'est installé avec sa fa­-
Des violences inhérentes au genre. ■
Crimes à Oxford mil­le pour mieux soigner la tubercu-
lose de son jeune fils. Un jour, il assiste 3h10 pour Yuma. Western américain (2007) de James
Un jeune étudiant américain se rend à Oxford, à l'attaque d'une diligence par le ban- Mangold, avec Christian Bale (Dan Evans), Russel Crowe (Ben
qui devient le théâtre de plusieurs crimes. Wade), Logan Lerman (William Evans), Dalls Roberts (Grayson
dit Ben Wade. Celui-ci est finalement Butterfield), Ben Foster (Charlie Prince), Peter Fonda (2h02).
 La trame de ce film policier est de arrêté dans une ville voisine et Dan, (Grands adolescents). Sortie le 26 mars 2008.
facture assez classique, avec sa succession de
rebondissements et de fausses pistes. Si le Un cœur simple
résultat est plutôt réussi, le film se révèle un
peu trop bavard (un discours philosophique Après une douloureuse rupture amoureuse, Félicité, une
inutile), ce qui ralentit le rythme de l’action. modeste campagnarde, est engagée chez une jeune veuve.
 Le dénouement est lui aussi classique,  Cette adaptation d’une œuvre de Flaubert, premier
avec le coupable démasqué. Des images long métrage d’une jeune réalisatrice, ne manque pas de
légères. qualités. La mise en scène est très vivante et les rapports
M.-L. R.
Policier hispano-franco- entre les personnages sont très finement analysés. Quant à
britannique (2007) de l’interprétation, elle est, de plus, convaincante. Mais l’histoire se révèle tout de même sinistre.
Alex de la Iglesia, avec
Elijah Wood (Martin),  Félicité est un beau personnage, généreux et animé d’une belle foi, qui ne sera pas
John Hurt (Arthur épargné par le malheur. Quelques scènes sensuelles.
Seldom), Julie Cox Marie-Lorraine Roussel
(Beth), Léonor Watling
(Lorna) (1h40). Drame français (2007) de Marion Laine, avec Sandrine Bonnaire (Félicité), Marina Foïs (Mathilde Aubain), Pascal Elbé (Théodore), Patrick Pineau
(Grands adolescents) (Liébard), Thibault Vinçon (Frédéric), Noémie Lvovsky (Nastasie), Michaël Abiteboul (Fabu), Bruno Blairet (le prêtre), Johan Libereau (Victor jeune
Sortie le 26 mars 2008. homme) (1h45). (Grands adolescents). Sortie le 26 mars 2008.

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 33


théâtre
Zygmunt Blazynsky

Regards par Pierre François

sur Paris
Rilke a goûté la grandeur dimension mystique. Sans doute
Zygmunt Blazynsky y a-t-il été
architecturale et artistique sensible. Car même si elle aboutit
de Paris, cette ville lui a fait à des interpellations à égalité de
dignité d'un créateur impersonnel,
éprouver la misère qui régnait elle reste empreinte d’une huma-
alors dans ses rues, nité qui la rend forte et tendre.
au point de le faire penser Il y a longtemps, Zygmunt
Blazynsky avait déjà donné un
au Poverello d’Assise… spectacle sur Le livre de la pau-
vreté et de la mort, seul. Mais celui

C
qu’il propose aujourd’hui est diffé-
’est dans le cadre du festival du Marais
rent, tout centré qu’il est sur la vie
chrétien que Zygmunt Blazynsky a
parisienne de l’auteur.
commencé à donner son spectacle sur
Dans Les cahiers de Malte
le Paris découvert par R. M.  Rilke à
Laurids Brigge, sous-titré impres-
travers Le livre de la pauvreté et de la
sions de Paris, R. M. Rilke décrit le
mort et Les cahiers de Malte Laurids Brigge.
Paris des monuments et les sen-
Dans la crypte, où il se produit désormais (1),
timents que ceux-ci lui inspirent.
les conditions sont plus adaptées au contexte
D.R.

Sainte-Geneviève, le Panthéon, les


d’un spectacle : il peut effectuer de réels dépla-
bouquinistes, les antiquaires, des peintures…
cements, bénéficier d’éclairages et d’une bande-
son qui complètent l’ambiance induite par la L'œuvre de c’est toute la vie culturelle patrimoniale qui est
ici ressentie et restituée. Ce qui n’empêche pas
déclamation de la poésie rilkéenne.
Inutile de lui demander pourquoi il a choisi
Rilke possède la visite de l’Hôtel-Dieu de lui inspirer des consi-
dérations sur la mort.
cet auteur pour parler de la vie urbaine. La en outre une Ce dernier genre de pensée est beaucoup
ré­ponse est simplissime : parce que c’est Rilke, sa
poésie, son dialogue avec la transcendance, son dimension plus développé dans Le livre de la pauvreté et de
la mort. C’est en effet un recueil impressionnant
humanité, bref, son génie inimité depuis. Il est
vrai que l’œuvre de Rilke possède en outre une
mystique des misères de Paris. Et Zygmunt Blazynsky est
lui-même frappé par l’actualité du texte, ses
correspondances avec les fléaux actuels des rues
Étrangeté de Paris : la drogue, l’alcool, la prostitution…
« Réception » (1) est une pièce très bien jouée. On croit à la saleté de Jean-Claude Il confie même que s’il a plaisir à partager
Dreyfus jusqu’au haut-le-cœur, au point où il n ‘y a plus de choix qu’entre le dégoût des textes de cet auteur, il n’en a pas beau-
et le parti d’en rire. On croit aux deux sexes empruntés par son partenaire, au point coup à lire ces lignes tant elles lui évoquent ce
qu’on est heureux que certains indices nous soient abandonnés pour sortir de l’indéci- qu’il voit aujourd’hui dans son propre quartier.
sion. Mais on se pose la question de savoir si on a affaire à une pièce de théâtre ou à Restent les talents conjugués de l’auteur et de
un numéro de cirque. Surtout quand on retrouve face à la caricature de ce réception- l’interprète : autant dire qu’on peut aller voir ce
niste minable d’hôtel minable, des caricatures aussi excessives de voyageur de com- récital mis en scène les yeux fermés. n
merce ou de séductrice primaire.
On regrette d’autant plus ce choix que le texte de la pièce contient de quoi en faire
un spectacle policier au suspense haletant. Cette dernière dimension disparaît complè- (1) «  Extraits des Cahiers de Malte Laurids
tement derrière l’utilisation de talents incontestables au service d’un humour facile. Brigge et du Livre de la Pauvreté et de la
Mais le public, dont chacun sait qu’il a toujours raison, applaudit à tout rompre. ■ Mort  », sur le thème de la ville de Paris. Avec
Zygmunt Blazynsky à la Crypte du martyrium de
(1) « Réception », de Serge Valetti. Avec Jean-Claude Dreyfus et Claire Nebout, mis en scène par saint Denis, 11 rue Yvonne le Tac, 75018 Paris,
Christophe Correia. Au Théâtre des Mathurins, 36 rue des Mathurins, 75008 Paris, du mardi au les vendredis et samedis (20h30), dimanche
samedi (21h), dimanche (15h), matinée samedi (16h30). Places à 33 e. (16h30) jusqu’au 13 avril. Tél. 01.42.23.48.94.
Zygmunt.blazynsky@wanadoo.fr

34 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


TÉLÉVISION
Ray
Le temps par Marie-Christine RENAUD d’André

de la désobéissance
comportements, depuis les plus vils
jusqu’aux plus héroïques, ont été mani-
festés par les Français et, en particulier,
par les policiers pendant l’Occupation.
Daniel Russo joue avec beaucoup de
subtilité le rôle de ce policier ordinaire,
mais droit, qui trouve tout de suite ce
Après une vie misérable dans le sud des
qu’il faut faire lorsque la situation
États-Unis, le jeune Ray Charles Robinson,
de­­vient insupportable d’injustice. Il est
devenu aveugle à l'âge de 8 ans, traverse l’atout majeur d’une œuvre habilement
seul le pays pour se rendre à Seattle, où il mise en images qui plonge le téléspec-
se fait embaucher comme pianiste et chan- Cette adaptation romancée
tateur dans l’atmo­sphère terrible de
teur dans un club de jazz. Très vite, son de faits authentiques permet cette époque.

(
style particulier et son énergie rythmique de porter un regard plus nuancé
séduisent les clients. sur la police française.
Quand des gens
 C'est un magnifique portrait du ordinaires se trou­vent

D
musicien et de l'homme que Taylor epuis la rafle du Vel’d’Hiv, la police confrontés à des situations
française sous l’Occupation n’a extraordinaires,
Hackford a réussi à brosser. De son en-
pas bonne presse. Pourtant, on
fance heureuse, mais brisée par un drame
l’ignore souvent, certains policiers ont cela donne le meilleur,
(la mort accidentelle de son jeune frère, eu un comportement héroïque pendant comme le pire
dont il s'est toujours senti coupable), cette période noire de notre histoire.
pendant laquelle sa mère a forgé son  Courage et lâcheté font partie de
Édouard Vigne est responsable du ser­vice la nature humaine. À travers les person-
caractère avec amour, mais fermeté, des étrangers au commissariat de Nancy, nages fictifs d’Édouard et de son ami
jusqu'à sa gloire, ternie par les démons de là où les juifs viennent se faire recenser Lucas, c’est cette dualité qui est mise en
la drogue, tout nous est montré, sans pour recevoir leur étoile jaune. Un jour, images dans cette œuvre émouvante et
complaisance, mais sans faux-semblants, il apprend que les Allemands veulent pas du tout manichéenne. Des images
dans cette biographie passionnante. Certes, rafler tous les juifs de la ville, comme ils pénibles. ■
la mise en scène est parfois un peu acadé- viennent de le faire à Paris.
 En s’inspirant de faits authenti- Le temps de la désobéissance. Téléfilm français (2005)
mique, mais la musique, qui rythme tout le de Patrick Volson, avec Daniel Russo (Édouard Vigne), Martin
film, est là pour faire oublier ces quelques ques (qui n’ont été connus du public Lamotte (Lucas Barois), Jacques Spiesser (le divisionnaire),
défauts. Il faut se laisser emporter par ces que très récemment !), les auteurs de ce Thierry Gibault (Alfred Callot), Pascal Elso, Yannis Baraban
nombreux succès et apprécier le chemin téléfilm entendent montrer que tous les (1h40). Diffusion le mardi 1er avril, sur France 2, à 20h50.
parcouru, depuis le Sud misérable, par ce
musicien de génie. Paradise now
 Si l'on ne cache rien de l'infidé-
lité chronique de Ray Charles et de son Khaled et Saïd sont deux amis palestiniens. Ils se
addiction à la drogue, le film montre avec sont tous les deux engagés dans une organisation
quelle détermination il s'est battu pour se qui pratique des attentats suicides. Lorsqu'on
désintoxiquer. Ce combat terrible, mais leur demande de devenir kamikazes, ils n'ont
réussi, ainsi que la belle figure de sa mère, d'autre choix que d'accepter et n'imaginent pas
prête à tous les sacrifices pour assurer refuser. Mais l'opération suicide qu'ils doivent
l'avenir de son malheureux enfant, exécuter va prendre une tournure inattendue.
donnent à cette œuvre musicale et biogra-  On connaît le talent d'Abu-Assad depuis
phique une belle épaisseur humaine. « Le mariage de Raina », un film à la fois drôle et tragique sur les déboires d'une jeune
D'autant plus que le musicien n'a pas Palestinienne avant son mariage. Le cinéaste se focalise ici sur le sujet très sensible des attentats
hésité à prendre des risques personnels suicides. Il filme avec beaucoup de sobriété et de rigueur le quotidien de ces deux amis.
pour défendre ses convictions politiques, Il y a, sans doute, beaucoup de vérité et de justesse dans le portrait de ces deux kamikazes.
surtout en matière de ségrégation raciale.  Parce que le récit est vu à travers leur regard, la condamnation des attentats peut

Biographie américaine (2004) de Taylor Hackford, avec Jamie Foxx (Ray paraître atténuée. Mais ce film-témoignage émouvant nous apporte une réflexion à la fois utile
Charles), Kerry Washington (Della Bea Robinson), Regina King (Margie et intéressante.
Hendricks), Clifton Powell (Jeff Brown), Harry Lennix (Joe Adams),
Bokeem Woodbine (Fathead Newman), Sharon Warren, Aunjanue Ellis Drame palestino-néerlando-germano-français (2005) de Hany Abu-Assad, avec Kais Nashef (Saïd), Ali Suliman (Khaled), Lubna Azabal (Suha), Amer
(2h26). Diffusion le dimanche 30 mars, sur France 2, à 20h55. Hlehel (Jamal), Hiam Abbass (la mère de Saïd), Ashraf Barhoum (Abu-Karem) (1h27). Diffusion le jeudi 3 avril, sur Arte, à 21h00.

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 35


télévision
Samedi 29 mars Dimanche 30 mars Lundi 31 mars Mardi 1er avril

TF1 TF1 TF1 TF1


20.50 Incroyables destins 20.50 Le collectionneur A. 20.50 Joséphine, ange gardien 20.50 Les experts, Miami :
«Enquêtes et révélations». Drame (1997) de Gary Fleder, «Les deux font la paire» J. Télé­ «L’insigne du crime», «8 heures
Divertissement présenté par avec Morgan Freeman, Ashley film avec Mimie Mathy, Thierry chrono», «Une proie dans la
Benjamin Castaldi. Judd (1h51) 3.  Un assez Heckendorn.  Amusant. nuit». Série avec David Caruso,
23.20 New York, section crimi- bon suspense, mais c'est invrai- 22.30 Jardins secrets : «Les Emily Procter 3.
nelle. Série avec Vincent semblable et très violent. nouvaux voisins», «Pousse au 23.15 Confessions intimes.
D’Onofrio, Kathryn Erbe 2. 22.55 Esprits criminels. Série crime», «Sexe, mensonge et cli- Magazine présenté par Isabelle
01.00 New York, police judi- avec Mandy Patinkin 3. chés compromettants». Série. Brès.
ciaire. Série avec Jesse L France 2 France 2 France 2
Martin 2.
20.50 Le temps de la déso-
France 2 Émissions religieuses : béissance GA. Téléfilm avec
20.50 Les stars chantent 08h30 Émissions religieuses : «Sagesses Daniel Russo, Martin Lamotte,
ensemble contre le sida. bouddhistes», «Islam», «Judaïca», «Chrétiens Jacques Spiesser (1h40) 2. (Voir
Divertissement avec Line orientaux», «Présence protestante» - 10h30 Le notre analyse page 35)
Renaud, Johnny Hallyday, jour du Seigneur «Les chrétiens aux USA» - 22.40 Faites entrer l’accusé
Francis Cabrel, Georges 11h00 Messe en direct de l’église St-Jean- «Roland Cazeaux, le Chat».

DR
Moustaki, Amel Bent, Baptiste, à Gosselies en Belgique. Magazine présenté par
Raphaël, Bernard Lavilliers, 20.50 FBI, portés dispa- Christophe Hondelatte 2.
Christophe Hondelatte, Dany 20.55 Ray GA. Biographie rus : «Les racines du mal», «De France 3
Boon, Michel Drucker, etc. (2005) de Taylor Hackford, avec l’autre côté», «Traditions». Série
20.50 Le grand pardon A.
23.20 On n’est pas couché. Jamie Foxx, K. Washington (2h26). avec Anthony LaPaglia 2.
Magazine présenté par Laurent (Voir notre analyse page 35) 23.10 Mots croisés. Magazine Comédie dramatique (1981) de
Ruquier. de Yves Calvi. Alexandre Arcady, avec Roger
France 3 Hanin, Bernard Giraudeau,
France 3 01.35 Au clair de la lune
20.55 Inspecteur Barnaby «La Jean-Louis Trintignant (2h10)
«L’Orféo». Opéra de Claudio
20.45 Finale de la Coupe de la course à l’héritage» GA. Téléfilm 2.  Truculent et bien
Monteverdi, avec l’Orchestre
Ligue «Lens/PSG». avec John Nettles.  Un bon Nouveau Studio Opéra National fait, mais de très grandes vio-
23.45 Passé sous silence suspense. lences et des images érotiques.
de Lyon, sous la direction de
«Elisabeth II et sept présidents». 23.10 Strip-tease «Police et Philip Pickett, et avec Nicolas 23.35 Ce soir ou jamais.
Documentaire. polissons : (1et 2/4) “Le Napo­ Rouault, Cécilia Arellano. Magazine de Frédéric Taddéï.
00.40 La case de l’oncle Doc léon de l’usure“, “Le prestige de 00.55 NYPD blue. Série avec
«La Barre». Documentaire. l’uniforme“». Magazine. France 3 Dennis Franz 2.
Arte 01.00 Les nuits moscovites J. 20.50 Vie privée, vie publique Arte
Comédie dramatique en NB «Quand la vie privée vole en
L’enfance virtuelle
(1934) de Alexis Granowsky, éclats». Magazine de Mireille
21.00 Dans la spirale des jeux
avec Annabella, Harry Baur Dumas, avec Élisa Servier,
(1h35).  Le film a vieilli. Aurélia Bléger, Anne Laure vidéo. Documentaire.
22.10 Grandir, un jeu d’enfant.
Arte Sibon, Yvan Le Bolloch, Colombe
Pringle, Jean-François Copé, etc. Documentaire.
Florence : 22.55 Ce soir (ou jamais).
La ville de toutes les passions 00.45 NYPD blue. Série.
DR

21.00 L’aventure humaine Arte


«Vraie Jeanne, fausse Jeanne» J. 21.00 Maurice A. Comédie dra-
 Intéressant et bien fait, matique (1986) de James Ivory,
mais assez ambigu pour l’Église avec Hugh Grant (2h14). 
et pour Jeanne. On ne com- Un beau film sur l’homosexuali-

DR
prend pas toujours bien ce que té des jeunes Anglais.
DR

l’auteur a voulu dire. Musica 23.00 Grand format «Humour


22.35 Manu Katché «One shot 20.40 Chambre avec vue J. 23.15 Paul Abraham, de l’opé- au pays des soviets» J. 
not». Comédie (1985) de James Ivory, rette à la tragédie. Origi­nal, intéressant et amu-
23.50 Scénarios contre les avec Helena Bonham Carter, M6 sant.
discriminations. Courts Maggie Smith, Denholm Elliott M6
20.50 Nouveau look pour une
métrages. (1h56). (Voir ci-contre)
22.35 Meurtres à Florence. nouvelle vie «Transformation 20.50 Pékin Express, la route
M6 radicale». Divertissement. des Incas «De Abancay (Pérou)
Documentaire.
20.50 Médium : «Le meurtre…», 22.30 La firme A/Ø. Drame aux plages de l’océan Pacifique
«Les traitres…», «… Et l’assassin». M6 (1993) de Sydney Pollack, avec (1/2 finale)». Divertissement
Série avec Patricia Arquette, 20.50 Capital «Comment man- Tom Cruise, Jeanne Tripplehorn présenté par Stéphane
Jake Weber 2. ger sain et bon marché ? : (2h28).  Un film Rotenberg.
23.15 Les 4400. Série avec Révélations sur le contenu de brillant, mais peu original, et 22.40 T’empêches tout le
Jacqueline McKenzie 2. vos assiettes !». Magazine. avec une scène érotique. monde de dormir. Magazine de
Canal + 22.50 Enquête exclusive Canal + Marc-Olivier Fogiel.
«Gangs et favellas à Rio, l’autre Canal +
20.50 Be cool GA. Comédie 20.50 The Tudors (3 et 4/10)
visage du carnaval». Magazine.
(2004) de F. Gary Gray, avec A/Ø. Série avec J. Rhys-Meyer. 20.30 Football «La grande soirée
John Travolta, Uma Thurman, Canal +  Remarqua­ble, mais de Champions League : AS
Vince Vaughn (1h55).  20.55 Football «Lorient/ truffé d’images peu discrètes. Rome/Manchester United».
Une comédie sympathique, mais Marseille». KTO KTO
un peu superficielle. KTO 20.50 Mer élémentaire. Un moine 20.55 Un ange pour les condam-
KTO 20.50 La foi prise au mot avec les marins pêcheurs. nés, avec sœur Helen Prejean.
21.00 VIP «Igor et Grichka «Résurrection», avec Marie-Noëlle 21.45 Un jour, une foi «Chemins de 21.45 Un jour, une foi «Église du
Bogdanov». Thabut et le père O. Morin. vie». monde».
21.55 Les petits chanteurs de 21.45 Un jour, une foi «La vie des 22.15 KTO magazine «Diriger et 22.15 La foi prise au mot.
Vienne célèbrent l’année Mozart. diocèses». servir». «Résurrection».

36 FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008


télévision
Mercredi 2 avril Jeudi 3 avril Vendredi 4 avril
Radios
TF1 TF1 TF1 RCF
20.35 Football «Ligue des 20.50 Paris enquêtes criminel- 20.50 Qui sera le meilleur Samedi 29 mars
Champions : Arsenal/Liverpool». les : «Un cri dans la nuit», sosie ? Divertissement présenté 13h30 Contre courant "Le Breton,
22.45 New York unité spéciale. «L’amour fou» GA. Série avec par Christophe Dechavanne et une langue bien vivante"
Série avec Christopher Meloni Vincent Perez 3.  Très moyen. Liane Foly. 22h Dialogue "Le Christ philo­
3. 22.45 La méthode Cauet. 23.15 Sans aucun doute. sophe", avec Frédéric Lenoir
France 2 Divertissement. Magazine présenté par Julien (phi­losophe, écrivain, directeur du
France 2 Courbet. Monde des religions, souvent pro-
20.55 Sa raison d’être (2/2) A. vocateur et pour cela très recherché
Téléfilm avec Michael Cohen, 20.55 Envoyé spécial : «Pouvoir France 2
par les grands médias... [Rediffusion
Nicolas Gob, Clémentine Célarié d’achat : La guerre des prix», 20.55 Un flic «Affaire réservée» dimanche 17h]
(1h40).  Pas mal fait, «Portrait : Grand Corps Malade», GA. Téléfilm avec Gaëtan Dimanche 30 mars
mais les situations sont tordues «Les fossoyeurs d’épaves». Kondzot, Marie-Gaëlle Cals, 19h30 Visages "Marc Vella, le
et la banalisation de l’homo- Magazine. François Caron (1h30) 2.  pianiste nomade"
sexualité bien réelle. 23.05 Infrarouge «Hillary et Une excellente atmosphère pour Lundi 31 mars
22.45 Ça se discute «Quand les Bill». Documentaire. ce policier atypique et réaliste 14h Musiphonie "Josquin des
parents pètent les plombs (titre France 3 qui s’inspire d’histoires réelles. Prés, le Prince de la musique
provisoire)». Magazine présenté 22.35 Esprits libres. Magazine (1440-1521)" (1/5, tous les
20.50 Comme deux gouttes
par Jean-Luc Delarue. présenté par Guillaume Durand. jours de la semaine à 14h)
d’eau GA. Téléfilm avec
France 3 Florence Thomassin, Mathias France 3 14h30 Halte spirituelle "Dieu
20.50 Des racines et des ailes Mlekuz, Vanessa Larre.  20.50 Thalassa «Du pays des n'est pas ce que vous croyez",
«Rêves de bâtisseurs : “Viollet- Émouvant et bien fait. atolls au pays des dauphins». avec le Père Jean-Marie Ploux
le-Duc, un architecte de légen- 22.30 Ce soir ou jamais (et à Magazine présenté par Georges (1/5, tous les jours à 14h30 ou 20h45)
de“, “Taj Mahal, pour l’amour 23h25). Magazine présenté par Pernoud. 14h45 "Prions avec Marie" avec
d’une femme“, “Gaudí, le génie Frédéric Taddéï. 23.20 Karajan intime. Marina Cuénin"
catalan“». Magazine. 00.45 NYPD blue. Série. Documentaire. 16h Magazine œcuménique
22.55 Ce soir ou jamais (et à Arte 00.15 La 5e Symphonie de "40e Anniversaire de la mort du
23h25). Magazine. Beethoven dirigée par Herbert pasteur Martin Luther-King"
21.00 Paradise now GA. Mardi 1er avril
00.45 NYPD blue. Série. von Karajan. Concert avec l’Or-
Comédie dramatique (2005) de chestre Philharmonique de 22h Perspectives "En marche
Arte Hany Abu-Assad, avec Kais Berlin. vers les JMJ 2008", avec Mgr
21.00 Les mercredis de l’his- Nashef, Ali Suliman (1h27). Patrick Jacquin (recteur de la
toire «The War : (9 et 10/14) (Voir notre analyse page 35) Arte
cathédrale Notre-Dame de Paris,
“Dans la merde jusqu’au cou“, Le charme discret des Finlandais 21.00 Le passé pour cible GA. coordinateur des JMJ en France)
“Les hasards de la guerre“». 22.25 Sauna, les Finlandais Téléfilm avec Robert Carlyle, Vendredi 4 avril
Documentaire. l’aiment chaud GA.  Daniel Mays, Claire Skinner 13h30 Il était une foi "Quel est
22.45 Los muertos A/Ø. Original et intéressant. (1h36).  Une histoire poli- le rôle du Pape ?", avec Jean-
Comédie dramatique en VO 23.25 Un Finlandais, un vrai… cière étrange, mais très bien François Chiron (doyen de la
(2004) de Lisandro Alonso, avec Documentaire. ficelée et assez prenante. Faculté de théologie de Lyon)
Argentino Vargas, Francisco 22.35 Tracks.
Dornez (1h18).  M6 France Culture
Hermétique, interminable et Dimanche 30 mars
20.50 Bones : «La recette du
avec des scènes très réalistes. 10h Messe, depuis la cathédrale
bonheur», «Par amour», «La
M6 chance du débutant». Série avec Notre-Dame d'Alençon, com­
20.50 Nouvelle star «Premier Emily Deschanel, David men­tée par Frère Eric Macé.
prime en direct du pavillon Boréanaz 2. Prédicateur : Père Thierry Hérault-
DR

Baltard». Divertissement. 23.15 Californication. Série Morel.


23.55 Au loin s’en vont les Marie Bizien
23.15 Off prime. Série avec avec David Duchovny, Natascha
nuages J. Comédie dramatique
Virginie Efira. en VO (1996) de Aki Kaurismäki, McElhone 3.
Canal + Canal + sur Arte
avec Kati Outinen (1h33). 
Une comédie néoréaliste et pin- Dimanche 30, à 20h40
ce-sans-rire sur le thème du Chambre avec vue J
chômage : très réussi. Au début du XXe siècle, Lucy et sa
tante Charlotte arrivent à Florence.
M6 Sur le point de se fiancer, la jeune
20.50 Fenêtre secrète GA. fille tombe sous le charme d’un
Thriller (2004) de D. Koepp, avec jeune homme.
Johnny Depp, John Turturro,  James Ivory est à son
DR

Maria Bello (1h33) 2. affaire avec cette adaptation


DR

20.50 Mon fils à moi GA. de l’œuvre de Forster qu’il mène


Une excellente adaption
Drame (2005) de M. Fougeron, de Stephen King. 20.50 Ghost rider GA. avec son élégance habituelle. Les
avec Nathalie Baye (1h20) 2. 22.30 Les chirurgiens de l’es-
Fantastique (2007) de Mark images sont magnifiques, l’analyse
 Intéressant et bien fait, Steven Johnson, avec Nicolas
poir (15 et 16) 2. psychologique d’une grande subti-
mais un peu excessif. Cage, Eva Mendes, Sam Elliott, lité, et l’ensemble est souvent
Canal + Peter Fonda (1h45) 2. 
KTO fort drôle. Une réussite !
20.50 Damages (12 et 13/13) Assez prenant et bien fait, mais  Cette critique des conventions
10.30 Messe en mémoire du GA. Série avec Glenn Close, les aspects fantastiques ne sont et de l’étroitesse d’esprit ne manque
pa­pe Jean-Paul II, en direct de Rose Byrne 2.  pas à prendre au sérieux.
Rome. pas de saveur ni de pertinence.
Excellent, mais cynique. KTO
20.50 Soirée spéciale sur la
miséricorde divine, à l’occasion KTO 20.50 KTO magazine «Dérives T : Tout public Repères
du Congrès apostolique mondial 20.55 Un danseur dans la mai- sectaires : Attention danger !». J : Adolescents
GA : Grands adolescents
sur la miséricorde divine à Rome. son de Dieu. 21.50 Un jour, une foi «La vie des A : Adultes
22.20 Un jour, une foi «La famille 21.50 Art et culture. diocèses». Ø : Œuvre (ou scène) nocive
en questions». 22.20 Les petits chanteurs de 22.20 La terre et le sacré «Les  : Élément positif
22.50 VIP «Igor et Grichka Vienne célèbrent l’année Mozart. pouvoirs de l’eau».  : Élément négatif
Bogdanov».

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 37


BLOC-NOTES
Paris avril prochain (18h30) dans les sur-Ourcq, ✆ 03.23.55.26.57 / Calvados
✔ Les Journées d'amitié de la salons de la mairie du VIe arron- trinite.lacroix@free.fr ✔ Au Sanctuaire de Lisieux, du
paroisse et du patronage Notre- dissement. Vous êtes cordiale- Bas-Rhin 30 avril au 4 mai, un colloque
Dame du Bon Conseil auront lieu ment invités à cette manifesta- ✔ Les petites Sœurs Francis- thérésien sur la "Famille" est
les 11 et 12 avril (après-midi), tion culturelle chrétienne. caines, Accueil spirituel "Le prévu, à l'occasion du 150e anni-
et le 13 avril (toute la journée). ✔ A l'espace Georges Bernanos, Chant des Sources", 1 rue versaire de mariage des véné-
Nombreux stands : brocante, Association "Les Amis de Saint du Couvent, 67440 Thal- rables Louis et Zélie Martin.
livres, alimentation, artisanat, bar, Louis d'Antin", 4, rue du Havre, Marmoutier, ✆ 03.88.03.12.03, Avec des conférenciers : Mgr
bijoux, linge de maison, DVD... 75009 Paris, ✆ 01.45.26.65.26, fax 03.03.88.03.12.08, pro- Guy Gaucher (évêque émérite de
Rens. Paroisse Notre-Dame du fax 01.45.26.65.25, une confé- posent une retraite, pour tous, Bayeux-Lisieux), Mgr Jean-Charles
Bon Conseil, 140 rue de Clignan- rence est proposée dans le cadre du 31 mars (18h) au 5 avril (14h) Descubes (archevêque de Rouen),
court, 75018 Paris, ✆ 01.46.06. de l'Amitié Judéo-Chrétienne", «Tu as du prix à mes yeux et le Père Alain Mattheeuws, Mgr
39.80 / par.ndbc@libertysurf.fr, "L'antisémitisme catholique aux je t’aime», (Is.49), avec le Père Jean Laffitte, le Père Philippe
http://paroisse.ndbc.free.fr XIXe et XXe siècles, par le profes- Louis Guth, cssp. Egalement Bordeyne, Sr Christiane Hourticq,
✔ A l'occasion du 150e anniver- seur Paul Airiau, le 2 avril (18h, une Journée Compassion - Mme Walch. Ouvert à tout public.
saire des Apparitions de Lourdes, salle Péguy). Participation aux Expression Charismatique, est Rens. : Service Colloque 2008,
l'association Sénevé vous invite, frais 5 e. prévue le 6 avril (9h-18h30) "Il BP 62095, 31 rue du Carmel,
le 9 avril (19h30) à la salle de Aisne ne suffit pas de survivre, il faut 14102 Lisieux cedex, ✆ 06.
conférences du Mouvement pour ✔ La communauté de la Sainte renaître" (Roger Schutz), ani- 11.12.46.73 / 02.31.48.55.08,
l'Unité, 7 rue Palatine, 75006 Trinité propose une session de mée par le Père Paul Fohn. coltdl@therese-de-lisieux.com
Paris, à une conférence du Père guérison intérieure du lundi 21 ✔ Au foyer de Charité, 51 rue www.therese-de-lisieux.com
Jacques Nieuviarts (assomption- avril (17h) au samedi 26 avril Principale, 67530 Ottrott, ✆ 03. Côte-d'Or
niste, directeur du Pèlerinage (10h), sur le thème "Je répan- 88.48.14.00, fax 03.88.48.11.95, ✔ "Les anges dans la Bible et dans
National de Lourdes), sur le drai mon esprit sur ta race et info@foyer-ottrott.com, www. notre vie", confé­rence le 1er avril
thème "Lourdes : un message ma bénédiction sur tes des- foyer-ottrott.com, avec le (20h30) de Frère Philippe (moine
d'es­pérance et de paix pour le cendants" (Is 44,3) - Comment père Wolfram et Françoise cistercien à l'Abbaye de Cîteaux) ,
monde d'aujourd'hui". Libre par- vivre avec la grâce de Dieu les Froidevaux, une récollection est dans l'amphithéâtre du Centre
ticipation aux frais. Rens. : Sénevé apports positifs et négatifs des proposée le 6 avril (9h15-16h30) universitaire catholique de Bour­
01.47.09.00.87, www.seneve.eu antécécents familiaux et géné- «Qu’en est-il aujourd’hui du gogne (CUCDB), 69, av. Aristide-
✔ L’Association des écrivains rationnels, animée par Frère bonheur ?». Et aussi une retraite Briand, 21000 Dijon, dans le
catholiques de langue française Ephrem Yon. Inscriptions : frère en temps pascal est organisée cadre du cycle des conférences de
remettra le Grand Prix catho­ Ephrem Yon, Prieuré Saint Pierre du 7 au 13 avril "Sa miséricorde l'Asso­cia­tion Re­nais­sance, ✆ 03.
lique de littérature 2008 le 9 et Saint Paul, 02210 La Croix- s'étend d'âge en âge". 80.66.87.44. Entrée libre.


france
❒ Je souhaite soutenir France Catholique en
distribuant l'hebdomadaire (à la sortie de la messe,

Catholique
lors d'une manifestation près de chez moi...).
Pour cela,
je reçois environ :
hebdomadaire
❒ 20 numéros
❒ 50 numéros
Abonnez-vous ! ❒ 100 numéros
Offrez un abonnement ! ❒ ...... numéros
76  ❒ et je joins un chèque
Avec un premier abonnement, en cadeau, pour un an (à l'ordre de France
2 CD de "Jean-Paul II (au lieu Catholique) de ........ e
dialogue avec la France" de 110 ) pour participation
aux frais d'envois.

À retourner, à "France Catholique", 60 rue de Fontenay, 92350 Le Plessis-Robinson


❒ Je souscris un premier abonnement à FRANCE CATHOLIQUE : Je joins mon règlement par :
1 an = 76  (au lieu de 110) (*)(**) et je reçois en cadeau deux CD ❒ chèque bancaire
"Jean-Paul II dialogue avec la France", à l'ordre de FRANCE CATHOLIQUE
Homélies et discours du Saint-Père ❒ carte bleue : numéro de carte :
❒ J'abonne un ami, un prêtre, une communauté...
1 an = 76  et je reçois le cadeau(**), qui m'est envoyé(****) Date d'expiration :
Adresse où France Catholique doit être envoyé : Les 3 derniers chiffres au dos de la carte
❒ Mme ❒ Mlle ❒ M. ❒ Père ❒ Sœur (à côté de votre signature) :
NOM/prénom : .............................................................................................................. Votre téléphone : ..........................................
Votre adresse internet :......................................
Adresse : . .......................................................................................................................................................................
❒ carte bleue Signature :
.................................................................................................................................................................................................. par téléphone,
Code postal : ............... ... Ville :...................................................................................................................... appelez-le
01.46.30.37.38
❒ Je souhaite recevoir 5 numéros de FRANCE CATHOLIQUE gratuitement et sans engagement (*****)

(*) France métropolitaine et DOM uniquement - (**) Pour les personnes n’ayant jamais été abonnées. (***) Dans la limite des stocks disponibles. (****) Le pré-
ciser dans un courrier séparé. (*****) France métropolitaine uniquement. CNIL N° 678405 - Loi informatique & liberté du 6/01/78 : vous disposez d’un droit
d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Par notre intermédiaire, vous pouvez être amenés à recevoir des propositions d’autres entrepri-
ses. Si vous ne le souhaitez pas, il suffit de nous écrire ou de nous téléphoner et il en sera tenu compte immédiatement.
BLOC-NOTES
Gironde de la session complète : 120 e. abonnementS à France Catholique
✔ Dans le secteur paroissial de Rens./inscriptions : Association France, 6 mois : 58 / 1 an (47 numéros) : 110  / Etranger, 1‑an‑ :
Montagne-Saint Emilion, après la Témoins de l'Amour et de l'Espé- 122 . Abon­nement sou­tien  : 250 . Pour la Bel­gique, virements à
réfection du beffroi, grâce à la rance, 3 rue des Acacias, 85340 l'ordre de E. Ker­khove, chaus­sée de Dottignies 50 7730 Es­taimpuis,
mairie et à l'association "Les Trois Olonne-sur-Mer. tél. 056.330585, compte ban­caire‑ : 275.0512. 029.11.
Romanes", en l'église Saint-Martin, Pèlerinages Pour les autres pays, procédez par virements postaux internationaux
sur notre compte chèques postal SCE 43 553 55 X La Source, ou
deux cloches y seront ajoutées et ✔ Du 17 au 25 août 2008, bien par mandats in­ternationaux à l'ordre de la SPFC ou par chèques
sonneront "pour la gloire de Dieu pour les 18-30 ans, un pèleri- bancaires libellés en euros et pa­yables en France ou par chèques ban­
et le salut des âmes". Ces cloches nage avec Pax Christi Jeunes, à caires domiciliés à l'étranger mo­yen­nant une surtaxe de 18 , ou par
seront bénies par le cardinal Jean- Lourdes est prévu "Heureux les carte bancaire via le site internet www.france-catholique.fr ou par
Pierre Ricard, le 29 mars (17h). artisans de Paix !" (Matthieu, 5, téléphone : 01 46 30 37 38. Le journal ne rem­bourse pas les abonne-
ments interrompus du fait de l'abonné / Ne paraît pas en août.
Comme le veut le rite, elles porte- 9). Avec des temps de service et
ront des noms : l'une "Immaculée de rencontres sur la paix, service Petites annonces
Conception" (en cette année du 150e à la Cité Saint-Pierre et auprès Tarif : la ligne de 35 lettres : 6 . Domiciliation : 9 . Commu­niqué dans le
anniversaire de la première apparition des ma­lades, rencontres avec bloc-notes, forfait : 20 
de la Vierge à Bernadette, à Lourdes) ; des témoins de paix, partage,
l'autre "Sainte Faustine" (en souve- prière, marche, détente, fête...
➥ Hauts-de-Seine, l'ensemble scolaire Saint-Gabriel,
nir de Jean-Paul II qui avait une grande Tarif : 60 e, transport non com- 22 rue de la Lisette, 92220 Bagneux, tél. 01.46.57.
dévotion à cette sainte qui lui a fait pris. Rens. : Pax Christi - France, 61.22, fax 01.46.57.71.11, propose une journée "Portes
découvrir les grâces de la Miséricorde 5 rue Morère, 75014 Paris, ✆ ouvertes" le 29 mars (9h30-16h).
divine). 01.44.49.06.36 / pax.christi-
Haut-Rhin france@wanadoo.fr / www.pax- ➥ Rhône, un nouveau collège à Lyon, 120 élèves heu-
✔ Les Sœurs de Saint Joseph christi.cef.fr reux! Découvrez la pédagogie résolument moderne
du Couvent Saint-Marc, Ac- ✔ Avec le Mouvement Ré­s ur­ dans un nouveau collège non-mixte de garçons et de
cueil Thérèse d’Avila, 68420 rection, la Communauté Aïn filles, avec une identité catholique clairement affirmée.
Gueberschwihr, ✆ 03.89.49. Karem, l’Arche de Noé, la col-
légiale de Provins, la FratJAK et
Collège Bienheureux François et Jacinthe de Fatima, 3,
22.98, organisent, du 30 mars
(17h) au 6 avril (14h), une les jeunes des paroisses Saint rue des Deux Amants 69009 Lyon, tél. 04.78.37.21.74,
re­traite pour tous «L’Eucharistie Ferdinand-des-Ternes et Saint 06.28.04.34.35 / www. coursfatima.com
et la Parole de Dieu, aux sources Christophe-de-Javel, du 31 mai
de notre vie de prière», animée (8h30, à la Porte d'Orléans, 75014 ➥ Gironde, maison de bourg en pierres, 4 grandes
par le P. André Dukiel (recteur Paris) au 1er juin (20h), un péleri- chambres avec cheminée et parquet, salon/séjour avec
du grand séminaire de Lor­raine). nage est organisé avec 6 façons cheminée, pierres apparentes et parquet de pins de
Saône-et-Loire de marcher... pour tous les âges, 40  m2, bureau, salle de bains, salle d'eau, cour et
✔ Un concert Gospel par vers la basilique de Vézelay sur dépendances sur 250 m2 de terrain. 225 Ke. Ecole et
le Chœur "Family One" de la le thème "Dieu Père. Comment commerces à proximité. Entre Bordeaux et Libourne.
Fondation d’Auteuil aura lieu Dieu est-il Père ?". La route rouge
à la Basilique de Paray-le- s'adresse aux étudiants et aux Tél. 06.89.87.23.42.
Monial le 29 mars (16h30), jeunes qui sont entrés dans la vie ➥ L'association "Magnificat - Accueillir la Vie", 37240
dans le cadre des Fêtes de la professionnelle, ✆ 06.13.79.36.26.
Miséricorde. Entrée gratuite La route orange s'adresse aux jeu-
Ligueil, reçoit, héberge les femmes enceintes en dif-
et participation libre. Rens. ✆ nes collégiens et lycéens, ✆ 06. ficulté jusqu'à la naissance de l'enfant, voire après si
03.85.81.62.22. 62.28.60.98. La route verte est nécessaire, tél. 02.47.59.63.07.
IPC destinée aux adultes en bonne
✔ Les étudiants de l'IPC (Facul- forme, ✆ 06.88.90.55.13. La route ➥ Miellerie de Vielvic, 48800 Villefort, tél. 04.66.46.
tés libres, 70 av. Denfert Rochereau, pistache s'adresse à des jeunes 85.38. Miels et pollen - Bio.
75014 Paris) proposent, le 12 avril de 8 à -10 ans, ✆ 01.60.58.08.07.
(19h), une "Soirée-Spectacle", La route jaune a été étudiée pour
au Théâtre de l’Avant-Seine, permettre aux parents, comme Service Abonnements
88 rue Saint-Denis, 92700 aux enfants, de participer dans un Désormais, pour les abonnements par chèque, virement ou prélèvement,
Co­l ombes. Avec sketches, cadre reposant, ✆ 02.35.14.93.92. pour un changement d'adresse ou pour toute autre question relative à
danses, interprétations musi­cales, La route bleue pour les plus votre abonnement en cours, il vous faut joindre :
suivis de l'opérette "Princesse anciens qui sont chaleureusement Téléphone : 01.40.94.22.22
Czardas" de Emmerich Kalman. accueillis lors de ce pèlerinage, [lundi au jeudi 9h-13h et 14h-18h et vendredi 9h-13h et 14h-17h]
Tarif 15 e, réduit 10 e. Rens. si la marche sera plus symbo- Fax : 01.40.94.22.32 - courriel : france-catholique@cometcom.fr
✆ 06.61.83.14.64. lique que réelle, les moments En revanche, pour un abonnement par carte bleue,
Prophètes et témoins aujourd'hui les plus importants seront parta- le téléphone reste : 01.46.30.37.38.
✔ Une session de rencontres, gés avec toutes les générations
conférences et témoignages (veillée de prière à Chatel Censoir,
aura lieu du 1er au 4 mai, dans montée vers la Basilique et messe
FRANCE CATHOLIQUE - hebdomadaire
N° Commission Paritaire de la Presse : 1011 C 85771 valable jusqu'au 31 octobre 2011
l'Etablissement Catholique d'En- dominicale), ✆ 06.08.14.30.95. CNIL : 6778405
seignement Sainte Croix - Saint Hébergement en gîte, dortoirs ou
Euverte, 28 rue de l'Etelon, à chambres à plusieurs lits, tentes, 60, rue de Fontenay, 92350 Le Plessis-Robinson
Orléans, sur le thème "Prophètes salles polyvalentes. A emporter  : Téléphone : 09.75.69.14.92 - 01.46.30.79.06 - 01.46.30.37.38 - Fax : 01.46.30.04.64
Courriel : france-catholique@wanadoo.fr - CCP La Source 43 553 55 X
et témoins aujourd'hui" avec 3 repas (pique-nique)  ; Bible  ; édité par la Société de Presse France Catholique,
Jeanne d'Arc, soleil de notre his- tapis de sol selon les routes. s.a. au capital de 427.392 euros. - 41838214900015 R.C.S. Nanterre - APE 5814Z
toire, messagère et annonciatrice Courriel : mouvement@mouve- Président : Hervé Catta - Directeur gl., dir. de la publication : Frédéric Aimard (✆‑06.
08.77.55.08) - Conseiller‑de la direction : Robert Masson - Editorialiste‑ : Gérard
de la Mission de France, avec le ment-resurrection.org Le­clerc - Rédaction : Anne Kurian - Tugdual Derville - Ludovic Lécuru - Secrétaire de
Père Mengin, de Domrémy (vil- rédaction : Brigitte Pondaven
lage natal de Jeanne d'Arc) , Joseph Pour passer un communiqué, Imprimé par ippac-Imprimerie de Champagne, ZI les Franchises, 52200 Langres
contactez : brigitte.pondaven@wanadoo.fr Les documents envoyés spontanément ne sont pas retournés.
Corre (Icône de Marie et Revue fax : 01.46.30.04.64 France Catholique est une marque déposée à l'Inpi.
Pierre) , le Père René Laurentin, ou inscrivez-le directement sur : http://www.france-catholique.fr
le père Patrick de Laubier... Frais www.france-catholique.fr

FRANCECatholique n°3112 28 mars 2008 39


Lavage oculaire à l’eau d’Hamamélis

CE 0459
- Crédit photo : Hode Abstract/Images photos - S. Fédérowsky
Hamamelis virginiana L.

Vot r e phar m acie n vous cons e ille.

Ayez le réflexe Dosoptrex,


pour vos yeux et ceux de vos enfants.
DOSOPTREX est un lavage oculaire décongestionnant et apaisant
d’une grande douceur grâce à sa formule à l’eau distillée d’Hamamélis. Une efficacité et une tolérance
Les unidoses DOSOPTREX, stériles et sans conservateur, offrent un prouvées aussi chez les nourrissons
maximum de confort pour réaliser un nettoyage ou un lavage oculaire
Dosoptrex est aussi indiqué pour
efficace en toutes circonstances : voyage, activités sportives…
le nettoyage des yeux des nourrissons.
Avec son conditionnement à usage unique, vous apprécierez leur
Une étude clinique réalisée par
praticité pour une utilisation à tout moment de la journée, en toute
les Laboratoires Ophtalmiques OPTREX
liberté.
a démontré l’efficacité des unidoses
La longue expérience des Laboratoires Ophtalmiques OPTREX dans le
Dosoptrex chez les nourrissons*.
domaine des soins oculaires et la formule des unidoses DOSOPTREX, Une nette amélioration des symptômes
à base d’eau distillée d’Hamamélis, est une garantie de tolérance et apparaît après 4 à 5 jours de lavage
d’efficacité. oculaire Dosoptrex.
* Etude réalisée versus référence sur 2x20 nourrissons
présentant une irritation conjonctivale