Vous êtes sur la page 1sur 126
Y. HENTATI, I. KOUBAA, H. FOURATI, L. Gargouri*, S. Driss , E. Daoud, Z. Mnif
Y. HENTATI, I. KOUBAA, H. FOURATI, L. Gargouri*, S. Driss , E. Daoud, Z. Mnif
Y. HENTATI, I. KOUBAA, H. FOURATI, L. Gargouri*, S. Driss , E. Daoud, Z. Mnif

Y. HENTATI, I. KOUBAA, H. FOURATI, L.

Gargouri*, S. Driss , E. Daoud, Z. Mnif

Sfax - Tunisie

INTRODUCTION

Pathologie

particulière

anatomiques du terrain

par

les

particularités

Urgence diagnostique et thérapeutique

Le pronostic vital est engagé à court terme

Le pronostic fonctionnel est engagé à moyen et

long terme

OBJECTIFS

Connaitre les différentes manifestations

morphologiques des infections ostéo-articulaires chez

l’enfant

Connaitre l’intérêt des différents moyens d’imagerie

dans le diagnostic et la surveillance de ces infections

Dégager une stratégie de prise en charge radiologique

RAPPEL ANATOMIQUE

_ Les Métaphyses des os longs sont très

richement vascularisée

Métaphyses des os longs sont très richement vascularisée (surtout l’extrémité supérieure du tibia et de l’

(surtout l’extrémité

supérieure du tibia et de l’humerus,

l’extrémité inferieure du fémur et du radius)

_ Il faut savoir que le périoste chez l’enfant est fragile

, l’extrémité inferieure du fémur et du radius ) _ Il faut savoir que le périoste

RAPPEL ANATOMIQUE

Avant l’âge de 1 an

Présence d’un réseau anastomotique métaphyso- épiphysaire, à travers le cartilage de croissance

Après l’âge de 18 mois

le cartilage de croissance Après l’âge de 18 mois Le cartilage de croissance, avasculaire, constitue une

Le cartilage de croissance, avasculaire, constitue

une barrière entre la métaphyse et l’épiphyse

l’âge de 18 mois Le cartilage de croissance, avasculaire, constitue une barrière entre la métaphyse et

RAPPEL ANATOMIQUE

Les métaphyses intra-articulaires exposent au risque d’atteinte articulaire au cours des

ostéomyélites, donnant des ostéo-arthrites:

HANCHE

EPAULE

POIGNET

d’atteinte articulaire au cours des ostéomyélites, donnant des ostéo-arthrites:  HANCHE  EPAULE  POIGNET

CAS N°1

Gaith 3 ans

Chute avec réception sur la cheville droite.

Examen:

Douleur de la cheville droite

Fièvre à 40°C

Tuméfaction en regard de la malléole

externe droite

Syndrome inflammatoire biologique

CAS 1

ECHOGRAPHIE EN URGENCE

CAS 1 ECHOGRAPHIE EN URGENCE Collection faisant communiquer les parties molles antérieures et externes avec

Collection

faisant communiquer les parties molles

antérieures et externes avec décollement périosté rompu par endroit.

parties molles antérieures et externes avec décollement périosté rompu par endroit. à contenu échogène et mobile

à contenu échogène et mobile

molles antérieures et externes avec décollement périosté rompu par endroit. à contenu échogène et mobile
molles antérieures et externes avec décollement périosté rompu par endroit. à contenu échogène et mobile

CAS 1

Diagnostic

ostéomyélite aigue du péroné droit

Traitement Drainage chirurgical+ Antibiothérapie+ Atelle Bonne évolution

LES RADIOGRAPHIES POST OPERATOIRES DE LA JAMBE DROITE

CAS 1

LES RADIOGRAPHIES POST OPERATOIRES DE LA JAMBE DROITE CAS 1 FACE PROFIL Séquelles post opératoires au

FACE

RADIOGRAPHIES POST OPERATOIRES DE LA JAMBE DROITE CAS 1 FACE PROFIL Séquelles post opératoires au niveau

PROFIL

Séquelles post opératoires au niveau

de l’extrémité inférieure du fibula sans lésion osseuse d’allure évolutive

Ahmed 14 ans

CAS N°2

Douleurs aigues de l’extrémité inferieure de la

jambe droite

Examen:

Fièvre à 40°C Mobilisation non douloureuse de la cheville droite

CAS 2

LES RADIOGRAPHIES STANDARDS DE LA CHEVILLE DROITE

CAS 2 LES RADIOGRAPHIES STANDARDS DE LA CHEVILLE DROITE F A C E PROFIL NORMALES

FACE

CAS 2 LES RADIOGRAPHIES STANDARDS DE LA CHEVILLE DROITE F A C E PROFIL NORMALES

PROFIL

NORMALES

ECHOGRAPHIE EN URGENCE

CAS 2

ECHOGRAPHIE EN URGENCE CAS 2 Décollement périosté métaphysaire inférieur du péroné droit sans rupture dans les
ECHOGRAPHIE EN URGENCE CAS 2 Décollement périosté métaphysaire inférieur du péroné droit sans rupture dans les
ECHOGRAPHIE EN URGENCE CAS 2 Décollement périosté métaphysaire inférieur du péroné droit sans rupture dans les

Décollement périosté métaphysaire inférieur

du péroné droit sans rupture dans les parties

molles

du péroné droit sans rupture dans les parties molles Importante infiltration des tissus cellulo- graisseux de

Importante infiltration des tissus cellulo-

graisseux de la cheville droite

droit sans rupture dans les parties molles Importante infiltration des tissus cellulo- graisseux de la cheville

CAS 2

Diagnostic

Ostéomyélite aigue du péroné droit

Traitement

Trépanation avec curetage chirurgical et mise à plat de l’abcès.

ATB +Atelle

Bonne évolution

CAS N°3

Mohamed 8 ans

Traumatisme de la cheville gauche.

Examen:

Impotence fonctionnelle du membre inférieur gauche

Fièvre à 40°C

RADIOGRAPHIES STANDARDS DE LA JAMBE GAUCHE

CAS N°3

RADIOGRAPHIES STANDARDS DE LA JAMBE GAUCHE CAS N°3 F A C E PROFIL Epaississement des parties

FACE

STANDARDS DE LA JAMBE GAUCHE CAS N°3 F A C E PROFIL Epaississement des parties molles

PROFIL

Epaississement des parties

molles du mollet

Absence de lyse osseuse

Absence de réaction périostée

CAS N°3

ECHOGRAPHIE EN URGENCE

CAS N°3 ECHOGRAPHIE EN URGENCE Décollement périosté en regard de la face interne de l’extrémité inférieure
CAS N°3 ECHOGRAPHIE EN URGENCE Décollement périosté en regard de la face interne de l’extrémité inférieure

Décollement périosté en regard de la face interne de l’extrémité inférieure du tibia gauche

face interne de l’extrémité inférieure du tibia gauche Infiltration et épaississement des parties molles sous

Infiltration et épaississement des parties molles sous cutanées sans collection

Absence d’irrégularité de la corticale

Diagnostic

CAS N°3

Ostéomyélite aigue de l’extrémité inferieure

du tibia gauche

Traitement

Trépanation avec mise à plat de l’abcès et drainage chirurgical

ATB + Atelle

Bonne évolution

CAS N°4

Mohamed 14 ans

Douleur de la jambe gauche sans notion de

traumatisme Examen:

fièvre à 39,5°C Impotence fonctionnelle

CAS N°4

ECHOGRAPHIE EN URGENCE

CAS N°4 ECHOGRAPHIE EN URGENCE Collection sous périostée de la face antéro-interne de la métaphyse proximale

Collection sous périostée de la face antéro-interne de la métaphyse proximale du tibia gauche, à contenu échogène

Hyperhémie des parties molles de la face antéro-interne de la

moitié supérieure de la jambe.

CAS N°4

CAS N°4 Epanchement intra articulaire du genou gauche de faible abondance sans épaississent synovial

Epanchement intra articulaire du genou gauche

de faible abondance sans épaississent synovial

CAS N°4

Diagnostic:

Ostéomyélite aigue de l’extrémité supérieure du tibia gauche

Traitement:

Mise à plat de l’abcès avec lavage

Evolution:

Absence d’amélioration après 1 mois d’évolution

avec persistance de la fièvre et apparition de douleur de la cuisse et de la cheville gauche

CAS N°4

ECHOGRAPHIE DE CONTROLE

CAS N°4 ECHOGRAPHIE DE CONTROLE 2 2 abcès sous périostés du tiers inferieur du tibia gauche
2
2

2 abcès sous périostés du tiers inferieur du tibia gauche fusant

dans le plan cranial

Infiltration des parties molles sous cutanées du tiers distal de la

jambe et de la cheville gauches

SAGITTALE STIR CORONALE STIR IRM CORONALE T2 CAS N°4 Anomalie de signal de la quasi-

SAGITTALE STIR

SAGITTALE STIR CORONALE STIR IRM CORONALE T2 CAS N°4 Anomalie de signal de la quasi- totalité

CORONALE STIR

IRM

SAGITTALE STIR CORONALE STIR IRM CORONALE T2 CAS N°4 Anomalie de signal de la quasi- totalité

CORONALE T2

CAS N°4

Anomalie de signal de la quasi- totalité de la diaphyse tibiale, des

2 métaphyses et des 2 épiphyses

en hyposignal T1, hypersignal T2

et STIR hétérogène se rehaussant

de façon hétérogène après

injection de GADO.

Aspect discontinu de la

corticale osseuse du tibia

Importante infiltration des

tissus cellulo graisseux sous

cutanés de la jambe

LA SCINTIGRAPHIE

CAS N°4

LA SCINTIGRAPHIE CAS N°4 Hyper fixation intense et hétérogène de la totalité du tibia gauche au
LA SCINTIGRAPHIE CAS N°4 Hyper fixation intense et hétérogène de la totalité du tibia gauche au

Hyper fixation intense et hétérogène de la totalité du tibia gauche au temps tissulaire et osseux.

Hyperfixation modérée de

l’extrémité inférieure de la

métaphyse fémorale externe

gauche d’allure reactionnelle

Diagnostic

CAS N°4

Pandiaphysite avec abcès sous périosté

L’exploration per opératoire

Tissus sous cutanés infectés, épaississement du

périoste et écoulement purulent. Traitement

Excision de la nécrose

Curetage intra médullaire

Lavage et drainage

ATB

CAS N° 5

Mohamed Ali 7 ans

Chute de sa hauteur avec réception sur la cheville droite

Examen:

douleur de la face interne de la cheville droite.

Fièvre à 40°

RADIOGRAPHIE STANDARD DE L’EXTREMITE

INFERIEURE DE LA JAMBE DROITE

CAS N° 5

DE L’EXTREMITE INFERIEURE DE LA JAMBE DROITE CAS N° 5 Présence d’un décollement périosté avec très
DE L’EXTREMITE INFERIEURE DE LA JAMBE DROITE CAS N° 5 Présence d’un décollement périosté avec très
DE L’EXTREMITE INFERIEURE DE LA JAMBE DROITE CAS N° 5 Présence d’un décollement périosté avec très

Présence d’un décollement périosté avec très probablement une collection

sous périostée du 1/3 inférieur du tibia

CAS N° 5

ECHOGRAPHIE EN URGENCE

CAS N° 5 ECHOGRAPHIE EN URGENCE Abcès sous périosté de la face postérieure du tibia droit
CAS N° 5 ECHOGRAPHIE EN URGENCE Abcès sous périosté de la face postérieure du tibia droit

Abcès sous périosté de la face postérieure du tibia droit rompu dans les

parties molles avec une collection à contenu finement échogène

de la face postérieure du tibia droit rompu dans les parties molles avec une collection à

CAS N° 5

Diagnostic:

Ostéomyélite aigue

Traitement:

Mise à plat de l’abcès

Lavage et drainage ATB + Atelle

Evolution:

Persistance de la fièvre

CAS N° 5

SCINTIGRAPHIE

CAS N° 5 SCINTIGRAPHIE Hyperfixation intense de l’extrémité inférieure du tibia droit. Pas de signe en
CAS N° 5 SCINTIGRAPHIE Hyperfixation intense de l’extrémité inférieure du tibia droit. Pas de signe en

Hyperfixation intense de l’extrémité inférieure du tibia droit.

Pas de signe en faveur d’autre

localisation

CAS N° 5

Conduite thérapeutique:

Reprise chirurgicale avec lavage abondant et

excision des tissus nécrosés.

Bonne évolution

CAS N°6

Foued 10 mois

Impotence fonctionnelle du membre inférieur

droit Examen:

Douleur

Signes inflammatoires locaux du genou droit

Fièvre à 40°C

RADIOGRAPHIE STANDARD DE LA HANCHE DROITE

CAS N°6

RADIOGRAPHIE STANDARD DE LA HANCHE DROITE CAS N°6 T uméfaction des parties molles du genou Hyper
RADIOGRAPHIE STANDARD DE LA HANCHE DROITE CAS N°6 T uméfaction des parties molles du genou Hyper

Tuméfaction des parties molles du genou

Hyper transparence de

l’extrémité inférieure du fémur

CAS N°6

ECHOGRAPHIE EN URGENCE

CAS N°6 ECHOGRAPHIE EN URGENCE Collection hypoéchogène en regard de la face antéro interne de la

Collection hypoéchogène en regard de la face antéro interne de la métaphyse inférieure du fémur droit avec décollement périosté fusant au niveau des parties molles

Absence d’épanchement intra articulaire

fémur droit avec décollement périosté fusant au niveau des parties molles Absence d’épanchement intra articulaire
fémur droit avec décollement périosté fusant au niveau des parties molles Absence d’épanchement intra articulaire

CAS N°6

Diagnostic:

Ostéomyélite aigue de l’extrémité supérieure du fémur droit

Traitement:

curetage + lavage+ drainage

ATB + Atelle

Bonne évolution

CAS N°7

Hamza 3 ans

Impotence fonctionnelle du membre inférieur

droit Examen:

Douleur du membre inférieur droit Fièvre à 39,5°

RADIOGRAPHIES STANDARS DU GENOU DROIT

CAS N°7

RADIOGRAPHIES STANDARS DU GENOU DROIT CAS N°7 PROFIL FACE Epaississement des parties molles péri articulaires

PROFIL

RADIOGRAPHIES STANDARS DU GENOU DROIT CAS N°7 PROFIL FACE Epaississement des parties molles péri articulaires

FACE

Epaississement des

parties molles péri articulaires

Absence d’anomalie

osseuse

CAS N°7

ECHOGRAPHIE EN URGENCE

NORMALE

Traitement médical: ATB

Surveillance par échographie quotidienne

CAS N°7

ECHOGRAPHIE DE CONTRÔLE APRES 3 JOURS

CAS N°7 ECHOGRAPHIE DE CONTRÔLE APRES 3 JOURS Présence d’un décollement périosté en regard de la
CAS N°7 ECHOGRAPHIE DE CONTRÔLE APRES 3 JOURS Présence d’un décollement périosté en regard de la

Présence d’un décollement périosté en regard de la tubérosité tibiale antérieure droite, latéralisé en externe sans rupture dans les parties molles

droite, latéralisé en externe sans rupture dans les parties molles Absence d’épanchement intra articulaire

Absence d’épanchement intra articulaire

Diagnostic:

CAS N°7

Ostéomyélite de l’extrémité supérieure du tibia

Traitement:

Mise à plat de l’abcès Lavage + drainage

ATB + Atelle

Bonne évolution

L’OSTEOMYELITE

C’est l’infection primitive de la moelle osseuse

Acquise par voie hématogène

Peut être aigue, subaigüe ou chronique

l’ostéomyélite aigue est l’infection ostéo-

articulaire la plus fréquente chez l’enfant avec un

pic de fréquence entre 6 ans et 7ans

OSTEOMYELITE AIGUE

Evolution < 1 mois

Les manifestations cliniques les plus fréquentes sont:

o

L’impotence fonctionnelle

o

Les douleurs

o

La fièvre

o

L’altération de l’état général

Diagnostic clinique parfois difficile car il y a souvent la

notion de traumatisme d’où l’intérêt de l’imagerie

OSTEOMYELITE AIGUE

LES RADIOGRAPHIES STANDARDS

Réalisées de façon systématique en urgence

Ne sont ni sensibles ni spécifiques

Souvent normales au stade de début

Les signes osseux apparaissent après une semaine à dix jours d’évolution

OSTEOMYELITE AIGUE

LES RADIOGRAPHIES STANDARDS

On cherche un comblement, un effacement ou

un refoulement des plans graisseux sous cutanés ou un épaississement de la graisse sous cutanée

A un stade plus évolué, peuvent apparaitre:

o

la déminéralisation osseuse

o

la résorption sous périostée

o

la réaction périostée uni puis pluri-lamellaire

o

la lacune osseuse témoignant d’une ostéolyse

OSTEOMYELITE AIGUE

L’ECHOGRAPHIE

Examen anodin, non irradiant et accessible en urgence

Elle doit être quotidienne à la recherche de

complications : abcès sous périoste, abcès des tissus

mous

Permet de chercher un épanchement articulaire

Peut guider la ponction d’une collection ou d’un

épanchement

L’IRM

OSTEOMYELITE AIGUE

Possède la meilleure sensibilité( autour de 97% pour certains auteurs)

Sa spécificité est de 83%

Permet de mettre en évidence une atteinte précoce du cartilage de conjugaison et de voir l’oedème intra médullaire

N’est pas réalisée de façon systématique

Ses indications sont:

Absence de réponse clinique après 48h

Exploration de certains sites: rachis, bassin.

Examen de substitution à la scintigraphie (IRM corps entier).

d’antibiothérapie bien conduite.

L’IRM

Recommandations techniques:

OSTEOMYELITE AIGUE

Explorer des métaphyses suspectes dans le plan axial et au moins

dans un autre plan coronal ou sagittal

Utiliser les séquences pondérées en:

T1: pour les données morphologiques.

T2 avec saturation de la graisse (DP SPAIR) ou STIR: bien

détecter le liquide et l’œdème.

T1 après injection de GADO et saturation de la graisse:

pour voir le rehaussement des tissus inflammatoires et l’oedeme osseux.

L’injection dynamique de GADO aide à faire la part entre les

phénomènes inflammatoires, l’abcès, l’ischémie et la nécrose.

La diffusion apporte des arguments supplémentaires au diagnostic et aide au diagnostic différentiel

On cherche:

L’IRM

OSTEOMYELITE AIGUE

L’oedème médullaire en hyposignal T1, hypersignal T2

Les Plages graisseuses au sein de l’hyposignal T1 (Fat

globules)

L’abcès sous périosté

L’atteinte du cartilage de conjugaison, de l’épiphyse, de

la synoviale articulaire et des parties molles

OSTEOMYELITE AIGUE

LA SCINTIGRAPHIE AUX BISPHOSPHONATES MARQUES PAR LE Te 99m

Examen très sensible mais peu spécifique

Sensibilité plus faible chez les nouveaux nés et les drépanocytaires.

Positive dès le stade de début (48 à 72 heures d’évolution)

L’hyperfixation est due à l’hyper-vascularisation du site infectieux

Indications:

Discordance clinico-échographique (stade de début, douleur projetée….)

Faire la part entre infection osseuse et des tissus mous, bien qu’elle soit mal aisée selon certains auteurs.

Chercher les atteintes multifocales+++

Faible résolution spatiale

OSTEOMYELITE AIGUE

LA SCINTIGRAPHIE AUX BISPHOSPHONATES MARQUES PAR LE Te 99m

Faux négatif:

Hypo ou iso fixation à un stade très précoce du

fait de l’ischémie osseuse

Faux positif:

l’importante vascularisation des métaphyses en

pleine croissance de l’enfant peut donner une

hyperfixation physiologique

hyper fixation au niveau des sites tumoraux et des

fractures.

OSTEOMYELITE AIGUE

LA TOMODENSITOMETRIE

N’a pas d’indication au stade aigu de l’ostéomyélite

Si elle est faite, elle peut montrer des niveaux

liquides ou des bulles gazeuses en intra osseux

Elle permet également de voir les collections

des tissus mous adjacents

OSTEOMYELITE SUBAIGUE

Forme atténuée de l’ostéomyélite aigue

Soit d’emblée, secondaire à un germe peu virulent ou à

une forte résistance de l’hôte

Soit secondaire à une ostéomyélite aigue mal prise en

charge

La fièvre est en général modérée, l’état général

conservé avec boiterie et douleurs depuis plusieurs

semaines

OSTEOMYELITE SUBAIGUE

RADIOGRAPHIES STANDARDS

Toujours positive

La forme typique est l’abcès de Brodie:

Ostéolyse centro-métaphysaire, bien limitée, entourée d’un liseré d’ostéosclérose périphérique, avec ou sans réaction périostée

L’ostéomyélite subaigüe peut se manifester par une hyperostose corticale, réalisant l’ostéomyélite sclérosante de Garré

Le séquestre peut être visible au sein de la cavité d’ostéolyse

L’IRM

L’IRM est souvent indiquée

OSTEOMYELITE SUBAIGUE

L’abcès réalise l’image typique en CIBLE avec une nécrose

centrale en hyposignal T1, hypersignal T2 non réhaussée

après injection de GADO, et deux couches périphériques

correspondant de dedans en dehors à un tissu de

granulation très vascularisé en hypersignal T1 relatif

(signe de la pénombre) qui prend le contraste suivi de

l’ostéosclérose apparaissant en hypoT1 et T2, le tout

entouré d’un œdème médullaire

L’IRM aide au diagnostic différentiel (ostéome ostéoide,

kyste anévrismal, ostéoblastome, chondroblastome)

LA TDM

N’est pas systématique

OSTEOMYELITE SUBAIGUE

Peut montrer l’abcès centromédullaire, les séquestres osseux et la graisse

L’OSTEOMYELITE CHRONIQUE

Souvent la conséquence d’une ostéomyélite aigue non ou mal traitée (cas n° 4)

Persistance des phénomènes inflammatoires

avec tendance à la fistulisation de l’abcès intra

médullaire

L’OSTEOMYELITE CHRONIQUE

RADIOGRAPHIE STANDARD

Remodelage osseux: alternance de zones

d’ostéolyse et d’ostéo-condensation

Séquestre osseux

Réaction périostée étendue, épaisse et irrégulière pouvant aboutir à une ossification para-ostéale

ou involucrum

Déformation osseuse

L’OSTEOMYELITE CHRONIQUE

L’ECHOGRAPHIE

Permet de voir les abcès, les collections des tissus mous, les fistules et les séquestres

osseux

L’IRM

L’OSTEOMYELITE CHRONIQUE

Indiquée systématiquement pour:

Localiser et caractériser l’abcès intra-médullaire et chercher les éventuelles fistules

Déterminer l’extension locorégionale (cartilage de

conjugaison, épiphyse, diaphyse, articulation et tissus

mous)

Le séquestre osseux et l’involucrum paraissent en hyposignal T1 et T2, non rehaussés après injection de

GADO

L’OSTEOMYELITE CHRONIQUE

L’IRM

En cas de réactivation infectieuse:

la médullaire parait en hypersignal T2 hétérogène, témoignant de

l’abcès intra-osseux, avec oedeme périphérique

Le séquestre est entouré par une couronne en iso ou hypersignal

T1, hyper T2 se réhaussant après injection de GADO

En l’absence de réactivation:

La moelle parait de signal graisseux avec présence d’un hypo signal

T1 témoignant du remaniement cicatriciel

LA TDM

L’OSTEOMYELITE CHRONIQUE

L’ostéomyélite chronique est la meilleure indication à la TDM, qui permet de bien

visualiser les séquestres osseux, de nature

calcique, d’analyser l’épaississement de la

corticale et les phénomène d’ostéosclérose.

CAS N°8

Oussema 2 mois

Impotence fonctionnelle de la hanche droite

Examen:

Luxation de la hanche droite

Douleur et fièvre

CAS N°8

RADIOGRAPHIE STANDARD

CAS N°8 RADIOGRAPHIE STANDARD Luxation de la hanche droite avec épaississement des parties molles sans lésion
CAS N°8 RADIOGRAPHIE STANDARD Luxation de la hanche droite avec épaississement des parties molles sans lésion

Luxation de la hanche droite avec épaississement des parties molles sans

lésion osseuse.

ECHOGRAPHIE CAS N°8 Défaut de couverture de la tête fémorale droite avec un cotyle mal

ECHOGRAPHIE

ECHOGRAPHIE CAS N°8 Défaut de couverture de la tête fémorale droite avec un cotyle mal creusé

CAS N°8

ECHOGRAPHIE CAS N°8 Défaut de couverture de la tête fémorale droite avec un cotyle mal creusé

Défaut de couverture de la tête fémorale droite avec un cotyle mal creusé et un limbus fibro-cartilagineux verticalisé Epaississement de la capsule avec épanchement intra articulaire droit de moyenne

abondance

épanchement intra articulaire droit de moyenne abondance Décollement périosté de l’extrémité supérieure du
épanchement intra articulaire droit de moyenne abondance Décollement périosté de l’extrémité supérieure du

Décollement périosté de l’extrémité supérieure du fémur droit avec présence d’une image de collection en regard

Diagnostic:

CAS N°8

Ostéo-arthrite avec luxation septique de la hanche

Traitement:

Arthrotomie Lavage du pus et des fausses membranes Drainage.

ATB Réduction de la luxation dans un deuxième temps

Bonne évolution

Jasser 9 mois

CAS N°9

Impotence fonctionnelle du membre supérieur

gauche

Examen:

Tuméfaction douloureuse de l’épaule gauche

Fièvre à 38,2°

Syndrome inflammatoire biologique

RADIOGRAPHIE STANDARD DE L’EPAULE DROITE

RADIOGRAPHIE STANDARD DE L’EPAULE DROITE NORMALE CAS N°9

NORMALE

CAS N°9

ECHOGRAPHIE DE L’EPAULE EN URGENCE

CAS N°9

ECHOGRAPHIE DE L’EPAULE EN URGENCE CAS N°9 Bursite de la BSAD avec épanchement échogène à son
ECHOGRAPHIE DE L’EPAULE EN URGENCE CAS N°9 Bursite de la BSAD avec épanchement échogène à son

Bursite de la BSAD avec épanchement échogène à son niveau

Épanchement finement échogène tout au tour du tendon du long biceps

CAS N°9

Diagnostic:

Ostéoarthrite de l’épaule gauche

Traitement:

Abord delto- pectoral avec drainage chirurgical.

ATB et plâtre thoraco-brachial.

Evolution:

persistance de la fièvre et de la douleur.

Issu de pus.

ECHOGRAPHIE DE CONTROLE

CAS N°9

ECHOGRAPHIE DE CONTROLE CAS N°9 Collection para articulaire huméro-scapulaire gauche Fistule cutanée contenant un
ECHOGRAPHIE DE CONTROLE CAS N°9 Collection para articulaire huméro-scapulaire gauche Fistule cutanée contenant un
ECHOGRAPHIE DE CONTROLE CAS N°9 Collection para articulaire huméro-scapulaire gauche Fistule cutanée contenant un

Collection para articulaire huméro-scapulaire

gauche

N°9 Collection para articulaire huméro-scapulaire gauche Fistule cutanée contenant un liquide échogène, mobile

Fistule cutanée contenant un liquide échogène,

mobile communiquant avec la capsule articulaire

qui est le siège d’un épanchement

contenant un liquide échogène, mobile communiquant avec la capsule articulaire qui est le siège d’un épanchement

CAS N°9

Traitement:

Reprise chirurgicale avec drainage de la

collection et excision de la fistule cutanée

Bonne évolution

CAS N°10

Adib 25 jours

Fièvre inexpliquée depuis 3 jours

Examen:

Asymétrie de mobilisation des deux hanches.

Etat septique grave

Tuméfaction de la hanche droite, du genou droit et de

l’épaule gauche.

Syndrome inflammatoire biologique

RADIOGRAPHIES STANDARDS DES HANCHES ET DES EPAULES

CAS N°10

RADIOGRAPHIES STANDARDS DES HANCHES ET DES EPAULES CAS N°10 Luxation bilatérale des hanches Radio des épaules

Luxation bilatérale des hanches

RADIOGRAPHIES STANDARDS DES HANCHES ET DES EPAULES CAS N°10 Luxation bilatérale des hanches Radio des épaules

Radio des épaules normale

IRM DES HANCHES

IRM DES HANCHES CAS N°10
IRM DES HANCHES CAS N°10
IRM DES HANCHES CAS N°10
IRM DES HANCHES CAS N°10

CAS N°10

CAS N°10

CAS N°10 IRM DES GENOUS IRM DES EPAULES Un épanchement articulaire multifocal au niveau des 2

IRM DES GENOUS

IRM DES EPAULES

Un épanchement articulaire multifocal au

niveau des 2 épaules, des 2 hanches et du

genou gauche avec luxation septique de la hanche gauche

Diagnostic:

CAS N°10

Ostéo-arthrite multifocale chez le nourrisson. Traitement:

Arthrotomie des différentes localisations avec lavage

articulaire, et drainage ATB

Evolution:

Bonne avec traitement de la luxation septique par harnais de Pavlik à distance de l’infection.

CAS N°11

Mohamed 8 ans

Chute avec réception sur la jambe gauche

Examen:

œdème de la cheville gauche avec chaleur et douleur

Fièvre

CAS N°11

Radiographie standard normale

Opéré d’emblée, sur les données de la clinique

En per-opératoire:

Abcès sous périosté au niveau de la métaphyse inférieure du tibia gauche rompu avec arthrite de la cheville par contigüité

CAS N°11

Diagnostic:

Ostéoarthrite de la cheville gauche

Traitement:

Excision du périoste décollé avec arthrotomie de la cheville gauche + lavage

ATB + Atelle

Bonne évolution

L’OSTEOARTHRITE AIGUE

C’est l’infection simultanée de la métaphyse et de la

synoviale de l’articulation adjacente

La hanche et l’épaule sont les articulations les plus touchées

Terrain: nouveau né ou nourrisson hospitalisé en

réanimation

Le diagnostic est fait par la ponction du liquide

articulaire

L’OSTEOARTHRITE AIGUE

LA RADIOGRAPHIE STANDARD

Peu sensible

Peut montrer les signes d’épanchement intra

articulaire:

Le déplacement d’un liseré graisseux et/ou

excentration du noyau épiphysaire

Les signes osseux sont plus tardifs: ostéolyse métaphysaire ou épiphysaire, réaction périostée

L’OSTEOARTHRITE AIGUE

L’ECHOGRAPHIE

Doit être réalisée en urgence

Montre l’épanchement souvent finement échogène

L’épanchement peut être épais, purulent et peu abondant,

difficilement détecté, ce qui constitue une limite à

l’échographie

Montre l’abcès sous périosté

Montre l’épaississement de la synoviale et caractérise sa

vascularisation.

L’IRM

L’OSTEOARTHRITE AIGUE

Mêmes indications que pour l’OMA

Intérêt de l’IRM corps entier pour

détecter les atteintes multifocales

L’OSTEOARTHRITE AIGUE

LA SCINTIGRAPHIE

Interprétation difficile

Réalisée pour détecter les autres localisations infracliniques, fréquente sur ce terrain

Indiquée en cas de discordance clinico radiologique

CAS N°12

Imen 13 ans

Impotence fonctionnelle du membre inférieur droit avec douleur de la hanche

Examen:

Tuméfaction douloureuse de la hanche droite

CAS N°12

RADIOGRAPHIE STANDARD

CAS N°12 RADIOGRAPHIE STANDARD Tuméfaction des parties molles Pincement de l’interligne coxo -fémoral droit.

Tuméfaction des parties molles

Pincement de l’interligne coxo-fémoral

droit.

CAS N°12

ECHOGRAPHIE DE LA HANCHE

Epanchement intra articulaire de faible abondance, échogène avec une synoviale

épaissie

Tête fémorale droite désarticulée

CAS N°12

TDM DE LA HANCHE

CAS N°12 TDM DE LA HANCHE Coupes axiales avec injection de produit de contraste: Pincement de
CAS N°12 TDM DE LA HANCHE Coupes axiales avec injection de produit de contraste: Pincement de

Coupes axiales avec injection de produit de contraste:

Pincement de l’interligne coxo-fémoral droit avec présence de multiples

collections

Présence d’un épanchement intra articulaire de faible abondance

IRM DE LA HANCHE

CAS N°12

IRM DE LA HANCHE CAS N°12 CORONAL T1 CORONAL T2 Anomalie de signal du muscle iliaque

CORONAL T1

IRM DE LA HANCHE CAS N°12 CORONAL T1 CORONAL T2 Anomalie de signal du muscle iliaque

CORONAL T2

Anomalie de signal du

muscle iliaque droit

Epanchement intra- articulaire droit en hypersignal T2

Multiples collections des parties molles

adjacentes à

l’articulation coxo-

fémorale droite

Multiples collections des parties molles adjacentes à l’articulation coxo - fémorale droite AXIALE T1 AXIALE T2
Multiples collections des parties molles adjacentes à l’articulation coxo - fémorale droite AXIALE T1 AXIALE T2

AXIALE T1

AXIALE T2

Diagnostic:

CAS N°12

Arthrite septique de la hanche droite

compliquée d’abcès des parties molles Traitement:

Arthrotomie

Lavage et drainage des abcès.

ATB + Atelle.

Bonne évolution

Wassim 7 ans

CAS N° 13

Impotence fonctionnelle du membre inférieur

gauche

Examen:

Douleur de la hanche gauche Fièvre à 39°C

Angine

RADIOGRAPHIE STANDARD DE LA HANCHE GAUCHE

RADIOGRAPHIE STANDARD DE LA HANCHE GAUCHE CAS N° 13 Effacement de la ligne graisseuse du moyen

CAS N° 13

Effacement de la ligne graisseuse du moyen fessier et

de la ligne obturatrice interne

Epaississement des parties molles péri articulaires

CAS N° 13

ECHOGRAPHIE EN URGENCE

CAS N° 13 ECHOGRAPHIE EN URGENCE Epanchement intra articulaire de moyenne abondance d’aspect échogène
CAS N° 13 ECHOGRAPHIE EN URGENCE Epanchement intra articulaire de moyenne abondance d’aspect échogène

Epanchement intra articulaire de moyenne abondance d’aspect échogène

CAS N° 13

Diagnostic:

Arthrite septique de la hanche gauche

Traitement:

Arthrotomie: aspect purulent du liquide

d’épanchement articulaire

lavage articulaire+ drainage ATB+ Atelle

Bonne évolution

CAS N°14

Oussema 4 ans

Impotence fonctionnelle du membre inférieur gauche

Examen:

Fièvre

Impossibilité de mobiliser la hanche gauche

ECHOGRAPHIE DE LA HANCHE GAUCHE

CAS N°14

ECHOGRAPHIE DE LA HANCHE GAUCHE CAS N°14 Epanchement intra articulaire avec décollement périosté de l’extrémité

Epanchement intra articulaire avec décollement périosté de l’extrémité

supérieure du fémur

Diagnostic:

CAS N°14

Arthrite septique de la hanche gauche

Traitement:

Arthrotomie avec lavage et drainage

ATB + Atelle

Bonne évolution initiale

Consulte après 8 mois pour douleur de la hanche gauche

Examen:

issue de pus de la cicatrice opératoire

Raccourcissement de 4 cm du membre inférieur gauche

RADIOGRAPHIE STANDARD

CAS N°14

RADIOGRAPHIE STANDARD C A S N ° 1 4 Condensation hétérogène cortico médullaire métaphyso-diaphysaire
RADIOGRAPHIE STANDARD C A S N ° 1 4 Condensation hétérogène cortico médullaire métaphyso-diaphysaire

Condensation hétérogène cortico médullaire métaphyso-diaphysaire fémorale gauche avec

une réaction périostée compacte

Raccourcissement avec déformation du fémur gauche associés à une fracture diaphysaire

Tuméfaction des parties molles de la cuisse gauche

SCINTIGRAPHIE

SCINTIGRAPHIE CAS N°14 Hyperfixation de l’extrémité inférieure du fémur gauche visible aux temps précoce et
SCINTIGRAPHIE CAS N°14 Hyperfixation de l’extrémité inférieure du fémur gauche visible aux temps précoce et

CAS N°14

Hyperfixation de

l’extrémité inférieure du fémur gauche visible aux

temps précoce et

tissulaire s’accentuant

aux temps osseux

Examen normal au

niveau des deux

hanches

L’IRM

CAS N°14

Ostéoarthrite de la hanche gauche et

ostéomyelite du fémur gauche compliquées de multiples fractures de l’extrémité supérieure du

fémur gauche avec extension aux parties molles

endo et exopelviennes et de la cuisse gauche.

CAS N°15

YASMINE 6 ans

Traumatisme du coude droit

Examen:

douleur du coude droit Syndrome inflammatoire biologique sans fièvre

CAS N°15

RADIOGRAPHIE STANDARD DU COUDE DROIT

CAS N°15 RADIOGRAPHIE STANDARD DU COUDE DROIT Tuméfaction des parties molles du coude droit
CAS N°15 RADIOGRAPHIE STANDARD DU COUDE DROIT Tuméfaction des parties molles du coude droit

Tuméfaction des parties molles

du coude droit

CAS N°15

ECHOGRAPHIE EN URGENCE

NORMALE

CAS N°15

ECHOGRAPHIE DE CONTRÔLE APRES 2 JOURS

CAS N°15 ECHOGRAPHIE DE CONTRÔLE APRES 2 JOURS Epanchement intra-articulaire d’aspect échogène sans décollement
CAS N°15 ECHOGRAPHIE DE CONTRÔLE APRES 2 JOURS Epanchement intra-articulaire d’aspect échogène sans décollement
CAS N°15 ECHOGRAPHIE DE CONTRÔLE APRES 2 JOURS Epanchement intra-articulaire d’aspect échogène sans décollement

Epanchement intra-articulaire d’aspect échogène sans décollement périosté

CAS N°15

TDM DU COUDE DROIT

Épanchement intra articulaire au niveau du coude droit intéressant essentiellement la

fossette olécranienne avec infiltration de la

graisse sous cutanée sans mise en évidence de décollement périosté

CAS N°15

Diagnostic:

Arthrite septique du coude droit

Traitement:

Arthrotomie + lavage et drainage ATB + Atelle

Bonne évolution

CAS N°16

AYOUB 7 mois

Douleur à la mobilisation du genou droit

Examen:

tuméfaction du genou droit avec chaleur locale

Fièvre à 38,6

CAS N°16

RADIOGRAPHIE STANDARD DU GENOU DROIT

CAS N°16 RADIOGRAPHIE STANDARD DU GENOU DROIT Tuméfaction des parties molles du genou droit

Tuméfaction des parties

molles du genou droit

CAS N°16

ECHOGRAPHIE EN URGENCE

CAS N°16 ECHOGRAPHIE EN URGENCE Epanchement échogène au niveau du cul de sac quadricipital et latéral

Epanchement échogène au niveau du

cul de sac quadricipital et latéral droit

Aspect infiltré des parties molles de la cuisse droite notamment au niveau de

ces faces interne et postérieure

Absence de décollement périosté

CAS N°16

Diagnostic:

Arthrite septique du genou droit

Confirmée par la ponction du genou

Traitement:

Arthrotomie avec lavage et drainage. ATB + Atelle

Bonne évolution

Samy 15 ans

CAS N° 17

Impotence fonctionnelle du genou gauche

Examen:

Tuméfaction douloureuse du genou gauche

Fièvre à 39°C

CAS N° 17

RADIOGRAPHIE STANDARD

CAS N° 17 RADIOGRAPHIE STANDARD Pincement de l’interligne articulaire prédominant au niveau du versant interne
CAS N° 17 RADIOGRAPHIE STANDARD Pincement de l’interligne articulaire prédominant au niveau du versant interne

Pincement de l’interligne articulaire prédominant au niveau du versant interne

Comblement de l’espace sous

quadricipital

CAS N° 17

Ponction diagnostique:

Arthrite septique du genou

Traitement:

Arthrotomie avec lavage et drainage de

l’épanchement purulent sans mise en évidence de décollement périosté.

ATB+ Atelle

Bonne évolution

L’ARTHRITE SEPTIQUE

C’est l’infection primitive de la synoviale articulaire

Pic de fréquence à 4 ans

Atteinte de l’articulation par voie hématogène ou par contigüité

Touche souvent le genou et la hanche

Urgence thérapeutique

L’ARTHRITE SEPTIQUE

RADIOGRAPHIE STANDARD

Souvent normale

Peut montrer une opacité des tissus mous, une hyper-

transparence osseuse et/ou un pincement global de

l’interligne articulaire

Les signes osseux sont plus tardifs:

Erosions osseuses sous chondrales

Destruction osseuse, ankylose

La présence d’une anomalie osseuse doit pousser à

chercher une ostéomyélite associée.

L’ARTHRITE SEPTIQUE

L’ECHOGRAPHIE

L’examen le plus important à réaliser

Confirme la présence d’un épanchement et le

caractérise

Épaississement et hypervascularisation de la

synoviale

Etat des tissus mous.

L’ARTHRITE SEPTIQUE

La scintigraphie, l’IRM et la TDM ne sont pas indiqués dans les formes simples

Si elle est réalisée, l’IRM permet de chercher

les anomalies de signal de l’os

CAS N°18

AZIZ 10 ans

Fracture ouverte sous trochantérienne droite

traitée par embrochage ascendant et

embrochage croisé de l’extrémité inférieure du

fémur

Fièvre avec douleur de la cuisse droite

Issu de pus à travers une fistule cutanée

CAS N°18

RADIOGRAPHIE STANDARD

CAS N°18 RADIOGRAPHIE STANDARD Ostéocondensation hétérogène de l’extrémité supérieure du fémur droit avec

Ostéocondensation hétérogène de

l’extrémité supérieure du fémur droit

avec épaississement de la corticale et

tuméfaction des parties molles en regard

CAS N°18

FISTULOGRAPHIE

CAS N°18 FISTULOGRAPHIE Mise en évidence du trajet fistuleux

Mise en évidence du trajet fistuleux

Diagnostic:

Ostéite chronique sur une fracture ouverte du

fémur droit

L’OSTEITE CORTICALE

C’est une atteinte élective de l’os cortical avec

atteinte possible de la moelle osseuse

Peut toucher n’importe quel os à la suite d’un

geste chirurgical ou compliquant une fracture

ouverte

L’atteinte de l’os peut se faire par contigüité à un foyer infectieux adjacent ou à un embole

septiques dans les vaisseaux périostés

L’OSTEITE CORTICALE

LA RADIOGRAPHIES STANDARDS

Ostéolyse oblongue, à grand axe vertical,

d’aspect feuilleté, dont les limites sont d’abord

floues puis nettes par apposition périostée

régulière

Anomalies des parties molles

L’ECHOGRAPHIE

L’OSTEITE CORTICALE

Permet de chercher les collections sous périostées et des

parties molles, les fistules

LA TDM

Cherche le séquestre cortical dans les ostéites subaigues et

chronique

L’IRM

Permet de voir l’inflammation de l’os médullaire adjacent et

les anomalies des parties molles

LA SCINTIGRAPHIE

Plage d’hyperfixation osseuse excentrée

CONCLUSION

L’imagerie, et notamment l’échographie, a amélioré le pronostic des infections

ostéoarticulaires de l’enfant, permettant la

prise en charge rapide et adéquate

L’IRM est difficilement accessible en urgence

mais reste utile dans les formes compliquées et multifocales