Vous êtes sur la page 1sur 8

GD inFO Savoie

A N NE E 2 0 1 9 — N° 1 3 J A NV I E R 2 0 1 9

ELECTIONS PROFESSIONNELLES 6 DECEMBRE 2018


SOM M AIRE : LA BELLE VICTOIRE DE FORCE OUVRIERE

REMARQUABLE ! Pour la première fois,


FORCE OUVRIERE devient la première organisation syndicale
au niveau du département de la Savoie !
Dans l’ensemble des comités techniques du département, 75 sièges sur 185 sont
attribués à FO. En effet, par rapport aux autres syndicats, FO a déposé le plus grand
DANS CE NUMÉRO : nombre de listes dans le département. Ainsi, 29 Listes de candidats ont été déposées
sur les 50 comités techniques que compte le département de la Savoie et dans 10 CT,
Elections force ouvrière était l’unique organisation syndicale présente.
Professionnelles 1
A noter également, de belles victoires pour les comités techniques suivants : CDG 73,
Belle victoire !
Grand Chambéry, Aix-les-Bains, La Motte-Servolex, Cognin, La Ravoire, et Grand-
Résultats élections en 2 Lac...etc.. Un grand bravo aux représentants locaux !
CAP et CT du CDG 73
Bienvenue aussi aux nouveaux nés !
Vos représentants FO
Création de trois nouveaux CT : Les Blés d’Or, Val-Guiers et celui du CIAS de la Chambre.
au CDG 73 : CAP, CT 3
commission de réforme FO remporte ainsi plus de 40 % des sièges pour notre organisation syndicale ! BRAVO !!!
Résultats Aix-les-Bains 4 2 438 agents ont voté pour une liste FO. Ce qui représente 36,42 % des suffrages
Et Grand Lac exprimés.
Résultats 5
Dommage que sur les 13 773 électeurs inscrits en Savoie pour les élections 2018,
Grand Chambéry
seuls 6 695 se soient exprimés soit 48,49 % contre près de 54 % en 2014.
Statut : PPCR 2019 5
Les abstentions restent encore une force à mobiliser pour l’avenir. Nombre d’agents
EHPAD les blés d’or 6 n’ont sans doute pas encore cerné l’importance des instances, telles que les comités
doit rester territorial
techniques. Pourtant, elles traitent en direct de leurs conditions de travail et de leur
DERNIERES 6
SOMMATIONS
propre organisation des services. Les CAP, quant à elles, gèrent les dossiers relatifs à la
carrière ou à la discipline. Ce sont des sujets concrets.
ACTUALITES 7

Par ailleurs, FO regrette de n’avoir pas déposé de liste sur ARLYSERE en 2018.
VŒUX 8
Cependant, une nouvelle chance s’offre à nous pour l’année 2019. En effet, ARLYSERE
reprendra des compétences sociales. Ainsi, l’EHPAD La Bailly de la Bâthie, le CIAS de
Frontenex, le CCAS d’Albertville et d’Ugine rejoindront ARLYSERE. De nouvelles élections
des représentants au sein du comité technique se dérouleront courant 2019.
Autant de nouvelles possibilités de générer de nouvelles listes de candidats FO au sein
de ce comité technique à Arlysère.
FO suivra également toutes les évolutions, mutualisations des collectivités ou créations
de communes nouvelles afin de proposer des candidats dans chaque nouvelle instance.
PAGE 2

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE

TERRITORIALE DE LA SAVOIE

RESULTATS DES ELECTIONS DU 6 DECEMBRE 2018


Rappel : Les collectivités de moins de 350 agents sont automatiquement affiliées au CDG 73 pour les CAP.
Le comité technique du CDG 73 concerne toutes les collectivités ou établissements publics de moins de 50 agents.

INSTANCE Electeurs Exprimés Nombre de Nombre de sièges Nombre de sièges


Inscrits voix FO obtenus par FO
CAP A 524 322 89 6 2
27,64 %

CAP B 622 389 161 6 3


41,39 %

CAP C 4981 2370 1020 8 4


43,04 %

CT 3370 1581 624 7 3


39,46%

ENCORE PLUS REMARQUABLE ! FORCE OUVRIERE, pour le comité technique du CDG 73,
(concernant toutes les petites collectivités et établissements publics de moins de 50 agents),
est également la première organisation syndicale !
FO remporte avec 624 voix sur 1581 exprimés et récolte encore d’avantage de sièges qu’en 2014.
FORCE OUVRIERE disposera de 3 sièges en comité technique.

Le syndicat FO remercie le l’ensemble du personnel du


CDG 73 pour son professionnalisme lors de l’organisation,
du déroulement et du dépouillement des élections.

Les opérations électorales se sont bien déroulées et les


organisations syndicales ont bénéficié d’un bon accueil
et ont apprécié le buffet offert lors du scrutin du 6 décembre.

Les CAP sont des instances que l'administration employeur La commission de réforme est compétente à l'égard des
doit obligatoirement consulter avant de prendre certaines fonctionnaires territoriaux (titulaires ou stagiaires) affiliés à la
décisions relatives à la carrière des fonctionnaires.
CNRACL.
Les CAP rendent des avis favorables ou défavorables aux La commission de réforme :
décisions envisagées.
La consultation préalable des CAP est obligatoire pour les
• Donne son avis sur les accidents de travail et maladies
décisions concernant notamment : professionnelles.

• les refus de titularisation,


• donne son avis, sur la mise à la retraite pour invalidité des
agents affiliés à la Caisse nationale des retraites des agents des
• l'avancement d'échelon et de grade, collectivités locales ;
• la promotion interne, • intervient, pour apprécier l'invalidité temporaire des agents
• les mises en détachement, disponibilité, relevant du régime de sécurité sociale ;
• Les sanctions disciplinaires à partir du 2ème groupe • intervient dans l'attribution de l'allocation temporaire d'invalidité
Dans ce dernier cas, les CAP siègent en conseil de discipline.
GD INFO SAVOIE
N’hésitez pas à consulter le Groupement départemental pour
ANNEE 2019 —
joindre vos représentants en CAP ou en comité technique. PAGE 3

INSTANCE Représentants titulaires élus Représentant suppléant élus


Hélène MONNERET, Bibliothécaire, Géraldine AGUETTAZ, Infirmière en soins généraux hors cl,
CAP A Challes-les-Eaux CCAS La Motte-Servolex
GROUPE DE BASE
Florence VERGNENEGRE, Attachée, Béatrice AUJARD, Attachée principal,
La Motte-Servolex Challes-les-Eaux
Cécile VUILLAUME, Rédacteur ppal 2ème cl, Stéphanie THEVENOD, Rédacteur principal de 2ème cl,
CAP B Cognin SDIS
GROUPE SUPP
Sandrine PIDOUX, ETAPS principale 1ère cl, Sophie BABOULAZ-AUBERT, rédacteur principal 2ème cl,
Communauté de Communes « Grand Lac » Le Bourget-du-lac

CAP B Sylvie CUGNET, Rédacteur, Anaïs GRAU, Rédacteur,


GROUPE DE BASE Cognin Le Bourget-du-lac
Laurence D’INTRONO, Agent social ppal 2ème cl, Ludovic RICHEL, Agent de maîtrise,
EHPAD les Blés d’Or Bourg-Saint-Maurice,
Hélène TEMUR, Agent social ppal 1ère cl, Franck ROBBE, Adjoint technique principal 1ère classe
CAP C Cognin Communauté de commune de Yenne
GROUPE SUPP
Michaël JOACHIM, Adjoint patrimoine ppal 2ème cl, Sylviane GONNET, adjoint administratif principal 2ème cl,
Montmélian Communauté de Communes « Grand Lac »

CAP C Anne-Laure BAILLET, Adjoint d’animation, Aurélie DUBOUCHET, Adjoint technique,


GROUPE DE BASE Saint-Baldoph La Ravoire
CHEVASSU Didier, technicien, BERTHOLLIER Judith, adjoint administratif principal 1ère cl,
Bozel Chignin

CT AMBLARD Virginie, adjoint admin ppal 2ème cl, Anne-Laure BAILLET, Adjoint d’animation,
Montagnole Saint-Baldoph
MASSON Séverine, adjoint admin ppal 2ème cl, SANCHES LOUREIRO Fernande, adjoint technique ppal 2ème cl,
Saint-Baldoph Chignin

MANDAT Représentant élus en commission de réforme

Titulaire MONNERET Hélène, Bibliothécaire, Challes-les-Eaux


Catégorie A 1ère suppléante BOX Anne-Marie, Attachée, Communauté de Communes des Vallées d’Aigueblanche
2ème suppléante VERGNENEGRE Florence, Attachée, La Motte-Servolex
Titulaire THEVENOD Stéphanie, Rédacteur principal 2ème classe, SDIS,
Catégorie B 1ère suppléante PIDOUX Sandrine, ETAPS principale 1ère cl, Communauté de Communes « Grand Lac »
2ème suppléante Cécile VUILLAUME, Rédacteur principal 2ème classe, Cognin
Titulaire GUILLOT Bruno, Adjoint technique principal 2ème classe, Albertville
Catégorie C 1ère suppléante TEMUR Hélène , Agent social principal 1ère classe, Cognin

2ème suppléante Laurence D’INTRONO, Agent social principal 2ème classe, SI du canton de La Ravoire,
PAGE 4

INSTANCE Electeurs Exprimés Nombre Nombre de Nombre de Représentants Représentants


Inscrits de voix sièges sièges obtenus Titulaires suppléants
FO par FO

CAP A 41 22 0 3 0
CAP B 68 47 22 4 2 VIBERT Josette (GS)** HUGON Laurent (GS)
DREVET Frédéric (GB)* GAUDE Patrick (GB)
69,11 % 46.80 % 50 %

CAP C 376 257 174 5 4 DUVAL Stéphanie (GS) MARTINET Olivier (GS)
GUALA Geoffrey (GB) GAUTHIER Agnès (GB)
68.35 % 67,70 % 80 % GALLETTI Jérémy (GB) PITICCO Thierry (GB)
RICAULT Lydie (GB) ACQUART Caroline (GB)

Aix les Bains le CT 659 398 215 5 3 DUVAL Stéphanie CACCIATORE Valérie
6 décembre 2018 MARTINET Olivier PERSICO Pascal
54,02 % 60 % DREVET Frédéric ANTONEL Christophe
* GB : groupe de base
** GS : groupe supérieur

Progression des suffrages exprimés en faveur du syndicat FO des territoriaux d’Aix les Bains en comité
technique de 52,97 % (en 2014) à 54,02 % (en 2018).

A noter que le syndicat Force Ouvrière gagne également un siège supplémentaire en CAP C et
passe de 3 sièges en 2014 à 4 sièges sur les 5 (en 2018).

Pour les CAP et CCP la communauté d’agglomération « Grand Lac » est rattachée au CDG 73.
Sandrine PIDOUX
INSTANCE Electeurs Exprimés Nombre de Nombre Nombre de Représentants Représentants
Inscrits voix FO de sièges sièges obtenus Titulaires suppléants
par FO

435 167 88 5 3 PIDOUX Sandrine JANAUD Nathalie


CT CABOT Karine GONNET Sylviane
38,39 % 52,69 % 60 % DUPUY Christelle MILLERA FERRIZ
Patricia

Le syndicat FO de la communauté d’agglomération du Lac du Bourget progresse


en comité technique et gagne un siège, passant ainsi de 2 à 3 sièges sur 5.

Vote à l’établissement « Les Grillons » Vote au siège de la CALB le 6 décembre 2018

GD INFO SAVOIE
ANNEE 2019 — N°13 PAGE 5

Une belle évolution des résultats


à l’agglo « Grand Chambéry »
avec notamment :

• la récupération d’1 siège en CAP A, (contre 0 en 2017)


• l’obtention de 2 sièges sur 4 en CAP B, (contre 1 en 2017),
• l’obtention de 3 sièges sur 4 en CAP C, (3 sur 5 en 2017)
• 3 sièges sur 5 en CT, (contre 2 sur 5 en 2017)
• et la totalité des sièges en CCP B et CCP C.
Des résultats qui démontrent le travail réalisé sur le terrain et
l’implication de l’équipe locale au quotidien ! Bravo ! Réunion d’information avant les élections professionnelles du 6 décembre 2018

INSTANCE Electeurs Exprimés Nombre de Nombre Nombre de siè- Représentants représentants


Inscrits voix FO de sièges ges obtenus par titulaires suppléants
FO

CAP A 70 51 13 3 1 DAHINDEN Manuel TOURAINE Josiane


25,49 %

CAP B 84 54 25 4 2 PECOT Marion JACQUET Pascal


46,29% DEBERNARDI Frédéric FAVIER Amélie

CAP C 249 127 74 4 3 DEMMA Frédéric SPITALE Fabrice


58,24 % JUAN Jean Rémi GOBBO Raphaël
CAFOURNET Maryline LADOUX Nicolas

CCP A 20 14 5 2 1 DUPOIS Pascal VERNAY Irène


35,71 %

CCP B 21 9 9 2 2 DOLATYARI Ali LEVASSEUR


100 % JAY Patrice GRATALOUP Sylvie
SERVIERE Guillaume

CCP C 47 10 10 2 2 PISCITELLI Jérôme Tirage au sort


100 % ASSIER Cédric Tirage au sort

CT 476 252 119 5 3 DEMMA Frédéric DOLATYARI Ali


47,22 % PECOT Marion DAMESIN Stéphane
JUAN Jean Rémi SPITALE Fabrice

Les mesures statutaires et indiciaires prévues initialement, en 2018, dans le cadre de la mise en
œuvre du PPCR, seront mises en œuvre à compter du 1er janvier 2019 :
Revalorisations indiciaires dans les trois catégories A, B et C, en fonction de l’échelon de chaque
agent.
1er février 2019 de l'intégration en catégorie A des assistants socio-éducatifs et des éducateurs de
jeunes enfants et du reclassement des conseillers socio-éducatifs.
Rapprochez-vous de vos responsables administratifs locaux pour d’avantage de renseignements.

Pour rappel, le protocole PPCR n’est qu’un autofinancement des agents par l’allongement des durées de
carrière… en effet, une revalorisation de l’indice de l’agent s’accompagne d’un transfert prime-point
(ligne négative sur la fiche de salaire). En réalité, les points d’indice ajoutés sont retirés de vos primes.
PAGE 6

NOTRE DETERMINATION RESTERA INTACTE EN 2019


Rétrospective EHPAD les blés d’or année 2018…

Le 30 janvier 2018, le personnel des EHPAD fait part de son mécontentement par une journée de grèves.
Cette journée de grève interprofessionnelle privé/public en vue d’améliorer les conditions de travail pour obtenir plus
de personnels, afin d’apporter une véritable prise en charge de nos aînés. Les salariés demandent aussi l’abrogation
de la réforme de tarification et une augmentation des salaires. La dépendance est un problème de société et doit être
une priorité de l’Etat.
Le 15 mars 2018, nouvelle journée d’action dans les EHPAD.
Le 22 mars 2018 grève dans la fonction publique, les personnels des EHPAD se sont joints au mouvement afin de poursuivre
leur bras de fer.
Le 22 mai 2018, à nouveau dans la rue pour défendre les conditions de travail des agents.
Le 8 juin 2018, les revendications des EHPAD étaient à nouveau relayées lors du congrès des services publics et de santé à
Montmélian.
Le 9 octobre 2018, nombre de résidents, de familles, de soignants et d’habitants pour dire non à la privatisation de
L’EHPAD « les Blés d’Or » car ce qui préoccupe en plus cet établissement, c’est la fin de la gestion par le SIVU qui
n’a plus la compétence administrative. Grand Chambéry n’a pas voulu reprendre la compétence sociale. Le syndicat
a sollicité l’aide des 5 maires du canton pour qu’une commune reprenne l’établissement qui s’autogère et s’autofi-
nance. Aucune participation à l’équilibre n’a été demandée aux communes depuis son existence.
L’EHPAD doit rester un service public territorial.
Il est de proximité, connu et reconnu et représente une qualité de vie.

DERNIERES SOMMATIONS !!
Les revendications de la fonction publique territoriale et
Hospitalière doivent aboutir immédiatement
• Augmentation de 16 % de la valeur du point d’indice pour rattraper la perte du pouvoir d’achat depuis 2000.
• La défense de notre régime de retraite CNRACL, le maintien du Code des pension civiles et militaires et de tous
les régimes en particulier.
• Contre le régime universel par points
• Pour l’abandon du rapport CAP 2022
• L’arrêt des suppressions de postes dans les collectivités
• Le maintien de tous les contrats aidés
• La titularisation des contractuels
• L’augmentation de la dotation globale de fonctionnement des collectivités territoriales.
Un préavis de grève couvrant la période du 23 décembre au 31 janvier 2019
est déposé pour les agents de la fonction publique.

GD INFO SAVOIE
ANNEE 2019 — N°13 PAGE 7

• Commune nouvelle « Les Belleville » issue du regroupement des communes : les Belleville et
Saint Jean de Belleville.
• CCAS de Saint Genix-sur-Guiers (100 emplois) : suite à la création de la commune nouvelle
« Saint-Genix les Villages »
• Commune nouvelle « Valgelon-La Rochette » issues du regroupement des communes de La
Rochette (67 emplois) et Etable (3 emplois) :création d’un comité technique local.
• CIAS ARLYSERE ( SIBTAS, CIAS de Frontenex, CCAS d’Albertville, CCAS d’Ugine, Ugine, CCAS
La Bâthie, Association AAB)

Régularisation de trop-perçu mais incontournable maintien du « reste à vivre »


L'administration peut demander à un agent de rembourser une partie de sa rémunération lorsqu'elle lui a versé une rémunération auquel il n'avait pas droit .
Le remboursement peut être demandé dans un délai déterminé et dans certaines limites de montant.
La responsabilité de l’autorité territoriale peut être engagée lorsque l’administration maintient le versement d’indus de rémunération et tarde à réclamer les sommes
trop perçues. Le principe de bonne administration impose donc un respect rigoureux des procédures et des délais.
La retenue sur rémunération ne peut être effectuée que dans la limite de la « portion saisissable »
Qu’est-ce qu’un trop perçu ?
II peut arriver qu’un agent perçoive un élément de rémunération auquel il n’avait pas droit, ou un montant supérieur à celui qu’il aurait dû percevoir.
La collectivité doit alors exiger le reversement de ce trop perçu. (Principe de récupération du trop-perçu par l'administration)
En effet, en maintenant le versement indu et en tardant à réclamer les sommes trop perçues, l’administration commet une négligence constitutive d’une faute de
nature à engager sa responsabilité et ce, même lorsque la créance n’est pas encore prescrite.
L’administration doit tout mettre en œuvre pour procéder à la régularisation de la situation de l’agent public dans un délai raisonnable d’autant que la responsabilité
du comptable peut être engagée du fait d’un manque de diligence pour recouvrer les recettes.
Enfin, l'agent auquel il est demandé de rembourser des rémunérations indues alors que l'erreur provient d'une négligence de l'administration peut saisir le tribunal
administratif dans les 2 mois suivant la réception du titre de recettes pour demander une indemnité de réparation du préjudice.
En aucun cas, la saisie ne pourra priver l’agent de l’intégralité de sa rémunération.

La transposition du RIFSEEP aux cadres d'emplois territoriaux des ingénieurs et des techniciens est reportée au 1er
janvier 2020 au plus tard.

Un décret et un arrêté du 10 décembre 2018 publiés au journal officiel du 12 décembre 2018 modifient le calendrier
d'adhésion au régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement
professionnel (RIFSEEP) pour plusieurs corps de l'Etat.

Les agents des collectivités territoriales (fonctionnaires stagiaires et titulaires, contractuels) privés involontairement
d’emploi peuvent, s’ils remplissent les conditions, percevoir des allocations chômage appelées allocation d’aide au
retour à l’emploi (ARE). Ces allocations sont versées par les collectivités pour les fonctionnaires.

Pour les agents contractuels, le versement peut être réalisé par les collectivités en auto-assurance ou par Pôle em-
ploi si celles-ci ont adhéré à l’assurance chômage pour leurs agents contractuels en contrepartie d’une contribution
(5 % assise sur la rémunération brute).
Dès le terme de son contrat, l’agent doit s’inscrire comme demandeur d’emploi auprès de Pôle emploi.
Dans le cadre de cette inscription, l’employeur public a l’obligation de remettre à l’agent une attestation lui permettant de faire valoir ses
droits. Cette disposition vise tous les employeurs, qu’ils soient en auto-assurance ou qu’ils conventionnent avec Pôle emploi.
Liste non exhaustive des cas de perte involontaire d’emploi ouvrant droit à l’indemnisation :
Refus de titularisation ou licenciement en cours de stage, révocation d’un fonctionnaire, non réintégration à l’issue d’une disponibilité, détachement,
Démission considérée comme légitime, licenciement pour inaptitude physique, licenciement pour insuffisance professionnelle, rupture d’un contrat à
durée indéterminée et déterminée, fin de CDD, retraite pour invalidité.
Le cumul de l’ARE avec d’autres ressources
Dans certains cas, l’ARE peut être cumulée avec d’autres ressources (Activité salariée partielle antérieure ou non à l’activité donnant lieu au verse-
ment de l’ARE, Pension d’invalidité, Retraite pour invalidité d’office si attribuée à titre d’inaptitude physique définitive à ses fonctions.)
Le cas particulier des périodes de disponibilité
Les périodes où les agents sont en disponibilité (pour convenances personnelles, de droit ou d’office) ne sont pas considérées comme des périodes
d’emploi et n’ouvrent pas droit à l’ARE si les agents n’ont exercé aucune activité professionnelle salariée pendant la disponibilité.
En revanche, lorsque les agents ont exercé une activité professionnelle pendant une période de disponibilité, cette période constitue une période
d’emploi et peut, sous certaines conditions, participer à la détermination d’un droit à ARE.
Cependant, à l’issue d’une période de disponibilité l’agent peut prétendre au versement de l’ARE si la réintégration est impossible faute de poste
disponible (si respect des délais de demande de réintégration).
Dans les autres cas, la privation involontaire d’emploi doit être probante aussi le versement de l’ARE ne s’applique pas à l’abandon de poste, aux
refus de 3 propositions de réintégration, au licenciement dans les conditions précédentes.
FO, un syndicat libre et indépendant
sans appartenance politique

Pour FO, un seul objectif :


Écouter, informer, former, négocier des accords
GROUPEMENT DEPARTEMENTAL collectifs pour l’ensemble du personnel, défendre et

SECRETAIRE GENERALE : représenter les intérêts individuels et collectifs.


Laurence D’INTRONO
tel : 04.79.69.81.51 Vos représentants FO du département siègent dans
06.16.49.06.79 toutes les instances, commission administrative pari-
mail : gd@fo-savoie.fr
taire, Comité technique, Comité d’hygiène, de sécu-

SYNDICAT FO rité et des conditions de travail, et commission de

Maison des Syndicats réforme.


3-5 rue ronde Ils participent également aux réflexions au niveau
73000 CHAMBERY départemental et national.
www.fo-savoie.fr
n’hésitez plus ! Rejoignez-nous !

La force syndicale

Le syndicat FO vous
présente ses meilleurs
vœux pour la nouvelle
année 2019
Le syndicat Force Ouvrière sera toujours à vos
côtés pour vous défendre.
« L’avenir n’est pas ce qui va arriver
mais ce que nous allons en faire »

Pour un service public de qualité,


accessible à tous avec une véritable reconnaissance
et maintien du statut pour les agents publics