Vous êtes sur la page 1sur 106

AGRONOMIE GENERALE

Hassan MOUSTADRAF 11
AGRONOMIE GENERALE

Agronomie : mot grec agronomos


agro qui veut dire champ et
"nomos" qui veut dire principes,

« Agronomie regroupe les principes


scientifiques de l'agriculture ».
Hassan MOUSTADRAF 22
AGRONOMIE GENERALE

Plan du cours
Ø
Définitions et concepts
Ø
Objectifs et champ d’action
Ø
Importance du secteur agricole au Maroc
Ø
Texture et Structure du sol
Ø
Étude des composantes du climat
Ø
Étude des différentes organes de la plante

Hassan MOUSTADRAF 33
Définitions
L'Agronomie : est l'ensemble des sciences exactes, 
naturelles, économiques et sociales auquel il fait appel 
dans la pratique et la compréhension de l'agriculture. 
L’Agriculture est l’ensemble des travaux qui
permettent la production des végétaux et des
animaux utiles à l’homme .
L’Agronomie, c’est la théorie d’une pratique
appelée l’Agriculture

Hassan MOUSTADRAF 44
Objectifs et champ d’action 

Les productions végétales :

les grandes cultures (blé, mais, betterave, riz, soja, 
légumineuses,…),
Le maraîchage (production des fruits et légumes),
L‘arboriculture fruitière (olivier, pommier, amandier,…) 
La viticulture (production du raisin),
La sylviculture 
etc…
Hassan MOUSTADRAF 55
Importance du secteur agricole au
Maroc 
SAU : 9 millions ha, dont 1,2 million en irrigué.
Le nombre d’exploitations agricoles : 1 ,5 million d’unité
dont 550 000 en irrigué.
Près de 70% des exploitations agricoles ont une taille
moyenne <  5 ha.
Statut foncier des terres agricoles : 75% des exploitations
sont des melk, 18% des terres collectifs et 7% repartis entre
les statuts guich, habous, etc.

Hassan MOUSTADRAF 66
Les principales productions
agricoles 
Prod. agri Sup(ha) % SAU
Céréales             5,5 millions       65%
Arbres fruitiers    760.000            9% 
Légumineuses    340.000             4%
Maraîchage        230.000             3%
Fourrages          180.000             2%
Cult. indust         190.000            2%
 jachère 12 à 15%
Hassan MOUSTADRAF 77
Couverture de la demande 
-----------------------------------------
Prod agri Taux de couv de la
demande
-----------------------------------------
Céréales                  70%
Sucre                       52%
Huiles                      20%
Fruits et légumes  100%
Lait                           87%
Hassan MOUSTADRAF 88
Importance des secteurs irrigués 

š  La superficie irriguée : 11% de la SAU


contribue pour environ 45% de la VA
agricole
š Intervient pour 75% des exportations du
secteur.

Hassan MOUSTADRAF 99
Conservation du patrimoine irrigué 

Le Maroc compte plus de 100 barrages, soit une


capacité de retenue de 16 milliards de m3 permettant
de mobiliser annuellement près de 12 milliards m3
d’eau de surface .

Atténuer  les effets des phénomènes hydrologiques


extrêmes (sécheresse et inondations).

Hassan MOUSTADRAF 1010


Les systèmes d’irrigation

Localisée
Aspersion
7%
10%

Gravitaire
83%

Hassan MOUSTADRAF 1111


LA TEXTURE D’UN SOL 

Définition :
« l’ensemble des propriétés d’un sol qui 
résultent directement de la taille de ses 
constituants » 
 Argile Limon Sable fin Sable Gravier Cailloux
grossier
0µ à 2µ 2 µ à 20 20µ à 200µ à 2mm à > 20
µ 200µ 2mm 20mm mm

Hassan MOUSTADRAF 1212


Hassan MOUSTADRAF 1313
Définition du type de sol

La proportion des différents constituants du sol 
selon la dimension des particules est définie par 
l’analyse granulométrique.
Ø Texture argileuse, contient plus de 40%  d’argile ;

Hassan MOUSTADRAF 1414


Définition du type de sol

Texture limoneuse, contient plus de 60%  du limon ;

Hassan MOUSTADRAF 1515


Définition du type de sol

Ø Texture sableuse, contient plus de 85%  de 
sable ;

Hassan MOUSTADRAF 1616


Méthode granulométrique

Hassan MOUSTADRAF 1717


Quelques cas de textures du sol

Ex 1: Argile 2O %, Limon 30%, Sable 40% :
 Sol Sablo-Limono-Argileux

Ex 2: Argile 42 %, Limon 20%, Sable 50%
Sol Argileux
Ex 3: Argile 5 %, Limon 55%, Sable 40%:
Sol Limono-Sableux
EX 4: Argile 35 %, Limon 30%, Sable 10% : 
Sol Argilo-Limono-Sableux

Hassan MOUSTADRAF 1818


Profil du sol

Hassan MOUSTADRAF 1919


LA STRUCTURE D’UN SOL

Définition:
« La structure est définie par l’agencement des 
constituants du sol, les uns par rapports aux autres ». 
L’élément structural de base est l’agrégat.
Un agrégat est formé par des grains de sable plus au 
moins gros qui sont réunis entre eux par le complexe 
argilo-humique.
Les agrégats sont souvent regroupés en mottes de 
dimensions différentes.

Hassan MOUSTADRAF 2020


Les différentes structures du sol 

Selon la forme et la taille des agrégats et des mottes 
plusieurs structures sont distinguées :
1. Structure particulaire

Hassan MOUSTADRAF 2121


Les différentes structures du sol

2. Structure fragmentaire  
v Structure grumeleuse 

v Structure prismatique 

3. Structure continue  
 

Hassan MOUSTADRAF 2222


Humidité du sol 

Réserve utile en eau du sol


La réserve utile (RU) en eau d'un sol, exprimée 
en millimètre d'eau, correspond à la quantité 
d’eau que le sol peut absorber et restituer à la 
plante. 

Hassan MOUSTADRAF 2323


Humidité du sol 

Réserve utile en eau du sol


La RU est encore la quantité d’eau comprise 
entre l’humidité à la capacité au champ et 
l’humidité au point de flétrissement : 

Hassan MOUSTADRAF 2424


Humidité à la Capacité au Champ

Humidité à la capacité au champ : un sol est à 


l’humidité au champ lorsque, après avoir été 
saturé, toute l’eau en excès s’est écoulée.

Hassan MOUSTADRAF 2525


Humidité à la Capacité au Champ

humidité au point de flétrissement : elle 


correspond au taux d'humidité d'un sol pour 
lequel l’eau est retenue avec une intensité 
supérieure aux forces de succion des racines. 
La tension superficielle est supérieure à la
succion exercée par les racines.
Si le sol atteint son point de flétrissement, la
plante ne peut plus absorber l’eau du sol ce qui
implique le flétrissement et la mort de la
Hassan MOUSTADRAF 2626
LE CLIMAT 
Définition
« Le climat est défini comme étant un 
ensemble de phénomènes météorologique 
caractérisant l’état de l’atmosphère en un 
lieu de la surface terrestre »

Hassan MOUSTADRAF 2727


Intérêt de l’étude du climat

Un rôle très important sur la croissance et 
développement des cultures. 
L’étude du climat permet d’adapter les cultures 
aux conditions du milieu qui influencent leur 
développement.

Hassan MOUSTADRAF 2828


Intérêt de l’étude du climat

Le climat peut avoir un effet favorable ou 
défavorable sur les cultures.

Hassan MOUSTADRAF 2929


Les éléments du climat et leurs actions sur
la végétation
La température: Elle règle le rythme de
développement des plantes
v Le zéro de végétation 
température au dessous de laquelle la 
croissance de la plante s’arrête ; cette 
caractéristique est très variable selon les 
plantes (exp : blé :0 à 3C, Mais :6 à 7 C).  

Hassan MOUSTADRAF 3030


La température

La température minimum :
Les phases de développement des plantes ne 
se déclenchent qu’au dessus d’une température 
minimum.
Exp : la température minimum de floraison du 
blé est de 10°C, celle du mais est de 19°C.
  

Hassan MOUSTADRAF 3131


La température
La somme des températures :
Chaque espèce de plante a besoin d’une 
certaine quantité de chaleur spécifique pour 
accomplir son cycle de développement.  
Ex: Floraison TNS : 850°C
les semences de céréales ont besoin de 80 DJ pour germer et de 50 
autres pour lever . 

Hassan MOUSTADRAF 3232


La température
Les températures critiques : 
Toute espèce de plante dispose de température 
critique basse (au dessous de laquelle la plante ne 
croit plus : zéro de végétation) et température 
critique haute (la sécheresse) 

Hassan MOUSTADRAF 3333


Les éléments du climat et leurs actions sur
la végétation

Le rayonnement
Il agit sur les cultures par son intensité et sa durée.
Ainsi, il y a des plantes qui se développent mieux à la 
lumière alors que d’autre préfèrent l’ombre. 

Hassan MOUSTADRAF 3434


Les éléments du climat et leurs actions sur
la végétation

Le rayonnement
v Il y a des plantes qui ne se développent que pendant les 
jours longs (appelée : plante de jours longs)  ex: épinard, 
fenouil, etc.) 
v d’autre se développent uniquement pendant les jours de 
courte durée de rayonnement 
(appelé : plante de jours courts )
ex: (soja, dahlia, chrysanthème, etc.) 
v des plantes indifférentes (tomate, petit pois, maïs, etc.). 
Hassan MOUSTADRAF 3535
Les précipitations
L’eau est l’un  des constituants essentiels de la plante. Elle lui 
permet de puiser les sels minéraux disponibles dans la 
solution du sol.
Les précipitations englobent la pluie, la neige la rosée etc. 
C'est-à-dire toutes les chutes d’eau sous ses différentes 
formes.

Hassan MOUSTADRAF 3636


Les précipitations
La plante à des besoins très variables en eau selon le stade
végétatif. Ainsi, chaque espèce de plante dispose d’une 
phase critique pendant laquelle toute insuffisance en eau 
entraînerait une baisse substantielle du rendement. 

Hassan MOUSTADRAF 3737


Le vent

Le vent est la conséquence du mouvement de l’air. 
Il est caractérisé par sa vitesse et sa direction. 
En agriculture, il est considéré comme un agent 
d’évaporation et de pollinisation. 

Hassan MOUSTADRAF 3838


Le vent

Le vent très violent cause des dégâts très 
importants sur les cultures (la verse des 
cultures). 

Hassan MOUSTADRAF 3939


Effet du rayonnement

Hassan MOUSTADRAF 4040


Evapotranspiration potentielle
ETP
Définition
Quantité maximale d'eau susceptible d'être évaporée
sous un climat donné par un couvert végétal continu
bien alimenté en eau.
Elle s'exprime en hauteur d'eau.

Hassan MOUSTADRAF 4141


Evapotranspiration réelle
ETR
Quantité totale d'eau qui s'évapore du sol et des 
plantes lorsque le sol est à son taux d'humidité 
naturel.

Hassan MOUSTADRAF 4242


Evapotranspiration maximale
ETM
C'est la valeur de l'évapotranspiration réelle 
(ETR), dans le cas d'une bonne alimentation en 
eau de la plante. 
Lorsque l'eau n'est plus un facteur limitant au 
niveau de l'absorption des racines, la régulation 
stomatique est minimale et l'évapotranspiration 
maximale.
ETM= kc.ETP
Kc: Le coefficient cultural varie suivant le 
Hassan MOUSTADRAF 4343
ETP – ETR

Hassan MOUSTADRAF 4444


Précipitation et ETP

Hassan MOUSTADRAF 4545


LA PLANTE 

Hassan MOUSTADRAF 4646


Les racines

Les racines constituent la partie souterraine de 
la plante spécialisée dans l’absorption de l’eau
et des substances dissoutes et ils ont également 
comme second rôle la fixation de la plante dans
le sol. 

Hassan MOUSTADRAF 4747


Les racines

Certaines racines jouent le rôle d’organes de 
réserve (racine tubérisée telle que la betterave, 
la carotte, la radis,…) 

Hassan MOUSTADRAF 4848


La tige
La tige est un axe terminé par un bourgeon 
terminal et portant des feuilles et des fleurs ; 
elle a également pour rôle la conduite des 
éléments nutritifs. Dans certains cas la tige peut 
se transformer en un organe de réserve.

Hassan MOUSTADRAF 4949


La feuille
La feuille est un organe qui prend naissance sur la tige, 
elle est formé par le limbe et le pétiole. 
Son rôle est d’assimiler le gaz carbonique de l’air à 
travers les rayonnements solaires interceptés par le 
pigment vert (photosynthèse). 

Hassan MOUSTADRAF 5050


La photosynthèse

La photosynthèse est un phénomène d’échange gazeux 
entre la plante et le milieu ambiant, cet échange se traduit 
par une assimilation du gaz carbonique en présence d’eau, 
transformé en sucre grâce à l’énergie prélevée par 
absorption de la lumière. Et un dégagement de l’oxygène est 
repéré.

Hassan MOUSTADRAF 5151


La photosynthèse

La formule générale de ce phénomène s’écrit comme 
suit:
CO2 + 2H2O H-C-OH + O2
gaz eau sucre oxygène
Carbonique 

Hassan MOUSTADRAF 5252


Les types de plantes
On distingue trois groupes de plantes :

Les plantes annuelles :

Qui effectuent leur cycle sur une année,


c’est à dire la graine semée donnera une plante
fournissant des graines la même année (ex: céréales).

Hassan MOUSTADRAF 5353


Les types de plantes (suite)

Les plantes bisannuelles :

Le cycle s’étale sur deux années (betterave).

Culture de betterave Hassan MOUSTADRAF


Culture de persil 5454
Les types de plantes (suite)

Les plantes perennes :

Ces plantes ont la particularité d’avoir une partie de leur


cycle qui se renouvelle tous les ans durant plusieurs
années.

Hassan MOUSTADRAF 5555


Les étapes du cycle de végétatif du 
maïs

Floraison

Croissance

SemisGermination

Hassan MOUSTADRAF 5656


Cycle physiologique du 
5757

maïs
Hassan MOUSTADRAF
Cycle physiologique de la 
betterave

Hassan MOUSTADRAF 5858


Cycle physiologique d’une plante à 
fleur

Hassan MOUSTADRAF 5959


Cycle physiologique d’une plante à 
fleur

Hassan MOUSTADRAF 6060


LES TECHNIQUES CULTURALES 

Définition :
« Les techniques culturales désignent les
principes des interventions sur le sol et son
environnement permettant la mise en place
d'une culture et sa croissance ».  

Hassan MOUSTADRAF 6161


Itinéraire technique 

Hassan MOUSTADRAF 6262


Types de travail du sol
Selon le volume de la terre affecté par les outils
on distingue deux types de travail du sol: Le 
travail profond et le travail superficiel

Hassan MOUSTADRAF 6363


Travail profond

Le sous-solage :
Outil : Sous-soleuse. Sa fonction est de fissurer
par éclatement les zones compactes situées au-
dessous du niveau du labour, et ce pour assurer
un meilleur drainage et une meilleure aération.
 Profondeur : 50 à 60 cm.

Hassan MOUSTADRAF 6464


Sous-soleuse

Hassan MOUSTADRAF 6565


Travail profond
Le labour :
Outils utilisés : Charrue à socs (découpe et
retourne des bandes de terre) et Charrue à 
disques ( découpe le sol).
 Profondeur : 25 et 40 cm .
Principales fonctions :
Ø Augmenter la porosité globale du sol, 

Ø Enfouir la MO et les résidus de culture,  

les adventices, les engrais minéraux et 
éventuellement des résidus de pesticides.
Hassan MOUSTADRAF 6666
Charrue à soc

Hassan MOUSTADRAF 6767


Charrue à soc

Hassan MOUSTADRAF 6868


Charrue à disques
Cliquez pour modifier les styles du texte du masque
Deuxième niveau
● Troisième niveau

● Quatrième niveau

● Cinquième niveau

Hassan MOUSTADRAF 6969


Travail moyen

Outils utilisés : 
Ø Outils à dent de type chisel ou cultivateur lourd,

Ø Outils à disque : Charrue à disque.

Profondeur : 10 et 20 cm . 


Principales fonctions : Ameublir l’horizon travaillé, sans 
retournement ni enfouissement. 
Ce type de travail est parfois réalisé à la place d’un 
labour

Hassan MOUSTADRAF 7070


Chisel

Hassan MOUSTADRAF 7171


Travail superficiel

Profondeur de travail : 5 à 10 cm
Principales fonctions:
Ø Elimination des adventices,
Ø Emiettement et nivellement du sol 

Outils utilisés : Cover crop, herses, …


Principales opérations: Déchaumage et 
préparation du lit de semences  

Hassan MOUSTADRAF 7272


Herse              

Hassan MOUSTADRAF 7373


Pulvériseur ou cover crop
Cliquez pour modifier les styles du texte du masque
Deuxième niveau
● Troisième niveau

● Quatrième niveau

● Cinquième niveau

Hassan MOUSTADRAF 7474


Pulvériseur ou cover crop

Hassan MOUSTADRAF 7575


Semis et plantation 

F Semis pour la mise en place de graines,
F Plantation lorsqu’il s’agit d’autres organes.

L’opération du semis est caractérisée par les éléments 
suivants :
Ø La date de semis,
Ø La profondeur du semis,
Ø La densité,
Ø La structure. 
Hassan MOUSTADRAF 7676
La date de semis

Date précoce Date tardive

Hassan MOUSTADRAF 7777


Différents dates de semis

Hassan MOUSTADRAF 7878


La profondeur du semis

8 1 1 1 1 2
1 3 5 8 0
Hassan MOUSTADRAF 7979
La profondeur du semis

Levée hétérogène Levée homogène

Hassan MOUSTADRAF 8080


La densité du semis
Nombre de pieds / Ha

Hassan MOUSTADRAF 8181


La structure du semis

Semis en ligne
Semis à la volée

Hassan MOUSTADRAF 8282


Semis mécanique

Hassan MOUSTADRAF 8383


FERTILISATION MINÉRALE ET ORGANIQUE

Définition :
La fertilisation est un ensemble de pratiques
culturales coordonnées ayant pour objectif
d’assurer aux plantes cultivées une
alimentation correcte dans l’ensemble des
éléments nutritifs

Hassan MOUSTADRAF 8484


Les engrais et les amendements

Les engrais : Ils sont des substances destinées à 
fournir aux plantes un ou plusieurs éléments 
destinés à compléter les fournitures en 
provenance du sol lui-même. 

Hassan MOUSTADRAF 8585


Les engrais et les amendements

Les amendements : Ils sont des substances 
destinées à améliorer l’ensemble des propriétés
physiques, chimiques et biologiques. 

Hassan MOUSTADRAF 8686


Eléments minéraux absorbés par la 
plante

Cliquez pour modifier les styles du texte du masque


Deuxième niveau
● Troisième niveau
● Quatrième niveau
● Cinquième niveau

Hassan MOUSTADRAF 8787


Les éléments minéraux

on connaît plus de 100 éléments chimiques; 


mais seulement 17 sont considérés essentiels en 
raison de leur importance pour la croissance et 
le développement des plantes.
Ces éléments sont classés en trois catégories

Hassan MOUSTADRAF 8888


Les catégories des éléments minéraux

les éléments essentiels majeurs (Azote, Phosphore et 
Potassium);
les éléments secondaires (Calcium, Magnésium et 
Soufre);
les oligo-éléments (Fer, Zinc, Manganèse, Cuivre, 
Bore, Molybdène, Chlore et Nickel).

Hassan MOUSTADRAF 8989


Rôles agronomiques de 
l’Azote
FIl favorise la croissance végétative,
FIl accentue la coloration verte liée à l’abondance 
de la chlorophylle, 
FIl augmente la densité foliaire des couverts 
végétaux,
FIl ralentis la sénescence et la maturation.

Hassan MOUSTADRAF 9090


Cycle de la minéralisation
Cliquez pour modifier les styles du texte du masque
Deuxième niveau
● Troisième niveau

● Quatrième niveau

● Cinquième niveau

Hassan MOUSTADRAF 9191


Raisonnement de la fertilisation 
minérale
Cliquez pour modifier les styles du texte du masque
Deuxième niveau
● Troisième niveau

● Quatrième niveau

● Cinquième niveau

Hassan MOUSTADRAF 9292


Irrigation
 « L’irrigation désigne l'opération 
consistant à apporter artificiellement de l’
eau à des végétaux cultivés pour en 
augmenter la production ».
L’irrigation permet le développement
normal des végétaux en cas de :
● Déficit hydrique,
● un drainage excessif
● une baisse de la nappe.
Hassan MOUSTADRAF 9393
Irrigation
Les plantes sont soumises à l’effet des 
rayonnements solaires qui provoquent 
l’évaporation de l’eau.
Les cultures répondent régulièrement à ces 
demandes climatiques par une offre jusqu’à une 
valeur où intervient la régulation stomatique 
au-delà de laquelle la plante ne répond plus. 

Hassan MOUSTADRAF 9494


Effets des rayonnements solaires 

Hassan MOUSTADRAF 9595


Techniques d’irrigation 

Irrigation manuelle
Irrigation gravitaire 
Irrigation par aspersion 
Irrigation par goutte à goutte  
Irrigation par inondation ou submersion

Hassan MOUSTADRAF 9696


Irrigation gravitaire

ur modifier les styles du texte du masque


veau Cliquez pour modifier les styles du texte du
niveau
e niveau Deuxième niveau
ème niveau ● Troisième niveau
● Quatrième niveau
● Cinquième niveau

Hassan MOUSTADRAF 9797


Irrigation par goutte à goutte

Cliquez
pour modifier les styles pour
du texte dumodifier
masque les styles du texte du
e niveau Deuxième niveau
me niveau ● Troisième niveau
ième niveau ● Quatrième niveau
● Cinquième niveau
quième niveau

Hassan MOUSTADRAF 9898


Avantages de l’irrigation par goutte 
à goutte
our modifier les styles du texte du masque
niveau
e niveau
me niveau
uième niveau Cliquez pour modifier les styles du texte du
Deuxième niveau
● Troisième niveau
● Quatrième niveau
● Cinquième niveau

Hassan MOUSTADRAF 9999


Irrigation par aspersion

Cliquez
our modifier les styles pour
du texte du modifier
masque les styles du texte du
niveau Deuxième niveau
e niveau ● Troisième niveau
me niveau ● Quatrième niveau
● Cinquième niveau
uième niveau

Hassan MOUSTADRAF 100100


Irrigation par inondation ou 
submersion
Cliquez pour modifier les styles du texte du masque
Deuxième niveau
● Troisième niveau

● Quatrième niveau

● Cinquième niveau

Hassan MOUSTADRAF 101101


La fertigation

  La fertigation consiste à 
Cliquez pour modifier les styles du text
apporter un produit chimique 
Deuxième niveau
Troisième niveau

dans  l’eau d’irrigation  Quatrième niveau


(pesticide ou engrais)  Cinquième niveau


Hassan MOUSTADRAF 102102


Les principaux avantages de la
fertigation
Ü Une grande efficience de l'utilisation de l'eau et des 
engrais,
Ü  Un bon contrôle de l'état ionique de la rhizosphère, 
Ü  Un bon contrôle de la forme et de l'équilibre ionique 
des fumures apportées, 
Ü  Une grande flexibilité des moments d'apport des 
fumures en relation avec les besoins de la plante, 
Ü  Une économie de main d'oeuvre pour l'application 
des engrais.

Hassan MOUSTADRAF 103103


Station de fertigation

Hassan MOUSTADRAF 104104


Station de fertigation

Hassan MOUSTADRAF 105105


La récolte

Hassan MOUSTADRAF 106106