Vous êtes sur la page 1sur 4

Électronique de Puissance Mardi 23 octobre 2007

(;$0(1

'RFXPHQWDXWRULVpIHXLOOHUHFWRYHUVRpFULWHjODPDLQ
'XUpHK

([HUFLFH7UDFpVGHIRUPHG¶RQGH SWV

Le montage de la figure 1 est utilisé pour alimenter une charge qui se compose d’une résistance de R=3Ω et d’une
inductance de L=150 mH. On considère que le courant dans la charge n’a pas d’ondulation et que le montage
fonctionne toujours en conduction continue. La valeur efficace de la tension phase-phase du réseau est égale à 240 V et
on règle l’angle de retard à l’amorçage des thyristors à 45 degrés. On vous demande de tracer l’allure des signaux
qu’on pourrait observer avec l’oscilloscope en supposant que les commutations de courant sont instantanées.
)DLUHGHVWUDFpVVXU DXPRLQV XQHSpULRGHGXUpVHDXG¶DOLPHQWDWLRQ. $XFXQHHUUHXUQHVHUDWROpUpHVXUFKDTXH
WUDFpLOQ¶\DSDVXQHSDUWLHGHFRXUEHTXLHVWFRUUHFWHHWO¶DXWUHSDV

1) (Q KDXW GH OD IHXLOOH FLMRLQWH : Tracer la forme des tensions VAN(t) VBN(t) et VAB(t) sur (au moins) une
période entière du réseau d’alimentation et préciser les différents interrupteurs amorcés lors de chaque
séquence.
2) (QEDVGHODIHXLOOHFLMRLQWH: Tracer la forme de la tension aux bornes du thyristor T5, VAKT5(t) et mesurer
l’angle correspondant à la durée d’application d’une tension négative. Tracer la forme du courant
d’alimentation qui circule dans la phase 3; Iph3(t).
3) Etablir une expression générale de la tension moyenne aux bornes de la charge VABmoy en fonction d’un angle
de retard à l’amorçage quelconque θ et en supposant que la conduction est toujours continue. Tracer la courbe
VABmoy(θ) en précisant clairement les valeurs numériques sur les axes, avec les données de l’exercice.
Démontrer mathématiquement que la tension moyenne aux bornes de l’inductance de charge est toujours nulle
en régime permanent.
4) Déduire de la question 3) la valeur de la tension moyenne VABmoy lorsque θ est réglé à 45 degrés. Tracer le
schéma d’un modèle continu équivalent et calculer la valeur moyenne du courant dans la charge. Calculer la
quantité d’énergie moyenne stockée dans l’inductance. Préciser l’indice de pulsation (ou d’ondulation) de la
tension VAB et calculer la valeur efficace du courant de phase.
5) En supposant que l’inductance de charge est nulle, quelle serait la valeur de l’angle de retard à l’amorçage
pour obtenir un régime de conduction critique? Est-ce que l’on peut permuter les diodes du demi-pont
supérieur avec les thyristors du demi-pont inferieur sans modifier la forme de tension aux bornes de la charge?
6) Quel est le principal avantage et le principal inconvénient de ce montage par rapport à un montage en pont de
graëtz avec une diode de roue libre ?

A
+
V1 D1 D2 D3 R= 3Ω
+
N V2
+ L= 150mH
V3 T4 T5 T6
B
Figure 1

([HUFLFH'LPHQVLRQQHPHQW SWV

On considère le montage de la figure 2 qui alimente une source de courant continu de 100A sous 12V DC. La tension
efficace du réseau d’alimentation est égale à 240 V. On a réglé l’angle de retard à l’amorçage à 60 degrés

A
T1 D1
Ir
Iph
Transfo

T2 D2

B
Figure 2

1) (QKDXWGHODIHXLOOHFLMRLQWH : Tracer les formes des tensions VAB(t) et VAKT1(t) sur (au moins) une période
entière du réseau d’alimentation en considérant que les commutations sont instantanées.
2) (QEDVGHODIHXLOOHFLMRLQWH : Tracer les formes de la tensionVAKD2(t) et du courant à l’entrée du redresseur
Iph(t) sur (au moins) une période entière du réseau d’alimentation en considérant que les commutations sont
instantanées.
3) Établir une expression générale de la tension moyenne aux bornes de la charge VAB en fonction de l’angle de
retard à l’amorçage θ
4) Calculer le facteur de puissance de ce montage, le rapport de transformation du transformateur, le courant
efficace circulant dans le réseau et la puissance apparente du transformateur.
5) Calculer le courant moyen, le courant efficace, la tension maximale inverse répétitive et la tension maximale
directe répétitive, pour le point de fonctionnement considéré, dans tous les composants électroniques du montage
(Diodes et thyristors).
6) Si on impose un facteur de surdimensionnement d’au moins 150%, déterminer le code exact du thyristor à
utiliser pour cette application avec les données techniques fournies. On utilisera un courant de gâchette de 100 mA
et un boitier TO-94. Donner le code exact des diodes avec l’anode reliée au boitier vissé (stud).
7) Utiliser les données techniques pour estimer les puissances maximales dissipées dans les diodes et dans les
thyristors. En supposant que les pertes dans le transformateur représentent 10% de sa puissance apparente, calculer
le rendement total du montage (transformateur + électronique)
8) Estimer la résistance thermique maximale d’un radiateur pour chaque diode permettant de maintenir la
température de jonction à 150 degrés Celsius avec une température ambiante égale à 40 degrés Celsius.
Nom : Prénom GEL17968

8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8

9 9 9 9 9 9

8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8

8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8

9 9 9 9 9 9

8 8 8 8 8 8 8 8 8 8 8
Nom : Prénom GEL17968

9 9 9 9

9 9 9 9

9 9 9 9

9 9 9 9

9 9 9 9

9 9 9 9

9 9 9 9

9 9 9 9