Vous êtes sur la page 1sur 21

š›

20e CHAPITRE
BONUS

ÉTAPES PERSONNELLES
1re PARTIE — ÉTAPE DE CROISSANCE
14/08/2010

COMMENT RÉSISTER À L’ENNEMI PAR LA FOI


1 Pierre 5 :9

1. Résistez à la tentation : Hébreux 3:7-19; 12:4-17 — 1 Pierre 3:8-17 — Jacques 4:1-11 — Éphésiens 5:8-21 — 1 Pierre 5:8 :
« Soyez sobres, veillez, votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant cherchant qui il dévorera. 9 Résistez-lui
avec une Foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. » Voir Éphésiens 6:10.

2. Jacques 4:6 : « Il a accordé au contraire une Grâce plus excellente; c’est pourquoi l’Écriture dit : Dieu résiste aux orgueil-
leux, mais Il fait Grâce aux humbles ». Donc en adoptant une attitude d’humilité devant Dieu, face à la tentation, nous
nous soumettons à Sa volonté.

3. Fuir la tentation : Luc 22:46 — 1 Corinthiens 10:13 — 2 Pierre 1:4 — 1 Corinthiens 6:18; 10:14 — Timothés 2:22.

Résister à la tentation ne suffit pas, car si nous ne fuyons pas la convoitise, si nous restons devant elle, nous finirons par céder à la
tentation. Ce n’est pas tout de résister, il faut aussi, comme Joseph l’a fait, s’en éloigner le plus tôt et le plus loin possible, afin de ne
donner aucun accès à l’ennemi. Éphésiens 4:27 — Genèse 37:7-23.

4. Crucifier la chair avec ses passions et ses désirs : Galates 5:24 : « Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec
ses passions et ses désirs. 25 Si nous vivons par l’Esprit, marchons selon l’Esprit. »

Quelles sont les passions qui captivent notre attention, notre temps et notre argent, et nous volent nos priorités : 1) servir
Dieu, 2) notre famille, 3) l’église, 4) mettre en pratique nos dons et nos talents  ? Y a-t-il quelque chose de futile à laquelle nous
donnons une priorité ?

Nous ne sommes pas naturellement attirés par les CHOSES D’EN HAUT. Voir Jacques 1:13-15.

5. Supporter patiemment la tentation :

Jac. 1 :12 « Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation »; PROMESSE : « car, après avoir été éprouvé, il recevra la
couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment. »

Il faut aller jusqu’au bout, car notre but ultime est la sanctification, afin de ressembler à Jésus-Christ. Romains 8:29 — 1 Pierre 1:2.

6. Jean 8:32 « Vous connaîtrez la Vérité, et la Vérité vous affranchira ». Le but de Dieu pour nous : Il veut que nous mar-
chions d’une façon digne de Lui et non comme des esclaves du péché.
7. Si nous voulons combattre par la Foi, l’obstacle à la Foi c’est le doute, et le doute n’obtient pas la Faveur Divine —
2
† ÉTAPE PERSONNELLE

Jacques 1:5-8. Parce que la Foi est : Hébreux 11:1 : « Or, la Foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une
démonstration de celles qu’on ne voit pas. »

Dieu ne veut pas être placé au second rang dans nos vies. Il est le Roi des Rois, le Seigneur des Seigneurs et, à la croix, Il nous a
mis en priorité, en premier.

8. Éphésiens 6:13 : « C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir
ferme après avoir tout surmonté. »

LA FERMETÉ

La fermeté est indispensable dans le combat. Imaginons que nous boxons contre un adversaire redoutable et que nous nous re-
lâchons quelques secondes. L’adversaire profitera de ces quelques secondes pour prendre avantage contre nous et nous risquons
le K.O.

L’ennemi ne nous donne aucune chance. Il profite de la moindre parcelle de terrain que nous lui cédons. Par contre, si nous de-
meurons vigilants, étant donné que la victoire nous est acquise en Christ, c’est lui qui sera K.O.

Si nous utilisons « toutes les armes de Dieu » contre la tentation, nous serons plus que vainqueurs. Romains 8:37. Pourquoi ? Parce
que quand nous combattons par la Foi c’est Christ en nous qui combat pour nous. Ésaïe 26:12.

™ Ésaïe 26:12 : « Éternel, Tu nous donnes la paix; car tout ce que nous faisons, c’est Toi qui l’accomplis pour nous. »

Dans notre action et notre combat, Dieu est toujours présent et Il prend, selon la Foi que nous avons en Lui, l’initiative de la victoire.
Car Dieu honore la Foi et la Foi fait agir la main du Tout-Puissant. Amen.

Étant donné que le combat est invisible pour nous, c’est la Lumière de Dieu contre les ténèbres. Que se passe-t-il lorsqu’il fait
noir, chez nous, et que nous poussons l’interrupteur ? La lumière jaillit et bannit l’obscurité, les ténèbres. C’est exactement ce qui
se passe dans l’invisible lorsque par la Foi (l’interrupteur) nous agissons; Dieu prend la relève et le combat pour nous. Rappe-
lons-nous la fin d’Hébreux 11:1 : « Une démonstration de celles qu’on ne voit pas. »

La Foi s’empare de la Grâce de Dieu et met Dieu dans l’action de Sa grâce envers nous. Éph. 2 :8,9.

La Foi s’approprie la puissance de Dieu par la Parole de Dieu et pointe la Parole face à l’ennemi, à l’adversité, aux épreuves, aux
soucis, aux oppressions, aux dominations, aux forteresses, en prenant toutes les armes du Dieu invisible, mais présent en nous par
son Esprit et sa Parole, afin de combattre l’ennemi sans peur, avec courage et avec l’autorité de Dieu.

9. La purification : 1 Jn 3:3 : « Quiconque a cette espérance en Lui se purifie, comme Lui-même est pur ».

Pendant que par l’illumination du Saint-Esprit je suis éclairé sur un péché précis, lorsque j’écoute un message sur
ÉTAPE PERSONNELLE † 3

l’Évangile, ou que par ma lecture quotidienne, Dieu m’éclaire, ou encore quand, en entendant le témoignage de
quelqu’un, Dieu met le doigt sur un péché et que je suis convaincu que j’ai péché et que j’entame un processus
de purification — 1 Jean 1 :9 – pendant que je suis occupé à me sanctifier et à sanctifier Christ dans mon cœur en
proclamant l’Évangile, le diable n’a pratiquement plus d’accès à ma vie spirituelle.

Pendant que je suis préoccupé par l’Évangile je me tiens à la brèche, donc éveillé à la purification et à la procla-
mation. Je me garde moi-même — 1 Jean 5:18. À ce moment nous sommes vigilants et près de Dieu, dans un état
de sobriété spirituelle, où nous veillons et prions. Lorsque nous sommes au téléphone avec Dieu et que la ligne est
occupée, le malin n’a pratiquement pas de porte ouverte pour entrer, mais comme il est rusé il va sûrement tenter
de nous séduire en se déguisant en ange de lumière. Il ne faut jamais sous-estimer les ruses de l’ennemi.

10. Les tentations de Jésus : Hébreux 4:14-15

 ans Luc 4:2-13 nous voyons que Jésus a utilisé la Parole de Dieu défensivement par le bouclier de la Foi, et offensivement
D
par l’épée de l’Esprit.

Défensivement : Jésus n’a jamais été passif dans la tentation. Au contraire, Il répondait toujours à l’ennemi par « Il
est écrit », ou par « Il est dit », en se défendant avec la Parole de Dieu. La passivité est un réel
danger pour nous.

Offensivement : Lorsque le diable utilisa la Parole de Dieu — Luc 4:9-10 - Jésus utilisa l’épée de l’Esprit. 12 Jésus lui
répondit : « Il est dit : Tu ne tenteras point le Seigneur ton Dieu. »

Par le bouclier de la Foi nous nous défendons contre les tentations, mais lorsque le diable nous attaque sur la Parole de Dieu
et essaie de semer le doute comme il l’a fait pour Jésus « Si tu es Fils de Dieu », nous devons réagir avec l’épée de l’Esprit.
Ensuite, il cita la Parole de Dieu : « Jette-toi d’ici en bas, car il est écrit : 10 Il donnera des ordres à Ses anges à ton sujet,
afin qu’ils te gardent; et ils te porteront sur les mains de peur que ton pied ne heurte contre une pierre. » Voilà l’importance
de contre-attaquer par l’Esprit de Vérité. Étant donné que Satan utilise les Paroles de Dieu contre nous, nous ne pouvons
demeurer passifs, sans réagir par la Parole de Christ d’une façon précise.

 e qui est intéressant de retenir c’est que Jésus n’a jamais été passif, mais qu’Il a toujours su utiliser soit la défensive, soit
C
l’offensive. Il s’est toujours adapté au genre d’attaque, avec le bon genre d’armes, et Il a toujours répondu à Satan selon les
Écritures. Il a donc été proactif dans le combat par la Parole de Dieu. V.13 : « Après l’avoir tenté de toutes ces manières, le
diable s’éloigna de Lui jusqu’à un moment favorable. »

Jésus a été tenté « de toutes ces manières » et le diable attend toujours « jusqu’à un moment favorable ».

Pour attaquer, le diable profite des périodes déstabilisantes dans nos vies ainsi que des temps d’orgueil spirituel, c’est-à-dire
lorsque nous nous prétendons forts, debout, à l’abri. 1 Corinthiens 10:12.
4
† ÉTAPE PERSONNELLE

™ 
Verset 4:1 : « Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et Il fut conduit par l’Esprit dans le désert 2
où Il fut tenté par
le diable. Pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et après qu’ils furent écoulés, Il eut faim. »

Voyons trois choses très intéressantes dans ce passage :

1 - Jésus était rempli du Saint-Esprit,


2 - il fut conduit par l’esprit dans le désert,
3 - il fut tenté quarante jours avant les trois dernières tentations.

Jésus a eu la pleine victoire pour deux raisons :

1 - il était rempli du Saint-Esprit,


2 - il a été proactif dans sa défensive et dans son offensive centrée sur la parole de Dieu, en prenant lui-même les
armes de Dieu lesquelles sont aujourd’hui encore à notre entière disposition.

La tentation peut prendre des formes différentes :

1 - une obsession,
2 - une oppression,
3 - une domination.

Oui, la tentation peut s’exprimer à des degrés différents, par exemple :

1 - emprises démoniaques,
2 - oppression,
3 - dominations obsessives, accompagnées d’une ou de plusieurs forteresses.

Exemples :
1 - problème d’alcool,
2 - d’homosexualité,
3 - de domination par le sexe,
4 - de phobies,
5 - d’anxiété,
6 - de forteresses avec faux raisonnements entretenus depuis des années,
7 - d’anciens péchés non confessés — 2 Pierre 1:9.

Quand nous venons à Christ nous avons les tendances du vieil homme, soit tout le bagage non résolu des péchés d’autrefois avec
leurs racines ancrées dans nos cœurs. Nous devons entreprendre un processus de délivrance et de guérison :

1 - la dépression,
2 - les traumatismes,
3 - des antécédents dans l’occultisme,
ÉTAPE PERSONNELLE † 5

4 - les blessures,
5 - quelqu’un qui a commis des abominations dans son passé,
6 - la pédophilie.

Oui, lorsque nous venons à Christ, nous sommes :

1 - justifiés,
2 - pardonnés,
3 - réconciliés,
4 - glorifiés.

Ce qui ne nous exempte pas d’avoir à « travailler à notre salut avec craintes et tremblements ».

La sanctification de l’esprit est une position acquise, mais dans l’expérience journalière nous avons à travailler sur notre guérison
et sur notre délivrance.

Dans le présent livre, jusqu’ici plusieurs problèmes ont été traités. Je regarderai donc le sujet le plus commun à tous les croyants,
soit la dépression. Voir le 10e chapitre.

Tout croyant fortement éprouvé dans sa Foi peut, à un moment ou à un autre, vivre un épisode dépressif et peut facilement être
vulnérable, voire même suicidaire. Les super spirituels, ou ceux qui n’ont jamais vécu un tel problème peuvent penser qu’un
croyant est moins spirituel parce qu’il est dépressif ou parce qu’il a commis un péché.

Rassurons-nous. Les plus spirituels, tels, Job, David et Élie, pour n’en nommer que quelques-uns, sont passés par la dépression.
6

ÉTAPE PERSONNELLE
ÉTAPE PERSONNELLE † 7

20e chapitre – 2e partie

LE POINT QUI RELIE NOS PROBLÉMATIQUES DE VIE

À plusieurs reprises la Bible dit ceci : « Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ, seront persécutés. »

Les croyants qui, comme les apôtres, ont une Foi inébranlable, réagiront beaucoup mieux que les faibles, les plus vulnérables et
les nouveaux convertis. De toute façon, il n’y a pas que les persécutions qui sont en cause :

1 - le péché,
2 - les épreuves,
3 - les conflits non résolus,
4 - le rejet de certains,
5 - les grandes déceptions,
6 - la perte d’un être cher,
7 - la mort d’un conjoint, etc.

Le chrétien est prédestiné à ressembler à l’image de Jésus-Christ. Romains 8:28-39.

L’image : le seul Modèle parfait c’est Jésus-Christ, et tout chrétien, quel qu’il soit, est appelé à ressembler à son Maître, à son Sei-
gneur. C’est le but qu’il doit atteindre.

À la chute cette image s’est brisée, s’est fractionnée. De là viennent tous les troubles inimaginables que les humains ont connus,
connaissent aujourd’hui et connaîtront jusqu’à la fin des temps.

L’important pour chacune des problématiques comportementales à travailler, le point commun à tous, c’est l’image de Christ à
laquelle nous devons regarder pour nous repositionner vers l’image de Dieu, pour laquelle et par laquelle Dieu nous a tous créés.

Plutôt que d’essayer d’expliquer chaque problématique comportementale de chaque individu, il serait beaucoup plus sage
d’aborder chaque problématique sous son aspect et sa racine réelle, c’est-à-dire le péché, commun à tous les hommes. Romains
3:23; 6:23.

Donc, la racine c’est le péché qui aboutit à toutes les déviations spirituelles dans nos différentes orientations et nos différents com-
portements, conséquence de la mort spirituelle chez l’incroyant.

Lorsque le croyant est né de nouveau, son statut, sa position et son image ont maintenant une nouvelle base pour réorienter sa vie
devenue spirituelle, et par la réconciliation avec Dieu par Jésus-Christ il a maintenant un libre accès au trône de la Grâce pour
être secouru dans tous ses besoins. 2 Corinthiens 5:17, Hébreux 4:16. Voir 14 à 16.

Maintenant que nous sommes enfants adoptés dans la famille de Dieu, il ne nous reste plus qu’à nous approprier la position et
l’image de Christ à laquelle nous sommes appelés à ressembler :
8
† ÉTAPE PERSONNELLE

1 - par le processus de purification et de sanctification axé sur la croix de christ — Luc 9.23,
2 - par un continuel processus de guérison, passant par le deuil — jacques 4:7-10,
3 - menant le combat spirituel que nous avons expliqué dans ce livre,
4 - dans une relation de prière, seul ou en groupe, ou avec un confident et partenaire de prière.

En ce qui concerne les emprises, les dominations et les forteresses, étant donné que chaque cas est individuel et personnel,
dépendamment de l’ancienne manière de vivre de chacun, il serait préférable de rencontrer un conseiller chrétien habitué dans
la relation d’aide. Il est impossible d’expliquer dans le contexte limité de ce livre toutes les façons dont un croyant peut être aidé
personnellement.

La Bible ne mentionne pas tous les mauvais comportements d’une façon spécifique et ne dit pas comment les traiter. Dieu a donné
des dons pour cela et Il laisse ceux à qui cela a été donné de s’en occuper. Par contre, la Bible parle d’une majorité de problèmes,
mais surtout de la racine de tous les problèmes que la chute et le péché de la désobéissance ont provoqués.

En appliquant la croix face aux passions et aux désirs de la chair, en confessant nos péchés — 1 Jean 1:9 – dans un esprit de
repentance envers Dieu et de Foi en Jésus-Christ, nous serons mutuellement en communion avec la Lumière de Dieu qui nous
remplira de son Saint-Esprit qui seul peut, avec la Parole de Dieu, avoir la Victoire sur le diable, le monde et la chair.

Pendant que nous amusons la chair faussement nous faisons la guerre à notre âme et nous la faisons vibrer malgré elle dans la
direction opposée de son besoin réel. En plus, nous nous perturbons nous-mêmes dans notre monde spirituel, émotionnel et dans
notre psyché.

Notre être a été créé à l’image de Dieu et seule une vie spirituelle équilibrée peut répondre à notre besoin réel. Enfin, notre tout
global intérieur peut être réajusté en direction de la raison pour laquelle nous avons été créés.

Le sage fera des choix contraires à ses faux plaisirs, car son but est l’image pour laquelle il a été créé, c’est-à-dire à l’image de
Dieu manifestée en Jésus-Christ. Romains 8.

N’oublions pas Galates 5:16 : « Je dis donc : marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair, 17, car la chair
a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous
ne fassiez point ce que vous voudriez. » Voir Matthieu 26:41 — 2 Timothée 2:22.

Avant la chute Dieu avait un plan parfait pour l’homme et sa femme, mais à cause de leur désobéissance ils ont été placés dans
une situation embarrassante. Maintenant la chair et l’esprit régénérés ne veulent pas marcher dans la même direction, ce qui crée
l’opposition que nous connaissons tous depuis la chute.

Il nous revient personnellement de choisir de nous diriger dans la direction de Celui que nous voulons réellement servir. Rappe-
lons-nous : servir l’une c’est être en guerre ouverte contre l’autre, ce qui évidemment plaît à l’ennemi. À nous de faire le bon choix.
Jean 14:6.

P.-S. Pour la deuxième fois depuis la chute Dieu laisse à l’homme la possibilité de choisir et d’obéir. Par contre il n’y aura pas de
troisième chance. J’espère pour nous tous que cette fois-ci nous ne raterons pas ce gracieux rendez-vous !
ÉTAPE PERSONNELLE † 9

Si tu cherches un plus dans ta vie, cesse d’investir dans le moins et tu verras la Vérité de Dieu s’accomplir dans ta vie, car tous,
nous récolterons ce que nous aurons semé. Galates 6:7 — Jacques 3:18.

Lorsque nous ne veillons pas, nous risquons de perdre notre sobriété spirituelle. 1 Pierre 5:8-10.

Chacun d’entre nous connaît ses mauvais penchants. Quand nous donnons accès à la séduction, la chair commence à s’exciter,
à s’enflammer. C’est à ce moment que la guerre fait rage en nous, dans notre âme.

Au moment où l’on se rend compte que la tentation commence à avoir accès sur nous c’est le moment ou jamais d’expérimenter
« Soyez sobres, veillez » et « Veillez et priez ». 1 Pierre 5:8-10 — Matthieu 26:41.

™ 
1 Corinthiens 10:13 : « Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous
soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation Il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »

Voici plusieurs aspects importants :

1 - la tentation n’est pas surhumaine,


2 - compter sur la fidélité des principes et des promesses,
3 - Dieu ne permettra pas que ce soit trop fort pour nous,
4 - Il préparera aussi le moyen d’en sortir,
5 - afin que vous puissiez la supporter.

Non seulement Dieu ne tente personne, Il est là, présent, et Il veille à ce qu’elle ne dépasse pas la limite. Le moyen d’en sortir est
préparé pour nous « afin que vous puissiez la supporter ».

Ne donnons pas accès aux suggestions et aux provocations du diable, ne croyons pas ses mensonges :

1 - Dieu m’a abandonné à la tentation,


2 - c’était trop fort pour moi,
3 - je n’y arriverai jamais,
4 - je suis incapable de vaincre ce péché-là.

Dans la tentation trois choses nous influencent :

1 - le monde, - 1 Jn 5 :4
2 - la chair, - Gal. 5 :24
3 - le diable. - Éph. 6 :10

Quand la convoitise se présente à nous, trois aspects se présentent à nous :

1 - la vulnérabilité de la chair,
2 - les suggestions du diable,
10
† ÉTAPE PERSONNELLE

3 - le monde qui nous présente l’objet de la convoitise.

Le combat n’est pas charnel, car la chair est incapable d’affronter la tentation — Jacques 1:14. Le combat est spirituel — Éphésiens
6:10 — 1 Pierre 5. Le monde offre ses attraits : sexe, drogue, argent, matériel, etc.

Seule la force du Seigneur, par son Esprit, peut nous fortifier et combattre pour nous par toutes les armes de Dieu, si nous croyons
réellement qu’en Lui, par Sa puissance et par sa Parole, nous sommes supérieurs en puissance, face à la puissance de la tentation.
Romains 8:37-39 — 1 Jean 2:14 — Exode 14:14 — Ésaïe 26:12 — 1 Jn 5:18 — 1 Jean 3:7 — 1 Jean 5:4. Voir Hébreux 4:14-16.

Investis dans le changement et tu changeras, investis dans la misère et tu seras misérable.

Investis dans la convoitise et elle fera de toi un prisonnier, investis dans la sanctification et elle fera de toi un homme libre.

Cesse de te faire du mal avec tes scénarios de dramatisation et tu amélioreras ta qualité de vie.

Plutôt que de réagir négativement devant une épreuve remets-la entre les mains de Dieu et puis lâche prise, tu verras, ça ira
beaucoup mieux.

Si tu es un être excessif, apprends à te modérer, car la modération a bien meilleur goût.

Lorsque tu bois quelque chose d’amer, tu as le réflexe de le cracher, fais de même avec tes mauvaises pensées.

Si tu te mets en colère ne te couche pas avec, sinon tu la retrouveras à ton réveil.

Veille à la prière et Celui que tu pries veillera sur toi.

Vois-tu que nous récoltons ce que nous semons ? Fais attention à ta vie spirituelle et ta vie spirituelle fera attention à toi.

Comprends-tu maintenant la Loi naturelle de la semence et de la récolte ? Si oui, sème le bien et tu récolteras le bien.

Prends soin de ta vie spirituelle et elle prendra soin de toi.

Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. Proverbes 4:23. Si tu veux que ton cœur te
garde, réalise qu’on récolte toujours ce que l’on sème.

Exemple : « Veillez et priez afin que vous ne tombiez pas en tentation ». Ce qui signifie que nous sommes les gardiens de
nos âmes et qu’un bon gardien ne se laisse pas surprendre par le voleur « le diable » qui, comme un voleur,
peut venir à n’importe quel moment afin de nous surprendre endormit « spirituellement » pour profiter du mo-
ment de surprise pour nous tendre un piège.

À trois reprises Paul a prié le Seigneur lui demandant de lui enlever l’écharde dans sa chair. Le Seigneur lui a répondu « Ma Grâce
te suffit, car Ma puissance s’accomplit dans la faiblesse ».
ÉTAPE PERSONNELLE † 11

Paul ne s’est pas obstiné avec le Seigneur, car il a tout de suite compris que la faiblesse était à son avantage spirituellement et il a
dit : « Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses » « car lorsque je suis faible c’est alors que je suis fort ».

La faiblesse et la souffrance ne sont pas là pour nous faire suer, mais pour produire « un fruit paisible de justice »; elles sont nos
alliées, afin de nous garder dépendants de Dieu. Sa chair ne se sentait pas bien, Paul était même agacé par cela, mais une fois
que le Seigneur a illuminé les yeux de son cœur, son attitude et son état d’esprit ont tout de suite changé et il a gracieusement
accepté ce qui était inacceptable pour lui auparavant.

Il en est aussi de même pour l’épreuve. Elle vient pour produire son fruit, c’est-à-dire « la patience », un esprit exercé au combat,
une endurance spirituelle que nous n’avions pas auparavant.

LA SUBTILITÉ DU PÉCHÉ

Prenons la médisance comme exemple. À première vue la médisance semble justifiée parce que médire c’est dire une vérité sur
quelqu’un. Sauf que cette vérité est accompagnée d’une hypocrisie ayant pour but de porter un jugement et de parler en mal de
quelqu’un sous prétexte que ce qui est révélé est justifié puisque c’est une réalité.

Voilà comment le diable opère subtilement, sous le couvert d’une vérité, pour induire le mensonge du jugement pour abaisser
quelqu’un devant les autres.

Comprenons comment le diable, sous le couvert de la vérité, se déguise en ange de lumière, faisant passer illusoirement son vrai
but mensonger, puisqu’en fin de compte nous donnons une libre entrée au mensonge déguisé, ce qui lui ouvre une porte d’accès.

Le péché est subtil et le diable projette une vérité maquillée en vue de trouver une porte d’accès en nous pour venir voler notre
état d’esprit orienté vers Dieu.

Il a le tour de désorienter le croyant qui ne veille et ne prie pas, afin de l’induire en tentation en volant la semence de vérité que
Dieu a plantée en lui. Voir Jean 10:7-18.
12

ÉTAPE PERSONNELLE
ÉTAPE PERSONNELLE † 13

20e chapitre — 3e partie

TRAVAILLER À SON SALUT 04-09-2010

™ 
Phillipiens 2:12 « Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, mettez en œuvre votre salut avec crainte et tremblement,
non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; 13, car c’est Dieu qui produit en vous le
vouloir et le faire, selon Son bon plaisir. »

™ 
Verset 14 : « Faites toutes choses sans murmures ni hésitations 15
afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irré-
préhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, 16
portant la Parole de vie; et je pourrai me glorifier, au jour de Christ, de n’avoir pas couru en vain ni travaillé en vain ».

« Mettez en œuvre votre salut avec crainte et tremblement ».

Dans la crainte de Dieu nous ne pouvons demeurer passifs devant la chair et ses tendances au péché.

Nous n’avons pas à attendre une intervention miraculeuse de la part de Dieu, car elle est déjà présente, par la présence du
Saint-Esprit en nous « car c’est Dieu qui suscite en vous le vouloir et le faire, selon Son bon plaisir ».

Plaît-il à Dieu que nous y travaillions maintenant ? Bien sûr que oui, puisqu’Il le commande par le verset douze.

Pas hypocritement le dimanche matin en présence des pasteurs, mais tout au long de la semaine « non seulement comme en ma
présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent ».

C’est d’autant plus urgent étant donné que l’enseignant n’est plus là durant la semaine. « Pour ne pas oublier ou nous endormir »
spirituellement il y a urgence d’obéir aux enseignements le plus tôt possible.

« Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi ».

Ayant donc l’empressement de toujours obéir, cela c’est « car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon Son bon
plaisir ».

C’est le plaisir de Dieu de nous conduire par son Saint-Esprit, de nous conduire à « mettez en œuvre votre salut ».

Le péché ne doit avoir aucune occasion de nous séduire. Il est urgent de le mettre à mort avant même qu’il commence à faire ses
ravages de destruction en nous. Aucun compromis avec le péché, avec nous-mêmes.

Le péché, et surtout celui qui subtilement se cache derrière le diable, produisant l’illusion et la séduction, puis la chute, veut nous
entraîner dans le défaitisme spirituel. Éphésiens 6:1.
14
† ÉTAPE PERSONNELLE

L’un des aspects du fruit de l’Esprit est la maîtrise de soi que nous devons mettre en œuvre, puisque « c’est Dieu qui produit en vous
le vouloir et le faire ». Galates 5:22.

Pour prendre plaisir en Dieu nous devons accepter de recevoir le fruit de son Esprit qui est à notre disposition, fortifiant notre volon-
té, par la Volonté de Dieu, avec notre participation volontaire, afin de pouvoir nous conduire à la sanctification et à la délivrance
de l’esclavage du péché.

Ne soyons pas naïfs spirituellement. La délivrance ne nous sera pas servie sur un plateau d’argent, nous n’atteindrons pas notre
sanctification en demeurant passifs.

Le péché doit être crucifié dans la chair, il doit être mis à mort, en ne lui laissant aucun accès. Ou nous le dominons, ou il nous
domine, ou nous l’écrasons tout de suite, ou il nous écrase.

Il y a réellement urgence de veiller à cela avec une entière persévérance « avec crainte et tremblements ».

Nous avons affaire à un ennemi implacable, nous devons être implacables avec lui. Le moindre pouce que nous lui cédons est
une défaite pour nous.

Devinez qui produit en nous le vouloir et le faire et met en œuvre activement, par la Foi, ce qu’Il nous commande de faire pour
nous approprier ce si merveilleux salut ?

« La bonne volonté, quand elle existe, est agréable en raison de ce qu’elle peut avoir à sa disposition, et non de ce qu’elle n’a
pas ».

C’est dans un contexte d’entraide que l’auteur mentionne ce verset, lequel verset peut très bien s’appliquer à « c’est Dieu qui
produit en nous le vouloir et le faire ».

Nous appuyant sur ce que Dieu, dans Sa volonté, déclare et nous commande, nous obéissons à : « nous amenons toute pensée
captive à l’obéissance de Christ ».

™ Colossiens 3:5 « Faites donc mourir ce qui, dans vos membres, est terrestre : la débauche, l’impureté, les passions, les mauvais désirs
et la cupidité, qui sont des idolâtries. v.6 « C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la
rébellion. »

Celui qui est réellement rendu au stade de « jeunes gens » ne fait plus ses besoins dans sa couche comme « le font les petits en-
fants ». Les « jeunes gens sont forts », « ils ont vaincu le malin ».

Nous pouvons dominer sur le péché avant qu’il nous domine. Genèse 4:6.

™ Verset 7 : « Et l’Éternel dit à Caïn : Pourquoi es-tu irrité; et pourquoi ton visage est-il abattu ? Certainement, si tu agis bien,
tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi : mais
ÉTAPE PERSONNELLE † 15

toi domine sur lui ».

Il faut faire attention spécialement quand nous connaissons la déception ou le découragement. À ce moment la porte est grande
ouverte à la possibilité de péché. Il ne faut surtout pas donner libre cours à l’abattement, précurseur du péché « Mais toi, domine
sur lui ». Psaume 42.

Il y a des avertisseurs émotifs, des sentiments négatifs qui précèdent la chute, et si nous ne les dominons pas ils nous domineront.
Ou j’obéis, ou je désobéis.

Lorsque, par exemple, la convoitise commence à nous exciter, il faut agir rapidement et dominer cette excitation, car ou ce senti-
ment d’excitation nous fera chuter, ou nous le dominerons et aurons la victoire par la Foi dans ce que Dieu déclare.

La victoire est possible et accessible au chrétien puisque « nous sommes plus que vainqueurs » en Jésus-Christ. Mais si nous
écoutons les sentiments précurseurs qui conduisent au péché, alors nous chuterons et comme résultat nous vivrons de la tristesse
et de la culpabilité. Éphésiens 4:30.

Il y a deux formes de tristesse :

1 - selon Dieu – 2 Corinthiens 7.9,


2 - selon la chair – 2 Corinthiens 7:10.

LES SENTIMENTS PRÉCURSEURS ET DÉTECTEURS

Nous venons de voir qu’il y a deux formes de tristesse :

1 - selon Dieu – 2 Corinthiens 7.9,


2 - selon le monde – 2 Corinthiens 7:10.

1) 2 Corinthiens 7:9 : « Je me réjouis à cette heure, non de ce que vous avez été attristés, mais de ce que votre tristesse vous a
portés à la repentance; car vous avez été attristés selon Dieu, afin de ne recevoir de notre part aucun dommage ».

2) Verset 10 : « En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse
du monde produit la mort ».

™ 
Hébreux 4:12 : « Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante
jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur ».

David, dans les psaumes, pouvait être atteint jusque dans ses os. Psaume 51:10.
16
† ÉTAPE PERSONNELLE

Deux aspects importants sont à considérer :


1 - l’âme au centre de nos sentiments,
2 - l’esprit au centre de nos pensées.

Le combat passe à travers notre âme et notre esprit, à travers nos sentiments et nos pensées, et nous porte ou à pécher, ou à nous
sanctifier. 2 Corinthiens 7.1 — 1 Thessanoliciens 4:3-7 – 2 Thessanoliciens 2:13.

Dieu se sert de nos sentiments en provenance de nos pensées pour nous conduire à la repentance, tandis que le diable, à l’inverse,
se sert de nos sentiments en provenance de nos pensées pour nous conduire au péché.

Les sentiments et les pensées agissent ensemble pour nous conduire soit à la repentance, soit au péché.

La repentance conduit à la vie, le péché conduit à la mort.

Soyons donc attentifs aux sentiments que nos pensées provoquent, car ils sont détecteurs de nos pensées. Détecteurs de men-
songes ou de vérité, l’un ou l’autre. C’est pourquoi Jacques dit : « Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur
la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme ».

Les convoitises charnelles font la guerre à notre âme, centre de nos sentiments et de nos émotions, et perturbent tout notre être
intérieur : sentiments et pensées, âme et esprit.

La bonne vision face au péché :

™ Romains 6:11 : « Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ. »

Nous voyons clairement agir la mort face au péché et la résurrection « Comme vivants » marchant en nouveauté de vie, persévé-
rant ainsi dans notre marche de progrès en progrès, dans le seul chemin de vérité en Jésus-Christ. 1 Thessanoliciens 4:1 — Jean
14:6.

La bonne action face au péché : Colossiens 3:5 Romains 8:13.

Que Dieu nous sanctifie tous dans l’attente, dans l’espérance de son retour, Amen.


ÉTAPE PERSONNELLE † 17

SELON LE DICTIONNAIRE :

ÉMOTION : n.f. : Trouble subit, agitation passagère causée par un sentiment vif de peur, de surprise, de joie, etc.

ÉMOTIF(IVE) : adj. de l’émotion : Troubles émotifs, prompt à ressentir des émotions. Personne émotive. Un grand, émotif.

SENTIMENT : n.m. (de sentir) :


1 - Connaissance plus ou moins claire donnée d’une manière immédiate — sensation, impression,
2 - État affectif complexe et durable lié à certaines émotions ou représentations — sentiment religieux,
3 - Manifestation d’une tendance, d’un penchant. Être animé de mauvais sentiments,
4 - Disposition à être facilement ému, touché. Agir plus par sentiments que par réflexion,
5 - Manière de penser, d’apprécier et d’exprimer son sentiment.

SENTIMENTALISME : n.m. Attitude de quelqu’un qui se laisse guider par une sensibilité exacerbée.
v.t. (lat. exacerbare, irriter).
Pousser (un sentiment, un état) à un très haut degré, à son paroxysme.
Exacerber la colère de quelqu’un.

TRIBULATIONS : n.f. pl. (bas latin Tribulatio) :Tourments suite à des aventures plus ou moins désagréables, de revers, d’obstacles
à surmonter.

DICT. BIBLIQUE : Brève période de terribles jugements, qui précédera immédiatement l’avènement glorieux du Seigneur et
coïncidera avec le règne de l’antéchrist. « Grandes tribulations » est tirée d’Ap. 7 :14, mais les prophéties font souvent référence à
l’époque de détresse inouïe que traversera le monde à la fin des temps (Dan. 12 :11 – Es. 26 :20) au jour terrible de l’Éternel. Voir
dict. biblique pour plus d’informations à ce sujet.

LE DOMAINE DE LA PENSÉE

™ 
Tite 1:15 : « Tout est pur pour ceux qui sont purs; mais rien n’est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules, leur intelligence et leur
conscience sont souillées. 16 Ils font profession de connaître Dieu, mais ils Le renient par leurs œuvres, étant abominables, rebelles, et
incapables d’aucune bonne œuvre. »

Le péché de la pensée est invisible à tous, mais pas à Dieu qui sait tout et voit tout. Marc. 15:18-20.

La pensée et l’imagination travaillent ensemble. Ce que nous pensons nous l’imaginons. Les phantasmes, les scénarios et les sen-
timents s’agitent à l’intérieur de nous et peuvent devenir obsessifs et harcelants, au point de nous faire chuter intérieurement pour
ensuite nous faire chuter extérieurement, tôt ou tard.

Extérieurement, par exemple, un regard impur sur une belle femme peut nourrir les scénarios et les phantasmes sans que personne
ne s’en aperçoive - mais Dieu le voit- ce qui peut provoquer tous nos sens et donner une mauvaise nourriture à nos pulsions.
18
† ÉTAPE PERSONNELLE

™ 
Luc 11:34 : « Ton œil est la lampe de ton corps. Lorsque ton œil est en bon état, tout ton corps est éclairé; mais lorsque
ton œil est en mauvais état, ton corps est dans les ténèbres. 35 Prends donc garde que la Lumière qui est en toi ne soit
ténèbres. 36 Si donc tout ton corps est éclairé, n’ayant aucune partie dans les ténèbres il sera entièrement éclairé, comme
lorsque la lampe t’éclaire de sa lumière. »

Lorsqu’on allume une lampe, elle éclaire toute la pièce. Si tu prétends avoir la lumière de Dieu en toi, il ne peut y avoir aucun
coin sombre.

LES SENS

- la vue,
- la langue,
- l’odorat,
- le toucher,
- l’ouie.

Tous sont interreliés, comme tous les membres du corps de Christ le sont. Quand tous sont unitaires à travailler pour un même
objectif et sont orientés vers la même perspective, cela est très puissant, mais à l’inverse, lorsque tous sont orientés vers le péché,
cela peut nous tuer spirituellement, car le péché conduit à la mort :
1 - la vue – Tite 1:15
2 - la langue – Jacques 3:2-12
3 - l’odorat,
4 - le toucher,
5 - l’ouie.

Nous avons vu que tous les sens de Jésus étaient dirigés par la Lumière et la Vérité :
1 - Puissant dans Son regard. Souvenons-nous lorsqu’Il a regardé Pierre après son reniement,
2 - Sa langue – Il prêchait avec autorité,
3 - Son odorat - Il a senti le vinaigre qu’on Lui offrit à la Croix,
4 - Son toucher guérissait les malades et les infirmes,
5 - Lorsqu’Il écoutait Ses disciples, ou encore pire, les pharisiens, combien Il était indigné.

Je ne veux pas faire une étude exhaustive sur le sujet des sens. Mon but est de démontrer le parallèle entre les fonctions de notre
propre corps en rapport avec l’ensemble des croyants qui forme le corps de Christ.

Comme la langue peut critiquer, calomnier, médire, alimentée par la géhenne, imaginez ce qu’elle peut faire et dire lorsqu’elle
est alimentée par la Lumière.

Tous nos sens peuvent être au service de Dieu et peuvent nous orienter vers Son royaume et hâter Sa venue par l’Évangélisation
dans le monde entier.
ÉTAPE PERSONNELLE † 19

Les chapitres et les sujets sont placés dans l’ordre où le Saint-Esprit m’a conduit par l’illumination.

Que Dieu oriente tout notre être, âme et esprit, pour l’avancement de Son royaume. Amen.

Pour ce faire il est très important de voir et de comprendre Dieu. Comment Il se voit et comment Il désire pleinement que nous Le
laissions Lui-même interpréter sa Parole, selon les contextes précédents et subséquents, dans la perspective de la grammaire et
de l’histoire biblique.

Dieu désire ce qui active et motive nos passions et nos désirs, c’est-à-dire, notre cœur. Matthieu 15:18-20 — Galates 5:24.

Le cœur est la source et la cause intérieure de notre péché, mais l’effet est reflété à l’extérieur. Pour vaincre, il faut laisser Dieu
nettoyer et purifier notre cœur. Un cœur pur reflétera des effets purs.

NETTOYER L’INTÉRIEUR
Matthieu 23:25 — Luc 11:39 — Jacques 4:8 — Jacques 5.13-16

Pensées - identification des faux raisonnements,


Sentiments - langage intérieur et extérieur,
Volonté - vouloir intérieur et extérieur, par une confession qui exprime à Dieu ce qui a été identifié par la prière,
conduit à une guérison*; Dieu promet de rétablir celui qui se soumet à cette démarche *passant par
l’esprit, l’âme (pensées, sentiments et volonté) puis par le Corps.

Ce qui est intérieur va se manifester extérieurement, et la cible sera :


1 - soit atteinte - sanctification,
2 - soit ratée - le péché.

Dieu veut que l’on nettoie l’intérieur de la coupe « afin que l’extérieur aussi devienne net ».

Jésus nous invite à nettoyer l’intérieur « l’être intérieur » au lieu de jouer un jeu, de porter un masque, de vouloir, en fait, « pa-
raître », ce qui ne reflète pas du tout notre être intérieur ».

Les pharisiens, pour paraître, mettaient l’accent sur l’aspect religieux au lieu de vivre une authentique spiritualité, mettant d’abord
l’accent sur l’être extérieur. De tout temps, les chrétiens authentiques mettent d’abord l’accent sur l’être intérieur.

Nettoyer l’intérieur :
1 - pensées, raisonnements, langage,
2 - sentiments axés sur Jésus-Christ,
3 - volonté axée sur celle de Dieu.

Ainsi, à l’extérieur, par une intelligence renouvelée et une conscience purifiée par l’eau de la Parole de Dieu, nous pourrons
20
† ÉTAPE PERSONNELLE

refléter des pensées, des raisonnements, un langage, des sentiments et une volonté, selon les desseins de Dieu, ce qui à coup sûr
nous fera produire extérieurement les œuvres bonnes déjà préparées par Lui afin que nous les pratiquions.

Le cœur étant au centre de la dynamique du péché, la Thérapie Divine s’adresse prioritairement à lui étant donné que c’est lui
qui est tortueux par-dessus tout. Jérémie 17 :9 – Prov. 10 :9 – Luc 3 :5, 14 :2 et 28 :18.

La Thérapie Divine ne valorise pas l’estime de soi ou la connaissance de soi, mais bien l’estime de Christ et la connaissance de
Dieu. Jn 3 :30 – Jn 17 :3.

La Thérapie Divine porte ce nom parce qu’aucun thérapeute, psychologue ou psychothérapeute ne peut guérir l’âme en profon-
deur.

La Thérapie est Divine parce que seul Dieu peut illuminer les yeux de notre cœur pour que le péché de la chair soit contré par la
marche par l’Esprit, et seul le Saint-Esprit peut nous convaincre et nous montrer le péché qui est dans notre cœur.

C’est pourquoi j’ai intitulé ce livre :


INTRODUCTION À LA THÉRAPIE DIVINE AU COMBAT ET À LA CROISSANCE SPIRITUELLE À TRAVERS LA CROIX

Car seule la Pensée Divine peut atteindre le cœur humain par l’illumination du Saint-Esprit et illuminer les yeux de notre cœur
pour que nous voyions à travers Christ quand et comment appliquer la croix dans le combat spirituel.

Par : Bernard Guy

Raisonnement 23 dit l’égo-hymne le raisonnement est mon berger, je me justifierai en tout point. Il me fait reposer dans de roses
illusions, il me dirige vers mes convoitises. Il restaure mon égo, et me conduit sur le sentier du nombrilisme, à cause de ma répu-
tation. Quand je marche dans la vallée de mon image personnelle, je ne crains aucun mal, car tu m’envoûtes; ta phylosophie
et ton humanisme me déculpabilisent. Tu exhibes devant moi ta vision des choses, face à l’humilité; tu voiles mes yeux et ma
bouche s’excite. Oui, le confort et l’amour-propre m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la haute tour de
l’autosuggestion jusqu’à …

Gloire à Dieu seul, par Jésus-Christ notre Seigneur. Éphésiens 2:8-9.



ÉTAPE PERSONNELLE
21