Vous êtes sur la page 1sur 2

MASTER « Techniques Avancées en Calcul de Structures » Année universitaire 2014-2015

PROPOSITION DE SUJET DE STAGE

Titre du mémoire :

Modélisation mésoscopique de l'éclatement d'un réservoir bobiné en composite thermoplastique

Responsables du mémoire : Federica Daghia, Emmanuel Baranger, Christophe Briançon


{daghia,baranger}@lmt.ens-cachan.fr, Christophe.Briancon@cetim.fr

Mots clé : modélisation mésoscopique, composites bobinés, endommagement, rupture

Descriptif :
Dans le secteur de l'automobile, la substitution des matériaux métalliques par des matériaux
compositesAnnexes
apparaît comme une solution attractive pour alléger les structures, de surcroît avec les
composites à matrices thermoplastiques. De nombreux défis sont à relever dans ce secteur, défis qui
ont conduit le CETIM et le CNRS a créer le laboratoire commun CompInnov', s'appuyant au niveau
des partenaires académiques sur l'ECN de Nantes, spécialisé notamment dans les questions de mise en
œuvre des composites et l'ENS de Cachan spécialisé notamment dans la question du comportement
mécanique et de la tolérance aux dommages. C'est dans le cadre de ce laboratoire commun qui s'inscrit
Modesde d’éclatement
cette proposition stage. du réservoir bobiné
L'étude s'intéresse aux réservoirs dédiés au stockage d'hydrogène fabriqués par enroulement
filamentaire de fibres de carbone et matrice thermodurcissable ou thermoplastique. Les enjeux dans
Dans le chapitre
leur dimensionnement 5, on a analysé
sont multiples : il les'agit
comportement d’un réservoir
non seulement bobiné du
de prévoir autype IV.juste
plus Ce la pression
d'éclatement du réservoir,
réservoir montrait mais aussi d'assurer
un éclatement un mode
qu’on qualifie de de rupture
« sain ». Les 'sain'
deux (c'est-à-dire ayant lieu dans le
types d’éclatement
corps du réservoir, et non pas dans le dôme, ce qui réduit le risque de projection de bouchon - voir Fig.
possibles de
1). Les méthodes (saindimensionnement
et non sain) ont étéactuelles,
expliqués dans la section
basées sur des 5.3.2.1. On souhaite
calculs montrer
élastiques et des critères de
rupture (Tsai-Wu,
ici que le modèle d’endommagement à directions fixes est capable de discerner ces deuxde la structure,
Hashin, ...) ne permettent pas de prévoir le mode de rupture finale
elles ne sont donc pas capables de répondre à ces enjeux. Des approches de modélisation qui prennent
en compte types d’éclatement.
l'évolution progressive de la dégradation doivent être mises en place.
tel-00954470, version 1 - 3 Mar 2014

a) b)
Figure 182. Modes d'éclatement a) sain et b) non sain.
Fig. 1 Modes d'éclatement a) sain et b) non sain [Berro Ramirez, 2013]
Il eston
Dans ce stage, trèss'intéresse
important deà vérifier si le modèle
l'utilisation est capable dedu
du mésomodèle prendre en compte ces
LMT-Cachan pour deux
la prévision de
l'éclatementtypes d’éclatement, notamment pour son utilisation dans des démarches d’optimisation, où modèle aux
de réservoirs en composite (thermodurcissable et thermoplastique). Un
éléments finis d'un réservoir réel, issu d'un précédent stage M1 mené entre le CETIM et le LMT, est
disponible l’éclatement
et pourra être sain utilisé
est unecomme
de contraintes
base pour à respecter. On d'endommagement
les calculs a créé deux architectures
avec de le mésomodèle
du LMT. Des résultats
réservoirs d'essaisdesur
différentes composites
celles thermoformés
utilisées dans le chapitre 5 (plaques) et les
pour étudier bobinés (tubes)
capacités du permettront
d'identifier les paramètres du mésomodèle, et des résultats d'essais d'éclatement sur réservoirs seront
modèle
utilisés pour à simuler ces
la validation. Ladeux
miseéclatements
en place de et pour comprendre
la démarche quels mécanismes
complète permettraontd'évaluer
le plus la nécessité
de mettre en place des outils spécifiques pour la prise en compte des particularités associées à la
d’influence dans une mode ou un autre. Pour mesurer l’épaisseur, on considère

l’épaisseur d’une couche hélicoïdale et celle d’une couche circonférentielle de composite.


MASTER « Techniques Avancées en Calcul de Structures » Année universitaire 2014-2015

fabrication par enroulement filamentaire (géométrie du dôme, taille du VER, notion de pli et son
orientation, ...) et aux différents types de matrice (thermodurcissable et thermoplastique).
Le stage pourra se poursuivre par une thèse.

Travail proposé :
- Étude bibliographique sur les réservoirs bobinés et les approches de modélisation/calcul
- Prévision de l'éclatement d'un réservoir bobiné avec le mésomodèle du LMT
o choix de l'outil pour un transfert industriel optimal ;
o faisabilité et difficultés liées au calcul avec endommagement ;
o étude de différentes architectures et leur influence sur le mode d'éclatement.

Lieu du stage : LMT-Cachan, secteur « Structures & Systèmes ». Déplacements ponctuels au CETIM
(Nantes ou Senlis).