Vous êtes sur la page 1sur 12

murs (dessin)

5. MURS EN BÉTON ARMÉ

5.1. Symboles et variables


A = longueur d'un crochet de coin fy = limite élastique de l'acier (400 Mpa)
de mur (mm) h = épaisseur du mur (dalle) (mm)
As = aire d'acier (mm2) ld = longueur de développement (mm)
Amin = aire min. d'acier (mm2) lr = longueur d'ancrage (mm)
b = largeur de mur (mm) s = espacement des barres (mm)
db = diamètre des barres (mm)
f'c = résistance béton (30 Mpa)
5.2. Types de murs

Les murs peuvent être porteurs ou non porteurs. Évidemment, les murs porteurs doivent être
armés en fonction de l'effort à fournir. Les murs non porteurs ne sont généralement pas armés;
cependant, il faut placer des barres d'armature autour des ouvertures, même dans ce type de
murs.
Ainsi, les barres autour des ouvertures doivent se prolonger de 600 mm au-delà de l'ouverture.
En général, on distingue trois types de murs: [Ca. 240 à 251]: de fondation, de soutènement,
de cisaillement.

5.3. Règles de présentation des plans de murs


1 *
par coupes (1) 1 1
*
en élévation (2) 3
1 1

1
*
1 1

2 *
1 1

1 *
COUPE 1 1 * Voir § 3.9 TITRE
murs_1.pd

Identifications d'une vue de l'extérieur (sauf exceptions)


mur 1 … mur ouest … mur ligne A …

221-552-89 18/09/02 p 43
murs - armatures

5.3.1. Présentation sur la feuille

voir la partie du projet sur les murs

5.3.2. Tracé (§ 3.7 )

hachures trait fin- (0,2)


cotes et axes: trait fin (0,25) texte "blanc"
mur: trait gras- (0,5)
éléments cachés: trait moyen (.35)
murs, poteaux, poutres, dalles trait gras (.5)
coffrages coupés: trait gras+ (0,6 )
armature: trait plus gras (0,8)
cadre et ligne de coupe: trait extra-gras (1,2)
texte trait moyen "blanc" (0,35)

5.3.3. Estompage de ce qui est coupé:


exemple mur de soutènement

ou

( mur de soutènement)

murs_2.pd

221-552-89 18/09/02 p 44
murs - armatures

5.3.4. Représentation du mur en élévation, avec coupe:

h h
106
i

b b
EL
d

g 00
l
EL k
0
c
b

j
a

k
EL
d EL
f f
e
i

murs_3.pd
a. Mur (de l'extérieur)
Le dessin représente une partie de l'élévation d'un mur de fondation; on y voit aussi le
côté du mur.

b. Poteaux
Les poteaux, qui se trouvent derrière le mur, sont représentés en pointillés; sauf leur
partie au-dessus du mur (voir plus loin).

221-552-89 18/09/02 p 45
murs - armatures

c. Mur
Le mur de fondation qui est sur le côté se représente en lignes pointillées.

d. Dalles
Les dalles, qu'elles soient structurales comme au rez-de-chaussée ou non-portante come
au sous-sol, sont représentées par des pointillés.

e. Empattement (emp't) carré


L'empattement carré du poteau est vu entièrement.

f. Emp't continu
Celui du mur de fondation du côté est caché par l'emp't de colonne, donc en pointillé.

g. Poutres
Les poutres sont représentées en pointillés puisqu'elles sont cachées par le mur

h. Axes
Il faut placer les axes aux endroits nécessaires et les identifier avec les bulles usuelles.

i. Ligne de coupe + coupe


Pour fins de compréhension, une coupe est souvent ajoutée aux côtés du mur

5.3.5. Représentation des cotes et des élévations [De. p 95 K, L, M, N]

j. Cotation du mur
Coter les différentes "hauteurs" du mur et des empattements

k. Élévations du mur
Coter tous les changements du mur et des empattements

l. Épaisseurs du mur
Coter les différentes épaisseurs du mur

m. Estompage du mur coupé

5.3.6. règles de pointillés


Dans la mesure du possible, il faut suivre les règles d'intersection des pointillés.
Cependant, il peut être très difficile de suivre cette règle avec ACAD, si bien qu'elle ne
sera pas exigée dans les travaux.

221-552-89 18/09/02 p 46
murs - armatures

5.3.7. poteaux

murs_4.pd
Il y a plusieurs façons d'interrompre les poteaux au-dessus du mur (voir ci-haut); quoique
celle encerclée soit la plus utilisée.

5.3.8. représentation d'ouvertures [De.175]


Lorsqu'il y a des ouvertures dans un mur, il faut coter leur position et leur dimension.
Celles-ci sont normalement entourées de barres d'armature 15M min. qui se prolongent
de 600 mm de chaque coté (min 300). (ACNOR 14.3.7)

1-15M____ CH .F. <4 TOT>


ou
2 - 15M____ 1-CH. F. <4 TOT>
3001"min

murs_5.pd
5.4. Murs en béton armé - armatures

5.4.1. Acier minimum - Amin


aire brute de la section d'acier
As = 0,0020bh pour l'armature hor. (ACNOR 14.3.2) h: épaisseur du mur
= 0,0015bh pour l'armature vert. (ACNOR 14.3.3) b: hauteur du mur

ce calcul est normalement fait pour un mètre de haut/large

espacement maximal des barres s <= 500 et <= 3h (ACNOR 14.3.5)

221-552-89 18/09/02 p 47
murs - armatures

5.4.2. Tableau d'espacement (arrondi 50 mm dans un mur)

Un tableau des sections d'acier selon différents espacements est présenté p . 7 0 T 2

5.4.3. Disposition des couches


lorsque h < 250: une seule couche au centre, barres dans chaque sens
lorsque h >= 250: deux couches, une sur chaque face avec les barres dans chaque sens.

5.4.4. armature minimale dans les murs de béton - Amin


(calculée selon les informations de 5.3.1)

Épaisseur rangées armature requise / rangée armature suggérée / rangée


du mur (mm) d'armature Amin (mm2)

horizontale verticale horizontale verticale


100 1 200 150 10M@300 10M@400
150 1 300 225 10M@300 10M@400
200 1 400 300 10M@250 10M@300
250 2 250 188 10M@400 10M@500
300 2 300 225 10M@300 10M@400
350 2 350 263 10M@250 10M@350
400 2 400 300 10M@250 10M@300
450 2 450 338 15M@400 10M@250
500 2 500 375 15M@400 10M@250
550 2 550 413 15M@350 15M@400
600 2 600 450 15M@300 15M@400
Amin_murs.ex4
De plus, il faut normalement prévoir 2 barres 15M dans le haut des murs et autour des
ouvertures afin de prévenir les fissurations. §5.3.8

L'espacement des barres peut se calculer à partir de la formule suivante:


Ab • 1000
s =
As
exemple Calculer (avec les formules) l'acier dans un mur de 300 mm d'épaisseur; puis
comparez vos résultats avec le tableau.
Hor.: ______ x 300 x 1000 = _____ mm2 donc __M @ _____
Ver.: ______ x 300 x 1000 = _____ mm2 donc __M @ _____*

*
20M @ 1000 = 300 mm2
20M @ ____ = 500 mm2 (calculer avec une règle de trois puis arrondir))
221-552-89 18/09/02 p 48
murs - armatures

5.4.5. Protection des barres (ACNOR - A23.1-94-12.6.2) p. 46, 75

ENROBAGE DU BÉTON (mm)

Déposé sur le sol (contact permanent) 75

EXPOSÉ * NON-EXPOSÉ
Poutres, poteaux 10M @ 35M 50 40
45M et 55M 50<=1,5 db<= 60 40<=1,0 db<=60
Dalles, murs et poutrelles 10M @ 20M 30 20
25M et plus 1,5 d b <= 60 1,0 d b <= 60
Ligatures, étriers et spires 40 30
* un béton « exposé » est en contact permanent avec les intempéries / sol (après décoffrage)

5.4.6. Protection au-dessus des barres verticales p.8 # 7


80 mm * = 50 +25(tolérance de fabrication p. 41 ) + 5(affaissement)

80

0
* Remarque:
Cette hauteur de 80 est
aussi utilisée au haut des
poteaux §6.6.3

20 (<=20M)
0 30
0 (<= 20M)

SUR SEMELLE

murs_6.pd – mur
Protection des barres dans les murs et extrémités

221-552-89 18/09/02 p 49
murs - armatures

5.4.7. Position et longueur des aciers structuraux [De. p 48]


Selon les efforts dans les deux sens (vertical et horizontal) c'est l'un ou l'autre (le plus
fort) de ces sens qui contrôle et qui détermine le premier lit.

HORIZONTALEMENT
flexion vers l'intérieur entre les pilastres
• Hor. F. Arr. - Amin ou calcul de l'armature pour résister aux charges horizontales en
provenance du sol:
-> ld: longueur de développement (scellement) en traction p. T12A §4.5.5
flexion inversée (vers l’extérieur) vis-à-vis des pilastres
• Hor. F. Av. *- Amin ou calcul à partir des charges (Voir F. Arr.):
-> Lp3: longueur de chaque coté du pilastre: tiers de portée nette
(En pratique, prendre 1/3 de la plus grande portée nette de chaque coté du
pilastre; sinon coter les longueurs)
• Crochets au coin - voir vis-à-vis des pilastres pour le nombre:
-> A: 36 d b §5.4.8
* exemple d'écriture: 14 - 15M2420@300 F. AV. <1-LIT>

VERTICALEMENT (hauteur: §5.4.6)


• Ver. F. Arr. - calcul de l'armature pour résister aux charges ou Amin
• Ver. F. Av. - barres de soutien pour Hor. F. Av.; @ 600 (max 1200)
• Ver. soutien des crochets au coin - soutien @ 600 (max 1200 mm; min 3 barres pour
les deux cotés)

5.4.8. Longueur des crochets aux coins des murs

longueur de A
fy traction compression
A0

300 24 d b 20 d b
350 30 d b 24 d b
400 36 d b 30 d b

murs_6.pd-crochet

221-552-89 18/09/02 p 50
murs - armatures

5.4.9. Longueur des goujons droits (avec les semelles)

lr longueur de chevauchement en
compression.

p. 77 T.10 300 min


l0r
ld longueur d'ancrage (scellement)
en compression (Voir §4.3 C)
l0d
p. 76 T. 9 200 min

murs_6.pd-goujons
Les valeurs du tableau 10 sont calculées avec les formules suivantes (ACNOR 12.3):

0,073 f y d b
lr =  le plus grand pour f y <= 400
300 mm 
ou

lr =
(0,133 f y − 24 ) d b le plus grand pour f y > 400
300 mm 

Calculer la longueur de chevauchement dans le cas suivant:


barres 25M lr = 0.073 fy db =

et celles du tableau 9avec les suivantes (ACNOR 12.16):


0,24 f y db 

f'c 

ld = 0,044 f y db  le plusgrand
200 mm 


calculer la longueur de développement dans le cas suivant:
barres 25M
0,24 400 25
ld =
30
[ 0.044 fy db = ]

221-552-89 18/09/02 p 51
murs - armatures

5.4.10. Longueur des crochets à angle

En pratique, un goujon à 90° est


souvent utilisé, avec longueur
horizontale (lh) soit:
l0r • de 300 mm ou
• se prolongeant jusqu'au bord de
l'empattement ou
• de crochet standard T 5
l0vd
lh

et une longueur verticale (lv) selon l'épaisseur de la semelle (jusqu’au premier lit), tout
en s'assurant qu'elle vaut au moins E T.15 . Voir § 4.3 C
Le sens des crochets est normalement représenté sur les dessins (élévations), en
représentant celui-ci comme s'il était dans une vue de coupe. ( ou )

5.4.11. Cintrage

Le cintrage, c'est une correction de longueur qu'il faut effectuer lors du calcul de la
longueur des barres avec crochets. Cette correction est nécessaire parce que les barres
allongent lorsqu'elles sont pliées; il faut donc calculer la longueur d'allongement puis
déduire cette longueur de la longueur de la barre de façon à spécifier une longueur qui sera
exacte une fois tous les plis effectués.

• crochets semi-circulaires (180 °)


aucun allongement n'est prévu puisque les longueurs A et G p. 72 tiennent compte
de la courbure et de l'allongement

• crochets à angle droit (90 °) • crochets à 45 °


soustraire 2db pour chaque angle soustraire 2d b pour chaque angle

Exemples: †

670 15M ∑ L = 2100


550 allongement:
Rép.: Longueur:
880

221-552-89 18/09/02 p 52
murs - armatures

10M ∑ L =
450 allongement:
Rép.: Longueur:
900

20M ∑ L = allongement:
310 310 Longueur:
2240
† Avec la précision de l'outillage moderne, ces calculs ne sont plus effectués, les barres
étant coupées après avoir été pliées.

5.4.12. Représentation (dessin) des murs de fondation

a. représentation de l'acier d’un mur en coupe (vue de plan)


Fl exion.
• F. AR. (INTÉRIEUR)
ld
0' Hor. F. Arr. ld
0'
Vert. F. Arr.
• • • • • •
• • • • •
A
1" Vert. F. Av. Lp3
1"
Hor F. Av.
n.

xio
Fle F. AV. (EXTÉRIEUR) F lexio n.
coupe-
mur.pd
b Représentation de l'acier d’un mur en élévation.
Compléter l'exercice à la page suivante à partir des données suivantes:
Acier minimum partout sauf: Vert. F. Ar. 15M@300
- hauteur du mur: 3000 mm - épaisseur semelle: 300 mm
- largeur du poteau: 400 mm - épaisseur du mur: 300 mm
- largeur du mur: 4000 mm - épaisseur dalle: 100 mm

L'un ou l'autre des deux types de dessin précédents est utilisé dans les plans de structure. La
tendance actuelle est de placer les informations nécessaires pour les murs sur les plans de
fondation ( §5.4.12.a), souvent à l’aide d’un tableau ou de coupes, lorsque la complexité est
minime et que l'espace le permet. Dans les cas plus complexes, un plan montrant les
élévations de murs est nécessaire (§5.4.12.b).
Lorsque l'armature d'un mur est montrée dans une coupe du mur, l'inscription de la face (Av ou
Ar) et du lit dans l'écriture ne sont pas nécessaires, sauf imprécision.

5.5. Lecture de plans


L'étudiant est invité à consulter les plans [De. Fig 3.7 F4 p 101 et 5P-1 à 5P-4; p 174 à 177]
pour parfaire ses connaissances du dessin de murs, en plus de ceux amenés en classe.
221-552-89 18/09/02 p 53
murs - armatures

représenter tel que vu en coupe


387

221-552-89 18/09/02 mur_élév.pd


p 54