Vous êtes sur la page 1sur 5

Chronologie des débuts de la

Seconde guerre mondiale

1938 .
13 mars
Anschluss : annexion de l'Autriche au Reich.
Juillet
Guerre civile d'Espagne. Famine à Madrid assiégée et toujours tenue par les républicains.
12 septembre
Clôture du congrès nazi de Nuremberg : discours agressif de Hitler.
29 septembre
Conférence et accords de Munich. À son retour, Chamberlain déclare : « Mes bons amis, pour
la deuxième fois de notre histoire, un premier ministre britannique revient d'Allemagne
apportant la paix dans l'honneur. Je crois que c'est
la paix pour notre temps… Retournez à la maison et dormez paisiblement. »

1939
7 février
Guerre civile d'Espagne : les républicains défaits en Catalogne. Barcelone tombe.
27 février
La France reconnaît le gouvernement du général Franco.
15 mars
Entrée d'Hitler à Prague. La Tchécoslovaquie est intégrée au Reich.
28 mars
Guerre civile d'Espagne : l'armée nationaliste entre à Madrid. Au Nord, l'armée républicaine, disloquée, cherche
asile en France.
31 mars
La Grande-Bretagne offre sa garantie totale à la Pologne, puis à la Grèce, à la Turquie et à la Roumanie. Le
gouvernement français s'associe à cette initiative.
Avril
La France et la Grande-Bretagne entament des négociations avec l'U.R.S.S.

22 mai
Pacte d'Acier entre Hitler et Mussolini.
11 août
A Moscou, début des rencontres d'Etats-majors anglais, français et soviétique.
21 août
Suspension des pourparlers anglo-franco-russes.

23 août
Pacte germano-soviétique.
25 août
Alliance anglo-polonaise.
29 août
Ultimatum de fait de Hitler au gouvernement polonais.
30 août
Mobilisation générale en Pologne.
31 août
Rupture germano-polonaise.
1er septembre
Entrée des troupes allemandes en Pologne sans déclaration de guerre.
3 septembre
La Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l'Allemagne.
4 septembre
Torpillage du paquebot anglais Athenia par un sous-marin allemand.
6 septembre
Les Allemands prennent Cracovie.
10 septembre
Offensive française.
28 septembre
Traité germano-soviétique de partage de la Pologne.
16 octobre
Repli général des troupes françaises de l'est sur la ligne Maginot.
8 novembre
Attentat contre Hitler à Munich.

1940
12 mars
Signature à Moscou du traité de paix russo-finlandais (cession de Viborg et Hangö à l'U.R.S.S.).
21 mars
France : Paul Reynaud remplace Daladier comme chef du gouvernement.
28 mars
Traité franco-britannique : engagement mutuel « de ne négocier ou de ne conclure aucun armistice ni traité de
paix séparé ».
Les troupes allemandes occupent le Danemark et débarquent en Norvège à Narvik, Trondheim, Bergen, Oslo.
16 avril et 28 avril
Débarquements anglais en français en Norvège.
10 mai
Offensive générale de la Wehrmacht contre les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg sans déclaration de
guerre.
Winston Churchill devient Premier ministre
13 mai
Les Allemands franchissent la frontière française au sud de Bouillon, et la Meuse à Sedan.
18 mai
Les blindés allemands traversent l'Oise et la Somme. Remaniement du cabinet Reynaud; le maréchal Pétain vice-
président du Conseil.
19 mai
Le général Weygand nommé « commandant en chef de l'ensemble des théâtres d'opérations ».
20 mai
Les blindés allemands atteignent la Manche.
21 mai-23 mai
Contre-offensive anglaise.

23 mai-7juin
A Dunkerque, embarquement (jusqu'au 7) des forces franco-anglaises.
28 mai
Capitulation de Léopod III (désavoué par son gouvernement) et de l'armée belge.
Prise de Narvik par les troupes françaises.
5 juin
Offensive allemande de la Manche à l'Aisne.
6 juin
Le général de Gaulle nommé sous-secrétaire d'État à la Guerre.
9 juin
Extension de l'attaque allemande.
10 juin
L'Italie déclare la guerre à la France et à la GrandeBretagne.
Les Allemands franchissent la Seine et prennent Rouen.
Le gouvernement français quitte Paris pour Tours.
12 juin
Weygand demande au Conseil des ministres la conclusion d'un armistice. Rejet.
14 juin
Les Allemands entrent à Paris, « ville ouverte ».

15 juin
Le gouvernement français à Bordeaux.
16 juin
Réponse dilatoire de Roosevelt à Reynaud. Démission de Reynaud. Formation du gouvernement Pétain.
17 juin
Le maréchal Pétain demande les conditions d'’armistice à l'Allemagne et à l'Italie.
Première action de résistance : à Brive (Corrèze), un voyageur de commerce, Edmond Michelet distribue des
tracts contenant un texte de Péguy. Autre tract à Bordeaux du communiste Charles Tillon, futur grand résistant.
18 juin
Londres : appel de de Gaulle.
Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un
gouvernement.
Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser
le combat.
Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de
l'ennemi.
Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font
reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de
les amener là où ils en sont aujourd'hui.
Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !
Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la
France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.
Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire
derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut,
comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.
Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée
par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards,
toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour
écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre
dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.
Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se
trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs
armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en
territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.
Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.
Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres. Charles de Gaulle

19 juin
Les Allemands à Brest, Nantes, Nancy, Vichy.
21 juin
Les Allemands à Lyon.
22 juin
Signature à Rethondes dans le wagon où avait signé l’armistice de 1918 de l'armistice franco-allemand.
La France est divisée en deux zones « non occupée » au sud par les troupes allemandes, « occupée » au nord.
Entre les deux, une ligne de démarcation.

25 juin

Discours radiodiffusé de Pétain : « un ordre nouveau commence ».


3 juillet
Mers el-Kébir : attaque de la flotte française par une escadre britannique.
10 juillet
France : l'Assemblée nationale (Chambre et Sénat) réunie à Vichy donne au maréchal Pétain le « pouvoir
constituant ». La République est abolie et remplacée par L’Etat français.
11 juillet
Pleins pouvoirs à Pétain dont le gouvernement s’installe dans une petite ville d’eaux auvergnate Vichy
17 juillet
Départ de la première mission de la France Libre vers la France occupée.
Juillet
Formation du groupement de résistance du musée de l'Homme. Première exécution pour sabotage.
Début de la bataille d'Angleterre.
7 août
Annexion par l'Allemagne de l'Alsace et de la Lorraine.
21 août
Assassinat de Léon Trotski à Mexico.

3 octobre
Publication, par le gouvernement français, installé à Vichy, du « Statut des Israélites » corrigé de la main de
Philippe Pétain, qui exclue les Juifs de la fonction publique, de la presse, de l’enseignement.

4 octobre
Première liste « Otto » donnant la liste des écrivains interdits de publication. I. Némirovsky n’y figure pas
24 octobre
Poignée de main Hitler-Pétain à Montoire. Début de la politique dite de « collaboration »
4 novembre
Roosevelt réélu pour la deuxième fois président des États-Unis.
11 novembre
Manifestation des étudiants français à Paris (Arc de Triomphe, Champs-Élysées).
14 novembre
Attaque massive de la Luftwaffe sur Coventry.
Décembre
Création du camp de concentration d'Auschwitz.