Vous êtes sur la page 1sur 1

Elle est conduite vers le chant par la musique

instrumentale ; pratiquant le piano et l’orgue


au Conservatoire de Nice sa voix naturelle de
mezzo-soprano est vite remarquée par ses
professeurs qui lui conseillent de la travailler.
Elle obtient le 1° prix de chant dans la classe
d’Albert Lance en 1991.

Elle fait ses débuts en Italie en 1998 après


avoir été lauréate du concours Rocca Delle
Macie (Toscane). Elle chante avec plusieurs
compagnies d’opéra régionales les œuvres du
répertoire sacré : Stabat Mater de Pergolèse,
Requiem de Mozart et de Verdi. Puis le 1° rôle
de Sesto dans La Clemenza di Tito à Sienne
(2000) ; rôle qu’elle chantera ensuite dans de
nombreuses productions internationales sous
l’égide de Domenico Sana, fondateur et
directeur artistique du Festival Rocca Delle
Macie.

Sa carrière actuelle se déroule surtout en


Europe de l’Est et du Nord.
Actuellement elle fait partie du petit nombre
de mezzo-soprano qui chantent aussi bien le
répertoire du Bel Canto que celui plus
dramatique de Verdi.

On peut l’entendre aussi dans notre


département avec le C’est Pas Classique
(2015) et de nombreux récitals dédiés à la
musique de Donizetti, Rossini, et Verdi.

Cécile Ortoli est une mezzo-soprano


française d’origine italienne particulièrement
appréciée pour ses interprétations des œuvres
de Rossini, Mozart ou Gluck ; également en
français : Saint-Saëns, Bizet, Berlioz et en russe
(Tchaïkovski, Rachmaninov). D’après les
critiques, couleur rare, étendue
exceptionnelle de mezzo qui sait à la fois
vocaliser et interpréter le répertoire plus
dramatique de son registre vocal.

Vous aimerez peut-être aussi