Vous êtes sur la page 1sur 10

Chapitre 5 : Mesure des reé sistances ISET de Nabeul

Chapitre 5

MESURE DES R ESISTANCES

I. INTRODUCTION

Le degré d'opposition au déplacement du courant électrique dans un circuit


définit la résistance électrique de ce circuit.
Dans la pratique industrielle, il est indispensable, pour assurer la maint
enance et le dépannage des appareils et équipements électriques et électro
niques d e contrôler la continuité d'un circuit, de connaître la valeur d'une
résistance, de vérifier le niveau d'isolement d'une installation.
Pour permettre le choix des méthodes de mesure, on peut classer
arbitrairement les résistances comme suit :

II. METHODE DE MESURE DIRECTE

C'e st la méthode la plus si mple et la plus utilisée dans la mesure de


résista nces. Cette méthode utilise, comme un appareil de mesure principal :
l'ohm mètre (c'est un appareil à lecture directe gradué en ohm qui donne
directement la valeur de résistance par une déviation α).

2.1. Principe

Figure 5.1 : Sch éma de principe de la méthode mesure directe


Avec :
E : fém . d'une p ile intérieure de ré sistance interne R i , alimente le circ uit.
R : rés istance ajustable pour réglage de zéro.
G : un galvano mètre muni d'un shunt Rs .
K : co nstante en A/div.
α : dév iation maximale.
D'aprè s la loi d es mailles, on a :

E
I = R + Ri + R s + Rx
Et on a I  K ⋅ α
Donc :
E
K ⋅ α = R + Ri + R s + Rx
2.2. Méthode de mesure
ƒ On court-circuite les bornes de l'ohmmètre, un courant d e court-circuit Icc
parcourt l'appareil.
Ι = E =K⋅α
cc R + R i + Rs cc

ƒ On coupe le court-circuit et on branche la rés istance Rx à me surer, un co


urant I parcourt l'appareil.
E
=K⋅
Ι= R + R i + Rs + R x α
En fai sant le rapport membre à membre, on obtient :
α R
cc  E * R  Ri  R s  Rx  1  x

α R  R i  Rs E R  R i  Rs
α
cc  E  kαcc.Rx
α E

où :
E (αcc − α )
Rx =
K αcc.α
La fon ction Rx = f (α ) a pour représentati on une hyperbole dont le zéro de la
gradu ation correspond à une résistance infinie et la déviation maximale
correspond à u ne résistance nulle .
Remarque :
Un ohmmètre à dé viation p ermet d'o btenir très rapid ement u ne valeur
appro chée des résistanc es. Mais la précision est généralement médiocre (10%).

3. METHO DES DE MESUR E INDIRECTE

3.1. Méthode Voltampèremétrique


Cette méth ode consiste à déterminer la valeur d'une résistance en
appliquant la loi d'ohm. En effet, on mesure la tension U à ses bornes et le
coura nt I qui la parcour . La vale ur de la résistance sera déduite par la
relation suivan te :
U
R x= I
Pour la mesur e de ces deux grandeurs, on doit utiliser un voltmètre et un
ampèremètre et selon le r positio n on distingue deux montag es :
3.1.1. Montage amont

Figure 5.2 : Mont age volta mpèremétrique amont

En ap pliquant la loi de m aille


On a : la résista nce mes urée : R = U où R = r + R ;
A x
I
Avec rA : la ré sistance interne de l’ampèremètre ;
D’où :
U
R x = R − rA = I − rA

Chapitr e 5 : Mesure des reé si stances ISET de Nabe ul

ƒ L’incertitud e absolu e de méthode est : Rx  = R − Rx = rA



ƒ L’incertitud e relative sera :

Rx r
= A
R
x mé Rx

¾ Interprétation :
L’i ncertitude relative de la m éthode amont est d’autant plus faible si la
résista nce à mesurer est plus grande devant la résistance interne de
l’ampè remètre (Rx rA ) .

Ai nsi, et co mme la résistance interne de l’ampèremètre est de faible


valeur, ce mo ntage s’adapte pour la mesu re des résistances de grand e valeur.
3.1.2. Montage aval
Figure 5.3 : Montage voltampère-métrique aval
On a :
U
R= I avec I = I R + IV ;
x
D’où :
1 I I 1 1
= Rx + V = +
R U U Rx RV
Avec RV : la résistance interne du voltmètre;
On obtient don c :
RR
R= x V

Rx + RV
L’erreur absolue sur cette mesure est : R =Valeur mesurée - Valeur exacte.
ƒ L’incertitud e absolu e de méthode de ce tte mesure est :
R x mé = R − Rx
2 2
R x RV Rx R V − R x − R x R V Rx
= − Rx = =
R x + RV Rx + R V R x + RV

Narjess SGHAIER - Fèdia DOUIRI - 25 - Co urs Mesures Electriques


Chapitr e 5 : Mesure des reé si stances ISET de Nabe ul

ƒ L’ incertitud e relative sera :


R R
x x 1
= = R
Rx R x + RV 1+ V
mé Rx

¾ Interprétatio n :

L’i ncertitud e relative de la méthode aval est d’autant plus faible si la


résista nce à m esurer est plus petite devant la résistance interne du voltmètre
(Rx RV ) .
Ai nsi, et co mme la r ésistance interne d u voltmètre est de grande valeur,
ce montage s’adap te pour l a mesure des résistances de faible valeur.
3.1.3. Choix en tre mon tage amont ou aval
R
Si on repré sente la fonction x = f ( Rx ) pour les deux m ontages (amont et
Rx
aval), on obtient les courbes suiva ntes :

Figure 5.4 : Courbes Rx = f ( Rx )

Rx
D’près les cour bes on peut tirer les affirmations suiv antes :
• Si Rx < rA RV Î on adopte le montage aval ;

• Si Rx > rA RV Î on adopte le montage amont.

3.2. Méthode du pont de Wheat stone


3.2.1. Schéma de principe
Un pont d e Wheatstone permet la mesure des faibles et moyennes résista
nces Il e st constit ué de :
• Qua tre résist ances dont trois s ont étalonnées et connues (R1, R2, R) et une
résista nce inco nnue Rx;

Narjess S GHAIER - Fèdia DOUIRI - 26 - Co urs Mesures Electriques


Chapitr e 5 : Mesure des reé si stances ISET de Nabe ul

• Un détecteur de courant généralement un galvanomètre à zéro central très


sensible.
• Une alimenta tion continue délivrant un courant continu.

Figure 5.5 : Pont de


Wheatstone 3.2.2. Condition d'équilibre
Le pont est équilibré lorsqu'a ucun co urant ne passe da ns le détecteur G
suite à un régla ge des résistances étalonnées R1, R2 et R.
Si IG  0 , alors :

• UCD  0
• I1 traverse R1 et Rx et I2 tra verse R2 et R.
Et, en appliquant le diviseur de tension, on obtient :
R2 R1
UAD = E et UAC = E
R
2 +R R1 + Rx
On a:
U =U +U
CD CA AD
−R R
= 1 E + 2 E R1 + Rx
R2+R

R1 R2
Or, à l’équilibre: UCD  0 Î = ⇔ R1R 2 + R1R = R1R2 + R 2 Rx
R1 + R x R2 + R
D'où :
R1
Rx = R
R
2
R1
ƒ Le rapport est appelé rapport de proportion.
R
2
ƒ Le s résista nces R1 et R2 seront constituées par des boit es de type 10 n
de façon que ce rapport appartient à l'ensemble suivant {0.001, 0.01, 0.1,
1, 10, 100, 10 00}.

Narjess S GHAIER - Fèdia DOUIRI - 27 - Co urs Mesures Electriques


Chapitr e 5 : Mesure des reé si stances ISET de Nabe ul

ƒ La résistan ce R sera constit uée par une association de boîtes à décades


(* 1, *10, *100, *1000 ).
3.2.3. Mode opératoire
On choisit une conventio n de définition du galvanom ètre :

R1
ƒ Généralement, on règle le rapport de proportion à1
R2
ƒ On choisit arbitrairement R et on définit la direction du spot, et selon sa
direction on augmente ou on diminue sa valeur jusqu'à obtenir l’équilibre
du pont (un courant IG = 0 ).
ƒ Si non on v arie le ra pport de proportion et on varie de n ouveau R jusqu’à
atteindre l’équilibre.
R1
ƒ On détermi ne Rx par la relation Rx = R.
R2
3.2.4. Calcul d'incertitude
R1
On a R x = R , par conséquent :
R
2
ƒ L'i ncertitude absolue s’exprime sous la forme suivante :

∂Rx ⋅ R1 + ∂Rx ⋅ R2 + ∂Rx


Rx = ⋅ R
∂R1 R ,R cte ∂R2 R ,Rcte ∂R R1 ,R 2 cte
2 1

= R ⋅ R + −R1R ⋅ R + R1 ⋅ R
2
R2 1 R2 2 R2

ƒ L'i ncertitude relative sera :


R R R
x = 1 + 2 + R
Rx R R 2 R
1

Or R = R d + Rc + R b + Ra = r1000 + r100 + r10 + r1 (décad es)

Donc : R = Rd + Rc + R b + Ra

3.3. Méthode du voltm ètre en s érie


3.3.1. Schéma de principe
Cette méthode est utilisée spécialement pour la mesure des résistances de
grand e valeur. Son montage est constitué d’un voltmètre de résistanc e interne
RV et d’un générateur de tension continue.

Narjess S GHAIER - Fèdia DOUIRI - 28 - Co urs Mesures Electriques


Chapitr e 5 : Mesure des reé si stances ISET de Nabe ul

Pour déterm iner la v aleur de la résistan ce, on procède co mme suit :


• On mesure par le volt mètre la tension U aux bornes du générateur,
• puis on réali se le montage de la figure (5.6),
• enfin, sans changer le voltmètre et en conservant le même ca libre, on
mes ure la te nsion U′ aux bornes du voltmètre.

Figure 5.6 : Montage du voltmètre en série


En ap pliquant la loi de m aille, on obtient :
U − U′
U − U′ − R x I = 0 ⇒ Rx =
I
U′
Or U′  R VI ⇒ I =
RV
D’où :
U − U′ U
Rx = ⋅ RV = − 1⋅ R V
U′ U′
Soient :
ƒ n1 : l’indic ation du voltmètre pour la tension U
ƒ n2 : l’indication du voltmètre pour la tension U′
Donc l a valeur de résistance sera donnée par l’expression suivante :
R x =  x − 1 ⋅ RV

Où x 
n U
1 =

n2

U′
3.3.2. Calcul d'incertitude

On a Rx =  x − 1 ⋅ RV , par conséquent :
ƒ L'i ncertitude absolue s’exprime sous la forme suivante :

∂Rx ⋅ RV + ∂Rx
Rx = ⋅ x
∂x
∂RV x cte RV cte
Narjess S GHAIER - Fèdia DOUIRI - 29 - Co urs Mesures Electriques
Chapitre 5 : Mesure des reé sistances ISET de Nabeul

D’où :
R x =  x − 1 ⋅ R V + R V ⋅ x

ƒ L'incertitude relative sera :


R
Rx = V
+ x ⋅ x
Rx RV  x − 1 x
Avec x = n1 + n2
x n n
1 2
Comme les erreurs de lecture commises sur les deux mesures sont les mêmes,
on a : n1 = n2 , on obtient donc :
x n n2 n1
= 1 + n
or 2 =x
x n1 n2
n1
= ⋅x
n n
1+ 1

n1 n1
n
=  x + 1 1

D’où :
R x = RV + x  x + 1 ⋅ n1
Rx RV  x − 1 n1

Narjess SGHAIER - Fèdia DOUIRI - 30 - Cours Mesures Electriques

Vous aimerez peut-être aussi