Vous êtes sur la page 1sur 8

UMP, Faculté des sciences, Département de physique

Filière SMP S6, Année 2015–2016


Série 4 : Détection et mesure des rayonnements

Exercise 1 : Examen : SMP-S6 2014-2015 Session de rattrapage

La mesure du flux des neutrons thermiques (ayant une énergie cinétique de l’ordre de
0.025 eV) passe par une conversion des neutrons en rayonnement directement ionisants selon
la réaction :
A 1 A1 A2
Z X + 0 n −→ Z1 X1 + Z2 X2 + Q

1 Calculer les énergies cinétiques TX1 et TX2 des deux produits de la réaction en fonction
de l’énergie Q et les masses m1 et m2 des produits de la réaction.
2 Expliquer brièvement le principe de fonctionnement d’une chambre à fission, tracer un
schéma explicatif en indiquant la nature du noyau X utilisé dans ce type de détecteur.
On considère une chambre à fission remplie du gaz d’Argon dont laquelle les produits de la
réaction de conversion emportent l’énergie totale de 160 MeV, les plus fréquents d’entre eux
ont des nombres de masses égaux à 100 (fragment léger) et 150 (fragment lourd).
3 Calculer l’énergie cinétique T1 des fragments légers et T2 des fragments lourds.
Dans la suite on ne retiendra que la valeur moyenne des énergies cinétiques et on admet
que la perte d’énergie des fragments de fission, à travers du dépôt, peut varier de 0 à 70%.
4 Calculer les valeurs, minimale et maximale des impulsions de courant délivrées par la
chambre sachant que le temps de réponse est de 100 ns et les signaux ont la forme d’un
triangle rectangle.
Le détecteur est relié à une instrumentation à impulsion au moyen d’un câble d’impédance
caractéristique de 50 Ω et de longueur 250 m.
5 Calculer les amplitudes minimale et maximale des impulsions de tension lorsque le câble
de liaison induit une atténuation de 0.01
 dB/m.  L’atténuation d’un signal dans un câble
Ventrée
a pour expression Att(dB) = 20 log10 Vsortie .
On remplace la chambre de fission par un compteur à dépôt de bore rempli du gaz d’Argon
qui pour la détection des neutrons exploite la réaction de conversion suivante :
(
7 4
10 3 Li + 2α Q = 2.792 MeV (6%)
5B + 10 n −→ 7 ⋆ 4
3 Li + 2α Q = 2.310 MeV (94%)
6 Expliquer brièvement le principe de fonctionnement d’un compteur à dépôt de bore,
tracer un schéma explicatif.
7 Calculer l’énergie cinétique des produits de réaction en tenant compte d’une perte d’éner-
gie de 60% lors de la traversée de la couche de bore. On ne retiendra que la réaction
principale.
8 Déterminer le coefficient de multiplication du compteur permettant d’obtenir une am-
plitude moyenne comparable à celle obtenue avec la chambre de fission. sachant que le
temps de réponse du compteur est de 250 ns et les signaux ont la forme d’un triangle
rectangle.
Exercise 2 : Effet Cerenkov

1. Quelle est la valeur limite sur β pour avoir l’effet Cerenkov dans l’eau d’indice de réfrac-
tion n = 43 .
2. Donner l’expression de l’énergie cinétique d’une particule relativiste en fonction de sa
masse et de β.
3. Déduire le seuil Cerenkov dans l’eau pour les particules suivantes : Électron(me− c2 =
0.511 MeV), muon(mµ− c2 = 105.66 MeV), pion(mπ− c2 = 139.57 MeV), kaon(mK − c2 =
493.7 MeV).
4. En supposant n constant et sachant que les photons Cerenkov sont émis avec des lon-
gueurs d’onde comprises entre (λ ∈ [330; 600nm]), calculer la quantité de lumière par
cm ; émise par un muon.

Exercise 3 : Énergie déposée (kerma)


Considérant deux cuves contenant 5 et 25 cm3 d’eau, respectivement. Elles sont identiques
et homogènes. Ces deux cuves sont irradiées par des photons γ, déposant un (kerma) moyen
égal à k = 1 Gy dans la plus petite cuve.
1. Quelle est l’énergie déposée dans chaque volume d’eau ?
2. En négligeant l’atténuation des photons, quelle est l’énergie déposée dans la cuve la plus
grande ?

Exercise 4 : Dose absorbée


On irradie un tissu biologique par un rayonnement γ constitué de photons d’énergie 500 keV.
Le facteur de qualité de ce rayonnement est égal à 1. La dose d’irradiation reçue par le tissu
biologique est égale à 10 S I.
1. Quelle est l’unité SI de la dose ?
2. Quelle est l’autre unité fréquemment utilisée et sa relation avec l’unité précédente ?
3. Quelle est l’énergie absorbée par 1 g de ce tissu ?

Exercise 5 : Dose absorbée


Un organe de 1.2 kg est irradié pendant 10 minutes. Chaque seconde, il reçoit 103 photons
d’énergie E = 1 MeV. Seule la moitié des photons incidents sont absorbés.
Calculer la dose D absorbée par l’organe irradié.
Exercise 6 : Débit de dose
A un mètre d’une source ponctuelle de photons monochromatiques, on mesure un débit de
dose de 4,5 Grays par minute. Combien vaut la dose reçue par un organisme situé à 2 mètres
et exposé pendant 20 minutes ? On néglige l’atténuation dans l’air.
Exercise 7 : Débit de dose

Le débit de dose absorbée dans l’air en un point situé à 2 m d’une source ponctuelle de
césium 137 Cs est égal à 0.75 Gy/s.
1. Évaluer le débit de dose à 3 m et 0.5 m de cette source.
2. Calculer à quelle distance de cette source le débit de dose est égal à 0.5 Gy/s.
3. Calculer l’épaisseur du plomb (µP b = 1.136cm−1) à mettre après la source pour réduire
la dose à 50% puis à 90%.
Answer of exercise 1
1. Nous avons une réaction nucléaire à deux corps dans l’état finale :
A
ZX + 10 n −→ A A2
Z1 X1 + Z2 X2
1

Les neutrons sont de type thermique de très faible énergie cinétique (traitement classique). La conser-
vation de l’énergie et de la quantité de mouvement s’écrivent :

MX .c2 + Mn .c2 MX1 .c2 + MX2 .c2 + TX1 + TX2



=
P~X1 + P~X2 =0
2
P
Or avec un traitement classique de l’interaction nous avons T = 2M et comme l’énergie de la réaction
2 2 2 2
est donné par : Q = MX .c + Mn .c − MX1 .c − MX2 .c = TX1 + TX2 Ce qui permet d’écrire :
(
Q = TX1 + TX2
TX1 TX2
MX = MX
2 1

MX2 MX1
Ce qui donne alors : TX1 = MX2 +MX1 .Q et TX2 = MX2 +MX1 .Q.
2. Une chambre à fission est un détecteur remplit de gaz dont les parois internes sont recouvertes d’une fine
couche d’Uranium enrichi en 235 U. Les neutrons sont convertis en rayonnement ionisant par interaction
de fission sur les noyaux de l’Uranium. Les produits de fission sont mesurés par ionisation du gaz de
remplissage.

3. Les fragments de fission légers vont acquérir l’énergie :

MX2 150
T1 = .Q = .160 = 96 MeV
MX2 + MX1 150 + 100

De même, les fragments de fission lourds vont acquérir l’énergie :

MX1 100
T2 = .Q = .160 = 64 MeV
MX2 + MX1 150 + 100

A. RRHIOUA, Département de physique, Fso, Détection et mesure des rayonnements, SMP S6


Ce qui fait que l’énergie moyenne des produits de fission est :

T1 + T2 Q
Tmoy = = = 80 MeV
2 2

4. Le nombre de pair ion-électrons crées :


(a) Pour une perte d’énergie de 70% dans la couche d’uranium :

Tmoy .30% 80.106.0.30


n= = = 8 × 105 ⇛ Qmax = n.e = 4.266 × 10−13 C
30eV 30

(b) Pour une perte d’énergie de 0% dans la couche d’uranium :

Tmoy 80 × 106
n= = = 2.66 × 106 ⇛ Qmin = n.e = 1.28 × 10−13 C
30eV 30

Si on admet
R que l’impulsion physique a la forme d’un triangle rectangle :
⇛ Q = i(t)dt, donc l’air de la surface définie par le triangle rectangle. Les
impulsions de courant sont comprise entre :


 Imax = 2. Qmax 2. 4.266 × 10 C
−13
= 8.53 µA

τ 100.10−13
−9

 Imin = 2. Qmin 2. 1.28 × 10 C



= 2.56 µA
τ .10−9

5. Les impulsions de tensions à l’entrée du câble seront comprise entre :

Vmax = R.I = 50Ω ∗ 8.53µA = 426.6µV (1)

et
Vmin = R.I = 50Ω ∗ 2.56µA = 128µV (2)
 
Ventrée
L’atténuation en tension peut s’exprimer en dB : Att(dB) = 20 log10 Vsortie Le long du câble nous
avons l’atténuation suivant : Att(dB) = 250 ∗ 0.01 = 2.5 dB
Att(dB)
On déduit que VVentrée
sortie
= 10 20 = 1.333 Alors à la sortie du câble (à l’entrée de l’amplificateur) la
tension est comprise entre :

426.6µV
Vsmax = = 320.03µV
1.333

A. RRHIOUA, Département de physique, Fso, Détection et mesure des rayonnements, SMP S6


et
128µV
Vsmin = = 96.024µV
1.333

6. Comme dans le cas d’une chambre à fission les détecteurs à dépôt de bore sont remplis de gaz et les
parois internes sont recouverts d’une couche fine (0.2 mg cm−2 ) enrichie du bore 10 B.

7. Dans un compteur à dépôt de bore nous avons la réaction nucléaire principale suivante :

10
5B + 10 n −→ 73 Li⋆ + 42 He + 2.310 MeV (3)

7
Comme au paravent on peut calculer l’énergie de la particule alpha par : Tα = 4+7 Q = 1.47 MeV qui
devient après 60% de perte dans la traversée du Bore : Tα = 0.588 MeV. De même pour les noyaux
4
de Lithium : TLi = 4+7 Q = 0.84 MeV qui devient après 60% de perte dans la traversée du Bore :
0.336 MeV.
8. Le nombre de pair ion-électrons crées :
0.588×106
a Pour les particules alpha : nα = 30 = 1.96 × 104
6
b Pour les noyaux du Lithium : nLi = 0.336×10
30 = 1.12 × 104
Ainsi la quantité de charge créée est :
c Pour les particules alpha : qα = M × nα × e = M × 3.136 × 10−15 C
d Pour les noyaux du Lithium : qLi = M × nLi × e = M × 1.792 × 10−15
M étant le coefficient de multiplication du compteur.
Si on admet que l’impulsion physique a la forme d’un triangle rectangle :

Q M ∗ 1.792 × 10−15 C

 ILi = 2. Li = 2.
 = M ∗ 0.014336 µA
τ 250.10−9s−15
 Iα = 2. Q α M ∗ 3.136 × 10 C
= 2. = M ∗ 0.025088 µA

τ 250 × 10−9

Alors en moyenne nous avons le courant suivant : Im = 0.5 ∗ (Iα + ILi ) = M ∗ 0.019712µA Or le
courant moyen obtenu par la chambre à fission est de :

Im = 0.5 ∗ (Imax + Imin ) = 5.546µA


A. RRHIOUA, Département de physique, Fso, Détection et mesure des rayonnements, SMP S6
On déduit la valeur du coefficient de multiplication du compteur nécessaire pour obtenir des impulsions
dont l’amplitude est comparable à ceux obtenue avec la chambre à fission de l’exercice
5.546
M= = 281, 7
0.019712

Answer of exercise 2
1. Une particule chargée de vitesse v, émet de la lumière Cerenkov dans un milieu d’indice de réfraction n
si :
c v 1
v> ⇒ β = > ⇒ β > 0.75
n c n

2. On a :

1
E = T + M0 .c2 = M.c2 = γM0 .C 2 ⇒ T = (γ − 1)M0 .c2 = ( p − 1)M0 .c2
1 − β2

3.
 2 s  2
1 1 p 1
β > ⇒ β2 > ⇒ 1 − β2 < 1 − ⇒
n n n

M0 .c2
 
1 1 n
p −1> q  −1⇒T > √ − 1 M0 .c2 ⇒ T > 0.511 ∗ M0 .c2 ≃
1−β 2 1 2 n2 − 1 2
1− n

Te− > 0.261 MeV; Tµ− > 54 MeV; ...


4. Le nombre de photons Cerenkov Nγ émis par unité de longueur dx et par unité de longueur d’onde dλ
est donné par la formule de Frank et Tamm :

d2 Nγ sin2 (θmax )
= 2παZ 2
dxdλ λ2
1
, Ze la charge de la particule, θmax = arccos n1 et λ la longueur d’onde de la radiation.

Avec α ≃ 137
Donc :
Z λmax λ
−1 max

dNγ 2 2 dλ 2 2
= 2παZ sin (θmax ) 2
= 2παZ sin (θmax )
dx λmin λ λ λmin

Le nombre de photons émit par un muon est :


 
1 2 2 −1 −1
2π ∗ ∗ 1 ∗ 0.66 ∗ − = 272 photons/cm
137 600 330

Answer of exercise 3
Les deux cuves contiennent les volumes d’eau, V1 = 5cm3 et V2 = 25 cm3 respectivement.
∆E Ed
1 Le (kerma) est donné par k = = .
∆m ρV
Ed
k= ⇒ Ed = k ∗ ρ ∗ V
ρV
L’énergie déposée dans la petite cuve est :
Ed1 = k1 ∗ ρ ∗ V1 = 1 J Kg−1 ∗ 1 Kg dm−3 ∗ 5.10−3 dm3 = 5.10−3 J
A. RRHIOUA, Département de physique, Fso, Détection et mesure des rayonnements, SMP S6
2 Les deux cuves ont reçu le même kerma car elle sont homogènes et identiques d’une part, d’autre part
elles sont irradiées par les même photons. Ainsi l’énergie déposée dans la cuve la plus grande est :

Ed2 Ed2 Ed1


k2 = k1 = = = ⇒ Ed2 = 5Ed1 = 25.10−3 J
ρV2 5.ρV1 ρV1

Answer of exercise 4

1. L’unité SI de la dose est le Gray ( Gy). 1 Gy = 1 J/Kg. Une autre unité (ancienne) est le rad :
1 Gy = 100rad.
2. La dose absorbée est définie comme étant l’énergie absorbée (J) par unité de masse (Kg). Donc si
D = 10 Gy alors un (Kg) de ce tissu a absorbé une énergie de E = 10 J. Ainsi l’énergie absorbée par
E
un gramme du même tissu est 1000 = 0.01 J.

Answer of exercise 5
Le débit de dose est donné par :

∆Da 50% ∗ Nγ ∗ Eγ 50% ∗ Nγ ∗ Eγ


Ḋ = = ⇒ Da = ∆t ∗ = 40 nGy
∆t m m

Answer of exercise 6
Dans le cas où la source peut être considérée comme ponctuelle, le débit de dose absorbée obéit à la loi de
l’inverse du carré de la distance :
Ḋ1 d2 d2
= 22 ⇒ Ḋ2 = Ḋ1 21
Ḋ2 d1 d2
et la dose absorbée pendant 20ms est :

d21
D2 = Ḋ2 ∗ t = Ḋ1 ∗ t = 22.5 Gy
d22

Answer of exercise 7

1. Dans le cas où la source peut être considérée comme ponctuelle, le débit de dose absorbée obéit à la
loi de l’inverse du carré de la distance :

Ḋ0 d2 d2
= x2 ⇒ Ḋx = Ḋ0 x2
D˙x d0 d0

La débit de la dose absorbée D1 à d1 = 3m est :

d20 2
˙ 2 = 0.33 Gy
D1 = Ḋ0 = 0.75
d21 32

La débit de la dose absorbée D2 à d2 = 0.5m est :

d20 2
˙ 2 = 12 Gy
D2 = Ḋ0 2 = 0.75
d2 0.52

A. RRHIOUA, Département de physique, Fso, Détection et mesure des rayonnements, SMP S6


2.
Ḋ0 d2 d2 Ḋ0
= x2 ⇒ Ḋx = Ḋ0 x2 ⇒ d2x = d20 ∗
˙
Dx d 0 d 0 D˙x

0.75 √
d2x = 22 ∗ ⇒ dx = 6 = 2.45 m
0.5
3. La loi d’atténuation est donnée par :

 
−µP b .x Ḋ0
Ḋ = Ḋ0 e ⇒ ln = µP b .x

 
1 Ḋ0
⇒x= ∗ ln
µP b Ḋ

˙ ln(2) ˙ ln(10)
D(50%) = = 0.61 cm et D(90%) = = 2 cm
1.136 1.136

A. RRHIOUA, Département de physique, Fso, Détection et mesure des rayonnements, SMP S6