Vous êtes sur la page 1sur 42

DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

75E ANNÉE– NO 23037


2,80 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR ―
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

L’ÉPOQUE – SUPPLÉMENT LES MILLENNIALS N’EXISTENT PAS – LA GUERRE DES POUBELLES AURA-T-ELLE LIEU ?

Sur les routes du grand débat Huawei, au cœur de la


rivalité Chine - Etats-Unis
▶ Sept jours, sept communes, ▶ De parcs des expositions en ▶ L’exécutif, qui mise sur l’ascension fulgurante nieur de l’armée chinoise de
sept débats… Suivant un axe salles des fêtes, des Français le grand débat pour relancer d’Huawei place ce nouveau porter atteinte à la sécurité des
géant chinois des télécommu- Etats-Unis et a lancé une vaste
Pau-Tours, « Le Monde » se saisissent du micro pour se le quinquennat, aura, une fois nications au cœur de la lutte offensive diplomatique pour
a assisté aux réunions raconter, exprimer leur colère, le diagnostic établi, la lourde pour la domination commer- convaincre ses alliés de fermer
organisées dans des villages confier leurs espoirs. Comme tâche de répondre au malaise ciale et technologique que se li- leur marché à Huawei.
vrent la Chine et les Etats-Unis. GÉOPOLITIQUE – PAGES 14-15
ou dans des métropoles une thérapie collective PAG E S 10 À 1 2 Huawei est un acteur majeur
de la 5G, la nouvelle génération
de réseaux mobiles, qui pro-
met de révolutionner les usa-
ges d’Internet. Ces infrastruc-
1 ÉDITORIAL
tures peuvent servir des objec-
tifs politiques en favorisant
UN DÉFI
l’espionnage et le sabotage. Do- POUR L’EUROPE
nald Trump accuse ainsi le
groupe fondé par un ex-ingé- PAG E 2 6

Missiles Crise sociale


Washington Le regard des
acte son retrait très riches sur
du traité FNI les gilets jaunes
Accusant la Russie d’en Ils sont entrepreneur,
violer les termes, les gestionnaire de fonds
Etats-Unis cessent de d’investissement, impor-
respecter, dès samedi, tant propriétaire immo-
le traité sur les missiles bilier, ont entre 45 ans
à portée intermédiaire et 80 ans. Ils ont accepté
signé, en 1987, par de s’exprimer sous le
Reagan et Gorbatchev couvert de l’anonymat
PAG E 4 PAG E 8

Parti socialiste Témoignage


Olivier Faure : La vie en vase clos
« La gauche doit à l’université
se réunir sur américaine
un projet » de Kaboul
PAG E 9 DÉBATS – PAG E S 24 -2 5

A Fouras (Charente-Maritime), à la Maison des associations, le 27 janvier ; à Carbon-Blanc (Gironde), devant le centre culturel,
le 26 janvier ; à Saujon (Charente-Maritime), dans la salle des fêtes, le 30 janvier. SANDRA MEHL POUR « LE MONDE »

Reportage Au Honduras, Bonnes feuilles


l’exode pour seul horizon La mondialisation
pour le meilleur
L es « caravanes » de mi-
grants, ces groupes de plu-
sieurs milliers de person-
nes qui fuient le Honduras, tra-
versent le Guatemala et le
Dans le même temps, la popula-
tion craint la police et l’armée,
qui agissent de concert dans un
maintien de l’ordre violent.
Sur la route, pour éviter les vols,
et pour le pire
Mexique, pour tenter de rallier les
Etats-Unis, ont rendu visible et
les viols, les assassinats et les en-
lèvements contre rançon, ces mi-
Culture « Inégalités mondiales.
Le destin des classes
médiatique un phénomène qui
existait jusque-là dans une rela-
grants renoncent de plus en plus
à partir de façon isolée. Des mè- Dans moyennes, les ultra riches
et l’égalité des chances »,
tive indifférence.
Hommes, femmes, enfants
res, inquiètes de rester sans nou-
velles de leurs enfants partis, ont les coulisses le livre-référence sur la ré-
partition des richesses de
du Pass culture
cherchent à échapper à la vio- créé les premières caravanes.
lence et à la répression politique Cet afflux spectaculaire de po- l’Américain Branko Mila-
qui sévissent dans cet Etat d’Amé- pulation a renforcé Donald novic, est enfin traduit en
rique centrale. Au Honduras, cha- Trump dans sa conviction de français. L’ex-économiste
que personne peut détenir trois construire un mur à la frontière La nouvelle application à la Banque mondiale y
armes, et il n’est pas rare qu’on rè- mexicaine afin d’empêcher ces qui subventionne analyse les conséquences
gle les différends en recourant arrivées massives, alors que
aux services d’un tueur à gages, 90 % des demandes d’asile sont
la demande culturelle politiques de la distribu-
tandis que 95 % des crimes ne rejetées. suscite des débats tion inégale des revenus AU CINÉMA LE 6 FÉVRIER
font l’objet d’aucune enquête. PAG E S 2- 3 PAGE S 18 - 19 CAHIER ÉCO – PAG E S 6-7
Algérie 220 DA, Allemagne 3,50 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,50 €, Belgique 3,00 €, Cameroun 2 300 F CFA, Canada 5,50 $ Can, Chypre 3,20 €, Côte d'Ivoire 2 300 F CFA, Danemark 35 KRD, Espagne 3,30 €, Gabon 2 300 F CFA, Grande-Bretagne 2,90 £, Grèce 3,40 €, Guadeloupe-Martinique 3,20 €, Guyane 3,40 €,
Hongrie 1 190 HUF, Irlande 3,30 €, Italie 3,30 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 3,00 €, Malte 3,20 €, Maroc 20 DH, Pays-Bas 3,50 €, Portugal cont. 3,30 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 300 F CFA, Suisse 4,20 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,80 DT, Afrique CFA autres 2 300 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

C R I S E M I G R AT O I R E

A San Pedro Sula


(Honduras),
le 22 janvier. Dina
Emerita Sanchez,
46 ans, attend comme
d’autres (à droite)
le bus pour rejoindre
le Guatemala, puis
le Mexique, et enfin
les Etats-Unis.
PHOTOS :
JEOFFREY GUILLEMARD/HAYTHAM
POUR « LE MONDE »

produits destinés à être exportés. Jour-


REPORTAGE « QUAND LES EMPLOYEURS nées interminables, humiliations, condi-
san pedro sula (honduras) -
envoyée spéciale APPRENNENT QUE JE VIENS tions de travail éreintantes sont leur lot

L
quotidien. A 20 ans, elles sont si usées
e jean est savamment dé- D’UN QUARTIER DOMINÉ PAR LES qu’on les remplace.
chiré au genou et recousu Deux facteurs expliquent l’effondre-
avec de petites perles. Le pull GANGS, ILS NE M’EMBAUCHENT ment économique : d’abord, l’ouragan
est assorti aux bottines bor-
deaux, flambant neuves.
PAS. AUX ÉTATS-UNIS, MÊME SANS Mitch qui, en 1998, a tué 6 000 person-
nes et provoqué au moins 4 milliards de
« Avec ça, je vais marcher DIPLÔME, ON TROUVE DU TRAVAIL » dollars de pertes. Ensuite, le coup d’Etat

Au Honduras,
loin », rêve Fabiola Alejandra. Assise par de 2009 contre le président de gauche
terre en face d’elle, une femme sourit : EDUARDO LOPEZ Manuel Zelaya, « autrement plus dévasta-
« Tu vas surtout te les faire voler… » migrant de 21 ans teur que l’ouragan », selon M. Fuentes. Un
Les visages sont fatigués sous les coup d’Etat justifié par la tentative sup-
néons blafards de la gare routière de San posée de M. Zelaya de modifier la Consti-
Pedro Sula, la deuxième ville du pays, à duriens sont partis vers le nord », assure le tution pour pouvoir se représenter aux

l’exode pour
270 km au nord de la capitale, Teguci- journaliste et défenseur des droits des élections. Le putsch n’est pas clairement
galpa. Fabiola Alejandra, 24 ans, n’a pas migrants Bartolo Fuentes. condamné par les Etats-Unis, qui voient
l’air de comprendre ce qu’elle fait là. Elle Au départ, ils fuyaient seuls, débour- dans l’ancien président, qui s’est rappro-
dit qu’elle a quitté son village avec une sant des sommes folles (jusqu’à ché du Venezuela, un Chavez potentiel.
amie, pour traverser le Guatemala, le 15 000 dollars, soit 13 000 euros) pour un Le pays plonge dans le chaos. Le nou-
Mexique et atteindre les Etats-Unis. Al- « coyote », un passeur, en affrontant veau président du Congrès, José Orlando

seul horizon
longée par terre, son amie dort à poings tous les dangers : vols, accidents, enlève- Hernandez (appelé par ses initiales,
fermés. Les images de la dernière « cara- ments contre rançon, tortures, viols, « JOH »), fait destituer quatre juges de la
vane » de migrants, partie le 15 janvier traite, assassinats… C’est à l’occasion Cour suprême opposés à des projets de
de cette même gare routière, et à qui le d’un « chemin de croix des migrants », privatisations de terres. JOH est élu prési-
Mexique a ouvert ses portes, l’ont con- en mars 2018, qu’ils prennent cons- dent en novembre 2013, lors d’un scrutin
vaincue de remplir un petit sac à dos et cience des avantages qu’il y a à voyager entaché de fraudes. Un an plus tard, des
Les caravanes de migrants en route de prendre le même chemin. Elle dit
que, là-bas, elle aura une meilleure vie,
en groupe.
Le 12 octobre 2018, un premier groupe
manifestations monstres réclament sa
démission après la révélation que des
pour les Etats-Unis fuient la misère, forcément. Qu’elle pourra envoyer de
l’argent à sa fille de 4 ans, gravement
organisé de 3 000 migrants part alors à
pied de San Pedro Sula, un temps connue
millions de dollars du système de sécu-
rité sociale ont été détournés au profit du
la violence et la répression politique handicapée de naissance, et à son fils de
7 mois, laissés aux soins de sa mère.
comme la ville la plus dangereuse du
monde. Une semaine plus tard, un nou-
parti au pouvoir, le Parti national (PN), et
de sa campagne électorale.
de l’Etat d’Amérique centrale A côté d’elle, Eduardo Lopez, un garçon
de 21 ans, est plus déterminé. « Je viens
veau départ est lancé. Le président des
Etats-Unis, Donald Trump, vocifère, en- CARTELS DE LA DROGUE
d’un quartier dominé par les maras », ces voie l’armée à la frontière, réclame la En avril 2015, la situation s’emballe : la
gangs qui sèment la terreur depuis que construction d’un mur. Il accuse les dé- Cour suprême supprime les articles de la
les Etats-Unis ont massivement renvoyé mocrates d’être derrière l’organisation Constitution interdisant la réélection du
ÉTATS-UNIS dans leur pays d’origine des délinquants des caravanes. Les autorités hondurien- président – ce qui était précisément l’ex-
arrêtés sur leur territoire. « Quand les nes désignent Bartolo Fuentes, qui a cuse donnée au putsch contre Zelaya six
employeurs apprennent d’où je viens, ils aussi été député de l’opposition. L’accusa- ans plus tôt. Pour l’opposition, c’est une
ne m’embauchent pas. Aux Etats-Unis, tion le fait rire. « Les caravanes se sont or- nouvelle forme de coup d’Etat, dans la
même sans diplôme, on trouve du tra- ganisées sur les réseaux sociaux, réplique- plus complète indifférence. En novem-
Golfe du Mexique
HONDURAS vail. » Et ça, il en est sûr. Il semble ignorer t-il. J’ai simplement demandé à faire partie bre 2017, « JOH » est réélu après des élec-
Mexico le rejet par les Etats-Unis de 90 % des de- des groupes WhatsApp pour étudier le tions à nouveau entachées d’accusations
mandes d’asile et les 800 000 dossiers phénomène. Les Honduriens ont assez de de fraude. Les manifestations repren-
en attente. Et les milliers de migrants raisons pour vouloir quitter le pays. » nent. Ainsi que la répression, sanglante.
MEXIQUE San Pedro Sula qui se font arrêter, ou disparaissent, ou Une trentaine de personnes sont tuées.
meurent sur la route migratoire. LE SOUS-EMPLOI ATTEINT 44 % La communauté internationale, pour-
El Progreso Les « caravanes » de migrants, ces grou- Officiellement, le chômage ne touche que tant, reconnaît le président.
GUATEMALA pes de plusieurs milliers de personnes 6,7 % de la population. Mais le sous-em- Aujourd’hui encore, les persécutions
Ciudad Tecun Uman HONDURAS qui se sont mis à marcher ensemble sur ploi atteint 44 %, soit 1,5 million de per- politiques continuent. Le frère de Pedro
Guatemala SALVADOR Tegucigalpa la route entre l’Amérique centrale et les sonnes, dans un pays de 8,5 millions d’ha- A. (qui a demandé à rester anonyme) n’a
Etats-Unis fin 2018, ont rendu visible et bitants. Les salaires sont si bas qu’ils ne pas eu d’autre choix que de fuir le pays
NICARAGUA médiatique un phénomène, qui, en réa- peuvent couvrir les besoins d’une famille. avec la caravane d’octobre 2018, accom-
Océan Pacifique
lité, existe depuis des années dans l’indif- De nombreuses jeunes filles travaillent pagné par 25 autres opposants. Membre
férence. « En 2017, il n’y avait pas de cara- dans des maquilas, usines bénéficiant dirigeant du Parti libre de Manuel Zelaya
500 km
vanes, et pourtant quelque 80 000 Hon- d’exonérations fiscales et fabriquant des dans la ville de Choloma, à 25 km au nord
international | 3
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

La douloureuse
recherche des
migrants disparus
Des mères sans nouvelles de leurs enfants
partis ont créé les premières caravanes

el progreso (honduras) -
Un membre de l’Union nationale des familles de migrants disparus envoyée spéciale « ON NOUS TRAITE DE
accompagne à l’aéroport d’El Progreso la famille d’Ingrid, qui s’apprête VIEILLES FOLLES, MAIS
à recevoir la dépouille de cette dernière, le 23 janvier.

M usique et ballons jau-


nes donnent au hall de
l’aéroport de San
Pedro Sula un air de fête. Mercredi
23 janvier, une famille est venue
PERSONNE NE NOUS
ARRÊTERA »
EDITA MALDONADO
accueillir en grande pompe un membre du Comité des familles
proche arrivé par le vol de la com- de migrants disparus
pagnie américaine United Airli-
nes en provenance des Etats-Unis.
Un peu en retrait, une autre fa- huit ans sans nouvelles. Une
mille attend, dans un silence pe- bouffée d’espoir pour les autres.
sant. Père, enfants, nièces, gen- Rosa n’avait pas 20 ans quand
dres regardent qui ses chaussu- elle a quitté la maison familiale
res, qui le plafond. On parle à voix du quartier pauvre de Dionicio-
basse. Tout frêle dans sa chemise Avila, à la sortie d’El Progreso −
Aux funérailles à carreaux et son pantalon trop des rues cahoteuses aux mai-
d’Ingrid, large, Don Marcos Lara attend le sons de guingois et aux toits en
à El Progreso, retour de sa fille Ingrid, par le tôle ondulée. Disparue après
le 23 janvier. même vol de United Airlines. avoir atteint le Chiapas, au Mexi-
Le corps de la Mais elle, c’est dans un cercueil que, vendue dans un bordel,
jeune femme a qu’elle lui revient. Rosa n’a donné signe de vie que
été retrouvé dans Plusieurs membres du Comité cinq ans plus tard… pour mourir
un charnier côté des familles de migrants disparus quatre ans après. « Mais au
américain, d’El Progreso (Cofamipro) l’ac- moins, je l’ai retrouvée », se con-
à la frontière compagnent. Cette association ef- sole Edita Maldonado, sa mère,
entre Mexique et fectue depuis 1999 un intense tra- 71 ans aujourd’hui, et un des pi-
Etats-Unis, après vail d’aide psychosociale auprès liers de Cofamipro.
avoir disparu de centaines de familles de cette Elle montre les photos jaunies
pendant cinq ans. ville située à 40 km au sud-est de dans des cadres écaillés, posés sur
San Pedro Sula. « Nous sommes une table où des fleurs en plasti-
sincères avec eux lorsqu’ils nous que peinent à égayer la pièce.
demandent de l’aide, explique Doña Edita, « couturière, sage-
Glenda Montoya, la coordina- femme, guérisseuse » et mère de
trice. Nous leur rappelons que leur neuf enfants, a été de toutes les
proche peut avoir disparu parce actions de Cofamipro, à commen-
de San Pedro Sula, il a activement parti- monde pour les défenseurs de l’environ- les gens ont eu peur, mais la prochaine qu’il est en prison au Mexique ou cer par les « caravanes » de mères
cipé aux manifestations de fin 2017 et dé- nement et des droits humains : entre fois, nous serons plus nombreux », veut aux Etats-Unis. Ou encore parce de disparus, organisées vers le
but 2018, qui ont fait 12 morts à Choloma. 2010 et 2016, 123 sont assassinés. « Alors croire le député Ronald Pineda. qu’il est mort. » Mexique sur la trace de leurs en-
Le harcèlement et les menaces ont les dangers de la route migratoire… », iro- A San Pedro Sula, le soleil s’est couché fants. La première, en
alors commencé. « Des policiers rôdaient nisent les candidats au départ. derrière le Merendon. Un couvre-feu qui Charniers juillet 2000, s’est faite vers Tegu-
autour de la maison, nous prenaient en Sur le flanc du Merendon, la montagne ne dit pas son nom a vidé les rues. Dans Comme des milliers de Hondu- cigalpa, pour alerter les autorités
photo, ils sont même entrés chez nous qui domine San Pedro Sula, un énorme la gare routière, des dizaines de person- riens avant elle, Ingrid a tenté honduriennes : « Nous avons de-
avec cagoules et armes de guerre, on rece- panneau « Coca-Cola » se détache (à la nes installent leurs couvertures par terre. d’émigrer aux Etats-Unis. Et a dis- mandé la création d’un comité de
vait des appels anonymes jour et nuit, et, manière de l’« Hollywood » de Los Ange- La police militaire patrouille, armes de paru sur la route migratoire, lais- recherche ; on nous a répondu qu’il
aujourd’hui encore, ils savent où j’habite, les), témoin de la puissance des multina- guerre au poing. Les caravanes se sont sant sa famille sans nouvelles n’y avait pas de budget. Alors, on a
où je travaille », raconte Pedro, qui craint tionales. Depuis le coup d’Etat, l’écono- encore transformées. Les migrants ne pendant cinq ans. Et puis, il y a un décidé de le faire nous-mêmes. »
pour sa vie et sa famille, envisageant lui mie s’est en effet en partie reposée sur la partent plus à pied, mais en bus. Tous les an, le pire est arrivé : on a retrouvé
aussi de partir. Son frère a pu atteindre le concession d’énormes territoires à des soirs, ils sont 200 ou 300. Bientôt, quand son corps dans un champ côté « Immigrer n’est pas un délit »
Mexique, où il a commencé les démar- entreprises privées. le bus arrivera, ils se lèveront précipitam- américain. La deuxième caravane, six mois
ches pour obtenir ses papiers. ment pour ne pas perdre leur place. Quel- Comment est-elle morte ? plus tard, composée par 42 mères
Dans ce chaos, les cartels de la drogue « MODÈLE EXTRACTIVISTE » ques-uns atteindront la frontière améri- Quand ? Pourquoi ? La seule ré- très en colère, prend la direction
se renforcent. Le propre frère du prési- L’Etat a tout misé sur l’énergie hydrauli- caine, d’autres resteront au Mexique. ponse des autorités américaines de Tecun Uman, au Guatemala, à
dent, Tony Hernandez, est en prison aux que, l’extraction minière et la monocul- Beaucoup reviendront dépités ou dépor- a été le renvoi de ses restes, identi- la frontière avec le Mexique…
Etats-Unis depuis novembre 2018, accusé ture de palmier à huile, sans tenir tés. D’autres, enfin, dans un cercueil. p fiés par l’équipe argentine d’an- Douze autres caravanes de ce type
d’être un narcotrafiquant. Les maras rac- compte des populations locales dépla- angeline montoya thropologie légiste (EAAF), une seront organisées au fil des ans.
kettent les commerçants. « Ceux qui ne cées de force, et en faisant fi du droit des organisation qui analyse les corps Les mères aux longs cheveux
payent pas, ils sont morts », résume Ana peuples indigènes à se prononcer sur le retrouvés dans des charniers. Une gris et aux visages usés par le so-
(qui ne veut pas donner son nom de fa- sort de leurs terres. Pour Joaquin Mejia, convention a été signée en 2013 leil ratissent bars, hôpitaux, cime-
mille). Elle a abandonné la compagnie de
taxi pour laquelle elle travaillait pour se
avocat et chercheur de l’Equipe de ré-
flexion, de recherche et de communica-
LE CONTEXTE entre Cofamipro, l’EAAF et le Par-
quet général du Mexique dans le
tières. Les découvertes de char-
niers de victimes des cartels au
mettre à son compte comme chauffeuse tion de la ville d’El Progreso, à 40 km au but de créer une banque de don- Mexique sont dans toutes les tê-
privée, dans une voiture poussiéreuse sud-est de San Pedro Sula, « le modèle ex- nées génétiques des familles et tes. Elles entrent en contact avec
qui grince de partout. « Tous les jours, on
retrouve des cadavres. Au moins mainte-
tractiviste » est à l’origine de nombreux
maux du pays. Le pouvoir reste aux
INÉGALITÉS comparer les ADN en cas de dé-
couverte d’un corps au Mexique
les Sabuesas Guerreras, les
« chiennes de chasse guerrières »,
nant, je suis tranquille », dit-elle. Dans un mains de quelques riches familles impli- Le Honduras est le pays latino-améri- ou aux Etats-Unis. leur équivalent mexicain. Cel-
pays où une personne peut détenir trois quées dans des scandales de corruption. cain avec le plus d’enfants pauvres. A l’aéroport, la famille Lara re- les-là n’hésitent pas à creuser la
armes, on règle souvent les différends Les maquilas et les entreprises étrangè- Un million ne vont pas à l’école. Selon çoit finalement le cercueil en mé- terre avec des pelles à la recherche
avec un tueur à gages. Près de 95 % des res sont exonérées d’impôts. un rapport de la Banque mondiale, de tal gris emballé dans un carton de fosses communes, malgré les
crimes ne font l’objet d’aucune enquête. Ce ne sont pourtant ni les maquilas, ni 2018, il s’agit du troisième pays le plus blanc à l’écart du joyeux brou- menaces des narcos. « On nous
La population, pourtant, craint surtout le café, ni l’industrie minière, ni les pal- inégalitaire au monde, après l’Afrique du haha du hall des arrivées, dehors, traite de vieilles folles, mais per-
la police et l’armée, qui agissent de con- miers à huile qui rapportent le plus au Sud et Haïti. Entre 2016 et 2018, le taux sous un soleil de plomb. La scène sonne ne nous arrêtera », assure
cert dans le maintien de l’ordre. Un rap- pays, mais les envois d’argent de Hondu- de pauvreté est passé de 65 % à 68 %. est calme. Les Lara y ont été pré- Doña Edita. Avec une équipe de
port de la Commission interaméricaine riens immigrés aux Etats-Unis, au nom- parés pendant de longs mois par seulement huit femmes et l’aide
des droits humains de 2015 souligne
« l’engagement d’agents militaires dans
bre d’un million : tous les ans, les trans-
ferts représentent quelque 4,5 milliards « RÉPUBLIQUE BANANIÈRE » l’association, lors d’ateliers collec-
tifs ou de visites à domicile des
d’une poignée d’ONG, Cofamipro
a retrouvé quelque 300 migrants
des assassinats, des exécutions, des enlè- de dollars d’entrées. « Cela arrange le gou- C’est au Honduras que le terme « répu- psychologues. Ça ne se passe pas en vie, et 70 décédés.
vements et des détentions arbitraires con- vernement que les migrants continuent blique bananière » a pris tout son sens. toujours aussi sereinement. La veillée du corps d’Ingrid a
tre des civils ». La militarisation du pays, de partir, car les transferts sont nécessai- Les entreprises américaines de culture lieu chez Don Marcos, une bico-
notamment grâce à l’envoi d’armes par res à la bonne marche du pays, analyse de la banane, et en particulier la United « Recensement national » que au milieu des bananiers, à la-
Washington, s’accélère. Le Honduras de- Joaquin Mejia. Mais il ne faut pas que ça Fruit (devenue Chiquita Brands Interna- Le secrétariat des affaires étrangè- quelle on accède par un labyrin-
vient le pays le plus dangereux au se voie. En cela, les caravanes chaque fois tional), ont fait la loi dans le pays dès le res du Honduras recense 440 dis- the de rues en terre sans lumières.
plus massives ont rendu visibles les échecs début du XXe siècle, allant jusqu’à soute- paritions sur la route migratoire Le café chauffe sur la cuisinière à
de la politique gouvernementale. » nir un coup d’Etat en 1954, après la na- entre 2011 et 2018. Depuis 1999, bois, les épis de maïs cuisent. Le
L’opposition politique, elle, est trop tionalisation de 80 000 hectares qui ap- Cofamipro en a enregistré 600 cercueil repose dehors, illuminé
« LES CARAVANES CHAQUE FOIS fragmentée pour pouvoir constituer une partenaient à la compagnie. « Les Etats- uniquement dans la région Nord- par deux petites bougies. Don
PLUS MASSIVES ONT RENDU menace sérieuse. Dimanche 27 janvier, à
l’occasion du premier anniversaire du
Unis ont toujours été vus comme les
pères du pays », explique le prêtre jé-
Ouest. « Il est urgent d’avoir un re-
censement national de disparus,
Marcos s’assoit, se frotte les yeux.
A présent qu’il a récupéré le corps
VISIBLES LES ÉCHECS deuxième mandat controversé du prési- suite Ismael Moreno, directeur d’une qui pourraient être plus de 8 000 », de sa fille, va-t-il pouvoir vivre en
dent Hernandez, Manuel Zelaya avait ap- des rares radios indépendantes, Radio assure de son côté le journaliste et paix ? Il sourit. « Non, assène-t-il.
DE LA POLITIQUE DU pelé à manifester dans tout le pays. A San Progreso, et un des chefs de file de opposant Bartolo Fuentes. Ce Je veux continuer à me battre pour
GOUVERNEMENT HONDURIEN » Pedro Sula, moins de 200 personnes se
sont réunies sur la place centrale, agitant
l’opposition. « A travers les entreprises
bananières, ils donnaient du travail,
sont surtout les femmes, les mè-
res, qui mènent la bataille.
savoir ce qui lui est arrivé. Ce n’est
quand même pas un délit d’immi-
JOAQUIN MEIJA des drapeaux rouges du Parti libre. construisaient des routes, des hôpitaux, En 2018, l’une d’entre elles a re- grer… » p
avocat et chercheur « Après les répressions sanglantes de 2018, fournissaient l’électricité. » trouvé sa fille en vie après trente- an. mo.
4 | international 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Washington acte sa sortie du traité CPI : l’ex-président


ivoirien Laurent Gbagbo
sur les missiles intermédiaires en liberté conditionnelle
Les Etats-Unis accusent la Russie de violer l’accord bilatéral signé Dans le fief de l’ex-dirigeant, ses partisans,
déçus par la décision, attendent son retour
en 1987 afin de réduire les risques d’un affrontement nucléaire

moscou, bruxelles - ments, a confirmé la décision de niques – sans compter le facteur


REPORTAGE Près de huit ans
correspondants Washington.
Pour la Russie, chinois. »
gagnoa (côte d'ivoire) -
ont passé depuis
envoyé spécial
Les Etats-Unis accusent la Rus- il ne fait aucun Kay Bailey Hutchison, ambassa-
l’arrestation de

L D
es Etats-Unis cesseront sie de violer les dispositions d’un drice américaine à l’OTAN, rejetait, es acquittés en liberté con-
de respecter, dès samedi texte bilatéral visant à l’élimina-
doute qu’en se elle, dans une récente tribune, ditionnelle, c’est du ja- Gbagbo. Trop
2 février, le traité sur les tion de tous les missiles de croi- libérant du traité toute la faute de l’abandon du FNI mais-vu. Une arnaque.
peu pour effacer
forces nucléaires à portée sière et missiles balistiques lan- sur Moscou. « Les Américains aspi- Tout cela, c’est pour les empêcher
intermédiaire (FNI) signé en 1987 cés depuis le sol et ayant une por-
de 1987 les Etats- rent depuis longtemps à ce que la de rentrer dans leur pays. » Emma- les rancunes
par Ronald Reagan et Mikhaïl tée se situant entre 500 et Unis s’autorisent Russie imite ce que fit M. Gorbat- nuel n’entend rien cacher de sa co-
politiques
Gorbatchev. 5 500 km. Or selon le Pentagone chev en 1987, quand il disait que le lère, aussitôt rendue la décision de
L’administration Trump, soute- et l’OTAN, Moscou possède dans
de nouveaux traité FNI offrait une grande op- la Cour pénale internationale (CPI)
nue par ses alliés de l’OTAN, avait son arsenal le missile Novator déploiements portunité d’emprunter la route per- concernant Laurent Gbagbo et
confirmé cette décision lors 9M729 (ou SSC-8), qui serait en mettant de s’écarter de la menace Charles Blé Goudé, qui leur permet période, il ne pourra évoquer pu-
d’une réunion ministérielle de mesure de frapper des villes d’une catastrophe. » La diplomate d’être libérés, mais sous condi- bliquement l’affaire en cours de-
l’Alliance atlantique à Bruxelles, européennes. Moscou conteste, conseil de sécurité nationale pour ajoutait : « Cette opportunité n’est tions. « Je vais aller brûler le mar- vant la CPI, il devra pointer cha-
en décembre 2018. D’ultimes né- affirmant – sans en apporter la évoquer « en profondeur » la déci- pas saisie par le président Vladimir ché », menace le musculeux pro- que semaine auprès des autorités
gociations entre les diplomates preuve – que la portée de cet ar- sion américaine « irresponsable » Poutine et, dans ce contexte, nous fesseur de français, immédiate- locales, et il ne pourra quitter sa
américains et russes, menées à mement est limitée à 480 km. de se retirer du traité FNI – ainsi et nos alliés devons agir pour dis- ment rappelé à l’ordre par Darius nouvelle ville de résidence. « En-
Genève puis à Pékin, n’ont permis En se libérant des clauses du que la situation au Venezuela. suader une Russie dont l’agressi- Zogbe, responsable local de la jeu- core une injustice inacceptable »,
aucun progrès, et, jeudi 31 janvier, traité FNI sur les missiles de portée Le président russe, qui a récem- vité et la fébrilité augmentent. » nesse du Front populaire ivoirien se désole, depuis Abidjan, Laurent
Andrea Thompson, sous-secré- intermédiaire, dès samedi 2 fé- ment menacé de développer de La diplomatie américaine af- (FPI), le parti de Laurent Gbagbo. Akoun, le vice-président du parti
taire d’Etat au contrôle des arme- vrier, les Etats-Unis se donnent en nouveaux missiles balistiques de firme, en outre, que Moscou ne A Gagnoa, dans la région natale de Laurent Gbagbo, tout en appe-
principe les moyens de produire à portée intermédiaire dans l’hy- se conforme pas à d’autres dispo- de l’ancien président ivoirien et lant au calme ses militants.
leur tour un nouveau missile, à pothèse de ce retrait, n’a fait sitions des textes sur le contrôle du leader de la Coordination des Près de huit années ont passé
l’instar de ce qu’ils accusent Mos- aucun commentaire public, lais- des armements, dont la Conven- jeunes patriotes, l’annonce faite depuis l’arrestation, le
LE CONTEXTE cou d’avoir fait. sant ce soin à d’autres. « Nous tion sur l’interdiction des armes par la CPI, vendredi 1er février, a 11 avril 2011, de Laurent Gbagbo
Le traité prévoit cependant une étions prêts à un tel développe- chimiques, le traité Ciel ouvert fait l’effet d’une douche glacée par l’ex-rébellion devenue armée
clause de retrait de six mois ment, ceux qui n’ont pas de – censé assurer la transparence pour tous ceux qui espéraient nationale, aidée par l’armée fran-

ANNÉE NUCLÉAIRE
avant l’entrée en vigueur de la chance, ce sont les Européens, qui sur les vols de surveillance non une libération pure et simple des çaise et les soldats de l’ONU. Trop
décision : l’espoir des alliés euro- doivent maintenant se préoccu- armés – et le traité sur les forces deux hommes, acquittés le 15 jan- peu, semble-t-il, pour effacer les
William Burns, ancien ambassa- péens au sein de l’OTAN est donc per de cette déclaration », a souli- armées conventionnelles en Eu- vier des charges de crimes contre rancunes politiques. Le président
deur américain à Moscou et pré- que, durant ce laps de temps, des gné Vladimir Chamanov, prési- rope. Signé à Paris en 1990, ce l’humanité commis durant la Alassane Ouattara n’a fait de la ré-
sident de la Fondation Carnegie négociations puissent repren- dent de la commission de la dernier fixait le niveau d’une sé- crise post-électorale de 2010-2011, conciliation une priorité affichée
pour la paix internationale, a af- dre. Le conseil OTAN-Russie, au défense à la Douma (Chambre rie d’armements et d’équipe- née du refus de M. Gbagbo de cé- que ces derniers mois, et dans les
firmé, lors du récent Forum éco- sein duquel les discussions sont basse), cité par l’agence Ria ments – hélicoptères, chars, avi- der le pouvoir à son rival, l’actuel paroles des uns et des autres fil-
nomique mondial de Davos aussi restées vaines jusqu’ici, Novosti. ons, artillerie… – que la Russie et président Alassane Ouattara. trent encore les rancœurs nées
(Suisse), que 2019 pourrait être pourrait se réunir à nouveau l’OTAN pouvaient déployer. des années de crise.
« l’année la plus décisive pour dans les prochaines semaines. « Agressivité et fébrilité » Une réunion des ministres de « Christ de Mama » Au siège du FPI de Gagnoa, les
l’ordre nucléaire depuis la crise Andrea Thompson, de son côté, « Le 9M729 ne sera pas détruit, ce la défense de l’OTAN, les 13 et Quelques minutes auparavant, la cadres demeurent portés par l’es-
de Cuba ». Selon le diplomate, la n’a pas rejeté l’hypothèse d’une missile vole à 480 km [de dis- 14 février, marquera la solidarité vingtaine de militants et cadres poir d’un retour aux affaires
sortie du traité FNI couplée à reprise des négociations. tance], ce qui s’inscrit parfaite- des Européens avec Washington. politiques baignaient pourtant en 2020 de celui qui s’est vu « in-
l’annonce par Donald Trump du ment dans les paramètres du Les alliés des Etats-Unis, qui re- dans une douce euphorie, portés justement arracher le pouvoir ».
développement de nouvelles ar- Menaces russes traité », a assuré de son côté doutent toujours un éventuel dé- par l’espoir de voir revenir Lau- « Ce n’est pas dans les règlements
mes nucléaires, et les débats sur La Russie n’a pas encore fait sa- Franz Klinsevitch, vice-président sengagement américain de l’Al- rent Gbagbo et Charles Blé Goudé de comptes que nous allons déve-
le probable abandon du traité voir si elle y participerait. « Mike de la commission de la défense et liance atlantique que déciderait dans les prochains jours en Côte lopper ce pays. C’est le message
New Start dans les prochains Pompeo [le secrétaire d’Etat amé- de la sécurité au Conseil de la Fé- Donald Trump, « peuvent, en fait, d’Ivoire. Alors que les bouteilles que nous a fait passer le prési-
mois pourraient entraîner une ricain] n’a fait qu’exprimer ce qui dération de Russie, en réponse à difficilement faire autrement », de bière se vidaient, résonnaient dent », explique Léandre Guika
déstabilisation complète des avait été décidé depuis longtemps, la dernière porte de sortie suggé- commente une source diploma- les chants à la gloire du « Christ de Diokri, le secrétaire général de la
équilibres stratégiques. avant même la présentation de rée par Mike Pompeo de détruire tique. Leur inquiétude est toute- Mama » et du « Génie de Kpô », fédération locale, en parlant de
New Start, signé en 2010, pré- l’ultimatum à la Russie, et aucune le missile incriminé dans les six fois palpable, et ils craignent, en deux de leurs surnoms. « CPI, Laurent Gbagbo, devant sa photo
voyait une réduction des armes action de Moscou ne pouvait rien y mois à venir. réalité, d’être les otages d’une laisse Gbagbo, il n’a rien fait », en- en tenue présidentielle et un por-
stratégiques américaines et rus- faire », a déclaré Konstantin Ko- Pour la Russie, il ne fait aucun querelle qui implique un autre tonnait un groupe d’adolescents, trait de carton à taille réelle. « Un
ses ; il vient à échéance en fé- satchev, président de la commis- doute qu’en se libérant du traité acteur : la Chine. Celle-ci déve- avant de reprendre le tube du mo- président, poursuit-il, qui ne s’est
vrier 2021. En se libérant de sion des affaires internationales de 1987, les Etats-Unis s’autori- loppe des armements – tels que ment Allons à Gagnoa, où il est jamais affilié à un groupe terro-
leurs contraintes, Moscou et au Conseil de la Fédération de sent de nouveaux déploiements. ceux interdits par le traité FNI – question de celui que « la CPI con- riste », dans une référence à Alas-
Washington pourraient inciter Russie, la Chambre haute du Par- « L’objectif est clair, affirme le contre lesquels tant Washington naît et si je ne dis pas son nom, le sane Ouattara, perçu comme le
d’autres acteurs à développer lement. Sans attendre la confir- sénateur Oleg Morozov. Les mis- que Moscou veulent réagir. p morceau ne sera pas doux ». parrain de la rébellion qui a éclaté
des attitudes « irresponsables », mation de Washington, Vladimir siles en Europe doivent devenir un isabelle mandraud Les deux dernières semaines en 2002 lorsque Laurent Gbagbo
insistait M. Burns. Poutine avait d’ailleurs réuni son contrepoids à nos armes hyperso- et jean-pierre stroobants ont été un ascenseur émotionnel dirigeait la Côte d’Ivoire.
pour les partisans encore très Les braises se sont refroidies,
nombreux de M. Gbagbo en Côte mais la rhétorique n’a guère
d’Ivoire. Il y eut tout d’abord la changé. Si le pouvoir joue la carte
liesse de l’acquittement de l’ex- de la décrispation – 54 personnali-

La justice américaine juge Damas responsable chef de l’Etat et de son ministre,


puis l’incompréhension de la sus-
pension de leur libération. Vient
tés pro-Gbagbo, dont d’anciens
ministres, sont rentrées, le 31 jan-
vier, de leur exil au Ghana – « le ré-
maintenant la frustration d’une tropédalage de la CPI », selon les

de la mort de la journaliste Marie Colvin libération conditionnelle.


Laurent Gbagbo ne pourra ni
circuler, ni s’exprimer librement.
termes d’un très proche d’Alas-
sane Ouattara, a tout pour ravir
les autorités d’Abidjan.
Le tribunal fédéral condamne la Syrie à verser 302,5 millions de dollars à la famille Libéré vendredi soir, sous la garde
des Pays-Bas, le temps de rejoin-
« La libération de Laurent
Gbagbo n’est pas un enjeu majeur
dre probablement la Belgique, il pour nous », affirme ce ministre,
ne pourra circuler, donc rentrer satisfait pour « les victimes humi-
washington - correspondant La juge a également condamné de l’entourage de Bachar Al-Assad de la presse citoyenne mis en en Côte d’Ivoire, qu’avec l’autori- liées par l’acquittement ». Et de
le régime syrien à verser la somme également concernés multiplient place dans les zones entrées en ré- sation de la CPI. Le temps que la conclure avec une pointe de dé-

U ne juge fédérale améri-


caine a jugé le régime sy-
rien responsable de la
mort de la journaliste américaine
Marie Colvin, tuée le 22 fé-
de 302,5 millions de dollars
(264 millions d’euros) à la famille
de la journaliste, précisant que
d’autres dommages et intérêts se-
raient déterminés ultérieure-
depuis des mois les démarches
pour recouvrer ces avoirs.

Exécution planifiée
En 2016, Assad avait exclu toute
bellion, comme à celui de journa-
listes étrangers infiltrés, et sa vo-
lonté d’éradiquer tout ce qui pou-
vait « ternir l’image de la Syrie ». Les
services de sécurité avaient été in-
procédure d’appel du procureur
sur son acquittement, qui pour-
rait durer autour de dix-huit
mois, soit conclue. Durant cette
lectation : « Le temps pourrait être
encore long avant que Gbagbo re-
vienne en Côte d’Ivoire. » p
cyril bensimon

vrier 2012, au début de la guerre ci- ment. La sœur de la victime, Cat responsabilité dans le bombarde- vités à « prendre toutes les mesures
vile syrienne. Cette figure du jour- Colvin, à l’origine de la plainte dé- ment d’un bâtiment faisant office nécessaires » en la matière.
nalisme de guerre était morte posée en 2016, a réagi à ce juge- de centre de presse dans un quar- Le dossier comportait le témoi-
dans un bombardement qui avait ment en exprimant l’espoir que tier d’Homs contrôlé par la rébel- gnage d’un ancien membre des É TATS -U NIS IRA N
aussi coûté la vie au photographe « la décision de la cour conduira à lion syrienne. Il avait estimé que services de renseignement ayant Cory Booker rejoint la Un militaire tué dans
français Remi Ochlik, à Homs. d’autres poursuites pénales, pour Marie Colvin, entrée clandestine- fait également défection et se pré- course démocrate à la une attaque djihadiste
Deux autres journalistes, le Britan- empêcher de futures attaques con- ment en Syrie, était « responsable sentant comme un témoin des Maison Blanche Un membre des gardiens de
nique Paul Conroy et la Française tre la presse et des civils ». Des pour- de sa mort ». Le régime n’avait pas opérations qui avaient conduit à Le sénateur noir américain la révolution, l’armée d’élite
Edith Bouvier, avaient été blessés. suites sont ainsi engagées en répondu au dépôt d’une plainte la mort des deux journalistes. Il Cory Booker a lancé vendredi du régime iranien, a été tué, et
Dans son jugement, rendu pu- France et en Allemagne. aux Etats-Unis, ouvrant la voie à avait précisé que le régime syrien 1er février sa candidature à cinq autres blessés samedi
blic le 31 janvier, à Washington, la Les avocats de la famille de la un jugement par défaut, au civil. disposait des moyens techniques l’élection présidentielle de 2 février lors d’une attaque
juge Amy Berman Jackson a ac- journaliste, soutenue par le Center Les défenseurs de la famille Col- permettant de repérer en temps 2020, venant grossir les dans une province du sud-est
cusé les autorités syriennes d’« as- for Justice and Accountability, une vin avaient rendu public en 2018 réel les communications par sa- rangs déjà fournis de la di- de l’Iran, a annoncé l’agence
sassinat ciblé », précisant que le organisation de défense des droits un dossier étayant la thèse d’une tellite passées par les journalistes. zaine de démocrates qui veu- Irna. Le groupe djihadiste
bombardement faisait partie de l’homme, espèrent pouvoir ob- exécution planifiée. Elle reposait L’armée avait déclenché, selon lent déloger Donald Trump Jaïch Al-Adl (Armée de la jus-
d’une « politique de violence de lon- tenir une partie de la somme en ci- en partie sur des documents re- lui, un bombardement ciblé sur le de la Maison Blanche. Séna- tice) a revendiqué cette atta-
gue date de la Syrie » contre des blant les avoirs du régime à l’étran- mis par un transfuge, qui dé- bâtiment qui abritait Marie Col- teur depuis 2013, Cory Boo- que sur les réseaux sociaux.
journalistes qualifiés d’« ennemis ger, gelés dans le cadre de sanc- taillaient les mesures prises par le vin et Remi Ochlik sur la base de ker se pose en rassembleur et Les assaillants s’en sont pris à
de l’Etat ». Un membre du régime tions adoptées, notamment par régime, dès les premiers mois ces transmissions. Des docu- n’hésite pas à souligner ses une base des bassidji, une mi-
syrien, Najdat Anzour, a réagi en les Etats-Unis et les pays euro- d’un soulèvement alors essentiel- ments qui ont convaincu la juge bonnes relations de travail lice chargée du maintien de
réitérant, vendredi 1er février, les péens, au début de la guerre civile. lement populaire et pacifique, son Amy Berman Jackson. p avec certains parlementaires l’ordre à Nikshar, au Sistan-et-
dénégations du gouvernement. Le régime syrien et des membres obsession par rapport au travail gilles paris républicains. – (AFP.) Balouchistan. – (AFP.)
international | 5
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

A Gaza, l’argent du Qatar, nerf de la non-guerre


L’aide financière de l’émirat ne compense pas l’échec de la réconciliation entre Hamas et Fatah

gaza - envoyé spécial


« Tous les

P
our lui, on ferme les Palestiniens,
ruelles étroites de la ville
de Gaza à la circulation,
toutes les
afin qu’il ne perde pas de factions, Le chef
temps dans les embouteillages du bureau
lors de ses courtes visites. Une
en ont assez politique du
quinzaine de policiers l’escortent des discussions » Hamas, Ismaïl
dès qu’il sort de son hôtel, où il Haniyeh, et
BASSEM NAÏM
dispose de bureaux permanents. l’ambassadeur
haut dirigeant du Hamas
Dans le petit territoire palestinien du Qatar dans
enclavé et miséreux, l’ambassa- les territoires
deur du Qatar, Mohammed Al- palestiniens,
Emadi, est traité comme un chef nourriture. Merci au Qatar. Mais Mohammed
d’Etat. Et pour cause : il dirige le on veut du boulot ! » Al-Emadi,
Comité de reconstruction de Il s’agit du troisième versement à Gaza,
Gaza, qui distribue l’essentiel de d’urgence consenti par le Qatar le 24 janvier.
l’aide accordée par l’émirat. depuis novembre 2018, afin d’ac- MUSTAFA
La somme totale, depuis 2012, compagner l’accord oral et indi- HASSONA/ANADOLU
« dépasse les 700 millions de dol- rect passé entre Israël et le Hamas.
lars » – 610 millions d’euros –, En échange du calme à la frontière
dit-il, consacrés aux infrastructu- de Gaza, où les rassemblements
res, aux logements, aux aides de la « marche du retour » se pour-
d’urgence comme le fioul pour les suivent depuis près d’un an, le
hôpitaux. A ce titre, le diplomate mouvement islamiste pouvait
est un interlocuteur privilégié, compter sur une aide de 90 mil-
aussi bien pour l’Autorité palesti- lions de dollars sur six mois du ri-
nienne à Ramallah que pour le che émirat gazier. Israël, de son
gouvernement israélien. côté, devait alléger le blocus, en fa-
Il est beaucoup question de l’ar- cilitant les exportations, en éten-
gent qatari ces jours-ci. C’est pour dant la zone de pêche par étapes,
lui que des centaines de personnes en permettant à davantage de Pa-
font la queue de bon matin, le lestiniens de sortir de Gaza.
27 janvier, devant la poste centrale. Et puis ? Comme d’habitude. Les
Assis sur le trottoir, fumant une ci- parties concernées se rejettent la
garette ou égrenant un chapelet, charge de l’échec. Dans son bu- lants incendiaires et les explosifs, deux tiers pour les employés du Les factions palestiniennes à mas, sont dans l’impasse. Le chef
ils sont appelés à photocopier leur reau, Mohammed Al-Emadi, on s’est éloigné de la clôture. Nous, Hamas avec l’accord israélien, ont Gaza sont sous tension. Selon plu- de l’Autorité palestinienne rêve de
pièce d’identité, dans une ma- rompu à la prudence diplomati- nous sommes au milieu. » provoqué des remous politiques. sieurs sources, le Jihad islamique mettre à genoux le mouvement
chine mobile apportée pour l’occa- que, s’évertue à ne froisser per- Le diplomate du Qatar a cons- Début novembre 2018, les trois aimerait qu’une réponse mili- islamiste. Il a retiré pour cela ses
sion. Ils seront près de 100 000, sonne. « L’arrangement n’est plus cience du paradoxe de l’aide mas- valises pleines d’argent ont été taire plus franche soit décidée effectifs du poste de Rafah, porte
parmi les plus nécessiteux, à rece- valide, dit-il. Les deux parties sont sive qu’accorde l’émirat : elle est in- photographiées et les clichés dif- contre Israël, quitte à provoquer vers l’Egypte. Le Hamas, lui, veut
voir une obole de 100 dollars. responsables. Les Israéliens disent dispensable mais ne résout rien fusés sur les réseaux sociaux. « Ce une escalade. Yahya Sinouar, le prolonger la mobilisation popu-
que la tranquillité n’est pas assurée aux questions existentielles de n’était pas fait par nous ni par le chef du Hamas à Gaza, a beau- laire autour de la « marche ».
« Il nous faut du travail » par le Hamas à la clôture, et c’est Gaza. « Il faut changer ce concept Hamas, je ne peux en dire plus », coup misé politiquement sur un « La réconciliation est à l’hôpital,
Il y a par exemple Hassan Khas- vrai d’une certaine façon. Le Ha- où on nourrit les Gazaouis. Si l’on précise Mohammed Al-Emadi. accord tacite de cessez-le-feu. Prêt en soins intensifs, juge Ghazi Ha-
souma, 38 ans, père de sept en- mas aussi a raison car l’argent a veut une paix durable ici, il faut à conclure une trêve à long terme, mad, haut responsable du Hamas
fants. Il a des dettes. L’argent ser- été retardé pendant trois semai- trois choses, explique Mohammed « Ce n’est pas une équation facile » il attendait en retour des gestes si- pour les relations internationales.
vira à combler son ardoise au nes, et il s’est estimé soumis à un Al-Emadi. Une liberté de mouve- Benyamin Nétanyahou s’est re- gnificatifs de l’Etat hébreu et de la Ce n’est pas une équation facile. Les
marché et chez l’épicier du coin, chantage d’Israël. » ment, la possibilité de créer de vrais trouvé sous pression, accusé par communauté internationale. protestations vont continuer, on es-
sans parler des sommes emprun- L’ambassadeur qatari a multi- emplois et améliorer la vie quoti- son ministre de la défense, Avi- L’exaspération de Yahya Sinouar, saie d’attirer l’attention du monde
tées à son père. « Depuis douze ans plié les contacts avec tous les ac- dienne sur des points élémentaires, gdor Lieberman, démissionnaire, notamment envers le médiateur tout en réduisant le nombre de vic-
que le Hamas est au pouvoir, j’ai teurs de l’équation insoluble. comme l’électricité, la santé, les de financer indirectement le Ha- égyptien, serait forte. « On nous a times. » En attendant, Mahmoud
dû travailler, en tout, deux mois En 2018, il a même proposé au eaux usées. » Le coordinateur spé- mas. Son gouvernement a donc promis ceci, et cela, et le résultat est Abbas a accepté la démission de
sur des chantiers. Il nous faut du gouvernement Nétanyahou de cial de l’ONU pour le processus de retardé un troisième transfert zéro. Ce n’est pas seulement Sinouar son premier ministre, Rami
travail, pas de la mendicité. » Non construire un aéroport à proxi- paix, Nikolaï Mladenov, s’est dé- d’argent, au point que le mouve- mais tous les Palestiniens, toutes les Hamdallah, mettant fin à l’illusion
loin de là, Suhil El-Chourafa, mité de Gaza, ou un port. « Les Is- mené sur ces derniers aspects. ment islamiste armé, drapé dans factions, qui en ont assez des dis- d’un gouvernement d’unité natio-
40 ans, parle de l’humiliation res- raéliens disent qu’il faut d’abord L’électricité a augmenté de plu- sa fierté, a annoncé qu’il refuse- cussions », souligne Bassem Naïm, nale. Le « raïs » réorganise le pou-
sentie à devoir faire la queue. « Si une pleine tranquillité à la fron- sieurs heures par jour, mais elle rait dorénavant cette aide. Il a haut dirigeant du Hamas. voir à sa main, après la dissolution
j’avais un travail, jamais je ne se- tière, avant d’envisager une reste sinusoïdale. fallu parer au plus pressé, tant Les efforts du Caire, depuis un du Conseil législatif palestinien
rais là. Mais je dois acheter des ca- deuxième étape pour Gaza. Le Ha- Les deux premiers transferts en Gaza bout. A l’avenir, l’argent sera an et demi, pour rapprocher le Fa- annoncée le 22 décembre 2018. p
hiers pour les enfants, et de la mas dit : on a arrêté les cerfs-vo- liquide du Qatar, utilisés aux versé par voie bancaire. tah du président Abbas et le Ha- piotr smolar

A Abou Dhabi, le pape François poursuit le dialogue avec l’islam


En visite dans les Emirats arabes unis, le souverain pontife veut écrire « une nouvelle page d’histoire dans les relations entre les religions »

rome - envoyée spéciale tre interpersonnelle et le « faire Mais, du jeudi soir au diman- fois à Rome et qu’il qualifie nies, a été mise à l’écart par un cou-
ensemble ». Ces rencontres doi- che matin, les églises ne désem-
Contrairement d’« ami et cher frère ». rant dominant. »

L es deux prochains voyages


apostoliques du pape Fran-
çois auront pour destina-
tion des pays musulmans. Du 2 au
5 février, il se rend aux Emirats ara-
vent être une arme contre le fon-
damentalisme et la violence exer-
cée au nom de Dieu. « La foi en
Dieu unit et non divise, rapproche
malgré les distinctions, éloigne de
plissent pas. La cathédrale
d’Abou Dhabi a recensé à elle
seule 300 000 paroissiens. Les
messes en anglais, en ourdou, en
hindi, en tagalog, s’enchaînent
à l’Arabie
saoudite, les
Emirats arabes
Participait à la rencontre le
Conseil des sages musulmans.
Créé en 2014 par Ahmed Al-Tayeb,
et donc lié à Al-Azhar, ce cénacle
de savants religieux et d’experts a
Le Vatican n’a pas pour autant
négligé l’Arabie saoudite – avec
qui il n’entretient pas de rela-
tions diplomatiques –, mettant à
profit les signes d’ouverture
bes Unis (EAU). Ce sera la première l’hostilité et de l’aversion », af- pour répondre à la demande.
unis accordent son siège à Abou Dhabi. « A cette émis par le prince héritier Mo-
fois qu’un chef de l’Eglise catholi- firme le pape dans sa vidéo. Mardi, tous ceux qui participe- une certaine conférence, le grand imam a laissé hammed Ben Salman. Le secré-
que posera le pied sur la péninsule Les EAU possèdent plusieurs ront à la messe dite par François entendre qu’il fallait revoir la thé- taire général de la Ligue islami-
Arabique, berceau de l’islam. Il caractéristiques intéressantes seront donc des migrants, l’un
liberté de culte matique de la dhimmitude », le que mondiale, organisme fondé
s’agit d’écrire « une nouvelle page pour le Saint-Siège. Contraire- des autres thèmes-clés de son aux immigrés statut traditionnellement réservé à La Mecque, a été reçu par le
d’histoire dans les relations entre ment à l’Arabie saoudite voisine, pontificat. Dans son message vi- aux minorités religieuses dans pape, à Rome, en septembre 2017.
les religions », a-t-il affirmé dans ils accordent une certaine liberté déo, le souverain pontife a salué
qui y vivent les sociétés musulmanes, expli- Et, en avril 2018, le cardinal Jean-
une vidéo, diffusée jeudi 31 janvier. de culte aux très nombreux im- « une terre qui cherche à être un que le père Vincent Feroldi, direc- Louis Tauran (mort en juillet),
Il participera à une rencontre in- migrés (90 % de la population) modèle de cohabitation (…) où teur du service national pour les qui dirigeait le Conseil pontifical
terreligieuse, visitera la cathédrale qui y vivent. Les 900 000 catholi- beaucoup trouvent un endroit sûr C’est ainsi que les EAU qui, relations avec les musulmans de pour le dialogue interreligieux
d’Abou Dhabi et célébrera une ques (sur 9 millions d’habitants), pour travailler et vivre librement comme le Maroc, s’inscrivent la CEF. Deux mois après, le pape du Vatican, s’était rendu en Ara-
messe dans un complexe sportif. dont beaucoup sont philippins dans le respect de la diversité ». En dans la tradition malékite de l’is- François était reçu à Al-Azhar par bie saoudite, une première pour
Huit semaines plus tard, les 30 et ou indiens, peuvent aller à la filigrane, la liberté de culte et la lam, ont coorganisé avec le roi le grand imam. un aussi haut responsable du
31 mars, il se rendra au Maroc. messe dans huit églises. liberté de religion dans la région Mohammed VI, en janvier 2016, Saint-Siège.
Ces deux visites s’inscrivent seront l’un des sujets de sa visite. à Marrakech, une rencontre in- « Fraternité humaine » La proximité qui existe entre
dans une « diplomatie musul- « Un endroit sûr pour travailler » Les EAU se trouvent aussi au ternationale sur « les droits des Les deux chefs religieux se re- Mohammed Ben Zayed Al-Na-
mane » conduite par le pontife En revanche, la liberté religieuse carrefour de plusieurs acteurs du minorités religieuses dans le trouveront à Abou Dhabi, lundi, hyane, prince héritier d’Abou
pour contrecarrer les effets de ce n’existe pas pour les Emiratis, qui monde sunnite, désireux de monde islamique », dont la décla- avant de participer à une rencon- Dhabi, et homme fort des Emi-
qu’il a baptisé la « guerre mon- ne peuvent se convertir. Aussi, jouer un rôle dans la promotion ration finale appelle les autorités tre sur la « fraternité humaine ». rats arabes unis, et Mohammed
diale par morceaux » qui, du « toute forme publique d’expres- d’un islam « du juste milieu » religieuses à repenser la ques- « L’ensemble de ces rencontres Ben Salman, peut aussi être un
Moyen-Orient à la côte atlantique sion de la foi [chrétienne] risque pour contrer la diffusion des dis- tion. En 2017, une nouvelle confé- peut aider, affirme le père Feroldi, moyen de faire passer des messa-
de l’Afrique, est alimentée par les d’être aussitôt taxée de prosély- cours radicaux ou djihadistes. Le rence s’est tenue avec le soutien qui a participé à plusieurs d’entre ges. Certains d’entre eux porte-
courants radicaux et djihadistes tisme et donc condamnée », expli- Saint-Siège observe attentive- indirect d’Abou Dhabi, au Caire elles. Accueillir les chrétiens, c’est ront-ils sur le Yémen, où ils inter-
de l’islam. Elle consiste à convain- que Antoine Sondag, directeur du ment les initiatives religieuses, cette fois. Elle était organisée par déjà une prise de position très viennent ensemble militaire-
cre des acteurs musulmans de se service de la mission universelle et les discours du pape accompa- un autre interlocuteur de Fran- nette par rapport au fondamenta- ment contre les rebelles houthis-
prêter à un dialogue interreli- de l’Eglise de la Conférence des gnent ce qui est perçu comme çois : le grand imam de l’univer- lisme. Parler avec eux de fraternité, tes, dans la guerre qui les oppose
gieux fondé non sur des débats évêques de France (CEF), qui con- des ouvertures de la part de ses sité égyptienne d’Al-Azhar, Ah- c’est retrouver une interprétation aux forces yéménites ? p
théologiques, mais sur la rencon- naît la région. interlocuteurs. med Al-Tayeb, qu’il a reçu deux de l’islam qui, ces dernières décen- cécile chambraud
6 | planète 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Fronde contre
la gestion des
déchets en Russie
Le recours à un opérateur national
unique, au coût prohibitif et sans
tri sélectif, suscite la colère

moscou - correspondante dures, sans les trier, et brûler. » « Je


n’attends rien de positif avec le

D
epuis deux ans, la col- changement de législation, renché-
lecte des déchets sus- rit Sergueï Maximov, membre
cite de vifs débats dans d’une association écologiste, joint
de nombreuses villes à Saint-Pétersbourg. Ce nouvel
russes confrontées à des volumes opérateur national est doté de pou-
qui les dépassent. La colère de la voirs si étendus qu’il s’apparente à
population, qui s’est manifestée à un nouveau monopole. »
plusieurs reprises, en particulier Interpellé à plusieurs reprises,
dans la grande banlieue de Mos- Vladimir Poutine avait admis, en
cou, a pris un nouveau tour avec décembre 2018, l’existence du pro-
un décret signé mi-janvier par Vla- blème, en promettant la construc-
dimir Poutine, destiné à mettre en tion de « 200 usines de traitement
place une agence nationale char- avant 2024 ». « Je ne suis pas sûr que La décharge de Yadrovo, au nord-ouest de Moscou, en mars 2018. MAKSIM BLINOV/SPUTNIK/AFP
gée de la gestion des déchets. Parti cela suffira », concédait-il alors,
d’Arkangelsk, au bord de la mer ajoutant : « A l’époque soviétique,
Blanche, le mouvement de contes- on a jeté pendant des décennies nos réforme des retraites », observe le notre environnement. Les nappes malgré nos demandes au tribunal,
tation s’est étendu à 25 autres ré- déchets dans des trous. Personne politologue Mikhaïl Vinogradov,
« Les nappes phréatiques ne sont pas profondes affirme Anastasia Krivolapova,
gions où des marches étaient pré- n’a jamais rien recyclé (…). Nous cité par le journal Vedomosti, en phréatiques ici, tout ça risque d’aller dans la mer une habitante. Si elle était aussi
vues dimanche 3 février. produisons 70 millions de tonnes faisant référence à l’allongement Blanche si ce n’est pas trié ! » sûre qu’on nous le dit, pourquoi
Regroupés sur les réseaux so- chaque année, et nous ne savons de l’âge du départ à la retraite, qui a
ne sont pas Dans le district de Nekrassovka, à nous cache-t-on les documents ? En
ciaux, écologistes et simples ci- pas quoi en faire. » fait dégringoler la cote de popula- profondes, tout l’est de Moscou, des hangars se- Russie, les gens ne croient plus sur
toyens s’opposent à la réforme qui rité du chef de l’Etat. raient en cours de construction parole. » Au premier rang des
a donné naissance à un opérateur « Efforts réduits à néant » A une centaine de kilomètres au
risque d’aller dans pour entreposer les déchets à des- griefs figure le manque d’informa-
unique sur tout le territoire, avec Les décharges sauvages abondent sud-est de Moscou, la région de la mer Blanche si tination d’Arkangelsk. « C’est quasi- tions qui nourrit les soupçons.
l’implantation d’antennes régio- en Russie et le changement intro- Kolomna, dont la superficie est ment de l’incitation à la haine inter- « Depuis deux ans, nous essayons
nales et le recours à des sous-trai- duit par la législation n’apaise pas comparable à celle de la Martini-
ce n’est pas trié » régionale », ironise Dmitri Chou- d’obtenir une rencontre avec les
tants. Officiellement, quelque les craintes. Selon une étude de que, est ainsi entrée en ébullition. DMITRI SEKOUCHKINE valov, un petit entrepreneur local autorités, mais elles nous igno-
80 % des régions seraient déjà en- Greenpeace Russie, seulement « En 2017, Vladimir Poutine a exigé un des coordinateurs lui aussi engagé dans l’appel com- rent », déplore Vera Kerpel, à Ka-
trées dans ce nouveau système, 11 % de la population de Moscou la fermeture de la décharge de du mouvement à Arkangelsk mun du 3 février qui se veut apoli- zan, sur le territoire du Tatarstan.
moyennant quoi chacun devra dé- avait accès en 2018 au tri sélectif, Koutchino et lancé la réforme de la tique. « Bien sûr, ajoute-t-il, 10 % Et les tensions s’accroissent. Le
sormais s’acquitter de charges 0 % à Tcheliabinsk, Norilsk, Kras- collecte, explique Vyatcheslav Ie- des gens restent réfractaires au re- 31 janvier, Vyatcheslav Iegorov, à
supplémentaires. Ses détracteurs noïarsk, Djerzinsk, qui figurent gorov, l’un des chefs de file de la rités locales, mais l’arrivée de l’opé- cyclage, mais dans sa grande majo- Kolomna, a été visé par une per-
dénoncent des tarifs prohibitifs, et parmi les sites les plus pollués, et contestation locale. Aussitôt, 24 rateur national a réduit à néant rité, la population y est prête. » quisition à son domicile avant
surtout un manque de transpa- même Sotchi, la cité balnéaire sur des 39 terrains ont été fermés et tous ces efforts. » d’être interpellé par le FSB, les ser-
rence sur le traitement erratique les bords de la mer Noire… Or, jus- d’énormes quantités de déchets ont La région d’Arkangelsk a vu Manque d’informations vices russes de sécurité. « Tout ce
des déchets qui, selon eux, ne qu’ici, rien n’indique une révolu- afflué vers les 15 restants. » rouge, elle aussi, après la décou- Tout aussi opposée à la réforme, la que nous voulons, c’est le respect
changera pas. tion des habitudes. « A la place des 125 000 m³ prévus verte d’un projet d’aménagement commune de Naro-Fominsk, de la Constitution », soupire Ser-
« L’idée de la réforme est bonne, Des manifestations ont déjà eu par an, s’offusque le militant, nous d’une décharge destinée à ac- 62 000 habitants, à 70 kilomètres gueï Maximov, à Saint-Péters-
mais sa transcription dans sa loi est lieu dans plusieurs villes situées à sommes passés à plus de 2 millions cueillir les déchets de Moscou, au sud-ouest de Moscou, voit d’un bourg, en évoquant l’article 42 qui
mauvaise : les autorités ferment proximité de Moscou. Avec ses de mètres cubes. Les ordures pourtant distante de 1 000 km. mauvais œil la construction d’une garantit aux citoyens de Russie le
des usines de traitement et elles 12 millions d’habitants, la capitale étaient déversées en tas, sans « Au début, on nous l’a démenti, usine d’incinération sur son terri- droit à un environnement sain et
créent un monopole, sans tri, à des russe et son agglomération (17 mil- même être recouvertes de terre, ce puis les autorités ont présenté un toire, comprise dans le nouveau à une information fiable sur son
tarifs très élevés, juge Dmitri lions) concentrent un cinquième qui a généré de fortes odeurs… projet baptisé Eco Techno Park, en schéma de la région. « Son coût ex- état. Dans plusieurs communes,
Sekouchkine, l’un des principaux des déchets du pays. Et malgré des Nous sommes pour le tri sélectif. disant que cela allait rapporter [à la plique en partie la flambée des ta- les manifestations n’ont pas été
coordinateurs du mouvement à mesures prises par les autorités, la Nous avons mis en place des “filets- région] une pluie d’or, fulmine rifs, nous dit-on, mais nous n’avons autorisées ou ont été déplacées en
Arkangelsk. En fait, elles vont faire colère, loin de retomber, s’est éten- poubelles” pour les plastiques à nos Dmitri Sekouchkine. Cela fait sur- aucune information sur les émis- périphérie. p
comme d’habitude, enlever les or- due. « C’est presque une deuxième propres frais et convaincu les auto- tout peser une énorme menace sur sions dangereuses de cette usine, isabelle mandraud

La surexploitation touche un quart Total autorisé à forer


des stocks de poissons pêchés en France au large de la Guyane
La justice rejette la demande de suspension
Selon un bilan de l’Ifremer, seuls 48 % des stocks de pêche sont gérés de façon durable du permis d’exploration

L es poissons français, ou plu-


tôt ceux que ciblent les na-
vires français, sont en petite
forme. Selon l’Institut français de
recherche pour l’exploitation de la
Jusqu’à présent,
les pêcheurs
du sud de la
où la hausse de la température de
l’eau a probablement poussé ces
derniers à migrer.
La Manche et la mer du Nord
font figure de bonnes élèves, avec
(18 000 tonnes), les langoustines
et les maquereaux communs
(plus de 3 200 tonnes chacun).
Si tout ne va pas pour le mieux
du côté de l’Atlantique, la situa-
L e groupe pétrolier Total
peut continuer ses forages
d’exploration pétrolière au
large de la Guyane française. Le tri-
bunal administratif (TA) de Cergy-
n’existe pas de doutes suffisants
quant à la légalité de la décision
d’autoriser Total à explorer.
Accordé en 2001, le permis d’ex-
ploration dit « permis Guyane ma-
mer (Ifremer), qui a pour mission Méditerranée ont 65 % des stocks exploités raison- tion de la Méditerranée « reste Pontoise (Val-d’Oise) a rejeté, ven- ritime » a été prorogé pour « cir-
d’évaluer les quelques dizaines nablement. Elles, qui représen- globalement préoccupante », dredi 1er février, les demandes de constances exceptionnelles » en
d’espèces que nous mangeons,
réussi à échapper tent environ un quart des débar- constatent les experts. Sur suspension des autorisations de 2007 et en 2011, puis en octo-
moins de la moitié des stocks, aux quotas, sauf quements métropolitains, béné- 12 000 tonnes débarquées, ces travaux et du permis d’explora- bre 2017, quelques semaines avant
48 %, sont exploités de façon dura- ficient d’une saison « exception- derniers n’ont repéré que 6 % de tion que lui a accordées l’Etat. l’adoption de la loi Hulot impo-
ble, c’est-à-dire en laissant aux
pour le thon rouge nelle » pour la coquille Saint- stocks bien gérés et 8 % en train de Fin décembre 2018, les associa- sant l’arrêt immédiat et définitif
adultes assez de temps pour se re- Jacques, mais les pêcheurs s’effondrer. Faute de données, ils tions de protection de l’environne- de la recherche, de l’exploration et
produire efficacement. En revan- continuent à puiser trop fort dans ignorent en fait ce qu’il advient de ment Greenpeace France, Guyane de l’exploitation des hydrocarbu-
che, 27 % sont surexploités, et 25 % des estimations d’abondance, les les bancs de cabillauds et de bars. la plupart des espèces. Car, jus- Nature Environnement, Nature res en France en 2040. Cinq fora-
ne sont pas évalués. Un stock dési- caractéristiques biologiques de La zone Manche Ouest, mer Celti- qu’à présent, les pêcheurs du Sud Rights, Sea Shepherd France, Sur- ges ont été réalisés entre 2012 et
gne une espèce dans la zone où l’espèce. Ils ne se contentent pas que et Ouest Ecosse présente, elle, ont réussi à échapper aux quotas, frider Foundation Europe et ZEA 2013 dans la partie sud-est des
elle vit. Par exemple, le merlu du des déclarations des près de 39 % de stocks satisfaisants et 30 % sauf pour le thon rouge. Ayant avaient déposé deux recours con- eaux guyanaises. Sans résultat.
golfe du Lion suscite de sérieuses 7 000 professionnels du secteur, non évalués. frôlé la disparition, le roi des testant le « déni du droit à la parti- « La campagne de forage lancée
inquiétudes, alors que le merlu du ils observent les débarquements sushis a eu droit à un sauvetage in cipation du public » du fait de l’ab- mi-décembre [2018] va se poursui-
golfe de Gascogne semble mieux et ont parfois des contrôleurs à Loin des objectifs extremis durant la décennie sence de saisine de la Commission vre avec l’objectif de forer son puits
se porter. Les eaux métropolitai- bord. En outre, vingt-cinq campa- Dans le golfe de Gascogne – où 2000, à base de sévères restric- nationale du débat public dont la d’exploration qui permettra de con-
nes comptent cinq stocks de sole, gnes scientifiques sont menées 47 % des populations de poissons tions de capture et de contrôle. présidente, Chantal Jouanno, s’était clure définitivement sur la perti-
quatre de cabillaud, etc. chaque année. commercialisables ont le temps Avec ses performances moyen- émue sur les réseaux sociaux. nence ou non d’une phase de déve-
Selon le bilan présenté vendredi Les conclusions de l’Ifremer, qui de se reproduire tandis que 36 % nes, la France ne diffère guère des Les « lacunes de l’enquête publi- loppement et d’exploitation », pré-
1er février par l’Ifremer, les ba- mène des recherches sur environ sont surpêchées –, on note la tendances de l’Union euro- que », celles de « l’étude d’impact de cise le groupe Total.
teaux français ont débarqué 200 stocks, sont mitigées. Au cha- bonne santé de la sole, du merlu péenne, qui annonce une gestion Total » et les « insuffisances » du Les associations ne s’avouent
422 588 tonnes de pêche fraîche pitre des bonnes nouvelles, la bio- et de la baudroie blanche. La bio- durable de ses ressources halieu- plan d’urgence prévu par le pétro- pas vaincues. Le 11 décembre 2018,
(non compris les thons qui arri- masse – le nombre et le volume – masse des anchois est au plus tiques de 52 %. Les Vingt-Huit lier en cas de marée noire à proxi- elles ont déposé, devant le TA, un
vent congelés de l’océan Indien, des plies adultes est en forte aug- haut depuis 1987, mais le petit sont bien loin de l’objectif ambi- mité d’un écosystème que les ONG recours au fond sollicitant l’annu-
par exemple) au total en 2017. mentation. Le lieu noir, lui aussi, pélagique a perdu du poids en tieux qu’ils se sont eux-mêmes estiment vulnérables, étaient éga- lation de l’autorisation de forage,
Pour établir leurs modèles, les frétille. Mais le hareng et le ma- moyenne. Parmi les espèces sur fixé : parvenir à une pêche dura- lement pointées. Mais le TA a jugé qu’elles espèrent voir examiné
techniciens halieutes s’appuient quereau perdent du terrain de- la mauvaise pente figurent les ble intégrale en 2020. p que les conditions d’urgence d’ici à quelques mois. p
sur des historiques de capture, puis trente ans dans la Manche, grosses légions de sardines martine valo n’étaient pas remplies et qu’il patricia jolly
FRANCE | 7
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Baupin attaque ses accusateurs au tribunal


L’ex-député Vert, mis en cause pour harcèlement sexuel, sera absent à l’audience qui s’ouvre lundi 4 février

L
e 9 mai 2016, Mediapart et bliaient cinq nouveaux témoigna- lement pas répondu aux journa- faire de presse. Chaque partie a une bonne partie des discussions.
France Inter révélaient les ges de femmes, dont deux ne ca- listes, il nie depuis la moindre voulu s’appuyer sur une pléthore
En mars 2017, Les articles de Mediapart et France
témoignages de huit fem- chaient pas leur nom. Toutes rela- agression sexuelle. Quant aux de témoins. Plusieurs ex-cadres le procureur de Inter avaient été publiés un an
mes, dont quatre à visage taient, à divers degrés, des com- textos échangés, il évoque un jeu d’EELV, dont Cécile Duflot, ont été après une retentissante tribune,
découvert, accusant le député éco- portements inappropriés de cette de séduction. cités à comparaître par les journa-
Paris annonçait en mai 2015, de quarante femmes
logiste Denis Baupin d’envois de figure historique des Verts à leur Emmanuel Pierrat devrait s’atta- listes. Pour la partie adverse, si De- le classement journalistes politiques dénonçant
SMS insistants, à caractère sexuel, encontre. Mais en mars 2017, mal- quer au « manque de prudence » et nis Baupin ne devrait pas être pré- le comportement de certains élus.
de tentative de baiser volé ou de gré quatre plaintes visant l’élu, le à « la méthode » des journalistes. sent, sa femme, Emmanuelle
sans suite Depuis, l’affaire Weinstein, qui a
gestes déplacés. « Des faits pou- procureur de Paris annonçait le L’avocat soulignera qu’ils n’ont Cosse, ancienne secrétaire natio- de la procédure éclaté à l’automne 2017, a encore
vant être qualifiés d’agression et de classement sans suite de la procé- pas eu accès aux SMS incriminés nale d’EELV et ex-ministre du loge- intensifié la lumière médiatique
harcèlement sexuels », résumait dure pour prescription. « A l’issue avant publication, tandis que son ment, mais aussi Pauline Veron et
pour prescription sur les violences sexuelles.
alors le site d’information en ligne. de l’ensemble des investigations, client a par la suite fourni son télé- Mireille Ferri, deux ex-compa- Pour les six femmes prévenues,
Presque trois ans plus tard, un pro- écrivait François Molins, il appa- phone portable aux enquêteurs. gnes, témoigneront en sa faveur. l’enjeu de ce procès sera de mon-
cès s’ouvre, lundi 4 février. Mais raît que les faits dénoncés, aux ter- Les 14 femmes ayant dénoncé des Tout comme deux autres figures tenté de l’embrasser. « Il m’a dit : trer à la cour qu’elles ne sont pas
devant la 17e chambre correction- mes de déclarations mesurées, agissements de Denis Baupin se- politiques, Dominique Voynet et “Ah, il a recommencé.” Ça a été sa des affabulatrices. L’avocat de San-
nelle du tribunal de Paris, ce sont constantes et corroborées par des raient-elles toutes des menteuses, Jean-Luc Bennahmias. phrase », avait déclaré la quadragé- drine Rousseau, Jean-Yves Moyart,
les journalistes et plusieurs des ac- témoignages, sont pour certains auraient-elles mal interprété le Le camp Baupin comptera aussi naire, à propos de la réaction de avait parlé de « déshonneur » et de
cusatrices, douze personnes au to- d’entre eux susceptibles d’être qua- « jeu de séduction » de M. Baupin ? sur la déposition d’une figure Jacques Archimbaud à l’époque. « double peine », lors de la mise en
tal, qui sont renvoyés sur les bancs lifiés pénalement. Ils sont cepen- Me Pierrat n’a pas hésité à le répé- moins connue du grand public, Lui dit ne plus s’en souvenir. examen de sa cliente pour diffa-
des prévenus, pour diffamation. dant prescrits. » Un communiqué ter ces dernières années. L’une des Jacques Archimbaud. C’est devant Les procès-verbaux de l’enquête mation, en mars 2017. Mme Rous-
L’ancien député de Paris, à l’ori- qui avait à l’époque satisfait certai- pistes d’explication qu’il suggère cet homme, ancien cadre d’EELV, préliminaire classée sans suite vi- seau a d’ailleurs déposé contre
gine des poursuites, n’assistera nes des plaignantes, « heureuses » régulièrement serait « un règle- que Sandrine Rousseau, la femme sant M. Baupin seront versés aux M. Baupin une plainte pour « dé-
pas à l’audience. « Il a déjà répondu que « la honte change de camp », et ment de comptes politique ». qui portait les accusations les plus débats. Et outre le sérieux du tra- nonciation calomnieuse », une
à l’enquête de police, je le repré- agacé la défense de Denis Baupin. Prévu jusqu’au vendredi 8 fé- graves, aurait évoqué, à l’automne vail journalistique, le sexisme en procédure en suspens, en atten-
sente, et cela suffit », estime son vrier, le procès apparaît d’une lon- 2011, avoir été plaquée contre un politique et la question des violen- dant l’issue du procès. p
conseil, Me Emmanuel Pierrat. Jeu de séduction gueur inhabituelle pour une af- mur par Denis Baupin, qui aurait ces sexuelles devraient occuper yann bouchez
L’avocat entend dénoncer, devant Adhérent chez les Verts – devenus
la cour, « un travail à charge, sans Europe Ecologie-Les Verts – de-
aucune retenue » de la part des puis la fin des années 1980, proche
journalistes. « Ce n’est pas le procès et ex-bras droit de la ministre de
de Denis Baupin, affirme-t-il, mais l’environnement Dominique Voy-
celui du lynchage médiatique d’un net, avant de devenir adjoint aux
homme politique. » transports de Bertrand Delanoë à
L’audience qui se profile offrira la mairie de Paris, en 2001, Denis
cependant une tribune judiciaire Baupin a quitté la vice-présidence
aux femmes qui l’accusaient, alors de l’Assemblée nationale au prin-
que le procès de Denis Baupin n’a temps 2016. Il ne s’est pas repré-
jamais eu lieu. « Suite aux alléga- senté à la députation, un an plus
tions parues dans la presse », le par- tard. Conscient des conséquences
quet de Paris avait ouvert, le possibles sur sa carrière politique,
10 mai 2016, une enquête prélimi- il avait d’abord tenté de s’opposer
naire confiée à la brigade de ré- à la publication des premiers arti-
pression de la délinquance contre cles de Mediapart et France Inter.
la personne. Trois semaines plus Le 18 avril 2016, il annonçait son
tard, Mediapart et France Inter pu- départ d’EELV. Et s’il n’avait initia-

Cumul des mandats :


LRM s’interroge
Benoit Simian, élu LRM en Gironde, a invité
ses collègues à signer une proposition de loi

C’ est la petite musique qui


monte depuis plusieurs
semaines en Macronie.
Faudrait-il revenir en partie sur
l’interdiction du cumul des man-
ment d’anciens maires. Parmi
eux, certains ont critiqué l’abaisse-
ment de la limite de vitesse à
80 km/h sur les routes secondai-
res. « On n’a pas la même appréhen-
dats ? L’idée fait tellement son che- sion des dossiers. Quand on a été
min que, vendredi 1er février, maire, on a des connexions, on a un
Benoit Simian, député La Républi- peu de sens politique », estime-t-il.
que en marche de Gironde, a invité
ses collègues à signer une proposi- « Capteurs » sur le terrain
tion de loi visant à rétablir cette Et si les députés privés de leur
mesure pour les communes de mandat de maire avaient perdu
moins de 10 000 habitants. des « capteurs » sur le terrain ? La
Il s’agit, selon lui, de « répondre question anime les macronistes.
au mieux aux exigences de nos Devant l’Association des journalis-
concitoyens envers la démocratie tes parlementaires, il y a quelques
représentative et à leur demande jours, la députée LRM parisienne,
d’une plus grande prise en compte Olivia Grégoire reconnaissait que
des territoires et de la ruralité dans ses collègues qui avaient été mai-
la prise de décision au niveau natio- res avaient « senti plus tôt ce qui se
nal ». « Couper le lien entre le man- passait », notamment avec les « gi-
dat de parlementaire et celui de lets jaunes ». Une impression par-
maire constitue, pour ces petites tagée par certains membres de
communes, un affaiblissement de l’exécutif. Dans L’Opinion, mer-
leur capacité de relais et d’influence credi, Marc Fesneau, ministre
auprès des ministères et adminis- chargé des relations avec le Parle-
trations, centralisées à Paris », ment, estimait que « la question de
écrit-il dans un mail adressé à ses réinterroger le cumul du mandat
collègues que Le Monde a consulté. parlementaire avec celui de maire,
M. Simian a pu percevoir les ef- maire adjoint ou président de com-
fets indésirables de la fin du munauté de communes, dans des
cumul. En étant élu député, il a dû petites villes, mérite d’être creusée ».
lâcher la mairie de Ludon-Médoc, Sur France Inter, mercredi 30 jan-
(4 600 habitants). Il est resté à son vier, Edouard Philippe s’est déclaré
poste jusqu’au dernier moment. ouvert au fait que le cumul « ne
Puis, comme pour certains des an- soit pas incompatible avec la fonc-
ciens maires qui ont choisi Paris, tion de maire, et singulièrement
les relations avec son successeur dans les petites communes ».
se sont envenimées. L’ancienne Pourtant, certains s’étonnent. Ils
majorité s’est même divisée, au ont été élus en vantant la venue
point de provoquer une munici- d’« experts » et en estimant qu’une
pale partielle. La liste soutenue par autre manière de faire de la politi-
le député a largement perdu. que était possible. Combien accep-
Mais, au-delà des considérations teront de rétropédaler ? Le nombre
locales, M. Simian anime le groupe de signataires de la proposition de
des « Girondins » au sein du loi sera un premier signal. p
groupe LRM, composé principale- manon rescan
8 | france 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Les « premiers de cordée » à l’heure des « gilets jaunes »


« Le Monde » a rencontré une catégorie de la population discrète en temps de crise sociale : les très riches

TÉMOIGNAGES belge de la région de Bruxelles-Ca-


pitale connue pour accueillir de

I
ls sont l’objet de toutes les nombreux exilés fiscaux]» ont
colères, de toutes les indi- mis en attente leur projet de re-
gnations, de toutes les re- tour. En revanche, assurent les
vendications. Depuis le dé- deux hommes, ces mesures ont
but du mouvement des « gilets empêché certains candidats au dé-
jaunes », sur les ronds-points, « les part de passer à l’acte.
riches » sont au cœur du débat. Avec six créations d’entreprises
« Macron, le président des riches », à son actif, Grégoire est l’image de
« les cadeaux fiscaux faits aux ri- la « start-up nation » que le chef
ches », « Rends l’ISF » (impôt de so- de l’Etat appelle de ses vœux. Ce
lidarité sur la fortune)… Si les en- qui le préoccupe aujourd’hui, ce
treprises et leurs dirigeants ne sont « les cadeaux accordés aux
sont pas la cible première des ma- entreprises sans contrepartie ».
nifestants – seules les banques se « Là, on est peut-être un peu trop
sont parfois retrouvées en ligne gâtés », concède-t-il. Il fait réfé-
de mire –, les plus nantis, indivi- rence à l’une des mesures-phares
duellement, incarnent les dys- du programme d’Emmanuel
fonctionnements d’une politique Macron : la baisse de l’impôt sur
jugée injuste et d’un système de les sociétés (IS) de 33,3 % à 25 %
plus en plus inégalitaire. en 2022.
Entrepreneur, gestionnaire d’un
fonds d’investissement, grand pa- « Les dés sont pipés »
tron, chef d’entreprise, important « S’il compte sur la seule bonne vo-
propriétaire immobilier, rentier… lonté des dirigeants, il ne va pas al-
Ils ont entre 45 ans et 80 ans, et se ler loin, prédit-il. Rien ne garantit
savent peu audibles en période de que je ne vais pas mettre cet argent
crise sociale. Ils ont cependant dans ma poche. L’Etat aurait pu in-
accepté de s’exprimer en requé- dexer ces baisses à l’utilisation que
rant l’anonymat. Quel regard por- je fais de cet argent préservé. Si
tent-ils sur les « gilets jaunes » ? j’embauche, si j’augmente mes sa-
Comment jugent-ils la politique lariés, si je distribue des primes ou
fiscale d’Emmanuel Macron ? A-t- si je réinvestis dans ma société,
elle modifié leurs comporte- alors mes impôts baissent. Sinon,
ments financiers ? ils ne baissent pas. » Une vision
que partage cet autre homme
« Les riches aussi “déconnent” » d’affaires international, qui reste
Ce petit échantillon de « premiers persuadé que la « sortie de crise »
de cordée » a en commun d’avoir « ne pourra se faire sans l’entre-
une fortune conséquente (plu- prise » : «Seul, le gouvernement n’y
sieurs dizaines de millions d’euros arrivera pas. En France, il existe
pour certains) et d’être de fervents une solidarité d’Etat, mais pas as-
partisans du chef de l’Etat, même sez de solidarité d’entreprise ».
s’il leur arrive d’être critiques. Le jeune homme a par ailleurs
De ce président « à l’évidence décidé de donner « quasiment
inexpérimenté », ils disent qu’il comme un seul homme. Contrai- venus du capital (dividendes, inté- Cette rétribution des fonds ne tout » de son vivant à des œuvres.
« va dans le bon sens » et que « ce rement à ce que l’on pouvait ima- rêts, plus-values mobilières). change cependant rien à l’équa-
Tous jugent S’il est le seul de l’échantillon à
qu’il veut faire est exceptionnel », giner, ils portent un regard plutôt « Dans les faits, ça n’est pas tout à tion finale, selon le grand patron la politique fiscale aller aussi loin, la plupart ont ex-
malgré les « faux pas ». « Il exerce bienveillant à leur égard. Du fait comme ça que ça se passe… En aux 100 000 salariés. « Ce qui est primé la volonté d’éviter de faire
mal le pouvoir, dit l’un, grand pa- moins jusqu’à un certain point, tout cas, pas d’après ce que je peux laissé à la main des riches ne sera
d’Emmanuel de leurs enfants des « branleurs »,
tron à la tête d’un groupe qui précisent-ils. « Autant leurs reven- voir », constate Edouard, 51 ans, à réinvesti qu’à la marge », assure- Macron des « tocards », des « fainéants »
compte 100 000 salariés et réalise dications de départ étaient pleine- la tête du fonds d’investissement. t-il. A ses yeux, l’essentiel de cette ou des « débiles qui vont tout cra-
un chiffre d’affaires de plusieurs ment justifiées, autant la violence Il ne s’en cache pas : il n’a « rien mesure est ailleurs, dans l’opi-
« indiscutablement mer sans jamais créer de valeur ».
milliards d’euros. Quelle mala- et le noyautage par les extrêmes ne réinvesti ni embauché personne nion des milieux économiques très favorable La façon d’y parvenir n’est pas
dresse politique de parler de sup- sont pas acceptables », résume grâce à l’argent conservé ». « Ma- mondiaux. « Ce qui est en jeu, c’est toujours très aboutie, mais ils se
pression de l’ISF ! Il fallait parler de l’un d’eux. cron nous a simplement rendu du l’attractivité de la France, assure-
aux gens riches » montrent unanimement favora-
réaménagement. » S’ils partagent avec les manifes- pouvoir d’achat, dit-il. Cet argent, t-il. L’ISF est mondialement perçu bles à des « droits de succession
« En s’attaquant aux automobi- tants la conviction que l’Etat doit j’en profite, je le dépense. » « Grâce comme une mesure hostile à l’idée forts passé certains montants ».
listes et donc aux moins favorisés, il réduire sensiblement son train de à la somme préservée – environ même de la réussite. Il s’agit donc fants, dans un pays où l’impôt est « Qu’on vous pique plus quand
a fait une sacrée connerie », lance vie (à propos d’une meilleure maî- 50 000 euros –, je me suis offert avant tout d’envoyer un signal fort quasi inexistant. De son propre vous êtes très riche, ça n’est pas
un autre, important propriétaire trise des dépenses budgétaires), la plus de voyages en famille », aux investisseurs étrangers. » aveu, il répond à la définition du choquant », dit le grand patron.
immobilier dont le patrimoine plupart tiennent à souligner les abonde Grégoire, entrepreneur à rentier : il vit des revenus de son « Avec leur éducation, leur statut
s’élève à 20 millions d’euros. « Il « solidarités françaises exception- succès de 45 ans. « On est peut-être trop gâtés » capital (en grande partie hérité de social, leurs acquis… Mes enfants
manque cruellement de pédago- nelles ». Et de citer l’étude publiée Pour Patrick, aux manettes de Avec l’IFI, l’exécutif a choisi de sa famille), sans travailler. La sup- ont déjà des dizaines de longueurs
gie », regrette un troisième, aux par l’OCDE le 23 janvier qui place la la société transmise par son père, maintenir l’imposition sur le « ca- pression de l’ISF et l’instauration d’avance sur les autres, dit Gré-
commandes d’un fonds d’inves- France en tête des pays riches les forte de 1 600 salariés et de pitalisme dormant ». Un parti pris de la « flat tax » ? « Des mesures goire. Les dés sont pipés dès le dé-
tissement de « private equity » (dé- plus généreux en matière de dé- 250 millions d’euros de chiffre que les premiers concernés sem- bien trop timides pour me faire part, inutile de creuser encore
veloppement et rachats de socié- penses sociales (31,2 % du produit d’affaires, la suppression de l’ISF blent avoir accepté. Comme en té- rentrer », assure-t-il. davantage ces inégalités en leur
tés non cotées). Et d’ajouter : « Exil intérieur brut, PIB). Aucun, en re- profite à son entreprise plutôt moigne la réaction de l’important C’était pourtant l’un des objec- laissant des fortunes. »
fiscal, optimisations fiscales… Les vanche, ne mentionne les rap- qu’à lui-même : « Auparavant, il propriétaire immobilier, qui n’a tifs de cette politique : encourager Cet impôt est pourtant le plus
riches aussi “déconnent”, il aurait ports faisant état des inégalités de nous arrivait de verser des dividen- donc pas été exonéré : « Je suis fon- le retour des exilés fiscaux. « Je ne impopulaire de France, avec 82 %
pu le dire ! » Tous jugent la politi- richesse qui se creusent. des aux actionnaires juste pour damentalement opposé à l’ISF et ça suis pas parti pour des raisons fis- des Français qui le jugent illégi-
que fiscale du président « indiscu- Emmanuel Macron n’a cessé de qu’ils puissent payer leur ISF, et ce, ne me fait pas plaisir de le dire, mais cales mais pour monter un busi- time, selon un sondage de l’Ifop
tablement très favorable aux gens le marteler : l’ISF a été supprimé même lorsque l’entreprise allait je comprends pourquoi je reste sou- ness, explique-t-il. En revanche, je paru en octobre 2018. « Quand on
riches », mais pas forcément aussi pour être transformé en « impôt mal. » Il se félicite désormais de mis à cet impôt exceptionnel : je ne ne reviens pas en grande partie à a trimé toute sa vie pour s’offrir un
efficace qu’elle pourrait l’être. sur la fortune immobilière » (IFI), réinvestir cet argent dans l’entre- crée pas d’emplois. Le revers de la cause de la fiscalité française, beau- pavillon que l’on veut transmettre
Les « gilets jaunes » ? Des « victi- un impôt axé sur les seuls patri- prise familiale au lieu de le distri- médaille de cette distinction entre coup trop aléatoire. Le mouvement à ses enfants, c’est normal qu’on
mes de la mondialisation » avant moines immobiliers nets taxables buer. « Macron n’est pas pro-riches, un capital productif et un autre qui des “gilets jaunes” ne fait que ren- puisse le faire, estime le proprié-
d’être des « victimes » d’Emmanuel de plus de 1,3 million d’euros, afin il est pro-business, poursuit-il. ne le serait pas est que cela profite forcer le sentiment d’instabilité fis- taire immobilier. En revanche,
Macron, estime cette poignée de de relancer l’investissement dans Avec l’ISF, en pensant taper sur les aussi aux éléments les moins “ver- cale que les Français exilés autour pour les tranches très hautes, s’il
vainqueurs de l’économie mon- les entreprises françaises et de fa- riches, on tape en réalité sur les en- tueux” de l’économie. » de moi redoutent. » Un constat que faut vendre un bien parmi d’autres
diale. Un mouvement social « légi- voriser ainsi la création d’emplois. treprises. » « Mieux vaut taxer da- Cela fait sept ans que Christo- partage le grand patron. Il affirme pour payer les droits de succession,
time » aussi, auquel ils apportent Même objectif avec l’instauration vantage les hauts revenus ! », sug- phe, 49 ans, habite à l’étranger, que « tous ceux qui s’emmerdent ça me paraît justifié. » p
« tout leur soutien », répondent-ils de la « flat tax » de 30 % sur les re- gère-t-il. avec sa femme et ses trois en- sur leur tas d’or à Uccle [commune louise couvelaire
france | 9
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Olivier Faure: «Les diviseurs n’auront aucune excuse»


Le premier secrétaire du PS se dit prêt à renoncer à une liste socialiste et plaide pour une union de la gauche

trêmement perverse, il cherche à On peut faire un choix différent,


ENTRETIEN utiliser les contradictions du bien sûr. S’affirmer seuls, faire

A
près avoir dressé, lundi mouvement des « gilets jaunes » nos 6 %, 7 %, 8 % et nous contenter
28 janvier, un sévère pour légitimer sa propre politi- de faire mieux que le voisin. Nous
inventaire du quin- que. Nous voulons une confé- pouvons faire comme si rien ne
quennat Hollande, Oli- rence sociale qui permette de né- s’était passé en 2017. Mais il s’est
vier Faure doit dévoiler sa straté- gocier les réponses qui seront passé quelque chose ! Nous de-
gie pour les élections européen- données. Les partenaires sociaux vons tous changer ! Arrêter de
nes aux secrétaires de section de ne peuvent continuer à être con- nous contempler le nombril !
son parti, samedi 2 février. Il expli- tournés comme aujourd’hui. Dans ce vaste mouvement de
que au Monde pourquoi il plaide Il faut démontrer que les politi- Olivier décomposition/recomposition, le
en faveur d’une alliance à gauche ques ne sont pas sourds aux mes- Faure, au risque n’est pas celui de la dispari-
pour les élections européennes. sages qui leur sont adressés. siège du tion du PS, mais de voir la gauche
D’où l’inventaire [du quinquennat Parti et les écologistes marginalisés et
Les élections européennes de François Hollande]. Ce n’est pas socialiste, réduits à jouer les seconds rôles. Si
se dérouleront dans moins un exercice d’introspection, à Ivry-sur- cette grande famille progressiste
de cinq mois. Quelle sera mais la base à partir de laquelle Seine (Val- ne peut plus incarner une espé-
votre stratégie ? peut se renouer un dialogue avec de-Marne), rance, tout se déplacera. Le débat
Les crises sociale et écologique les Français. le 18 janvier. se limitera à un face-à-face entre li-
nous obligent. Cela suppose des Une autre façon de répondre à ALAIN GUILHOT béraux et droite extrême. Ce n’est
réponses de la gauche, qui devrait ces attentes, aussi curieux que cela pas imaginable.
être le réceptacle naturel de ces puisse paraître, c’est le rassemble-
mouvements sociaux et de cette ment. Si l’on veut répondre aux Après votre inventaire sur
ambition de défense de la planète. « gilets jaunes » − dont les inspira- le quinquennat Hollande,
Face à ces urgences, nous devons tions puisent largement dans les le Parti socialiste est-il rede-
nous rassembler. L’essentiel doit revendications classiques de la venu fréquentable à gauche ?
primer. Les diviseurs n’auront gauche −, on se doit d’être à la hau- J’ai reçu des messages de toute
aucune excuse. teur. Nous vivons un paradoxe : la la gauche.
politique du président est contes-
Le PS est-il passé à côté des tée par 70 % des Français et, dans le Y compris de François
« gilets jaunes » ? même moment, sa liste aux élec- Hollande ?
La crise des « gilets jaunes » est tions européennes se stabilise Je ne dénoncerai personne !
une crise de défiance vis-à-vis de voire remonte dans les sondages…
la politique. Il serait ridicule de si- Et de ses amis restés au PS ?
muler le fait d’être les organisa- Comment l’expliquez-vous ? Certains ont plus ou moins
teurs ou les inspirateurs. Je n’ai ja- Les Français se disent qu’il n’y a bien vécu l’inventaire, mais
mais souhaité que nous fassions pas d’autre alternative à l’extrême parmi les soutiens de François
semblant et que nous enfilions droite que La République en mar- Hollande, nombreux m’ont dit
un gilet jaune comme Jean-Luc che. Pour se protéger du tsunami que c’était nécessaire et que
Mélenchon, Marine Le Pen ou nationaliste et populiste, ils choi- c’était la condition pour un nou-
Laurent Wauquiez. Notre rôle, sissent la digue la plus haute. C’est veau départ.
c’est de répondre aux revendica- pourquoi les socialistes, les écolo-
tions posées par les Français, pas gistes, les progressistes, les huma- Qu’attendez-vous d’Emmanuel
de les récupérer artificiellement nistes doivent faire bloc et mon- Macron après les derniers
en collant démagogiquement au trer qu’ensemble nous sommes à rebondissements dans l’affaire
mouvement. la fois un rempart face à l’extrême Benalla ?
droite et une alternative au pou- Toute la vérité doit apparaître
Comment répondre aux voir libéral en France et en Europe. d’un seul bloc, et en une seule
attentes des « gilets jaunes » ? l’uniformité mais l’unité ! C’est la lancé notamment par Raphaël plus juste et plus démocratique, fois. Ce jeu du chat et de la souris
Les « gilets jaunes », c’est d’abord Vous plaidez l’union pour seule façon de passer des paroles Glucksmann]. L’Europe s’est cons- d’être à l’heure pour éviter une ca- doit s’arrêter. Il faut une explica-
une colère qui rassemble huit les européennes. Mais derrière au changement en actes. Les for- truite sur la paix entre les enne- tastrophe environnementale ir- tion totale, complète et immé-
Français sur dix. Mais les répon- quelle bannière ? Le PS ? mations inutiles ont toutes voca- mis d’hier, puis autour d’un mar- réversible, c’est la division qui de- diate. C’est aujourd’hui tout son
ses à cette colère sont de natures Je ne souhaite qu’une seule tion à disparaître… ché unique. L’avenir de l’Europe, vient affreusement ringarde. Par- proche entourage qui est
différentes. Nous n’avons cessé à bannière, celle de nos combats c’est la justice sociale et la justice tageons nos richesses, nos talents impliqué. Le mieux serait que le
chaque étape de faire des proposi- communs. Je n’ai fixé aucun Il n’y aura donc pas de liste PS ? climatique. Ceux qui partagent pour incarner les courants pro- chef de l’Etat, dans un souci
tions concrètes pour sortir de préalable à qui que ce soit car Je me prépare à toutes les hypo- cette vision doivent se retrouver. fonds de la société qui s’expri- d’exemplarité et de transparence
cette crise. Hélas sans réponse de nous devons nous réunir sur un thèses. Mais ce à quoi nous de- ment aujourd’hui sans toujours revendiqué, fasse lui-même la
l’exécutif qui a préféré jouer une projet. Le débat entre nous est vons travailler, c’est à une liste de L’union de la gauche, ce n’est trouver des débouchés politi- lumière avant que la commis-
stratégie de la tension avec les ma- utile et doit se maintenir. Mais il rassemblement large, qui réu- pas un modèle obsolète ? ques. Les « gilets jaunes », les mar- sion d’enquête du Sénat, la
nifestants. Aujourd’hui, sans être ne peut nous rendre impuissants nisse celles et ceux qui partagent Dit comme ça, ça fait très vieux cheurs pour le climat, les féminis- presse et la justice ne le fassent à
dupes des intentions du pouvoir, collectivement. Qu’est-ce que la des combats communs. Je sens monde. Mais si je vous dis qu’il tes de #metoo doivent trouver sa place. Le feuilleton des men-
nous participons au grand débat, gauche depuis un siècle ? C’est un que les esprits évoluent. Les lignes s’agit de jeter toutes ses forces une issue démocratique. songes a assez duré. Maintenant
pour peser sur son issue. Je vois débat permanent entre des op- bougent. C’est le sens de l’initia- dans une bataille pour changer il faut la vérité ! p
bien ce que cherche le chef de tions différentes, mais à la fin, tive salutaire prise par le mouve- l’Europe, de créer ensemble les Vous n’avez pas peur que le PS propos recueillis
l’Etat. Il est dans une attitude ex- c’est un combat commun. Pas ment Place publique [mouvement rapports de force pour la rendre se noie dans une alliance ? par abel mestre

Edouard Philippe et Alain Juppé PO L I CE


Le Conseil d’Etat valide
l’usage des lanceurs
vrier, lors d’un congrès à Va-
lence (Drôme). En quittant
le PS en octobre après une
de balles de défense tentative d’infléchir sa ligne

au chevet des commerçants bordelais Le Conseil d’Etat a rejeté,


vendredi 1er février, les de-
mandes de suspension de
à gauche, M. Maurel et
Mme Lienemann avaient
d’abord créé le mouvement
l’usage du lanceur de balles Après pour préparer ce nou-
Le premier ministre s’est rendu à Bordeaux, une ville où les « gilets jaunes » sont très actifs de défense (LBD) dans les veau parti. Ils se sont rappro-
prochaines manifestations de chés de La France insoumise
« gilets jaunes », estimant que (LFI), M. Maurel étant en posi-
bordeaux - correspondante deaux 2030 », et une courte pause M. Philippe a par ailleurs expli- le risque de violences rendait tion éligible sur la liste LFI
à la Halle Boca voisine, le maire et Philippe qué qu’un accord avait été trouvé « nécessaire de permettre aux pour les européennes.

C’ est sous une averse de


grêle qu’Edouard Phi-
lippe a fait son entrée,
vendredi 1er février, à Bordeaux.
Depuis sa prise de fonctions, c’est
le premier ministre ont surtout
passé du temps au centre-ville,
dans le quartier où se déroulent
les manifestations hebdomadai-
res des protestataires.
a annoncé une
enveloppe de
3 millions d’euros
avec les assureurs pour « un sys-
tème de franchise unique », quand
un même commerçant subit des
dégradations plusieurs samedis
successifs. Il a aussi incité à utiliser
forces de l’ordre de recourir
à ces armes ». La CGT et
la Ligue des droits de
l’homme avaient tenté, mer-
credi 30 janvier, lors d’une
T E RRO RI SM E
Attentat de Strasbourg :
trois personnes
mises en examen
la seconde fois que le premier mi- pour venir en aide un dispositif d’étalement du paie- audience en urgence, de Trois hommes d’une même
nistre rend visite à son mentor « L’Etat sera au rendez-vous » aux dix villes les ment des cotisations sociales, sans convaincre les juges adminis- famille, âgés de 32, 34 et
Alain Juppé. Son premier déplace- Attentif, M. Philippe a constaté les majoration. Face à plusieurs com- tratifs d’interdire cette arme à 78 ans, sont soupçonnés
ment avait eu lieu en octobre 2017, dommages subis par les commer- plus touchées par merçants qui lui demandaient l’origine de nombreuses bles- d’avoir fourni à Chérif Che-
au temps du macronisme triom- çants du cours Pasteur avant de se les « casseurs » « une exonération », il s’est en re- sures graves et utilisée plus de katt l’arme utilisée pour per-
phant. Cette fois-ci, l’atmosphère rendre au Musée d’Aquitaine, où il vanche montré plus évasif : « Je ne 9 200 fois depuis le début du pétrer l’attentat de Stras-
a bien changé. La capitale giron- a échangé avec une quinzaine de peux pas m’engager maintenant. » mouvement. Les requérants bourg le 11 décembre. Arrêtés
dine est devenue un des bastions commerçants. Lors de ces discus- Plongé dans la crise depuis ont aussitôt annoncé le dépôt mardi en Alsace et mis en
du mouvement des « gilets jau- sions, le premier ministre n’a pas de 300 000 euros et soutiendra les l’automne, le chef du gouverne- d’un nouveau recours. – (AFP.) examen vendredi par un juge
nes ». Presque chaque samedi, en pu s’avancer sur la fin des mani- fonds mis en place par les collecti- ment est reparti à Paris avec les en- antiterroriste à Paris, ils ont
marge des manifestations, des festations. « J’aimerais bien pou- vités locales, pour les actions col- couragements de M. Juppé, dont il PO L I T IQ U E été incarcérés, a-t-on appris
commerces y ont été vandalisés. voir vous dire que c’est terminé, lectives ou animations commer- a été le conseiller, notamment Deux élus ex-socialistes de source judiciaire. La justice
Avant d’attaquer un pro- mais je ne sais pas vous dire quand ciales. « L’Etat sera au rendez-vous pendant la primaire de la droite créent un nouveau parti s’intéresse à l’origine de
gramme mené au pas de course et ça s’arrêtera », a-t-il déclaré. de l’accompagnement financier en 2016. « Je suis admiratif de la fa- Les ex-socialistes Emmanuel l’arme ancienne utilisée par
placé sous haute sécurité, les deux Le chef du gouvernement a par des petits commerces qui subissent çon dont Edouard Philippe conduit Maurel, député européen, et Chérif Chekatt. Les trois per-
hommes ont d’abord pu échanger contre annoncé une enveloppe de plein fouet ces violences et ces sa politique avec beaucoup de cou- Marie-Noëlle Lienemann, sé- sonnes sont poursuivies
à huis clos, lors d’un déjeuner. globale de 3 millions d’euros qui pertes de chiffre d’affaires, notam- rage et de bonne humeur dans un natrice, devaient lancer un pour « association de malfai-
Après une étape dans le quartier sera débloquée pour venir en aide ment ici à Bordeaux », a affirmé le contexte difficile », a lâché le maire nouveau parti « de gauche ré- teurs terroriste criminelle »,
de la gare pour la présentation du aux 10 villes de France les plus tou- premier ministre, alors qu’Alain de Bordeaux à la veille de l’acte XII publicaine, écologiste et so- « détention et cession d’arme
plan de rénovation urbaine Eurat- chées par les « casseurs » lors des Juppé a évoqué la possibilité de des « gilets jaunes », qui devait se ciale » avec le Mouvement ré- de catégorie B en réunion et
lantique, l’un des projets de mo- manifestations des « gilets jau- créer un fonds qui viendra indem- tenir samedi 2 février. p publicain et citoyen (MRC), en relation avec une entre-
dernisation du programme « Bor- nes ». A Bordeaux, cette aide sera niser les commerçants. claire mayer samedi 2 et dimanche 3 fé- prise terroriste ». – (AFP.)
10 | france 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

CRISE SOCIALE

Réunion
du grand débat
national,
à la Maison des
associations
de Fouras
(Charente-
Maritime),
le 27 janvier.
PHOTOS SANDRA MEHL
POUR « LE MONDE »

Sur les petites routes du grand débat


De Pau à Tours, en passant par Fouras, plongée dans les réunions citoyennes. Entre colère et espoir

c’est que ce débat est une mascarade. C’est un d’usage] depuis trois ans, payée à l’heure », se sonnes – qui se déroulera en deux temps. Un
REPORTAGE débat décidé par le haut et qui retournera vers demande jusqu’à quand elle va devoir rester premier temps de concertation à chaque ta-

S
le haut. » La déclaration égrène les revendica- dans cette situation de « précarité totale ». ble pour dégager des réponses au question-
ept jours, sept communes diffé- tions du mouvement, les « violences policiè- « Je suis frappé par ce sentiment que ce n’est naire national ; un second temps de synthèse
rentes, sept réunions… Alors que res », le « système asservissant », la « lutte pas humain, avoue M. Bayrou, visiblement des propositions émanant de chaque table. Le
l’exécutif mise beaucoup sur son contre l’oppression dictatoriale du monde de la ébranlé, que la situation est devenue trop… » maire, lui, se contentera de prendre en note le
grand débat pour relancer le quin- finance », la « démocratie de pacotille accapa- « ON NOUS DIT – Capitaliste, lance une voix dans la salle. compte rendu de la réunion. « Le but, c’est
quennat, Le Monde a assisté aux rée par l’oligarchie des lobbys et des banques » – Peut-être. En tout cas, trop technocratique. » d’avoir un maximum de propositions de votre
réunions organisées dans les vil- et le « devoir d’insurrection »… D’ARRÊTER DE NOUS Le maire de Pau se fait un point d’honneur à part », insiste un des médiateurs.
lages ou dans les métropoles. Partout, une en-
vie de se raconter, d’exprimer sa colère contre
Une forêt de mains se lève à sa suite pour
prendre la parole. Les témoignages se succè-
PLAINDRE, MAIS n’omettre aucune des demandes de parole,
répondant aux uns et aux autres, en ra-
Autour de la table, Michel, Cécile, Reine,
Georges, Vincent et Delphine se penchent sur
les inégalités et les élus, mais aussi des espoirs dent, de vies fracassées, de détresse quoti- JE NE DEMANDE PAS brouant certains, exprimant aussi ses pro- le questionnaire. « Que faut-il faire pour ren-
partagés. Comme une catharsis collective. dienne, de labyrinthes administratifs ponc- pres réflexions, quitte à susciter quelques dre la fiscalité plus juste ? – Une meilleure ré-
tués d’interventions de militants plus rodés à L’AUMÔNE, JE VEUX réactions d’énervement. « Vous êtes tous des partition de l’impôt. – Moi, je dis oui aux trans-
PAU, VENDREDI 25 JANVIER
PYRÉNÉES-ATLANTIQUES, 73 270 HABITANTS
la prise de parole en public. L’épicière d’Arti-
guelouve, qui a repris ce commerce avec son
TRAVAILLER. voleurs, des escrocs ! », tonne l’un. « Arrêtez de
catalyser la parole », s’exclame une autre. « Ce
ports gratuits, mais à condition qu’il y ait une
meilleure répartition, des tranches pour faire
Une pluie drue a succédé à la fine bruine qui, compagnon, se dit étranglée par le régime so- ON NOUS PARLE n’est pas facile de répondre à un tel bouillonne- participer tout le monde, au moins un petit
depuis le matin, ouate la cité du roi Henri IV. cial des indépendants, qui lui prend 48 % de ment, convient le président du MoDem, mais, peu, même si c’est symbolique. – Que ce soit
Les participants à la réunion du grand débat ses maigres revenus. « On nous dit d’arrêter de DE SALAIRES de tout cela, il faudra bien qu’il sorte un projet équilibré en fonction des revenus de chacun.
national organisée par François Bayrou, le nous plaindre, mais je ne demande pas pour tous les Français. » Il est presque minuit – Je paie, je participe, c’est la solidarité. – En fait,
maire (MoDem) de la ville, s’engouffrent pré- l’aumône, je veux travailler. Je suis obligée de MIROBOLANTS lorsque les derniers participants évacuent la il s’agit de trouver un équilibre plus juste, je
cipitamment dans le hall Aragon du Parc des dire tout ça devant des gens que je ne connais DE DÉPUTÉS salle. La pluie a cessé. pense. – Moi, je ne suis pas capable de dire s’il
expositions, déjà bondé en cette fin de jour- pas. On nous parle de salaires mirobolants de faut six tranches, dix tranches, il y a des spécia-
née. Des dizaines de « gilets jaunes », revêtus députés et il faut qu’on approuve ! Je ne veux ET IL FAUT QU’ON CARBON-BLANC, SAMEDI 26 JANVIER listes pour ça. Mais il me semble
de leurs chasubles fluorescentes, ont pris pas être vulgaire, mais j’ai l’impression de bais- GIRONDE, 7 713 HABITANTS qu’aujourd’hui ce n’est pas juste… » Delphine,
place au premier rang ou se sont regroupés à ser le pantalon tous les jours. » APPROUVE ! », Cela commence par un jeu de piste. La réu- de sa belle écriture ronde, rédige la synthèse
l’arrière de la salle. Les talanquères ont été re-
poussées pour accueillir tant bien que mal les
« Pour moi, c’est la double peine », raconte
cette femme de 58 ans, opérée en juillet 2018
TÉMOIGNE L’ÉPICIÈRE nion du grand débat national annoncée sur
les panneaux d’affichage municipaux est in-
des propositions émanant de la table.
A la deuxième question d’un document qui
quelque 500 présents. « Y a-t-il des personnes et déclarée en invalidité tout en étant autori- D’ARTIGUELOUVE diquée « salle polyvalente », sans plus de pré- en comprend onze, les échanges reprennent,
qui ont des difficultés à rester debout et qui ont sée à travailler quinze heures par semaine, cisions. « C’est au foyer municipal », nous indi- soutenus. Toutes les tables sont affairées.
besoin de s’asseoir ? », s’enquiert François Bay- pour « 642 euros d’allocation adulte handi- que-t-on. Sur place, quelques personnes pa- Juste le temps d’aborder quatre questions
rou. Plusieurs bras se lèvent. « Est-ce que cer- capé, plus 350 euros de salaire », mais qui ne tientent devant une porte close. « Quand que, déjà, le médiateur indique que « le temps
tains parmi vous pourraient laisser leur place à lui donnent droit ni à la prime d’activité ni à même, ce n’est pas normal, c’est un manque de pour les discussions autour des tables est ter-
ces personnes ? » Spontanément, quelques l’aide personnalisée au logement. Et cette respect », s’impatiente Lorraine. « Peut-être miné ». Ramassage des copies. Pierre se pro-
« gilets jaunes » du premier rang se lèvent. autre qui, à 56 ans, se retrouve au chômage : que c’est dans une autre salle, mais alors c’était pose pour écrire au tableau la synthèse des ré-
« C’est un moment démocratique important « Je ne suis pas une fainéante, j’ai cotisé pen- mal indiqué », suggère son amie. Nous voilà ponses. Mais, rapidement, alors que les mé-
de notre histoire », lance en préambule l’an- dant trente-cinq ans », dit-elle. « On pourrait repartis en convoi direction l’école publique, diateurs s’emmêlent les pinceaux dans les
cien candidat à l’élection présidentielle, qui mettre la France sous Ventoline tellement elle qui met aussi à disposition une salle de réu- feuilles ramassées, laissant l’assistance en
revient sur trente ans d’histoire et de « fer- va mal », s’inquiète celle-ci, qui a « l’impres- nion. Il y a de la lumière et des animateurs, plan, le climat se tend. « Je ne partage pas la
mentation » de la crise. Rapidement se mani- sion de ne servir à rien ». Une jeune femme, mais, non, ce n’est pas encore là. Ils nous indi- même définition que vous du mot “débat”.
festent des signes d’impatience. « Hors su- « bac + 5 en CDDU [contrat à durée déterminée quent la salle communale jouxtant le cinéma Pour moi, ce n’est pas un débat, il est très mal
jet ! », s’élève une voix dans la salle. « La défini- Favols. Une petite grimpette à travers le parc mené. Je ne suis pas venue ici pour perdre mon
tion d’un débat, c’est qu’on s’écoute. C’est la pre- municipal. Bingo ! Le maire, Alain Turby (Mo- temps », s’impatiente Annie, approuvée par
mière des politesses », rétorque le maire. – La Le président face aux élus d’outre-mer Dem), est en train d’expliquer à la cinquan- une large partie de l’assemblée. Le maire
politesse, c’est de nous écouter nous aussi. taine de présents – ceux qui avaient résolu prend le micro : « C’est un exercice inédit. Je
– Vous aurez la parole autant que vous vou- Pendant sept heures, vendredi 1er février, Emmanuel Macron s’est l’énigme dès le premier coup, une vingtaine n’avais aucune idée de combien de personnes
drez, à condition que l’on s’écoute. C’est une confronté aux élus des cinq départements d’outre-mer (Guade- d’autres participants y parviendront un peu ça allait mobiliser, comment ça allait se passer.
question de respect. » Le décor est planté. loupe, Martinique, Réunion, Guyane et Mayotte), ainsi que de plus tard – le déroulement de ce premier Je plaide coupable, mais nous allons nous amé-
A la pointe d’un parapluie dressé en l’air Saint-Pierre-et-Miquelon, dans la salle des fêtes fraîchement réno- échange, qui portera sur le thème de la fisca- liorer. C’est sûr que la méthode que nous avons
flottent deux ballons jaunes sur lesquels a été vée de l’Elysée. Un échange parfois rugueux, les élus ultramarins lité et des dépenses publiques. employée aujourd’hui n’est certainement pas
griffonné au feutre, sur l’un, « Macron démis- n’hésitant pas à interpeller le président, à l’interrompre et à le con- Pour faciliter le débat, le maire a fait appel à la meilleure. »
sion », et, sur l’autre, « Bayrou 1 sinistre ». Le
er
tredire. Les sujets du chlordécone, insecticide longtemps utilisé trois médiateurs : « Le préfet nous a adressé un La frustration chez les présents, en très
porte-parole désigné par l’« assemblée ci- dans les bananeraies antillaises et dont les conséquences com- courrier nous disant qu’on pouvait contacter grande majorité des personnes d’âge mûr ou
toyenne du Grand Pont » intervient le pre- mencent à être mesurées, ainsi que de l’invasion des algues sar- l’Association nationale des médiateurs. » Ce âgées, est évidente. Et c’est Pierre, qui se pré-
mier. « S’il n’y avait pas eu le mouvement des gasses en Guadeloupe et en Martinique, les élus locaux, deman- sont eux qui vont se charger de l’animation et sente comme un sympathisant des « gilets
“gilets jaunes”, ce débat n’aurait pas existé, dant une prise en charge totale, ont donné lieu à des échanges ils ont conçu le dispositif – les participants jaunes », un des rares jeunes présents, qui par-
mais le sentiment général des “gilets jaunes”, houleux. M. Macron a annoncé qu’il se rendrait à Mayotte en juin. sont regroupés par tables de sept ou huit per- vient à apaiser la tension. « Forcément que
france | 11
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

▶▶▶

Grand débat à
Pau (Pyrénées-
Atlantiques),
le 25 janvier
(à gauche).

A Libourne
(Gironde),
200 personnes
se sont réunies,
le 28 janvier
(à droite).

A Carbon-Blanc
(Gironde),
le 26 janvier,
les propositions
écrites des
participants sont
reportées sur
des panneaux
(à gauche).

A Saint-Aulaye-
Puymangou,
(Dordogne),
le 29 janvier
(à droite).

c’est frustrant. Toutes les propositions ne peu- que certaines ont suivi de bout en bout, en y distribuer, il faut bien prélever, tente Erwin, Le maire propose de commencer par un
vent pas remonter. Mais, déjà, je me suis re- contribuant abondamment. Beaucoup y ont 23 ans. Où aller chercher cet argent ? Quel im- échange libre à partir du regard que chacun
trouvé à débattre avec des gens que je ne pris goût. « Pourquoi est-ce que la mairie n’or- pôt augmenter ? – Le gouvernement !, lance un porte sur la situation actuelle. Pour Jean-
connaissais pas. C’est quand même utile et, la ganiserait pas, elle aussi, des débats de ce genre « gilet jaune ». Ils n’ont qu’à remettre l’ISF ! » Un Pierre, « si nous sommes là ce soir, c’est pour
semaine prochaine, je reviendrai et on va sur des problématiques locales ? », s’interroge militant de Lutte ouvrière – ce n’est pas le pre- parler démocratie, mais, s’il n’y avait pas eu les
mieux s’organiser. – Il a raison », approuve Christelle, tandis que Pierre, quasi-sosie de mier rencontré au cours de cette pérégrina- “gilets jaunes”, nous ne serions pas là. – On
Jean-Pierre, retraité à la barbe grisonnante. René Dumont avec son pull rouge, ses épais- tion –, même s’il ne se présente pas comme nous parle de démocratie, de référendum, mais
ses lunettes noires et ses cheveux blancs qui tel, déroule sans fausse note le programme de combien de personnes vont voter ? Les gens
FOURAS, DIMANCHE 27 JANVIER lui lèchent la nuque, se félicite « de la sérénité, transition de son organisation : « Rétablisse- s’en foutent, objecte Eric. – Aujourd’hui, les
CHARENTE-MARITIME, 4 011 HABITANTS du calme, de l’écoute, du respect qui ont présidé ment de l’ISF, arrêt du CICE [crédit d’impôt gens qui ne votent pas, c’est parce qu’il y a une
Ginette arrive un peu essoufflée, salue la à l’ensemble des débats de cette journée ». pour la compétitivité et l’emploi] et restitu- défiance vis-à-vis de nos représentants, en-
maire, Sylvie Marcilly (ex-LR), s’excuse d’être « Tout cela était très orienté, quand même, tion des milliards versés, abrogation de la chaîne Philippe. Le référendum, c’est un
légèrement en retard et s’installe parmi la conteste Michel. De toute façon, je crois que ça CSG », soulevant les applaudissements des moyen, mais probablement sur des sujets lo-
trentaine de personnes qui, en ce dimanche ne débouchera sur rien, ça va faire pschitt, « gilets jaunes ». caux. Sur des sujets plus globaux, nous avons
venteux, ont pris place dès 8 h 30 dans la salle comme disait Chirac. Mais croyez-moi, ce qui Taxation des GAFA, lutte contre l’évasion et des représentants. »
Duplais-Destouches de la Maison des associa- se passe en ce moment, ce n’est pas terminé, ça « CE DÉBAT, C’EST la fraude fiscales, imposition des revenus du Henry, retraité, comme pas mal de partici-
tions. Cette professeure d’anglais à la retraite,
vêtue d’une élégante veste moirée verte,
rebondira. – Je ne suis pas d’accord, reprend
Ginette une dernière fois. On ne peut pas res-
UN ENTONNOIR QUE capital et des transactions financières, autant
de revendications qui reviennent régulière-
pants, constate que « les grands électeurs sont
obligés de voter pour les sénateurs, sinon ils
n’aurait pour rien au monde voulu louper le ter dans l’idée que ça ne sert à rien et qu’on ne M. MACRON NOUS ment dans les débats. Jennifer, « “gilet jaune” ont une amende. Pourquoi ne pas en faire
rendez-vous. Ginette a bossé son sujet : le peut pas avancer. Moi, j’espère bien qu’il en sor- depuis le 17 novembre », se dit « en guerre autant pour les citoyens ? » Francis n’est pas
questionnaire, elle l’a bien étudié et elle arrive tira quelque chose. » TEND POUR contre les taxes et les injustices. – Attention, on d’accord : « Le vote obligatoire, il y a quand
bardée de notes, qu’elle a couchées sur son
carnet. A Fouras, cette journée sera consacrée LIBOURNE, LUNDI 28 JANVIER
RÉCUPÉRER n’est pas en guerre. Si on peut avancer, c’est en
étant plus solidaires », la reprend Sandrine.
même des problèmes. Est-ce que les gens vote-
ront en connaissance de cause ? – Faut quand
au débat sur les quatre thèmes retenus, deux GIRONDE, 25 207 HABITANTS LES ÉLECTIONS. Christophe, cadre de 33 ans, se présente en même pas prendre les Français pour des imbé-
heures chacun, jusqu’à 18 h 30. Plusieurs ad- A l’extérieur de la salle des Charruauds, quel- terrain miné. « Notre pays est champion de la ciles ! », proteste Jean-Pierre.
joints et conseillers municipaux se chargent ques « gilets jaunes » endossent leur chasuble, NOUS, NOUS fiscalité et de la dépense publique et, pourtant, Sophie est la patronne de l’unique hôtel-
de la prise de notes et de la conduite du débat, sous l’œil circonspect des policiers munici- tout le monde constate la dégradation des ser- bar-restaurant de la commune. « Au comp-
en s’interdisant, prennent-ils soin de préciser, paux. Ils sont une bonne vingtaine à afficher RESTONS DANS vices publics. A quel moment va-t-on se poser toir, j’entends beaucoup de choses. Je suis éton-
d’y prendre part. leur couleur et à prendre place parmi les LE COMBAT », la question de l’efficacité de la dépense publi- née qu’il n’y ait pas plus de monde et, surtout,
Premier thème : la transition écologique. 200 sièges – tous occupés – disposés en cercle que ?, s’interroge-t-il. Vous n’avez que l’ISF à la plus de jeunes. Il faut qu’on arrive à les intéres-
Ginette s’inquiète de l’extension des ZAC (zo- pour cette agora d’un nouveau type. Si le AFFIRME JENNIFER, bouche, je ne suis pas sûr que ce soit la solution ser. Je pense qu’on a loupé quelque chose. On
nes d’aménagement concerté) dans lesquel- maire, Philippe Buisson (PS), est à l’initiative à tout. Il vaudrait mieux se pencher sur les dé- ne peut pas continuer à débattre entre gens
les des bâtiments sont laissés à l’abandon de ce débat, il a confié au comité consultatif UNE « GILET JAUNE » penses inutiles plutôt que proposer le rétablis- qui ont envie de débattre sans avoir parmi
sans être réhabilités. Un représentant de l’as- de prospective, une instance de concertation sement d’un impôt que personne ne nous en- nous les gens qui ont envie de revendiquer. Il
sociation Presqu’île en transition dénonce les de la ville, et à son président, l’ancien député vie. » Sans grand succès. faut aller les pêcher, ces gens-là. – Je connais
coupes d’arbres et de haies pratiquées sur la Jean-Claude Bireau, le soin de l’animer. Jennifer réclame à nouveau le micro. « Je suis beaucoup de gens qui râlent et qui disent que,
presqu’île de Fouras : « Je demande des éclair- « Que vont devenir ces débats ? Qui va en faire une pauvre citoyenne de bas étage. Le mot de de toute façon, ces réunions, ça ne les intéresse
cissements, exige-t-il. – Je rappelle que ce n’est la synthèse ? Qui va les remonter ? Qui va les re- “guerre”, on ne le veut pas, mais on ne peut pas, répond son voisin. On est devenu une so-
pas un débat municipal et que nous ne som- cevoir ? », demande un premier intervenant, plus vivre, clame-t-elle. Je vois bien la manipu- ciété très individualiste. » Francis a son opi-
mes pas autorisés à intervenir, répond Jean- immédiatement relayé par une oratrice des lation des grands financiers comme Rothschild nion : « Ces gens-là, ils veulent changer la so-
François, l’animateur de la matinée. Revenons « gilets jaunes », à qui le meneur de jeu de- et Rockefeller. Tous les francs-maçons sont les ciété sans débattre et sans voter. Ils veulent im-
au questionnaire, si vous voulez bien. » mande de se présenter. « Et vous, d’abord, qui serviteurs de ces grands financiers. poser leurs vues, y compris par la violence.
« Diriez-vous que votre vie quotidienne est êtes-vous ? On a en face de nous des gens qui Aujourd’hui, on est gazés… – Vous savez ce que – Les débats se font, mais sur les réseaux so-
aujourd’hui touchée par le changement clima- exposent des règles, mais on voudrait savoir à ça veut dire “gazé” ? Etre gazé, c’est à Aus- ciaux, relève Eric. Ils s’expriment, mais c’est
tique ? – Dès qu’un problème écologique est qui on a affaire. » Du fond de la salle s’élève un chwitz ! », s’insurge Jérôme, un ex-militaire. anonyme. Chez nous, il y en a combien qui
soulevé, il se traduit par une taxe. Dans ce sens, brouhaha, qui manque de tourner à l’alterca- « Les “gilets jaunes” sont pacifistes, reprend vont regarder les réseaux sociaux ? »
oui, on peut dire que je suis impacté par les tion entre un « gilet jaune » et son voisin qui, Jennifer sans se démonter, ce ne sont pas des Bernard tente une synthèse. « La coupure
questions d’environnement, estime Xavier. de toute évidence, n’apprécie guère cette pre- casseurs. Tous les samedis, nous sommes tirés avec les jeunes qui ne s’identifient pas à la so-
– L’écologie est trop souvent punitive, embraye mière interpellation. « Ce que je vous de- par des Flash-Ball et gazés. C’est bien que, l’ar- ciété actuelle est une réalité. Il y a une crise de la
Olivier. Je comprends très bien que les “gilets mande, c’est que le débat se passe dans le res- gent, il y en a pour tirer sur le peuple. Ce débat, citoyenneté, note ce fonctionnaire des im-
jaunes” rouspètent quand on leur met des pect l’un de l’autre, intervient M. Bireau. Voilà c’est un entonnoir que M. Macron nous tend pôts. On est dans un mal profond de notre so-
taxes sur le carburant. Soit on contraint les l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire. La parole pour récupérer les élections. Nous, nous res- ciété, qui vient de loin et qui tout à coup a ex-
gens en rajoutant des taxes partout. A mon est libre à condition que l’on respecte autrui. » tons dans le combat. » Ce sera le mot de la fin. plosé. Bordeaux, avant, était une ville ac-
avis, ce n’est pas la solution. Soit on fait Le calme semble revenir, mais la tension cueillante, elle est devenue une ville excluante.
confiance à l’éducation. – Est-ce qu’on n’est pas n’est pas retombée. Julien, 35 ans, prend à son SAINT-AULAYE-PUYMANGOU, On a fait une ville pour les touristes, on vou-
arrivé à un pic de surconsommation et donc de tour la parole, s’avance au centre du cénacle MARDI 29 JANVIER drait une ville pour y vivre. Le référendum, je ne
surproduction ? On ne peut pas arriver dans un en s’entourant de précautions. « S’il vous plaît, DORDOGNE, 1 444 HABITANTS suis pas un fan ; les députés sont vraiment les
seul pays à réduire ses effets destructeurs. Nous côté “gilets jaunes”, je suis pas mal avec vous, La tempête qui balaie la vallée de la Double en représentants des citoyens auprès de l’Etat,
sommes tous coupables », conclut Ginette. mais, s’il vous plaît, laissez-moi parler jusqu’au aura dissuadé plus d’un, veut croire le maire, mais j’ai l’impression qu’ils sont de plus en plus
Sur ce seul thème, plus d’une cinquantaine bout… », adjure-t-il, jugeant ce « climat de dé- Yannick Lagrenaudie (PS), en voyant arriver devenus les représentants de l’Etat. Il faut que
d’interventions se succèdent en deux heures, fiance symptomatique ». Il parvient à grand- au compte-gouttes les participants à la réu- les députés soient les représentants du peuple
fourmillant de propositions diverses. Chacun peine au bout de son explication avant d’être nion. Pourtant, la salle des fêtes est spacieuse et pas les représentants de l’Etat. – Quand
y va de ses réflexions, de ses doutes, de ses in- interrompu d’un sonore « c’est pas un débat, et les longues tables disposées en épi déjà même, globalement, on est dans un pays dé-
terrogations. Il en sera de même tout au long ça ! » venu des rangs jaunes. prêtes à accueillir le prochain loto dominical. mocratique, reprend Rémy. Le vrai malaise,
des trois thèmes suivants. Au cours de la jour- La discussion s’engage sur les inégalités sa- Finalement, à peine 35 courageux auront
née, 70 personnes auront pris part au débat, lariales et sociales, la redistribution. « Pour re- bravé les éléments. lire la suite page 12
12 | france 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

CRISE SOCIALE

suite de la page 11 tain nombre de règles, à commencer par la li- « privilèges » des élus et des hauts fonction- mation comme de sa retranscription. Le dé-
berté de pensée et la liberté d’expression, et naires, tout le monde ou presque est d’ac- cor, la grande salle du conseil de Tours Métro-
c’est que les politiques se sont éloignés de la po- donc le respect. L’idée, c’est d’être constructifs. cord, même si certains tentent timidement pole, donne à l’événement un caractère solen-
pulation. Cela vient aussi de la complexité de Chacun a deux minutes d’intervention. » Dans de nuancer leur propos. « C’est normal qu’un nel : mobilier fonctionnel haut de gamme,
l’organisation, le mille-feuille territorial, qui un premier temps, chaque intervenant indi- député, un sénateur ou un haut fonctionnaire moquette et confortables sièges rouges, mi-
fait que l’électeur ne sait plus qui est responsa- que le sujet qu’il souhaite voir aborder. Ils gagne largement sa vie, conformément à un cros individuels, télévision intérieure, écrans
ble de quoi, à qui il doit s’adresser. Je serais très s’inscrivent au fur et à mesure sur l’écran haut cadre du privé, estime Claude. Il faut leur escamotables, tout ce qui convient à une ins-
partisan de supprimer quelques échelons. » géant tendu au-devant de la scène. A l’issue « JE SUIS ÉTONNÉE donner les moyens de travailler correcte- titution communautaire dotée d’un budget
« Quelquefois, nous-mêmes, on a du mal à
s’y retrouver, ponctue le maire. Bon, mainte-
d’un tour de salle de près d’une heure, les
voilà regroupés par thème, en fonction des
QU’IL N’Y AIT PAS ment. » Quelques huées s’élèvent dans la
salle. « Et puis quoi encore ! Pourquoi, chez
de quelque 360 millions d’euros.
Les 120 places assises que contient la salle
nant, il va quand même falloir rendre une co- quatre grands piliers du débat national. Le PLUS DE MONDE nous, on doit leur offrir des super-maisons, des sont toutes occupées. L’assistance se recrute
pie. – De toute façon, là-haut, ils sont dans une thème retenu pour le débat de ce soir sera super-voitures, des super-indemnités, des su- plutôt dans les CSP +, un public d’avertis, qui,
bulle, ils font comme ils veulent, grommelle « démocratie et citoyenneté ». « On a jusqu’à ET, SURTOUT, PLUS per-retraites à nos frais ? Il faut qu’ils aient une certes, vient avec ses questionnements, mais
Alain. On nous pose des questions, mais on ne
répond pas beaucoup à nos questions. » Aline
23 heures », prévient le maire.
Le premier sujet évoqué est celui de la « li-
DE JEUNES. IL FAUT vie normale, comme tout le monde », rétorque
Jocelyne, accueillie par des bravos.
aussi, souvent, avec ses idées bien arrêtées,
que chacun jette en pâture dans un harmo-
est bien d’accord : « On vous pose des ques- berté de circulation ». Pour celui qui l’a posé, QU’ON ARRIVE Arrive le sujet de l’immigration, que le nieux désordre. On s’écoute poliment, on se
tions et, après, on n’en fait rien, ça va tout sim- le principe est simple : « La liberté de tout un maire a bien essayé d’esquiver, mais qu’un in- répond parfois, on échange rarement, on ne
plement partir à la déchiqueteuse. – Et puis, chacun s’arrête là où commence celle d’autrui. À LES INTÉRESSER. tervenant tient à aborder, sans prendre de se convainc guère.
c’est pas possible de répondre comme ça à des Je ne respecte pas les gens qui bloquent la circu- gants. Après avoir fustigé le coût de l’immi- Au fond de la salle, Kevin et Marie observent
questions auxquelles on ne peut pas répon- lation et m’obligent à porter un gilet jaune. Je JE PENSE QU’ON gration, « alors qu’il serait plus urgent de s’oc- en silence, sans pouvoir retenir, par mo-
dre, s’énerve Robert, ça n’a pas de sens. On va comprends les “gilets jaunes” en grande partie, A LOUPÉ QUELQUE cuper de nos SDF », il conclut sa tirade par un ments, une discrète réprobation. Lui a 33 ans,
faire un référendum citoyen pour retirer ce sauf les casseurs qui m’empêchent de circuler tonitruant : « La meilleure façon de vivre en- il est sociologue ; elle, 21 ans, étudie la psycho-
questionnaire. – Voilà ce que j’ai répondu, librement. » Un autre intervenant, tout de CHOSE », REGRETTE semble, c’est chacun chez soi. » Du haut des tra- logie. Tous deux ne cachent pas leurs sympa-
moi, montre Alain : “Que Monsieur le prési- noir vêtu, laisse s’épancher toute son exaspé- vées, une vieille dame à l’accent prononcé thies pour le mouvement des « gilets jaunes ».
dent de la République réponde aux questions ration envers des « gilets jaunes » dont on SOPHIE s’égosille. Ses propos sont difficilement com- Kevin explique pourquoi il n’est pas inter-
des citoyens avant de poser des questions tor- n’aperçoit toutefois aucun représentant dans préhensibles mais explicites. Plusieurs inter- venu dans la discussion. « Dès le départ, on
dues et ambiguës aux citoyens.” » la salle : « Vous commencez à me les casser ! venants se succèdent pour exprimer leur in- vous enferme dans des débats sur des thémati-
Les stylos sont posés. Chacun s’emmitou- Vous êtes les voyous de la République ! » Un as- dignation. Régine résume le sentiment géné- ques précises en vous orientant vers des propo-
fle pour regagner son chez-soi. sistant lui retire promptement le micro. Le ral : « Ce genre de débat devrait être exclu du sitions techniques qui, nécessairement, se con-
perturbateur ne tardera pas à quitter les lieux. débat public. » Mais c’est Emmanuel Macron tredisent et, après, on vous dira : “Vous voyez,
SAUJON, MERCREDI 30 JANVIER Le maire reprend la main et réoriente le dé- qui l’y a introduit. « Bon, on va passer à autre c’est impossible de satisfaire tout le monde
CHARENTE-MARITIME, 7 689 HABITANTS bat vers des sujets plus consensuels. Et, chose », s’empresse de dire Pascal Ferchaud. puisque les demandes sont contradictoires.”
Le maire, Pascal Ferchaud (PRG), a bien fait les quand il est question du traitement et des Les participants, en fait, sont prisonniers de
choses. Pour cette première réunion du grand TOURS, JEUDI 1ER FÉVRIER discussions qu’ils ne maîtrisent pas. Pour moi,
débat, il a réservé pour 20 heures la salle de INDRE-ET-LOIRE, 136 851 HABITANTS c’est l’inverse d’un débat participatif. » Le si-
spectacles de la Salicorne, qui peut contenir Les chefs de partis reçus à l’Elysée Loin des petites communes et des villages tra- lence comme ultime preuve de défiance.
jusqu’à 600 places assises . « On ne savait pas versés jusqu’alors, Tours est une grande ville, Pourtant, partout, d’autres Français saisis-
du tout où on allait, explique l’élu. C’était soit Dans le cadre du grand débat national, Emmanuel Macron recevra une métropole régionale. D’ailleurs, ce soir, le sent le micro pour exprimer leur mépris des
ici, soit une salle de 100 places. On s’est dit qu’il d’ici quelques jours les chefs des groupes et des partis politiques débat est organisé par le Comité de dévelop- pouvoirs politiques et de la haute fonction
valait mieux prévoir trop grand que trop petit. représentés à l’Assemblée, au Sénat et au Parlement européen. pement (Codev) de Tours Métropole, une ins- publique, pour réclamer de la justice fiscale et
C’est le premier débat organisé dans le pays du « Ces entretiens sont organisés dans la continuité des rencontres ef- tance que son président, Loïc Vaillant, ancien sociale et le retour de l’« humain » dans une
Royannais, alors il peut y avoir des gens des fectuées par le chef de l’Etat à l’échelle nationale avec les élus et les président de l’université de Tours, présente société minée par l’individualisme. Comme si
alentours intéressés. » Bien vu : 200 personnes citoyens », a précisé l’Elysée, sans donner de date exacte pour ces comme « une structure de démocratie partici- le grand débat servait aussi de thérapie collec-
se sont déplacées. rendez-vous. La dernière fois que le chef de l’Etat avait organisé pative ». A l’inverse des précédents débats, tive à tout un pays… Une fois le diagnostic éta-
Equipé d’un micro serre-tête, le maire pose de telles rencontres remonte à novembre 2017, lorsqu’il avait con- aucun élu, ni de Tours ni de sa métropole, bli, le gouvernement aura la douloureuse
le cadre. « On va débattre tous ensemble, col- sulté les principaux responsables politiques sur le retour à un n’est présent. C’est le Codev qui est à l’initia- mission de trouver les bons remèdes. p
lectivement. Cela suppose de respecter un cer- mode de scrutin national pour les élections européennes. tive de cette réunion et se charge de son ani- patrick roger

APRÈS 45 ANS D’EXISTENCE

Merci à tous
nos clients

Remise à - 40 % sur tout le magasin*



✶ RUBRIQUE
✶ IMMOBILIER

✶ VENDRE OU LOUER
✶ SON BIEN IMMOBILIER
nathalie.lavenu@mpublicite.fr
01 57 28 38 52
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019 sports | 13

Sur le volcan Teide, Thibaut Pinot s’éveille


Le cycliste français a passé deux semaines en altitude, sur ce sommet des Canaries, pour préparer sa saison

L’hôtel Parador est posé en bor-


REPORTAGE dure d’une route qui vient de nulle
tenerife (espagne) -
envoyé spécial
part et ne va nulle part. Le soleil se
lève derrière le Pico del Teide, où il

T
hibaut Pinot n’est pas faut monter en funiculaire, à
un imbécile. Mieux : il 3 718 mètres. Quand ils partent le
peut le prouver. Grâce à matin, les cyclistes traversent un
un dicton rendant jus- champ de lave séchée qui attend là
tice à ceux qui, un jour, ont depuis deux siècles et la dernière
changé d’avis. On le trouve fin éruption du Pico Viejo, en 1798.
janvier devant un feu de chemi- Quand ils remontent l’après-
née à 2 150 mètres, à une journée midi, depuis la côte de Tenerife où
de transport de Melisey, son vil- les bars servent plus de bière que
lage de Haute-Saône où il nourrit d’eau, les panneaux indiquent :
les chèvres et pêche à l’étang, Teide, 44 kilomètres. Et ça ne fait
toujours en relâchant les pois- que monter, en lacets serrés.
sons. On lui rappelle cette confi-
dence, faite avant le Tour de « Prise de risque »
France 2017 : « Je ne partirai ja- La température invite à se dé-
mais, comme le font certains rouiller jambes nues même si sur
grands leaders, trois semaines à le flanc nord, sous les 1 000 mè-
Tenerife avant une course. Ce n’est tres, le brouillard est épais et la
pas possible. Cela fait partie des bruine fréquente. On monte à
choses que je ne ferai pas dans ma travers la pinède et la végétation
carrière, je pense. » est de plus en plus rare. Au som-
Du 18 janvier au 3 février, Thi- met, c’est un décor de western
baut Pinot aura passé dix-sept avec ses roches aux formes fan-
jours à Tenerife, parcourant les tasmagoriques et aux couleurs
flancs du volcan Teide, lieu d’en- allant du vert clair au rouge vif.
traînement mythique du cy- On tournerait là un film qu’on
clisme du XXIe siècle. Le but : appellerait Il était une fois au
éprouver les bienfaits d’un séjour Teide mais il faudrait écarter les
prolongé en altitude, comme le touristes, dans le parc naturel le
font les autres favoris du Tour de plus visité d’Europe, et changer
France depuis des années. Il a fini de montures : les vélos ont rem-
par aller voir là-haut, à 28 ans. placé les chevaux.
Une dépendance du Parador est
dévolue au rangement de bicy- Thibaut Pinot, en stage à Tenerife (Espagne), le 30 janvier. ANDRÉS GUTIÉRREZ POUR « LE MONDE »
clettes, siglées du nom de leurs
LE CONTEXTE propriétaires, tous des grimpeurs.
Cette semaine-là, ils sont une poi- soit 12 ascensions de l’Everest de- « Je me dis que gagner de belles que ça vienne de moi pour que je le volcan ces dernières années.
gnée en plus de Pinot et ses quatre puis le principal camp de base. Le courses, en fait, c’est pas mal, prenne du plaisir. Quand l’équipe En 2014, Christopher Froome

SÉJOUR EN ALTITUDE camarades de l’équipe Groupa- résultat se verra mi-février. Du 4e s’amuse-t-il. Si ce stage peut me me propose quelque chose de nou- avait regretté de n’être jamais
ma-FDJ. Les paires de jambes riva- au 11e jour après leur retour sur permettre d’y regoûter très vite, ça veau, je me braque et je dis non. contrôlé là-haut, renforçant l’as-
Pour les athlètes d’endurance, les se croisent au petit-déjeuner et terre, les coureurs devraient res- me dit bien. En un an et demi, j’ai Puis je réfléchis, et deux ou trois pect sulfureux, car inaccessible,
les séjours prolongés entre 2 000 au dîner mais les conversations sentir une baisse de forme. Puis, bien mûri, il m’est arrivé pas mal de ans plus tard, je dis oui. Je suis de ce lieu d’entraînement.
et 2 500 mètres, associés à un sont rares : c’est un boulot. espère l’encadrement, une hausse choses. En 2018, entre le Tour d’Ita- comme ça. Je ne ferai jamais le mé- De l’hôtel, le village le plus pro-
entraînement à basse altitude, Il faut briser là le mythe du des performances de 3 % à 5 %, sur lie, dont je rate le podium à 30 kilo- tier à 100 % parce que j’en suis in- che est à 25 kilomètres, ce qui
permettent notamment d’aug- Teide, tissé par quelques reporta- une période de trois à six semai- mètres près [abandon la veille de capable. J’aime me faire mal à l’en- complique l’organisation des
menter le nombre de globules ges auprès du Team Sky au début nes. « Peut-être que trois coureurs l’arrivée en raison d’une pneumo- traînement mais c’est vrai que sur pauses-café mais ne perturbe pas
rouges et donc l’alimentation de la décennie et qui voudraient y verront un bénéfice, et que pour pathie] et la victoire en Lombardie, la diététique, les étirements, le gai- Pinot, qui n’aime pas cette convi-
des muscles en oxygène. Mais qu’on y mène une vie de moine. les deux autres ça ne collera pas. j’ai fait le tour des émotions. Julien nage ou le repos, je ne suis pas le vialité caféinée : il est là pour rou-
les conditions de la réussite d’un En vérité, il y a une tireuse à bière, Avec ce stage, il y a une prise de ris- et la direction de l’équipe me pous- plus fort. Si tout est parfait, je vais ler. Il n’en pouvait plus des stages
stage en altitude sont nombreu- le Wi-Fi grimpe jusque dans les que », prévient Julien Pinot. saient depuis quelques années à saturer dans la tête. » sur la Costa Blanca espagnole, où
ses, et la réaction dépend de chambres, la 3G est au moins Si l’essai est concluant, s’il porte tenter l’expérience. Je ne sentais toutes les équipes se rendent en
chaque individu. aussi bonne qu’à l’étang de Méli- Thibaut Pinot vers une victoire à pas la chose. Mais là, j’étais prêt. » « Besoin de me retrouver seul » meutes pour profiter des hôtels
sey et le restaurant de l’hôtel vaut Tirreno-Adriatico ou au Tour de Pinot est un jouisseur, autant Il y a quelques années, on trouvait bon marché, du soleil de janvier
mieux que toutes les chaînes de Catalogne, en mars, il retournera que son boulot le permet : « Il faut au Teide d’autres grands noms du et des routes dégagées.
PRÉCAUTIONS zone artisanale où les équipes cy-
clistes ont leurs habitudes.
en altitude fin mai, pourquoi pas
dans son appartement de Tignes, à
vélo, spécialisés dans les piqûres.
Le docteur Michele Ferrari accom-
Ce n’est pas les moindres des pa-
radoxes du Français, mais à 2 150
« Il faut que les coureurs soient L’équipe Groupama-FDJ est 1 800 mètres. Pour préparer le Tour pagnait dans les années 2000 le mètres d’altitude, il respire
aptes à endurer l’hypoxie, expli- comme son patron Marc Madiot : de France, son objectif de l’année. En stage, les précurseur Lance Armstrong, mieux. « J’avais besoin de me re-
que le docteur de la Groupama- un peu vieux jeu. Le soir, elle tape En levant les bras en octo- avant d’être traqué par la justice trouver un peu seul, moi, mon vélo
FDJ, Jacky Maillot. Qu’ils arrivent le carton avec un Uno dont le per- bre 2018 sur le Tour de Lombardie,
coureurs ont italienne puis suspendu à vie par et mon repos. A la maison, j’ai du
en forme, reposés, et qu’on leur dant paye la tournée de tisanes le qui échappait à un coureur fran- avalé 44 000 m l’Agence américaine antidopage. mal à me poser l’après-midi, je
laisse le temps de s’adapter à lendemain. L’entraîneur, Julien çais depuis vingt et un ans, Pinot L’Union cycliste internationale m’occupe de mes animaux, je bri-
l’altitude. » Le niveau de fer dans Pinot, fait parfois l’objet d’une a rétabli son rang dans la hiérar-
de dénivelé soupçonne son homologue espa- cole, je fais du ski de fond. Ici, on
l’organisme est important, tout coalition contre lui, parce qu’il a chie mondiale (12e). Est-ce cet positif, soit gnol Eufemiano Fuentes d’être s’allonge sur le lit et on regarde du
comme l’hydratation et l’alimen- fait rouler ses hommes six heures automne en lévitation, où il rem- encore actif depuis les Canaries. biathlon. »
tation tout au long du séjour. S’il dans la journée. C’est une ven- porta aussi deux étapes du Tour
12 ascensions de Thibaut Pinot et ses collègues ne Rouler au soleil le matin, regar-
n’est pas surveillé, « ce peut être geance qui ne coûte pas cher. d’Espagne et fit forte impression l’Everest depuis l’ont pas vu traîner au bar du Para- der les autres skier l’après-midi, et
aussi nocif qu’utile ». Raison pour En dix-sept jours d’entraîne- au championnat du monde, qui dor. Mais ils n’ont pas vu non plus gagner au Uno le soir : à quoi tient
laquelle les paramètres biologi- ment, les coureurs ont avalé l’a incité à quitter si longtemps les
le principal camp de contrôleurs antidopage, qui le bonheur d’un coureur. p
ques sont relevés chaque jour. 44 000 mètres de dénivelé positif, vaches et leur plancher ? de base ont pourtant commencé à gravir clément guillou

Le XV de France entre panne de confiance et inconstance


Bien que menant 16-0 à la mi-temps, les Français se sont inclinés face au Pays de Galles (19-24) en ouverture du Tournoi des six nations

Japon. Une fois encore, les rugby- une longue passe de Sébastien time contre-attaque après une tive à « garder un même rythme, trois-quarts centre avait suivi les
RUGBY men français ont réussi à perdre Vahaamahina que ce même perte de balle dans le camp ad- une même intensité, une même récentes défaites « devant [sa]

C’ est tout de même re-


marquable. Désespéré-
ment remarquable,
cette faculté à transformer les
victoires possibles en défaites
un match qu’ils croyaient en leur
possession. Pensez : ils menaient
16-0 à la mi-temps… Comment
expliquer, dès lors, ces corps
prostrés au coup de sifflet final ?
North intercepte pour filer à l’es-
sai (19-24, 72e). « Quelle explication
puis-je donner ?…», s’interroge
Brunel. « Il y a des erreurs qu’on ne
ferait pas en club », reconnaît Hu-
verse (26-29).
Warren Gatland l’a formulé en
des termes plus diplomatiques.
Pour évoquer la dixième victoire
d’affilée de ses joueurs, le sélec-
application » de bout en bout.
Puis, tout de même, sur le ton de
l’évidence : « Le second essai nous
fait forcément mal à la tête. »
Les discours d’après-match lais-
télé ». Tout comme les suppor-
teurs, qui commencent d’ailleurs
à manifester quelques signes de
lassitude.
En novembre 2018, date du pré-
certaines. « Un savoir-faire fran- Ces mains sur les hanches, visa- get, qui avait pourtant marqué tionneur des Gallois a fait part sent de plus en plus entendre une cédent match, c’est dans un stade
çais unique », pour reprendre et ges baissés comme pour sonder l’un des deux essais français plus d’« un sentiment étrange » : « Ce idée inquiétante : ce XV de Fran- à moitié vide que le XV de France
détourner un peu l’un des slo- sur le terrain les raisons de la tôt dans la soirée. Cette saison, soir, d’un côté il y avait une équipe ce-là devrait déjà se satisfaire concédait sa première défaite
gans publicitaires d’après-match. défaite ? Ce soir encore, « on a l’ailier enchaîne les victoires avec qui avait oublié qu’elle pouvait d’avoir failli gagner. « On a mis contre les Fidji. Selon la Fédéra-
La plupart des chalands avaient manqué de maîtrise », concède Toulouse. En équipe nationale, perdre. De l’autre, une équipe en- [les Gallois] plus en difficulté qu’ils tion française de rugby, seule-
déjà quitté les tribunes, cela dit. Jacques Brunel, en conférence de c’est l’inverse. core en quête de confiance. » ne nous ont mis en difficulté », ment quelque 60 000 tickets ont
Pas le cœur à saluer ce XV de presse. Le sélectionneur du XV Il y a eu trop de défaites en 2018 souligne Jacques Brunel, toujours cette fois été édités pour la récep-
France après une nouvelle défaite de France évoque « deux coups du – huit sur onze matchs – pour les Lassitude chez les supporteurs à la recherche d’une équipe type tion des Gallois, invitations com-
à Saint-Denis ; cette fois contre sort qui nous plombent complète- énumérer. Toutes trahissent les Côté français, on a évidemment après une première année d’ex- prises. C’est peu, même pour un
les Gallois (19-24), vendredi 1er fé- ment ». Deux erreurs bêtes, il faut difficultés de la France à tenir un du mal à admettre une faillite périmentations. vendredi soir. En 2009, ce même
vrier, en ouverture du Tournoi le dire. match sur la durée, même lors- mentale. Le troisième ligne Wen- Romain Ntamack, 19 ans, a jour de la semaine et face au
des six nations. D’abord, Yoann Huget qui relâ- qu’il semble acquis. Citons au ceslas Lauret invoque plutôt la fa- connu sa première convocation même adversaire, les Bleus
Il y a comme un mauvais génie, che un ballon sur sa propre ligne moins celui contre l’Irlande : un meuse faute à « pas de chance » et en équipe de France face aux Gal- avaient disputé le Tournoi des six
un esprit farceur qui ne fait plus d’essai, ballon dont s’empare drop de Johnny Sexton à la der- un déficit de « précision ». lois. « Ce soir, on se dit que ça re- nations devant plus de
rire personne, à moins de huit George North pour revenir au nière seconde (13-15). Ou celui L’ouvreur Camille Lopez concède commence et qu’on leur donne le 79 000 spectateurs. p
mois de la Coupe du monde au score (16-14, 52e minute). Ensuite, contre l’Afrique du Sud : une ul- cependant une incapacité collec- match, clairement. » Le jeune adrien pécout
14 |
GÉOPOLITIQUE
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Chine
Huawei :
la guerre
de la 5G
est déclarée
Donald Trump accuse le groupe de téléphonie
d’être une menace sécuritaire et met en garde
ses alliés. Son ascension fulgurante et ses liens
avec le pouvoir chinois placent Huawei au cœur
de la bataille commerciale et géopolitique
entre la Chine et les Etats-Unis

harold thibault et simon leplâtre hébergeant des bases américaines sont parti- appréhendée à Vancouver, au Canada, où elle bâti un Etat de surveillance inégalé, qui ne
bruxelles, shenzhen - envoyés spéciaux culièrement sollicités. Ils ont été prévenus possède deux villas. Elle est accusée d’avoir cesse de grossir et de devenir plus intrusif,

S
qu’il serait malvenu d’installer ces réseaux, eu recours à une société-écran pour vendre souvent avec l’aide de la technologie améri-
ur un immense campus situé qui peuvent constituer une brèche pour la sé- les équipements de Huawei à l’Iran, en viola- caine. » « Ainsi qu’en atteste l’Histoire, un pays
dans une zone industrielle de curité des communications de l’armée amé- tion des sanctions américaines à l’encontre qui opprime son propre peuple s’arrête rare-
Shenzhen, la cité tentaculaire qui ricaine. Autrement dit, il faudrait à terme de ce pays. Lundi 28 janvier, pas moins de ment là », prévenait M. Pence, dans une dia-
fait face à Hongkong, des bâti- choisir son camp, la technologie chinoise ou onze hauts responsables américains se sont tribe qui a été perçue comme un tournant
ments sans charme sont cernés la protection américaine. présentés devant la presse pour annoncer majeur par Pékin.
par la végétation luxuriante du Diplomates et responsables du renseigne- son inculpation : dont le ministre de la justice Vus de Chine, les efforts américains contre
sud de la Chine. A l’intérieur, dans des salles ment américain insistent en particulier par intérim, Matthew Whitaker, la ministre Huawei s’inscrivent dans cette confronta-
sombres, des dizaines de serveurs informati- auprès de leurs partenaires européens, aus- de la sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen, le tion. « Les Etats-Unis s’en prennent à Huawei
ques noirs tournent avec un ronronnement traliens ou japonais sur les dangers inhérents secrétaire au commerce, Wilbur Ross, le di- parce que c’est l’entreprise la plus avancée, et
discret. C’est ici le laboratoire de recherche en à la 5G, cette nouvelle génération de réseaux recteur du FBI, Christopher Wray, et deux pro- l’une des plus grandes de Chine. Le gouverne-
intelligence artificielle de Huawei, le groupe mobiles, qui devrait être déployée dès 2020 LA NUMÉRO DEUX cureurs des Etats de New York et de Washing- ment de Trump a formulé depuis longtemps
chinois, qui, à une vitesse remarquable, a
remplacé Apple à la deuxième place des
en France. Les débits augmentent considéra-
blement, permettant une « révolution » des
DE HUAWEI ET FILLE ton. Ils accusent aussi le groupe d’avoir volé,
en 2012, un robot de test des téléphones de
des politiques pour endiguer le développe-
ment de l’industrie chinoise des hautes tech-
ventes de smartphones, derrière Samsung, usages de l’Internet mobile. Par exemple, en DU FONDATEUR l’opérateur américain T-Mobile avant leur nologies, et leurs mesures sont de plus en plus
qu’il espère dépasser en 2020. transmettant instantanément des informa- mise sur le marché. sévères. Les attaques contre Huawei sont la
A caractéristiques similaires, ses appareils tions sur le déplacement et le comportement A ÉTÉ ARRÊTÉE Un nombre croissant de pays se mettent à matérialisation de cette stratégie », juge Shi
sont moins chers que ceux des concurrents
coréen ou américain. Pour ses campagnes de
d’une voiture autonome, quand, auparavant,
un laps de temps dans la transmission des
À VANCOUVER. tourner le dos à Huawei. Le groupe a été ex-
clu des appels d’offres pour la 5G aux Etats-
Yinhong, professeur de relations internatio-
nales à l’Université du peuple à Pékin et
publicité, le groupe s’offre des stars, le foot- données constituait un danger. LA JUSTICE Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande, et conseiller auprès du gouvernement chinois.
balleur Antoine Griezmann ou l’actrice Scar- La 5G est rendue possible par l’installation pourrait l’être au Japon, au Royaume-Uni et
lett Johansson. Depuis 2017, il occupe le pre- d’un plus grand nombre d’antennes, pour AMÉRICAINE au Canada. Quant à la France, sans nommer ESPIONNAGE AU SERVICE DE LA CHINE
mier rang mondial sur son activité histori- échanger des volumes de données plus im- l’entreprise, elle a annoncé, par l’intermé- Huawei paie aussi sa proximité avec le Parti
que : « équipementier » de réseaux mobiles, portants, avec des terminaux mobiles qui se L’ACCUSE D’AVOIR diaire d’un officiel, le 25 janvier que, désor- communiste chinois. Les services de sécurité
en fournissant antennes, stations-relais et multiplient : smartphones, véhicules, appa- EU RECOURS À UNE mais, tous les équipements d’infrastructures des autres pays redoutent que ses réseaux de
autres infrastructures aux opérateurs de télé- reils médicaux, drones… Une densification des réseaux 5G seront soumis à une autori- télécommunication facilitent l’espionnage
phonie mobile pour que leurs clients soient du réseau donc, où tout passe par des anten- SOCIÉTÉ-ÉCRAN sation administrative préalable. Viser expli- au service de la Chine. L’histoire personnelle
partout connectés. Cette même année, nes « intelligentes ». A leurs pieds œuvrent citement le groupe remettrait en cause le du fondateur n’est pas étrangère à cette per-
Huawei devenait l’entreprise déposant le plus des « stations de base », condensés technolo- POUR VENDRE discours sur l’acceptation de la participation ception. Pendant la Révolution culturelle,
de brevets en Europe. Ses dépenses en recher-
che et développement – 13,8 milliards de dol-
giques offrant par ailleurs des possibilités
d’espionnage et de sabotage.
DES ÉQUIPEMENTS de la Chine au commerce et aux affaires in-
ternationales. « Nous ne sommes pas hostiles
Ren Zhengfei était en effet ingénieur pour
l’Armée populaire de libération. Il s’est en-
lars (12 milliards d’euros) en 2017 – le placent À L’IRAN par principe à Huawei », souligne ce même suite lancé dans l’électronique, dans le Sud-
au niveau des géants de la Silicon Valley. RISQUES DE CAPTATION officiel français. Est chinois en passe de devenir l’usine du
Dans le laboratoire de recherche, quelques Mardi 29 janvier, devant le Sénat, le ministre Aux Etats-Unis, le message est beaucoup monde, avant de fonder Huawei en 1987. « Le
unités centrales ouvertes sur une table exhi- français de l’économie et des finances, Bruno moins nuancé. « Dès avant Trump, Washing- passé militaire de Ren Zhengfei a joué un rôle-
bent leurs entrailles, équipées de processeurs Le Maire, mettait en garde : « Le passage à la ton a fait savoir à ses alliés qu’il considérait clé dans la culture d’entreprise de Huawei. On
de sa filiale spécialisée dans les puces électro- 5G entraîne des transformations technologi- Huawei comme un risque sécuritaire, mais le voit encore dans le programme de forma-
niques. Sur un écran, un ingénieur montre ques majeures. Désormais, les données sensi- l’administration actuelle s’est donné pour tion des nouvelles recrues, avec des exercices
comment l’intelligence artificielle permet à bles (…) seront également accessibles dans les priorité d’essayer de bloquer l’extension de d’inspiration militaire », note Duncan Clark,
des prototypes de voitures autonomes d’évi- antennes-relais. (…) Chacun doit avoir cons- Huawei chez ses partenaires, parce qu’elle a investisseur dans les entreprises du Web chi-
ter des obstacles. Huawei travaille avec Audi cience que les risques de captation des don- une vision bien plus concurrentielle de la nois. L’objectif serait de diffuser les valeurs de
sur la conduite autonome, avec PSA sur les nées sont réels. » Chine, notamment sur la question technologi- ténacité, de courage et de sacrifice. Pour le
véhicules connectés. De son côté, le fondateur de Huawei, Ren que », constate le chercheur Adam Segal, spé- bien de l’entreprise.
Ces derniers mois, la communication de Zhengfei, est sorti de sa réserve habituelle cialiste du high-tech et de la Chine au Council Les magazines internes du groupe regor-
Huawei multiplie les événements pour tenter pour donner plusieurs interviews à la presse on Foreign Relations (CFR) à Washington. gent d’histoires vantant l’abnégation de cer-
de rassurer. Car son ascension, dans un do- étrangère. Sa discrétion avait jusqu’alors Cette posture accompagne un bascule- tains employés. Les premiers commerciaux
maine stratégique, place ce nouveau géant au contribué à nourrir la suspicion. Le marché ment dans le discours américain sur la Répu- qui parcouraient la campagne pour vendre
cœur de la guerre pour la domination com- américain lui est fermé depuis 2012, après blique populaire de Chine en général : sous les équipements Huawei, à qui l’on donnait
merciale et technologique que se livrent la que le comité sur le renseignement du les administrations précédentes, Washing- un matelas pour dormir dans leur voiture.
Chine et les Etats-Unis. Fin novembre 2018, le Congrès a conclu que Huawei représentait ton disait accepter l’émergence de la puis- Ceux qui ont bravé le froid et le vent pour
Wall Street Journal révélait que l’administra- une menace pour la sécurité nationale. Les sance chinoise dès lors que celle-ci respectait équiper d’un réseau mobile un camp de base
tion américaine menait une offensive diplo- Etats-Unis contre-attaquent désormais hors les règles du jeu international. Sous Trump, de la face chinoise du mont Everest, à
matique d’ampleur pour convaincre gouver- de leurs frontières. le débat a vite été tranché : la Chine, selon le 5 200 mètres d’altitude. Ceux qui ont attrapé
nements et opérateurs de téléphonie des La justice américaine a exigé l’arrestation président, n’aurait que faire de ces règles. Il le paludisme en Afrique, ou posé des anten-
pays alliés de renoncer à installer des équipe- de la directrice financière du groupe et fille faut donc la stopper. Tel était le réquisitoire nes en zone de guerre. Ceux qui ont réparé les
ments Huawei. « Les Américains font campa- du fondateur, Meng Wanzhou. Le 1er décem- prononcé par le vice-président, Mike Pence, réseaux après des tremblements de terre…
gne », confirme un officiel français. Les pays bre 2018, la femme d’affaires chinoise était le 4 octobre 2018. « La Chine, a-t-il dénoncé, a Cette culture du sacrifice et de l’agressivité
géopolitique | 15
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Lancement des nouveaux


produits Huawei équipés
en 5G, à Pékin, le 24 janvier.
FRED DUFOUR/AFP

péenne chargé du marché unique numéri-


que, Andrus Ansip, estime que l’heure est ve-
nue pour les Etats européens d’évaluer les ris-
ques. « De nombreux pays l’ont déjà fait – les
Etats-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande,
mais aussi beaucoup en Europe. Après ana-
lyse, ils ont conclu qu’ils avaient un doute [sur
la sécurité] ». Or, d’un point de vue stratégi-
que, les réseaux Internet « sont bien plus im-
portants que le simple PC posé sur votre ta-
ble », précise au Monde cet ancien premier
ministre estonien.
Après de premières déclarations en ce sens
de M. Ansip à la presse, en décembre 2018,
Huawei a tenté de le contacter, sans succès. Le
commissaire européen dénonce un bac-
kdoor juridique, depuis la loi adoptée en 2017
à Pékin sur le renseignement. « Si les entrepri-
ses chinoises doivent coopérer avec leurs agen-
ces de renseignement, il nous faut en tenir
compte. Si Huawei, ou un autre, refusait de
coopérer avec le renseignement [chinois], se-
rait-il alors en infraction de leurs lois ? », se de-
mande-t-il. « Certains disent que des éléments
solides sont nécessaires [pour prouver leur
dangerosité], mais quand ces preuves existent,
au point de pouvoir les exposer publiquement,
il est souvent trop tard », insiste M. Ansip.

RISQUE DE DÉVELOPPEMENT PARALLÈLE


La capacité des Occidentaux à construire
leurs réseaux mobiles indépendamment de
la Chine dans l’avenir est en jeu. En 2008,
alors que les opérateurs se préparaient à ins-
taller la 4G, Huawei n’était qu’au quatrième
rang mondial. Son ascension au sommet a
été réalisée en une seule décennie, la durée
de vie moyenne d’une « génération » de ré-
seau mobile. Pour la première fois, la Chine
prend un ascendant fort dans un domaine
des plus stratégiques. Qui plus est, dans un
commerciale est résumée par la formule « es- à très faibles taux ; l’Etat central peut adopter taurant cette loi, analyse M. Segal du CFR, « la contexte de tensions entre Pékin et Washing-
prit du loup ». Les employés sont encouragés des politiques protectionnistes – il a la main Chine s’est tiré une balle dans le pied. Mais Xi ton et ses alliés. Pour les Européens, pas ques-
à travailler de longues heures pour dépasser sur toute une série de licences. En retour, les Jinping, lui, ne voit pas les choses de cette fa- tion d’employer le mot « protectionnisme »,
leurs objectifs. Ceux qui n’y parviennent pas entreprises, mêmes privées comme Huawei, çon, il est dans l’affirmation perpétuelle de son puisque c’est la pratique qu’ils reprochent
sont menacés de licenciement. Chez Huawei, doivent accompagner les politiques officiel- pouvoir ». systématiquement à la Chine. Mais que reste-
on est « très bien payé, mais on travaille les : en investissant à l’étranger, par exemple A Bruxelles, où Huawei dispose d’un impor- ra-t-il de la concurrence, si Huawei tient le
comme des fous », résume un cadre. Le dans le cadre des « nouvelles routes de la tant bureau de lobbying – l’Union euro- même rythme de progression jusqu’à la
groupe s’est ainsi imposé là où les princi- soie », projet phare de la politique étrangère, péenne est son premier marché hors de sixième génération ?
paux fournisseurs d’équipements de ré- ou en aidant la nation à rattraper son retard Chine –, ses représentants rappellent que, en Cette situation risque de mener au dévelop-
seaux ne s’aventuraient pas : dans les campa- technologique. trente ans, il n’a jamais été prouvé que le pement parallèle de deux écosystèmes tech-
gnes chinoises, puis dans les pays pauvres. « Quand une entreprise privée comme groupe a installé ces fameuses backdoors nologiques distincts et hostiles. Déjà, en rai-
« Huawei n’a pas eu d’autre choix que de s’in- Huawei acquiert une dimension internatio- dans ses produits. Ils défendent de surcroît le son de la censure qui bloque l’accès aux con-
ternationaliser, parce que le marché pour les nale dans un secteur stratégique, elle est forcée principe d’égalité en matière de concurrence. currents américains en Chine, les internautes
plus grandes villes chinoises dans les années de prendre en compte l’Etat-parti, explique « TOUTE Dans les bureaux situés face au parc Léopold, chinois utilisent essentiellement des plates-
1990 était dominé par les principaux acteurs Paul Clifford, chercheur invité à la Kennedy à deux pas des institutions européennes, on formes locales : l’application WeChat plutôt
internationaux : Alcatel, Ericsson, Nokia. School of Government de Harvard et auteur ORGANISATION a connu des semaines plus faciles. que Facebook, Weibo à la place de Twitter, ou
Huawei s’est donc implanté dans des pays
moins développés, que les acteurs établis né-
de The China Paradox. At the Front Line of Eco-
nomic Transformation (De Gruyter, 2017, non
OU CITOYEN DOIT Des opérateurs soulignent qu’interdire
Huawei retarderait le déploiement de la 5G
encore Baidu et non Google. Ce clivage pour-
rait s’étendre aux réseaux si les alliés des
gligeaient », raconte Duncan Clark. Il est éta- traduit). Même si, dans sa gestion quoti- SOUTENIR, DONNER en Europe, jusqu’à deux ans, selon une éva- Etats-Unis renoncent à utiliser les équipe-
bli que les clients de Huawei à l’étranger ont dienne, Huawei bénéficie d’un haut degré d’in- luation interne de Deutsche Telekom. Mais ments Huawei. Adam Segal, du Council on
bénéficié des largesses de la puissante Ban- dépendance et se trouve en concurrence avec ASSISTANCE des acteurs de taille comme Orange, en Foreign Relations, parle d’une « guerre froide
que chinoise de développement, ce qui n’a
pas empêché l’entreprise d’apporter un réel
d’autres sociétés chinoises, comme le groupe
de télécoms ZTE, le parti peut leur donner des
ET COOPÉRER AVEC France, ont fait savoir qu’ils se passeraient de
Huawei pour la 5G. Le 11 janvier, c’est la Polo-
technologique ». « Certains Etats pourront se
permettre de payer plus pour éviter les fournis-
avantage technologique. ordres, selon les besoins. Et sous la présidence LE RENSEIGNEMENT gne qui annonçait l’arrestation d’un cadre seurs chinois, s’ils les considèrent comme un
Dans un environnement professionnel où de Xi Jinping, l’influence du parti sur les gran- chinois de Huawei, Wang Weijing, et d’un an- risque pour leur sécurité. D’autres, notam-
seuls comptent les résultats, notamment des entreprises privées a augmenté. » NATIONAL » cien officier de la sécurité intérieure polo- ment les pays en développement, n’en auront
dans l’évaluation des employés, certains sont Arrivé à la tête de l’Etat-parti en novem- ARTICLE 7 DE LA LOI
naise, Piotr Durbajlo, devenu consultant pas les moyens. Autrement dit, malgré leurs ef-
poussés à enfreindre les règles. Outre l’es- bre 2012, M. Xi n’a cessé de renforcer ses pou- CHINOISE SUR LE
pour la branche locale d’Orange (qui, elle, dé- forts pour faire pression, les Etats-Unis seront
pionnage industriel, plusieurs cas de corrup- voirs. Pour lui, la clé de la survie du parti uni- RENSEIGNEMENT
ploie un réseau 5G Huawei à l’essai). Tous contrés par la technologie et le plus faible coût
tion impliquant des employés de Huawei ont que est de s’assurer un contrôle sur toutes les deux sont accusés d’espionnage « pour le chinois », ajoute M. Segal.
été révélés en Algérie et au Ghana. En composantes de la société : universités, compte des services chinois et au détriment de A la suite de l’arrestation de la directrice fi-
août 2017, lors d’une conférence avec les res- presse, avocats, mais aussi entreprises. la Pologne ». Parmi les alliés des Etats-Unis, nancière et héritière Meng Wanzhou, à Van-
ponsables juridiques de ses filiales, Ren En 2017, il faisait adopter une loi sur le rensei- Varsovie se montre des plus zélés. Et pour couver, au moins treize Canadiens ont été ar-
Zhengfei énonçait ses priorités. « Les audits gnement, dont l’article 7 stipule : « Toute or- cause. La Pologne, qui se méfie des appétits rêtés en Chine. Evidentes représailles, au
ne doivent pas entraver la guerre [économi- ganisation ou citoyen doit, dans le respect de de la Russie, souhaiterait héberger une base moins deux d’entre eux restent en détention,
que]. (…) Si [les contrôles] nous empêchent de la loi, soutenir, donner assistance et coopérer américaine permanente sur son sol. Elle a accusés de constituer une « menace à la sécu-
produire, alors nous allons tous mourir de avec le renseignement national, et maintenir déjà proposé de débourser 2 milliards de dol- rité nationale ». Le premier est un diplomate
faim », déclarait le patron. La justice améri- le secret sur toute activité de renseignement lars pour sa création, et de la baptiser « Fort en congé sabbatique, qui travaillait depuis
caine lui reproche maintenant d’avoir insti- dont il a connaissance. » Trump ». Varsovie devrait sous peu interdire février 2018 pour l’ONG International Crisis
tutionnalisé les vols de technologies. L’acte Devant six médias étrangers, Ren Zhengfei Huawei pour la 5G. Group, le second, un consultant qui organi-
d’accusation publié le 28 janvier cite des e- rétorquait, le 15 janvier, qu’aucune loi en Dans ce contexte, les efforts des lobbyistes sait des voyages en Corée du Nord. « Huawei a
mails internes révélant un système de bonus Chine n’impose l’installation de backdoors, de Huawei portent peu, malgré des argu- toujours été considéré comme relevant de
pour les employés, basé sur la valeur des in- des « accès secrets » à l’électronique permet- ments économiques et scientifiques forts. l’intérêt national, analyse Fraser Howie, coau-
formations dérobées. tant aux Etats de siphonner les informations. Elle emploie 11 000 personnes en Europe et a teur de Red Capitalism : The Fragile Financial
Il assurait que, tout en aimant le Parti com- monté de multiples partenariats avec des Foundation of China’s Extraordinary Rise
UN CAPITALISME TRÈS SPÉCIFIQUE muniste chinois, si on lui demandait d’es- universités européennes – un centre de re- (2010, non traduit). Regardez la réaction de
Plus que le passé du fondateur de Huawei ou pionner pour son compte, « jamais [il] ne por- cherche en mathématiques à Boulogne- Pékin : le fait qu’il prenne en otage des Cana-
que la culture qui règne au sein du groupe, terai[t] atteinte à [s]es clients ». Et d’ajouter : Billancourt, des coopérations avec des uni- diens – ce qu’ils ont admis – montre que le gou-
c’est le lien particulier entre Pékin et les en- « Moi et mon entreprise ne répondrions pas à versités telles que Humboldt à Berlin ou l’Ins- vernement central ne voit pas l’affaire comme
treprises – publiques ou privées – qui in- une telle requête. » L’article 7 lui interdit pro- titut technologique royal, KTH, à Stockholm. un problème concernant uniquement une en-
quiète. Notamment le fonctionnement du bablement de faire une réponse différente… Mais là aussi, les affaires pourraient se gâter : treprise privée, mais comme une attaque
système politique chinois et de son capita- Du reste, il ne convainc pas grand monde. la prestigieuse université d’Oxford a annoncé contre la Chine. »
lisme très spécifique. Les relations avec les « Les restrictions, les règlements, la gouver- mi-janvier qu’elle n’accepterait plus de finan- Face à des enjeux d’une telle envergure,
autorités sont en effet essentielles au déve- nance de la Chine étouffent les entreprises pri- cements émanant de Huawei pour des pro- n’importe quel Etat viendrait probablement à
loppement d’une entreprise : les gouverne- vées, et sont un fardeau qui pèse sur les efforts jets de recherche. la rescousse d’un de ses grands champions na-
ments locaux peuvent attribuer des terrains du pays pour développer des entreprises glo- Les institutions de l’UE se montrent surtout tionaux. La Chine le fait à sa façon, autoritaire
à des tarifs préférentiels, des subventions, ou bales et gagner en “soft power”, assène plus méfiantes. Dans son bureau perché en et arbitraire, avec précisément cette attitude
négocier des taux d’imposition favorables ; Duncan Clark. Pour moi, cela montre les limi- haut du bâtiment Berlaymont, à Bruxelles, le qui inquiète les pays hésitant à s’en remettre à
les banques d’Etat peuvent octroyer des prêts tes à l’internationalisation du pays. » En ins- vice-président de la Commission euro- la Chine pour leurs réseaux de demain. p
16 | géopolitique 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Fernando
Cardoso
« L’histoire
du Brésil
ne s’arrête pas
avec Bolsonaro »
Selon l’ancien président
brésilien, l’élection de Jair
Bolsonaro représente bien
un risque pour la démocratie,
mais les institutions sauront
répondre en cas de dérive
« Flip » (collage, série
« Album », 2014) de Vik Muniz.
VIK MUNIZ/XIPPAS

Vik Muniz
D’abord sculpteur, plasticien,
Le système a-t-il atteint ses limites ? respecte. Mais il y a un problème : Haddad a responsables par le passé du coup d’Etat de
ENTRETIEN Oui, le cycle est terminé. Nous sommes
puis photographe, le Brésilien
Vik Muniz, né en 1961 dans un toujours été l’homme de Lula, il n’a jamais 1964. Aujourd’hui, ils soutiennent au

A
arrivés au bout, à cause de la corruption et quartier pauvre de Sao Paolo, été lui-même. Je ne suis pas d’accord avec ce contraire les valeurs de la Constitution.
ncien président du Brésil, élu d’une insatisfaction générale. La lutte contre s’est fait connaître du grand parti, avec ce que proposent ses dirigeants,
deux fois au premier tour la corruption a été dévoyée par certains juges. public grâce au projet leur vision de l’économie et cette corruption Le nouveau vice-président, le général
(en 1994 et 1998), Fernando L’opération Lava Jato [« lavage express »], participatif qu’il a réalisé dans que, d’une certaine manière, ils ont laissée Hamilton Mourao, a dit qu’il était
Henrique Cardoso, 87 ans, a relayée par les médias qui ont répété nuit et la décharge Jardim aller. Je ne crois pas que Bolsonaro pourra favorable à un changement de la Constitu-
été vivement critiqué lors jour que tout le monde était corrompu, a Gramacho, en périphérie de faire ce qu’il a annoncé. Il y a des risques pour tion sans passer par un vote populaire…
des dernières élections pour accentué le côté « tous pourris ». La société Rio de Janeiro, et sujet du film la démocratie, je ne le nie pas. Mais, jusqu’à Ils [les membres du nouveau gouverne-
ne pas avoir choisi de candidat au second méprise la vie politique ; ce manque de documentaire « Waste Land », maintenant, les garde-fous ont fonctionné, ment] ont dit beaucoup de choses, le plus
tour de la présidentielle, en octobre 2018, confiance se renforce en raison de la crise Oscar dans sa catégorie les libertés existent toujours, les syndicats souvent de façon contradictoire. Evidem-
remportée par Jair Bolsonaro. De passage à économique, du chômage et de la violence qui en 2011. Installé sur place, sont là, la presse est restée libre. ment, je m’opposerai à une telle mesure.
Paris, invité à la Maison de l’Amérique latine, a augmenté dans des proportions inimagina- Vik Muniz invitait les Encore une fois, il faut attendre de voir ce
le 14 janvier, ce sociologue de formation, bles, au point que l’on assiste, et c’est nouveau, travailleurs à apporter des Jair Bolsonaro a pourtant lâché qu’il qu’ils vont faire.
devenu président d’honneur du Parti de la à la formation de cartels au Brésil. ordures et à les placer dans allait « exercer des représailles » contre
social-démocratie brésilienne (PSDB), qu’il a une installation. Depuis ses le quotidien « Folha de S. Paulo » ? Le 13 janvier, le gouverneur de Rio,
cofondé en 1988, revient pour Le Monde sur Vous-même avez échoué à créer une force débuts, il utilise des matériaux Vous-même auriez dû être « fusillé », Wilson Witzel, a fermé une exposition
les raisons de son non-choix et les causes de politique au centre lors des précédentes plus ou moins nobles (restes a-t-il dit un jour… qui critiquait de la dictature…
la victoire d’un candidat qu’il refuse élections. Qu’est-ce qui vous a manqué ? d’aliments, emballages Ce ne sont que des paroles. J’ai peur des C’est inacceptable, il faut aller devant la
d’assimiler à un celle d'un leader « fasciste ». La haine s’est mise à jouer un rôle impor- plastiques ou papier, mots, c’est vrai, mais ma position est la justice !
tant dans la campagne électorale pour les éléments minéraux, mais suivante : en dépit de ces paroles-là, il ne
L’élection de Jair Bolsonaro a provoqué raisons que je viens d’énumérer. A cela s’est aussi pâte à modeler, pourra pas faire ce qu’il veut, parce que la Et Jair Bolsonaro vient de signer un
un séisme politique. Comment le Brésil ajouté un sentiment de peur : la peur de poussière, diamants société va résister. J’ai confiance dans les décret assouplissant le port d’armes…
en est-il arrivé là ? l’inconnu, de l’avenir, la peur de Lula aussi… et caviar…), pour créer des institutions. En dépit des idées défendues Je suis encore une fois contre cette mesure,
Le système a éclaté. En 1988, après la dicta- œuvres qu’il photographie, par Bolsonaro et certaines personnes qui le c’est une erreur. La sécurité est une affaire de
ture militaire [1964-1985], j’étais rapporteur Pourquoi cette peur a-t-elle provoqué une fois achevées, avant de soutiennent, le système politique brésilien et police, des institutions et de l’Etat. Pas des in-
adjoint de l’Assemblée nationale constituante. un vote massif pour Bolsonaro, pourtant les détruire. Il adapte ainsi surtout le système économique et social dividus. Des recours, d’ailleurs, s’organisent.
Quelle était notre passion, à l’époque ? La connu pour ses propos dégradants, des tableaux classiques, sauront répondre en cas de dérive. La Cour Des voix s’élèvent pour rappeler qu’une telle
liberté. Notre ennemi ? L’autoritarisme. Nous racistes et homophobes ? des images du quotidien suprême, par exemple, est très divisée, mais, décision ne peut être prise par décret, ou
avons créé le Parti de la social-démocratie L’opposition a soudainement disparu. Elle (publicités, portraits sur la question des libertés, je suis sûr qu’une qu’un décret ne peut modifier une décision
brésilienne ; le Parti des travailleurs (PT) s’est a été associée au vieux système politique cor- d’artistes), créant chez majorité s’opposera à Bolsonaro. prise par référendum.
organisé de son côté, et d’autres partis ont rompu. Elle s’est fragmentée, démoralisée, le spectateur un double Si je vois le danger, je suis bien sûr prêt à Il y a aussi cette ministre [Damares Alves,
commencé à se former. Arrivé à la présidence, effondrée. Bolsonaro a été perçu comme un étonnement : celui de faire alliance avec d’autres forces démocrati- ministre de la femme, de la famille et des
j’ai fait alliance avec trois partis. Il suffisait homme politique différent, alors qu’il fait reconnaître une image ques, voire avec le PT. J’ai déjà voté une fois droits de l’homme] qui a dit que les jeunes
alors de quatre ou cinq formations pour partie du système. Personne ne savait d’abord, celui de l’illusion pour Lula. garçons devaient porter des habits bleus et
changer la Constitution. Les députés se sont d’ailleurs à quel parti il appartenait. Je ne crois ensuite… Dans la série les jeunes filles des habits roses… Une minis-
mis à créer des partis pour négocier des pas à une dérive d’extrême droite. De droite « Album », dont est extraite La peine contre Lula – douze ans tre, vous vous rendez compte ! Cela n’a pas de
positions avec le gouvernement, évoquer une oui, mais pas d’extrême droite. Le gouverne- l’œuvre ci-dessus, il utilise de prison – est-elle justifiée ? sens. La population a immédiatement réagi,
direction de banque, un ministère… Le ment Bolsonaro se compose d’un groupe que des photos de famille Elle est excessive. Je ne suis jamais content et avec dérision. Tout ce délire idéologique
système a commencé à se fragmenter. je qualifierais de « libéral », d’un autre que je fragmentées et s’interroge de voir quelqu’un que je connais en prison, et est tellement en porte-à-faux avec la culture
L’ancien président, Luiz Inacio Lula da Silva dirais « réactionnaire » et d’un troisième tota- sur la fabrication des images encore moins un ancien président. Je n’aime brésilienne ! Il est inconcevable qu’une
[2003-2010], a pris une mauvaise décision en lement en dehors de la réalité. Lequel va pren- à l’ère du numérique. pas ça, mais je dois considérer la situation. Je société aussi complexe se plie et se soumette
refusant de gouverner avec le Parti du dre le dessus ? Je n’en sais rien. Vik Muniz vit et travaille entre suis allé trois fois devant la cour comme à une idéologie à ce point aberrante.
mouvement démocratique brésilien (PMDB, New York et Rio de Janeiro. témoin de la défense pour Lula. Toutefois, je
centre). Pour avoir plus de liberté, il a préféré Certains opposants à Bolsonaro évoquent Il est représenté par me refuse à dire si une personne est Y a-t-il urgence ?
s’allier à de multiples formations, ce qui a un retour du fascisme… la galerie Xippas. coupable ou non. Je ne suis pas juge. En termes politiques, il y a toujours urgence.
compliqué le fonctionnement de la machine Non, il n’y a pas de fascisme. Dans le passé, Lula est en prison parce que la Cour Pour le sociologue que je suis, il faut ce que
politique et engendré un système facilitant la oui, nous l’avons connu, avec le parti unique, suprême l’a décidé. Que disent les textes ? A j’appelle une certaine patience historique.
corruption, qu’on a appelé le « présidentia- la structure corporatiste et tout ce qui s’ensuit, partir de la deuxième instance, les gens Moi-même, je n’ai plus le temps, je serai mort
lisme de coalition ». A un moment, la « coali- mais pas aujourd’hui. Cela ne signifie pas vont en prison, non pas sur une démonstra- d’ici là. Mais l’histoire ne s’arrête pas, et elle ne
tion » s’est transformée en « cooptation », pour autant que l’on n’assiste pas à un retour tion matérielle des faits, mais sur une s’arrête pas avec Bolsonaro. Il faut croire dans
c’est-à-dire en un système où tout le monde de l’autoritarisme. Mais c’est différent [du discussion conceptuelle, formelle. Les ce pays, dans son peuple, croire à la prospérité
souhaite être au pouvoir pour obtenir des fascisme]. Le seul avantage d’être vieux est textes disent aussi qu’une personne et à une rénovation. Nous sommes dans un
avantages. Cela a toujours existé, mais la d’avoir connu ça : je me souviens de la guerre, condamnée ne peut pas être candidate. Et processus, au début d’un mouvement. Per-
tendance s’est accentuée à ce moment-là. du nazisme… Ce n’était ni mieux ni pire : qui a signé cette loi ? Lula. sonne ne sait ce qui est en train de se passer
c’était autre chose. Il ne faut pas se tromper dans les démocraties représentatives en géné-
avec les mots et il est nécessaire de les replacer Votre foi dans le système brésilien paraît ral. Ce que je sais, c’est qu’il faut rétablir la con-
dans le contexte actuel. La démocratie repré- inébranlable. Les institutions démocrati- fiance, les liens rompus entre les hommes po-
sentative est en danger, c’est un fait. Regardez ques, qui n’ont qu’une trentaine d’années litiques et la société.
les « gilets jaunes » en France : ils ont désacra- à peine, sont-elles assez solides ? Nous avons perdu les élections. Une intros-
lisé l’Arc de triomphe. Symboliquement, c’est On verra. Il faut évidemment s’opposer pection est nécessaire, les partis doivent
grave ! Sont-ils pour autant fascistes ? aux changements qui sont contre l’esprit de effectuer un droit d’inventaire. En politique, il
la Constitution. Je tiens toutefois à rappeler y a souvent de mauvais moments : nous y
Pour qui avez-vous voté ? que nous sommes une fédération où le sommes. La tempête est là. p
En 2017. J’ai voté blanc au second tour. Je connais pouvoir ne s’exerce pas en bloc. Il faut aussi propos recueillis par
NACHO DOCE/REUTERS Fernando Haddad [le candidat du PT] et je le considérer le poids et le rôle des militaires, nicolas bourcier et angeline montoya
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019 carnet | 17
Les familles de Jacqueline Sarre,
son épouse,
M. Philippe LAPEGUE,
Philippe Sarre, In memoriam. Françoise Taillandier
ont la douleur d’annoncer son décès, Claude et Tien Thuy Sarre,
survenu à Paris, le 25 janvier 2019, ses enfants Jean CARLAT, a conçu un hors-série de Connaissance des
à l’âge de quatre-vingt-deux ans. 30 décembre 1928 - 2 février 2009. Arts en hommage à
Et toute la famille,
La messe aura lieu le mardi 5 février,
à 10 h 30, en l’église Notre-Dame- Il y a trente ans, le 4 février 1989, Yvon TAILLANDIER,
ont la tristesse de faire part du décès de
d ’ A u t e u i l , P a r i s 1 6 e, s u i v i e d e
l’incinération à 12 h 30, au cimetière Henri BERGEZ précurseur de la Figuration Libre
du Père-Lachaise, Paris 20e. Georges SARRE, (1926-2018).
ancien ministre,
député honoraire de Paris, quittait les siens qui lui doivent tant.
Thomas, maire du 11e arrondissement de Paris Il est en vente en kiosque.
son fils, de 1995 à 2008, « Demeure en modèle de patience
Inès et Julia, conseiller de Paris de 1971 à 2014, et de sourire, tel le soleil
ses petites-filles, dans notre dos encore. »
survenu à Paris, le 31 janvier 2019, (Ph. Jaccottet).
ont la douleur d’annoncer le décès de à l’âge de quatre-vingt-trois ans.
Françoise Paul LÉVY, 77, boulevard de Magenta,
professeur des Universités, Un hommage lui sera rendu le mardi 75010 Paris.
5 février, à 10 h 30, à la mairie du
survenu le 30 janvier 2019, à Toulouse. 11e arrondissement de Paris, place Léon-
Blum.
L’inhumation aura lieu le 4 février, 2e édition de MUSEVA
L’inhumation aura lieu le mercredi Paris. Salon des privatisations
à 16 heures, au cimetière de Passy, 2 rue
du Commandant Schlœsing, Paris 16e. 6 février, à 11 h 30, au cimetière de des lieux de culture.
Chénérailles (Creuse), dans le caveau Mireille Alacchi, Grand Palais, Salon d’Honneur,
famille.francoise.p.levy@gmail.com de famille. sa fille, 75008 Paris.
Anne Raphaelle,
112, avenue de la République, sa petite-fille, Entrée réservée aux professionnels
75011 Paris. Maëva, Cécilia et Gabriel, (entreprises et agences)
Roger LOUBET, sur pré-enregistrement.
acteur des évolutions sociales ses arrière-petits-enfants,
de ce dernier siècle en tant que Jean-Pierre Chevènement Mercredi 6 février 2019 :
responsable syndical au niveau national Et ses amis, en souvenir du cinquantième anniversaire 9 h 30 - 19 h 30.
de la CGT (secrétaire général de la mort de Jeudi 7 février :
de l’Union générale des fédérations ont la peine d’annoncer la mort de 9 h 30 - 18 heures.
de fonctionnaires), M. Edourd ALACCHI,
militant et responsable politique (PCF), ancien de la 2e DB Petit déjeuner, comité de direction,
inspecteur des finances, Georges SARRE,
du Général Leclerc, cocktail, séminaire, workshop,
l’un des fondateurs du CERES,
chevalier de la Légion d’honneur, lancement de produit,
Estelle FORAUD nous a quittés le 26 décembre 2018, ancien secrétaire national dîner de gala, conférence,
et à l’âge de quatre-vingt-dix-sept ans. du Parti socialiste, assemblée générale,
Thibault DURAN député, décédé le 2 février 1969. projection privée…
sont heureux d’annoncer la naissance Il restera présent à la mémoire de maire du 11e arrondissement de Paris Les lieux de culture
de leur fille, et ancien ministre. Que ceux qui l’ont connu aient une - musées, monuments,
Michel pensée pour lui. salles de spectacle -
Léonie, et son épouse, Elisabeth, Un hommage public lui sera rendu à la s’ouvrent à l’événementiel BtoB
Monique, mairie du 11e arrondissement, place Léon et proposent une gamme
à Valence, le 31 janvier 2019. ses enfants, Blum, le mardi 5 février 2019, à 10 h 30. 3 février 1994 - 3 février 2019 très étendue d’espaces privatisables,
Ses petits-enfants, à Paris, en Île-de-France,
Ses arrière-petits-enfants. Il y a vingt-cinq ans disparaissait mais aussi en région.
Christine, Nelly et Sophie,
6, chemin de Quint, ses filles, Gilberte GOSCINNY. Vous souhaitez éveiller la curiosité
me
M Jacques Bottrie, 31280 Aigrefeuille. David et Renaud, de vos invités,
née Anne-Marie Cozette, ses fils, Elle manque à ceux qui l’ont connue encourager le goût du savoir
son épouse, Ses petites-filles et petits-fils, créer des liens forts,
Le président, et à ceux qui ne l’ont pas connue.
Ses arrière-petites-filles favoriser l’échange ?
Le vice-président, et arrière-petits-fils, Venez les rencontrer à MUSEVA.
Philippe et Caroline Bottrie, Les secrétaires perpétuels
Pierre et Fathia, Anne, Simon et Salomé.
Olivier et Alexandra Bottrie, Et les membres
ses enfants, son frère et sa belle-sœur, 40 musées et bibliothèques,
de l’Académie des sciences, 5 salles de spectacle,
Lorraine, Charles, Nicolas et Camille, Ses belles-filles et ses gendres
ses petits-enfants, Ainsi que toute sa famille 15 monuments,
ont la tristesse de faire part de la disparition 5 jardins remarquables,
de leur confrère Et ses amis, Commémoration de la déportation
ont la tristesse de faire part du décès du des Juifs de France par l’association 35 lieux culturels
ont le très grand chagrin de faire part « Les Fils et Filles des Déportés Juifs de dans Paris intra-muros,
général (2S) Georges PÉDRO, du décès de France » et le Mémorial de la Shoah, avec 25 lieux culturels en régions,
Jacques BOTTRIE, directeur de recherche émérite le soutien de la Fondation pour la Mémoire 4 lieux culturels à l’étranger.
Saint-Cyr, à l’Institut national Solange Juliette SÉCHAN, de la Shoah.
promotion Maréchal de Lattre, de la recherche agronomique, née MÉRIAUX,
www.museumexperts.com
commandeur de la Légion d’honneur,
grand-croix Cérémonie à la mémoire des 1200
survenu le 25 janvier 2019, Paris 14e,
survenu le 30 janvier 2019, de l’ordre national du Mérite scientifique déportés du convoi n° 67 partis, il y a
dans sa quatre-vingt-seizième année.
dans sa quatre-vingt-neuvième année. (Brésil), 75 ans, du camp de Drancy pour le camp
officier de la Légion d’honneur, Les obsèques auront lieu dans l’intimité d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.
La cérémonie religieuse sera célébrée officier de l’ordre national du Mérite, familiale.
officier dans l’ordre du Mérite agricole, Vente privée
le mardi 5 février, à 10 h 30, en l’église de Dimanche 3 février 2019, 12 heures. de planches originales de
Chéniers (Creuse). « Pleurer sa mère, • dessinateurs
c’est pleurer son enfance. Lecture des noms des déportés du (Jim, Mathieu Bablet,
décédé le 30 janvier 2019,
La crémation aura lieu dans l’intimité J’ai été un enfant, je ne le suis plus convoi n° 67. Mohamed Aouamri, Julie Rocheleau)
à l’âge de quatre-vingt-neuf ans.
familiale. et je n’en reviens pas. » • photographes
Albert Cohen. Mémorial de la Shoah, (Sébastien Roignant, Hubert Touzot),
Ni fleurs ni couronnes. Armelle et Roland Pradalier, 17, rue Geoffroy-l’Asnier,
ses enfants, le jeudi 7 février 2019,
Les familles Della Monica, Bacquié, 75004 Paris. 19 heures - 23 heures,
Danielle Desperramons,
Valenciennes. Gy. sa compagne, Tunc, Brayer, à la galerie Octopus,
Monique Larmet, Renseignements : 80, rue des Gravilliers, Paris 3e
Ses enfants, sa sœur font part du décès de Tél. : 01 53 01 17 18. (métro Arts et Métiers - parking Indigo).
Ses petits-enfants, Et toute sa famille, Email : lieux@memorialdelashoah.org -5% sur présentation de cette annonce.
Ses arrière-petits-enfants, Mme Suzanne TUNC,
ont l’immense tristesse de faire part docteur en droit,
ont la grande tristesse de faire part du décès de docteur en théologie,
du décès de
M. André PRADALIER, survenu le 30 janvier 2019,
M. René FALLAS, professeur de médecine interne, à l’âge de cent trois ans.
agrégé de sciences physiques,
professeur (h.) de chaires supérieures, survenu le lundi 28 janvier 2019.
La messe de funérailles aura lieu
chevalier de la Légion d’honneur, le mardi 5 février, à 10 h 30, en
rosette de la Résistance, Les obsèques religieuses seront
célébrées le mardi 5 février, à 14 heures, la chapelle Notre-Dame-des-Anges,
officier Paris 6e.
en l’église Saint-André-de-l’Europe,
dans l’ordre des Palmes académiques, 24 bis, rue de Saint-Pétersbourg, Paris 8e.
chevalier dans l’ordre du mérite agricole,
membre de l’assemblée consultative, Moisenay (Seine-et-Marne).
14, rue de Moscou,
médaille de vermeil de la Ville de Paris, 75008 Paris. M. Michel Vigneaux,
survenu à Valenciennes, son père,
le vendredi 1er février 2019, Le président Caroline et Emmanuelle Vigneaux,
dans sa quatre-vingt-dix-septième année. Et les administrateurs ses filles,
des Alumni et Amis de l’Assistance- Ses petits-enfants
La cérémonie civile aura lieu le Publique-Hôpitaux de Paris, Et toute sa famille,
mercredi 6 février, à 15 heures, au (AAA-APHP)
cimetière de Gy (Haute-Saône), dans le ont la tristesse de faire part du décès de
ont la douleur de faire part du décès du
caveau de famille, où il reposera près de sa
femme, Pierre VIGNEAUX,
professeur
André PRADALIER, survenu le 26 janvier 2019,
Paulette HURTARD, administrateur de notre association,
à l’âge de soixante-huit ans.
disparue le 7 mai 2014. survenu le 28 janvier 2019.
La cérémonie religieuse sera célébrée
aaa.aphp.sap@aphp.fr le vendredi 8 février, à 11 heures,
Nicole Courau Favre, en l’église de Moisenay.
son épouse,
Charles, Vincent et Elisa, Paris.
ses enfants Mathieu, Jérémie et Chloé,
et leurs conjoints, Jacques Teyssèdre, Hugues et Auguste,
Aurélien, Antoine, Ruben et Marlène, son fils, Henry-Pierre,
ses petits-enfants, Clément, Marianne, Pauline, Les familles Lesourd et Yulzari,
Ses frères et sœurs, ses petits-enfants,
Ses beaux-frères et belles-sœurs, Giulia, Ilyan, ont la douleur d’annoncer le décès de
Ses parents et amis, ses arrière-petits-enfants,
Blandine
ont la douleur de faire part du décès de ont la tristesse de faire part du décès de LESOURD-YULZARI,

M. Alain FAVRE, Marcelle TEYSSÈDRE, survenu le 30 janvier 2019.


née VINCENT,
ancien professeur
des Universités en Biochimie à Paris, La cérémonie aura lieu le mardi
survenu à Paris, le 30 janvier 2019,
dans sa quatre-vingt-dix-septième année. 5 février, à 11 heures, au temple de Passy,
La cérémonie religieuse sera célébrée 19, rue Cortambert, Paris 16e.
le lundi 4 février 2019, à 15 h 30, La cérémonie religieuse sera célébrée
en l’église de Pralognan-la-Vanoise. le mercredi 6 février, à 10 h 30, en l’église Les obsèques auront lieu dans l’intimité
Saint-Médard, Paris 5e. familiale.
Condoléances sur registre.
L’inhumation aura lieu le jeudi Famille Yulzari,
Cet avis tient lieu de faire-part 7 février, à 15 heures, au cimetière 30, rue Condorcet,
et de remerciements. d’Estaing (Aveyron). 75009 Paris.
18 |
CULTURE
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

P O L I T I Q U E C U LT U R E L L E

Dans les
coulisses du
Pass culture
A partir du 1er février,
10 000 jeunes testent la nouvelle
application qui propose des
offres culturelles de proximité.
Cet outil, qui subventionne
la demande, suscite des débats

ENQUÊTE choisis pour l’expérimentation. Dans le Fi-


nistère, le Bas-Rhin, l’Hérault, en Seine-

N
Saint-Denis et en Guyane, dix mille jeunes
ous ne savons pas si les jeu- volontaires âgés de 18 ans vont tester, en si-
nes seront cigales ou four- tuation réelle, ce nouveau Pass. « Les jeunes
mis dans leurs dépenses, s’impatientent », témoigne Laurène Tara-
monomaniaques ou éclecti- vella, l’une des chargées de mission pour le
ques dans leurs choix. » A la Bas-Rhin où 150 acteurs culturels participent
veille du lancement, ven- à l’opération. « Les offreurs nous posent sur-
dredi 1 février, de la première phase d’expé-
er tout des questions techniques : comment en-
rimentation du Pass culture, Déborah Mün- trer les informations sur la plate-forme, com-
zer ne cache pas les inconnues qui entourent ment les utilisateurs du Pass les trouveront »,
l’utilisation de cette nouvelle application rapporte Cécile Compérat, chargée de mis-
géolocalisée, qui propose pour la première sion pour l’Hérault.
fois aux jeunes de 18 ans des offres culturel-
les de proximité à hauteur de 500 euros. Con- « PAS UN CHÈQUE-CADEAU »
seillère chargée du dossier au sein du cabinet « Tout a été créé de zéro avec cette équipe Rue
du ministre de la culture Franck Riester, cette de Valois », explique le chef de produit Ro-
ex-présidente de la Fédération nationale des main Delassus. « Le plus compliqué, constate
collectivités territoriales pour la culture ce jeune ingénieur des mines, est de s’adres-
(FNCC) joue la carte de l’humilité : « Nous ser, d’un côté, à tous les acteurs culturels – du
n’avons pas la science infuse sur le futur com- prof de guitare indépendant aux réseaux de
portement des utilisateurs et nous ajusterons cinéma en passant par les librairies – et de
le curseur en fonction des résultats. » l’autre à une génération rompue aux usages
Pour mener à bien ce « chantier prioritaire » numériques. » Pour éviter l’écueil de l’an- YASMINE GATEAU
de la politique culturelle macronienne, pro- nuaire de sites Internet, cette plate-forme de
mis lors de la campagne électorale, une ving- mise en relation table sur une ergonomie fa- « Le Pass culture est un levier des politiques gés de mission ont sillonné les routes pour
taine de développeurs et chargés de mission çon Tinder et un design coloré. Pour chaque culturelles territoriales pour toucher davan- convaincre les acteurs culturels.
territoriaux – tous trentenaires ou à peine – offre : une image, un prix et une distance. Au tage de public et participe à l’émancipation et Au total quelque 900 offreurs vont partici-
ont été recrutés depuis plusieurs mois au jeune de « cliquer » ou pas, selon ses goûts, à l’autonomie du jeune », insistent Déborah per à l’expérimentation. « Les plus difficiles à
sein de la start-up d’Etat Pass culture. Instal- sur les propositions. Derrière les verbes « ap- Münzer et Eric Garandeau, directeur du pro- toucher sont les associations, constate Débo-
lés dans les locaux du ministère, les pre- plaudir », « écouter », « jouer », « lire », « prati- jet, pressenti comme président exécutif de la rah Münzer. Et nous avons rencontré quel-
miers construisent, codent et maquettent ce quer », « regarder », « rencontrer », l’utilisa- future société coopérative d’intérêt collectif ques résistances idéologiques. » En parlant de
« GPS de la culture » et son portail profession- teur pourra réserver un concert, s’inscrire à (SCIC) du Pass culture qui regroupera, à « révolution », Françoise Nyssen, l’ancienne
nel ; les seconds démarchent les « offreurs » un cours de danse, s’acheter un livre, voir terme, une cinquantaine de personnes. Dans locataire de la Rue de Valois, exagérait à
(librairies, salles de spectacle, musées, asso- une exposition, s’abonner à une plate-forme chaque département concerné, des réunions peine. En développant une nouvelle politi-
ciations, etc.) au sein des cinq départements numérique, etc. ont été organisées par les DRAC, et des char- que publique qui subventionne non plus l’of-
fre mais la demande, le Pass culture bouscule
considérablement le rôle dévolu au minis-
Dans le Finistère, les étudiants et les urbains volontaires pour tester le Pass tère de la culture depuis André Malraux.
« Pour favoriser la diversité et encourager la
curiosité culturelle », certaines offres feront
dans le finistère, l’un des cinq départements Du côté des offreurs, le Pass culture a suscité de de la DRAC. « Nous avons expliqué que le Pass l’objet de plafonds de dépenses : ainsi les
retenus pour expérimenter le Pass culture, nombreux débats. Il a fallu apporter « beaucoup de culture est un outil complémentaire – ni concurrent achats en ligne (abonnement à Deezer, Canal-
2 537 jeunes volontaires âgés de 18 ans vont tester la réponses politiques », constate le directeur. Les in- ni antagoniste – par rapport aux politiques culturel- play…) seront limités à 200 euros pour ré-
nouvelle application, et 140 structures culturelles terrogations et critiques n’ont pas manqué lors des les existantes », résume Michel Roussel. duire l’importance des poids lourds du nu-
ont accepté d’y participer. « Mais rien n’a été facile », réunions organisées par la DRAC ou la chargée de Finalement, quasi tout le circuit institutionnel mérique, et les biens culturels (CD, livres,
reconnaît Michel Roussel, responsable de la direc- mission territoriale, VRP du Pass culture : « Pour- (scènes nationales, musées, bibliothèques, etc.) et DVD, instruments de musique, etc.) égale-
tion régionale des affaires culturelles (DRAC) de quoi ne pas utiliser l’argent du Pass culture pour les festivals de musique, tels que Les Vieilles Char- ment à 200 euros (et non 100 euros comme
Bretagne. Ni pour recruter un panel d’utilisateurs aider les structures ? » ; « Ce Pass ne va-t-il pas surtout rues, « ont accepté de participer à condition d’être as- envisagé auparavant). En revanche, les sor-
représentatif ni pour convaincre le circuit institu- profiter aux grosses plates-formes numériques type sociés aux résultats », précise-t-il. Et « un travail de ties (théâtre, concerts, musées, etc.) et les pra-
tionnel de s’associer à l’opération. Netflix ? » ; « Comment va s’organiser le montage fi- fourmi » a été mené pour repérer toutes les offres tiques artistiques (stages, ateliers ou cours de
« Quand nous sommes parvenus à recruter nancier ? » ; « Les jeunes ne risquent-ils pas d’aller culturelles associatives qui n’étaient pas dans les ra- dessin, de musique, etc.) ne seront pas pla-
1 200 jeunes, nous avons constaté que la composi- vers ce qu’ils connaissent déjà ? » ; « Est-ce que toutes dars de la DRAC. « Je vois remonter des structures fonnées. « Le Pass culture doit compléter et
tion sociologique était déséquilibrée : il y avait une les offres, qu’elles soient publiques ou privées, seront qu’on ne connaissait pas, reconnaît le directeur. prolonger le parcours d’éducation artistique et
surreprésentation de lycéens et d’étudiants issus de présentées de la même façon ? »… Je suis impatient de découvrir les pratiques des jeunes culturelle scolaire et les actions de médiation
catégories socioprofessionnelles supérieures et d’ur- et curieux de voir comment ce Pass va peut-être per- culturelle menées au niveau local », souligne
bains », explique Michel Roussel. « Nous avons alors « Un travail de fourmi » mettre de toucher un nouveau public. » Dans les mois Franck Riester comme pour anticiper les cri-
travaillé avec les missions locales pour trouver des C’est peu de dire que la « quasi-rupture épistémolo- à venir, les choix des utilisateurs vont être scrutés : tiques sur ce « libre-service ». Pour l’heure,
apprentis, travailleurs ou chômeurs et des jeunes gique » consistant à financer la demande culturelle « Si les 500 euros sont, par exemple, essentiellement l’algorithme censé orienter le jeune vers des
vivant en zone rurale, mais nous ne sommes pas et non l’offre a fait des remous au sein des structu- utilisés pour des concerts, il faudra s’interroger. » p propositions culturelles qui l’éloignent de sa
complètement parvenus à rééquilibrer », ajoute-t-il. res subventionnées et même au sein des équipes s. bl. zone de confort et de son horizon habituel
culture | 19
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Udo Kier, le mal dominant


Le Festival du film fantastique de Gerardmer rend hommage à l’acteur
allemand, préposé aux rôles de savants fous, de vampires ou de nazis

CINÉMA s’écroulait au même moment sur


les couveuses. Heureusement, son
« Je me refuse laisse ! Je me refuse de toute façon
à jouer un nazi sérieusement :

U
n regard bleu acier lit n’a rien subi, car il était situé dans à jouer un nazi aucune chance que je me projette
d’une inflexibilité sur- un coin. Parfois, dans mes cauche- dans sa tête ! J’ai joué plusieurs fois
naturelle transperce, mars, je vois des bâtiments qui
sérieusement. le rôle d’Adolf Hitler, mais toujours
cette année, l’obscu- s’écroulent et une main qui me pro- J’ai joué plusieurs sur un registre comique. »
rité des salles et des nuits ensan- tège. Etre né et avoir grandi dans Adepte du grand écart, l’acteur
glantées du Festival du film fan- ces temps horribles en Allemagne
fois le rôle se fraie, dans le cinéma améri-
n’est pas encore opérationnel. « Lors de l’expé- tastique de Gérardmer, dont la m’a toujours donné envie de quitter d’Hitler, mais cain, une voie singulière entre
rimentation, le critère principal sera celui de la 26e édition s’achève dimanche le pays. » Ce qu’il fit à l’adolescence films à petit budget et blockbus-
proximité », précise Eric Garandeau. 3 février dans l’enceinte de la cité pour rejoindre le Royaume-Uni et
toujours sur ters (The Blade, Armageddon).
A partir du 1er février, les dix milles jeunes vosgienne. Ce regard, c’est celui apprendre l’anglais. un registre « Mais je préfère les films indépen-
volontaires doivent transmettre leurs justifi- du comédien allemand Udo Kier, Quand il évoque ses débuts de dants, précise-t-il, parce qu’on a la
catifs d’identité et de domicile et pourront ac- invité d’honneur de la manifesta- comédien, Udo Kier pense
comique » possibilité d’inventer quelque
tiver l’application aux alentours du 15 février. tion, dont l’éclat hypnotique d’abord à Jean Marais : « Je l’ai ren- chose pendant le tournage. Dans
Ils seront aussi invités à répondre à un ques- hante les cinémas européen et contré sur le tournage du feuilleton l’industrie, on vous donne un texte
tionnaire sur leur pratique artistique et américain depuis désormais plus Joseph Balsamo, d’André Hune- rible du nouveau cinéma alle- bien précis, et si jamais on ajoute
culturelle. Aucune coordonnée bancaire ne de cinquante ans. A 74 ans, l’ac- belle. J’avais décroché un autre rôle mand, pour lequel il incarne tan- ne serait-ce qu’une phrase, trois
sera nécessaire, les 500 euros étant « embar- teur peut se prévaloir d’un tableau pour le cinéma, mais les gens de la tôt un terroriste (La Troisième scénaristes syndiqués vous sau-
qués » virtuellement dans le Pass. Une ma- de chasse impressionnant, pour série refusaient de me laisser partir. Génération, 1979), tantôt un déla- tent dessus pour vous prévenir que
nière de limiter les risques de détourne- avoir joué dans près de 260 films, Jean m’a défendu face à la produc- teur sous le régime nazi (Lili Mar- vous ne serez pas crédité pour ça ! »
ments et de reventes. « Contrairement à ce qui auprès de certains des plus grands tion et permis ainsi de faire les leen). « Dans la troupe de Fassbin- Quand on lui demande le secret
avait été tenté en Italie, le Pass culture n’est pas cinéastes contemporains, comme deux. » Pour le reste, Kier se pré- der, il m’arrivait parfois de faire de son jeu magnétique et pos-
un chèque-cadeau », précise Eric Garandeau. Rainer Werner Fassbinder (Lili vaut surtout du hasard : « J’ai com- l’assistant ou le décorateur, puis- sédé, Udo Kier brandit un para-
Marleen, 1981), Gus Van Sant (My mencé au cinéma en étant recruté que tout le monde échangeait son doxe : « Je déteste le jeu d’acteur ex-
UNE ENVELOPPE DE 34 MILLIONS D’EUROS Own Private Idaho, 1991) ou Lars dans la rue pour un travelogue poste d’un film à l’autre. A cette plicite, shakespearien. Ce n’est tout
Le ministère se donne deux ans pour déve- von Trier (Melancholia, 2011). anglais, La Route de Saint-Tropez époque, si l’on travaillait avec lui, simplement pas ce que je sais faire.
lopper l’expérimentation. « Nous allons tra- Avec sa silhouette gracile et élé- [1966]. J’étais tellement naïf, je ne on ne pouvait pas faire de film Lars von Trier, par exemple, répète
vailler étape par étape », fait valoir Déborah gante, sa présence inquiétante, sa savais même pas ce qu’était un avec Werner Herzog, l’autre per- toujours à ses acteurs : “Ne jouez
Münzer. Une deuxième phase sera lancée cet beauté trouble, Udo Kier incarne plan au téléobjectif. Lors d’une sonnalité forte du cinéma alle- pas !” Je n’ai jamais étudié le jeu
été. « Nous allons ouvrir l’expérimentation à cette « séduction du mal » qui scène, je devais sortir de la mer et je mand, et inversement. Chacun dans une école. J’ai appris le
des territoires volontaires, comme Avignon et AU-DELÀ DE convenait tout aussi bien aux ne voyais pas la caméra… Je ne avait ses acteurs attitrés qu’ils ne cinéma sur le tas et, par une drôle
son agglomération par exemple, dans lesquels codes du genre horrifique qu’aux savais pas que j’étais filmé de loin ! s’échangeaient sous aucun pré- de tournure des choses, j’ai fini par
tous les jeunes de 18 ans seront concernés, dit- L’UTILISATION préoccupations du cinéma Mais, à partir de là, je ne voulais texte, puisqu’ils auraient été l’enseigner moi-même ! Il y a
elle. L’objectif est de parvenir à 200 000 jeunes
fin 2020. Si nous y arrivons avec de bons résul-
QU’EN FERONT moderne des années 1960-1970.
Suceur de sang (L’Ombre du vam-
plus empiler les petits boulots dans
les bars, les cuisines ou les défilés de
soupçonnés de faire de l’espion-
nage artistique ! »
certaines choses, très mystérieu-
ses, que l’on n’apprend tout sim-
tats, alors nous pourrons généraliser. » LES JEUNES pire, 2000), chasseur de sorcières mode : je voulais jouer au cinéma. » Son ticket d’entrée aux Etats- plement pas. » Façon, sans doute,
A terme, le Pass culture pourrait être un (La Marque du diable, 1970) ou Unis, Udo Kier le doit à Gus Van de faire comprendre que l’art
outil utilisé par tous les Français, sans argent SE POSE psychopathe (Breaking the Waves, Ticket d’entrée aux Etats-Unis Sant, qui lui offre, dans My Own suprême de l’acteur transfor-
à la clé (le crédit de 500 euros étant réservé
aux jeunes le jour de leur dix-huitième anni-
L’ÉPINEUSE 1996), il a contribué à rénover les
anciens mythes fantastiques –
Ses premiers grands rôles le pro-
pulsent dans le genre fantastique,
Private Idaho, un second rôle
marquant : celui de M. Hans,
miste, tel qu’il le pratique, n’est
peut-être pas autre chose que de
versaire). Ce serait alors comme un Paris- QUESTION DU ceux de Dracula, de Frankenstein, notamment dans deux œuvres client des jeunes prostitués joués disparaître en lui-même. p
cope ou un Allociné pour la culture en du Docteur Jekyll ou de Jack atypiques de Paul Morrissey, réa- par River Phoenix et Keanu Ree- mathieu macheret
France. « Imaginez : vous êtes invité à un ma- FINANCEMENT l’Eventreur – en exposant toute lisées en Europe pour la Factory ves, qui, dans une scène halluci-
riage à La Rochelle un samedi soir mais ne re- leur ambiguïté sexuelle. d’Andy Warhol. Chair pour Fran- née, leur chante une chanson Projection de « Puppet Master :
partez par le train que le dimanche à 17 heu- C’est avec une langue profuse et kenstein (1973) et Du sang pour macabre dans une chambre d’hô- The Littlest Reich », de Sonny
res. Vous pourrez alors consulter l’application vagabonde qu’Udo Kier revient Dracula (1974) sont deux relectu- tel. De l’autre côté de l’Atlantique, Laguna et Tommy Wiklund
pour connaître tout ce qui s’offre à vous en sur cette carrière labyrinthique, res distanciées et hypersexuali- son image ténébreuse se double (Etats-Unis, 2018), samedi
matière de culture dans cette ville pour oc- qui trouve son origine au cœur sées de ces personnages-clés du d’une forme d’exotisme inversé. 2 février à 19 h 30 (Espace Lac) et
cuper votre week-end », s’emballe la con- même du désastre. Né à Cologne, fantastique, dont le comédien « Quand on est un acteur alle- à 22 heures (Casino), dimanche 3
seillère du ministre. « A nous de faire d’une en octobre 1944, l’acteur rappelle livre à chaque fois une interpréta- mand et qu’on part travailler aux à 9 heures (Casino) et à 14 heures
innovation technologique une entreprise et avoir vu le jour « dans un hôpital tion intensément doloriste, sur la Etats-Unis, résume-t-il, on ne peut (Paradiso). Festival international
un succès culturels, pour permettre demain à bombardé » : « Je ne dois la vie qu’à brèche du sadomasochisme. jouer que les savants fous, les vam- du film fantastique de
chacun d’y avoir accès. Nous pourrons alors ma mère, qui a tenu à me garder A côté de cela, il intègre la pires ou les nazis. Ce sont les trois Gérardmer (Vosges), jusqu’au
dire que nous avons créé un nouveau service dans ses bras, alors qu’un mur troupe de Fassbinder, enfant ter- seules possibilités qu’on vous 3 février. Festival-gerardmer.com
universel de la culture, de portée équivalente,
qui sait, à l’invention de la télévision publi-
que… », ose Franck Riester.
On en est encore très loin. Au-delà de l’utili-
sation qu’en feront les jeunes se pose l’épi-
neuse question du financement. Le projet de
loi de finances (PLF) de 2019 prévoit une en-
Au festival Premiers Plans d’Angers,
veloppe de 34 millions d’euros pour le Pass
culture. « Au-delà de 20 000 euros mensuels
de remboursement à un offreur, nous négocie-
rons par palier », indique Eric Garandeau.
Paris tient le haut de l’affiche
Pour la suite, tout va dépendre des partenai-
res privés et de la hauteur de leur engage-
Trois films glanés dans les diverses sélections de la manifestation font tour à tour
ment, car l’Etat entend limiter à 100 millions de la capitale française un personnage, une humeur et un espace mental
d’euros par an son investissement dans le
Pass culture. L’essentiel sera financé par des
gratuités négociées avec les grands offreurs,
qui gagneront en échange l’espoir de recruter
de futurs abonnés parmi les quelque
800 000 jeunes qui ont chaque année 18 ans.
Comment les 10 000 jeunes volontaires
I l faut parfois s’enfermer dans
une salle de cinéma pour
avoir des nouvelles d’une
ville. Et si l’omniprésence de Pa-
ris dans le cinéma français n’est
turnes. Si le film lorgne du côté
du Joli Mai (1963), de Chris Marker,
c’est pour en proposer une version
actualisée, légèrement cauche-
mardesque. En cela, il rend bien
Dans « L’Epoque »,
Matthieu Bareyre
a arpenté le Paris
ses amis, les cafés, une rupture
qui finit par tout déréaliser aux
yeux de Jimmy, son héros. Sans
mimétisme, une réactualisation
de ce « cinéma de café », café dont
vont-ils dépenser leurs 500 euros ? Pour le dé- plus à contester, trois films, gla- compte d’une des facettes de la nocturne de Emmanuel Levinas disait qu’il est
partement statistiques du ministère de la nés dans diverses sélections de cité, devenue pour certains un le lieu d’« une société sans hier et
culture, cette expérimentation sera une oc- la 31e édition du festival Premiers terrain de jeu anxiogène traversé
l’après- « Charlie » sans lendemain, sans responsa-
casion en or pour découvrir les appétences Plans d’Angers, ont extirpé la capi- par une série ininterrompue d’on- à la présidentielle bilité, sans sérieux – distraction,
culturelles de cette génération. p tale de son simple statut d’arrière- des de choc. La transe de la fête dissolution ».
sandrine blanchard plan générique pour en faire ne viendrait qu’incomplètement
de 2017 C’est justement le sujet de Saint-
tour à tour un personnage, une exorciser cette angoisse qui s’est Jacques-Gay-Lussac, qui filme une
humeur et un espace mental. durablement fixée dans la ville. parole en excès, qui tente de com-
Audiovisuel, jeux vidéo, Dans L’Epoque, présenté en quotidienne de David. Celui-ci bler l’asthénie des après-midi à ne
compétition française, Matthieu Cinéma de l’intime confie chaque jour à la femme de rien faire, jusqu’à faire imploser le
livres, presse : une quarantaine Bareyre a arpenté le Paris noc- Sur un versant beaucoup plus 75 ans son désarroi face à une réel. Louis Séguin tord le genre
d’offres en ligne turne pendant deux ans, de intimiste, Emmanuel Marre filme, entrée dans l’âge adulte chaotique. en couplant les virées de sa bande
En dehors des acteurs culturels de proximité, l’après-Charlie à l’élection pré- dans D’un château l’autre (montré Sans crier gare, et en brouillant les avec la vue sur Google Maps de
une quarantaine d’offres numériques en ligne seront sidentielle de 2017, emportant sa dans la catégorie Plans suivants, lignes qui séparent la fiction du leur trajet – la promenade se
disponibles lors de l’expérimentation du Pass culture. caméra place de la République au qui présente les seconds films de documentaire, Emmanuel Marre résume à un point bleu qui se
Pour l’heure, Netflix n’est pas présent, la cible moment de Nuit debout, dans les cinéastes passés à Angers), l’entre- réalise, avec une admirable écono- déplace sur une carte. Ce n’est
de 10 000 jeunes ayant été jugée insuffisante par boîtes de nuit, les parcs, les ban- deux-tours de la présidentielle par mie de moyens, un Kammerspiel qu’au petit matin que les rues du
la plate-forme américaine. lieues, sur les Champs-Elysées. le biais d’une colocation un peu (« cinéma de l’intime ») brutale- Quartier latin se fragmentent en
Audiovisuel : Arte, France Télévisions, Radio France, Il filme principalement une jeu- particulière : celle de Francine, la ment percé, ici et là, par les images prises de vues tirées de Google
Canal+, Orange OCS, TV5 Monde, l’Institut national de nesse parisienne qu’on quali- propre mère du cinéaste, avec survoltées de meetings politiques. Street View, jusqu’à laisser place à
l’audiovisuel (INA), LaCinetek, Bachibouzouk.net, fierait de désorientée si la juxta- David, un étudiant à Sciences Po Les titres sont des programmes : un fond noir qui avale Jimmy. On
Carlotta films, Festival Scope, Filmotv, Tënk, Sybel. position de ces deux mots n’était qui traîne son ennui dans les mee- il y a le désir holistique de pense à une relecture du Feu Follet
Jeux vidéo : Advenworks, Anuman Interactive, pas en soi un cliché. Disons qu’elle tings d’Emmanuel Macron ou de L’Epoque et celui, particulier, an- (1931), de Pierre Drieu la Rochelle,
Blacknut Jeux, Celsius Online, Ubisoft France (sous est alcoolisée, parfois droguée, ré- Marine Le Pen. Leur cohabitation cré dans deux rues, de Saint-Jac- dans lequel le suicide du héros
réserve des développements techniques fin mars). voltée ou simplement fêtarde, contrainte dans un appartement ques-Gay-Lussac, du critique et aurait été remplacé par l’éva-
Livres : Audible, Bookeen, Izneo, Youboox. apolitique ou politisée. parisien débouche progressive- cinéaste Louis Séguin, qui signe nouissement d’une ville. p
Musique : Deezer. L’Epoque produit l’effet nau- ment sur une intimité déchirante ici son premier film en solo. Le murielle joudet
Presse : 20 Minutes, Le Parisien, Les Echos, Les Dernières séeux d’un samedi soir intermina- parce que inattendue. projet de ce moyen-métrage tient
Nouvelles d’Alsace, Le Télégramme, Midi Libre, Ouest- ble à arpenter les quartiers animés Chaque colocataire semble tout entier dans cette phrase de Festival Premiers Plans d’Angers,
France, Info-Presse, Toutabo, Brief.me, Beaux-Arts, de la ville, où les discussions se compléter l’autre : la fragilité phy- Jean Eustache : « Il faut parler de jusqu’au 3 février.
Connaissance des Arts, Première, Studio, Le Film français. croient profondes parce que noc- sique de Francine requiert l’aide ce qu’on connaît. » Par exemple : Premiersplans.org
20 | culture 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

A Art Genève, C’est à la galerie


Gagosian qu’on
doit l’installation

méga galeries d’une structure


en Meccano de
plus de douze
et grosses fortunes mètres de haut
ShanghART, des mastodontes
plus habitués de la foire de Bâle
La foire suisse d’art contemporain que de celle de Genève. Est-ce à
dire que, comme dans le com-
connaît un succès grandissant merce de l’horlogerie, la référence
passerait de celle-ci à celle-là ? On
en est loin, d’autant que les orga-
nisateurs tiennent à limiter le
30 janvier. Pour la deuxième an- « Altes nombre des exposants, entre 80
ARTS née s’y est associé le Pavillon des Maedchen » et 90 à chaque édition, installés
genève
arts et du design (PAD), ce qui per- (1932), de dans un hall aux proportions si

L
e grand-père (plus rare- met aux visiteurs d’acheter un Paul Klee. généreuses que le salon pourrait
ment la grand-mère, mais fauteuil (il y en a d’étonnants, ve- LA GALERIE JEAN- en accueillir le double. A quoi il
cela arrive) crée l’entre- nus du Brésil, imaginés entre FRANÇOIS CAZEAU. faut ajouter l’offre culturelle alen-
prise, le père la gère, le fils autres par Jose Zanine Caldas sur tour : même si Genève n’est pas
la coule. Tel est souvent le destin le stand de la galerie parisienne dépourvue de bons musées, on
des firmes familiales. Quand elles Chastel-Maréchal) pour contem- est loin de la densité de ce que
survivent à la troisième généra- pler tranquillement le Paul Klee, Bâle peut proposer aux visiteurs.
tion, c’est qu’elles sont prospères, Altes Maedchen, peint en 1932, C’est d’ailleurs aussi ce qui attire
mais les ennuis ne sont pas termi- qu’ils auront acquis chez Jean- là les family officers : il est plus
nés : il faut partager la manne en- François Cazeau. Il représente l’ar- facile de trouver un moment
tre les héritiers (plus rarement les tiste allemande Galka Scheyer pour réunir les héritiers. A Bâle,
employés) en évitant si possible (1889-1945), ce qui rappellera ceux-ci n’ont pas le temps.
qu’ils ne dilapident le capital. C’est mémé aux petits-enfants riches Mais à attirer ainsi les poids
le family business, qui a ses spécia- mais sentimentaux. lourds, Artgenève court le risque
listes, ses gestionnaires et même de devoir se séparer de galeries
ses coachs (les family officers, Un stand aux murs vides plus modestes, qui offrent des
gérants de fortunes familiales), et A moins qu’ils n’optent pour le propositions souvent moins at-
dont la Suisse, Genève entre portrait de Delacroix par Géricault tendues. On est bien content, par
autres, est une plaque tournante. proposé par la galerie londo- exemple, de retrouver les tableaux
Selon le quotidien Le Temps, les nienne Jean-Luc Baroni : les family de Philippe Cognée (chez Tem-
institutions financières de la ville officers encouragent ce genre plon), de Julien Berthier et Julien
gèrent plus de 1 000 milliards de d’emplettes artistiques, de leur Bismuth (galerie G-P & N Vallois),
francs suisses (877,776 millions point de vue, cela vaut mieux que de Mathieu Cherkit (Jean Brolly),
d’euros) d’actifs financiers. de flamber la fortune de pépé avec de Jean-Charles Blais (Catherine Is-
Cette concentration de richesse des danseuses. hélicoptère ! Renseignement pris, année, elles sont montrées sur sent peu à peu des œuvres acqui- sert). De s’affaler dans un fauteuil
est une des raisons du succès Les marques d’automobile spon- il ne s’agit pas d’une publicité, une vingtaine d’écrans, telles ses sur la foire. Et c’est à la galerie de Joana Vasconcelos (Gowen
grandissant du salon d’art mo- sorisent souvent les foires d’art, et mais d’une proposition du com- qu’elles peuvent être vues depuis Gagosian qu’on doit l’installation Contemporary). De s’attarder de-
derne et contemporain (surtout il leur arrive de présenter à l’entrée missaire d’exposition Samuel un aéronef… Le projet fait partie d’une structure en Meccano de vant les petites merveilles postcu-
contemporain) Artgenève, dont la un de leurs modèles haut de Gross, qui explore depuis deux ans d’une série d’expositions hors plus de douze mètres de haut (elle bistes dénichées par la galerie Zlo-
8e édition a été inaugurée le gamme. Ici, on leur a préféré un les lignes d’horizon helvètes. Cette commerce, mais intégrées à la est titrée 40 Foot Stepped Skyscra- towski, les surréalistes proposés
foire, où des musées (celui d’art per), conçue en 2011 par l’artiste par la galerie 1900-2000, la tapis-
contemporain de Lyon accueille le Chris Burden (1946-2015), qui est serie délirante de Caroline Achain-
visiteur avec une installation de présentée comme appartenant à tre – laquelle est aussi une sacrée
l’artiste sud-coréenne Kimsooja) ses héritiers (la section est intitu- céramiste – présentée par Art Con-
ou des collectionneurs montrent lée « The Estate Show ») : les artis- cept, et ces bois creusés, tout aussi
(comme la famille Ringier, qui mo- tes aussi ont leur family officer… déjantés, de l’artiste qui repré-
destement expose une mobylette, Ce n’est donc pas l’hélico qui a senta le Luxembourg à la Biennale
mais repensée par l’artiste suisse poussé nos confrères de l’édition de Venise 2017, Mike Bourscheid
Valentin Carron) certains de leurs française de The Art Newspaper à (galerie Nosbaum Reding) ; ou en-
chefs-d’œuvre. titrer : « Artgenève prend de la core ce collage d’Hessie (chez Ar-
La frontière est parfois floue hauteur », mais bien la présence naud Lefebvre). On espère bien les
avec le marché : ainsi le Musée nouvelle des mégagaleries, revoir l’an prochain. p
d’art moderne et contemporain Gagosian en tête. Sont également harry bellet
de Genève (Mamco) a-t-il inau- présents Hauser & Wirth, Pace,
guré Artgenève avec un stand aux White Cube, Continua, Perrotin, Artgenève et PAD, Palexpo,
murs vides, mais qui se remplis- Eva Presenhuber ou le chinois Genève. Jusqu’au 3 février.
G A L E R I E S

C A RO LE BE N ZAK E N dans la glace. Attirance et frustration, désir et


Galerie Nathalie Obadia perte s’affrontent, ce qui est une manière très
Carole Benzaken n’abuse pas des expositions. juste de caractériser les rapports actuels entre
Celle-ci étant sa première à Paris depuis six ans, nature et art – et peut-être même entre nature
la galerie Nathalie Obadia lui a confié ses deux et homme. p philippe dagen
espaces pour présenter, d’une part, une rétros- Là-bas… toi, Galerie Nathalie Obadia, 18, rue
pective de cette période, de l’autre, les huit toi- du Bourg-Tibourg et 3, rue du Cloître-Saint-Merri,
les de la série Greffes. Le végétal en motif, mais Paris 4e. Du mardi au samedi de 11 heures à 19 heures.
le végétal tel qu’on le voit le plus souvent, de la Jusqu’au 23 février. Nathalieobadia.com.
fenêtre d’un train ou d’une voiture, brouillé par
la vitesse. Il est là, avec ses verts, ses ocres
et des nuances pourpres, mais à distance. A MAD O U S A NO G O
Des bandes verticales étroites coupent le rec- Galerie Magnin-A
tangle du panorama, leurs couleurs rompant C’est tout de suite évident : il y a un style
avec celles du paysage – de ce qu’il reste d’un Amadou Sanogo, spécifique, intense et sans
paysage. A la séduction chromatique initiale précédent. Une ou plus rarement deux figures
succède une impression de séparation : la na- humaines occupent la toile, dont le fond est un
ture, mais de l’autre côté d’une vitre incassable. monochrome. Souvent, celui-ci est largement
Cette tension se retrouve plus nettement dans recouvert par un rectangle ou un carré,
les œuvres réunies dans l’autre galerie. Dans la monochrome ou tapissé de points ou de petits
suite Au réveil, il était midi, on aperçoit des bri- cercles méthodiquement répétés. Dans l’espace
bes d’arbres, des éclats de ciel, des indices de ainsi construit par la couleur vit un être an-
chevaux et de collines, mais l’image semble thropomorphe quoique géométrisé ou étiré, vu
avoir été délavée, froissée, crevée par endroits, de face ou de profil. Il est tantôt complet et
puis retendue sur un châssis dont les lignes noi- disproportionné, tantôt acéphale ou réduit à sa
res bordent et divisent cruellement la surface. moitié inférieure. Sa substance est suggérée
Benzaken obtient ces effets en associant acryli- tantôt par des frottis gestuels, tantôt par une
que, encre et huile, de densité et de matité diffé- forme générale continue ponctuée de points et
rentes, ce qui déstabilise la perception des for- taches. Ses activités sont variées : attendre assis
mes et de l’espace. On dirait que tout se fendille sur tabouret, se doucher, souffler dans une
et se brise. Sur papier, elle fait apparaître les Por- trompe, faire face à sa tête détachée de son cou.
tées d’ombres, ombres de branches sur le sol, Toutes sont symboliques. La douche fait allu-
mais, de nouveau, divisées en bandes de largeur sion à la corruption qui inonde la société ma-
variable : les lignes ne sont pas continues, et on lienne − Sanogo vit à Bamako, étant né à Ségou
ne sait plus si ce sont des fantômes d’arbres, des en 1977. Le boxeur et le footballeur ont, littérale-
fumées étirées par le vent ou des corps dans la ment, perdu leur tête, mais gardé leurs chaus-
pénombre que l’on regarde. Des paysages sures, car, dit l’artiste, il faut bien tenir au sol
derrière la vitre à des œuvres sous verre, pour survivre. Le musicien attend que le souffle
le passage est logique pour une artiste qui du chant se lève en lui. Sanogo a inventé une
dessine depuis longtemps sur des films forme de chronique picturale du quotidien, qui
transparents. Dans la série Germe rouge, elle commence par charmer le regard avant de se
travaille sur des calques, ensuite enfermés révéler vivement critique ou satirique. p ph. d.
entre deux verres. Les harmonies de rouge et Amadou Sanogo, galerie Magnin-A, 118, boulevard
de vert seraient voluptueuses comme les Richard-Lenoir, Paris 11e. Tél. : 01-43-38-13-00. Du mardi
derniers Monet si elles n’étaient ainsi prises au samedi de 14 heures à 19 heures Jusqu’au 30 mars.
culture | 21
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Le soliloque polychrome
A L B U M S

OLIVI ER M ESSI AE N
Quatuor pour la fin du temps.
Court Studies from The Tempest, de Thomas Adès
Raphaël Sévère (clarinette), Trio Messiaen.

et post-punk de Lou Doillon


Raphaël Sévère s’impose sans conteste
comme le meilleur de nos jeunes clari-
nettistes. En témoigne l’époustouflante
virtuosité d’un jeu imaginatif, sensible
et flamboyant, capable de couleurs,
phrasés et nuances proprement inouïs La chanteuse à la voix rocailleuse publie un troisième album ouvert aux dialogues
dans les visions de mort et de désespé-
S É L E C T I O N

rance qui peuplent le Quatuor pour la fin


du temps qu’Olivier Messiaen écrivit en 1940 alors qu’il était laire, résonnant aussi du suicide de « caractère » tels Bernie Bon-
prisonnier du Stalag VIII-A, à Görlitz, en Allemagne. Le jeune
MUSIQUE de sa demi-sœur, Kate Barry
« Mon goût pour voisin (Blanche) ou Abel Ferrara
musicien n’a pas choisi par hasard ses trois talentueux com-
plices du Trio Messiaen (David Petrlik, violon, Volodia Van
Keulen, violoncelle et Théo Fouchenneret, piano). Unis à l’ins-
tar de quatre évangélistes, ils ne font qu’un dans cette Apoca-
lypse rêvée qui convoque tour à tour les oiseaux (Liturgie de
L a relance après l’austérité.
Lou Doillon change de poli-
tique et les sondages repar-
tent à la hausse. Un peu refroidi
par la rudesse monochrome de
(1967-2013), et des problèmes de
santé de sa mère. « Je prenais
le risque de l’impudeur. J’ai pu
être gênée que le public ait à subir
ça », reconnaît également Lou
la mélancolie et
la solitude ne m’a
jamais empêchée
(Go Go Tales).
Avec son batteur et clavier, Nico-
las Subréchicot, la chanteuse a
aussi participé au renouvellement
polychrome de Soliloquy en réali-
cristal), la fin du monde (Danse de la fureur, pour les sept trom- son deuxième album, Lay Low Doillon, attablée dans le bistrot
de me marrer » sant une poignée de titres (The
pettes) et le Christ rédempteur (Louange à l’immortalité de (2015), on s’emballe cette fois pour Square Trousseau, à deux pas de LOU DOILLON Joke, l’excitant Too Much…), rappe-
Jésus). Six études tirées de l’opéra The Tempest (2005), de Tho- l’ardeur colorée de Soliloquy, qui chez elle, dans le 11e arrondisse- chanteuse lant que, loin de se contenter de
mas Adès, complètent avec pertinence ce disque inspiré, de ne se contente pas de se parler à ment parisien. folk dépressif, la trentenaire fran-
très haute tenue. p marie-aude roux lui-même. C’est en effet dans le co-britannique est une pimpante
1 CD Mirare. dialogue avec différents réalisa- Frissonnantes esquisses Dan Levy, appelés à arranger ces enfant des années post-punk et
teurs artistiques que se révèle la Depuis, Jane Birkin s’est rétablie. « démos » à leur façon. une fan de comédies musicales.
EM ILE PAR ISIE N QUARTE T fantaisie de l’actrice-mannequin, L’autre demi-sœur de Lou Moitié du groupe electro-pop Ce troisième album ne serait
Double Screening devenue musicienne à quasi Doillon, Charlotte Gainsbourg, a The Shoes, Lebeau a, dans le pourtant pas ce qu’il est sans la
Le brillant partenaire de Vincent Peirani, plein temps. signé à son tour un disque de passé, mis ses ordinateurs au plus-value émotionnelle apportée
le plus sollicité des musiciens européens, Supporteur et ange gardien, deuil, Rest (2017), essentiellement service des productions de par It’s You, le duo enregistré avec
le saxophoniste Emile Parisien, 36 ans, Etienne Daho avait pris seul en écrit en français. Sans doute Woodkid, Gaëtan Roussel ou Ju- Cat Power, icône du spleen musi-
signe Double Screening, œuvre d’Emile main, en 2012, les débuts de la fille était-il temps pour celle qui conti- lien Doré. « Benjamin est le punk cal américain : « Nous nous som-
Parisien et, simultanément, composition de Jane Birkin et de Jacques nue à préférer l’anglais de passer à de ce binôme de réalisateurs, mes croisées une première fois à
collective. Julien Touéry (piano), Ivan Doillon, dont les chansons, exu- autre chose. D’autant que, si son constate Lou Doillon. Il a un rap- Paris, il y a quelques années, quand
Gélugne (contrebasse), Julien Loutelier toires de ses échecs et de ses frus- deuxième album, Lay Low, avait port très rock aux machines qu’il elle enregistrait dans le studio de
(batterie) complètent un quartette d’une trations, voyaient leur dépouille- été plutôt bien accueilli à l’étran- utilise comme des instruments Philippe Zdar. Nous avons ensuite
originalité soufflante, qui donne à entendre le mystère du jazz : ment folk paré de soyeux arran- ger (tournée aux Etats-Unis, en “live”. » Secoués et déconstruits continué d’échanger sur Insta-
l’inaccessible processus d’improvisation. Quatorze pièces brèves, gements pop et soul. Le succès cri- Australie, au Japon, en Corée…), il entre ses mains, l’accrocheur gram. Je lui ai envoyé la session Pro
si finement écrites qu’on les croit spontanées, aux titres très in- tique et commercial de Places avait pris à rebrousse-poil nom- Burn s’emballe de guitares new Tools de It’s You en lui disant :
téressants : de Spam 1, à Elégie pour Carte Mère, etc., « naissent (plus de 200 000 exemplaires bre des fans français de Places. wave, Brother valse avec des cor- “Fais-en ce que tu veux” ».
d’étonnantes petites machines sonores, d’autant plus fascinantes vendus, Victoire de la musique de « Mon goût pour la mélancolie et des, Last Time mêle Kurt Weill au La délicatesse fantomatique de
qu’elles évoquent notre modernité numérique sans en emprunter l’interprète féminine de l’année) la solitude ne m’a jamais empê- ska des Specials… cet échange est l’un des sommets
les moyens technologiques » (Paul Rozat). Jonglant avec les sono- surprit autant celle qui se dési- chée de me marrer », constate la de ce disque marqué d’autres in-
rités, les tempos et les voix, jouant sur la surprise, le caprice, le gnait comme « la bâtarde de la volubile Doillon, en expliquant Influences féminines fluences féminines. « Parmi les
rebond, la gaieté, ces « réjouissances organisées » ont, en concert, famille royale » que ceux qui comment elle a cherché à réintro- Membre du duo The Dø, le multi- gens qui me reflètent et m’inspi-
quelque chose d’éblouissant. Plus rare aujourd’hui, l’album rend voyaient en Lou Doillon une duire de la couleur dans le noir et instrumentiste Dan Levy a ins- rent, il y a d’abord une garde rap-
parfaitement compte de ce tour de force. p francis marmande « people » plus qu’une artiste. blanc de ses chansons. « Tout tallé son studio d’enregistrement prochée de filles », reconnaît Lou
1 CD ACT. Souci d’émancipation ? Quête commence avec les maquettes, dans un ancien château d’eau Doillon, citant des poétesses ou
de crédibilité ? La chanteuse quit- assure celle qui, jusque-là, four- normand, où il a récemment fa- romancières comme l’Autri-
-M- tait ensuite le cocon musical tissé nissait à son réalisateur les fris- çonné les productions de Thomas chienne Ingeborg Bachmann, la
Lettre infinie par Daho pour se confronter, sonnantes esquisses de titres Azier, Owlle, Yorina ou Jeanne Ad- Canadienne Anne Carson, la scé-
Après son exploration, en 2017, des musi- dans Lay Low, aux paysages rê- simplement accompagnés d’une ded. « Si Benjamin a l’instinct fou- nariste américaine Dorothy Par-
ques du Mali, avec notamment la chan- ches de l’hiver canadien, cadre guitare sèche. Le réflexe naturel gueux d’un Pollock, Dan aurait ker, les mémoires de Simone de
teuse Fatoumata Diawara et les joueurs de des enregistrements réalisés par de mon “producteur” était alors plutôt la méticulosité pointilliste Beauvoir, ou des plasticiennes tel-
kora Sidiki et Toumani Diabaté, Matthieu Taylor Kirk, chanteur et clavier de préserver cette fragilité. » d’un Seurat », analyse la chan- les Sophie Calle, Annette Messager
Chedid revient, avec Lettre infinie, aux du groupe Timber Timbre, ré- Une fois les morceaux écrits et teuse, dont des chansons comme et Louise Bourgeois. Des modèles
éléments qui ont fait le succès de son puté pour ses stylisations dénu- composés, la chanteuse les a cette All These Nights, Widows ou No- féministes ? « Surtout des femmes
double, -M-, entre chansons allègres et dées du folk et du blues améri- fois enregistrés avec un batteur, things ont bénéficié de la sensibi- qui se sont mises au travail ! » p
ballades bien tournées. L’album se révèle cains. « Je voulais aller jusqu’au le multi-instrumentiste Nicolas lité cérébrale – et parfois ombra- stéphane davet
ainsi des plus convaincants lorsqu’il va dans ces deux directions, bout d’une démarche, arracher Subréchicot, et l’habituel com- geuse – de Levy. « Cela n’a pas tou-
avec toujours des interventions de guitares variées, de l’acousti- tout ce qui était de l’ordre de l’arti- plice guitariste, François Poggio, jours été simple, mais j’ai connu Soliloquy, 1CD Barclay/Universal.
que à l’électrique. Dans la manière funky teintée de disco, Super- fice, pour obtenir un disque ter- invité à préférer l’électricité à plus compliqué », s’amuse Lou Concerts : le 31 mars, au festival
chérie, Logique est ton écho, Grand Petit Con ou Adieu mon rien, rempli de larmes, de sang, de l’acoustique. Cette matière brute Doillon, en se souvenant de ses Les Paradis artificiels, Lille ; le
amour accrochent d’emblée. Tout aussi prenantes, cette fois la violence de la vie », explique la a ensuite été confiée, non pas premiers tournages avec son père 1er avril, au festival Mythos,
dans l’épure, sont L.O.Ï.C.A. avec piano et clarinette et L’Autre Pa- brune filiforme à voix de rocaille à un, mais deux réalisateurs ar- – Trop (peu) d’amour, Carrément à Rennes ; le 16, à l’Olympia, Paris.
radis, également sur une base piano avec rythmique discrète. S’y à propos de cet album crépuscu- tistiques, Benjamin Lebeau et l’ouest – ou avec des réalisateurs Toutes les dates sur Loudoillon.fr
ajoute de la pop pour Lettre infinie et Thérapie. Autant de com-
positions où l’aspect mélodique est valorisé et l’évidence du for-
mat chanson talentueusement mise en jeu. p sylvain siclier
1 CD Labo M/3e Bureau-Wagram Music.

R USTI N M AN
Drift Code
Kader Attou et Mourad Merzouki
Ex-bassiste du groupe new wave britanni-
que Talk Talk dans les années 1980, Paul
Webb avait réapparu en 2002, métamor-
phosé en compositeur et en arrangeur
offrent un ballet hip-hop à Casablanca
sous l’alias Rustin Man, le temps d’un
unique album à la splendide mélancolie
Les chorégraphes présentent le dynamisant « Danser Casa » à Suresnes et en tournée
folk, Out of Season, chanté par Beth Gib-
bons de Portishead. Disparu depuis des
radars, cet homme discret de 57 ans ne semble s’encombrer
d’aucun impératif d’échéance, si ce n’est celui du perfection- aux manettes, comme à leurs dé- populaire, Achta ta ta ta
nisme. Comme en témoigne Drift Code, fascinant cabinet de
DANSE buts, il y a près de trente ans, dans
Paquets de nerfs, (« Pluie »), les branche tous sur la
curiosités à la croisée de la pop orchestrée, du jazz et du blues
folk. On découvre aujourd’hui la voix de Paul Webb, fébrile et
étonnamment protéiforme, au service de chansons fantômati-
ques évoquant tour à tour les errances chevrotantes de Robert
Wyatt (Brings Me Joy), la fanfare cabossée de Tom Waits ou la
I l suffit parfois d’un piétine-
ment de jambes nues filant da-
re-dare sur un ruissellement
de musique orientale pour que la
magie d’un spectacle fonctionne
la banlieue lyonnaise.
Danser Casa fait tourner la rou-
lette de l’urgence sans jamais lâ-
cher la pression pendant plus
d’une heure. Paquets de nerfs, les
les danseurs,
pieds nus ou en
baskets, dévorent
même prise, celle de l’enfance qui
chante et danse. Kader Attou et
Mourad Merzouki ont séjourné
sept semaines à Casablanca pour
créer ce spectacle. A l’écoute, ils
théâtralité de David Bowie (Our Tomorrows). Un disque à la d’un coup. Et, lorsque la seconde danseurs, pieds nus ou en bas-
le plateau avec ont choisi de servir la cause de
beauté mystérieuse et hors du temps. p franck colombani d’hypnose se prolonge, l’excitation kets, dévorent le plateau avec l’ap- l’appétit de ceux cette troupe disparate, composée
1 CD Domino Records. joyeuse procurée par cette dentelle pétit de ceux qui en veulent. A en majorité de danseurs autodi-
chorégraphique emporte tout. toute vitesse, ils dévalent, ba-
qui en veulent dactes. Cette aventure tire sur le
G IANM ARIA TESTA Cette adhésion directe et dura- layent la scène, affûtent des fil de l’histoire commune d’Attou
Prezioso ble est au rendez-vous de Danser prouesses debout et au sol. Des et Merzouki. En 1989, ils font par-
C’est un album posthume, surgissant Casa, conçu par les chorégraphes courses, des chaînes, des guirlan- égrène. Etre soi sans peur, défier tie du collectif Accrorap. Athina
comme un morceau caché quand on Kader Attou et Mourad Merzouki. des se tressent les unes avec les l’autre pour casser les préjugés, (1994) les fait connaître à la Bien-
pensait avoir tout entendu. Onze inédits Créée en avril 2018 au Théâtre autres dans un éclatement spa- profite à tous. Et le hip-hop, cour- nale de la danse de Lyon. En 1996,
de Gianmaria Testa, mort en 2016. « Des Moulay Rachid, dans un quartier tial. Vertige du mouvement re- roie de survie, plonge à la source Mourad Merzouki fonde la com-
maquettes, des projets de travail », pré- populaire de Casablanca et à l’affi- lancé non-stop comme si rien ne de sa capacité à twister la violence pagnie Käfig tandis que Kader
vient, dans les notes du livret, Paola che du festival Suresnes Cités pouvait venir à bout de l’exubé- par le geste chorégraphique. La lé- Attou poursuit avec Accrorap.
Farinetti, sa femme, à l’initiative de cette Danse jusqu’au 3 février, cette rance des interprètes. Spirale de la gèreté l’emporte sur les rixes, et Après des retrouvailles en 2003
parution. Des chansons amoureuses production inhabituelle est si- danse comme insurrection in- l’intelligence de l’adaptation sur le pour Mekech Mouchkin, créée
(l’enveloppante Una carezza d’amor) ou ironiques (Postmo- gnée à quatre mains pour une time qui trouve sa voie express. vieux refrain dominant-dominé. avec des interprètes algérois, les
derno Rock, pour moquer l’addiction aux réseaux sociaux et au troupe éphémère de huit jeunes L’Orient s’invite et s’impose voilà de nouveau côte à côte pour
tout digital), des relectures et adaptations (Questa Pianura, soit interprètes marocains, sept hom- Twister la violence par le geste dans le spectacle. Bercée, trans- ce Danser Casa galvanisant. p
Le Plat Pays de Jacques Brel adapté en italien par Sergio Bar- mes et une femme. Elle serre les Le motif du groupe et de l’indi- percée de sons arabo-andalous re- rosita boisseau
dotti). Certaines, en prévision de futurs albums. Interprétées le boulons d’un hip-hop coriace et vidu, qui noue la communauté mixés par le compositeur électro
plus souvent avec la guitare de Gianmaria Testa comme seul rugueux, doux aussi, dont la flui- hip-hop en cercle autour du dan- Régis Baillet (alias Diaphane), la Danser Casa, de Kader Attou et
accompagnement, rejointe parfois par une clarinette, une con- dité virtuose reste tendue. seur solitaire, ajoute un nouveau pièce progresse en ondulant et ca- Mourad Merzouki, Suresnes
trebasse, ou une voix (celle de la chanteuse brésilienne Bïa ou Avec ce spectacle consacré au chapitre à une saga connue resse régulièrement les interprè- Cités Danse, Théâtre Jean-Vilar
de l’acteur italien Giuseppe Battiston), ces chansons se suffi- dynamisme de la ville marocaine, d’avance, mais on y repique une tes dans le sens du poil. Les mélo- (Haut-de-Seine), jusqu’au
sent à elles-mêmes. Difficile de croire qu’il s’agit d’un work in Kader Attou et Mourad Merzouki, fois encore. Régulièrement, un in- pées huilent leurs spasmes hip- 3 février. Les 6 et 7 février au
progress. p patrick labesse directeurs respectivement des terprète se faufile entre les mailles hop, lissent leurs contractions. El- Théâtre de Saint-Nazaire (Loire-
1 CD Bonsaï Music/Sony Music. Centres chorégraphiques natio- ou se retrouve exclu pendant que les rappellent le contexte de Atlantique), le 9 à L’Heure bleue,
naux de La Rochelle (Charente- les autres font corps. L’inconnu création, l’environnement et la Saint-Martin-d’Hères (Isère),
K Lire aussi sur Lemonde.fr « Vers l’ailleurs » Maritime) et de Créteil (Val-de- agresse et entraîne des réponses tradition dans lesquels ils ont le 12 au Théâtre du Fil de l’eau,
de Gaspard Dehaene Marne), se retrouvent ensemble chahutées que Danser Casa grandi. Une petite comptine Pantin (Seine-Saint-Denis).
22 | télévision DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019
0123

« Engrenages » entre dans l’âge de raison VOS


SOIRÉES
Dans cette septième saison, la mort d’un policier pousse chaque personnage à sortir de son état de crise TÉLÉ

DIM ANC HE 3 FÉVRIER


CANAL+ été résolue… quitte à déroger à TF1
LUNDI 4 - 21 H 00 quelques principes. 21.00 Radin !
SÉRIE Une fois n’est pas coutume, l’as- Film de Fred Cavayé. Avec Dany
sassinat d’un des leurs n’a pas eu Boon, Laurence Arné, Noémie

L
es scénaristes d’Engrena- lieu dans une banlieue oubliée de Schmidt (Fr., 2016, 115 min).
ges ont donné vie à des tous sauf des plus pauvres, mais France 2
personnages si pleins de dans un restaurant chinois de Bel- 21.00 Gone Girl
chair et de sang que le pu- leville, à Paris. Et l’enquête, de Film de David Fincher. Avec
blic continue de suivre cette série planques en filatures, amènera la Rosamund Pike, Ben Affleck, Neil
même lorsqu’il lui faut attendre police judiciaire sur la piste d’un Patrick Harris (EU, 2014, 150 min).
longtemps entre chaque saison. nouveau mode de trafic d’argent : France 3
Trois ans ont séparé la saison 5 de ils découvriront ce que devien- 21.00 Inspecteur Barnaby
la superbe sixième saison, qui fut nent les milliers de billets de ban- Série. Avec Neil Dudgeon, Nick
la dernière de la directrice d’écri- que que les parrains de la drogue Hendrix, Fiona Dolman (RU, 2018).
ture Anne Landois. Cette fois-ci, ramassent chaque jour auprès de Canal+
encore trente-six mois se seront leurs petites mains. Pas question 21.00 Football : Lyon-PSG
écoulés depuis la saison 6. Il faut de les laisser dormir sous un 23e journée de Ligue 1. En direct.
dire que Marine Francou, chargée oreiller ni de les déposer sur un France 5
de cette saison 7 – et de la 8, en compte en banque, et impossible 20.55 Le Boum de la grenade
cours d’écriture –, a reçu en héri- de tous les écouler en menant Documentaire de Sandrine Mary
tage des personnages principaux une grande vie qu’aucune activité (Fr., 2019, 50 min).
(policiers, juge d’instruction et ne justifierait. Arte
avocate) dans un tel état de déla- Cette intrigue s’inspire de deux 20.50 Le Grand McLintock
brement que l’on avait du mal à véritables affaires des dernières Film d’Andrew V. McLaglen. Avec
imaginer comment chacun pour- années : l’opération Fièvre jaune John Wayne, Maureen O’Hara,
rait s’en relever. Tewfik Jallab incarne Ali Amrani, un nouveau venu dans l’équipe de policiers. CANAL+ et, surtout, l’affaire Virus. Mais il Patrick Wayne (EU, 1963, 125 min).
Souvenez-vous de la fin de la faut bien le reconnaître : comme à M6
dernière saison. Laure Berthaud chaque fois, plus qu’à la véracité de 21.00 Zone interdite
ne voulait ni ne pouvait s’attacher séphine Karlsson, l’avocate, avait, tème policiaro-judiciaire français. On le sait depuis le début de la l’intrigue policière, c’est à l’évolu- Vivre et travailler sur une île
à son bébé en couveuse, Romy, elle, perdu les pédales, tentant Une idée naît rapidement : seule série, il existe un impératif caté- tion des relations entre les person- au soleil, épisode 1
qu’elle n’avait pas désirée. Gilles d’assassiner son violeur avant de la mort de l’un des leurs permet- gorique aux yeux de chacun nages, notamment entre Laure et Magazine présenté
Escoffier, dit « Gilou », son collè- se voir envoyée en prison. tra aux personnages de se ressai- d’eux : ils peuvent admettre, à la Gilou, que tient notre grand atta- par Ophélie Meunier.
gue de la police judiciaire, venait sir, de passer de l’abattement à rigueur, que leur vie intime chement à Engrenages. p
de se voir salement rejeté face à Chez les Chinois de Belleville l’envie de se battre, et de se res- s’avère un fiasco, mais ils ne sau- martine delahaye
son rêve de fonder une famille Dans un tel contexte de dépres- souder, bon an mal an, autour de raient supporter d’être mis en LUNDI 4 F ÉVRIER
avec elle et la petite. Menacé par la sion généralisée, seul un électro- l’enquête. Cela vaudra même échec dans leur métier. De même, Engrenages, saison 7, dirigée TF1
maladie, le juge François Roban choc pouvait permettre à Engre- pour Laure, bien qu’en congé menacé par une mise à la retraite par Marine Francou. Avec 21.00 Sam
risquait de perdre la vie, ou tout au nages de reprendre ses couleurs pour burn-out et difficilement ac- toute proche, le juge Roban ne Caroline Proust, Thierry Godard, Série. Avec Natacha Lindinger, Fred
moins la boussole, s’il devait re- de série pleine de cris, de coups ceptée par Gilou, devenu entre- peut imaginer quitter la magistra- Philippe Duclos, Audrey Fleurot Testot, Fanny Gilles (Fr., 2018).
noncer à sa fonction sacerdoce. Jo- bas et d’énergie autour du sys- temps chef de groupe. ture tant que l’affaire n’aura pas (Fr., 2019, 12 × 52 min). France 2
21.00 Les Petits Meurtres
d’Agatha Christie
Série. Avec Samuel Labarthe,
Blandine Bellavoir, Elodie Frenck

La contre-histoire corrosive d’une Aborigène d’Australie (Fr., 2014).


France 3
21.00 American Gangster
La réalisatrice Trisha Morton-Thomas démonte avec humour le mythe d’une « colonisation pacifique » Film de Ridley Scott. Avec Denzel
Washington (EU, 2007, 160 min).
Canal+
FRANCE Ô côte est australienne, le capitaine « Vous voyez, c’est là que tous les Après avoir expliqué le titre de vie sociale et politique, et dresse le 21.00 Engrenages
DIMANCHE 3 - 23 H 30 James Cook décida que cette « nou- problèmes de mon peuple ont son documentaire, elle va, pen- portrait de quelques personnali- Série. Avec Caroline Proust, Thierry
DOCUMENTAIRE velle » contrée était désormais la commencé », ajoute la réalisatrice dant près d’une heure, développer tés qui ont combattu l’oppression Godard, Audrey Fleurot (Fr., 2018).
propriété de l’Empire britannique. de Trisha, profession aborigène. une autre vision de son pays pour revendiquer la reconnais- France 5

J usqu’ici, son peuple vivait en


harmonie avec la nature et
avait réussi à bâtir une civilisa-
tion respectée par ses voisins.
Pendant près de 80 000 ans, ses
« Et toute la clique de James Cook
s’est installée ici comme chez elle.
Quelle honte ! Ils n’ont même pas
demandé l’autorisation pour cam-
per », dit Trisha Morton-Thomas.
Dans son film, elle dénonce le
mépris des livres d’histoire aus-
traliens qui présentent exclusive-
ment le point de vue du « coloni-
sateur blanc ». Et ce mépris est pal-
– celle qu’on « n’enseigne pas à
l’école » – avec un humour noir
très britannique, afin de réinscrire
ses semblables dans le récit natio-
nal. Il en sort un film drôle, parfois
sance de l’identité aborigène.
Ce film est diffusé dans le cadre
d’une programmation spéciale
« Nuit du FIFO » (Festival interna-
tional du film documentaire
20.50 Climats
Téléfilm de Caroline Huppert. Avec
Yannick Renier (Fr., 2012, 105 min).
Arte
20.55 Le Merdier
ancêtres avaient vécu sur leur pable jusque sur son acte de nais- maladroit dans son propos mais océanien), qui se déroule du 2 au Film de Ted Post.
terre – l’Australie – en paix avec Cook, « voleur » de leur nation sance. « Ils ont mal écrit le nom de touchant. L’auteure démonte le 10 février, à Papeete, à Tahiti. p Avec Burt Lancaster, Marc Singer
leurs coutumes et leurs lois, sans Depuis cette époque, les Aborigè- ma mère, mais ce n’est pas ce qui mythe d’une « colonisation pacifi- mustapha kessous (EU, 1977, 110 min).
penser qu’un jour ils pourraient nes considèrent le célèbre explo- me rend dingue. La situation pro- que » en racontant les massacres M6
tout perdre. Pourtant, en 1770, rateur de la Royal Navy comme le fessionnelle de ma mère est : abori- des Aborigènes aux XVIIIe et Trisha, profession aborigène, 21.00 L’amour est dans le pré
pour avoir été l’un des premiers « voleur » de leur nation « au nom gène. Je me demande comment on XIXe siècles ; elle rappelle à quel de Trisha Morton-Thomas Télé-réalité présentée par
Européens à naviguer le long de la du roi George III d’Angleterre ». décroche ce boulot », ironise-t-elle. point ses aïeux ont été exclus de la (Australie, 2017, 52 min). Karine Le Marchand.

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Nouveau départ. II. Fuite ou nou- Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 19 - 029
PAR PHILIPPE DUPUIS
veau départ. Victoire Franco-Bri-
tannique sur les Russes. III. Garniture
N°19-029 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
si ce n’est pas une blague. Possessif. 4 6 3 7 9 8 1 5 2
Abonnements par téléphone : de France 3289
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 On y passe une grande partie de son 9 7 8 5 2 1 4 6 3 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
temps. IV. Mit un peu de couleur. 1 5 2 6 3 4 9 8 7 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
I
Sans suite ni liaison. V. Manifesterai
4 9 7 3 5 8 6 9 4 2 7 3 1 abojournalpapier@lemonde.fr.
3 4 9 1 6 7 8 2 5 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
ma désapprobation. Intéresser le jeu. 2 7 2 1 8 5 3 6 4 9 Courrier des lecteurs
II
VI. Possessif. Mettent à l’abri des cou- 2 3 7 4 8 9 5 1 6 blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
6 9 4 2 1 5 3 7 8 Par courrier électronique :
III rants. VII. D’un auxiliaire. Conjonc- 3 4 8 1 5 3 7 6 2 9 4 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
tion. Gestes écologiques. VIII. Conser- Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV vateur à Londres. Morceau de savon. 8 1 Expert Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Point matinal. IX. Nougat espagnol. Finances : http://finance.lemonde.fr ;
Complétez toute la
V A des problèmes aux entournures. 1
grille avec des chiffres
6 3 7 Emploi : www.talents.fr/
Immobilier : http://immo.lemonde.fr
X. Baignent dans le gros rouge. allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI 2 3 8 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
VERTICALEMENT
être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII 1. Décidée pour que rien ne bouge. 8 7 6 9 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60

VIII
2. Sortie en masse et souvent en
7 3 5 4 1 6 par colonne et par
carré de neuf cases.
La reproduction de tout article est interdite
sans l’accord de l’administration. Commission
urgence. 3. Affûtée pour une bonne
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
descente. Touchés en plein cœur. n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
4. Récompensera dans le monde du
septième art. 5. Fait l’innocent. Font
X
un beau carré. Fait tache au soleil.
La science
ER 2019
# 10 - HIV

E
D U B I E N - Ê T R

6. Un tiers du volume. Le marquis L A S C I E N C E

Présidente :
ne chantait pas, il était dans la méca- Ne laissez pas
CES
CAHIER NEU
ROSCIEN
Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE

du bien-être
U PA R D O N

ress
L’A L C H I M I E D
SOLUTION DE LA GRILLE N° 19 - 028
le stren
E
ROGR AMM
AV EC NOTRE P

nique. Dans l’angle. 7. Maîtrise le GRE ATER GOOD


D E L’ U N I V E R S I
BERKELE Y EN C
SCIENCE

ALIFORNIE
80, bd Auguste-Blanqui,

sauvageon. Meuble royal. 8. Entraîne vous dre 75707 PARIS CEDEX 13


HORIZONTALEMENT I. Permissivité. II. Emeutier. Cet. III. Ipé. Esprit. malade
Tél : 01-57-28-39-00
RITION
CAHIER NUT

Q U O I D E NE UF

au sommet. Officier à la cour du sul- SUR LE MICROBI


OTE ?
Fax : 01-57-28-39-26
D IÉ T É T I Q U E

IV. Golem. Aeouiy. V. Nuls. Ere. Sme. VI. Erésipèle. Am. VII. CP. Erié.
HM E
C H IN O I S E A U R Y T
POSITIF
DES SAISONS CULTIVEZ LE
tan. 9. Structure d’entreprise. Graisse JUSQUE DANS
VOS GÈNES
NOUVELLE L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
Mage. VIII. Uranie. Serin. IX. Le. Censurent. X. Sédentarisés. LES BONS RITUEL
S
93290 Tremblay-en-France
animale. Préposition. 10. Evitent de DOUCEUR FORMULE
ET
Toulouse (Occitane Imprimerie)
RELAXATION

VERTICALEMENT 1. Peigne-culs. 2. Empourprée. 3. Réelle. 4. Mu. trop longs discours. 11. Laissée de COHÉRENCE
CARDIAQUE Montpellier (« Midi Libre »)

Essence. 5. Item. Irien. 6. Sis. Epient. 7. Séparée. Sa. 8. Irréel. Sur. côté. Beau parleur et maître de Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Démosthène. 12. Essaient de vivre EN VENTE CHEZ Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
9. Io. Emeri. 10. Ictus. Arès. 11. Té. Imaginé. 12. Etayements. llard durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
libres dans leur environnement. Marion Coti
de soi et de la
« Prendre soin
planète, c’est
vital »
VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
20/12/18 15:07
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019 rencontre | 23

André Dussollier
« Chaque soir, sur scène,
on met sa vie en jeu »
JE NE SERAIS PAS ARRIVÉ LÀ SI… « Le Monde » interroge
une personnalité en partant d’un moment décisif
de son existence. Cette semaine, l’acteur raconte
comment le théâtre l’a sorti d’une éducation contrainte

A ctuellement au théâtre dans le specta-


cle Novecento pour lequel il a déjà
reçu le Molière du meilleur acteur
en 2015, André Dussollier retrouvera bientôt,
au cinéma, le rôle du père de Tanguy, dans le
idées, suivre le parcours fléché. Je m’y pliais, je
donnais le change, je composais un person-
nage conforme à leurs aspirations. En deux
mots : je mentais. C’est donc au théâtre que je
trouvais la liberté d’exister. C’est sur scène que
film d’Etienne Chatiliez Tanguy, le retour. je disais ma vérité, fût-ce avec les mots écrits
par un autre. Formuler l’intime était un luxe
Je ne serais pas arrivé là si… que je ne pouvais m’accorder dans la vraie vie.
Si une professeure de français n’avait eu la Mais sur scène, ce luxe était un devoir ! Je pou-
bonne idée de m’emmener un jour au théâtre, vais enfin être moi ! Cela paraît contradictoire,
quand j’avais 10 ans, provoquant chez moi une hein, quand on croit que ce métier consiste à André Dussollier, à Paris,
émotion et un choc inoubliables. La pièce était mentir. Eh bien, c’est quand je joue que je suis en décembre 2014.
Poil de carotte, de Jules Renard, et moi qui habi- vrai ! Et c’est toute la beauté de la scène, ce lieu FRÉDÉRIC STUCIN POUR « LE MONDE »
tais un petit village de Haute-Savoie, dépourvu de vie où la vérité est plus criante que partout
de distractions, j’ai eu la révélation soudaine ailleurs. Je ne vais pas jusqu’à dire que la scène
d’un monde immense, et bouleversant. Un m’a servi de psychothérapie, mais elle m’a
monde plus intensément vivant que ma vie. aidé ! Elle est un formidable vecteur pour vain-
Nous n’avions pas la télé, je ne savais pas ce cre les interdits et l’autocensure imposés par dus. Et sa mère lui avait dit un jour : « Mais et risque de compromettre son dessein. Alors
qu’était le théâtre, et j’entendais soudain des l’éducation et aller plus vite vers soi. Car on pourquoi ne fais-tu pas des films comme les il fait demi-tour, s’enferme dans sa chambre,
acteurs dire sur scène des choses qu’il n’aurait compose des personnages – Staline, un musi- autres ? » Il avait répondu : « Parce que les autres capitonne les murs pour ne pas entendre les
jamais été question d’exprimer à la maison ; cien, un diplomate, un chirurgien de la Grande le font. » J’ai trouvé cela formidable ! Cela veut voisins et écrit. Ecrit jusqu’à sa mort.
exprimer des sentiments qu’il fallait habituel- Guerre, un pasteur – à partir de sa propre vérité. dire qu’il faut suivre sa propre voie, faire ce que
lement taire ; faire preuve d’une liberté dont je l’on a profondément envie de faire sans s’em- Votre genou a-t-il fléchi ?
ne revenais pas. Quelle ouverture soudaine ! Avez-vous ressenti de la griserie barrasser de ce que vont penser les autres. Cela Oui. Ma petite horloge a retenti : attention,
lorsque vous êtes sorti premier m’a pris du temps. J’ai conquis peu à peu ma li- Coco ! C’est plus le moment de rigoler. Si tu
La vie vous offrait soudain de nouvelles du Conservatoire ? berté et me suis rapproché de moi avec l’âge. veux faire des choses, c’est maintenant ou
perspectives ? Non. C’était sans doute rassurant, mais jamais ! Il y a bien cette phrase d’Alphonse
Cela changeait tout ! Le premier film que j’ai j’avais déjà intégré l’idée que tout cela est fra- En racontant son obsession de servir au Allais que j’adore : « J’ai décidé de vivre éternel-
vu au cinéma l’a d’ailleurs confirmé. C’était Les gile. Que les carrières d’acteurs sont comme mieux les textes, Michel Bouquet confiait lement. Pour l’instant, tout se passe comme
Quatre Cents Coups, de Truffaut. Le film avait des montagnes russes. Et que de grands aînés ici même que, non, cela ne faisait pas une prévu. » Mais les aiguilles de l’horloge conti-
eu le prix de l’Office catholique, ce qui avait ras- ont plongé dans l’anonymat après avoir vie heureuse, mais au contraire, « une vie nuent leur course folle, et le temps se réduit. Il
suré mes parents. Mais quel bouillonnement connu un instant de gloire. J’ai toujours con- ¶ de malheur ». Car à chaque rôle, disait-il, faut réfléchir, connaître des nuits blanches, sé-
dans mon esprit ! Quelle stupéfaction de dé- servé en moi le sentiment de la fragilité. « Novecento », « on risque sa vie ». Cela vous parle-t-il ? rier les priorités. J’ai envie de continuer à ré-
couvrir qu’on y parlait de choses intimes, in- au Théâtre de la Oui, beaucoup ! Je ne dirais pas comme Bou- pondre aux sollicitations qui m’ont toujours
croyablement taboues dans le cercle familial ! Aviez-vous des modèles ? Des figures Porte Saint-Martin quet que c’est une vie de malheur, mais c’est procuré du plaisir, mais je voudrais aussi ten-
Je me suis déclaré volontaire pour jouer dans tutélaires ? à Paris, jusqu’au 31 assurément une vie de souffrances, de ba- ter autre chose que j’initierais moi-même, lan-
toutes les pièces que cette prof merveilleuse a J’étais fasciné par la liberté que s’octroyait mars. tailles, de labeur, de douleur. Rien n’est jamais cer des sujets – une idée de série – sans atten-
montées à l’école. J’ai continué à faire du foot, Michel Serrault pour passer du registre drama- gagné. Il y a du plaisir sur scène, mais la dou- dre que ça vienne.
comme tout le monde dans le village. Mais le tique au registre comique ; ou par Michel « Tanguy, leur n’est jamais très loin. Et si je respire mieux
théâtre est devenu mon autre passion… Le Simon, dont le naturel était imperméable au le retour », à la fin de mon spectacle, avec le sentiment La beauté a-t-elle été un atout
théâtre, c’était la possibilité de sortir du che- ton de l’époque. Mais je regardais surtout la au cinéma le 10 avril. d’être allé le plus loin possible, je sais en fait dans votre carrière ?
min banal et déjà tout tracé. C’était la chance génération des acteurs américains qui émer- qu’on ne va jamais assez loin. C’est ça le théâ- Je n’ai jamais joué cette carte, et l’on ne m’a
d’exprimer enfin qui j’étais. geaient, loin des prototypes comme Cary tre. Creuser, creuser davantage le sillon. Cha- d’ailleurs jamais proposé de rôles misant sur
Grant ou James Stewart, et avec la gueule de que soir est différent. Chaque soir est un saut ce registre. Adolescent, j’avais demandé à ma
Dans quel milieu viviez-vous ? M. Tout-le-Monde. Dustin Hoffman, Al Pa- dans le vide. Chaque soir, mêlé de peur et de mère comment elle me trouvait. « Oh, tu fais
J’étais le fils unique d’un couple de fonction- cino, Sean Penn… Capables de se métamor- plaisir, est un nouveau risque. partie du gros tas », m’avait-elle répondu. OK,
naires – des percepteurs – très gentils, d’origi- phoser et d’être méconnaissables dans chaque m’étais-je dit. Au moins la question est réglée !
nes différentes. Mon père venait de la monta- rôle. Moi, je revendique pour l’acteur le titre de Mais risque de quoi ? De ne pas être à la Elle avait peut-être en tête l’image de Delon…
gne, d’une famille catho dont l’aîné devenait créateur. A la base, il y a l’auteur, bien sûr, fon- hauteur d’un beau texte ? De décevoir ? Mais, franchement, je me suis toujours méfié
forcément prêtre et les autres demeuraient damental. Mais une fois qu’il dispose de la par- Eh bien oui. Et dans ce cas, c’est fini. Vous de ce critère et cherche la beauté ailleurs que
paysans. Lui a voulu autre chose, et est des- tition, c’est à l’acteur de prendre le relais et de n’avez plus d’identité. Vous perdez votre fonc- dans l’esthétique d’un visage ou d’un corps. Je
cendu en ville, à Annecy, où il a rencontré ma donner du sens aux mots et aux silences. C’est tion. Ce n’est plus la peine d’être acteur. C’est la me souviens que l’acteur Gérard Philipe, qu’on
mère, issue d’une famille italienne, et nette- une sacrée responsabilité. vie ou c’est la mort. présentait comme l’incarnation de la beauté
ment plus fantaisiste. Mais la réserve et une française, était marié à l’écrivaine Anne Phi-
extrême pudeur étaient de mise à la maison, Pourquoi avoir quitté si tôt Est-ce donc si grave ? lipe qui n’avait rien d’une femme fatale, mais
et mes parents rêvaient pour moi d’un métier la Comédie-Française ? Mais bien sûr que c’est grave ! Très grave ! On était une si belle personne. C’est la manière
stable et sans surprise. C’est à Sartre et à la Parce qu’on y appliquait encore des règles met sa vie en jeu. Et la confiance qu’on croit dont un être s’anime et existe qui le rend beau.
découverte de l’existentialisme en classe de datant de Napoléon qui interdisaient à un avoir instaurée un soir n’est pas gagnée pour
philo que je dois mes premières rébellions. jeune pensionnaire de prendre plus de deux le soir suivant. Tout est possible. Et tout est Avez-vous peur du vieillissement ?
Non, il n’y avait pas de déterminisme ! Oui, congés dans l’année. Ça s’est heureusement aléatoire. Quand Bouquet parle de sacerdoce Non ! On a des rôles en fonction de son âge.
c’était à chacun de prendre sa liberté et de se assoupli. Mais, à l’époque, nous avons été plu- et d’humilité, il a mille fois raison. Ce métier J’ai 72 ans. On va donc me proposer des rôles
forger un destin ! J’ai commencé par refuser la sieurs à partir ainsi : Isabelle Adjani, Francis vous force à cela. de grand-père et d’homme âgé, et cela me
messe du dimanche, et puis la voie du théâtre Perrin… J’avais alors beaucoup d’envies et de convient.
s’est imposée. propositions. Humilité… Ce mot paraît contradictoire
avec l’ego hypertrophié de certains Vous seriez une femme, comme Catherine
Mais vous avez mis le temps ! Vos parents s’y intéressaient-ils ? acteurs ! Deneuve, ce serait une angoisse.
Disons que j’ai un peu différé l’aventure en Paris et ce milieu du théâtre étaient si éloi- Les personnalités sont si différentes ! Il y en a Le vieillissement n’a pas empêché Simone
passant à Grenoble une maîtrise de lettres gnés d’eux ! Mon père ne faisait aucun com- qui continuent d’être des showmen hors de la Signoret ou Susanne Flon d’être aimées pour ce
modernes et une licence de linguistique. Je ne mentaire, mais me rapportait les réflexions de scène. L’époque et les télés nous poussent à qu’elles étaient. Il faut essayer de résister à cette
pensais pourtant qu’au théâtre, mais mes pa- ses amis : « Dis donc, j’ai vu ton fils à la télé ! » jouer les fanfarons et les entertainers en con- pression folle du jeunisme. Savez-vous que des
rents trouvaient cela si peu sérieux. Un loisir, Ma mère aimait connaître mes projets. Mais tinu. C’est très préjudiciable à ce métier artisti- scénaristes américains, sachant qu’Hollywood
oui. Mais un métier ? D’ailleurs, il n’y avait pas quand je disais : « Je vais jouer tel rôle ! », elle ré- que . Si l’on veut surprendre à chaque rôle, il ne recrutait que des quarantenaires, ont eux-
de comédiens professionnels en province. Il pondait : « Oui, mais après ? » J’ai été élevé dans faut jouer la rareté, opérer une césure, dispa- mêmes eu recours à la chirurgie esthétique
fallait mettre le cap sur Paris. Ce que j’ai fait le ce climat de modestie et d’inquiétude sur raître de la scène publique pour revenir sur pour avoir l’air plus jeunes ? Quelle folie !
jour où l’on m’a proposé un poste d’assistant l’avenir. Au fond, c’est peut-être l’héritage des terre, dans sa famille, ou tout seul chez soi
de philologie à la fac d’Oran. Ce fut le moment paysans dont la vie dépend du climat et des avec les textes. L’acteur doit s’éclipser derrière Comment vous voyez-vous dans dix ans ?
de bascule. Impossible de reculer davantage saisons. Un « au jour le jour » et une intran- son rôle et ne surtout pas devenir lui-même Acteur. Si j’en ai encore la force physique,
l’échéance. J’ai frappé à la porte du Conserva- quillité permanents. Mais c’est stimulant. Ça un personnage ! hein ! Mais pas coûte que coûte. Récemment,
toire de Paris. On m’a recommandé de m’ins- fait avancer. Il y a toujours quelque chose à j’ai vu Trintignant au théâtre. Il dit la poésie
crire d’abord à un cours. Et ce fut une bonne prouver. Je voudrais que la vie dure éternelle- Ressentez-vous l’urgence du temps qu’il aime, et c’est tout simplement magnifi-
idée, car j’y ai beaucoup travaillé. Et puis, tout ment pour avoir le temps de tout faire. qui passe ? que. Le temps a fait son œuvre, mais il ne perd
s’est enchaîné. J’ai été reçu au Conservatoire, et On a tous une horloge intérieure. Et je pense pas son charme. On le sent en parfaite adéqua-
deux ans plus tard à la Comédie-Française. Vous avouez parfois que la « maturation » souvent à Proust qui rêvait d’écrire sa grande tion avec ses capacités et ses envies.
J’avais un tel désir de jouer ! a été longue. œuvre, mais ne ressentait pas la nécessité de
Oui. Il y avait tant de possibles que j’ai folâtré, s’y mettre, virevoltant de salon en salon, for- Et ça sonne juste.
Jouer… Pouvez-vous expliquer ce plaisir ? musardé, pris des chemins de traverse. Davan- tuné et oisif. Et puis voilà qu’un jour, sortant Voilà ! Pour moi, c’est la plus belle réfé-
Mon éducation m’a beaucoup contraint. tage lièvre que tortue. Mais ces errances étaient une nouvelle fois pour une visite mondaine, il rence. p
C’était une époque où l’enfant était supposé sans doute nécessaires. Resnais, vous le savez, sent son genou fléchir. Et c’est l’alerte. Il com- propos recueillis par
obéir aux adultes, adhérer à leurs mœurs et faisait toujours des films singuliers, inatten- prend soudain que son corps lui joue des tours annick cojean
24 |
DÉBATS & ANALYSES
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

La vie en vase clos


à l’université
américaine de Kaboul
Ethnologue américain, Michael Barry raconte les conditions dans lesquelles
il enseigne à l’université financée par Washington, cible d’attaques
et d’enlèvements. Et alerte sur la situation afghane qui risque, selon lui,
d’empirer, après un projet d’accord entre les Etats-Unis et les talibans

Par MICHAEL BARRY l’armée afghane et d’une escouade nor-


végienne, les assaillants étaient abattus

D
après avoir tué huit étudiants, deux
ix-huit ans après l’in- professeurs, trois gardes, trois policiers.
tervention militaire L’université est fortifiée depuis. A l’in-
américaine en Afgha- térieur, elle reste un jardin ; autour, c’est
nistan pour en chasser un château de béton blafard, où les étu-
ces talibans ou « sémi- diants ne pénètrent qu’après une
naristes coraniques » fouille minutieuse et un passage par de
coupables d’avoir abrité les responsa- multiples sas. Nos professeurs y vivent
BIOGRAPHIE bles des tueries du 11 septembre 2001, à
New York, la capitale afghane en prin-
désormais en vase clos, tels les diploma-
tes dans leurs ambassades.
cipe « libérée » s’enlise dans sa crasse, sa Ma plus grande consolation est d’y
corruption politique (pas d’impôts ré- pratiquer les langues afghanes, d’y
MICHAEL BARRY guliers, les détournements des assis-
tances étrangères les relaient), sa peur.
ouvrir grand mes oreilles pour re-
cueillir les témoignages et, surtout,
Né, en 1948, à New York, mais Les « séminaristes » tiennent toujours d’aider à rendre à cette jeunesse trau-
éduqué en France, diplômé la campagne environnante. L’organisa- matisée la connaissance de son propre
en langues orientales et tion Etat islamique, surgie à l’est depuis patrimoine et sa fierté humaine : une
en ethnologie des universités trois ans, les concurrence avec ses atro- littérature millénaire ; une spiritualité
de Princeton, de Cambridge cités accrues. raffinée (ce soufisme que s’acharne à 10 000 effectifs. L’état-major américain
et McGill (Montréal) Fondée aux temps encore optimistes détruire l’intégrisme de certains sémi- entrevoyait déjà l’horizon d’une défaite. ON PEUT CRAINDRE
ainsi que de l’Ecole des hautes de 2006 par le professeur Sharif Fayez et naires saoudiens) ; et, enfin, une école Le général John Allen (ex-commandant
études en sciences sociales, à dotée de crédits par le ministère au dé- de peinture prodigieuse au XVe siècle. des forces alliées en Afghanistan) a ré- LES ETHNOCIDES
Paris, Michael Barry, après avoir
longtemps enseigné à Princeton,
veloppement des Etats-Unis pour for-
mer les nouveaux professionnels du
Plus aucun manuscrit enluminé de
cette époque ne subsiste dans le pays,
clamé à l’administration actuelle (mal-
gré les évidents rechignements du chef
ET LES
exerce aujourd’hui comme pays, l’American University of Afghanis- nous avons écumé les bibliothèques du de l’exécutif) quelque 4 000 nouveaux ÉPURATIONS DONT
« distinguished university profes- tan (AUAf) veut maintenir ouverte à monde pour en accrocher de fabuleuses renforts d’urgence en août 2017 : « Nous
sor » à l’Université américaine Kaboul, à l’instar des organisations mé- reproductions sur métal aux cimaises sommes sur le chemin de la victoire, ce LE XXE SIÈCLE
d’Afghanistan, pays qu’il a dicales ou agricoles françaises et scan- de l’université : mais comment resti- n’est pas match nul. » Mais il avertissait,
sillonné en tous sens depuis dinaves, une autre fenêtre d’espoir. tuer autrement un tel héritage fragile en septembre 2017, qu’il y faudrait en- A MULTIPLIÉ
cinq décennies, comme ethnolo- L’éducation est elle aussi un droit hu- dans un pays en guerre ? Néanmoins, ce core au moins seize ans d’efforts. LES EXEMPLES
gue, défenseur des droits de main, essentiel. Sa trentaine de profes- fut une trouée de lumière obstinée
l’homme, puis coordinateur seurs afghans et internationaux, au ser- dans la pénombre afghane. S’EXTRAIRE DE CE BOURBIER AILLEURS
de missions humanitaires pour vice des 2 000 étudiants venus de tou- Le protectorat de fait des Américains, Or, déjà, la presse américaine s’interro-
Médecins du monde et pour les tes les provinces, s’implique pour y per- moins dicté par son ambassade-forte- geait, et ce titre du Minneapolis Post du
Nations unies. Tout autant pétuer cette tradition d’humanisme resse de Kaboul que par la base militaire 24 janvier 2018 résume la lassitude de
passionné de civilisation médié- libéral et démocratique qui se veut le de Bagram toute proche – les hélicoptè- l’opinion : « The taliban is not winning in n’abriterait plus des groupes comme Al-
vale et de la Renaissance euro- meilleur héritage américain – aux anti- res blindés bourdonnent toute la jour- Afghanistan. But it’s also not losing » Qaida ou aujourd’hui l’Etat islamique,
péenne que de peinture islami- podes, il est vrai, des idées rances née dans le ciel blême de la capitale, car (« Les talibans ne gagnent pas en Afgha- menant des attentats jusque dans les vil-
que, il a été récompensé aujourd’hui maîtresses de la Maison les diplomates de Washington n’osent nistan. Mais ils ne perdent pas non les occidentales. Et la révolution isla-
de nombreux prix littéraires Blanche. Mais poursuivons. plus jamais y circuler au sol –, reste tou- plus »). Sur un coup de tête apparent miste des talibans ne concernerait plus
dans ses deux langues d’écri- jours plus entravé par ce tabou mental (mais au terme d’une longue frustra- que l’Afghanistan lui-même, abandonné
ture, l’anglais et le français. LA MENACE RÔDE de l’actuel Parti républicain au pouvoir tion devant l’enlisement de ses armées à son sort par Washington épuisé. Les
Parmi ses derniers ouvrages, L’enthousiasme étudiant y est palpable. à la Maison Blanche : « No nation buil- au Moyen-Orient), le chef impulsif de la négociateurs des talibans ont, certes, an-
signalons Le Cantique des Tous boursiers, les grands garçons bar- ding ! » (« non à une construction de la Maison Blanche bousculait son état- noncé à M. Khalilzad qu’ils allaient y ré-
oiseaux de Farîd od-dîn ‘Attâr bus et les filles en foulard s’escriment, nation »). Métamorphosée, de son pro- major, en décembre 2018, en exigeant fléchir – qu’ont-ils à perdre à le lui affir-
(Diane de Selliers Editeur, 2012), les yeux brillants, à dominer l’anglais pre aveu, en secte d’extrême droite qui un retrait immédiat des forces améri- mer ? – en échange d’un retrait complet
Prix d’histoire de l’art de – langue obligatoire des cours –, mais n’a cure des droits humains, l’adminis- caines en Syrie – en attendant peut-être, des troupes occidentales : mais, en
l’Académie française et Prix du abordent le français aussi, pour s’initier tration républicaine présente a bien à l’en croire, que suive la moitié des attendant, ils refusent de prendre lan-
livre de l’année sur la civilisation aux sciences politiques, à la gestion voulu, pour un temps, financer encore troupes d’Afghanistan où, début jan- gue avec le gouvernement présent à
persane, décerné par l’Académie des affaires, aux mathématiques, à l’ar- la guerre – sous l’énorme pression des vier 2019, le général Allen reconnaissait Kaboul, dénoncé comme simple fanto-
nationale d’Iran ; et Shakespeare chéologie glorieuse de leur pays (mon militaires –, mais s’est interdit une as- ceci : « Nous ne gagnons pas. » Les négo- che de l’occupant.
à Venise. Le Marchand de Venise. domaine), avec l’idée affirmée de sistance matérielle réellement impor- ciations, qui se sont déroulées du 22 au Cependant, devant la volonté mani-
Othello. Illustrés par la contribuer au gouvernement futur de tante, soit une générosité voulue à 28 janvier 2019 entre Américains et tali- feste de l’actuel occupant de la Maison
Renaissance vénitienne (Diane leur nation. Tous reflètent cet attache- l’échelle d’un plan Marshall (les deux bans au Qatar [et qui, aux dires des Amé- Blanche en faveur d’un retrait rapide,
de Selliers Editeur, 2017), ment très sincère de leur génération ur- administrations précédentes, il est vrai, ricains, ont débouché sur une « ébauche fonctionnaires et militaires américains,
Prix Méditerranée du livre d’art baine à la démocratie – encore si impar- n’y avaient pas elles-mêmes consenti) d’accord de paix »], semblaient déjà sou- profondément inquiets à divers degrés,
2018. Les autorités afghanes faite fût-elle – et à la libre parole verte- pour arracher enfin l’Afghanistan à son ligner cette conclusion pessimiste du rivalisent aujourd’hui de commentai-
lui ont décerné, en 2018, leur ment maniée, d’ailleurs vieille tradition sous-développement. Et aux menaces général Allen : Washington paraissait res et de suggestions.
prix Avicenne « pour sa contri- du pays, où même les campagnards cri- que son interminable conflit continue bien, désormais, reconnaître sa défaite. Pour les plus optimistes, à Washing-
bution au dialogue interculturel tiquaient ouvertement leurs prince et de faire peser sur la planète. Un retour des talibans à Kaboul pour- ton, les négociations au Qatar se
et à la paix ». chef de clan depuis des siècles. Mais ces Portée à 130 000 hommes en 2010, la rait encore et toujours signifier – nul ne devaient d’être globales. Avant toute
étudiants seront-ils sacrifiés à la real- force d’intervention occidentale s’est s’y trompe, sinon (peut-être ?) le loca- promesse de retrait des troupes améri-
politik d’un retrait militaire total ? Leur vite réduite sous l’administration taire bouillonnant de l’actuelle Maison caines, les talibans devraient non seule-
terreur unanime est avouée. précédente, dès 2014, à guère plus de Blanche – la sanctuarisation perma- ment solennellement s’engager à
La menace rôde. Le 7 août 2016, notre nente du pays comme plate-forme in- renoncer à appuyer tout terrorisme in-
professeur américain Kevin King et son ternationale de terreur. C’est de toute ternational comme avant 2001, mais
collègue australien Timothy Weeks évidence pourquoi les troupes occiden- encore à traiter avec l’actuel gouverne-
étaient kidnappés devant l’université. tales s’y sont cramponnées de 2001 à ment de Kaboul, participer à un régime
Ils sont toujours détenus quelque part L’UNIVERSITÉ 2019 : pas pour le bien de l’Afghanistan, de transition avec toutes les autres for-
aux confins du Pakistan. Puis, le mais, motif purement et effroyable- ces politiques, s’astreindre à observer la
24 août 2016, à 19 heures, un com- EST FORTIFIÉE. ment négatif, pour y étouffer l’éven- Constitution de 2004, respecter les
mando de talibans s’attaquait à ce sym-
bole d’ouverture mentale en en faisant
À L’INTÉRIEUR, tuelle renaissance d’une telle source
d’effroi mondial.
droits de femmes. En outre, une force ré-
siduelle de troupes internationales de-
exploser la grille avec un camion piégé, ELLE RESTE Aussi, les pourparlers américains au meurerait près de Kaboul pour y aider à
puis en forçant l’entrée avec deux Qatar du 22 au 28 janvier 2019, menés par réprimer toute résurgence terroriste.
assaillants armés de mitraillettes, UN JARDIN ; le diplomate américano-afghan Zalmay Enfin, la poursuite de l’assistance éco-
qui ravagèrent le campus où deux Khalilzad, devenu depuis des années nomique internationale resterait étroi-
cents étudiants et étudiantes, réfugiés AUTOUR, C’EST l’« expert afghan » du Parti républicain, tement assortie à la bonne tenue d’un
dans les dortoirs, sautaient des fenêtres UN CHÂTEAU DE voulaient-ils arracher aux représentants tel nouveau gouvernement afghan.
et se brisaient les jambes. Au terme des talibans au moins une garantie, sur Pour les pessimistes, comme notam-
d’une intervention de dix heures de BÉTON BLAFARD parole, que non. Non, l’Afghanistan ment le diplomate chevronné Ryan
débats & analyses | 25
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

L’anonymat, condition,
et non ennemi, de la démocratie
Analyse grâce à une saine dose d’anonymat. Le vote est
anonyme ; les délibérations des jurés de cour
d’assises le sont aussi. Dans ces deux moments,
damien leloup
parmi les plus solennels de la vie citoyenne,
Service Pixels
l’anonymat est la condition nécessaire d’une ex-

I
pression libre, protégée au maximum des pres-
l est des idées qui, tel le phénix, semblent sions et des tentatives d’influence. Ce qui ne
renaître régulièrement de leurs cendres. veut pas dire que l’on puisse, ou doive, être ano-
Peu importe que la recherche les ait nyme partout et tout le temps. Ni qu’il est légi-
prouvées fausses à de multiples reprises ; time de dissimuler qui l’on est, et d’où l’on parle,
peu importe que leurs dangers aient été pour propager des arguments politiques ou de
maintes fois soulignés par les personnes fausses informations. Mais tout comme l’on est,
les plus compétentes sur le sujet ; peu importe en démocratie, présumé innocent avant d’être
que leur mise en place soit techniquement jugé coupable, les plates-formes en ligne tolè-
impossible. L’un des meilleurs exemples est rent l’anonymat ou le pseudonyme jusqu’à ce
cette idée, régulièrement brandie par des res- qu’il soit démontré qu’un utilisateur en abuse.
ponsables politiques, qu’il existe une solution
simple à la vaste majorité des problèmes qui RISQUE D’AUTOCENSURE
touchent nos vies connectées : l’interdiction C’est un système imparfait, parfois cruel, et qui
de l’anonymat en ligne. facilite la vie des harceleurs, des trolls et des mi-
Le 18 janvier, c’est le président de la République litants politiques radicaux. Mais c’est aussi ce-
en personne qui a ressuscité cet increvable lui que nous appliquons dans la vie hors ligne :
phénix. Lors d’une discussion avec des maires il ne viendrait à l’idée d’aucun responsable poli-
à Souillac (Lot), dans le cadre du grand débat tique d’imposer aux consommateurs du café
EMMANUEL qu’il a initié, Emmanuel Macron a expliqué qu’il du coin de porter une étiquette affichant leur
MACRON SOUHAITE souhaitait « qu’on [aille] vers une levée progres-
sive de toute forme d’anonymat », condition
nom et leur prénom. Or c’est en substance ce
que proposent les pourfendeurs de l’anonymat
« QU’ON [AILLE] nécessaire, selon lui, à l’« hygiène démocratique en ligne. Devoir tout dire sous notre identité ci-
du statut de l’information ». vile, c’est aussi accepter que nos collègues de
VERS UNE LEVÉE La proposition, qui vise plus particulièrement travail, nos voisins, notre famille, sachent tout
PROGRESSIVE les réseaux sociaux et la radicalisation de cer-
tains « gilets jaunes », a été saluée par d’autres
de ce que nous disons. La conséquence d’un tel
système est bien connue : c’est le « chilling
DE TOUTE FORME personnalités, comme le secrétaire général de la effect », cette autocensure que l’on s’impose
CFDT, Laurent Berger, sur RMC, qui a dit en lorsque l’on se sait surveillé, a fortiori si nos
D’ANONYMAT » « avoir assez des gens qui sont derrière les pseu- opinions sont perçues comme déviant de la
dos, et qui insultent à longueur de temps, qui met- norme. Et il ne s’applique pas seulement à
SUR LES RÉSEAUX tent de l’huile sur le feu à longueur de temps ». ce que nous écrivons, mais aussi à ce que nous
SOCIAUX Par acquit de conscience, et de guerre lasse, on lisons : après les révélations d’Edward Snowden
rappellera que toute la recherche scientifique sur la surveillance de masse du Web, une
menée sur le sujet est claire : le fait de s’exprimer étude a montré que la consultation des pages
sous sa véritable identité sur Internet n’a qu’un Wikipedia sur des sujets sensibles a brusque-
effet très modéré sur la violence des propos ment chuté de 20 %.
qui peuvent y être tenus. On redira aussi qu’on Cela ne signifie pas que l’on ne peut ou que
n’est jamais réellement anonyme en ligne. Les l’on ne doit rien faire contre le harcèlement et
Crocker, ancien ambassadeur des de départ précipité des forces occiden- procès récents des harceleurs de la journaliste la violence croissante du débat politique en li-
Etats-Unis en Afghanistan, au Pakistan, tales. Les éléments sont donc réunis Nadia Daam et de ceux du porte-parole du Parti gne. Mais pour lutter efficacement contre ces
en Irak, au Koweït, au Liban, et qui s’ex- pour craindre, en Afghanistan aussi, communiste français (PCF), Ian Brossat, sont là phénomènes graves, encore faut-il en compren-
primait dans un entretien acide avec les ethnocides et les épurations dont le pour le rappeler : dans l’écrasante majorité des dre les mécanismes. La recherche en sciences
la revue Foreign Policy, le 28 janvier, ces XXe siècle a multiplié les exemples cas, même si vous écrivez sous un faux nom, sociales avance, depuis plusieurs années, dans
négociations au Qatar ne seraient ailleurs. Une répétition des combats votre fournisseur d’accès à Internet sait qui vous la compréhension de ces derniers : déperson-
qu’une reddition déguisée – et de pour le contrôle de Kaboul – qui ont tant êtes, Google sait qui vous êtes, Facebook sait qui nalisation de l’autre renforcée par la distance,
s’alarmer de la ressemblance, pour lui éclaboussé de sang la capitale en oppo- vous êtes, et la police le saura aussi. On rappel- effets de meute, radicalisation de certains
évidente, avec les pourparlers entre sant les groupes pachtouns, hazara, tad- lera, enfin, que la « levée progressive de toute groupes politiques… Les causes sont complexes,
Américains et Nord-Vietnamiens, à jiks, ouzbeks après le retrait soviétique forme d’anonymat » nécessite, pour être effec- multiples, difficiles à analyser et encore plus à
Paris, en janvier 1973, prélude inévita- de 1989 et l’écroulement du régime tive, la mise en place d’un système de contrôle contrecarrer ou à soigner. Ce contexte doit
ble de la chute de Saïgon, en 1975. Pour communiste en 1992, et ce jusqu’à la social similaire à celui de la Chine, qu’aucune nous forcer à une discussion sérieuse sur les
M. Crocker, à terme, « les talibans vont victoire finale des talibans en 1996 – y démocratie ne pourrait décemment adopter. violences en ligne, qui mérite mieux qu’un rac-
reprendre le pays ». explosera-t-elle donc derechef ? Car contrairement à ce qu’a sous-entendu courci commode et qu’une pseudo-solution
Il est vrai que la seule annonce de ces Même les pourparlers actuels enta- M. Macron, la démocratie ne peut exister que simpliste qui ne réglera rien. p
négociations au Qatar a déjà cham- més par M. Khalilzad – d’origine afghane
boulé les perceptions internationales et et pachtoune – avec les talibans pour
contribué à miner la crédibilité du tenter d’extirper Washington du guê-
gouvernement de Kaboul – exclu, de pier nourrissent tous les soupçons : l’en-

Les politiques et l’allégorie


fait, des premiers contacts. S’adressant voyé de la Maison Blanche ne cherche-
au public mondial à Davos, le 24 jan- rait-il pas, grommellent les opposants
vier 2019, le président afghan, Ashraf tadjiks, hazara et ouzbeks, à jouer de sa
Ghani, dénonçait cette exclusion, en solidarité ethnique avec les chefs des ta-

de la figure républicaine
affirmant, dans un entretien avec Voice libans pour aboutir à une « paix » sépa-
of America : « La fonction de l’ambassa- rée qui exclurait les non-Pachtouns ?
deur Khalilzad, c’est d’aboutir à des dis- Il est vrai que ces Pachtouns, maîtres
cussions et à des négociations en face à du pays depuis la fondation du
face : entre le gouvernement afghan et royaume, en 1747, et encore sous les
les talibans. C’est seulement alors que communistes dans les années 1980, se
des questions plus vastes, comme la pré-
sence des troupes américaines et
divisent eux-mêmes en une vendetta
pluriséculaire entre tribus Durrani
Le livre Jean Garrigues, spécialiste de la vie politique na-
tionale, étudie le contrat tacite qui permet de mé-
d’autres problématiques internationa- (comme l’ancien président Karzaï) et tamorphoser un politicien ordinaire en incarna-
les, sauraient être abordées. » Ghilzaï (le président Ghani d’aujour- tion républicaine, quand le péril l’autorise.

D
Et d’avertir : « Les talibans ont des liens d’hui), et paraissent toujours renâcler à es profils sur la face des monnaies Rassembleur et pacificateur, meneur d’hom-
avec tous les groupes terroristes connus partager le pouvoir avec les autres eth- aux statues équestres, la figure mes investi d’un patriotisme absolu, chantre
et avec la plus grande mafia criminelle nies. Pourquoi, critiquaient les ressortis- des monarques incarnait le régime d’une promesse universelle… chacun son mo-
de la planète, après celle de la cocaïne, sants de l’ethnie tadjike, le président politique du temps des rois. Mais avec dèle. Jusqu’à ce que la crise économique et politi-
soit celle de l’héroïne. Quant à leur rela- Ghani – certes pachtoun ghilzaï, mais l’avènement de la République, en 1792, et son As- que des années 1930, puis les séquelles de la rup-
tion avec l’Etat du Pakistan, celle-ci est technocrate formé aux Etats-Unis, qui se semblée, dont le président changeait chaque ture de Vichy et sa lente convalescence, ne bous-
organique : le Pakistan leur fournit un voulait un dirigeant aussi impartial quinzaine, l’image se dilue et il faut attendre la culent la donne. Avec de Gaulle se profile un nou-
sanctuaire, des ressources, un soutien. » qu’éclairé – ne s’entourait-il, en lente affirmation d’une allégorie féminine – cette veau principe d’incarnation. Fondé sur une
automne 2018, que de ministres pach- Marianne dont Maurice Agulhon retraça na- légende personnelle, une autorité paternelle et
RISQUE D’EXPLOSION touns comme lui ? Ainsi Hanif Atmar, à guère la résistible ascension – pour que le nou- distante, un charisme jouant l’isolement superbe,
Les talibans, pour leur part, ne se four- la direction de la sécurité nationale. veau régime ait un visage. le modèle taillé pour le fondateur de la Ve Républi-
voient guère sur le sens des symboles. Riposte du président Ghani : substi- Mais dès la chute du Second Empire, en septem- que n’est pas standard, et Jean Garrigues souligne
Une faillite patente, en 2019, de l’Occi- tuer à M. Atmar, début janvier, l’avisé po- bre 1870, c’est d’une incarnation moins théorique la difficulté de ses successeurs à endosser une te-
dent libéral euro-américain en Afgha- licier tadjik Amrullah Saleh, l’un des que le régime a besoin. Recouvrant des projets di- nue délicate. Aussi, alors que la démagogie d’une
nistan – ce théâtre précis d’une triple plus fins héritiers politiques de l’Alliance vergents, animé par des leaders aux philosophies communication tous azimuts abolit la distance
victoire d’inspiration proclamée mu- du Nord du feu commandant Massoud, peu compatibles, l’idéal républicain a plusieurs requise par la fonction, promptement désacrali-
sulmane sur les Britanniques impé- ce héros des persanophones. Et aussitôt champions, avant même le règlement du conflit sée dès les premiers quinquennats, l’incarnation
riaux au XIXe siècle, sur les Russes Hanif Atmar d’entrer en opposition et avec la Prusse : Léon Gambetta, patriote qui ne se passe-t-elle par la délégation – et l’étude des
soviétiques au XXe siècle et sur les Amé- de se présenter à la présidentielle de résout pas à la défaite ; Adolphe Thiers, à l’in- panthéonisations récentes est ici lumineuse.
ricains au début du siècle suivant – y juillet 2019 en sollicitant les voix pach- verse, diplomate qui entend solder l’épisode au A l’heure où Emmanuel Macron envisage
sanctionnerait bien pour les talibans et, tounes – concurrencé toutefois dans LA RÉPUBLIQUE plus tôt ; Victor Hugo, enfin, prophète devenu d’honorer Berlioz, que reste-t-il de ce qui fit l’ar-
selon eux, aux yeux du monde entier le cette course au pouvoir par l’actuel INCARNÉE. DE LÉON icône d’une démocratie restaurée. mature intellectuelle et symbolique du projet
triomphe de la loi coranique, telle que directeur exécutif de la présidence (le GAMBETTA À républicain : liberté, égalité, fraternité, progrès,
l’interprètent de pareilles mouvances chef du gouvernement), Abdullah Ab- EMMANUEL MACRON LE COSTUME DE DE GAULLE laïcité et universalité ? Si la campagne de 2017
sunnites fondamentalistes. dullah, assimilé aux Tadjiks. Le terme de Jean Garrigues, C’est de cette triade improbable que naît la légiti- s’en réclama, la pratique du président et sa per-
L’élite éduquée de la capitale, quelle grec antique d’« ethnarque » mériterait Perrin, 464 pages, mité d’une incarnation symbolique du pouvoir, ception publique ruinent la promesse et discré-
que soit son ethnie, tient aux acquis de se voir ressuscité pour analyser ces 25 euros le jeu entre chacun des modèles originels dessi- ditent le prophète. Donnant à la grille de Jean Gar-
de liberté de presse et de parole, les soubresauts afghans, ceux aussi de la ré- nant le visage changeant du pouvoir républicain rigues une actualité brûlante. Pour incarner,
femmes alphabétisées défendent leurs gion plus étendue. p depuis près d’un siècle et demi. Prolongeant son il faut plus que le verbe et le paraître. p
nouveaux droits – tous menacés en cas michael barry étude sur Les Hommes providentiels (Seuil, 2011), philippe-jean catinchi
26 | 0123 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

PLANÈTE | CHRONIQUE HUAWEI :


UN DÉFI
par stéphane f o ucart

POUR L’EUROPE vir des objectifs politiques en favorisant Si certains, comme Orange, ont dit qu’ils se
Eloge du lanceur l’espionnage et le sabotage. Ce qui inquiète
légitimement. Leur maîtrise constitue
passeraient d’Huawei, d’autres ont déjà si-
gné des contrats avec le groupe chinois.
donc un enjeu de souveraineté crucial. La La marge de manœuvre des Européens
d’alerte loi chinoise de 2017, qui oblige tout citoyen
ou entreprise à coopérer avec les services
est réduite. Selon Deutsche Telecom, l’ex-
clusion d’Huawei retarderait de deux ans
de renseignement et à ne pas communi- l’arrivée de la 5G en Europe et coûterait
quer sur cette coopération, n’est pas de na- plusieurs milliards aux opérateurs. Pour

L
es scientifiques doivent- ture à rassurer les 170 pays clients ne pas être pieds et poings liés face au
ils, à l’instar des minis- EN ALERTANT d’Huawei sur l’utilisation éventuelle de ce groupe chinois, ils doivent maintenir un
tres, « fermer leur gueule
ou démissionner » ? André
L’OPINION, LES qui transitera dans ces « tuyaux ».
Même si Huawei s’est toujours défendu
minimum de concurrence européenne et
exiger un contrôle pour les infrastructures
Lamontagne, le ministre québé- SCIENTIFIQUES d’être le bras armé de l’Etat chinois, les Etats- concédées aux Chinois.
cois de l’agriculture, a implicite- Unis ont été les premiers à endiguer son dé- Leur situation est d’autant plus compli-
METTENT LEUR
ment répondu par l’affirmative,
le 24 janvier, en congédiant Louis
Robert, un agronome chevronné
attaché au ministère de l’agricul-
ture, des pêcheries et de l’alimen-
CARRIÈRE
EN DANGER
F asciné par le gigantisme du marché
chinois, l’Occident a longtemps
fermé les yeux sur les pratiques peu
orthodoxes de Pékin, qu’il s’agisse du rôle
central que joue l’Etat dans l’économie, des
veloppement. Ils viennent de lancer une
vaste offensive diplomatique pour convain-
cre les pays alliés de lui fermer la porte. Pa-
rallèlement, la justice américaine a ordonné
l’arrestation de la directrice financière du
quée que Donald Trump a fait de l’affaire
Huawei un levier de négociation dans la
guerre commerciale qu’il livre à Pékin. Le
président américain, qui ne fait aucun cas
des Européens en la matière, est capable
tation du Québec. L’intéressé a barrières protectionnistes plus ou moins groupe, Meng Wanzhou, également fille du de réhabiliter subitement l’équipementier
été reconnu coupable d’avoir le chercheur danois actuellement déguisées ou du non-respect de la propriété fondateur, un ex-ingénieur de l’armée chi- pour peu qu’il obtienne des concessions
transmis à la presse des docu- le plus cité dans son domaine. intellectuelle. Mais le pays « émergent » a noise. Celle-ci est accusée d’avoir vendu du des Chinois pour réduire son déficit
ments mettant en cause l’inté- Mais ni sa notoriété ni son enver- fini par devenir une puissance technologi- matériel à l’Iran, en violation des sanctions commercial.
grité de la recherche publique ca- gure scientifique, pas plus que les que capable de rivaliser avec les Etats-Unis. américaines à l’encontre de ce pays. D’autres S’ils ne veulent pas être relégués au rang
nadienne sur l’usage des produits protestations qu’a suscitées son L’ascension fulgurante du groupe de télé- collaborateurs du groupe chinois ont été de spectateurs dans la bataille diplomatique
phytosanitaires. Le chercheur renvoi du Rigshospitalet de Co- phonie Huawei illustre cette mutation. également inculpés pour espionnage. et technologique qui se joue, les Vingt-Sept
avait protesté en interne, en vain, penhague, n’ont fait plier la mi- En moins d’une décennie, Huawei est de- Les Européens, eux, ne disposent pas de doivent constituer un front uni face à la
avant de faire fuiter à des journa- nistre de la santé du Danemark. venu un acteur majeur de la 5G, la nouvelle l’arme de la justice extraterritoriale et ne Chine, se donner les moyens d’une politique
listes de Radio-Canada une note génération de réseaux mobiles, qui pro- veulent pas appliquer un protectionnisme d’innovation et établir leurs propres méca-
ministérielle confidentielle. Appel à la vigilance met de révolutionner les usages de l’Inter- qu’ils reprochent aux Chinois. Leurs équi- nismes de défense. Huawei, à cet égard, est
Celle-ci est accablante. Elle révé- Comme les pressions qu’exerce net. Vecteur incontournable de la trans- pementiers, comme Nokia ou Ericsson, un test. Faute d’une vigilance accrue, ils se-
lait que le Centre de recherche sur l’administration Trump sur les mission des données, y compris les plus perdent des parts de marché, tandis que ront réduits à la dépendance technologique
les grains (Cérom), un organisme scientifiques des agences de re- sensibles, ces infrastructures peuvent ser- leurs opérateurs agissent en ordre dispersé. et, in fine, à l’impuissance politique. p
financé à près de 70 % par des cherche ou d’expertise fédérales
fonds publics et notamment américaines, ces exemples ré-
censé travailler à la réduction de cents appellent à la vigilance.
l’usage des pesticides en agricul- D’autant que, en France, une di-
ture, était piloté par un conseil zaine de chercheurs d’universités
d’administration dominé par les ou d’organismes de recherche pu-
grandes sociétés commerciali- blics se sont récemment exposés
sant des pesticides. La note met- en alertant publiquement les
tait surtout en évidence les in- autorités sur le danger sanitaire
croyables manquements pro- et environnemental présenté se-
duits par ce conflit d’intérêts : dé- lon eux par certains fongicides
clarations du président du Cérom (dits « SDHi »), dont l’usage s’est
en opposition avec les résultats généralisé en agriculture depuis
des travaux conduits par l’orga- le milieu des années 2000.
nisme, chercheurs contraints L’Agence nationale de sécurité sa-
d’endosser des conclusions tron- nitaire de l’alimentation, de l’en-
quées ou toilettées, voire poussés vironnement et du travail (Anses)
à ne pas publier leurs travaux… estime que leur alerte n’est pas
« Une chercheuse a même subi des constituée, mais les intéressés
pressions sur son cellulaire per- persistent courageusement et
sonnel de la part d’une grande ont réitéré par écrit à l’agence, le
multinationale vendeuse de pesti- 30 janvier, leurs inquiétudes.
cides, qui avait été informée de ses Les scientifiques lanceurs
recherches et de son numéro de té- d’alerte ont plus que jamais be-
léphone », rapportait Radio-Ca- soin de protection. Non seule-
nada en mars 2018. ment ils mettent leur carrière en
La presse canadienne s’honore danger, mais ils se placent sou-
de ne pas avoir laissé le lanceur vent, par leur démarche, en
d’alerte en rase campagne. Elle a marge de leurs pairs, agissant à
donné un large écho à l’affaire, rebours d’une culture profession-
contraignant le ministre à s’expli- nelle qui valorise plus la preuve
quer, ce qu’il a fait, imperturba- que la précaution, et plus le con-
ble. « Je peux juste vous dire que sensus que l’alerte.
c’est ma décision et que je suis très Des historiens et des sociolo-
à l’aise avec », a-t-il déclaré, le gues des sciences américains ont
30 janvier. Liberté académique et décrit cette tendance par une ex-
devoir d’intégrité sont ainsi tran- pression difficilement traduisi-
quillement foulés aux pieds. Le ble : « Erring on the side of least
pouvoir politique assume sans drama » (« tendre vers le moins
ciller la remise en cause de ces dramatique »). « Cette tendance
principes, sans craindre ni l’op- découle, selon nous, des valeurs
probre ni l’indignation publics. fondamentales de la science que
Que cela se produise dans un sont l’objectivité, la rationalité et
pays comme le Canada est l’impartialité, écrivent-ils dans
d’autant plus inquiétant que, voilà Global Environmental Change.
quelques mois, au Danemark, un Celles-ci amènent les scientifiques
autre scientifique lanceur d’alerte, à être souvent sceptiques à l’égard
Peter Gotzsche, a subi le même de toute affirmation qui pourrait
sort que Louis Robert. Il ne s’agis- susciter une réaction émotive. » A
sait pas d’agronomie, mais de re- suivre les auteurs, l’idée que les
cherche biomédicale. Les enjeux lanceurs d’alerte seraient super-
sont toutefois analogues : sanc- flus puisque toute alerte valable
tionner un scientifique qui ose serait immédiatement lancée par
porter dans le débat public des élé- l’ensemble des savants est donc
ments de connaissance préjudi- caduque : la posture scientifique
ciables à certains intérêts. est plutôt celle du doute. C’est
Professeur de médecine, viru- pourquoi nous avons besoin de
lent critique de l’industrie phar- lanceurs d’alerte.
maceutique, M. Gotzsche n’est L’historienne des sciences
pas seulement l’un des pères fon- Naomi Oreskes (université Har-
dateurs du mouvement de la mé- vard) prend souvent pour exem-
decine fondée sur la preuve (evi- ple le climat. A la fin des années
dence-based medicine) : il est 1980, le climatologue James Han-
aussi l’auteur de plus d’un demi- sen a été le premier à mettre en
millier d’articles publiés dans la garde aussi fermement les pou-
littérature savante et sans doute voirs publics contre le réchauffe-
ment. Celui-ci, disait-il, commen-
çait à être tangible. Pour sa propre
L’AGRONOME LOUIS communauté, il s’avançait un
ROBERT A ÉTÉ peu trop ; en 1989, la revue
Science titrait : « Hansen contre le
CONGÉDIÉ APRÈS reste du monde ». Peu de monde,
parmi les spécialistes, doutait
AVOIR FAIT FUITER SUR que le problème fût réel, mais
nombre d’entre eux pensaient
RADIO-CANADA UNE l’alarme un peu prématurée. La
NOTE MINISTÉRIELLE suite est connue : depuis, rapport
après rapport, le diagnostic n’a
CONFIDENTIELLE cessé de s’aggraver. p

Tirage du Monde daté samedi 2 février : 199 632 exemplaires


2
ENQ U ÊTE

Génération

On les dit inconstants, accros aux réseaux sociaux,


fans de coworking et de YouPorn… Et si les
millennials n’étaient qu’un concept fumeux ?
JEFFREY LEE

D IMAN C HE 3 - LUN DI 4 FÉ VRIE R 201 9 C A HIER D U « MOND E » N O 23037 - NE PEUT ÊTRE VEND U SÉPARÉMENT
2 0123
DI MA NC H E 3 - L UND I 4 FÉVR I ER 20 1 9

Par Nicolas Santolaria tory of America’s Future, 1584 to 2069


[William Morrow Paperback, 1991, non tra-

A
utocentrés, inconstants, nar- duit] –, qui envisagent la dynamique sociale
cissiques… Estimés en France comme une succession de sociotypes – les
à 16 millions d’individus, les « artistes », les « prophètes », les « nomades »,
millennials (appelés aussi les « héros ». Ce sont eux qui ont forgé le
« génération Y ») sont ces jeu- concept de millennials. Même si leur mé-

ENTRETIEN
nes nés entre 1980 et 2000 thode a été décriée par certains de leurs
auxquels est accolé un catalogue de stéréoty- pairs, leur vision a fini par s’imposer.
pes. Vincent Cocquebert, 36 ans, créateur du En réalité, les millennials n’existent
site d’information, d’humeur et d’analyse pas. Il s’agit d’une génération dont les traits
Twenty (fait « par et pour les 16-25 ans ») a caractéristiques ont été définis a priori. Alors
acquis, par la fréquentation quotidienne de qu’ils n’étaient encore que préadolescents,
cette génération, la certitude que ces jeunes ils étaient déjà décrits comme zappeurs,
ne correspondaient en rien à la caricature qui multitâches, professionnellement infidèles,

« Les millennials
est faite d’eux. Le journaliste en a tiré un experts en informatique. Ils ont été essentia-
ouvrage passionnant, à paraître le 15 février : lisés avant même d’avoir vécu et parfois de
Millennial burn-out. X, Y, Z… Comment l’arna- manière très négative. Un des reproches qui
que des “générations” consume la jeunesse leur sont adressés est lié à leur prétendu nar-
(Editions Arkhê, 216 p., 17,90€). cissisme, comme si les adolescents des géné-

n’existent pas »
rations précédentes ne l’étaient pas…
On présente toujours les millennials
comme accros à Instagram, profession- Est-ce la première fois qu’on définit ainsi
nellement instables et portant des Stan une génération a priori ?
Smith. Se ressemblent-ils tous à ce point ? La guerre de 14-18 a permis l’émergence du

Appelés aussi
On parle des millennials comme on parlerait concept de génération, mais elle était caracté-
de la famille Suricate. On applique à la jeu- risée a posteriori, au travers d’un événement
nesse les codes narratifs du documentaire tragique fédérateur. Avec Mai-68, on verra
animalier. On les décrit, par exemple, apparaître les premiers discours médiatiques
comme accros au porno, alors que nombre sur la jeunesse où l’approche fantasmatique

génération Y, ils sont


d’entre eux ont un rapport très pudibond à prend le pas sur le réel. On idéalise alors une
la sexualité. Pour bien comprendre ce qui se jeunesse révolutionnaire par essence, suscep-
joue là, il faut revenir à la genèse du concept. tible d’impulser des mutations décisives, sur
La première référence à cette tranche d’âge laquelle va se focaliser abusivement toute
apparaît en 1993, dans un édito non signé du l’attention. Alors qu’on avait affaire à une

nés entre 1980


magazine américain Advertising Age, sous le grève générale, Mai 68 sera finalement réduit
nom de « génération Y ». L’objectif de cette à une « commune juvénile ». C’est aussi à cette
publication marketing à prétention sociolo- époque que les conflits de générations com-
gisante n’est pas de décrire la jeunesse telle mencent à se substituer aux conflits de clas-
qu’elle est, mais de créer le portrait-robot dé- ses. Depuis, on n’a eu de cesse d’opposer une

et 2000. Et sont un
sirable d’un néoconsommateur éthique, qui génération à une autre.
aime les marques, l’engagement et croit au
message publicitaire. Cette thématique du clash des généra-
tions est omniprésente. Le millennial est
C’est le triomphe de la « génération » souvent présenté comme un nomade

concept à eux seuls,


comme grille de lecture sociétale… connecté et sans attache qui s’opposerait
Oui. Cette vision générationnelle de la mar- au baby-boomer repu, jouisseur…
che du monde doit aussi beaucoup aux tra- Ce n’est pas une idée nouvelle, puisqu’elle
vaux des historiens William Strauss et Neil renvoie au conflit des « anciens contre les
Howe – avec leur livre Generations : The His- modernes ». Mais alors que ce discours se ba-

affublés de moult
caractéristiques : Centennials
ÇA V I EN T D E S O RT I R

narcissiques, Nés entre 1995 et 2011,

connectés, instables, les centennials sont la nou-


velle cible des spécialistes
du marketing. Membres
nomades… de la génération Z, obsédés
par l’hygiène de vie

Dans un livre et préoccupés par le futur,


ils sont victimes des mêmes
caricatures que leurs aînés
à paraître,
le journaliste L E G RA N D B A Z A R G É NÉ RA T I O NN E L

Ras-le-bolennial
Vincent Cocquebert E
n 1978, Le Nouvel Observateur dia-
gnostique l’émergence d’une « bof
génération », vierge de tout événe-
résumer l’absence de scientificité du dis-
cours en question.
Devenue marché à catégoriser,

détricote ces clichés,


ment historique et à l’engagement politi- chaque génération se trimballe désor-
que soi-disant superficiel. A partir de là, mais avec son petit bagage de qualifica-
la fabrique médiatique du discours géné- tifs caricaturaux et sa cohorte de déno-
rationnel se révélera incroyablement pro- minations alternatives (pour les Y, on dit
lifique, accolant le terme « génération » à aussi Next Gen, Yers, etc.). Ce bazar

dénonçant une
des films, des événements, des attitudes, conceptuel s’est encore intensifié avec la
censés en révéler l’essence : on aura ainsi volonté de nommer des moments de la
vu apparaître des générations – aussi vie au travers du prisme générationnel
définitives qu’évanescentes – « Black- (le « parrennial » est ce millenial qui
blanc-beur », « Erasmus », « Star Wars », accède à la paternité) et de faire émerger

vision générationnelle « Canal+ »… Aujourd’hui accolé indistinc-


tement à un événement tragique (géné-
ration Bataclan), à un produit en vogue
(génération iPhone) ou à une névrose
narcissique (génération Moi Moi Moi), le
des micro-générations intermédiaires (le
terme « xennial » caractérise cet individu
qui, assis le cul entre deux groupes
d’âges, serait né entre 1977 et 1983). Vous
en avez ras-le-bolennial de tous ces socio-

de la marche gimmick générationnel à la sauce


millennial confirme le règne envahis-
sant d’une sociologie de comptoir qui
repose sur pas grand-chose.
types faisandés ? Nous aussi !

du monde
D’après un décompte de la cham-
bre de commerce des Etats-Unis datant
de 2012, on dénombre pour la génération
Y plus de vingt et une fourchettes
temporelles différentes, ce qui suffit à
0123
D I M ANC HE 3 - L U ND I 4 F ÉV R I E R 201 9 3
sait jusqu’ici sur une opposition de valeurs, il nial, c’est qu’elle a fait disparaître les vraies millennials sont plus « digital naïves » que Alors qu’on ne se permettrait jamais de tenir
a pris au début des années 1990 un tournant lignes de fracture, entre la ville et la campa- digital natives. S’ils maîtrisent Internet, les ce genre de discours avec un groupe racial, on
économique. A partir de là ont germé des gne, les riches et les pauvres, ceux qui ont réseaux sociaux et le traitement de texte, ils martèle les pires horreurs sur les générations
récits mettant en scène ce pseudo-conflit en- fait des études et ceux qui, au nombre de ne sont pas tous codeurs dans l’âme. sans que personne ne s’en offusque. Il y a
tre la génération prétendument profiteuse 100 000 chaque année, sortent du système peu, Hasbro a lancé un Monopoly spécial
des baby-boomers et celle des millennials, scolaire sans diplôme. Le millennial dont on Mais à force d’être répétée, cette millennials dont le concept est incroyable-
qui seraient les grands perdants de l’histoire. entend parler tous les jours, celui qui corres- caricature ne finit-elle pas par avoir ment cynique : on remplace les achats immo-
Cette scénographie est un moyen efficace pond véritablement à sa caricature, qui écrit des effets dans le réel ? biliers – « Vous n’avez pas les moyens de toute
pour évacuer les véritables rapports de force, des lignes de code et mange du quinoa bio, Au niveau du monde du travail, ces stéréoty- façon », précise le slogan du jeu – par des « ex-
les rapports de classe. Par ailleurs, cette ne représente que 5 % de la génération Y. pes dévastateurs fonctionnent effectivement périences ». Bref, on ricane sur l’impossibilité
guerre entre les jeunes et les vieux doit être L’Observatoire société et consommation les comme une prophétie autoréalisatrice. Cer- de l’accès à la propriété des plus jeunes. Ce
largement relativisée, puisqu’il n’y a jamais nomme « le nectar des millennials ». tains manageurs, qui considèrent les millen- jeu a été très critiqué sur les réseaux sociaux.
eu autant de solidarité économique entre gé- nials comme des mercenaires narcissiques,
nérations. En 2018, 80 % des 18-24 ans rece- C’est peut-être dans l’entreprise seront moins enclins à leur transmettre des Dans votre livre, vous parlez de burn-out
vaient une aide financière de leurs parents. que le discours sur les millennials connaissances. En réalité, avec plus de 20 % générationnel. Ce n’est pas un peu fort ?
est le plus utilisé. Pourquoi ? de chômeurs dans leurs rangs, les millen- Ce poids symbolique énorme, en plus d’être
Quand tout le monde surfe sur sa tablette Le management s’est rapidement emparé de nials ne sont pas les zappeurs inconséquents générateur d’angoisse et de
et regarde « Sex Education » sur Netflix, ce concept pour justifier des changements que l’on décrit, mais des jeunes angoissés par déception, pèse sur les jeu-
cette focalisation sur l’âge a-t-elle
encore un sens ?
structurels, les mettre en scène au travers
d’une incarnation, qu’il s’agisse du désenga-
le manque de perspective professionnelle,
qui rêvent simplement de stabilité.
nes d’aujourd’hui qui finis-
sent par intégrer ces grands « On sous-traite
De nombreuses études ont souligné l’ab-
sence de fracture entre les X, les Y, et même
gement des entreprises dans la gestion des
carrières, de la nouvelle organisation de l’es- Si les clichés sur les millennials sont à ce
traits comportementaux
comme s’ils étaient devenus aujourd’hui
les baby-boomers. L’âge n’est plus un mar-
queur de distinction très pertinent.
pace, de l’informatisation ou de la normali-
sation des contrats précaires. La figure du
point infondés, pourquoi continue-t-on
à les répéter comme des mantras ?
performatifs, selon le prin-
cipe de la prophétie auto- à la jeunesse
Aujourd’hui, on peut avoir plus de 60 ans,
rouler en trottinette et être favorable au ma-
slasher, cet individu qui accumule joyeuse-
ment plusieurs jobs, a, par exemple, permis
A titre individuel, le discours sur les généra-
tions, c’est un peu comme l’horoscope. On
réalisatrice. Ils en viennent à
porter un regard haineux un mythe du
riage pour tous. de présenter de manière positive l’ubérisa-
tion à marche forcée de la société.
sait que ce n’est pas scientifique, mais on se
laisse quand même prendre, parce que c’est
sur leur propre génération.
Aujourd’hui, le terme progrès auquel
Et, à l’inverse, être jeune et réac ?
Oui. On a toujours l’image d’une jeunesse Si on a mis des canapés dans
divertissant. Ces stéréotypes flattent notre
processus inconscient d’« avarice cognitive » :
« millennial » est même de-
venu une insulte à l’inté- on ne croit plus »
progressiste, antiraciste, mais ça aussi c’est les open spaces, c’est donc parce que on préfère en général les analyses les plus rieur de la génération Y. Vincent Cocquebert
un cliché. Il y a cette anecdote que je trouve les millennials sont plus créatifs quand simples, les raisonnements qui confirment
assez signifiante : au moment de la dernière ils sont allongés, c’est ça ? nos préjugés. C’est pour ça que les discours A part sur le moral des
élection présidentielle, la star française de C’est un peu ça. Le jeune doit à la fois faire complexes des sociologues et des anthropo- principaux intéressés,
l’électro Laurent Garnier a cru bon de passer rêver, mais aussi tenir lieu de guide et d’in- logues ont été éclipsés par de prétendus spé- cette fiction a-t-elle
dans un de ses concerts le titre Porcherie, des venteur du monde de demain. En réalité, on cialistes en millennialogie. Ils facturent jus- d’autres effets négatifs ?
Béruriers noirs. Il pensait que le refrain de la sous-traite aujourd’hui à la jeunesse un my- qu’à 20 000 euros la conférence pour expli- Cette image « packagée » nous empêche de
chanson – « La jeunesse emmerde le Front na- the du progrès auquel on ne croit plus. C’est quer que le millennial veut une salle de sieste prendre conscience de ruptures plus profon-
tional » – allait faire l’unanimité. Mais à sa pour ça qu’on a même instauré dans certai- au bureau et des beignets le matin. Ce sont des et plus inquiétantes, comme le mouve-
grande surprise, il a reçu de nombreux mes- nes entreprises ce que l’on appelle le « reverse des affirmations qui ne reposent sur rien ou, ment de déconsolidation démocratique qui
sages hostiles sur Facebook, sur le thème : mentoring », le fait que les jeunes deviennent au mieux, sur des études très discutables. Ce affecte cette jeunesse.
« J’écoute de l’électro et je vote FN. Ça vous les tuteurs de salariés plus âgés. marché du consulting générationnel est si
dérange ? ! » Lors de l’élection présidentielle florissant qu’il touche désormais la généra- A ce stade, dois-je abandonner
2017, 51 % des 18-24 ans ont voté pour un Où est le problème ? tion Z (nés à partir de 1995), sur laquelle sont absolument toutes mes croyances
parti antisystème au premier tour. Là aussi, on baigne en pleine légende ur- racontées tout autant d’inepties. sur les millennials ?
baine. En réalité, on n’a pas du tout affaire à Il y a toujours un côté déceptif quand la réa-
On aurait donc affaire à une jeunesse une génération de petits génies de l’informa- Comment ces jeunes réagissent-ils lité ne correspond pas aux attentes que les
complexe, multiforme ? tique, comme on nous le répète. Pour re- face à cette caricature ? stéréotypes ont suscitées. Mais je vous ras-
En réalité, elle n’a jamais été aussi diverse, prendre la formule du spécialiste du numéri- Ils commencent à comprendre qu’ils sont sure sur un point, les jeunes regardent
éclatée. Le problème de l’étiquette millen- que Jean-Noël Lafargue, je dirais que les victimes d’une vraie violence psychique. quand même des vidéos de chats.

JEFFREY LEE

> Ils sont super à l’aise > Ils plébiscitent le coworking > Ils veulent tout le temps > A force de regarder YouPorn,
Top 10 avec l’informatique Faux. D’après une étude menée changer de job ils ne pensent qu’au sexe
Faux. Pour l’anthropologue Pas- en 2016 par l’Essec Business Faux. D’après une étude menée Faux. Souvent qualifiés de
des idées reçues cal Plantard, l’idée que les digital School auprès de 414 étudiants, par le cabinet de conseil Deloitte « Génération YouPorn », les Y se
natives possèdent une compé- seuls 29 % des jeunes interrogés en 2017 auprès de 7 900 millen- caractérisent en réalité par un
> Ils préfèrent le burger veggie tence numérique innée parce affirment vouloir travailler régu- nials, ils sont 31 % à se voir toujours relatif désintérêt pour la gau-
à la côte de bœuf qu’ils sont tombés dedans étant lièrement dans un tiers-lieu et dans la même entreprise dans driole. Alors que les X (nés entre
Faux. Amateur de boulgour et de petits est absurde – c’est ce qu’il 64 % pensent même qu’on est les cinq années à venir, cette 1966 et 1976) placent le sexe en
burger veggie, le jeune ? Peut- appelle « le complexe d’Obélix ». moins efficace dans ces espa- aspiration ayant augmenté de tête de leurs préoccupations,
être, mais pas seulement. Si la Si l’on en croit une étude du CSA ces partagés que dans des bu- 4 points en un an. En France, d’après une étude réalisée par
consommation de viande a Research de 2018, 21 % des per- reaux classiques. Surtout si l’auto- d’après cette même étude, seuls la société américaine Viacom,
baissé de 12 % en dix ans dans sonnes ayant laissé tomber, au entrepreneur d’à côté tape 5 % des jeunes diplômés en poste les millennials préfèrent large-
l’ensemble de la population moins une fois dans l’année, une comme un sourd sur son clavier. à plein temps désireraient quit- ment l’amitié (58 %), devant
(Crédoc, 2018), les 18-24 ans, qui démarche parce qu’elle exigeait ter leur emploi prochainement. l’amour (40 %) et les rapports
sont nombreux à se nourrir de le recours à Internet seraient de > Ils sont résolument post-genre Le nouveau baby-foot y serait-il sexuels de qualité (30 %). Ils sont
sandwichs (pas au fromage, la génération Y. Ça se discute. D’après la philo- pour quelque chose ? même moins nombreux à
hein) et de plats préparés, sont sophe Olivia Gazalé, cette pratiquer le sexe oral que les
aujourd’hui les plus gros consom- > Ils sont accros déconstruction relèverait avant > Ils sont super engagés 50-64 ans (IFOP, 2014).
mateurs de produits carnés. aux réseaux sociaux tout du fantasme médiatique. Faux. L’enquête « Etre jeune
Vrai. D’après une étude réalisée Dans une étude IFOP publiée en 2017 : Quelles valeurs ? Quels > Ils adorent le rose et le rosé
> Pour eux, la voiture, par le site de voyage Expedia par le magazine GQ en décem- modèles ? » liste les moteurs qui Vrai. Rose pâle aux airs de chair
c’est ringard en 2017, pour deux tiers des bre 2017, seuls 6 % des sondés de guident l’action des millennials. de saumon anémié, le « millen-
Faux. D’après une étude Kantar 18-34 ans, le premier critère de 18 à 35 ans se sont déclarés Parmi ces ambitions, « aider les nial pink » est la signature colori-
TNS « Les Français et l’automo- choix d’une destination touristi- bisexuels. Et, malgré le succès autres » et « défendre une cause » métrique de la génération Y sur
bile » (juin 2017), 44 % des 18-34 ans que est lié à son potentiel esthé- d’Eddy de Pretto et de son re- arrivent respectivement en der- Instagram. On peut trouver une
perçoivent la voiture comme « un tique sur Instagram. En gros, il frain « virilité abusive », 33 % des nière et avant-dernière place. Ils traduction de cette passion
objet faisant toujours rêver », soit faut que les palmiers soient su- sondés considèrent encore pourraient au moins se rattraper pour la vie en rose dans l’en-
plus que pour la moyenne des per aguicheurs et le buffet de cette même virilité comme une en buvant du café équitable gouement des millennials pour
Français tous âges confondus l’hôtel assez fourni pour alimen- valeur cardinale. Max-Havelaar, mais ils semblent le rosé, ce vin photogénique.
(41 %). Si le jeune roule en trotti- ter un vaste catalogue d’images préférer les dosettes Nespresso. Depuis que la génération Y en a
nette électrique, ce n’est donc food porn, à poster avant même fait son nouveau champagne,
pas par désir de dépouillement de déglutir la première bouchée les ventes ont bondi de 30 % en
mais par manque de moyens. de moussaka. quinze ans.
4 0123
DI M ANCH E 3 - L U ND I 4 FÉVR I ER 20 1 9

LE BLOC-NOTES
PARENTOLOGIE
L’éducation est une science (moyennement) exacte. Cette semaine, Nicolas Santolaria
met les pieds dans le caca. Si les enfants adorent les livres sur les petites taupes inspectrices
U N CI T R O N des étrons, est-ce une raison pour les laisser patauger dans la mouise ?
ET UNE
P LAYSTAT I ON Philosophie de la crotte
sur le chemin de l’école
UN JEUNE HOMME a été condamné à
quatre mois de prison avec sursis pour avoir
trompé un hypermarché de Montbéliard
(Doubs). Adel, 19 ans, a pesé une Playsta-
tion 4 au rayon fruits et légumes avant de
passer en caisse automatique. La console,
sur laquelle il avait apposé le code-barres
de sa pesée, lui a coûté 9,29 euros au lieu de
340 euros. Il a été pris la main dans le sac le
lendemain, en tentant de réitérer l’exploit.

62 %
C’est la proportion de
Français qui estiment avoir LASSE RUSSE
CHAMBRE
rencontré des difficultés
AVEC VUE…

C
économiques en 2018, es derniers mois, le chemin de l’école s’est transformé, sance des pouvoirs publics, la colère ne cesse de monter. Devant l’éta-
SUR SAUCISSES selon l’étude « Nouvelle pour mes enfants et moi, en véritable slalom géant. Si blissement scolaire de mes enfants, sont récemment apparues plu-
année, nouveau budget, nous tentons parfois de naviguer lestement entre les sieurs affichettes accrochées aux arbres, sur lesquelles on peut lire
Boucher-décorateur. le moral économique des gouttes comme dans un film de Jacques Demy, la vérita- ceci : « Si les élèves de cette école adoooorent les livres sur le caca… ils
C’est ainsi que pourrait Français », réalisée par ble raison de nos zigzags quotidiens est bien moins cha- détestent marcher dedans. Alors si vous ne ramassez pas les crottes de
se présenter Claus Boe- l’Observatoire Cetelem. toyante : les crottes de chien. Oui, tous les matins, nous chien, la petite taupe partira à votre recherche. L’étron du toutou, c’est
bel, boucher de Ritters- Les femmes sont les plus enfilons nos costumes de citadins non pas pour participer à une comé- dans le sac et le sac dans la poubelle ! Les parents d’élèves. » Derrière le
bach, qui vient d’ouvrir nombreuses (71 %) die musicale bondissante à la gloire de l’école ton humoristique, ce message laisse planer la
dans cette petite ville à se reconnaître dans républicaine, mais pour sombrer dans un remake menace d’une réactivation de la loi du talion.
canin – et scato – de Charlie et la chocolaterie. Souvent, avec les enfants, on en rigole et
allemande proche de
Nuremberg, un B & B
cette proposition.
Malgré la teinte marronnasse du trajet, j’essaie de Avec les enfants, on se dit qu’on pourrait nous-mêmes aller faire
positiver et de me dire qu’avec cet entraînement caca dans le salon de la personne qui fait ça, si
décoré par ses soins et
très à son goût. Cet intensif, je pourrai bientôt aligner mes enfants on se dit qu’on l’on savait de qui il s’agit. Ou bien le poursuivre

#METOO
au départ du super-G de Val Gardena ; mais en avec une crotte en plastique télécommandée,
adorateur de saucisses
s’est régalé en les met- réalité, je trouve ça affreux. pourrait stratégie adoptée par le maire de Brunete, en

L’A TUÉE
Consciencieusement déposés juste de- Espagne, pour effrayer les propriétaires de
tant à l’honneur dans
les sept chambres : vant l’entrée de deux établissements scolaires poursuivre chiens indélicats. Mais pour l’heure, les repré-
mitoyens d’un quartier populaire de Paris, ces sailles n’en sont encore qu’au stade de l’intimi-
tapisserie, coussins, sa-
vonnettes, la bratwurst La marque londonienne de présents intestinaux harponnent les semelles la personne dation civilisée. Ces affichettes vindicatives
des écoliers en retard, mettent en danger le étaient illustrées par quatre albums jeunesse :
est partout, jusqu’au
restaurant où elle appa-
houmous et falafels MeToo !
va changer de nom. Depuis parent pressé qui risque à tout moment de glis- qui fait ça avec Caca et Pipi, de Alex Sanders et Pierrick Bisinski
ser sur cette substance molle, et rendent la sta- (L’école des loisirs, 2012), Caca boudin, de Sté-
raît de haut en bas du
menu, y compris en
quatorze ans, sa créatrice,
Ramona Hazan, vend ses tion prolongée devant l’école intenable, oblité- une crotte phanie Blake (L’école des loisirs, 2004), Léon
rant du coup ce petit moment de partage entre l’étron, de Patrice Killoffer (Thierry Magnier édi-
parfum de glace.
« C’est un paradis de la
produits vegan, sans gluten
et locaux sous cette appel- habitants du quartier. Cette zone odorante est en plastique tions, 2016) et De la petite taupe qui voulait
devenue si inhospitalière que certains préfèrent savoir qui lui avait fait sur la tête, de Werner
saucisse et j’adore ça »,
a déclaré l’heureux
lation, comme le raconte
Slate. Tout allait bien, jusqu’à l’éviter en arpentant le trottoir d’en face, pour ne télécommandée Holzwart et Wolf Erlbruch (Milan, 1999).
propriétaire. ce qu’un mouvement pas risquer d’y embourber leur poussette à trois Je vis là le signe de l’extrême bonne
mondial de dénonciation du roues. Que dois-je dire à mes enfants ? Face à une santé de ce microbiote éditorial, en même
harcèlement sexuel choisisse telle ignominie, est-il encore possible d’opter temps que la volonté louable, face à l’adversité,
le même nom. Depuis, pour la leçon de choses ? de faire un clin d’œil en direction de la prise de
les ventes chutent… « Mes chers petits, ces crottes sont le signe de l’absolue relativité hauteur. S’opposent ici, sur ces quelques mètres d’enrobé, deux
de la condition d’adulte. Non, tous les grands ne sont pas des êtres res- visions du monde : d’un côté, celle des parents qui ont encore la force
ponsables, et vous devez voir là un exemple emblématique de la chose à de mettre en avant un caca culturel, sublimé, un caca devenu dis-
LE MOT DE LA SEM AIN E ne surtout pas faire quand vous aurez atteint l’âge de raison… » Ce cours, œuvre d’art, matière première commerciale (bref, un caca
« cacagate » est loin d’être un cas isolé. En 2017, comme le relate L’Est adulte) ; et de l’autre, celle du propriétaire du chien, zélateur d’un caca

Vortex républicain, des mères de famille et des assistantes maternelles de


Champenoux (Meurthe-et-Moselle) ont apporté à la mairie un sac
rempli des déjections récoltées devant le groupe scolaire du village. A
premier degré, vengeur, vil instrument d’une petite bassesse du quo-
tidien (un caca infantile).
En tant que première étape sur le chemin de la propreté, l’école
N. masc. force de contempler ce spectacle désolant qui pourrait presque faire est cette institution qui nous contraint à la rétention physique, et on
penser à un happening de l’extrême, j’ai fini par me dire que cette pro- peut imaginer qu’un vieux différend se règle là, des années après, par
fusion matinale d’étrons, ces largages millimétrés toujours opérés aux toutou interposé. La théorie freudienne décrit le stade anal comme ce
mêmes endroits, bref cette propension au ciblage rituel de toute une moment de maîtrise des sphincters (en général vers 2-3 ans) où l’on
Mot faisant une entrée communauté innocente ne pouvait pas être due au hasard. Quelqu’un accède à un niveau affectif plus complexe. De cette période mal négo-
se livrait à cette souillure symbolique en toute connaissance de cause, ciée peuvent découler des tendances à l’obstination ou au laisser-aller.
fracassante dans le champ avec une méthode qui relevait de l’acharnement – sans doute dans Visiblement, notre visiteur du petit matin est resté psychiquement blo-
l’anonymat glacial du petit matin. qué devant la grille de la maternelle.
lexical préféré des Français : Le message qui se dégageait de ce bombardement opiniâtre
pouvait être ainsi retraduit : « Je vous emmerde, vous et vos enfants ! » A
la météo. Les Etats-Unis sont l’image de ce bout de trottoir dévasté, combien de chemins empruntés
par les écoliers, combien de bacs à sable, combien de parcs où les
soumis à un inquiétant « vortex enfants gambadent sont aujourd’hui devenus, en France, des terrains
minés ? Difficile à dire. Une chose est sûre, face à la relative impuis-
polaire » qui fait chuter les
températures jusqu’à – 50 °C.
« Et il est où, le réchauffement
climatique ? », a réagi sur L ES M O TS D U SE XE de fait, on baise la main des rois ou chopent, donc ils s’attrapent – oui,
des dames, ainsi que l’anneau du le baiser est préhensile).
Twitter Donald Trump,
le président au cortex aussi
tourbillonnant qu’un vortex.
Baiser pape, lequel pour sa part baise le sol.
La route qui mène du respect à la
proposition indécente est longue,
Cependant, tout n’est pas rose au
pays des Bisounours : baiser, c’est
pigeonner. Se faire baiser, c’est avoir
mais elle est droite : l’érotisation été trompé. Le smack rime alors
Par Maïa Mazaurette commence dès le XIIe siècle pour avec arnaque, et ça n’est pas
atteindre une signification sans complètement un hasard : si nous
Quel bruit font nos lèvres quand on équivoque au milieu du siècle dernier. associons le rapport sexuel avec la
POMPOM BOYS s’embrasse ? De la bise claquée aux
patins mouillés, du smack au smooch,
« Baiser » devient alors un verbe
sexuel, tandis qu’« embrasser »
possession charnelle (« prends-moi
toute, Jean-Philippe »), alors baiser
Pour la première fois depuis 1954, date c’est compliqué. Et faute de savoir reste chaste. Et c’est vrai que face quelqu’un, c’est lui prendre quelque
à laquelle le championnat de football
américain a vu apparaître les cheerleaders, dans quel sens tourner la langue, à l’amplitude émotionnelle des chose. De l’affection à l’effraction,
les pom-pom girls sont aussi des garçons. laissons donc la langue nous baisers, mieux vaut avoir un gros il n’y a qu’un pas.
Quinton Peron et Napoleon Jinnies, deux informer. Du côté des racines vocabulaire : la bise aux collègues,
jeunes danseurs classiques de Los Angeles,
germaniques, le kiss fait puss (en le bisou aux parents, le poutou
sont en effet les premiers hommes sélection-
nés pour danser et encourager leur équipe, suédois), buss (en anglais ancien), kuss aux enfants, les bécots aux grands-
dimanche 3 février, lors de la grande finale (en allemand). Le latin préfère parents, et puis les galoches,
(SuperBowl) opposant les Los Angeles Rams basium, et son verbe, basiare (« Salut, pelles et autres patins… rebaptisés
aux New England Patriots.
tu basiares ? »). Ce baiser latin servait French kiss à l’étranger, cocorico !
de marque d’affection ou de respect : Quant aux jeunes, ils se pécho (ils se
0123
D I M ANC HE 3 - L U ND I 4 F ÉV R I E R 20 1 9 5

Risotto nero

CUISINE
aux
champignons
et à l’ail noir
Marché noir — pour 4 personnes —

Pelez 1 échalote et
Une nouvelle équation chromatique 1 oignon-tige, émincez-

assombrit nos assiettes : riz, les finement en conser-


vant une partie du vert.

sel, lentilles, houmous, pain et ail… Rincez et éboutez


400 g de champi-

Quelques idées noires gnons bruns de Paris,


émincez-les grossiè-

pour égayer les papilles rement, réservez.


Faites chauffer 1,3 litre
de bouillon de volaille
Stéphanie Noblet (maison ou bio), main-
tenez sur feu doux.
Faites chauffer 2 cuil.

O
range is the new black : c’est une chose entendue à soupe d’huile d’olive
pour les amateurs de séries. Chez nos contempo- dans une sauteuse ; fai-
rains adeptes de nourriture saine et bienfaisante, la tes-y revenir l’échalote
formule serait plutôt « black is the new green », tant et l’oignon sans colo-
les ingrédients noirs envahissent les assiettes pour ration pendant 3 min.
des raisons désormais autant diététiques qu’esthéti- Ajoutez 300 g de riz
ques. Par leur aspect graphique, raffiné et légèrement transgressif, les noir complet venere (ou
recettes couleur d’encre ont fréquemment inspiré la créativité des cui- nerone) et mélangez
siniers, petits et grands, qui n’ont pas attendu l’année du centième an- 2 min pour nacrer le riz.
niversaire de Soulages, le peintre de l’« outrenoir », pour empoigner Déglacez avec 10 cl
cette palette. Mais une nouvelle équation chromatique a érigé les ali- de vin blanc sec, re-
ments bruts, végétaux et noirs en véritables sésames d’une alchimie muez, puis, quand il est
nutritionnelle idéale – des recettes miracles résultant de l’œuvre au absorbé, commencez
noir, on ne demande qu’à y croire. à introduire le bouillon
Ainsi, en broyant du noir, on se ferait du bien… Plutôt une louche par louche,
bonne nouvelle, au moins pour redorer le blason d’un coloris qui, sur en attendant que
le terrain culinaire, symbolise aussi le brûlé, le cramé, le carbonisé, bref le bouillon soit absorbé
plus souvent un fiasco qu’un effet recherché. Essayons donc d’y voir avant de verser
plus clair parmi ces aliments noirs qui gagnent nos assiettes. D’abord, la suivante.
le riz : diverses variétés, dont le venere ou nerone, complet originaire de CHANGKI-CHUNG POUR « LE MONDE » En parallèle, faites
Chine et désormais cultivé en Italie, parfait pour le risotto ; le « riz sau- chauffer un filet d’huile
vage » canadien, qui n’est pas un riz au sens propre et se distingue par série noire du placard, sans oublier l’algue nori, l’enveloppe des makis d’olive dans une poêle
son grain droit et allongé, au goût de noisette ; le riz gluant thaïlandais, japonais, qui, sous forme de feuilles ou de paillettes déshydratées, antiadhésive ; ajoutez
qui prend des reflets violacés une fois cuit et se prête bien aux des- apporte son lot de protéines, minéraux et vitamines. les champignons,
serts… Blanc et noir lui aussi, le fameux quinoa garde les mêmes pro- Mais le super aliment le plus énigmatique et intéressant, c’est salez, poivrez, remuez
priétés (source de protéines, riche en acides aminés essentiels, sans sans conteste l’ail noir, cette tête entière cuite pendant des jours à et laissez cuire à feu vif
gluten…). Au rayon condiments, le poivre blanc (un noir blanchi) pos- basse température selon un procédé asiatique ancestral. Les gousses, jusqu’à l’évaporation
sède désormais son pendant, le sel noir de l’Himalaya (un blanc confites, prennent une texture tendre et une teinte ébène, perdent leur complète de leur jus
chauffé) : ce kala namak, venu du Pakistan le plus souvent, est prisé par piquant alliacé et développent des saveurs douces et intenses rappe- (10 à 12 min). Après 35 à
les végans car, riche en soufre et en fer, il apporte un goût très proche lant à la fois la réglisse, le vinaigre balsamique, la sauce soja ou le pru- 40 min de cuisson
de celui du jaune d’œuf… Troublant et surprenant – mais pas près de neau. Un petit trésor très concentré en antioxydants, qui se développe du riz (une variété de
détrôner le Guérande pour un usage courant. désormais en France – l’ail noir du Nord de la société Potdevin-Caron a riz complet implique un
Poursuivons notre exploration de ce marché noir qui n’a rien reçu le Prix saveur innovations restauration lors du dernier Salon temps un peu plus long
de clandestin et réserve d’insolites trouvailles, principalement dans international de l’alimentation, en octobre 2018 à Paris. On le déguste que pour le risotto
les magasins d’alimentation biologique. Que trouve-t-on encore en au naturel, en duo avec un fromage, une salade, ou en l’introduisant habituel), goûtez pour
version sombre et pourtant recommandable ? Les pétillan- dans une sauce ou une poêlée de légumes. vérifier que le riz est
tes graines de sésame, qui virevoltent de pains en pâtisse- ADRESSE Pour finir de noircir le tableau, sans enfu- cuit mais encore cro-
ries d’inspiration orientale, et se trouvent aussi en crème : mer tout le monde, on pourra avoir recours aux co- quant ; prolongez légè-
ce tahin noir, puissant et aromatique, donne du relief à un > RESTAURANT AKRAME lorants naturels. L’encre de seiche est bien connue, rement la cuisson si
assaisonnement ou un houmous. Les lentilles beluga, ron- 7, rue Tronchet, Paris 8e mais d’un usage circonscrit (risotto et pâtes aux besoin. Rectifiez en sel
des, brillantes, savoureuses, qui poussent la comparaison Tél. : 01-40-67-11-16. fruits de mer, sauces et pains) du fait de son goût et poivre, incorporez
avec les œufs d’esturgeon en s’autoproclamant « caviar Akrame.com iodé marqué. D’une saveur plus neutre, le char- les champignons, ainsi
végétal ». Pois chiches et haricots secs complètent cette bon végétal, vanté depuis toujours pour ses pro- que 2 gousses d’ail noir
priétés digestives, sert de colorant universel en pâtisserie, boulangerie pelées et émiettées.
et cuisine. Le chef Akrame Benallal en a fait grand usage (il sélectionne Mélangez puis termi-
du charbon de bambou bio, en poudre ou mélangé à du blanc d’œuf) : nez la liaison en ajou-
de l’amuse-bouche (anguille fumée sur papier végétal noir) au dessert tant 60 g de parmesan
(ananas ou pomme en coque de charbon), en passant par d’embléma- râpé et 30 g de beurre.
tiques plats de poisson (sole rouge et noire stendhalienne, cabillaud Couvrez, laissez repo-
black & white infusé dans un fumet couleur de jais…). ser 2 min puis mélan-
« Quand je l’ai introduit en cuisine, il y a près de dix ans, j’ai tra- gez et servez aussitôt.
vaillé le charbon comme une matière, pas en simple finition, explique
le chef. C’est un élément de couleur non toxique et naturel, qui ne modi-
fie pas le goût mais apporte un surcroît de caractère, d’intensité. » En
suivant ses conseils, nous le doserons avec justesse : sans excès pour
ne pas développer d’âcreté, mais en quantité suffisante pour teinter
(un pain, un cake, une pâte à tarte ou à crêpes, c’est de saison). On n’a
pas fini de jouer les (gentils) apprentis sorciers.

AUT O U R D U F E STI VA L SN O W JA ZZ A U M O N T- D O R E

Ça swingue au massif du Sancy


Vicky Chahine

Sancy Snow Jazz


Il y a une vie après le ski, la preuve avec la tren- Auberge du Lac de Guéry Le Petit Paris Explor’Games
tième édition de ce festival de musique qui veut > Ancien buron d’estives (bâ- > C’est une institution locale et > Dans la forêt centenaire du
insuffler l’ambiance de La Nouvelle-Orléans dans timent en pierre typique du l’un des bars qui accueillent des Salon du Capucin (accessible
le massif du Sancy (Puy-de-Dôme), au cœur du Cantal) du XVIIIe siècle, planté concerts pendant le festival de en voiture ou en raquette), on
parc naturel régional des volcans d’Auvergne. A à 1 250 mètres d’altitude, cet jazz. Repris par de nouveaux peut désormais s’offrir un jeu
cette occasion, plusieurs concerts par jour sont hôtel de charme abrite sept propriétaires, le décor reste ré- d’évasion (escape game) en
organisés dans les salles et brasseries du Mont- chambres confortables, meublées de pièces tro, la truffade et la tarte aux myrtilles sont plein air. Le thème : partir sur les traces de
Dore, dont une soirée d’ouverture avec le pêchu chinées et donnant sur le lac et les volcans. De toujours à la carte. Idéal pour la crêpe et le Mornac, bandit notoire qui a œuvré dans le
Mike Sanchez et un hommage à Benny Goodman retour des pistes (à une dizaine de minutes, na- chocolat-vin chaud après le ski. Sancy au début du XIXe siècle. Muni d’une ta-
et Lionel Hampton. Du 9 au 16 février. Accès libre. vettes à disposition), sauna finlandais et ham- 8, rue Jean-Moulin, 63240 Le Mont-Dore blette connectée, le groupe se lance dans un
Entrée payante pour les soirées d’ouverture, de mam suivis d’un dîner à l’auberge spécialisée jeu de piste ludique, jalonné d’indices à trou-
gala et Blues & Boogie : 15 € dans les plats auvergnats. Chambre double à ver et d’énigmes à résoudre. 30 € par groupe
Sancy-snowjazz.com partir de 95 €. de six personnes maximum.
Auberge-lac-guery.fr Montdoreaventures.com
6 0123
DI MANC HE 3 - L UND I 4 FÉVR I ER 20 19

ONCLE BENNE
Les agités
du local
N
e l’appelez pas
« M. Poubelle » !
S’il plonge régu- A Paris, le tri des déchets est un casse-tête GUILLAUME MARTIAL
lièrement le nez
dans les déchets quotidien. Entre mauvais élèves POUR « LE MONDE »

de ses voisins,
Ludovic Perry ne le fait pas par
goût immodéré des épluchures de
et chevaliers blancs du recyclage,
légumes et des films plastiques.
Mais par conscience écologique et
les conflits se multiplient entre voisins.
sens civique. Dans sa petite copro-
priété du quartier de Belleville
Bonne nouvelle : les règles se simplifient
(20e arrondissement de Paris), le Catherine Rollot
quinquagénaire fait partie de ces
trieurs consciencieux qui s’exas-
pèrent de la désinvolture de ceux
qui confondent poubelles verte et
jaune (celle des produits recycla-
bles) et les remplissent au petit Pour améliorer cette piè- fice ». Face à ce mouton noir, la hésite à envisager la méthode à repasser, et même jusqu’au mi-
bonheur la chance. tre performance, les règles vien- résistance s’est organisée dans la « hard » avec mots et rappels à nifour ou matelas bébé, font par-
N’hésitant pas à mettre la nent d’être simplifiées à Paris, et petite copropriété de six lots si- l’ordre, tiraillée entre ses convic- tie des indésirables. « Quand je
main à la corbeille pour faire le dans une partie de l’Essonne et de tuée à Créteil (Val-de-Marne). « On tions et sa réticence à devoir rappelle les règles du tri, c’est sou-
ménage dans le grand dépotoir la Seine-Saint-Denis. Depuis le essaie de sauver ce qui peut l’être, endosser le costume de la « voi- vent un “Ah, je ne savais pas”. Une
des autres, le responsable com- 1er janvier, c’est facile : tout ce qui de récupérer les recyclables qui sine donneuse de leçons ». fois, un locataire récalcitrant m’a
mercial se mue régulièrement emballe (plastique, papier, métal) sont visibles, en surface. Si un jour, « Attention à éviter les dis- dit que je chipotais et ne m’a plus
en une sorte de voiture-balai. peut être mis dans la poubelle la municipalité instaure la tarifica- cours culpabilisants ou moralisa- dit bonjour en représailles pendant
Dans sa descente aux poubelles, jaune. « Le potentiel d’améliora- tion incitative, il aura intérêt à teurs, souvent contre-productifs », quelque temps », raconte avec phi-
il ressort « emballages et jour- tion est important, insiste Paul prendre le pli ou à déménager. » avertit l’Association des respon- losophie la jeune femme, qui
naux pour les mettre dans le bon Simondon, adjoint à la Mairie de Parfois, quand le ras-le-bol sables de copropriétés (ARC), regrette que dans les devoirs des
bac, plie et tasse les cartons jetés Paris, chargé de la propreté et de la déborde, le rappel à l’ordre devient dans une enquête menée auprès locataires ne figure pas le respect
tout entiers, récupère bouteilles gestion des déchets. Dans la capi- inévitable, comme ce jour où, de 2 073 adhérents (conseils syn- des consignes de tri.
de verre abandonnées avec le tale, la moitié des ordures jetées exaspéré par le dépôt d’une grosse dicaux et syndics bénévoles) en « La simplification peut
tout-venant et les jette dans la dans la poubelle normale, le bac quantité de cartons, Ludovic Perry Paie décembre 2014. Pour améliorer le permettre à des non-trieurs de
bonne poubelle ». vert, sont en fait recyclables. » a écrit un mot directement sur le dialogue entre habitants, « le tri devenir trieurs, voire bon trieurs,
Une scène qui se répète Dans le 14e arrondisse- bon de livraison où apparaissait le tes ordures ne doit pas être présenté comme espère Flore Berlingen, directrice
dans de nombreux immeubles. ment, Muriel Fournel, responsa- nom du fautif et l’a collé sur le une contrainte, mais comme un de Zero Waste France, une asso-
« Qui est l’abruti qui a jeté ses car- ble administrative dans un centre mur, à la vue de tous. « Je ne suis Et si la solution pour réduire le service positif et utile à tous. ciation environnementale spé-
tons d’emballage dans le bac vert ? de formation, avoue ne pas être pas le râleur des poubelles mais là, volume des ordures et amélio- Veillez à bien y associer le gar- cialiste de la question des dé-
Ça se recycle ! », s’enflamme l’un. irréprochable. « Par manque de c’en était trop », se souvient Ludo- rer le recyclage était de faire dien », conseille l’ARC. chets. Mais pour que le geste
« Rien se sert de trier si on enferme place dans la cuisine et aussi un vic Perry, qui n’a eu aucun retour payer les usagers selon les Plus facile à dire qu’à faire. devienne automatique, il faut qu’il
tout dans des sacs en plastique », peu par fainéantise », elle jette tout de l’auteur du dépôt sauvage, « qui quantités de déchets qu’ils Avec leurs six conteneurs extra- y ait la même obligation à la mai-
s’agace l’autre. « De toute façon, ce dans le même sac, à l’exception soit n’a pas vu mon mot, soit s’en produisent ? C’est le principe larges aux trois couleurs, les son, mais aussi dans les entrepri-
n’est pas ça qui pollue le plus », se « quand même des gros cartons, fiche complètement ». Dans la de la tarification incitative 105 logements sociaux d’un en- ses, les commerces, les transports,
dédouane l’hermétique au tri des piles, ou du matériel électrique. copropriété, seule une voisine au poids ou au nombre de semble neuf situé près de la porte l’espace public… »
sélectif. « Qui sont les psychopa- Mais le verre part avec le tout-ve- écolo lui a manifesté son soutien. bacs ramassés, un dispositif de Vanves sont bien équipés, Car le tri est un combat
thes qui s’érigent en justiciers verts nant ». Heureusement pour elle, la Face au manque de rigueur qui concerne déjà 5,5 millions contrairement à d’autres – à Paris, quotidien même chez les
et fouillent dans mes poubelles ? », chasse aux mauvais trieurs n’est de plusieurs habitants de sa rési- d’habitants regroupés dans 13 % des immeubles ne sont pas meilleurs élèves. « Il m’arrive de
s’insurge un dernier. pas encore ouverte dans son im- dence du 12e arrondissement, Syl- 180 intercommunalités. dotés en bac jaune et 30 % en bac retrier mes poubelles car je trouve
De regards noirs échangés meuble. Ou alors en silence. vie a longtemps opté pour la mé- blanc (verre), faute de place. Gar- des déchets qui ne devraient pas y
dans l’ascenseur en mots scot- Car c’est souvent dans thode « soft ». Celle qui consiste à Fixé en 2015 par la loi de tran- dienne des lieux depuis deux ans, être, et je ne vous raconte pas
chés dans les parties communes, l’anonymat du local poubelle que imprimer les consignes de tri, sition énergétique, l’objectif Alexandra Vuong, 31 ans, se désole combien de fois mes deux ados,
la question des poubelles et sur- les chevaliers blancs du recyclage trouvées sur le site Internet de la était d’atteindre 15 millions de pourtant régulièrement du désor- pourtant élevés au tri sélectif, me
tout de leur tri commence à divi- mènent leur combat. Ainsi, Ju- ville, en plusieurs exemplaires et personnes en 2020 et 25 mil- dre. « Si tout le monde y mettait du demandent encore : “Et ça, ça se
ser les portes palières. Rien de liette (qui a souhaité garder l’ano- en très gros caractères. « Je les ai lions en 2025. Un retard indé- sien, je ne serais pas obligée de met dans quelle poubelle ?” »,
comparable avec les nuisances nymat), 47 ans, éditrice, mène une affichés à des endroits stratégi- niable qui ne sera pas rattrapé faire la chasse aux intrus. » Parmi déplore Ludovic Perry. Sans relâ-
sonores, de loin le premier motif guerre silencieuse contre « un voi- ques, sur les murs et sur les bacs », malgré l’efficacité du dispositif. ses ennemis, « les sacs-poubelles et che, mais parfois avec un brin de
de discorde entre voisins, mais les sin relou » qui « refuse ostensible- explique cette trentenaire, juriste Ainsi les communes impliquées le polystyrène, jetés dans le bac du lassitude, le père de famille
agacements et crispations autour ment de trier sous prétexte que ce d’entreprise. Le tractage a eu son notent en moyenne une baisse tri et parfois découpés en tout rafraîchit alors les mémoires et
du bac, à l’heure où la conscience n’est pas à lui de le faire mais à la effet au début mais le relâche- de la quantité d’ordures petits morceaux, ce qui est encore sauve encore une brique de lait
écologique grandit, se propagent ville et qu’il n’en tirera aucun béné- ment n’a pas tardé. Locataire, elle ménagères non triées de 41 %. pire ». Quelques sèche-cheveux, fer d’une mort sans recyclage.
dans les étages. Avec dans le même temps
Entre bons et mauvais élè- une hausse de la quantité de
ves du recyclage, il y a parfois déchets recyclables de 40 %.
l’épaisseur d’un blister ou d’une
boîte de conserve. Car bien trier Parmi les freins à sa générali-
reste un casse-tête pour beau- sation, la nécessité d’un long
coup de Français. Les poubelles travail de pédagogie auprès
dites jaunes ne sont en fait pas des ménages et d’importants
toutes de la même couleur selon investissements pour constituer
les communes. Pour corser le le fichier des usagers, détermi-
tout, les consignes varient aussi ner leur dotation en bacs,
d’une ville à l’autre en fonction de mettre en place un système
leur système de collecte. En la infaillible de pesée et de vérifi-
matière, les Franciliens font fi- cation… Une mise en œuvre
gure de mauvais élèves, puis- complexe dans le pavillon-
qu’un habitant d’Ile-de-France naire et encore plus difficile
trie autour d’une cinquantaine de à appliquer dans les habitats
kilos par an, contre une moyenne collectifs, où les bacs ne sont
de 70 kg par Français. pas individualisés.
0123
D I MAN C H E 3 - L U N DI 4 F É VR I ER 20 1 9 7

Quinze gestes
à adopter
pour bien trier
Carton à pizzas, fourchette
en plastique, pot à moutarde…
Les trois quarts des Français doutent
sur au moins un emballage.
Guide pratique du tri des déchets
Clara Georges

Niveau intermédiaire
Il existe des solutions points de collecte Eco-systèmes :
pour – presque – en déchèterie et dans des magasins,
supermarchés… Il est aussi possible
tout ce qu’on jette
de les confier au service des encom-
Les déchets organiques brants de sa ville. Penser simplement
Plusieurs options existent. Certains à retirer les piles, les cartouches
ont la possibilité d’installer à domicile d’encre et les sacs d’aspirateur.
un compost ou un lombricomposteur.
Les bouchons
Niveau débutant

Pour les autres, il existe des composts


partagés (bibliothèques, jardins L’association Bouchons d’amour
Vous n’êtes pas seul face Se faire aider publics, déchèteries…). récupère les capsules de boissons
à vos poubelles. Vous allez Un doute subsiste sur le devenir en plastique, les vend à un recycleur
d’un déchet ? Il suffit de télécharger Les produits dans la salle et finance des bonnes œuvres avec
devenir un pro du tri
l’application gratuite Guidedutri de bains la recette. En 2018, 1 100 tonnes de
Suivre les règles pour avoir une réponse claire Elle est la grande oubliée des bouchons ont été collectées. Les bou-
Bientôt, en 2022, toute la France sera et documentée. Taper « pot de yaourt » Français. Pourquoi ? « C’est le lieu de chons de liège, eux aussi, sont recycla-
à la même enseigne : consignes identi- ou « bouteille de shampoing », par l’hygiène, du temps pour soi, explique bles. Des points de collecte existent
ques, bacs de même couleur. C’est exemple. Autre option : vérifier les Stéphanie Foucard. Et souvent, on n’a partout en France, dans toutes les
déjà le cas pour 24 millions d’habi- consignes de tri sur les emballages. pas la place d’y mettre plusieurs poubel- boutiques Nicolas mais aussi dans des
tants, dont les Parisiens depuis le « Aujourd’hui, environ la moitié les. » Penser, donc, à jeter ses bouteilles associations, mairies, collèges, etc.
1er janvier. Ceux-là peuvent mettre des emballages en comportent une », de shampoing et flacons au tri.
tous les emballages dans le bac recy- souligne Stéphanie Foucard. Les médicaments
clable (jaune). Oui, tous. Emballages Les appareils électriques Cela tient en une phrase : rapporter
en carton, en métal, en aluminium, Regarder et électroniques les boîtes entamées ou périmées à la
en plastique : boîtes de sushi, films Citeo a réalisé une série de clips sur Qui n’a pas, dans ses placards, un pharmacie. Une démarche qui de-
du jambon, barquettes de kebabs, pots YouTube, sous le hashtag #Suivez- vieux smartphone à l’écran brisé ? mande un petit effort, mais qui com-
de yaourts… Et au passage, oui, les Moi. En moins de deux minutes, on Qui n’a pas jeté avec le tout-venant porte un avantage inestimable, celui
cartons de pizza souillés aussi. Pas suit le périple d’une canette de soda, une brosse à dents électrique en fin de vider une armoire à pharmacie
la peine de tout nettoyer frénétique- équipée d’une balise GPS, jusqu’à de vie, des écouteurs ou une Barbie souvent pleine à craquer. D’ailleurs, les
ment. Il suffit qu’ils soient vides sa nouvelle vie de… canette de soda, qui parle ? Tous se recyclent. Français prennent le pli : ils conser-
et jetés en vrac (pas dans un sac ou de jantes de voiture. Idem pour Les équipements, petits et grands, vaient chez eux 323 grammes de mé-
ni imbriqués les uns dans les autres). le film plastique, la bouteille en verre, sont accueillis dans les très nombreux dicaments inutilisés en 2016, soit un
Pour ceux qui devront encore atten- la conserve en acier. tiers de moins qu’en 2010 (477 gram-
dre la simplification, pas besoin d’une mes), selon l’association Cyclamed.
organisation martiale : respecter les
consignes de sa commune, c’est déjà Les vêtements
Niveau confirmé

faire une différence. Comment les Un pull troué, des baskets usées,
connaître ? Les sites des municipalités un jean taché. Quel que soit leur état,
Pour les aguerris du tri, les stations Trilib ont été installées dans ne les jetez pas, emmenez-les à la
ou intercommunalités ont toujours
domaines auxquels s’attaquer quatre arrondissements. benne. Car s’ils ne sont plus utilisa-
une page sur le sujet. Certains propo-
sent une affichette à imprimer. Il suffit bles, ils seront recyclés. « Les habits
A l’extérieur Au bureau
d’en coller une à côté de ses poubelles doivent être propres. Mais propres, cela
Son ticket de caisse au supermarché, Bien souvent, la bouteille d’eau, le tro-
et une sur le couvercle de chaque bac. veut juste dire lavés. Un bavoir taché,
son gobelet de bière en festival, ses gnon de pomme et le journal finissent
Attention à une confusion fréquente : ce n’est pas un problème, du moment
assiettes de pique-nique : « Les habitudes tous dans la petite corbeille de bureau.
les objets en plastique – fourchettes, qu’il ne reste pas tout le dîner dessus ! »,
de tri hors de chez soi sont très mauvai- En tant que salarié, on peut tenter de
gobelets, assiettes… – ne se recyclent explique Jean-Charles Caudron,
ses », confirme Jean-Charles Caudron. faire bouger les lignes de son entreprise.
pas. « Ce ne sont pas des emballages, à la Direction économie circulaire
Comment y remédier ? Conserver ses « Le mieux, c’est sans doute de parler
donc on les met dans les poubelles ordi- de l’Ademe. Il existe des bornes
déchets dans un sac et les rapporter à la aux RH, d’en appeler à la responsabilité
naires », explique Stéphanie Foucard, Le Relais partout en France.
maison, où l’on pourra les trier correc- sociétale des entreprises (RSE), dit Jean-
directrice de la sensibilisation chez tement. Vous trouvez cela un peu light ? Charles Caudron, de l’Ademe. Proposer Mails et photos
Citeo, entreprise chargée du recyclage Participez au défi Un déchet par jour, d’organiser des ateliers, ou aller voir Une boîte de réception qui affiche
des emballages ménagers en France. qui consiste à ramasser une ordure son gestionnaire de restauration pour 13 054 mails. Une application
trouvée dehors et à la jeter (dans la savoir si le tri des restes de repas est fait.
S’équiper qui recense 11 234 photos de la petite
bonne poubelle !). Pour la société, cela comporte des bénéfi-
Pour se faciliter la vie, et éviter d’être dernière. Il est temps de faire le tri.
ces, à la fois en termes d’image et de Non, les mails et photos ne seront
envahi de réceptacles en tout genre Dans son immeuble coûts. » Depuis 2016, les entreprises ont pas recyclés, mais ils seront détruits,
dans sa cuisine, le mieux est d’investir Si les collectivités ne peuvent pas l’obligation de trier le papier, le métal, le et c’est une bonne chose : les serveurs
dans une poubelle de tri, qui com- obliger les bailleurs et copropriétés à plastique, le verre et le bois – une règle nécessaires au stockage de ces
porte trois compartiments. L’occasion s’équiper, les habitants des immeubles, qui n’est pas appliquée partout, loin de données consomment énormément
d’apprendre aux enfants à faire eux, ont une marge d’action. Un copro- là. Autre option, « rappeler à l’entreprise d’électricité.
eux-mêmes le tri. Dès 4 ans, ils sont priétaire peut faire inscrire à l’ordre du ses obligations légales de façon formelle,
capables de retenir les règles – et, jour de son assemblée générale un vote en saisissant le CHSCT ou le CE ».
généralement, adorent les poubelles. pour installer des bacs de tri. A défaut,
S’ils y parviennent, cela devrait être les villes développent des offres de En vacances
à notre portée… proximité, comme à Paris, où quarante J’oublie tout, sauf le tri.
8 0123
DI M ANCH E 3 - L UNDI 4 F ÉVR I ER 20 19

UN APÉRO AVEC…
CAROLINE PROUST
Chaque semaine, « L’Epoque » paie son coup. L’actrice phare d’« Engrenages »
aime les cocktails corsés et ne cuisine pas que les malfrats
PE N D A N T CE TE M PS - L À…
À F O U RA S (C H A RE N T E - M A R I T I M E )

A l’élection
de « Super Mamie »
Frédéric Potet

Les beaux brins de fille de moins de


26 ans et de plus de 1,80 m n’ont pas le
monopole des écharpes en satin syn-
thétique. A l’autre bout de l’échelle
des âges, un concours de bonté, plus
que de beauté, fait s’affronter des can-
didates depuis vingt-trois ans : « Super
mamie », épreuve réservée aux grands-
mères aimées et méritantes. La finale
nationale aura lieu en juin, à Belfort. Il
faut trouver des postulantes en région ;
comme en ce dimanche 27 janvier, à
Fouras, près de La Rochelle, théâtre de
l’élection de « Super Mamie Charente-
Maritime 2019 ».
Cinq candidates sont montées
sur la scène du casino de la ville. San-
dra, Françoise, Sophie, Andrée et
Monique, dite « Mamido », affichent
entre 45 et 69 ans, et comptent entre
deux et six petits-enfants. Trois tra-
vaillent encore, une réside dans une
maison de retraite, deux ont des ta-
Au bar de l’Hôtel touages. Pour les classer, le jury devra
Bachaumont, à Paris, juger des textes que leurs enfants et
le 24 janvier. AUDOIN petits-enfants ont prévu de lire au mi-
DESFORGES POUR « LE MONDE » cro, mais aussi un « challenge » artisti-
que que chaque concurrente devra
relever. Le public pourra voter égale-
ment. D’où la présence, dans la salle,

« En vieillissant, j’essaie de
de supporteurs dotés de banderoles
au nom de leur championne.
Inspiré d’une émission améri-
caine, le concept de « Super Mamie »

faire attention à ce que je dis »


est né dans l’esprit de Fabienne Ollier,
58 ans, une ancienne organisatrice de
défilés de mode. « L’âge n’a pas d’âge »,
prône cette prosélyte du bien-vieillir.
Par Magali Cartigny Toute l’année, elle et sa collaboratrice
écument les salles des fêtes communa-
les et les casinos des petites villes, où
elles ont réussi à placer leur concours

Q
uatorze ans. Sept saisons. Quatorze ans qu’elle boit des coups jour, entre midi et deux, dans la salle de répétition, La Paix, au fort pouvoir lacrymal : « L’émotion
avec binôme Gilou, et s’engueule avec la hiérarchie. d’Aristophane, va lui ouvrir un boulevard. Celui qui la con- est souvent à son comble », prévient la
Sept saisons qu’elle brandit sa carte de la 2e DPJ, duira vingt ans plus tard au commissariat. Une révélation, ça Mme de Fontenay du troisième âge.
qu’elle court après les bandits dans les coins les ne s’explique pas. Bang bang, chante, en fond, Dalida. L’ap- Démonstration dès la première candi-
plus glauques de Paris. Laure Berthaud est la flic la prentissage se fera au conservatoire de Montpellier. Au con- date, Andrée. Son fils Eric (lui-même
plus connue de France. Du moins pour ceux qui cours, elle présente La Sauvage, d’Anouilh. « C’est comme si grand-père) étouffe difficilement un
suivent Engrenages, dont la saison 7 est diffusée j’étais accompagnée, comme s’il y avait… Je ne vais pas pleurer. sanglot en lisant la feuille qui tremble
à partir du 4 février sur Canal+. Berthaud, c’est Quelle heure il est ? » On recommande un verre. Elle observe au bout son bras : « L’amour que tu nous
Caroline Proust. Rien à voir. Quoique. le barman qui agite son shaker, admirative. « Y a quoi dans as donné est grandiose. » Panégyriques
Elle a choisi le bar de l’Hôtel Bachau- son cocktail ? », demande-t-elle. « Gin, hibiscus, edenflower, et épanchements d’affection vont aller
mont, dans le 2e arrondissement de Paris, pour champègne. » Un Italien qui parle anglais. « Champ-agne, lui bon train. « On t’aime plus fort que l’uni-
deux raisons. Il est près du Théâtre de la Micho- fait-elle répéter. Bravo ! » Son diplôme en poche, elle monte à vers », lance sa fille à Sandra, une
dière, où elle a rendez-vous ce soir avec l’acteur Paris. « J’ai dû tout désapprendre. » Se libérer de l’académisme femme de ménage atteinte de la mala-
Stéphan Wojtowicz (commissaire Auber), pour pour trouver son jeu. « Clovis [Cornillac, son ex-mari] avait die de Crohn. « Avec toi, la femme n’est
voir Le Canard à l’orange, avec Nicolas Briançon compris ça très tôt. Faut laisser faire l’instinct. » pas l’égale de l’homme, elle le dé-
(commissaire Herville). Des poulets et un canard. Et on se (re)plonge dans le canapé et dans l’enfance. passe », adresse son fils à Mamido, une
Histoire de rigoler un peu. Et puis il y a la carte des Les Cévennes. C’est là que Caroline Proust a grandi avec son ancienne coiffeuse, en dénombrant ses
cocktails, « Vol de nuit », « L’Ecume des jours ». frère et ses deux sœurs, dans un bâtiment du XVIIIe siècle, innombrables passions : la pétanque, le
Saint-Exupéry et Boris Vian, même avec des une ancienne magnanerie (un élevage de vers à soie) que golf, le foot, la peinture, les animaux, la
glaçons, ça lui parle, quitte à transformer son père restaurait. « J’ai été élevée dans un endroit très privi- maçonnerie aussi.
un passage du Petit Prince (« On l’offre légié ; 30 hectares de nature, un paradis absolu. » Un paradis Mais rien ne vaut les démonstra-
tout au long de sa vie : “Je me réveille à perdu. La maison a été vendue quand ses parents ont tions artistiques. Andrée a revêtu un
peine et ma robe est encore toute divorcé. Elle avait 20 ans. costume traditionnel charentais pour
PLAYLIST froissée.” ») Froissée, un peu comme la che- Enfant des arbres et du vent, Caroline Proust est danser une bourrée avec son mari.
mise blanche qu’elle découvre en ôtant son col écolo, depuis toujours. « Aujourd’hui, on est dans un monde Françoise, surnommée « Mamie DJ »
> DERNIER FILM roulé. Elle est venue à vélo (électrique, cela va de soi), ça où le commerce a pris le pas sur les vivants. On arrive à un pour savoir manier les platines, en-
« Roma », d’Alfonso décoiffe un peu. Elle retire son surpantalon, discute frin- degré de catastrophe tel que les vivants disent ça suffit. » Et de tonne a cappella Mon manège à moi,
Cuaron, sur Netflix gues avec le photographe, accroche des boucles dorées à ses prendre la défense de Nicolas Hulot. « C’est un héros. Sa posi- d’Edith Piaf. Piaf encore, via L’Hymne à
oreilles. A 51 ans, Caroline Proust a encore quelque chose de tion a été claire : j’ai pensé que je pourrais un petit peu. Et il l’amour dans une version punk-rock,
> DERNIER CONCERT l’enfance dans le sourire. part en pleurant. » Parfois, l’actrice fait des cauchemars de chanté par Sophie, hôtesse en événe-
The Hawlin’ Jaws Il est 17 h 30, il faut commander un verre – c’est mieux fin du monde, de champignon atomique. « Les survivalis- mentiel, qui dédie cette interprétation
pour la photo. Le barman propose sa spécialité : un « sur- tes ? Non. J’ai pas de masque à gaz chez moi, ça ne m’intéresse à son futur mari.
> DERNIÈRE CHANSON Pritz ». « Non, pas de bulles. J’aime pas les cocktails de filles. » pas de survivre à l’humanité. » Elle évoque Edward Bond, La température monte avec le
ÉCOUTÉE Ce sera un negroni (gin, vermouth, Campari). « Vous connais- dramaturge anglais, et ses Pièces de guerre, montées par show de Mamido. Entourée de quatre
« The Sound of Silence » siez ici ? », me demande-t-elle. Non. « Moi non plus. C’est vrai- Françon en 1994. « Ça m’a transformée. » descendants, la résidente d’un foyer
par Disturbed ment l’endroit où on se la coule douce pendant que le monde L’apocalypse, ça me donne envie d’une cigarette. pour seniors de La Rochelle met le feu
va mal. » Après que le photographe l’a enroulée dans un « On va aller fumer une clope ensemble. » Elle a arrêté il y a aux planches avec une chorégraphie
> DERNIER LIVRE rideau, accroupie sur une table en marbre (c’est un métier), dix ans grâce à l’hypnose mais s’en grille une de temps en endiablée, au milieu de laquelle on la
ACHETÉ on s’assoit, plus exactement on s’enfonce, dans le sofa en temps. « Où sont mes lunettes ? » Elle cherche dans son car- voit retirer sa robe pour faire apparaî-
« La Vie secrète des velours grenat. Lumière tamisée, bossa-nova. Un boudoir. net une adresse pour moi. « C’est Mathilda May qui me l’a tre une guêpière. Le public est aux
arbres », de Peter Son personnage dans Engrenages, forcément, lui filée. » Demain, j’arrête. « Y a quelqu’un à cette table ? », anges. Le jury est plus embarrassé.
Wohlleben colle à la peau – « Je rêverais de faire une comédie à la Salva- demandent deux jeunes filles, prêtes à s’asseoir sur nos Composé d’anciennes lauréates, d’élus,
dori. » Au point que, parfois, les gens confondent. « Je ne suis genoux. « Euh non. Quelle heure il est ? » de journalistes, dont l’envoyé spécial du
> DERNIÈRE SÉRIE pas Laure Berthaud. » Il y a tout de même quelques points Quand elle ne joue pas, Caroline Proust cuisine. Du Monde qui passait par là, il décerne le
« The Night of » communs. « Je suis quelqu’un d’assez cash, j’essaie de faire genre à faire un curry d’agneau avec trois trucs dans le frigo. prix à Françoise, la « Mamie DJ ». Agée
attention à ce que je dis, en vieillissant. Quand on est trop « Vingt personnes peuvent débarquer demain, je peux leur de 60 ans, cette régisseuse de salle
> DERNIÈRE APPLI direct, c’est dérangeant. Mais on est dans un monde où on n’a faire à manger. » Avec une sœur sommelière, une autre chef municipale de Surgères partira à la
TÉLÉCHARGÉE plus le temps de faire trop de ronds de jambes. » La capitaine à domicile et un frère cuistot, les fourneaux, c’est une pas- retraite dans quatorze mois. Elle a tra-
City mapper, pour les Berthaud n’est pas du genre à louvoyer. Une femme de pou- sion de famille. « Notre grand-père était fou de cuisine, je l’ap- vaillé pendant vingt ans dans un abat-
déplacements à vélo voir dans un milieu au taux de testostérone élevé. Les hom- pelais pour faire le lapin sauté chasseur et il me disait : “Oh tu toir de la région. « Au désossage. Un
mes, parlons-en. #Metoo, #balancetonporc… Mère de jumel- fais à la louche…” » On sent bien qu’on pourrait parler des métier difficile », dit-elle, avant que la
> DERNIÈRE INFO LUE les de 18 ans, Caroline Proust « ne cesse de leur expliquer que heures du choix des produits (bio, cela va de soi), des plats sono n’envoie C’est chaud, une chanson
L’agression d’un couple les hommes ont deux cerveaux ». qui réconfortent quand les jours raccourcissent. « Les gens de Patrick Sébastien, qui devint, lui,
d’homosexuels à Lille Comment elle en est arrivée là, elle l’a raconté des qui mangent des tomates en hiver, je ne comprends pas. » Et grand-père à 37 ans.
milliers de fois. « Encore hier chez Nagui, mais bon, ça ne me avec les fruits exotiques, on fait comment ? « Il y a aussi des
dérange pas. » La meilleure amie, Emma, qu’elle suit au cours saisons, affiche un tableau sur ton frigo. » OK. « C’est à nous,
de théâtre, au collège-lycée du Vigan (Gard). « J’avais 14 ans, le les consommateurs, de changer nos comportements. Faut
théâtre, je m’en foutais royalement. J’étais très très mauvaise. » aller vers la décroissance, on n’a pas le choix. » L’heure du
Puis tout déraille. Un ami se suicide, Emma quitte la ville. Un Canard à l’orange a sonné. Un fruit de saison. On est bons.
Assurance : Covéa réfute en MATIÈRES PREMIÈRES

POM, POM, POM CIDRE


bloc les accusations de Scor ET LE CHANT DE LA CRÊPE
▶ Dans un entretien au ▶ Le réassureur accuse ▶ Selon M. Derez, « cette
« Monde », Thierry Derez, d’abus de confiance et de procédure rassemble une La Chandeleur, c’est l’heure du mande Agrial, poids lourd du
chant… de la crêpe. Et qui dit cidre hexagonal, avec près de
le PDG du groupe Covéa conflit d’intérêts l’assureur flopée d’insinuations ». crêpe, dit cidre. C’est en tout 60 % des volumes. Le solde est
(MAAF, MMA, GMF), réagit mutualiste, qui était Le projet de rapprochement cas la douce ritournelle que transformé sur l’exploitation
souhaitent entendre les fabri- et commercialisé sous l’appel-
aux attaques de Scor, membre de son conseil avec Scor est abandonné cants de cette boisson pé- lation « Cidre fermier du pays
dirigé par Denis Kessler d’administration PAG E 3 tillante. Pom, pom, pom cidre, de Brocéliande ». Cette année,
entonnaient-ils en chœur, il sera estampillé bio, et vendu
espérant assister, samedi 2 fé- en direct à la ferme et dans
vrier, à un concert de bou- les crêperies environnantes
chons propulsés gaiement. – pour le plus grand bonheur
L’occasion pour les marques des touristes en goguette dans

ÉNERGIE
de cidre de se pousser du col. les contrées bretonnes –, mais

Gagnants et perdants
D’autant qu’elles jouent la aussi à l’export.

LE PLAN
montée en gamme. Tel Perle de La filière cidricole française
cidre, tout frais débarqué dans s’enorgueillit en effet d’un

de la mondialisation
les rayons de supermarchés à excédent commercial de plus
HYDROGÈNE 4,50 euros le flacon et élaboré
par Les Celliers associés. Cette
de 10 millions d’euros. Une pe-
tite pomme pour la soif bien-

L‘économiste Branko Milanovic publie SE DÉGONFLE coopérative des Côtes-d’Armor


met en avant la guillevic, une
venue en temps de balance
commerciale lourdement
« Inégalités mondiales », référence pour variété de pommes du pays déficitaire. Sachant que
vannetais. Et n’hésite pas à 125 000 tonnes de fruits sont
comprendre les menaces que les disparités Nicolas Hulot avait lancé avouer s’inspirer du prosecco, pressées chaque année pour
de revenu font peser sur la démocratie un programme d’investisse- et des crémants pour le marke- élaborer 100 millions de litres
ment pour soutenir le déve- ting de la bouteille. de boisson pétillante, dont
loppement de cette techno- 10 % sont exportés.
logie. L’exécutif revoit Excédent commercial Une filière haute comme
« On assiste à l’émergence d’of- trois pommes, direz-vous, en
ses ambitions à la baisse fres de cidres bio, fermiers, à la comparaison avec celle des
C’est la nature fonda- des aspects qui sem- PAG E 4 création de marques nouvelles. producteurs de pommes à cro-
Il y a une valorisation du seg- quer. La récolte de chan-
mentalement ambi- blent « bons », il de- ment des cidres bouchés », teclercs et autres variétés dites
valente de la mondia- vrait veiller à penser explique Philippe Musellec, di- « à couteau » a atteint 1,5 mil-

ÉTATS-UNIS
recteur général des Celliers as- lion de tonnes en 2018. De
lisation que j’espère aux inconvénients sociés. Mais le chemin est long. quoi donner de la voix sur le
mettre en lumière ou aux « mauvais » « Le cidre n’est pas reconnu à sa marché des produits frais.
dans ce livre. Le lec- effets qu’ils peuvent LA JUSTICE juste valeur. Il a longtemps eu
une image ringarde. Avant,
D’autant que la pomme reste
le fruit le plus consommé par
teur doit toujours
garder à l’esprit que
cacher (et inverse-
ment, lorsqu’il per-
AMÉRICAINE dans les fermes, c’était le pro-
duit de base », souligne Ber-
les Français, écrasant la ba-
nane, en position de challen-

la mondialisation est çoit de « mauvais » TROP DURE AVEC trand Monnerie. Un imagi-
naire illustré par les cidres de
ger. C’est d’ailleurs avec une
pomme en sucre soufflé que
une force pour le aspects). LES GROUPES table, dont les ventes refluent.
M. Monnerie, l’un des 600 ci-
Christelle Brua a décroché, en
octobre 2018, le titre de
meilleur et pour le
pire. Idéalement,
BRANKO MILANOVIC
FRANÇAIS ? driers français, exploite 32 hec-
tares de verger en Ille-et-Vi-
« meilleure pâtissière de res-
taurant au monde ». Son se-
laine. Les pommes – douce cret ? De la pomme fraîche,
même lorsqu’il relève IDÉES PAGE S 6 -7 Les entreprises tricolores moën, douce coët, petit jaune bien sûr, du sorbet pomme et
sont très souvent ou kermerrien – tombent sur une lampée de cidre. Alors,
épinglées par le départe- la moquette herbeuse et sont après le cidre de la Chandeleur,
ramassées par une récolteuse pensez à la pomme d’amour
ment de la justice mécanique. Une partie est pour la Saint-Valentin… p
PAG E 2 vendue à la coopérative nor- laurence girard

RECHERCHES | CHRONIQUE PAR GUILLAUME BAZOT CIRCUIT EN


D’où vient la croissance ? AFRIQUE DU SUD Du 4 au 15 juin 2019

Voyage au bout du monde


S elon un récent rapport
d’Oxfam, les 26 personnes
les plus riches de la planète
possèdent autant que les 50 % les
plus pauvres. Plus que la question
humain explique 78 % des écarts
de développement entre pays.
Pourtant, comme l’explique Paul
Romer (« Endogenous Technologi-
cal Change », Journal of Political
On doit aux économistes Dou-
glas North et Robert Thomas (The
Rise of the Western World. A New
Economic History, 1973) d’avoir
mis en lumière l’importance des
térêts d’une élite aux dépens du
bien commun, serait la cause
principale de la pauvreté des na-
tions. C’est ce que montrent statis-
tiquement Dani Rodrik, Arvind
des inégalités de patrimoine, Economy, vol. 98/5, 1990), le mo- institutions dans le développe- Subramanian et Francesco Trebbi
cette statistique doit nous inter- dèle de Solow ne permet pas de ment de l’Europe de l’Ouest à par- (« Institutions Rule : The Primacy of
roger sur les raisons de la richesse comprendre la provenance du pro- tir du XVIe siècle. L’émergence Institutions Over Geography and
et de la pauvreté des nations. Que grès technique, alors même que d’un système politique abolissant Integration in Economic Develop-
nous dit la théorie économique celui-ci est lié à toute accumula- les privilèges et assurant la protec- ment », Journal of Economic
en la matière ? tion de capital. Voulant combler tion des droits de propriété aurait Growth, vol. 9/2, 2005).
Le modèle de croissance le plus cette lacune, Philippe Aghion et favorisé le développement d’un Toutefois, parce qu’elles sont le
discuté fut proposé par Robert Peter Howitt (« A Model of Growth système de marché encourageant produit de multiples interactions
Solow en 1956 (« A Contribution to Through Creative Destruction », l’investissement et l’innovation. économiques, politiques et socia-
the Theory of Economic Growth », Econometrica, vol. 60/2, 1992) réin- Dès lors, la révolution industrielle les, les institutions ne peuvent
Quarterly Journal of Economics, troduisent l’argument des des- serait fille des changements insti- être la cause originelle de toute ri-
vol. 708/1). Celui-ci explique que la tructions créatrices, proposé par tutionnels mis en place par le chesse. L’histoire et les idées
transformation des flux d’épargne l’économiste autrichien Joseph commerce transatlantique puis pèsent ici de tout leur poids,
en investissement permet d’ac- Schumpeter (1883-1950). Leur mo- actés par la « Glorieuse Révolu- comme l’ont montré Daron Ace-
croître continuellement le stock dèle montre que les entreprises ne tion » anglaise de 1688. moglu et James Robinson (Prospé-
de capital utilisé dans la produc- sont en mesure d’obtenir un profit rité, puissance et pauvreté : pour-
tion. Dès lors, à population cons- confortable qu’en évinçant, grâce à L’exemple des Corées quoi certains pays réussissent À partir
tante, cette accumulation de capi- l’innovation, les entreprises con- Le meilleur exemple d’un tel effet mieux que d’autres, 2015). Quoi de 4390 €
tal se traduit par une croissance currentes déjà en place. Ainsi, le des institutions est sans doute ce- qu’il en soit, si le pouvoir d’achat
continue de la productivité par progrès technique résulterait d’un lui des deux Corées. Puisque rien du Français médian demeure l’un Un voyage avec Georges LORY,
habitant. Conformément à cette mécanisme de sélection par le ne distingue culturellement et des plus élevés au monde, c’est
hypothèse, l’article de Gregory marché via l’augmentation du géographiquement ces deux pays, peut-être parce que nos institu- écrivain, traducteur, spécialiste de l’Afrique australe
Mankiw, David Romer et David stock de connaissances. seules les divergences institution- tions sont relativement moins ex-
Weil (« A Contribution to the Empi- Mais pourquoi ces mécanismes nelles permettent de rendre tractives qu’ailleurs… p Demandez la documentation gratuite
rics of Economic Growth », Quar- ne s’exercent-ils pas partout et compte des écarts creusés depuis
Fotolia ©Somi

au 01 49 30 12 39 ou par mail à :
terly Journal of Economics, vol. toujours ? Autrement dit, quelles 1953. De manière générale, la préé- Guillaume Bazot est maître
de conférences en économie
lemonde@lesclesdumonde.com
107/2, 1992) montre que l’accumu- sont les causes déterminantes de minence d’institutions « extracti-
Licence : IM 075100373
lation de capital physique et la croissance ? ves », c’est-à-dire favorisant les in- à l’université Paris-VIII

Cahier du « Monde » No 23037 daté Dimanche 3 - Lundi 4 février 2019 - Ne peut être vendu séparément
2 | plein cadre 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Alstom, Airbus…
En matière de
corruption, les
Américains ferraillent
régulièrement
avec des entreprises
françaises.
Certains dénoncent
même un complot
contre l’Hexagone

new york - correspondant

A
80 ans, l’escroc du siècle Ber-
nard Madoff croupit dans
une prison de haute sécurité,
où il finira sans doute ses
jours, condamné à cent cin-
quante ans de réclusion ;
Tim Leissner, lui, sera fixé sur sa peine en
juin : cet ancien associé de Goldman Sachs a
plaidé coupable dans la gigantesque escro-
querie d’un fonds souverain en Malaisie et sa
sentence dépendra de la manière dont il dé-
noncera au FBI ses anciens employeurs ; il y a
dix ans, Halliburton, l’ex-société de Dick Che-
ney, vice-président de George W. Bush, s’est
vu infliger 580 millions de dollars (305 mil-
lions d’euros) d’amendes dans un immense
scandale au Nigeria. L’affaire reste un record
dans la lutte anticorruption (1,7 milliard de
dollars d’amendes au total). Mais le sum-
mum a été atteint par Bank of America Mer-
rill Lynch, qui s’est vu infliger 76,1 milliards
La justice américaine, trop sévère
avec les groupes français ?
de dollars de pénalités en tous genres depuis
la crise financière de 2008.
Bienvenue dans le monde impitoyable de
la justice américaine, celui du Department of
Justice (DOJ pour les intimes), assisté du FBI
et des différentes agences américaines (la Ré-
serve fédérale, la Securities Exchange Com-
mission…). Un monde dur, peu compréhen- de la justice américaine, qui sont en général geant de la banque met en garde dès 2005 : payées par les institutions américaines sont
sible pour un esprit français : on y troque de extrêmement solides. Le DOJ a des métho- « Nous contournons l’embargo américain », en moyenne de 12,3 milliards de dollars, con-
la prison contre des amendes financières. On des brutales : il a recours à des taupes – l’af- tandis que des employés s’inquiètent de la tre 2,6 pour les étrangères. Naturellement, les
ne passe jamais ou presque par la case pro- faire Alstom a commencé par un banal re- moralité de l’affaire. Américains ne se risquent pas à violer les em-
cès, mais l’on négocie avec le procureur en dressement fiscal pour finir sur une amende Si ces cas ont pris une telle ampleur, c’est bargos américains, tandis que BNPParibas et
« plaidant coupable », espérant la mansué- de 772 millions de dollars pour plusieurs dos- parce que la France et les Etats-Unis avaient la Société générale se sont distinguées avec
tude du juge. La peine infligée dépend de la siers de corruption. Le sous-dossier Alstom- des stratégies opposées. La France chira- les deux plus grosses amendes.
diligence mise à collaborer avec le FBI, mais Pierucci est des plus simples : la filiale améri- quienne et antiaméricaine méprise les em- Côté corruption, Frédéric Pierucci dénonce
aussi de l’agenda politique des procureurs du caine installée dans le Connecticut a viré, en- bargos, alors que, au même moment, frappés l’« asymétrie dont souffrent les entreprises
DOJ, des élus qui passent du business à la po- tre 2005 et 2009, 667 080 dollars, sur un par les attentats du 11 septembre 2001 et la européennes par rapport aux américaines
litique. Résister, c’est s’engager dans quinze compte américain, dans le Maryland, pour crise financière de 2007, les Américains dur- dans l’application de la loi anticorruption
ans de procédure – ce qu’a fait le Français des « consultants », qui en ont reversé la moi- cissent considérablement leur justice. Les américaine ». Il note que l’affaire Halliburton
François Pinault dans l’affaire Executive life – tié pour corrompre un député indonésien. entreprises françaises, qui continuaient à a été initiée… par un juge français, sur Tech-
et risquer vingt ans de prison réellement ef- Impossible d’accuser les Etats-Unis de jouer faire bénir par Bercy leurs pots-de-vin jus- nip, qui s’est dessaisi. Parmi les vingt-cinq
fectués si l’on est jugé coupable. au gendarme du monde : on est aux Etats- qu’au tournant du siècle, ne comprennent plus gros cas (11,3 milliards de dollars d’amen-
Ce rappel sur le fonctionnement « nor- Unis ! Pour éviter vingt ans de prison, Frédé- pas que les règles du jeu ont changé quand des) recensés par l’université Stanford, on
mal » de la justice américaine permet de voir ric Pierucci ne pouvait guère que plaider cou- débarque le DOJ, autour de 2010. « Les Euro- trouve six entreprises américaines, suivies
sous un autre angle les griefs français contre pable et reconnaître qu’il avait agi de ma- péens n’ont pas vu le changement de culture et de… cinq françaises (Technip, Alstom, Société
le DOJ. Ceux-ci remontent à la condamna- nière « corruptrice » et « volontaire » vis-à-vis étaient mal préparés. Jusqu’à la loi Sapin 2, la générale, Total, Alcatel), dix autres européen-
tion en juin 2014 de BNP Paribas à une d’un agent étranger. Qu’il ait été un lampiste tactique des dirigeants français était de faire nes, trois japonaises, trois brésiliennes.
amende de 8,9 milliards de dollars pour la lâché par Alstom est une autre histoire. de la procédure et d’espérer s’en tirer avec une Pourtant, le vent commencerait à tourner,
violation d’embargos sur Cuba, le Soudan et peine avec sursis au bout de quinze ans », ana- après un pic de condamnations au milieu de
l’Iran. L’indignation devient grand public DES STRATÉGIES OPPOSÉES lyse l’avocat Stéphane de Navacelle. BNP Pari- la décennie. La lutte anticorruption paye
avec le récit de Frédéric Pierucci (Le Piège Habituellement, le DOJ exige des entrepri- bas a regardé de haut les Américains au dé- moins, la Cour suprême ayant, au nom de la
américain, JC Lattès, 480 p., 22 euros), ancien ses qu’elles fassent l’enquête contre elles- « LE PRINCIPAL but des enquêtes, Alstom a refusé de coopé- prescription, réduit en 2017 à cinq ans la du-
cadre d’Alstom emprisonné pendant deux
ans aux Etats-Unis pour corruption lors de
mêmes. Elles sont invitées à commander
un audit à un cabinet d’avocats – américain
REPROCHE DES rer au début des années 2010, les trésorières
de la Société générale se sont braquées, esti-
rée sur laquelle l’administration peut recou-
vrer les gains indus. L’extraterritorialité est
l’appel d’offres d’une centrale électrique en – qui va mener des interrogatoires, souvent AMÉRICAINS ÉTAIT : mant, à juste titre, ne pas avoir les garanties d’interprétation plus stricte : à l’été 2018, un
Indonésie. Résultat, alors que les entreprises sévères, auprès des salariés et ramener les juridiques octroyées habituellement aux employé britannique d’Alstom n’ayant ja-
européennes, incapables de commercer pièces à conviction. La moisson est parfois VOUS NE FAITES PAS suspects. Tout cela finit mal. mais mis les pieds aux Etats-Unis, Lawrence
autrement qu’en dollars, doivent se retirer
d’Iran en raison des sanctions infligées par
embarrassante : ainsi, l’ancienne trésorière
de la Société générale inculpée dans l’affaire
LE BOULOT, NOUS PIC DE CONDAMNATIONS
Hoskins, a obtenu le rejet des poursuites du
DOJ. Enfin, l’administration Trump est
Donald Trump, les attaques contre les prati- du Libor – la manipulation de taux d’intérêt DEVONS LE FAIRE Et même quand cela finit, ce n’est pas fini. moins zélée. Elle est revenue cet automne sur
ques américaines vont de celles du ministre sur la place de Londres – s’accuse elle- Une fois la sanction prise, le DOJ exige des une décision, prise en 2015 par l’administra-
des finances, Bruno Le Maire, – « Les Etats- même, à en lire un mail obtenu par le DOJ : NOUS-MÊMES » têtes. Il a obtenu en 2018 le départ du nu- tion Obama, qui exigeait du DOJ qu’il pour-
Unis n’ont pas à être le gendarme économi- « Un jour, vous irez me voir en prison », écrit- MICHEL SAPIN méro deux de la Société générale, Didier Va- suive des personnes physiques avant de si-
que de la planète » –, à la dénonciation d’un elle, en septembre 2011, à son homologue de ancien ministre des let. Et puis il place ses hommes – des avo- gner des accords avec les entreprises, alors
complot antifrançais. Londres. finances et auteur de la loi cats, des administrateurs, des contrôleurs – que l’opinion publique s’émouvait que les
L’ancien ministre des finances Michel Sa- Sur les cas de violation des embargos unila- anticorruption Sapin 2 pour vérifier le bon comportement du péni- banquiers ne finissent pas en prison.
pin, auteur de la loi anticorruption Sapin 2 téraux américains (Cuba, Iran, Soudan) par tent (comme chez le chinois ZTE, accusé Le vent serait donc plutôt favorable aux
entrée en vigueur en juin 2017, s’insurge : « Je BNP Paribas et la Société générale, qui com- d’avoir violé les embargos iranien et nord- Français depuis l’adoption de la loi Sapin 2.
ne crois absolument pas à une volonté organi- merçaient en dollars avec ces pays, on peut coréen), ce qui entraîne des reproches d’es- Grâce à elle, ils ont, en juin 2018, condamné
sée de mettre en difficulté les entreprises fran- contester la pertinence politique des embar- pionnage. Institutionnalisé, sans doute pas. en même temps que la justice américaine la
çaises. Le principal reproche des Américains gos, mais ces transactions passaient très sou- Diffus, certainement. Société générale, coupable de corruption en
était : vous ne faites pas le boulot, nous devons vent par des chambres de compensation aux Le DOJ est accusé d’épargner les entreprises Libye, ce qui permet aux deux Etats de se par-
le faire nous-mêmes, dès lors que c’est dans Etats-Unis et, surtout, les banques françaises américaines. En finance, c’est faux. Selon le tager l’amende – 250 millions d’euros cha-
notre compétence. Les grands dossiers [de dissimulaient leurs agissements en toute cabinet Keefe, Bruyette & Woods, les banques cun. « A un moment, si on fait le travail, les
corruption] ont abouti à des décisions justi- connaissance de cause. « Toute découverte ou se sont vu infliger 243 milliards de dollars Américains considéreront qu’ils n’ont plus à le
fiées et plutôt proportionnées. » fuite » concernant Cuba entraînerait « la d’amendes de 2009 à 2017 : les trois premiè- faire », prédit M. Sapin. Les négociations sont
Face à ces opinions contraires, un petit re- peine la plus rude », s’inquiète-t-on à la So- res sont américaines, la quatrième, Deutsche en cours pour savoir si l’affaire Airbus don-
tour sur les faits s’impose. Le site Pacer (Pu- ciété générale, en 2004. Sur le Soudan, BNP Bank, une institution germano-américaine nera lieu à une décision commune des justi-
blic Access to Court Electronic Records, Paribas finance les exportations pétrolières, au comportement voyou. BNP Paribas n’ar- ces américaine, britannique et française. p
www.pacer.gov) permet d’accéder aux actes et donc le régime d’Omar Al-Bachir. Un diri- rive qu’en douzième position. Les pénalités arnaud leparmentier
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019 économie & entreprise | 3

« Cette procédure
rassemble
une flopée
d’insinuations »
Thierry Derez, PDG de Covéa, réplique
aux accusations du réassureur Scor,
dont il voulait prendre le contrôle

suite. C’est donc en connaissance


ENTRETIEN de cause de nos projets stratégi-

A
bus de confiance, con- ques qu’un an plus tard, j’ai été élu
flit d’intérêts… Dans la au conseil de Scor. Par la suite, j’ai
bataille pour la prise de même proposé à Denis Kessler
contrôle du réassureur que Covéa l’aide à financer des ac-
Scor par Covéa (MAAF, MMA, quisitions éventuelles lorsqu’elles
GMF), le réassureur français dirigé se présentaient, car Scor n’a pas la
par Denis Kessler est passé à l’of- capacité de le faire totalement en Thierry Derez, au siège social de Covéa, à Paris, le 1er février. NICOLAS GUIRAUD POUR « LE MONDE »
fensive judiciaire en citant Thierry cash. Cela s’est présenté quatre ou
Derez, le patron du groupe mutua- cinq fois en cinq ans, mais, là en-
liste, devant le tribunal correction- core, il n’a pas donné suite. Elle est présentée comme un élé- mener une opération amicale. En chacun en dispose au même mo-
nel de Paris. Il lui est reproché Cependant, au printemps 2018, ment décisif que nous aurions outre, les signaux menaçants se
« Nous avons ment. Mais lorsque l’une d’elles
d’avoir profité, grâce à son poste nous avons constaté une intensi- utilisé pour faire une proposition sont multipliés. Nous avons aussi- estimé qu’il est très sensible et très simple, il
d’administrateur de Scor, d’infor- fication des concentrations dans de rapprochement amical sur tôt décidé de prévenir les marchés faut la divulguer le plus rapide-
mations confidentielles pour lan- le secteur. Le 6 juin, une note pu- Scor, le 24 août. En réalité, elle de notre décision stratégique.
n’y avait plus ment possible.
cer son offre, contrant ainsi un blique d’analystes financiers de la n’était absolument pas de nature aucun espoir de
possible rapprochement avec le banque Citi évoquait trois maria- à changer la valeur que nous En le faisant en pleine journée, Renoncez-vous définitivement
réassureur bermudien Partner Re. ges possibles, parmi lesquels avons proposée, basée sur les le titre Scor a aussitôt dévissé.
convaincre Denis à Scor ?
Scor-Partner Re. Nous avons fonds propres du groupe et sur N’auriez-vous pas pu attendre Kessler [le PDG Oui, nous souhaitons toujours
Avez-vous été étonné par la pensé qu’il y avait un risque de son cours de Bourse. la fin de la séance ? réaliser une opération de crois-
manière dont Denis Kessler prédation sur Scor. Aucune loi n’interdit de donner
de Scor] de mener sance externe dans la réassurance,
vous attaque ? N’y a-t-il pas conflit d’intérêts une information lorsque la une opération mais pas à n’importe quel prix.
Oui. Quand on est en désaccord Avoir eu connaissance, lorsque vous transmettez Bourse est ouverte. Il est recom- Nous ne sommes pas pressés. p
sur un sujet, il est normal, entre le 25 juillet, du « projet le procès-verbal du comité mandé d’attendre la clôture, no-
amicale » propos recueillis par
dirigeants, d’avoir des discus- Parfum » consistant en stratégique de Scor à l’une de tamment pour les informations véronique chocron
sions vives, un peu violentes. un possible rapprochement vos banques-conseils, Barclays, complexes, afin de s’assurer que et dominique gallois
C’est la vie des affaires. Mais de là avec Partner Re semble avoir chargée de travailler sur le
à basculer dans un torrent d’igno- précipité votre offre sur Scor… mariage entre Scor et Covéa ?
minie, de boue et d’allégations, Non. Il faut bien comprendre Ce procès-verbal a été rédigé par
c’est incompréhensible. que Scor expliquait, le 25 juillet, Scor pour répondre à notre propo-
qu’il ne sollicitait pas un rappro- sition. La chronologie est la sui-
Scor vous reproche d’avoir chement avec Partner Re, qu’il ne vante : le comité stratégique con-
détourné votre mandat s’agissait aucunement d’un projet sacré à Partner Re se tient le
d’administrateur à titre per- pour le groupe, qu’il n’y avait pas 25 juillet ; je fais ma proposition de
sonnel au bénéfice de Covéa. de discussions. C’est tout le flou rapprochement avec Scor le
Vous n’auriez pas dû, selon lui, entretenu par la partie adverse : 24 août et je reçois le procès-verbal
communiquer à Covéa et lorsque cela l’arrange, « Parfum » du comité stratégique le 28 août.
à vos banques-conseils des est un projet et, à d’autres mo- Or, il faut savoir que, depuis que
informations confidentielles. ments, ça n’en est pas un. je suis administrateur de Scor,
Que répondez-vous ? Ce qui a accéléré la remise de no- c’est-à-dire depuis 2013, jamais
J’ai été nommé administrateur tre proposition, c’est un mouve- Scor n’a envoyé de procès-verbal à
indépendant en 2013. Trois ans ment complètement inhabituel l’issue d’un comité stratégique. Ce
plus tard, nous avons procédé à sur le titre Scor en Bourse, en document avait pour unique ob-
une acquisition de titres Scor fai- plein cœur du mois d’août, avec jectif de combattre notre proposi-
sant passer notre participation de de gros volumes échangés et une tion. C’est une manipulation. Je
2 % à plus de 8 %. Covéa ayant hausse du cours de plus de 5 %, le souligne qu’il n’y a pas de conflit
franchi les 5 %, j’ai alors basculé tout sur fond de rumeurs. Nous d’intérêts, dans la mesure où notre
dans la situation d’administra- avons décidé qu’il fallait entrer en proposition ne se veut pas hostile.
teur non indépendant. J’ai pro- discussions avec Scor. Elle prévoit de maintenir en place
posé de ne pas rester au conseil le management et ne remet pas en
d’administration, mais celui-ci a Dans sa citation, Scor laisse en- cause le plan stratégique de Scor.
souhaité que je conserve mon tendre que vous avez quitté le
mandat au moment où Covéa comité stratégique du 25 juillet Credit Suisse, qui était l’une
renforçait son poids dans Scor. avec le document confidentiel de vos banques-conseils,
détaillant le « projet Parfum ». a pourtant choisi de se retirer
Depuis avril 2018, vous aviez Est-ce exact ? de l’opération et transmis
l’intention d’acquérir Scor. Non, absolument pas. J’ai laissé des documents à Scor…
Pourquoi n’avez-vous pas le document sur la table. Je me Nous n’avons reçu aucune ex-
démissionné du conseil ? souviens très bien que mon dos- plication, aucune lettre nous in-
L’idée de se diversifier ne re- sier était légèrement en travers au formant qu’ils mettaient fin à
monte pas au printemps dernier. moment de quitter la salle. La per- leur mandat. L’attitude de Credit
Voilà plusieurs années que nous sonne chargée de ramasser les Suisse constitue une autre
nous intéressons à la réassu- documents aurait constaté qu’il énigme de ce dossier.
rance, car nous n’avons plus de manquait deux dossiers, mais ce
potentiel de développement en n’est pas de mon fait. Je constate Parmi ces documents, un cour-
France. En dommages, nous som- que cette procédure rassemble riel parle de « tuer » le « projet
mes le premier assureur ; en assu- une flopée d’insinuations, mais Parfum » en proposant rapide-
rance-vie, la faiblesse des taux ne tout cela est une mise en scène, ment une offre…
nous incite pas à aller de l’avant, car le document détaillant le Ce n’est pas moi qui l’ai écrit, pas
et, dans la santé, nous ne voulons « projet Parfum » est en réalité plus qu’un membre de Covéa.
pas être un simple complément très creux. Ce n’est pas plus C’est un mail interne à Credit
de la Sécurité sociale. qu’une note d’analyse. Suisse.
L’une des possibilités aurait été De même, Scor met en avant
de planter des drapeaux par ac- l’évaluation réalisée par BNP Pari- Entendez-vous répliquer
quisition un peu partout dans le bas de la valeur intrinsèque de ses en justice ?
monde, mais c’est risqué, et très titres et évoquée oralement au Bien entendu. Nos conseils étu-
peu d’assureurs ont réussi. cours de ce comité stratégique. dient le dossier. Cette offensive a
L’autre piste est de se développer visiblement été préparée depuis
dans la réassurance. C’est ce que un temps assez considérable. Le
nous avons choisi. En avril 2018, mot qui m’est venu à l’esprit
nous avions effectivement lancé
« Voilà plusieurs quand j’ai vu toute cette littéra-
le plan Abbaye pour étudier diffé- années que nous ture est « controuvé », c’est-à-dire
rentes pistes, mais pas spécifique- un imaginaire qui se nourrit de
ment Scor.
nous intéressons lui-même.
à la réassurance,
Pourquoi ne pas avoir parlé Pourquoi avez-vous finale-
de ces projets à Denis Kessler ?
car nous n’avons ment renoncé à votre projet ?
Dès avril 2012, c’est-à-dire il y a plus de potentiel Le comité de direction de Covéa
bientôt sept ans, j’ai évoqué avec s’est réuni. Nous avons estimé
lui un projet de création d’une en-
de développement qu’il n’y avait plus aucun espoir
tité Scor Covéa. Il n’a pas donné en France » de convaincre Denis Kessler de
4 | économie & entreprise 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Energie : les ambitions du plan L’après-centrale se


dessine à Fessenheim
hydrogène revues à la baisse François de Rugy a signé le projet
de reconversion du territoire
Les crédits seront alloués en fonction de l’état d’avancement des projets.
Certains pourraient être laissés en jachère, au grand dam des industriels strasbourg - correspondance fiscal et social spécifique. Elle sera
gérée par une société d’économie

U n an après avoir engagé


les réflexions sur l’après-
mixte incluant les collectivités al-
lemandes, que M. de Rugy souhai-

C’
était l’un des der- Les défenseurs de cette techno- Là également, le flou est total. Fessenheim, élus et res- terait voir en place à l’été.
niers actes forts de logie y voient une chance pour
« Ce plan a été Aucun budget n’a été attribué. ponsables territoriaux alsaciens
Nicolas Hulot. En décarboner l’économie. « Contrai- monté à la va- Interrogé par Le Monde, le mi- et allemands ont signé avec Fran- « Une déclaration d’intention »
juin 2018, quelques rement aux batteries, l’hydrogène nistère de la transition écologi- çois de Rugy, ministre de la transi- EDF a, de son côté, annoncé plu-
mois avant de quitter son minis- peut permettre de stocker l’électri-
vite, on est dans que et solidaire nie tout recul, tion écologique, Emmanuelle sieurs engagements, pour 13 mil-
tère, l’écologiste lançait un plan cité sur le long terme. Avec l’aug- un flou artistique mais explique vouloir étaler l’in- Wargon, secrétaire d’Etat, et Jean- lions d’euros : participation à la
hydrogène qui se voulait ambi- mentation à venir de la produc- vestissement sur le plus long Bernard Lévy, PDG d’EDF, une cellule d’accompagnement des sa-
tieux : 100 millions d’euros par an tion d’énergies solaire et éolienne,
depuis le départ », terme et trouver des sources de fi- « déclaration d’intention » pour la lariés des entreprises sous-traitan-
pendant cinq ans pour « faire de la cette fonction sera importante », témoigne un nancement plus variées que ce réalisation d’un projet d’avenir. tes, fonds d’investissement à des-
France un leader mondial de cette estime Philippe Boucly, membre qui était prévu à l’origine. Celui-ci reprend les quatre axes de tination des entreprises locales,
technologie ». Mais, selon les in- de l’Association française pour
acteur du dossier « C’est le legs compliqué de Nico- travail déjà évoqués par Sébastien création d’un hub d’innovation
formations du Monde, si le pro- l’hydrogène et les piles à combus- las Hulot », témoigne un acteur Lecornu, précédent secrétaire sur les énergies bas-carbone et im-
gramme n’est pas remis en ques- tible (Afhypac). du dossier, qui explique : « Ce plan d’Etat du ministère lors de sa ve- plantation d’un centre de déman-
tion, l’ambition, elle, est revue à la Cependant, les obstacles indus- logie dans l’industrie en utilisant a été monté à la va-vite, on est nue en octobre 2018 : reconver- tèlement des pièces métalliques
baisse. Ainsi, en 2019, les crédits triels et économiques sont nom- au moins 10 % d’hydrogène décar- dans un flou artistique depuis le sion économique, amélioration des centrales nucléaires. L’outil
alloués le seront en fonction des breux et demandent des investis- boné d’ici à 2023. Ensuite, déve- départ. » « Il ne faut pas faire de des dessertes, transition énergéti- pourrait aussi servir au traitement
projets les plus avancés, et cer- sements importants, notam- lopper le transport hydrogène, procès d’intention, modère Phi- que et innovations. des éléments des centrales alle-
tains pans entiers du plan pour- ment en matière de recherche et avec la mise en place de 100 sta- lippe Boucly. François de Rugy Le programme n’est toujours pas mandes, mais, pour l’heure, le
raient être laissés en jachère. de développement. Produire de tions-service, 5 000 véhicules uti- nous a promis que, si des projets assorti d’un engagement budgé- Land voisin du Bad-Wurtemberg
M. Hulot ne tarissait pas d’éloges l’hydrogène « vert » à partir litaires légers et 200 poids lourds. intéressants émergeaient, le gou- taire ferme de la part de l’Etat. Les voit d’un mauvais œil la construc-
sur l’utilisation de l’hydrogène d’électricité renouvelable est un Enfin, mobiliser 100 millions vernement saurait trouver l’argent pouvoirs publics s’engagent ce- tion d’une telle usine.
pour réduire les émissions de CO2, processus onéreux, même si les d’euros par an dès 2019 pour dé- nécessaire pour les soutenir. » pendant à soutenir les 30 projets Si les élus locaux saluent l’intelli-
tant dans l’industrie que dans le prix ont tendance à baisser. Les ployer la filière. Du côté des industriels qui ont les plus avancés à hauteur de gence collective ayant présidé à
transport. Ce gaz peut avoir plu- experts du monde de l’énergie se commencé à investir dans des 20 millions d’euros, venant s’ajou- l’élaboration du projet, tous res-
sieurs utilisations, notamment déchirent depuis plusieurs an- « Legs compliqué » projets, la déception est palpable. ter aux 10 millions du fonds tent sur leur faim quant aux enga-
comme carburant pour des véhi- nées, certains considérant que Les sommes effectivement enga- « On est passé de 100 millions par d’amorçage déjà annoncé. La ligne gements apportés par l’Etat.
cules – qu’il s’agisse de voitures ou cette technologie est un vecteur gées seront bien moindres. La par- an à 100 millions sur trois ans, cela ferroviaire Colmar - Neuf-Brisach « Nous avons signé une déclaration
de trains. Cela permettrait de se essentiel de la transition énergé- tie consacrée au transport doit devient assez compliqué pour devrait notamment être moderni- d’intention. Après, il y a les preuves
doter d’automobiles qui ne rejet- tique, d’autres y voyant, à l’in- être assurée par l’Agence de l’envi- nous de nous engager », confie un sée, et le port rhénan de Colmar va d’amour. Or nous avons encore be-
tent que de l’eau, disposent d’une verse, une chimère coûteuse. ronnement et de la maîtrise de acteur du secteur. Chez Engie, qui voir ses équipements renforcés. soin de preuves de la part de l’Etat »,
autonomie de l’ordre de 800 kilo- L’idée du plan Hulot était de l’énergie (Ademe). L’augmenta- a créé une branche consacrée au La zone d’activité de 200 hecta- a lancé Jean Rottner, président (LR)
mètres et se rechargent en moins mobiliser la filière pour susciter tion du budget de l’Ademe devrait développement de l’hydrogène, res située au nord de la centrale ne de la région Grand Est. Le dossier
de cinq minutes. Il peut égale- des projets à l’échelle industrielle. permettre d’en financer plusieurs. les équipes sont inquiètes. « Cela sera, quant à elle, commercialisée StocaMine – un centre d’enfouis-
ment servir à produire ou à stoc- Le programme était bâti autour Mais les autres volets du plan sont ne met pas un stop à nos projets, qu’à compter de 2021, à l’issue des sement de déchets ultimes de Wit-
ker de l’électricité, notamment à de plusieurs axes : d’abord, « ver- plus hasardeux. mais cela ne va pas aider la filière à études environnementales en telsheim (Haut-Rhin) que l’Etat re-
partir d’énergies renouvelables. dir » l’utilisation de cette techno- La partie consacrée à verdir l’hy- se développer, c’est certain », con- cours. L’inscription du projet de nonce à extraire – apparaît aux
drogène dans l’industrie sera assu- fie-t-on en interne. territoire de Fessenheim (Haut- yeux des élus alsaciens comme un
rée par le Programme d’investisse- Selon une étude du cabinet Sia Rhin) dans la liste des dossiers abcès dans un territoire qui se
ments d’avenir (PIA), où les projets Partners, « l’avenir de la filière dé- prioritaires du traité d’Aix-la-Cha- veut, demain, exemplaire en ma-

100 MILLIONS
seront en compétition avec de pendra beaucoup de l’engagement pelle, signé le 22 janvier, ouvre ce- tière de développement durable.
nombreuses autres thématiques. des pouvoirs publics, et de la stra- pendant la porte à la création Mais, pour M. de Rugy, les deux
Les sommes, non garanties, seront tégie mise en œuvre pour soutenir d’une « zone franche » expérimen- dossiers « n’ont rien à voir ». p
versées en fonction de l’intérêt des son développement ». Emmanuel tale, avec élaboration d’un régime nathalie stey
C’est, en euros et par an (pendant cinq ans), le montant du plan hy- projets. « Il faudra que [ceux-ci] Macron aura tout le loisir d’y ré-
drogène qu’avait lancé Nicolas Hulot en juin 2018, trois mois avant soient extrêmement bons », ré- fléchir d’ici au mois de septem-
de quitter le ministère de la transition écologique et solidaire, le sume un connaisseur du dossier. bre : à cette date, il a prévu d’inau-
4 septembre. L’objectif affiché était de « faire de la France un leader Enfin, un point important du gurer à Pau, la ville de son allié du
mondial de cette technologie ». Les défenseurs de celle-ci y voient plan portait sur les zones non MoDem François Bayrou, la pre-
une chance pour décarboner l’économie. Cependant, les obstacles
industriels et économiques sont nombreux et réclament des inves-
connectées au réseau électrique,
particulièrement les départe-
mière flotte de bus à hydrogène
d’une grande ville française. p
La guerre de l’olive est déclarée
tissements importants, notamment en recherche et développement. ments et territoires d’outre-mer. nabil wakim entre l’Europe et les Etats-Unis

Les nouveaux patrons d’Ascoval prennent E ntre les Etats-Unis et l’Union européenne (UE), la guerre
de l’olive est maintenant déclarée. L’olive, et plus précisé-
ment celle noire et bien mûre, expédiée depuis l’Espagne
– le premier producteur mondial – pour garnir pizzas, salades et
sandwichs américains. Depuis le 1er août 2018, Washington sanc-

possession de l’aciérie nordiste tionne les exportateurs espagnols en imposant des droits anti-
dumping et antisubventions s’échelonnant de 7 % à 27 %. L’af-
frontement s’est durci avec la décision de Bruxelles de contester
ces taxes devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Une nouvelle page se tourne pour le site, qui doit désormais trouver de nouveaux clients La requête a été distribuée aux membres de l’institution, jeudi
31 janvier. Les montants en jeu peuvent sembler modestes : les
exportations d’olives de table espagnoles vers les Etats-Unis se

I ls ont désormais les clés d’As-


coval. Vendredi 1er février, le
groupe Altifort est entré en
possession de l’aciérie de Saint-
Saulve (Nord), près de Valencien-
au moins « 40 à 50 » pour garantir
le plan de charge de l’usine de
281 salariés, qui est dotée de près
de 500 000 tonnes de capacité de
fabrication d’acier. L’usine n’est
lité attendue et au coût espéré,
cela peut rapidement monter à
plusieurs milliers de tonnes. » En
plus des petites commandes, de
3 000 à 5 000 tonnes, M. Gruyaert
Assez vite, Altifort devrait pou-
voir compter sur l’argent public
promis par l’Etat (25 millions
d’euros), la région (12 millions) et
la communauté de communes du
sont élevées à moins de 70 millions d’euros en 2017.
Pourtant, même dans l’ombre de batailles transatlantiques
plus homériques autour de l’acier ou de l’automobile, l’épreuve
de force ciblant ce petit fruit à noyau est loin d’être anecdotique.
Car l’administration Trump a touché une corde sensible en accu-
nes. Après quarante-deux années pas dénuée d’atouts, selon son espère attirer de gros clients pour Valenciennois (12 millions). Jeudi, sant l’Espagne de pratiquer une concurrence déloyale grâce aux
passées dans le giron de Vallou- nouveau propriétaire : « Elle est la plusieurs dizaines de milliers de lors de la séance plénière du con- aides financières versées par l’UE.
rec, et un an d’administration ju- moins polluante du monde et la tonnes par an, notamment dans seil régional des Hauts-de-France, En toile de fond, c’est la politique agricole commune (PAC) qui
diciaire, l’usine tourne une nou- deuxième plus moderne d’Europe. » le secteur pétrolier. Toutefois, le les élus ont voté son prêt de est visée. Soit la politique communautaire la plus emblémati-
velle page de son histoire. Elle Lors de l’acquisition, « on a fait marché de l’acier spécial s’est 12 millions afin de financer le que, absorbant près de 40 % du budget européen. « La décision
s’annonce difficile. D’ailleurs, les un budget pour 2019 avec une pro- tendu fin 2018. fonds de roulement de l’aciérie. des Etats-Unis remet en cause, de manière injuste et arbitraire,
salariés, touchés par le chômage duction de 200 000 tonnes et Pour le sidérurgiste, l’urgence « Il faut désormais que les mar- tous les programmes soutenant l’agri-
partiel, en conviennent. Jeudi aujourd’hui, la majorité de ce ton- est de réduire encore ses coûts de chés soient au rendez-vous, com- culture de l’Union, s’insurge ainsi Clara
29 janvier, Bart Gruyaert, le coac- nage est déjà engagée. On se situe production. L’an dernier, le prix mente la sénatrice UDI du Valen- Aguilera Garcia, députée espagnole au
tionnaire d’Altifort, avait confié à sur le marché des aciers spéciaux, de revient d’une tonne d’acier a ciennois, Valérie Létard. Et il faut EN TOILE DE FOND, Parlement européen, siégeant à la com-
Franceinfo qu’il faudrait attendre dans lequel il y a seulement 10 % déjà fondu de 400 à 270 euros, aller vite dans la mise en œuvre et C’EST LA POLITIQUE mission du développement rural. Il y
« un délai de 12 à 15 mois » pour as- d’importations hors d’Europe », alors que celui du marché se situe l’accompagnement pour un train aurait un gros risque, si nous ne faisions
surer la survie de ce site sidérurgi- poursuit le cofondateur d’Altifort. autour de 220 euros… « A terme, à fil. » Très impliquée dans ce dos- AGRICOLE COMMUNE rien, que d’autres secteurs soient très vite
que refait à neuf en 2014. « Nos aciers ronds ont des caracté- nous visons un coût de 185 euros la sier, l’élue rappelle qu’« aucun la cible des mêmes attaques. »
L’acquéreur, qui a promis d’in- ristiques mécaniques supérieures tonne, souligne Cédric Orban. projet n’est sans risque, mais ce qui QUI EST VISÉE A Bruxelles, on affirme que l’argu-
vestir 152 millions d’euros en fa- aux aciers ordinaires pour des en- Afin de l’atteindre, nous avons aurait été grave, c’est de croire qu’il ment américain n’est guère recevable.
veur de son développement, a vironnements hostiles comme le déjà engagé une multitude de pe- n’y avait pas d’avenir industriel Les subventions accordées sont, pour l’essentiel, découplées de
fort à faire. Alors que l’usine four- nucléaire, les essieux de TGV », as- tites actions, entre la renégocia- dans notre région. C’est un vrai la production. Elles sont ainsi rangées dans la « boîte verte » de
nissait exclusivement Vallourec, sure le chef d’entreprise. De ma- tion de certains contrats et l’amé- beau projet ». l’OMC, celle regroupant les aides publiques dont les effets sur les
et depuis deux ans Ascometal nière générale, plus l’acier est spé- lioration continue de nos proces- Dès la semaine prochaine, échanges sont jugées quasi nuls. Mais l’atmosphère n’est pas
(Schmolz + Bickenbach), elle doit cial, plus il est susceptible d’être sus de fabrication. » Mme Létard participera au lance- cordiale ces temps-ci entre Washington et Bruxelles. Tandis que
désormais trouver de nouveaux vendu à un prix élevé. M. Gruyaert entend aussi mieux ment d’une commission d’infor- les importations de voitures européennes sont menacées de
clients, car « ces deux donneurs valoriser sa forge pour diversifier mation sur la filière sidérurgique taxes punitives, les Etats-Unis s’agacent des difficultés d’accès au
d’ordre sont désormais des concur- Réduire les coûts de production sa production avec des pièces à en France. « Les vingt-sept séna- marché agricole de l’Union. Ses limites réglementaires, ses stan-
rents », confirme Cédric Orban, Alors que près de 200 devis et co- forte valeur ajoutée. Enfin, dans le teurs de cette mission seront char- dards élevés et ses généreuses subventions nourrissent l’aigreur.
son directeur. tations ont été rédigés ces der- même esprit, Altifort s’est engagé, gés, confie-t-elle au Monde, de faire « Les Américains sont frustrés, ils ont l’impression de se faire gru-
Trois commerciaux devraient ra- niers mois, « tous souhaitent lors de la reprise du site, à installer un point sur la filière pour regarder ger par les Européens », reconnaît un expert bruxellois du com-
pidement rejoindre l’aciérie afin nous tester avant d’aller plus loin, un train à fil. Les études de mar- les dossiers, anticiper et sécuriser la merce. De quoi faire de l’olive un totem de reconquête ? Le très
de multiplier les démarches explique M. Orban. Ils nous com- ché doivent être lancées dans les sidérurgie française. » p martial Robert Lighthizer, représentant américain au com-
auprès de clients potentiels à tra- mandent typiquement une ou semaines à venir et les premières philippe jacqué merce, a prévenu mardi : « L’affaire de l’UE est sans fondement et
vers l’Europe et le monde. Pour deux coulées de 200 tonnes. En- machines devraient arriver à l’ho- et laurie moniez nous avons l’intention de la combattre vigoureusement. » p
M. Gruyaert, il faudra en trouver suite, si cela correspond à la qua- rizon 2020-2021. (lille, correspondance) marie de vergès
économie & entreprise | 5
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

La construction, moteur de l’emploi en Espagne


Le taux de chômage redescend à 14,4 %, contre presque 27 % en 2013, mais les emplois restent précaires

madrid - correspondance
« En 2018, près

L
es forêts de grues sont de 100 000
réapparues dans le pay-
sage espagnol. Tout
permis de
autour de Madrid, la vi- construire ont été
gueur du secteur de la construc-
tion saute aux yeux et se traduit
accordés, contre
aussi dans les chiffres de l’emploi. 50 000 en 2015 »
En 2018, 566 000 emplois net ont
DANIEL CUERVO
été créés en Espagne (+ 3 %), prin-
secrétaire général de
cipalement dans le secteur des
l’Association des promoteurs
services (428 000), mais aussi
et constructeurs d’Espagne
dans la construction (136 000), se-
lon l’institut national de statisti-
que. Le taux de chômage est ainsi
redescendu à 14,45 % des actifs, main-d’œuvre locale sont partis à
alors qu’il frôlait les 27 % en 2013. la retraite. Et, malheureusement, la
La banlieue nord de Madrid, la construction n’est pas un secteur
plus cotée, ne compte plus les attractif pour les jeunes. Nous de-
chantiers résidentiels, comme à vons nous réinventer et introduire
Majadahonda, à 16 kilomètres de plus de technologie pour qu’elle le
la capitale, où s’affaire José Luis devienne… », ajoute-t-il.
Gutierrez. « Je coordonne la cons- L’Espagne reste loin des niveaux
truction de cinquante pavillons d’activité de 2008, lorsque le pays
par cent vingt ouvriers », explique vivait un boom économique sou-
ce chef de chantier quinquagé- tenu par une bulle immobilière. Si
naire, dans le bruit des bétonneu- près de 1,4 million de personnes
ses et des camions. Alors que, der- travaillent actuellement dans le
rière lui, d’autres grues travaillent secteur de la construction, ce qui
à l’édification de pavillons indivi- correspond à 8,7 % des emplois, ils
duels et d’immeubles, il assure étaient 3 millions en 2008. Sur-
avoir des difficultés pour recruter tout, les conditions de travail se
car, « durant dix ans, plus personne sont dégradées, comme l’assure,
n’a appris les métiers, et nous man- Alejandro Beas, ouvrier métallur- Un immeuble d’habitation en construction à Barcelone, en novembre 2017. ALBERT GEA/REUTERS
quons de personnel expérimenté ». giste de 54 ans : « Avant la crise,
pour neuf heures de travail par
« Enfin, j’ai un CDI » jour, je gagnais 1 800 euros men- administratif et de la réception, Avant aussi qu’elle n’enchaîne les embauchée en CDI après notre (Canaries), où il était au chômage
« Après une traversée du désert très suels. Aujourd’hui, pour dix heures, tout en précisant qu’elle vit avec contrats précaires : caissière le CDD de onze mois. L’ambiance depuis deux mois pour venir
difficile pour le secteur, cela fait on me paie 1 300 euros. » Hassan, « la peur » de perdre son emploi. week-end pendant onze mois était terrible. Finalement, ils n’ont chercher du travail à Madrid. « Là-
maintenant trois ans que la cons- 39 ans, lui, se réjouit d’être em- « Il y a seize ans, je gagnais pour 500 euros par mois, licen- gardé personne… » bas, je travaillais comme serveur,
truction récupère le terrain perdu, bauché « depuis un an, sans 1 300 euros par mois. A présent, je ciée à la fin de son CDD, réembau- « Les chiffres positifs de l’emploi dix heures par jours payées huit. Et
explique Daniel Cuervo, secrétaire pause », ce qui ne lui était pas ar- touche 950 euros. Pour arrondir chée après les quatre mois de ca- cachent une grande précarité, un j’étais régulièrement au chômage,
général de l’Association des pro- rivé ces huit dernières années. mes fins de mois, c’est moi qui fais rence légale, relicenciée, puis em- chômage des jeunes intenable, un car il n’y a que des emplois saison-
moteurs et constructeurs d’Espa- Selon les derniers chiffres offi- le ménage de l’agence. Ça me per- bauchée comme employée admi- décrochage des chômeurs de lon- niers. » Près de 34 % des moins de
gne. En 2018, près de 100 000 per- ciels de créations d’entreprises, met de gagner 50 euros de plus. Ça nistrative dans un hôpital, par gue durée, une augmentation de 25 ans sont encore au chômage en
mis de construire ont été accordés, qui datent de novembre 2018, 15 % compte… », assure cette femme l’intermédiaire d’une entreprise l’emploi à temps partiel subi et une Espagne, et 27 % des contrats sont
contre 50 000 en 2015. La demande des nouvelles sociétés appartien- élégante qui vivait dans un co- de sous-traitance, et de nouveau part de plus en plus élevée des em- des CDD. « Le socle de la reprise de
interne est repartie, et les acheteurs nent au secteur de la construc- quet pavillon et achetait sans re- licenciée le dernier jour de la pé- plois à durée déterminée », con- l’emploi est fragile, conclut
internationaux représentent près tion, et plus de 10 % sont des agen- garder des vêtements de marque riode d’essai. « Le marché de l’em- firme Lola Santillana, secrétaire Mme Santillana, inquiète pour le
de 20 % des transactions d’achat- ces immobilières. Non loin du avant la crise. Avant que son mari ploi est devenu une jungle, esti- chargée de l’emploi de la Confédé- secteur industriel, qui a perdu
vente. » Il confirme que les cons- chantier de Majadahonda, l’une ne perde son emploi dans la cons- me-t-elle. J’ai ensuite travaillé ration nationale des commis- 3 000 emplois en 2018. L’Espagne
tructeurs peinent à trouver des de ces agences a d’ailleurs ouvert truction. Avant qu’ils ne se sépa- dans un centre d’appel, où mes sions ouvrières. ne peut pas se contenter du tou-
travailleurs qualifiés. « Beaucoup il y a tout juste trois mois. rent et qu’elle n’aille habiter avec chefs nous faisaient miroiter, à Toujours dans la même agence risme et de la construction pour
d’étrangers ont quitté le pays du- « Enfin, j’ai un CDI », dit Natalia ses deux filles dans un petit ap- mes trois collègues et à moi, immobilière, Manuel Leon, com- créer de l’emploi… » p
rant la crise, et les plus âgés de la Pablo, 45 ans, chargée du travail partement, en grande banlieue. qu’une seule d’entre nous serait mercial de 21 ans, a quitté Tenerife sandrine morel

Viande avariée polonaise : au moins 150 kilos


vendus aux consommateurs en France 29 %
C’est la proportion d’entreprises britanniques prêtes à déplacer des ac-
tivités à l’étranger en raison des risques liés au Brexit, selon une étude
publiée vendredi 1er février par l’Institut des directeurs, une organisa-
Une enquête a été ouverte en Pologne sur l’abattage et la vente de bovins malades par un tion patronale. Le sondage, effectué entre le 17 et le 19 janvier auprès
abattoir local, dont une partie a été distribuée dans plusieurs pays de l’Union européenne de 1 200 sociétés, révèle que 16 % d’entre elles ont déjà des plans
concrets de relocalisation et 13 % y pensent activement. Ces chiffres
suggèrent, selon l’enquête, que les préparatifs du Brexit ne concernent

P rès de 800 kilos de viande


issus d’animaux abattus
frauduleusement en Polo-
gne ont été expédiés dans « neuf
entreprises » de négoce en France,
lades par un abattoir local, dont
une partie a été distribuée dans
plusieurs pays de l’Union euro-
péenne (UE).
D’après l’inspection vétérinaire
UFC-Que choisir
a demandé que
soient révélés
res polonais, Pawel Niemczuk, a
de son côté déclaré que 7 tonnes
de viande provenant de cet abat-
toir avaient été distribuées dans
une vingtaine de points de vente
pas que les grands groupes, mais aussi, désormais, les PME. – (AFP.)

É TATS -U N IS
Légère remontée
cutives au minimum, à n’im-
porte quel moment de
a annoncé, vendredi 1er février, le polonaise, 2,7 tonnes de viande de en Pologne. du chômage la semaine ». – (AFP.)
ministre de l’agriculture et de bovins malades illégalement
« les marques, Au sein de l’UE, 2,7 tonnes de Malgré 304 000 créations
l’alimentation, Didier Guillaume. abattus en Pologne ont été expor- produits et viande avariée ont été vendues à d’emplois, le taux de chô- COMME R CE
Sur ce total, au moins 150 kilos de tées dans dix pays européens, la Finlande, la Hongrie, l’Estonie, mage aux Etats-Unis est légè- Acier : l’UE met en place
viande « ont été vendus au con- dont la France.
numéros de lots » la Roumanie, la Suède, la France, rement remonté en janvier à des quotas sur
sommateur via, notamment, des Le ministère français a déclaré éventuellement l’Espagne, la Lituanie, le Portugal cause du shutdown (la ferme- ses importations
boucheries », a fait savoir le minis- avoir eu connaissance de l’infor- et la Slovaquie. Les autorités de ce ture des administrations fé- L’Union européenne a
tère dans la soirée. mation « par la presse », puis avoir
concernés dernier pays ont annoncé avoir dérales), selon les chiffres du instauré, depuis samedi 2 fé-
Les boucheries concernées ont été informé par le réseau d’alerte découvert au moins trois cargai- département du travail, pu- vrier, des quotas sur ses
mis en place des affichettes pour européen (le Rapid Alert System sons de viande de bœuf impor- bliés vendredi 1er février. Il a importations d’acier pour
prévenir leurs clients, tandis que for Food and Feed, RASFF) que sont exportés. L’affaire a été révé- tées de Pologne, qu’elles estiment crû d’un dixième de point de éloigner le risque d’un afflux
les services sanitaires cherchent neuf entreprises étaient destina- lée par l’enquête d’un journaliste liées à cette affaire. pourcentage, à 4 %, son ni- massif de produits sidérurgi-
encore environ 150 kilos, le reste taires de lots de viande incrimi- de la chaîne polonaise TVN24, qui En France, UFC-Que choisir a veau le plus haut enregistré ques en réponse aux
ayant été détruit, a précisé le mi- nés pour un poids total de l’ordre a passé trois semaines dans demandé que soient révélés « les depuis sept mois. – (AFP.) droits de douane imposés
nistère dans un communiqué. de 800 kilos. « C’est une fraude ter- l’abattoir de Kalinowo (nord du marques, produits et numéros de en 2018 par les Etats-Unis.
Des enquêtes sont menées par rible, une fraude économique, une pays). Il a publié des images de bo- lots » des produits éventuelle- T RA NS PO RTS Toutes les importations
les directions départementales de fraude sanitaire d’un abattoir po- vins traînés la corde au cou, mani- ment concernés. L’association de Un rapport préconise d’acier seront soumises
la protection des populations lonais », a ainsi estimé Didier festement malades, serrés dans consommateurs recommande, de limiter le temps à ces quotas jusqu’à la fin
(DDPP) dans les neuf établisse- Guillaume. un camion, puis de carcasses en- au moment de l’achat de pro- de conduite des VTC juin 2021. – (Reuters.)
ments ciblés qui, « pour la plupart, tassées et de quartiers de viande duits à base de viande bovine Un rapport remis au gouver-
n’exercent qu’une activité de né- Un « incident isolé » visiblement impropres à la com- (plats cuisinés, sauces contenant nement, jeudi 31 janvier, PRÉ C ISI O N
goce sans manipulation des vian- Le commissaire européen à la mercialisation. de la viande…), de « privilégier recommande de limiter Kering
des », selon le ministère. santé et à la sécurité alimentaire, Le ministre polonais de l’agri- ceux mentionnant explicitement le temps de conduite des A la suite de la parution de
En plein procès des « lasagnes le Lituanien Vytenis Andriukaitis, culture a reconnu la fraude en le pays précis d’origine dans la chauffeurs de VTC parisiens l’article « Impôts : Bercy
de cheval » en France – autre scan- a annoncé une inspection en Po- soulignant qu’il s’agissait d’un liste des ingrédients [hors Polo- à onze heures par jour et examine le cas des grands
dale de fraude à la viande logne la semaine prochaine. Il a « incident isolé ». « Nous avons af- gne], plutôt que ceux qui utilisent soixante heures par semaine, patrons » dans Le Monde du
à l’échelle européenne –, l’affaire appelé Varsovie à assurer le res- faire à une pathologie : sur un site, la mention opaque “UE” ». pour améliorer leurs condi- mardi 29 janvier, le groupe
intervient au surlendemain de pect des normes européennes, des vaches malades étaient abat- Pour sa part, l’organisation non tions de travail et réduire le Kering tient à préciser que
l’annonce, par le parquet d’Ostro- alors que le pays reste un grand tues à l’insu, et sans le feu vert, des gouvernementale Foodwatch a risque d’accident. Le rapport son PDG, François-Henri
leka (Pologne), de l’ouverture exportateur de viande en Europe ; vétérinaires », a-t-il affirmé à la critiqué « l’opacité » des scandales propose aussi « l’instauration Pinault, est bien résident
d’une enquête sur l’abattage et la il produit environ 560 000 ton- chaîne publique TVP Info. Le res- alimentaires pour les consom- d’un repos hebdomadaire fiscal français pour la totalité
commercialisation de bovins ma- nes de bœuf par an, dont 85 % ponsable des services vétérinai- mateurs. – (avec AFP.) p de vingt-quatre heures consé- de ses revenus.
6 | idées 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

Branko Milanovic a créé, lorsqu’il était économiste à la Banque


mondiale, une gigantesque base de données sur les revenus de
la population de la planète. Dans « Inégalités mondiales », disponible
en librairie, le 7 février, il en tire toute la substance pour une mise au
point édifiante à opposer aux croyances et aux avis tranchés. Extraits.

« Toute unanimité concernant les effets


de la mondialisation est impossible »
La courbe de l’éléphant
GAINS CUMULÉS EN REVENUS RÉELS PAR TÊTE, ENTRE 1988 ET 2008, PAR FRACTILES* DE REVENUS MONDIAUX

Gains, en % Le graphique 1 montre les gains


80 A relatifs (en pourcentages) des
revenus réels (en dollars
70 C internationaux de 2005) des
ménages (par tête) entre 1988
et 2008 à différents points de
Une étude des inégalités mondiales au cours 60
la distribution mondiale des
des deux derniers siècles, en particulier au
cours des vingt-cinq dernières années, nous revenus (du fractile le plus
50
permet de voir à quel point le monde a pauvre, à 5, jusqu’au plus riche,
changé, souvent fondamentalement. L’évo- à 100).
40
lution des inégalités mondiales reflète
l’émergence, la stagnation et le déclin écono-
miques (et souvent politiques) de pays ; elle 30
traduit les changements des niveaux d’iné-
galités au sein des pays, et les passages d’un 20
INÉGALITÉS MONDIALES. système social ou d’un régime politique à un
LE DESTIN DES CLASSES autre. Ainsi, l’essor de l’Europe occidentale et
de l’Amérique du Nord à la suite de la révolu- 10
MOYENNES,
LES ULTRA-RICHES tion industrielle a marqué de son empreinte B
ET L’ÉGALITÉ les inégalités mondiales en les faisant aug- 0
DES CHANCES menter. Plus récemment, la croissance ra-
pide de plusieurs pays asiatiques a eu un ef- *Les fractiles sont des
de Branko Milanovic, 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
préface de Thomas fet tout aussi significatif, faisant cette fois re- découpages de la population
culer les inégalités mondiales. Et les niveaux Fractiles selon le revenu en dollars totale en classes d’effectif égal
Piketty, traduction de
Baptiste Mylondo d’inégalité au sein de chaque pays, qui se
(La Découverte, sont accrus en Angleterre au début de l’ère
288 pages, 22 euros) industrielle, ou en Chine et aux Etats-Unis INFOGRAPHIE : LE MONDE SOURCE : « INÉGALITÉS MONDIALES » BRANKO MILANOVIC
durant les dernières décennies, ont égale-
Branko Milanovic, ment eu des conséquences mondiales. Fina-
économiste américain lement, se pencher sur les inégalités mon-
d’origine serbe, professeur diales, c’est tout simplement se pencher sur que les revenus moyens en Asie. Un tel et, dans le même temps, les pays du centre [Par exemple], les deux déciles médians
à la City University of New l’histoire économique du monde. monde semblerait très familier à tout lec- ont eu la possibilité de recourir, sur place, à la (cinquième et sixième) dans les villes et
York et chercheur au Ce livre commence par la description et teur de Karl Marx, et en fait à quiconque main-d’œuvre de ces pays périphériques. A campagnes chinoises ont vu leur revenu par
Luxembourg Income l’analyse des changements les plus significa- connaît les classiques de la littérature euro- bien des égards, les années qui ont précédé la tête multiplié respectivement par 3 et 2,2 en-
Study Center (un centre tifs intervenus depuis 1988 dans la distribu- péenne du XIXe siècle. crise financière ont constitué la période la tre 1988 et 2008. Pour ce qui est de l’Indoné-
de données international tion des revenus à travers le monde, en utili- plus mondialisée de l’histoire de l’humanité. sie, le revenu médian dans les villes a pres-
basé à Luxembourg), sant les données des enquêtes sur les reve- L’IMPORTANCE DU LIEU DE NAISSANCE Mais les gains n’ont pas été distribués équi- que doublé et, dans les zones rurales, le
a fait l’essentiel de sa nus des ménages. L’année 1988 est un point Mais nous n’en sommes pas encore là. Le tablement, certains ne tirant même aucun revenu médian a augmenté de 80 %. Au
carrière à la Banque de départ commode, car elle coïncide pres- monde actuel reste un monde dans lequel bénéfice de la mondialisation, ce qui n’est Vietnam et en Thaïlande (où les statistiques
mondiale, où il a dirigé que parfaitement avec la chute du mur de l’endroit où nous sommes nés et où nous vi- d’ailleurs guère étonnant au regard de la ne distinguent pas zones rurales et urbai-
un programme de Berlin et la réintégration des économies vons compte énormément, et peut détermi- complexité du processus. nes), le revenu réel autour de la médiane a
recherche sur les inégalités communistes d’alors dans le système écono- ner jusqu’à deux tiers des revenus que nous Le graphique 1 indique trois points particu- plus que doublé. Ces groupes ont été les
et a amassé, pendant mique mondial. Cet événement avait suivi sommes susceptibles de gagner durant no- lièrement intéressants, là où les gains ont été principaux « gagnants » de la mondialisa-
vingt ans, des données de quelques années la réintégration de la tre vie. J’appelle « rente de citoyenneté » soit les plus élevés, soit les plus faibles. Ils tion entre 1988 et 2008. Par commodité,
sur les revenus des Chine. Ces deux changements politiques ne l’avantage que les gens nés dans les pays ri- sont notés A, B et C. Le point A se situe autour nous les appelons la « classe moyenne
habitants d’environ sont pas sans lien avec la plus grande dispo- ches ont sur les autres. J’analyse, à la fin du de la médiane de la distribution mondiale émergente mondiale » – même s’il ne fau-
130 pays. Ce travail nibilité des enquêtes sur les revenus des mé- chapitre 3, la signification de cette rente, ses des revenus (la médiane est le niveau de re- drait pas associer à ces groupes le même sta-
méticuleux a abouti à nages, qui sont les sources-clés d’où nous implications en termes de philosophie poli- venu divisant la distribution en deux parties tut (en matière de revenu et d’éducation)
la publication, en 2016, pouvons recueillir des informations sur tique, ainsi que sa consé- égales, chacune compre- que celui attaché à la classe moyenne dans
de Global Inequality. l’évolution des inégalités mondiales. Le pre- quence directe : l’incita- nant 50 % de la popula- les pays occidentaux, dans la mesure où ces
mier chapitre traite plus particulièrement : tion à migrer d’un pays à tion ; une moitié mieux groupes sont plus pauvres.
A New Approach for the
Age of Globalization 1. de la montée de ce que l’on pourrait appe- un autre à la recherche SI CETTE TENDANCE lotie et l’autre moins bien
(Harvard University Press), ler la « classe moyenne mondiale », que l’on
trouve essentiellement en Chine et dans les
d’un revenu meilleur. (…)
Cette période de vingt
À LA CONVERGENCE lotie que les personnes
disposant du revenu mé-
LES GRANDS PERDANTS
Passons à présent au point B. La première
traduit dans 15 pays et
devenu une référence. autres pays émergents d’Asie ; 2. de la stagna- ans [entre 1988 et 2008] ÉCONOMIQUE dian). Les personnes qui chose à noter est qu’il se situe à droite du
tion, dans les pays riches, des groupes qui débute presque avec la se trouvent sur le point A point A, ce qui signifie déjà que les person-
Il était temps que le public
français y ait accès… comptent parmi les mieux lotis de la pla- chute du mur de Berlin et SE POURSUIT, ont bénéficié de la plus nes situées au point B sont plus riches que
Au-delà d’une analyse nète, mais qui, à l’échelon national, appar-
tiennent à la classe moyenne – voire à la
se termine par la crise fi-
nancière mondiale. Elle
ELLE CONDUIRA À UN forte hausse du revenu
réel : environ 80 % sur
celles situées au point A. Mais nous pouvons
aussi noter qu’au point B la valeur sur l’axe
pédagogique et nuancée
des données rassemblées classe moyenne inférieure ; et 3. de l’émer- couvre la phase que l’on RESSERREMENT DES cette période de vertical est presque nulle, indiquant ainsi
(présentée ci-contre) gence d’une ploutocratie mondiale. Ces trois pourrait qualifier de vingt ans. Si la croissance l’absence de toute croissance de leur revenu
et d’une passionnante phénomènes notables du dernier quart de « mondialisation in- INÉGALITÉS MONDIALES des revenus a été particu- réel au cours des vingt années couvertes par
siècle soulèvent plusieurs questions politi- tense », une ère qui a lièrement forte pour les le graphique. Qui sont les personnes qui
réflexion théorique
ques importantes quant au futur de la dé- d’abord vu l’intégration ET DONNERA UNE PLUS personnes situées près du constituent ce groupe ? Elles habitent pres-
sur les cycles
économiques, le dernier mocratie. J’aborderai toutes ces questions de la Chine à l’économie GRANDE IMPORTANCE revenu médian, elle l’a que toutes dans les économies riches de
chapitre expose, en dix dans le chapitre 4.(…) mondialisée et interdé- également été, plus large- l’OCDE. Si l’on écarte celles qui viennent des
questions, les Nous observons aujourd’hui une situation pendante, avec sa popu- RELATIVE AUX ment, pour toute la pays qui ont récemment adhéré à l’OCDE
intéressante : pour la première fois depuis la lation de plus d’un mil- frange de personnes clas- (plusieurs pays de l’est de l’Europe, le Chili et
conséquences politiques
de la distribution inégale révolution industrielle, il y a deux cents ans, liard d’habitants, puis INÉGALITÉS AU SEIN sées entre le 40e et le le Mexique), environ les trois quarts des per-
des revenus dans le les inégalités mondiales ne sont plus mar-
quées par une hausse des inégalités entre
celle des économies pla-
nifiées d’Union soviéti-
DE CHAQUE PAYS 60e centile. Cela repré-
sente un cinquième de la
sonnes qui forment ce groupe sont citoyens
des vieux pays riches d’Europe occidentale,
monde. Branko Milanovic
propose des solutions pays. En réalité, avec la hausse des revenus que et d’Europe de l’Est, population mondiale. (…) d’Amérique du Nord, d’Océanie et du Japon.
concrètes pour éviter moyens dans les pays d’Asie, l’écart entre les qui comptent environ 500 millions d’habi- Qui sont les personnes qui forment ce Tout comme la Chine prédominait au
que la conjugaison pays s’est réduit. Si cette tendance à la conver- tants. Nous pouvons même ajouter l’Inde, groupe, principal bénéficiaire de la mondia- point A, les Etats-Unis, le Japon et l’Allema-
du triomphe d’une gence économique se poursuit, elle conduira dans la mesure où, avec les réformes menées lisation ? Neuf fois sur dix, elles vivent dans gne dominent le point B. Les personnes du
ploutocratie mondialisée à un resserrement des inégalités mondiales, au début des années 1990, son économie est les pays émergents d’Asie, essentiellement point B appartiennent généralement à la
et de l’angoisse d’un mais elle donnera aussi, indirectement, une devenue plus étroitement connectée au en Chine, mais aussi en Inde, en Thaïlande, moitié inférieure de la distribution des reve-
populisme désinhibé plus grande importance relative aux inégali- reste du monde. au Vietnam et en Indonésie. Ce ne sont pas nus au sein de leur pays. En Allemagne, elles
fasse s’effondrer tés au sein de chaque pays. Dans cin- Cette période a aussi été celle de la révolu- les personnes les plus riches de ces pays, car font partie des cinq premiers déciles, qui ont
la démocratie. quante ans environ, nous pourrions revenir tion des télécommunications, qui a permis les riches se situent plus haut dans la distri- connu une croissance cumulée de seule-
à la situation du début du XIXe siècle, lors- aux entreprises de délocaliser leurs usines bution mondiale des revenus (donc plus à ment 0 % à 7 % entre 1988 et 2008. Aux Etats-
que l’essentiel des inégalités mondiales te- dans des pays lointains, où elles pouvaient droite sur le graphique). Ce sont plutôt des Unis, elles font également partie de la pre-
nait aux différences de revenus entre les ri- bénéficier d’un coût du travail plus faible, personnes qui se trouvent au milieu de la dis- mière moitié de la distribution, qui a vu ses
ches et les pauvres britanniques, russes, chi- tout en gardant le contrôle de la production. tribution des revenus au sein de leur propre revenus augmenter de 21 % à 23 % sur la pé-
nois, mais pas tellement au fait que les reve- Il y a donc eu une double coïncidence : des pays et, comme nous venons de le voir, égale- riode. Au Japon, il s’agit des déciles les plus
nus moyens en Occident étaient plus élevés marchés « périphériques » se sont ouverts ment au milieu de la distribution mondiale. bas, dont les revenus ont soit baissé, soit
idées | 7
0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

SOS CONSO
CHRONIQUE PAR RAFAËLE RIVAIS

Immobilier et vice caché :


l’acheteur mal protégé
augmenté de 3 % à 4 %. Par souci de simpli-
cité, on peut appeler ces gens la « classe
moyenne inférieure du monde riche ». Et ce
ne sont certainement pas les gagnants de la
mondialisation. (…)
L’avènement d’une ploutocratie mondiale
POURCENTAGE DE GAIN ABSOLU DU REVENU RÉEL PAR TÊTE ENTRE 1988 ET 2008
PAR FRACTILES DE REVENUS MONDIAUX
A près avoir acheté un bien,
certains propriétaires ont
la désagréable surprise
de voir que les murs se fissurent,
LE PLUS SOUVENT,
LE VENDEUR OPPOSE
Penchons-nous sur le point C. Nous avons que la toiture se gondole ou que À L’ACHETEUR
ici affaire aux personnes qui comptent Part de la hausse des revenus mondiaux obtenue, en % les poutres s’effritent. Si l’expert
parmi les plus riches du monde (les 1 % les auquel i ls font appel, pour déter- L’ARTICLE 1643 DU CODE
plus riches) et dont les revenus réels ont
connu une hausse substantielle entre 1988
30
miner la cause de ce défaut, cons-
tate que celui-ci existait au jour
CIVIL, QUI LE DISPENSE
et 2008. Eux aussi sont les gagnants de la
25
de leur acquisition, et qu’ils DE TOUTE GARANTIE,
mondialisation, presque autant que les clas- n’étaient pas en mesure de le dé-
ses moyennes d’Asie (et même plus qu’elles celer, ils peuvent, dans un délai SI CELA A ÉTÉ PRÉVU
en termes absolus, comme nous le verrons 20 de deux ans, attaquer leur ven-
plus loin). Les membres du centile supérieur deur sur le fondement de l’arti- DANS LE CONTRAT
mondial sont, dans leur écrasante majorité, 15 cle 1641 du code civil. Celui-ci
originaires des économies riches. Ce sont les énonce que « le vendeur est tenu
Etats-Unis qui dominent ici : la moitié des 10 de la garantie à raison des défauts ces fissures résultent d’un « vice
personnes qui comptent parmi le pourcent cachés de la chose vendue qui la de conception de la maison, cons-
le plus riche sont américaines. (Cela signifie 5 rendent impropre à l’usage auquel truite sur un terrain argileux »,
qu’environ 12 % des Américains font partie on la destine, ou qui diminuent les X attaquent leurs vendeurs,
du centile supérieur mondial.) Les autres ha- 0 tellement cet usage que l’acheteur qui leur opposent la clause de
bitent presque tous en Europe de l’Ouest, au 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95 99 100 ne l’aurait pas acquise, ou n’en non-garantie. Les X font alors va-
Japon et en Océanie. Pour le reste, le Brésil, aurait donné qu’un moindre prix, loir que les vendeurs ont cherché
l’Afrique du Sud et la Russie contribuent cha- Fractiles de la distribution mondiale des revenus s’il les avait connus ». à les berner : en 1999, ils ont pro-
cun à hauteur de 1 % de leur population. Prenons l’exemple suivant : le cédé au ravalement des façades,
Nous pouvons appeler les membres du 4 janvier 2008, M. et Mme X achè- ce qui masquait les fissures, et
Le graphique 2 montre la part des gains, en revenus réels par tête (mesurés en dollars internationaux de
groupe C les « ploutocrates mondiaux ». tent une maison à M. et Mme Y. posé une cloison en plâtre sur
2005) obtenus par les ménages entre 1988 et 2008, à différents endroits de la distribution mondiale des
Comparer les groupes B et C nous permet Peu après, ils constatent que, un mur particulièrement abîmé.
d’aborder un autre clivage important. Nous revenus, du plus pauvre au plus riche. La hausse totale des revenus mondiaux étant ramenée à 100, nous lorsqu’il pleut, de l’humidité La Cour de cassation confirme,
avons vu que le groupe B, qui n’avait rien ga- calculons quelle est la part de cette hausse reçue par différents vingtiles (groupes de 5 % de la population) suinte sur les murs de la cave. le 22 mai 2012, que la clause ne
gné de la mondialisation, ou de manière ou centiles de la distribution mondiale des revenus . L’expert judiciaire, dont ils ob- doit pas jouer, compte tenu de la
SOURCE : « INÉGALITÉS MONDIALES » BRANKO MILANOVIC
marginale, était essentiellement composé de tiennent la désignation, constate mauvaise foi des vendeurs.
la classe moyenne inférieure et des franges que ce problème résulte d’un dé- L’acheteur peut encore obtenir
les plus pauvres de la population des pays ri- faut d’étanchéité des canalisa- gain de cause, s’il démontre que
ches. A l’inverse, les membres du groupe C, tons immédiatement que ce qui n’est revenu annuel par tête est, approximative- tions d’eau pluviale. Il affirme le vendeur était un professionnel
les gagnants de la mondialisation, font partie qu’une simple approximation d’arrondi au ment, compris entre 1 000 dollars et que « celui-ci n’était pas visible de l’immobilier ou de la cons-
des catégories les plus aisées de ces mêmes sommet de la distribution équivaut à l’inté- 2 000 dollars) et les classes moyennes infé- [lors de la vente], car les murs de truction. Ce qui n’est pas aisé
pays. Une conséquence évidente de tout cela gralité du revenu annuel des pauvres ! A pré- rieures du monde riche (dont le revenu an- la cave étaient recouverts par du non plus : les X, dont la maison
est que les écarts de revenus entre le haut et sent, il est clair qu’un très faible pourcen- nuel par tête après impôt se situe entre lambris », mais qu’il existait est partie en fumée, en raison
le bas de la distribution se sont creusés au tage des gains des plus riches représentera 5 000 dollars et 10 000 dollars environ). alors, « nécessairement ». M. et d’un défaut de leur cheminée,
sein du monde riche et que la mondialisa- forcément une large part des gains absolus. Comparer les graphiques 1 (gains relatifs de Mme X attaquent leurs vendeurs, attaquent leur vendeur, M. Y, qui
tion a favorisé ceux qui, dans les pays riches, Supposons, par exemple, que le revenu des revenu) et 2 (gains absolus) met en lumière sur le fondement de la garantie avait lui-même conçu et installé
étaient déjà les mieux lotis. (…) 1 % les plus riches augmente de seulement une caractéristique que nous retrouverons des vices cachés, et obtiennent la cette dernière. La cour d’appel
1 %, soit 710 dollars, ce montant représente souvent lorsque nous analyserons les chan- restitution d’une partie du prix de Grenoble les déboute, le
LES PLUS RICHES RAFLENT LA MISE déjà la moitié du revenu total des personnes gements induits par la mondialisation : de vente. La cour d’appel de 24 janvier 2012, en jugeant que
Il faut toutefois rester prudent quant à l’in- situées à la médiane de la distribution mon- nous ne pourrons que rarement trouver un Douai, qui statue le 30 juin 2016, « si M. Y a, au cours de sa vie pro-
terprétation que nous avons faite des « ga- diale. Voilà pourquoi les importants gains changement ayant des effets totalement po- juge en effet que « la garantie est fessionnelle, travaillé dans le bâti-
gnants » et des « perdants » : jusqu’ici, nous relatifs au sommet de la distribution (les sitifs, totalement négatifs, ou ne présentant due par les vendeurs, indépen- ment, il n’a occupé que des em-
n’avons évoqué que les gains relatifs au sein revenus du centile supérieur ont augmenté aucune ambiguïté dans sa manière d’affec- damment de la connaissance plois de plaquiste et d’électricien
de la distribution mondiale des revenus. de deux tiers entre 1988 et 2008) et la quasi- ter les gens. En l’occurrence, nous voyons qu’ils avaient ou non [du vice] ». (…), il ne possédait donc aucune
L’axe vertical du graphique 1 montre le taux stagnation de la classe moyenne infé- bien que les gains relatifs plus importants Mais, le plus souvent, le ven- compétence particulière en ma-
cumulé d’augmentation des revenus réels rieure des pays riches (dont les revenus des classes moyennes des économies de deur oppose à l’acheteur l’arti- tière de construction de cheminée
entre 1988 et 2008. Quel n’ont augmenté que de marché émergentes ne se sont pas toujours cle 1643 du code civil, qui le dis- à foyer ouvert ou fermé ». Il faut
serait le résultat si, au 1 %) semblent si remar- traduits par des gains absolus plus impor- pense de toute garantie, si cela que les acheteurs aillent en
lieu d’observer l’évolu- quables, une fois conver- tants. Par leur nature même, les bouleverse- a été prévu dans le contrat, c’est- cassation, pour obtenir gain de
tion relative (le gain en LES ÉCARTS tis en gains absolus et ments économiques n’ont pas le même effet à-dire si celui-ci comprend une cause, le 10 juillet 2013.
pourcentage), nous nous
penchions sur l’évolu-
DE REVENUS ENTRE comparés aux gains, ab-
solus également, de la
sur les différents pays et groupes de person-
nes. Ainsi, même dans le cas d’un change-
clause libellée peu ou prou en ces
termes : « L’acquéreur prend le bien DES ASSUREURS RÉAGISSENT
tion absolue (le nombre LE HAUT ET LE BAS classe moyenne émer- ment que nous pourrions considérer dans l’état où il se trouve au jour Mais pourquoi les acheteurs si-
de dollars gagnés) ? gente mondiale. C’est comme totalement positif, certaines per- de l’entrée en jouissance, sans re- gnent-ils une clause si désavan-
Comme nous allons le DE LA DISTRIBUTION SE simplement une bonne sonnes et certains groupes verraient leur si- cours contre le vendeur pour quel- tageuse ? « Ils le font en général
voir, ce changement
d’approche modifie as-
SONT CREUSÉS AU SEIN illustration de l’ampleur
des inégalités dans la dis-
tuation se dégrader. que cause que ce soit, notamment
en raison des vices cachés. »
sans le savoir », répond Pierre Re-
doutey, spécialiste des questions
sez nettement les résul- DU MONDE RICHE, tribution des revenus à POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE immobilières, et animateur du
tats obtenus. travers le monde. C’est la nature fondamentalement ambiva- DÉMONTRER LA MAUVAISE FOI site de l’Office notarial de Baillar-
Supposons que nous LA MONDIALISATION L’inégalité de cette dis- lente de la mondialisation que j’espère met- Cela change la donne, comme le gues. Il explique que cette clause,
prenions l’augmenta- tribution des gains abso- tre en lumière dans ce livre. Le lecteur doit montre l’affaire suivante : le 5 oc- qui n’existe que dans l’immobi-
tion totale des revenus à A FAVORISÉ CEUX QUI, lus doit-elle nous con- toujours garder à l’esprit que la mondialisa- tobre 2002, les époux X achètent lier, est issue de la pratique nota-
travers le monde entre DANS LES PAYS RICHES, duire à réviser notre pré- tion est une force pour le meilleur et pour le une maison aux Y. Dès qu’ils riale : « Au XIXe siècle, le notaire
1988 et 2008, et que cédente conclusion sur pire. Idéalement, même lorsqu’il relève des ouvrent le gaz, ils sentent une était “pour” le vendeur contre
nous la ramenions à un ÉTAIENT DÉJÀ les gagnants et les per- aspects qui semblent « bons », il devrait forte odeur, liée à une fuite. Un l’acquéreur, “pour” le propriétaire
indice 100. Le graphi- dants ? Pas du tout. Au veiller à penser aux inconvénients ou aux employé de GDF coupe l’alimen- contre le locataire, “pour” le prê-
que 2 montre que 44 % LES MIEUX LOTIS contraire, cela conforte, à « mauvais » effets qu’ils peuvent cacher (et tation, en jugeant l’installation teur contre l’emprunteur. Les for-
des gains absolus sont plus d’un titre, les conclu- inversement, lorsqu’il perçoit de « mauvais » dangereuse. L’expert auquel les mulaires notariaux ont donc in-
allés aux 5 % les plus ri- sions que nous avions ti- aspects). En dernière instance, notre senti- X font appel constate que « le ré- troduit cette clause. » Par la suite,
ches au sein de la population mondiale, le rées pour les 1 % ou 5 % les plus riches, car ment vis-à-vis de la mondialisation sera dé- seau de gaz a été installé trente continue-t-il, « les notaires ont
1 % le plus riche percevant à lui seul presque leurs énormes gains relatifs semblent en- terminé par notre capacité à comprendre et ans auparavant, lors de la cons- expliqué qu’elle avait pour effet
un cinquième de l’augmentation totale. En core plus impressionnants en valeur abso- à inclure tous ses « bienfaits » et « méfaits », truction [de la maison], sans res- d’éviter les contentieux posté-
comparaison, les individus que nous avons lue. Cela ne doit pas non plus nous conduire et à donner à chacun d’eux une importance pecter les règles de l’art, et qu’il est rieurs à la vente. En fait, elle
présentés comme les principaux bénéficiai- à réviser notre conclusion au sujet des particulière. Mais c’est précisément cette dégradé par la corrosion ». Les X leur permet de se protéger eux-
res de la période actuelle de mondialisation, membres des classes moyennes inférieures ambivalence, ajoutée au fait que chacun ac- attaquent leurs vendeurs, sur le mêmes des recours d’acheteurs
la « classe moyenne émergente mondiale », du monde riche car, comme la plupart d’en- cordera nécessairement une importance dif- fondement du vice caché, mais mécontents ». Il déplore que
n’ont reçu (par fractiles de 5 %) que de 2 % à tre nous, ils regardent d’abord leurs gains re- férente à tel ou tel aspect – non seulement ces derniers leur opposent la les pouvoirs publics n’exigent
4 % de la croissance du gâteau mondial, soit, latifs (qui ont été très faibles), et lorsqu’ils parce que nous n’avons pas forcément les clause de non-garantie qui figure pas sa suppression.
en tout, environ 12-13 %. comparent leur situation à celle des autres, mêmes croyances, mais aussi parce que dans le contrat de vente de la Faute d’une telle intervention,
Cette distribution des gains absolus invali- il est probable qu’ils l’opposent aux gains re- nous pourrions, nous ou les personnes aux- maison. Ils affirment qu’elle cou- elle pourrait faire le bonheur des
de-t-elle notre affirmation précédente con- latifs obtenus au sommet. quelles nous tenons, être affectés positive- vre les défauts des canalisations, assureurs : Horizons assurances
cernant les gagnants et les perdants de la De ce point de vue, la stagnation de leur re- ment ou négativement par la mondialisa- qui constituent « des éléments vient ainsi de commercialiser la
mondialisation ? venu est bien réelle. Pour finir, cela ne remet tion –, qui rend impossible toute unanimité d’équipement indissociables « première garantie des vices ca-
Si une telle situation est possible, c’est uni- pas en cause notre conclusion quant au suc- concernant les effets de la mondialisation. p de la construction de la maison ». chés ». Baptisée Horizon#1641,
quement du fait des énormes écarts de re- cès des classes moyennes asiatiques, car el- La cour d’appel de Toulouse leur elle est censée indemniser
venu réel existant entre le sommet, la mé- les aussi auront tendance à observer en pre- donne raison, le 9 mai 2006. l’acheteur en présence d’une
diane et le bas de la distribution mondiale mier lieu leurs gains relatifs. Mais l’introduc- Lorsque l’acheteur a signé une clause d’exonération, dans des
des revenus. En 2008, le revenu disponible tion des mesures absolues nous permet tout telle clause, il ne peut être in- conditions que nous avons expli-
(après impôts) par tête des 1 % les plus riches de même d’appréhender ces données sous demnisé que s’il démontre que citées sur notre blog Sosconso.
était en moyenne légèrement supérieur à un autre angle, et de mieux nous rendre le vendeur avait connaissance La Fédération nationale de l’im-
71 000 dollars par an, celui de la médiane compte des immenses écarts de revenu qui du vice, et qu’il l’a dissimulé. mobilier (Fnaim), qui a examiné
était de 1 400 dollars, et les individus du dé- existent aujourd’hui à travers le monde. Cela Ce qui n’est pas aisé : en septem- la jurisprudence et constaté que
cile le plus pauvre de la population mon- permet aussi de souligner un point impor- bre 2000, quatre mois après la quasi-totalité des demandes
diale avaient un revenu annuel inférieur à tant : nous ne devrions pas confondre les avoir acheté leur maison, M. et en justice sont rejetées en raison
450 dollars (en dollars internationaux de classes moyennes des économies de marché Mme X voient les murs se fen- de la clause d’exonération, a dé-
2005). Au vu de ces chiffres, nous consta- émergentes (qui regroupent des gens dont le diller. Un expert estimant que cidé de la distribuer. p
8 | MÉDIAS&PIXELS 0123
DIMANCHE 3 - LUNDI 4 FÉVRIER 2019

En Pologne, Daniel Kretinsky cède déjà


les anciennes radios du groupe Lagardère – 4,1 %
C’est l’évolution du marché mondial des smartphones en 2018, selon
le cabinet IDC, soit « la pire année jamais enregistrée » par le secteur. Ce
La remise en vente du groupe Eurozet et de sa très populaire Radio ZET suscite la controverse recul s’explique notamment par le déclin du marché chinois (–10 %).
Sur l’année, 1,4 milliard d’appareils ont été produits. Samsung conti-
nue à dominer la compétition entre constructeurs, avec 292 millions
d’unités distribuées (– 8 %), devant Apple (208 millions, – 3,2 %), mais
pologne - correspondance son siège. La droite radicale y or- candidate à la reprise d’Eurozet. Huawei fond sur ses concurrents (206 millions, + 33,6 %).
ganise des manifestations contre
La société Agora, En décembre, le portail Wirtualne-

L
a lutte pour séduire les la « propagande antipolonaise ». sur les rangs pour media.pl a révélé que ce groupe de
cœurs et les esprits de Po- Les critiques à l’égard d’Agora se presse très favorable au PiS aurait M É DIAS fausses identités, a souligné
logne se livre dans les sont amplifiées après l’entrée dans
le rachat d’Eurozet, même obtenu un prêt de 51 mil- Le journaliste Hervé Nathaniel Gleicher, responsa-
églises, mais aussi dans son capital, en 2016, du Fonds d’in- est accusée de lions d’euros de la banque Pekao, Godechot nommé ble de la cybersécurité de
les médias. C’est sans doute la rai- vestissement pour le développe- contrôlée par l’Etat polonais, pour au CSA Facebook.
son pour laquelle la remise en ment des médias (MDIF). Cette so-
« propagande acquérir les radios d’Eurozet, dont Le président du Sénat Gérard
vente du groupe Eurozet et de sa ciété américaine à but non lucratif, antipolonaise » par le chiffre d’affaires total était de Larcher a proposé le journa- Le site Snopes arrête
très populaire Radio ZET, six mois qui déclare « investir dans des en- 40 millions d’euros en 2017. liste de France Télévisions son partenariat avec
à peine après leur acquisition par treprises de presse indépendantes
la droite radicale Dans un secteur où la gamme de Hervé Godechot comme Facebook
l’industriel tchèque Daniel Kre- de pays où l’accès à des médias li- fréquences disponibles limite les membre du Conseil supé- Snopes, site de référence
tinsky (également actionnaire bres et indépendants est menacé », possibilités d’expansion, Radio rieur de l’audiovisuel (CSA), a dans le fact-checking, a an-
minoritaire et indirect du groupe intervient surtout en Amérique la- que des spéculateurs boursiers ZET possède un actif précieux, car, annoncé la chambre haute, noncé, vendredi 1er février,
Le Monde), suscite autant d’inté- tine, en Afrique australe et dans les [une référence au passé de George avec son principal concurrent vendredi 1er février. Hervé avoir arrêté son partenariat
rêt que de controverses. Balkans européens. Soros] n’accroissent pas leur in- RMF FM, elle est la seule radio pri- Godechot est, depuis 2016, avec Facebook, une « évolu-
Depuis que la holding de M. Kre- Son apparition en Pologne, jus- fluence sur le marché des médias ». vée de Pologne à disposer d’une rédacteur en chef du service tion difficile mais nécessaire »
tinsky, Czech Media Invest (CMI), qu’en 2015 bien classée en matière La presse progouvernementale, autorisation d’émission à portée économie et social de France pour ce pionnier de la vérifi-
a laissé filtrer, en octobre 2018, de liberté de la presse, n’était pas en particulier le site wPolityce.pl, nationale. Grâce à cette puis- Télévisions et chroniqueur- cation des informations en li-
l’hypothèse d’une revente d’Euro- passée inaperçue, d’autant que le exhorte aussi les autorités à « pren- sance, elle revendique ainsi près éditorialiste pour France 3 et gne. Le site spécialisé met en
zet, une dizaine d’entreprises, MDIF jouit du soutien des fonda- dre des mesures déterminées pour de 5 millions d’auditeurs quoti- Franceinfo. Il remplacera la avant « les coûts engendrés
pour la plupart des éditeurs de tions Open Society de George So- garantir l’équilibre du marché des diens, soit une position de nu- journaliste Mémona Hinter- par la fourniture de services
presse, auraient envoyé une offre, ros. Or, en Pologne comme dans médias », car « George Soros ré- méro 2 avec 13 % de part de mar- mann-Afféjee, en fin de de fact-checking à des tierces
même si toutes n’ont pas officia- d’autres Etats européens, ce mil- pand son idéologie en fondant des ché. C’est peut-être le risque de mandat. – (AFP.) parties ». – (AFP.)
lisé leur participation. De son liardaire américain d’origine hon- écoles, des universités et des asso- voir les stations d’Eurozet adopter
côté, le groupe vendeur a jusqu’ici groise est accusé d’ourdir un plan ciations. Il forme des leaders, des la ligne éditoriale des titres de Fra- R ÉS E AUX S O CI AUX MÉ DIA S
refusé de s’exprimer sur l’éven- secret visant à ouvrir les frontiè- responsables politiques et des jour- tria qui a poussé Agora et le MDIF Facebook bannit des Vice Media supprime
tuelle transaction. Seule la société res de l’UE et à faire venir des mil- nalistes qui diffusent son idéologie à proposer une offre de reprise. comptes propageant 10 % de ses effectifs
Agora a confirmé, le 25 janvier, lions d’étrangers. dans l’espace public ». Son éventuel aboutissement se- des infox en Indonésie Sous pression, le groupe mé-
avoir ouvert des négociations L’objectif ? « Détruire les Etats- rait une sorte de retour aux sour- En Indonésie, Facebook a dia taille dans ses effectifs
avec CMI pour le rachat d’Eurozet. Motifs idéologiques nations et soumettre tous les ces pour Radio ZET, créée au dé- fermé environ 800 comptes, pour resserrer ses coûts : envi-
Propriétaire du grand quotidien Signe que le MDIF continue de groupes sociaux à une nouvelle but des années 1990 par le journa- 207 pages et 546 groupes liés ron 250 emplois, soit 10 % du
libéral Gazeta Wyborcza, de la ra- voir dans la Pologne un Etat où idéologie. La Pologne, en tant que liste francophone Andrzej Woy- à une organisation en ligne personnel, seraient concernés
dio TOK FM et d’un réseau de sal- son action est nécessaire, il s’est pays culturellement homogène et ciechowski sous le nom de Radio accusée de propager des in- par ces licenciements, d’après
les de cinéma, Agora est déjà un associé, par le truchement d’une profondément enraciné dans la Gazeta, au sein du groupe Agora. fox et des messages de haine, le Wall Street Journal. La direc-
géant du secteur des médias en entité de droit tchèque dont il dé- tradition catholique, est devenue Radio France internationale avait a annoncé le réseau social trice générale de Vice Media,
Pologne. Réputé hostile au parti tient indirectement des parts, à le principal ennemi de la Nouvelle par ailleurs apporté une assis- américain, vendredi 1er fé- Nancy Dubuc, nommée à la
ultraconservateur Droit et justice, l’offre d’Agora pour le rachat Gauche ». tance technique au démarrage de vrier. Ladite organisation, Sa- tête de l’entreprise en
le PiS, qui dirige le pays depuis d’Eurozet. En réaction, la porte- Toutefois, l’opposition de wPoli- la station. De 2004 à 2018, Eurozet racen, a fait « une exploitation mars 2018, compte sur cette
2015, il est souvent appelé parole du PiS, Beata Mazurek, a tyce.pl ne repose pas que sur des était en majorité détenue par le abusive et coordonnée de la restructuration pour relancer
« Czerska » dans la presse nationa- déclaré sur Twitter le 26 janvier motifs idéologiques. Sa société groupe français Lagardère. p plate-forme » grâce à un ré- la croissance du groupe et at-
liste, du nom de la rue où se trouve que « l’Etat devrait tout faire pour mère, Fratria, est en effet aussi romain su seau de comptes utilisant de teindre la rentabilité.

La presse régionale organise


son propre grand débat national
En écho au mouvement des « gilets jaunes », plusieurs quotidiens
ont choisi d’ouvrir leurs colonnes aux propositions de leurs lecteurs

L e grand débat national ne


se déroule pas uniquement
dans les mairies ou sur la
plate-forme en ligne lancée par le
gouvernement pour l’occasion. Il
hiers de doléances » que les Der-
nières Nouvelles d’Alsace n’ont pas
organisé de tels appels à contribu-
tions, explique leur rédacteur en
chef, Dominique Jung. « Nos jour-
Au Parisien, le directeur adjoint
des rédactions se défend de « re-
cueillir les propositions des ci-
toyens pour ensuite les apporter
sur le bureau de l’Elysée ». Alors
se tient également dans les co- nalistes s’attachent plutôt à repé- que la mobilisation des « gilets
lonnes des journaux régionaux, rer les propositions originales qui jaunes » a montré « que certains
et ce partout en France. Car, pour émergeraient dans ces cahiers », Français [estimaient] ne pas pou-
couvrir la grande concertation précise-t-il. voir se faire entendre dans le débat
pensée par le président Emma- Pour éviter le risque de doublon, public, nous leur donnons les
nuel Macron comme une issue la rédaction du Télégramme sélec- moyens de le faire en apportant
possible à la crise des « gilets jau- tionne chaque semaine un sujet enrichissement et décryptage à
nes », plusieurs quotidiens lo- sur lequel ses lecteurs sont invités leurs contributions », argumente
caux ont décidé de donner la pa- à s’exprimer. Les internautes bre- Pierre Chausse. Même son de clo-
role à leurs lecteurs. tons ont d’ores et déjà pu se pro- che du côté du Télégramme : « On
En l’espace de dix jours, plus de noncer sur le référendum d’initia- aurait pu faire comme si le grand
2 500 suggestions de textes de loi tive citoyenne (RIC) et témoigner débat n’existait pas, glisse Samuel
ont ainsi été envoyées au « labo de leurs difficultés d’accès aux Petit, son rédacteur en chef. Mais
des propositions citoyennes » services publics en ligne en mi- on a décidé de jouer notre rôle de
ouvert par Le Parisien sur Inter- lieu rural. médiateur en favorisant le dialo-
net. Indexer les retraites sur l’in- gue entre les lecteurs et les pou-
flation, supprimer la TVA sur les « Rôle de médiateur » voirs publics locaux. »
produits de première nécessité Si certains quotidiens ont choisi Quelle que soit la forme choisie
ou encore taxer les citoyens ne de ne pas ouvrir leurs colonnes à pour en rendre compte, le grand
triant pas leurs déchets… Chaque leurs lecteurs, c’est aussi pour ne débat est l’occasion pour la presse
jour, la faisabilité d’une de ces pas être accusés de se faire le relais locale de réaffirmer sa proximité
idées est étudiée dans un article d’une initiative gouvernemen- avec ses lecteurs, en se montrant
par un journaliste de la rédac- tale. « On a eu un débat à ce sujet au plus proche de leurs préoccu-
tion. Sud-Ouest s’apprête, lui au niveau interne, note François- pations. « Le prix du gasoil, la pres-
aussi, à lancer une initiative si- Xavier Lefranc, le rédacteur en sion fiscale ou le déplacement dif-
milaire sur son site. chef de Ouest-France. Il faut éviter ficile en milieu rural sont des su-
Dans Nice-Matin, une rubrique le piège de l’opération de commu- jets que l’on traite régulièrement
quotidienne relaie les contribu- nication. Plutôt que de recopier les dans nos pages. Mais peut-être
tions des lecteurs sur une plate- cahiers de doléances, on préfère que l’on n’a pas perçu l’accumula-
forme en ligne spécifique, par faire des reportages et des enquê- tion de ce mécontentement », re-
courrier ou par courriel. Beau- tes sur les thèmes qui émergent. » connaît M. Petit.
coup d’entre elles « se recoupent L’enjeu est d’autant plus grand
avec