Vous êtes sur la page 1sur 10

III – Les céramiques

Il existe une différence significative entre les caractéristiques physiques des métaux et des céramiques. La
plupart des matériaux céramiques sont classés selon les groupes suivants : verres, produits en argile,
matériaux réfractaires, abrasifs, ciments et céramiques avancées.

Classification des matériaux céramiques

III-1 Types de céramique et leurs applications


III.1.1- Les verres

Les verres sont un groupe de céramique bien connu : les contenants, les lentilles et la fibre de verre
en représentent des applications typiques. Il s'agit de silicates non cristallins contenant d'autres
oxydes, notamment le CaO (« chaux vive »), Na2O (Oxyde de Sodium), K2O (Oxyde de
Potassium) et Al2O3 (l’alumine), qui influent sur les propriétés du verre.

Rappel : un silicate est un composant combinant la silice (SiO2 à d’autres oxydes métalliques)

1
Type de verre Composition en % de masse Caractéristiques et utilisation
SiO2 NaO CAO Al2O3 B2O3 Autres

Point de fusion élevé, très faible


Silice pure >99.5 coefficient de dilatation (résistance
aux chocs)
Résistance aux chocs thermiques et
Silice à 96 % Vycor 96 4 chimiques — instrument de
laboratoire.
Borosilicate
Résistance aux chocs thermiques et
(Verre réfractaire 81 3,5 2,5 13
chimiques — vaisselle allant au four
ou pyrex)
Contenant Point de fusion peu élevé,
74 16 5 1 4 MgO
Verre sodocalcique façonnage aisé, durabilité
Etirage facile en fibre-composition
Fibre de verre 55 16 15 10 4 MgO
verre - resine
37 PbO2 Masse volumique et indice de
Flint 51 1
8 K2O réfraction élevés – lentilles optiques
Facilité de fabrication – Résistance
Vitrocéramique 6,5 TiO2 mécanique- Résistance aux chocs
1 30 5,5
(ou pyroceram) 0.5 AS2O3 thermiques et chimiques — vaisselle
allant au four

Plancher d’un belvédère entièrement vitré

2
Ascenceur panoramique vitré

III-1.2 Les vitrocéramiques

Dans l'industrie du verre on prend soin d'éviter la cristallisation ("dévitrification") accidentelle. Il


existe cependant une classe de matériaux appelée vitrocéramiques qui sont obtenus par
cristallisation contrôlée des verres. Des verres appropriés sont soumis à des traitements thermiques
provoquant la nucléation puis la croissance de phases cristallines de diamètre compris entre 20nm
et 1μm. Ces matériaux ne possèdent aucune porosité, après cristallisation ils deviennent opaques
ou translucides, suivant la taille des zones cristallines. Les principales vitrocéramiques sont
constituées de SiO2, Al2O3, + MgO ou LiO2 ou Na2O.

Les matériaux en vitrocéramique ont été conçus pour présenter les caractéristiques suivantes:

- Des résistances mécaniques relativement élevées ; elle est fortement supérieure à celles des verres
car les zones cristallines ralentissent ou arrêtent la propagation de fissures :
- 150MPa < 𝜎𝑟𝑢𝑝𝑡𝑢𝑟𝑒 < 600MPa.
- Faibles coefficients de dilatation thermique (α peut être positif mais aussi nul voire négatif) =
excellente résistance aux chocs thermiques
- Capacités relativement élevées de température ;
- Bonnes propriétés diélectriques (isolant ou très mauvais conducteur de courant électrique) pour
les applications de conditionnement électronique.
- Certaines vitrocéramiques peuvent être rendues optiquement transparentes ; d'autres sont opaques
- Ils peuvent être fabriqués facilement. Les techniques classiques de formation de verre peuvent
être utilisées de manière appropriée dans la production en série d'articles ne contenant presque
pas de pores.

3
- La vitrocéramique est fabriquée dans le commerce sous les noms commerciaux Pyroceram™,
Corningware™, Cercor™ et Vision™.
- Les utilisations les plus courantes de ces matériaux sont les ustensiles de cuisine, la vaisselle, les
fenêtres et les planchers, principalement en raison de leur résistance et de leur excellente
résistance aux chocs thermiques.

Plaque de cuisson vitrocéramique Cuit-vapeur en verre vitrocéramique

III-2 L’argile

L'argile est l'une des matières premières céramiques les plus utilisées. Il est peu coûteux, et l’on
trouve naturellement en abondance. Il est souvent utilisé en pièce minée sans amélioration de la
qualité. Une autre raison de sa popularité réside dans la facilité avec laquelle les produits en argile
peuvent être formés.

4
On peut classer les céramiques selon leur application en les produits d'argile structuraux et les céramiques
blanches.

- Les produits d'argile de construction comprennent les briques, les tuiles et les conduites,
- Les porcelaines blanches qui deviennent blanches après la cuisson à haute température. Ce
groupe comprend la porcelaine, la poterie, la vaisselle, faïence et les sanitaires.

III-3 Les céramiques réfractaires

Les céramiques réfractaires sont une classe importante des céramiques. Les propriétés essentielles de ces
matériaux comprennent :

- La capacité de résister à des températures élevées sans fondre ni se décomposer


- La capacité de rester inactif et inerte face à des environnements extrêmes.
- La capacité à fournir une isolation thermique est souvent une considération importante.

Les matériaux réfractaires sont commercialisés sous différentes formes, mais les briques sont les plus
courantes. Les applications typiques comportent les garnitures de four pour le raffinage des métaux, la
fabrication de verre, le traitement thermique métallurgique et la production d'énergie.

Briques en argile réfractaire Four dont l’intérieur est en briques d’argile réfractaire

La porosité est une variable microstructurale qui doit être contrôlée pour produire une brique réfractaire
appropriée. La résistance, la capacité de charge et la résistance aux attaques des matériaux corrosifs
augmentent avec la réduction de la porosité. Dans le même temps, les caractéristiques d’isolation thermique
et la résistance aux chocs thermiques sont diminuées. Bien entendu, la porosité optimale dépend des
conditions de service.

5
Tableau 1 – Composition de cinq types de céramiques réfractaires
Porosité
Type réfractaire apparente

Argile réfractaire 10-25


Argile réfractaire alumineuse 18-25
la silice 25
périclase 22
périclase et chromite 21

III-4 Les céramiques abrasives

Les céramiques abrasives sont utilisées pour le meulage, la rectification ou la découpe d'autres matériaux
moins durs. Ils sont donc très durs, résistants et tenaces.

Les diamants, à la fois naturels et synthétiques, sont utilisés comme abrasifs; Cependant, ils sont
relativement coûteux. Les abrasifs céramiques les plus courants comprennent le carbure de silicium, le
carbure de tungstène (WC), l'oxyde d'aluminium (ou corindon) et le sable de silice.

6
III-5 Les Ciments

Plusieurs matériaux céramiques bien connus sont classés dans les ciments inorganiques : le ciment, le
plâtre et la chaux, qui, en tant que groupe, sont produits en quantités extrêmement importante. Les
ciments sont des produits très largement utilisés dans le bâtiment et les travaux publics. La composition
de base des ciments actuels est un mélange de silicates et d’aluminates de calcium résultant de la
combinaison de la chaux (CaO) avec de la silice (SiO2), de l’alumine (Al2O3) et de l’oxyde de fer
(Fe2O3).

Le durcissement du ciment n’est pas un processus de séchage, mais plutôt lié à un processus
d'hydratation, où l'eau assure des liaisons chimiques.

D'autres matériaux de ciment, tels que la chaux, sont des composés non hydrauliques, c'est-à-dire il y
a une matière autre que l'eau (par exemple le CO2) participe à la réaction de durcissement.

III-6 Les céramiques techniques

Les propriétés électriques, magnétiques et optiques et les combinaisons de propriétés propres aux
céramiques ont été exploitées dans une multitude de nouveaux produits. Les céramiques techniques
sont utilisées dans les systèmes de communication à fibres optiques, les systèmes micro
électromécaniques, dans les moteurs thermiques, le blindage, les roulements à billes et les

7
applications qui exploitent le comportement piézoélectrique de plusieurs matériaux. Nous allons
détailler ci-dessous quelques applications.

III-6.1 Fibres optiques

La fibre optique est un nouveau matériau céramique avancé qui constitue un élément essentiel de
nos systèmes de communication optiques modernes. La fibre optique est composée de silice de très
haute pureté, qui doit être débarrassé de tout niveau minime de contaminants et d’autres défauts
qui absorbent, diffusent et atténuent un faisceau lumineux. Des techniques de traitement très
avancées et sophistiquées ont été développées pour produire des fibres qui répondent aux
restrictions strictes requises pour cette application.

Installation d’un réseau de fibre


optique dans un logement collectif
pour une connection très haut débit

III-6.2 Roulements à billes en céramique

Les roulements sont une autre application nouvelle et intéressante des matériaux céramiques. Un
roulement est composé de billes et de bagues qui sont en contact et se frottent les unes contre les
autres lors de l'utilisation. Dans le passé, les composants de billes et de bagues étaient
traditionnellement fabriqués en acier qui est très dur, extrêmement résistant à la corrosion et
pouvant être poli pour obtenir un fini de surface très lisse. Au cours de la dernière décennie, les
billes de nitrure de silicium (Si3N4) ont commencé à remplacer les billes d’acier dans de nombreuses
applications, car plusieurs propriétés du Si3N4 en font un matériau plus recherché. Dans la plupart
des cas, les bagues sont encore en acier, car leur résistance à la traction est supérieure à celle du
nitrure de silicium. Cette combinaison de billes en céramique et de bagues en acier est appelée
roulement hybride.

8
Roulements à billes en céramique et roulements hybrides

III-6.3 Céramiques piézoélectriques

La piézoélectricité est la propriété que possèdent certains corps de se polariser électriquement sous
l’action d’une contrainte mécanique et réciproquement de se déformer lorsqu’on leur applique un
champ électrique. Les deux effets sont indissociables. Le premier est appelé effet piézoélectrique
direct ; le second effet piézoélectrique inverse.

Les matériaux piézoélectriques peuvent être utilisés comme transducteurs entre les énergies
électriques et mécaniques.

9
Exemples d’application :

- Le sonar :

L'une des premières utilisations des céramiques piézoélectriques était le sonar, dans lequel des
objets sous-marins (par exemple, des sous-marins) sont détectés et leurs positions déterminées à
l'aide d'un système émetteur et récepteur ultrason. La distance entre la source à ultrasons et le corps
réfléchissant est déterminée à partir du temps écoulé entre les événements d'envoi et de réception.

- Les dalles piezoélectriques :

Elles transforment l’énergie mécanique des passant en énergie électrique. Récupérée dans la
journée, elle peut être stockée puis restituée la nuit ou utilisée instantanément. Cette technologie a
déjà été appliquée dans des espaces publiques où l’on trouve une forte densité de passage : des
trottoirs, des gares, des aéroports ou même encore des stades de foot..

Piste de danse piezoélectrique dans une discothèque au Pays Bas

Prototype sur le trottoir d’un espace public très fréquenté à Toulouse.

10