Vous êtes sur la page 1sur 29

Hydraulique des ouvrages

Canaux et cours d’eau

Hydraulique
Hydrauliquedes
desouvrages
ouvrages
Contenu
Contenududucours
cours

1) Canaux et cours d’eau


2) Conduites en charge
3) Déversoirs
4) Ecoulements sous vanne et bassin amortisseurs
5) Ecoulements souterrains autours des galeries et drains
6) Ponceaux
7) Ecoulements à travers les grilles
8) Ecoulement autours des obstacles et sédimentation

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Canaux
Canauxet
etcours
coursd’eaux
d’eaux
Définition: Canaux et cours d’eau sont des ouvrages
hydrauliques linéaires qui transportent de l’eau à
surface libre
Canaux naturels Canaux construits

Cours d’eau Aménagements hydroélectriques


• Rivières • Canaux d’adduction
• Canaux de restitution
• Torrents Evacuateurs de crues
• Coursiers
Canaux de drainage
Canaux d’irrigation
Canaux d’évacuations des
eaux de pluie et eaux usées
Canaux de navigation
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Eléments
Elémentsd’utilisation
d’utilisationdes
desconstructions
constructionshydrauliques
hydrauliques

riv
iè re

Ouvrages
Ouvrages d’adduction
de fuite
(conduites d’amenée)

Seuil/ Prise Ouvrage Ouvrage de


Réservoir Barrage Prise d'eau
barrage d'eau d'exploitation restitution

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Équations
Équationsfondamentales
fondamentales::Principe
Principede
decontinuité
continuité

Le principe de continuité exprime la conservation de la masse, ce qui signifie qu’aucun


fluide ne peut-être créé, ni disparaître dans un volume donné.

• Écoulements stationnaires de fluides incompressibles et homogènes


G ∂u ∂v ∂w
Conservation du volume div(V ) = + + =0
∂x ∂y ∂z
G
• Écoulements bidirectionnels : w  u donc V ≈ ( u , v, o )
∂ (uh) ∂ (vh)
Intégration sur la hauteur de l’écoulement h est possible + =0
∂x ∂y
• Écoulements unidirectionnels : vitesse latérale v beaucoup plus petit que la vitesse
longitudinale u
∂ (uh)
= 0 ⇔ q = uh
q : constante d’intégration ∂x
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Équations
Équationsfondamentales
fondamentales::Principe
Principede
decontinuité
continuité

La constante d’intégration q peut-être identifiée avec le débit par unité de largeur.


Pour une section mouillée A = A ( h, x ) , le débit résultant s’exprime par

Q =V ⋅ A

V ≡ u, valeur absolue de la vitesse dans la direction longitudinale x du canal

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Équations
Équationsfondamentales
fondamentales::Principe
Principede
dequantité
quantitéde
demouvement
mouvement
Le théorème de quantité de mouvement stipule que les forces
extérieures
G G
sont en équilibre avec la force d’inertie spécifiée
F = ρ ( dV / dt ) (selon théorème de Newton).

Forces extérieures

• Forces de volume (conséquence de la gravitation)


• Forces de pressions (composantes des forces moléculaires)
• Forces de viscosité (interaction entre les particules en mouvement)
• Forces de surface (agissant de l’extérieur sur la particule par attraction moléculaire)
• Forces capillaires (différence de l’attraction moléculaire de deux milieux différents)
• Forces géostrophiques (accélération de Coriolis due à la rotation de la terre)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Équations
Équationsfondamentales
fondamentales::Principe
Principede
dequantité
quantitéde
demouvement
mouvement
Fluide réel

En tenant compte des forces de viscosité on obtient l’équation de Navier-Stokes :

G
⎛ V ⎞ ∂V G G G
( )
2
grad ⎜ ρ + p + ρ gz ⎟ = − ρ − ρ rotV × V + µ∆V
⎝ 2 ⎠ ∂t

µ : viscosité dynamique

• Écoulements laminaires : µ dépend du fluide considéré et de sa température :


Eau de 20 ° C : µ = 10 m / s
6 2

• Écoulements turbulents : µ dépend en plus de la structure interne de l’écoulement

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Équation
Équationintégrale
intégralede
dela
laquantité
quantitéde
demouvement
mouvement
Changement temporel de la force d’inertie est en équilibre avec les forces
extérieures agissant sur le volume de contrôle (choix arbitraire)

Choix du volume de contrôle (hachuré) pour le problème de bifurcation d’un jet sur
une paroi : a) lignes de courant parallèles dans chacune des trois sections
b) lignes de courants courbes, problème bidirectionnel
Théorème de quantité de mouvement
G
dΙ G G G
=R Écoulements stationnaires ∫ ρVdQ = R
dt

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Équations
Équationsfondamentales
fondamentales::Principe
Principede
dequantité
quantitéde
demouvement
mouvement
Équation de Bernoulli
G G
Dans le cas stationnaire (δ V / δ t ≡ 0 ) , irrotationnel ( )
rotV ≡ 0 d’un fluide parfait de
viscosité µ = 0, l’équation de Navier-Stokes se simplifie et devient

⎛ ρV 2 ⎞
grad ⎜ + p + ρ gz ⎟ = 0
⎝ 2 ⎠
donc
p V2
H = z+ +
ρ g 2g

H : constante d’intégration ≡ la charge de l’écoulement

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Équation
Équationintégrale
intégralede
dela
laquantité
quantitéde
demouvement
mouvement

Pour un écoulement déterminé par un tube de courant

( p + ρ V ) A cos δ − ( p + ρ V ) A cos δ
1 1
2
1 1 1 2 2
2
2 2 2 ≡ R cos δ

A 1 , A2 : sections d’entrée et de sortie


δ1 , δ2 : direction de l’écoulement
R : résultante des forces extérieures
p1 , p2
: pression agissent sur section A1/ A2

Application du théorème de la quantité de


mouvement intégré sur l’écoulement dans
Force de courant
S = ( p + ρV 2 ) A cos δ
un tube de courant (…) axe de référence.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Équations
Équationsfondamentales
fondamentales::Hydraulique
Hydrauliquedes
desécoulements
écoulements
L’hydraulique, à la différence de l’hydrodynamique, traite les écoulements par une approche unidirectionnelle.
En résumé, l’hydraulique des écoulements stationnaires se base sur deux hypothèses essentielles, à savoir :
- répartition uniforme des vitesses dans une section et
- répartition hydrostatique des pressions.
Avec ces deux hypothèses, l’écoulement est régi par les équations suivantes

Q =V ⋅ A Q ' = + qL
Continuité

V2
Charge H = z+h+ H ' = − JE
2g
Impulsion totale S = hp A + QV / g S ' = −JF ⋅ A

JE : Perte d’énergie resp. changements longitudinaux de la charge


JF : Perte de frottement resp. changement longitudinaux de l’impulsion totale
hp : Distance verticale entre la ligne de pression (surface ligne pour des canaux) et le centre de gravité de la
section A considérée

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Hauteurs
Hauteurstypiques
typiquesde
del’écoulement
l’écoulement

Hauteur uniforme – Formule de Manning-Strickler


Dans un canal, il peut exister un écoulement de hauteur constante, appelé hauteur uniforme hN
sous conditions

• d’un écoulement stationnaire, à débit localement invariable


• d’un écoulement unidirectionnel (répartition uniforme des vitesses de répartition statique et
répartition hydrostatique des pressions

• d’un axe rectiligne


• d’une géométrie de section prismatique, A (h)
• d’une pente constante et pas trop grande, J s < 10%
•d’une rugosité constante
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Hauteurs
Hauteurstypiques
typiquesde
del’écoulement
l’écoulement

Hauteur uniforme – Formule de Manning-Strickler


Pente du frottement : dH / dx = − J f
V2
Charge de l’écoulement : H = z+h+
2g
dH d ⎛ Q2 ⎞ Q2
= ⎜z+h+ ⎟ = − J S + h '− A' = −J f
dx dx ⎝ 2 gA 2 ⎠ gA 3

où J S = − z ' pente du fond du canal


Avec A ' = ( dA / dh ) h '
JS − J f Q 2 dA
h' = où F = 3
2

1− F 2 gA dh

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Hauteurs
Hauteurstypiques
typiquesde
del’écoulement
l’écoulement

Hauteur uniforme – Formule de Manning-Strickler

Écoulement fluvial si F < 1


Écoulement torrentiel si F > 1
Écoulement uniforme si Js = J f = Je = J
Pour des canaux rugueux, en pratique la formule de Manning-Strickler donne des résultats
satisfaisants.

V2 Q2 P4 / 3 Rh = A P
J f = 2 4/3 ou J f = 2 10 / 3
K Rh K A V =Q A

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Écoulement
Écoulementstationnaire
stationnaireet
etuniforme
uniforme

Ö Un écoulement uniforme s'établit dans un cours d'eau si


Š la pente du lit est constante
Š la géométrie (section mouillée) est pratiquement constante
Š la rugosité est constante
Š le débit est constant (écoulement stationnaire)
Jf
Je J = Js = Jf = Je
hn
Q

Js
Formule de Manning - Strickler
x
V = K ⋅ J 2 ⋅R 3
1 2

hn : hauteur uniforme 5
de l’écoulement A 3

Q = K ⋅J ⋅ 2
1
2
dh
=0 P3
dx

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Hauteurs
Hauteurstypiques
typiquesde
del’écoulement
l’écoulement

Hauteur uniforme – Formule de Darcy-Weissbach

En introduisant le coefficient de forme


φ = Rhe / Rh
où Rhe est le rayon hydraulique efficace et avec R = 4 (φ Rh ) V / υ , ε = ks / ( 4 (φ Rh ) ) ,
l’équation de Darcy-Weissbach s’écrit

V2 f 1 ⎡ ε 2,51 ⎤ ⎡ k 2,51υ ⎤
Jf = . = −2 ⋅ log ⎢ + ⎥ et V = −4 2 gJ s Rh ⋅ log ⎢ s
+ ⎥
2 g 4 Rh f ⎢⎣ 3, 7 R f ⎥⎦ ⎢⎣14,8φ Rh 8φ 2 gJ s Rh ⎥⎦
3

⎛ 1, 629 ( h / b ) ⎞
1/ 4
Ø selon Bode pour un canal rectangulaire
φ = ⎜⎜ ⎟⎟ ,
⎝ 1 + 2 ( h / b ) ⎠
Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E
FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Canaux
Canaux--Dimensionnement
Dimensionnementhydraulique
hydraulique

Ecoulement uniforme J = Js = Jf = Je
v = K J1 / 2 R 2h / 3 (formule de Manning-Strickler)
Jf Q = v⋅A
Je
5/ 3
A
Js Q = K J1/ 2 2 / 3
P
Rayon hydraulique adimensionnel :
R A
rf = = Q = K⋅ J 1/ 2
⋅A4/ 3
⋅rf
2/ 3
A P

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Canaux
Canaux--Section
Sectionoptimale
optimaledu
dupoint
pointde
devue
vuehydraulique
hydraulique

rf = 0.399 rf = 0.380 rf = 0.354 rf = 0.354


r

r
60°
45°

Q = 100 % Q = 97 % Q = 92 % Q = 92 %

R A
Rayon hydraulique adimensionnel: rf = =
A P

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Écoulement
Écoulementcritique
critique

Ö Pour la hauteur critique la charge de l'écoulement est minimale


Q2
H =h+ avec A = fct (h )
2⋅g ⋅ A
2

dH Q dA2 Q2 dA
=1− ⋅ = 1 − F 2
=0 F2 = ⋅ F( hc ) = 1
dh g⋅A3 dh
g ⋅ A3 dh
dA
Ö section rectangulaire =b
dh
A = b ⋅ hc
Q2 Q2
F2 = 1 = ⋅b hc = 3
hc g⋅A 3
g ⋅ b2
avec v
b Q = v ⋅b⋅h F= Hc = 3 hc
g ⋅h 2

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Hauteurs
Hauteurstypiques
typiquesde
del’écoulement
l’écoulement

Coefficient de rugosité selon la formule de Manning-Strickler


Type du cours d’eau État du lit
Canaux
bon assez bon mauvais
Canaux
- en béton, avec lissage 90 80 65
coulé 75 65 60
surface rugueuse 65 60 50
- en gunite, section plane 60 50 45
section ondulée 55 45 40
- en terre, rectilignes et uniformes 60 50 40
- à larges méandres 45 40 35
- dragués 40 35 30
- au rocher, lisses et réguliers 40 35 30
bruts et irréguliers 30 25 20
- avec lits de pierre rugueuse,
herbes sur berges en terre 40 35 25
- à fond en terre, berges en galets
(matériaux en suspension) 35 30 25

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Hauteurs
Hauteurstypiques
typiquesde
del’écoulement
l’écoulement

Coefficient de rugosité selon la formule de Manning-Strickler


Cours d’eau naturels Type du cours d’eau État du lit
bon assez bon Mauvais
Cours d’eau naturels
- Berges propres et rectilignes en eaux
ordinaires
• pas de seuils ni de mouilles 40 35 30
• avec quelques herbes et pierres 35 30 25
- Lits naturels avec méandres,
• quelques étangs et endroits peu
profond, propres 30 25 20
• faibles tirants d’eau, sections
et pentes plus faibles 25 20 18
- Zones à eau coulant lentement,
avec assez de végétation ou avec
fosses très profondes 20 15 10
- Zones avec beaucoup de végétation 10 8 7

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Interaction
Interactionde
del’écoulement
l’écoulementavec
avecla
larugosité
rugositédu
dulitlit

Loi de frottement et vitesse de l’écoulement


• Loi de frottement empirique selon la distribution
⎛ h ⎞
logarithmique v m = ghJ ' 2.5 ln ⎜⎜12.27 ⎟⎟
⎝ 2d90 ⎠
⎛ -0.02 h

avec J ' = J ⎜1 - e 90 ⎟
d J
⎜ ⎟
⎝ ⎠
• Loi de frottement de Strickler v m = k st h2 / 3 J1/ 2
21.1
avec k st =
6 d
90

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Canaux
Canauxààrugosité
rugositécomposée
composée

Coefficient de rugosité équivalent de la section complète


−2 / 3
Hypothèse 1 : vitesses égales dans chaque sous- ⎡ n ⎤
K=P 2/3
⋅ ⎢ ∑ ( Pi / K i3/ 2 ) ⎥
section ⎣ i =1 ⎦
−1/ 2
1/ 2 ⎡ ⎤
K = P ⋅ ⎢ ∑ ( Pi / K i3/ 2 ) ⎥
n
Hypothèse 2 : force résistante totale égale à la
somme de toutes les sous-forces ⎣ i =1 ⎦

⎡ n ⎤
Hypothèse 3 : débit total égal à la somme de tous K = ⎡⎣ PR h
⎤⎦ ⋅ ⎢ ∑ ( PR
5/ 3 −1
i
5/3
hi Ki )⎥
les débits de sous-section ⎣ i =1 ⎦

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Interaction
Interactionde
del’écoulement
l’écoulementavec
avecles
lesrives
rives

L’effet des parois (rives) pour les canaux étroits


• Rayon hydraulique des surfaces partielles
proches des rives
1.5
⎛ v ⎞
Rui = ⎜ m ⎟
⎜ 1 ⎟
⎝ k uiJ ⎠
2

• Surface effective pour le calcul du débit

A eff = R SBF + ∑ (RuiPui )

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Courbes
Courbesde
deremous
remous

Les courbes de remous résultent


d’un écoulement graduellement
varié.

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Courbes
Courbesde
deremous
remous
F < 1 (h > hc, fluvial) F > 1 (h < hc, torrentiel)
A
A M
M 22 C
C S
S 33
h < hN (accélération) h < hN (ralentissement)
Exemple : Exemple :
• rugosité diminue • rugosité augmente
• pente augmente, chute • pente diminue
• aval d’un seuil, barrage

F < 1 (h > hc, fluvial) F > 1 (h < hc, torrentiel)


B
B M
M 11 D
D S
S 22
h > hN (ralentissement) h > hN (accélération)
Exemple : Exemple :
• rugosité augmente • rugosité diminue
• pente diminue • pente augmente
• amont d’un seuil, barrage • élargissement de section
• à l’aval d’une crête de seuil

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Théorie
Théoriegénérale
généralede
dela
lacourbe
courbede
deremous
remous
dH
= − Jf Jf: pente de frottement
dx

Q2 dA ∂A ∂A dh
H= z+h+ A = fct (x, h) donc = +
2gA 2 dx ∂x ∂h dx
dz
Avec Js = (pente du radier) on obtient:
dx
Q 2 ∂A
Js − Jf +
dh gA 3 ∂x dh Js − Jf
= pour des canaux prismatiques Æ =
dx Q 2 ∂A dx 1 − F2
1−
gA 3 ∂h
Q 2 dA
F =
2

g ⋅ A dh
3

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau

Canaux
Canaux--Ecoulement
Ecoulementnon-uniforme
non-uniforme--Courbes
Courbesde
deremous
remous

Courbe de remous A Bernoulli:


v12 v 22
Js ≠ Jf ≠ Je z1 + h 1 + = z2 + h2 + + hf
2g 2g
v 2m
v12 hf= Jf ∆L avec h f = J f ⋅ ∆L = 2 4 ⋅ ∆L
2g K m ⋅ R m3
v 22 Jf
selon la formule de Manning-Strickler
v m = 1 / 2 (v1 + v 2 )
2g
Je
Q
h1 h2 K m = 1 / 2 (K1 + K 2 ) si la rugosité varie
Js
R m = 1 / 2 (R 1 + R 2 ) pour des canaux
z1 non prismatiques
z2
∆L B Continuité:
1 intervalle de calcul 2 niveau de
référence
Q = v1 ⋅ A 1 = v 2 ⋅ A 2

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE
Hydraulique des ouvrages
Canaux et cours d’eau
Canaux
Canauxcourbes
courbes
v2
a=
Ð Répartition transversale des vitesses : v(r)
v(r) == C/r
C/r r
a: accélération transversale
R ∆h C : constante de la circulation
hi hm he r : coordonnée radiale

Ð Surélévation du plan d'eau à la paroi extérieure


⎛ 2 ⎞
v2 ∆h b 2 ⎜F v2 ⎟
b << R ∆h = h e − h i =
g⋅R
⋅b Ð = F ⎜⎜ =
g⋅h ⎟⎟
hm R
⎝ m ⎠
écoulement torrentiel (∆h observée en pratique : 2 ∆h) 

Ð Perte de charge d'un écoulement courbe


v2 2 2 sin (δ / 2 )
∆z p = ξ p ξp =
2g (1 + 2 R / b)
2

Laboratoire de Constructions Hydrauliques ÉC O LE PO L Y TEC H N IQ U E


FÉ DÉRA LE D E LA USAN NE