Vous êtes sur la page 1sur 25

La méthanisation

Lycée Theophile Roussel


ST CHELY
07 mai 2015
La méthanisation La France s’est fixée pour
objectif de multiplier par 4 la
puissance électrique installée
et par 6 la production de

• Un contexte favorable : chaleur d’ici 2020.

Objectifs pour la filière méthanisation (déchets, boues, méthanisation agricole et industrielle)


Direction Générale de l’Energie et du Climat - Avril 2011
Source : ADEME

2
Matières méthanisables

• Effluents agricoles (fumiers, lisiers)


• Résidus agricoles et déchets verts non ligneux
• Résidus de cultures
• Déchets d’industries agro-alimentaires (fruits et légumes,
déchets d’abattoirs, déchets d’industries laitières, graisses…)
• Déchets de restauration
• Boues de station d’épuration

Matières interdites : les ligneux, les inertes, les métaux lourds

3
La méthanisation = dégradation partielle de la matière
organique en l’absence d’oxygène sous l’action combinée de plusieurs
micro-organismes

4
Procédé le plus utilisé :
Infiniment mélangé

• Process à ≈ 40 °C

5
Procédé infiniment mélangé mésophile

• Taux de MS de la ration : 12 - 18 % en moyenne


• Temps passé dans le digesteur : entre 40 et 60
jours

Le digesteur est étanche, il est chauffé,


isolé et son contenu est brassé

6
Procédé infiniment mélangé mésophile

Source : ADEME

7
8
9
Point réglementaire
• ICPE

Rubrique Nature déchet Déclaration Enregistrement Autorisation

Matière végétale brute,


effluents d’élevage matières
stercoraires, effluents bruts
2781-1 < 30 T/jour 30 – 60 T/jour > 60 T/jour
agroalimentaires et déchets
végétaux d’industries
agroalimentaires

Dans tous les


2781-2 Autres déchets non dangereux - -
cas

10
Point réglementaire

• Sous-produits animaux méthanisables :


– En fonction des type de sous-produits, il peut y avoir
soit une stérilisation en tête de process, ou une
pasteurisation, soit une entrée directe

11
Le digestat

• Digestat = amendement et engrais complet


• Propriétés :
– Désodorisé
– Potentiel de germination des adventices faible
– Germes pathogènes réduits
– Facile à épandre
– Valeur amendante conservée
– Valeur fertilisante améliorée
• Toutes les déjections animales sont des sous-produits
animaux  toute installation traitant des déjections
animales doit disposer d’un agrément sanitaire

12
Valeur agronomique des digestats

• Taux de MS plus faible qu’en entrée


– Transformation en CH4 et en CO2
• Augmentation de la teneur en azote ammoniacal
• Phosphore organique partiellement dégradé
• pH plus élevé que celui d’effluents d’élevage
• Meilleure infiltration dans le sol
• K, CaO, Mg : pas dégradé par les bactéries
méthanogènes, éléments disponibles pour la
plante

13
Azote et digestat

• Moins d’azote organique et plus d’azote minéral


:
– Moins de risque de lessivage
– Meilleure utilisation de l’azote en 1ère année mais
moins d’effet résiduel
– Meilleure disponibilité de l’azote pour les plantes

14
Epandage du digestat

 Baisse de l’utilisation d’engrais minéral

15
Valorisation des digestats en Lozère

• Épandage agricole sur les surfaces


mécanisables
• Les cahiers des charges :
– Agriculture biologique  la réglementation présente
des vides juridiques qui doivent évoluer
– De Lozère
A priori pas
– AOP et AOC fromagères de contraintes
– Label Rouge : Bœuf Fermier Aubrac pour l’utilisation
des digestats
– Génisse "Fleur d’Aubrac"

16
Le biogaz
• Le biogaz est composé entre 50% et 75% de méthane (CH4)
• 1m3 CH4 = 1 L mazout
En Lozère, le
biogaz sera
valorisé par co-
génération :
production de
chaleur et
d’électricité

17
Projet de méthanisation

Un projet
d’environ 2 ans ½ à
partir du début de
l’étude de
faisabilité

18
Emergence de projet

• Formaliser précisément les besoins, les


contraintes et les risques potentiels
• Choisir un bureau d’études
• Estimer des gains économiques
envisageables
• Choisir les techniques adéquates

19
Etude de faisabilité
• Estimation des substrats organiques disponibles :
quantités, capacités méthanogènes
• Diagnostic énergétique
• Choix technologie
• Estimation de la production d'énergie à partir de biogaz
• Bilan agronomique de la matière organique méthanisée
• Bilan environnemental
• Plan de masse sommaire
• Analyse de la réglementation
• Evaluation économique précise

20
Conception
• Description du fonctionnement de l'installation
• Plans de l'installation
• Dossiers de consultation des entreprises
• Coûts détaillés de l'installation (méthanisation,
traitement du biogaz, valorisation du biogaz)
• Documents administratifs nécessaires au démarrage de
la construction (ICPE méthanisation, contrats de
raccordement...)
• Planification de la construction
• Démarche de raccordement auprès d’ERDF

21
Subventions

• Aujourd’hui :
– Subvention de l’ADEME, de la Région et
éventuellement du Département :
Règles :
 Arriver à un retour sur investissement de 2/3 de la
durée de vie de l’investissement
 Avoir un TRI de11% - 12%

 Taux de subvention variable en fonction des


projets

22
Des projets collectifs en marche

• Plusieurs projets collectifs sont en réflexion sur


le département

• Une opportunité sur le secteur :


– Densité agricole, quel gisement ?
– Quel besoin en chaleur localement ?

23
• Principale source
de CH4 : effluents
d’élevage

24
Méthanisation du gévaudan

• Début de réflexion: début 2014


• Plusieurs réunions de présentation de la
méthanisation et mobilisation des
exploitants agricoles du bassin de
Marvejols.
• Création de l’association
• Appel offre choix bureau etude
• Étude de faisabilité en cours

25