Vous êtes sur la page 1sur 4

IUT Génie Civil de Saint Pierre Travaux pratiques de 1ére année

IUT Génie Civil 1ère année


TP de Résistance des Matériaux
FLEXION D’UN PROFILE METALLIQUE IPE 240
Manipulation échelle 1

& Objectifs du TP
• Détermination des caractéristiques géométriques de la poutre
r r r
• Etude de la distribution des sollicitations ( Nx , Vy , M Gz ) le long de la poutre
• Etude des contraintes le long de la poutre et pour des sections droites
• Vérification des principes de superposition dans le cas de la flexion simple

⌦ Matériels utilisés
• Banc de flexion de la halle d’essai en utilisant les 2 fléaux de chargement de 100 kN
• Jauges de déformation collées sur le profilé
• Ponts d’extensométrie et boîtiers de commutation

Rappels théoriques
a) Généralités

Dans le cas des flexions simple et composée, les éléments de réduction dans n’importe quelle section
r r
droite se réduisent à un effort normal Nx (suivant la ligne moyenne), à un effort tranchant Vy
r
(perpendiculaire à la ligne moyenne) et à un moment fléchissant M Gz .

Pour faire apparaître les sollicitations internes, on effectue une coupure fictive (section S) à une distance
x.
r r
En isolant le tronçon E1 (fig. 1), on obtient l’expression de l’effort normal Nx , de l’effort tranchant Vy
r
et du moment fléchissant M Gz pour la section S.
r
y
F1
F2

E1 E2 r
x
r G
z A

Figure 1
Ray Rby

TP de Résistance des Matériaux MS1 et MS2 : Profilé métallique IPE 240 1


IUT Génie Civil de Saint Pierre Travaux pratiques de 1ére année

Torseur de cohésion pour une section S en flexion simple ou composée :

r
Nx 0
r
Vy 0
r
0 M Gz
G

Si on effectue cette opération le long de la poutre (fig. 2), on obtient les diagrammes de sollicitations :
r r r
Nx , Vy et M Gz . r
y r
F1 Vy
r
E1 M Gz
r
A Nx r
x
r G
z
Ray

x
Figure 2
Remarques :
r r r r r r
• Si Nx = 0 , Vy = 0 et M Gz ≠ 0 : poutre en flexion pure ou circulaire,
r r r r r r
• Si Nx = 0 , Vy ≠ 0 et M Gz ≠ 0 : poutre en flexion simple,
r r r r r r
• Si Nx ≠ 0 , Vy ≠ 0 et M Gz ≠ 0 : poutre en flexion composée.

b) Etude des contraintes

Le calcul des contraintes est ensuite fait au niveau d’une fibre de la poutre en fonction de la valeur
de y :
r r
Nx MGz
σ= - .y σ = contraintes normales
A IGz
r
Vy . SGz
τ= τ = contraintes tangentielles
IGz . b
A : Aire de la section S
I Gz : Moment quadratique de la section S
SGz : Moment statique de la section pour l’ordonnée considérée
b : Largeur de la section S

TP de Résistance des Matériaux MS1 et MS2 : Profilé métallique IPE 240 2


IUT Génie Civil de Saint Pierre Travaux pratiques de 1ére année

Etude théorique

A – Caractéristiques géométriques du profilé

A partir des plans fournis en annexe et suivant le repère indiqué ci-dessus, définir les
caractéristiques géométriques de l’IPE 240 :
- aire A de la section droite (plan yz),
- moments quadratiques (ou moment d’inertie) de la section IGy et IGz
IGZ
Effectuer le rapport . En déduire les conséquences, suivant le sens d’utilisation du profilé,
IGy
pour les contraintes normales et pour les flèches de la poutre.
Déterminer le moment quadratique (ou moment d’inertie) de l’âme de la poutre IGzâme et des
IGzailes
ailes de la poutre IGzailes. Effectuer le rapport . Conclusion.
IGzâme
Calculer le moment statique SGz d’un demi IPE 240 de la partie supérieure du profilé (à partir du
cdg) : utiliser le document de rappel fourni en annexe.

B – Diagrammes de sollicitations

Schéma mécanique :
Efforts F appliqué par les vérins
Profilé métallique
IPE 240

L/3
L = 2,000 m

TP de Résistance des Matériaux MS1 et MS2 : Profilé métallique IPE 240 3


IUT Génie Civil de Saint Pierre Travaux pratiques de 1ére année

Tracer les diagrammes de sollicitations : effort normal N(x), effort tranchant Vy(x), et moment
fléchissant MGz(x) en fonction des efforts F appliqués par les vérins. En déduire le type de
sollicitation le long de la poutre.

C – Répartition des contraintes

Déterminer et tracer sur un graphique les valeurs des contraintes normales σ pour la section
L/4 et L/2 et pour un effort F de 20 kN, 40 kN et 80 kN. En déduire les zones où les contraintes
normales sont maximum. Que pourrait-on modifier au profilé pour diminuer la valeur de la
contrainte normale ?

Déterminer et tracer sur un graphique les valeurs des contraintes tangentielles τ pour la section
L/4 et L/2 et pour un effort F de 80 kN. En déduire les zones où les contraintes tangentielles sont
maximum. Que pourrait-on modifier au profilé pour diminuer la valeur de la contrainte
tangentielle ?

☺ Manipulation et exploitation des résultats


A - Manipulation

- mise en place de la poutre,


- vérification des positionnements et alignements des vérins, de la poutre,
L L L 2L
- positionner des comparateurs en (C7), (C8), (C6), (C9) pour mesurer les
10 4 2 3
déformées de la poutre,
- charger la poutre aux paliers de 20 kN, 40 kN, 80 kN et 40 kN (déchargement),
- noter pour chaque palier les valeurs des 16 jauges d’extensométrie et les 4 valeurs des
comparateurs (lecture directe sur l’écran de l’ordinateur du banc de flexion),
- retirer la poutre

B – Exploitation des résultats

- déterminer les valeurs des contraintes normales expérimentales pour chaque section et chaque palier de
chargement,
- comparer ces résultats aux résultats théoriques en les superposant sur les graphiques effectués,
- vérifier le principe de superposition pour les différents paliers de chargement,
- comparer les résultats trouvés pour le chargement et le déchargement de 40 kN. Conclusion,
- tracer l’allure de la déformée de la poutre à partir des résultats des comparateurs (C6 à C9) et en
utilisant la symétrie de la poutre et du chargement.

Conclusion

TP de Résistance des Matériaux MS1 et MS2 : Profilé métallique IPE 240 4

Vous aimerez peut-être aussi