Vous êtes sur la page 1sur 31

Aménager une

bibliothèque en milieu
rural
___________________________________
Programme, équipement mobilier, aides.

Photo : Médiathèque Anita Conti de Beaucouzé

Page 1
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

Table des matières

1) Définir un projet...........................................................................................................................3
a)
Quel projet ?.............................................................................................................................3
b)
Des conditions minimales ........................................................................................................5
2) Une bibliothèque fonctionnelle....................................................................................................7
c) Les dix commandements..........................................................................................................7
d) Du projet à la programmation ..................................................................................................9
L’élaboration du programme .......................................................................................................9
Un bâtiment de quelle taille ? ......................................................................................................9
Réhabilitation ou nouveau bâtiment ?........................................................................................10
e) L’Organisation des espaces....................................................................................................11
Le service public ........................................................................................................................11
Les services intérieurs................................................................................................................11
Deux exemples de répartition des espaces à titre indicatif ........................................................13
Recommandations......................................................................................................................13
Le vocabulaire............................................................................................................................13
Les visites de bibliothèques .......................................................................................................13
f) Quelques contraintes techniques:...........................................................................................15
3) Les abords de la bibliothèque.....................................................................................................16
4) L'aménagement de la bibliothèque.............................................................................................17
La compréhension des espaces. .................................................................................................17
5) Les mobiliers et matériels ..........................................................................................................18
6) Les espaces d’animation ............................................................................................................21
7) Les subventions aux bibliothèques ............................................................................................22
g) Les subventions du Conseil Général de Maine et Loire ........................................................22
h) Les subventions d’État ...........................................................................................................23
i) Les subventions du Centre National du Livre (CNL) ............................................................23

2
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

1) Définir un projet

C
réer une bibliothèque n'est pas une obligation légale pour les communes. Ce projet peut
constituer cependant une démarche politique forte en laissant la possibilité à une population
d'accéder à différents supports d'information pour s'instruire, se documenter et se
distraire…

C'est à cette condition que cet équipement de


lecture peut espérer drainer de 20 à 25% de la
population totale, souvent plus dans les petites
communes rurales…

La première condition à remplir pour réussir un


projet de construction, d'extension ou de
rénovation de bibliothèques est de réunir tous les
partenaires concernés dans un groupe de pilotage
(élus en charge du dossier, techniciens de la
commune, bibliothécaire professionnel ou/et
représentants de l'équipe de bénévoles) pour
définir un projet culturel ou un préprogramme.

Médiathèque Victor Hugo de Chemillé (6437 Sans formalisme excessif, il convient en effet de
habitants) poser plusieurs questions préalables avant de
poser la première pierre d'un édifice.

• Pour quoi ?
a) Quel projet ?
La question du "Pour quoi" revient à déterminer
Une bibliothèque présente un intérêt culturel les usages culturels possibles en bibliothèque.
majeur pour une commune Cette réflexion préalable n'est pas superflue car
• Elle joue un rôle de diffusion culturelle dans les possibilités d'utilisation d'un équipement de
tous les domaines littéraires et artistiques lecture sont multiples en fonction :
(littérature française et étrangère, musique, ª des supports d'information choisis :
cinéma, arts plastiques, théâtre, etc.) Pour la seule lecture et le prêt de
• Elle contribue au lien social en réunissant livres ? Pour l'écoute et le prêt de
toutes les générations et toutes les catégories documents sonores ? Pour le
sociales visionnement de films et le prêt de
• Elle complète le rôle de l'école en fournissant DVD ? Pour la consultation de
une documentation à caractère pédagogique cédéroms et d'Internet ?
et en favorisant le goût de la lecture ª Des types de documents sélectionnés
• Elle incite les individus à pratiquer un loisir, à : consultation d'ouvrages de
participer à la vie sociale, à s'ouvrir aux références (dictionnaires,
autres, à s'enrichir intellectuellement. encyclopédies) ? aide aux devoirs
• Elle participe à l'éveil de la citoyenneté en scolaires ? lecture de revues ?
proposant une information pluraliste qui ª Des activités envisagées : accueil de
favorise la réflexion et la curiosité pour la vie classes ? Heure du conte ?
publique. présentation d'expositions ? initiation
à l'informatique ? comités de lecture ?
La bibliothèque est parfois l'unique équipement
culturel d'une petite commune et sa conception, • Pour qui ?
quelle que soit la taille de l'équipement, doit être
bien préparée. Tous les publics sont amenés à fréquenter la
bibliothèque mais la présence plus ou moins

3
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

importante de certaines catégories d'usagers Le seuil de la DRAC est cependant un minima qui
(personnes âgées, tout petits, etc.) nécessitera peut être dépassé si les objectifs du projet culturel
des aménagements spécifiques ou la deviennent des priorités politiques…
spécialisation de certains fonds (ex. les bandes
dessinées pour les adolescents). Un projet culturel se traduit donc par des choix
• Comment ? qu'il faut expliciter et ceci quelle que soit la taille
de la commune.
Des opportunités peuvent exister dans la
commune : grange à réhabiliter, terrain Il est évident que les activités proposées seront
constructible disponible, projet d'école, rénovation plus nombreuses dans un bâtiment spacieux que
de bourg, etc. dans des locaux plus exigus prévus seulement
pour un service minimum. La polyvalence des
Mais ces opportunités demandent à être bien espaces peut certes élargir l'offre de services
évaluées au risque de devenir autrement des mais elle rencontre certaines limites (ex. on ne
contraintes…peu opportunes ! Par exemple, Il est peut pas aménager une salle d'heure du conte ou
inutile de vouloir construire un équipement culturel d'animation sans espace dédié et sans isolation
sur un terrain complètement excentré ou sans phonique).
possibilité de parking…
Il vaut mieux parfois privilégier un public en
De la même manière, les contraintes de bâtiment concentrant ses efforts sur les collections
(ex. impossibilité d'extension) sont à évaluer adaptées à son profil (ex. livres en gros
précisément car elles peuvent aboutir à un caractères pour les personnes âgées, bandes
investissement financier décevant. Logiquement dessinées pour les jeunes) et en prévoyant un
ce n'est pas le bâtiment qui conditionne le projet mobilier adéquat (ex. coin petite enfance) que de
culturel mais l'inverse ! viser à satisfaire tous les publics dans un espace
trop restreint !
• Quand ?
Dans les petites communes rurales, une réflexion
Un projet de construction, d'extension ou de à un niveau intercommunal peut être engagée sur
rénovation de bibliothèque prend du temps et un plan de développement concerté des
dans ce domaine il vaut mieux éviter la acquisitions entre bibliothèques pour fidéliser une
précipitation… catégorie de public (ex. dans la commune X un
fonds de bandes dessinées pour les adolescents,
Il est d'abord important de s'assurer de la dans la commune Y un fonds de livres en gros
procédure juridique à suivre, et notamment des caractères pour les personnes âgées, dans la
règles de la commande publique, pour éviter tout commune Z une collection de CD audio pour les
vice de procédure. adhérents de l'école de musique, etc.).

Ensuite, la concertation entre le groupe de Dans un réseau intercommunal de bibliothèques,


pilotage et l'architecte sera menée selon un la question de l'identification de ces collections
calendrier régulier permettant des ajustements en "spécialisées" à l'aide d'un catalogue collectif et
fonction de l'avancée de l'étude. de la diffusion de ces documents sera également
étudiée attentivement pour que cette coopération
Enfin, des contacts seront pris en amont avec le soit effective.
Conseiller au Livre et à la Lecture de la DRAC
(Direction Régionale des Affaires Culturelles) et la Ce projet culturel peut se présenter de façon
BDP (Bibliothèque Départementale de Prêt) qui synthétique autour des rubriques suivantes :
apporteront des conseils techniques et • Présentation de la commune :
éventuellement un soutien financier. ª Aspects démographiques
ª Secteurs d'activité
• Combien ? ª Équipements socio éducatifs
ª Équipements culturels
Il est inefficace de concevoir un projet culturel ª Intercommunalité
sans tenir compte des réalités financières de la • Historique du projet
commune. L'estimation des investissements à ª Existence éventuelles d'opportunités
prévoir peut s'appuyer sur les normes de surface financières ou immobilières
préconisées par la DRAC (0,07 m² par habitant) et ª Intégration dans la politique de
sur une évaluation du coût de la construction développement de la commune.
(1 443 € le m² en 2007).

4
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

ª Insertion éventuelle du projet dans un endommager et qui pourra s'adapter aux formats
complexe culturel ou une ambition des ouvrages (étagères réglables).
culturelle plus vaste.
• Définition des besoins
ª Les publics : tranches d'âge (petite
enfance, personnes âgées,
adolescents, etc.), catégories de
population (actifs, retraités,
personnes handicapées, etc.)
ª Les activités : information,
documentation, expositions,
animations, etc.
ª Les supports d'information : livres,
documents audiovisuels, Internet, etc.
ª Les actions de coopération : accueil
des écoles, maisons de retraites,
instituts pour handicapés, etc.
Bibliothèque de Bourg d'Iré (745 habitants)
Cette réflexion est l'étape indispensable avant la
rédaction du "programme" destiné à l'architecte, Les autres supports d'information seront
document de référence qui précise les besoins de également présentés dans des conditions
l'équipement en termes qualitatifs et quantitatifs satisfaisantes et attractives pour le public
(présenter des CD audio dans des boîtes en
carton est le meilleur moyen de les laisser
b) Des conditions minimales prendre la poussière !).

Pour réussir un projet de bibliothèque, un certain


nombre de conditions minimales sont requises :

• Des locaux exclusivement affectés à la


bibliothèque et aménagés à cet effet.

L’activité « Bibliothèque » est en effet


difficilement compatible avec d’autres activités
municipales (réunions, salle des fêtes, etc.)
notamment en raison de la surveillance à
exercer sur les collections de livres et autres
documents (CD, Vidéos). De plus, l'utilisation
polyvalente d'un espace oblige à des
rangements continuels qui sont à la charge
des équipes de bibliothèques ! Médiathèque de Saint Macaire en Mauges (5811
habitants)
Il est cependant possible d'étudier la mixité de
L’aménagement intérieur (travaux) ainsi que
locaux dédiés à une activité particulière pour
l’aménagement mobilier peuvent faire l’objet de
les gérer en commun avec une autre structure
(ex. une salle d'exposition à disposition d'un subventions de l'État (cf. subventions DRAC).
centre culturel, un cyber centre géré par une
association, une Bibliothèque Centre de • Des documents régulièrement renouvelés
Documentation dans une école) ; mais ce grâce à un budget d'acquisitions
partage d'activités fera l'objet d'une
convention précise engageant les partenaires La Bibliothèque est comme un organisme vivant :
concernés sur les modalités d'usage, les il lui faut des nourritures…spirituelles ! Les
heures d'ouverture et les responsabilités collections de livres, CD audio et DVD devront
partagées. être régulièrement renouvelées pour attirer et
fidéliser les lecteurs.
• Du mobilier adapté aux diverses collections
L’acquisition et le renouvellement des collections
La bibliothèque sera aménagée avec du mobilier procèdent d’une alchimie subtile entre la
constitution d'un fonds durable de documents de
adapté qui permettra de stocker les livres sans les
référence (manuels, anthologies, collections

5
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

encyclopédiques, littérature classique et Cependant au delà d’un certain seuil de


contemporaine, classiques du cinéma, population - les communes urbaines à partir de
anthologies musicales, etc.) et l'offre de 2000 habitants - l’animation d’une bibliothèque
documents plus éphémères soumis aux effets de par un professionnel est indispensable. La
mode. réussite d’un projet de construction, rénovation ou
extension de bibliothèque dépend aussi de ce
Un budget d’au moins 2 € par habitant et par an facteur humain.
est la base sur laquelle on peut s'appuyer sachant
que les services de la Bibliothèque Quel est l'intérêt, en effet, d'engager des travaux
Départementale apporteront un complément d'investissement importants (construction,
indispensable en livres, CD, Cassettes, DVD, aux mobilier, informatique) si la bibliothèque n'est
besoins de la bibliothèque. ouverte que deux heures par semaine ou si elle
ne propose que des livres anciens ?

• Des bénévoles ou/et des professionnels Seul le recours à un professionnel garantira une
formés à la gestion d’une bibliothèque amplitude horaire d'ouverture suffisante et un suivi
régulier des activités de la bibliothèque.
La gestion d'une bibliothèque ne s'improvise pas.
Celle-ci ne se limite pas à l'aspect visible de son Ce professionnel peut venir en appui technique
fonctionnement (l'accueil des usagers pendant les des équipes de bénévoles notamment dans le
heures d'ouverture) et les bibliothécaires ne cadre de réseaux intercommunaux de
passent pas leur temps à lire les ouvrages qu'ils bibliothèques.
ont achetés !

Pour gérer une bibliothèque, il faut posséder un


minimum de connaissances :

-pour évaluer les besoins du public


-pour sélectionner, commander et assurer le
traitement matériel et intellectuel des documents.
-pour conseiller les lecteurs
-pour organiser la bibliothèque et l’animer.

La Bibliothèque Départementale de Prêt assure


gratuitement la formation des bénévoles grâce à
un plan de formation qui aborde plusieurs
thématiques :

ª Gérer la bibliothèque (cotation, indexation,


informatique, équipement des livres, reliure,
etc.)
ª Connaître le traitement du document
(catalogage, indexation.)
ª Les formations jeunesse (contes, albums,
rencontre avec un écrivain, etc.)
ª Animer la bibliothèque (lecture à haute
voix, réaliser une exposition, valoriser un
thème, etc.)
ª Découvrir la littérature, la musique, le
cinéma (littératures étrangères, cinéma
documentaire, spectacle musical, promenade
littéraire, etc. ;)
ª Voyages et visites (festival de cinéma,
salon du livre, visites de musées, etc.) Avis de recrutement d'un poste de bibliothécaire
intercommunal
Par ailleurs l'Association des Bibliothécaires
Français propose une formation professionnalisée
de 320 heures : la formation d’auxiliaire de
bibliothèques.

6
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

2) Une bibliothèque fonctionnelle

c) Les dix commandements

Les architectes anglais Faulkner et Brown ont


rassemblé sous le titre "les dix
commandements" une dizaine de critères
utiles à la bonne réalisation des espaces de la
bibliothèque. Il s'agit de privilégier une
conception rationnelle et fonctionnelle de la
bibliothèque. Ces principes valent aussi pour
une bibliothèque en milieu rural, même si la
dimension plus réduite des locaux en limite la
portée. Les voici brièvement énoncés:
Bibliothèque de Vezins (1618 habitants)

1°) La bibliothèque doit être flexible : 2°) La bibliothèque doit être compacte.

Les espaces de la bibliothèque seront Le chemin à parcourir d’un point à un autre


modulables de manière à permettre la doit être le plus court possible. La construction
modification éventuelle de leurs affectations - ou l'aménagement - dans un "bloc" carré ou
grâce à la suppression des cloisons (attention rectangulaire est toujours préférable à une
cependant aux murs porteurs dans le cadre dispersion des locaux traversés par des
d'une réhabilitation !). C'est la disposition du couloirs de circulation ou séparés par un
mobilier (avec des plantes) qui assure étage.
principalement la spécificité des espaces.
3°) La bibliothèque doit être accessible

L'entrée du bâtiment doit être aisément


repérable et les circulations internes doivent
suivre une organisation logique, de sorte que
la signalisation soit limitée au strict nécessaire.

4°) La bibliothèque doit être extensible

La conception et l’esthétique du bâtiment


permettront sa future croissance en
occasionnant un minimum de perturbations sur
le fonctionnement.

5°) La bibliothèque doit être variée:

Bibliothèque de Martigné Briand (1814 L’architecture favorisera la mise en valeur des


habitants) collections et les autres services offerts
(renseignements, consultation Internet,
La conception d'un plateau assurant la expositions, etc.), de telle manière que l'usager
flexibilité des espaces peut néanmoins aboutir dispose d'un choix documentaire le plus large
à une certaine monotonie. La création de possible et pour des usages variés (consulter
niveaux différents entre les espaces, des revues, étudier un manuel, écouter un CD
l'utilisation de couleurs différentes sur les audio, "butiner" au milieu des collections, etc.).
revêtements de sol, la création de coins de
lecture au décor soigné pourront au contraire 6°) La bibliothèque doit être bien organisée
personnaliser la bibliothèque et la rendre plus
chaleureuse. Les livres et autres média doivent être
disposés de telle sorte que l’usager, quel qu’il

7
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

soit, puisse y accéder facilement. L'adaptation Un système de sécurité antivol pour les
du mobilier aux différents usagers (enfants, documents pourra être étudié en fonction du
adultes, handicapés, personnes âgées) est taux de fréquentation de la bibliothèque.
essentielle dans ce cas.
10°) La bibliothèque doit être économique
7°) La bibliothèque doit être confortable
La construction et la maintenance d’une
La régulation de la température sera possible bibliothèque se fera "au juste prix" tant pour ce
et l'intensité de la lumière, mesurée depuis le qui concerne les travaux d'aménagement que
haut des étagères, évitera les zones d'ombres pour le fonctionnement ordinaire du bâtiment.
dans les espaces de lecture ou de consultation
des ouvrages. Il sera notamment étudié les possibilités
d'économie d'énergie en fonction des
matériaux utilisés et de l'orientation de la
bibliothèque ainsi que son intégration dans
l'environnement.

Bibliothèque de Mazé (3944 habitants)

8°) La bibliothèque doit être en harmonie avec


l’environnement

Les paramètres utiles à la conservation des


différents supports d'information (livres, CD
audio, DVD, etc.) doivent être constants : le
chauffage, la ventilation, la climatisation seront
réglables en permanence en fonction des
variations climatiques locales. La bibliothèque
sera également bien isolée sur le plan
phonique en fonction du bruit extérieur.

9°) La bibliothèque doit être sécurisée

La bibliothèque peut subir plusieurs


dommages : incendie, dégâts des eaux, vol,
vandalisme, etc.

Établissement recevant du public, la


bibliothèque doit respecter les normes de
sécurité en vigueur (l'accueil de groupes à
l'étage nécessite notamment la présence d'un
escalier de secours).

Pour prévenir les risques de vol, les locaux


seront agencés de manière à éviter la
possibilité de "sortir" les documents en dehors
du sas d'accueil.

8
d) Du projet à la programmation
La meilleure solution est l’aménagement d’un nécessaire d’obtenir le meilleur rendement des
plateau dont la surface sera proportionnelle au espaces en évitant le maximum de
nombre d’habitants de la commune (0,07 cloisonnements.
m2/hab.) située en rez-de-chaussée d’un
bâtiment. Dans le cadre d'une réhabilitation, Pour tout projet de bibliothèque, on comptera
(anciens appartements de fonction d’instituteurs, quatre à cinq espaces minima à définir :
presbytères, salle de classe, etc.), il est

Espace Usage Mobilier


1 Espace accueil/prêt-retour des Conseil, accueil des usagers et Bureau de prêt et de conseils - Fichiers
documents transactions de prêt. des lecteurs - rayonnage de retour de
documents - chariot de livres
2 Espace lecture adultes Classement des collections pour Rayonnages et bacs à bandes
adultes : romans, documentaires, dessinées et éventuellement des
revues. chauffeuses, des tables et des chaises
pour une lecture sur place.
Présentoir de revues.
3 Espace lecture Jeunesse Classement des collections pour Rayonnages et bacs à albums et bandes
enfants et adolescents : romans, dessinées et éventuellement des
documentaires, albums, revues. chauffeuses, des tables et des chaises
pour une lecture sur place.
Présentoir de revues.
4 Espace de travail Travail sur place pour recherches Rayonnages pour ouvrages
bibliographiques, travaux de documentaires et de référence. Tables
groupe, préparation d'exposés, chaises. Éventuellement poste de travail
etc. informatique.
5 Espace audiovisuel Écoute et visionnement sur place Bacs et rayonnages, fauteuils équipés
de CD et DVD. de casques.

• L'enveloppe financière que le maître


L’élaboration du programme d'ouvrage a décidé d'affecter à l'opération.

Le programme comporte donc des données


La pertinence du programme dépend de la qualité
quantitatives et qualitatives, fonctionnelles,
des informations contenues dans le projet culturel
techniques et financières.
ou le préprogramme.

Dans le cas d'un petit équipement, le programme Un bâtiment de quelle taille ?


sera élaboré par le groupe de pilotage chargé du Une bibliothèque a besoin d’espace ; le
projet de La bibliothèque avec l'aide de la BDP, respect de la norme de surface de 7 m² pour 100
des services techniques de la commune et de habitants (et de 100 m² minimum) exigée par la
l'architecte. Le CAUE (Conseil d'Architecture, DRAC pour l’éligibilité aux subventions d’État
d'Urbanisme et de l'Environnement) peut constitue un préalable indispensable pour réaliser
également esquisser un projet architectural. une bibliothèque moderne capable de proposer
une offre documentaire abondante et variée
Dans le cas d'équipements importants, le (livres, CD audio, DVD, etc.) en direction d’un
programme, pièce maîtresse de toute opération large public.
de construction, est élaboré le plus souvent par
un spécialiste, le "programmiste", sous la Néanmoins, les petites communes n’ont pas
responsabilité du maître d'ouvrage. toujours la possibilité d’aménager immédiatement
leur bibliothèque dans des locaux de cette taille.
Le programme a pour objet de préciser au maître On peut ainsi distinguer plusieurs stades
d''œuvre : possibles d’évolution d’une bibliothèque en
• Les objectifs du futur équipement fonction du seuil de population des communes
• Les modes de fonctionnement et les relations avec les recommandations suivantes (mais rien
fonctionnelles envisagées n’empêche, par exemple, une commune de 500
• Les surfaces nécessaires aux différentes habitants de créer une bibliothèque municipale de
activités 100 m² : il en existe des exemples remarquables).
• Les qualités architecturales et techniques
spécifiques à un bâtiment de bibliothèque

Page 9
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

Point lecture Bibliothèque relais Bibliothèque municipale


Seuil de population entre 500 et 1500
moins de 500 habitants Plus de 1500 habitants
de la commune habitants

Local de la bibliothèque 30 m² 70 m² 100 m² et 0,07 m²/habitant


d’une surface minimum
Spécialisation des espaces non oui oui
adultes/enfants
Capacité de stockage jusqu’à 1500 documents de 1500 à 3000 plus de 3000 documents
documents
Variété des supports non possible oui
(livres, CD, vidéos, etc.)
Horaires d’ouverture 4 heures 4 heures 12 heures
hebdomadaire minimum
Budget d’acquisition 1 € par habitant 2 € par habitant 2 € par habitant
Informatisation de la Non (sauf en réseau) oui oui
gestion de la bibliothèque
Équipement multimédia non possible oui

Bénévoles formés oui oui oui ou non


Bibliothécaire Bibliothécaire Bibliothécaire communal
Professionnel
intercommunal intercommunal

Associatif ou municipal Associatif ou municipal Municipal avec ou sans


Statut
association de gestion
Animation non oui oui
Accueil des écoles non oui oui

Mais la réaffectation d’un bâtiment entraine


Réhabilitation ou nouveau fréquemment un réaménagement plus lourd
bâtiment ? qu’il n’y paraît. Il convient donc, dès le départ,
d’analyser les potentialités du bâtiment en
évaluant précisément les transformations
En milieu rural, la réhabilitation d’un bâtiment nécessaires pour rendre le bâtiment conforme
existant (salle de classe, logement à un usage public.
d’instituteur, presbytère, chapelle, etc.) est La récupération d’espaces déjà construits
souvent envisagée. semble a priori moins coûteuse, mais le
L'intégration de la bibliothèque dans un surcoût du second œuvre dû au
bâtiment ancien peut constituer une belle réaménagement peut annuler les gains du
opportunité qui associe le développement de la gros œuvre.
lecture publique à la valorisation du patrimoine
communal.
De plus, ces bâtiments sont, dans la plupart
des cas, situés au cœur du bourg ce qui en
facilite la localisation et l'accès.

10
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

e) L’Organisation des espaces


La bibliothèque a besoin de différencier des espaces pour tenir compte des différences d’âge du
public (enfants, adolescents, personnes âgées), des différentes utilisations de la bibliothèque (étude,
détente), des tâches effectuées par le personnel de la bibliothèque.
Si la bibliothèque dispose de plusieurs salles, celles-ci peuvent être spécialisées par secteur, mais
elles doivent être adjacentes et communicantes. Si la bibliothèque ne comprend qu’une seule pièce,
celle-ci doit prévoir une spécialisation de l’espace circonscrit par le mobilier et identifié par la
signalisation.

Le service public Le secteur enfants


• La bibliothèque doit se différencier du cadre
Le secteur de prêt scolaire pour rendre le livre plus vivant et
Les collections doivent être en libre accès pour attractif ; elle doit proposer un espace gai et
faciliter leur consultation ; des présentoirs de vivant, un mobilier confortable et diversifié,
nouveautés mettent en valeur les ouvrages des collections riches et variées.
présentés à plat. Un bureau permet d’effectuer • L’espace de lecture des enfants suppose
des opérations de prêt (sorties et retours des un aménagement susceptible de favoriser
documents tous secteurs confondus). les attitudes naturelles des jeunes lecteurs,
comme par exemple la fosse de lecture
Le secteur adultes aménagée dans la maçonnerie (recouverte
• L’étude : un coin peut être privilégié pour de moquette et de coussins), l’estrade ou la
faciliter une lecture studieuse (tables de pyramide de lecture.
travail et chaises). • Le bibliothécaire doit pouvoir utiliser la
• La consultation sur place (périodiques, bibliothèque pour raconter des histoires,
bandes dessinées, documentaires) organiser des activités manuelles
nécessite un espace accueillant (fauteuils (nécessité d’un point d’eau), faire travailler
et tables basses ; mais penser également les classes, présenter une exposition,
aux personnes âgées qui préfèrent une organiser une rencontre avec un écrivain,
assise plus haute). un conteur, un illustrateur, etc. Ces
• L’écoute de documents sonores peut diverses activités peuvent se dérouler dans
s’intégrer dans la bibliothèque en prévoyant le même local à condition de prévoir un
l’implantation de casques autour d’un espace modulaire avec un équipement
espace aménagé confortablement adapté (tables et chaises pliantes ou
(banquettes, fauteuils, coussins) empilables, poufs, coussins)
• L’animation peut se dérouler dans une salle
à part ; à défaut, la bibliothèque doit prévoir Les services intérieurs
un espace suffisamment vaste pour Si certaines tâches s’effectuent en présence
accueillir des groupes de personnes dans des lecteurs, d’autres sont réalisées à des
un cadre chaleureux. Les expositions, les heures où la bibliothèque est fermée. Le
conférences, les spectacles peuvent se traitement intellectuel et matériel du livre
succéder dans un même local sous réserve nécessite une pièce ou un lieu spécifique qui
de prévoir un espace modulaire qui puisse permet de réunir les outils nécessaires au
s’adapter à toutes ces fonctions. personnel de la bibliothèque (documentation
professionnelle, étagères et armoires, chariots,
tables).

11
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

L'organigramme (voir exemple ci-dessous)

L'organigramme permet de visualiser l’aménagement à venir en étudiant les liaisons


logiques entre les différents secteurs, jugés prioritaires, de la bibliothèque (il n’est pas fait mention
cependant de la surface nécessaire à ces espaces différenciés).

Discothèque Salle d’animation

Accueil
Prêt
Sanitaires

Section adultes Section jeunesse

Le plan

Plus détaillé et tenant compte des surfaces opérations qu’il effectue (emprunt et retour
nécessaires à chaque espace, le plan permet des documents, consultation des
de prévoir la localisation du mobilier. Des ordinateurs, circulation, etc.)
simulations peuvent être effectuées en • le circuit du document : commandes,
découpant et en plaçant des vignettes en inventaire, catalogage, équipement,
papier symbolisant le mobilier sur un plan à classement en rayon, prêts, retours.
l’échelle. • l’emplacement des postes de travail du
Le plan de la bibliothèque permet également personnel de la bibliothèque.
de visualiser :
• le circuit du lecteur : son déplacement dans
l’espace tenant compte de toutes les

Exemple d’une esquisse de plan pour une salle de la bibliothèque :

12
Le vocabulaire
Deux exemples de répartition des
espaces à titre indicatif • APS : Avant-projet Sommaire ; il précise la
composition en plans et volumes et le
La programmation d’un équipement suppose de calendrier de réalisation.
définir au préalable les services internes (atelier, • APD : Avant Projet Définitif ; il détermine les
bureau, réserve) et les services au public surfaces détaillées de tous les éléments du
(secteur livres adultes et livres jeunesse, espace programme ; établit l’estimation définitive du
discothèque et vidéothèque, coin multimédia, coût prévisionnel des travaux ; permet au
salle heure du conte, etc.) maître d’ouvrage d’arrêter définitivement le
programme et d’aboutir au dépôt du permis de
construire. Même si la lecture des plans et
Dans une commune de 3 500 habitants, une documents de l’APD est ardue, le
bibliothèque de 275 m² bibliothécaire doit prendre le temps de les lire
accueil : 15 m² attentivement pour procéder à une ultime
secteur adulte : 65 m² vérification détaillée des plans.
secteur jeunesse : 65 m² • Cahier des charges : énumération des
secteur audiovisuel : 30 m² clauses et des conditions qui régissent
consultation sur place, travail en groupe : 40 m² l’exécution d’un marché de travaux : pour le
atelier, bureau : 40 m² mobilier et l’informatique par exemple.
sanitaires, circulation, locaux techniques : 20 m² • Maître d’ouvrage : c’est le décideur. Dans le
cas d’une bibliothèque municipale, c’est la
municipalité (maire et adjoints). Le maître
d’ouvrage passe commande et sera
Dans une commune de 7 200 habitants, une
« propriétaire » de l’ouvrage lorsqu’il sera
bibliothèque de 530 m²
achevé. Le maire peut parfois déléguer la
accueil : 35 m²
maîtrise d’ouvrage à un bureau d’études. Dans
secteur adulte : 130 m²
tous les cas, c’est le maître d’ouvrage qui fixe
secteur jeunesse : 110 m² les objectifs à atteindre et détermine les
secteur audiovisuel : 70 m² conditions matérielles de réalisation de
consultation sur place, travail en groupe : 65 m² l’opération.
atelier, bureau : 80 m² • Maître d’œuvre : c’est celui qui est chargé à la
sanitaires, circulation, locaux techniques : 40 m² fois de la conception et du contrôle de
l’exécution du projet. Le maître d’œuvre est
l’architecte qui est choisi par le maître
Recommandations d’ouvrage.
• Permis de construire : il doit être conforme à
• Élaborer l’implantation du mobilier et la la réglementation et aux documents
localisation du système antivol en même d’urbanisme en vigueur ; les Bâtiments de
temps que les plans du bâtiment car des oublis France doivent émettre leur avis pour un site
peuvent être irréparables par la suite. classé.
• Commander le mobilier suffisamment à
l’avance - ne pas oublier les 2 mois de délai
minimum demandés par les fournisseurs - pour Les visites de bibliothèques
qu’il arrive au moment où le bâtiment est prêt.
• Ne pas sous-estimer les surfaces réservées Avant d’envisager la construction d’une
aux services internes (bureaux, atelier, bibliothèque, il est bon de multiplier les visites
réserve) d’équipements de lecture afin de prendre les
• Bien évaluer le temps de déménagement et bonnes idées et d’éviter certaines erreurs de
aménagement des collections : pour la mise en conception.
carton de 7 500 livres, compter 7 personnes à Il est notamment recommandé de visiter les
temps plein pendant 3 jours. Pour la mise en bibliothèques municipales récentes aux normes
rayons, avec le même volume d’ouvrages, recommandées par la Direction Régionale des
compter 12 jours pour 4 personnes à temps Affaires Culturelle (D.R.A.C.) et qui ont bénéficié
plein. de ce fait de subventions.

Page 13
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

Les constructions ou réhabilitations récentes de bibliothèques municipales dans le département

Commune Nombre d’habitants Surface de la Construction Année d’ouverture


bibliothèque ou
Réhabilitation
Chemillé 6 500 974 m² construction 2005
Montreuil Bellay 4 500 350 m² réhabilitation 2006
Beaucouzé 5 800 800 m² construction 2006
Combrée 2 500 180 m² construction 2007

Des visites peuvent également être profitables dans des bibliothèques bien aménagées et de construction
récente mais qui ne remplissent pas une partie ou la totalité des critères d’éligibilité aux subventions de la
DRAC. Exemples : Tiercé, Vezins, Maulévrier, Rou Marson, Contigné, Andard, Bouzillé, etc.

Bibliothèque de Tiercé (3651 habitants)

Bibliothèque de Rou Marson (616 habitants)

Bibliothèque de Maulévrier (2899 habitants)

14
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

f) Quelques contraintes La température, l'ensoleillement,


techniques: l'éclairage :
L’éclairage naturel conditionne fortement le bien
La charge au sol : être des usagers de la bibliothèque et du
personnel. A l’inverse, il est souvent néfaste aux
Les livres pèsent lourd ! La charge au sol doit documents. L’orientation des espaces peut donc
supporter 600 kg au m² pour l’ensemble de la être pensée de manière à ce que le personnel et
bibliothèque. Lorsqu'une bibliothèque est à les usagers bénéficient du maximum de confort lié
l'étage, il est recommandé d’éviter d'implanter les à la lumière naturelle tout en protégeant du mieux
rayonnages au centre de la pièce et de répartir possible les documents du rayonnement solaire
plutôt le poids de la charge des rayonnages le ou lunaire par la pose de stores ou de pare-soleil
long des murs. sur les ouvertures à l'ouest.
La sécurité du public : L’éclairage électrique devra atteindre une
capacité de 350 lux dans l’ensemble de la
La sécurité du public correspond à des normes bibliothèque, 450 lux pour les plans de travail
précises (largeur d’escaliers, issues de secours, (banque de prêt, tables de lecture, travail interne).
etc.). Dès la conception du projet mais aussi juste
avant l'ouverture, le maître d'ouvrage se
renseignera auprès des pompiers pour éviter des Le bruit:
non-conformités.
Le maître d'œuvre accordera une attention
L'informatique, l'électricité, le particulière à l'utilisation des matériaux de
construction et des revêtements utilisés pour les
téléphone: planchers, les murs et les plafonds afin de
favoriser l’insonorisation du bâtiment et
Les circuits électriques doivent être installés par notamment des espaces de travail qui seront
des professionnels. Il est préférable de prévoir les éventuellement cloisonnés.
fourreaux informatiques dès la construction ou
l’aménagement du bâtiment pour éviter des
surcoûts d'installation.
L'entretien du bâtiment :
Les livres n'aiment guère la poussière ! Un
Des outils de communication tels que le téléphone
ménage régulier sera prévu dans les locaux et les
ou le fax, voire l’accès à l’internet sont également
espaces verts seront également bien entretenus
indispensables au bon fonctionnement de la
pour offrir un abord attrayant.
bibliothèque pour répondre au public et contacter
les fournisseurs ou la maintenance informatique.

15
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

3) Les abords de la bibliothèque

L
e succès de la bibliothèque dépendra pour une part de sa situation « géographique » dans la
commune, de la signalisation du bâtiment avant d’arriver à la bibliothèque et de la lisibilité de la
fonction du bâtiment.

La situation : La signalisation :
En milieu rural la bibliothèque sera d’autant mieux La signalisation extérieure (panneaux indicateurs)
située qu’elle sera en centre bourg, ou proche des permettra aux nouveaux usagers de trouver
lieux de passage des habitants : écoles, facilement la bibliothèque. Cette signalisation est
commerces, marché, etc. Un environnement indispensable dans les communes urbaines.
agréable tel que la proximité d’un jardin donnera
de l’attractivité à la bibliothèque.
La lisibilité du bâtiment :
Au minimum, la bibliothèque peut être identifiée
par une inscription sur la façade de manière plus
ou moins stylisée.

Dans une perspective plus ambitieuse, la façade


peut être utilisée pour l'élaboration d'une œuvre
d'art. Si la construction de la bibliothèque a été
financée par la Direction Régionale des Affaires
Culturelles, la commune peut bénéficier d'une
aide au titre du 1% culturel pour la réalisation
d'une œuvre d'art.

Bibliothèque Municipale du Mesnil en Vallée


(1314 habitants)

On évalue à 20 minutes le temps maximum qu'un


usager consent à parcourir à pied pour se rendre
à la bibliothèque. Ceci vaut tout à fait pour les
scolaires qui pourront « passer » à la bibliothèque
après la classe…Au-delà, les enfants ne pourront
se rendre à la bibliothèque qu'avec leurs parents.
Pour les usagers qui habitent en dehors du centre
bourg, il faudra prévoir quelques places de
parking à proximité. On retient le ratio d’une place Bibliothèque Municipale de Villevêque (2650
de stationnement pour 6 places de lecture. Mais il habitants)
faut aussi penser aux animateurs de la
bibliothèque… Accueillante, l’entrée du bâtiment donnera
également quelques indications essentielles sur
l'activité de la bibliothèque : les horaires
d’ouverture, les modalités d'inscription, les
principales activités…

16
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

4) L'aménagement de la bibliothèque
L'
aménagement des locaux est essentiel car il conditionne la première impression du lecteur qui
découvre une bibliothèque. A l'inverse d'un aménagement purement fonctionnel et sans âme,
l'équipe de la bibliothèque incitera le lecteur à s'approprier des espaces intimes et chaleureux pour
qu'il se sente comme chez lui. La présence de tableaux de peinture, de plantes vertes, d'objets anciens, de
sculptures, de vitrines, de meubles anciens ou design, etc. n'est pas un luxe superflu mais peut contribuer
au contraire à personnaliser la bibliothèque.

Bibliothèque de Chalonnes (5 731 habitants)

La compréhension des espaces. Les matériaux et coloris


Quelques règles :
¾ Les rayonnages : en bois, ils donnent une
¾ Les rayonnages en épi (double face, 50 cm de
impression de confort et peuvent être colorés par
large) offrent des possibilités de semi-
vernis ou pigment ; métalliques, ils sont plus
cloisonnement qui laissent une impression de
résistants et permettent une meilleure mobilité.
liberté.
¾ Les sols : doivent être insonores et de
¾ Entre deux rayonnages en libre accès, il faut
nettoyage aisé.
laisser au moins 1,40 m disponible pour permettre
¾ L’harmonisation des couleurs : une moquette
aux lecteurs de se croiser. Cette facilité de
peu vive et des murs très clairs seront mis en
circulation doit également être prévue entre les
valeur par des mobiliers aux coloris vifs. A
tables de lecture et les rayonnages.
l’inverse, le bois naturel nécessitera des sols et
¾ Si les espaces ne sont pas très cloisonnés,
murs aux couleurs plus gaies.
mieux vaut jouer sur les matériaux (sol et murs) et
¾ Identification des secteurs : des couleurs
les coloris (des rayonnages notamment) pour
différentes peuvent identifier les secteurs enfants
visualiser les différentes fonctions de la
et adultes même si certains rayonnages sont
bibliothèque.
communs aux deux zones (mais l’espace n’est
¾ Une vaste salle de prêt nécessite un plafond
alors plus modulable).
élevé ou donnant cette impression : en effet les
¾ Mezzanine : si les locaux le permettent, une
rayonnages cloisonnent l’espace et peuvent
mezzanine offre un espace privilégié (salle de
provoquer une sensation d’étouffement.
travail, espace disques, etc.)
¾ Les accès aux différentes sections doivent être
très visibles depuis l’accueil, même si la quasi
totalité de la bibliothèque tient en un seul local. La lumière
¾ L’espace d’accueil/prêt doit être largement ¾ La lumière naturelle est la plus agréable mais la
dégagé : prévoir 2 m libres devant la banque de lumière solaire directe est nocive pour les livres
prêt. qui jaunissent et développent des bactéries. A
¾ Ne pas oublier d’examiner soigneusement les l’inverse, penser aux journées d’hiver où la
contraintes matérielles d’implantation du mobilier : lumière naturelle est plus discrète.
position des plinthes, présence de piliers, ¾ Les rayonnages doivent être bien éclairés pour
emplacement des prises électriques, des donner une bonne vision de tous les livres
interrupteurs et des radiateurs ou convecteurs, présentés.
fenêtres et portes, hauteurs sous linteau, plafond ¾ Les lieux de travail et de lecture sur place
en mezzanine... nécessitent un excellent éclairage pour ne pas
s’abîmer la vue.

17
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

¾ Utiliser de préférence des combinaisons de sur quelques espaces mis en valeur (banque de
sources lumineuses : une lumière fluorescente prêt, tables de lecture, présentoirs à revues, etc.).
(néons) peut être complétée ou remplacée par un Certains secteurs pourront être traités de façon
éclairage indirect puissant mais plus chaleureux plus originale : spots colorés dans un coin de
(lampes ou vasques halogènes) et des « points contes, lumière douce dans un coin-repos avec
forts » de lumière incandescente (spots) orientés chauffeuses...

5) Les mobiliers et matériels


¾ Meuble de stockage près de la banque de prêt
Les rayonnages pour y placer cassettes et CD audio dans des
tiroirs alvéolés.
¾ Adaptation au format des ouvrages : les
étagères sont réglables en hauteur de 5 cm en 5
cm ; leur profondeur moyenne est de 25 cm. La banque de prêt
¾ Extensibilité : le principe adopté est celui ¾ Éviter le guichet de banque !
d’échelles espacées de 80 cm à 1 m, entre ¾ L’idéal est un plateau allongé de 75 cm de haut,
lesquelles des croisillons ou fonds assurent la qui peut former un angle et accueillir des fichiers
rigidité de l’ensemble qui comprend des étagères. (posés) pour le prêt. Prévoir des tiroirs (pour
¾ Ergonomie du rangement : une baguette ou un registres, tampon, réserves de fiches).
repli en fond d’étagère permet de ranger des
livres sans que ceux-ci aillent heurter le mur ou la
rangée de livres opposée. Les tables, chaises, poufs
¾ Modularité : les étagères classiques peuvent ¾ Distinguer tables de lecture pour les adultes de
être remplacées par des présentoirs inclinés ou celles pour les enfants (taille moyenne d’enfant de
par des bacs accrochables (pour bandes 8 ans). Voir également les podiums modulaires.
dessinées).
¾ Hauteur des rayonnages : côté adultes, hauteur Les bacs à albums
maximale : 2 m (5 à 6 étagères) pour un
rayonnage simple face, 1,75 m (4 à 5 étagères) ¾ Les bacs bas pour albums (80 cm L x 80 cm l x
pour un rayonnage double face. Côté enfants : 25 cm H) « croisillonnés » et revêtus au fond d’un
ces dimensions seront ramenées à 1,75 m et 1,50 caoutchouc antidérapant amovible.
m. ¾ Les bacs sur piétement pour bandes dessinées
¾ Ne pas oublier de prévoir une étagère près de réservées aux adultes.
la banque de prêt pour les livres réservés ou
abîmés. Autres matériels
¾ Le téléphone et la télécopie (fax)
Les présentoirs à revues ¾ Un ou plusieurs chariots à livres
¾ Ils seront pourvus de volets relevables, offrant ¾ Un ou plusieurs panneaux d’affichage
le dernier numéro au regard et masquant sous le ¾ Si la bibliothèque a une discothèque, un lecteur
présentoir la pile des numéros plus anciens. de CD audio et un jeu de casques pour l’écoute
individuelle.
¾ Si la bibliothèque a une vidéothèque, un
Le mobilier pour phonogrammes magnétoscope ou lecteur de DVD avec un jeu de
¾ Mobilier de présentation : rayonnages avec casques pour l’écoute individuelle
module de présentoir de cassettes, bacs ¾ Si la bibliothèque a un espace multimédia, un
spécialement conçus pour la présentation de ou plusieurs meubles pour ordinateur avec un jeu
disques compacts. de casques pour l’écoute individuelle.

18
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

Capacité du mobilier

Nature du document Nombre de documents pour 1 m Nombre de documents sur


linéaire plusieurs niveaux pour 1 m au
sol
Espace de consultation et d’étude :
Îouvrages de référence 30 à 35 100 (3 tablettes)
(dictionnaires, encyclopédies)
Îouvrages de référence 30 à 35 150 (5 tablettes)
(dictionnaires, encyclopédies)
Espace de prêt de livres adultes :
Î romans, documentaires 40 200 (5 tablettes)
Î atlas, albums d’art rangés à plat 6à8 60 à 80 (10 tablettes)

Espace de prêt de livres pour


enfants :
Î livres d’enfants 45 180 (4 tablettes)
Î albums sur une étagère 83 332 (4 tablettes)
Î albums dans un bac 120
Espace de consultation des
périodiques :
Î revues, magazines 3 12 (4 présentoirs)
Î quotidiens 1 10 (10 tringles)

Fournisseurs de mobilier de bibliothèque


Il est de loin préférable de choisir un mobilier spécialisé pour bibliothèque respectant les normes de
sécurité, d'ergonomie et de solidité. L'aménagement mobilier est réalisé en fonction de la répartition prévue
des collections, par supports d'informations (livres, revues, CD audio, DVD, etc.), services offerts (lecture sur
place, prêts et retours des documents, consultation revues, heure du conte, etc.) et publics destinataires
(accueil petite enfance, écoles, personnes âgées, etc.).
Les fabricants de mobilier disposent de bureaux d'étude qui peuvent proposer des plans d'aménagement,
sous réserve de la fourniture d'un cahier des charges détaillant les quantités à prévoir et les répartitions
souhaitées (voir exemple de cahier des charges en annexe).

Extrait d'un cahier des charges pour fournisseur de mobilier

Espace fiction adulte


Les contraintes :
1500 volumes
Taux de remplissage souhaité : 80 %
Les étagères du haut seront laissées libres dans la mesure du possible pour la présentation de livres de
face et pour l'extension ultérieure
Le mobilier :
- Rayonnages de 3,4 et 5 tablettes pour placer les volumes cités ci-dessus + tablettes de consultation
- Prévoir également des tablettes aux angles ainsi que des supports de grilles mobiles de présentation
s'adaptant aux côtés des rayonnages.
- 1 présentoir avec 3 ou 4 tablettes inclinées à placer à l'entrée de l'espace documentation (présentation
des nouveautés)
- 4 chaises
- 1 tablette pour le poste de consultation publique (pour consultation debout) à placer près d'un pilier.
- 1 tabouret marchepied pour le personnel.

Espace périodiques jeunesse


Volume à placer : 6 revues
Le mobilier :
- 1 meuble présentoir à revues avec stockage et portes escamotables pour 6 revues sur 3 hauteurs
maximum.
- 2 chauffeuses.

19
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

La liste de fournisseurs de mobilier, ci-dessous, n’est pas exhaustive ni actualisée en temps réel… Il est
recommandé de consulter les sites Internet des fournisseurs pour vérifier leurs coordonnées et demander
leurs catalogues.

NOM ADRESSE TELEPHONE

Alpha Bureau Concept 9 rue R. Hersen 49240 AVRILLE 02-41-24-92-08

Asler diffusion / BRM Bd A Lassagn BP 42 69530 BRIGNAIS 04 72 31 81 56


BCI Cité De »scartes 77420 CHAMPS SUR MARNE 01 64 68 06 06
Borgeaud 122 av H Ginoux 92120 MONTROUGE 01 41 17 49 00
Camif collectivité Vepex 5000 79074 NIORT 05 49 34 62 00
Daillot 13 Honville 88520 BAN-DE-LAVELINE 03-29-51-77-48

Edimeta 86 rue de Seine 94405 VITRY SYR SEINE S+CEDEX 01 46 81 85 52


Materic Lundia 97 rue Mirabeau 94853 IVRY SUR SEINE 01 40 38 88 30
Mobex / Reska Parc de Parc
la Houssette 27430 HERQUEVILLE
de la Houssette 27430 HERQUEVILLE 01 42 29 65
0195
42 29 65 95
Nelco 20 av du Président Allende ZI Monzinor 93106 MONTREUIL 01 48 57 33 48
BRM 862 rue des Crais – BP 32036 – 71020 Mâcon cedex 9 03 85 34 71 53
Wesco B.P. 80184 Route de Cholet 79141 CERIZAY Cedex 05-49-800-166

20
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

6) Les espaces d’animation


A
nimer une bibliothèque, c’est, suivant le sens étymologique du terme, rendre vivante une
collection d’ouvrages et de documents très divers.

Les objectifs d’une animation sont multiples : • mettre le livre en relation avec d’autres
• créer de nouveaux liens entre le public et formes d’expression (cinéma, théâtre, arts
les collections plastiques, etc.)
• faciliter l’accès de la bibliothèque à de • donner une image dynamique de la
nouveaux publics bibliothèque
• faire découvrir des ouvrages, des genres • intégrer la bibliothèque dans la vie
littéraires ou des thèmes peu connus du communale.
grand public.
• créer un événement dans la vie de la
bibliothèque

La question de l’animation en bibliothèque ne se résout pas à la mise à disposition de locaux


spécifiques et beaucoup de médiathèques voient leurs salles d’heure du conte, leurs espaces
d’expositions ou leurs auditoriums sous-utilisés faute d’une programmation sérieuse ou en raison de
l’absence de personnel pour s’en occuper. Concevoir un projet culturel cohérent c’est y adosser une
équipe suffisante et des crédits de fonctionnement.

Il est cependant regrettable que les médiathèques mêmes récentes n’intègrent pas toujours d’espaces
spécifiques pour l’animation comme si cet aspect de leur activité était jugé secondaire. Plusieurs
espaces d’animation peuvent en effet être envisagés :
• Une salle d’heure du conte
• Un auditorium pour des conférences, des petites formes théâtrales et musicales.
• Un atelier d’expression autour du livre
• Une salle d’exposition
• Un espace avec castelet
• Un espace jeux de société
• Un jardin un théâtre ou un préau pour les lectures à voix haute, etc.
Pour des questions d’économie, il est souvent envisagé un espace polyvalent ; mais si certaines
activités peuvent se dérouler dans un même lieu (ex. heure du conte et séance de marionnettes),
d’autres nécessitent un lieu spécifique (ex. la présentation d’expositions sous vitrines ou
« scénographiées »).

Ces espaces d’animation seront envisagés en tenant compte de l’offre culturelle de la commune afin
de mutualiser au mieux les ressources existantes (il est inutile de construire un auditorium s’il en
existe un tout près de la bibliothèque !). Néanmoins la bibliothèque envisagera au moins un espace
convivial pour rassembler les usagers autour d’activités régulières : heure du conte, comités de
lecture, lectures à voix haute, soirée ciné-club, conférences, petits concerts, expositions de peinture,
etc.

L’avenir de la lecture publique dépend aussi de sa capacité à inventer de nouveaux usages dans des
espaces inédits. L’imagination peut ici servir de fil conducteur à une conception débridée de la lecture
qui se joue d’une organisation purement fonctionnelle. Telle bibliothèque a déposé une carcasse de
voiture pour en faire un kiosque à journaux, telle autre a reconstitué un mobilier à l’ancienne pour sa
documentation patrimoniale…

La scénographie peut être utilisée pour habiller provisoirement un espace destiné à un usage
temporaire. Les collections peuvent être rassemblées ou dispersées selon l’usage invitant le lecteur à
reconsidérer les espaces traditionnels d’une bibliothèque

L’animation culturelle s’inscrit alors au cœur de l’activité de la bibliothèque dont elle modèle les
espaces au bénéfice d’une conception vivante et attractive de la lecture publique.

21
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

7) Les subventions aux bibliothèques


g) Les subventions du Conseil Général de Maine et Loire

L’équipement en mobilier
Bénéficiaires : bibliothèques des réseaux intercommunaux de bibliothèques par convention avec la
BDP
Montant de la subvention :
• les points-lecture (communes de moins de 2000 habitants, surface de 35 m², budget
d’acquisition 0,76 € par habitant, 2 heures d’ouverture hebdomadaire) : subvention (30 %)
plafonnée à 1 500 € H.T.
• les bibliothèques-relais (surface de 70 m², budget d’acquisition 1,52 € par habitant, 4 heures
d’ouverture hebdomadaire) : subvention (30 %) plafonnée à 3 000 € H.T.
• les bibliothèques municipales (surface d’au moins 100 m² et 0,07 m² par habitant, budget
d’acquisition de 1,52 € par habitant, 12 heures d’ouverture hebdomadaire, demi-poste de
professionnel par tranche de 2 000 habitants) : subvention (30 %) plafonnée à 4 500 € H.T. L’avis
de la DRAC est requis.

L’équipement informatique
Bénéficiaires : bibliothèques des réseaux intercommunaux de bibliothèques par convention avec la
BDP
Montant de la subvention :
Les points-lecture : subvention (50 %) plafonnée à 1 500 € H.T. pour acquisition de matériel
informatique et d’un logiciel de gestion de bibliothèque au format UNIMARC et compatible avec le
logiciel de la BDP
• les bibliothèques relais : subvention (50 %) plafonnée à 2 500 € H.T. pour acquisition de
matériel informatique et d’un logiciel de gestion de bibliothèque au format UNIMARC et
compatible avec le logiciel de la BDP
• les bibliothèques municipales : subvention (50 %) plafonnée à 5 000 € H.T. pour acquisition de
matériel informatique et d’un logiciel de gestion de bibliothèque au format UNIMARC et
compatible avec le logiciel de la BDP
• micro-portable pour le réseau : subvention (50 %) plafonnée à 5 000 €.H.T.

Recrutement de bibliothécaires intercommunaux


Bénéficiaires : communes ou groupement de communes desservies par la BDP par convention avec
la BDP portant sur création d’un réseau intercommunal de bibliothèques
Montant de la subvention : subvention (40 %) plafonnée à 8 000 € accordée pendant 3 ans.
Dispositions particulières : Les emplois aidés (sauf transformation du poste) ne peuvent bénéficier de
cette subvention. Cette aide est cumulable avec les incitations financières de la DRAC via les
conventions de développement culturel.

L’équipement multimédia
Bénéficiaires : bibliothèques municipales ou bibliothèques en réseaux intercommunaux
Critères d’attribution : local spécifique, budget d’acquisition, agent qualifié sur un poste communal ou
intercommunal. Le projet doit préciser le temps de professionnel prévu, les actions de sensibilisation
envisagées et le type de public concerné par l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et
de la communication.
Montant de la subvention : subvention (80 %) plafonnée à 2 500 € H.T. pour l’achat d’un micro
ordinateur, modem, imprimante.
Le conseil général n’accorde plus de subvention d’équipement d’un montant inférieur à 1
000 € aux communes de moins de 2 000 habitants ; une dotation dite de « solidarité
départementale » est attribuée à ces collectivités en vue de répondre à leurs besoins de
financement.

22
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

Une commune qui a reçu une subvention du conseil général doit attendre un délai de 5 ans
pour demander une nouvelle subvention d’équipement du même dispositif.

h) Les subventions d’État

Le concours particulier de la DGD


Dès 1986, en application des lois de décentralisation, l'État a transféré dans la dotation générale de
décentralisation (DGD) les crédits qu'il consacrait antérieurement à l'équipement et au fonctionnement
des bibliothèques. Jusqu'en 2005, il existait un concours particulier en faveur des bibliothèques
municipales (BM), composé d'aides au fonctionnement (1ère part) et à l'investissement (2ème
part) et un concours particulier départemental dédié à l'investissement en faveur de la lecture
publique et des bibliothèques départementales de prêt (BDP).
Depuis le 1e janvier 2006, un seul concours particulier réunit ces crédits, qui ne sont plus
consacrés qu'aux investissements consentis au profit des BM et des BDP. Ce concours permet
de soutenir plus efficacement l'ensemble des projets : construction, extension ou restructuration
de bâtiments (médiathèques de proximité rurales ou urbaines, nouvelles constructions d'envergure
régionale), équipement mobilier et informatique, aménagement visant à améliorer les conditions de
conservation des fonds patrimoniaux, projets de numérisation…
Il compte 2 fractions :
· la 1ère pour accompagner l'ensemble des opérations en faveur des bibliothèques, qu'elles soient
municipales ou départementales ;
· la 2nde, dont le montant annuel maximal est plafonné à 15 % de la totalité des crédits disponibles,
pour les projets d'intérêt régional ou national, qui permettent le développement d'actions de
coopération avec d'autres institutions chargées du développement de la lecture.
Contact : Jean-Pierre MEYNIEL, conseiller au livre et à la lecture à la DRAC 02 40 14 23 72. Voir
également sites du Ministère de la Culture et du Ministère de l’Intérieur.

La DGE
En 1997, la commission d’élus de Maine-et-Loire a, conformément aux dispositions du code général
des collectivités locales et du décret n°85-1510 du 31 décembre 1985, défini les catégories
d’opérations susceptibles d’être subventionnées prioritairement au titre de la répartition des crédits de
la Dotation Globale d’Équipement (DGE).
Depuis cette date, l’attribution de subvention pour les constructions publiques englobe les
constructions et restructurations de bibliothèques de moins de 100 m² dans les communes de
moins de 2 000 habitants. Le taux de subvention applicable au montant H.T. des investissements est
égal à 30 % majoré de dix points pour les communes à faible potentiel fiscal. Les dossiers de
subvention, instruits par la Préfecture (Direction des Affaires Économiques), sont soumis pour avis à
la DRAC. Cette aide est non cumulable avec la DGD.

i) Les subventions du Centre National du Livre (CNL)


Les subventions accordées par le CNL en faveur des bibliothèques au titre de l’aide aux acquisitions
d’ouvrages dans les bibliothèques comprennent trois volets :

Création et extension de bibliothèques


• conditions de recevabilité :
∗ coût des travaux en gros oeuvre et second oeuvre d’au moins 9 200 € HT.
∗ budget d’acquisition de 2 € par habitant
∗ personnel permanent formé et rémunéré : à mi-temps pour les communes de moins de 5 000
habitants, à plein temps pour les communes de plus de 5 000 habitants. Personnel bénévole
formé pour les communes de moins de 1000 habitants.
∗ ouverture hebdomadaire : 10 heures (6 heures pour les communes de moins de 2 000
habitants).

23
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

• Montant des aides : forfait de 3 100 € pour les 100 premiers m² et 11 € le m² supplémentaire.
• Un dossier de 1ère année de fonctionnement peut être déposé l’année suivante (au plus tard dans
les douze mois suivant l’ouverture) et permet de bénéficier du même niveau d’aide que pour la
création.

Création ou développement de fonds thématiques


• conditions de recevabilité : développement de collections sur un ou plusieurs thèmes autour d’un
projet culturel s’appuyant sur un fonds d’ouvrages de vente lente ou difficile (ex. Poésie, théâtre,
sciences humaines, sciences et techniques…) en relation avec des actions de médiation,
d’animation ou de promotions menées par la bibliothèque. Le projet doit atteindre minimum 1 525
€, l’aide attendue du CNL ne devant pas dépasser 50 % du coût total. Les critères d’éligibilité
sont identiques aux projets de création (sauf travaux).
• Il ne peut y avoir cumul sur un même exercice des volets création, 1ère année de fonctionnement
et fonds thématiques. Le dossier doit être déposé avant le 31 mars. Après avis du conseiller livre
et lecture de la DRAC, la commission CNL se réunit au mois de mai.

Aide au développement des réseaux départementaux


• Les BDP peuvent présenter des demandes de subvention pour les bibliothèques relais de leur
réseau récemment créées, agrandies ou rénovées et qui ne remplissent pas les conditions de
recevabilité pour solliciter une aide directe.
• Le budget de la BDP doit être au moins égal à 0,5 € par habitant à desservir.
• La commune de moins de 5 000 habitants doit avoir effectué des travaux (sur l’année en cours
ou N-1), prévu un local spécifique, un personnel formé, un budget d’acquisition d’au moins 0,8
€ par habitant, 4 heures d’ouverture hebdomadaire, effectué travaux, achat mobilier,
informatisation.
• Montant des aides : 1 600 €, renouvelable une fois pour les communes. 2 300 € renouvelable
une fois pour les structures intercommunales.
• Le dossier de demande de subvention à adresser à la BDP doit comprendre :
¾ L’attestation du budget d’acquisition de livres de l’année en cours (en indiquant le montant et
non le ratio).
¾ La description des travaux ou de l’équipement réalisé et la date à laquelle cette opération a
été achevée (travaux d’aménagement, achat de mobilier, informatisation). Le montant des
dépenses de l’opération doit être indiqué précisément et atteindre au minimum 1 500 €.
¾ Une note synthétique de présentation de la bibliothèque.

Pour bénéficier d’une nouvelle subvention CNL une commune bénéficiaire doit attendre un délai
de deux ans.

24
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

ANNEXE

Exemple de cahier des charges pour L’équipement mobilier d’une bibliothèque


(Document de travail proposé par la DRAC Pays de Loire – Service Livre et Lecture et par la
Bibliothèque Départementale de Prêt de Loire Atlantique)

Objet de la consultation

L’offre comprendra :
• Un ou plusieurs devis comprenant la fourniture, la livraison et l’installation des mobiliers proposés.
• Un ou plusieurs schémas d’implantation conformes au plan architectural et aux espaces prédéfinis
• Une présentation qualitative du mobilier (photographie couleur et description précise de chaque
élément, des matériaux utilisés).
• L’engagement à assurer un suivi de la gamme pour une durée minimale de 10 ans
• Les références de la société dans l’aménagement d’autres bibliothèques de la région.

Elle comprendra également :


• Une liste descriptive (dimensions, matériaux, coloris) et le coût unitaire de chaque élément
mobilier, classée par type de mobilier (mobilier de bibliothèques, tables et chaises, mobilier de
bureau, mobilier d’exposition…) y compris les éléments de fixation et d’assemblage, la signalétique
et les options éventuelles.
• Un (ou plusieurs) devis quantitatif et financier selon l’ordre défini dans la partie « besoins par
espace » du présent cahier des charges.
• Les dimensions, matériaux et coloris des produits
• Les conditions de garantie
• Les délais, conditions et coûts de livraison et d’installation
• Une proposition de présentation physique des produits (échantillons par type de mobilier) sera la
bienvenue.

COMMUNE de :

Présentation :
• Caractéristiques de la commune : urbaine ou rurale, population, caractéristiques éventuelles (en 2
ou 3 lignes)
• Descriptif des services proposés par la future bibliothèque : section (enfants, adultes), espaces
(salle d’animation, multimédia), supports d’information proposés (livres, CD audio, DVD, journaux,
etc.)
• Tableau des surfaces utiles par espace ou fonction, surface totale, contraintes particulières (piliers,
hauteur des plafonds)

Contacts :
• Secrétaire général / Directeur général des services
• Bibliothécaire :

Pièces jointes :
• Plan des locaux avec définition des grands espaces (section adulte, jeunesse)
• Plans en coupe
• Note du maître d’œuvre sur le parti pris architectural.

Principes d’aménagement :

Généralités :
• En complémentarité avec le parti pris architectural, le mobilier présentera des qualités esthétiques
correspondant à une volonté de concevoir un lieu à la fois chaleureux, lumineux et fonctionnel.

25
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

• Il sera adapté par sa forme et ses dimensions à la diversité des publics qui fréquenteront la
bibliothèque (une attention particulière sera apportée au jeune public et aux publics à mobilité
réduite).
• D’une manière générale, le fournisseur évitera de donner une connotation scolaire (forme,
dimension et coloris) à la médiathèque.
• Une attention toute particulière sera accordée à la signalisation : l’implantation des différents
secteurs et le classement des collections doivent être facilement repérables dès l’entrée.

Schéma d’implantation
La proposition de schéma d’implantation devra également s’adapter au type de projet de bâtiment.

Elle devra aussi :


• Tenir compte des règles d’espacement et de circulation entre chaque rayonnage (de façon
générale 1,40 m entre 2 éléments mobiliers)
• Organiser une distribution cohérente des différentes zones
• Privilégier les lignes visuelles en évitant les effets de mur de rayonnages pour permettre au
maximum une vue d’ensemble de la bibliothèque
• Tenir compte des « obstacles » matériels (piliers, radiateurs)
• Ne pas adosser de rayonnages contre les piliers
• Tenir compte de l’éclairage naturel et artificiel pour éviter au maximum les nuisances des rayons
solaires pour les documents et les reflets sur les postes informatiques.
• Répartir harmonieusement les rayonnages et les places de lecture afin de permettre aux lecteurs
de lire non loin des documents sans être gênés par la circulation autour des rayonnages ni par
celle liée au prêt.
• Prévoir des zones de travail et de consultation du catalogue (OPAC) dans les espaces
documentaires adultes et enfants et dans le secteur des usuels.
• Positionner l’espace bandes dessinées non loin de l’espace revues pour établir un lieu propice à la
lecture sur place. Néanmoins toute autre proposition sera étudiée avec attention.
• Prévoir des espaces pour présenter les ouvrages (nouveautés et coups de cœur des
bibliothécaires) dans les rayonnages.

• Le mobilier pour les tout petits et pour « l’heure du conte » sera coloré tout en respectant une
harmonie des couleurs et des matériaux. Il présentera un confort de lecture sans contrainte pour
les petits (variété des positions de lecture : assis, allongé, etc.)
• Aéré et fonctionnel, il devra être facilement modulable pour servir d’espace conte, d’espace lecture
pour un groupe ou une classe. Les bacs à albums seront ou ne seront pas intégrés à l’estrade.

Caractéristiques générales du mobilier


La proposition de mobilier présentera un ensemble cohérent, tant esthétiquement que
fonctionnellement : harmonie des rayonnages, tables, chaises, chauffeuses.

Le mobilier doit être :


• Solide
• Facilement modulable : possibilité d’enlever ou de rajouter des tablettes sans démonter l’ensemble
des rayonnages ; préciser les possibilités d’évolution du mobilier et les manipulations pour le
transformer (tablettes/présentoirs, rayonnages simple/double face).
• Conforme aux normes de sécurité (stabilité, absence d’arête tranchante)
• Confortable et d’entretien facile
• Conforme (de préférence) aux normes Haute Qualité Environnement ale.

La gamme proposée devra faire l’objet d’un suivi décennal.

Ligne retenue :

Gamme (au choix) :


Tout bois ou tout métal ou bois/métal ou bois/métal/verre, etc. (préciser le matériau dominant :
exemple structure en bois et tablettes en métal).

26
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

Type de rayonnages (au choix) :


• Dessus ouvert ou fermé
• Côtés pleins ou semi ouverts ou ouverts.

Descriptif qualitatif par type de mobilier


Les rayonnages :
• Ils seront présentés en version simple face ou double face selon leur implantation. Les rayonnages
double face devront être aisément démontables pour obtenir des rayonnages simple face.
• Hauteur 1,80 m maximum en section adulte (5 tablettes) ; 1,60 m maximum en section jeunesse (4
tablettes).
• Éviter les structures susceptibles d’endommager les documents.
• Privilégier le bon maintien des documents dans la longueur (voir les propositions de serre-livres)
• Tous les cadres devront être équipés d’un système permettant de régler aisément les tablettes en
hauteur.
• Les arêtes et les coins seront non coupants.

Le fournisseur veillera à incorporer :


• Des tablettes pouvant aussi s’incliner pour servir de présentoirs
• Des tablettes d’angle ou tables d’angle pour une présentation des ouvrages ou une consultation
rapide. Ces tablettes doivent être rabattables, de préférence de forme arrondie pour éviter au
public de se blesser.
• Des présentoirs à livres à poser ou à fixer sur les montants des rayonnages (à détailler sur le
devis)
• 2 serres livres par tablette.

La signalétique : elle sera modulable


• Signalétique des rayonnages en hauteur et / ou sur le côté en fonction des implantations.
• Signalétique coulissante sur les tablettes.

Les bacs à albums et bandes dessinées


Ils devront :
• Être équipés de fonds antidérapants et amovibles.
• Pouvoir s’intégrer à des rayonnages
• Être munis de roulettes autobloquantes pour une manipulation et un déplacement facilités (à
prévoir en option sur le devis)
• Appartenir à la même gamme de mobilier que les rayonnages
• Être de formes diverses (sur pied et au sol) avec des cases de différentes largeurs pouvant
accueillir des livres au format à l’italienne.

Les présentoirs à périodiques


• Ils doivent comporter des bacs à réserve munis de tablettes de présentation inclinées
• Les casiers sont séparés
• Le système d’ouverture des tablettes doit être maniable, résistant et peu bruyant.

Les tables, chaises et chauffeuses


• La ligne esthétique devra si possible être la même dans tous les espaces, en continuité avec celle
des rayonnages.
• Les tables seront de formes variées en fonction des espaces et de leur utilité (tables basses, tables
de travail rectangulaires ou rondes), privilégier de petites tables (2 ou 4 personnes).
• Les sièges devront être à la fois légers à transporter et solides car très sollicités.
• Les assises seront en tissu, faciles à entretenir et, si possible déhoussables.
• Ils devront comporter des chaises de travail et de lecture enfants et adultes, des chaises pour les
plus petits (0-6 ans) ainsi que des poufs et des coussins, des fauteuils et chauffeuses.
• Certaines chauffeuses pourront être de dimension suffisante pour accueillir un adulte et un enfant
afin de permettre la lecture commune ou à voix haute.
• Ces éléments pourront apporter une note colorée à la bibliothèque.
• Les fauteuils de bureau devront offrir une bonne ergonomie et être réglables en hauteur.

27
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

Pour déterminer le nombre de tables et de chaises, compter 1 à 2 places par 10 m² de surface


utile (hors salle heure du conte ou coin albums)

Le mobilier multimédia et OPAC (Online Public Access Catalogue) :


Consultation Internet et cédéroms (préciser s’il s’agit d’un espace spécifique ou si les postes
informatiques sont dispersés dans la médiathèque).
Le mobilier devra comprendre des postes de travail séparés, équipés de tablettes coulissantes pour le
clavier et de caissons fermés pour l’unité centrale.
Consultation du catalogue (OPAC)
La proposition devra comporter du mobilier permettant la consultation en position debout ou assise (à
préciser), tables séparées ou intégrées dans les rayonnages (à préciser).

La banque de prêt :
• La banque de prêt doit être esthétique, solide, fonctionnelle et ergonomique. Elle sera réalisée
dans un matériau qui s’accordera au mobilier de la bibliothèque et comportera un voile de fond
jusqu’en bas.
• Elle sera conçue pour intégrer les éléments informatiques et sera munie de passes-câbles ;
• Privilégier le contact entre les bibliothécaires et le public en évitant un « surélèvement » de la
banque de prêt.
• Un accès à un usager en fauteuil roulant sera aménagé
• Prévoir des tiroirs de rangement ainsi qu’un caisson sur roulettes fermant à clef.

Les chariots à livres :


Les chariots devront être dans la même gamme de mobilier.

Le mobilier de bureau :
• Les bureaux devront être fonctionnels, munis d’un plan de travail informatique intégré avec tablette
coulissante et passe-câbles (dimensions des bureaux à préciser) et comprendre un caisson sur
roulette fermant à clef.
• Une armoire à ouverture coulissante (dimensions à préciser) devra être composée de tablettes et
d’un système pour dossiers suspendus.

Mobilier d’exposition :
Les grilles d’exposition seront très stables (pieds plats) munis d’accessoires (présentoirs à revues,
porte-livres) et facilement assemblables entre elles.

Les besoins par espace :

Espace entrée – accueil – prêt – exposition (surface : x m²)

Nombre souhaité
Banque de prêt
Caisson de bureau
Rayonnage (dimensions à préciser)
Fauteuils de bureau
Chaises pour recevoir le public assis
Chariots à livres
Présentoir à nouveautés (tablettes inclinées)
Présentoir pour dépliants/brochures d’information
Panneau d’information mobile face liège
Grilles d’exposition
Table pour photocopieur

28
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

Espace multimédia (surface : x m²)

Nombre souhaité
Postes de travail informatique séparés
Chaises
Caissons pour unités centrales
Table pour l’imprimante

Espace adultes (surface : x m²)

Espace revues
Nombre d’abonnements : x
Mobilier
Meubles à périodiques
X chauffeuses
X tables basses

Espace bandes dessinées


Nombre de bandes dessinées : x
Mobilier : (ratio : 80 BD par bac de 0,65 x 0,65 m)
Bacs sur pied pour bandes dessinées (4 cases par bac)
X rayonnages avec tablettes inclinées pour présenter les nouveautés
X chauffeuses

Fiction
Nombre de documents : x
Mobilier (ratio : 30 livres par tablette)
Rayonnages d’hauteur variable (1,80 m max.) simple et/ou double face + tablettes de consultation +
présentoirs à livres adaptables
X fauteuils de lecture

Documentaires (préciser éventuellement si espace commun adultes/enfants)


Nombre de documents : x
Mobilier : (ratio : 40 documentaires ou 20 usuels par tablette)
Rayonnages d’hauteur variable (1,80 m max.) simple et/ou double face + tablettes de consultation +
présentoirs à livres adaptables.
Tables de travail : x tables 4 personnes + x tables 2 personnes
X chaises

Consultation du catalogue (OPAC)


Nombre souhaité
Postes de consultation
Chaises
Caissons pour unités centrales

29
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

Espace jeunesse (surface : x m²)

Tout petits et heure du conte (préciser si ces espaces sont communs ou séparés)
Nombre d’albums : x
Mobilier : (ratio : 80 albums par bac de 0,65 x 0,65 m)
Estrade pour l’heure du conte et la lecture = 20 places
Bacs à albums sur pied (4 cases par bac) avec roulettes autobloquantes
Bacs à albums (4 cases) au sol sur roulettes autobloquantes
1 rayonnage avec tablettes inclinées pour présentation des nouveautés
Une dizaine de poufs, coussins et tabourets (à préciser)
1 chauffeuse pouvant accueillir 1 enfant + 1 adulte
1 table ronde avec 4 chaises enfants (0-6 ans)
(+ si salle du conte spécifique : gradins, chaises ou coussins pour accueillir environ 30 personnes)

Bandes dessinées :
Nombre de documents : x
Mobilier : (ratio 80 BD par bac de 0,65 x 0,65 m)
Bacs à BD (4 cases) sur roulettes autobloquantes avec réserve en dessous + présentoirs
X chauffeuses

Romans :
Nombre de documents : x
Mobilier : (ratio 60 à 70 romans par tablette)
Rayonnages (1,60 m maximum) avec tablettes de consultation + présentoirs à livres + tablettes
inclinables
1 présentoir à nouveautés
X fauteuils

Revues :
Nombre d’abonnements : x
Mobilier :
Présentoir à revues

Documentaires :
Nombre de documents : x
Mobilier : (ratio 50 par tablette)
Rayonnages (1,60 m maximum) avec tablettes de consultation + présentoirs à livres
X tables de travail de 4 places chacune + x tables de 2 personnes
X chaises

Consultation du catalogue (OPAC)


Nombre souhaité
Postes de consultation
Chaises
Caissons pour unités centrales

Espace image / musique (surface : x m²)


Nombre de CD
Nombre de VHS :
Nombre de DVD :
Mobilier :
Bacs à CD à fonds anti dérapant ; possibilité de bacs télescopiques
Rayonnages
Tables à 2-4 places ; chaises ; chauffeuses (à préciser)

Pour chaque type de document, le fournisseur indiquera le ratio utilisé (nombre de documents par
bac).

30
Aménager une bibliothèque en milieu rural – Mars 2008

Bureaux et ateliers (surface par unité : x m²)

Nombre souhaité
Bureau
Bureau
Caisson mobile
Fauteuil de bureau
Chaises ordinaires
Armoire avec dossiers suspendus
Atelier
Rayonnages
Tables
Chaises
Espace de détente / Réunion
Table (6 à 8 places)
Chaises
Meuble bas de rangement
Autres (préciser)

Divers matériels

Nombre souhaité
Chariots
Marche pied autobloquant
Autres (préciser)

Pour tout renseignement :


BIBLIOTHÈQUE DÉPARTEMENTALE DE PRÊT
Z.I. Croix Cadeau
5, rue Paul Langevin
49240 AVRILLÉ
: 02 41 33 03 20

31