Vous êtes sur la page 1sur 14

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès

Ecole Supérieure de Technologie


1ére année DUT- Génie Industriel et Maintenance

Compte-Rendu Electrotehnique
Moteur Asychrone

Réalisé par : Encadré par :

 Sakah Houssam - Professeur : Mr Errouha

 Taarabet Amine

 Taghia khoutar

 Zgoud khaoula

 Miskin ibrahim

Année Universitaire :2016-2017


1. Introduction :
Le mot hydraulique désigne deux domaines totalement différents,
hormis que chaque domaine implique un liquide. Ces deux domaines
sont :

 les sciences et les technologies de l'eau naturelle et ses usages :


hydrologie, hydraulique urbaine, hydrogéologie, etc. (voir le
Portail Eau) ;

 les sciences et les technologies de l'usage industriel des liquides


sous pression : hydromécanique, oléo hydraulique, moteur
hydraulique, pompe oléo hydraulique, presse hydraulique,
machine hydraulique, etc.

Plus anciennement, l'hydraulique désignait la science qui enseigne à


mesurer, à diriger et à élever les eaux. Les machines hydrauliques
désignaient principalement les pompes employées à cet effet.
L'hydraulique était alors du ressort du fontainier et ses ouvriers
spécialisés, les pompiers, spécialisés dans la fabrication et l'entretien
des pompes, et les plombiers, spécialisés dans le façonnage du plomb.

2. Généralités sur les composants hydrauliques :


a- Pompe :
Une pompe hydraulique est une pompe destinée à alimenter des
machines hydrauliques, ou d'autres systèmes hydromécaniques. Elle
transforme l'énergie mécanique de rotation en énergie hydraulique,
ensuite transmise par le fluide transporté dans des canalisations vers
des récepteurs, vérin ou moteur hydraulique). Elle est la plupart du
temps appelée pompe hydraulique.

Les caractéristiques principales sont la cylindrée et leur capacité à


résister à la pression. En fonctionnement, une pompe crée un débit,
mais la pression dépend de la résistance du récepteur (moteur ou
vérin). À ce moment, l'énergie hydraulique se transforme à nouveau
en énergie mécanique linéaire ou rotative.
b- Vérin :
Un vérin pneumatique ou hydraulique sert à créer un mouvement
mécanique, et consiste en un tube cylindrique (le cylindre) dans lequel
une pièce mobile (le piston) sépare le volume du cylindre en deux
chambres isolées l'une de l'autre. Un ou plusieurs orifices permettent
d'introduire ou d'évacuer un fluide dans l'une ou l'autre des chambres
et ainsi déplacer le piston.

Principe du vérin et de son étanchéité :

Les vérins hydrauliques trouvent leur application la plus visible dans


les engins de chantier

Une tige rigide est attachée au piston et permet de transmettre effort et


déplacement. Généralement la tige est protégée contre les agressions
extérieures par un traitement augmentant la dureté superficielle. Selon
les conditions d'exploitation, des revêtements appropriés à base de
chrome, de nickel et chrome ou de céramique sont réalisés.
L’étanchéité entre les chambres du vérin ou entre corps et tige est
réalisée par des joints. Cette fonction est primordiale, car elle
caractérisera le rendement et la durée de vie du vérin. On protégera
particulièrement le vérin des risques d'introduction de pollution par la
tige grâce à l'installation d'un joint racleur.

Le guidage est assuré par des porteurs en matériaux à faible friction


(bronze, matériaux composites, ...). Leur choix dépendra du fluide et
des caractéristiques de charge et de vitesse du vérin.

c-Distributeur :
Le distributeur est l'élément de la chaîne de transmission d'énergie
utilisé pour commuter et contrôler la circulation des fluides sous
pression. Bien que certains capteurs fonctionnent sur les mêmes
principes, on réserve plus particulièrement ce terme au pré-actionneur
alors équivalent du relais pour l'électricité.

Généralement constitué d'un tiroir qui coulisse dans un corps, il met


en communication des orifices (connectables ou non) suivant
plusieurs associations. Le tiroir peut être actionné par un levier, une
bobine, un piston, ou un ressort de rappel (pour ceux disposant d'une
position neutre ou stable).

Le tiroir possède un jeu fonctionnel qui laisse passer une légère fuite.
Les distributeurs à clapet ou les cartouches logiques suppriment cet
inconvénient.
d-Limiteur de pression :

Un limiteur de pression est un système de régulation utilisé dans de


nombreux domaines de l'industrie. Il est indispensable en parallèle de
la sortie d'une pompe hydraulique, et en protection des récepteurs si
ceux-ci sont soumis à un effort extérieur non contrôlé.
e-Clapet anti retour :
Un clapet anti-retour est un dispositif permettant de contrôler le sens
de circulation d'un fluide quelconque. Il permet le passage d'un
liquide, d'un gaz, d'air comprimé, ... dans un sens et bloque le flux si
celui-ci vient à s'inverser

3. Objet de manipulation :
Le but de cette manipulation est d’étudie et comprendre le mode de
fonctionnement d’un vérin a double effet et d’un distributeur
commende électriquement.

4. Manipulation :
La pression arrivant du circuit (orifice A) agit sur la position (section
plein). Ceci a pour conséquence le mouvement de sortie de tige du
vérin, qui génère une force : F1= P2. A1, animée de la vitesse V1 =
Q /A

Et pour le mouvement de rentrée de tige, le vérin génère une force :


F2 = P3. (A1-A2), Animé de la vitesse : Ve = Q / (A1-A2) on vous
demande de construire le circuit Hydraulique selon le schéma de
principe et de faire son raccordement.
5. Les réponses de manipulation :
a-Schéma hydraulique de principe :
b-Schéma de raccordement :
c-Réalisation du schéma électrique :
Description des éléments de schéma et leurs rôles :

S1 : Bouton poussoir, et son rôle est de maintenir la sortie du vérin.

S2 : Bouton poussoir, et son rôle de maintenir l’entré d vérin.

Y1 : Bobine 1 : et son rôle de créer un champ magnétique qui excite


le distributeur qui inverse le sens de fluide.

Y2 : Bobine 2 : et son rôle de créer un champ magnétique qui excite


le distributeur qui inverse le sens de fluide.

Explication du montage de schéma électrique:


o Pour la sortie du vérin:

On a connecté par des fils électrique :


Le bouton poussoir S1 avec un générateur de tension de 24V ;
Le bouton poussoir S1 avec la bobine Y1 ;
La bobine Y1 avec la masse ;

o Pour l’entrée du vérin :

On connecté par des fils électrique :


Le bouton poussoir S2 avec un générateur de tension de 24V ;
Le bouton poussoir S2 avec la bobine Y2 ;
La bobine Y2 avec la masse ;

Explication de fonctionnement:
- On appuie sur le bouton poussoir S1, ce dernier excite la bobine Y1
qui va créer un champ magnétique qui va agir sur le tiroir on le
déplacé vers la gauche, ce déplacement met en communication les
orifices P avec A et B avec R. Donc le fluide va circuler de l’orifice P
à l’orifice A en provoquant la sortie de piston du vérin, puis le fluide
va sortir du vérin en passant par l’orifice B à l’orifice R vers le
réservoir.
- On appuie sur le bouton poussoir S2, ce dernier excite la bobine Y2
qui va créer un champ magnétique qui va agir sur le tiroir on le
déplacé vers la droite, ce déplacement met en communication les
orifices P avec B et A avec R. Donc le fluide va circuler de l’orifice P
à l’orifice B en provoquant l’entré de piston du vérin, puis le fluide
va sortir du vérin en passant par l’orifice A à l’orifice R vers le
réservoir.
d - la mesure de les pressions P1, P2, P3, pendant la
sortie et l’entré de la tige :

- Quand la tige sort les pressions P1, P2, P3 égales :


P1 = 0 bar, P2 = 0 bar , P3 = 0 bar

- Quand la tige rentre les pressionsP1, P2, P3 égales :


P1 = 5bar, P2 = 0 bar , P3 = 0 bar

e- la mesure de débit de la pompe à l’aide d’un


chronomètre et éprouvette de mesure volumétrique :
A laide d’un chronomètre on a trouvé que le débit de la pompe est
égale :
Q = 1L / 20 s
Donc : Q = 3 L / Min

f- la réalisation d’un montage électrique qui permet le


va et Vient de la tige automatiquement d’un seul cycle :
On réalise ce montage qui fait ce fonctionnement et quand on appuie
sur bouton poussoir S1, le cycle automatique d’aller retour de vérin et
l’autre impulsion sur le bouton poussoir S2 provoque l’arrêt du cycle.

Interprétation :
L’impulsion sur le bouton poussoir S2 est comme un arrêt d’urgence
de circuit (on appuie sur a2 pour redémarrer).

g-la réalisation d’un montage électrique qui permet le


va et Vient automatique et continue de vérin :

Pour réaliser ce montage d’aller-retour continue automatique de vérin


on a Just changé la position de fils électrique de bouton poussoir (S1)
a l’autre bouton rotatif (R1) qui permet le fonctionnement continue.

Interprétation :
- Bouton poussoir (Ex : S1) permet l’aller-retour de la tige
automatique d’un seul cycle.
- Bouton rotatif (Ex : R1) permet l’aller-retour de la tige automatique
continue.

Bouton poussoir : Bouton rotatif :


6. Conclusion :
Dans cette séance on a apprend le fonctionnement d’un vérin
Commandé par un distributeur command électrique. Et comment
réaliser des montages électrique pour obtient des cycleautomatique.