Vous êtes sur la page 1sur 3

 Un ERP est un sous-ensemble du système d’information qui intègre les caractéristiques globales suivantes :
1. Gestion effective de plusieurs domaines de l’entreprise
2. Existence d’un référentiel unique des données.
3. Adaptations rapides aux règles de fonctionnement
4. Unicité d’administration du sous-système applicatif
5. Uniformisation des Interfaces Homme-Machine (IHM)
6. Existence d’outils de développement ou de personnalisation de compléments applicatifs.

 La graduation des besoins informatiques:


§ Les besoins individuels
§ Les besoins de groupe
§ Les besoins métiers

 Le SI est une réponse au besoin humain et métier, organisation et établissement de l’entreprise.

 Les produits informations offrent des réponses à plusieurs niveaux de l’entreprise :


 Réponses fonctionnelles (les opérants)
 Réponses organisationnelles de l’entreprise
 Réponses de pilotage
 Réponses dynamiques

 Solutions propriétaires: SAP, ORACLE Business Suite et Microsoft avec sa gamme DYNAMICS, SAGE...etc.

 Solution Open source: Odoo, Compiere, OpenBravo...etc.

 Le concept de progiciel intégré existe depuis le début de la gestion de production par assistance
d’ordinateur(GPAO)

 L’ERP est une généralisation de la méthode MRP qui s’entend sur tous les domaines de gestion de
l’entreprise, son objectif réduire au maximum les cycles de mise sur les marchés des produits et
services(Time to market).

 Que contient un ERP ?


 La partie centralisée du SI.
 La partie informatique appartenant au SI.
 Les logiciels de communication.
 Les composants WEB.

 Pourquoi choisir les ERP et non les logiciels de gestion?


 Les logiciels sont de développement coûteux et risqué.
 Maintenance coût élevé pour les logiciels.
 Le développement d’un ERP coût le même que le développement d’un logiciel spécifique.
 Les entreprises trouvent souvent des problèmes auxquels les ERP répondent tels que :
 La perte des compétences humaines.
 L’obsolescence des matériels et logiciels de base.
 Les applications de gestion ne sont pas homogènes.

 Pour choisir un progiciel il faut vérifier c’est modules à travers :


 Suivre une démonstration du logiciel
 Tester les logiciels suite
 Juger les conditions de travail et l’adaptation de l’homme aux machines
 Acceptation et facilité d’adoption du système par les utilisateurs et les administrateurs

 Dans le cas d’un logiciel intégré :


 L’automatisation doit cibler les processus entiers et non une partie d’un ou plusieurs utilisateurs.
 L’impact des progiciels intégrés sur le cœur du SI n’est pas périphérique, ils contiennent la partie
stratégique de l’informatique de l’ensemble d’entreprise qui décide de la réactivité et la productivité
et la communication de l’entreprise.
xe
 Lors de l’adoption d’un ERP il est parfois essentiel de revoir les processus d’affaire de l’entreprise appelé
réingénierie des processus d’affaire ou BRP. Il est essentiel de revoir aussi les aspects organisationnels
vitaux de l’entreprise.
 Résumé :
Pour choix d’une démarche de gestion fondée sur l’ERP il faut :
 Modifier les processus d’affaires
 Modifier les outils métiers et des applications de travail de groupe.
 Modifier le SI lui-même (la partie gestion du SI)
 Adopter la démarche qualité ISO 9000
 Adopter la démarche maîtrise des risques ISO 27001

 Les utilisateurs cherchent à :


 Minimiser le Total cost of ownership
 Maximiser le Return on investissement
 Les éditeurs recherchent à :
 Conquérir des parts de marché plus importantes
 Minimiser le coût de développement des solutions

 Les intégrateurs sont l’interface des utilisateurs.


 Les petits éditeurs intègrent leurs propres solutions à des ERP leaders du marché, disposant ainsi d’un
avantage concurrentiel (intégration + logiciel).

 Les ERP ne couvrent que les domaines traditionnels.

 Un éditeur doit vérifier des indicateurs avant de commencer le développement d’un module ERP :
 La stabilité des règles de gestion imposées par la législation.
 L’unicité des méthodes de gestion et organisation dans un secteur donnée pour la famille de métier.
 Les données utilisées par les différents gestionnaires de l’entreprise doivent être homogènes.

 Un éditeur qui a stabilisé son environnement propose un système :


 Contient les applications déjà cités.
 Il s’applique à de différents types de gestion.
 Différentes versions nationales.
 Générateurs et traducteurs de règles.
 Permet l’ajout des nouveaux modules.
 Aide les utilisateurs dans leurs démarches organisationnelles

 Les entreprises proposent deux aspects :


Front office
Back office

 Les ERP gèrent le Back office car il contient les domaines traditionnels.
 Le back office se caractérise :
 L’importance des bases de données à gérer.
 Traitement quotidien, mensuelle ou annuelle en block
 Les traitements doivent être simultanés
 La centralisation des systèmes d’information hébergent ces applications.

 Les applications du front office permettent de traiter rapidement l’accueil et le service aux clients. Les
besoins les plus courants sont :
 La gestion de la relation clientèle
 La gestion de la force des ventes en agence.
 La gestion de la clientèle à distance (centre d’appelle)
 La gestion du réseau d’agence.
 Les outils décisionnels.

 Le middle office veut dire le back office du front office des agences dans un réseau.

 Le Web office permet la relation au système d’information de n’importe quel point du globe.

 Le web office regroupe :


 Les applications internes à l’entreprise (Destiner au personnel de l’entreprise).
 Les applications accessibles aux partenaires (des serveurs Extranet proposent des services
dont l’accès réservé aux partenaires de l’entreprise
 Les applications accessibles au public (catalogue online, paiement online)
 Ce qu’on peut faire avec le web office :
 E-commerce, E-leraning, E-Banking…..
 Les ERP permettent de prendre en compte la gestion logistique globale qui se compose :
 Prévision des commandes
 Commandes effectives
 Planification des achats…
 Gestion des entrepôts
 Planification de la distribution des produits finis.
 Livraison finale effectives
 Il est essentiel pour les éditeurs de développer des modules de SCM dans leurs produits.