Vous êtes sur la page 1sur 10

Université de Khenchela, Faculté: des Sciences et de Technologie, TDN°02: MMC (2018/2019) (M1CM)

TD2 : Tenseur des contraintes


Exercice 1 :
Le tenseur de contrainte appliqué sur un corps cubique de dimension unitaire est donné par :

2 1 0
 ij  1 3 0 N/m2=Pa
0 0 2

1) Trouver les tenseurs de contrainte sur les faces du cube : ABEF, OABC, OCDG et OAFG.
2) Trouver les invariants de contraintes : I1, I2 et I3
3) Trouver les contraintes principales et les vecteurs principaux sur le corps
4) Calculer  ' ii par rapport aux coordonnées principales et  ii . Que pouvez-vous en déduire ?
Exercice 2 :
La matrice associée au tenseur des contraintes en point M est :

2 2 0
 ij  2 2 0 (MPa)
0 0 1
 
(a) Calculer les composantes du vecteur contrainte T ( M , n ) à la facette de normale n  ( 1 , 1 , 1 ) ainsi que
3 3 3

les composantes du vecteur contraintes (  N , ).

(b) Trouver les invariants de contraintes.


(c) Ecrire l’équation caractéristique en ce point.
(d) Trouver les contraintes principales et les directions principales
Exercice 3 :
  
En un point M d’un solide, dans le repère orthonormé { i , j , k k}, le tenseur des contraintes a pour valeur :

 100  40 20
 ij   40  60 50 (MPa)
 20 50 40

1. Faire un dessin qui montre la signification physique des composantes du tenseur des contraintes.
  1 2 2
2. Soit le vecteur unitaire n de composantes : n  ( , , )
3 3 3

Sur la facette n :
 
(a) Calculer les composantes du vecteur contrainte T ( M , n ) .

(b) Calculer la contrainte normale  n .


 
(c) Calculer les composantes du vecteur cisaillement  puis le module  du cisaillement.
Exercice 4 :
Une plaque carrée sollicités par les forces de contraintes comme m’indique sur la figure ci-dessous.

150 75 
 ij  
100
MPa
 75

a) Trouver les nouvelles contraintes issue d’une rotation de (-20°) de cette plaque?
b) Calculer les contraintes principales de ce corps
c) Calculer l’angle pour lequel le cisaillement est maximal ?
d) Calculer les directions principales de ce corps
e) Vérifier l’invariance des propriétés mécaniques dans un nouveau repère dans le repère tourné de
-20° et le repère principal.
f) Retrouver les contraintes principales par la géométrie de Mohr

EXO5

Un corps cubique de dimension initiale ai = 2cm et de densité de masse négligeable est soumis à un état
de contrainte donné par :

2 x1 x 2  x 22 0
 
 ij    x 22 x 2
2 0  N/m2
 0 0 x12 

a) Est-ce que le corps est en équilibre ? si non dans quelles condition sera-t-il en équilibre ?
b) Trouver les tenseurs de contrainte sur les faces : ABEF, OAFG et OABC (fig)
c) Trouver les contraintes et les directions principales au point xi= (1, 1,0)
Solution1 :
1- Trouver les tenseurs de contrainte sur les faces du cube : ABEF, OABC, OCDG et OAFG

Sur la face ABEF :


 11  2 N/m2
 21  1 N/m 2
 31  0 N/m 2

Sur la face OABC :


 33  2 N/m 2
 23  0 N/m 2
 13  0 N/m 2

Sur la face OCDG :


 11  2 N/m2
 21  1 N/m2
 31  0 N/m 2

Sur la face OAFG :


 22  3 N/m2
12  1 N/m2
 32  0 N/m2

2- Trouver les invariants de contraintes : I1, I2 et I3

I1   11   22   33  trace  ij  7 N / m2

1  11  12   23   31
I2  ( ii    ij  ji )   22  11  15 N / m2
2
jj
 12  22  23  33  31  33

 11  12  13
I 3  det  ij   21  22  23  10 N / m 2
 31  32  33

3- Il s’agit d’un tenseur de contrainte pseudo plan, donc  33   III  2 N/m2 est une contrainte
principale.

1   I  3.618 N / m 2

4- – Les contraintes principales sont :  ij   ij  0  2   II  1.381 N / m
2


3   III  2 N / m2
5- * Les directions principales : On a donc pour  III  2 N / m2  nˆ12  nˆ22  nˆ32  1  0  0  nˆ32  1

0
 
 nˆ3  1 , donc Z  0  .
1 
 
(2  3.618) nˆ1  nˆ 2  0
nˆ  (3  3.618) nˆ  0  0.525 
 1  
 I  3.618 N / m 2 0
2
*Pour   ij   K  ij  nˆ j  X  0.8506
(2  3.618) nˆ 3  0 0 
nˆ 2  nˆ 2  nˆ 2  1  
 1 2 3

(2  1.381) nˆ1  nˆ 2  0


nˆ  (3  1.381) nˆ  0   0.8506
 1  
 II  1.381 N / m 2 0
2
*Pour   ij   K  ij  nˆ j  Y  0.525 
(2  1.381) nˆ 3  0 0 
nˆ 2  nˆ 2  nˆ 2  1  
 1 2 3

6- Calculer  ' ii par rapport aux coordonnées principales et  ii . Que pouvez-vous en déduire ?

 'ii   I   II   III  I1  7 N / m2
 ii  11   22   33  I1  7 N / m2

Les invariants du tenseur de contrainte ne changent pas avec le changement du repère.

Solution 2 :
 
(a) Calculer les composantes du vecteur contrainte T ( M , n ) . Le vecteur de contrainte s’écrit :

T1  2 2 0 1 / 3  4 / 3 

 T2
 
  1 / 3   4 / 3  MPa
Ti   ij n j   2 2 0    
T  0 0 1     
 3    1 / 3  1 / 3 

Calculer la contrainte normale  n .



Méthode1 :  n T .n  Ti ni  T1n1  T2 n2  T3 n3  3 MPa

Méthode2 :  n  11n12   22 n22   33n32  2 12 n1n2  2 23 n2 n3  2 13n1n3  3 MPa


 
Calculer les composantes du vecteur cisaillement  puis le module  du cisaillement.
   
T   n .n      T   n .n

  x  4 / 3  1 / 3  1 
    
 
 
  
  y   4 / 3   3 1 / 3   1  MPa
       2 
 z   1 / 3 
   
1 / 3  

Le module de la contrainte tangentielle   12  12  (2) 2  2.44 Mpa

(b) Ecrire l’équation caractéristique en ce point.


( 2   ) 2 0 
 ij   ij 
0  2 (2   ) 0   0  3  52  4  0
 0 0 (1   )

(c) Trouver les invariants de contraintes : I1, I2 et I3

( 2   ) 2 0 
Méthode1 :  ij   ij  0   2 (2   ) 0   0  3  52  4  0
 0 0 (1   )

Méthode2 :

I1   11   22   33  trace  ij  5 Mpa

1  11  12   23   31
I2  ( ii    ij  )  22  33  4 Mpa
2
jj ji
 12  22  23  33  31  11

 11  12  13
I 3  det  ij   21  22  23  0 Mpa
 31  32  33
(d) Trouver les invariants de contraintes.

Il s’agit d’un tenseur de contrainte pseudo plan, donc  33   III  1 MPa est une contrainte principale.

1   I  4 MPa

– Les contraintes principales sont :  ij   ij  0  2   II  0 MPa
    1 MPa
 3 III

* Les directions principales : On a donc pour  III  1 N / m2  nˆ12  nˆ22  nˆ32  1  0  0  nˆ32  1  nˆ3  1
0
 
, donc Z  0  .
1 
 

(2  0) nˆ1  nˆ2  0


nˆ  (2  0) nˆ  0   0.4472
 1  
 I  0 N / m2 0
2
*Pour   ij   K  ij  nˆ j  Y  0.8944 
(2  0) nˆ3  0 0 
nˆ 2  nˆ 2  nˆ 2  1  
 1 2 3

x y z  0.8944
    
X  Y  Z   0.4472 0.8944 0  x(0.8944)  y (0.4472)  0  X  0.4472
0 
0 0 1  
Solution 3 :
1. Le dessin qui montre la signification physique des composantes du tenseur des contraintes.

2.
 
(a) Calculer les composantes du vecteur contrainte ( M , n ) . Le vecteur de contrainte s’écrit :
T

T1   100  40 20 1 / 3  20 


      
Ti   ij n j  T2    40  60 50 2 / 3    20  MPa
T   20 50 40 2 / 3  66.67 
 3  

(b) Calculer la contrainte normale  n .



Méthode1 :  n T .n  Ti ni  T1n1  T2n2  T3n3  37.78 MPa

Méthode2 :  n 11n12   22n22   33n32  212 n1n2  2 23 n2n3  213n1n3  37.78 MPa
 
(c) Calculer les composantes du vecteur cisaillement  puis le module  du cisaillement.
   
T   n .n      T   n .n

 x   20  1 / 3  7.41 
       
  y     20   37.78 2 / 3    45.19 MPa
   66.67  2 / 3  41.48 
 z       

Le module de la contrainte tangentielle   7.412  (45.19)2  41.482  61.78 Mpa

4. Solution
a) A l’équilibre tout en négligeant les forces volumiques.

  11  12  13
   0
x  x x
 1 2 3 0  0

   22  23 
div  ij  0   21   0  2 x 2  0
 x1 x 2 x3 0  0
  31  32  33 
   0

 x1 x 2 x3

Non le corps n’est pas en équilibre, il sera si la condition x2=0.


b) Trouver les tenseurs de contrainte sur les faces : ABEF, OAFG et OABC (fig)
Sur la face ABEF :
 11  2 x1 x 2 N/m 2

 21   x 2 N/m
2 2


 31  0 N/m
2

Sur la face OAFG :


 22   x 22 N/m 2

 21  x 2 N/m
2 2


 23  0 N/m
2

Sur la face OABC :

 33   x12 N/m 2

 32  0 N/m
2


 31  0 N/m
2

c) Les contraintes et les directions principales au point xi= (1, 1,0)

2 x1 x 2  x 22 0   2  1 0
 
 ij    x 22 x 2
2 0    1 1 0 N/m2
 0 0 x12   0 0 1

Il s’agit d’un tenseur de contrainte pseudo plan, donc  33   3  1 N/m2 est une contrainte principale.

1   1  2.61 N/m2



– Les contraintes principales sont :  ij   ij  0   2   2  0.38 N/m2
    1 N/m2
 3 3

* Les directions principales :

0
 
On a donc pour  3  1 N/m2  nˆ12  nˆ22  nˆ32  1  0  0  nˆ32  1  nˆ3  1 , donc Z  0  .
1 
 

(2  2.61) nˆ1  nˆ 2  0  0.853 


 nˆ  (1  2.61) nˆ  0  
*Pour  1  2.61 N/m2   ij   K  ij  nˆ j  0   1 2
 X   0.52 
(1  2.61) nˆ 3  0 0 
nˆ  nˆ  nˆ  1
2 2 2  
 1 2 3
(2  0.38) nˆ1  nˆ 2  0  0.52 
 nˆ  (1  0.38) nˆ  0  

*Pour  2  0.38 N / m   ij   K  ij
2
 nˆ j  0   1 2
 Y  0.853
(1  0.38) nˆ 3  0 0 
nˆ 2  nˆ 2  nˆ 2  1  
 1 2 3

Solution4 :
a) Trouver les nouvelles contraintes issue d’une rotation de (-20°) de cette plaque?

   11   22    11   22 
 '11     cos 2   12 sin 2
  2   2 
 '11  125  25 cos(40)  75 sin(40)  95.94 MPa


     22    11   22 
 ' 22   11   cos 2   12 sin 2
  2   2 

 ' 22  125  25 cos(40)  75 sin(40)  154.1 MPa


 '  (  11   22 ) sin 2   cos 2
 12 2
12


 '12  25 sin(40)  75 cos(40)  73.51 MPa

b) Calculer les contraintes principales de ce corps

         150  100   150  100   204.05 MPa


2 2

 1, 2   11 22    11 22    122       75 
2

 2   2   2   2  45.95 MPa

c) Calculer l’angle pour lequel le cisaillement est maximal ?


L’angle pour lequel le cisaillement est maximal est angle principal qui se déduit à partir de la
relation :
 12 75 75 1
tan( 2 )     3    arctan(3)  35.78
 11   22 150  100 25 2
( ) ( )
2 2
A cet angle principal le cisaillement est maximal donc :


   1   2  204.05  45.95)  79.05 MPa
 2 2

Ou

  11   22   150  100 
2 2

      2
12     75  79.05 MPa
2

  2   2 
d) Calculer les directions principales de ce corps

Methode1 :
 n1  cos  0.811  n1   sin    0.584
X    Y   
n2  sin  0.584 n2  cos   0.584 

Methode2 :
(150  204.05) nˆ1  75 nˆ2  0
  0.811
*Pour 1  204.05 MPa   ij   K  ij  nˆ j  0  75nˆ1  (100  204.05) nˆ2  0 X   
 ˆ2 ˆ2 0.584
n1  n2  1

(150  45.95) nˆ1  75 nˆ2  0


   0.584
*Pour  2  45.95 MPa   ij   K ij  n
ˆj  0  75nˆ1  (100  45.95) nˆ2  0 Y   
 ˆ2 ˆ2 0.584 
n1  n2  1

e) Vérifier l’invariance des propriétés mécaniques dans un nouveau repère dans le repère tourné de
-20° et le repère principal.
L’invariance des propriétés mécaniques se calcul à partir des invariants :
   22
 I1  trace  ij   11   22   11    1   2  250 MPa

  11  12  11  12  0
 I 2    22

 12   22
 1
0 2
 9375 MPa
 12

f) Retrouver les contraintes principales par la géométrie de Mohr