Vous êtes sur la page 1sur 3

- Le prochain match opposera Denzel Fireworks, le vainqueur du précédent tour, à Virgile Castalie, dont

c’est le premier combat. Que tout le monde lui souhaite bonne chance même si ça ne le sauvera probablement
pas !
Les pirates s’y plièrent docilement et Virgile, les yeux rivés sur le plancher du navire, se demanda
vraiment ce qu’il fichait là. Il était la risée de tous, une fois de plus. Même dans un monde parallèle à des années
lumières du sien, il n’essuyait que des quolibets. Cette pensée l’emplit d’une rage nouvelle.
- Ne fais pas attention à eux ! chuchota la voix complice de Vassili. Ils essaient de te déstabiliser. Ils ne
savent pas encore de quoi tu es capable alors ils te craignent. Montre-leur qu’ils ont raison de s’inquiéter ! Bats-
toi Virgile ! Bats-toi !
- Et comment ? maugréa celui-ci.
Depuis plusieurs secondes déjà, il essayait de tirer sur la chaîne fermement accrochée à sa taille.
- Cette chose refuse de bouger.
- Certaines armes ont une volonté propre, expliqua Vassili sous le regard effaré de Gabriele qui n’en
perdait pas une miette. Pour l’activer, il faut que tu l’appelles par son nom.
- Son nom ? répéta Virgile comme s’il trouvait cela profondément grotesque. C’est bête alors, elle ne s’est
pas présentée quand on s’est rencontrés.
Vassili laissa échapper un petit rire comme s’il avait entendu ce genre de réaction toute sa vie. Il tapota
l’écran affichant le profil de Virgile pour zoomer sur la case correspondant à la description de son arme par
défaut.
- Je l’ai ici, déclara le pilote. Alors, le nom de ton arme est… bon sang !
- Bon sang ? répéta Virgile interloqué. Mais c’est carrément débile !
- Qu’est-ce qui se passe ? questionna Gabriele, qui avait bien compris au ton du pilote que bon sang
n’était pas le nom de l’arme.
- C’est la Vypère ! s’exclama Vassili à l’attention générale pour que Ryane et Suri entendissent aussi.
- La Vypère ? répéta Virgile du même ton incrédule que précédemment.
Cette fois l’effet arriva sans tarder. Tandis que Vassili et Ryane commentaient avec effarement cette
découverte, l’œil incrusté dans le manche du fouet s’ouvrit soudain comme si l’arme sortait d’un long sommeil.
À sa grande stupeur, Virgile vit la chaîne autour de sa taille se desserrer subitement et tournoyer autour de lui en
claquant magistralement dans l’air et sur le sol alors que Virgile n’exécutait pas le moindre geste.
- Mais qu’est-ce que… ? glapit celui-ci en s’accrochant à deux mains au manche comme s’il faisait du jet-
ski et craignait de tomber à l’eau.
La parade de la Vypère ne dura qu’une poignée de secondes, suffisantes pour éberluer les spectateurs et le
porteur du fouet en tête. Comme si elle était douée d’émotions humaines, l’arme sembla ravie d’avoir capté
l’attention du public et s’immobilisa quoiqu’elle restât la pointe levée comme la queue d’un scorpion prêt à
l’attaque.
- Wouah ! s’écria Suri émerveillée. C’est la vraie Vypère ? C’est la première fois que je la vois.
- Enfin Vassili ! renchérit Ryane mi-effarée, mi-contrariée. Comment ce garçon peut-il se retrouver avec
la Vypère comme arme par défaut ?
- Il y a une explication très simple, répondit Vassili d’un ton léger, mais j’ai dû mal à croire que je
pourrais avoir une telle chance.
- Qu’est-ce que ça veut dire cette…
Virgile n’eut pas le temps d’achever sa question qu’il fut interrompu par Amalia, laquelle lança le début
du troisième match. Elle n’avait pas fait de commentaires sur la Vypère pourtant Virgile fut prêt à parier que ce
n’était pas l’envie qui lui manquait. Denzel avait esquissé un bref pas de recul lorsque le fouet acéré s’était
déployé dans les airs mais lorsque le gong sonna, il ne renonça pas pour autant à porter une offensive.
Avant de songer à se lancer bêtement sous les crochets luisants de l’arme, il préféra prendre la précaution
de tenter une attaque à distance. Il tendit une main devant lui, paume ouverte vers le ciel et aussitôt un grand arc
apparut sous les cris enthousiastes du public.
- Denzel décide de commencer le combat à l’arc, sans doute pour tester les capacités de la remarquable
arme de son adversaire.
Ah tout de même ! Elle a fait une remarque sur mon arme, songea Virgile satisfait. Denzel fit quelques
bonds de recul pour prendre de la distance puis banda l’arc. Aussitôt une flèche enflammée apparut, prête à
atteindre sa cible. À la vue du projectile incandescent qui le menaçait, Virgile déglutit avec difficulté et crispa
ses mains sur le manche de son fouet.
Denzel tira. La flèche décrivit une ligne lumineuse parfaitement droite, laissant derrière elle un voile de
fumée et visa la tête de Virgile, qui se mit en position pour l’esquiver. Même si son geste lui aurait permis
d’éviter la flèche de quelques centimètres, son esquive passa totalement inaperçue à côté du joli coup de la
Vypère. Quand la flèche fut toute proche, l’arme s’anima soudain et la repoussa sèchement à l’instard’une main
humaine chassant une mouche importune d’un geste exaspéré. Virgile, ahuri, regarda la flèche tomber au sol et
s’éteindre comme une bougie sur laquelle on aurait soufflé.
- Belle contre-attaque de Virgile, commenta Amalia avec fair-play car elle semblait très intriguée par la
Vypère. Son arme risque de donner du fil à retordre à Denzel.
- C’est incroyable, bredouilla Virgile en regardant l’œil jaune qui le fixait également, je ne fais rien. Elle
s’agite toute seule.
- Oui, murmura Vassili les coudes posés sur son plan de travail et le menton calé entre les mains en signe
de réflexion. La Vypère sait ce qu’elle a à faire. Laisse-toi guider !
Mécontent du résultat de son premier assaut, Denzel essaya de corser la difficulté en tirant cette fois deux
flèches à une brève seconde d’intervalle. La Vypère les repoussa toutes les deux avec la même aisance. Trois
flèches ne lui posèrent pas plus de problèmes. Denzel se mit alors à se déplacer autour de son adversaire et à tirer
une véritable rafale, le redoutable fouet n’en laissa pas passer une seule. Il parvint même à retourner quelques
projectiles contre son lanceur. Denzel poussa un cri sous la brûlure d’une flèche qui lui balafra la joue et le
soulagea de quelques points de vie.
Durant cet intermède de quelques secondes, Virgile n’avait pas eu à bouger d’un pouce. C’en était
déconcertant. Même Amalia ne trouvait plus ses mots.
- On dirait que le fouet forme une véritable muraille autour de Virgile. Aucune flèche n’est parvenue à
briser cette défense impénétrable. Si Denzel ne trouve pas rapidement une stratégie, il pourrait perdre d’autres
points de vie. Virgile pour le moment, n’a pas encore été touché une seule fois.
Ce commentaire déplut profondément à Denzel qui poussa un grognement furieux et abandonna son arc
pour employer les grands moyens. Il prépara un de ses feux explosifs et l’envoya vers son adversaire. La petite
étoile filante décrivit tant de courbes autour de Virgile avant de le frapper que la Vypère sembla avoir pour la
première fois des difficultés à suivre.
- Oh ça craint ! gémit Suri.

Centres d'intérêt liés