Vous êtes sur la page 1sur 14

EOI TARRAGONA FRANÇAIS NIVEAU 4-5 OUTILS LINGUISTIQUES

Le participe présent – Le gérondif – l’adjectif verbal

Distinction morphologique
Le participe présent dérive du participe présent latin terminé en -antem/ -entem, devenu -ant
en français (Lisant le journal avec attention, on acquiert beaucoup de connaissances) alors que
le gérondif est issu de l’ablatif du gérondif latin terminé en –ando/-endo également devenu
-ant mais précédé en français de en (En lisant le journal, j’ai appris la mort tragique d’un ami).

Quant à leur forme, le participe et le gérondif sont invariables : ils ne varient ni en genre, ni en
nombre, ni en personne, etc.

Le participe connaît la forme composée (ayant chanté, étant parti) alors que le gérondif ne
connaît pas de forme composée.

Le participe peut être utilisé à la voix passive (étant vu, ayant été vu) alors que le gérondif ne
peut pas être utilisé à la voix passive.

Distinction syntaxique
Du point de vue syntaxique, le gérondif fonctionne seulement comme un complément
circonstanciel de phrase et la règle veut que le sujet du gérondif (toujours sous-entendu) soit
le même que celui du verbe de la proposition principale. Le Premier Ministre a fait des
déclarations à la presse en arrivant en Chine.

Par contre, le participe présent peut être :

1. Complément d’un nom, introduisant une proposition subordonnée adjective,


participiale.

« Nous avons aperçu des soldats passant par la ville. »

1
2. Complément circonstanciel de phrase. introduisant une proposition subordonnée
adverbiale, participiale Dans ce cas, il se présente :

b.1) soit avec un sujet différent de celui de la proposition principale (participe absolu)

« Son fiancé parti, Maryse ne voulait plus sortir de chez elle. »

b.2) soit avec le même sujet de celui de la proposition principale

« Voyant son frère mort, le soldat ne voulut pas lui survivre. »

Distinction sémantique
Alors comment distinguer la valeur de sens du gérondif et du participe présent quand ils
remplissent la même fonction syntaxique ? Dans ce cas, c’est le sens qui les distingue, le
participe marquant l’antériorité ou la postériorité, le gérondif marquant la simultanéité.

 Il s’effraya, pensant qu’il était trahi. (à cause)


 Il s’effraya en pensant qu’il était trahi. (à Simultanéité dans le temps)
 Ils observaient tout essayant de fixer dans leur mémoire les moindres détails du
paysage (à postériorité/ Conséquence ou but)
 Ils observaient tout en essayant de fixer dans leur mémoire les moindres détails du
paysage (à simultanéité/ manière ou temps).

Dans le 1er exemple, avec un participe présent, l’effet résulte de la pensée ; il exprime la cause,
donc l’antériorité vis-à-vis de la principale. Dans le 2 ème, l’effroi surgit au moment même où naît
la pensée, le gérondif exprimant la simultanéité dans le temps.

Marquant l’antériorité, le participe présent véhicule les notions de cause, concession,


hypothèse et bien entendu antériorité dans le temps ; marquant la postériorité il peut
exprimer aussi la conséquence et le but.

 Cause : Sachant qu’il allait partir, il a fait ses valises


 Concession : Vous l’avez fait sachant que c’était interdit.

 Hypothèse : Travaillant plus d’heures par jour, elle aurait plus d’argent.

 Antériorité dans le temps : Ayant présenté son travail, elle partit en vacances.

 Conséquence : Il l’a pris par le bras, l’arrachant au sommeil.

 But : Elle étudie beaucoup voulant réussir à son examen.

 Par contre, marquant la simultanéité vis-à-vis du verbe principal, le gérondif véhicule


les notions de manière, moyen, opposition et simultanéité dans le temps.

 Manière : Il a réussi à s’évader en se cachant le jour et en marchant la nuit.

 Moyen : L’auteur, en s’effaçant complètement derrière le point de vue des personnages


et en évitant de faire connaître sa pensée, permet au lecteur de tirer ses propres
conclusions (par ce moyen)

 Opposition : En feignant de la paresse, il fait un travail considérable. (Il fait semblant


d’être paresseux alors qu’il travaille beaucoup)
2
 Simultanéité dans le temps : En montant l’escalier, il est tombé et s’est tordu la
cheville.

PARTICIPE PRÉSENT GÉRONDIF

NATURE : Il se rapporte à un nom ou à un pronom et, dans ce NATURE : Réalise une fonction d’adverbe, par
cas, réalise une fonction similaire à celle d’un adjectif. Il est conséquent, il modifie un verbe.
invariable.
OBLIGATOIREMENT, il doit avoir le même sujet que
celui de la phrase principale

UTILISATION : UTILISATION :
-Remplace une subordonnée circonstancielle de temps : - Remplace une subordonnée circonstancielle de
-Marque la simultanéité= remplace « au moment où, quand, temps :
lorsque, en train de » à condition que les deux verbes aient -Exprime la simultanéité dans le temps et peut être
des sujets différents: remplacé par : « au moment où, quand, lorsque, dès
« La neige fondant, nous sommes partis cueillir des fleurs » que »
…partis quand la neige a fondu. « Il a été renversé par une voiture en traversant le
« Je vois mon ami rentrant dans ce bâtiment » pont » (= quand il traversait)

-Peut aussi marquer l’antériorité : « Je vois mon ami en rentrant dans ce bâtiment »
« Prenant son imperméable, elle est partie »
-Exprime la manière:
-Ou la postériorité : « C’est en forgeant qu’on devient forgeron »
« Elle m’a quitté me laissant perplexe » (Comment ? En forgeant)

-Remplace le « COMME » causal (complément absolu, peut -Exprime la condition ou l’hypothèse :


répondre à la question POURQUOI ?) : « Continue tes gammes ; en persévérant tu obtiendras
« Adhérant à une association, je dois payer ma cotisation de bons résultats. » (Si tu persévères)
chaque année. » …COMME j’adhère…/ POURQUOI tu dois
payer ? -Exprime la restriction/concession :
« Tout en travaillant beaucoup, il s’amuse beaucoup »
- Remplace une proposition relative avec « QUI » : (Bien qu’il travaille..)
« Il avait des yeux brillant de fièvre » …QUI brillaient…

- Peut être suivi :


1. d’un COD : « Nous finissons nos achats la journée
précédant la rentrée des classes »
2. d’un adverbe : « L’enfant fatiguant énormément sa mère, a
été puni. »
- Peut être précédé de « NE » :
« Ne sachant quoi acheter, je lui ai offert des bonbons. »
(=Sans savoir)
- Peut appartenir à un verbe pronominal :
« M’allongeant sur mon lit, je me suis endormie. »
PARTICIPE PRESENT / ADJECTIF VERBAL
Il s’agit d’un adjectif créé à partir d’un verbe. Phonétiquement, il est identique au Participe Présent mais la graphie peut
varier :
PARTICIPE PRESENT:(suivi d’un complément ou d’un adverbe) ADJECTIF : (attribut, épithète, précédé d’adverbe)
1.- -ant : différant 1.- -ent : différent
2.- -quant : convainquant 2.- -cant : convaincant
3.- -guant : intriguant 3.- -gant : intrigant
3
Exercices

1.- Participe présent ou gérondif? Justifiez votre choix

1) Un Lyonnais de 30 ans a été convoqué ce matin au commissariat de police de sa ville. S’il


s’est présenté avec deux heures de retard, c’est sans doute parce qu’il avait eu du mal à trouver
le chemin. Ses explications (être) ………….un peu confuses, les policiers ont procédé à
un contrôle d’alcoolémie, (mettre)……….. en évidence un taux de 2 grammes d’alcool,

2) Une femme a été agressée à Elven, hier matin, (arriver) ……….à son travail Elle avait quitté
son domicile vers 8h. Au moment où elle ouvrait la porte de son travail, un homme encagoulé
et ganté l’a frappée au visage, la (faire)…………….tomber au sol, sans dire un mot.

3) Mercredi, en fin de matinée, une Grenobloise (demeurer) …….. rue du Colonel-Bougault a


été victime d’un vol par ruse. La femme a reçu, à son domicile, la visite d’un faux plombier.
(Prétexter) ….. une fuite, l’homme aurait pénétré dans l’appartement.

4) Un motocycliste en état d’ivresse se tue (heurter) …….un camion

5) Un homme est mort (glisser)……. sur un trottoir verglacé

6) Un jeune homme de 19 ans s’est noyé dimanche après-midi, près de Grenoble, (essayer)
……..de traverser un plan d’eau à 5 degrés

7) Un avion (provenir)…….. de Zurich dérouté à cause d’une intoxication alimentaire

8) Incendie à la rue Lénine (causer )……..la mort d’une personne

9) (Rentrer)…….de vacances, un couple retrouve 20 kg de cocaïne dans sa valise C’est (ouvrir)


……… leur valise dimanche soir qu’ils se sont trouvé nez à nez avec… 20 kilos de drogue.

10) L’homme (tuer)……..ses deux enfants samedi près de Valence après un divorce difficile a
été mis en examen lundi pour « homicides volontaires C’est (venir)………rechercher ses
enfants, samedi en fin d’après-midi, dans l’ancien appartement familial où le père vivait
désormais seul que la mère, aurait croisé son ex-mari (sortir)…….. de chez lui, les vêtements
tachés de sang..

11) (Savoir)……….. sa mère et son frère interpellés, le trafiquant présumé se rend à la police

12) (Ne rien connaître) ………au volant, une femme conduit la voiture de sa fille et fracture le
bras d’un garçon de 10 ans

4
2.- Participe présent ou gérondif? Justifiez votre choix

1.-La fabrication doit être réalisée ___________________ (respecter) les règles d’hygiène.

2.-Les yaourts sont obtenus ______________________ (réunir) les conditions favorables à la


fermentation et à leur conservation.

3.- Rédiger un texte court _______________ (expliquer) pourquoi le yaourt est un aliment
______________________ (provenir) d’une transformation biologique.

4.- On peut lutter contre le mildiou _______________ (pulvériser) un produit fongicide sur les
feuilles avant qu’elles ne soient contaminées.

5.- Réaliser une enquête _______________ (utiliser) les étiquettes _____________ (informer)
sur la composition des produits alimentaires.

6.-Citez deux aliments préparés ______________ (comporter) des oeufs.

7.- Des améliorations peuvent être obtenues dans un élevage ___________ (agir) sur le choix
des animaux reproducteurs.

8.- Quelles différences peut-on observer ____________ (concernant) les conditions de durée
d’éclairement ?

9.- ___ _________ (contrôler) les conditions du milieu et __ _______ (fournir) aux poules une
nourriture adaptée à leurs besoins, l’homme favorise la production d’oeufs.

10. ______________ (savoir) que la coquille d’oeuf de poule est composée d’éléments
minéraux et de calcium, expliquer quel devrait être le contenu de leur ration journalière.

11.- Je me suis garée dans la pente, face au fleuve de brouillard gris qui serpentait dans la
vallée, _____________(engloutir) le moindre village. À la maison, j’ai pris mes affaires
____________ (soupirer)...

5
Corrigé 1

1. Étant (cause: comme ses explications étaient confuses…)/Mettant en évidence


(conséquence: action postérieure au contrôle).
2. En arrivant (simultanéité, même sujet grammatical)/Faisant (conséquence: action
postérieure à l’action de frapper).
3. Demeurant (qui demeure). / Prétextant (action antérieure à l’action de pénétrer) ou
en prétextant si on envisage cette action comme étant la manière dont il a pénétré
dans l’appartement.
4. En heurtant (manière, même sujet grammatical)
5. En glissant (manière)
6. En essayant (manière, même sujet grammatical)
7. Provenant (qui provenait)
8. Causant (conséquence: action postérieure à l’incendie)
9. En rentrant (simultanéité: au moment où ils rentraient des vacances/ même sujet
grammatical)/ En ouvrant (simultanéité: au moment où ils ont ouvert la valise /même
sujet grammatical)
10. Ayant tué (qui a tué: participe présent passé)/ En venant (simultanéité, même sujet
grammatical)/ Sortant (qui sortait de chez lui)
11. Sachant (cause: antériorité)
12. Ne connaissant rien (concession: même si elle ne connaissait rien au volant)

Corrigé 2

1.-La fabrication doit être réalisée EN RESPECTANT les règles d’hygiène.


2.-Les yaourts sont obtenus EN RÉUNISSANT les conditions favorables à la fermentation et à
leur conservation.
3.- Rédiger un texte court EXPLIQUANT pourquoi le yaourt est un aliment PROVENANT d’une
transformation biologique.
4.- On peut lutter contre le mildiou EN PULVÉRISANT un produit fongicide sur les feuilles avant
qu’elles ne soient contaminées.
5.- Réaliser une enquête EN UTILISANT les étiquettes INFORMANT sur la composition des
produits alimentaires.
6.-Citez deux aliments préparés COMPORTANT des œufs.
7.- Des améliorations peuvent être obtenues dans un élevage EN AGISSANT sur le choix des
animaux reproducteurs.
8.- Quelles différences peut-on observer CONCERNANT les conditions de durée d’éclairement ?
9.- EN CONTROLANT les conditions du milieu et EN FOURNISSANT aux poules une nourriture
adaptée à leurs besoins, l’homme favorise la production d’œufs.
10. SACHANT que la coquille d’oeuf de poule est composée d’éléments minéraux et de calcium,
expliquer quel devrait être le contenu de leur ration journalière.
11.- Je me suis garée dans la pente, face au fleuve de brouillard gris qui serpentait dans la
vallée, ENGLOUTISSANT le moindre village. À la maison, j’ai pris mes affaires EN SOUPIRANT.

6
EOI TARRAGONA FRANÇAIS NIVEAU 4-5 OUTILS LINGUISTIQUES

Le participe présent – Le gérondif – l’adjectif verbal

7
Corrigé des exercices: Participe présent, gérondir et adjectif verbal

Ch. Abbadie: L’expression française écrite et orale, Flem

EOI TARRAGONA FRANÇAIS NIVEAU 4 OUTILS LINGUISTIQUES

8
L’adjectif verbal : Chanson « Fatigante », par Louise Attaque, 1997

Complétez la fin des adjectifs soulignés

9
Elle est blanche fraîche le matin Fatigante
Elle est douce tendre Intelligente
Elle est sereine Intéressante
Elle est excellente Et attirante
Oh elle dit ce soir "allez on va danser" Fatigante
Ce soir au matin couché Négligente
Elle est désespérante Et excitante
Désespérante
Oh elle dit toujours bonjour comme ça Elle est pour moi
Elle dit toujours au revoir comme ça Attirante
Elle dit toujours j'veux ça ça ça Pas très galante
Elle est fatigante Souriante
Et affligeante
Elle a d'la suite dans les idées Et rassurante
Soudain elle te dit "Bonsoir, à demain" Excellente
Mais quand elle danse, Désobligeante
Belle, franche une reine Et énervante
Oh elle est pour moi Sur la bonne pente
Tout ça pour moi Un rien méchante
Un ange qui danse autour de moi Elle est pour moi
Surprenante
Et pourtant Et menaçante
Et militante
[Répétition] : Désespérante
Elle dit toujours bonjour comme ça Parfois charmante
Elle dit toujours au revoir comme ça Très importante
Elle dit toujours j'veux ça ça ça Très très changeante
Elle est fatigante Imposante
Suffisante
Oh elle est pour moi Fatigante

Aïe aïe aïe aïe aïe aïe


Chanson « Fatigante », par Louise
Attaque, 1997
[Répétition]

Elle est blanche fraîche le matin


Elle est douce tendre
Elle est sereine
Elle est excellente
Oh elle dit ce soir "allez on va danser"
Fatigante Ce soir au matin couché
Intelligente Elle est désespérante
Intéressante
(Attirante) Elle est pour moi

10
Oh elle dit toujours bonjour comme ça Fatigante
Elle dit toujours au revoir comme ça Intelligente
Elle dit toujours j'veux ça ça ça Intéressante
Elle est fatigante (Attirante) Elle est pour moi
Fatigante
Elle a d'la suite dans les idées Intelligente
Soudain elle te dit "Bonsoir, à demain" Intéressante
Mais quand elle danse, Et attirante
Belle, franche une reine Fatigante
Oh elle est pour moi Négligente
Tout ça pour moi Et excitante
Un ange qui danse autour de moi Désespérante
Elle est pour moi
Et pourtant Attirante
Pas très galante
[Répétition] : Souriante
Elle dit toujours bonjour comme ça Et affligeante
Elle dit toujours au revoir comme ça Et rassurante
Elle dit toujours j'veux ça ça ça Excellente
Elle est fatigante Désobligeante
Et énervante
Oh elle est pour moi Sur la bonne pente
Un rien méchante
Aïe aïe aïe aïe aïe aïe Elle est pour moi
Surprenante
Et menaçante
Et militante
Désespérante
Parfois charmante
Très importante
Très très changeante
Imposante
Suffisante
Fatigante

[Répétition]

Écrivez le participe présent et l’adjectif verbal correspondant à chacun de ces verbes :

Participe présent Adjectif

11
 Adhérer

 Affluer

 Communiquer

 Convaincre

 Converger

 Différer

 Divaguer

 Diverger

 Equivaloir

 Exceller

 Extravaguer

 Fatiguer

 Intriguer

 Négliger

 Précéder

 Provoquer

 Suffoquer

EOI TARRAGONA FRANÇAIS NIVEAU 4 OUTILS LINGUISTIQUES

Le Gérondif : Chanson : « En Chantant », par Michel Sardou, 1978

12
Objectif : Sensibilisation à l'utilisation du gérondif

Activités
1. D'après la chanson, quelles actions sont simultanées au fait de CHANTER ?

o Réviser des leçons o Cueillir des fleurs en avril

o Manger des bonbons o Prier

o Agir comme si on était habitué o Se révolter

o Jouer aux échecs o Mourir sans tragédie

o Faire l'amour 10 fois o Mourir dans un jardin

o Quitter le chanteur o Réconforter un mère veuve

o Se mettre en colère o Accueillir les parents les bras


ouverts
o Aller à la pêche
o Enterrer un ami
o Partir à la guerre

2. Reconstituez l'expression du texte :

 Réviser les leçons :

 Faire semblant d'être expérimenté :

 L'amour est plus amusant en chantant :

 Être condamné à des travaux forcés ou devoir réaliser une tâche pénible

 Partir à la guerre avec enthousiasme

3. Repérez dans le texte

o Deux articulateurs d'opposition et un autre de cause

o Trois noms propres

o Un adjectif presque homophone au titre de la chanson

« En Chantant », par Michel Sardou, 1978 Et bien des années plus tard,
Je chassais mes idées noires
Quand j'étais petit garçon, En chantant.
Je repassais mes leçons C'est beaucoup moins inquiétant
En chantant

13
De parler du mauvais temps A Jupiter, à Bouddha
En chantant Qu'en chantant.
Et c'est tellement plus mignon Quelles que soient nos opinions,
De se faire traiter de con On fait sa révolution
En chanson. En chanson.

La vie c'est plus marrant, Le monde est plus marrant,


C'est moins désespérant C'est moins désespérant
En chantant. En chantant.

La première fille de ma vie, Puisqu'il faut mourir enfin,


Dans la rue je l'ai suivie Que ce soit côté jardin,
En chantant. En chantant.
Quand elle s'est déshabillée, Si ma femme a de la peine,
J'ai joué le vieil habitué Que mes enfants la soutiennent
En chantant. En chantant.
J'étais si content de moi Quand j'irai revoir mon père
Que j'ai fait l'amour dix fois Qui m'attend les bras ouverts,
En chantant En chantant,
Mais je n'peux pas m'expliquer J'aimerais que sur la terre,
Qu'au matin elle m'ait quitté Tous mes bons copains m'enterrent
Enchantée. En chantant.

L'amour c'est plus marrant, La mort c'est plus marrant,


C'est moins désespérant C'est moins désespérant
En chantant. En chantant.

Tous les hommes vont en galère Quand j'étais petit garçon,


A la pêche ou à la guerre Je repassais mes leçons
En chantant. En chantant
La fleur au bout du fusil, Et bien des années plus tard,
La victoire se gagne aussi Je chassais mes idées noires
En chantant. En chantant.
On ne parle à Jéhovah, C'est beaucoup moins inquiétant
De parler du mauvais temps
En chantant
Et c'est tellement plus mignon
De se faire traiter de con
En chansons.

14