Vous êtes sur la page 1sur 5

A-CHAIRI  Cours SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L’INGÉNIEUR Classe : ……………

Nom :…………………… CALCUL DES COTES DE FABRICATION Date : ……..

1. Objectif:
Permet de valider un AVPEF, et par conséquent donner l’ordre à la fabrication du projet.
 Valider l’avant-projet d’étude de fabrication APEF : C’est confirmer si les
différentes cotes de l’avant-projet d’étude de fabrication sont réalisables sur les
différentes machines choisies.

2. Identification des causes pouvant affecter une dimension di :


2.1 Diagramme causes-effet (diagramme – Ishikawa)
La performance du procédé et les causes des défauts d'un produit sont à rechercher à
l'aide de la méthode des 5M définis par Ishikawa.
 Milieu :
 atmosphère,
 température...,
 Méthode :
 processus,
 choix des machines,
 outils, outillages, réglages...,
 Machine :
 fiabilité,
 précision des mouvements..
 Main d'œuvre :
 qualité.
 formation,
 motivation...,
 Matières
 Matière pièce,
 Matière outil…

2.2 Compléter le diagramme d’ISHIKAWA suivant :

MAIN-D’ŒUVRE MATIERE Milieu

DISPERSION
(Variation sur
dimension)

Méthode MACHINE

1/5 - SIMULATION D’USINAGE - ac.chairi@gmail.com


3. Dispersion :

On remarque que : Cf1 …. Cf2

Par conséquent, La dispersion est la


variation permise des dimensions d’une
surface de la pièce fabriquée en série

4. Types de dispersions :
4.1 Dispersions aléatoires :
Reposent sur un événement incertain. Elles résultent du procédé lui-même. Elles sont
indépendantes entre elles, leurs effets sont permanents, leurs variations sont quantifiables
et le plus souvent, prévisibles
.

Exemples :
Jeux, environnement (humidité, température), variation de l’alimentation électrique.

4.2 Dispersions systématiques :


Peuvent être déterminées avec précision, identifiables. Elles sont sources de défauts
importants. Elles nécessitent une intervention sur le procédé. Leurs effets sont dus à des
actions répétées.

Exemples :
Usure des outils, déréglages brusques ou progressifs, changement d’équipe, d’outillage.

2/5 - SIMULATION D’USINAGE - ac.chairi@gmail.com


5. Limites de la méthode des chaînes de cotes :
 Méthode valable pour les calculs simples et rapides des cotes de fabrication.
 Ne tient pas compte des conditions réelles d’usinage (Nature de la machine ; types
d’outils choisis…)

6. Modélisation : Graphe de simulation de la fabrication

6.1 Données :

 dessin de définition
 AVPEF
 …

6.2 Méthode des deltas l (∆l) :

 Dessiner la pièce suivant l’axe à simuler.


 Placer les conditions BE suivant cet axe.
 Placer les conditions BM :
 Ajouter les surépaisseurs d’usinage (eb ; F/2 ; F).
 Ajouter les surépaisseurs minimes pour le brut.
 Installer les Cotes de fabrication suivant l’axe d’étude choisi.
 positionner sur le treillis, les dispersions ∆l et ∆l’ correspondant aux usinages effectués
sur chaque phase.
 Vérifier l’inéquation suivante : IT BE > ∑∆li ; sinon changer AVPEF.
 Optimiser les dispersions : distribuer au mieux le reliquat (reste) sur les autres ∆li
(répartition optimale des tolérances).
 …

7. Exemples :

a- Exemple 1 :

1- AVPEF:
PH00 : Contrôle du brut
PH10: Tournage : 2 1
3
a- Dressage de 1 F
b- Chariotage F Conditions
20±0.1 36±0.3 B.E

On donne :
Cf1 Cotes
∆l’1 = 0.06 mm de
Cf2 fabrications
∆l2= ∆l3 = 0.1 mm

Δl’1 Δl2 Δl3 Treillis de


dispersions

3/5 - SIMULATION D’USINAGE - ac.chairi@gmail.com


2. Validation de l’avant-projet d’étude de fabrication
Vérifions l’inéquation suivante : ITBE≥ ∑∆li.
0.1
 Cotes BE : 20± : IT≥∆l’1+∆l2 ; soit : 0.2≥ 0.06+ 0.1 = 0.16 Ok.
0.3
 Cotes BE : 36± : IT≥∆l2+∆l3 ; soit : 0.6≥ 0.1+ 0.1 = 0.2 Ok

3. Conclusion : l’avant-projet d’étude de fabrication est donc validé.

4. Calcul de l’intervalle de tolérance des cotes de fabrication :

 IT Cf1= ∆l’1 + ∆l2 ; soit : IT Cf1= 0.06 + 0.1 = 0.16

 IT Cf2= ∆l’1 + ∆l3 ; soit : IT Cf2= 0.06 + 0.1 = 0.16.

5. Calcul des cotes de fabrication :


ITcf1
 Cf1 = C1/2 moy± ; Soit : Cf1 = 20±0.08
ITcf2
 Cf2 = C2/3 moy± ; Soit : Cf2 = (20+36)±0.08 = 56±0.08

b- Exemple 2 : 2

2 1

1. AVPEF:
PH00 : Contrôle du brut.
3
PH10: Fraisage :
a- Usinage de 1 f. a- 80±0.1
0.1
b- 32± Conditions
PH20 : Fraisage : d- Ø16±0.1 B.E
a- Usinage de l’épaulement 2 f. c-55±0.15

PH30 : Perçage : Cf1 Cotes


a- Perçage du trou Ø16 f. de
Cf2 Cf4
fabrications
Cf3
On donne :
PH10
∆l’1 ∆l2
∆l’1= ∆l’2= ∆l’3 = 0.06 mm Treillis de
dispersions
∆l2 = ∆l3 = ∆l4 = 0.1 mm PH20
∆l’2 ∆l3
∆l5 = 0.03 mm
PH30
∆l’3 ∆l4

∆l5 0 ∆l5

4/5 - SIMULATION D’USINAGE - ac.chairi@gmail.com


2. Validation de l’avant-projet d’étude de fabrication

Vérifions l’inéquation suivante : ITBE≥ ∑∆li.


 Cotes BE :
0.1
 a= 80± : ITa≥∆l’1+∆l2 ; soit : 0.2≥ 0.06+ 0.1 = 0.16 Ok.
0.1
 b=32± : IT b≥∆l’2+∆l3 ; soit : 0.2≥ 0.06+ 0.1 = 0.16 Ok
0.15
 c =55± : ITc ≥∆l’3+∆l4 ; soit : 0.3≥ 0.06+ 0.1 = 0.16 Ok
0.1
 d=Ø16± : ITd≥2∆l3 ; soit : 0.2≥ 2x 0.0.3 = 0.06 Ok

3. Conclusion : l’avant-projet d’étude de fabrication est donc validé.

4. Calcul de l’intervalle de tolérance des cotes de fabrication :

 IT Cf1= ∆l’1 + ∆l2 ; soit : IT Cf1= 0.06 + 0.1 = 0.16

 IT Cf2= ∆l’2 + ∆l3 ; soit : IT Cf2= 0.06 + 0.1 = 0.16.

 IT Cf3= ∆l’3 + ∆l4 ; soit : IT Cf3= 0.06 + 0.1 = 0.16

 IT Cf4= 2 ∆l5 ; soit : IT Cf4= 2x 0.03 = 0.06.

5. Calcul des cotes de fabrication :


ITcf1
 Cf1 = a moy± ; Soit : Cf1 = 80±0.08
ITcf2
 Cf2 = b moy± ; Soit : Cf2 =32±0.08

; Soit : Cf1 = 55±0.08 ;


ITcf1
 Cf3 = c moy±
ITcf2
 Cf4 = d moy± ; Soit : Cf4 = Ø16 ±0.03

Remarque :
On note une réduction de IT des cotes de fabrication par rapport aux cotes BE. Par
exemple a= 80±
0.1
et Cf1 = 80±0.08 ; c’est ainsi qu’on exécute une Optimisation des
dispersions : distribuer au mieux le reliquat (reste) sur les autres ∆li (répartition
optimale des tolérances).Voir TD.

5/5 - SIMULATION D’USINAGE - ac.chairi@gmail.com