Vous êtes sur la page 1sur 29

INGÉNIERIE

Fédération des Professionnels de l’Ingénierie • www.syntec-ingenierie.fr

L ES CAHIERS DE L’I NGÉNIERIE DE P ROJET


THÈME
‘ Ingénierie
’ : Maître d’œuvre
CRÉER

ANTICIPER

INNOVER

N° 67 - SEPTEMBRE 2004 - 5,50 €


Editorial
‘ ’
L
es Cahiers de l’Ingénierie de Projet consacrés à l’ingénierie - maître d’œuvre
illustrent le plus complètement possible la place et le rôle des ingénieurs et de
l’ingénierie dans ce qu’on appelle traditionnellement la maîtrise d’œuvre.
Les observations faites lors de la préparation de ce numéro, sur les missions
aujourd’hui confiées aux ingénieries, nous conduisent à proposer une
«La place et le rôle définition plus fidèle de leur véritable rôle dans la construction :
des ingénieurs et de
l’ingénierie dans la Créer, anticiper, innover.
maîtrise d’œuvre»
Les nouvelles procédures des marchés publics en France et en Europe contraignent
les acteurs de la maîtrise d’œuvre à opérer des changements profonds dans leur
façon d’agir (directive et PPP). C’est le moment de s’interroger sur les fonctions et les
pratiques de la maîtrise d’œuvre si on refuse une vision passéiste de son exercice.

Aujourd’hui tous les acteurs doivent prendre en compte l’ensemble des aspects
techniques, la place et le rôle de l’économie, du social et de l’environnement dans
un projet.

Que seraient les ponts de Rion Anthéron ou de Millau si des ingénieurs n’avaient
«Les projets sont la pas imaginé, analysé, étudié les possibilités techniques mais aussi humaines ainsi
réalisation d’une que les avantages de ces constructions ?
équipe et non plus Les projets sont la réalisation d’une équipe et non plus l’œuvre d’un individu isolé.
l’œuvre d’un
On assiste à une évolution qui incite les acteurs de la construction à passer de
individu isolé» l’ouvrage imaginé par un client à son véritable projet .

C’est un changement en profondeur qui implique une réorganisation assez complète


de la maîtrise d’œuvre.

La grande diversité des exemples présentés dans ce numéro parle d’elle même.
Mieux que des mots, elle est le témoin de la présence de l’ingénierie dans le monde
de la maîtrise d’œuvre et de son renouveau.

Jean Félix
Délégué Général de SYNTEC-Ingénierie

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 1


Sommaire
‘ ’
EDITO de Jean Félix
Délégué Général de SYNTEC - Ingenierie P. 1

INTERVIEW de Robert Germinet


Architectes : Buiding INC / B. Pingeot
Maîtrise d'ouvrage : SNC Drugstore Publicis Directeur de l’Ecole des Mines de St Etienne P. 4
Maîtrise d'oeuvre : COTEBA
Photo : Publicis

Les Cahiers
INTRODUCTION P. 5
de l’Ingénierie de Projet
sont édités par
Syntec-Ingénierie,
I – CREER –
Fédération des Professionnels «Etudier, concevoir et faire réaliser un ouvrage» P. 6
de l’Ingénierie

3, rue Léon Bonnat ■ Prendre en compte des objectifs variés et complexes P. 6


75016 PARIS
Tél. : 01 44 30 49 60
Le pôle mère-enfant de l’hôpital de Limoges
Fax : 01 45 24 23 54 La nouvelle médiathèque de la ville de Reims
www.syntec-ingénierie.fr
Le numéro 5,50 €
La restructuration de la Tour PB12 à la Défense

Directeur de la publication :
Jean Félix
■ Piloter des missions transversales et gérer la pluridisciplinarité P. 9
La plate-forme de Dourges
Rédacteur en Chef :
Karine Leverger
La ZAC Levallois
La fondation Verdier à Montrouge
Ont participé à ce numéro :
Jean Mottaz, Alain Thirion,
Alain de Penfentenyo, Luc Hamm, INTERVIEW de Philippe-François Arrhigi P. 11
Michel Ray, Martial Chevreuil,
Bruno Delanef, Patrice Moet,
Chef de grands projets RATP
Jérome Piens, Céline Birot.

ISNN 0753-633 X
II – ANTICIPER –
«Prévoir sur le long terme la fonctionnalité d’un ouvrage
Régie publicitaire :
Sodirp
et contrôler l’impact qu’il aura sur son environnement» P. 12
8, rue de Berri
75008 Paris
Bureau commercial :
■ La maîtrise des risques P. 12
48, rue de Ponthieu Une installation d’entreposage de matières nucléaires à Valduc
75008 Paris
Tél. : 01 42 99 95 61
La Tour Initiale à la Défense
Fax : 01 58 36 01 97 Le centre hospitalier intercommunal de Castres-Mazamet
sodirp@wanadoo.fr

Conception graphique : ■ Contrôler l’impact sur l’environnement naturel : qualité et développement durable P. 15
Sodirp
L.C Création
Le collège André Maurois de Limoges
La passerelle du Moulin à Chelles
Impression :
Sodirp
■ Ingénierie et environnement humain :
communication et sondage de l’opinion publique P. 18
Le périphérique Nord-Ouest de Tours

2 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


III – INNOVER –
«Trouver la réponse à un problème lorsqu’il n’y a pas
de solution banalisée» P. 20

■ Innover en ingénierie : enjeux clés et rôles spécifiques P. 20


Les systèmes de transport intelligents
La réhabilitation du tunnel du Mont-Blanc
Un télépéage en Australie

■ Les nouveaux outils de communication P. 22


Le Laser Méga-Joule du CEA/CESTA

INTERVIEW de Bernard Cathelain P. 24


Directeur des Grands Travaux d’ADP

IV - L’OUVERTURE VERS L’EXTERIEUR P. 25

- Le Korea Train Express Séoul-Busan


- Le siège de la Banque Européenne d’Investissement au Luxembourg
- Une clinique spécialisée à Tirana
- Un système de transfert de puis en Algérie

REALISATIONS RECENTES DE L’INGENIERIE

LA LLETTRE DE L’INGÉNIERIE
ES CAHIERS PROFESSIONNELLE
DE L’INGÉNIERIE DE PROJET -- SNOVEMBRE 2004
EPTEMBRE 2003 3
Interview

Monsieur R. Germinet,
‘ ’
inconnu, nous faisons toutes les recherches possibles
pour peser le pour et le contre puis décider en connais-
Directeur de l’Ecole des Mines de St Etienne :
sance de cause, première lecture à laquelle je suis favo-
Dans La République des Ingénieurs, vous avez interrogé rable ; soit, sans faire de recherche supplémentaire, nous
de nombreux ingénieurs, de tous les âges et de toutes renonçons à toute prise de risque : ceci nous condamne-
les régions françaises. D’après les témoignages que rait à l’immobilisme.
vous avez recueillis, le métier d’ingénieur est actuelle- La notion de risques est également complexe parce qu’e-
ment en pleine mutation. Quels sont, selon vous, les lle implique de définir ce qui est acceptable et ce qui ne
traits les plus marquants de cette transformation ? l’est pas ; or, c’est un critère qui peut varier d’un endroit
à l’autre, d’une population à l’autre, en fonction des
En quoi consistait hier le métier d’ingénieur ? Il s’agissait intérêts de chacun, car personne n’a la même perception
avant tout, pour lui, de répondre à des problèmes techni- de ce qui est acceptable en termes de risques.
ques. La formation, dans les écoles d’ingénieurs,
partait de ce constat ; dès lors, son rôle consistait Les ingénieurs sont désormais conscients de tous
à remplir « la boîte à outils » des futurs ingé- INGENIEUR, ces problèmes et des enjeux qu’ils représentent
nieurs, qui se destinaient à devenir, avant tout, UN pour leur profession. Ils ont, me semble-t-il, un
des techniciens. NOUVEAU rôle à jouer au sein de notre société, au-delà des
Aujourd’hui, si je peux me permettre de carica- METIER exigences spécifiques de leur métier. En tant que
turer un peu, le rôle de l’ingénieur est de répon- détenteurs d’un savoir scientifique, ils doivent ser-
dre à une question qu’on ne lui a pas encore posée. Il doit vir d’intermédiaires entre les spécialistes et le grand
anticiper les produits qui seront demain attrayants et ne public, pour aider à faire reculer l’obscurantisme dans nos
pas se tromper dans son anticipation. Il doit être capable démocraties. C’est pourquoi la désaffection des filières
de sentir les demandes et les fluctuations du marché ; il scientifiques, que l’on enregistre actuellement, a de quoi
doit être réactif et créatif. En outre, quelle que soit le tai- inquiéter.
lle de l’entreprise au sein de laquelle il travaille, il doit se * Robert Germinet est le co-auteur avec P. Harismendy de La
comporter comme un chef d’entreprise : car il ne doit pas République des Ingénieurs, paru en 2003 aux éditions Jacob-
se contenter d’être responsable de produits ou de ratio Duvernet et l’auteur de L’ingénieur au chevet de la démocratie,
financiers, il doit avant tout être capable de manager des paru en septembre 2004 aux éditions Odile Jacob.
hommes.
Il n’y a donc plus vraiment, aujourd’-
hui, un métier d’ingénieur ; c’est deve-
nu un statut bien particulier – nos éco-
les d’ingénieurs adaptent leur forma-
tion à ces nouvelles exigences.

La gestion des risques est un thème


fort dans nos sociétés actuelles et il
conduit de nombreux domaines d’ac-
tivité à redéfinir leur manière de tra-
vailler. Quel rôle les ingénieurs ont-ils
à jouer dans ce domaine ?

Le contexte de réalisation des projets


est en effet beaucoup plus complexe
aujourd’hui. Il est nécessaire de pren-
dre en compte l’environnement car
notre société est devenue très média-
tisée et très frileuse, comme l’illustre
l’inscription du principe de précaution
L’Ingénierie réalise des missions en génie écologique : ici la restauration
dans notre Constitution, qui peut être dangereux s’il n’est des berges de l'Isle sur l'A 89.
pas précisément défini. En effet, il y a deux lectures pos- © SCETAUROUTE
sibles de ce principe : soit, pour un sujet déterminé et Photo : P. Thiévent

4 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


Introduction

L’ingénierie maître d’œuvre couvre un vaste champ d’intervention.

Elle intervient à toutes les étapes d’un projet : lors des C’est pourquoi nous avons choisi d’organiser ce
premières esquisses permettant d’orienter les choix, à numéro en fonction de trois axes essentiels – créer,
toutes les phases successives de la conception et dans anticiper, innover – qui montrent les différents aspects
le cadre de la direction de la réalisation et du contrôle de l’ingénierie maître d’œuvre, leurs complexités et
de conformité. leurs évolutions permanentes :

Mais à l’heure actuelle, les différents métiers de l’ingé- ■ Créer,c’est étudier, concevoir et faire réaliser un
nierie connaissent des évolutions et des perspectives ouvrage ; l’ingénierie prend en compte des facteurs
nouvelles : de plus en plus nombreux et complexes pour créer
des ouvrages.
■ La sensibilisation, de plus en plus forte, à la prise en
compte des objectifs de développement durable ; ■ Anticiper, c’est prévoir sur le long terme la fonc-
■ La complexité de plus en plus grande des opérations, tionnalité d’un ouvrage et contrôler l’impact qu’il
des technologies, des méthodologies ; aura sur son environnement ; l’ingénierie anticipe
■ La prise en compte d’évolutions réglementaires l’avenir des ouvrages qu’elle crée.
résultant notamment des directives européennes ;
■ La concurrence internationale. ■ Innover, c’est trouver la réponse à un problème
lorsqu’il n’y a pas de solution banalisée ; l’ingénierie
sait trouver des solutions nouvelles pour s’adapter
L’ingénierie maître d’œuvre s’adapte à ce contexte aux évolutions du monde actuel.
dynamique : elle est elle-même en constante
évolution, capable de s’adapter aux nouvelles L’ouverture vers l’extérieur constitue enfin un quatrième
exigences techniques, juridiques, sociales. Le métier axe essentiel pour définir le contexte de l’ingénierie
d’ingénieur a changé, ainsi que nous le montre maître d’œuvre. Celle-ci doit répondre aux exigences
l’interview de Monsieur Germinet, Directeur de l’Ecole imposées par la mondialisation.
des Mines de St Etienne : l’ingénieur d’aujourd’hui n’a
pas seulement une vocation technique – il est Ces quatre axes permettent de comprendre la
également très réactif aux évolutions de son métier et dynamique qui est aujourd’hui propre aux métiers de
du monde qui l’entoure. l’ingénierie.
COTEBA a assuré
l’ingénierie et la maîtrise
d’œuvre complètes
de la réhabilitation de
l’immeuble «La Belle
Jardinière», Paris 1er,
présenté sous le nom de
«Kenzo Building», car il
abrite désormais le show
room, les ateliers et les
bureaux de cette maison
de couture.
Maître d’ouvrage : LVMH
Maître d’œuvre :
COTEBA
Architecte :
Renzo Piano / Corajoud
Photo Coteba

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 5


I CREER
Etudier, concevoir et faire réaliser un ouvrage
La tâche première de 1 - PRENDRE EN COMPTE DES OBJECTIFS VARIES ET COMPLEXES
l’ingénierie - étudier,
concevoir et faire Dans le cadre de la maîtrise d’œuvre techniques spécifiques à la catégorie de pérennité doit également porter
réaliser des ouvrages
d’ouvrages de bâtiment, d’infrastruc- de l’ouvrage en projet et détermine sur le choix des matériaux et la con-
- suppose une large
prise en compte ture ou d’industrie, l’ingénierie doit les besoins en surfaces décomposées ception des installations techniques,
d’éléments prendre en compte un certain nom- par fonction. Enfin, il précise les qui doivent permettre l’anticipation
complexes. bre d’objectifs différents, variables objectifs de délais. Une enveloppe d’éventuelles évolutions futures
Aux exigences d’une mission à l’autre, et souvent financière adaptée a du être établie (choix des structures, élaboration de
traditionnelles complexes. Cette approche multifac- en conséquence. principes de distribution de fluides et
du respect du torielle du projet constitue d’emblée d’électricité adaptés…). L’optimisation
programme, de la une tâche délicate pour l’ingénierie. Le premier objectif de la maîtrise de la qualité passe ensuite, bien évi-
qualité, des coûts et d’œuvre consiste à proposer une ou demment, par une bonne prise en
des délais, viennent Une exigence fondamentale : plusieurs esquisses apportant une compte des problèmes de sécurité à
s’ajouter aujourd’hui le respect du programme réponse globale au programme ainsi l’égard des risques naturels (tempê-
celles de la défini. tes, séismes, inondations) et des
pluridisciplinarité
L’engagement des études de conception risques accidentels (incendies, explo-
et de la réactivité.
d’un projet nécessite l’établissement Il s’agit là d’une démarche globale sions). Il s’agit aussi de veiller à la
complexe, nécessitant une totale préservation de la santé en étant
synergie entre les acteurs de la maî- attentif aux problèmes de pollution
trise d’œuvre et une bonne synthèse atmosphérique et sonore. On peut
de l’ensemble des paramètres ainsi enfin évoquer l’optimisation des con-
que la meilleure optimisation possi- ditions de confort pour les usagers
ble des choix. Elle peut conduire à (isolation, traitement d’ambiance,
proposer au maître d’ouvrage des acoustique, qualité des aménage-
adaptations dans l’hypothèse d’incom- ments et du mobilier…), ainsi que
patibilité entre certains objectifs ou celle des dispositions d’écogestion,
dans un souci d’amélioration des per- permettant une meilleure gestion des
formances de l’ouvrage. énergies, de l’eau et de ses traitements,
des déchets et de leur recyclage.
L’objectif majeur :
améliorer la qualité Comment optimiser
les coûts ?
A toutes les étapes d’un projet, le
souci majeur est l’amélioration de la On peut observer que l’optimisation
qualité ; l’ingénierie apporte une des coûts implique de plus en plus
large contribution à la prise en comp- une démarche globale, ayant pour
te de multiples paramètres visant une visée le coût d’ensemble du projet –
Le Drugstore Publicis,
Paris 8ème qualité à la fois globale et durable. qui comprend à la fois les coûts d’in-
La rénovation lourde de ce préalable, par le maître d’ouvrage vestissement initiaux et les coûts de
bâtiment a inclu la mise en
place d'une surfaçade en ou ses assistants, d’études pré-opé- Celle-ci passe d’abord par la réalisa- la future exploitation-maintenance.
verre courbe, «irriguée» de rationnelles de faisabilité et d’un tion d’une bonne intégration envi-
fibre optique, particulière-
ment spectaculaire la nuit.
programme détaillé précisant les ronnementale de l’ouvrage. Le con- Cette démarche doit être initiée par
Architectes : objectifs généraux en termes de cept architectural est certes impor- le maître d’ouvrage dès les études
Buiding INC / B. Pingeot fonctionnalité, de performances, de tant, mais il faut également envisa- amont et se poursuit alors par la maî-
Maîtrise d'ouvrage :
SNC Drugstore Publicis qualité, etc ; le programme indique ger les risques inhérents au site (nui- trise d’œuvre au travers des proposi-
Maîtrise d'oeuvre : COTEBA également quelles sont les contraintes sances sonores, pollutions…). Le souci tions de choix de partis architectu-
Photo Publicis

6 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


raux et techniques, puis lors de tou- évolutions, bilans périodiques…). identifier les tâches critiques nécessi-
tes les étapes de la conception et de La maîtrise de l’ensemble de ces tant un strict respect, pour s’assurer
la réalisation. Elle nécessite ainsi des processus constitue l’un des apports de la réalisation des objectifs, pour
compétences spécialisées dans les majeurs de l’ingénierie. proposer les mesures correctives éven-
différentes techniques correspondan- tuelles, etc.
tes, mais également des compéten- Comment maîtriser
ces de coordination transversale les délais ? Dans le cadre de la mission complé-
permettant d’appréhender l’ensem- mentaire d’ordonnancement, pilota-
ble des paramètres, de comparer et La maîtrise, voire la réduction des ge et coordination, elle a les com-
d’évaluer des solutions d’ensemble. délais, constitue l’un des soucis pétences nécessaires pour établir les
Enfin, elle requiert des compétences majeurs des maîtres d’ouvrage. plannings directeurs et détaillés des
spécifiques en économie de la cons- L’ingénierie permet d’y apporter une études et travaux et pour assurer leur
truction permettant, sur la base d’ou- réponse. mise en application dans une anima-
tils et de banques de données, d’esti- tion fonctionnelle et dynamique des
mer les coûts aux différentes étapes Dans le cadre de la mission de base intervenants.
d’un projet, de comparer les offres de la maîtrise d’œuvre, elle apporte
des entreprises, d’assurer la gestion son savoir-faire pour établir des plan- Jean Mottaz
financière des chantiers (situations nings enveloppes intégrant les tâches OTH
des entreprises, gestion des générales des différents acteurs, pour

LA CONSTRUCTION DU PÔLE MÈRE-ENFANT DE L’HÔPITAL DE LIMOGES :


UN EXEMPLE DE LA RÉFLEXION MULTIFACTORIELLE MENÉE PAR L’INGÉNIERIE
Le nouveau pôle mère-enfant de Limoges particulier le plateau technique de
est destiné à accueillir parents et enfants Limoges qui comprend 3 blocs opératoi-
sur quatre niveaux. Ce pôle de 192 lits res, 3 blocs obstétricaux, 5 salles de nais-
fait partie des opérations prioritaires du sances, la réanimation néonatalogie et Maîtrise d’œuvre de l’hôpital de Limoges,
plan Hôpital 2007. L’ensemble porte sur l’hébergement des mères. D’un point de une opération prioritaire du plan hôpital
2007 menée par THALES.
une surface de plancher de 40 000 m2 vue financier, des solutions innovantes
pour un montant de travaux de 33 sont élaborées pour optimiser les coûts
millions d’euros et la livraison est prévue d’investissement en prenant en compte les
pour juin 2005. coûts d’exploitation et de maintenance de
En phase de conception, Thales a apporté l’opération.
son expertise sur les aspects fonctionnels La réalisation des travaux demande éga-
de l’ouvrage, afin de bâtir un nouveau site lement une mobilisation importante de
hospitalier qui tienne compte des grandes l’ingénierie, plus particulièrement en
évolutions du système de santé. phase synthèse. «Notre rôle est d’accom-
L’organisation du bâtiment doit égale- pagner les entreprises sur les techniques
ment permettre de rapprocher les distan- hospitalières que nous maîtrisons parfai-
ces et de garantir la rationalité du fonc- tement : climatisation, électricité courants
tionnement. forts, électricité courants faibles, fluides
Tout au long des études, l’ingénierie con- médicaux et plomberie», explique Habib
tribue à l’intégration des contraintes Kahwaji, directeur de Thales.
techniques : l’ensemble des locaux est Enfin, l’ingénierie assure globalement,
traité en double flux rafraîchi à l’excep- aux côtés de l’architecte, la direction des
tion des zones des blocs opératoires et des travaux et le management de l’ensemble
zones spécifiques qui sont climatisées. Ce du projet en se focalisant sur le respect
rafraîchissement permettra de parer à de des délais – ici l’opération sera bouclée
futures canicules. Le pôle sera équipé des comme prévue en moins de 5 ans – le res-
nouvelles technologies en matière de pect des coûts – ne pas dépasser l’enve-
voies données et images. L’intégration des loppe budgétaire de 33 millions d’euros –
équipements médicaux fait aussi l’objet tout en répondant aux besoins définis
d’un travail de réflexion important, en par le CHU de Limoges.

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 7


PRENDRE EN LA NOUVELLE MÉDIATHÈQUE DE LA VILLE DE REIMS
COMPTE DES
OBJECTIFS La nouvelle médiathèque de Reims, qui fait face à la cathédrale.
VARIES ET La maîtrise d’œuvre a dû prendre en compte ce face-à-face entre deux
COMPLEXES architectures très différentes. Une partie de la médiathèque a été
réhabilitée, l’autre entièrement créée à partir d’une structure métalli-
que et de façades largement vitrées.
Maître d’ouvrage : Ville de Reims.
Architecte : Jean-Paul Viguier.
Ingénierie TCE : JACOBS France
Ingénierie structure métallique et façades : ARCORA
Photo : Christophe Valentin

LA RESTRUCTURATION DE LA TOUR PB12 À LA DÉFENSE

La tour PB12, anciennement occupée par ainsi la souplesse des aménagements


le Crédit Lyonnais, occupe une position et la densification de l’occupation.
stratégique au centre de l’esplanade de La Tous les réseaux ont été refaits avec
Défense. Son propriétaire, le Groupe AXA des contraintes fortes d’intégration
REIM, a engagé la revalorisation de ce dans la tour existante, en même
patrimoine de 37 000 m2 ; le choix de par- temps qu’était visée une optimisation
tis techniques s’est traduit par un épais- des conditions de confort et de la
sissement de la tour sur sa façade Est et consommation énergétique. La mis-
par la récupération d’un étage sur les sion fluides a été poussée en pré-
locaux techniques du sommet. synthèse puis en synthèse de façon à
minimiser la transformation de la
Un impact fort sur la structure structure existante. PATMO a réalisé la
et les fluides synthèse pour le compte de BOUY-
GUES, entreprise principale.
Ce redéploiement de la surface a nécessi- Les travaux se sont globalement dérou-
té une reprise complète de la structure : il lés dans les délais initialement fixés à
a fallu remplacer des poteaux de façade 30 mois et dans le cadre budgétaire
initialement implantés sur une trame de alloué.
1,48 mètre par des poteaux métalliques La Tour PB12 à la Défense, Paris.
distants de 5 à 6 mètres. Cette disposition La mission de Maîtrise d’ouvrage a été
déléguée à COGEDIM Entreprise,
a permis de concevoir une façade entière-
avec VALODE et PISTRE Architectes,
ment vitrée et ainsi d’améliorer les condi- OTH Bâtiments Ingénierie Fluides et
tions de confort intérieur, notamment Direction de travaux, SETEC Ingénierie
l’éclairage naturel des bureaux, favorisant Structure et CEEF Ingénierie Façades.

8 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


2 - PILOTER DES MISSIONS TRANSVERSALES ET GERER
LA PLURIDISCIPLINARITE
Dans l’ensemble de l’activité des consistent donc à assurer la «maîtrise turale, fonctionnelle et technique de
entreprises, le terme de projet est très du projet» en conception et en réalisa- l’ouvrage.
largement utilisé, voire galvaudé. tion, c'est-à-dire à «manager le projet», En outre, l’ordonnancement et la
Toute opération qui se veut moderne terme qui intègre deux aspects : il s’a- coordination des intervenants : il
s’affiche comme un projet et tout git d’assurer la «direction de projet» s’agit d’optimiser l’intervention de
pilote se dit chef ou directeur de pro- tout en s’appuyant sur le système de chacun dans l’espace et dans le
jet. Cependant, le fait que ce terme «gestion du projet», c’est-à-dire de temps.
soit utilisé à tout propos est révéla- prendre des décisions en s’appuyant Egalement, la maîtrise des modifica-
teur de nouveaux enjeux et en parti- sur des éléments propres à indiquer la tions : on doit pouvoir mesurer l’inci-
culier de la volonté de s’adapter à meilleure décision à prendre. dence d’une demande de modifica-
une complexité croissante des tion du programme sur chacun des
opérations de cons- intervenants en termes de coût, de
truction. Qu’est-ce qui relève de la direction de projet ? délais, de qualité ou d’incidence tech-
nique.
On doit en effet noter ■ définir et mettre en place une organisation Enfin, la maîtrise de l’environne-
la multiplication des appropriée ; ment : car un projet ne s’arrête pas
intervenants, le niveau ■ définir un programme d’actions ; aux limites de l’ouvrage.
accru des performan- ■ trouver les acteurs qui savent concevoir et réaliser ;
ces techniques, une ■ manager les contrats (et leurs évolutions) ; Manager le projet, c’est d’abord
attention aiguë à la ■ assurer la communication du projet agir pour minimiser les risques : or,
sécurité et la qualité, (interne et externe) ; le premier risque vient des interfa-
le souci d’inscrire les ■ manager les risques pour les maîtriser. ces entre les acteurs. Comme un
projets dans un cadre orchestre, ils doivent jouer ensemble
de développement la même partition et au même
durable (environnement, impact Il est tout à fait étrange de remarquer tempo. L’ingénierie est
social, coût global) : tous ces élé- que ce terme de «management de donc devenue un travail
ments font des projets de construc- projet» n’est indiqué nulle part dans de chef d’orchestre ; elle Qu’est-ce qui relève
tion des opérations complexes. la loi MOP. Il est sans doute sous- doit diriger des orchestres de la gestion de projet ?
entendu, mais les acteurs de la maî- de plus en plus grands,
Cette complexité justifie le fait que trise d’ouvrage et de la maîtrise avec des partitions de plus ■ la gestion de l’assurance
tout responsable de projet s’appuie d’œuvre sont plus décrits comme des en plus complexes. De fait, qualité ;
■ la maîtrise des délais ;
sur des ressources humaines nom- acteurs devant répondre à des une part importante est
breuses et variées apportant soit leur actions séquentielles. Or, l’essentiel nécessairement donnée à ■ la maîtrise des coûts ;
expertise soit leur capacité de mana- de la difficulté est bien dans le «tra- la relation humaine : esprit ■ la mesure des performan-
gement de projet. Car pour le respon- vailler ensemble». d’équipe, acceptation de ces et les tableaux de bord.
sable de projet, le problème se pose la diversité des modes de
ainsi : d’une part, pouvoir s’appuyer Quels sont les objectifs que doivent pensées, métissage des
sur des équipes dont le métier est remplir ces missions transversales ? compétences sont requis pour mener
d’apporter une connaissance pointue D’abord, la maîtrise de l’information : à bien tout projet.
(«verticale») dans un domaine spécifi- il faut créer un système d’information Dans le même temps, la vision des
que afin de concevoir le meilleur ouv- et de communication de projet projets doit intégrer des enjeux de
rage (c’est la vocation des bureaux assurant à tous les acteurs le même qualité, de santé, de bien-être social,
d’études) ; d’autre part, créer des niveau d’information – soit un de développement durable. Tout cela
équipes dont le seul objectif sera de système lisible, fiable, valide. rend les missions plus difficiles mais
travailler ensemble : ce sont elles qui Ensuite, la synthèse technique : dans plus passionnantes.
réalisent ce que l’on peut appeler des le cadre d’une ingénierie simultanée,
missions à caractère transversal. il faut pouvoir assurer la cohérence Alain THIRION
Les missions à caractère transversal des études et réaliser l’unité architec- COTEBA

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 9


PILOTER DES LA PLATE-FORME DE DOURGES
MISSIONS
TRANSVERSALES Les plate-formes multimodales intègrent plusieurs types
d'infrastructures, de la zone portuaire aux voies ferrées,
ET GERER
y compris les accès routiers et les bâtiments.
LA PLURIDISCI- © SCETAUROUTE
PLINARITE P. Brunet

LA ZAC LEVALLOIS - QUARTIER EIFFEL


Restructuration du quartier de la ZAC Eiffel avec
rénovation lourde et extension du Centre Commercial.
Création d'un hypermarché de 8000 m2.
Aménagement d'un vaste parc paysager donnant
directement sur la place et la rue d'Alsace.
Client : SAS Opale
Aménageur : SEMARELP
Investisseurs : RODAMCO / REDEVCO
Maîtrise d'oeuvre : COTEBA
Architectes : J-M Wilmotte, Dusapin & Leclercq,
Epstein Glaiman.
Photo : Agence Wilmotte.

LA «FONDATION VERDIER» À MONTROUGE

La «Fondation Verdier», une maison de


retraite située à Montrouge.
La conception des hôpitaux et des maisons
de retraites médicalisées requiert une
maîtrise d’œuvre spécialisée.

Outre l’aspect architectural et esthétique


de l’ouvrage, la MOE a pris en compte la
fonctionnalité, la technicité, le confort et
la sécurité du bâtiment.

Architectes : Alluin & Mauduit.


Ingénierie façades : ARCORA
Photo : Christophe Valentin

10 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


Interview

Philippe-François Arrighi,
‘ ’
grande confiance entre les différents acteurs – cette confiance
reposant nécessairement sur la transparence et la qualité de
Chef de Grands Projets RATP :
l’information.
Réaliser des missions de maîtrise d’œuvre suppose de travailler en Ceci suppose dès le début d’un projet, de la part du maître d’ouvrage,
collaboration avec les maîtres d’ouvrage – ceci d’autant plus que la une forte implication montrant sa volonté ferme d’aboutir en
configuration des projets tend aujourd’hui à se complexifier. organisant en amont et en ne laissant pas de zones d’ombre dans le
fonctionnement de l’organisation, notamment en ce qui
Quelles évolutions peut-on repérer actuellement dans TRAVAILLER concerne les circuits décisionnels. Plus le projet est
l’environnement de l’ingénierie ? EN complexe, plus l’équipe de maîtrise d’ouvrage doit être
Pour répondre à cette question concrètement, je vous COLLABORATION restreinte.
propose d’évoquer trois grands projets successifs menés AVEC LES Du côté du maître d’œuvre en général et de l’ingénierie
par la RATP : la construction de la Maison de la RATP MAITRES en particulier, la participation à la finalisation du
(1990-1995), la rénovation des stations de métro (1995- D’OUVRAGE programme est capitale. Cela permet de mieux appré-
2004) et la mise en place du tramway Villejuif/Juvisy hender l’ensemble des risques et des enjeux, menant à
(2001-2009). On remarque que le schéma organisationnel des une bonne organisation des missions de maîtrise
projets s’est beaucoup complexifié avec le temps. d’œuvre et un choix pertinent des outils adaptés aux objectifs
Pour le premier cas, on avait encore affaire à une structure de type du projet.
« classique » : après le choix de l’architecte, nous avons procédé à un La souplesse et la mobilité étant désormais nécessaires pour
appel d’offres pour choisir des sociétés d’ingénierie spécialisées. gérer les projets importants, soumis au risque des décisions de
C’est une SCI, créée pour l’occasion par la RATP, qui était le seul financement échelonnés, les anciens modèles organisationnels vont
maître d’ouvrage ; la souplesse de cette structure juridique a par nécessairement évoluer et avec eux, les mentalités – d’où un
ailleurs facilité la gestion du projet, en particulier sa réactivité. bouleversement dans les contours des missions d’ingénierie.
Dans le cas de la rénovation des stations du métro, le projet était
plus complexe du fait de la décentralisation propre à la RATP, De quelles qualités particulières l’ingénierie doit-elle faire preuve
chaque responsable de ligne étant maître d’ouvrage. Nous sommes pour répondre aux attentes du maître d’ouvrage ?
en présence de quatorze maîtres d’ouvrage pour un même projet. Dans le contexte vers lequel nous évoluons, l’ingénierie, si tant est
Nous sommes ainsi passés à une structure plus complexe, avec une que ce n’est pas le cas aujourd’hui, doit se préparer à assumer de
maîtrise d’ouvrage multiple : il a fallu conférer une autorité nouvelles prestations, comme par exemple la finalisation des
«supérieure» au chef de projet, ce que les responsables métiers de programmes ou des études de faisabilité. Il serait plus juste de dire
l’ingénierie interne pouvaient ressentir comme une perte, ceci entraî- qu’elle doit assurer ces missions de manière plus systématique
nant une réelle difficulté dans le jeu de la collaboration entre les aujourd’hui. Elle devra être pertinente dans l’identification des
acteurs. Nous sommes passés d’une logique «métier» à une logique points à risques, dans le choix des phasages éventuels à fournir au
«projet». maître d’ouvrage, en cas de financement retardé par exemple.
Enfin, dans le cas du tramway Villejuif-Juvisy, qui est actuellement J’ajouterais qu’une bonne ingénierie est celle qui a une vision
en cours d’élaboration, il faut faire face à un projet d’un type très globale de la conception et du fonctionnement de l’ouvrage, pour en
particulier : le tramway traverse en effet huit domaines différents et assurer une maîtrise totale. C’est pourquoi il ne doit rien laisser à
chaque propriétaire de ces domaines est maître d’ouvrage, la RATP, l’initiative des entreprises sur le terrain, en-dehors de ce qui relève,
maître d’ouvrage du système de transport, assurant la coordination bien sûr, de leur domaine de compétence. Il doit tout prévoir et tout
générale. Le tramway traverse également dix communes distinctes, anticiper. Pour cette raison, une bonne ingénierie doit aussi savoir
ce qui a des conséquences en termes d’organisation, de communi- guider les décisions du maître d’ouvrage. Elle doit être capable de
cation, de concertation etc. Nous sommes dans une configuration lui dire «non» si des demandes ne lui paraissent pas possibles dans
de maîtrise d’ouvrage multiple. le cadre donné.
On voit ainsi que de plus en plus, l’ingénierie évolue au cœur des
projets dont les organisations deviennent très complexes, avec de Enfin, d’autres missions moins techniques, davantage d’assistance à
nombreuses interfaces à gérer et une information importante à faire maîtrise d’ouvrage, comme la communication du projet, vont
circuler entre les différents acteurs de l’acte de construire : les probablement aussi se développer, imposées en en cela par les
riverains, les utilisateurs, les exploitants et les mainteneurs. problématiques d’insertion de l’ouvrage dans l’environnement.
Finalement, je pense que les pratiques de l’ingénierie sont
Quelles sont, dans ce nouveau contexte, les conditions d’une colla- aujourd’hui amenées à évoluer face à une maîtrise d’ouvrage elle-
boration maîtrise d’ouvrage/maîtrise d’œuvre réussie ? même confrontée à un environnement plus complexe, qui demande
De ce constat découle le fait qu’une collaboration maîtrise davantage de réactivité à l’ensemble des acteurs. Plus que jamais,
d’ouvrage/maîtrise d’œuvre réussie suppose une évolution dans la l’un et l’autre sont sur un même bateau pour atteindre des objectifs
nature et l’exercice des missions, qui doivent être fondées sur une communs et sont «condamnés» à être solidaires.

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 11


II ANTICIPER
Prévoir sur le long terme la fonctionnalité d’un ouvrage
et contrôler l’impact qu’il aura sur son environnement
L’ingénierie doit 1 - LA MAITRISE DES RISQUES
anticiper l’avenir
des ouvrages Qu’est-ce qu’un «risque» ? fonctionnalité du projet : quelles if ?». Les risques seront alors invento-
qu’elle crée. fonctions celui-ci doit-il remplir ? Pour riés, catalogués et hiérarchisés par
Tout en répondant On peut définir les risques comme quel usage ? Quelles relations établit- nature. Les résultats de ces simula-
aux exigences «les possibilités que le projet ne on entre ces différentes fonctions ? tions, accompagnés de la probabilité
du présent, s’exécute pas conformément aux Dans cette perspective de réflexion,
elle se tourne vers objectifs». Le risque est aussi une con- la «systémique» nous apprend que
l’avenir : Les risques les plus fréquents
séquence difficilement acceptable, parmi les premières causes de dys- sont dus :
elle s’efforce de
voire inacceptable, du projet lui-même. fonctionnement d’un système donné
maîtriser les
risques inhérents se trouve notamment la qualité des ■ à l’environnement du projet
à la réalisation Toute démarche de maîtrise des interfaces entre les fonctions et entre (culturel, technique, commercial,
de tout projet risques doit donc inclure un certain les acteurs. social etc) ;
et de contrôler nombre d’étapes spécifiques. ■ au changement de programme
l’impact qu’il aura • Enfin, il faut considérer le projet en ou à son instabilité ;
sur son environne- • Il s’agit, dans un premier temps, intégrant non seulement son évolu- ■ aux aspects financiers (finance-
ment naturel d’examiner le projet dans ses objec- tion depuis la conception jusqu’à la ments, défaillance des partenaires
et humain. tifs. Ceci suppose d’avoir identifié un livraison, mais également son deve- etc) ;
référentiel qui traduit ces différentes nir au-delà du projet, c’est-à-dire en ■ à l’organisation (organisation ina-
exigences et indiquera le cap à suivre phase d’exploitation. Un des défauts daptée, insuffisante, trop lourde) ;
en termes de fonctionnalité, de per- de la gestion courante des projets ■ au choix des acteurs (maîtrise
formances, de délais, de coûts et de consiste en effet à la limiter aux pha- d’ouvrage, entreprises, fournis-
qualité. Il est évident que les objectifs ses d’étude et de réalisation en négli- seurs) ;
majeurs peuvent varier considérable- geant les phases amont de définition ■ à une mauvaise communication
ment d’un projet à l’autre, et en fonc- (faisabilité, programmation) et les interne du projet ;
tion de ceux-ci la hiérarchie des ris- phases aval (vente, exploitation de ■ à la dérive de la configuration du
ques possibles, que ceux-ci soient l’ouvrage). projet (modifications non maîtri-
acceptables ou inacceptables. sées du projet) ;
Comment anticiper les risques ? ■ à des ressources et des moyens
• Dans un second temps, il faut con- inadaptés ;
sidérer le projet dans son environ- Sur les grands projets de construction, ■ aux incohérences techniques ;
nement. Par environnement, on on peut repérer différentes étapes ■ à l’évolution réglementaire ;
entend ici aussi bien l’environnement dans la démarche de maîtrise des ris- ■ à une mauvaise communication
physique et naturel du projet que ques. externe du projet.
son environnement politique, social
ou économique. Ici aussi, le risque • La première étape consiste à iden-
environnemental peut varier beau- tifier les risques. d’apparition de ces risques, permet-
coup d’un projet à un autre. Il faut tent de définir un seuil d’acceptabi-
donc identifier clairement le contexte • La deuxième étape doit permettre lité ou de gravité du sinistre encou-
particulier de chaque projet et classer l’analyse des risques. Il s’agit de ru au-delà duquel le risque est pris en
celui-ci dans une catégorie spécifique simuler, à partir de la liste des risques considération et nécessite la mise en
(en fonction du degré d’acceptabilité identifiés, l’impact provoqué par leur place d’une solution corrective.
du risque). concrétisation en termes de perfor-
mances, de délais, de coûts et de qua- • C’est à la troisième étape de cette
• On doit ensuite être capable lité sur l’ensemble du projet. L’analyse démarche que peut être mis en place
d’avoir une vision globale de la se fait à partir de simulations : «what le plan d’action apportant une

12 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


réponse aux risques ainsi analysés. Il procédure d’alerte. En estimant le est un plan d’action, défini comme
s’agit, pour chaque risque, de plani- coût et la durée des différents risques, «plan de management des risques»,
fier la mise en place d’une ou plu- on va également pouvoir en détermi- qui constitue la base de la démarche
sieurs solutions préventives. Ceci ner l’acceptabilité et définir de maniè- de gestion des risques ; il permet
passe par la mise en place d’un systè- re rigoureuse une procédure d’appro- d’envisager des actions sur le court et
me de contrôle continu des risques, bation. le long terme.
grâce à différents moyens de mesure, Alain THIRION
des indicateurs et l’élaboration d’une • Le document issu de cette étude COTEBA

ANTICIPER SUR LE LONG TERME : LA TOUR INITIALE, EX-TOUR NOBEL,


L’EXEMPLE D’UN ENTREPOSAGE À LA DÉFENSE :
DE MATIÈRES NUCLÉAIRES
POUR 50 ANS

COTEBA a assuré
la réhabilitation complète
d’un IGH de bureaux
de 32 niveaux après
désamiantage de 50 000 m2
de structure et planchers.

L’amélioration des
Maîtrise d’œuvre pour la réalisation du futur bâtiment semi-enterré d’entreposage caractéristiques thermiques,
de matières nucléaires du CEA, à Valduc. acoustiques et réglementaires
de la façade ont été réalisée
Thales Engineering & Consulting a agressions externes, des séismes tout en préservant son aspect
initial (la façade de Jean
démarré en septembre 2002 la et d’une éventuelle chute d’avion. Prouvé date de 1960).
réalisation d’une installation d’en- Au total plus de 15 000 m3 de
treposage de matières nucléaires béton seront coulés. La conception Maître d’ouvrage :
réalisée pour la Direction des doit en outre limiter les éventuelles SNC PB 31 Promotion /
Applications Militaires du CEA par le venues d’eau dans le bâtiment, SARI / TERTIAL
groupement constitué de THALES l’eau étant à éviter absolument Maître d’oeuvre :
(mandataire) et Technicatome. Ce dans ce type d’environnement. COTEBA
nouveau bâtiment imposant sera
situé sur le site de Valduc, près de L’équipe projet qui mène cette réali- Architecte :
Dijon, et répondra aux normes sation regroupe des compétences Valode et Pistre
d’environnement en vigueur pour très pointues allant de la direction Photo Coteba
les cinquante années à venir. de projet nucléaire au bureau
d’étude bâtiment et mécanique, en
L’intégration des contraintes nuclé- passant par les procédés de manu-
aires a conduit l’équipe de maîtrise tention en milieu nucléaire, la
d’oeuvre à répondre à des exigen- structure, l’architecture, la sûreté de
ces très particulières. Le dimen- fonctionnement, le soutien logisti-
sionnement du bâtiment a été que intégré et la qualité.
calculé de façon à le protéger des Jérome PIENS - THALES

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 13


LA MAITRISE LE CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DE CASTRES-MAZAMET :
DES RISQUES MAÎTRISER LE COÛT GLOBAL ET LES RISQUES

Le nouvel hôpital de Castres-Mazamet est Au niveau énergétique, la conception Enfin, une réflexion particulière est menée
un ouvrage de 51 500 m2 qui comprend 430 s’est portée sur la création à l’extérieur en phase conception quant à la préven-
lits, un bâtiment principal médico-chirur- d’un pôle énergie : électricité, chaud, froid, tion des risques d’infections nosocomiales,
gical et obstétrical, un bâtiment SMUR, fluides médicaux, etc… par une localisation des zones à risque,
un bâtiment psychiatrie et un bâtiment une hiérarchisation des actions en
technique de production (chaud, froid, Le système de GTC est conçu : fonction des niveaux de risque, la déter-
électricité et garage atelier). Pour cette • pour suivre et optimiser les consomma- mination de points critiques, leur maîtrise
opération, la mise en place de l’outil tions énergétiques, et leur contrôle.
informatique de gestion de projet SGTi,
développé par OTH, permet d’organiser • pour participer à la sécurité et à la con- Ces approches s’inscrivent dans une
l’ensemble des données et documents de tinuité de fonctionnement. démarche affirmée de développement
l’opération via le réseau internet. durable.
Il permet ainsi d’améliorer la rentabilité
Les objectifs de maîtrise du coût global et en analysant en temps réel les dysfonc-
d’un bon niveau de qualité de service se tionnements, de maîtriser les consomma-
sont traduits dans les choix de partis tions et d’améliorer la qualité de service
techniques : optimisation des surfaces en facilitant la gestion du confort et en
fonctionnelles, des matériaux, des princi- créant un dialogue entre les installations
pes constructifs et des équipements. techniques et le personnel d’exploitation.

L’équipe de Maîtrise d’œuvre est composée de JP VIGUIER, Architecte mandataire et d’OTH Sud-Ouest. OTH assure la
conception et le suivi d’exécution de l’ensemble des lots techniques, de la structure et des VRD, ainsi que l’économie
du projet et les études de synthèse. Le projet est actuellement en phase APD pour une livraison des bâtiments fin 2007.

14 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


2 - CONTROLER L’IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT NATUREL :
QUALITE ET DEVELOPPEMENT DURABLE
L’implication de l’ingénierie dans la quel avantage procure une démar- «La présente norme internationale (…)
qualité n’est plus à démontrer. Elle che ISO 14001. Dans un contexte a été rédigée de façon à pouvoir s’ap-
s’est notamment traduite par une économique très concurrentiel, avec pliquer à tous les types et tailles d’or-
démarche assez large d’adoption des des marges serrées, cette démarche ganismes».
normes ISO 9000. De même, la prise n’aurait-elle pas tendance à générer «L’objectif global de la présente norme
en compte des exigences environne- pour la société d’ingénierie des coûts internationale est d’équilibrer la pro-
mentales dans la réalisation des pro- supplémentaires qui ne seront pas tection de l’environnement et de la
jets ne date pas d’hier. compensés ? prévention de la pollution aux besoins
Mais l’on doit constater que les socio-économiques».
démarches de certification sur la La norme elle-même répond à ces .../...
norme ISO 14001 «Système de deux objections :
Management Environnemental» sont
très peu nombreuses dans notre
domaine de prestations intellectuelles.
Modèle de système de
Dans cette perspective, deux management environne-
Amélioration continue mental pour la présente
questions principales se posent. Norme internationale
Revue de
D’une part, on peut s’interroger : quel direction
sens a la norme ISO 14001 pour Mise
une société d’ingénierie ? N’est-elle en œuvre et
pas destinée uniquement aux indus- fonctionnement
Contrôle
tries polluantes ? Comment des acti- et action
vités intellectuelles, essentiellement corrective
immatérielles, peuvent-elles être con-
Politique Planification
cernées par cette norme ? environnementale
D’autre part, on peut se demander

L’ingénierie sensible aux objectifs de développement durable

Depuis les années 1970, la prise de conscience progressive des problèmes généraux liés aux grands équilibres de
notre planète a conduit à des conférences et à la signature d’accords internationaux portant notamment sur les
problèmes de la pollution marine, de la pollution atmosphérique, de la gestion des déchets, de l’émission de gaz à
effet de serre…
La notion de développement durable prend alors son essor et la France y contribue au travers de politiques et
réglementations nouvelles, élargissant de façon opérationnelle le champ des objectifs généraux précédents.
C’est ainsi que vont être identifiés les principaux objectifs de développement durable, applicables au domaine
de la construction : intégration environnementale, souci de pérennité et d’évolutivité, préservation de la santé, opti-
misation du confort, maîtrise du coût global, modalités de la future exploitation-maintenance…
Les compétences spécialisées correspondant à la prise en compte de ces objectifs existent de fait au sein des diffé-
rentes techniques concernées (structure, génie climatique et électrique, façades,…). Cependant, l’assurance de la
bonne optimisation de l’ensemble de ces objectifs conduit à des évolutions importantes en termes de sensibili-
sation de l’ensemble des acteurs, d’organisation interne à chaque société, de formation spécifique, de synergie entre
acteurs, de coordination transversale, de création d’outils adaptés.

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 15


.../... Par ailleurs, on doit rappeler que l’in- en plus concernés par la prise en la société d’ingénierie comme entre-
génierie se situe à l’interface entre le compte de l’environnement. Des prise citoyenne. Mais là n’est pas le
donneur d’ordre, qu’il soit public ou industriels, des collectivités territoria- plus important.
privé, lui-même porteur les, des administrations ont
des exigences de la ainsi adopté un système de Ce qu’il faut souligner, en revanche,
Société Civile au sens l’ingénierie management environne- c’est le fait que l’ingénierie est un
large, et les entreprises est un maillon mental. maillon essentiel dans la perfor-
chargées de la réalisation. essentiel dans mance environnementale d’un
la performance Certes, l’activité propre projet, que celui-ci soit un process
Ces dernières ont, depuis environnemen- d’une société d’ingénierie industriel, une usine, un bâtiment ou
quelque temps déjà, pris tale d’un porte peu atteinte à l’envi- une infrastructure. La mise en place
en compte les demandes projet ronnement. Des actions en d’un système de management
croissantes en matière de matière de recyclage du environnemental garantissant sa
développement durable. papier, de maîtrise de l’é- force de proposition dans ce domaine
Presque tous les grands groupes de nergie, de maîtrise de déchets tels constituera dès lors un atout.
construction ont opté pour la certifi- que les cartouches d’encre
cation ISO 14001. d’imprimante ou de matériels infor-
Il en va de même en amont : les don- matiques en fin de vie, sont intéres- Alain de PENFENTENYO
neurs d’ordre sont eux aussi de plus santes et soulignent l’implication de Groupe EGIS

Insertion de l’autoroute A20


© SCETAUROUTE
Photo : E. Benard

Passage faune sur l’autoroute A77

Tranchée couverte sur l’autoroute A14

Tranchée couverte
de sol de Roques
sur l’autoroute A20

Insertion paysagère de l’autoroute A66

Insertion de l’autoroute A66

16 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


LE COLLÈGE ANDRÉ MAUROIS DE LIMOGES.

Un exemple de réhabilitation d’un collè-


ge type «Pailleron» avec pour objectif un
changement total d’image du bâtiment.

Il s’agit ici de réutiliser au mieux l’exis-


tant tout en le transformant pour qu’il
réponde à la réglementation actuelle.
Architectes : Dubosc & Landowski.
Ingénierie structures
et enveloppes : ARCORA
Photos : Christophe Valentin

LA PASSERELLE DU MOULIN À CHELLES.

Pour la conception
des passerelles,
la maîtrise d’œuvre
vise à la fois
la performance
technique, le confort
des usagers
et la qualité de
l’inscription dans l’en-
vironnement naturel.
Paysagiste :
Jacques Coulon
Ingénierie : ARCORA
Photo :
Christophe Valentin

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 17


3 - INGENIERIE ET ENVIRONNEMENT HUMAIN :
COMMUNICATION ET SONDAGE DE L’OPINION PUBLIQUE
L’information et la participation des jet au niveau national, voire interna- débat, incluant également les marges
associations et du public aux proces- tional. Cela a conduit quelquefois à d’incertitude, liées à la qualité de la
sus décisionnels en matière d’aména- des impacts sociaux et environne- donnée ou à l’état de l’art.
gement du territoire est une pratique mentaux nuisibles au niveau local. La concertation a un prix pour le maî-
qui est apparue au début des années Cette approche a été dépassée : on tre d’ouvrage, incluant le coût des
80 et qui s’est renforcée et institu- tente aujourd’hui de concilier les études, le temps de la concertation
tionnalisée au milieu des années 90, exigences du projet et le respect des ainsi que les modifications éventue-
notamment après la conférence de contraintes sociales et environne- lles du projet. La pratique permet de
Rio de 1992 ; celle-ci a donné nais- mentales. mettre en évidence la nécessité pour
sance à l’Agenda 21, qui, en 40 cha- De même, il y a eu une évolution les ingénieries d’innover dans les
pitres, fournit le guide de mise en dans le rôle à jouer par l’ingénierie. solutions techniques à mettre en
œuvre du développement durable Les sociétés d’ingénierie, qui inter- œuvre pour tenir compte des
pour le XXI ème siècle. viennent techniquement dans la con- demandes environnementales et
ception de tels projets, se trouvaient sociales. Un lien avec la recherche est
Des procédures légales et régle- en effet naturellement en première ici à développer, les ingénieries étant
mentaires nationales, comme la ligne pour appuyer leurs clients dans souvent bien placées par leur prati-
Commission Nationale de Débat ce processus : d’abord pour aider le que quotidienne pour aider la commu-
Public en France, et des conventions maître d’ouvrage à valider ses objec- nauté scientifique à définir les sujets
internationales, comme la conven- tifs, puis pour expliquer et justifier les de recherche qui permettraient d’amé-
tion d’Aarhus de 1998, encadrent choix techniques et économiques. liorer la conception ou la réalisation
ces processus de concertation dans Leur premier réflexe a été de convain- des projets.
un certain nombre de pays. Par cre le public que le projet présenté De plus, on doit remarquer que la
ailleurs, de grands bailleurs de fonds, était le meilleur en répondant à tou- concertation a généralement évolué
comme la Banque Mondiale, impo- tes les objections par un étalage de de l’aval vers l’amont, c’est-à-dire
sent dans leur décision de finance- (toute) leur compétence technique. d’une négociation à chaud (incluant
ment des études d’impacts, incluant On peut mesurer le chemin parcouru parfois des blocages de travaux) pen-
un volet effectif de concertation avec par l’ingénierie dans ce domaine : dant le déroulement des travaux, puis
les populations locales. elles sont passées d’une action de d’une information juste avant le
communication à celle d’une concer- démarrage des travaux, une fois les
La pratique de la concertation sur les tation, basée sur l’écoute et la con- études effectuées, vers un débat pré-
projets se développe donc rapide- viction que les associations et le alable sur la pertinence même de l’a-
ment et toutes les sociétés d’ingénie- public peuvent apporter des élé- ménagement envisagé. Il n’en
rie s’y trouvent aujourd’hui confronté- ments susceptibles d’améliorer le demeure pas moins un besoin de
es d’une façon ou d’une autre. Elles projet. suivi des engagements pris et de
jouent un rôle important dans l’ac- vérification des prévisions faites sur
compagnement de ces opérations Une ingénierie active dans la les impacts induits. Les ingénieries
de concertation et de débat public concertation publique peuvent ici aider les maîtres d’ouvra-
dans l’aménagement du territoire. ge à intégrer un tel suivi dans leur
La concertation ne peut être menée démarche.
Une nouvelle approche que sur la base d’une information L’ingénierie a donc un rôle incisif à
des projets pertinente, complète et objective, qui jouer dans l’élaboration et le suivi des
doit pouvoir être mise à disposition grands projets, en permettant que
La décision de construire d’importan- du public. Le rôle de l’ingénierie est s’élabore préalablement un véritable
tes infrastructures liées à l’aménage- ici de garantir la qualité de cette débat entre tous les acteurs concernés.
ment du territoire s’est souvent appu- information par des vérifications
yée, par le passé, sur des études mon- préalables auprès des émetteurs et Luc HAMM
trant les bénéfices à attendre du pro- par une validation actualisée lors du SOGREAH

18 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


UN EXEMPLE DE CONCERTATION MENÉE PAR L’INGÉNIERIE :
LE PÉRIPHÉRIQUE NORD-OUEST DE TOURS

La concertation et la communication sont devenues,


au fil des ans et des projets, des composantes incon-
tournables dans la conception et la réalisation de
tout aménagement.
Ingérop accompagne les maîtres d'ouvrages dans
le portage réglementaire des opérations à l'aide
d'analyses et de réflexions préparatoires et de
supports graphiques et multimédia très concrets.

Concertation pour
le périphérique
Nord-Ouest de Tours :
information des élus
et de la population.

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 19


III INNOVER
Trouver la réponse à un problème
lorsqu’il n’y a pas de solution banalisée
L’ingénierie 1 - INNOVER EN INGENIERIE : ENJEUX CLES ET ROLES SPECIFIQUES
est un secteur
en constante
évolution. Elle se De la conception amont à la supervi- mégajoule donne une idée de l'in- Dans le domaine de l'innovation,
doit d’être sion des travaux, l'ingénieriste a une térêt de pouvoir transposer aux sec- une analyse effectuée par André
toujours à la influence fondamentale sur l'efficien- teurs concernés de telles innovations Colson, du ministère de
pointe en matière ce de l'ouvrage tant pour la période méthodologiques déjà pratiquées l'Equipement, sur les 40 derniers pro-
d’innovation. Elle
de l'investissement initial que pour dans l'industrie. L'utilité de ces mét- jets du réseau Génie Civil et Urbain
est au croisement
des connaissances tout son cycle de vie. hodologies pour certains projets très montre que l'ingénieriste maître
et des expériences Maintenir, développer, et valoriser la difficiles prend un relief tout particu- d'œuvre peut avoir trois rôles spéci-
dans des domaines capacité d'innover de l'ingénieriste lier lorsqu'on pense aux risques d'ac- fiques ou «postures» :
variés ; elle met en a vraiment du sens et un fort effet de cident grave.
œuvre des maté- levier pour tous les acteurs. Les pays ■ Il est toujours, au minimum, un
riaux nouveaux qui ne l'ont pas compris le payent 3- Le chiffre d'affaire de l'ingénierie utilisateur / prescripteur des
qu’elle contribue à actuellement très cher ; nos interlocu- française à l'export est élevé en innovations des autres dans les
faire évoluer ; teurs étrangers nous disent qu'en absolu et en pourcentage. Pour que projets qu'il conçoit ; tous les
elle sait être à la France nous avons de la chance à ce ces performances soient durables acteurs ont donc intérêt à ce que le
pointe en terme sujet, sachons l'entretenir ensemble ! malgré le développement puissant de maître d'œuvre soit très bien infor-
de savoir nombreuses ingénieries locales, il mé des innovations existantes.
scientifique tout en
Pour progresser dans ce sens, plu- faut d'une part poursuivre notre
restant au service
du cadre de vie. sieurs enjeux apparaissent comme effort d'innovation et d'excellence ■ Il est directement innovateur lui-
importants : technique (l'article sur la Ligne à même lorsqu'il combine d'une
Grande Vitesse en Corée l'illustre façon innovante des produits /
1- Les champs de l'innovation évo- bien), et d'autre part mettre en méthodes qui, pris individuelle-
luent, obligeant de plus en plus à œuvre des stratégies de développe- ment, existent déjà ailleurs.
combiner les habituelles innovations ment d'activités sur les marchés
techniques aux innovations financiè- européens et mondiaux, comme le ■ Certains maîtres d'œuvre décident
res, marketing, contractuelles, de ser- suggère l'article intitulé «l'ouverture d'anticiper astucieusement la
vice, etc. Dans le domaine technique, vers l'extérieur». demande opérationnelle de leurs
la très bonne connaissance des possi- clients et investissent dans la
bilités et des limites de technologies 4- Dans nos métiers où les connais- recherche pour produire, eux-
de plus en plus nombreuses et rapi- sances formalisées et les compéten- mêmes ou en partenariat, des inno-
dement évolutives devient incontour- ces constituent une partie très impor- vations.
nable en ingénierie. L'article sur les tante de notre capital, la vraie profes-
systèmes de transports intelligents sionnalisation de leur gestion, appelée Pour relever ces défis et développer
illustre bien ce double défi. souvent «Knowledge Management», ces rôles d'une façon durable, il y a
constitue un champ d'innovation une place pour des formes appropriées
2- Les contextes des ouvrages à vital, avec des outils du type «base de de travail ensemble, comme l'a montré
concevoir sont de plus en plus con- retour d'expérience», «référentiel la dernière table ronde de SYNTEC sur
traints, complexes et multi-acteurs, métier», etc. L'article sur «les nouve- «L'innovation et l'ingénierie»
avec des délais de réalisation nette- aux outils de communication» en
ment plus courts qu'avant. Cela illustre un aspect concernant la capi- Michel RAY
exige une maîtrise encore mieux orga- talisation de l'expérience et décrit Directeur Scientifique et
nisée des vrais risques, entre autres d'autres apports des technologies de de l'Innovation EGIS
par des méthodes du type ingénierie la communication. Président du Réseau Génie Civil
concourante. L'article sur le laser et Urbain

20 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


L’ingénierie face aux évolutions techniques et méthodologiques

La complexité de plus en plus grande des opérations et la nécessité de réaliser, pour un même projet, des objectifs
très variés conduisent au développement de nouvelles technologies.
A titre d’exemple :
• Des structures adaptées à la flexibilité, telles que les structures mixtes acier-béton.
• De nouveaux matériaux (résines et composites) ou de nouvelles formes d’utilisation de matériaux existants
(verre, textile…).
• Des systèmes permettant l’économie d’énergies non renouvelables ou le recyclage d’énergies renouvelables.
• La gestion sélective des déchets et leur recyclage…

LA MAITRISE D’ŒUVRE DES SYSTÈMES DE TRANSPORTS INTELLIGENTS

Le concept des STI (Systèmes de problématiques propres à tout projet : or il apparaît que c’est bien l’ingénierie
Transports Intelligents – ITS - Intelligent économiques, sociales, comportementa- qui se trouve à l’interface des clients et
Transport Systems) est né de l’application les, commerciales, réglementaires, organi- des fournisseurs. Si cette position n’est
des nouvelles technologies de l’information sationnelles …. pas nouvelle pour l’ingénierie, elle est
et de la communication (informatique, Le développement des STI suppose donc, aujourd’hui rendue plus complexe du fait
télécommunications) au secteur des d’une part, une approche globale et systé- de l’évolution rapide des besoins des utili-
transports. Ce système couvre aujourd’hui mique de l’univers des transports, d’autre sateurs et de l’explosion des différentes
tous les modes de transport. Son caractère part, une maîtrise des technologies de solutions techniques possibles. L’ingénieur
innovant a pour conséquence un cer- l’informatique et des télécommunications, spécialiste des STI doit, entre autres, pos-
tain nombre de transformations des et enfin, une approche marketing avec séder des compétences en marketing et
l’émergence de nouveaux servi- connaître parfaitement les possibilités
ces grâce aux technologies (y et les limites de la technologie.
compris de nouveaux modes Cette innovation suppose donc une ingé-
de transports). nierie capable de maîtriser des systèmes
En particulier, les concepteurs complexes, impliquant différents acteurs
de systèmes et d’infrastructu- dans un environnement en évolution,
res de transports doivent, avec des contraintes économiques fortes.
aujourd’hui, à la fois mieux La réussite de cette évolution constituera
prendre en compte les besoins une clé pour le futur.
des utilisateurs ou clients et
intégrer l’évolution rapide des Martial CHEVREUIL
fournisseurs de technologies : ISIS
ISIS 2002 : Le projet IVHW (système d’alerte inter véhicules).
© SCETAUROUTE

La recherche dans la simulation 3D des incendies en tunnel a permis


à SCETAUROUTE d'innover dans la conception et le pilotage de la
ventilation, ce qui a été utilisé pour la réhabilitation du Tunnel du
Mont-Blanc.

© EGIS / Egis Projects


La maîtrise des technologies du télépéage a permis à EGIS de réaliser en Australie
un système parmi les premiers mondiaux.

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 21


2 - LES NOUVEAUX OUTILS DE COMMUNICATION
La maîtrise d’œuvre est un travail de considérations de développement tant efficace pour constater l’avance-
conception et de réalisation d’un pro- durable (impact sur l’environnement, ment d’un chantier et peut permettre
jet architectural et technique. C’est la évolution des matériaux et des maté- une visite et un pilotage à distance.
concrétisation d’une construction riels, etc...) avant même sa réalisa- La planification utilise aujourd’hui
intellectuelle. Les évolutions qui ont tion. C’est donc une conception des logiciels standardisés capables
permis d’améliorer l’efficacité des dynamique du projet qui est rendue de gérer des milliers de tâches avec
hommes en charge d’une mission de possible. des centaines de ressources et autant
maîtrise d’œuvre relèvent essentielle- de contraintes. La gestion du plan-
ment des moyens de traitement de Quel impact sur les relations ning, devenue accessible en réseau
l’information et des moyens de com- entre les acteurs du projet ? sur internet, devient interactive en
munication. offrant la possibilité aux entreprises
En effet, les progrès considérables L’utilisation des technologies de l’in- d’ajuster le calendrier des tâches.
réalisés ces dernières années en formation a aussi amélioré la com- Quant à l’archivage du projet, il s’ef-
matière de technologies de l’informa- munication et la compréhension du fectue sur support informatique (type
tion ont profondément modifié les projet par l’ensemble des acteurs, CD ROM). Il est donc moins coûteux
méthodes de travail des maîtres réduisant ainsi le risque de décala- et la traçabilité du programme est
d’œuvre, aussi bien lors des mis- ge entre le programme du maître assurée notamment dans le cadre
sions amont (diagnostic, concep- d’ouvrage et sa traduction par le d’un suivi juridique. L’information
tion, études) que durant les phases maître d’œuvre. Ce dernier s’assure reste accessible et consultable pour de
de réalisation du projet. Ces nouve- ainsi plus facilement de la pertinence nouveaux projets concernant l’ouvra-
lles techniques de communication de ses études. ge, ou pour d’autres chantiers. Il est
ont transformé non seulement le tra- Les nouvelles techniques de commu- alors possible de capitaliser l’expérien-
vail des équipes de maîtrise d’œuvre nication ont également transformé ce acquise pour des projets similaires.
mais aussi et surtout les relations les relations avec les entreprises con-
avec leurs clients et avec l’ensemble sultées et leurs actions : les descrip- Privilégier les échanges directs
des intervenants. tifs techniques/CCTP enrichis de entre les hommes
bases de données, disponibles sur
Quel impact sur les phases internet, ont réduit de manière sensi- Les outils informatiques de communi-
amont des projets ? ble les coûts et les délais. L’analyse cation modifient donc les méthodes
des offres est simplifiée dans la mesu- de travail et la gestion d’un projet. Ils
Premiers avantages de ces nouve- re où la comparaison peut être effec- permettent de raccourcir les délais, de
aux systèmes : lors des phases tuée à partir d’un fichier informatique faciliter les échanges et le traitement
amont, les temps de calcul sont con- complété par les entreprises. C’est de l’information, ou encore d’engen-
sidérablement réduits et la phase d’é- ainsi, l’ensemble de la procédure drer des économies. Ils améliorent la
tudes s’enrichit de données plus com- achat qui est facilitée puisqu’elle traçabilité et la réactivité des entre-
plexes et plus nombreuses. La réacti- peut être intégralement traitée par prises. Le maître d’œuvre veillera
vité aux demandes de mise au point internet. cependant à ce que trop d’informa-
formulées par le maître d’ouvrage tion ne nuise pas à l’essentiel, c'est-à-
s’en trouve accélérée. Les évaluations Quel impact sur les phases dire aux objectifs du projet. Il devra
financières et l’analyse budgétaire de réalisation du projet ? rester vigilant afin que l’analyse et le
sont également affinées. En outre, les recul, par rapport à la masse d’infor-
techniques de PAO et DAO permet- Les nouvelles technologies de l’infor- mations disponibles, restent la règle.
tent d’améliorer la compréhension du mation ont aussi eu des répercussions Il se doit donc d’utiliser l’ensemble de
projet par sa visualisation et facilitent sur la phase d’OPC (Ordonnancement ces moyens qui améliorent sans con-
la prise en compte instantanée de Pilotage Coordination). Elles ont en teste son efficacité, mais il se doit
modifications nécessaires qui, aupara- effet bouleversé le rythme et les mét- aussi de privilégier le contact et les
vant, n’étaient définies qu’après la réa- hodes de travail des intervenants au échanges directs entre les hommes
lisation de l’ouvrage. stade des travaux et permis de mieux qui sont essentiels au bon déroule-
De même, les outils de simulation, coordonner dans le temps et l’espace ment d’un projet.
qui permettent d’intégrer l’évolution les actions de toutes les entreprises
dans le temps de l’ouvrage, offrent la concernées. A titre d’exemple, une Bruno DELANEF
possibilité de prendre en compte des vidéo numérique peut être un assis- G3i

22 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


INGÉNIERIE CONCOURANTE ET PARTAGE DE L’INFORMATION :
L’EXEMPLE DU LASER MÉGAJOULE DE TECHNICATOME

Un projet à la pointe L’innovation


de l’innovation technique au service de l’information

Elément du programme Simulation destiné à élabo- Ceci a notamment été rendu possible par l’utilisation
rer des armes de dissuasion en l’absence d’essais d’outils propres à rendre le partage de l’information,
nucléaires, le Laser Mégajoule du centre CEA/CESTA entre les différents acteurs, efficace : l’élaboration et
situé près de Bordeaux est le dépôt d’une énergie de le déploiement des méthodes et des règles se font
1,8 MJ, produite par 240 faisceaux laser sur une cible par le biais d’une charte graphique ou d’une armoire
millimétrique contenant un mélange de deutérium et à plans électronique. La gestion, la protection et la
de tritium. Ses premiers tirs à puissance nominale diffusion des données techniques du projet ont lieu
sont prévus pour 2010. de manière non différée. L’intégration dans la
maquette CAO commune des données de conception
L’installation fait figure de prototype de par le produites par les industriels permet le contrôle de la
recours à un certain nombre de technologies cohérence de toutes les opérations.
innovantes – une forte densité d’équipements, L’intégration, dans un ensemble visualisable unique,
des modèles des industriels d’origine hétérogène
une grande disponibilité de l’installation permettant (CATIA, Pro/ENGINEER, EUCLID) rend possible le suivi
plusieurs centaines de tirs par an, dont des tirs à gain de l’évolution de toutes les méthodes et outils employés.
(reposant sur une fusion deutérium-tritium), mais Enfin, les moyens matériels et humains de la cellule de
également par l’élaboration d’un processus d’ingé- synthèse Technicatome sont regroupés en un lieu
nierie concourante : les marchés à caractère unique : le plateau technique. Celui-ci permet aux
fonctionnel ont ainsi été notifiés à des ensembliers acteurs du projet d’échanger localement ou à distance,
dès la phase de définition. En outre, de nombreuses via les moyens informatiques déployés, les données
interfaces entre les intervenants ont été élaborées. techniques du projet et d’utiliser les outils déployés.

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 23


Interview

Monsieur B. Cathelain,
‘ ’
place notre nouvelle organisation : la direction maîtrise
Directeur des Grands Travaux d'ADP : d’ouvrage sera distincte de la direction maîtrise d’œuvre,
cette dernière ayant pour fonction la globalité de la con-
ception et du suivi des réalisations. Les deux directions
Comment sont organisées, au sein d’ ADP, maîtrise seront liées par un lien contractuel interne, qui définira
d’ouvrage et maîtrise d’oeuvre ? les objectifs en terme de coût, de délais, pour chacune
des opérations etc.
Une nouvelle organisation a été mise en place au cours
de la dernière décennie. D’une part, un département
consacré à la maîtrise d’ouvrage a été créé ; d’autre part, Quels changements entraîne cette nouvelle organisa-
la maîtrise d’œuvre a été unifiée. tion ?
Jusqu’au début des années 90 en effet, la maîtrise d’ouv-
rage n’était pas clairement identifiée : l’architecte était le Dans l’ancien modèle organisationnel, les responsabilités
pilote principal du projet. Le besoin s’est alors étaient séparées entre les constructeurs et les concep-
fait sentir d’identifier clairement la fonction de teurs. Avec la mise en place d’un maître
maître d’ouvrage. UNE d’œuvre global, mieux à même de faire le lien
REORGANISATION entre la conception et le suivi, on responsabi-
Dans cette logique, en 1997 a eu lieu un chan- POUR REPONDRE lise davantage les acteurs: en particulier au
A UNE LOGIQUE maître d'ouvrage revient la définition des
gement d’organisation au sein d’ADP, avec la
DE PROJET besoins, sur la base de laquelle les études
création de deux départements distincts, un
département maître d’ouvrage et un départe- détaillées seront réalisées ultérieurement. La
ment maître d’œuvre. contractualisation permettra d’éviter d’aller trop vite et
Pour autant, si la maîtrise d’œuvre était bien identifiée trop loin dans le détail des projets, avant de cerner les
elle restait éclatée : il y avait en fait deux équipes – une besoins en matière de coûts et de délais.
maîtrise d’œuvre chargée de la conception et une maîtri-
se d’œuvre chargée du suivi des travaux rattachée direc- Ceci ne doit pas se faire au détriment des rapports entre
tement à la maîtrise d'ouvrage, avec les inconvénients ingénieurs et architectes, entre lesquels on peut dire que
que cela suppose en matière de responsabilité et de prise la collaboration est très active ; ils travaillent dans un lien
de décision. Les décisions se prenaient sans lien contractuel, étroit et constant. Il s’agit de trouver le bon équilibre
souvent de manière consensuelle parfois par arbitrage. entre l’œuvre architecturale et les objectifs en terme de
A partir du 1er janvier 2005 sera définitivement mise en coûts, de délais, d’exigences techniques.

Aéroport de Nantes

24 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


L’OUVERTURE VERS L’EXTÉRIEUR
IV
L’un des grands paris de l’ingénierie Malgré une convergence inévitable ensemble à des professions aux parti- L’ingénierie
française aujourd’hui est de réussir des pratiques de la construction en cularités pourtant bien marquées s’adapte au
son intégration dans le réseau euro- Europe, on doit constater que la filiè- (architectes, ingénieurs et économis- contexte
péen, en s’inscrivant dans un proces- re de la construction en Europe est tes). Elle se distingue également par international
sus d’harmonisation des réglementa- très hétérogène. La conclusion appor- sa capacité à aborder des problèmes actuel, celui de
la mondialisation.
tions, tout en exportant son savoir- tée par Syntec Ingénierie, à la lumiè- complexes en se fondant sur la com-
Pour répondre à
faire à l’échelle mondiale. re d’une enquête réalisée en 2002 à plémentarité des compétences et en
ses exigences,
Confrontées à des besoins de crois- l’échelle de plusieurs pays maîtrisant l’ensemble de la elle développe
sance et/ou de pérennité sur des européens, montre que le chaîne de la conception. de nouvelles
marchés nationaux très souvent fluc- règlement de la construc- L’Europe méthodes de
tuants ou encore à la nécessité de tion, le rôle de chaque pro- constitue un Tout en conservant ces travail, de
suivre leurs clients internationaux, les fession, la structure même premier atouts, l’ingénierie françai- nouveaux modèles
ingénieries sont en effet amenées à de la filière diffèrent et s’ar- challenge se doit réussir à atténuer organisationnels
mettre en œuvre des stratégies de ticulent de façon spécifi- son particularisme pour et de nouveaux
évident pour
développement adaptées à leur taille que d’un pays à l’autre, pouvoir prétendre s’expor- types de projets.
l’ingénierie
et à la nature des services qu’elles bien que le marché europé- ter : tel est le pari qu’elle
proposent tout en évaluant la en soit ouvert à tous. doit aujourd’hui tenir.
capacité qu’elles ont à s’engager en Force est de constater que chaque
dehors du territoire national. pays dispose de ses propres règles, Dans cette perspective, l’introduction
tant dans l’exercice de la profession en France de la procédure PPP, pen-
Quelles perspectives de la maîtrise d’œuvre – notion dant des PFI développés en
en Europe ? purement française – que pour la Angleterre depuis plus de 10 ans et
réglementation de la construction des procédures similaires qui appa-
L’Europe constitue un premier chal- (assurance, permis de construire, raissent aujourd’hui au Portugal, en
lenge évident pour l’ingénierie. Bien législation…). Espagne, en Italie..., pose aujourd’hui
que la France soit reconnue dans le question et amène l’ingénierie
monde par la qualité de ses construc- La spécificité française de la maîtrise française à envisager un positionne-
tions, son inventivité et ses perfor- d’œuvre unique (dans le cadre d’une ment différent de celui qu’elle a
mances (pour ne pas dire ses audaces Maîtrise d’Ouvrage Publique) possè- aujourd’hui dans le cadre de la loi
techniques !), il s’avère nécessaire de de cependant beaucoup d’attraits et MOP. Son développement européen,
renforcer son positionnement dans d’atouts au regard du marché euro- en particulier sur des opérations
un réseau européen de plus en plus péen. Elle a pour avantages l’unicité publiques majeures, passera sans nul
vaste et qui tente aujourd’hui de de l’approche et l’efficacité que doute par une phase d’adaptation à
s’harmoniser. confère l’habitude de travailler ces nouvelles procédures.

Ingénierie, politique européenne et concurrence internationale

Les Directives européennes existantes ou en préparation devant s’appliquer à l’ensemble des Etats membres ne sont
pas sans influence sur les procédures et les méthodologies propres à l’ingénierie. C’est notamment le cas de
l’ouverture aux marchés séparés ou conjoints pour la conception et la réalisation, de la procédure du dialogue
compétitif, du choix des offres les plus avantageuses, des modalités de reconnaissance des compétences et
qualifications… L’ingénierie se doit donc d’adapter ses propres procédures en conséquence.

Par ailleurs, l’élargissement de l’Europe à 25 Etats membres, l’ouverture des frontières correspondantes et
l’ensemble de la conjoncture mondiale conduiront inévitablement à infléchir les modalités de concurrence
internationale : là encore, l’ingénierie doit faire preuve de réactivité.

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 25


L’OUVERTURE Quelles mutations à ment, ainsi que les personnels elle intervient, et son adaptation
VERS l’international aujourd’hui ? formés à ses spécificités ; aux spécificités locales. Le problème
L’EXTÉRIEUR ■ une présence ponctuelle, souvent est de pouvoir garantir la même qua-
On doit cependant constater qu’il liée à une opportunité spécifique, lité de prestations, les mêmes métho-
existe déjà aujourd’hui plusieurs en créant des entités juridiques des de gestion des projets, le même
stratégies mises en œuvre par les (bureaux de quelques personnes) contrôle des dispositions constructi-
ingénieries françaises pour s’adapter assurant une base locale s’appu- ves ou la même qualité technique de
et développer leurs activités sur des yant sur les ressources de la société conception que sur le territoire national.
marchés européens, mais aussi mon- mère ; Les réponses apportées par de grands
diaux. ■ une association temporaire ou groupes internationaux sont de deux
alliance à plus long terme avec des sortes : elles passent soit par le déve-
Selon le degré d’expertise de leur partenaires locaux, permettant loppement d’un réseau constitué
savoir-faire, leur taille, leur capacité d’optimiser leur savoir-faire et leurs d’entités organisées autour des
d’investissement et, bien entendu, ressources sans pour autant s’inscrire même valeurs fondatrices, des
leur politique de développement, les dans un processus plus lourd de mêmes systèmes qualité et des
ingénieries françaises s’imposent tout création ou de rachat d’entreprises. mêmes procédures de projet, garan-
naturellement sur ces marchés en tissant dès lors la cohérence du pro-
adoptant des processus de croissance L’un des enjeux du développement jet, soit par la création d’associa-
différents. Elle peuvent opter pour : des ingénieries à l’export, qu’elles tions avec des sociétés locales, cha-
accompagnent leur client français ou cune apportant une expertise parti-
■ une croissance externe réalisée par qu’elles cherchent à intervenir pour culière.
le rachat de sociétés «locales» inté- des clients étrangers, demeure la
grant ainsi la connaissance du mar- cohérence entre l’image de l’entre- Patrice MOET
ché et de ses règles de fonctionne- prise, quel que soit le territoire où JABOBS

UN GRAND PROJET À DIMENSION INTERNATIONALE : LE KOREA TRAIN EXPRESS SÉOUL - BUSAN

Le projet cesse de croître. Cette observation, conju-


guée au développement économique du
La ligne ferroviaire à Grande Vitesse pays et à la situation de ses transports, est
traverse la République de Corée en diago- à l’origine du projet de train à grande
nale ; elle relie la capitale Séoul au nord, à vitesse Coréen, le KTX (Korea Train
Busan au sud, deuxième ville et premier eXpress). Il était en effet devenu impératif
port pour les exportations. Aujourd’hui, d’accroître la capacité de trafic le long de
70 % de la population et de la production ce corridor afin de conserver la compétiti-
sud-coréennes se concentrent le long de cet vité du pays sur le plan industriel en
axe Séoul – Busan, et cette proportion ne faisant face à l’augmentation de trafic.

Une collaboration franco-coréenne

En choisissant en 1994 le TGV, la Corée


Maître d’ouvrage : Korea High Speed Rail devient le premier pays d’Asie à utiliser la
Construction Authority (KHRC) technologie française en matière de grande
Maître d’œuvre : Korea TGV Consortium vitesse. Cependant, dans un projet d’une
(KTGVC), formé par 12 entreprises et telle ampleur, la création de synergies
dirigé par EUKORAIL et ALSTOM Transport,
entre des entreprises très compétentes est
comprenant un groupe ensemblier (dirigé
par ALSTOM) et quatre groupes industriels indispensable au succès ; de ce fait, le
Ensemblier du système TGV : ALSTOM consortium du TGV Coréen (KTGVC)
Exploitant : KNR/KORAIL (Korean regroupe des entreprises françaises béné-
National Railways) ficiant d’une longue expérience de la
construction du TGV et des partenaires

26 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004


Coréens travaillant déjà dans le domaine d’assistance au transfert de technologie. 34 rames suivantes qui furent fabriquées
ferroviaire. KHRC a également fait appel à INGEROP en Corée. Au global, les réalisations locales
pour assurer la maîtrise d'oeuvre réalisa- atteignent 50 % du marché Système, soit
En matière d’ingénierie, le maître d’ouvra- tion d'un important tronçon. le niveau le plus élevé jamais atteint
ge KHRC faisait appel à l’expertise du dans un contrat de ce type.
groupe SNCF en matière de grande vitesse, Le partage du travail et le transfert
demandant en 1996 à SYSTRA de refaire de technologie étaient des facteurs
les études de génie civil pour l’ensemble des clés dans la sélection du
viaducs. SYSTRA a alors développé de système. Grâce à ce transfert
nouvelles méthodes de construction en de technologie, la Corée dis-
Corée pour aider les entrepreneurs et per- pose de la capacité à créer
mettre de réduire le temps de construction. son propre matériel à grande
Ses prestations d’ingénierie se sont effec- vitesse et se positionne
tuées dans de nombreux autres domaines, comme l’un des principaux
tant pour le compte de KHRC directement, acteurs sur la scène ferroviai-
qu’en sous-traitance des entreprises re internationale. Deux rames
contractantes, qu’il s’agisse de génie civil, prototypes et dix rames
d’assistance aux études de voie, de super- complètes furent donc
vision de pose de voie, du pilotage des produites en France, servant
essais des rames de pré-série en France, ou ainsi de référence aux

UN PROJET LUXEMBOURGEOIS : LE SIÈGE DE LA BEI

A l’issue d’une consultation internationa- ce bâtiment novateur de 74 000 m2 allemands lors du développement des étu-
le, Jacobs a été retenu pour réaliser le répond aux normes de haute qualité des de conception et d’assister le maître
management du projet de la construction environnementale habituelles au d’ouvrage dans le cadre de la mise en
du nouveau siège de la Banque Luxembourg. œuvre de la procédure obligatoire au
Européenne d’Investissement au Luxembourg lors de la réalisation d’un
Luxembourg. Pour réaliser sa mission, Jacobs s’est asso- bâtiment : le « Commodo-Incommodo».
cié à un partenaire luxembourgeois afin L’environnement international du projet a
Conçu par le cabinet d’architecte alle- de s’assurer et de contrôler la prise en nécessité par ailleurs des relations et des
mand Ingenhoven Overdiek Architekten compte de l’ensemble des réglementa- supports de reporting bilingue
associé à plusieurs consultants techniques, tions en vigueur par les maîtres d’œuvre anglais/français.

LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - SEPTEMBRE 2004 27


UNE CLINIQUE SPÉCIALISÉE À TIRANA

Jacobs a été retenu par le ministère de la Petrit Hazibu, associé à des ingénieurs A titre d’illustration, la réglementation
Santé d’Albanie pour réaliser une clinique consultants, le suivi de l’exécution des tra- antisismique est apparue plus contraig-
spécialisée au sein du CHU de Tirana, vaux (ce suivi devant impérativement être nante que celle pratiquée en France et a
projet financé par l’Agence Française de réalisé par une personne agréée par l’état nécessité des spécifications et des études
Développement et regroupant les spéciali- albanais). de calcul particulières pour la structure,
tés telles que ORL, chirurgie faciale, oph- alors qu’elle est beaucoup plus «souple»
talmologie et stomatologie. La structure albanaise a été intégrée dès pour d’autres corps d’état.
Le principe retenu pour réaliser ce bâti- la phase concours afin d’apporter un pro- Des solutions constructives courantes
ment a consisté à réaliser la conception jet respectant la réglementation française en Albanie ont été prévues telles que des
du bâtiment par une équipe de Maîtrise aussi bien que l’albanaise, tout en inté- cloisons brique, des planchers en poutre-
d’œuvre française (Jacobs –Sextant archi- grant les habitudes de travail usuelles en lles et hourdis, réalisables sans moyens de
tectes) et de confier à un cabinet local, Albanie. levage (grues).

UN SYSTÈME DE TRANSFERT DE PUIS EN ALGÉRIE

Le système de transfert de puis de Beni


Haroun est le système principal alimentant
le Constantinois et les Aurès. Il doit permet-
tre de transférer 504 millions de m3/an
des barrages de B.Haroun et Bou Sabia vers
les 6 Wilayas de Batna, Kenchela, Mila,
Oum El Bouaghi, Constantine et Jijel. La
station de pompage de 180 MW est la plus
puissante du système et constitue la tête du
système de transfert.
Sogreah intervient sur la Supervision de la
Station de Pompage et sur le Design des
transferts latéraux.

28 LES CAHIERS DE L’INGÉNIERIE DE PROJET - MARS 2004