Vous êtes sur la page 1sur 28
1
1

TABLE DE MATIERES

TABLE DE MATIERES

1

3

3

3

Chap I.INTRODUCTION

1.Le lancement d’Excel .................................................................................................................................

2.L’interface d’Excel

 

5

4.Enregistrer un classeur (C’est créer un Fichier)

 

5

5.Ouverture d’un classeur existant

 

6

6.Fermeture d’un classeur

6

7.Quitter le programme

6

Chap II.MISE EN PAGE

7

1.En-tête de page

7

2.Ajuster les marges

7

 

7

 

4.Pagination

8

5.Visualisez

8

Chap III.GESTION DES FEUILLES DANS UN CLASSEUR

 

9

 

1.Déplacement et défilement dans une feuille de calcul

 

9

2.Passage d’une feuille à une autre d'un classeur

 

9

3.Sélection de feuilles dans un classeur

10

4.Insertion d'une nouvelle feuille de calcul

 

10

5.Déplacer une feuille de calcul dans un même classeur

 

11

   

11

 

6.Déplacement ou copie de feuilles 7.Suppression de feuilles de calcul d'un classeur

 

12

8.Attribution d'un nouveau nom à une feuille de calcul

 

12

Chap IV.COLONNES, LIGNES ET CELLULES

 

13

Chap V.MISE EN FORME (Formatage)

 

16

Chap VI.LES FORMULES

19

 

19

 

2.Saisie d'une formule

21

3.Ordre de priorité

21

4.Utilisation des fonctions prédéfinies

 

22

Chap VII.COPIES INCREMENTEES, DEPLACEMENTS,

 

24

LIAISONS, TRIE ET FILTRE

 

24

 

1.Copie incrémentées

24

2.Déplacements des données

25

3.Liaisons

25

4.Trier les données

25

5.Filtre Automatique

 

26

Chap VIII.LES GRAPHIQUES

 

27

1.Créer un graphique

27

2.Mise en forme d’un graphique

 

28

3.Mise en forme d’un élément particulier du graphique

 

28

2
2
3
3

Chap I.

INTRODUCTION

Microsoft Excel est un logiciel d’application du package office de Microsoft. Il intègre un tableur puissant, un grapheur, un gestionnaire de base de données ainsi qu’un langage de programmation.

Excel permet donc d’organiser les données en tableau, de calculer automatiquement certaines données, de présenter les données sous forme de graphique, de créer des applications simples. A cet effet il offre 3 fonctionnalités principales : la fonction tableur, la fonction grapheur et la fonction de base de données.

Il existe sous

plusieurs versions. La version 2003 étant la plus récente, il est

généralement commercialisé à l’aide des CD-ROM.

  • 1. Le lancement d’Excel

Cliquer sur Démarrer

Pointer la commande programmes (ou Tous les programmes avec Windows XP)

Dans le Sous Menu qui s’affiche,

cliquer sur la commande Microsoft Excel (ou

pointer la commande Microsoft Office pour cliquer dans le sous menu qui s’affiche sur la commande Microsoft Excel)

Une autre méthode consiste à double cliquer sur l’icône de Microsoft Excel qui se trouve sur le bureau.

  • 2. L’interface d’Excel

C’est la fenêtre qui s’ouvre au lancement de Microsoft Excel. Elle est composée de :

  • a. La barre de titre portant toujours le nom de l’application

  • b. La barre des menus (Fichier, Edition, Affichage, …Aide)

  • c. Les barres d’outils qui offrent des facilités d’accès au fonctionnement de la barre des menus.

  • d. La barre de formule qui porte la zone nom et la barre de formule

  • e. La feuille de calcul dans laquelle se font les opérations.

  • f. Les boutons de défilement d’onglets La barre de formule qui porte la zone nom et la barre de formule

4
4
  • g. La barre d’état document.

toujours au bas de la fenêtre vous renseigne

par rapport au

  • h. Les onglets des feuilles qui permettent d’aller d’une feuille de calcul à une autre.

  • i. Les barres de défilement (la barre de défilement verticale à droite et l’horizontale en bas)

Remarque : Avec la version 2003 le volet office s’affiche par défaut à la droite de la fenêtre

a b c d e f g h i
a
b
c
d
e
f
g
h
i

Un classeur

Un fichier Excel est appelé classeur. Chaque classeur comporte plusieurs feuilles de calcul. Pour passer d’une feuille de calcul à une autre, il suffit de cliquer sur l’onglet correspondant

La feuille de calcul

C’est la zone de travail d’Excel. Elle est composée des colonnes et lignes qui en se croisant forment des rectangles appelés « cellules »

5
5

Les colonnes (256) sont référencées par des lettres par défaut de A à Z, ensuite de AA à AZ, BA à BZ, jusqu’à IV.

Les lignes (65536) sont référencées par des numéros. Les cellules environ sont référencées chacune, par l’étiquette de la colonne et le numéro de la ligne correspondante. Exemple : C3 désigne la cellule de la colonne C et de la ligne 3.

  • 3. Ouvrir un classeur nouveau

Au lancement de Microsoft Excel, il y a ouverture d’un classeur par défaut. Si au cours d’une session de travail dans Excel, vous souhaitez ouvrir un autre classeur nouveau :

Dans le menu Fichier, cliquer sur la commande Nouveau…

Dans la fenêtre qui s’affiche, sélectionner l’onglet général, sélectionner l’icône classeur, sélectionner l’option document enfin cliquer sur ok. (ou cliquer dans le volet office sur créer un nouveau classeur puis sur nouveau classeur Excel)

Remarque : Vous pouvez aussi ouvrir un nouveau document simplement en cliquant sur l’icône nouveau de la barre d’outils standard.

5 Les colonnes (256) sont référencées par des lettres par défaut de A à Z, ensuite
  • 4. Enregistrer un classeur (C’est créer un Fichier)

Lorsque vous enregistrer un classeur pour la première fois :

Dans le menu Fichier, cliquer sur la commande enregistrer sous…

Dans la fenêtre qui s’affiche :

Sélectionner dans la zone enregistrer, le dossier dans lequel vous souhaitez stocker le classeur

Dans la zone intitulée nom du Fichier, saisissez le nom du classeur

Sélectionner le type du Fichier dans la zone intitulée type de Fichier (par défaut classeur Microsoft office)

Cliquer le bouton enregistrer

Si le classeur a déjà été enregistré au moins une fois, cliquer sur le commande enregistrer ( ) de la barre d’outils standard ou encore appuyer la combinaison de touches CTRL+S toutes les 2 à 5 minutes pour enregistrer les modifications apportées au classeur dans le même emplacement et sous le même nom.

5 Les colonnes (256) sont référencées par des lettres par défaut de A à Z, ensuite
6
6
  • 5. Ouverture d’un classeur existant

L’application étant ouverte, dans le menu Fichier Cliquer sur ouvrir… ou cliquer sur l’icône ouvrir de la barre d’outils standard.

L’application étant ouverte, dans le menu Fichier Cliquer sur ouvrir… ou cliquer sur l’icône ouvrir de

Dans la fenêtre qui s’affiche, sélectionner dans la zone regarder dans, le dossier dans lequel le classeur à ouvrir est rangé. Sélectionner dans la zone des listes le classeur à ouvrir et cliquer sur ouvrir.

  • 6. Fermeture d’un classeur

Dans le menu Fichier, cliquer sur la commande fermer.

  • 7. Quitter le programme

Il suffit de cliquer sur la commande quitter du menu Fichier.

Remarque : Fermer un Fichier ou quitter un programme permet de libérer l’espace dans

la mémoire

RAM.

.

7
7

Chap II.

MISE EN PAGE

  • 1. En-tête de page

Sélectionner la commande mise en page du menu fichier Sélectionner l’onglet en-tête et pied de page

Cliquer sur le bouton entête personnalisé ou pied de page personnalisé selon l’emplacement où vous souhaitez, tapez votre texte

Taper le texte dans la section (gauche, centre, droite) de votre convenance en y faisant un clic

Cliquer sur le bouton ok de la fenêtre entête ou pied de page et cliquer sur le bouton ok de la fenêtre mise en page

7 Chap II. MISE EN PAGE 1. En-tête de page  Sélectionner la commande mise en
  • 2. Ajuster les marges

Afficher la fenêtre mise en page Sélectionner l’onglet marges

Ajuster les marges : haut, bas, droite et gauche à la distance voulue puis cliquez sur ok.

  • 3. Orientation de la feuille de papier

Sélectionner l’onglet page de la fenêtre mise en page

Sous

la

rubrique

orientation, cliquer sur

le bouton

à option de l’orientation

souhaitée

 
8
8
  • 4. Pagination

Cliquer sur l’onglet entête et pied de page de la fenêtre mise en page Cliquer sur entête et ou pied de page personnalisé Cliquer dans une section Cliquer sur le bouton numéro de page Cliquez sur OK de la fenêtre entête ou pied de page

ICI
ICI

Si vous désirez que le numéro de page commence par un nombre précis, cliquer sur l’onglet page et taper dans la zone commencer la numérotation à ce nombre et cliquez sur OK

  • 5. Visualisez

Sélectionnez la commande aperçu avant impression du menu fichier, après avoir saisi dans au moins une cellule : la première page apparaît sur écran tel qu’elle sera imprimée

Vous pouvez modifier l’affichage du document à l’écran en cliquant sur le bouton Zoom

Si votre document a plusieurs pages cliquez sur les boutons suivants : ou précédant pour afficher les autres pages.

Cliquez sur le bouton fermer pour quitte l’aperçu.

9
9

Chap III.

GESTION DES FEUILLES DANS UN CLASSEUR

  • 1. Déplacement et défilement dans une feuille de calcul

Pour vous déplacer parmi les cellules d'une feuille de calcul, cliquez sur une cellule quelconque ou utilisez les touches de direction. Lorsque vous vous déplacez sur une cellule, celle-ci devient la cellule active. Pour voir une autre zone de la feuille, utilisez les barres de défilement.

Pour faire défiler

 

Procédez comme suit

 

D'une ligne vers le haut ou le

Cliquez

sur les

flèches dans la barre de défilement

bas

verticale.

D'une colonne vers la gauche ou

Cliquez

sur les

flèches dans la barre de défilement

la droite

horizontale.

D'une fenêtre vers le haut ou le bas

Cliquez au-dessus ou en dessous du curseur de défilement dans la barre de défilement verticale.

D'une fenêtre vers la gauche ou la droite

Cliquez à gauche ou à droite du curseur de défilement dans la barre de défilement horizontale.

Sur une longue distance

Faites

glisser

le

curseur

de

défilement vers

l'emplacement approximatif recherché. Dans une feuille de calcul très longue, maintenez la touche MAJ enfoncée pendant que vous faites glisser le curseur de défilement.

Remarques

La taille du curseur de défilement est proportionnelle à la zone utilisée de la feuille visible dans la fenêtre. La position du curseur de défilement indique la position relative de la zone visible à l'intérieur de la feuille de calcul.

  • 2. Passage d’une feuille à une autre d'un classeur

Cliquez sur l'onglet de la feuille correspondant à l'autre feuille.

9 Chap III. GESTION DES FEUILLES DANS UN CLASSEUR 1. Déplacement et défilement dans une feuille
10
10

Si vous ne voyez pas l'onglet voulu, cliquez sur les boutons de défilement d'onglets pour afficher l'onglet souhaité, puis cliquez dessus.

10 Si vous ne voyez pas l'onglet voulu, cliquez sur les boutons de défilement d'onglets pour
  • 3. Sélection de feuilles dans un classeur

Si vous sélectionnez plusieurs feuilles, Microsoft Excel répète les modifications que vous effectuez dans la feuille active sur toutes les autres feuilles sélectionnées. Il se peut que ces modifications remplacent des données sur les autres feuilles.

Pour sélectionner

Procédez comme suit

 

Une seule feuille

Cliquez sur l'onglet de la feuille.

 
Pour sélectionner Procédez comme suit Une seule feuille Cliquez sur l'onglet de la feuille. Deux feuilles

Deux feuilles adjacentes ou plus

Cliquez sur l'onglet correspondant à la première feuille, puis maintenez la touche MAJ enfoncée et cliquez sur l'onglet correspondant à la dernière feuille.

Deux feuilles discontinues ou plus

Cliquez sur l'onglet correspondant à la première feuille, puis maintenez la touche CTRL enfoncée et cliquez sur les onglets correspondant aux autres feuilles.

Toutes les feuilles d'un classeur

Pointez sur l'onglet

de

la

feuille,

cliquez

le

bouton droit, puis dans le menu contextuel,

cliquez sur Sélectionner toutes les feuilles.

 
  • 4. Insertion d'une nouvelle feuille de calcul

Pour ajouter une seule feuille de calcul, cliquez sur la commande Feuille dans le menu Insertion ou Cliquez à l'aide du bouton droit sur l’onglet des feuilles, puis cliquez dans le menu contextuel sur Insérer.

11
11

Pour ajouter plusieurs feuilles de calcul, maintenez la touche MAJ enfoncée et cliquez sur le nombre d'onglets de feuille de calcul que vous souhaitez ajouter dans le classeur ouvert, puis cliquez. sur la commande Feuille dans le menu Insertion.

  • 5. Déplacer une feuille de calcul dans un même classeur

Pour déplacer une feuille de calcul dans un même classeur, cliquez sur ce dernier et maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé pendant le déplacement.

Le point d’insertion est indiqué pendant le déplacement de la souris par une flèche relâchez la souris à l’endroit choisi.

11  Pour ajouter plusieurs feuilles de calcul, maintenez la touche MAJ enfoncée et cliquez sur
  • 6. Déplacement ou copie de feuilles

Lors du déplacement ou de la copie de feuilles, les calculs ou les graphiques basés sur les données d'une feuille de calcul risquent d'être faux si vous déplacez la feuille de calcul. De même, si vous déplacez une feuille de calcul située entre des feuilles référencées par une formule lors d’une liaison, les données de la feuille de calcul risquent d'être prises en compte dans le calcul.

Pour déplacer ou copier des feuilles dans un autre classeur existant :

Ouvrez ce dernier.

Passez dans le classeur qui contient les feuilles à déplacer ou copier, puis sélectionnez- les.

Dans le menu Edition, cliquez sur Déplacer ou copier une feuille.

Dans la zone Dans le classeur, cliquez sur le classeur de destination.

Dans la zone Avant la feuille, cliquez sur la feuille avant laquelle vous souhaitez insérer les feuilles déplacées ou copiées.

Pour copier les feuilles au lieu de les déplacer, activez la case à cocher Créer une copie.

Remarque Pour déplacer des feuilles à l'intérieur du classeur en cours, vous pouvez faire glisser les feuilles sélectionnées sur la rangée des onglets de feuille. Pour copier les feuilles, maintenez la touche CTRL enfoncée et faites-les glisser ; relâchez le bouton de la souris avant de relâcher la touche CTRL.

12
12
  • 7. Suppression de feuilles de calcul d'un classeur

Sélectionnez les feuilles que vous souhaitez supprimer. Dans le menu Edition, cliquez sur Supprimer une feuille.

NB. Vous pouvez aussi utiliser le menu contextuel, en cliquant sur le bouton droit de la souris, et en cliquant également sur la commande Supprimer du menu contextuel.

  • 8. Attribution d'un nouveau nom à une feuille de calcul

Double-cliquez sur l'onglet de feuille de calcul. Tapez un nouveau nom par-dessus le nom actuel.

NB. Vous pouvez aussi utiliser le menu contextuel, en cliquant sur le bouton droit de la souris, et en cliquant également sur la commande Renommer du menu contextuel.

13
13

Chap IV.

COLONNES, LIGNES ET CELLULES

  • 1. Saisie des données dans une feuille de calcul

Excel reconnaît automatiquement les données suivantes :

Les valeurs numériques ( 1547,9 )

Les textes ( MEGA-IQUE. Sarl ) Les dates ( 07/09/2002 ) Les heures ( 01:55:45 )

Les formules

( = A1 + C7 – 14 )

Pour saisir les données dans une feuille de calcul, accéder à une cellule, taper la donnée, valider ou cliquer dans la cellule suivante ou utiliser directement les touches directionnelles.

  • 2. Modifier le contenu d’une cellule

Sélectionner la cellule à modifier

Appuyer sur la touche de fonction F2 ou cliquer dans la barre de formule proprement dite ou double cliquer dans la cellule concernée

Effectuer les modifications nécessaires sur le contenu des cellules

Appuyer sur la touche entrée pour valider les modifications ou sur la touche escape pour les annuler

  • 3. Modifier la largeur des colonnes et la hauteur des lignes

    • a. Pour modifier la largeur des colonnes

Sélectionner la ou les colonnes dont vous souhaitez modifier la largeur (en cliquant sur l’étiquette ou en glissant sur les étiquettes de colonnes à sélectionner) Dans le menu format, pointer la commande colonne Dans le sous menu qui s’affiche, cliquer sur la commande largeur Taper la dimension voulue de la largeur dans la fenêtre qui apparaît et cliquez sur ok

14
14

ou

Positionner le pointeur sur la ligne verticale à la droite de la référence de la colonne à modifier (le pointeur prend la forme d’une double flèche horizontale)

Cliquer, et maintenir le bouton de la souris enfoncé

Déplacer

la souris vers la droite ou vers la gauche pour modifier la largeur de la

colonne Relâcher le bouton quand la largeur convient.

 
  • b. Pour modifier la hauteur des lignes

Sélectionner la ou les lignes dont vous souhaitez modifier la hauteur en cliquant sur le numéro ou en glissant sur les numéros de lignes Pointer la commande ligne du menu format et cliquer sur la commande hauteur Taper la dimension voulue de la hauteur dans la fenêtre qui apparaît et cliquez sur ok.

Ou

Positionner le pointeur sur la ligne horizontale sous la référence de ligne à modifier

Cliquer, maintenir enfoncé le bouton de la souris

Déplacer la souris vers le haut ou vers le bas pour modifier la hauteur de la ligne

Relâcher le bouton quand la hauteur convient.

  • c. Ajuster automatiquement

Il est possible d’ajuster la largeur des colonnes ou la hauteur des lignes suivant le plus long ou le plus haut texte contenu dans les cellules

Sélectionner les lignes (ou colonnes) pour lesquelles vous souhaitez ajuster la hauteur ou (la largeur)

Dans le menu format, pointez la commande ligne (ou colonne) et cliquer sur la commande ajustement automatique

  • 4. Sélectionner un champ de cellule

Un champ de cellules est un ensemble de cellules adjacentes. On distingue un champ de cellule par les références de sa cellule supérieure gauche et celle de sa cellule inférieure droite séparée par deux points.

Exemple : C8 : E10 désigne les cellules C8, C9, C10, D8, D9, D10, E8, E9, et E10

15
15

Pour sélectionner un champ de cellule, cliquer sans relâcher dans un coin du champ de cellule et glisser dans le coin opposé.

Remarque : Pour annuler une sélection, il suffit de cliquer dans une cellule quelconque ou d’appuyer sur une touche directionnelle.

  • 5. Insérer les lignes, les colonnes

Pour insérer une ligne,

Sélectionner la ligne qui se trouvera directement en dessous de la ligne que vous souhaitez insérer

Cliquer sur la commande ligne du menu Insertion une ligne s’insère automatiquement au dessus de la ligne sélectionnée précédemment

Pour insérer une colonne

Sélectionner la colonne qui se trouvera à la droite de la colonne à insérer

Cliquer sur la commande

colonne du menu Insertion, une colonne s’insère à la

gauche de la colonne précédemment sélectionnée.

  • 6. Supprimer une ligne ou une colonne

Sélectionner la ligne ou la colonnes à supprimer. Cliquer sur la commande supprimer du menu Edition.

16
16

Chap V.

MISE EN FORME (Formatage)

La boîte de dialogue Format de cellule permet de faire les opérations de mise en

forme

  • 1. Alignement

Par défaut Excel aligne les textes à gauche, les nombres, les dates, les heures à droite et en bas dans la cellule. Pour modifier les alignements :

Sélectionnez la ou les cellules concernées

Cliquez

Format

sur

la

commande cellule du menu

Cliquez sur l’onglet alignement dans la fenêtre qui s’affiche.

Sélectionnez

la

position

désirée

tant

verticalement qu’horizontalement à l’aide des

rubriques correspondantes.

16 Chap V. MISE EN FORME (Formatage) La boîte de dialogue Format de cellule permet de

Remarque : La case à cocher intitulée renvoyer à la ligne automatiquement permet la saisie de plusieurs lignes dans une cellule. Le saut de ligne s’effectuant automatiquement en fonction de la largeur de la colonne. Pour faire un saut de ligne manuel, appuyez sur la combinaison de touche ALT + entrée

La case à cocher fusionner de cette fenêtre permet de fusionner au moins deux cellules sélectionnées.

  • 2. Police, Taille, Couleur, Attributs (Gras, Italique, et Souligné) des caractères

Sélectionnez les cellules concernées

Cliquez sur la commande cellule du menu format pour afficher la fenêtre format de cellule

Cliquez sur l’onglet police

Les rubriques de cet onglet s’affichent vous permettant de sélectionner la police, la taille, les attributs, la couleur, etc.

Cliquez sur ok.

17
17

3.

Encadrement des cellules

 

Sélectionnez les cellules concernées Affichez la fenêtre format de cellule Cliquez sur l’onglet bordure Cliquez sur les options à appliquer, puis cliquez sur ok

 

Remarque :

Faites d’abord

le

choix

du

style et

de

la

couleur avant

d’indiquer le lieu

d’application

 

4.

Ombrage des cellules

Affichez la fenêtre format de cellule après avoir sélectionné les cellules concernées. Cliquez sur l’onglet motif Sélectionnez une couleur sous la rubrique couleur puis cliquez sur ok

5.

Format Numérique

Eviter par exemple de laisser les espaces

ou

de

taper les

points pour créer la

séparation en millier ou de taper un symbole que se soit. IL faut utiliser la commande

format / cellule / nombre.

Le format numérique que vous appliquez n’affecte pas la valeur réelle du contenu de la cellule

  • a. Formats prédéfinis

Sélectionnez les cellules concernées Dans la fenêtre format de cellule, cliquez sur l’onglet « Nombre »

Sélectionnez à gauche une catégorie précise Sélectionnez à droite à l’aide des rubriques proposées le format désiré.

  • b. Formats numériques personnalisés

Les formats numériques personnalisés utilisent des codes décrivant la manière dont vous voulez afficher un nombre, une date, une heure, si les formats prédéfinis ne conviennent pas.

18
18

Sélectionnez les cellules concernées Cliquez sur la commande cellule du menu format Cliquez sur l’onglet nombre Sélectionnez dans la liste des catégories, personnalisées Dans la zone de texte type à droite, tapez un code Jetez un coup d’œil à la rubrique aperçu avant de cliquer sur ok

 

Le

tableau

ci-dessous

présente

quelques

exemples

de

codes

des

formats

personnalisés

 

Contenu réel de la cellule

Code personnalisé

 

Format obtenu

 

1

000

 
  • 1 000 Frs/mois

 
 

#

# # # “ Frs/mois”

   

15 325

   

15 325 Frs/mois

 

13457,47

 

“ texte ”#

# # # ,00

 

Texte 13 457,47

 

1548,7

 

#

# # # “

texte ”

  • 1 549 texte

 
 

JJ/mm/aa

 

11/09/02

11/9/02

 

JJJJ JJ mmmm aaaa

mercredi 11 septembre 2002

 

7

: 15 : 45

hh”H” : mm”Mn” : ss

 

07H :15Mn :45

 

On peut utiliser des conditions pour l’affichage des nombres

Exemple : Pour afficher en tous les nombres supérieurs à 100, en Jaune tous les nombres inférieurs à 50 et en rouge les nombres compris entre 100 et 50 tapez dans la zone de texte type.

[>100] [Vert] 0 ; [< 50] [Jaune] [ 0 ; [Rouge] 0

Remarque : Le choix de certains formats peut engendrer l’affichage des caractères ###### dans les cellules cela signifie qu’il est nécessaire d’élargir la colonne pour afficher les données.

19
19

Chap VI.

LES FORMULES

Les formules permettent de faire des calculs de façon automatique. Une formule commence généralement par le signe =. La plupart des formules utilisent des fonctions.

Vous devez aussi savoir que lorsque vous taper sur la barre espace bien qu’il soit définit par un caractère vide, il occupe le même espace que n’importe quel caractère c’est à dire un octet. Si toute fois vous commencez par taper espace avant de taper le signe =, sachez que vous n’êtes pas entrain de saisir une formule, car elle ne commence pas par le signe égale mais plutôt par le caractère espace définit par un vide.

  • 1. Opérateurs de calcul dans les formules

Les opérateurs indiquent le type de calcul que vous voulez effectuer sur les éléments d'une formule. Microsoft Excel propose quatre types d'opérateurs de calcul différents :

arithmétiques, de comparaison, de texte et de zone de référence.

  • a. Opérateurs arithmétiques

Pour

réaliser

les

opérations

mathématiques

de

base

telles

que

l'addition,

la

soustraction ou la multiplication, combinent des nombres, produisent des résultats

numériques et utilisent les opérateurs arithmétiques ci-dessous.

Opérateur

Signification

Exemple

+ (signe plus)

Addition

3+3

– (signe moins)

Soustraction

3–1

Négation

–1

* (astérisque)

Multiplication

3*3

/ (barre oblique)

Division

3/3

% (signe pourcentage)

Pourcentage

20%

^ (signe insertion)

Exposant

3^2 (l'équivalent de 3*3)

20
20
  • b. Opérateurs de comparaison

Vous pouvez comparer deux valeurs avec les opérateurs ci-dessous. Le résultat obtenu est une valeur logique :VRAI ou FAUX.

Opérateur

Signification

Exemple

= (signe égal)

Egal à

A1=B1

> (signe supérieur à)

Supérieur à

A1>B1

< (signe inférieur à)

Inférieur à

A1<B1

>= (signe supérieur ou égal à)

Supérieur ou égal à

A1>=B1

<= (signe inférieur égal à)

ou

Inférieur ou égal à

A1<=B1

<> (signe différent)

Différent de

A1<>B1

  • c. Opérateur de concaténation de texte

Utilisez le signe « & » (Et commercial) pour combiner (concaténer) une ou plusieurs chaînes de texte en vue d'obtenir un seul élément de texte.

Opérateur

Signification

Exemple

& (« et » commercial)

Lie ou concatène deux valeurs

"vers"

&

"eau"

donne

pour donner une valeur de texte continu.

"verseau"

  • d. Opérateurs de référence

Combinez les plages de cellules pour effectuer des calculs à l'aide des opérateurs suivants :

Opérateur

Signification

Exemple

21
21

: (deux-points)

Opérateur de plage qui affecte une référence à toutes les cellules comprises entre deux références, y compris les deux références.

B5:B15

, (virgule)

Opérateur d'union qui combine plusieurs références en une seule.

SOMME(B5:B15,D5:D15)

  • 2. Saisie d'une formule

Cliquez sur la cellule dans laquelle vous voulez entrer la formule. Tapez = (un signe égal). Entrez la formule. Appuyez sur ENTRÉE.

Remarque 1 : la formule se construit dans la barre de formule et dans la cellule active en même temps. Le résultat apparaît dans la cellule dès la validation.

Les opérandes utilisés dans une formule peuvent être des valeurs numériques, des références de cellules ou des fonctions.

Exemple : = A1 + somme ( B4 : C6 ) – 15

Remarque 2 : toute introduction de texte dans une formule renverra un message d’erreurs. La cellule résultat ne peut pas être elle-même opérande dans la formule quelle contient.

Il est préférable de sélectionner directement les cellules ou les champs de cellules à la création des formules de calcul après avoir tapé le signe = pour obtenir ainsi les références directement.

  • 3. Ordre de priorité

Le tableur n’évalue pas toujours les opérations de calcul de gauche à droite, mais respecte un ordre de priorité sur les opérations mathématiques. L’ordre de priorité est le suivant : ^(Exponentielle ), * et /, + et Lorsque les opérateurs sont de même priorité Excel évalue les opérations de la gauche vers la droite.

22
22

Exemple : 20 – 10/2 = 5 ou 15 selon que l’homme évalue d’abord l’opération sur les deux premiers chiffres ( 20-10 ) ou sur les deux derniers ( 10/2) Avec Excel, le résultat sera toujours 15 puisque la division est évaluée avant la soustraction.

Remarque : les parenthèses permettent d’imposer un ordre de calcul. Elles sont prioritaires par rapport aux opérateurs, leur contenu sera donc calculé en premier. Ainsi, ( 20-10 ) / 2 impose que la soustraction soit prioritaire.

  • 4. Utilisation des fonctions prédéfinies

Les fonctions sont des formules prédéfinies qui effectuent des calculs en utilisant des valeurs particulières appelées arguments, dans un certain ordre (ou structure). Ces formules commencent toujours par le signe =, suivi du nom de la fonction puis entre parenthèses, Les arguments nécessaires à la fonction.

Exemple : = Si ( E3 > 1000 ; ‘‘ 10%’’ ; ‘‘12%’’ )

  • a. Quelques fonctions usuelles

SOMME : la fonction SOMME additionne les nombres contenus dans une plage de cellules

MOYENNE : elle renvoie la moyenne (espérance arithmétique) des arguments, qui peuvent être des nombres ou des référence contenants des nombres

MAX : donne le plus grand nombre d’une liste des valeurs MIN : donne le plus petit nombre d’une liste des valeurs

SI : renvoie une si le résultat d’une condition que vous avez spécifié est vrai et une autre si le résultat est faux

  • b. L’assistant fonction

Microsoft Excel dispose d’une Bibliothèque de fonctions que vous pouvez utiliser pendant la création ou la modification d’une fonction.

sélectionnez la cellule résultat Cliquez sur la commande fonction du menu Insertion

23
23

Sélectionnez une catégorie de fonctions dans la zone de liste à gauche de la fenêtre qui s’affiche (les dernières utilisées, tous,…)

23  Sélectionnez une catégorie de fonctions dans la zone de liste à gauche de la

Dans la zone de liste intitulée nom de la fonction Cliquez sur le nom de la fonction à utiliser ( Si, Somme, Max,…)

Cliquez sur OK.

Dans la fenêtre qui s’affiche, tapez les paramètres de la fonction sélectionnée et cliquez sur OK.

23  Sélectionnez une catégorie de fonctions dans la zone de liste à gauche de la

Remarque : Cette méthode permet de gagner du temps et d’éviter des erreurs de syntaxe d’utilisation de la fonction.

24
24

Chap VII.

COPIES INCREMENTEES, DEPLACEMENTS, LIAISONS, TRIE ET FILTRE

  • 1. Copie incrémentées

Excel permet de recopier le contenu d’une cellule dans les cellules suivantes de la même colonne.

Sélectionnez la cellule à recopier son contenu (cellule initiale) simultanément avec celles dans lesquelles à y recopier (cellules destinations)

Pointez la commande recopier du menu édition puis cliquez sur la commande qui correspond au sens de votre sélection dans le sous menu qui s’affiche.

L’autre méthode considérée rapide consiste à sélectionner la cellule résultat à recopier son contenu, à Positionner le pointeur sur le coin inférieur droit (poignée de recopié) jusqu’au ce qu’il Prenne le signe ( + ), de cliquer et glisser dans les cellules qui prendront une copie.

Remarque : Si le contenu de la cellule à recopier (la cellule initiale) est une formule, les références relatives seront incrémentées (pas égal 1 par défaut).

Pour rendre absolue une référence de cellule dans une formule, faites précéder du signe dollars ($) l’étiquette de la colonne et le numéro de la ligne. Lorsqu’une référence est absolue dans une formule elle ne peut pas être incrémentée.

Exemples de références :

Référence relative

E6

Référence absolue

$E$6

  • 2. Déplacements des données

Sélectionnez les cellules à déplacer

Référence mixte $E6 ou E$6

Pointez un bord du champ Sélectionné, le pointeur prend la forme d’une flèche orientée vers le haut et bas la gauche.

Cliquez et faites glisser la sélection vers la destination.

25
25
  • 3. Liaisons

Excel permet de mettre en liaisons le contenu d’une cellule d’une feuille et le contenu d’une autre cellule d’une autre feuille du même classeur ou des classeurs différents de t’elle façon que la modification du contenu de la cellule initiale entraîne automatiquement la modification de celle qui en dépend. Pour le faire

Sélectionnez la cellule dépendante et tapez le signe =

Sélectionnez la cellule initiale qui se trouve dans une autre feuille du même classeur ou du classeur différent et validez.

Remarque : Si les feuilles appartiennent au même classeur le contenu de la cellule dépendante sera : = nom feuille initiale ! Cellule initiale et si les appartiennent aux classeurs différents, le contenu de la cellule dépendante sera : = [nom classeur initiale] nom feuille initiale ! Cellule initiale.

  • 4. Trier les données

Excel permet de réorganiser les données en ordre alphabétique, numérique ou chronologique

Sélectionnez une cellule du tableau à réorganiser ou le champ de cellules concerné par la réorganisation

Cliquez sur la commande trier du menu données

Cliquez sur la case déroulante trier par et sélectionnez le critère de tri principal et éventuellement les autres critères.

Cliquez sur le Bouton croissant pour ranger les données alphabétiques de A à Z, les données numériques du plus petit au plus grand et le date de la plus ancienne à la plus récente ou Cliquez sur l’option Décroissant pour ranger les données dans l’ordre inverse de l’option croissant.

Cliquez sur ok.

25 3. Liaisons Excel permet de mettre en liaisons le contenu d’une cellule d’une feuille et
26
26
  • 5. Filtre Automatique

Filtrer les données d’un tableau c’est masquer les enregistrements remplissent pas les critères donnés.

Sélectionnez une cellule du tableau concerné Pointez la commande filtre du menu données

(lignes) qui ne

Dans le sous menu qui s’affiche, cliquez sur la commande filtre automatique. Chaque cellule champ contient alors une case déroulant. En cliquant sur celle-ci vous pouvez établir des critères.

Dans la liste qui se déroule, l’intitulé personnalisé fait apparaître une boîte de dialogue permettant d’établir les critères en utilisant les caractères génériques (et ) sur les textes, des signes de comparaisons (>, <, =, >=, <=) et les opérateurs logiques (et, ou) sur les nombres

Remarque : Les lignes filtres ne sont pas effacées du tableau mais simplement cachées. Pour afficher le tableau initial cliquer sur la commande filtre du menu données, dans le sous menu qui s’affiche cliquez sur la commande Afficher tout.

Pour faire disparaître les têtes de flèches de chaque

cellule tête de colonne du

tableau cliquer à nouveau sur la commande filtre automatique.

26 5. Filtre Automatique Filtrer les données d’un tableau c’est masquer les enregistrements remplissent pas les
27
27

Chap VIII.

LES GRAPHIQUES

Excel permet d’afficher les données d’un tableau sous forme de graphique. Il propose plusieurs types de graphiques : Les histogrammes, les courbes, les secteurs… Ces graphiques sont dynamiquement lies aux données à partir desquelles ils ont été crées.

Toute modification des données dans la feuille de calcul entraîne un changement dans le graphique.

3000 2500 2000 1500 1000 500 0
3000
2500
2000
1500
1000
500
0
  • 1. Créer un graphique

La création d’un graphique se fait en 4 étapes :

Sélectionnez une cellule du tableau concerné

Cliquez sur assistant graphique du menu insertion ou de la Barre d’outils standard. 1 ère Etape : Type de Graphique Choisir le type de graphique. Chaque type de graphique comporte plusieurs sous-types 2 ème Etape : Données sources du graphique

Sélectionner les cellules contenant

les données et les étiquettes

que vous voulez

utiliser dans le graphique. Pour modifier les données et étiquettes du graphique, cliquer

dans la zone plage de données.

Utiliser l’onglet serie pour ajouter, supprimer ou modifier les noms et les valeurs de chaque série du graphique.

3 ème Etape : Options du graphique Sélectionner les différentes options du graphique à l’aide des différents onglets.

  • 4 ème Etape : Emplacement du graphique Sélectionner l’emplacement du graphique et cliquez sur terminer.

Remarque : un graphique est incorporé s’il est placé sur la même feuille que le tableau qui à permit de le réalisé et il est externe s’il est sur une autre feuille. Un graphique incorporé

28
28

est un objet graphique, il peut être redimensionné, déplacé et enregistrer comme partie intégrante de la feuille de calcule.

28 est un objet graphique, il peut être redimensionné, déplacé et enregistrer comme partie intégrante de
  • 2. Mise en forme d’un graphique

Sélectionnez le graphique concerné Cliquez dans le menu graphique sur la commande correspondante à l’étape à modifier. Faites les modifications et cliquez sur OK.

Dans

le

menu

graphique

les

étapes

du

graphique

apparaissent

de

façon

indépendante et peuvent donc être modifiée de façon indépendante.

  • 3. Mise en forme d’un élément particulier du graphique

Pointez l’élément (info bulle affiche son Nom) Cliquez avec le bouton de droit Cliquez sur la commande format

A l’aide des différentes rubriques de chaque onglet faire les modifications et cliquer sur OK