Vous êtes sur la page 1sur 5

INSTITUT NATIONAL DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLIC

TRAVAIL
PRATIQUE
Sujet : BOIS DE CONSTRUCTION

Présente par LUTHONGO SIVIRWA DIDIER


BTP3/A

Dispensé Par CT KELAMBILE


Année Académique :2016 - 2017
1. Le bois, est un de matériau le plus utilisé aujourd’hui dans plusieurs domaines.
Ici nous limiterons dans le domaine de la construction. Il intervient dans le
domaine suivant :
- La Charpente pour ce qui concerne la toiture en bois
- La menuiserie pour ce qui concerne les portes, les fenêtres, …
- Le revêtement des surfaces de planchers
- De l’isolation, vu sa faible conductivité thermique, il présente une bonne
tenue feue. D’après, le bois transmet la chaleur 12 fois moins vite que le
béton, 250 fois moins vite que l’acier et 150 fois moins vite que
l’aluminium.
- Dans les aménagement extérieurs
- Le coffrages des ouvrages en béton
- Dans les ossatures en bois ou mixte.
2. Le bois dans notre pays, est exploité par multiples sociétés, du fait de la grande
potentialité et du la présence des grands forêts dans notre pays comme :
 SICOBOIS :

Localisé au : 7818, Av. Kingabwa C/Limete


Lisala Pr. Equateur

 SIFORCO

Localisé : C/ Maluku – Kinshasa


- Engengele
- Bolila
- Mangengenge

 SODEFOR

Localisé : Av.des Poids Lourds n°2165 C/Gombe


Nioki – Pr. Bandundu

 SOFORMA

Localisé : 1182, Av. des Poids Lourds Kingabwa (C/Limete)


Lisala - Pr. Equateur

 RIBA CONGO

Localisé : av de la Plaine n°1345 Q. Kingabwa C/Limete

1
3. La richesse de la forêt équatoriale, est situé dans le fait qu’elle contient plusieurrs essences.
Les forêts de la RDC constituent un vrai habitat pour une diversité floristique et
faunique qui fait de lui un des premiers pays de méga diversité du monde. Afrique
la RDC occupe la première place pour les espèces végétales (plus de 10500 espèces
recensées),De ce fait, nous avons :
 Wenge : Equateur (Biroko et Lukolela)
Province (Orientale Opala)
Bandundu (Bolobo, Mushie, Inongo et Oshwe)
 Afromosia
Equateur (Lisala, Djolu, Bongandanga)
Province Orientale (Bafuasende, Ubundu et Isangi)
 Limbali
Equateur(Businga, Gbadolite, Bikoro, Lisala,Djolu, Bongandanga,
Lukolela,Monkoto, Bumba,etc.)

Province Orientale (Bafuasende, Ubundu Isangi,Banalia, Aketi et Basoko)


Kasaï Occidental (Mweka et Lubutu)
Maniema (Kibombo et Lubutu)
Bandundu (Mushie, Bolobo et Oshwe)
 Kambala
Equateur (Businga, Gbadolité, Bikoro, Lisala, Djolu, Bongandanga,
Lukolela,
Monkoto et Bumba)
Province Orientale (Bafwasende, Isangi et Opala, Ubundu,
Yahuma, Banalia, Basoko,…)
Maniema (Kibombo)
Bandundu (Bolobo et Oshwe)
 Sapeli
Equateur (Businga, Gbadolité, Lisala, Djolu,Bongandanga, Bumba...)
Province Orientale (Bafwasende, Isangi et Banalia, Basoko, Ubundu,…
Bandundu (Bolobo et Oshwe.)
 Sipo
Equateur (Lisala, Djolu, Bongandanga,…)
Province Orientale (Aketi et Basoko)

4. L’utilisation du bois est devenue de nos très fréquent, de nos jours. Après avoir perdu
été éclipsé par les matériaux industriels, il connait depuis une quarantaine d’année
une réévaluation dans le secteur de la construction. Un matériau renouvelable,
écologique nécessitant peu d’énergie. Il est techniquement et économique le plus
abordable dans le marché. C’est le matériau du futur. Bien que dans notre pays ce
domaine est très corrompue avec des exportations illégales.
L'usage du bois dans la construction répond aujourd'hui à plusieurs objectifs :
 la lutte contre le réchauffement climatique : la forêt est un puits de carbone ;

2
 le développement de « l'économie verte » : le bois est une ressource
renouvelable dont la mobilisation peut par ailleurs s'organiser au niveau
régional ;

 l’appui à la structuration et au développement de la « filière bois » : un usage


plus conséquent du bois dans la construction contribuera à une meilleure
organisation, gestion, et orientation (choix des essences) de la ressource
(développement de bonnes pratiques) et à la modernisation de la filière
(entreprises de première et seconde transformations). Par ailleurs, le
développement de l'usage du bois dans la construction aura des effets positifs
pour l'ensemble des acteurs de la construction :

 en encourageant la recherche de nouvelles méthodes d'usage du bois, de


nouvelles formes et de nouveaux types de construction, et ce en fonction des
usages attendus : logements (maisons individuelles, immeubles), activités
tertiaires (bureaux, commerces), bâtiments à usage de production, de stockage,
industriels ;

 en contribuant à la production de bâtiments à très faible consommation


énergétique, voire de bâtiments à énergie positive ;
 en impactant de manière positive les entreprises et les salariés du Bâtiment :
acquisition de savoirs faire, développement des formations initiales et
professionnelles, création et développement d'entreprises, création de
nouveaux emplois.

Des constructions évolutives et respectueuses de l’environnement


Une construction en bois présente également l'intérêt d'être facilement modifiable et
d'évoluer : elle peut être
agrandie, les pièces scindées, transformées avec l'ajout d'ouvertures supplémentaires,
etc.
La légèreté du bois en fait le matériau idéal pour réaliser des extensions, ajouter un
étage à un bâtiment existant, voire même réaliser des constructions démontables.
Il se montre alors à la fois économique et valorisant. Au final le bois est un matériau de
choix dans le cadre d'une démarche de construction à Haute qualité environnementale
(HQE) qui cherche à maîtriser les impacts environnementaux des chantiers de
construction et de rénovation, tout en répondant aux exigences croissantes de confort,
de sécurité et de vie saine
Avec le bois il devient possible de bâtir en produisant moins de nuisances pour le
voisinage et sur des terrains difficilement accessibles ou plus fragiles.
Ceci aussi grâce à sa légèreté qui permet de se contenter d'un ancrage au sol plus
limité que les constructions maçonnées. De plus une grande partie de la fabrication
peut se dérouler en atelier, réduisant ainsi la durée et le coût du chantier, qui se
limite au montage sur place.

3
C'est particulièrement vrai pour les constructions avec une ossature bois.
Aujourd'hui, environ les trois quarts des constructions de maisons en bois emploient
la technique de l'ossature bois (ou panneaux porteurs), l'autre quart comprend de la
construction en bois massif, la technique poteau-poutre et les constructions utilisant
des matériaux mixtes. Le système constructif de l'ossature bois consiste à ériger une
trame verticale de montants en bois et horizontale de traverses et d'entretoises.
Cette ossature porte les planchers et la toiture, l'isolant thermique est placé entre les
panneaux dérivés de bois qui constituent les murs.