Vous êtes sur la page 1sur 6

ANATOMIE – PHYSIOLOGIE

JUSTIFICATION

Pour expliquer et donc prévenir les accidents de plongée, il est nécessaire de


comprendre comment est constitué le corps humain et comment il fonctionne.

• Anatomie = Description
• Physiologie = Fonctionnement

Nous étudierons :

1) LES SINUS
2) L’OREILLE
3) L’APPAREIL RESPIRATOIRE
4) L’APPAREIL CIRCULATOIRE

LES SINUS

A) RÔLE
• Réchauffent et humidifient l’air

B) DESCRIPTIONS
• Cavités indéformables tapissées d’une muqueuse très vascularisée
• Ils sont reliés au rhino pharynx par des conduits de faible diamètre et
assez long. (ostium)
• Ils contiennent de l’air

C) LES DIFFERENTS SINUS


• Frontaux
• Maxillaires
• Ethmoïdaux (pour info)
• Sphénoïdaux (pour info)

Cours théoriques préparation niveau II – 2009 – Thierry NICOLLE MF1


L’OREILLE

A) DESCRIPTION

L’oreille est constituée de trois parties :


- l’oreille externe
- l’oreille moyenne
- l’oreille interne

a) L’oreille externe
- Elle est constituée :
 du pavillon
 du conduit auditif externe
- Elle est séparée de l’oreille moyenne par le tympan
- En surface elle est au contact de l’air
- En plongée elle est au contact de l’eau

b) L’oreille moyenne
- Elle contient la chaîne des osselets
- Elle contient toujours de l’air

c) L’oreille interne
N’est pas au programme du niveau 2

Cours théoriques préparation niveau II – 2009 – Thierry NICOLLE MF1


B) RÔLE ET FONCTIONNEMENT

 L’oreille externe capte et amplifie les ondes sonores qui font


vibrer le tympan

 L’Oreille (interne) est l’organe de l’audition et de l’équilibre


1) Pour l’audition

- L’oreille externe L’oreille moyenne par la chaîne des osselets


transmet les vibrations du tympan à l’oreille interne.
- L’oreille interne capte ses vibrations et émet un signal électrique
transmis au cerveau.

2) Pour l’équilibre :

- C’est l’oreille interne qui grâce à deux organes très complexes (le
vestibule et les canaux semi circulaires), capte et traduit les mouvements du corps et
son positionnement dans l’espace.

 L’oreille moyenne communique avec le pharynx par la trompe


d’eustache permettant ainsi le passage de l’air en fonction des
variations de pression.

Cours théoriques préparation niveau II – 2009 – Thierry NICOLLE MF1


APPAREIL CIRCULATOIRE

• Le Sang
Le corps contient environ 5 litres de sang. Il joue le rôle de transporteurs. Il alimente
les cellules en nutriments et oxygène, il récupère les déchets.
Dans le cadre de la plongée nous nous intéresserons uniquement au transport des gaz.
Il est principalement composé de plasma (le liquide), de globules rouges (transport de
gaz), de globules blancs (défense de l’organisme), de plaquettes (coagulation).

• Le cœur
C’est un muscle creux, qui propulse le sang dans les vaisseaux sanguins de façon à
alimenter in fine les cellules.
Le rythme cardiaque est compris en temps normal et selon les individus entre 61 et 80
pulsations/minute.
Son fonctionnement se décompose en trois phases.
1) Contraction des oreillettes
2) Contraction des ventricules
3) Remplissage des oreillettes

• La circulation.

La circulation du sang dans l’organisme est assurée par le système


Vasculaire.
- Les artères acheminent le sang du cœur vers les organes
- Les veines acheminent le sang des organes vers le cœur.

Le sang met environ 20 secondes pour « faire un tour complet ».

• La petite circulation
Entre le cœur droit et les poumons. C’est un circuit de régénération.

• La grande circulation
Entre le cœur gauche et l’organisme. C’est un circuit d’alimentation
(et d’évacuation des déchets)

Cours théoriques préparation niveau II – 2009 – Thierry NICOLLE MF1


APPAREIL RESPIRATOIRE

A) DESCRIPTION (Anatomie)

1) VOIES AERIENNES SUPERIEURES


 Fosses nasales
Filtrent, humidifient et réchauffent l’air

 Pharynx
Carrefour air/aliments

 Trachée artère
Conduit souple amenant l’air aux poumons

2) VOIES AERIENNES INFERIEURES


 Bronches :
Au nombre de deux, menant l’air à chacun
des poumons et se divisant elles mêmes en
bronchioles qui aboutissent aux alvéoles
pulmonaires.

 Poumons :
Poumon droit : 3 lobes.
Poumon gauche 2 lobes (du fait de la présence du cœur)

 Alvéoles :
Plusieurs centaines de millions d’alvéoles constituent les poumons. Il s’agit de
petits sacs remplis d’air.
Elles sont le siége des échanges gazeux qui permettent au sang d’alimenter
l’organisme en oxygène et d’évacuer le gaz carbonique produit.

B) LA MECANIQUE VENTILATOIRE (Physiologie)

La ventilation est principalement due à l’action d’un muscle, le diaphragme.


Et dans une moindre mesure a celle des muscles intercostaux.

a) Inspiration

Lorsque le diaphragme se contracte, il s’abaisse,


provoquant ainsi une dépression par augmentation
du volume thoracique.
L’air pénètre alors dans les poumons.

Cours théoriques préparation niveau II – 2009 – Thierry NICOLLE MF1


b) Expiration
Lorsque le diaphragme se relâche, il remonte dans la cage thoracique, réduisant
le volume thoracique. L’air est alors chasé des poumons.

c) Les volumes pulmonaires

- Nous respirons à chaque cycle ventilatoire une quantité assez faible


d’air d’environ 0,5 litres. (Volume courant)

- Nous pouvons forcer l’inspiration et emmagasiner ainsi 2 litres d’air


en plus. (Volume de réserve inspiratoire).

- Nous pouvons forcer l’expiration et chasser 1, 5 litres d’air (Volume


de réserve expiratoire).

- Il restera dans nos poumons quoi que nous fassions 1,2 litre d’air.

Nous aurons donc au minimum 1,2 litre d’air dans les poumons et au maximum
5,2 litres.
La différence entre ses deux chiffres représente la quantité maximum d’air sur
laquelle nous pouvons volontairement agir. C’est la Capacité pulmonaire vitale.

Cours théoriques préparation niveau II – 2009 – Thierry NICOLLE MF1