Vous êtes sur la page 1sur 64

Etterbeek, le 1er février 2019

COMMUNICATION PREALABLE

Soucieux de la santé des locataires habitant les immeubles de son patrimoine,


la société immobilière de service public Log’iris (anciennement Le Foyer Etterbeekois)
a, sur décision de son Conseil d’administration réuni en date du 22 janvier 2019, décidé
de rendre accessible au public le présent rapport d’inventaire amiante.

Celui-ci a été réalisé par un laboratoire agréé après inspection des lieux concernés
et, le cas échéant, après prélèvement et analyse des matériaux suspects.

Une mise à jour du présent rapport est prévue au cours du premier semestre de
l’année 2019 dans le cadre du contrôle annuel, lorsqu’il celui-ci recommandé.

Un plan de gestion permet, enfin, de procéder progressivement, par les soins


d’une société spécialisée, aux éventuels travaux d’enlèvement de matériaux qui sont
composés d’amiante, lorsque cela est recommandé.

Pour toute question sur l’amiante, nous vous recommandons de consulter le site
internet : https://environnement.brussels/.

LOG’IRIS SA Siège social :


Société civile à forme commerciale Promenade Hippolyte Rolin 1
IBAN BE29 09101142 0464 1040 Etterbeek
BCE/TVA BE 0403.357.375 logiris@sisp.irisnet.be En 2018, votre société de logement change
RPM Bruxelles T 02 738 07 41 de nom et devient LOG’IRIS !
SUIVI D’INVENTAIRE AMIANTE
COMMUNE D’ETTERBEEK : RUE JEAN MASSART, 1 À 8
ET 10

NON DESTRUCTIF

DONNEUR D’ORDRE :
LOG’IRIS SA
SUIVI D’INVENTAIRE
AMIANTE
COMMUNE D’ETTERBEEK :
RUE JEAN MASSART, 1 A 8 ET
10
NON DESTRUCTIF

21/11/2017

Laboratoire Donneur d’ordre


SGS BELGIUM SA Log’Iris SA

A l’attention de Mme Paridaens


Promenade Hyppolyte Rolin 1
B-1040 Bruxelles
Numéro d’ordre AW- 427988.01.A48

Approuvé par Herinckx L.

----------------------------------------------------------- -----------------------------------------------------------
Guille F. Herinckx L.
Technicien Amiante Operation Manager amiante

SGS Belgium SA Environmental Services Safety Parc Créalys, rue Phocas Lejeune, 4 B-5032 Gembloux – Les Isnes
t +32 (0)81 715 160 f + 32 (0)81 715 161 e be.envi.services@sgs.com www.sgs.com

Member of the SGS Group (Société Générale de Surveillance)


Registered office: Noorderlaan 87 B-2030 Antwerpen H.R. Antwerpen 141.810 BTW BE 404.882.750 Belfius 550-3560000-93
All orders are executed only in accordance with our General Conditions, deposited with the Antwerp Chamber of Commerce and Industry.
SOMMAIRE

SOMMAIRE ............................................................................................................................................................. 3
1 INTRODUCTION ............................................................................................................................................. 4
2 TERMINOLOGIE............................................................................................................................................. 5
3 INVENTAIRE : DISPOSITIONS LEGALES (RESUME DE L’A.R. DU 16 MARS 2006) ................................. 7
4 METHODE ...................................................................................................................................................... 7
5 EVALUATION DU RISQUE ............................................................................................................................ 8
6 MESURES PREVENTIVES/PROGRAMME DE GESTION ............................................................................ 9
7 ANALYSES EFFECTUEES .......................................................................................................................... 10
8 INVENTAIRE DES LIEUX INSPECTES AYANT FAIT L’OBJET D’UN PRELEVEMENT DE MATERIAU .. 10
9 RECOMMANDATIONS POUR LE PROGRAMME DE GESTION ................................................................ 11
10 FORMULAIRE D’EVALUATION................................................................................................................... 14
11 PHOTOS ....................................................................................................................................................... 17

ANNEXES

• Cycles de l’inventaire amiante (illustration)


• Inventaire ou suivi précédent

DISCLAIMER

A moins qu’il en ait été convenu autrement, les commandes sont exécutées sur base de la version la plus récente des conditions générales de
SGS Belgium. Ces conditions vous seront de nouveau envoyées sur simple demande. L’attention est attirée sur la limitation de la responsabilité,
ainsi que sur les points en matière de compensation et de compétences, comme déterminées par ces conditions. Chaque détenteur de ce
document est censé savoir que les informations relatées dans ce document ne reprennent que les constatations de SGS Belgium au moment de
son intervention et endéans les limites des instructions éventuelles du client. SGS Belgium n’est responsable que vis-à-vis de son client et lors
d’une transaction commerciale, ce document ne décharge pas les parties de leur obligation d’exécuter tous leurs droits et obligations émanant
des documents de transaction. Chaque adaptation non-approuvée ainsi que l’imitation ou la falsification du contenu ou de l’apparence de ce
document est illégale et toute personne commettant une infraction sera poursuivie en justice.

AW-427988.01.A48 Page 3 de 19
1 INTRODUCTION

A votre demande, nous avons inspecté le bâtiment Rue Jean Massart, 1 à 8 et 10 à 1040 Etterbeek en
vue d’en établir le suivi d’inventaire amiante sur base du rapport précédent réf 60438112RAP du 18
décembre 2013 réalisé par la société Vinçotte.

Bâtiment : 9 immeubles de 8 appartements :

Bâtiment Construit en Rénovation


Rue Jean Massart 1 1926 -
Rue Jean Massart 2 1926 Lourde en cours en novembre 2017
Rue Jean Massart 3 1931 -
Rue Jean Massart 4 1926 Lourde en cours en novembre 2017
Rue Jean Massart 5 1932 -
Rue Jean Massart 6 1938 Lourde en cours en novembre 2017
Rue Jean Massart 7 1933 -
Rue Jean Massart 8 1930 Lourde en cours en novembre 2017
Rue Jean Massart 10 1929 Lourde en cours en novembre 2017

Donneur d’ordre : Log’Iris SA – Madame Paridaens

Date de l’inspection : le 9 novembre 2017.

Limite(s) de l’inspection : le bâtiment a été inspecté dans sa totalité

Visite accompagnée : non

Réalisation par : Guille F.

AW-427988.01.A48 Page 4 de 19
2 TERMINOLOGIE

Amiante : terme générique recouvrant une variété de roches métamorphiques fibreuses qui sont
transformées de façon mécanique (broyage, tamisage, etc.) en fibres utilisables industriellement.

L’amiante se différencie en six variétés que l’on peut regrouper en 2 familles suivant leur structure :

• Les serpentines dont la forme fibreuse est la chrysotile (amiante blanc) ; les fibres y
sont très flexibles et peuvent aisément être tissées. C’est la variété la plus utilisée.

• Les amphiboles comprenant cinq minéraux dont deux sont utilisés industriellement : la
crocidolite (amiante bleu) dont les fibres ont une résistance mécanique remarquable
ainsi qu’une bonne tenue en milieu acide et l’amosite (amiante brun). Les trois autres
étant : l’antophyllite, l’actinolite, la trémolite.

Propriétés physiques et chimiques principales :

- Résistance aux températures élevées, incombustibilité


- Résistance mécanique élevée à la traction
- Résistance aux agressions chimiques (acides, bases) ou par les micro-organismes
- Résistance électrique
- Flexibilité
- Facilité à être filé et tissé
Ces propriétés multiples, alliées à un prix relativement abordable, ont favorisé le développement de
l’utilisation des fibres d’amiante sous de nombreuses formes comme isolant thermique, phonique ou
électrique, coupe-feu ou pour accroître la résistance mécanique d’un matériau.

Microscope à lumière polarisée / analyse : les prélèvements de quelques fibres (ou faisceaux de
fibres) sont préparés dans un liquide d’indice de réfraction adapté à la variété d’amiante suspectée.
Selon leurs propriétés optiques particulières, déterminées par microscopie en contraste de phase,
les fibres sont classées selon l’un des six types d’amiante.

Catégorie de matériaux contenant de l’amiante : comme le prévoit l’AR du 16 mars 2006, les
produits recherchés sont répartis en deux catégories :

1) Amiante non friable : Amiante-ciment, dalles et protection de sol contenant de l’amiante, bitumes
et produits de couverture contenant de l’amiante, joints et colmatages contenant de l’amiante
dont l’agent de liaison se compose de ciment, de bitumes, de matières synthétiques ou de colle
qui ne sont pas endommagés ou qui sont en bon état.

2) Amiante friable : tous les autres matériaux contenant de l’amiante.

Amiante-ciment : produit cimenté contenant de l’amiante.

Dans la législation il n’y a pas de différence entre les produits « haute densité » et « basse densité » ;
mais le risque d’exposition aux fibres d’amiante est différent.

AW-427988.01.A48 Page 5 de 19
Encapsulation (fixation) : plutôt que d’enlever l’amiante, on peut le maintenir en place et le
recouvrir. Cette méthode est la plus rapide et la plus économique à court terme car elle évite
d’enlever l’amiante et de le remplacer par un matériau de substitution. Toutefois, cette méthode
demande une inspection régulière (programme de gestion) des endroits traités.

Enlèvement de l’amiante : est exécuté par des sociétés spécialisées agréés par le Service Public
Fédéral (SPF Emploi, Travail et Concertation sociale). Il s’agit d’une technique généralement lourde
qui induit momentanément un risque lié à l’exposition aux fibres libres.

Pour les enlèvements d’amiante en traitement simple, il peut être réalisé par des sociétés non
agréées mais dont le personnel a suivi une formation de 8h sur les risques liés à l’amiante.

M.C.A. : abréviation couramment utilisée pour « Matériau Contenant de l’Amiante ». Cette


abréviation est uniquement utilisée pour des matériaux qui ont fait l’objet d’un prélèvement et dont
le résultat d’analyse s’est révélé positif pour l’amiante.

M.C.C.A. : abréviation utilisée pour « Matériau Connu comme Contenant de l’Amiante ». Cette
abréviation est utilisée pour des matériaux dont le prélèvement s’est révélé impossible en raison de
l’inaccessibilité ou pour des matériaux accessibles en bon état qui n’ont pas fait l’objet d’un
prélèvement afin de ne pas libérer des fibres dans l’air inutilement. Cela concerne uniquement
certains produits commerciaux dont la composition est connue comme contenant de l’amiante
(principalement les produits de type amiante-ciment).

M.S.C.A. : abréviation utilisée pour « Matériau Susceptible de Contenir de l’Amiante ». Cette


abréviation est utilisée pour des matériaux et/ou du matériel qui n’a pas pu être échantillonné pour
des raisons de sécurité ou pour des raisons d’inaccessibilité. Cela concerne les matériaux et /ou le
matériel où la présence d’amiante est potentielle, sans que ceci ait été démontré par analyse (par
exemple les coffres-forts, les patins de freins des ascenseurs, …)

Inventaire et complément d’inventaire : Cette prestation correspond à un nouvel inventaire ou la


mise à jour d’un rapport d’inventaire lorsqu’il y a de nouvelles zones inspectées qui viennent compléter
le rapport existant. Cette mise à jour inclut la visite de suivi (si demandée) des points positifs relevés
dans le rapport d’inventaire existant.

Suivi d’inventaire : Cette prestation correspond uniquement à un examen des matériaux révélés
comme contenant de l’amiante dans le dernier rapport d’inventaire ou de suivi.

AW-427988.01.A48 Page 6 de 19
3 INVENTAIRE : DI SPOSITIONS LEGALES (Résumé de l’A.R. du 16 mars 2006 )

L’A.R. du 16 mars 2006 ainsi que le Code du bien être stipulent l’obligation pour les employeurs de
procéder à un inventaire des matériaux contenant de l’amiante dans toutes les parties des
infrastructures sous réserve d’accessibilité et de sécurité. L’objectif étant de mettre en place un
programme de gestion pour limiter au mieux le risque d’exposition à l’amiante.

Cet inventaire vise à remplir cette obligation légale. Les zones dont l’accès difficile empêche ou
limite fortement tout contact avec les fibres d’amiante, dans des conditions normales d’exploitation,
ne figurent donc pas nécessairement dans ce présent rapport.

Cet inventaire constituera donc une base pour le programme de gestion qui devra être établi par
l’employeur. La liste des matériaux contenant de l’amiante visera donc à être la plus complète
possible.

Toutes nouvelles accessibilités doivent faire l’objet d’un nouvel examen dont la stratégie sera établie
au cas par cas (p.e. : travaux de démolition, de rénovation, …).

4 METHODE

Conformément aux prescriptions de l’A.R. du 16 mars 2006, l’inventaire est basé sur une inspection
des lieux concernés, le prélèvement et l’analyse de matériaux suspects.

L’inventaire est limité aux zones accessibles et aux matériaux qui, dans des conditions normales
d’utilisation, peuvent donner lieu à une exposition aux fibres d’amiante.

Seule une quantité limitée d’échantillon de ce matériau sera collectée pour analyse. Les matériaux
d’aspect identique, présents en différents endroits des infrastructures, seront considérés comme
ayant la même composition et seront gérés en fonction du risque particulier.

Selon les instructions particulières du donneur d’ordre, une inspection approfondie, nécessitant la
plupart du temps une opération de démontage ou de détérioration, peut être envisagée.

L’inventaire est basé sur deux cycles :

Le premier concerne l’évolution de l’inventaire du site ; le second concerne la gestion des zones à
risque identifiées dans le premier cycle. Cela n’exclut pas qu’une nouvelle inspection (par exemple
lors de travaux) ne révèle la présence de nouvelles zones à risque pour l'amiante (voir « cycles de
l’inventaire » en annexe).

Remarques générales

- Les machines et installations en fonctionnement ne peuvent faire l’objet d’une inspection


approfondie (pour raisons de sécurité).

- Certains endroits peuvent être inaccessibles dans des conditions de sécurité


satisfaisantes.

AW-427988.01.A48 Page 7 de 19
- Les locaux rénovés ne font pas l’objet de dégradation systématique en vue d’une
inspection approfondie (comme un démontage de cloison).

L’inventaire doit être tenu à jour en fonction des critères suivants :

- Toutes les installations qui, lors de la dernière inspection étaient en fonctionnement,


doivent faire l’objet d’un examen en période d’arrêt.

- Toute zone nouvellement accessible (par ex : Chantier, saignées pour passage de câbles,
ouverture de cloison,...) doit être inspectée.

- L’A.R. du 16 mars 2006 prescrit une actualisation du présent rapport d’inventaire, au


minimum une fois par an.

5 Evaluat ion du risque

Après avoir localisé et identifié les matériaux contenant de l’amiante, il convient d’évaluer le risque
d’exposition aux fibres d’amiante ou des matériaux contenant de l’amiante. En effet l’AR du 16 mars
2006 stipule :

Les facteurs qualitatifs principaux qui déterminent le risque sont les suivants :

l’état du matériau ;

la friabilité du matériau ;

l’accessibilité des occupants ;

la proximité d’une ventilation d’air ou d’un courant d’air direct ;

le degré d’activité ;

la fréquence de l’entretien.

Au vu de ces facteurs, il ne peut y avoir de doute sur l’importance majeure de l’inspection visuelle
régulière. Seule une formation et une expérience appropriées permettent d’effectuer cette inspection
et d’évaluer le risque de façon adéquate.

Un formulaire d’évaluation reprend ces différents éléments jouant un rôle dans l’évaluation du risque.
En annexe, vous trouverez un formulaire d’évaluation par matériau contenant de l’amiante.

En fonction des résultats de l’évaluation des risques, l’employeur fait mesurer la concentration en
fibres d’amiante dans l’air sur le lieu de travail, afin de garantir le respect de la valeur limite.

Ces mesures sont programmées et effectuées régulièrement.

Les mesures sont effectuées par des laboratoires agréés pour la détermination de la concentration
en fibres dans l’air. L’opportunité de réaliser ces mesures est décidée en concertation avec le
conseiller en prévention compétent.

La teneur en amiante dans l’air est mesurée au moins tous les mois et à chaque fois qu’intervient
une modification technique.
AW-427988.01.A48 Page 8 de 19
Cette fréquence de mesurage peut être réduite jusqu’à une fois tous les trois mois lorsque les deux
conditions suivantes sont remplies :

o Aucune modification substantielle n’intervient sur le lieu de travail.

o Les résultats des deux mesurages précédents n’ont pas dépassé la moitié de la valeur
limite pour les fibres d’amiante.

6 MESURES PREVENTIVES/PROGRAMME DE GES TION

Dans l’article l’AR du 16 mars 2006, il est stipulé qu’il faut mettre en œuvre :

1. Une évaluation régulière, au moins annuelle, de l’état des matériaux contenant de l’amiante par
une inspection visuelle ;

2. Des mesures de prévention ;

3. Des mesures lorsque les matériaux contenant de l’amiante sont en mauvais état ou sont
susceptibles d’être heurtés ou détériorés.

Ces recommandations peuvent notamment impliquer que les matériaux contenant de l’amiante
soient fixés, encapsulés ou enlevés.

En résumé, au cas où la présence d’amiante est détectée, les mesures possibles sont les suivantes :

enlèvement des matériaux contenant de l’amiante ;


encapsulage ou réparation des matériaux contenant de l’amiante ;
programme de gestion et de maintenance.
L’établissement d’un programme de gestion et de maintenance est une obligation. L’objectif d’un tel
programme est de prévenir la libération de fibres d’amiante dans l’air. Ce programme comprend
notamment le nettoyage des lieux par des méthodes appropriées et la gestion de l’amiante sur place.
Celle-ci nécessite une évaluation régulière effectuée par une personne qualifiée de l’état de
l’amiante ou des matériaux contenant de l’amiante par une inspection visuelle, conformément à l’AR
du 16 mars 2006.

Un élément essentiel pour la bonne application d’un programme de gestion et de maintenance réside
dans l’information du personnel qui, à l’occasion du travail habituel ou de travaux exceptionnels,
peut être exposé à des fibres d’amiante.

L’inventaire amiante doit être transmis à toute personne réalisant des travaux dans tout bâtiment ou
installation.

AW-427988.01.A48 Page 9 de 19
7 ANALYSES EFFECTUEES
a) Détermination de la présence d’amiante par microscopie à lumière polarisée (PLM)

Un nombre représentatif d’échantillons de tous les matériaux suspects a été prélevé. Ces
échantillons ont été soumis à une analyse qualitative permettant de mettre en évidence la présence
d’amiante au moyen d’un microscope à lumière polarisée (PLM), selon la technique dite de
dispersion des couleurs (Mc Crone).

8 INVENTAIRE DES LI EUX INSPECTES AYANT FAIT L’OBJET D’UN


PRELEVEMENT DE MATERIAU
Néant.

AW-427988.01.A48 Page 10 de 19
9 RECO MMANDATIONS POUR LE PROGRAMME DE GESTION
Lors de la réalisation de cet inventaire, nous avons mis en évidence la présence d’amiante. Ce constat est limité aux locaux
inspectés (selon l’accessibilité et la sécurité).

Matériaux contenant de l’amiante (MCA),


Connus comme contenant de l’amiante (MCCA)
Bâtiment Etage Local / Lieu Recommandations N° photo N° fiche
Ou susceptibles de contenir de l’amiante
(MSCA)

7 -1 Cave compteurs Support compteurs (MCCA) Contrôle annuel 1 1

5 -1 Cave compteurs Support compteurs (MCCA) Contrôle annuel Cfr 1 Cfr 1

5 Toiture Cheminée Sorties de cheminées en amiante-ciment (MCCA) Contrôle annuel 2 2

3 -1 Cave compteurs Support compteurs(MCCA) Contrôle annuel Cfr 1 Cfr 1

1 Toiture Cheminée Sorties de cheminées en amiante-ciment (MCCA) Contrôle annuel Cfr 2 Cfr 2

Remarques et observations :

• En fonction des résultats de l’évaluation des risques, nous recommandons à l’employeur, en complément de cette inspection,
de faire mesurer la concentration en fibres dans l’air sur le lieu de travail, afin de garantir le respect de la valeur limite
d’exposition.

AW-427988.01.A48 Page 11 de 19
• Bien que l’étiquetage des matériaux amiantés ne soit pas une obligation légale, nous vous recommandons de le réaliser.
L’étiquetage est un excellent moyen de prévention collective.

• Art. 8. De l’AR du 16/03/2006 - Le conseiller en prévention compétent en matière de sécurité du travail et le conseiller en prévention-
médecin du travail du service pour la Prévention et la Protection au travail compétent, rendent chacun un avis écrit sur l’inventaire. Ces
avis ainsi que l’inventaire et les modifications qui y sont apportées sont soumis, pour information, au comité.

Lors de la réalisation de ce suivi d’inventaire, nous avons constaté l’enlèvement des matériaux suivants :

Matériaux contenant de l’amiante (MCA),


Bâtiment Etage Local / Lieu Connus comme contenant de l’amiante (MCCA)
Ou susceptibles de contenir de l’amiante (MSCA)
4 -1 Compteurs Support compteurs
Appartement 4,
4 0 Plaque Glasal au-dessus l’évier
Cuisine
Appartement 8,
4 +1 Tablette de fenêtre en Massal
toutes les fenêtres
Appartement 8,
4 +1 Plaque Glasal au-dessus l’évier
cuisine

6 -1 Cave compteurs Support compteurs

6 +3 Appartement 16 Tablette de fenêtre en Massal

AW-427988.01.A48 Page 12 de 19
Matériaux contenant de l’amiante (MCA),
Bâtiment Etage Local / Lieu Connus comme contenant de l’amiante (MCCA)
Ou susceptibles de contenir de l’amiante (MSCA)
6 Toiture Cheminée Sorties de cheminées en amiante-ciment

6 0 Appartement 2, WC Floorflex + colle noire

2 Toiture Cheminée Sorties de cheminées en amiante-ciment

2 -1 Cave compteurs Support compteurs

10 -1 Compteurs Support compteurs

10 +2 Appartement 5 Tablette de fenêtre en Massal

10 +3 Cage d’escalier Tablette de fenêtre en Massal

AW-427988.01.A48 Page 13 de 19
10 FORMULAIRE D’EVALUATION

Explications des paramètres pris en compte :

Dégradation du matériau :
Sans Aucun dommage apparent.
Dégradation présente mais limitée en surface et/ou en nombre (ex :
Légère quelques rayures superficielles; coins endommagés sur les panneaux ou sur
les dalles, etc ...)
Dégradations du matériau visibles en un ou plusieurs endroits. Fibres
Moyenne
visibles en vrac à l’endroit endommagé.
Dégradation significative du matériau (en surface, dans la masse ou encore
Importante en nombre) avec risque élevé de libération de fibres (liant dégradé, le
matériau se désagrège, …).

Friabilité du matériau :
matériau de haute densité dont le liant est en bon état ou revêtu d’une protection,
Non
bonne résistance aux frottements.
matériau de haute densité avec liant en bon état mais non revêtu, résistance aux
Légère
frottements moindre.
matériau dans lequel un outil peut pénétrer facilement. (ex : panneau basse
Moyenne
densité type « Pical », calorifuge peint).
matériau pouvant être dégradé facilement par simple manipulation ou frottement
Importante
(ex : calorifuge, matelas d’isolation, corde et textile, flocage, …).

Ventilation :
sans espace confiné, pas de déplacement d’air.
Légère peu de courants d’air, légère convection.
Moyenne proximité d’un appareil de ventilation ou d’une fenêtre régulièrement ouverte.
Importante intérieur de gaine de ventilation, groupe de pulsion, en extérieur

Accessibilité au matériau :
Facile facilement accessible dans le cadre d’une activité habituelle se déroulant dans le local.
Difficile Accessibilité dans des conditions inhabituelles (ex : au moyen d’une échelle, …)
nulle local fermé, inaccessibilité

AW-427988.01.A48 Page 14 de 19
Fiche n°1 : FORMULAIRE D’EVALUATION DES MATERIAUX CONTENANT OU CONNUS COMME
CONTENANT DE L’AMIANTE

Matériaux contenant de l’amiante (MCA),


Etage Local / Lieu
Connus comme contenant de l’amiante (MCCA)

-1 Compteurs Support compteurs

1. Dégradation du matériau sans légère moyenne importante


2. Friabilité du matériau sans légère moyenne importante
3. Ventilation sans légère moyenne importante
4. Accessibilité au matériau facile difficile nulle

5. Utilisation du Local régulière Irrégulière

6. Recommandations

Délai : Mesures à prendre :

Urgent Réparations des zones dégradées

Court terme : 1an Encapsulation

Moyen terme : 3 ans (avec inspection annuelle) Enlèvement du matériau

Long terme : 5 ans (avec inspection annuelle) Inspection annuelle

AW-427988.01.A48 Page 15 de 19
Fiche n°2 : FORMULAIRE D’EVALUATION DES MATERIAUX CONTENANT OU CONNUS COMME
CONTENANT DE L’AMIANTE

Matériaux contenant de l’amiante (MCA),


Etage Local / Lieu
Connus comme contenant de l’amiante (MCCA)

Toiture Cheminée Sorties de cheminées en amiante-ciment

1. Dégradation du matériau sans légère moyenne importante


2. Friabilité du matériau sans légère moyenne importante
3. Ventilation sans légère moyenne importante
4. Accessibilité au matériau facile difficile nulle

5. Utilisation du Local régulière Irrégulière

6. Recommandations

Délai : Mesures à prendre :

Urgent Réparations des zones dégradées

Court terme : 1an Encapsulation

Moyen terme : 3 ans (avec inspection annuelle) Enlèvement du matériau

Long terme : 5 ans (avec inspection annuelle) Inspection annuelle

AW-427988.01.A48 Page 16 de 19
11 PHOTOS

Légende photos :

Matériaux contenant de l’amiante (MCA) (échantillon positif)


ou connus comme contenant de l’amiante (MCCA):

Matériaux (inaccessibles) susceptibles de contenir de l’amiante (MSCA) :

Matériaux ne contenant pas d’amiante (échantillons négatifs) :

Photo n°1 : Photo n°2 :

AW-427988.01.A48 Page 17 de 19
Annexe 1 :

AW-427988.01.A48 Page 18 de 19
Annexe 2 : inventaire ou suivi précédent

AW-427988.01.A48 Page 19 de 19
VINÇOTTE sa
Leuvensesteenweg 248 H 1800 Vilvoorde Belgique
tél: +32 2 674 57 50 brussels@vincotte.be

Foyer Etterbeekois

Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP A l’attention de Mme. Paridaens


Avenue René Piret 1, boite 2
1040 Bruxelles

INVENTAIRE AMIANTE EN VUE DE


TRANSFORMATION

Rue Massart 8-10


1040 Bruxelles

Je soussigné, Veronique Vanzeir, Product manager chez Vinçotte sa, déclare que les informations reprises
dans le présent inventaire sont complètes et exactes.

Fait à Vilvorde, le 23/11/2016 Signature

Je soussigné, , responsable de la gestion amiante, déclare avoir pris connaissance du


présent inventaire amiante et de ses conclusions.

Fait à , le Signature

Ce cadre doit être rempli et signé par le titulaire du droit réel sur l’immeuble

Le présent rapport ne peut être reproduit que dans son intégralité. La reproduction d’extraits est interdite sans accord préalable de VINCOTTE sa.

Siège social: Jan Olieslagerslaan 35 1800 Vilvoorde Belgique


TVA BE 0462.513.222 RPM Bruxelles
BNP Paribas Fortis: BE24 2100 4113 6338 BIC: GEBABEBB
Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

Table des matières

Conclusion générale du rapport :

Il a été repéré des matériaux et produits susceptibles de contenir de l’amiante.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 2 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

1 Introduction

1.1. Description générale

a) Dénomination du bâtiment et/ou des parties concernées par l’inventaire :


Dénomination du bâtiment Rue Massart 8-10
Parties concernées par l’inventaire L’ensemble du bâtiment
b) Objet :
X inventaire avant transformation
inventaire avant démolition
complément d’inventaire
c) Donneur d’ordre :
Nom Le Foyer Etterbeekois
Adresse Avenue René Piret 1, boite 2, 1040 Bruxelles
Situation Propriétaire

d) Réalisation
Société Vinçotte sa
Leuvensesteenweg 248 H
1800 Vilvoorde
Contract manager Veronique Vanzeir
Inspecteur
e) Laboratoire
Société
Vinçotte sa
Leuvensesteenweg 248 H
1800 Vilvoorde
f) date(s) de visite sur place 27 et 28 octobre 2016 - journée
g) Dates de réalisation de l’étude 23/11/2016
h) personne de contact dans le bâtiment
Nom Mme. Paridaens
N° tél. 0498/90.87.59
Adresse e-mail sparidaens@sisp.irisnet.be

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 3 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

1.2. Portée de la mission.

a) Etendue géographique exacte de la mission


Adresse Rue Massart 8-10, 1040 Bruxelles
Rue(s) adjacentes

b) Historique du bâtiment
Année(s) de construction 1973
Années de transformations inconnu
éventuelles
Matériaux de construction Béton et maçonnerie
Plans ou schémas Voir annexe 1
Documents consultés /
Inventaire(s) réalisé(s) Par : AIB-Vinçotte International
Année : 2013
Référence : 60438112_RAP
Travaux d’enlèvement déjà effectués /

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 4 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

1.3. Réserves éventuelles

1.3.1 Réserves spécifiques

Les locaux suivants n’ont pas été visités:

Immeuble Etage Local Raison de la non-visite du local


Jean Massart 8 +4 Grenier 6 Non accessible lors de cette visite
Jean Massart 8 +4 Grenier 2 Non accessible lors de cette visite
Jean Massart 8 +3 Appartement 7 Encore en utilisation
Jean Massart 8 +2 Appartement 5 Encore en utilisation
Jean Massart 8 +1 Appartement 4 Encore en utilisation
Jean Massart 8 +0 Appartement 2 Encore en utilisation
Jean Massart 8 -1 Cave 2 Non accessible lors de cette visite
Jean Massart 8 -1 Cave 3 Non accessible lors de cette visite
Jean Massart 10 +4 Grenier 3 Non accessible lors de cette visite
Jean Massart 10 +4 Grenier 8 Non accessible lors de cette visite
Jean Massart 10 +4 Grenier 6 Non accessible lors de cette visite
Jean Massart 10 +4 Grenier 2 Non accessible lors de cette visite
Jean Massart 10 +3 Appartement 8 Encore en utilisation
Jean Massart 10 +1 Appartement 4 Encore en utilisation
Jean Massart 10 +0 Appartement 2 Encore en utilisation
Jean Massart 10 -1 Cave 1 Non accessible lors de cette visite

1.3.2 Réserves générales :


Il n’est pas exclu que des applications suspectes, inaccessibles lors de notre inspection, puissent être mises à jour
lors de travaux. Dans ce cas, tout matériau douteux doit être analysé encore afin d’être, le cas échéant, pris en
considération dans le programme de gestion du risque ou être enlevé lors de travaux de démolition.

Vinçotte a réalisé cet inventaire selon l’état de l’art et dans les conditions dans lesquelles se trouvait l’objet en
question au moment de l’inspection. Du fait qu’il y a plus de 3500 applications connues il est quasi impossible
d’établir un inventaire amiante à 100% complet. Le rapport est par conséquent un engagement de moyens et pas
de résultat. Vinçotte n’est pas responsable pour des éventuelles lacunes ou pour des modifications qui se seraient
produites après l’inspection ou qui seraient dus au manque d’un accompagnement adéquat et/ou du manque des
moyens demandés (échelles, engin élévateur,…) comme demandé dans l’offre. Les parties non citées dans ce
rapport n’étaient ou pas accessibles physiquement ou ne faisaient pas parties de notre mission. Des applications
d’amiante qui ont été trouvées et décrites à certains endroits, peuvent se trouver à d’autres endroits similaires sans
que cela ne soit explicitement décrit dans le rapport. Le rapport ne contient pas les applications dans les fondations
ou ceux qui sont présentes dans les structures en béton de l’immeuble. Les applications qui ne peuvent être
découvertes qu’après la démolition de murs et plafonds sont également exclues. Les portes coupe-feu et leur
encadrement sont dans le rapport toujours décrites comme étant suspect car un échantillonnage destructif de ces
portes n’a pas eu lieu à fin de conserver leurs caractéristiques anti-feu.

1.4. Description de la méthode utilisée pour dresser l’inventaire : Prise


d’échantillons et analyses

1.4.1 Manière de prendre des échantillons

L’inspection visuelle et l’échantillonnage des produits susceptibles de contenir de l’amiante ont été effectués dans
l’esprit des prescriptions du document américain : "Guidance for controlling asbestos containing materials in
buildings"1.

1 U.S. Environmental Protection Agency,Publication june 1985 , EPA 560/5-85-024.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 5 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

La procédure usitée comprend les points suivants :

- Inspection des murs, du sol, du plafond, façade, gaines et trémies, tuyauteries et de toute autre surface
pourvue d’une isolation;
- Description des matériaux suspects et de leur localisation ;
- Prélèvement d’échantillons de tout matériau friable et de tout autre matériau susceptible de contenir de
l’amiante (mis à part les matériaux où la présence d’amiante est connue).

Le prélèvement est effectué de façon à réduire au maximum l’émission de poussière. Après échantillonnage, un
fixatif (peinture, vernis ou autre produit) ou une bande adhésive est appliqué de façon à ne pas constituer une
source d’émission future;

1.4.2 Outils dont dispose l’enquêteur

X Valise d’inventaire avec outils (pinces, tournevis, cutter, emporte-pièce, burin, marteau,…)
Clefs
Echelle
X Lampe-torche
X Appareil photo
X Boîtes petri pour emballage échantillon

1.4.3 Marquage et repérage sur le terrain

Repérage sur le terrain


Bombe de couleur rouge
X Etiquette avec numéro échantillon

Numérotation des applications


Application avec échantillon(s) pour analyse Un échantillon : A1, A2,….
Plusieurs échantillons du même matériau: A1-1, A1-2, ….
Application sans échantillonnage A1-0, A2-0
Application retrouvée à plusieurs endroits Numérotation unique dans tout l’immeuble et sur la fiche
(tablettes de fenêtres, portes coupe-feu,…) descriptive

1.4.4 Nombre d’échantillons à prendre

Produits friable (cassant avec les deux mains entre l’index et le pouce ou avec les doigts).
En cas de produits friables (cordes, Pical) ou chez des produits avec une structure non-liée (p.e. du flocage), au
minimum 1 échantillon est prélevé par zone homogène (couleur, structure,...). Deux échantillons à des endroits
différents sont prélevés, si le même produit se trouve dans différents locaux. Des produits identiques mais
appliqués à des endroits différents, sont considérés comme deux produits différents et sont par conséquent
échantillonnés séparément dans au minimum deux endroits. Les échantillons sont prélevés en découpant (cutter)
ou en cassant (pince) un petit morceau du produit. Les endroits où l’échantillon a été pris est signalé à l’aide d’une
étiquète. L’échantillon est enfermé dans une petite boîte en plastique Petri qui est scellée avec du tape pour
transport au labo.

Produits Semi-dur et dur


Pour tous les produits semi-dur et dur, un échantillon par zone homogène est prélevé. Si un produit comporte
plusieures couches, chaque couche est échantillonnée. Les échantillons sont prélevés à l’aide d’une pince ou à l’aide
d’un marteau et burin.
Dans la plupart des cas un échantillon de quelques cm² (ou cm³) suffit. Au cas où un échantillon ne peut pas être
prélevé sans endommagements importants, un échantillonnage à vitesse lente avec une foreuse équipée d’une
mèche de 6 mm sera utilisée. Les endroits où l’échantillon a été pris est signalé à l’aide d’une étiquète.
L’échantillon est enfermé dans une petite boîte en plastique Petri qui est scellée avec du tape pour transport au
labo.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 6 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

Calorifuges de conduits et de tuyauteries


Il est important, dans le cas d’un calorifuge qui se trouve autour d’un conduit ou autour d’un tuyau,
d’échantillonner chaque couche qui compose ce calorifuge. Il n’est pas exclu que l’isolant en lui-même ne contient
pas d’amiante, mais que c’est la couche protectrice extérieur en plâtre qui en contient. Au cas où le même
calorifuge se trouve dans plusieurs locaux, un minimum de 3 échantillons par niveau est nécessaire.

Le nombre d’échantillonnage d’une isolation de calorifuge est fonction de sa longueur :

Longueur homogène Nombre d’échantillons


< 20 m 1
20-50 m 2
50 – 100 m 3
Par tronçon supplémentaire de 50 m 1

Dans le cas de faisceaux de conduits ou tuyaux calorifugés, chaque conduit ou tuyau sera échantillonné au
minimum une fois. En cas de différents type de calorifuges (pe. aux coudes) ou de calorifuges avec un autre aspect
ou une autre couleur, chaque calorifuge sera échantillonné.
Les échantillons sont prélevés en découpant la couche qui entoure le calorifuge avec un cutter et en prenant
l’ensemble (les différentes couches) du calorifuge.

Les endroits où l’échantillon a été pris est signalé à l’aide d’une étiquète et l’ouverture qui a été faite dans
l’enveloppe du calorifuge est scellée avec une bande adhésive ou un produit fixant. L’échantillon est enfermé dans
une petite boîte en plastique Petri qui est scellée avec du tape pour transport au labo.

1.4.5 Analyse en laboratoire


Les différents échantillons sont analysés dans notre laboratoire à l’aide du microscope optique à polarisation selon
la technique McCrone (voir rapport d’analyse en annexe 2).

1.5. Evaluation générale des risques

Dangers liés à l’amiante :


L’état des applications d’amiante ne pose pas de risque pour la santé des visiteurs pour autant qu’on ne touche pas
aux applications.

Autres dangers :

Un danger d’écroulement est présent dans les endroits suivants : néant

Des produits nocifs autre que l’amiante se trouvent aux endroits suivants : néant

Un problème sanitaire peut être présent dans les locaux suivant : néant

2 Résultats

2.1. Fiches descriptives des matériaux suspects.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 7 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

FICHE N° 1

Localisation
Bâtiment: Rue Jean Massart 8
Niveau: Tous
Local: Tous
Localisation(s) exacte(s) du matériau Plafonnage
suspect
Caractéristiques du matériau
N° d’application: 1 Photo: 1, 2, 6, N° d’échantillon(s): 8/1, 8/2, 8/6, 8/7, 8/9, 8/10, 8/12, 8/13,
7, 9, 10, 12, 13, 8/15, 8/16, 8/18, 8/19,
15, 16, 18, 19
Type de matériau plafonnage

Nombres et endroits de prélèvements Voir plans


dans le matériau suspect
Quantité approximative du matériau Inconnu
suspect concerné par la présente fiche
Accessibilité de ce matériau suspect Accessible

Traitement de surface Papier peint, peinture, papier fibre de verre

Etat de dégradation, dommages En bon état général


éventuels et leur étendue
Remarques éventuelles /

Conclusion
Ce matériau confirmée par analyse.
estimé sur base des connaissances du matériau.
X ne contient pas d’amiante. Celui-ci est confirmée par analyse.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 8 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 9 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

FICHE N° 2

Localisation
Bâtiment: Rue Jean Massart 8
Niveau: Tous
Local: Tous
Localisation(s) exacte(s) du matériau Revêtement sol
suspect
Caractéristiques du matériau
N° d’application: 2 Photo: 3, 4, 5, 8, N° d’échantillon(s): 8/3, 8/4, 8/5, 8/8, 8/11, 8/14, 8/17
11, 14, 17
Type de matériau Balatum, vinyle + égaline, vinyle +colle sur placher en bois,
vinyle + égaline sur carrelage
Nombres et endroits de prélèvements 8/3 : Balatum sur plancher en bois
dans le matériau suspect 8/4 : Balatum sur plancher en bois
8/5 : Balatum sur plancher en bois
8/8 : 2 couches de vinyle +égaline sur plancher en bois
8/11 : 2 couches de vinyle +égaline sur plancher en bois
8/14 : vinyle + colle sur plancher en bois
8/17 : vinyle + égaline sur carrelage
Localisation : voir plans
Quantité approximative du matériau Inconnu
suspect concerné par la présente fiche
Accessibilité de ce matériau suspect Accessible

Traitement de surface Parfois nouvelles couches de vinyle en-dessus

Etat de dégradation, dommages En bon état général


éventuels et leur étendue
Remarques éventuelles /

Conclusion
Ce matériau confirmée par analyse.
estimé sur base des connaissances du matériau.
X ne contient pas d’amiante. Celui-ci est confirmée par analyse.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 10 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 11 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

FICHE N° 3

Localisation
Bâtiment: Rue Jean Massart 8
Niveau: -1
Local: Cave compteurs électrique
Localisation(s) exacte(s) du matériau Contre le mur
suspect
Caractéristiques du matériau
N° d’application: 3 Photo: 20 N° d’échantillon(s): 8/20
Type de matériau Le support des compteurs électrique est en amiante-ciment

Nombres et endroits de prélèvements 1


dans le matériau suspect
Quantité approximative du matériau 1,25 x 0,4 m
suspect concerné par la présente fiche
Accessibilité de ce matériau suspect Accessible

Traitement de surface /

Etat de dégradation, dommages En bon état


éventuels et leur étendue
Remarques éventuelles /

Conclusion
Ce matériau X confirmée par analyse.
Contient 1-50 %chrysotile estimé sur base des connaissances du matériau.
ne contient pas d’amiante. Celui-ci est confirmée par analyse.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 12 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

FICHE N° 4

Localisation
Bâtiment: Rue Jean Massart 8
Niveau: -1
Local: Cave 4
Localisation(s) exacte(s) du matériau Dépôt
suspect
Caractéristiques du matériau
N° d’application: 4 Photo: 21 N° d’échantillon(s): 8/21
Type de matériau Plaques en amiante-ciment en dépôt

Nombres et endroits de prélèvements 1


dans le matériau suspect
Quantité approximative du matériau +/- 3 m²
suspect concerné par la présente fiche
Accessibilité de ce matériau suspect Accessible

Traitement de surface /

Etat de dégradation, dommages Plaques cassées


éventuels et leur étendue
Remarques éventuelles /

Conclusion
Ce matériau X confirmée par analyse.
Contient 1-50 %chrysotile estimé sur base des connaissances du matériau.
ne contient pas d’amiante. Celui-ci est confirmée par analyse.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 13 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

FICHE N° 5

Localisation
Bâtiment: Rue Jean Massart 10
Niveau: Tous
Local: Tous
Localisation(s) exacte(s) du matériau Plafonnage
suspect
Caractéristiques du matériau
N° d’application: 5 Photo: 1, 2, 3, 6, N° d’échantillon(s): 10/1, 10/2, 10/3, 10/6, 10/8, 10/9, 10/10,
8, 9, 10, 11, 12, 10/11, 10/12, 10/13, 10/16, 10/17, 10/19, 10/22, 10/26, 10/27
13, 16, 17, 19,
22, 27, 28
Type de matériau plafonnage

Nombres et endroits de prélèvements 16 échantillons - Voir plans pour la localisation


dans le matériau suspect
Quantité approximative du matériau Inconnu
suspect concerné par la présente fiche
Accessibilité de ce matériau suspect Accessible

Traitement de surface Papier peint, peinture, panneaux plastique, papier fibre de


verre, carrelage
Etat de dégradation, dommages En bon état général
éventuels et leur étendue
Remarques éventuelles /

Conclusion
Ce matériau confirmée par analyse.
estimé sur base des connaissances du matériau.
X ne contient pas d’amiante. Celui-ci est confirmée par analyse.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 14 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 15 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

FICHE N° 6

Localisation
Bâtiment: Rue Jean Massart 10
Niveau: +4 et -1
Local: +4 : grenier 1, 4, 5, 7
-1 : buanderie
Localisation(s) exacte(s) du matériau Plafond
suspect
Caractéristiques du matériau
N° d’application: 6 Photo: 4, 30 N° d’échantillon(s): 10/4, 10/29
Type de matériau Plaque de plâtre (gyproc)

Nombres et endroits de prélèvements 2 : grenier 1 et buanderie


dans le matériau suspect
Quantité approximative du matériau Inconnu
suspect concerné par la présente fiche
Accessibilité de ce matériau suspect Accessible

Traitement de surface /

Etat de dégradation, dommages Bon état


éventuels et leur étendue
Remarques éventuelles /

Conclusion
Ce matériau confirmée par analyse.
estimé sur base des connaissances du matériau.
X ne contient pas d’amiante. Celui-ci est confirmée par analyse.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 16 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

FICHE N° 7

Localisation
Bâtiment: Rue Jean Massart 10
Niveau: Tous
Local: Tous
Localisation(s) exacte(s) du matériau Revêtement sol
suspect
Caractéristiques du matériau
N° d’application: 7 Photo: 5, 7, N° d’échantillon(s): 10/5, 10/7, 10/14, 10/15, 10/18, 10/20,
14, 15, 18, 10/21, 10/24, 10/25
20, 21, 25, 26
Type de matériau Balatum et vinyle, parfois avec une couche en carton

Nombres et endroits de prélèvements 10/5 : balatum sur plancher en bois


dans le matériau suspect 10/7 : vinyle + égaline sur plancher en bois
10/14 : vinyle + feuille fibreuse sur plancher en bois
10/15 : vinyle + balatum sur plancher en bois
10/18 : vinyle + carton fibreux sur plancher en bois
10/20 : vinyle + balatum avec carton gris
10/21 : vinyle + carton fibreux sur plancher en bois
10/24 : 3 couches de vinyle sur carrelage
10/25 : vinyle + balatum sur plancher en bois
Voir plans pour localisation
Quantité approximative du matériau Inconnu
suspect concerné par la présente fiche
Accessibilité de ce matériau suspect Accessible

Traitement de surface Parfois nouvelles couches de vinyle en-dessus

Etat de dégradation, dommages En bon état général


éventuels et leur étendue
Remarques éventuelles /

Conclusion
Ce matériau confirmée par analyse.
estimé sur base des connaissances du matériau.
X ne contient pas d’amiante. Celui-ci est confirmée par analyse.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 17 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 18 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

FICHE N° 8

Localisation
Bâtiment: Rue Jean Massart 10
Niveau: +1
Local: Appartement 3, cuisine et douche
Localisation(s) exacte(s) du matériau Revêtement sol
suspect
Caractéristiques du matériau
N° d’application: 8 Photo: 23, 24 N° d’échantillon(s): 10/23
Type de matériau Vinyle avec carton fibreux sur plancher en bois

Nombres et endroits de prélèvements Cuisine


dans le matériau suspect
Quantité approximative du matériau Cuisine : 4 m²
suspect concerné par la présente fiche Douche : 1 m²
Accessibilité de ce matériau suspect Accessible

Traitement de surface

Etat de dégradation, dommages Bon état


éventuels et leur étendue
Remarques éventuelles /

Conclusion
Ce matériau X confirmée par analyse.
Contient >50 %chrysotile estimé sur base des connaissances du matériau.
ne contient pas d’amiante. Celui-ci est confirmée par analyse.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 19 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

FICHE N° 9

Localisation
Bâtiment: Rue Jean Massart 10
Niveau: -1
Local: Compteurs électriques
Localisation(s) exacte(s) du matériau Contre le mur
suspect
Caractéristiques du matériau
N° d’application: 9 Photo: 29 N° d’échantillon(s): 10/28
Type de matériau Amiante-ciment

Nombres et endroits de prélèvements 1


dans le matériau suspect
Quantité approximative du matériau 1,25 x 0,4 m
suspect concerné par la présente fiche
Accessibilité de ce matériau suspect Accessible

Traitement de surface /

Etat de dégradation, dommages Bon état


éventuels et leur étendue
Remarques éventuelles /

Conclusion
Ce matériau X confirmée par analyse.
Contient 1-50 %chrysotile estimé sur base des connaissances du matériau.
ne contient pas d’amiante. Celui-ci est confirmée par analyse.

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 20 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

2.2. Tableau récapitulatif des applications amiantées

Bâtiment Etage Localisation N° plan Type d’application Etat Quantité N° de N° des


approximative fiche échantillons
Rue Jean -1 Cave 6 Plaque en amiante-ciment Bon état 1,25 x 0,4 m 3 8/20
Massart 8 compteurs
-1 Cave 4 6 Dépôt de plaques en amiante-ciment Cassées +/- 3 m² 4 8/21
Rue Jean +1 Appartement 10 Revêtement sol : vinyle + carton Bon état 5 m² 8 10/23
Massart 10 3, cuisine +
douche
-1 Cave 12 Plaque en amiante-ciment Bon état 1,25 x 0,4 m 9 10/28
compteurs

2.3. Tableau récapitulatifs des endroits ou matériaux susceptibles de contenir de l’amiante mais non inspectés ou non
prélevés

Bâtiment Etage Localisation N° plan Type d’application Etat Quantité N° de N° des


approximative fiche échantillons
(estimation)
Rue Jean / Toiture / Possibilité de présence de cheminées en / Inconnu / /
Massart 8-10 amiante-ciment

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 21 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

Cet inventaire répond, pour les parties concernées, aux exigences de l’A.R. du 16 mars 2006 et l’Arrêté du
Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 10 avril 2008 relatif aux conditions applicables aux
chantiers d’enlèvement et d’encapsulation d’amiante. Il doit, en attendant ces travaux, être tenu à jour
annuellement.

Pour le Directeur du laboratoire agréé,

C. LUBIN V. VANZEIR
Contract Manager Asbestos Product Manager Asbestos

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 22 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

3 Annexes

Annexe 1: Plans et Schémas


Cette annexe contient 12 pages

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 23 de 25


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

Annexe 2: Rapport d’analyses


Cette annexe contient 7 pages

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 24 de 25


VINÇOTTE sa
Leuvensesteenweg 248 H 1800 Vilvoorde Belgique
tél: +32 2 674 57 50 brussels@vincotte.be

Gestionnaire : Veronique Vanzeir


Tel.: 02/674.51.43 Foyer Etterbeekois
• Nos coordonnées A l’attention de Mme. Paridaens
Référence : 60438112ana6 Avenue René Piret 1, bte 2

• Vos coordonnées 1040 Bruxelles


Référence : Rue Jean Massart, 8

Vilvoorde, le 8 novembre 2016

Concerne :

RAPPORT D’IDENTIFICATION D’AMIANTE

Mission : identification d’amiante au sein de matériaux à l’aide de la microscopie à polarisation.

Commande : lettre du 14 novembre 2013


____________________________________________________________________________________

PARAMETRES D’ECHANTILLONNAGE

Date d’échantillonnage : 27 octobre 2016

Endroit d’échantillonnage : Rue Jean Massart 8, Etterbeek

Echantillonné par : Christian Monfort

Le présent rapport ne peut être reproduit que dans son intégralité. La reproduction d’extraits est interdite sans accord écrit préalable de
VINÇOTTE nv. Ce rapport porte uniquement sur les résultats des analyses réalisées sur les échantillons prélevés ou reçus à la date indiquée.
Les analyses ont été réalisées en conformité avec la norme ISO 17025 sous le certificat 016-TEST délivré par BELAC.

Annexe: 1 Distribution: or. Foyer Etterbeekois


cc. /

Siège social: Jan Olieslagerslaan 35 1800 Vilvoorde Belgique


TVA BE 0462.513.222 RPM Bruxelles
BNP Paribas Fortis: BE24 2100 4113 6338 BIC: GEBABEBB
Référence: 60438112ana6
Date : 23/11/2016
Page 2 de 3

1. Méthode.

L’’identification a été effectuée sous microscope optique à polarisation avec observations des couleurs de
dispersions selon la technique de McCrone. L’analyse a consisté en :

a) un examen primaire (agrandissement max. 40X) des échantillons.

Après enregistrement, les paramètres suivants ont été observés sous microscope binoculaire : couleur, présence
ou absence de fibres, inflammabilité, structure (dur, poudre, corde, etc.), présence d’électricité statique.

Dans l’hypothèse où le produit contient des fibres, celles-ci sont préparées dans les liquides de dispersion qui
sont utilisés pour l’observation des couleurs de dispersion des trois principales espèces d’amiante: chrysotile (n
= 1,550), amosite (n = 1,670) et crocidolite (n = 1,700).

b) l’identification des fibres :les fibres sont observées sous microscope équipé d’une lentille McCrone, sous les
réglages suivants:

a) lumière polarisée plane (uniquement polariseur en place).


b) nicols croisés (polariseur et analyseur en place).
c) nicols croisés et plaquette lambda (530 nm).
d) lumière polarisée plane et McCrone central stop (sans analyseur ni plaquette lambda).

Après ces deux étapes a) et b), les réponses aux questions suivantes sont obtenues:

1) Le produit contient-il de l’amiante? Dans l’affirmative:

2) De quel type d’amiante s’agit-il?

2. Conclusion.

Les analyses effectuées par Vinçotte sur les échantillons permettent de conclure que :

- 2 des 21 échantillons contiennent de l’amiante type Chrysotile.

Le détail de l’analyse est repris à la page suivante.

Pour le Directeur du laboratoire agréé,

T. VAN DE SANDE V. VANZEIR


Responsable laboratoire Product Manager Asbestos

Version : rapidfr-2015.1 (12/05/15)


Référence: 60438112ana6
Date : 23/11/2016
Page 3 de 3

3. Résultats détaillés :

Résultats obtenus en tant que laboratoire agréé par le SPF ETCS.


Réf Réf. client Endroit d’échantillonnage/Références AMIANTE Autre(s) fibre(s)
Vinçotte Chrysotile Amosite Crocidolite Autres FO, FMA, autres…*
espèces
I57399 8/1 Plafonnage / / / / FO
I57400 8/2 Plafonnage / / / / FO
I57401 8/3 Balatum / / / / FO
I57402 8/4 Balatum / / / / FO
I57403 8/5 Balatum / / / / FO
I57404 8/6 Plafonnage / / / / FO
I57405 8/7 Plafonnage / / / / FO
I57406 8/8 Vinyl + égaline / / / / FMA
I57407 8/9 Papier fibres de verre / / / / FMA & FO
I57408 8/10 Plafonnage / / / / FO
I57409 8/11 Vinyl + égaline / / / / FMA
I57410 8/12 Papier fibres de verre + plafonnage / / / / FMA & FO
I57411 8/13 Papier fibres de verre + plafonnage / / / / FMA & FO
I57412 8/14 Vinyl + colle / / / / FMA & FO
I57413 8/15 Papier fibres de verre + plafonnage / / / / FO
I57414 8/16 Papier fibres de verre + plafonnage / / / / FO
I57415 8/17 Vinyl + égaline / / / / FMA
I57416 8/18 Papier fibres de verre + plafonnage / / / / FO
I57417 8/19 Papier fibres de verre + plafonnage / / / / FMA & FO
I57418 8/20 Fibrociment OUI / / / /
I57419 8/21 Fibrociment OUI / / / /
* Les renseignements sur les fibres non-amiante ("autres fibres") sont donnés à titre indicatif sur base de l’expérience de Vinçotte et non sur une analyse
spécifique. Ils ne font pas l’objet d’un agrément ni d’une quelconque accréditation.

Rappel : FMA: fibres minérales artificielles


FO: fibres organiques

Version : rapidfr-2015.1 (12/05/15)


Référence : 60438112_Massart 8-10_RAP
Date : 23/11/2016

Annexe 3: Autres documents


Cette annexe contient 0 pages

RapIBGE-16 (19/04/16) Page 25 de 25


VINÇOTTE sa
Leuvensesteenweg 248 H 1800 Vilvoorde Belgique
tél: +32 2 674 57 50 brussels@vincotte.be

Gestionnaire : Veronique Vanzeir


Tel.: 02/674.51.43 Foyer Etterbeekois
• Nos coordonnées A l’attention de Mme. Paridaens
Référence : 60438112ana7 Avenue René Piret 1, bte 2

• Vos coordonnées 1040 Bruxelles


Référence : Rue Jean Massart, 10

Vilvoorde, le 8 novembre 2016

Concerne :

RAPPORT D’IDENTIFICATION D’AMIANTE

Mission : identification d’amiante au sein de matériaux à l’aide de la microscopie à polarisation.

Commande : lettre du 14 novembre 2013


____________________________________________________________________________________

PARAMETRES D’ECHANTILLONNAGE

Date d’échantillonnage : 27 et 28 octobre 2016

Endroit d’échantillonnage : Rue Jean Massart 10, Etterbeek

Echantillonné par : Christian Monfort

Le présent rapport ne peut être reproduit que dans son intégralité. La reproduction d’extraits est interdite sans accord écrit préalable de
VINÇOTTE nv. Ce rapport porte uniquement sur les résultats des analyses réalisées sur les échantillons prélevés ou reçus à la date indiquée.
Les analyses ont été réalisées en conformité avec la norme ISO 17025 sous le certificat 016-TEST délivré par BELAC.

Annexe: 1 Distribution: or. Foyer Etterbeekois


cc. /

Siège social: Jan Olieslagerslaan 35 1800 Vilvoorde Belgique


TVA BE 0462.513.222 RPM Bruxelles
BNP Paribas Fortis: BE24 2100 4113 6338 BIC: GEBABEBB
Référence: 60438112ana7
Date : 23/11/2016
Page 2 de 4

1. Méthode.

L’’identification a été effectuée sous microscope optique à polarisation avec observations des couleurs de
dispersions selon la technique de McCrone. L’analyse a consisté en :

a) un examen primaire (agrandissement max. 40X) des échantillons.

Après enregistrement, les paramètres suivants ont été observés sous microscope binoculaire : couleur, présence
ou absence de fibres, inflammabilité, structure (dur, poudre, corde, etc.), présence d’électricité statique.

Dans l’hypothèse où le produit contient des fibres, celles-ci sont préparées dans les liquides de dispersion qui
sont utilisés pour l’observation des couleurs de dispersion des trois principales espèces d’amiante: chrysotile (n
= 1,550), amosite (n = 1,670) et crocidolite (n = 1,700).

b) l’identification des fibres :les fibres sont observées sous microscope équipé d’une lentille McCrone, sous les
réglages suivants:

a) lumière polarisée plane (uniquement polariseur en place).


b) nicols croisés (polariseur et analyseur en place).
c) nicols croisés et plaquette lambda (530 nm).
d) lumière polarisée plane et McCrone central stop (sans analyseur ni plaquette lambda).

Après ces deux étapes a) et b), les réponses aux questions suivantes sont obtenues:

1) Le produit contient-il de l’amiante? Dans l’affirmative:

2) De quel type d’amiante s’agit-il?

2. Conclusion.

Les analyses effectuées par Vinçotte sur les échantillons permettent de conclure que :

- 2 des 29 échantillons contiennent de l’amiante type Chrysotile.

Le détail de l’analyse est repris à la page suivante.

Pour le Directeur du laboratoire agréé,

T. VAN DE SANDE V. VANZEIR


Responsable laboratoire Product Manager Asbestos

Version : rapidfr-2015.1 (12/05/15)


Référence: 60438112ana7
Date : 23/11/2016
Page 3 de 4

3. Résultats détaillés :

Résultats obtenus en tant que laboratoire agréé par le SPF ETCS.


Réf Réf. client Endroit d’échantillonnage/Références AMIANTE Autre(s) fibre(s)
Vinçotte Chrysotile Amosite Crocidolite Autres FO, FMA, autres…*
espèces
I57420 10/1 Plafonnage / / / / FO
I57421 10/2 Plafonnage / / / / FO
I57422 10/3 Plafonnage / / / / FO
I57423 10/4 Plaques de plâtre / / / / FO
I57424 10/5 Plancher en bois avec balatum / / / / FO
I57425 10/6 Plafonnage / / / / FO
I57426 10/7 Vinyl + égaline / / / / FMA
I57427 10/8 Papier fibres de verre sur plafonnage / / / / FMA & FO
I57428 10/9 Papier fibres de verre sur plafonnage / / / / FMA & FO
I57429 10/10 Plafonnage / / / / FO
I57430 10/11 Plafonnage / / / / FO
I57431 10/12 Papier peint sur plafonnage / / / / FO
I57432 10/13 Plafonnage / / / / FO
I57433 10/14 Vinyl + feuille fibreuse / / / / FO
I57434 10/15 Moquette + balatum / / / / FO
I57435 10/16 Papier peint sur plafonnage / / / / FO
I57436 10/17 Papier peint sur plafonnage / / / / FO
I57437 10/18 Vinyl + carton fibreux / / / / FO
I57438 10/19 Papier peint sur plafonnage / / / / FO
I57439 10/20 Vinyl + balatum avec carton gris / / / / FO
* Les renseignements sur les fibres non-amiante ("autres fibres") sont donnés à titre indicatif sur base de l’expérience de Vinçotte et non sur une analyse
spécifique. Ils ne font pas l’objet d’un agrément ni d’une quelconque accréditation.

Rappel : FMA: fibres minérales artificielles


FO: fibres organiques

Version : rapidfr-2015.1 (12/05/15)


Référence: 60438112ana7
Date : 23/11/2016
Page 4 de 4

3. Résultats détaillés : (cont.)

Résultats obtenus en tant que laboratoire agréé par le SPF ETCS.


Réf Réf. client Endroit d’échantillonnage/Références AMIANTE Autre(s) fibre(s)
Vinçotte Chrysotile Amosite Crocidolite Autres FO, FMA, autres…*
espèces
I57440 10/21 Vinyl + carton fibreux / / / / FO
I57441 10/22 Papier peint sur plafonnage / / / / FO
I57442 10/23 Vinyl + carton fibreux OUI / / / /
I57443 10/24 Vinyl sur carrelage / / / / FMA & FO
I57444 10/25 Vinyl + balatum / / / / FO
I57445 10/26 Papier peint sur plafonnage / / / / FO
I57446 10/27 Panneaux plastique sur plafonnage / / / / FO
I57447 10/28 Fibrociment OUI / / / /
I57448 10/29 Plaques de plâtre / / / / FO
* Les renseignements sur les fibres non-amiante ("autres fibres") sont donnés à titre indicatif sur base de l’expérience de Vinçotte et non sur une analyse
spécifique. Ils ne font pas l’objet d’un agrément ni d’une quelconque accréditation.

Rappel : FMA: fibres minérales artificielles


FO: fibres organiques

Version : rapidfr-2015.1 (12/05/15)

Vous aimerez peut-être aussi