Vous êtes sur la page 1sur 13

David VIEL – le 14 02 2019

La démocratie est une boîte (un concept)


… un peu, fourre-tout

Tout le monde
y met du sien (de soi),
participe
= pense
que la démocratie,
c’est le fait,
que ça,
leur Revient (… que tout le monde est roi).
Pour être super « bien »
et/ou au « centre » pas le choix
il faut réellement, se donner, du « mal »
dans ce sens ...
pour le « bien »
le « + » (l’affection, l’essen-ce-tiel) des gens
et le « - » (l’importance, le « poids »)
pour « pouvoir » ou le plaisir (j’en parle pas, de la « main »!!!).
sinon la vie,
n’en vaudra-it pas la peine
= ne vaudrait pas la peine d’être vécu (il y aurait RIEN)
Ça ne sera pas ainsi pour le réaliser ça,
mais belle et bien se le permettre !!

Dans ce sens,
les « murs » doivent épouser leur sentiment (leur corps énergétique)
et:ou leur sentiment d’être « là » (de le « valoir » et/ou « pouvoir » sinon ça, leur échappe avec les
conséquence que ça implique ; quel que soit le sujet pour « s’en sortir » = ne pas « perdre » « à la
fin »).

David VIEL – le 14 02 2019


Pour se sentir porté
protégé
im-portant
et/ou exister.

Je rappelle que ça
est la « fin » ;
= que ça « tue »
= que ça concentre le sentiment
sur ce qui sera vécu et/ou sa vie (son « bien »,
ou sa « cellule »).
Et que la démocratie
n’est pas le droit,
celui d’être sans « fin »
et/ou sans « mal ».
Le croire,
c’est généré une histoire,
pour le « pouvoir » !!
Je n’en parle pas
alors du monde,
en « bas »
ou « autours » !!

La république
et par extension la pensée républicaine
est à l’Origine
et/ou « responsable »
d’histoires
pour le « croire » ;
ça (que ça, Revient
à tout le monde
ou plutôt à ceux, qui auront TOUT « compris »).

David VIEL – le 14 02 2019


La main-mise,
l’em-prise
sur le monde
… ou sur ce qui est conscient
provient de ça
= de ce qui est refoulé,
encore nié
afin de continuer à le « pouvoir ».
Ils ne veulent pas se découvrir,
sous ce jour ;
eux ils veulent le « + »
sans le « - »

Impossible d’être « bien »


ou de faire ce lien être-avoir (« connaissance »)
sans objet ;
qui concentrera du monde
pour être « absorber »
= pour parler de ça
afin d’en revenir à « soi » (à « l’essentiel » ; il sera toujours question de ça et de « soi » ; du fait
d’avoir ni conscience de ça et ainsi conscience d’eux, en soi. Ça est ainsi encore vécu ; ça est encore
nerveux. Soit ça, les autres, l’Autre, la vie leur Revient. Soit ça, leur échappe pour être ennuyé).

Pour ressortir de « terre »


ou de cet état de « fin ».
il faut une amorce (un truc = ça ou cette pierre de vie)
afin de pouvoir percuter ça
= re-partir (TOUT ce qui « est »
provient de ce qui est entre ça
et soi,
pour être « dedans »
= « animé »).
Mais sans avoir la notion de temps (d’avoir ; ça)

David VIEL – le 14 02 2019


et la notion d’espace (d’être ; l’énergie)
impossible d’être « dedans »
et/ou au « courant » («d’avancer »
dans la matière
censée être votre vie ; vous Revenir).

Impossible de « progresser »
d’entrer en matière
sans personne en « bas »
et/ou « autours ».
Les gens en « bas »
ou autours
sont la preuve de le « valoir ».
Le « valoir »
du fait de prendre le ça (le temps)
et le soi (l’énergie)
des gens.
Le propre de renforcer leur sort (d’avoir ce qu’ils « veulent »)
vis à vis de ceux qui ont RIEN « fait » (fait-néant) ;
qui font RIEN
afin de pouvoir ainsi, manquer de RIEN
et non de TOUT (être sans res-sortir
et/ou le « pouvoir »)
= avoir cette influence là,
ou la main (le « droit »).
Il suffit seulement d’une histoire,
pour ça (non de le réaliser,
mais d’une histoire ;
pour le « pouvoir »).

Il y a ainsi
cette suggestion d’une « coupe »,

David VIEL – le 14 02 2019


d’une « réussite »
de « monter »
et/ou de le « valoir » (avec le temps, ce temps).
Une histoire,
pour que les uns
soient « important »
et les autres sans « importance » (vous la réalisez cette main mise et/ou invisible. Avec ça vous
pouvez autant soulever voire créer qu’anéantir).
Non en apportant de la matière
et du sens,
de là à le saisir ça,
mais saisir seulement le sens
de ce qui tend à « prendre » (et donc, à s’étendre)
… Et non, à le saisir ça (cette mécanique).
Sans le saisir ça,
ce sera pour perdre,
ou prendre la main,
= le « dessus »
parce que ça dépasse l’entendement (ça force le respect ;
vous ne pouvez rien faire contre ça
… puisqu’il s’agit du « poids » du monde
= de ça).

Une histoire (lorsque ça « prend »)


dépasse le conscient (ou la volonté)
pour que ça pèse inconsciemment ;
de là à avoir le « soi »
ou raison de la personne ;
une personne sacrifiée sur l’autel,
de personnages (… dans l’histoire qui est contée)
qui ne diront pas non à ça (à cette perspective)
du fait de renforcer ainsi leur sort (de faire leur « trou » et non d’être dans le « trou »)
vis à vis de ceux qui sont concrètement, « finis » (plus « là » dans les faits).

David VIEL – le 14 02 2019


Cette mécanique
est à l’Origine de TOUT,
ce qui « est » ;
pour le « pouvoir »
ou le plaisir.
Sinon ça ne ressort pas
= il n’y a plus de bien
et de mal.

Non pour le réaliser ça,


mais ressemblez (devenir) à n’importe quoi.
Et si ça « prend » ...
belle et bien pouvoir tirer la couverture sur leur « soi » (« vision » des choses)
pour « éclairer » le monde (les choses)
selon ce qui est forcément « bien »
puisque ça (les autres, l’Autre, la vie) leur Revient (il n’y a pas ainsi de « mal ». Le propre des
Lumières … Avoir « + » sans le « - »).
Afin de pouvoir se « préserver » de la fin celle dont ils seront « responsable »
et/ou de ce qui les « dérange »
puisque ça a pris « forme » pour eux dans ce sens !!
Pour rester « en forme »
« là »
et/ou continuer à faire ce lien (être-avoir ; c’est dans leurs têtes de là à avoir eu raison de leur
sentiment … coeur et/ou énergie = ça leur « parle », Revient dans ce sens. Le monde doit ainsi
épouser leur vision des choses sinon ils ne sont plus RIEN. En revanche si ça, les autres, l’Autre, la
vie en général leur Revient alors ils auront TOUT ; « compris » = cette influence là)
sinon ça, les autres, l’Autre, la vie
leur échappe.

J’implante une idée dans votre tête (dans votre inconscient


= en passant les barrières du Je ; de votre conscient)

David VIEL – le 14 02 2019


ça vous captivera (le « soi » donnera vie à ça ; votre énergie peut faire la distinction que dans la
limite d’un je et/ou de ce qu’il a réalisé, sinon ça lui échappe).
Non pour le réaliser ça
mais belle et bien que ça ait raison
de votre sentiment
pour l’incarner (l’être) ;
ce sera ainsi, votre carnation.

Passer par l’histoire (l’objet)


fait que vous devrez avoir raison des autres, de l’Autre, de la vie
pour en être « sûr » ;
sinon vous ne pourrez pas l’être
= être sans rien avoir réalisé ;
et être alors de fait,
réellement « mal ».

Le « pouvoir »
que Vous Aurez
dépens de l’histoire
celle qui vous « profitera »
ou alors « desservira » ;
personnellement.

Le nerf de la « guerre » (en étant sur « terre »


et/ou incarné)
c’est le « soi ».

Le temps,
vous le prenez pour donner un sens à votre vie (avoir une « cellule »).
Pour être « dedans ».
Pour « émettre ».
Mais arriver à un moment,
il vous faudra rendre « l’antenne »

David VIEL – le 14 02 2019


ou « votre » vie.
Vous êtes ainsi dans ça (« concerné » ; je rappelle que c’est ça qui concentre le sentiment sur ce qui
sera son sujet, axe qui concernera la personne le temps d’une vie),
le temps …
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien manquer de RIEN (réalisez cette influence!!)
Pour être réellement « apprécié » (au « centre » = à l’Origine et/ou « responsable » de cette histoire
pour le « pouvoir » et/ou le plaisir).
Pour être « solaire » ou « + » … Rassuré sur votre sort.
Et pour l’être pas le choix, il vous faudra avoir raison du monde ( = plier les choses dans votre
sens) après vous êtes lancé. Vous mettez ainsi ça en perspective non pour le réaliser mais belle et
bien le « pouvoir ». Pour convertir les autres à votre sujet ( = renforcer votre sort, votre je et non
alors, en être sorti. Comment pouvoir renforcer son Je et en sortir ?! = le réaliser, ça).
Vous serez ainsi à l’Origine d’histoires
pour vous « préserver »
de ce qui vous « coûterez »
= de ce qui serez la « fin »
ou « facheux » à votre sujet (du fait,
que vous vous soyez lancé ;
vous n’avez pas vu le « mal »
mais belle et bien le « jour »
et/ou un « intérêt ».
Dans ce sens,
pas le choix !!!
Vous devrez boucler la boucle
ou convertir le monde à votre sujet,
afin de devenir, une idole.
Et JUSTEMENT,
ce monde
« grâce » à l’idéologie des Lumières
ce n’est pas pour le réaliser ça,
mais belle et bien fabriquer des idoles d’un côté … Pour ceux qui se donneront du « mal » dans ce
sens là et ruiner le monde de l’autre).

David VIEL – le 14 02 2019


Un esprit
voit dans la limite de son sujet ;
de ce qui est devenu concret (« réel ») pour lui.
Et ainsi arrêter
le temps et l’énergie des autres
dans un sens (moi par exemple,
il s’agit de l’âme. Parce j’ai cherché ça,
à « mourir » de ma personne,
pour sa-voir ; le Voir.
Entre avoir raison du monde
pour le « pouvoir » et/ou le plaisir
et le Voir
= réaliser ça
… il y a un « monde » = une « découverte »
ou ça.
C’est ça qui déporte le sentiment
sur ce qui sera SA vie,
et/ou vécu ; son « soi » … Axe ou son « bien »).
Ça cale le sentiment,
dans ce qui sera SA vie (concentré ; il nommera ainsi les « choses » pour que ça lui revienne sinon
ça, lui échappe. Pour ne plus être « là » de fait!!).
Pour ne pas être « fini »
et par extension
être « apprécié » (attendu)
= avoir eu, de la « chance »
et/ou du « mérite ».

Ça prend de « soi »,
ou « tue ».
En trouvant un « truc »
forcément,
vous déconcentrerez

David VIEL – le 14 02 2019


ou ça prendra le « soi »,
des autres,
non pour le réaliser ça
mais belle et bien être là,
pour vous faire
un nom
et/ou de l’argent.

Pour ressortir de cet état de « fin »


il ne faut pas le réaliser ça,
mais au contraire,
ne pas se gêner ;
sinon ne RIEN « valoir »
et/ou ne pas le « pouvoir ».
Sauf que quoi
que vous ayez
vous le « rendrez ».

Occupez vous des successions


et/ou des héritages
pour vous rendre compte (un peu) de ça
= ce que vous pensez être à vous,
n’est qu’une vue d’esprit.
« Hier » c’était à vous,
à votre personne (c’est la preuve de le « valoir »
= d’avoir du peau / « peau »)
et « demain »,
tout le monde
et/ou les « proches »
viendront prendre les « biens » (… propre à votre personne afin de pouvoir parler de ça, pour en
revenir à « soi » ou ne pas perdre l’esprit ;
pour encore vous appartenir)
ou ce qui a été à vous, en « soi »,

David VIEL – le 14 02 2019


un temps (ce temps. Pour vous définir ou ressortir de ce qui est, la « fin »).

Ça a été vécu,
et non ainsi, réalisé.

Le sentiment s’enferme
dans l’idée …
Mais il ne change rien à sa condition.
Surtout avec cette idéologie des Lumières
où tout peut s’acheter
et se vendre
afin qu’il n’y ait pas ainsi de fait,
de « mal »
= de limite,
à leur sentiment d’être « bien » ;
voire d’être « culte » (« d’y être arrivé »)
= pouvoir encore +
sortir personnellement de l’ordinaire (avoir cette influence là)
oublier leur condition (qui ils sont,
et ce qu’ils font).

Ça (le temps)
a ainsi raison de la personne.
Et la personne se « chargera » toujours
dans l’idée de pouvoir
pour prouver son « mérite »
ou sa « change »
à condition que ça (les autres, l’Autre, la vie en général)
lui Revient,
sinon elle est « mal » (sans RIEN)
= Elle ne pourra pas
se « préserver » de ça (… de la « fin » ; de sa fin,
de sa « chute » et/ou du « bas »

David VIEL – le 14 02 2019


= tenir à « soi »).
Non en le réalisant ça
mais belle et bien en ayant raison du monde
et non alors,
conscience de ça ;
pour encore le « pouvoir »
ou le plaisir.

Je rappelle qu’il est impossible


d’avoir raison du monde (« d’évoluer » dans ce sens)
et conscience de ça.
Puisque c’est un changement d’état.
Soit vous vous servirez de ça,
pour manquer de RIEN
Soit vous le réalisez
= que ça ne vous « coûte » pas au final.
Sauf que ça « tue » (ça est « mortel »)
surtout en ayant renforcer leur Je
pour manquer de RIEN (sortir personnellement de l’ordinaire)
et non de TOUT

La Démocratie

La démocratie a fait que les gens ne s'appartiennent plus réellement (ils ne réalisent plus rien). Ils
ont seulement besoin d'argent (de trouver un "truc", de projeter une chose qui captive du monde)
afin de pouvoir manquer de rien vis à vis de ceux qui ne « s'en sortent pas » et/ou qu'ils « valent »
RIEN (pour encore le "pouvoir" = "monter" ou s'apprécier autant = "s'en sortir". Réalisez cette em-
prise, cette influence ou mentalité là = de MERDE = de prédation).

Ils sont déprimants (« positif » et/ou ils ont encore de l'avenir ; la main). Et pour rester « positif »
(concentré sur leur sujet) ils doivent avoir raison des autres, de l’Autre, de la vie en général
(« avancer » ou plier les choses dans leur sens) « à la fin » sinon ça n’ira pas. Et si ça (ce qu’ils

David VIEL – le 14 02 2019


permettent) « prend » pouvoir alors !! Prendre encore + le droit = les gens sont encore + Conquis,
Neutres ou ils ne sont plus là dans les fait (pour du « vrai » = leur donner le change, raison ou leur
vie = temps et énergie).
Traduction : ils leur Revienne et/ou « profite ».
Ça c’est le propre de l’idéologie des Lumières … Avoir « + » sans le « - » et/ou raison ( … de TOUT
ce qui « est » = raison du monde = « s’étendre » à ce point !).

Titre + Intro
La Démocratie est un concept, fourre-tout

La Démocratie c'est l'illusion (la suggestion) où tout le monde est (peut être) roi.
Il n'y a pas 106 solutions ... Soit ce qui est au "centre" (il est obligé, certain qu'il y aura un centre de
gravité ; d'intérêt) est
- Juste
Soit, ça sera un
- Monopole.
Pas de "bien" (de pôle - celui qui ressort en "bien") sans "mal" ( personnes Conquises, Neutres ou
plus "là" dans les faits ... pour que ça prenne "forme" = "vie" = que ça "parle" aux gens). Il y aura
forcément du monde et/ou un monde = du "courant" c'est à dire un "ordinaire" et/ou des "murs" qui
ceintiront les sentiment pour dire Je ou ressortir de cet état de "fin"). Pour faire la preuve d'être
"unique" (c'est narcissique, naïf ou puérile ; insensé dans ce sens).

Tant que les gens ne se décolleront pas de la république (des Lumières) et/ou de l’idée de la
démocratie rien de bien ne ressortira de cet état de fait (celui d’être sur « terre » et/ou « mortel »).

David VIEL – le 14 02 2019

Centres d'intérêt liés