Vous êtes sur la page 1sur 2

Paul Celan

Les sept recueils publiés :


•Der Sand aus den Urnen / Le Sable des urnes, Vienne 1948, publié sous le nom Paul Antschel
•Mohn und Gedächtnis / Pavot et mémoire, 1952
•Von Schwelle zu Schwelle / De seuil en seuil, 1955
•Sprachgitter / Grille de parole, 1959
•Die Niemandsrose / La Rose de personne, 1963
•Atemwende / Renverse du souffle, 1967
•Fadensonnen / Soleils de filaments, 1968

La prose :
•Der Meridian / Le Méridien, 1961 (Discours prononcé à la remise du Prix Georg-Büchner en 1960)
•Gespräch im Gebirg / Entretien dans la montagne

Les trois recueils posthumes :


•Lichtzwang / Contrainte de lumière (posthume), 1970
•Schneepart / Part de neige (posthume), 1971
•Zeitgehöft / Enclos du temps (posthume), 1976

Traductions en français
Recueils de poèmes :
•Schneepart (1971, posthume), poèmes, trad. André du Bouchet, Mercure de France, 1978 (rééd. 1986).
•La Rose de personne, trad. Martine Broda, Le Nouveau Commerce, 1979. [Traduction de référence]
•Enclos du temps, trad. Martine Broda, Clivages, 1985.
•Pavot et mémoire, trad. Valérie Briet, Christian Bourgois, 1987.
•Contrainte de lumière, trad. Bertrand Badiou et Jean-Claude Rambach, Belin, « L’extrême contemporain », 1989.
•De seuil en seuil, trad. Valérie Briet, Christian Bourgois, 1991.
•Grille de parole, trad. Martine Broda, Christian Bourgois, 1991.
•Renverse du souffle, trad. Jean-Pierre Lefebvre, Seuil, 2003.
•Partie de neige, trad. Jean-Pierre Lefebvre, Seuil, 2007.
Choix de poèmes[modifier | modifier le code]
•Poèmes, trad. John E. Jackson, Unes, 1987.
•Strette et autres poèmes, trad. Jean Daive, Mercure de France, 1990.
•Choix de poèmes : réunis par l'auteur, augmenté d’un dossier inédit de traductions revues par Paul Celan, traduction et
présentation de Jean-Pierre Lefebvre, édition bilingue, Paris, Gallimard, « Poésie », 1998.
•Soleils-filaments, ill. par Jörg Langhans, Montreuil, Atelier du temps volé, 2002, bilingue, 7 ff. n. ch.

Prose :
•Entretien dans la montagne, trad. Stéphane Mosès, Verdier, 2001 - Fata Morgana, 2010.
•Le Méridien et autres proses, trad. Jean Launay, Éditions du Seuil, 2002.

Publications françaises et traductions :


•Paul Celan-Nelly Sachs. Correspondance, trad. Mireille Gansel, Belin, « L’extrême contemporain », 1999.
•Paul Celan / Gisèle Celan-Lestrange. Correspondance, éditée et commentée par Bertrand Badiou avec le concours d’Éric Celan,
Le Seuil, « La librairie du xxie siècle », 2001.
•Paul Celan / Ilana Shmueli. Correspondance, éditée, commentée et traduite par Bertrand Badiou, Le Seuil, « La Librairie
du xxie siècle », 2006.
•Paul Celan / Theodor-W. Adorno, trad. Christophe David, Nous, 2008.
•Paul Celan / Ingeborg Bachmann. Le Temps du cœur, Correspondance, traduite par Bertrand Badiou, Paris, Seuil, 2011.
•Paul Celan - René Char: Correspondance (1954–1968); Correspondance René Char - Gisèle Celan-Lestrange (1969–1977).
Edition établie, présentée et annotée par Bertrand Badiou. Gallimard, Paris 2015.

Mise en musique :
•Atemkristall (1981), musique d'Yves-Marie Pasquet
•Songbook (1991), textes chantés par Ute Lemper, sur une musique de Michael Nyman
•Defixiones (2003), Todesfuge chanté par Diamanda Galas

Bibliographie :
•Maurice Blanchot, Le Dernier à parler, Fata Morgana, 1984.
•Jean Bollack, Poésie contre poésie : Celan et la littérature, PUF, 2001.
•Jean Bollack, L'écrit : une poétique dans l'œuvre de Celan, PUF, 2003.
•Yves Bonnefoy, Ce qui alarma Paul Celan, Galilée, 2007.
•Martine Broda, Dans la main de personne. Essai sur Paul Celan, Le Cerf, 1986.
•Laurent Cohen, Paul Celan, Jean Michel Place, 2000.
•Thomas C. Connolly, Poetics of the unfinished: illuminating Paul Celan’s “Eingedunkelt”, PhD, Harvard University, 2012.
•Jacques Derrida, Schibboleth. Pour Paul Celan, Galilée, 1986.
•Evelyn Dueck, L'étranger intime. Les traductions françaises de l'œuvre de Paul Celan (1971-2010), DeGruyter, 2014.
•Hans-Georg Gadamer, « Qui suis-je et qui es-tu ? », commentaire de Cristaux de souffle de Paul Celan, Actes Sud, 1987.
•John E. Jackson, Paul Celan. Contre-parole et absolu poétique, José Corti, 2013.
•Michaël La Chance, Paroxysmes. La parole hyperbolique, Montréal, VLB, coll. « Le Soi et l’autre  », 2006, 150 p.
(rééd.). (ISBN 2-89005-944-8)
•Philippe Lacoue-Labarthe, La poésie comme expérience, Bourgois, 1986.
•Andréa Lauterwein, Paul Celan, Belin, 2005.
•Emmanuel Lévinas, Paul Celan. De l'être à l'autre, Fata Morgana, 2003.
•Jean-Michel Maulpoix, commente Choix de poèmes de Paul Celan, Foliothèque, Gallimard, 2009.
•Henri Meschonnic, "On appelle cela traduire Celan" dans Cahiers du chemin no 14, Gallimard, 15 janvier 1972, p. 115-149.
Repris dans Pour la poétique II. Épistémologie de l'écriture. Poétique de la traduction, Gallimard, 1973, p. 369-405.
•Stéphane Mosès, Approches de Paul Celan, Verdier, 2015.
•Alain Suied, Kaddish pour Paul Celan, Obsidiane, 1989.
•Alain Suied, Paul Celan et le corps juif, William Blake, 1996.
•Alain Suied, Le Juif du sujet. Paul Celan et l'amémoire occidentale, L'Improbable, 2001.
•Paul Celan. Die philosophische Bibliothek. La bibliothèque philosophique, Catalogue raisonné des annotations établi par
Alexandra Richter, Patrik Alac, Bertrand Badiou, Éditions Rue d'Ulm/Presses de l’École normale supérieure, Paris
2004. (ISBN 2-7288-0321-8)
•Alexis Nouss, Paul Celan, préface d'Antoine Spire, Le Bord de l'eau, 2010.
•Arnau Pons, Celan et Bachmann : l'amour courtois face aux meurtres, dans: Christoph König, Denis Thouard (éd.), La
philologie au présent : pour Jean Bollack. Cahiers de philologie 27. Série Apparat critique. Villeneuve-d'Ascq : Presses
universitaires du Septentrion, 2010. p. 385. (ISBN 9782757401163)
•Petre Solomon, Paul Celan, l'adolescence d'un adieu, traduit du roumain par Daniel Pujol, Climats, 1990.