Vous êtes sur la page 1sur 67

MME M.

PICARD
Inspectrice de l'Enseignement primaire de la Seine

élocution et
vocabulaire
pour les débutants

LIBRAIRIE ARMAND COLIN


103, boulevard Saint-Michel - Paris-Ve I963

6e Edition

Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservés pour tous pays.


Préface
Objet - Matière • Méthode

Ce petit livre d'Élocution et de Vocabulaire s'adresse aux enfants qui


viennent tout juste d'apprendre à lire. Sa place est au début de notre collection de
manuels de vocabulaire. Il se propose d'aider Je jeune écolier à acquérir les mots et
les formes qui lui permettront de communiquer sa pensée et à lui donner ainsi le goût
de s'exprimer.
Pour atteindre ce but nous partons, comme le recommandent les Instructions
Officielles.de la langue parlée spontanément par l'enfant. Tous nos exercices
tendent:

1° à rendre cette langue correcte;


2° à l'enrichir de termes propres et précis.

Ils trouvent leur point de départ dans l'élocution. C'est pourquoi nos sujets se
rapportent exclusivement à la vie enfantine, la plus familière.

A l'aide de moyens simples et directs, l'enfant doit être conduit à sentir le


besoin de mots et de tournures qu'il ne possède pas encore. Parmi ces moyens nous
recommandons l'observation directe des êtres et des choses, la lecture d'images,
l'action, le jeu et les conversations auxquelles les uns et les autres donnent lieu.

Les acquisitions seront consolidées par la lecture d'un texte spécialement


composé sur chaque sujet. Des exercices systématiques d'élocution méthodique, de
copie, de vocabulaire et d'orthographe les feront passer dans l'usage de l'expression
orale et de l'expression écrite.

Disposition matérielle

1° L'ouvrage offre l'étude de trente sujets.


2° Les exercices relatifs à chaque sujet sont présentés sur deux pages. Ils
fournissent la matière suffisante pour une semaine de travail.
3° Les caractères gras, les mots ou parties de mots en italique attirent
l'attention sur les difficultés à étudier spécialement.

Utilisation du manuel

I - Exercices se rapportant à la correction et à l'enrichissement de


l'expression orale.

1° Les rubriques : Observons et Agissons ou Réfléchissons ou


Imaginons indiquent le schéma d’une leçon d'élocution dont la matière est
fournie : par l'observation directe ou par la lecture d'images (voir notre collection de
tableaux muraux, ou les illustrations du présent manuel qui reproduisent les détails
des tableaux muraux). Les mots nouveaux, appartenant en grande majorité au
vocabulaire concret, désignent les êtres, les choses, les actions représentés.
2° Les textes de lecture. — Ils permettent d'obtenir la prononciation des
mots. Ils fixent leur sens, familiarisent avec leur emploi dans la phrase et avec leur
physionomie écrite.

3° Les exercices d'élocution méthodique. — Ils ont pour but d'amener


l'enfant à employer lui-même les mots appris. Un tableau de vocabulaire très
sommaire fournit les matériaux (noms, adjectifs, verbes) avec lesquels il s'exercera à
construire des phrases. Dans les dernières leçons de l'ouvrage, nous-suggérons la
construction de phrases aux formes négative et interrogative.

Il - Exercices se rapportant à l'apprentissage de l'expression écrite.

1° La copie. — Moins machinale qu'il ne semble, elle est indispensable pour


habituer l'enfant à écrire de courtes phrases correctement. Avant de connaître les
règles d'accord, il apprend intuitivement les rapports des mots entre eux; de mieux en
mieux entraîné, il retient les formes graphiques et tend à écrire de mémoire.

2° Les exercices de vocabulaire. — Extrêmement simples, ils portent


essentiellement sur l'acquisition des termes propres, conduisent à remarquer
l'existence de synonymes, de contraires, d'homonymes appartenant à la langue la plus
usuelle. Ils permettent à l'enfant de travailler seul tout en évitant les fautes
d'orthographe, au maître de procéder rapidement et efficacement à la correction
collective. Il va sans dire que les exercices prévus pour un travail écrit peuvent donner
lieu, si le maître y voit un avantage, à du travail oral.

3° L'orthographe. — Connaître un mot, c'est non seulement savoir le


prononcer et l'employer, mais encore, savoir l'écrire. A l'âge de nos petits élèves, nous
avons pensé qu'une révision des sons fondamentaux s'impose. Aussi, tout en
demeurant dans le sujet général de chaque étude, avons-nous groupé, dans une
courte dictée, des mots contenant une même difficulté orthographique.

*
**

Ces conseils n'ont d'autre but que de persuader les maîtres de la place qui doit
revenir à l'élocution dans l'enseignement aux jeunes enfants. C'est par elle qu'ils
donneront le maniement aisé du français, langue belle et difficile, et qu'ils inspireront
le goût de bien parler et de bien écrire.

N.B. - Un livre du maître a été établi pour faciliter l'emploi des tableaux
muraux et du livre de l'élève.