Vous êtes sur la page 1sur 23

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

S O M M A I R E
1. MOT D’EURO-SYMBIOSE 5

2. INTRODUCTION A L’AMDEC 6
2.1 A QUI EST ADRESSÉ CET E-BOOK 6
2.1.1 Le débutant 6
2.1.2 Le connaisseur 6
2.1.3 L’expérimenté 6
2.1.4 L’auditeur 6
2.2 QUESTIONS SUR L’AMDEC 6
2.2.1 Pourquoi du préventif ? 6
2.2.2 Les avantages de l’AMDEC 6
2.2.3 Qu’est-ce qui peut empêcher la réalisation des AMDEC 7
2.3 GUIDE D’UTILISATION DU E-BOOK 8
2.3.1 Ce n’est pas un référentiel mais un guide pratique pour la réalisation
de vos AMDEC 8
2.3.2 Des cas concrets pour illustration des principes 8
2.4 LES DÉFINITIONS DE BASE 8
2.4.1 La chaîne des événements 8
2.4.2 La criticité des risques 9
2.5 LES DIFFÉRENTS AMDEC ET LEURS PRÉREQUIS 10
2.5.1 Généralités 10
2.5.1.1 L’AMDEC : Pourquoi faire ? 10
2.5.1.2 L’AMDEC : C’est surtout 10
2.5.1.3 L’AMDEC : A quel moment ? 10
2.5.2 L’AMDEC produit 12
2.5.2.1 Le but de l’AMDEC produit 12
2.5.2.2 Les données d’entrée et de sortie de l’AMDEC produit 12
2.5.3 L’AMDEC process 13
2.5.3.1 Le but de l’AMDEC process 13
2.5.3.2 Les données d’entrée et de sortie des AMDEC process 13
2.5.4 L’AMDEC moyen 14
2.5.4.1 Le but de l’AMDEC moyen 14
2.5.4.2 Les données d’entrée et de sortie de l’AMDEC moyen 14

page 2 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

3. INTRODUCTION A L’ANALYSE FONCTIONNELLE 15


3.1 QU’EST-CE QU’UNE FONCTION ? 15
3.2 POURQUOI FAIRE UNE ANALYSE FONCTIONNELLLE ? 16

4. LA FICHE PROGRAMME 17
4.1 QUE CONTIENT LA FICHE PROGRAMME ? 17
4.2 LE BESOIN 17

5. L’ÉTUDE DU PRODUIT 21
5.1 L’ANALYSE FONCTIONNELLE PRODUIT 21
5.1.1 Le produit 21
5.1.2 L’analyse fonctionnelle externe 21
5.1.2.1 Le profil de vie du produit 21
5.1.2.2 L’étude de l’environnement du produit avec la pieuvre 23
5.1.3 Le cahier des charges fonctionnel 31
5.1.4 L’analyse fonctionnelle interne (bloc diagramme) 32
5.1.5 Les tableaux croisés fonctions/composants et fonction/fonction 35
5.2 L’AMDEC PRODUIT 36
5.2.1 Déroulement de l’AMDEC produit 36
5.2.2 Le tableau d’analyse 37
5.2.3 Synthèse de l’AMDEC produit 37
6. L’ÉTUDE DU PROCESS 38
6.1 L’ANALYSE FONCTIONNELLE DU PROCESS 38
6.1.1 Le synoptique 38
6.1.2 La matrice des caractéristiques 39
6.1.3 L’analyse fonctionnelle process 39
6.1.4 Les principes de fonctionnement du process 41
6.2 L’AMDEC PROCESS 43
6.2.1 Déroulement de l’AMDEC process 43
6.2.2 Le tableau d’analyse 43
6.2.3 Synthèse de l’AMDEC process 44
7. L’ÉTUDE DES MOYENS 45
7.1 L’ANALYSE FONCTIONNELLE DU MOYEN 45
7.1.1 Le profil de vie du moyen 45
7.1.2 L’analyse fonctionnelle externe 47
7.1.3 L’analyse fonctionnelle interne (bloc diagramme) 50

page 3 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

7.2 L’AMDEC MOYEN 55


7.2.1 Le déroulement de l’AMDEC moyen 55
7.2.2 Le tableau d’analyse 55
7.2.3 Synthèse de l’AMDEC moyen 56
8. L’ANIMATION D’UNE ÉTUDE ANALYSE FONCTIONNELLE
ET AMDEC 57
8.1 L’ANIMATION DE L’ÉQUIPE AMDEC 57
8.1.1 Le rôle de la hiérarchie 57
8.1.2 La composition de l’équipe AMDEC 58
8.1.3 Les rôles au sein d’une équipe 59
8.1.4 L’animateur AMDEC 60
8.2 LE DÉROULEMENT D’UNE ÉTUDE AMDEC 60
8.2.1 Préparation de l’étude 61
8.2.2 Pendant l’étude 61
8.2.3 Fin de l’étude 63
9. LA GESTION ET L’AMÉLIORATION DES AMDEC 65
9.1 LE SUIVI DES AMDEC 65
9.2 AMÉLIORATION CONTINUE 65
9.3 LES AMDEC GÉNÉRIQUES = ATTENTION DANGER 66

10. LES AUTRES TYPES D’AMDEC 68


10.1 AMDEC système 68

11. CONCLUSION 76

12. ANNEXES 76

13. GLOSSAIRE 76

page 4 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

1. MOT D’EURO-SYMBIOSE
L’entreprise SER (les Spécialistes En Robinetterie) vient d’avoir un accord de principe pour la
conception et la réalisation de “robinet de camping” qui vont équiper des réservoirs souples
pour une chaîne internationale de magasin de sport et d’équipements de plein air “LE BOL
D’AIR”.
Ce client exige de la part de SER une maîtrise totale de la fiabilité du robinet de camping.
HOSSY Félicie la nouvelle Responsable du développement produit et process de l’entreprise va
voir le Responsable Qualité pour prendre en compte les pratiques de SER sur ce sujet.

Voici notre AMDEC actuelle


que nous appelons Analyse Médioce
Destinée à Endormir le Client qui est générique.
Il suffit de changer les références.
Aucun de nos clients actuels n’a réagi
sur nos pratiques.

Je ne suis pas d'accord avec vous.


Je pense que l'AMDEC réalisée dans
les règles de l'art et déployée à différents
niveaux de projet, devrait nous permettre
de mieux maîtriser les risques vis-à-vis du client
sans attendre une demande explicite.
Et d'après ce que j'avais pu voir ailleurs,
il y a beaucoup d'autres avantages.
Je vais donc déployer
un projet de mise en
place de l'AMDEC.

page 5 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

2. INTRODUCTION A L’AMDEC
2.1 A QUI EST ADRESSÉ CET E-BOOK
2.1.1 Le débutant
Celui qui a entendu parler de l’AMDEC et qui vient chercher des informations de base pour
s’initier, nous recommandons de suivre la logique de ce guide.
Ce symbole i pour signaler les remarques adaptées au niveau débutant.
2.1.2 Le connaisseur
Celui qui connaît les principes de l’AMDEC, mais qui n’a pas encore appliqué et qui vient cher-
cher des éléments supplémentaires pour compléter ces connaissances avant de se lancer soit
pour participer à un groupe de travail soit pour l’animer, s’il le souhaite pourra aller directe-
ment sur les thèmes de son choix.
Ce symbole M pour signaler les remarques indispensables à retenir pour une AMDEC efficace.
2.1.3 L’expérimenté.
Celui qui vient consolider son expérience pourra choisir son centre d’intérêt.
Ce symbole @ pour signaler des idées d’optimisation de la pratique d’AMDEC suite aux retours d’expérience
des consultants d’EURO-SYMBIOSE.
2.1.4 L’auditeur
Pour lui permettre d’auditer efficacement la conduite de projet, s’il le souhaite pourra aller
directement sur les thèmes de son choix. L’ensemble des commentaires pourra l’aider à
l’analyse des risques pour construire son questionnaire.
2.2 QUESTIONS SUR L’AMDEC
2.2.1 Pourquoi du préventif ?
Les bonnes raisons : parce que la prévention fait partie intégrante ou devient une priorité pour
votre entreprise.
Les mauvaises raisons : parce que les clients ou les normes les exigent.
2.2.2 Les avantages de l’AMDEC

2
1 3
L’amélioration de La réduction Une participation
la satisfaction des coûts à l’amélioration
du client continue

8 4
L’expérience Avantages L’élimination
écrite de l’AMDEC des causes
de défaillance

5
7
L’amélioration
L’amélioration de 6 de la stabilité
la communication L’optimisation produit, process
des contrôles et moyen
et essais

page 6 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Phase préliminaire
 AMDEC Système DÉVELOPPEMENT PRODUIT

FAISABILITÉ AMDEC PRODUIT


 Analyse
Pas ok
 Fiche Choix des
fonctionnelle solutions
programme VALIDATION
externe techniques AMDEC Études
Test Protos
PRODUIT des produits
 Modification  Cahier des  Analyse
Calculs

charges fonctionnelle
fonctionnel Interne

DÉVELOPPEMENT PROCESS-MOYENS

AMDEC PROCESS Pas ok


 Process
défini : Test process
synoptique  AMDEC pour
de fabrication Études homologation et
PROCESS
 Analyse
des process qualification

fonctionnelle
process
Pas ok

AMDEC MOYENS Études des


 Analyse moyens
 AMDEC
fonctionnelle
MOYEN
moyen

VIE SÉRIE
 GESTION DE L’AMDEC
Base de données permanente
pour définir, améliorer,
corriger, valider

IL N’EST JAMAIS TROP TARD POUR RÉALISER UNE AMDEC, MAIS IL EST PARFOIS TROP
TARD POUR QU’ELLE PRÉSENTE UN INTÉRÊT POUR L’ENTREPRISE.
i Les AMDEC se font bien entendu avant les études des produits, process et moyens pour que la prévention
soit totalement prise en compte.
Elle doit s’appliquer de manière itérative.
i L’AMDEC n’est jamais terminée : C’EST UN DOCUMENT VIVANT.
t elle va demander plusieurs passages et de l’information sera rajoutée à chacun de ces
passages.
t chaque changement de produit, process nécessitera de la mettre à jour.

Donc il faut imaginer que, la 1re fois où l’on fait une AMDEC, le niveau de détail ne sera pas
optimal, mais permettra de déterminer sur quelle étape revenir.
UNE AMDEC N’EST JAMAIS TERMINÉE TANT QUE LE PRODUIT ou LE PROCÉDÉ VIT.
Il convient de l’appliquer de façon “générique” (par famille de produit ou de process).
@ Pourquoi utiliser des “AMDEC génériques” ?
La majeure partie du temps lors d’un développement d’un nouveau projet nous constatons
2 axes stratégiques à prendre en compte

page 11 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

3. INTRODUCTION A L’ANALYSE FONCTIONNELLE


3.1 QU’EST-CE QU’UNE FONCTION ?

Un téléphone portable,
ça sert à quoi ?
Et dans quel but ?

Certains répondront “A me mettre en relation avec un correspondant pour communiquer avec


lui”.
D’autres répondraient “A percevoir les coûts de communication pour la rentabilité de l’entreprise”.
Dans ces 2 cas nous avons le point de vue de l’utilisateur et de l’opérateur.
Et qu’en diraient d’autres utilisateurs possibles ? Par exemple celui qui se l’accroche autour du
cou ?
Un objet n’a d’utilité que s’il rend un SERVICE à son UTILISATEUR et chaque SERVICE rendu
par l’objet se traduit par une FONCTION.
L’utilisateur est presque toujours encombré par l’objet dont il ne se sert pas.
Le téléphone prend de la place dans la poche (autre exemple : la valise stockée dans
un placard).
On n’achète pas un téléphone pour le démonter, l’entretenir, le faire réparer.
L’objet est conçu et acheté, avant tout pour les SERVICES qu’il fournit en UTILISATION.
Le téléphone portable sert également pour prendre des photos, pour gérer son agenda, écou-
ter de la musique MP3…
L’objet peut avoir plusieurs cas d’UTILISATION à des fins différentes ; il faut donc connaître
l’ensemble de ces cas pour connaître toutes les FONCTIONS.
Un téléphone portable peut permettre “d’être en relation avec son correspondant” et en
même temps “enregistrer une communication d’une autre personne”. Le téléphone portable
dans ce cas répond à ces 2 fonctions.
L’objet peut fournir plusieurs SERVICES c’est-à-dire plusieurs FONCTIONS et si l’objet à
plusieurs cas d’UTILISATION il y a plusieurs séries de FONCTIONS.
Le téléphone portable qui offre de multiples services (téléphone, SMS, photographies, agenda,
musique MP3…) a été conçu pour regrouper toutes ces fonctions dans un même objet pour
aboutir à une solution économique.

page 15 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Lorsque l’utilisateur utilise le téléphone pour “être en relation avec un interlocuteur” c’est bien
dans le but de communiquer avec lui. Lorsqu’il utilise avec le même appareil le MP3, il le fait
dans le but “d’écouter de la musique” et à ce moment il n’a plus l’objectif de parler avec
quelqu’un au téléphone.
L’utilisateur à chercher à atteindre successivement des buts différents indépendants l’un de
l’autre
En UTILISATION les FONCTIONS d’un objet sont indépendantes entre elles car elles n’ont
pas le même but.
Si je souhaite “me mettre en relation avec un correspondant pour communiquer” je peux,
téléphoner, envoyer des textos, des SMS, du courrier, de mails…
Toutes ces possibilités constituent des solutions pour atteindre mon objectif.
Si je souhaite seulement communiquer oralement, mon choix devient limité. Ayant exprimé
une solution, j’ai considérablement diminué mes possibilités de choix.
Par contre l’expression de la fonction indépendante de toute solution, ouvre considérablement
le CHAMPS DES POSSIBILITÉS.
Une FONCTION est un SERVICE indépendant des solutions techniques possibles pour attein-
dre le but.
La fonction va exprimer un résultat à atteindre et la solution le moyen pour y parvenir.
 Fiche Synthèse sur les fonctions
3.2 POURQUOI FAIRE UNE ANALYSE FONCTIONNELLLE ?
L’analyse fonctionnelle est une méthode structurée qui consiste à rechercher et à caractériser
les fonctions offertes par un produit pour satisfaire les besoins de son utilisateur.
L’analyse fonctionnelle va donc nous permettre de raisonner systématiquement en séparant
les objectifs des moyens.
C’est une recherche systématique de toutes les composantes du besoin des utilisateurs, sous
forme de fonction.
Cette phase est essentielle pour permettre de concevoir et réaliser un produit qui répond aux
besoins des utilisateurs.
i L’analyse fonctionnelle se fait en équipe de travail pluridisciplinaire qui suit rigoureusement la méthodolo-
gie, sous la conduite d’un animateur.

niveaux de conception.  Chapitre 10.1 L’AMDEC Système


Les produits complexes sont décomposés en ensembles et sous-ensembles qui correspondent aux différents

M Si on se contente d’une analyse fonctionnelle sommaire, le plus souvent intuitive, de nombreuses


fonctions ne seront pas identifiées, avec le risque que le produit ne réponde pas aux besoins de ses utilisa-
teurs. Une fonction mal exprimée entraîne le risque de conduire sur une fausse piste de travail de concep-
tion, et par conséquent une mauvaise analyse AMDEC.
@ La hiérarchisation des fonctions effectuée en fin d’analyse fonctionnelle permettra de différencier les
fonctions indispensables de celles qui le sont moins pour optimiser l’étude qui suivra.

page 16 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

A Quoi sert-il ? A quoi sert-il ?


- A contenir, empêcher A toute personne souhaitant
l'eau de couler garder de l'eau dans le réservoir
- A permettre l'eau A toute personne souhaitant prendre
de couler de l'eau dans le réservoir
A obtenir des revenus
Sur quoi s'agit-il ? à l'entreprise qui le vend
- Sur l'eau
- Sur le réservoir souple

Sur qui agit-il ?


A quel besoin de base répond-il ? - Sur le campeur
Permettre à un campeur de faire - Sur le revendeur
couleur sur commande de l'eau - Sur le fabricant
d'un réservoir souple et
de stocker l'eau sans
en perdre
Une fois identifiés les besoins, il faut les VALIDER.
Le besoin peut être momentané ou contrairement subsister plusieurs années dans un
conjoncture stable, mais il peut également disparaître brutalement si un événement particulier
arrivait.
Ces informations sont définies suite aux études marketing et aux décisions stratégiques de
l’entreprise.
La validation du besoin consiste à ce qu’il n’y a pas de risques de modifications ou d’annula-
tions à plus ou moins long terme.
Nous verrons donc plus tard que la notion de flexibilité qui pourra être accordée à certaines
fonctions prend tout son sens.
Les Questions suivantes permettent cet axe de réflexion et de vérifier la validité du besoin
Qu’est-ce qui peut modifier le besoin ?
Qu’est-ce qui peut reporter le besoin ?
Qu’est-ce qui peut annuler le besoin ?
Dans combien de temps le besoin peut-il évoluer ?
@ Pour les produits dont le développement est très long et coûte des sommes importantes, l’entreprise doit
s’organiser pour
t évaluer les risques qualité, techniques, économiques…

t être sûre dès le début du projet que le produit donnera satisfaction lors de sa mise à disposition quel-

ques années plus tard. L’évolution du besoin doit être suivie tout le long du projet pour réagir le plus
rapidement possible.

page 19 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

N “Le Robinet de camping”.


PROFIL DE VIE
pourrait être par exemple
1 - Usinage 13 - Déballage
2 - Stockage en cours 14 - Mise en exposition vente
3 - Assemblage 15 - EN UTILISATION PREVUE
4 - Conditionnement 16 - Rangement
5 - Stockage 17 - Lavage
6 - Expédition / Transport 18 - Séchage
7 - Stockage usine client 19 - Entretien
8 - Déconditionnement 20 - UTILISATION HABITUELLE
9 - Assemblage sur réservoir 21 - Fin de vie
souple 22 - Élimination
10 - Emballage 23 - Recyclage
11 - Stockage 24 - Voire seconde vie ???
12 - Expédition
vers magasin

i Trop souvent on privilégie que la partie utilisation (habituelle et occasionnelle) par le client direct du pro-
duit et l’utilisation prévue qu’il en fera.
En réalité le produit aura de multitudes utilisations qui devront être également étudiées.
Il faut dans un premier temps lister les situations de vie de manière exhaustive même si l’on décide de ne
pas toutes les traiter. Mais cela sera fait en connaissance de cause après consensus avec les décideurs.
L’ordre de l’étude est bien de commencer par la situation de vie “habituelle et occasionnelle”
M Il faut prendre en compte tous les cas d’utilisation prévue : par exemple pour un système air bag passa-
ger il y aura l’utilisation avec passager adulte et utilisation avec bébé.
Les cas d’utilisation peuvent être déclinés également en intégrant les conditions climatiques d’utilisation
du produit (par exemple en zone polaire, dans le désert, en zone humide…).
Penser également aux cas d’intervention par des agences pour la mise en service, l’entretien, la répara-
tion, le SAV…
@ L’utilisation inhabituelle (exceptionnelle) qui peut avoir des degrés différents : doit être également prise en
compte pour décider de ce qui sera fait du point de vue technique, économique, image de marque,
ET RISQUE PÉNAL…
Le groupe de travail doit imaginer toutes les utilisations détournées du produit.
Prise en compte de cette possibilité d’utilisation ou préconisation d’utilisation du produit pour mise en
garde de l’utilisateur (voir des exclusions d’utilisation).
Par exemple :
t Pourrait-on utiliser le réservoir souple pour d’autres types de liquides ?

t L‘accoudoir d’un fauteuil doit résister à la pression d’un bras, peut-il être utilisé pour s'asseoir dessus,

monter dessus pour décrocher un cadre ?


t La tablette à langer dans les avions qui est souvent cassée… suite à des utilisations coquines non

prévues dans la conception du produit

page 22 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

N “Le Robinet de camping” : Exemple d’étude un UTILISATION HABITUELLE.


Nous débuterons
cette analyse par les contacts Le réservoir
directs : Les personnes et
les éléments physiques. L'utilisateur
Identifier à quels "ME" Ergonomie
FP.3
le produit rend service
FONCTION PRINCIPALES FP FP.1 FP.2
Le robinet FP.4
Air de camping
Ensuite les contacts et FP.1 L'eau
indirects les éléments Eau
FP.2
immatériels et l'ambiance.
Les relations sont FP.3
"imposées" au produit Normes
FONCTIONS alimentaires Sécurité
CONTRAINTES FC

3e action : Nommer les fonctions principales : Groupe verbal + ME1 + ME2


les fonctions contraintes : Groupe verbal + ME xxx
N “Le Robinet de camping” : Exemple d’étude en situation de vie UTILISATION HABITUELLE (15).
N° Fonction
FP1 Permettre l’écoulement de l’eau à la demande de l’utilisateur.
FP2 Permettre de stopper l’écoulement de l’eau à la demande de l’utilisateur.
FP3 Empêcher les fuites d’eau contenue dans le réservoir.
FC1 Résister à la corrosion de l‘eau et de l’air.
FC2 Respecter les normes alimentaires dans le choix des matériaux.
FC3 Protéger l’utilisateur contre des blessures.
FC4 Permettre l’utilisation du robinet sans effort.
i Attention pour nommer les fonctions il ne faut absolument pas utiliser le négatif
“exemple : pour la fonction FC3 on ne notera pas : ne pas blesser l’utilisateur”.

N “Le Robinet de camping” : Exemple d’étude en situation de vie EMBALLAGE.


N° Fonction
Permettre à l’opérateur le rangement en Conditionnement
FP1
quinconce avec un autre robinet.
Opérateur
Permettre à l’opérateur de placer facilement Poussières
FP2
le robinet dans son conditionnement. FP.2

FC1 Résister à la corrosion en air ambiant FC.1 FP.1


Le robinet FC.4
Respecter les normes d’emballage en poids
FC2 de camping
et dimension. AIR
FP.1 Autre
FC3 Protéger l’utilisateur contre les blessures. robinet
FC.2
Protéger le robinet contre l’intrusion
FC4 FC.3
de poussières.
Normes
page 25 / 76
d'emballage Sécurité
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

L'utilisateur
Nous débuterons l'analyse
en identifiant 2 éléments extérieurs Ft10

en relation par une ou plusieurs


fonctions principales (FP1 et FP2). Vis
Dans le périmètre nous Ft6
Ft1 Ft10'
identifions tous les Blocs Ft10
Joint Jonc
ou Composants
Ft2 Ft7
Ft5
Le placement des composants se fait Corps
dans l’ordre suivant Ft4 Ft8'
1e - les composants en contact direct des ME Ft8

Ensuite les autres composants Ft3 Embout


2e - représenter les liens entre les blocs
(Mécanique, jeux, intermitents, électrique, Ft9
magnétiques…)
e
3 - identification des flux
De service (en liaison avec éléments extérieurs) L'eau
De conception (sans liaison avec les
éléments extérieurs)

i Lorsqu’entre 2 composants il y a à la fois le flux de service et le flux de conception, il faut s’assurer :


t que la fonction technique réponde aux deux types de flux,

t sinon il y aura 2 ou plusieurs autres fonctions techniques à nommer (ex Ft8 c Ft8’ et Ft10 et Ft10’)

Ft6, Ft7, Ft4 et Ft5 qui ne sont pas dans le flux de service sont des fonctions qui sont dans un flux de
conception (ou flux bouclé) nécessaires pour que les fonctions du flux de service soient performantes.
Ex sans Ft7 (le jonc qui est maintenu dans le corps) on peut ouvrir le robinet et créer un débit mais si je
tourne trop loin et que je perds la vis je ne pourrai plus assurer la fonction de fermer le robinet c
Du point de vue de la conception j’ai besoin d’une butée pour assurer les fonctions lorsque je les sollicite.

Nous poursuivons
en prenant en compte,
l'ensemble des Réservoir
fonctions principales.
Pour le robinet, il reste
la FP3 Ft12
Ft11
Rondelle

Ft13
Corps Ecrou

L'eau

page 33 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

5.2.2 Le tableau d’analyse

Le déroulement de l'AMDEC doit suivre


un ordre relativement rigoureux. Sans cette rigueur,
nous n'arriverons pas à atteindre nos objectifs de rendre efficace
et efficiente notre étude AMDEC et de passer à côté de risques
importants pour le client.
ù
 Tableau d'analyse AMDEC pas à pas

 Trame vierge
 AMDEC Produit “Robinet de camping”
5.2.3 Synthèse de l’AMDEC produit

Après l'analyse AMDEC, il est nécessaire


de faire un synthèse des niveaux IPR.
ù Trame commentée
de la synthèse du produit

 Trame vierge Bilan AMDEC Produit


 Fiche Synthèse AMDEC Produit
page 37 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

6. L’ÉTUDE DU PROCESS
6.1 L’ANALYSE FONCTIONNELLE DU PROCESS
6.1.1 Le synoptique
Le synoptique de fabrication représente schématiquement toutes les phases de la fabrication,
du stockage, de la logistique (transferts, transports, expédition…) et du contrôle du produit
(poste spécifique, prélèvement par le laboratoire, les audits…).
IL DOIT ÊTRE EXHAUSTIF.
Dans un premier temps, les étapes de contrôles si elles ne sont pas connues ne sont pas
représentées sur le synoptique du process.
Ce sera l’AMDEC process qui déterminera les besoins en contrôle (détection).
i Le synoptique peut être d’une forme simple ou d’une forme plus élaborée comprenant également les cir-
cuits de retouche et les modes dégradés.
Ce synoptique devra être connu de tous les participants à l’analyse AMDEC process.
M Le synoptique doit être mis à jour à l’issue de l’étude AMDEC produit pour prendre en compte les éven-
tuelles étapes de contrôle, retouches et modes dégradés.
Le synoptique de fabrication doit également nous permettre de bien distinguer ce qui est “Fabriqué ou
Acheté” (Make or buy).
Ceci est indispensable pour que tous les éléments soient pris en compte dans l’analyse AMDEC process
par vos fournisseurs (matières premières, composants, éléments sous-traités) (usinage, peinture, traite-
ment de surface, assemblages…).
Dans ce cas il est nécessaire de leur fournir tous les éléments pour la bonne réalisation de leur AMDEC

 Chapitre 6.2 AMDEC Process


process (voir s’il n’est pas nécessaire d’y participer).

@ Ne s’occuper que des tâches à valeur ajoutée est souvent l’erreur la plus répandue. Il faut rappeler que le
client achète une prestation qui va de sa commande jusqu’à l’utilisation du produit en passant par la
livraison chez lui.
Souvent la partie logistique est similaire à beaucoup de produits et dans ce cas ces étapes pourront être
traitées de manière “générique”.
Il peut en être de même sur certaines réceptions de matières premières standard à beaucoup de produits.

N
Aller au chapitre AMDEC générique.
“Le Robinet de camping” : Exemple de synoptique avant l’analyse AMDEC 
et avec commentaires 

page 38 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

6.1.2 La matrice des caractéristiques.


Une fois les étapes du process définies, il faut s’assurer que toutes les caractéristiques du pro-
duit sont bien prises en compte dans une phase.

Caractéristisques CS Phase 10 Phase 20 Phase 30 … Phase XXX


N° 1 X
N° 2 X X
N° 3 X

N° XXX X
Lister toutes les caractéristiques Pointer chaque phase qui est à l'origine de la
du produit caractéristique du produit. Cela aidera
à la valorisation des fonctons suite à l'analyse
Permet d'identifier les caractéristiques spéciales
fonctionnelle process et aussi à l'analyse des
(issues de l'AMDEC Produit) et ainsi d'identifier les opérations
modes de défaillance et des causes lors
impactées (priorité d'action pour l'analyse fonctionnelle de l'AMDEC Process
et l'AMDEC Process)

6.1.3 L’analyse fonctionnelle process


Le niveau de détail du synoptique de fabrication n’est pas suffisant comme donnée d’entrée
de l’analyse AMDEC process
Il est absolument nécessaire de détailler chaque phase ou étape du process en “opérations

N “Le Robinet de camping”.


élémentaires”.

page 39 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

1ERE ACTION : Identifier les différents


états des composants dans cette phase

2EME ACTION : Relier les passages d’un état à un autre


FONCTIONS PRINCIPALES : FP
Que l'on va traduire par OPÉREATIONS ÉLÉMENTAIRES

3EME ACTION :
Reporter les FONCTIONS
CONTRAINES : FC

ÉTAT INITIAL

Corps Embouts
dans carton dans carton ÉTAT INTERMÉDIAIRE
CONTRAINTES Embouts
FP2 FP1
dans sa goulotte
Sécurité
opérateur FC1
Corps
FP3 dans sa goulotte
Productivité FC2
Embouts
FP4 dans son guide
FC3
Propreté
Process d'emmanchement
de l'embout sur le corps Corps serré
FP5
FC4 dans son posage
FP1
Maintenance
Corps et l'embout
FC5 sous le nez de presse
Qualité FP6
Embout
FC61 FP7 émmanché dans
Propreté poste le corps
de travail FP8
Sous ensemble
devant opérateur
Sous ensemble dans
goulotte d'évacuation

ÉTAT FINAL
page 40 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
N “Le Robinet de camping” : Exemple Valorisation process d’emmanchement de l’embout dans le
@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

corps.
6.2 L’AMDEC PROCESS
6.2.1 Déroulement de l’AMDEC process
Rappel des objectifs et des données d’entrées indispensables de l’AMDEC process :
 Chaptire 2.5.3.2 Les données d’entrée et de sortie de l’AMDEC process.
i Le synoptique, la matrice des caractéristiques et l’analyse fonctionnelle process sont les pré requis pour
l’AMDEC process.
L’AMDEC process doit être réalisée dès les premiers choix de conception du process.
La mission de l’AMDEC process est de montrer les points où l’on prend des risques afin de définir si on
les accepte ou pas.
i La notion de dossier préalable (voir les données d’entrées pour l’AMDEC process) à l’étude AMDEC est

 Chapitre
essentielle pour ne pas perdre de temps et pouvoir rentrer dans le vif du sujet dès le début de la réunion
8.2.1 Préparation de l’étude
M L’AMDEC process fait souvent l’objet d’un travail trop tardif, quelquefois lorsque les moyens et outillages
sont lancés. Et lorsque l’analyse démontre le besoin de faire évoluer la conception, le changement risque
fort de ne pas être réalisé car trop coûteux par rapport à l’état d’avancement du process (machines et
outillages).

6.2.2 Le tableau d’analyse

Le déroulement d'une AMDEC doit suivre un


ordre relativement rigoureux.
Sans cette rigueur, nous n'arriverons pas à atteindre
nos objectifs de rendre efficace et efficiente notre étude AMDEC
et de passer à côté de risques importants pour le client
ù Tableau d'analyse AMDEC pas à pas

 Trame vierge tableau AMDEC


 AMDEC Process “Robinet de camping”

page 43 / 76
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
SER AMDEC SYSTEME  PRODUIT  PROCESS  N°
CLIENT : PRODUIT
PERIMETRE DE L’ETUDE (Contraintes, objectifs, Planning…) Dates prévues Dates réalisées

Définir le périmètre de l’étude (produit complet ou sous système, les options, les
composants make or buy…) Pour la planification et le suivi
Les principaux objectifs de l’étude AMDEC (Q, C, D…) des jalons et délais de réalisation
Les contraintes (innovation produit, sur étagère, impositions client, les interfaces de l’étude AMDEC
avec d’autres produits client, interchangeabilité, les réglementations…

LE DECIDEUR - L’EQUIPE PROJET : L’EQUIPE AMDEC :(Team leader, permanents, les experts…) :
Nom Fonction Nom Fonction Rôle

Nécessité pour le groupe AMDEC de bien connaître :


Définition de l’équipe qui doit être
Qui est le décideur (ou le hiérarchique), Il faut savoir à qui
pluridisciplinaire
rendre compte
On distingue bien le noyau dur (qui assurera le
l’équipe projet (Interactions pour maîtriser les éléments
suivi et la mise à jour) et les experts invités au
entrant et sortant de l’AMDEC) moment où on en a besoin

MISE A JOUR
Date Indice Origine Commentaires

Pour un bon suivi des évolutions de l'AMDEC QUELQUE SOIT LES ORIGINES
(Améliorations du produit, modifications, réclamations client, actions
d’amélioration des IPR)  assurer la traçabilité des évolutions de l’AMDEC
Les évolutions de l’indice de l’AMDEC doivent être suivies de l’évolution du
calcul des IPR

SUIVI DES IPR IPR et GRAVITE


Indice >500 >300 >200 >100 >80 >50 >30 <10 <100 G=10 >30 G=10 >10 G=10 (IPR=10)

Pour chaque évolution de Comme nous l’avons vu dans le ch6.2.2 tableau "AMDEC
l’AMDEC, le bilan et la répartition produit"
des IPR doivent être réalisés La réalisation d’actions en plus des IPR les plus élevées, la
(Les répartitions des IPR sont à cotation doit également prendre en compte le niveau de
titre indicatif : à définir par gravité.
l’entreprise) Dans ce cas, il faut également en assurer le suivi
Les valeurs de classe dans ce tableau (IPR et gravité) doit
correspondre aux règles de décision définies avant de
démarrer une étude AMDEC

LIMITES POUR LES ACTIONS ET REGLES DE PRIORISATION DES ACTIONS :

Elles doivent être définies et connues avant de commencer l’étude AMDEC. (Ex action IPR>100 et G=10 avec IPP<30)
Sinon faire référence à la procédure)
Les règles comprenant également l’ordre de réalisation des actions dans le planning projet

DOCUMENTS JOINTS : Grilles de cotation utilisées :

Mettre en référence tous les enregistrements de l’AMDEC (Cahier des charges fonctionnelle, technique,
le plan de vérification et de validation de la conception, diagramme 5M, les analyses 5pourquoi ?)
Préciser les grilles de cotation utilisées

Page 1/2
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
Analyse AMDEC Process
AMDEC du PROCESS : Robinet de camping AMDEC N° AP 001 Créée le Le15/11/04
Process - Phase Emmanchement embout sur corps robinet Indice : 03 Modifiée le Le17/01/05
SIT UA TIO N D E VIE : UT IL ISA TIO N HA BIT UE LLE rep 1 5 "CLIENTS" : L’utilisateur du robinet
Étapes du process Défaillances Détection  Cotation Plan d’action Résultats
Réf Opération Principe de
Mode de Effets de la Prévention Résultat
Phase Elémentaire fonctionnement Causes Validation actuelle G O D IPR CS Action à faire Qui Délai G O’ D’ IPR’
défaillance défaillance actuelle action
performance
QUELQUES EXEMPLES DE L’AMDEC PROCESS SER
60 Positionner et *Mise en place Il y a Déformation du Il faut plus d’effort Serrage trop fort Contrôle de la
Fp4 serrer le corps manuelle + corps lors du et il peut y avoir de la sauterelle déformation en début
dans son posage serrage avec positionnement sur des fuites de série Dans cette colonne, on trouvera :
sauterelle (5N) le posage Les compléments d’actions à inclure
*Alignement (ø82 ±2mm) dans le PLAN de SURVEILLANCE
guide posage 7 2 5 70 Ainsi que des actions sur la conception
0,5mm du process, sa mise en route
*Déformation
max 0,2mmm
*Jeux posage
0,5mm
Défauts d’aspects sur Image de marque La sauterelle Audit produit FD S02 Palnning
le corps lors du altérée abîme le corps (1/mois) d’audit et
positionnement sur
5 2 10 100 auditeurs
5 2 8 80
le posage formés
Le posage abîme Audit produit FD S02 IDEM
le corps
5 2 10 100 (1/mois)
5 2 8 80
60 Faire pivoter le Rotation table Défauts d’aspects Image de marque L’embout bouge Audit produit FD S02 IDEM
Fp5 posage sous le (1m/s) lors de la rotation de altérée de trop dans son (1/mois)
nez de presse Butée et la table guide 5 2 10 100 5 2 8 80
blocage table
(5daN)
60 Emmancher Présence posage, L’utilisateur constate Il faut plus d’effort Mauvais Contrôle de la
Fp6 l’embout dans le descente vérin un effort pour et il peut y avoir alignement entre déformation en début
corps (O,5m/S-5daN) manipuler le robinet des fuites guide et corps de série
Course réglable car il y a Déformation 7 2 5 70
Contre réaction du corps lors de
sous la table l'emmanchement
(ø82 ±2mm)
Effort Contrôle
emmanchement pression avant
trop important cycle de
7 4 1 28
Définir les principes de descente
fonctionnement va nous aider à Course trop Contrôle de la FD S02 Prise en
identifier les causes possibles. importante course vérin auto compte dans
(Voir la suite de l’analyse) 7 2 10 140 maintenance l’AMDEC
7 2 5 70
1/mois moyen Ft6
L’utilisateur constate Risque de perdre Mauvais Contrôle visuel à FD S02 Plan de
des fissures sur le l’embout qui ne alignement entre la loupe en début surveillance ok
corps après tient plus guide et corps de série
La gravité est la même l'emmanchement Prise en
que dans l’AMDEC Piétage de compte dans
produit (perte de 8 2 10 160 l’alignement nez l’AMDEC
8 2 5 80
l’embout) de vérin et moyen Ft7
posage lors de la
mis en route du
process
page 1 / 4
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
Analyse AMDEC Process

Étapes du process Défaillances Détection  Cotation Plan d’action Résultats


Réf Opération Principe de
Mode de Effets de la Prévention Résultat
Phase Elémentaire fonctionnement Causes Validation actuelle G O D IPR CS Action à faire Qui Délai G O’ D’ IPR’
défaillance défaillance actuelle action
performance
Effort Contrôle
emmanchement pression avant
trop important cycle de
descente 8 4 1 32

Course trop Contrôle de la FD S02 Prise en


importante course vérin auto compte dans
8 2 10 160 maintenance l’AMDEC
8 2 5 80
1/mois moyen Ft6
Pas de chanfrein Contrôle visuel FD S02 Plan de
pour guider 100% avant mise surveillance ok
l’emmanchement en place dans le
guide
8 6 10 480 Nez de vérin
8 2 3 48
Conception de HF S45 modifié
l’embout à faire
évoluer
L’utilisateur constate Gêne du client L’embout n’était Présence guide A ce stade, il est encore possible de faire évoluer la
que le jet n’est pas pas présent dans pour autoriser
dirigé car il n’y a pas son guide départ rotation 8 2 1 16 conception du produit (Cette évolution devra être prise en
d’embouts suite à table compte dans l’AMDEC produit lors de sa mise à jour
l'emmanchement
L’embout est mis Poka yoké sens
à l’envers dans guide 1e action : prévention qui agit sur la cause
son guide diminue O
8 2 1 16
2e action de détection qui agit sur le mode
de défaillance diminue D
L’utilisateur constate Gène du client La course FD S02 Prise en
quelques fuites entre emmanchement Contrôle de la compte dans
l’embout et le corps n’est pas course vérin auto l’AMDEC
car l’embout n’est conforme maintenance moyen Ft6
pas totalement 1/mois
emmanché
8 6 10 480 8 2 4 64
Contrôle carte
MSP hauteur Plan de
emmanchement surveillance ok
(3/équipe)

page 2 / 4
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
Analyse AMDEC Process
QUELQUES EXEMPLES DE L’AMDEC PROCESS SER
SIT UA TIO N D E VIE : AS SE MBL AGE "CLIENTS" : Client ASSEMBLEUR (BOL D’AIR)
Étapes du process Défaillances Détection  Cotation Plan d’action Résultats
Réf Opération Principe de
Mode de Effets de la Prévention Validation Résultat
Phase Elémentaire fonctionnement Causes G O D IPR CS Action à faire Qui délai G O’ D’ IPR’
défaillance défaillance actuelle actuelle action
performance
60 Positionner et *Mise en place Lors de son contrôle Rebuts du lot Serrage trop fort Contrôle de
Fp4 serrer le corps manuelle + réception, le client de la sauterelle la
dans son posage serrage avec constate une déformation On constate que pour un même mode de défaillance en
sauterelle (5N) déformation du en début de fonction du client, on peut avoir une gravité différente.
*Alignement corps suite à série L’action d’audit vu lors de la phase utilisation habituelle
l'opération de est cotée 8 si on garde ce principe de détection l’IPR’
guide posage 8 2 5 80
positionnement serait de 128 donc supérieure à100
0,5mm
(ø82 ±2mm)
*Déformation Il faut donc prévoir une détection plus efficace.
max 0,2mmm
*Jeux posage
0,5mm
Le client constate des Rebuts du lot La sauterelle Contrôle FD S02 Plan de
défauts d’aspects sur abîme le corps échantillonnage surveillance ok
le corps suite à 8 2 10 160 aspect (1/équipe) 8 2 5 80
l'opération de
positionnement
Le posage abîme Contrôle FD S02 Plan de
le corps 8 2 10 160 échantillonnage surveillance ok 8 2 5 80
aspect (1/équipe)
60 Faire pivoter le Rotation table Le client constate des Rebut du lot L’embout bouge Contrôle FD S02 Plan de
Fp5 posage sous le (1m/s) défauts d’aspects sur de trop dans son échantillonnage surveillance ok
nez de presse Butée et le corps suite à la guide 8 2 10 160 aspect (1/équipe) 8 2 5 80
blocage table rotation de la table
(5daN)
60 Emmancher Présence posage, Lors de son contrôle Rebut du lot Mauvais Contrôle de
Fp6 l’embout dans le descente vérin réception, le client alignement entre la
corps (O,5m/S-5daN) constate une guide et corps déformation
Course réglable déformation du en début de 8 2 5 80
Contre réaction corps suite à série
sous la table l'emmanchement
(ø82 ±2mm)
Effort Contrôle
emmanchement pression avant
trop important cycle de
8 4 1 32
descente
Course trop Contrôle de la FD S02 Prise en
importante course vérin auto compte dans
8 2 10 160 maintenance l’AMDEC
8 2 5 80
1/mois moyen Ft6
Le client constate des Rebut important Mauvais Contrôle visuel à FD S02 Plan de
fissures sur le corps du lot alignement entre la loupe en début surveillance ok
car l'emmanchement Très difficile à guide et corps de série
n'est pas maîtrisé déceler par le Prise en
client F Piétage de compte dans
9 2 10 180 l’alignement nez l’AMDEC 8 2 5 90
de vérin et moyen Ft7
posage lors de la
mis en route du
process

page 3 / 4
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
Analyse AMDEC Process
Étapes du process Défaillances Détection  Cotation Plan d’action Résultats
Réf Opération Principe de
Mode de Effets de la Prévention Validation Résultat G
Phase Elémentaire fonctionnement Causes G O D IPR CS Action à faire Qui Délai O’ D’ IPR’
défaillance défaillance actuelle actuelle action ’
performance
Effort Contrôle
emmanchement pression avant Selon les critères de l’entreprise, dans ce cas, l’entreprise
trop important cycle de identifie une caractéristique spéciale process : Pression du
descente vérin.Cette caractéristique sera identifiée sur les documents
9 4 1 36 F
de maîtrise du process (dont le plan de surveillance)

Course trop Contrôle de la FD S02 Prise en


importante course vérin auto compte dans
9 2 10 180 F maintenance l’AMDEC
9 2 5 90
1/mois moyen Ft6
Pas de chanfrein Contrôle visuel FD S02 Plan de
pour guider 100% avant mise surveillance ok
l’emmanchement en place dans le
guide
9 6 10 540 F Nez de vérin
9 2 3 54
Conception de HF S45 modifié
l’embout à faire
évoluer
Le client constate Rebut du lot L’embout n’était Présence guide
l’absence d’embout pas présent dans pour autoriser
suite à son guide départ rotation
8 2 1 16
l'emmanchement table Caractéristique spéciale à prendre en compte sur le produit
L’embout est mis Poka yoké sens
à l’envers dans guide 8 2 1 16
son guide

page 4 / 4
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1
Fait le : 10 Septembre 2004
SER SYNOPTIQUE PROCESS Par : HF
Dernière Màj : 16 décembre 2004
CLIENT : "BOL D’AIR" PRODUIT : ROBINET DE CAMPING
10 10.1 10.2
RECEPTION RECEPTION RECEPTION
Matière 1ères
Rondelle, Joint et jonc Corps, Embout,
Ecrou Vis

20.1 20.2 20.3


Stockage Stockage Stockage

30.1 30.2 30.3


INJECTION INJECTION INJECTION
Corps Vis Embout

40
USINAGE
Gorge jonc

50
LAVAGE
Corps

65 60
EMMANCHEMENT EMMANCHEMENT
MODE DEGRADE Corps/Embout

66
CONTROLE 70 TRANFERT
MODE ATELIER
DEGRADE ASSEMBLAGE

80
Stockage

90
ASSEMBLAGE
Corps, vis, joint
et jonc

95 96
CONTROLE RETOUCHE
Prélèvement Assemblage
Tests Labo CONTROLE

100
EMBALLAGE
avec Ecrou et
Rondelle

110
Stockage

120
EXPEDITION
page 1/1
© EURO-SYMBIOSE 2005 - Edition 1