Vous êtes sur la page 1sur 9

SCHMIDT Matthieu

PFISTER Julien
ISVD

Compte Rendu TP Transmission Numérique

Introduction :

Ce TP à but de se familiariser avec les différents systèmes de transmission numériques. Nous allons
apprendre à réaliser plusieurs systèmes grâce aux modulations BPSK, 8PSK et 16PSK.
Une étude spectrale ainsi qu’une application des Codes Correcteurs d’Erreurs (CCE) seront aussi
étudiées par la suite.

Système de transmission numérique par modulation BPSK :

Grâce à Simulink nous réalisons le schéma suivant.

On configure les différents composants avec les valeurs indiqué dans le TP.

Probability of a Zero : Probabilité d’obtenir la valeur


zéro, ici nous avons 50% de probabilité de tomber
sur un zéro.

Rythme binaire Rb : 10^4

On indique au simulateur de prendre des paquets


de 1000 échantillons.
Pour le composant AWGN Channel on rentre comme valeur :

Number of bits per symbol: 2 car BPSK = 2 bits par symbole


Symbol period(s): 1e4

Pour le composant Discrete-Time Scatter Plot Scope on rentre comme valeur :

Samples per symbol : 2 car en BPSK il y a 2 bits par symbole

On lance la commande Bertool dans Matlab. Ce qui donne une fenêtre qui nous permet de
configurer les valeurs pour le TEB.

En utilisant les paramètres par défauts nous avons :

Par simulation de notre modèle nous avons :


On remarque donc que les valeurs théoriques par défauts correspondent aux valeurs de notre
schéma. On observe bien les deux nuages de points sur la figure de gauche car il y deux bits par
symbole (BPSK).

Système de transmission numérique par modulation 8PSK :

On réalise maintenant grâce à Simulink le schéma suivant :

On ajuste les paramètres du bloc M-PSK en y intégrant le code Gray.


L’intérêt du code Gray est de modifier qu’un seul bit à la fois quand un nombre est augmenté d’une
unité.
En cliquant sur « View Constellation » nous obtenons la constellation suivante :
Sur la constellation ci-dessus on observe bien les 8 points correspondant à la modulation 8-PSK.

On a alors le graphe suivant pour la modulation 8PSK :

Sur ce graphe on remarque que les valeurs de la simulation sur notre modèle et les valeurs
théoriques sont les même, ce qui correspond bien à la simulation précédente.

Système de transmission numérique par modulation 16PSK :

Pour la 16PSK on réalise toujours avec Simulink le schéma suivant :

Afin d’avoir des résultats cohérents nous mettons 4 bit par symbole (2^4 = 16).
D’après bertool nous obtenons le TEB suivant :

Sur le graphe de gauche nous voyons donc la 16-PSK (16 nuages de points distincts) et sur le graphe
de droite on remarque que les valeurs théoriques correspondent comme dans les simulations
précédentes aux valeurs de notre schéma.

En conclusion nous pouvons dire que la modulation BPSK est la plus robuste car il faudrait une grosse
perturbation du signal pour que le démodulateur se trompe sur le symbole reçu.

Efficacité spectrale :

Avec la modulation BPSK :

Nous reprenons le schéma de la BPSK et nous rajoutons les composants supplémentaires :

Le « Sample time of original time series » est à 1e-4/10 car c’est la période d’un symbole sur les 10
échantillons.
On paramètre ensuite le bloc AWGN avec les valeurs suivantes :

Initial seed: 67
Mode: Signal to noise ratio (Eb/No)
Eb/No (dB): 15
Number of bits per symbol: 1
Input signal power: 1
Symbol period (s): 1e-4

Nous lançons une simulation ce qui donne le spectre suivant :

D’après le premier lobe de la FFT nous avons une bande passante BP de 20 KHz.

La relation entre Rb, le nombre de bit par symbole et la BP est :

𝑅𝑏 (𝐾𝑏𝑝𝑠)
× 2 = 𝐵𝑃 (𝑘𝐻𝑧)
𝑁𝑏 𝑑𝑒 𝑏𝑖𝑡𝑠 𝑝𝑎𝑟 𝑠𝑦𝑚𝑏𝑜𝑙𝑒

On retrouve alors les même valeurs que dans le cours.


Avec la modulation 8PSK :

Nous reprenons donc le schéma de la 8-PSK en le modifions :

Après lancement de la simulation nous obtenons :

La bande passe BP du signal est de 6,6 kHz

La relation entre Rb, le nombre de bit par symbole et la BP est :

𝑅𝑏 (𝐾𝑏𝑝𝑠)
× 2 = 𝐵𝑃 (𝑘𝐻𝑧)
𝑁𝑏 𝑑𝑒 𝑏𝑖𝑡𝑠 𝑝𝑎𝑟 𝑠𝑦𝑚𝑏𝑜𝑙𝑒
Avec la modulation 16PSK :

Pour cette modulation nous reprenons le schéma de la 16-PSK et nous le modifions :

Après lancement de la simulation :

Sur le graphe on peut observer une bande passante de 5 kHz.

La relation entre Rb, le nombre de bit par symbole et la BP est :

𝑅𝑏 (𝐾𝑏𝑝𝑠)
× 2 = 𝐵𝑃 (𝑘𝐻𝑧)
𝑁𝑏 𝑑𝑒 𝑏𝑖𝑡𝑠 𝑝𝑎𝑟 𝑠𝑦𝑚𝑏𝑜𝑙𝑒

La multiplication par deux vient du fait que le lobe central passe par 0 et qu’il est symétrique.

1
𝐷é𝑏𝑖𝑡 𝑏𝑖𝑛𝑎𝑖𝑟𝑒 =
𝐷𝑢𝑟é𝑒 𝑑′ 𝑢𝑛 𝑏𝑖𝑡 (𝑒𝑛 𝑠)
Les Codes Correcteurs d’Erreurs [CCE] :

Pour réaliser le CCE avec la BPSK nous avons le schéma suivant :