Vous êtes sur la page 1sur 92

Revue bimestrielle agréée par

112
la FÉDÉRATION FRANÇAISE DE BONSAÏ

Juniperus rigida
cette espèce
oubliée
ABONNEMENT À FRANCE BONSAÏ
Abonnez-vous à France bonsaï en ligne sur : http://www.jardinpress.com

Je souhaite m’abonner à la revue France Bonsaï pour l’année ou les années suivantes :
Envoi en France .......... †2015 .......... †2016 ........... †2017 †Tarif normal : 47 € † Tarif FFB* : 39 €
Envoi en Europe .......... †2015 .......... †2016 .......... †2017 †Tarif normal : 52,5 € † Tarif FFB* : 44,5 €
Envoi AUTRES PAYS .......... †2015 .......... †2016 .......... †2017 †Tarif normal : 54 € † Tarif FFB* : 46 €
* FFB : Fédération Française de Bonsaï. Si vous choisissez ce tarif, vous devez obligatoirement indiquer votre nº de membre FFB en cours de validité.

COORDONNÉS PERSONNELLES
Nom et prénom .............................................................................................................................................................................................................

Adresse .............................................................................................................................................................................................................................

Code postal ..................................... Ville ............................................................................................................... Pays ..........................................

Téléphone................................................................. e-mail........................................................................................................................................

Êtes-vous membre de la FFB? ....................... Indiquez votre nº de membre : ..............................

COORDONNÉES BANCAIRES Signature :

† Virement sur notre compte :


BNP Paribas IBAN : FR76 30004 00753 0001022837948
BIC : BNPAFRPPPPG

† Chèque à l’ordre de Jardin PRESS S.L.

† Par Carte Bancaire (VISA, MASTERCARD)

Numéro de carte: ................./.................../................../.................../

Expire le : ............/.............../ 3 nº digitaux de contrôle............./

Renvoyer ce formulaire directement à notre éditorial :


JARDIN PRESS - Service des publications - CTRA N340 KM 1093 - 43894 CAMARLES - ESPAGNE (FAX: 0034 977 47 10 24)
Renvoyer ce formulaire à notre distributeur :
ROUTAGE CATALAN - FRANCE BONSAÏ, JARDIN PRESS - 58 AVENUE DE RIVESALTES - 66240 ST. ESTEVE - FRANCE

Informations et commandes librairie au : 06 13 15 16 19 info@jardinpress.com www.jardinpress.com


Directeur de la publication :
Josep M. Miquel
josepmaria@francebonsai.com
Traductions : 4 Former des petits genévriers.
Momoyo Nishiyama
Julie LECOMTE
(Juniperus rigida).
Relecture : FFB
Conception Artistique :
Lo rat penat
12 Les genévriers, cette espèce
oubliée. (Juniperus rigida).
22 40 ans en formant des
genévriers prélevés.
(Juniperus rigida).
Administration :
George Fontanet 36 Quelques genévriers
Publicité, abonnements remarquables vus en
et commandes :
Jardin PRESS S.L.
expositions.
Ctra. N-340 Km. 1093 (Juniperus rigida).
43894 Camarles
Tarragona - Espagne
06 13 15 16 19
info@jardinpress.com
40 Comment créer ces formes ?

Sous licence de : 48 Pins thunbergii formés


Bonsai Sekai
Tokyo - Japon chez Mistral.
Imprimée par :
Jordi Dassoy - impressor 52 Yatsubusha
ESPAGNE
ISSN : 1169-4688
Un Pinus thunbergii très spécial.
Numéro de Commission
Paritaire :
0917 U 87109
58 Ishizuki
Tous droits réservés. La libre sensibilité des pins
(Loi du 11/03/1957)
qui vivent sur pierre.
64 Ishizuki sur bois
des branches d’un pin.
(Pinus thunbergii )
67 Exposition d’ifs de Kanazawa.

72 Ramiication d’une forêt


de conifères.
Former des petits genévriers
Voyons comment former de petits arbres
obtenus par bouturage
Petite précision
Juniperus rigida concernant les genévriers.
En français on appelle également genévrier,
les Juniperus rigida et les Juniperus chinensis.
Par contre en japonais on appelle
Shinpaku aux Juniperus chinensis
et Tosho aux Juniperus rigida.

Genévrier nain 4,5 cm. 15 ans après la bouture.


Trois ans après avoir fait la bouture, cet arbre a été planté dans un pot de terre pendant une certaine
période ain que la base puisse grossir.
Les branches se développaient probablement de manière rampante, ce qui a permis de lui donner
cette si jolie forme.
4
Vue supérieure. Pour former un arbre de taille mini avec
Appréciez la ramiication et le nebari. cette apparence de force, on a laissé grandir
cette branche (cercle en rouge).
Elle sera coupée l’an prochain.

Face arrière. Face actuelle.

Il y a environ 40 ans, les bonsaï de Juni- En revanche, beaucoup étaient formés à


perus rigida variété Yatsubusha étaient partir de bouture de genévriers - grands
très populaires. Nombreux étaient préle- et moyens - avec des aiguilles de la
vés en montagne, c’est pourquoi il était variété Yatsubusha.
facile de trouver de petits arbres avec Peu à peu, la culture de cette variété est
de très jolis bois secs, typiques de cette tombée dans l’oubli comme celle d’autres
espèce. variétés naines.
A cette époque, il était presque plus Mais maintenant la culture des Juniperus
facile de trouver de bons genévriers que rigida variété Yatsubusha renaît douce-
de bonnes sabines. Mais il y avait très peu ment pour former des arbres de petite
de petits genévriers formés à partir de taille.
bouture.
5
La première année est la période où donner forme au tronc.
Ce travail décidera de son futur

Juniperus rigida var. Yatsubusha. Bouture d’un an.

Juniperus rigida var. Yatsubusha.


Bouture d’une année. On a déjà donné forme au tronc à partir de la base.

Nous souhaitons former un arbre un peu plus Détail de la courbe de la base du tronc.
haut.

6
1. Un il d’aluminium est passé sous le pot, 2. Après avoir passé le il d’aluminium.
fait dans un morceau de tube. On enserre le tronc en ajustant bien le il
L’extrémité du il est coupé pour qu’il traverse à la base en faisant le premier tour.
plus facilement le substrat.

3. Sur la partie supérieure du planton où se 4. Après avoir ligaturé le tronc, il reste droit :
trouvent beaucoup de feuilles, la ligature est maintenant, nous plierons la ligature pour
laissée plus lache : l’important est de donner donner forme aux premières courbes de la
forme à la base du tronc. base du tronc. 7
5. Avec le bout des doigts, nous maintenons 6. Après avoir plié la ligature, il la tord à nouveau
bien la base du tronc pour que la ligature reste en inclinant le premier morceau du tronc dans une
bien ixée en la pliant. position presque horizontale. Il est important de
bien placer la ligature en la pliant bien, et ensuite
en la pliant de nouveau en exagérant les courbes.

7. Lorsque la forme est donnée, nous coupons le 8. La forme a été obtenue : maintenant, on le
bout de il laissé long pour travailler plus facilement. laisse grandir pendant un an, ainsi le futur tronc
aura une forme intéressante.
8
Dès la deuxième année nous formerons
les boutures par la taille

Juniperus rigida var. Yatsubusha. 3,8 cm. 3 ans depuis la bouture.


En répétant la taille, le tronc prend forme et s’épaissit depuis la base.

Après avoir taillé les branches inutiles.


Petit à petit, il formera le tronc puis les branches.
Le tronc commence à vieillir mais Mr. Arahata le trouve trop haut.

La petite bouture de deux ans après la taille.

9
Pour faire grossir le tronc et former une grosse base, il est plus
pratique de cultiver dans un panier que de le mettre en pleine terre

1. Le panier grillagé est rempli de substrat jusqu’à la moitié , on y place ensuite le petit
pot de tube en plastique.
Le bord supérieur du tube doit rester plus bas que le bord du panier en plastique.

2. Nous mettons quelques boules d’engrais sur la terre du panier.


Il est très important d'appliquer un engrais organique de qualité.
On pourrait aussi ajouter du vieux fumier bien fermenté.
10
3. Les boulettes sont placées autour du tube. 4. Après avoir fertilisé, le panier est rempli
Avec la grille nous n'aurons pas de problèmes de substrat jusqu’au niveau haut du tube
de drainage. en plastique.

5. Maintenant, il ne reste plus qu’à le laisser pousser en veillant à arroser abondamment.


En cultivant dans ce panier, la terre sèche bien et se réchaufe bien.
Les racines sont très bien aérées et grandissent avec force, faisant grossir le tronc.
11
Les genévriers, cette espèce oubliée
Ils bourgeonnent bien et grandissent très vite

Oono, Mariko

Juniperus rigida. var Yatsubusha. 5 cm. 8 années depuis la bouture. 3 ou 4 ans en pot.
Cet arbre a beaucoup de jolies caractéristiques : c’est l’un des favoris de l’auteur.

Mme. Oono a commencé à reproduire une variété Yatsubusha (variété de genévrier à petites feuilles).
C’est impressionnant qu’une variété si reconnue ait son origine chez un amateur.

12
Les petits Juniperus rigida de Mme. Oono sont jolis et variés

Juniperus rigida. var Yatsubusha. 6,5 cm. Juniperus rigida. var Yatsubusha. 9,5 cm.
8 ans depuis la bouture. 3 ans en pot. 10 ans depuis la bouture. C’est le genévrier le
C’est un arbre de style semi-cascade standard plus vieux de ses étagères. En découvrant un peu
dont la formation est terminée. plus les racines, il semblerait de style neagari.
Lors de l’exposition de cette année, il a été utilisé Même les arbres issus de boutures commencent
comme l’arbre le plus haut de la présentation. à ressembler à de vieux arbres, au il des ans.

Juniperus rigida. var Yatsubusha. 5 cm. Juniperus rigida. var Yatsubusha. 6 cm.
6 ans depuis la bouture. Il a été planté en pot 7 ou 8 ans depuis la bouture.
l’année dernière. Il faudra encore deux ans pour C’est un bonsaï en cascade qui est en pot
terminer la formation. La forme du tronc est très depuis 3 ans.
jolie pour un arbre de sa taille. La courbe du tronc n’a pas été formée par
ligature, elle est naturelle : le tronc s’est
incliné lorsqu’il était encore une bouture.

Juniperus rigida. var Yatsubusha. 6 cm. 8 ans depuis la bouture. Cet arbre a été planté en pot tel
qu’il était en début de croissance de la bouture. Il a été obtenu à partir d’un genévrier rampant,
c’est pour cela qu’il a cette tendance. Cette variété est excellente.
13
Juniperus rigida. var Yatsubusha. 6 cm. Juniperus rigida. var Yatsubusha. 5 cm.
11 ans depuis la bouture. Cela fait 4 ans qu’il a 8 ans depuis la bouture.
été mis en pot et c’est à ce moment que l’écorce Cette bouture ne provient pas d’une extrémité
a été pelée pour former le bois sec. C’est l’aspect mais du centre d’une branche. De nombreuses
qu’il avait en octobre de l’année dernière pousses sont sorties, dont on a tiré proit pour
lorsqu’il a été présenté à la 13ème Sohin Bonsai le former en style multi-tronc.

Juniperus rigida. var Yatsubusha.


Présentation de genévriers à l’exposition Kirakukai de mini-bonsaï en automne de l’année dernière.

14
Juniperus rigida. var Yatsubusha. 5,5 cm. L’idée est de mettre la face sur la partie arrière
Au mois de juin, j’ai eu l’idée de peler la branche actuelle pour que le bois sec soit plus discret.
qui descendait pour former un jin. Dès que j’ai une idée, je travaille à fond et si
Il y a des arbres auxquels il « manque quelque je me trompe, je pense que je n’ai pas su faire
chose » pour être précieux. mieux, nous dit Mme. Oono en riant.

Juniperus rigida. var Yatsubusha. 7 cm. Juniperus rigida. var Yatsubusha.


8 ans depuis la bouture. Avant de peler.
Il y a trop de branches, elle a pelé celles de On remarque un feuillage trop volumineux,
droite, transformant ainsi cet arbre multi-tronc avec des pousses trop épaisses.
avec une partie de troncs secs. Pour cela, elle pèlera la branche qui est juste
au-dessus de la base du tronc.

Juniperus rigida. var Yatsubusha. 7 cm. 8 ans depuis la bouture.


Le jour précédent celui de la photo, elle a pelé une branche pour faire du bois sec.
Lorsque les arbres grandissent et que la sève est très active, il est plus facile d’écorcer.

15
Metsumi sans paresse.
Pincer les genévriers d’avril jusqu’à octobre, sans arrêt

Les pousses de cette variété grandissent sans cesse.


Il est indispensable de pincer les pousses du printemps jusqu’en automne.

Nous coupons aux ciseaux les pointes des pousses fortes qui dépassent du proil.

Nous pouvons rompre les pointes des pousses tendres avec les doigts.
Les pousses de cette variété ne « piquent » pas beaucoup.

16
Au début de la formation ou après le rempotage, nous laissons grandir les pousses un peu plus :
nous éclaircissons les pousses sur les parties trop épaisses pour améliorer la structure de l’arbre.

Comme les pousses sont pinçées fréquemment, les branches deviennent très vite trop épaisses :
C'est pourquoi il est nécessaire d’éclaircir plus souvent que d’autres espèces de bonsaï.
On ne peut pas former un bonsaï sans éclaircir ses branches.
17
Comment Mme Oono forme ses genévriers ?

1. Elle sélectionne ses boutures dans les pousses aux extrémités des nouvelles branches.
Elle les plante mi-mars. Sur la photo, nous voyons les boutures de l’année précédente.

2. Un an après, elle a planté les boutures en pots individuels.


18
3. Jeunes plants de la deuxième saison.
Ils grandissent dans un pot en plastique et seront rempotés ce printemps en pot de culture.

4. Jeunes plants de troisième saison.


Au printemps, elle les plante dans un très grand pot.
19
5. Jeunes plants de quatrième et cinquième saisons.

6. Certains des troncs ont déjà la grosseur suisante pour être plantés en pots à bonsaï.
20
Peu de passionnés de mini-bonsaï jusqu’aux premières pousses : bien sûr,
connaissent cette variété de mini gené- elle coupe également les racines de la
vriers développée par Mme. Oono qui vit même façon pour équilibrer les arbres.
dans la préfecture de Shizuoka. Elle ôte ensuite les branches inutiles pour
Il y a 15 ans, elle a trouvé cette variété la formation et commence le travail de
de genévrier à petites aiguilles et à formation.
pousses denses. Le travail est simple et classique.
Elle a fait un grand nombre de boutures à
partir d’un premier arbre.
Chaque année, les genévriers sont repro-
GXLWV GH IDoRQ SODQLÀpH
Elle plante des boutures pour former de
nouveaux arbres.
Le processus est déjà expliqué sur ces
photos.
Les genévriers ne sont pas taillés plus
d’une fois par an. Ils sont cultivés en
fertilisant généreusement.
Dès la quatrième ou cinquième année,
elle choisit les meilleurs plantons pour les
mettre en pots au printemps.
A ce moment, elle coupe l’apex qu’elle a
laissé grandir pour que le tronc grossisse.
Elle raccourcit également les branches

21
40 ans en formant des genévriers
prélevés des montagnes
OKAMOTO, Yoshimitsu Juniperus rigida

Juniperus rigida 51 cm. Age approximatif : 50 ans.


Mr. Okamoto expliquant à son élève Mr. Nagae, les points importants de la formation de cet arbre.
C’est un arbre typique de cette région qui n’a jamais été travaillé.
Il est arrivé chez Mr. Okamoto il y a deux ans dans un très mauvais état avec de nombreuses branches
sèches et un grand risque de mourir.
Mr. Okamoto s’est dit que s’il parvenait à le sauver, il pourrait être un arbre très joli.
Il l’a entretenu de la meilleure façon possible et maintenant, il semble que l’arbre ait récupéré sa
vigueur.
Ce printemps, il l’a rempoté et a posé une première ligature basique.
A partir du printemps prochain, il commencera la vraie formation si l’arbre continue bien.
Il le taillera fortement en éclaircissant ses branches et le formera avec les nouvelles pousses qui
seront plus vigoureuses que les actuelles.
Selon la manière dont se déroulera la culture de cette année, il décidera jusqu’où il peut tailler.
50% du substrat dans lequel il l’a rempoté est composé du gravier de la rivière (Asakegawa).
C’est un sol qui draine très bien, c’est pourquoi il espère qu’il grandisse avec force.
Si tout va bien, la formation sera assez rapide après la taille.

22
également d’arbres qui vivent en pot
depuis de nombreuses années.
Il est presque impossible de parler de
tous les arbres qu’il est parvenu à travail-
ler.
Sur ses étagères, nous en voyons de
nombreuses tailles et formes diffé-
rentes. Nous remarquons bien ici que
nous sommes dans la région des meilleurs
genévriers.
Nombreux de ses clients sont également
passionnés par la culture de ces arbres.
Selon ce que nous dit Mr. Okamoto, les
sabines sont plus populaires que les gené-
Mr. Okamoto a travaillé en entreprise jusqu’à vriers car elles peuvent se former plus
ses 30 ans. A cet âge, il a abandonné l’entreprise
pour devenir un professionnel du bonsaï, et c’est rapidement.
à ce moment qu’il a inauguré son jardin appelé Mais les genévriers ont besoin au mini-
Kishooen (jardin de la joie). mum de cinq années de travail, ce qui
Il possède une très bonne technique et a freine de nombreux professionnels.
un caractère très ouvert qui attire un public Il y a relativement peu de genévriers dans
important.
le monde du bonsaï, ce qui ne contribue
Les principales régions où sont prélevés pas à les rendre populaires parmi les
les genévriers de montagne au Japon sont passionnés.
traditionnellement Ise, Mikawa et Tonoo. Les aiguilles des genévriers piquent et
Pour cela, les professionnels les plus les branches sèchent plus facilement que
accrédités qui travaillent avec cette celles des sabines, ce sont des arbres plus
espèce vivent dans ces régions du dépar- délicats.
tement d’Aichi. Dans les années 70, il y eut un boom des
Mr. Okamoto, propriétaire de Kishooen genévriers au Japon, mais cette période
dans la ville de Toyota, est un maître du est passée et maintenant, nous avons
travail des genévriers de Tonoo. l’occasion de trouver de bons arbres à un
Il a gagné plusieurs fois la Sakufu-ten, prix très correct.
avec ces arbres. Mr. Okamoto veut que les jeunes aient
Il travaille principalement des arbres des genévriers pour qu’ils soient passion-
prélevés en montagne mais il s’occupe nés par la beauté de cette espèce.

Caractéristiques des
genévriers de Tonotosho :
Les Juniperus rigida prélevés dans cette Avec les années de culture, les genévriers
région ont un bois sec très dur qui ne bourgeonnent chaque fois mieux et les
pourrit presque pas. SRXVVHV VRQW SOXV SHWLWHV HW SOXV ÀQHV
Ce bois est beaucoup plus dur que celui Au fur et à mesure, la croissance devient
des genévriers qui sont prélevés dans plus tranquille et équilibrée, nous pour-
d’autres régions du Japon, comme Noto rions presque dire plus légère.
ou Ise. Pour cela, les genévriers bien travaillés
En bonsaï, ce bois se maintient durant de sont chaque fois plus faciles à entretenir
nombreuses années sans pourrir avec le pas du temps.

23
Juniperus rígida. 45 cm. Il est presque formé.
Il a presque 50 ans et cela fera environ 20 ans qu’il a été arraché de la montagne.
Cela fait 7 ans qu’il est arrivé dans le jardin de Mr. Okamoto.
Cet arbre est travaillé par un de ses élèves, Mr. Nagae, qui a presque terminé sa formation.
Comme nous le voyons, son style est moyogi et il a un mouvement typique des genévriers.
Mr. Nagae nous dit que la formation des branches a été assez facile et que le bois sec est seulement
nettoyé mais qu’il ne l’a jamais travaillé, c’est pourquoi il est parfaitement naturel.
Le bois des genévriers est très dur et ne pourrit pas, ce qui rend encore plus intéressant la culture
des genévriers en bonsaï.

24
Juniperus rigida. 48 cm. Age approximatif : 65 ans.
Cela fait environ 30 ans qu’il est cultivé dans un pot à bonsaï et presque 25 ans qu’il est arrivé dans
le jardin de Mr. Okamoto.
Il est presque formé mais les branches sont trop épaisses et la lumière ne doit pas bien parvenir
dans les parties intérieures qui peuvent commencer à sécher.
Pour cela, il est nécessaire de faire une forte taille d’éclaircissement pour le renouveler l’année
prochaine.

25
Juniperus rigida. 94 cm. Age approximatif : 80 ans.
20 ans après l’avoir prélevé en montagne.
C’est un groupe commencé par un passionné du département d’Ise mais qui est entretenu depuis
plus de 10 ans par Mr. Okamoto.
Les directions des branches semblaient désordonnées, ce qui empêchait de bien voir les 10 troncs.
Sur la photo, nous voyons comment était l’arbre après l’avoir corrigé : il est presque déjà formé.

26
Juniperus rigida. 79 cm. Age approximatif : 100 ans.
Propriétaire : Kawaguchi, Atsushi.
Cet arbre a également été commencé par un passionné. Mr. Okamoto le cultive depuis
plus de 10 ans, bien qu’il l’ait vendu à son propriétaire actuel depuis 7 ans.
Le bois sec, les jin et shari sont naturels. Ils sont jolis et mystérieux.
Cet arbre a été récompensé à la Kokufu ten de l’année dernière.
C’est la deuxième mention qu’il obtient.

27
Juniperus rigida. 101 cm. Age approximatif : 150 ans.
Cet arbre a été arraché de la montagne il y a presque 50 ans.
C’est le plus vieil arbre du jardin de Mr. Okamoto. Cet arbre est l’emblème de ce jardin.
Il le cultive depuis 40 ans, bien qu’il ait été la propriété de trois de ses clients.
Cet arbre a été récompensé trois fois à l’exposition Kokufu
Bonsai ten.
Le volume actuel des branches est un peu important, c’est
pourquoi il a prévu de le reformer.
Ce printemps, il l’a taillé fortement et ainé un peu les
étages des branches.

Aspect de l’arbre lorsqu’il a été présenté à la 63ème Kokufu.


Hauteur : 96 cm.
En comparant les photos, nous voyons comment le shari de
la partie haute a « grandi » avec le passage des années.
Maintenant, il se peut que l’arbre paraisse plus fort mais il
se peut aussi qu’il présente moins de dynamisme.

28
Juniperus rigida. 57 cm.
Age approximatif : 200 ans.
20 ans après l’avoir arraché de la montagne et 15
ans après l’avoir planté dans un pot à bonsaï.
C’est un arbre qui est arrivé chez Mr. Okamoto il
y a seulement un an.
Ce printemps, il l’a seulement rempoté. Cet arbre
n’a pas encore été travaillé.
Le bois est très dur. A partir de maintenant, son
élève, Mr. Nagae, le formera.
La partie arrière est également très jolie.
De par la face actuelle, la base semble un peu
ine.
Il serait sûrement préférable de le former en
changeant la face de ce côté.

29
Juniperus rigida. 63 cm. C’est un arbre de style Kabudachi avec 5 troncs, comme le précédent.
Ces arbres ont été semés il y a 30 ans.
Cet arbre a été cultivé durant de nombreuses années par un passionné qui pratiquait le semis. Cet
aspect aussi in ne peut être obtenu qu’avec des arbres formés à partir de graines.

30
Juniperus rigida. 39 cm. Age approximatif : 50 ans.
Cela fait environ 20 ans qu’il vit dans un pot à bonsaï et seulement 3 ans qu’il est arrivé dans le jardin
de Mr. Okamoto. La formation a commencé ce printemps 2015 par une taille assez forte.
Ensuite, il l’a laissé grandir librement sans le travailler, jusqu’à maintenant.
Nous avons demandé à Mr. Okamoto de nous montrer comment il pince et éclaircit.

Pincement de Juniperus rigida. Metsumi : pincement en vert

De prime abord, nous coupons avec les ciseaux Après, bien qu’elles ne dépassent pas trop, nous
les pousses longues qui dépassent clairement du raccourcissons toutes les pousses qui sortent du
proil de l’arbre. proil de l’arbre.
31
Nous ôtons les petites pousses en les tordant Nous ôtons aussi maintenant les vieilles aiguilles.
avec des pinces.

Aspect d’une branche avant d’ôter Aspect de la branche après avoir ôté
les vieilles aiguilles. les vieilles aiguilles.

Nous éclaircissons les pousses sur les parties sur lesquelles elles sont trop épaisses.
Il y a deux pousses qui sortent vers l’avant : nous éliminerons l’une des deux.

32
Façon dont les pousses NE DOIVENT PAS être Façon dont les pousses DOIVENT être coupées.
coupées. Si nous coupons les aiguilles, les En coupant les pousses, nous éviterons de
pointes sèchent et seront laides. couper les aiguilles.

Avant le pincement.

Apex après le pincement des pousses. En pinçant ainsi les pousses, nous maintenons la forme de
l’arbre. Pendant une saison, nous parvenons à pincer 2 à 3 fois les genévriers car ils ne cessent de
grandir. Comme nous avions éclairci les pousses pendant la taille de printemps, la lumière arrive
à l’intérieur des branches. Pour cela, maintenant, nous nous limitons à pincer sans éclaircir plus.
33
Kishooen

Dans ce jardin nous accueillent de nombreux conifères mais nous trouvons également de nombreux
arbres à feuilles caduques. Nous voyons de nombreux arbres de plusieurs espèces.
Ce jardin est intéressant.

Les étagères de Juniperus rigida, les arbres emblèmes de ce jardin, sont impeccables.
Nous voyons des genévriers de formes et tailles diférentes.
34
Dans ce jardin, la succursale de l’Association Japonaise de Bonsaï se réunit chaque dimanche
pour discuter et apprendre. Les heures du thé sont très animées.

Les aiguilles des genévriers de cette région Sur les étagères, nous voyons certains genévriers
sont plus molles que celles des autres : d’autres régions formés à partir de bouture.
elles piquent très peu ! Très peu sont prélevés en montagne comme
celui de cette photo.

35
Quelques Juniperus rigida remarquables
vus au Japon en exposition : Genévriers yamadori

Juniperus rígida. 49 cm. Janvier 2013. Propriétaire : Ikeda Arimitsu.


2ème exposition de bonsaï de Kameshiro.
36
Juniperus rígida. 88 cm. Propriétaire : Kikuchi, Keiichi.
Exposition du 35ème anniversaire de la succursale de Kasama, de Nihon Bonsai Kyookai.
37
Juniperus rígida. 55 cm. Propriétaire : Kiguchi Noriyoshi.
25ème exposition Shunputen. Mars 2014.

Juniperus rígida. Largeur : 53 cm. Propriétaire : Kobayashi, Mitsuyuki.


6ème exposition de plantes de saison. Mai 2014.
38
Genévriers formés par bouture

Juniperus rígida. 14 cm. Juniperus rígida. 12,5 cm.


Propriétaire : Ayumi Toshihiro. Propriétaire : Tahagui Naotoshi
4ème exposition Sohin du côté est Shizuoka. 34ème exposition de Sohin bonsaï de Maebashi.
Janvier 2013.

Juniperus rígida. 14 cm. Juniperus rígida. 15,5 cm.


Propriétaire : Nakamura, Kooji. Propriétaire : Murofushi, Itsuo.
5ème exposition Sohin du côté est Shizuoka. 6ème exposition Sohin du côté est Shizuoka.
Janvier 2014. Janvier 2015.

39
Comment créer ces formes ?
La forme se réalise durant les trois premières années
de la vie du planton et au bout de cinq ans, la forme est
déjà définitive.
Sekino Tadashi

Pinus thunbergii 14 cm. 13 ans après le semis.

Sur les étagères de Mr. Sekino, il y a toujours des Jeunes plants de 2 ou 3 ans.
plantons formés chaque année à partir de graines. Il y a beaucoup de plantons comme
Lorsqu’ils sont encore très jeunes, il leur donne ceux-ci dans son jardin.
40 forme en dirigeant ainsi leur futur.
Pinus thunbergii 10 cm. Vue supérieure sur laquelle il est possible
2 ans après avoir semé. d’apprécier la forme du planton.
La première forme a été donnée il y a peu.

Juste après, il plie les tiges tordues, pour Pinus thunbergii 10 cm. 2 ans depuis la graine.
les descendre à hauteur de la base du tronc. Il existe beaucoup de façons de leur donner
une jolie forme.
41
La forme de la partie basse du tronc se détermine
pendant les trois premières années

Pinus thunbergii. Largeur : 28 cm. 3 ans depuis la graine.


La partie inférieure du tronc, où il n’y a pas de ligature, est celle à qui nous avons donnée forme
pendant les saisons précédentes. Le il d’aluminium est sur la partie qui a poussé dans la troisième
période. Cette ligature marque très rapidement.

Vue supérieure de ce Pinus thunbergii de 3 ans.


De toute façon, si nous le regardons du haut vers le bas ou de gauche à droite,
42 nous ne trouverons aucune partie droite de plus de 2 cm. Les courbes sont en outre très variées.
Nous pouvons également reformer le tronc à partir d’une
pousse basse pour obtenir des formes encore plus étranges

Pinus thunbergii, 18 cm. 3 ans depuis la graine. Pinus thunbergii, 17 cm. 3 ans depuis la graine.
Nous voyons qu’il y a des pousses jusqu’à la base La partie basse du tronc est tordue ; nous voyons sur
du tronc. celle-ci des pousses utilisables pour reformer le tronc.

Pinus thunbergii. 23 cm. Nous pourrions continuer la formation de l'arbre en laissant grandir
la petite pousse qui se trouve près la base de l'arbre et en coupant ensuite le tronc trop raide.
43
Pendant les trois premières années nous formerons
la partie basse du tronc

Pinus thunbergii, 19 cm. 3 ans depuis la graine.


Il a un fort mouvement, presque exagéré.
Ces courbes s’adouciront d’elles-mêmes avec
le temps, lorsque le tronc grossira.

Ensuite, il plie encore plus le tronc en le baissant avec force.


La structure inale du tronc se détermine pendant les 5 premières années en s’adaptant à la
forme de chaque arbre. Sur ces pages, nous voyons certains pins formés de façon semblable.

Pinus thunbergii, 4 ans depuis la graine.


La forme du futur tronc se déinit durant ces premières années.
44
Pinus thunbergii,
15 cm. 3 ans
depuis la graine.
Le tronc tordu est
ixé à la base de
l’arbre.
Ce pin a une
forme très
complexe.
Chaque arbre
exprime sa
force de façon
diférente.

Pinus thunbergii, 5 ans depuis la graine.


La forme future de cet arbre se devine déjà.
45
Des petits pins formés avec cette technique

Pinus thunbergii, 7 cm. 12 ans depuis la graine.


Il y a peu d’arbres avec des troncs aussi jolis que celui-ci.
C’est un bonsaï presque parfait

Pinus thunbergii, 21 cm.


30 ans depuis la graine.
Nous avons du mal
à croire que cet
arbre ait été formé
artiiciellement.
La croissance de l’arbre a
efacé les empreintes du
travail de l’homme.

46
Pinus thunbergii, 9 cm. 10 ans depuis la graine.
Il est encore dans un pot de culture mais très bientôt, il passera en pot à bonsaï.
Personne ne dirait que cette forme est le fruit du travail, formée de façon artiicielle par Mr. Sekino.

Pinus thunbergii, 22 cm.


23 ans depuis la graine.
La base du tronc est
formée par la fusion
des racines pliées.

47
Pins thunbergii formés chez Mistral

Pinus thunbergii en formation. 12 années, formés depuis le semis.


Les techniques de formation de ces arbres sont identiques a celles que nous venons de voir dans
les pages précédentes. Les Pinus thunbergii poussent très bien sur la côte méditerranéenne.

Il y a plus de 10 ans que nous avons


commencé la production de ces Pinus
thunbergii chez Mistral Bonsai.
Les techniques de formation utilisées
sont strictement classiques, elles sont
identiques à celles utilisés au Japon.
Nous avons commencé par semer des
graines.
Après nous avons donné forme au tronc
des jeunes plants pendant les trois
premières années.
Ensuite, nous laissons grandir ces pins,
en remplaçant l'apex chaque année
pour former des troncs avec une bonne
conicité.
Nous avons aussi gardé des branches
partout, pour assurer le bon dévelop-
pement de ces pins comme bonsaï.
Nous avons rempoté régulièrement nos
pins, pour faire bien grossir la base des
troncs (nebari).
Maintenant, jugez du résultat par
Production de Pinus thunbergii chez Mistral à vous-mêmes.
Camarles.
48
Le tronc est presque formé. Bientôt commencera le travail de formation des branches.
Ce pin pousse très bien dans un pot en plastique de 20 litres.
49
Le sécateur donne une idée de la grosseur du tronc
Dans l'avenir, ce sera un arbre d'environ 45 cm de haut.

Pinus thunbergii.
9 ans à partir de la graine.
Sur cette photo nous pouvons voir
comment continuer la formation de cet
arbre :
En in d'hiver, nous couperons la branche
de sacriice qui nous a permis de faire
grossir le tronc ( ligne en rouge).
Ensuite, pour améliorer la conicité du
tronc, nous laisserons pousser la branche
identiiée par la lèche bleue.
Nous travaillerons patiemment.
Progressivement, les pins s'approchent
de leur forme inale.

Le Pinus thunbergii cultivé à partir de


semis en Europe s'adapte mieux à notre
climat que les pins importés du Japon,
de sorte que sa croissance est très
vigoureuse.
Nous avons donné forme aux troncs en ligaturant les jeunes plants avec du il d'aluminium.
Maintenant nous retrouvons des arbres tous diférents, grâce à cela.

51
Yatsubusha
Un Pinus thunbergii très spécial
Ces Pinus thunbergii var. Yatsubusa ont Michiharu, qui a commencé à cultiver
été formés par marcottage. cette variété à partir d’un seul arbre
Ainsi 20 plants ont été obtenus. trouvé en 1948.
Il y a des idées fausses qu’il faut corri-
ger, même si les erreurs durent plus de D’abord, il a planté des graines de cet
50 ans. arbre au printemps 1949 et il a choisi les
Il existe très peu de variétés de Pinus meilleurs jeunes plants, ceux à feuilles
thunbergii à feuilles courtes, contraire- les plus courtes et épaisses.
ment à ce qui se passe avec les pins à Chaque année, il a planté à nouveau des
cinq aiguilles. pins avec les semis obtenus des meilleurs
Les pins produits à partir de semences arbres, en répétant le même processus de
sont tous différents. sélection.
Dans le monde du bonsaï, si on nomme le En 1955, il a amené ces plants à un club
Pinus thunbergii var. Yatsubusa, on pense de bonsaï d’Ueno-Ikenohata.
automatiquement à l’équipe de M. Amano Les fans de ce club ont été ravis de ces

Pinus thunbergii var. Yatsubusha. 29 cm.

52
Un travail exceptionnel de formation
Pins thunbergii à feuilles extraordinai- aiguilles si courtes qu’il n’est pas néces-
rement courtes et ils les ont nommés saire de pincer les pousses juste après
«yatsubusha kuromatsu» pour la première l’ouverture des feuilles (mekiri), comme
fois dans le monde du bonsaï. on fait avec tous les autres Pinus thun-
bergii.
A cette époque, il y avait un véritable On les cultive presque comme des pins
boom de culture de variétés de yatsu- à cinq aiguilles, en éclaircissant ses
EXVKD HQ -DSRQDLV \DWVXEXVKD VLJQLÀH branches.
«à feuilles naines»), mais la plupart des On ne les ligature que pour former la
arbres cultivés étaient des pins à cinq structure de base de l’arbre.
aiguilles. Après la formation des branches continue
Elles sont bien connues ces variétés seulement aux ciseaux.
naines comme la «Zuisho», à feuilles Jugez vous-même du résultat du travail.
minces et petites, très populaire dans le
domaine de Kantoo. Ici, nous présentons neuf des vingt pins
de cette variété.
Mais la plupart des variétés naines pré- Cette fois-ci, nous pouvons les voir à la
VHQWHQW EHDXFRXS GH GLIÀFXOWpV TXDQW j mi-juin, lorsque les nouvelles feuilles
leur formation. Elles forment des bour- viennent de s’ouvrir.
geons trop épais, ce qui donne beaucoup A cette époque de l’année, il n’y a
de travail pour les éclaircir (mekaki). presque aucune exposition de bonsaï ce
Souvent, ses branches grossissent aussi TXL UHQG GLIÀFLOH G·REVHUYHU OHV SLQV GDQV
trop rapidement et deviennent grossières cet état.
en peu de temps. Heureusement les amateurs peuvent les
Donc, les bonsaï des variétés à feuilles contempler ainsi sur leurs étagères.
QDLQHV VRQW GLIÀFLOHV j IRUPHU HW j PDLQ- M. Takeshita a enlevé à la mi-juin toutes
WHQLU HQ ERQVDw ÀQV HW pOpJDQWV les feuilles de l’année précédente, juste
quand les feuilles des nouvelles pousses
A cette époque, M. Takeshita a rendu s’ouvraient.
visite à M. Amano pour lui demander de Comme les amateurs le savent, si nous
l’aider à former des bonsaï authentiques enlevons toutes les vieilles feuilles des
avec sa variété. pins, nos arbres s’affaiblissent.
Pendant 10 ans, il a continué à reproduire Donc il ne les enlève qu’une fois tous les
ces pins par semis, jusqu’à choisir les TXDWUH RX FLQT DQV TXDQG LO YHXW SURÀWHU
trois meilleurs plants et commencer à les du meilleur aspect de ces bonsaï extraor-
reproduire par bouture. dinaires.
Après il s’est consacré à la formation tout Les feuilles si courtes, sa jolie couleur,
en suivant un plan de travail rigoureux. et la beauté des branches, font de ces
Maintenant il n’existe que 20 de ces arbres des bonsaï impressionnants.
arbres.
Ce sont les arbres que nous présentons Souvent, avec les espèces à feuilles
sur les photos de cet article. naines, les branches forment des boules
Finalement, trois de ces arbres on été denses, ne permettant pas d’apprécier le
acceptés à la 63ème exposition Kokufu. mouvement du tronc et des branches.
Mais la formation de ces Pinus thunbergii
Les arbres de cette variété ont des var. Yatsubusa est très propre et belle.

53
Pinus thunbergii var. Yatsubusha. 27 cm.

Pinus thunbergii var. Yatsubusha. 27 cm.

54
Pinus thunbergii var. Yatsubusha. 25 cm.

Pinus thunbergii var. Yatsubusha. 32 cm.

55
Pinus thunbergii var. Yatsubusha. 32 cm.

Pinus thunbergii var. Yatsubusha. 24 cm.

56
Pinus thunbergii var. Yatsubusha. 31 cm.

Pinus thunbergii var. Yatsubusha. 28 cm.

57
Ishizuki
La libre sensibilité des pins qui vivent sur pierre

Pinus pentaphylla, style ishizuki (sur pierre). 61 cm, pierre incluse. Pierre Ryuganseki, de Kaigawa.
4 ans après l’avoir planté sur la pierre. C’est un arbre d’environ 70 ans.
En général, les arbres plantés sur pierre ont des nebari un peu faibles.
Mr. Ishii a décidé de planter cet arbre sur une pierre de forme très irrégulière qui s’harmonise
parfaitement avec lui. Il a été présenté à la 40ème Sakufu-ten où il a reçu un des prix les plus
importants de ce concours.

Auteur :
Ishii, Hideo,
propriétaire
de Yujuen,
en Maebashi.

58
Les points les plus attractifs de cet arbre.
C’est un arbre incliné, presque en cascade, qui vit en s’accrochant avec force à la roche.
Nous voyons un tenjin blanc qui a dû sécher suite à une chute de pierres ou sous le poids de la neige.
Avant, il était un arbre à deux troncs. Le contraste entre les formes tourmentées de la roche et les
formes polies du bois sec est un des points forts de ce bonsaï.
Nous voyons une branche qui descend, qui tombe comme si elle était dans le vide.
Cette branche nous parle de la dureté de la vie de ce pin en haute montagne.

Les herbes qui poussent à la base du tronc et sur la pierre, parmi lesquelles nous voyons
un Chaenomeles, augmentent l’équilibre de l’ensemble.
59
Pinus pentaphylla sur pierre. 48 cm.
Pierre Ryuganseki de Kaigawa.
C’est un pin qui a environ 60 ans, cultivé à partir de graine.
L’auteur avait acheté la pierre avant de trouver cet arbre.
À l’avenir, les branches seront plus légères. La durée du travail est évalué à 5 ans.

Mr. Ishii nous dit que les bonsaï plantés /D SODQWDWLRQ VXU SLHUUH SURÀWH GH
sur pierre (Ishizuki) sont des fragments de beaucoup de matériaux naturels qui se
paysage. trouvent facilement dans la nature.
L’idée est de suggérer un paysage qui
nous émeuve. L’enchantement principal de ces arbres
Pour qu’un arbre sur une pierre vaille est l’harmonie avec les pierres sur les-
la peine, cette émotion est absolument quelles ils sont plantés.
nécessaire. De cette harmonie naissent des histoires
Mr. Ishii a commencé à faire des bonsaï qui nous transmettent des sentiments de
ORUVTX·LO DYDLW  DQV VRXV O·LQÁXHQFH GH manière plus libre.
Mr. Kato Saburo, de Mansei-en. Une grande partie de la beauté des bon-
Il pense que les passionnés qui vivent saï se trouve réellement dans cette façon
dans les petits villages ne peuvent pas de planter les arbres.
concourir avec les grandes associations
des villes. Mais en revanche, ils peuvent Certaines personnes pensent par erreur
suggérer ces paysages qu’ils portent gra- que les arbres qui vivent sur pierre sont
vés dans le fond de leurs cœurs. GLIÀFLOHVjPDLQWHQLU

60
Pinus pentaphylla sur pierre, 55 cm.
Pierre Kuramaishi, de Tone. Cet arbre de près de 100 ans a 9 troncs. Cela fait environ 50 ans qu’il a
été prélevé de la montagne avec cette forme.
Il a été planté sur cette pierre il y a seulement 6 ans. Maintenant, il commence à bien se distinguer.

Mr. Ishii nous dit que cela est dû à la Au début, les arbres sur pierre doivent
quantité de Piceas qui a été plantée être arrosés plus souvent que les autres,
sur pierre n’importe comment dans les mais lorsque les racines poussent bien,
années 70. ils peuvent être arrosés avec la même
Mais en réalité, les arbres plantés sur périodicité que tout autre bonsaï planté
pierre peuvent mieux vivre que les autres en pot.
s’ils enracinent bien. Mr. Ishii plante essentiellement sur pierre
Les pierres se réchauffent facilement les Pinus pentaphylla, mais il a égale-
au soleil, ce qui favorise la force des ment cultivé des 3LQXV GHQVLÁRUD et des
racines. Juniperus chinensis.
Ces groupes chauffent plus facilement et La raison est que les pins à cinq aiguilles
les racines se renouvellent donc mieux, expriment mieux leur sensibilité, il est
ce qui leur permet aussi de vivre de nom- aussi plus facile de trouver des Pinus pen-
breuses années sans avoir besoin de rem- taphylla de formes très différentes.
potage. Au-delà de 10 ans, faire quelques
trous dans la terre pour renouveler leur
VXEVWUDWHVWVXIÀVDQW

61
Pinus densilora sur pierre, 76 cm. Pierre Ryuganseki, de Kaigawa.
Cet arbre a été planté par le ils de Mr. Ishii. Cette espèce de pin se combine à la perfection avec
la pierre. Celle-ci lui donne un très joli mouvement, mais nous devrons attendre encore quelques
années pour voir le résultat de cet ensemble.
Sous les étagères de ce jardin, nous voyons de nombreuses pierres dans l’attente d’un arbre.
62
Pierre de Kaigawa
Large 32 cm. Hauteur 14,8 cm.
Il imagine que le paysage suggéré par cette
Sur cette pierre, il plantera un arbre de pierre serait celui d’un ruisseau d’eau pure parmi
plus ou moins 25 cm, un peu en arrière. les montagnes.
Si l’arbre était plus haut, on
n’apprécierait pas bien la
beauté de la pierre. Les débutants plantent généralement les
arbres sur la partie plane de la pierre.
Il ne faut jamais rechercher un équilibre
trop statique sur un ishizuki.
Il est préférable de planter à l’arrière de la
partie haute de la pierre et de ne laisser
que la branche principale (sashieda)
s’étendre vers l’avant.

Lorsque nous plantons sur une petite pierre comme celle-ci, nous
devons faire attention qu’elle ne soit pas cachée par les herbes.

C’est une pierre de Kaigawa préparée pour planter un arbre de petite taille.
Il recherche l’arbre adéquat qui lui conviendrait.
Son idée est de planter un Pinus pentaphylla à aiguilles courtes et avec un mouvement intéressant.

Souvent, nous trouvons des pierres intéressantes disséminées


dans les jardins des passionnés.

63
Ishizuki sur bois

Pinus pentaphylla sur bois. Largeur : 106 cm. (largeur du bois sur lequel l’arbre est planté).
Aspect lorsqu’il a été présenté pour la première fois à une exposition, au mois de juin de l’année
dernière. A cette période, les herbes grandissaient très rapidement.

Auteur : Abe Taiju de Fukushima.


Depuis 4 ans, chaque année au mois de nécessaire d’entretenir avec soin. A partir
juin, Mr. Abe fait une exposition chez lui. de maintenant, il souhaite augmenter le
Il a préparé cet arbre pour l’exposition volume des branches du pin, en réduisant
en essayant de suggérer les formes des les plantes de la base pour qu’elles ne
pins qui vivent dans les montagnes de prennent pas trop le rôle principal.
Fukushima. Normalement, il n’élimine pas les plantes
Ce sont des travaux très jolis et divertis- qui sortent elles-mêmes, apportées par le
sants que peut faire tout passionné qui le vent ou les oiseaux.
souhaite. Ces plantes grandissent plus vigoureu-
L’arbre est un pin planté sur un bois de sement que celles plantées de manière
cyprès. DUWLÀFLHOOH
Il a également planté un genévrier nain et
un tsuga nain parmi d’autres arbustes.
Ce sont des espèces qui grandissent natu-
rellement dans cette zone. Il a seulement
ajouté une plante d’autres zones pour
donner une touche de chaleur.
Ainsi, durant presque toute l’année, cer-
WDLQHV SODQWHV ÁHXULVVHQW
Il a utilisé des plantes qu’il cultivait
depuis des années pour qu’elles aient plus
de caractère. Après avoir planté, il est Petits plants préparés pour
compléter le travail.

64
Pinus pentaphylla de presque 40 ans, grefé. La base de l’arbre est relevée en changeant l’angle de
plantation. Depuis longtemps, il était prévu de le planter sur une pierre ou sur un bois trouvé à la
plage. 4 ans ont passé depuis la première formation et pendant ce temps, il a été ligaturé deux fois.

Ce bois provient d’un cyprès de ceux utilisés comme pare-vents dans la région.
Un paysan a arraché ce morceau qui était sec depuis plusieurs années et l’a apporté à Mr. Abe.

65
Aspect de l’arbre récemment ixé sur le bois. Il a planté une grande variété d’herbes à la base
de l’arbre, reproduites à partir de plantes sylvestres. En faisant une grande forêt, il est plus
facile de travailler avec des plantes qui vivent en pot depuis longtemps.

Le travail s’est terminé le 17 mai 2014.


Quelques semaines après l’avoir planté, il l’a sorti à l’extérieur pour proiter de la saison des pluies.

66
Exposition d’ifs
de Kanazawa

24 octobre 2015. Ifs de Kanazawa dans l’exposition à Kenrokuen

(QÀQ FHW DXWRPQH j .HQURNXHQ VH Nous avons également vu dans certains


celebra l’exposition des ifs de Kanazawa articles le travail de ces arbres.
qu’avait imaginée Mr. Suguimoto Rey il y Pour pouvoir commencer à voir les résul-
a presque 20 ans mais qu’il n’a pas pu la tats, il a fallut plus de 5 ans pour que les
voir, car il est décédé récemment. arbres puissent grandir plus rapidement.
Les ifs arrivaient chez Mr. Kawabe dans Il y a très peu d’ifs comme ceux-ci culti-
des camions. vés en bonsaï.
Mr. Kawabe devait attendre quelques Les premiers ifs sont arrivés chez Mr.
années avant de les travailler et de les Kawabe il y a 12 ans. Ils étaient seule-
rempoter dans des pots en grès. ment 13.
En premier, il les laissait s’habituer au Dans l’exposition de Kanazawa sont main-
climat de Saitama, grandissant dans leurs tenant présentés ces 13 mêmes ifs.
caisses. Il y a 4 ans est arrivé le deuxième trans-
En deux ou trois ans, l’enracinement port de 13 arbres qui sont encore sur les
pWDLW GpMj VXIÀVDPPHQW VROLGH FRPPH étagères de Mr. Kawabe qui vient juste de
pour résister à la taille et aux travaux de ÀQLU GH OHV SODQWHU HQ SRW
UDPLÀFDWLRQ Les arbres qui sont restés dans la mon-
Les pousses de ces ifs gardent les feuilles tagne sont en train de mourir, pour cela
pendant deux ans. Par conséquent, il ces arbres sont si importants.
est nécessaire de laisser passer au moins Cette exposition s’est convertie en un
GHX[ DQV DYDQW GH SRXYRLU FRQÀUPHU TXH hommage involontaire à Mr. Suguimoto
les ifs sont bien enracinés et grandissent qui est décédé le 1er juin de cette année.
sains.
67
11 avril 2007. Suguimoto Rey de Kanazawa et 1er octobre 2011. L’un des derniers envois d’ifs
Kawabe Takeo de Saitama. arrivant chez Mr. Kawabe dans un grand camion.
En regardant les ifs lorsqu’ils sont dans la Ils ont été transportés avec beaucoup de soin
montagne. Ces ifs ont été plantés pour Ikebana pour ne pas abîmer les racines.
il y a presque 400 ans.

1er octobre 2011. Certains de ces arbres plantés dans des caisses en bois étaient très grands.
A cette occasion, le camion a seulement pu transporter que quelques ifs.

68
Comment ils ont été enracinées ces ifs. EUHXVHV UDFLQHV ÀQHV pWDLHQW GpMj VRUWLHV
Pour les arracher de la terre (avec une Un ou deux ans plus tard, il les plantait
autorisation), eux coupèrent toutes les dans une caisse en bois.
grosses racines. A ce moment, ils les plantaient dans des
Pour cela, il fallait creuser jusqu’à une JUDQGHV FDLVVHV DÀQ TX·LOV DLHQW DVVH] GH
profondeur de 70 ou 80 cm. terre pour pouvoir bien grandir.
Ils les plantaient dans le champ avec Ainsi, les ifs s’habituaient à grandir et
un mélange de terre et de mousse pour enraciner dans les caisses.
maintenir l’humidité.
Parfois, les ifs mettent plusieurs mois à
GpYHORSSHU DYHF IRUFH OHV UDFLQHV ÀQHV
Ils contrôlaient périodiquement l’état des
racines pour bien réguler l’arrosage et la
fertilisation.
Un an après, si les racines s’étaient bien
développées, les arbres descendaient au
jardin de Mr. Suguimoto (qui vivait à une
altitude plus basse que les montagnes des
ifs).
Ils ajoutaient de l’akadama, quittaient
la mousse et continuaient le chemin des
arbres.
Si tout allait bien, depuis les coupes des
grandes racines de la montagne, de nom- 6 octobre 2011.
État des arbres arrachés de la montagne
lorsqu’ils vivaient déjà chez Mr. Kawabe.

3 septembre 2014. Taxus cuspidata. Juste avant de partir de Saitama pour retourner à Kanazawa.
Le transport est réalisé un an et demi avant la présentation à l’exposition.

69
Taxus cuspidata à l’exposition de Kenrokuen.
70
Cette exposition se célébra a la ville de Kanazawa, à Shiguretei, dans le grand parc de Kenrokuen.
On pouvait voir des ifs présentés dans des Tokoname, mais aussi dans les terrasses, auprès des jardins.

M. Kawabe avec des


amateurs européens présents
dans cette exposition.

71
Ramification d’une forêt de conifères
Chamaecyparis obtusa.
Il y a très peu de forêts comme celle-ci dans le Masahiko
monde du bonsaï.
C’est une forêt réalisée par Mr. Kimura il y a trois Kimura
ans. Face à elle, il nous semble que le vent circule
entre les branches, comme dans une vraie forêt.
Nous allons voir la taille des
branches qui s’efectue à chaque
automne pour corriger la
ramiication et pour maintenir
leur joli aspect.

Face de cette forêt.


72
Forêt de Chamaecyparis obtusa, 89 cm.
Mr. Kimura a planté cette forêt il y a trois ans avec
des arbres achetés.
Les troncs n’étaient pas parfaitement droits,
ils se pliaient un peu. Il les a corrigés à l’aide
de barres de fer.
A partir de ce moment, il ne les a presque
pas taillés pendant presque
trois ans et n’a pas essayé de
ramiier ses branches.
Ainsi, maintenant,
nous voyons que les
branches sont assez
désordonnées.
Il va travailler en
taillant avec des
ciseaux pour que
l’arbre nous rappelle
mieux les forêts de
haute montagne.

Côté gauche.
73
En général, la plupart des Chamaecyparis que nous voyons dans le monde des bonsaï
viennent de variétés de jardinerie, mais ceux-ci proviennent de l’authentique variété sylvestre.

Les feuilles sont un peu plus brutes que celles des autres variétés et grandissent avec force.
C’est peut-être pour cela que cette variété n’est pas beaucoup utilisée en bonsaï. Il coupe une par
une les petites branches trop épaisses qui se croisent en les prenant avec le bout des doigts.
74
L’écorce du tronc nous rappelle déjà celle
des vieux arbres.
Même les troncs ins ont plus de 20 ans.
Comme les arbres n’étaient pas droits, il les a
corrigés en les attachant à des barres de fer.
Maintenant, trois ans après, les ils ont laissé
quelques marques sur les troncs.

Il enlève également les pousses qui poussent vers le bas.


Ainsi, nous pourrons bien voir la structure des branches principales.

75
La structure basique des branches est déjà décidée.
À partir de maintenant, il travaille presque tout avec les ciseaux

En épaississant les feuilles des Chamaecyparis s’entrecroisent d’un étage à l’autre des branches.
Par conséquent, il est nécessaire de tailler les branches de la partie supérieure pour ainer les étages.
Pour cela, il faut ouvrir chaque rameau avec les doigts et l’éclaircir depuis la base.

Coupe depuis la base des pousses qui s’allongent.


Ainsi, en réduisant les branches, il est facile de densiier les étages de ces arbres.
76
Sur certaines branches, coupe uniquement de la pointe des pousses.
Ainsi, le bourgeonnement des branches inférieures s’accélère.

Les années sont chaque fois plus chaudes, c’est peut-être pour cela que certaines
petites branches ont séché.
77
Exemple de taille d’une branche.
Il commence la taille.

En cours de taille.
Nous voyons comment il aine l’épaisseur de chaque branche.
78
En éclaircissant les branches.

Peu de temps après. Ceci est un bon exemple de la manière de travailler.


Il ne regarde pas seulement l’épaisseur des branches mais aussi l’équilibre des branches
à gauche et à droite. La taille fait ressortir la beauté des troncs de cette forêt. 79
Formation des branches avec les ciseaux

1. Le travail commence à 9h 46'. 2.

3. 4.

5. 6.

7. 8.
80
9. 10.

11. 12.

13. 14.

15. 16. Il init le travail à 10h 36'.


81
Branches du côté droit vues depuis la face, avant de les éclaircir.
MR. Kimura a laissé les pousses grandir pendant presque trois ans. Maintenant, l’ensemble des branches est
trop désordonné. Il faut également corriger l’équilibre à gauche et à droite.

Branches du côté droit vues depuis la face, après avoir éclairci.


Il semble qu’il n’ait pas changé grand chose mais en réalité, il a bien éclairci.
82 En automne, lorsqu’elles bourgeonneront à nouveau, elles seront beaucoup plus jolies.
Cet été a été très chaud, mais les arbres corrigé avec des barres de fer.
ont mieux résisté qu’il ne l’imaginait, Quel âge ont ces arbres ? Sûrement plus
surtout quand on pense que - même ici de 20 années si l'on regarde leur écorce.
au Japon - les secondes pousses des Pinus Pour éviter d'endommager cette belle
thunbergii n'ont pas été bonnes à cause écorce, il a corrigé les troncs avec beau-
de l’excès de chaleur. coup de soin.
M. Kimura avait l'intention d'utiliser ce Après, il a ligaturé les branches.
groupe pour expliquer le travail de rami- M. Kimura les taille au début du mois de
ÀFDWLRQ PDLV FHUWDLQHV H[WUpPLWpV GHV septembre -pour poursuivre le travail-
pousses ont brûlé, ce qui est très rare. PDLV JpQpUDOHPHQW RQ OHV WDLOOH HQ ÀQ
C'est une très belle forêt, qui nous fait d'hiver.
ressentir les montagnes réelles. Ensuite, il protégera ces arbres en serre
Ces Chamaecyparis sont authentiques, ce quand le froid arrivera.
ne sont pas des variétés cultivées, ils ont Il est nécessaire de tailler pour que la
été formés avec des boutures faites sur lumière arrive sur toutes les branches et
des arbres de montagne. aussi pour arrêter son épaississement.
La plupart de Chamaecyparis que nous Quand les arbres commencent à être for-
voyons cultivés en bonsaï sont des arbres més, le travail se poursuivra uniquement
de jardin, souvent utilisés pour le repeu- avec des ciseaux, en éclaircissant les
plement. extrémités des branches.
Cette variété n'a pas de branches ou Aujourd'hui, peu de gens sont capables de
de feuilles aussi épaisses que les arbres travailler les arbres de cette façon.
cultivés dans les jardins et poussent plus Ce travail semble facile, mais en fait il
vite. C'est peut-être pour cela qu'ils n’ont est assez technique.
presque jamais été utilisés pour former Il voulait former une forêt, de manière
des bonsaï. qu'il semble que le vent passe entre les
Il existe aussi des variétés naines très branches.
populaires, mais elles ne sont pas aussi Si la taille a lieu en septembre,quelques
belles que celle-ci. nouvelles pousses se développeront avant
Ces arbres sont exceptionnels. de s'arrêter.
M. Kimura les a acheté il y a trois ans et Elles attendront jusqu'au printemps pour
les a planté en style forêt. pousser à nouveau.
L'écorce était vieille mais les troncs Mais l'apparence des arbres travaillés
étaient un peu tordus et M. Kimura les a récemment est également très agréable.

83
Côté gauche après la formation.
Comparez son aspect avec celui de la forêt
avant le travail.
Au inal, il ne restera que 2/3 des feuilles
dans ce groupe.

84
Après la taille et l’éclaircissement.
Chamaecyparis obtusa, 88 cm.
Maintenant, la forêt semble plus
réelle. En la voyant de près, on
pourrait se perdre dans cette forêt.

85
Pages service : Vos professionnels
01
MAILLOT BONSAÏ 21
BONSAÏ SAN
Bonsaï, École avec Danny USE et matériel pour
Le spécialiste du bonsaï japonais. jardin japonais.
Sur rendez-vous. 1 rue des Guêts
Le Bois Frazy 21430 Sussey Côtes d’Or
01990 RELEVANT Tél : 06 27 46 56 39
bonsai-san.com
Tél : 04 74 55 23 48
e-mail : info@bonsai-san.com
www.maillot-bonsai.com

06 29
JARDIN BOTANIQUE
DES MONTAGNES NOIRES
Pépinière de conifères, bonsaï, pré-bonsaï, poteries, outils
Parc botanique de 5 hectares
Travaux d’aménagements paysagers et de maçonnerie
Horaires d’ouverture communiqués sur demande
André COZIC paysagiste - pépiniériste - maçon
Ar Fell - 29540 SPEZET
BONSAÏ CENTER Tél : 02 98 93 88 69 - 06 07 02 80 11
www.coniferes-parc.com
info@coniferes-parc.com
Très grand choix de Bonsaï japonais,
pots TOKONAME, YIXING, outils, 35
plantes exotiques, orchidées
Importation directe du Japon et de Chine

EXPOSITION VENTE de 10h à 19h30


(Tous les jours sauf le dimanche)

88 Boulevard Gambetta
06000 NICE
Tél : 04 93 88 05 72 LE JARDIN DU LEVANT
Hay Jérôme
Bonsaï et plantes d’origine japonaise,
06 Poteries, Outils, Substrats, Engrais,
Décorations orientale …
MUSEE DU BONSAÏ
Entrée Musée : 4 €/ pers. 3 € adh. F.F.B.
Les haies
Vente bonsaï sur place et vente en ligne 35370 St Germain du Pinel
Tel : 02-99-96-69-51
www.plantes-et-jardins-japonais.fr
BONSAÏ ARBORETUM de la Côte d’Azur www.lejardindulevant.fr
Musée permanent de Sculptures vivantes. E-mail : contact@lejardindulevant.com
Dans le cadre d’un jardin Japonais (2000 m2),
découvrez une collection exceptionnelle
43
de Bonsaï du monde entier travaillé
de père en ils par la famille OKONEK. L’ARBRE AUX PAPILLONS
Bonsaï - Pré bonsaï - Jeunes Plants - Yamadori
Outillage - Poteries
Karol OKONEK Pépinières Laurent Breysse Beaubac
299, Ch. Du Val de Pôme 43000 Polignac
06410 BIOT Tél : 04 71 09 32 12 et Fax : 04 71 05 01 02
Tél : 04 93 65 63 99 www.arbre-aux-papillons.com
www.museedubonsai.biot.fr e-mail : laurentbreysse@wanadoo.fr

16 68 AZ BONSAÏ
POTERIE DE PUYMOYEN Substrats, soins, garde, poteries
Outillage japonais
Poterie à Bonsaï artisanale Accessoires et plants pour jardins zen
Catalogue sur www.poteriedepuymoyen.fr Koi japonaises, nourriture
VPC
33 Rue du Bourg 16400 Puymoyen Magasin de vente
Tél : 05 45 61 11 27 2 route de Didenheim 68720 HOCHSTATT
e-mail : jmfmarty@wanadoo.fr Tél. 06 23 86 41 80
e-mail : azbonsai@free.fr

86
par départements
Suisse
78
PEPINIERE DE CHINE
BONSAÏ
Outillage japonais, Akadama, Kanuma,
Engrais, Accessoires pour jardins asiatiques,
Poteries, Soins, Rempotage, Gardiennage
389 route de St Germain 78420 Carrieres/Seine
Tél : 01 39 68 12 52
www. pepinieredechine.fr

KISSLING BONSAI
Au coeur de la Suisse Romande,
le Paradis pour les passionnés de bonsaï
Rte de Palézieux 50
CH-1610 ORON-LA-VILLE
Tél : 00 41 21 907 86 41
www.kissling-bonsai.ch

Belgique

BONSAÏ CENTER GINKGO

Très belle collection. Tout bonsaï et matériel

Le paradis pour l’amateur de bonsaï.

Nouvel assortiment de pots à bonsaï


à des prix très intéressants.
Suisse (Photos + liste de prix à voir sur notre site Web)
PEPINIERES BONSAÏ
Pour tout renseignement :
JM DEFFERRARD Heirweg 190 - B-9270 LAARNE
“Le spécialiste en bonsaï”
Tél : 00 32 9 355 14 85 et 00 32 9 355 26 15
www.ginkgobonsai.be
3 rue Ch Ernest Pisteur CH-1255 VEYRIER
e-mail : ginkgo1@pandora.be
Tél : 00 41 22 784 19 18 http://dannybonsaicenterginkgo.skynetblogs.be/
www.bonsai-suisse.ch

Espagne

Ceci pourrait être Les spécialistes du Bonsaï


Premier producteur de bonsaï en Europe.
votre encart La meilleure sélection de bonsaï asiatiques.
Pots et compléments.
publicitaire Outillage.

Plus d’informations à Ctra. Nacional 340 Km. 1093


43894 - CAMARLES
Info@jardinpress.com Espagne

Tél : 00 34 977 471 019


info@mistralbonsai.com
www.mistralbonsai.com

87
LesSemencesduPuy
GRAINES D’ARBRES ARBUSTES
Plantes sauvages

1, Chemin Sainte-Catherine
43000 LE PUY EN VELAY
Tél : 04 71 02 72 40

Site Web : www.semencesdupuy.com


· Bonsaï d’intérieur . Poteries
et d’extérieur . Soins
· Outillage japonais · Rempotage
· Terres japonaises · Gardiennage
· Engrais · Accessoires pour
jardins asiatiques

A voir sur le site, la rubrique « nouveautés » .


Au programme : BONSAI JAPONAIS - POTERIES - OUTILLAGE
PEPINIERE DE CHINE
389 route de Saint Germain NOUVEAU
78420 Carrières sur Seine Achat direct en ligne sur :
Tél. 33 – (0)1.39.68.12.52 www. pepinieredechine.fr

www.mistralbonsai.com
Pommiers, Oliviers,
Grenadiers «nejikan» ...
Premier choix
…1 …2 …3 …4 …5 …6 …7 …8

…9 … 10 … 11 … 12 … 13 … 14 … 15 … 16

… 17 … 18 … 19 … 20 … 21 … 22 … 23 … 24

… 25 … 26 … 27 … 28 … 29 … 30 … 31 … 32

… 33 … 34 … 35 … 36 … 37 … 38 … 39 … 40

… 41 … 42 … 43 … 44 … 45 … 46 … 47 … 48

… 49 … 50 … 51 … 52 … 53 … 54 … 55 … 56

… 57 … 58 … 59 … 60 … 61 … 62 … 63 … 64
… 65 … 66 … 67 … 68 … 69 … 70 … 71 … 72

… 73 … 74 … 75 … 76 … 77 … 78 … 79 … 80

… 81 … 82 … 83 … 84 … 85 … 86 … 87 … 88

… 89 … 90 … 91 … 92 … 93 … 94 … 95 … 96

… 97 … 98 … 99 … 100 … 101 … 102 … 103 … 104

 … 106 … 107 … 108 … 109 … 110 … 111

COMPLÉTEZ VOTRE COLLECTION


VOUS POUVEZ RÉALISER VOTRE COMMANDE :
Ƚ Par téléphone : 06.13.15.16.19 OFFRE PROMOTIONNELLE :
Ƚ Par fax : (34) 977 471 024 De 1 à 12 revues, 6€ unité. De 13 à 24 revues, 5€ unité.
Ƚ Par email : info@jardinpress.com À partir de 25 revues, 4€ unité.
Ƚ Par courrier : Collection complète (1-105) 295€
(Les numéros spéciaux marqués avec l’astérisque
Routage Catalan ; Jardin Press, France Bonsaï ne sont pas inclus dans cette offre)
58 avenue de Rivesaltes
66240 St Esteve FRANCE
Frais d’envois inclus pour la France métropolitaine, pour commandes supérieures Prix numéro spécial 
à 6 numéros. 132 pages, 12€
Autres pays nous consulter. Envoi par agence de transport à partir de 6 unités. (10,20€ PRIX ABONNÉS)
92