Vous êtes sur la page 1sur 3

Travaux Pratiques RDM II, Niveau S3

Génie Mécanique

Flexion des poutres


Par. Taha Oulkadi1 et Oussama N’ssais2 Encadré par : Pr. Salah Eddine JALAL3

Résumé
Le moment quadratique est une grandeur mathématique qui caractérise la géométrie d’une surface par
rapport à un axe ou un point. Parmi ses applications pratiques, on peut parler des flexions (élastique et
plastique) relativement aux poutres soumises à un chargement transversal. Le calcul de la flèche, moment
élastique, moment plastique, facteur de forme, ... dépend de ce concept important appelé moment quadratique,
ou encore moment d’inertie s’il est calculé par rapport à la géométrie de la masse et non par rapport à une
surface ou un volume.
Dans ce travail, on va effectuer une étude comparative de la réponse en flexion de quelques poutres
métalliques dans un régime quasi-statique. Le travail comparatif sera focalisé sur l’étude élastique et élasto-
plastique suite à un chargement transversal excessif.

Département Génie Mécanique, filière GSM, École Nationale Supérieure d’Électricité et de Mécanique.
1,2

3
Département Génie Mécanique, Université Hassan II de Casablanca, École Nationale Supérieure d’Électricité et de Mécanique.
1
Courriel : taha.oulkadi@gmail.com
2
Courriel : oussamanssais7@gmail.com
3
Courriel : se.jalal@ensem.ac.ma

3. Pour minimiser la flèche, il faut augmenter le produit EI,


Introduction soit par le choix du matériau donc augmenter le module
young ou bien changer la forme géométrique de la pièce de tel
1. q(N/m) façon d’augmenter le moment quadratique.

A B

2l
1. Étude élastique
D’aprés le PFS on trouve: RA=RB=ql
1.1 Moment Quadratique

q 1. y

Mf
A

x
L
o x

Les conditions aux limites:

2.

y
e
2.
la courbe ω= f(EI)

L
o x

l
Flexion des poutres — 2/3

3. Momment quadratique dans le positionnement:


IG=(BH3-bh3)/12
y
2. ‘Inertie faible’
er IG=(3x53-2.8x4.83)/12=5.44cm3
θ
3. ‘Inertie forte’
R
o x IG=(5x33-4.8x2.83)/12=2.47cm3

4. a.
courbe de la variation de la flèche ω = ω(x)

4. y

er
θ
R2
R1 x

D’aprés le résultat de la qst 3 on trouve:


b. On remarque que la pente de la position au moment fort est
la plus grande que la pente de la position au moment faible
et la flèche maximaled’inertie faible est plus importante que
celle d’inertie forte.
Donc on peut déduire que celle qui a un moment quadratique
plus important elle aua une fléche minimale.

1.2 Rigidité Poutre à section en U


Poutre à section rectangulaire creuse
1. position du point d’inertie moment fort
1. y
0.5

3.4
5

3 x 1.7

xG= (𝑥1S1+𝑥2∗S2+𝑥3∗S3) / (S1+S2+S3) = [0.85∗(1.7∗0.5)


donc le centre d’inertie est de coordonnées est : (1.5;2.5) +0.25∗(0.5∗2.4) +0.85∗(1.7∗0.5)] / [(1.7∗0.5) +(0.5∗2.4)
+(1.7∗0.5)]= 0.6 cm
yG= (𝑦1∗S1+𝑦2∗S2+𝑦3∗S3)/ (S1+S2+S3)= 1.7cm
y
position du point d’inertie moment faible

3
0.5

1.7

5 x

donc le centre d’inertie est de coordonnées est: (2.5;1.5)


3.4
Flexion des poutres — 3/3

xG= (𝑥1S1+𝑥2∗S2+𝑥3∗S3) / (S1+S2+S3)= 1.7 cm


yG= (𝑦1∗S1+𝑦2∗S2+𝑦3∗S3) / (S1+S2+S3)= 1.6cm

2. /3. le moment quadratique de poutre à section en U:


On utilise le Théorème des axes parallèles:
I = IG + S*d2
avec
d: distance entre l’axe choisi et l’axe qui passe par G
S: aire de la section
IG: moment d’inertie par rapport à un axe qui passe par G

‘Inertie faible’
I = (IG1 + S1*d12)+ (IG2 + S2*d22)+ (IG3 + S3*d32)
avec: IGi=(bi*hi3)/12 et di2=[(xG-xi)2+(yG-yi)2]

après calcul, on trouve:


IG=4,28cm4

‘Inertie forte’ 2. d’aprés la courbe ci-dessus on a :


ona la même relation, mais les dimensions changent pour les
trois sections. M0=4.4*106N.m et Me=2.9*106N.m
après calcul, on trouve: donc :
IG=4,44cm4

4. a.
courbe de la variation de la flèche ω = ω(x) 3. d’après la littérature*
a. Section équilatéral de coté d
d
ηe=1/6
ηpl=0.33
α=2

b. Disque de rayon R

ηe=1/4
R
ηpl=0.42
α=1.7

c. HEB240 dans la position inertie forte

ηe=2/3
ηpl≈0.76
α=1.15
b. On remarque que la pente de la position au moment fort est
la plus grande que la pente de la position au moment faible. 4. α
Donc on peut déduire que celle qui a un moment quadratique
plus important elle aura une fléche minimale.

Poutre à sections de symétrie polaire

1. /2. Le moment quadratique de la section polaire est : section


Section équilatéral de coté d
pleine: IG= πD4/64 = π24/64 = 0,78cm4 Disque de rayon R
creuse: IG= π(D4-(D-2e)4)/64 = π(24-(1.8)4)/64 =0.27cm4 HEB240 dans la position inertie forte

3. On voie que le moment quadratique ne dépend pas de


l’orientation de la forme cylindriqueet aussi des efforts comme
le vent et les houles, ce qui permet de choisir le cylindre creux 3. Conclusions
pour ces situations.

D’après cette étude nous pouvons conclure que la géométrie


de la pièce ainsi que le point d’application des efforts sur
2. Étude élasto-plastique celle-ci influe sur la résistance de la pièce.

*http://homepages.ulb.ac.be/~pbouilla/cours/II-13-
1. courbe de la variation de la contrainte généralisé M = M(χ) flexionplastique.pdf