Vous êtes sur la page 1sur 68

Pr. Ag.

Soumaya BOUDOKHANE

Technologie Rhumatologie

2ème Année Physiothérapie


2017 -2018
 PR: rhumatisme inflammatoire chronique à
prédominance largement féminine.
 Inflammation de tissu conjonctif qui intéresse
essentiellement la synoviale articulaire et envahit les
structures capsulo-ligamentaires, l’articulation et les
gaines tendineuses.
 Les articulations sont progressivement détruites et les
tendons rompus.
 PR est aussi une maladie générale avec des manifestations
extra articulaires.
 La rééducation a une place importante au cours
de cette maladie handicapante au long cours.
 Les objectifs de traitement sont
 Lutter contre la douleur et l’inflammation
 Prévenir les déformations
 Maintenir la fonction articulaire
 Restaurer les fonctions articulaires détériorées
(chirurgie orthopédique, rééducation).
 Bilan douleur: EVA, réveil nocturne;
indice de Ritchie
 Signes inflammatoires locaux:
chaleur, gonflement, épanchement
articulaire…
 Bilan articulaire: attitudes vicieuses,
mouvement global et analytique
Attitudes vicieuses
• Membres inférieurs
• Hanche en flexion adduction ou abduction et rotation
externe
• Genou: flessum, rétraction des ischiojambiers, et jumeaux
• Cheville en flexion plantaire
• Membre supérieur
• Épaule en adduction, RI
• Flessum du coude
• Flexion du poignet et main, déviation des doigts
• Déformation des doigts en « boutonnière », en « col de
cygne » et pouce en Z
 Bilan musculaire: qualitatif
(contracture, amyotrophie,
rétraction), quantitatif
 Bilan fonctionnel: MS et MI, et
activités quotidiennes (toilette,
habillage…)
A. Moyens de rééducation
1. Agents physiques
 Ils sont utilisés avec prudence en fonction de l’état
inflammatoire
 Chaleur a un effet antalgique, sédatif et
décontracturant  vasodilatation  application
douce et prudente
 Compresses humides chaudes, IR, fangothérapie, US
 Froid dans les poussées hyperinflammatoires
2. Installation
 Éviter les attitudes spontanées
 Placer chaque membre en position de fonction
 MS: bras en légère abduction et antépulsion, avant
bras demi fléchis en pronation, poignet en légère
extension, main dans le prolongement de l’avant
bras, doigts en demi flexion, pouce en abduction
 MI: hanches en rectitude et légère RE, genoux en
extension, pieds à angle droit sans varus
3. Orthèses
 Orthèses statiques et dynamiques assurent
l’immobilisation des mains, des pieds, des genoux et
la correction des attitudes s’il ya déformation
réductible
 Orthèses de repos: main, pied et genoux  assurent une
immobilisation lors des poussées inflammatoires (nuit,
repos durne)
 Orthèse de correction
 Orthèse de fonction visent la stabilisation et la protection
articulaire lors des activités quotidiennes
4. Masso-kinésithérapie
 Massage sédatif et décontracturant est utile sauf en
poussées hyper-inflammatoires.
 Effleurages et pressions glissées superficielles à rythme
lent sont sédatif.
 Pétrissages favorisent la détente musculaire
 Mécanothérapie est exclue  réaliser des mobilisations
manuelles sans réveiller la douleur.
 Postures manuelles avec contracter relâcher sont utiles
pour obtenir un gain articulaire.
 Rééducation musculaire: contractions isométriques ne
sollicitant pas l’articulation, débutées précocement
même au stade de poussées inflammatoires pour
prévenir l’amyotrophie.
 Séries de 8 à 10 contractions d’une durée de 10 à 20
secondes répétées plusieurs fois dans la journée.
 Opposition manuelle adaptée aux réactions du patient.
 Travail des groupes musculaires s’opposant à la
déformation.
5. Kiné-balnéothérapie
 Contre indiquée lors des poussées
inflammatoires
 Effet antalgique et décontracturant
 Bain de 15 min   temps de dérouillage
 Simple immersion de la main dans l’eau tiède
6. Ergothérapie
 Activités artisanales
 Éviter tout geste douloureux et tout surmenage
 Proposer des aides techniques
 Éducation de l’économie articulaire: éviter les gestes
nocifs/ mouvement en torsion de la main, appuis
pulpaires, prises en inclinaison radiale ou cubitale du
poignet, port de charges lourdes, marche ou stations
debout prolongées, sièges bas
Éducation gestuelle
 Torsion du poignet

 Torsion des doigts et


du pouce
 garder le poignet et
les doigts dans l ’axe
de l ’avant bras
 La prise doigts
paume main interne
ECONOMISER
ARTICULATIONS des DOIGTS
 PRISE PAUME-
DOIGTS
 Prise de l’outil :
perpendiculaire à
l ’axe de la main
 Préférer les prises
larges
Eviter de FORCER
 Travailler à deux
mains
 Préférer ce geste ou
 Éviter ce geste : cet aménagement
 Éviter ce geste  Préférer ce geste
 Utiliser une prise large  Utiliser un bras de
levier
 Utiliser:
 Transformation
gestuelle

 matériel d’aide
 Éviter ce geste :  Préférer :
 Préférer ce geste ou
 Éviter ce geste : utiliser une aide
 Préférer un outil  Outil ergonomique
ergonomique :
 Éviter  Préférer
 Porter :

 avec les avant bras

 avec une aide


Aides techniques/orthèses
 Orthèses poignet seul, poignet et main,
doigts:
 Orthèse de repos,

 Orthèse de fonction,

 Orthèse de correction

 Sur prescription médicale,


 Appareillage efficace, adapté, confortable
 Orthèse de repos en poussée (nuit et qq heures la
journée) (grade C)
 En dehors de poussée, effet préventif sur les
déformation non démontré
 Orthèse de fonction lors des AVQ (accord professionnel)
 Orthèse de correction si déformation réductibles (accord
professionnel): Porté lors période de repos, lors des activités
+/-
 But : mise repos articulations/effet antalgique
éviter installation/aggravation
déformations
 Port : nuit/jour pendant poussées
port simultané/alternatif selon besoins
 Réalisation : thermo-formable/Mains, poignets,
doigts
 Accepter un degré de déformation pour besoin de confort
 But : effectuer activité en  difficultés
 Port : jour pendant activité
port temporaire selon besoins
 Réalisation : prescription médicale
cuir
Orthèse statique souple de stabilisation du
poignet en résine
Orthèse statique souple de stabilisation du
poignet en cuir
 But : correction déformation
évite aggravation
amélioration fonction
 Port : jour pendant activité ou repos
 Réalisation : prescription médicale
thermo-formable
Distension de la bandelette terminale du
tendon extenseur
Rupture ou distension de la
bandelette médiane de
l’appareil extenseur  flexum
IPP, hyper extension MCP, IPD
Subluxation antérieur de P1
Hyper extension IPP et flexion IPD

IPP en flexion
Orthèse de poignet de série

Orthèses souples de stabilisation des MCP


Cuillères à manche « grossi » de Repose poignet.
courbures variées.
Aides techniques. A. Coupe ongle adapté ouvre bouteille.
B. Porte clef ergonomique.
Exercice
7. Crénothérapie
 Indiquée pour les formes stables, anciennes
et peu évolutives
B. Particularités de certaines localisations
1. Main rhumatoïde
 Prudences pour ne pas détériorer les structures
fragilisées (rupture tendineuse)
 Mobilisations passive douce ou active aidée en
protégeant les tendons
 Prévenir les attitudes vicieuses
 Conserver la pince pollicidigitales, lutter contre le pouce
adductus et maintenir l’opposition
 Entretien musculaire en isométrique
2.Coude rhumatoïde
 Mettre au repos l’articulation tout en assurant
une mobilisation
 Orthèses de repos adaptées
 Postures douces et contraction isométrique
dans la course externe
 Sollicitation dynamiques en séries sont à éviter
 Travail fonctionnel du membre supérieur &
ergothérapie
2. Épaule rhumatoïde
 Évolue vers la raideur: bras en adduction-RI
 Lors poussées: massage sédatif
décontracturant de la ceintures cervico-
scapulaire + physiothérapie et mise eu repos
en position fonctionnelle
 En dehors des poussées: préserver un
secteur articulaire utile
 Mobilisation active aidée de la
scapulo(thoracique et scapulo-humérale
 Sollicitation des muscles de l’omoplate (rôle
de compensation)
 Rééducation en décoaptation si conflit
3. Hanche rhumatoïde
 Aggrave le pronostic fonctionnel
 Prévenir les attitudes vicieuses
 Posture en extension
 Travail des muscles de la hanche/ moyen
fessier en statique
4. Genou rhumatoïde
 En poussée aigue: mise au repos
 En dehors des poussées: rééducation
précoce pour prévenir les déformations et
cherchant le maintien ou la récupération de
la mobilité
5. Cheville et pied rhumatoïde
 Orthèses plantaires
 Chaussage adapté
 Entretien articulaire et musculaire sans
réveiller les douleurs