Vous êtes sur la page 1sur 12

David VIEL – le 15 02 2019

L’ego aura raison de la vie


(de TOUT ce qui « est » = Le temps aura raison de TOUT, le monde)
ou la vie aura raison de ça (du temps)
Pas de bien sans mal = Sans personnes en « bas » 
… Conquises, neutres ou dé-faites (plus « là » dans les faits!!)

Le Doux, Le Beau, le Fort (dans l’histoire qui se « passe » ; le pôle – celui qui ressort en « bien »)
vis à vis de la bête = de ce qui dérange sauf si c’est Conquis, Neutre ou plus « là » dans les fait ( =
de la bête ou de la « chose » à-faire, à a-battre dans l’histoire qui « prend » ! Qui enfle !! Pour
continuer à le « pouvoir » et/ou pour le plaisir . La bête ou l’abruti dans l’histoire est, le pôle + celui
qui ressort en « mal » voire plus du tout).

Un monde
= 1 trou (« centre » de gravité)
= 1 objet (ça a été mis en perspective)
pour que ça (le temps) avance
et/ou bouge (il y a de la vie, de l’agitation ou de l’animation)

Il y a une notion d’être (d’essentiel)


et d’avoir ( = de temps ou de ça … Pour avoir un horizon,
une chose à-faire. C’est comme ça !! C’est « ordinaire »).
Il y a ainsi ce qui est juste !!
de faire (de reconnaître!!!)
vis à vis de ce qui ne l’est pas !
Réalisez le ça (ça peut être, TOUT et RIEN.
Ça est ce qui concentrera le sentiment
sur ce qui sera son a-faire
= sujet 
= axe
= SA vie
et/ou son à-venir,
= son lien avec le « terrestre »
avec le vivant (vit-en)
et ainsi sa vi-sion des choses (son entropie ou sa dépense d’énergie in-carnée ;
en passant par l’objet ou le faire).
Du moment de dire Je, le sentiment fa-brique ( = se sert de ça pour modeler ce qui sera pour lui,
« vrai »).

Lorsqu’une personne intègre un milieu (un monde)


elle se cale + ou consciemment
sur ce qui est, au « centre »
= sur ce qui la concentre et concerne !!
Sinon, elle déconne et/ou elle ne capte RIEN.

Au sujet de ça, il s’agit du temps « présent » c’est à dire de ce qui est « là » de fait et/ou de
l’actualité = il s’agit de ça, des autres, de l’Autre, de la vie en général vis à vis de « soi » et/ou du
Je ... Quel qu’il soit et par extension du sort du monde, de l’ordinaire, du temps ou de ce qui est « à
vivre » de fait !!
Raison pour laquelle tout le monde y met du sien (de soi)
pour aller dans le sens
qui renforcerait son je (sa « vision ») ;

David VIEL – le 15 02 2019


sinon risque de briser leur lien avec la « terre »
avec les conséquences que ça impliquera à son sujet (la personne ressemblera à RIEN ; ça lui
échappera. Je ne plaisante pas ! Ils suivent leur histoire dans leur tête !! Ça doit leur Revenir, sinon
ils sont « mort » = ils ne peuvent plus faire ce lien … Je rappelle que ça a pris « forme » pour eux ! =
ça ne peut pas être TOUT et RIEN mais belle et bien comme ça, et pas autrement).

Ils doivent avoir raison du monde,


afin de ne pas éprouver de mal
= être encore « là » demain (« reconnu »).
il est impossible de dire Je,
de ressortir de cet état de fin,
sans ça (et ça devra jamais être leur faute « à la fin ») ;
pour le « pouvoir »
= plier les choses dans leur sens,
pour faire la preuve d’être « unique »
ou de le « valoir ».

La personne ( = du temps et de l’énergie) intègre ainsi une structure,


pyramidale 
= une hiérarchie (= il y a de la verticalité = une « récompense »)
pour « déposer » sa réserve de temps et d’énergie
= incarner ce qui sera vécu
et/ou sa personne (elle aura ça en tête
et dans le cœur ; ce sera SA vie).
Dans ce type d’organisation,
son temps et son énergie ( = sa personne)
profite au milieu
qu’elle intègre
ou qui l’a coopté (elle donnera de son temps
et de son énergie ; ça l’a eu).
Exemple : réalisez le temps que « votre » copine
passe à l’extérieur ( = le temps qu’elle ne vous Revienne pas.
À qui elle « profite » ?
À Vous ??
Et vous devez vous convaincre d’être en couple
sinon vous serez le con, de service (vous aurez ça sur le dos,
non pour être compris
mais belle et bien être catalogué
et/ou stigmatisé).
Votre « moitié »
se fait absorber
posséder (c’est sectaire)
pendant que vous devrez laissé faire,
pour ne finir « seul » ;
ou empirer votre cas (sans le saisir ça,
pour alors, le subir !!).
De plus avec le temps,
ce temps !!
Elle fera partie des « murs » ( = il lui sera impossible de « partir »
sans « mourir » de sa personne = il y aura rien à extraire).

Si du mal est fait,


alors la personne ira en référer à ses «supérieurs »
= aux « responsables » et/ou au autorité compétente. Inconsciemment, elle a ainsi reconnu ça … 1
« ordre » celui qui est devenu son trou, son ordinaire, son affaire, son milieu pour ne pas tomber
dedans = être sans RIEN = elle a ainsi misé sur ça = ça a pris « forme » ... De soi.
Ça est ainsi possible = vécu (sa personne).

David VIEL – le 15 02 2019


Elle en référera toujours à ce qui est au « centre »,
à ceux qui sont « responsables » selon elle (il est impossible de dire je,
= de ressortir sans « centre » de gravité et/ou « monde »)
afin de pouvoir encore croire en son histoire (faire ce lien)
et/ou réparer le mal (elle a ainsi saisi l’esprit ou intégré le milieu qui est désormais SA personne =
son sort = sa fin-alité = peau / « peau »).

Dès qu’un sentiment entre en matière


ça prend « forme »
pour que ça soit incarné
ou SA vie.
Et ensuite il est impossible
de séparer l’énergie de l’objet
condition désormais à son sujet,
pour être « bien » (en restant « dedans » et/ou « avec »)
et « mal », si ça échappe à la personne.

Vous ne réalisez pas que ça ceint le sentiment,


pour l’Avoir « à la fin » (c’est ça qui définira la personne ou qui liera la personne avec ce qui sera
son sujet (lien avec la « terre » ou ça ; SA vie).
Si ça lui échappe en cours de cheminement (de vie),
elle est « morte » (jamais son énergie lui reviendra
parce qu’elle n’en est pas encore, là
= la personne ne s’appartiendra plus,
avec le temps ;
ce temps.
Pour renforcer le sort de ceux qui ont TOUT « compris »
= raison, de la personne,
pour leur donner raison
= renforcer leur sort,
ou Je).

Moi par exemple


si je veux une personne
qui évolue dans le monde.
Il me suffit de « monter »
ou de m’illustrer personnellement dans ce monde
pour le « pouvoir » ( = avoir du « poids »= de la « re-connaissance » = du « mérite » = ressortir
comme étant « responsable »
= le « valoir »).
Puisque « monter »
permet de prendre le temps,
et l’énergie des autres (de « peser ») …
Les personnes en vie, ne réagissent qu’à la suggestion !!
Ça sert à rien de vous cassez la tête (d’être juste)
puisque du moment d’entrer dans une structure pyramidale
il suffit de « monter »
pour que les autres, l’Autre, la vie en général
vous Revient (ils seront de fait ! Conquis, Neutres ou plus « là » dans les faits) ;
ne vous leurrez pas à ce sujet (ne pensez pas être plus « fort » que ça)
puisque ça dépasse l’entendement (ça arrête tout sentiment sur ce qui sera son sort ;
et si ça leur échappe en cours de « réflexion », ils ne sont plus « sûr » de rien).
C’est ça qui permet d’être « dedans »
ou de donner un sens à la vie (de nommer les choses 
= d’avoir un « horizon » et/ou une « vision » ;
une chose à-faire).

… Ensuite

David VIEL – le 15 02 2019


j’ai seulement à attendre que du mal arrive à cette personne
pour l’Avoir (du fait d’être « monté »)
= qu’elle vienne me voir
et/ou qu’elle s’adresse à moi … Je rappelle que dans l’histoire, elle est déjà conquise, neutre ou plus
là dans les faits. Elle est ainsi « perdu » ( = à moi = le + gros du « travail » est fait).
Elle est en mon pouvoir (à moi = elle me Revient). Et la personne se défendra, pensera d’elle-même
qu’elle est « bien » … « encadré » et/ou « à l’abri » (elle est dans son histoire ; dans sa tête). C’est
pour ça que ça finit par rendre dingue, les gens !! Car il est possible de les balader sans qu’ils le
réalisent !
Ça devra être ceux qui ont la main ou cette emprise là, qui devront le reconnaître … Ce qu’ils ne
feront pas !Pour encore + les balader (les autres, l’Autre, la vie en général ser-a-ont Conquis, Neutres
ou plus « là » dans les faits).
Ou alors que ceux, qui se font posséder le réaliser … Ce qu’ils ne feront pas puisque c’est devenu
leurs vies (« normal »). Pour le réaliser, ça, ils devront récupérer leur temps et leur énergie. Ce qu’ils
ne peuvent pas puisque leur temps et leur énergie est dans l’histoire qui profite à ceux qui ont TOUT
« compris » ( = cette influence là. Ils sont « obligés » de croire en ce qu’ils sont vu et ainsi, cru =
c’est leur « monde »).
Il est ainsi possible de les faire tourner en bourrique sans que jamais ils ne s’en rendent réellement
compte. Et pour ceux qui le permettent ça … Ça leur renvoie réellement l’idée, d’être « supérieur »,
vis à vis de ceux qui sont pour le coup « inférieur » ( = victime … À condition que ça leur soit
reconnu MAIS comme ils n’ont pas la main, ils peuvent toujours « courir »). Lorsqu’une personne ou
le monde est possédé ... Sans briser le charme … Impossible de le réaliser ça = de briser le sort.
Puisque c’est le res-sort = le lien avec la « terre » ... La condition et/ou la source à leur dite
« puissance », « autorité », « légitimité » au regard de ceux qui leur Revienne !! De fait = qui sont
réduit à l’im-puissance ( = qui sont en leur « pouvoir ») pour avoir leur temps et leur énergie (raison
du monde et/ou pouvoir s’étendre à ce point).
Pour avoir raison du monde, il faut une histoire (comment pouvez résister à ça sans avoir conscience
de vous en soi, et ainsi conscience, de ça?! Vous suivrez ou vous donnerez votre vie = le change à ce
qui aura raison du monde « à la fin ». Point barre).

Et si rien ne se passe
alors je provoquerai les choses pour l’Avoir.
Quelqu’un ira ainsi (je serai « responsable » ou à l’Origine de ça) « travailler » la personne (la
« ruinera ») pour l’Avoir « à la fin » (dans ce sens là!!) = qu’elle vienne me voir ( = qu’elle voient un
« responsable », un « maître », un « dieu ». Je peux assurer qu’elle me « louera » !! Dans le milieu
qu’elle a intégré … Je le rappelle d’elle-même sans voir le mal mais belle et bien le « jour » !! En
revanche me concernant, en dehors de ce milieu … ça m’échappe ; pareil. Dans ce sens, c’est la
« fin »).

Des choses lui arriveront ainsi


= lui feront mal, du mal (de la peine jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de « soi »afin de la briser, tant
psychiquement que physiquement … Si c’est nécessaire. Pour le « pouvoir » et/ou préserver les
apparences (les « bienfaits » ou les « avantages » qu’offrent cette verticalité et/ou cette mécanique
… Sinon « tout fout le camps » = il n’y a plus de «bien », de « + ». Je n’aurai pas fait TOUT ça, pour
RIEN !!).

Ne vous leurrez pas !!


Les gens ont cette influence là,
sans même (encore) le réaliser.

Générer un monde (un intérêt)


qui captive
qui concentre du monde
et vous avez ensuite
plus qu’à les « ac-cueillir » (c’est « magique »).

La personne
ou les événements qui lui feront du mal

David VIEL – le 15 02 2019


est le levier (moyen)
pour l’Avoir (« l’élever » ou la travailler au « corps »).

Je peux assurer que la personne sera perdue (« échoué » voire « morte » ; plus « là » dans les faits) ;
elle ne supportera pas ça (et surtout elle ne verra pas où est l’intérêt … Le sens ; puisqu’il n’y en a
pas. Il est impossible de saisir ça sauf en arrêtant le temps des autres pour le « pouvoir ». Ça est fait
pour être percuter et/ou pour changer d’état ; à condition de le réaliser. Sauf que ça « tue » et/ou ça
« rapporte » RIEN au regard de ce qui « rapporte » au jour d’aujourd’hui).

Si le mal (le tort) qui lui a été fait,


dans le milieu qu’elle a intégré (elle a dit, OUI. Le « devoir » et/ou avoir vu le « jour »)
= où elle « évolue »
… Si le mal (ce qu’elle n’a pas saisi)
ne lui est pas reconnu
alors ceux qui la possède,
ne vont pas l’aider à le comprendre ça !!
Puisque ça renforce
leur « pouvoir »
et/ou em-prise.

Elle ne pourra pas ainsi récupérer


son temps et son énergie.
Elle sera totalement et entièrement en mon « pouvoir » (à Moi ;
pour renforcer mon sort,
mon Je,
et non alors pouvoir le réaliser ça!!!).
Je dis Moi
… Mais moi est le fait de dire Je (c’est tout le monde
et/ou ce qui « est »).
Je peux ainsi la pêcho (l’Avoir)
pour renforcer mon « pouvoir » sur terre (faire mon trou.
Et non être dans le mur ; dure).
Pour ressentir un « pouvoir »
pour sentir contrôler les choses (les autres, l’Autre, la vie … est en mon pouvoir = à Moi).
Pour ressortir encore + et/ou ressentir encore + comme le « valoir » (je me sens « beau », « fort »,
« légitime », « conquérant » … « Grand » vis à vis des « victimes » ou de ceux qui « valent » rien. Je
rappelle que ceux qui « valent » RIEN seront à l’Origine de ma « puissance » ; à condition qu’ils
restent « à leur place »= à cet état d’« im-puissant » et/ou en mon « pouvoir ». Il y a une histoire,
pour ça !
Il faut un objet qui soit convoité de là à l’avoir « à la fin » pour que les autres soient « sur le cul »
(puisqu’ils ont donné de leur « soi » et/ou vu le « jour ») = ça (ce qui est convoité) me Revient pour
que les autres soient en mon pouvoir ( = le voient). Et à condition que ce que j’ai « gagné », ne
m’échappe pas sinon je perds la « confiance » (l’em-prise) que j’ai eu en passant par l’objet ou
l’histoire (pour avoir le « + » et non « - »).

= Je ressorts ainsi, dans cette histoire qui a raison de tout le monde sur « terre », comme étant « fort »
ou « légitime » = LE VALOIR !!!
En revanche je le dis et redis ... Dans ce sens, les autres, l’Autre, la vie (ça) ne doi-ven-t pas
m’échapper sinon je suis + que « mal » (en n’étant plus au « centre », « loué », « estimé » alors ça
m’échappe pour que ça revienne à autrui = le monde change, de-main-s).

Au sujet de ça,
il s’agit du voile
de la réalisé
ou de ce qui est vécu ;
« là » de fait.

David VIEL – le 15 02 2019


En étant « monté »
… Si je ne lui reconnais pas le mal fait,
alors elle doutera (je vous le garantie !!).
= elle ne pourra pas récupérer son temps
et son énergie ; son « bien »
= j’éclate sa cellule
ou son Je mental (elle ne pourra pas refaire ce lien ;
puisque sa notion d’avoir, de temps
et d’être, d’espace … s’est fixé avec le temps ;
ce temps. Elle est ainsi déjà à moi,
ou en mon pouvoir).
Sa notion de temps
et son sentiment,
est dans le milieu
qu’elle a intégré !! ( = « épousé »).

Comment être efficace,


«là »
sans donner de soi ?!
En intégrant un milieu,
son temps
et son énergie,
revient ainsi au milieu qu’elle a intégré (il y a une conversion !! Qu’est qu’elle croit !!)
= à ceux qui sont au « centre »
ou « responsable » de ce monde 
= de cette « vision » des choses,
à cette vision du monde (il y a forcément un esprit!!).
Pour le renforcer ce milieu (donner leurs vies)
et non le réaliser ça (le milieu, le monde ou l’objet qui a eu raison du monde
= qui sera encore « là » demain … En revanche elle, non. À se stade, c’est seulement un
« berlingot ». En ayant une « bonne » histoire pour vous prendre tout son temps et son énergie,
vitale pour renforcer votre sort, sans que ça ressorte mais belle et bien « passe »).
Elle a ainsi donné
de son temps
et de son énergie ( = raison)
non pour le réaliser ça
… Mais belle et bien donner sa vie.

1 personne,
c’est du temps
et de l’énergie
… Pour réaliser quoi ?! Au final.

Vous connaissez, vous ?!


Une marque
ou une usine (une marque de fabrique)
qui fabrique du temps
et de l’énergie (.. vitale = qui offre la vie en termes de produ-c-t-i-on) ?!
Réponse : NON.
Pour ça,
il faut une histoire !
Raison pour laquelle,
il y a la notion de « pouvoir »
et/ou celle d’une « coupe » (« récompense »
et/ou « célébration »).

1 personne
est seule (échouée) sur « terre » (en cet état).

David VIEL – le 15 02 2019


Elle a ainsi forcément besoin de croire en quelque chose
= de donner raison ou sa vie (raison pour laquelle,
il est facile,
d’avoir autant son temps
que son affection).

Elle ira ainsi ! D’elle-même


... Toujours
vers ce qui ressort le +
= « marche » le + (prend, res-sort le « + »)
et/ou vers ce qui a raison (concentre) le + de monde (pour l’Avoir ou ne pas se sentir « anormal » ;
« rejeté ». Dès que ça « prend », elle devra suivre le « courant » ou reconnaître la même chose que
les autres sinon elle éprouvera du mal non pour le réaliser mais belle et bien ne plus être « là »
demain dans les faits).
= vers ce qui ressort comme étant « bien » (ça la « rassurera » puisqu’elle est, je le rappelle, sur
« terre » et/ou « en vie » = « pas conne »).
Et pour l’Avoir dans ce sens ( = renforcer mon sort)
... Pas le choix,
il faut une histoire ( = faire des vagues)
pour le « pouvoir »
ou le plaisir (= l’Avoir « à la fin »).
Puisque je le vaux « bien »
puisque je suis « unique » (sauf qu’il est impossible de l’être « à la fin »)
sans une histoire
pour le « pouvoir »
ou le plaisir).

1 personne
est obligée de tourner autours de ;
quelque chose (qui l’a alors
= raison de la personne. Elle n’est plus « là »
mais bien avec ce qui l’a, eu).
Non pour le réalisez ça
mais belle et bien donner raison (sa vie)
à ce qui l’a, alors … EU (le nerf de la guerre,
c’est le « soi »).

Lorsque ce qui est au « centre »


n’est pas juste ...
C’est là que ça pose problème !
Puisque les « responsables »
auront le « dessus » sur vous !
Ça est ainsi !! Ce que vous ne réalisez pas encore
pour le permettre.
Si le « jugement » (la « vision ») n’est pas juste
vous donnerez raison ( = votre vie) !!
= ça profitera à ceux qui ont TOUT « compris »
ou cette influence sur vous (point barre ;
vous vous croyez différent?!).

« Ils » peuvent ainsi vous Avoir tant physiquement que mentalement (faire ce qu’ils veulent de vous
sans que vous le réalisiez) 
= vous désoler à mort (vous sacrifiez au nom de leur cause ; pour le « pouvoir » ou le plaisir = vous
leur Reviendrez « toujours »).
= Ils peuvent vous « baiser » à mort ... Au sens propre, comme au sens littéral. Et en plus, vous
aimerez ça ou vous leur direz... merci ; « je vous adore » = « je suis À VOUS » = « je vous dois
TOUT » (ça dépasse l’entendement pour Vous Avoir « à la fin » ; lorsque ça se passe ... vous serez
ainsi, de fait ! Conquis, Neutres = abrutis ou plus « là » dans les faits).

David VIEL – le 15 02 2019


Sans avoir conscience de vous en soi
et de ça,
il est possible de mettre la main sur votre personne
sans même que vous le réalisiez
pour le permettre ça,
et/ou le laisser faire (vous, vous ferez seulement tout
pour être au « centre »
et/ou « proche » du centre,
pour ne pas éprouver de mal
selon vous).

Je ne dis pas dans quel état


vous allez ressortir,
de cet état de fait ;
celui d’être sur « terre »
ou « mortel » (« en vie »).

Dès qu’il y a une verticalité,


alors il y a une em-prise.
Non pour le réaliser ça
mais belle et bien renforcer
le sort de ceux qui ne diront pas non, à ça ;
à cette suggestion ( = qui ont TOUT « compris » ; je peux vous assurer que tout ceux qui
« montent », s-er-ont là pour « vous expliquez » concrètement !! « comment ça marche ». Lorsque
vous mettez ça en perspective ,de là à ce que ça prenne, vous ne pouvez plus rien faire contre ça ...
Ce qui « prend » = Vous opposez … Puisque ça revient à boucler la boucle = les choses dans un
sens pour entrer, pour être dans un monde = un ordinaire qui profitera à ceux qui ont TOUT
« compris » = La « main » ! Et/ou qui seront encore + au « centre » !!! « Loué », « cultivé ». Et ce
ne sera pas pour le réaliser ça !!).
1 trou
un « centre » de gravité (d’intérêt)
pour «évoluer » dans la matière
qui deviendra les « murs » de votre « énergie »,
de votre « soi »
= 1 réalité (ce sera votre peau / « peau »
= lien avec la « terre »
= votre milieu) ;
et/ou de votre dépense d’énergie incarnée
pour être encore « là » (vous appartenir et/ou comprendre ce qui se « passe »)
et non être contre « l’ordre »,
ce qui vous permet de dire Je (d’aimer, d’ « être » = de faire ce lien)
celui qui s’est mis en place pour vous,
et/ou pour les autres.

Pour Vous Avoir,


il suffit d’une histoire ;
… Vous pariez ?!

1 trou (1 milieu)
= 1 horizon
= 1 «vision » des choses
… au détriment du sens
ou de ce qui se passera concrètement
pour que ce qui est au « centre »
puisse se protéger du « mal »
= de la « fin » ( = de SA fin)

David VIEL – le 15 02 2019


à condition que ça (les autres, l’Autre, la vie en général)
continue à lui profiter
sinon il n’est plus « là » ( = « sûr » de RIEN)
demain (ce demain).

Dès qu’une personne se cale


sur ce qui la concentre
elle ne pourra pas « partir » (se détacher) comme ça.
Puisque c’est sa peau / « peau » (son lien avec la « terre » ; je rappelle que c’est ça, qui donne un sens
à la vie et/ou qui concentre le sentiment sur ce qui sera son axe, son sujet = futur, milieu et/ou vécu).

Le « soi »
est encore dans l’histoire,
qui se « passe » (qui prend de « soi »
pour renforcer
ce qui a raison,
de leur soi ; énergie).
Non pour qu’elle le réalise ça
et/ou que la personne récupère son énergie
puisque ça PREND ...
mais belle et bien se faire bouffer
et/ou Avoir « à la fin » (puisque c’est « un peu » le but ;
l’obje-c-t-if dans ce sens).

Dès qu’il y a de la verticalité


tout ceux qui seront au « centre »
ou en « haut »
oublieront leur condition (ça).
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien convertir le monde
= les autres, l’Autre, la vie en général
à leur sujet ;
afin que ça ( = les autres, l’Autre, la vie en général)
ne leur échappe pas !
Mais belle et bien Revienne (aillent dans leur sens).
Ils arrivent ainsi à avoir la preuve
de le « valoir » ;
puisque sinon ils sont « finis » !! Ça, leur échappe
et/ou ça (les autres, l’Autre, la vie en général) ne leur Revient pas
= Ils sont illégitimes (ils ne ressortent plus comme étant « bien »
ou plus du tout !!)
sauf à travers l’histoire dont ils sont « responsables »
et/ou à l’Origine
afin de continuer à le « pouvoir »
… à condition d’avoir raison, du monde, « à la fin » (de se donner réellement du « mal », dans ce
sens là!)
= à avoir cette influence là
et/ou em-prise là
= raison du monde
et/ou TOUT « compris » !!

Ça, est le « poids » du monde,


= la raison
ou le sens au fait d’être « en vie » (« terrestre »).
Ça est comme un réservoir d’énergie.
Ça concentre l’énergie du vivant
pour est « dedans ».

David VIEL – le 15 02 2019


Et pour mettre la main dessus
il faut une histoire (donner raison à ça
= ne pas voir le mal
mais belle et bien le « jour »)
pour le « pouvoir »
et/ou le plaisir …
Et non ainsi, en rendre compte de ça
et/ou le réaliser !!! Forcément.
Puisque dans ce sens,
la source à leur « pouvoir »
« puissance »
« autorité »
ou « légitimité »
est dans l’histoire censée prendre !
= avoir raison de tout le monde,
sur « terre » (pour « s’étendre » à ce point!! je l’ai déjà dit ... C’est comme la «flotte » celle qui a
passé tous les sas, les non, les garde-fou du titanic de là à briser l’intégrité, du vaisseau) .
Il est question d’avoir raison « à la fin »
sinon ils sont « mal ».

Ils n’ont rien d’autre réalisé


à part le mal
qui leur a été nécessaire de penser, de dire et de faire
pour réellement le « pouvoir » !
Et/ou pour le plaisir (ça, TOUT ce qui « est »,
devait leur Revenir « à la fin » = vous devez les « louer »).
Pour ne pas perdre la main (leur « crédibilité» = « « patience ») 
car sinon ! Ils le sentent ça (la « fin » ; leur fin).
Lorsque ça est vécu,
alors c’est nerveux.
Pour être « bien » en ayant raison du monde (en étant toujours au « centre ») !
Le monde, un monde dont le sentiment se « charge » (il est « responsable » et/ou à l’Origine de cette
histoire pour le « pouvoir »)
et être « mal », si ça (les autres, l’Autre, la vie) ne « prend » pas
et/ou lui échappe (après que ça ait pourtant pris, un temps ; ce temps).

Lorsque ça leur Revient


c’est « bien » (il n’y a pas de « mal »)
et lorsque ça leur échappe,
ce n’est pas « normal »,
du fait de le « valoir » ( … = que c’est la condition,
à leur sentiment de le « valoir »!!).

Au départ
il suffit seulement de mettre ça en perspective (de se donner du « mal » dans ce sens
ou cet optique)
de là à ce que ça « prenne ».
Pour prendre de l’importance (du « poids » = puiser dans cette manne celle qui contient l’ensemble
des énergies manifestées dans la densité, la « nuit » ou le monde ; ça a ainsi pris « forme » pour
ressortir de cet état de « fin »)
= avoir de l’à-venir
= entraîner le monde (l’énergie du vivant) dans ce qui sera ensuite,
leur monde (« ordinaire » ; leur ordinaire).

Le propre d’adhérer
= d’aimer ça et/ou de donner raison (leurs vies ; sans voir le mal
mais belle et bien le « jour »).
Pour ne pas « mourir »

David VIEL – le 15 02 2019


et/ou pouvoir continuer à faire ce lien
puisqu’ils n’ont rien d’autre réalisé !

Le monde doit ainsi leur revenir (dans ce sens)


dans le sens,
qu’ils ont « permis » !
Pour le « pouvoir » !!
Non pour le réaliser ça,
mais belle et bien avoir raison du monde
= mettre le monde (la vie)
en boîte (… à travers l’histoire censée leur donner raison
afin de préserver leur « bien », leur « cellule » et/ou « vision » des choses de la « fin »
= les « préserver »
les « sauver » de ce qu’ils se permettent,
de ce dont ils sont « responsable » et/ou à l’Origine
pour encore le « pouvoir »
ou le « garantir » ça !!
Pour avoir la « vie » sauve (le « bien » ;
le « + »
sans le « - »)
= TOUT « compris »
= « raison », en se servant de ça
dans ce sens là !
Avec cette intention là,
et non, alors, l’avoir bien, réalisé !!).

Je pars du principe
que ça doit être dit (tout « pouvoir » provient de ce qui n’est pas dit).

Il suffit d’intégrer une personne dans un environnement où tout n’est pas dit (elle ne connaît pas le
« fin » mort de l’histoire) pour que ça profite à ceux qui en savent + qu’elle (que les autres ; pour le
« pouvoir » ou les Avoir « à la fin »).

Impossible d’être en « haut » ou au « centre » (« cultivé ») sans personne à absorber (à Avoir), à


contrôler, à verrouiller ... « à la fin » (= en « bas », « autours » ou plus « là » dans les faits pour
encore le « pouvoir » et/ou le plaisir. La vue ou se sentiment de « sécurité », de « puissance » est
tellement « divin »).

Ils se donnent ainsi du « mal » dans ce sens là,


pour le « pouvoir » ou le plaisir ( = le « valoir »).

Si ça est connu,
alors il n’y a plus de mal.
Non de monde, mais de ça ;
de « fin »
de « mort »
… Ou de « drame ».
Dans le drame,
il y a tout ce qui n’a pas été dit !!
= une histoire,
pour « grandir »
pour « s’agrandir »
pour prendre de la « valeur »
de la « hauteur »
= res-sortir (un lien avec la « terre » ; ça)
mais sans en saisir l’esprit
= non plus le sens (les contours de ça. Pour en saisir les contours, il faut en saisir le sens = L’esprit !).
Pour res-sortir + (le « pouvoir » +)

David VIEL – le 15 02 2019


que les autres,
que l’Autre,
pour (encore)... le « pouvoir » et/ou le plaisir
( = les uns ressortent ainsi +
ont + d’avenir
que ceux qui ne ressortent plus
et/ou qui ne s’en sortent plus).

Vous ne réalisez pas cette em-prise ;


du fait d’être encore
« dedans »
« en vie »
et non ainsi,
être encore « mort »
… ou passer par là 
(par ça).

Ça est la conséquence
ou la chute.
Le propre d’être responsable (de re-connaître ça ;
le « mal » celui qui permet d’être vraiment « bien »
… Sans l’être tant que ça, mais tant que ça « prend »,
il n’y a pas de « mal »).
de pouvoir le reconnaître
= « partir ».
En revanche,
lorsque la personne se sert de ça,
pour le « pouvoir »
ou le plaisir,
alors ! Ça ne sera pas pour le reconnaître !
Mais belle et bien pour le « pouvoir » encore + ;
l’objet = ça, est ce qui concentre le monde. Ça est le pôle – celui qui ressort « bien » lorsque ça
« prend » pour ressortir de cet état de « fin » ( = pour le « pouvoir » ou le plaisir).
Ça est ce qui est mis en perspective et qui est censé ! Prendre « à la fin » = avoir raison de TOUT ce
qui « est ». Pour mettre ainsi la main inconsciemment sur cette manne qui contient l’ensemble des
énergies manifestées dans la densité (= « nuit »).
Dans ce sens,
tout sentiment (quel que soit l’histoire pour le « pouvoir »
ou le plaisir)
… son intérêt (« nord », « objectif », « cap ») sera
d’avoir raison du monde (du « poids », ce poids)
pour encore le « pouvoir ».
Et non alors,
avoir conscience de ça !
= Fin de l’histoire ou de SON histoire (de sa « légende »).

Titre + Intro

Le Doux, le Beau, le Fort et la Brute (la bête)

Le "bien" Vs Le "mal". L'état de culture Vs l'état de nature. Le "gentil" Vs le "méchant" dans


l'histoire qui se "passe".

David VIEL – le 15 02 2019