Vous êtes sur la page 1sur 9

Examen bac libre (père Goriot ) : Les pensionnaires de

madame Vauquer + corrigé


Par Idoubiya Rachid

Partager ce document sur :

Royaume du Maroc

Ministère de l’Education National,

de l’Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche scientifique

Département de l’Education Nationale

Académie Régionale de l’éducation et de la Formation Sous Massa Draa

Proposition 1 d’examen

Par Idoubiya Rachid

EXAMENS DU BACCALAUREAT

SESSION NORMALE : JUIN 2009

Candidat libre

Niveau Matière Durée Section LETTRES SCIENCES TECHNIQU


2ème Année du bac FRANÇAIS 2H Coefficient : 4 4 3

Les pensionnaires de madame Vauquer.

Généralement les pensionnaires externes ne s’abonnaient qu’au dîner, qui coûtait tre
francs par mois. A l’époque où cette histoire commence, les internes étaient au nomb
de sept. Le premier étage contenait les deux meilleurs appartements de la maison.
Madame Vauquer habitait le moins considérable, et l’autre appartenait à madame Coutu
veuve d’un Commissaire-Ordonnateur de la République française. Elle avait avec elle
très jeune personne, nommée Victorine Taillefer, à qui elle servait de mère. La pens
de ces deux dames montait à dix-huit cent francs. Les deux appartements du second
étaient occupés, l’un par un vieillard nommé Poiret ; l’autre, par un homme âgé
d’environ quarante ans, qui portait une perruque noire, se teignait les favoris, se
disait ancien négociant, et s’appelait monsieur Vautrin. Le troisième étage se
composait de quatre chambres, dont deux étaient louées, l’une par une vieille fille
nommée mademoiselle Michonneau, l’autre par un ancien fabricant de vermicelles, de
pâtes d’Italie et d’amidon, qui se laissait nommer le père Goriot. Les deux autre
chambres étaient destinés aux oiseaux de passage, à ces infortunés étudiants qui, co
le père Goriot et mademoiselle Michonneau, ne pouvaient mettre que quarante-cinq fra
par mois à leur nourriture et à leur logement ; mais madame Vauquer souhaitait peu l
présence et ne les prenait que quand elle ne trouvait pas mieux : ils mangeaient tro
de pain. En ce moment, l’une de ces deux chambres appartenait à un jeune homme venu
environs d’Angoulême à Paris pour y faire son Droit, et dont la nombreuse famille se
soumettait aux plus dures privations afin de lui envoyer douze cents francs par an.
Eugène de Rastignac, ainsi se nommait-il, était un de ces gens façonnés au travail p
le malheur, qui comprennent dès le jeune âge les espérances que leurs parents placen
en eux, et qui se préparent une belle destinée en calculant déjà la portée de leurs
études, et, les adaptant par avance au mouvement futur de la société, pour être les
premiers à la pressurer.

Honoré de Balzac, Le père Goriot, Première partie.

Lecture analytique (10p)

 Un pensionnat à trois étages : ou le commentaire du narrateur. (5p)

1. Compréhension : Répondez par vrai ou par faux et justifiez votre réponse. (1p)

a- Madame Vauquer habitait dans le meilleur appartement du premier étage.

b- Madame Vauquer aimait louer les deux chambres du troisième étage aux étudiants.
c- Madame couture est la mère de Victorine Taillefer.

d- Rastignac est un jeune homme riche, venu à Paris pour faire des études de droit.

2. Grammaire : a- Nommez le temps verbal utilisé dans le passage : « Madame Vauquer habitait le moins
considérable, et l’autre appartenait à madame Couture, veuve d’un Commissaire-Ordonnateur de la Répub
française. Elle avait avec elle une très jeune personne, nommée Victorine Taillefer, à qui elle servait de mè
b- Pourquoi le narrateur a-t-il choisis ce temps ? (1p)

3. Vocabulaire : « ...la nombreuse famille se soumettait aux plus dures privations... » Le mot souligné veut
A- manques B- efforts C- épreuves. Choisissez la bonne réponse. (0.5p)

4. Grammaire : Relevez une explication. Par quel moyen est-elle introduite. (0.5p)

5. Compréhension : Quel a été le métier du père Goriot ? Combien payait-il pour sa pension ? (1p)

6. Grammaire : Faites correspondre (mots soulignés) : A- adjectif épithète B- pronom personnel

C- adverbe de quantité D- superlatif d’infériorité. (1p)

« ils mangeaient les deux meilleurs Madame Vauquer habitait le « afin de lui envoyer
trop de pain » appartements de la maison moins considérable douze cents francs. »

 Un jeune étudiant de Droit : ou l’art du portrait. (5p)

1. Compréhension : Pour quelle raison Eugène se trouve-t-il à Paris ? Justifiez votre réponse. (0.5p)

2. Conjugaison : Remplissez le tableau suivant : un exemple à partir du texte. (1p)

Présent de vérité générale Présent de l’énonciation


3. Vocabulaire : « ...pour être les premiers à la pressurer. » Le mot souligné veut dire A- exploiter

B- construire C- aider. Choisissez la bonne réponse. (0.5p)

4. Grammaire : Remplissez le tableau suivant à partir du texte :(un exemple pour chaque lien
logique). (1p)

Rapports logiques L’opposition Le but

Liens logiques

5. Figure de style : a-Relevez une comparaison du texte. b- A qui le narrateur compare-t-il les « infortunés
étudiants » ? (1p)

6. Grammaire : Remplissez le tableau suivant : (1p)

Personnage Portrait physique Situation sociale Age

« ancien négociant »

Production écrite. (10p)

Traitez au choix l’un des sujets suivants :

Sujet 1 : Eugène de Rastignac est un jeune étudiant ambitieux, mais ne connaissait rien au début sur les
habitudes et les coutumes du monde parisien. Pensez-vous qu’il triomphera sur ce monde où le mérite
personnel seul ne suffit pas ?

En vous appuyant sur votre connaissance de l’œuvre, donnez votre opinion, en citant la démarche (manièr
d’agir) qu’il pourra suivre pour arriver à ses objectifs.

Sujet 2 : Pensez-vous qu’on peut réussir aujourd’hui, socialement et matériellement, en faisant de bonnes
études ?

Sous forme d’une réflexion organisée et argumentée, justifiez votre réponse en s’appuyant sur des exempl
concrets (réels).

Nb- Critère de l’évaluation :

a- Arguments pertinents et exemples concrets : 4p

b- Liens logiques et connecteurs d’organisation : 3p

c- Correction de la langue :

- respect de l’orthographe grammatical et d’usage : 1.5

- respect de la syntaxe : 1.5p

Bonne chance

Corrigés et barème détaillé

Lecture analytique (10p)

 Un pensionnat à trois étages : ou le commentaire du narrateur. (5p)

1. Compréhension : Répondez par vrai ou par faux et justifiez votre réponse. (0.25p+0.25p+0.25p+0.25p)

a- Madame Vauquer habitait dans le meilleur appartement du premier étage. Faux : « Le premier étage con
les deux meilleurs appartements de la maison. Madame Vauquer habitait le moins considérable,… »

b- Madame Vauquer aimait louer les deux chambres du troisième étage aux étudiants. Faux : «Les deux au
chambres étaient destinés aux oiseaux de passage, à ces infortunés étudiants qui (…) ; mais madame Vauq
souhaitait peu leur présence et ne les prenait que quand elle ne trouvait pas mieux… »

c- Madame couture est la mère de Victorine Taillefer. Faux : « Elle avait avec elle une très jeune personne
nommée Victorine Taillefer, à qui elle servait de mère. »

d- Rastignac est un jeune homme riche, venu à Paris pour faire des études de droit. Faux : « un jeune hom
venu des environs d’Angoulême à Paris pour y faire son Droit, et dont la nombreuse famille se soumettait
plus dures privations afin de lui envoyer douze cents francs par an. »

2. Grammaire : a- Le temps verbal utilisé dans ce passage est l’imparfait. (0.5p)

b- Le narrateur l’a utilisé pour : 1- introduire le cadre de l’histoire, 2- pour décrire la situation des personn
3- pour mettre le lecteur en situation face aux personnes et aux événements qui vont se dérouler, 4- pour
marquer une pause descriptive. (NB : une seule réponse suffit !) (0.5p)

3. Vocabulaire : Le mot souligné veut dire A- manques (0.5p)

4. Grammaire : Une explication : « …madame Vauquer souhaitait peu leur présence et ne les prenait que q
elle ne trouvait pas mieux : ils mangeaient trop de pain. » Elle est introduite par les deux points. (0.5p)

5. Compréhension : a- Le métier du père Goriot est « …un ancien fabricant de vermicelles, de pâtes d’Ital
d’amidon… » b- Il payait : «…quarante-cinq francs par mois » pour sa pension. (0.5+0.5p)

6. Grammaire : Je fais correspondre : (0.25p+0.25p+0.25p+0.25p)

« ils mangeaient trop les deux meilleurs Madame Vauquer habitait le « afin de lui envoy
de pain » appartements de la maison moins considérable douze cents francs

C- adverbe de A- adjectif épithète D-superlatif d’infériorité B- pronom person


quantité

 Un jeune étudiant de Droit : ou l’art du portrait. (5p)

1. Compréhension : Eugène se trouve à Paris pour étudier le droit : «…un jeune homme venu des environs
d’Angoulême à Paris pour y faire son Droit… » (0.5p)
2. Conjugaison : Je remplis le tableau suivant : un exemple à partir du texte. (0.5+0.5p)

Présent de vérité générale Présent de l’énonciation

« qui comprennent dès le jeune âge les espérances « A l’époque où cette histoire commence, les interne
que leurs parents placent en eux, et qui se étaient au nombre de sept. »
préparent une belle destinée en calculant déjà la
portée de leurs études,… » (NB : un seul verbe
suffit)

3. Vocabulaire : Le mot souligné veut dire A- exploiter. (0.5p)

4. Grammaire : Je remplis le tableau suivant à partir du texte. (0.5+0.5p)

Rapports logiques L’opposition Le but

Liens logiques « ces infortunés étudiants(…) mais « … un jeune homme venu (…) pour y
madame Vauquer souhaitait peu leur son Droit… »
présence… »
« … famille se soumettait aux plus dure
privations afin de lui envoyer douze cen
francs… »

« … les adaptant par avance(…) pour êt


les premiers à la pressurer. » (NB : un se
verbe suffit)

5. Figure de style : a- Une comparaison du texte : « … ces infortunés étudiants qui, comme le père Goriot
mademoiselle Michonneau, ne pouvaient mettre que quarante-cinq francs par mois… » b- Le narrateur co
les « infortunés étudiants » au père Goriot et à mademoiselle Michonneau. (0.5+0.5p)

6. Grammaire : Remplissez le tableau suivant : (0.5+0.25p+0.25p)

Personnage Portrait physique Situation sociale Age

« monsieur «…portait une perruque « ancien négociant » « …âgé d’environ


Vautrin » noire, se teignait les quarante ans… »
favoris… »
Production écrite. (10p)

Traitez au choix l’un des sujets suivants :

Sujet 1 : Eugène de Rastignac est un jeune étudiant ambitieux, mais ne connaissait rien au début sur les
habitudes et les coutumes du monde parisien. Pensez-vous qu’il triomphera sur ce monde où le mérite
personnel seul ne suffit pas ?

En vous appuyant sur votre connaissance de l’œuvre, donnez votre opinion, en citant la démarche (manièr
d’agir) qu’il pourra suivre pour arriver à ses objectifs.

Sujet 2 : Pensez-vous qu’on peut réussir aujourd’hui, socialement et matériellement, en faisant de bonnes
études ?

Sous forme d’une réflexion organisée et argumentée, justifiez votre réponse en s’appuyant sur des exempl
concrets (réels).

Nb- Critère de l’évaluation :

a- Arguments pertinents et exemples concrets : 4p

b- Liens logiques et connecteurs d’organisation : 3p

c- Correction de la langue :

- respect de l’orthographe grammatical et d’usage : 1.5

- respect de la syntaxe : 1.5p

Barème détaillé

Production écrite : (10points) Note


Partielle Totale Marge

d’erreurs
tolérées

1- Cohérence et cohésion de la production (organisation de la production) :

- Mise en page : paragraphes et alinéas. 0.5


3.5
- Progression logique des informations. 0.5

- Absence de contre sens et de répétitions : pas de remplissage. 0.5

- Utilisation correcte des liens logiques et des connecteurs d’organisation. 2

2- Organisation thématique :

- Compréhension des consignes d’écriture (compréhension du sujet) 0.5 2.5

- Originalité et pertinence des idées. 2

3- Utilisation correcte de la langue : 10 fautes pou

- Orthographe : règles d’usage et règles grammaticales. 1,5 un texte d’un

- Adéquation du lexique à la thématique : utilisation des champs lexicaux en 0.5 quinzaine de


accord avec le sujet traité. 4 lignes.

- Utilisation correcte des modes et des temps. 0.5

- Utilisation acceptable des signes de ponctuation : majuscule au début des 0.5


phrases…

- Correction des phrases au plan syntaxique. 1