Vous êtes sur la page 1sur 5

Quelques conseils de travail, en prenant tout son temps

1- Lécoute (sans jouer au piano dans un premier temps)


Commencez par tout écouter finement et en profondeur plusieurs fois pour vous
imprégner du langage, du feeling, des sonorités, des rythmes, du toucher, des idées
harmoniques et mélodiques potentielles à développer plus tard. Ce travail préparatoire
vous fera gagner beaucoup de temps par la suite.
l’écoute, c’est TOUT en musique

2- Ryhme de base :
Le premier exercice concerne les rythmes de la Bossa Nova.
Commencez très lentement à jouer le piano, au métronome pour bien « faire tourner »
l’introduction.
D’abord mains séparées, puis mains ensemble.
La deuxième note de main gauche doit être très « piquée » cad très courte (il y a un
petit point au-dessus), et la note grave un peu accentuées pour évoquer le jeu d’un
surdo, le tambour grave de la samba brésilienne (à écouter pour se faire une idée)
C’est la rythmique de base de la bossa nova. Pas simple au départ,
il faut que ce rythme devienne naturel avant d’aller plus loin.
Prendre le temps nécessaire pour bien l’apprendre.
Eventuellement sans le piano, le rythme se fait aussi avec les mains, comme de la
percussion.

3- Thème :
Puis travaillez le thème à la main droite seule, avec paroles.
Soignez le phrasés, les dynamiques, les nuances, apprenez par coeur les bons doigtés
Chantez les paroles c’est excellent pour la mémorisation, surtout si on veut
improviser après.
Et puis, savoir de quoi parle la chanson donne le « feeling »,
qui est LA chose la plus importante.
Et puis, épatez vos amis en chantant en portugais !! ;-)

4- Basse : Faites ensuite “tourner” lentement en détaillant la main gauche seule,


jusqu’à ce que ça swingue vraiment, cad longtemps, en recherchant le bon phrasé, la
bonne mise en place!
Prenez votre temps, faites-vous plaisir,
c’est de la musique, et de la bonne!!
“Habitez” le son, le groove, la danse!
Tout en jouant, faites-vous le film de vous en train de danser et de jouer du
surdo sur la plage de Ipanema…
5- Mettez les deux mains ensemble très très lentement au métronome, et répétez
en accélérant le métronome très progressivement d’environ cinq crans à chaque fois,
et recommencez le lendemain.
Vos mains jouent très lentement mais votre esprit est en pleine activité afin de tout
controller le plus rapidement possible.
Pensez à tout, anticipez ce qui va suivre, placez-vous bien au clavier, au fond du
temps, imaginez chaque doigt jouant pile au milieu de la touche, etc…
La main gauche doit être jouée piano (pas fort) et la mélodie « en dehors » (plus
fort). Jouer les accords de main droite moins fort que la mélodie.

• Jouez très calme, relax, on est à la plage, il y a du soleil, la vie coule doucement, et
la beauté apparaît sous forme d’enchantement, d’extase. Se concentrer sur LE SON, et
bien suivre la mélodie, c’est le plus important, et ça donne le feeling.
• Alternez des sequences “jouées” au piano avec des sequences “imaginées” sans
jouer (énorme gain de temps!)

6- Comment se servir des relevés d’improvisations dans les videos?


Imprégnez-vous d’abord par l’écoute, comme quand vous voulez apprendre une
langue étrangère
Si vous êtes lecteur, lisez-les (solfiez-les) tranquillement une ou deux fois (ou plus!)
sans jouer
Faites-le crayon à la main, en soulignant sur votre partition quelques passages qui
vous plaisent pour pouvoir vous les approprier par la suite
Puis jouez au piano, pratiquez toute le relevé d’impro ou bien certains passages
isolés en boucle de quelques mesures, pas plus.
Apprenez les formules qui vous plaisent par coeur, jouez-les en boucle,
transposez-les dans quelques tonalités de votre choix (afin de les intérioriser pour
de bon), modifiez-les, afin de vous constituer une base de langage improvisé
Ensuite improvisez par-dessus la video en vous éloignant progressivement du relevé
écrit, jusqu’à gagner votre propre autonomie
Il est essentiel de conserver le nombre de temps, la forme et le bon nombre de
mesures tout en improvisant.
Le truc, c’est de chanter mentalement la mélodie et les paroles tout en improvisant au
piano. Comme tout, ça s’acquiert en pratiquant.

7-La créativité : LE GRAAL!


Par la suite, inventez vos propres formules rythmiques, harmoniques et mélodiques
sur ce modèle d’acquisition, et notez-les ou enregistrez-les

N’oubliez pas, rien ne se créée, tout se transforme!


Voici les paroles, et leur traduction :

Olha que coisa mais linda Regarde, quelle chose plus belle
Mais cheia de graça Plus remplie de grâçe
E ela menina Que cette fille
que vem e que passa qui vient et qui passe
Num doce balanço Dans un doux balancement,
caminho do mar sur le chemin de la mer
Moça do corpo dourado Jeune fille au corps doré
Do sol de Ipanema Par le soleil d'Ipanema

O seu balançado é mais Son balancement est plus


que um poema qu'un poème
E a coisa mais linda C'est la chose la plus belle
que eu ja vi passar que j'ai vu passer
Ah' porque estou tão sozinho Ah, pourquoi je suis si seul
Ah' porque tudo é tão triste Ah, pourquoi tout est si triste
Ah' a beleza que existe Ah,la beauté qui existe
A beleza que não é La beauté qui n'est pas
so minha seulement mienne
Que também passa sozinha Qui passe aussi seule.

Ah' se ela soubesse Ah, si elle savait


Que quando ela passa Que quand elle passe
O mundo sorrindo Le monde entier
se enche de graça se remplit de grâçe
Quelques conseils technique

• Placer l’écran video :

Placez votre écran près de votre piano.


Lorsque vous aurez fait tout le travail préparatoire évoqué plus haut (plusieurs
semaines), et que vous aurez la possibilité de jouer au tempo, démarrez la video ou
votre sequencer midi (voir ci-dessous), et jouez par dessus main séparées en essayant
de vous synchroniser sur le piano pré-enregistré

Prenez le temps de le faire suffisamment longtemps en essayant d’être très précis


rythmiquement.
C’est très long à acquérir, mais c’est normal, et c’est ce qui fait l’intérêt de la pratique
musicale :
Seul compte le processus, pas l’arrivée!

• Les fichiers midi file (.mid)

Vous pouvez également utiliser la sequence midi jointe : .mid


(ou .lms si vous utilisez Midiculous),
qui vous permettra de choisir le tempo de l’accompagnement

Attention : Il vous faut une application qui lit les séquences midi dans l’ordinateur
pour pouvoir entendre les fichiers .mid, ce n’est pas une sequence audio.
Je vous recommande Garage Band, Midiculous ou Synthesia, mais il en existe
beaucoup d’autres qui fonctionnent très bien aussi.

Si vous souhaitez varier les vitesses de l’accompagnement, prenez le fichier midi et


faites-le “jouer” par votre ordinateur à la vitesse désirée.
Vous pouvez également couper le piano, isoler la Cbasse et la batterire, etc…

Choisissez “Importer un fichier midi” depuis votre sequencer préféré, puis réglez
chaque canal de la façon suivante: un canal sur l’instrument “drums kit”, l’autre sur
“Bass” ou “acoustique bass”, le dernier sur “acoustic piano”.

En cas de problème pour gérer le sequenceur midi, posez la question sur Google,
toutes les réponses techniques y sont pour tous les logiciels et les plateformes de
lecture!

• Téléchargements, lecture illimitée, mises à jour, décompression .zip, utilisation


iPad, etc…

Rendez-vous dans le sous-menu AIDE > FAQ’s


pour trouver dans les tutoriels toutes les réponses à vos questions
concernant le fonctionnement du site
On ne joue pas le piano avec ses doigts!

C’est tout dans la tête : construire une phrase, comment la jouer, sa couleur, sa
tonalité, son feeling, son doigté…

L’essence du jeu de piano, la clé du success, c’est la concentration, la disponibilité à


ce que l’on fait.

Les grands maîtres réfléchissent, méditent, orientent leurs pensées, visualisent, jouent
les rythmes, l’harmonie, les melodies et créent un son sans s’approcher du piano

Vos doigts ne sont qu’une interface.


Ils obéissent aux ordres de la tour de contrôle; votre cerveau.

Des études récentes démontrent que les doigts d’un débutants sont aussi rapides que
ceux d’un virtuose. Mais ils ne savent pas où aller!

Si votre cerveau est précis, rapide et inventif, vos doigts le seront également
Ils rempliront leur mission. Dites-leur où et comment il faut aller, et ils le feront à
n’importe quelle vitesse, pour peu que vous ayiez donné le temps au cerveau
d’apprendre. D’où l’importance de commencer lentement.

Il est contre-productif de perdre des heures sur des exercices style “Hanon” qui ont
pour effet de vous déconnecter de la musique, de la concentration et de votre
sensibilité. S’entraîner à jouer en éliminant la pensée et la sensibilité? Dangereux!

Ignorer cela, c’est s’exposer à un jeu méchanique, sans profondeur, “technique” au


sens péjoratif.

Comme disait Art Tatum : don’t let your fingers play you.
“ne laisse pas tes doigts te jouer” (ou “jouer pour toi”)