Vous êtes sur la page 1sur 3

LouiseLabé,par PierreWoeriotde Bouzay.

Louise Labé
(1524-1566)

et la poésie lyonnaise
La ville de Lyonest au XVIesiècleunecapitale ImitantPétrarqueet son Canzoniere, il publie
marchande, bancaireet intellectuelle.L'huma- en français- il est le premierpoèteà le faire
nisme,danscetteville frontière(car la Savoie - un recueilintitulé Délie.Le poètey chante
était alors terre étrangère)se caractérisepar sa maîtresseen une suite de quatre cent
son éclectisme.Ainsi, MauriceScève,consa- quarante-neuf dizains en décasyllabesd'une
cré comme le chef de la poésielyonnaise, grande. rigueurformelle. Autour de Maurice
admireles· Ancienset Pétrarque,sans renier Scève,plusieursgrandspoètes se sont ras-
pour autantl'héritagedes poètesmédiévaux . semblés,dont LouiseLabé(1524-1566).Cette

70
dernièrese distinguepar son indépendanceà pour un homme , et il ne s'agit pas d'un
l'égard de Scève,et par une postéritétou- amouréthéré,mais au contraired'un lien
jours vivace.Sesœuvressontluesaujourd'hui violent,passionné,
sensuel.Ence sens,Louise
encoreavecbonheur.LouiseLabéétaitparfai- , à
Labé invente la littératurepersonnelle
tementconsciente de la forcede scandalede reboursd'un siècle très préoccupépar la
ses poèmes: unefemmechanteson amour forme.

Le sonnet VIILpublié dans les Œuvres en 1554-1556, donne une idée de cette poé-
sie charnelle et savante à la fois.

Je vis, je meurs : je me brûle et me noie.


J'ai chaud extrême en endurant froidure:
La vie m'est et troR molle et trop dure.
J'ai grands ennuis entremêlés de joie :
s Tout à coup je ris et je larmoie,
Et en plaisir maint 1 grief2 tourment j'endure :
Mon. bien s'en va, et à jamais il dure:
Tout en un coup je sèche et je verdoie 3•
Ainsi Amour in.constamment me mène :
10 Et quand je pense avoir plus de douleur,
Sans y penser je me trouve hors de peine.
Puis quand je crois ma joie être certaine,
Et être au haut de mon désiré heur4,
Il me remet en mon premier malheur.
LouiseLabé,Œuvres
, SonnetVIII.

1. Nombreux. 3. Reverdit.
2. Pén
ible,douloureux. 4. Bonheur.
Questions sur Louis Labé

1) Qu'est-ce que la littératurepersonnellede LouiseLabé ?

2) Que décrit son poème « Je vis,je meurs : je me brûle et me noie » ?

3) Quelleest son originalité?

4) Quelleest la nature de son amour? Qu'en pensez-vous?