Vous êtes sur la page 1sur 134

S C I E N C E S F O N D A M E N TA L E S

Ti510 - Constantes physico-chimiques

Constantes chimiques
des solvants et produits

Réf. Internet : 42337

Actualisation permanente sur


www.techniques-ingenieur.fr
Tec h n ique s de l ’I n gé ni eur
La plus impor tante ressource documentaire scientifique
et technique en français

Une information fiable, claire et actualisée


Validés par un comité scientifique et mis à jour en permanence sur Internet,
les articles Techniques de l’Ingénieur s’adressent à tous les ingénieurs et
scientifiques, en poste ou en formation.
Outil d’accompagnement de la formation et de la carrière des ingénieurs,
les ressources documentaires Techniques de l’Ingénieur constituent le socle
commun de connaissances des acteurs de la recherche et de l’industrie.

Les meilleurs experts techniques et scientifiques


Plus de 200 conseillers scientifiques et 3 500 auteurs, industriels, chercheurs,
professeurs collaborent pour faire de Techniques de l’Ingénieur l’éditeur
scientifique et technique de référence.
Les meilleurs spécialistes sont réunis pour constituer une base de
connaissances inégalée, vous former et vous accompagner dans vos projets.

Une collection 100 % en ligne


• Accessibles sur www.techniques-ingenieur.fr, les dernières nouveautés et
actualisations de votre ressource documentaire
• Les articles téléchargeables en version PDF

Des services associés


Rendez-vous sur votre espace « Mon compte » en ligne pour retrouver la liste
des services associés à vos droits d’accès et les utiliser.

 Des services associés


Pour toute information, le service clientèle reste à votre disposition :
Tél : 01 53 35 20 20 l Fax : 01 53 26 79 18 l Mail : infos.clients@teching.com

III
Cet ouvrage fait par tie de
Constantes physico-chimiques
(Réf. Internet ti510)
composé de  :

Introduction aux constantes physico-chimiques Réf. Internet : 42342

Constantes chimiques des solvants et produits Réf. Internet : 42337

Caractérisation des membranes Réf. Internet : 42644

Équations d'états et constantes thermiques Réf. Internet : 42340

Constantes mécaniques et viscosité Réf. Internet : 42339

Caractérisations thermodynamiques Réf. Internet : 42341

Propriétés électriques et électrochimiques Réf. Internet : 42336

 Sur www.techniques-ingenieur.fr
• Saisissez la référence Internet pour accéder directement aux contenus en ligne
• Retrouvez la liste complète des ressources documentaires

IV
Cet ouvrage fait par tie de
Constantes physico-chimiques
(Réf. Internet ti510)

dont les exper ts scientifiques sont  :

Philippe BARANEK
Ingénieur chercheur à EDF Recherche et Développement

André DARCHEN
Professeur émérite à l'ENSCR, Docteur es Sciences

 Sur www.techniques-ingenieur.fr
• Saisissez la référence Internet pour accéder directement aux contenus en ligne
• Retrouvez la liste complète des ressources documentaires

V
Les auteurs ayant contribué à cet ouvrage sont :

Patrick CANCOUËT Alain GUY


Pour l’article : K498 Pour les articles : K310 – K311 – K313

Gérard COPIN-MONTÉGUT Chantal LARPENT


Pour l’article : K170 Pour l’article : K342

Bernard DELMOND Bernard LE NEINDRE


Pour l’article : K340 Pour l’article : K498

Albert J. DIJKSTRA Pierre MARTINON


Pour l’article : K330 Pour l’article : K380

Jean-Jacques DONZÉ Marie-Christine NOËL-DUTRIAUX


Pour l’article : K350 Pour l’article : K120

Clotilde FERROUD André RAHIER


Pour les articles : K310 – K311 – K313 Pour l’article : K110

Jean GARNERO Jean-Pierre ROUCAN


Pour l’article : K345 Pour les articles : K120 – K160

Jean-Claude GUIBET
Pour l’article : K325

 Sur www.techniques-ingenieur.fr
• Saisissez la référence Internet pour accéder directement aux contenus en ligne
• Retrouvez la liste complète des ressources documentaires

VI
Constantes chimiques des solvants et produits
(Réf. Internet 42337)

SOMMAIRE
Réf. Internet page

Constantes des réactions de complexation. Déterminations et applications K110 9

Propriétés physiques des composés minéraux K120 19

Minéraux naturels K160 49

Propriétés physiques de l'eau de mer K170 73

Solvants moléculaires organiques. Principales constantes physico-chimiques K310 77

Solvants moléculaires organiques. Données en solution et valeurs de risque K311 83

Liquides ioniques à température ambiante K313 89

Caractéristiques des produits pétroliers K325 91

Corps gras K330 99

Résines naturelles K340 103

Tensioactifs K342 107

Huiles essentielles K345 111

Colorants textiles K350 123

Données PvT des polymères K498 125

Caractéristiques des élastomères K380 129

 Sur www.techniques-ingenieur.fr
• Saisissez la référence Internet pour accéder directement aux contenus en ligne
• Retrouvez la liste complète des ressources documentaires

VII
 Sur www.techniques-ingenieur.fr
• Saisissez la référence Internet pour accéder directement aux contenus en ligne
• Retrouvez la liste complète des ressources documentaires
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQQP

Constantes des réactions


de complexation
Déterminations et applications

par André RAHIER


Docteur ès sciences appliquées
Ingénieur chimiste, Echemconsult (Consultance en Électrochimie Appliquée, Belgique)

1. Complexation, définitions et nomenclature ..................................... K 110 - 2


2. Stabilité des complexes et cinétique de complexation................. — 2
3. Propriétés particulières des complexes............................................. — 5
4. Applications ............................................................................................... — 5
5. Tableau des constantes de stabilité ................................................... — 7
6. Conclusions................................................................................................ — 46
Pour en savoir plus ........................................................................................... Doc. K 110

es réactions de complexation sont utiles dans un grand nombre d’applica-


L tions industrielles, telles que la production à grande échelle de métaux
réducteurs, le traitement des surfaces par voie humide ou encore le traitement
des minerais en vue d’en extraire les métaux. Ces mêmes réactions sont aussi
très utiles en chimie analytique, soit pour réaliser des séparations, soit encore
pour masquer les espèces qui interfèrent au cours des déterminations quanti-
tatives. La maîtrise des réactions de complexation s’appuie sur une bonne
compréhension de la nature des liaisons complexes et des équilibres associés
aux réactions correspondantes. Une méthode systématique de calcul permet
d’accéder à la répartition des espèces dans un milieu donné. En l’absence de
complications dues par exemple à des réactions parasites dont le déroulement
est mal connu, cette approche permet d’une part de mieux comprendre les
phénomènes et d’autre part de prévoir le comportement des systèmes. Plu-
sieurs applications d’intérêt pratique sont évoquées et de nombreuses valeurs
de constantes d’équilibres sont mises à la disposition du lecteur. À titre
complémentaire, la détermination des constantes d’équilibre est évoquée car
les valeurs des constantes d’équilibre nécessaires pour traiter de nouveaux cas
pratiques n’ont pas nécessairement été déterminées ou n’ont simplement pas
été publiées.
Dans le présent article, nous limitons nos raisonnements au cas des
complexes en phase aqueuse. De plus, l’hydratation n’est pas précisée dans
les structures. Il en résulte que la formation des complexes évoquée ici résulte
de réactions de substitution d’une ou plusieurs molécules d’eau par un ou plu-
sieurs ligands chaque fois que l’espèce complexée est hydratée. Enfin, nous ne
traitons ni les lanthanides, ni les actinides dont la spécificité est telle qu’ils
méritent à eux seuls qu’on y consacre une étude séparée.
p。イオエゥッョ@Z@ュ。ゥ@RPQR

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. – © Editions T.I. K 110 – 1


r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQQP

CONSTANTES DES RÉACTIONS DE COMPLEXATION _______________________________________________________________________________________

1. Complexation, définitions 1.2.3 Chélate

et nomenclature Les ligands peuvent être polyatomiques et posséder ainsi


plusieurs atomes (chargés ou non) qui sont des bases de Lewis. De
tels ligands, polydentés ou polydentiques, peuvent former plusieurs
liaisons avec une seule espèce complexée. On appelle chélate (du
1.1 Liaisons chimiques grec Khêlê signifiant « pince ») un complexe résultant de l’associa-
tion d’une espèce complexée avec au moins un ligand polydenté.
Tous les types communs de liaisons chimiques peuvent intervenir Dans les chélates, les ligands polydentés entourent très fréquem-
dans les complexes. Ainsi on peut rencontrer des liaisons purement ment l’espèce complexée de telle manière qu’ils forment une cage
ioniques qui impliquent que l’un des deux partenaires de la liaison au cœur de laquelle se trouve l’espèce complexée. Cette particularité
cède entièrement un électron à l’autre partenaire. Lorsque l’électron diminue souvent le caractère réactionnel du complexe, particulière-
n’est pas entièrement cédé par l’un des partenaires à l’autre parte- ment en termes de cinétique de réaction. Un exemple très important
naire, on parlera de liaison polaire. Cependant, ces liaisons ne per- de chélate est la vitamine B12, qui est un complexe de Co3+.
mettent pas d’expliquer l’existence de molécules formées entre
atomes identiques telles que Cl2 ou H2. En 1916, Lewis a découvert
un troisième type de liaison permettant d’expliquer l’existence de 1.3 Nomenclature
telles molécules. Il s’agit de la liaison covalente qui met en jeu le
partage de deux électrons. Cependant, ces types de liaison ne per- Les règles consacrées permettant de nommer les complexes
mettent pas d’expliquer l’existence de nombreuses molécules peuvent être résumées comme suit [2] :
complexes. Une première difficulté résulte de la formation connue
de complexes polychargés impliquant un ion métallique chargé 1. La plupart des complexes étant chargés, on nomme les
positivement, mais associé à un nombre de charges négatives plus composés neutres correspondants en commençant par l’anion
nombreuses que les charges positives portées par le métal. Un suivi de la préposition « de », puis par la dénomination du cation.
exemple de ce type est l’ion complexe CoF63− . Une seconde difficulté L’ion complexe peut être indifféremment le cation [exemple :
découle de l’existence de molécules complexes impliquant un par- nitrate d’uranyle de formule UO2(NO3)2] ou l’anion (exemple :
tenaire neutre bien que polaire comme NH3. C’est le cas par exem- hexafluorozirconate(IV) de potassium, de formule K2ZrF6) ;
ple de Cu(NH3 ) 2+ 2. Pour nommer les espèces complexes (neutres ou chargées),
4 . Ce sont les travaux de Werner, le premier chimiste
inorganicien lauréat du prix Nobel de chimie (1913), qui ont permis on nomme d’abord les ligands, puis l’espèce complexée. Le
à Lewis et plus tard à Pauling et ses contemporains de jeter les nombre de ligands de même nature est mentionné par les préfixes
bases de l’extension de la théorie des liaisons covalentes en intro- di, tri, tetra, penta, hexa, hepta... respectivement pour 2, 3, 4, 5, 6,
duisant la liaison de coordination [1]. Ce type de liaison implique le 7... ligands. Le préfixe mono est toujours omis. Exemple : tetra-
transfert d’un doublet électronique du ligand vers une orbitale vide aminecobalt(II) pour Co(NH3 )++ 4 . Si des ligands de différentes
de l’espèce complexée. La disposition des ligands autour de natures sont impliqués, on les cite dans l’ordre alphabétique ;
l’espèce complexée aboutit à une géométrie particulière qui gou- 3. Si l’ion complexe est un cation ou s’il s’agit d’un atome
verne un grand nombre de propriétés des complexes (polarité, pro- neutre, on emploie le nom ordinaire du métal. Si l’ion complexe
priétés magnétiques, propriétés optiques). est un anion, on ajoute le suffixe « ate » au nom du métal (voir
l’exemple donné au point 1) ;
4. On précise l’état d’oxydation du métal par un chiffre romain
1.2 Définitions entre parenthèses (exemple : tretrachlorocuprate(II) de sodium
pour Na2(CuCl4) ;
5. Les noms de ligands négatifs sont terminés par la lettre « o ».
1.2.1 Agent complexant (ou ligand), espèces Un ligand neutre est cité sans modifier son nom générique ;
complexées et complexes 6. Certains ligands courants possèdent leurs appellations
propres : fluoro pour F–, chloro pour Cl–, bromo pour Br–, iodo
Nous désignerons par agent complexant ou ligand, une espèce pour I–, cyano pour CN–, hydroxo pour OH–, nitro pour NO2− , nitrito
capable de délocaliser une partie de sa densité électronique vers pour ONO, carbonyl pour CO, aqua pour H2O et ammine pour NH3.
une autre espèce que nous appellerons espèce complexée. Le plus
souvent, les espèces complexées sont des cations disposant d’orbi- La plupart des ligands sont de nature organique. Toutefois, de
tales vides. Les plus répandues sont les cations métalliques. Lors- nombreux ligands ont reçu des dénominations consacrées, déri-
que les liaisons sont formées, on obtient une espèce polyatomique vées de leur dénomination anglo-saxonne, permettant de raccour-
(chargée ou non) que nous appellerons complexe. Selon la théorie cir leurs appellations. C’est le cas de l’acide (1,2-éthanediyldinitrilo)
de Lewis, un acide est une espèce capable d’accepter un doublet tétraacétique, appelé plus simplement acide éthylène dinitrilo
électronique. Une espèce capable de céder un doublet électronique tétra-acétique que l’on nomme EDTA. Dans la suite de ce docu-
est appelée base de Lewis. Les ligands sont donc des bases de ment, nous utiliserons les dénominations raccourcies qui seront
Lewis alors que les espèces complexées sont des acides de Lewis. précisées en préambule du tableau 1.

1.2.2 Sphère et nombre de coordination


Dans un complexe, le nombre de liaisons entre l’espèce 2. Stabilité des complexes
complexée et les ligands auxquels elle s’unit est appelé nombre de
coordination. L’espace occupé par les ligands autour de l’espèce et cinétique
complexée est appelé sphère de coordination. Au début du XXe siè-
cle, les travaux de Werner permettaient déjà de soupçonner que la
de complexation
disposition de ces liaisons autour de l’espèce complexée est très fré-
quemment symétrique. Ce point a été confirmé plus tard grâce à la Dans la suite de cet article, nous désignerons par M l’espèce
mise en œuvre de puissants outils d’analyse des structures comme complexée et par L le ligand. L’activité de M sera notée [M] et celle
la diffraction des rayons X et la résonance magnétique nucléaire, de L sera notée [L]. Comme à l’habitude, ces activités sont assi-
ainsi qu’au développement de la théorie du champ cristallin et à son milables aux concentrations, pour autant que les solutions soient
application aux complexes. Le lecteur est invité à consulter [1] pour suffisamment diluées. Dans la suite de cet article, pour des raisons
une discussion plus détaillée sur les structures des complexes. de simplicité, nous considérerons que c’est toujours le cas.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


K 110 – 2 est strictement interdite. – © Editions T.I.

QP
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQQP

________________________________________________________________________________________ CONSTANTES DES RÉACTIONS DE COMPLEXATION

2.1 Équilibres de complexation


Répartition des complexes amminés de Cd++
et constantes d’équilibre
Comme beaucoup d’autres réactions, la formation et la dissocia-

Fonctions de répartition (%)


tion des complexes obéissent aux lois de l’équilibre que l’on peut
trouver dans [1] [2] [3]. Considérons les réactions (1), (2), (3) et (4),
illustrant la formation de complexes successifs faisant intervenir un 100
nombre croissant de ligands associés à une espèce complexée M :
80
M + L ↔ ML (1)
60
ML + L ↔ ML2 (2)
40

ML2 + L ↔ ML3 (3) 20

ML3 + L ↔ ML4 (4) 0


0 1 2 3 4 5 pL
Chacune de ces réactions est caractérisée par une constante
d’équilibre de dissociation kci dont l’expression est la suivante : M = Cd++, L = NH3, T = 25 oC,
La force ionique est égale à 1 mole par litre.
[MLi −1] [L]
kci = (5) M ML3
[MLi ]
ML ML4
ML2
Il est évident que le complexe est d’autant moins stable que la
valeur de kci qui lui correspond est plus élevée. Les constantes
βci = 1/kci sont appelées constantes de stabilité ou de formation Figure 1 – Exemple de répartition d’espèces complexes dans l’eau
des complexes successifs.
Définissons les constantes de stabilité des complexes successifs
pci dans une échelle logarithmique selon l’équation suivante : Il est possible d’exprimer le rapport de la concentration de
chacune des espèces sur la concentration analytique [M]′ en fonc-
pci = log10 (βci ) = − log10 (kci ) (6) tion des constantes d’équilibre et de la concentration en ligand
libre. La figure 1 présente ces rapports (exprimés en %) en fonc-
Une valeur élevée de pci indique une grande stabilité du complexe tion de pL = – log10([L]) dans le cas de la complexation du cad-
correspondant. Nous définissons encore les notations Kci et Pci mium par l’ammoniac. Les constantes de complexation sont tirées
selon les équations (7) et (8) relatives à la dissociation totale du du tableau 1.
complexe, libérant ainsi l’espèce complexée ainsi que le ligand : Ce type de graphique permet d’apprécier en un coup d’œil
quelles sont les espèces présentes dans le milieu pour une
[M] [L]i concentration donnée en ligand libre. Dans le cas ici illustré, on
K ci = (7)
[MLi ] voit qu’il n’existe aucune concentration en ligand libre qui
conduirait à l’existence d’une seule espèce complexe en solution, à
l’exception des très faibles concentrations en ligand pour les-
Pci = − log10 (Kci ) (8) quelles le métal reste essentiellement libre. Pour qu’il en soit
autrement, il faudrait que les Pci successifs diffèrent d’au moins
L’inverse de Kci s’appelle la constante de stabilité ou de forma-
quatre unités.
tion globale du complexe correspondant. Des définitions (5), (6),
(7) et (8), on déduit facilement les deux relations suivantes :
2.1.2 Détermination expérimentale
i
des constantes de stabilité
K ci = ∏ kcj (9)
j =1 La plupart des déterminations expérimentales des constantes de
stabilité des complexes s’appuient, d’une part, sur des bilans de
i matière et, d’autre part, sur une, voire plusieurs mesures analy-
Pci = ∑ pcj (10) tiques, permettant de quantifier, dans une situation d’équilibre, la
∂=1 concentration de l’une des espèces intervenant dans l’équilibre.
Considérons l’équation (7). Dans un premier temps, nous faisons
Le tableau 1 fournit des valeurs connues des pci ou des Pci pour
l’hypothèse que l’espèce MLi est la seule espèce complexe pré-
diverses espèces complexées et ligands. Comme c’est le cas de
sente à l’équilibre. Dans ces conditions, en mettant en présence
toutes les constantes d’équilibre, les valeurs dépendent non seule-
des quantités connues [M]′ et [L]′ respectivement de M et de L, il
ment de la température, mais encore de la force ionique du milieu.
est clair que si i est connu et que l’on dispose d’une méthode ana-
lytique permettant de déterminer l’une des trois concentrations
2.1.1 Répartition des espèces [M] ou [L] ou [MLi ] dans les conditions de l’équilibre, les deux
autres concentrations peuvent être déduites des bilans de matière
Considérons les équilibres (1), (2), (3) et (4) et désignons par [M]′ [équations (12) et (13)], si bien que la constante d’équilibre peut
la concentration analytique de l’espèce complexée. Cette être calculée simplement en appliquant l’équation (7) :
concentration analytique représente la concentration totale en M
qui serait présente dans le milieu si tous les complexes étaient dis-
[M]′ = [MLi ] + [M] (12)
sociés. On a :

[M]′ = [M] + [ML] + [ML2 ] + [ML3 ] + [ML4 ] (11) [L]′ = i [MLi ] + [L] (13)

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. – © Editions T.I. K 110 – 3

QQ
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQQP

CONSTANTES DES RÉACTIONS DE COMPLEXATION _______________________________________________________________________________________

Le processus peut être répété pour diverses concentrations ini- 1. lorsque dans un couple Ox + ne– ↔ Red, l’espèce oxydante
tiales en M et en L de sorte qu’il est aisé de vérifier la constance du seule (Ox) subit une complexation par suite de la présence d’un
résultat aux erreurs de mesure près. ligand L, le pouvoir d’oxydation apparent du couple diminue
Cependant, en pratique, l’existence d’une seule espèce est un (c’est-à-dire que son potentiel standard apparent est inférieur au
cas d’exception comme illustré par la figure 1. Néanmoins, et en potentiel standard du couple) ;
l’absence de réaction parasite, il est encore possible de déterminer 2. lorsque dans un couple Ox + ne– ↔ Red, l’espèce réductrice
les constantes d’équilibre en faisant appel à l’équation (11) et en seule (Red) subit une complexation par suite de la présence d’un
remplaçant l’équation (12) par l’équation (14) : ligand L, le pouvoir d’oxydation apparent du couple augmente
(c’est-à-dire que son potentiel standard apparent est supérieur au
i potentiel standard du couple) ;
[M]′ = ∑ [ML j ] (14)
3. lorsque dans un couple Ox + ne– ↔ Red, l’espèce oxydante
j =0
(Ox) et l’espèce réductrice (Red) subissent toutes deux une
Dans un tel cas, plusieurs constantes d’équilibre entrent en jeu complexation par suite de la présence de ligands appropriés, le
et il est nécessaire de combiner plusieurs mesures analytiques pouvoir d’oxydation apparent du couple augmente ou diminue
pour permettre la résolution du système d’équations. Idéalement, selon que la stabilité du complexe affectant Red est plus ou moins
la détermination du ligand libre simplifie souvent les calculs en élevée que la stabilité du complexe affectant Ox.
vertu de la forme de l’équation (11). Ici aussi, il est conseillé
d’effectuer davantage de mesures que strictement nécessaire, pré- Cet effet est très utile en électrochimie analytique, particulière-
cisément pour s’assurer de la constance des résultats, qui ment lorsque l’oxydation de Red ou la réduction de Ox gêne la
constitue une confirmation de la validité des hypothèses et en mesure d’une autre espèce en provoquant un courant d’oxydation
particulier de l’absence de complications. Ces dernières se mani- ou de réduction nettement plus important que celui qui corres-
festent très fréquemment lorsque L est une forme basique d’un pond à la réponse de l’espèce à quantifier. L’utilisation d’un ou de
couple acide-base. Dans ce cas, il est nécessaire non seulement de plusieurs ligands adéquats permet de déplacer le couple gênant de
mesurer le pH, mais encore de connaître les constantes d’acidité sorte que la mesure devient possible. Plus loin, nous verrons
relatives aux formes protonées des ligands. Un autre cas pouvant encore un cas apparenté qui permet de mesurer des traces de
engendrer des complications se présente aussi très souvent par cobalt par polarographie en présence de grandes quantités de
suite de l’hydrolyse du métal libre ou simplement parce que ce nickel. De même, l’influence des ligands sur les potentiels
métal peut exister sous une forme complexe impliquant le solvant. oxydo-réducteurs apparents des couples électrochimiques est
exploitée dans l’industrie, notamment dans le cadre de l’extraction
A priori, n’importe quelle méthode analytique peut convenir pour de métaux nobles comme l’or [4] [10].
déterminer la concentration à l’équilibre de l’une des espèces en
jeu. À cette fin, les méthodes spectrophotométriques et les métho- Un troisième cas pratique important est l’influence mutuelle qui
des électrochimiques sont particulièrement utiles. Losqu’on pro- résulte de la compétition entre un métal et le proton pour se lier à
cède à la mesure de la concentration de l’une des espèces à un ligand L. Selon la force relative des constantes d’équilibre
l’équilibre, il convient de vérifier que la mesure ne perturbe pas les correspondantes (respectivement les constantes de stabilité des
équilibres dont on souhaite déterminer les constantes. Alternative- complexes du métal avec L et les constantes de dissociation des
ment, on peut faire appel à un titrage acide-base mais dans ce cas, il couples acide-base impliquant L), on peut assister soit à une dimi-
faut tenir compte du fait que le proton déplace le ligand du nution du pH lorsqu’on ajoute le métal à une forme acide du
complexe. Il en résulte que le traitement mathématique est plus ligand, soit encore à la dissociation du complexe métallique
compliqué et que des estimations précises des constantes d’acidité lorsqu’on diminue le pH.
du ligand doivent être disponibles. Dans tous les cas, on s’assurera
que les expériences sont menées à une température constante et
bien déterminée. De même, on évitera d’utiliser des concentrations 2.1.4 Cinétique de complexation
trop élevées pour pouvoir assimiler ces dernières aux activités.
Dans une grande majorité des applications pratiques, la ciné-
2.1.3 Influences mutuelles tique de formation et de dissociation des complexes joue un rôle
tout aussi essentiel que la stabilité de ces mêmes complexes. On
Dans tous les équilibres, ce sont les activités des espèces réelle- sait que les équilibres sont dynamiques, c’est-à-dire qu’à tout ins-
ment en équilibre qu’il faut prendre en compte dans les expres- tant, les réactifs se transforment en produits et réciproquement. À
sions thermodynamiques correspondantes. Lorsque l’une ou l’équilibre, les deux conversions évoluent à la même vitesse, si
plusieurs de ces espèces sont engagées dans une ou plusieurs bien que les concentrations des produits et des réactifs sont sta-
autres réactions équilibrées, la résolution exacte des équations tionnaires. Cependant, ces deux conversions peuvent évoluer rapi-
d’équilibre devient plus compliquée. En outre, le rapport de force dement ou, au contraire, lentement. Dans le cas des complexes,
entre les différentes réactions peut être nettement en faveur de lorsque ces conversions sont rapides, on dit que le complexe est
l’une d’entre elles. Dans un tel cas, l’avancement à l’équilibre des labile. C’est le cas de Ni(CN)2−
4 . Inversément, un complexe caracté-
autres réactions s’en trouve diminué, ce qui permet d’en négliger risé par des conversions dynamiques lentes à l’équilibre est appelé
virtuellement les effets. complexe inerte. C’est le cas de Co(NH3 )3+ 6 en milieu acide. Les
complexes labiles peuvent se former et se dissocier rapidement
Un premier cas très utile en pratique consiste à empêcher la préci- alors que les complexes inertes se forment et se dissocient lente-
pitation d’un hydroxyde en complexant les ions libres du métal. C’est ment. Pour toutes les applications en chimie analytique, des
le cas de Cu(OH)2 lorsqu’on augmente le pH en utilisant une solution vitesses suffisamment élevées de formation et de dissociation des
d’ammoniac, par suite de la grande stabilité des complexes amminés complexes sont clairement essentielles car elles gouvernent
du cuivre(II) (Pc1 = 4,12 ; Pc2 = 7,58 ; Pc3 = 10,4 ; Pc4 = 12,6). souvent la durée des mesures. Lorsque ces vitesses sont trop
Un second cas pratique de ce type sera exposé plus loin (réac- faibles, la méthode analytique peut éventuellement perdre tout
tion de Tollens). Un autre exemple très important est celui qui son intérêt. Dans le cas de nombreuses applications industrielles,
résulte de l’effet des ligands sur les potentiels oxydo-réducteurs les cinétiques de formation et de dissociation des complexes sont
apparents des couples électrochimiques. Sans entrer dans les aussi très importantes. On conçoit que si un complexe inerte se
détails, nous pouvons dégager trois règles générales qui tra- forme par exemple au cours d’une opération d’extraction d’un
duisent simplement les déplacements d’équilibre par suite du mas- métal au départ de son minerai, il sera difficile et coûteux de récu-
quage de l’une des espèces : pérer le métal à partir du complexe.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


K 110 – 4 est strictement interdite. – © Editions T.I.

QR
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQQP

________________________________________________________________________________________ CONSTANTES DES RÉACTIONS DE COMPLEXATION

3. Propriétés particulières la théorie des orbitales moléculaires permettent d’identifier tant les
transitions permises que celles qui sont interdites et d’expliquer
des complexes ainsi les couleurs observées qui dépendent de l’espacement entre
les niveaux correspondant aux transitions permises. Le lecteur
trouvera une discussion très complète de ces règles dans [1]. Ces
mêmes règles permettent de prévoir également les coefficients
3.1 Magnétisme d’absorption molaire, si importants pour le dosage spectrophoto-
métrique des complexes. Entre autres, comme expliqué au
La grande majorité des complexes possèdent des propriétés point 2.1.2, ce type de dosage permet d’accéder aux constantes de
magnétiques intéressantes. Un paramagnétisme prononcé est stabilité, voire même aux cinétiques de formation ou de dissocia-
fréquemment observé. Il résulte de la présence d’électrons non tion des complexes. Outre les transitions d-d qui concernent les
appariés dans des orbitales d ou f. Les théories expliquant les pro- niveaux énergétiques d’orbitales moléculaires appartenant soit au
priétés magnétiques des complexes ont fait l’objet de nombreux ligand, soit à l’espèce complexée, il existe encore des transitions
travaux bien documentés dans la littérature scientifique [1]. En importantes qui impliquent le déplacement d’un électron d’une
revanche, les applications pratiques sont actuellement peu nom- orbitale appartenant au ligand vers une orbitale appartenant à
breuses. La plus importante est l’imagerie en résonance magné- l’espèce complexée ou réciproquement. On les appelle transitions
tique nucléaire [5] [6] [7]. de transfert de charge. Lorsque le transfert électronique est total,
le complexe est détruit car la transition s’accompagne également
d’une réaction d’oxydo-réduction. C’est le cas de Co(H2O)63+ , la
3.2 Conductivité électrique des solutions transition provoquant l’oxydation de l’eau par le Co(III) qui se
réduit en Co(II). Lorsque le transfert est partiel, le complexe
L’influence des ions complexes sur la conductivité des solutions est conserve sa stabilité comme dans le cas de l’ion MnO−4 . Les transi-
généralement très faible par suite de leur grande taille et leur faible tions de transfert de charge sont responsables de la couleur de
mobilité. Comme on peut s’y attendre, la conductivité des solutions nombreux pigments utilisés depuis l’Antiquité (orpiment, ver-
contenant des espèces complexes est gouvernée par les cations ou millon, ocre...).
anions associés aux ions complexes. Les mesures de conductivité ne
sont donc généralement pas très utiles pour déterminer les constantes
de stabilité des complexes, sauf si le ligand libre est de petite taille et
contribue ainsi de façon non négligeable à la conductivité des solu-
tions. En revanche, elles peuvent fournir de précieux renseignements 4. Applications
concernant le caractère labile de certains ions comme par exemple les
halogénures dans des complexes tels que Pt(NH3)3Cl4 ou
Co(NH3)6Br3. Dans ces deux cas, la mesure des conductivités a permis 4.1 Applications en chimie analytique
à Werner de proposer respectivement [Pt(NH3)3Cl3]Cl et [Co(NH3)6]Br3
en tant que formulation plus précise [1]. Les titrages complexométriques constituent l’application la plus
connue des complexes en chimie analytique. Dans ce type de
titrage, l’espèce à doser est très fréquemment un ion métallique
3.3 Isomérie hydraté. À la solution aqueuse contenant cet ion, on ajoute pro-
gressivement un ligand qui réagit rapidement et quantitativement
Parmi toutes les géométries rencontrées, la structure octaédrique avec l’ion pour former un complexe stable. Pour détecter le terme
est la plus fréquente. Elle est associée à un nombre de coordination du titrage, on peut faire usage d’une petite quantité d’un autre
égal à 6. Les nombres de coordination 2, 3 et 7 sont beaucoup moins ligand formant avec l’ion métallique un complexe coloré labile et
fréquents tandis que les nombres de coordination 4, 5 et 8 sont de stabilité plus faible que le complexe formé au cours du titrage.
assez courants. Plusieurs types d’isomérie se rencontrent pour un Il est aussi possible de détecter le terme par potentiométrie. Le lec-
nombre de coordination égal ou supérieur à 4. On distinguera teur consultera [8] pour plus de détails concernant ces titrages. La
notamment l’isomérie optique de l’isomérie géométrique. La pre- plupart des autres applications des complexes en chimie analy-
mière est associée à une activité optique (pouvoir rotatoire) analo- tique sont basées sur les influences mutuelles exposées précé-
gue à celle rencontrée fréquemment en chimie organique lorsqu’un demment. La présence d’agents complexants permet en effet soit
carbone est lié à quatre partenaires différents dans une géométrie de masquer des espèces gênantes, soit encore de modifier la
tétraédrique. La seconde s’apparente à l’isomérie cis-trans ou à la réponse de l’espèce mesurée de sorte que la limite de détection
conformation chaise-bateau. Elle est beaucoup plus fréquente que soit améliorée ou que les interférences soient éliminées. Le cas de
la première. Dans le cas des complexes octaédriques, on distingue la mesure électrochimique de traces de cobalt dans des milieux
encore la configuration fac- (pour « facial », lorsque trois groupes contenant de grandes quantités de nickel est très instructif. On sait
particuliers sont placés sur une face de l’octaèdre), de la en effet que le comportement électrochimique de Ni++ est fort
configuration mer- (pour « meridinal », lorsque les trois groupes proche de celui de Co++. Par exemple, dans un tampon ammonia-
sont situés autour du centre de la structure). Un troisième cas est cal, les potentiels de réduction directe de Ni++ et de Co++ sur une
celui de l’isomérie d’enchaînement qui résulte, comme son nom cathode de mercure sont respectivement – 1,07 V et
l’indique, d’un enchaînement différent des atomes au sein de la – 1,26 V/Ag/AgCl, KCl 3M. Lorsque de grandes quantités de nickel
molécule. Les isomères des complexes sont souvent de couleurs sont présentes, la mesure de traces de cobalt devient très difficile
différentes, ce qui s’explique par des différences entre les réparti- car la réduction de Co2+ contribue très peu au courant total qui est
tions électroniques. Le lecteur consultera [1] pour une discussion majoritairement dû à la réduction de Ni2+. On peut surmonter cette
plus détaillée de l’isomérie des complexes et, en particulier, pour un difficulté en ajoutant de l’éthylène diamine (EDA) qui est un ligand
instructif historique de la découverte de l’isomérie d’enchaînement. très puissant des ions Co+++. La constante de stabilité du complexe
Co(EDA)3+++ vaut en effet Pc3 = 48,69 alors que celle de Co(EDA)3++ ne
vaut que 13,3 (tableau 1). Grâce à la différence de stabilité de ces
3.4 Propriétés optiques complexes, il est possible, d’une part, d’oxyder facilement Co(II)
en Co(III) en présence d’EDA (un simple bullage d’air au travers de
De nombreux complexes possèdent des spectres électroniques la solution suffit) et, d’autre part, de déplacer la vague de réduc-
remarquables qui leur confèrent leur couleur. Dans le cas des tion du couple Co(III)/Co(II) d’environ 1,1 V vers les potentiels
complexes des métaux de transition, on observe très souvent des cathodiques. En présence d’EDA, la vague de réduction de Co(III)
transitions électroniques de type d-d. La mécanique quantique et en Co(II) est observée aux alentours de – 0,49 V/Ag/AgCl, KCl 3M.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. – © Editions T.I. K 110 – 5

QS
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQQP

CONSTANTES DES RÉACTIONS DE COMPLEXATION _______________________________________________________________________________________

Cela est tout-à-fait conforme aux prédictions déduites de l’équa- tion. En effet, l’or est un métal noble. Mais le complexe formé avec
tion de Nernst. Dans ces conditions, des traces de cobalt sont l’oxydant du couple est tellement stable que le potentiel apparent
mesurables par la première vague de réduction qui apparaît bien du couple s’en trouve fortement réduit (de 1,7 V à – 0,6 V/ESH, soit
avant celle du nickel. Cependant, il faut noter une diminution de la 38,3 fois 60 mV, ce qui est conforme à l’équation de Nernst). Dans
limite de détection car la réduction de Co(III) en Co(II) n’implique ces conditions, l’oxygène de l’air peut facilement oxyder le métal.
qu’un seul électron, alors que celle de Co(II) en Co en implique On évite toutefois soigneusement d’oxyder trop puissamment car
deux. Une étude plus détaillée de ce cas appliqué à la mesure du les complexes de Au(III) avec les cyanures sont encore plus stables
cobalt dans les aciers est disponible dans [9]. que ceux de Au(I), ce qui rend difficile la récupération du métal à
partir du complexe. Dans les conditions habituelles, après élimina-
tion des résidus solides, cette séparation peut être réalisée soit en
4.2 Exemple de synthèse industrielle ajoutant du carbone, soit par voie électrolytique, soit encore par
cémentation en utilisant du zinc (procédé Merril- Crowe).
Le procédé de synthèse de l’aluminium (procédé Hall-Héroult)
repose sur la réduction électrolytique d’ions complexes formés
entre l’ion Al3+ et les ions F–. Par suite du caractère très réducteur
de l’aluminium métallique, une telle reduction n’est pas possible
4.4 Traitement des surfaces
en milieu aqueux. Dans la pratique, elle est menée dans un bain de et dissolution de dépôts indésirables
cryolithe fondue (Na3AlF6) contenant approximativement 10 % en
poids d’alumine. La température du bain est comprise entre 960 et L’une des méthodes fréquemment utilisée pour obtenir d’excel-
1 000 oC. À la cathode, on observe la réaction principale (15). La lents états de surface pour les métaux est l’électropolissage. En réa-
dissolution de l’oxyde d’aluminium dans la cryolithe est suivie lité, l’étape électrochimique réalisée au cours d’un tel traitement fait
d’une réaction de complexation illustrée par l’équation (16). Sur rarement appel à des ligands. Cependant, elle ne fonctionne bien
une anode sacrificielle en graphite, on observe la réaction (17) : que si elle est précédée par une opération de décapage destinée à
éliminer la couche de passivation. Le décapage est très fréquem-
AlF63− + 3 e− → Al + 6 F− (15) ment basé sur l’utilisation d’un ou de plusieurs ligands qui permet-
tent de dissoudre les oxydes et hydroxydes par déplacement des
équilibres. Ainsi, Cu(OH)2 est caractérisé par un produit de solubilité
Al2O 3 + 4 AlF63 − → 3 Al2OF62 − + 6 F − (16) égal à 5 × 10–20 à 25 oC. La concentration de Cu2+ d’une eau pure
saturée en Cu(OH)2 est donc limitée à 2,3 × 10–7 mol · L–1. En
2 Al2OF62 − + 12 F − + C → 4 AlF63 − + CO 2 + 4 e− (17) consultant le tableau 1, on constate que le complexe Cu(NH3 )++ 4 est
caractérisé par Pc4 = 12,6. En négligeant les complexes de stœchio-
On constate qu’aux deux électrodes, ce sont des espèces métrie M:L inférieure à 1:4 et en se plaçant à un pH suffisamment
complexes qui réagissent. Sous l’hypothèse de mécanismes élé- élevé pour éviter la formation de l’ion ammonium, on en déduit
mentaires impliquant la réduction de Al3+ à la cathode et l’oxyda- qu’une concentration de 0,7 × 10–3 mol · L–1 en ammoniac suffit déjà
tion de O2– à l’anode, des surtensions chimiques assurant l’apport à complexer la moitié des ions cuivriques présents en solution
énergétique nécessaire aux réactions de décomplexation doivent aqueuse. Pour des concentrations supérieures en ammoniac libre,
être inclues dans la différence de potentiel à appliquer à la cellule le cuivre se complexe encore plus. Ainsi, la concentration en
d’électrolyse. Cette dernière est voisine de 4 V pour une densité de Cu(NH3 )++ –1
4 en présence de 0,001 mol · L en ammoniac libre devient
courant cathodique approchant 1 A · cm–2. La réalité est encore aussi élevée que 0,001 mol · L–1, ce qui est largement supérieur à la
plus compliquée de par l’existence de plusieurs espèces valeur citée précédemment dans le cas de l’hydroxyde de cuivre.
complexes entre Al3+ et F–. En effet, AlF4− , Al2F7− , AlF52− et plusieurs Cette particularité explique que les solutions ammoniacales déca-
complexes faisant intervenir l’oxygène, le fluor et l’aluminium sont pent aisément le cuivre, les oxydes se dissolvant aussi aisément
connus. On conçoit que les mécanismes tant anodiques que catho- dans ces solutions. Cependant, une telle opération entraîne aussi la
diques sont à ce point compliqués qu’ils ne sont pas encore corrosion du cuivre ce qui nécessite un contrôle strict de la
complètement élucidés. concentration en ammoniac, de la température à laquelle on réalise
le traitement, ainsi que de la durée du décapage.
4.3 Traitement des minerais Une autre application très importante des ligands dans le cadre
de l’extraction du pétrole sur les sites maritimes est la dissolution
Très fréquemment, les minerais aurifères ne contiennent que des dépôts de sulfate de baryum qui résultent de la présence
quelques grammes d’or par tonne. Ils sont d’abord concentrés au d’ions sulfate dans l’eau de mer injectée dans la nappe pétrolifère
cours d’une opération de flottation ou par centrifugation. Ils sont qui contient des quantités non négligeables d’ions Ba++. Cette
ensuite mis en contact avec une solution alcaline dont le pH doit être injection d’eau de mer est nécessaire, d’une part, pour maintenir
supérieur à 9,5 pour éviter les risques de relâchement d’acide cyan- une pression d’extraction suffisamment élevée et constante au
hydrique. En pratique, on travaille à pH = 10,5 voire 11. On introduit cours de l’extraction et, d’autre part, pour promouvoir l’extraction
ensuite entre 300 et 500 mg · L–1 d’ions CN– en ajoutant NaCN, ou de quantités plus importantes de brut. L’opération est ainsi affec-
KCN, ou Ca(CN)2 . L’opération est menée au voisinage de la tempé- tée par un bouchage progressif mais assez rapide des conduites
rature ordinaire (20 à 30 oC). On assiste à la formation d’un de récupération du brut par formation d’un dépôt de sulfate de
complexe anionique soluble entre Au+ et CN–. La réaction d’Elsner baryum, entraînant ainsi d’importantes pertes de charges. Parmi
[équation (18)] est souvent citée. Selon Habashi [10], la transforma- les procédés concurrents développés pour combattre ce
tion se décompose en deux étapes [équations (19) et (20)] : phénomène, la dissolution chimique des dépôts à l’aide d’agents
complexants occupe une place de choix. En effet, bien que
4 Au + 8 KCN + O2 + 2 H2O → 4 K [Au(CN)2 ] + 4 KOH (18) l’extraction du brut doive être mise à l’arrêt au cours de l’opéra-
tion, elle présente l’avantage de pouvoir être réalisée sans démon-
ter l’installation. Elle est réalisée en faisant circuler une solution
2 Au + 4 KCN + O2 + 2 H2O → 2 K [Au(CN)2 ] + 2 KOH + H2O2 (19) aqueuse fortement basique, chauffée à 80 oC et contenant un
ligand capable de complexer fortement l’ion Ba++ dans les
2 Au + 4 KCN + H2O2 → 2 K [Au(CN)2 ] + 2 KOH (20) conduites affectées par le dépôt. Le principe de fonctionnement est
basé sur le déplacement de l’ion Ba++ du sulfate vers le complexe.
Le Pc2 caractérisant la stabilité du complexe Au(CN)2− vaut 38,3 Le produit de solubilité du sulfate de baryum étant égal à
(tableau 1). La transformation d’Eslner est un exemple d’influence 1,1 × 10–10, en supposant que l’on vise une concentration maxi-
mutuelle entre la réaction de complexation et celle d’oxydo-réduc- male en complexe égale à celle du ligand libre dans la solution

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


K 110 – 6 est strictement interdite. – © Editions T.I.

QT
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQQP

________________________________________________________________________________________ CONSTANTES DES RÉACTIONS DE COMPLEXATION

chargée et valant 0,1 mol · L–1, le Pc1 du complexe visé doit être On chauffe ensuite jusqu’à formation du dépôt. Enfin, on rince la
supérieur à 5. Le tableau 1 permet d’identifier plusieurs ligands céramique et on la transfère dans un bain électrolytique. On procède
candidats. Les Pc1 les plus élevés correspondent à EDTA (7,86), ensuite au dépôt du métal de jonction par voie électrolytique. Le pro-
EEDTA (8,07), EGTA (8,3), CDTA (8,69) et DTPA (8,78). D’autres cédé présente l’avantage d’être mené à basse température si bien
ligands non répertoriés dans nos tables conduiraient à des qu’il existe peu de tensions mécaniques résiduelles au sein de la jonc-
complexes plus stables (par exemple, DOTA, Pc1 = 12,87), mais ils tion. La durée de vie de cette dernière s’en trouve ainsi améliorée.
sont nettement plus chers. En outre, les aspects cinétiques sont
essentiels car ils gouvernent la durée de mise à l’arrêt de l’installa-
tion d’extraction et donc, la perte financière engendrée par les
opérations de débouchage des canalisations. Cette même ciné- 5. Tableau des constantes
tique est fortement influencée par la structure et l’âge des dépôts.
En pratique, et sous conditions optimales d’utilisation, les produits
de stabilité
commerciaux nécessitent de 6 à 10 h de traitement selon la taille
de l’installation et la sévérité du bouchage des canalisations. Une section du tableau est consacrée à chaque espèce complexée
mentionnée en caractères gras dans une ligne en tête de la section.
Les données sont classées par ordre alphabétique des espèces
complexées et, pour chaque espèce complexée, par ordre alphabéti-
4.5 Dépôts chimiques et électrolytiques que des ligands. Les colonnes contiennent respectivement les don-
De nombreux exemples de procédés de dépôt chimique ou électro- nées suivantes :
chimique qui font intervenir des complexes peuvent être cités. La – la dénomination du ligand ;
réduction de l’or au départ des complexes avec le cyanure a été évo- – la stœchiométrie du ligand ;
quée lors de l’exposé relatif à l’extraction de l’or. Cette méthode est – la température (T) ;
aussi utilisée pour réaliser des dorures, soit dans le secteur de l’élec- – la force ionique (I) ;
tronique, soit encore en joaillerie ou dans le domaine artistique. Nous – la stœchiométrie du complexe ;
illustrons encore ce type de processus par l’intermédiaire d’un exem- – la forme de la constante de stabilité (1/kci ou 1/Kci selon les cas
ple utile en chimie analytique qualitative pour la détection des aldéhy- d’espèce) ;
des. Il s’agit de la réaction de Tollens, dite encore « du miroir – la constante de stabilité dans l’échelle logarithmique
d’argent ». Partant d’une solution de nitrate d’argent dans l’eau, on (pci = – log10(kci) ou Pci = – log10(Kci ) selon les cas d’espèce).
précipite d’abord l’oxyde d’argent Ag2O à l’aide d’une petite quantité Lorsque c’est possible, il est fait usage des sigles consacrés pour
de KOH. On dissout ensuite le précipité en ajoutant progressivement nommer les ligands. La correspondance entre les sigles et les
de l’ammoniac, sans toutefois ajouter d’excès. La solution ainsi noms des ligands est la suivante :
constituée contient l’ion complexe soluble Ag(NH3 )2+. L’introduction
– CDTA : acide trans-1,2-cyclohexylènedinitrilotétraacétique ;
d’un aldéhyde dans cette solution conduit à l’oxydation de l’aldéhyde
– DTPA : acide diéthylènetrinitrilopentaacétique ;
en acide carboxylique et à la réduction du complexe en argent métal-
lique avec libération d’ammoniac. L’argent métallique se dépose sur – EDTA : acide éthylènedinitrilotétraacétique ;
la paroi du récipient. La réaction est d’autant plus rapide que l’aldé- – EDMA : acide éthylènediaminemonoacétique ;
hyde est de bas poids moléculaire. Elle fonctionne avec les aldoses – EEDTA : acide oxybis(éthylènenitrilo)tétraacétique ;
mais dans ce cas, il est nécessaire de chauffer le mélange pour accé- – EGTA : acide éthylènebis(oxyéthylènenitrilo)tétraacétique ;
lérer la réaction. Ce processus, en plus d’être utile en chimie analyti- – HEDTA : acide N-(2-hydroxyéthyl)éthylènedinitrilotriacétique ;
que qualitative et exceptionnellement pour la fabrication de miroirs, a – IDA : acide iminodiacétique ;
trouvé de nouvelles applications. C’est ainsi qu’il a été utilisé avec – NTA : acide nitrilotriacétique.
succès pour réaliser des soudures solides et étanches entre des Les données sont tirées de l’excellent ouvrage de Martell et
métaux et des matériaux céramiques poreux. Le procédé consiste à Smith [11] ainsi que de nombreuses publications techniques mises
déposer le film d’argent dans les pores de la céramique le long de la à disposition par l’Union Internationale de Chimie Pure et Appliquée
future soudure. On empêche le dépôt de se produire à d’autres (UICPA) [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18] [19] [20] [21] [22] [23] [24] [25]
endroits en saturant la céramique avec une laque ou une résine que [26] [27] qui commercialise également une banque de données (voir
l’on élimine aux endroits où le film doit se déposer. On plonge la rubrique Sites Internet du Pour en savoir plus) à l’instar du Natio-
ensuite la céramique dans le réactif de Tollens et on ajoute un aldose. nal Institute of Standards and Technology (NIST) [28].

Tableau 1 – Constantes de stabilité de différents complexes


(définies par les équations (6) ou (8), selon l’équilibre considéré)
T I
Ligand St. L. St. Éq. Données
(oC) (mol/L)
Ag+
1,10-Phénanthroline L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 5,02
1,10-Phénanthroline L 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 12,06
1,3-Di-2-pyridylpropane L 20 0,1 ML [ML] / [M][L] 3,44
1,3-Di-2-pyridylpropane L 20 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 6,43
1,3-Diazole L 25 0,5 ML [ML] / [M][L] 3
1,3-Diazole L 25 0,5 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 6,83
1,3-Propylènediamine L 20 0,1 ML [ML] / [M][L] 5,85
1,4-Butylènediamine L 20 0,1 ML [ML] / [M][L] 5,9

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. – © Editions T.I. K 110 – 7

QU
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQQP

CONSTANTES DES RÉACTIONS DE COMPLEXATION _______________________________________________________________________________________

Tableau 1 – Constantes de stabilité de différents complexes


(définies par les équations (6) ou (8), selon l’équilibre considéré) (suite)
T I
Ligand St. L. St. Éq. Données
(oC) (mol/L)
1,4-Di-2-pyridylbutane L 20 0,1 ML [ML] / [M][L] 3,72
1,4-Di-2-pyridylbutane L 20 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 6,44
2,2′,2′′-Nitrilotriéthanol L 25 0,5 ML [ML] / [M][L] 2,3
2,2′,2′′-Nitrilotriéthanol L 25 0,5 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 3,64
2,2′-Bipyridine L 25 1 ML [ML] / [M][L] 3
2,2′-Bipyridine L 25 1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 7,11
2,2′-Iminodiéthanol L 25 0,5 ML [ML] / [M][L] 2,69
2,2′-Iminodiéthanol L 25 0,5 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 5,48
2-Aminoéthanol L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 3,15
2-Aminoéthanol L 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 6,65
8-Hydroxyquinoléine HL 20 0,1 ML [ML] / [M][L] 5,2
8-Hydroxyquinoléine HL 20 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 9,56
Acide aminoacétique HL 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 3,2
Acide aminoacétique HL 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 6,63
Acide chloroacétique HL 25 0 ML [ML] / [M][L] 0,64
Acide chloroacétique HL 25 0 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 0,7
Acide cyanhydrique HL 20 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 20,45
Acide cyanhydrique HL 25 0 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 21,7
DTPA H 5L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 8,06
Acide éthanedioïque H 2L 25 1 ML [ML] / [M][L] 2,41
Acide éthanoïque HL 25 0 ML [ML] / [M][L] 0,73
EDTA H 4L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 7,22
Acide fluorhydrique HL 25 0 ML [ML] / [M][L] 0,4
Acide L-2-aminopentanedioïque H 2L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 3,79
HEDTA H 3L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 6,67
Acide nitreux HL 25 0,5 ML [ML] / [M][L] 1,7
Acide nitreux HL 25 0,5 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 2,07
NTA H 3L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 5,36
Acide pyridine-2-carboxylique HL 20 0,1 ML [ML] / [M][L] 3,4
Acide pyridine-2-carboxylique HL 20 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 5,9
Acide sulfureux H 2L 25 0 ML [ML] / [M][L] 5,6
Acide sulfureux H 2L 25 0 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 8,68
Acide sulfureux H 2L 25 0 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 9
Acide thiocyanique HL 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 4,6
Acide thiocyanique HL 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 8,06
Acide thiocyanique HL 25 0,1 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 9,6
Acide thiocyanique HL 25 0,1 ML4 [ML4 ] / [M][L]4 10,5
Acide thiosulfurique H 2L 25 0 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 13,5
Acide thiosulfurique H 2L 20 0 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 14,2
CDTA H 4L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 8,4
Ammoniac L 25 0,5 ML [ML] / [M][L] 3,31
Ammoniac L 25 0,5 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 7,31

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


K 110 – 8 est strictement interdite. – © Editions T.I.

QV
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQQP

________________________________________________________________________________________ CONSTANTES DES RÉACTIONS DE COMPLEXATION

Tableau 1 – Constantes de stabilité de différents complexes


(définies par les équations (6) ou (8), selon l’équilibre considéré) (suite)
T I
Ligand St. L. St. Éq. Données
(oC) (mol/L)
Ethylènediamine L 20 0,1 ML [ML] / [M][L] 4,7
Ethylènediamine L 20 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 7,7
Ion bromure L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 4,3
Ion bromure L 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 7,11
Ion bromure L 25 0,1 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 8
Ion bromure L 25 0 ML4 [ML4 ] / [M][L]4 8,5
Ion chlorure L 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 5,08
Ion chlorure L 25 0 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 5,2
Ion iodure L 25 4 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 11
Ion iodure L 25 2 ML4 [ML4 ] / [M][L]4 14,2
Méthyle amine L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 3,06
Méthyle amine L 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 6,78
Pyridine L 25 0,1 ML [ML]/ [M][L] 1,93
Pyridine L 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 4,22
Thiocarbamide L 25 0,5 ML [ML] / [M][L] 7,11
Thiocarbamide L 25 0,5 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 10,61
Thiocarbamide L 25 0,5 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 12,73
Thiocarbamide L 25 0,5 ML4 [ML4 ] / [M][L]4 13,57
Al3+
Acide 2-hydroxypropane-1,2,3-tricarboxylique H 3L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 7,98
Acide 2-hydroxypropane-1,2,3-tricarboxylique H 3L 25 0,5 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 11,7
Acide D-2,3,4,5,6-pentahydroxyhexanoïque HL 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 1,98
DTPA H 5L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 18,7
Acide éthanedioïque H 2L 25 0,5 ML [ML] / [M][L] 5,97
Acide éthanedioïque H 2L 25 0,5 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 10,93
Acide éthanedioïque H 2L 25 0,5 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 14,88
Acide éthanoïque HL 25 1 ML [ML] / [M][L] 1,51
EGTA H 4L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 13,9
EDTA H 4L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 16,5
Acide fluorhydrique HL 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 6,42
Acide fluorhydrique HL 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 11,63
Acide fluorhydrique HL 25 0,1 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 15,5
Acide fluorhydrique HL 25 0,1 ML4 [ML4 ] / [M][L]4 18,1
IDA H 2L 25 0,5 ML [ML] / [M][L] 8,1
IDA H 2L 25 0,5 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 15,07
Acide meso-1,2-dihydroxyéthane-
H2 L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 5,62
1,2-dicarboxylique
Acide meso-1,2-dihydroxyéthane-
H2 L 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 9,95
1,2-dicarboxylique
Acide méthanoïque HL 25 1 ML [ML] / [M][L] 1,36
Acide méthanoïque HL 25 1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 2,02
HEDTA H 3L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 14,4

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


est strictement interdite. – © Editions T.I. K 110 – 9

QW
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQQP

CONSTANTES DES RÉACTIONS DE COMPLEXATION _______________________________________________________________________________________

Tableau 1 – Constantes de stabilité de différents complexes


(définies par les équations (6) ou (8), selon l’équilibre considéré) (suite)
T I
Ligand St. L. St. Éq. Données
(oC) (mol/L)
NTA H 3L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 11,4
Acide propanoïque HL 25 1 ML [ML] / [M][L] 1,69
Acide pyridine-2-carboxylique HL 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 4,52
Acide pyridine-2-carboxylique HL 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 8,48
Acide pyridine-2-carboxylique HL 25 0,5 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 12
Acide thiocyanique HL 22 0 ML [ML] / [M][L] 0,42
CDTA H 4L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 19,6
Au+
Acide cyanhydrique HL 25 0,1 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 38,3
Acide thiocyanique HL 25 3 ML [ML] / [M][L] 15,27
Acide thiocyanique HL 25 3 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 16,98
Thiocarbamide L 25 0,5 ML [ML] / [M][L] 4,52
Thiocarbamide L 25 0,5 ML2 [ML2 ] / [M][L]2 5,76
Thiocarbamide L 25 0,5 ML3 [ML3 ] / [M][L]3 6,1
Au3+
Ion chlorure L 20 0 M 4 L4 [M4L4 ] / [M]4 [L]4 29,6
Ion chlorure L 20 0 ML2,Cl2/MCl2,L2 [ML2 ][Cl2 ] / [MCl2 ][L]2 8,51
Ba2+
1,10-Phénanthroline L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 0,53
2,2′,2′′-Nitrilotriéthanol L 25 1 ML [ML] / [M][L] 0,36
8-Hydroxyquinoléine HL 20 0,1 ML [ML] / [M][L] 1,62
Acide 2-hydroxypropane-1,2,3-tricarboxylique H 3L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 2,95
Acide aminoacétique HL 25 0 ML [ML] / [M][L] 0,77
Acide cis-butènedioïque H 2L 25 0 ML [ML] / [M][L] 2,3
Acide D- 2-hydroxypropanoïque HL 25 0 ML [ML] / [M][L] 0,71
DTPA H 5L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 8,78
Acide éthanoïque HL 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 0,45
EGTA H 4L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 8,3
EDTA H 4L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 7,86
Acide hexanedioïque H 2L 25 0 ML [ML] / [M][L] 1,89
IDA H 2L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 1,67
Acide L-2-aminopentanedioïque H 2L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 1,28
Acide L-aminobutanedioïque H 2L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 1,14
Acide L-hydroxyéthane-1,2-dicarboxylique H 2L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 1,42
Acide méthanoïque HL 25 0 ML [ML] / [M][L] 1,38
HEDTA H 3L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 6,2
NTA H 3L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 4,81
EEDTA H 4L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 8,07
Acide propanedioïque H 2L 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 1,22
Acide pyridine-2-carboxylique HL 25 0,1 ML [ML] / [M][L] 1,65
Acide tétraméthylènedinitrilotétraacétique H 4L 20 0,1 ML [ML] / [M][L] 3,77
Acide thiosulfurique H 2L 25 0 ML [ML] / [M][L] 2,27

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie


K 110 – 10 est strictement interdite. – © Editions T.I.

QX
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQRP

Propriétés physiques
des composés minéraux

par Jean-Pierre ROUCAN


Docteur en Géologie
Chef du Département Matière-Atmosphère-Terre
Coordinateur Scientifique au Palais de la Découverte
et Marie-Christine NOËL-DUTRIAUX
Docteur en Géologie
Chargée d’Études à l’Agence de l’Eau Adour-Garonne

Tableaux des propriétés physiques des composés minéraux .............. K 120 - 6


Tableau 1. – Liste des éléments ........................................................ — 6
Tableaux 2 à 94. – Actinium à Zirconium .................................................. — 7

N ous avons réuni dans cet article les propriétés physiques des divers
composés minéraux, encore parfois appelés composés non
organiques, classés par ordre alphabétique des éléments.
Nous avons dû éliminer l’astate, le francium et le prométhium qui sont
très instables et dont les propriétés physiques sont mal connues. De même,
pour le technétium, nous n’avons donné les propriétés que pour l’élément et
un oxyde.
Pour chaque corps, nous avons donné les caractéristiques suivantes : son
nom, sa composition chimique et ses synonymes, sa masse moléculaire, sa
masse volumique et/ou sa densité, sa température de fusion, sa température
d’ébullition, sa solubilité dans l’eau froide, dans l’eau chaude, dans d’autres
solvants, ses formes cristallines, ses propriétés et ses indices de réfraction
(trois valeurs pour les cristaux anisotropes biaxes, deux valeurs pour les
cristaux anisotropes uniaxes, une valeur pour les cristaux isotropes).
Les sels doubles et/ou complexes sont classés avec l’un ou l’autre des
métaux qui les composent.
La densité est habituellement donnée à 20 oC, le corps de référence étant
évidemment l’eau à 4 oC. Dans le cas contraire, la valeur est suivie, en exposant,
de la température (en oC) à laquelle ce corps possède cette densité et, en indice,
de la température (en oC) de l’eau. S’il s’agit de la masse volumique, l’unité
est alors précisée après la valeur numérique indiquée.
p。イオエゥッョ@Z@ェ。ョカゥ・イ@QYXW

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques K 120 − 1

QY
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQRP

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________

Les températures de fusion et d’ébullition sont données en degrés


Celsius. La température indiquée est celle observée sous la pression atmosphé-
rique normale (soit 1 atm ou 760 mm Hg). Dans le cas contraire, la température
est suivie d’un exposant correspondant à la pression en millimètres de mercure
ou en atmosphères ; par exemple, 180 20 = température d’ébullition de 180 oC
sous 20 mm Hg ou 120 3atm = température d’ébullition de 120 oC sous 3 atm.
Si à côté d’une valeur, on trouve la lettre d , cela signifie que le corps se
décompose à cette température. Si la lettre d se trouve seule, cela signifie que
le corps se décompose avant fusion ou avant ébullition.
La déshydratation des sels est exprimée par le nombre de molécules d’eau
qu’un corps perd à une température donnée ; par exemple : – H 2 O, 280 = perte
d’une molécule d’eau à une température de 280 oC.
Les solubilités sont données en grammes de produit pour 100 cm3 de
solvant à 20 oC. Dans tous les cas où la solubilité ne correspond pas à une
température de 20 oC, cette dernière est précisée en exposant (en oC).
Afin de rendre la lecture plus facile des ouvrages spécialisés tant français
qu’anglo-saxons, nous avons souvent repris la terminologie la plus utilisée.
C’est la raison pour laquelle nous avons parfois été obligés de nous éloigner
des recommandations de nomenclature publiées dans le Bulletin de la Société
Chimique de France (1975).
Parmi les multiples sources consultées, nous citerons surtout le Traité de
chimie minérale de P. Pascal (dernière édition) et le Handbook of Chemistry
and Physics (soixante-sixième édition). Ces deux documents font foi en la
matière.
Afin de compléter les tableaux, nous y avons adjoint :
— un tableau des noms des ions et des radicaux chimiques les plus courants
(tableau A) ;
— une liste des abréviations utilisées (tableau B).
On rappelle que : 1 mm Hg = 133 Pa ;
1 atm = 0,101 3 MPa.
Le lecteur pourra également se reporter à l’article Propriétés des éléments [K 80] dans le
présent traité.
(0)
(0)

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
K 120 − 2 © Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

RP
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQRP

________________________________________________________________________________________ PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX

Tableau A – Nom des ions et radicaux chimiques les plus courants (d’après NF T 01-003)
Atome Cation Atome Cation
Atome neutre, Atome neutre,
ou ou radical Anion ou ou radical Anion
molécule ou radical molécule ou radical
radical cationique radical cationique
H (mono) hydrogène hydrogène hydrure N 2 H3 hydrazyle hydrazyle hydrazide
F (mono) fluor fluor fluorure N 2 H4 hydrazine
Cl (mono) chlore chlore chlorure N 2 H5 ................................... hydrazinium
ClO .................................. chlorosyle hypochlorite N 2 H6 ................................... hydrazinium
ClO2 dioxyde de chlore chloryle chlorite NO (mono) oxyde d’azote nitrosyle
ClO3 .................................. perchloryle chlorate N 2O hémioxyde d’azote
ClO4 .................................. .......................... perchlorate NO2 dioxyde d’azote nitryle nitrite
ClS .................................. chlorosylfanyle NS ................................... thionitrosyle
ClF2 difluorure de chlore .......................... difluorochlorate (I) NO3 ................................... .......................... nitrate
Br (mono) brome brome bromure N 2 O2 ................................... .......................... hyponitrite
I (mono) iode iode iodure P (mono) phosphore .......................... phosphure
IO .................................. iodosyle hypo-iodite PH2 ................................... .......................... dihydrogéno-
IO2 .................................. iodyle phosphure
ICl2 .................................. .......................... dichloro-iodate (I) PH3 phosphine
O (mono) oxygène .......................... oxyde PH4 ................................... phosphonium
PO ................................... phosphoryle
2–
O2 dioxygène dioxygène,  peroxyde, O 2 PS ................................... thiophosphoryle
 –
O +2  hyperoxyde, O 2 PH2O2 ................................... .......................... phosphinate
O3 trioxygène (ou ozone) .......................... ozonide PHO3 ................................... .......................... phosphonate
H2 O eau PO4 ................................... .......................... phosphate
H3 O oxonium hydroxonium P 2 H2 O5 ................................... .......................... diphosphonate
HO hydroxyle .......................... hydroxyde P 2 O7 ................................... .......................... diphosphate
HO2 perhydroxyle .......................... hydrogénoperoxyde AsO4 ................................... .......................... arsénate
S (mono) soufre .......................... sulfure CO monoxyde de carbone carbonyle
HS sulfhydryle .......................... hydrogénosulfure COS ................................... thiocarbonyle
S2 disoufre .......................... disulfure HO2C carboxyle
SO monoxyde de soufre sulfinyle CO2 dioxyde de carbone
(ou thionyle) CS2 disulfure de carbone
SO2 dioxyde de soufre sulfonyle sulfoxylate CICO chloroformyle
(ou sulfuryle) H2NCO carbamoyle
SO3 trioxyde de soufre .......................... sulfite H2NCO2 ................................... .......................... carbamate
HSO3 .................................. .......................... hydrogénosulfite CH3O méthoxyle .......................... méthoxyde [ou
H2 S sulfure d’hydrogène méthanolate (1)]
H3 S .................................. sulfonium C 2 H5 O éthoxyle .......................... éthoxyde [ou
S2 O3 .................................. .......................... thiosulfate éthanolate (2)]
SO4 .................................. .......................... sulfate CH3S méthylsulfanyle .......................... méthanethiolate

Se (mono) sélénium .......................... séléniure C 2 H5 S éthylsulfanyle .......................... éthanethiolate


SeO .................................. séléninyle sélénoxyde CN ................................... cyanogène cyanure
SeO2 dioxyde de sélénium sélénonyle sélénone
SeO3 trioxyde de sélénium .......................... sélénite OCN ................................... .......................... cyanate
SeO4 .................................. .......................... sélénate
Te (mono) tellure .......................... tellurure ONC ................................... .......................... fulminate
CrO2 dioxyde de chrome chromyle SNC ................................... thiocyanogène thiocyanate
UO2 dioxyde d’uranium uranyle
N (mono) azote .......................... nitrure SeCN ................................... .......................... sélénocyanate
N2 diazote diazote, N +2
N3 .................................. .......................... azoture CO3 ................................... .......................... carbonate
NH aminylène aminylène imide
NH2 aminyle aminyle amide HCO3 ................................... .......................... hydrogénocarbonate
NH3 ammoniac CH3CO2 ................................... acétoxyle acétate
NH4 .................................. ammonium CH3CO acétyle acétyle
NH2O .................................. .......................... hydroxylamide C 2 O4 ................................... .......................... oxalate
(1) Préféré à méthylate.
(2) Préféré à éthylate.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques K 120 − 3

RQ
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQRP

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________

Tableau B – Liste des abréviations


Abréviation Signification Abréviation Signification
a acide est estimé
abs absolu éth éther
ac acier étincel étincelant
acét acétique EtOH alcool éthylique
acétn acétone exist existence
act actif expl explose
aig aiguilles extr extrême (ment)
al alcool extrap extrapolé
alc alcalin
amm ammonium
amor amorphe faclt facilement
amyl amylique fd froid
anh anhydre feuil feuillets
appr approximativement fl flocons
aq aqueux floc floculeux
ar argent fluores fluorescent
atm atmosphère fnd fondu
form formique
fum fumant
bipyr bipyramidal
blc blanc
bouil bouillant gél gélatineux
br brun glob globulaire (globuleux)
brl brillant glyc glycérine
brntr brunâtre gran granuleux, en grains
bz benzène

hex hexagonal
calc calculé hydl hydrolysé
carb carbone, carbonique hydr hydrate, hydraté
caust caustique hydrocarb hydrocarbure
chd chaud hyg hygroscopique
chf chauffé, chauffage
chl chloroforme
choc chocolat i insoluble
cit citron, citrique inc inconnu
coll colloïdal incol incolore
coml commercial ind indigo
comp composés indéf indéfini
conc concentré inflam inflammable
cont contient infus infusible
corros corrosif inod inodore
cr cristallisé, en cristaux inorg inorganique
cst constant inst instable
cub cubique irs irisé

d se décompose jn jaune
dég dégage, dégagement jnt jaunâtre
déliq déliquescent
dériv dérivé
diamagnét diamagnétique lam lamelles
di-H dihydrogène lent lentement
dil dilué lg léger
dimor dimorphe lgr ligroïne
diss se dissocie lgt lègèrement
doutx douteux liq liquide
ds dans lum lumineux, luminescent
dsgr désagréable
duct ductile
mn minéral naturel
mélg mélange
éc écailles MeOH alcool méthylique
effl efflorescent mét métal ou métallique
ém émeraude (vert émeraude) métast métastable

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
K 120 − 4 © Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

RR
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQRP

________________________________________________________________________________________ PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX

Tableau B – Liste des abréviations (suite)


Abréviation Signification Abréviation Signification
méth méthyle régu régulier
micr microscopique rhomb rhomboédrique
microcr microcristallisé, microcristaux rougt rougeâtre
min minéral
mis miscible
mod modification s soluble
monocl monoclinique sat saturé
monoH monohydrogène second secondaire
sensb sensible
n noir sfr soufre
nit nitrate sld solide
soln solution
solv solvant
oct octaédrique ou octaèdre somb sombre
ol olive (vert olive) soy soyeux
ord ordinaire stab stable
org organique subl se sublime
orng orange suffoc suffocant
orth orthorombique sulf sulfure, sulfurique
oxal oxalate ou oxalique

t très
p peu tart tartrique
pa pâle temp température
pdre poudre téréb térébenthine
pét pétrole tétra tétraédrique
phos phosphorescent tol toluène
pnt point tox toxique
pois poison tr transition
polym polymorphe trans transparent
ppt précipité translu translucide
pr prismes tricl triclinique
press pression
prop propriétés
prp pourpre v verre
pt petit var varié, divers
pyr pyridine vd vide
pyram pyramidal viol violent, violence
visq visqueux
vitr vitreux
quad quadratique vlt violet
quadrl quadrilatère volat se volatilise

r rouge ∞ soluble en toutes proportions


rect rectangulaire > au-dessus de
rég régale (eau régale) < au-dessous de

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques K 120 − 5

RS
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQRP

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________

1. Tableaux des propriétés physiques


des composés minéraux
(0)

Tableau 1 – Liste des éléments


Tableau Tableau
ACTINIUM 2 NÉON 49
ALUMINIUM 3 NEPTUNIUM 50
ANTIMOINE 4 NICKEL 51
ARGENT 5 NIOBIUM 52
ARGON 6 OR 53
ARSENIC 7 OSMIUM 54
AZOTE 8 OXYGÈNE 55
BARYUM 9 PALLADIUM 56
BÉRYLLIUM 10 PHOSPHORE 57
BISMUTH 11 PLATINE 58
BORE 12 PLOMB 59
BROME 13 PLUTONIUM 60
CADMIUM 14 POLONIUM 61
CALCIUM 15 POTASSIUM 62
CARBONE 16 PRASÉODYME 63
CÉRIUM 17 PROTACTINIUM 64
CÉSIUM 18 RADIUM 65
CHLORE 19 RADON 66
CHROME 20 RHÉNIUM 67
COBALT 21 RHODIUM 68
CUIVRE 22 RUBIDIUM 69
DEUTÉRIUM 23 RUTHÉNIUM 70
DYSPROSIUM 24 SAMARIUM 71
ERBIUM 25 SCANDIUM 72
ÉTAIN 26 SÉLÉNIUM 73
EUROPIUM 27 SILICIUM 74
FER 28 SILANE 75
FLUOR 29 SODIUM 76
GADOLINIUM 30 SOUFRE 77
GALLIUM 31 STRONTIUM 78
GERMANIUM 32 TANTALE 79
HAFNIUM 33 TECHNÉTIUM 80
HÉLIUM 34 TELLURE 81
HOLMIUM 35 TERBIUM 82
HYDROGÈNE 36 THALLIUM 83
INDIUM 37 THORIUM 84
IODE 38 THULIUM 85
IRIDIUM 39 TITANE 86
KRYPTON 40 TUNGSTÈNE 87
LANTHANE 41 URANIUM 88
LITHIUM 42 VANADIUM 89
LUTÉCIUM 43 XÉNON 90
MAGNÉSIUM 44 YTTERBIUM 91
MANGANÈSE 45 YTTRIUM 92
MERCURE 46 ZINC 93
MOLYBDÈNE 47 ZIRCONIUM 94
NÉODYME 48

(0)
(0) (0)
(0) (0)
(0) (0)
(0)
(0)
(0)
(0)
(0)

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
K 120 − 6 © Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

RT
________________________________________________________________________________________
Tableau 2 – Actinium
Température Solubilité
Température
d’ébullition
Composition chimique Masse
Densité de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )] Formes cristallines
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire
volumique (oC) (oC) eau eau autres de réfraction
froide chaude solvants
Actinium ..................................... Ac 227,027 8 .................... 1 050 3 200 ± 300 d en ................. ....................................... mét blc ar, cub
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

Ac(OH)3
tri bromure............................... AcBr3 466,74 5,85 subl 800 ............................... s ................. ....................................... blc, hex
trichlorure ............................... AcCl 3 333,39 4,81 subl 960 ............................... ................. ................. ....................................... cr blc, hex
tri fluorure................................ AcF3 284,02 7,88 ............................ ............................... i i ....................................... cr blc, hex
tri hydroxyde ........................... Ac(OH) 3 278,05 .................... ............................ ............................... i ................. ....................................... blc
tri iodure................................... AcI 3 607,74 .................... subl 700 à 800 ............................... s ................. ....................................... blc
tri oxalate de di-...................... Ac2 (C2O 4) 3 718,11 .................... ............................ ............................... i ................. ....................................... ..................................................
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

sesquioxyde............................ Ac2 O3 502,05 9,19 ............................ ............................... i ................. ....................................... cr blc, hex
sesquisulfure .......................... Ac2 S3 550,24 6,75 ............................ ............................... ................. ................. ....................................... somb, cub

Tableau 3 – Aluminium
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
RU

Aluminium .................................. Al 26,981 54 2,702 660,37 2 467 i i s alc, HCl, H2SO4 , mét duct blc ar, cub
i HNO3 conc, a acét chd
tri acétate ................................ Al(C2 H3O2) 3 204,12 .................... d ............................... t p s d ......................................... sld blc
tri acétylacétonate................. Al(C5 H7O2) 3 324,31 1,27 193, subl vd 314 i i t s al ; s éth, bz incol, monocl
orthoarsénate octahydraté .. AlAsO4 .8H2O 310,02 3,001 – H 2O ............................... i i psa pdre blc
tri benzoate.............................. Al(C7 H5O2) 3 390,33 .................... ............................ ............................... t p s ................. ......................................... pdre cr blc
tri benzyloxyde........................ Al(C7 H7O) 3 , benzylate 348,38 .................... 59 à 60 283 à 2840,5 .................. ................. ......................................... ..................................................
d’aluminium
18
borure....................................... AlB12 156,71 2,55 4 ............................ ............................... i ................. s HNO3 chd ; i a, alc n à r somb, monocl

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


di borure................................... AlB2 48,60 3,19 ............................ ............................... .................. ................. ......................................... r cuivre, hex
tri bromate nonahydraté ....... Al(BrO3 )3.9H2 O 572,83 .................... 62,3 d 100 s s psa cr blc hyg
tri bromure............................... AlBr 3 (ou Al2Br 6 ) 266,69 fnd 2,6410 97,5 263,3747 s avec viol d s al, acétn, CS2 incol, lam orth, déliq
tri bromure hexahydraté ....... AlBr 3.6H2O 374,79 2,54 93 d 135 s d s al, al amyle aig jnt - incol, déliq
tri bromure hydraté ................ AlBr 3.15H2 O 536,92 .................... – 7,5 d7 s s p s CS2 ; s al aig incol
20
tri-terbutyloxyde .................... Al(C4 H 9O) 3 246,33 1,025 1 0 > 300 (tube ............................... .................. ................. t s solv org cr blc
scellé), subl 180

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
tri carbure de tétra- ............... Al 4 C3 143,96 2,36 stab → 1 400 d 2 200400 d en CH4 ................. d a dil ; i acétn jn - vert hex
tri chlorate hexahydraté........ Al(ClO 3 ) 3.6H2 O 385,43 .................... d ............................... ts ts s HCl dil incol, rhomb, déliq
tri-perchlorate hexahydraté Al(ClO 4 ) 3.6H2 O 433,43 2,020 82 – 6H2O, 178 d 262 s s ......................................... incol, hyg

kQRP
tri chlorure............................... AlCl 3 ou Al 2Cl6 133,34 fnd 2,4425, 190 2,5 atm 182,7 752, subl 69,915 sd 10012,5 al abs ; 0,07225 blc à incol, hex, odeur HCl,
liq : 1,31200 177,8 avec viol chl ; s CCl4 , éth ; p s bz t déliq
trichlorure hexahydraté........ AlCl 3.6H2 O 241,43 2,398 d 100 ............................... s t s dég HCl 50 al abs s éth ; p s HCl incol, orth, déliq ; 1,6
K 120 − 7

25
tri chlorure hexaaminé .......... AlCl 3.6NH3 235,52 1,412 4 d ............................... s ................. ......................................... cr incol, hyg
tri α-éthylacétylacétate ........ Al(C6 H9O3) 3 414,39 1,101 80 78 à 79 190 à 20011 s ................. s lgr cr blc
tri (diéthylmalonate)............... Al(C7 H11O4) 3 504,46 1,084100 98 ............................... i ................. s solv org ..................................................
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 8
Tableau 3 – Aluminium

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
20
tri éthyloxyde........................... Al(C2 H5O) 3 162,16 1,142 0 134 20514 d s t p s al, éth cr blc
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

tri ferrocyanure
de tétra-hydraté ..................... Al 4[Fe(CN)6] 3 .17H2O 1 050,05 .................... ............................ ............................... ps ps s a dil pdre br
fluorosilicate ........................... 2AlFO.SiO2 , topaze (mn) 184,04 3,58 ............................ ............................... i i ......................................... orth ; 1,619 ; 1,620 ; 1,627
25
tri fluorure................................ AlF 3 83,98 2,882 4 1 291 subl760 ............................... 0,55925 s i a, alc, al, acétn incol, tricl
25
tri fluorure hydraté ................. AlF3 .3,5H2 O 147,03 1,914 4 – 2H2O, 100 anh 250 i ps d a acét pdre cr blc
tri fluorure hydraté ................. AlF3.H2O, fluellite (mn) 101,99 2,17 ............................ ............................... ps ps ......................................... incol, orth ; 1,473 ; 1,490 ;
1,511
di hydroxymonopalmitate ...... Al(OH)2 C16 H31 O2 316,42 1,095 200 ............................... i ................. s alc, hydrocarb blc
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

(coml)
tri hydroxyde ........................... Al(OH) 3 78,00 2,42 – H2O, 300 ............................... i i s a, alc ; i al blc, monocl
tri iodure................................... AlI3 (ou Al2I 6 ) 407,69 3,9825 191 360 sd s s al éth, CS2 NH3 liq lam br, cont I 2 libre, déliq
tri iodure hexahydraté ........... AlI 3 .6H2O 515,79 2,63 d 185 d ts ts s al CS2 cr jn - blc, hyg
20
tri isopropyloxyde................... Al(C3 H 7O) 3 204,25 1,034 6 0 118,5 140,5 8 d ................. s al, bz, chl cr blc
tri lactate.................................. Al(C3 H 5O3) 3 294,19 .................... ............................ ............................... ts ................. ......................................... pdre jnt à blc
tri nitrate nonahydraté........... Al(NO3)3 .9H2O 375,13 .................... 73,5 d 150 63,725 tsd 100 al ; s alc, acétn, incol, orth, déliq ; 1,54
HNO3 , a
nitrure....................................... AIN 40,99 3,26 > 2 200 (ds N2) subl 2 000 d (NH3) d d a, alc cr blc, hex
tri oléate ................................... Al(C18 H33 O2)3(?) (coml) 871,36 .................... ............................ ............................... d s i al ; t p s bz pdre blc, exist doutx hormis
RV

en tant que sel basique


sesqui oxalate tétrahydraté .. Al2(C2 O4 )3 .4H2O 390,08 .................... ............................ ............................... i i i al ; s a pdre blc
sesquioxyde ............................ Al2 O 3 101,96 3,96525 2 072 2 980 i ................. t p s a, alc incol, hex ; 1,768 ; 1,760
sesqui oxyde............................ Al2O3 , alumine α, 101,96 3,97 2 015 ± 15 2 980 ± 60 0,000 09829 i t p s a, alc cr orth, incol ; 1,765
corindon (mn)
sesqui oxyde............................ Al2O3 , γ alumine 101,96 3,5 à 3,9 tr en α ............................... i i t p s a, alc cr micr blc ; 1,7
sesqui oxyde hydraté ............. Al2O3 .H2O 119,98 3,014 ............................ ............................... i i ......................................... incol, orth ; 1,624 ± 0,003
sesqui oxyde trihydraté ......... Al2O3 .3H2O, gibbsite 156,01 2,42 tr en Al2O3 .H2O ............................... i i s a chd, alc cr monocl blc ; 1,577 ; 1,577 ;
(mn), hydrargillite (boehmite) 1,595
sesqui oxyde trihydraté ......... Al2O3 .3H2O, bayérite 156,01 2,53 tr en Al2O3 .H2O ............................... i i s a chd, alc cr micr blc ; 1,583
(mn) (boehmite)
oxyhydroxyde.......................... AlO(OH), boehmite (mn) 59,99 3,01 – H 2O ............................... i i s a chd, alc chd microcr orth, blc
(tr en γ -Al2O3 )
oxyhydroxyde.......................... AlO(OH), diaspore (mn) 59,99 3,3 à 3,5 – H 2O ............................... i i s a chd, alc chd cr orth, blc
(tr en Al2O3 )
tri 1-phénol-4-sulfonate ......... Al (C6 H5 O4 S)3 546,47 .................... ............................ ............................... s ................. s al, glyc pdre blc - rougt
tri phényloxyde ....................... Al (C6 H5 O)3 306,30 1,23 d 265 ............................... d ................. s al, éth, chl masse cr blc - grisâtre
trimétaphosphate................... Al (PO3)3 263,90 2,779 ............................ ............................... i i ia incol, quad
ortho phosphate...................... Al PO4 121,95 2,566 > 1 500 ............................... i i s a, alc, al lam orth blc ; 1,546 ; 1,556 ;
1,578
20
tri propyloxyde ........................ Al (C3H7O)3 204,25 1,057 8 0 106 24814 d d s al cr blc
tri salicylate.............................Al (C7H5O3)3 438,33 .................... ............................ ............................... i ................. i al, s alc pdre blc à rougt
15
tri séléniure de di- .................. Al2 Se3 290,84 3,437 4 ............................ ............................... d d da pdre br clair, inst ds l’air
silicate de di- .......................... Al2O3 , SiO2 , sillimanite, 162,04 3,247 1 545 tr > 1 545 i i d HF ; i HCl s alc fnd blc, orth ; 1,66
andalousite, cyanite (mn) en Al2O3 .2SiO2
silicate de di- .......................... 3Al2O3 .2SiO2 , 426,05 3,156 1 920 ............................... i i i al, HF incol, orth ; 1,638 ; 1,642 ;
mullite (mn) 1,653
________________________________________________________________________________________
Tableau 3 – Aluminium
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
tri stéarate ............................... Al (C18 H35 O2)3 877,41 1,010 103 ............................... i ................. s al, bz, téréb, alc pdre blc
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

tri sulfate de di-....................... Al2 (SO4)3 342,14 2,71 d 770 ............................... 31,30 98,1100 s a dil, p s al pdre blc ; 1,47
tri sulfate de di-hydraté......... Al2 (SO4)3 .18H2O, 666,41 1,6917 d 86,5 ............................... 86,90 1 104100 i al incol, monocl ; 1,474 ; 1,467 ;
aluminogénite (mn) 1,483
sesqui sulfure .......................... Al2S3 150,14 2,0213 1 100 subl 1 500 (N2) d ................. s a ; i acétn jn, hex, odeur H2S ; d’air
humide
di sulfate de thallium 20
et d’- dodécahydraté ............. AlTl (SO4)2 .12 H2O 639,66 2,325 4 91 ............................... 4,840 65,1960 ......................................... incol. oct ; 1,501 12
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

Tableau 4 – Antimoine
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
Antimoine .................................. Sb 121,75 6,68425 630,5 1 750 i i s H2SO4 chd conc, mét blc ar, hex
eau rég
tri bromure.............................. SbBr3 361,46 4,14823 96,6 280 d d s HCl, HBr, CS2 , NH3 , incol, orth ; 1,74
RW

al, acétn
20
pentachlorure ........................ SbCl5 299,02 liq : 2,33 4 2,8 7922 d d s HCl, a tart, CHCl3 liq blc ou monocl ; 1,60114
tri chlorure.............................. SbCl3 , beurre 228,11 3,14025 73,4 283 601,60 ∞80 s al abs, HCl, a tart, incol, orth, déliq
d’antimoine CHCl3 , bz, acétn
pentafluorure ......................... SbF5 216,74 liq : 2,9923 7 149,5 s ................. s KF liq huileux incol
tri fluorure............................... SbF3 178,75 4,37920,9 292 subl 319 384,70 563,620 i NH3 incol. orth
tri hydrure................................ SbH3 , antimonane 124,77 gaz : 4,3615 – 88 – 17,1751 0,410 ................. 1 500 cm3 alc ; gaz inflam
liq : 2,26–25 2 500 cm3 CS2
iodosulfure ............................. SbSI 280,71 .................... 392 d i i d HCl conc ; i CS2 r somb
pentaiodure............................ SbI 5 756,27 .................... 79 400,6 ................. ................. ......................................... br

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


tri iodure.................................. SbI 3 502,46 4,91717 170 401 d d i al ; s CS2 , bz, HI, HCl r rubis, hex, 2,78 ; 2,36
tri mercaptoacétamide......... Sb (C2H4NOS)3 , thio- 392,12 .................... 139 ............................. 200 ................. ......................................... cr blc
glycolamide d’antimoine
di nitrate basique ................... 2Sb2O3 .N2O5(?) 691,01 .................... d ............................. d ................. a d ; t p s HNO3 conc cr lustré blanc
nitrure...................................... SbN 135,76 .................... d ............................. d ................. ......................................... pdre orng
pentaoxyde de di- ................. Sb2O5 (ou Sb4O10) 323,50 3,80 (varie – O ; 380 ; – O2 ; ............................. t p s tps t p s KOH, HCl, HI pdre jn
avec temp.) 930

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
tétraoxyde de di- ................... Sb2O4 (ou 307,50 5,82 – O ; 930 ............................. t p s tps t p s KOH, HCl, HI pdre blc ; 2,00
Sb2O3.Sb2O5), cervan-
tite (mn)

kQRP
sesqui oxyde........................... Sb2O3 (ou Sb4O6 ), 291,50 5,2 656 1 550 subl tps ps s KOH, HCl, a tart, blc, cub ; 2,087
senarmontite (mn) a acét
sesqui oxyde........................... Sb2O3 (ou Sb4O6 ), 291,50 5,67 656 1 550 tps ps s KOH, HCl, a tart, incol, orth ; 2,18 ; 2,35 ; 2,35
K 120 − 9

valentinite (mn) a acét


oxychlorure ............................ SbOCl 173,20 .................... d 170 ............................. i d s acétn, HCl, CS2 ; i al, blc, monocl
éth, CHCl3
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 10
Tableau 4 – Antimoine (suite)

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
pentaoxydichlorure de tétra- Sb4O5Cl2 637,90 5,01 d 320 ............................. i .................
s HCl ; i al, éth monocl
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

oxyhydrate de di- ................... H4Sb2O7 359,53 .................... – H2O, 200 ............................. ps ps s alc blc, amor
dioxysulfate de di- ................. Sb2O2SO4 371,56 4,89 ............................ ............................. d d s H2SO4 blc
triséléniure de di- .................. Sb2Se3 480,38 .................... 611 ............................. tps .................
s HCl conc cr gris
trisulfate de di-....................... Sb2(SO4 )3 531,67 3,6254 d ............................. i d sa pdre blc, déliq
pentasulfure de di- ................ Sb2S5 403,80 4,120 d 75 ............................. i i i al ; s HCl, alc, NH4HS pdre jn, pr
sesquisulfure.......................... Sb2S3 , stibnite (mn) 339,68 4,64 550 ≈ 1 150 0,000 17518 .................
s al, NH4HS, K2S, HCl ; n, orth ; 3,194 ; 4,064 ; 4,303
i a acét
sesquisulfure.......................... Sb2S3 339,68 4,12 550 ≈ 1 150 0,000 17518 ................. s al NH 4 HS, K2S, HCl ; r à jn, amor
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

i a acét
tartrate de potassium et d’-
semihydraté ............................ K(SbO)C4H4O6 . 1/2H2O, 333,93 2,6 – 1/2 H2O, 100 ............................. 8,3 33,3 i al ; 6,7 glyc cr incol
émétique, tartre stibié
tri-d-tartrate de di-hexahy-
draté ......................................... Sb2(C4H4O6)3 .6H2O 795,81 .................... ............................ ............................. s ................. ......................................... pdre cr blc
sesqui tellurure....................... Sb2Te3 626,30 6,5013 629 ............................. ................. ................. s HNO3 , eau rég gris

Tableau 5 – Argent
RX

Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants

Argent.......................................... Ag 107,868 2 10,5 20 961,93 2 212 i i s HNO3 , H2SO4 chd, mét blc, cub
KCN, i alc
acétate..................................... AgC2H3O2 166,91 3,25915 d ............................... 1,0220 2,5280 s HNO3 dil lam blc
acétylure.................................. Ag2C2 239,76 .................... expl ............................... i ................. s a ; p s al ppt blc
ortho arsénate de tri-............. Ag3AsO4 462,52 6,65725 d ............................... 0,000 8520 ................. s NH4OH, a acét r somb, cub
ortho arsénite de tri-.............. Ag3AsO3 446,52 .................... d 150 ............................... 0,001 1520 i s a acét, NH4OH, pdre jn
HNO3 ; i al
azoture ..................................... AgN3 149,89 .................... 252 297 i 0,01100 s KCN, HNO3 dil ; p s pr blc, orth expl
NH4OH
benzoate .................................. AgC7H5O2 228,98 .................... ............................ ............................... 0,26225 s 0,017 al pdre blc
tétra borate de di-dihydraté . Ag2B4O7 .2H2O 407,00 .................... ............................ ............................... ps ................. sa cr blc
bromate.................................... AgBrO3 235,77 5,206 d ............................... 0,19625 1,3390 s NH4OH ; p s HNO3 incol, rhomb ; 1,874 ; 1,920
bromure ................................... AgBr, bromyrite 187,77 6,47325 432 d > 1 300 8,4 × 10 – 6 0,000 37100 s KCN, Na2S2O3 , NaCl jn pa ; 2,253
soln ; p s NH4OH ; i al
carbonate de di-..................... Ag2CO3 275,75 6,077 d 218 ............................... 0,003 220 0,05100 s NH 4OH, Na2S2O3 ; i al pdre jn
20
chlorate.................................... AgClO3 191,32 4,430 4 230 d 270 1015 5080 p s al blc, quad
per chlorate............................. AgClO4 207,32 2,80 25 d 486 ............................... 55725 s s al ; 101 tol ; 5,28 bz cr blc, déliq
chlorite..................................... AgClO2 175,32 .................... 105 expl ............................... 0,4525 2,13100 ......................................... cr jn
chlorure ................................... AgCl, cerargyrite (mn) 143,32 5,56 455 1 550 0,000 08910 0,002 1100 s NH4OH, Na2S2O3 , blc, cub ; 2,071
KCN
chromate de di- ...................... Ag2CrO4 331,73 5,625 ............................ ............................... 0,001 40 0,00870 s NH4OH, KCN r, monocl
dichromate de di-................... Ag2Cr2O7 431,72 4,770 d ............................... 0,008 315 d s a, NH4OH, KCN r, tricl
________________________________________________________________________________________
Tableau 5 – Argent (suite)
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
citrate de tri- ............................ Ag3C6H5O7 512,71 .................... d ............................... 0,02818 ps s a, NH4OH, KCN, aig blc
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

Na2S2O3
cyanate ..................................... AgOCN 149,89 4,00 d ............................... ps s s KCN, HNO3 , NH4OH incol
cyanure..................................... AgCN 133,89 3,95 d 320 ............................... 0,000 02320 ................. s HNO3 , NH4OH, KCN, blc, hex
Na2S2O3
ferricyanure de tri- ................. Ag3Fe(CN)6 535,56 .................... ............................ ............................... 0,000 06620 ................. i a ; s NH4OH, ..................................................
(NH4)2CO3 chd
ferrocyanure de tétra-hydraté Ag 4Fe(CN)6 .H2O 661,44 .................... ............................ ............................... i i s KCN ; i a, NH4OH blc
fluorogallate de tri-déca- Ag3(CaF6).10H2O 687,47 2,90 ............................ ............................... ts ................. i al cr incol orth ; 1,493
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

hydraté......................................
fluorosilicate de di-tétra-
hydraté...................................... Ag2SiF6 .4H2O 429,87 .................... > 100 d ts ................. ......................................... pdre blc ou cr incol, déliq
fluorure ..................................... AgF 126,87 5,85215,5 435 calc 1 159 18215,5 205108 p s NH4OH jn, cub, déliq
di fluorure ................................. AgF2 145,87 4,57 à 4,58 690 d 700 d d ......................................... br, orth
fluorure de di- .......................... Ag2F 234,73 8,57 d 90 ............................... d ................. ......................................... jn, hex
fulminate de di- ....................... Ag2C2N2O2 299,77 .................... expl ............................... 0,07513 s i HNO3 ; s NH4OH aig
iodate ........................................ AgIO3 282,77 5,52516,5 > 200 d 0,00310 0,01960 s HNO3 , NH4OH, KI incol, orth
periodate.................................. AgIO4 298,77 5,57 d 180 ............................... d ................. s HNO3 jn orng, quad
paraper iodate-trihydrogène
de di- ......................................... Ag2H3IO6 441,66 5,6825 60 d ............................... 1,6825 .................
s HNO3 jn, orth
RY

iodomercurate (α) de di- ....... Ag2HgI4 923,94 6,02 tr en β 50,7 ............................... i .................
s KI, KCN ; i a dil jn, quad
iodomercurate (β) de di-........ Ag2HgI 4 923,94 5,90 d 158 ............................... i .................
s KI, KCN ; i a dil r, cub
30
iodure (α).................................. AgI, iodyrite (mn) 234,77 5,683 4 tr 146 en β ............................... 2,8 × 10 – 7 2,5 × 10 – 6 s KCN, Na2S2O3 , KI ; jn, hex ; 2,21 ; 2,22
p s NH4OH
14,5
iodure (β) .................................. AgI 234,77 6,010 4 558 1 506 ................. ................. ......................................... orng, cub
iodure de mercure
et de di-(α) ............................... Ag2HgI 4 923,94 6,02 tr 50,7 ............................... i ................. .........................................
jn quad
iodure de mercure et de di-(β) Ag2HgI 4 923,94 5,90 158 d ............................... i ................. .........................................
r, cub
hypo nitrite de di- .................... Ag2N2O2 275,75 5,7530 d 110 ............................... tps ................. d HNO3 , H2SO4 jn

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


lactate hydraté ........................ AgC3H5O3 .H2O 214,95 .................... ............................ ............................... ca 7,7 ................. .........................................
cr, pdre blc ou gris pa
laurate....................................... AgC12H23O2 307,18 .................... 212,5 ............................... ................. ................. 0,00725 al, 0,00815 éth pdre blc, gras
levunilate .................................. AgC5H 7O3 222,98 .................... ............................ ............................... 0,6717 d .........................................
lam
per manganate ........................ AgMnO4 226,80 4,2725 d ............................... 0,550 1,6928,5 d al vlt somb, monocl
myristate................................... AgC14H27 O2 335,24 .................... 211 ............................... 0,00725 ................. 0,00624 al, 0,00715 éth ..................................................
nitrate........................................ AgNO3 169,87 4,35219 212 d 444 122 0 952190 s éth, glyc ; t p s al abs incol, orth ; 1,729 ; 1,744 ;
1,788

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
nitrite ......................................... AgNO2 153,87 4,45326 d 140 ............................... 0,1550 1,36360 s a acét, NH4OH ; i al blc, orth
nitroplatinite de di- ................. Ag2[Pt(NO2)4] 594,84 .................... d 100 ............................... ps s ......................................... pr jn - br, monocl
nitroprussate de di- ................ Ag2[FeNO(CN)5] 431,68 .................... ............................ ............................... i ................. s NH4OH ; i al, HNO3 rose pa
oxalate de di- ........................... Ag2C2O4 303,76 5,0294 expl 140 ............................... 0,003 3918 ................. s KCN, NH4OH, a cr incol

kQRP
oxyde de di- ............................. Ag2O 231,74 7,14316,6 d 230 ............................... 0,001 320 0,005 380 s a, KCN, NH4OH, al br - n, cub
per oxyde .................................. Ag2O2 (ou AgO) 247,74 7,44 d > 100 ............................... i ................. s H2SO4 , HNO3 , NH4OH gris - n, cub
K 120 − 11

palmitate................................... AgC16H31O2 363,29 .................... 209 ............................... 0,001 220 0,00625 0,00715 éth ; 0,006 25 al pdre blc gras
métaphosphate ....................... AgPO3 186,84 6,37 calc 482 ............................... i ................. s HNO3 , NH4OH blc, amor
orthophosphate....................... Ag3PO4 418,58 6,37025 849 ............................... 0,000 6519,5 ................. s a, KCN, NH4OH, NH3 jn, cub
orthohydrogénophosphate ... Ag2HPO4 311,72 1,803 6 d 110 ............................... ................. ................. ......................................... blc, rhomb
pyrophosphate ....................... Ag4P2O 7 605,42 5,3067,5 585 ............................... i i s a, NH4OH, KCN, blc
a acét
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 12
Tableau 5 – Argent (suite)

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
25
propionate ............................... AgC3H5O2 180,94 2,687 4 ............................ ............................... 0,84220 2,0480 ......................................... feuil ou aig blc
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

perrhénate .............................. AgReO4 358,07 7,05 430 ............................... 0,3220 ................. ......................................... cr blc, quad ou orth
salicylate ................................. AgC7H5O3 244,98 .................... ............................ ............................... ps ................. s al cr blc à blc - rougt
sélénate de di-........................ Ag2SeO4 358,69 5,72 ............................ ............................... 0,11820 ................. ......................................... cr, blc, orth
séléniure de di-....................... Ag2Se 294,70 8,0 880 d i ................. s NH4OH, HNO3 chd feuil, gris, cub
stéarate.................................... AgC18 H35O2 391,34 .................... 205 ............................... 0,00620 ................. 0,00625 al ; 0,00625 éth pdre blc, amor
sulfate de di- ........................... Ag2SO4 311,79 5,4529,2 652 d 1 085 0,570 1,41100 s a ; NH4OH ; i al blc, orth ; 1,758 3 ; 1,774 8 ;
1,785 2
sulfite de di- ............................ Ag2SO3 295,79 .................... d 100 ............................... t p s ................. s a, NH4OH, KCN ; cr blc
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

i HNO3
sulfure de di-........................... Ag2S, acanthite (mn) 247,80 7,326 tr 175 d ................. t p s s KCN, H2SO4 conc, gris - n, orth
HNO3
sulfure de di-........................... Ag2S, argentite (mn) 247,80 7,317 825 d 8,4 × 10 –15 s s KCN, a n, cub
d-tartrate de di- ...................... Ag2C4H4O6 363,81 3,42315 d ............................... 0,218 0,20325 s a, KCN, NH4OH blc
ortho tellurate de di- .............. Ag2H4TeO6 443,36 .................... d > 200 ............................... i i s KCN, NH4OH jn - rougt, orth, bipyr
tellurite de di-.......................... Ag2TeO3 391,33 .................... 250 bleu, ............................... i i s KCN, NH3 ppt blc - jnt
450 jn pa
tellurure de di- ........................ Ag2Te, hessite (mn) 343,34 8,5 955 ............................... i i s KCN, NH4OH gris, cub
thioantimonite de tri- ............. Ag3SbS3 , pyrargyrite 541,53 5,76 486 ............................... i i s HNO3 r, rhomb ; 3,084 ; 2,881
SP

(mn)
thioarsénite de tri- ................. Ag3AsS3 , proustite (mn) 494,71 5,49 490 ............................... i i s HNO3 r, rhomb ; 3,088 ; 2,792
thiocyanate ............................. AgSCN 165,95 .................... d ............................... 0,000 02125 0,000 64100 s NH4OH ; i a cr incol
di-thionate de di-dihydraté... Ag2S2O6 .2H2O 411,88 3,61 ............................ ............................... ................. ................. ......................................... cr orth ; ≈ 1,662
thiosulfate de di- .................... Ag 2S2O3 327,85 .................... d ............................... ps ................. s Na2S2O3 , NH4OH cr blc
tungstate de di- ...................... Ag 2WO4 463,58 .................... ............................ ............................... 0,0515 ................. s KCN, NH4OH, HNO3 cr jn pa

Complexes d’argent
diamine argent perrhénate .. [Ag(NH3)2]ReO4 392,13 3,901 ............................ ............................... ................. ................. 1,618 NH4OH conc cr incol, monocl

Tableau 6 – Argon
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants

Argon........................................... Ar 39,948 1,7840 g/L, – 189,2 – 185,7 5,6 0 cm 3 3,0150 cm 3 ......................................... gaz inerte incol
cr : 1,65 –233,
liq : 1,40 –186
(0)
(0)
(0)
(0)
(0)
________________________________________________________________________________________
Tableau 7 – Arsenic
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants

acide métaarsénique............. (HO)AsO2 123,93 .................... d forme acide d ................. ......................................... blc, hyg
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

orthoarsénique
acide orthoarsénique semihy
draté........................................... H3AsO4 .1/2H2O 150,95 2,0 à 2,5 35,5 – H2O, 160 30212,5 50 s al, alc, glyc cr hyg translu blc
acide pyroarsénique.............. H4 As2O7 265,87 .................... forme acide ............................... ................. ................. ......................................... pr incol
orthoarsénique,
206 d
Arsenic ..................................... As 74,921 6 5,727 14 81728 atm 613 subl i i s HNO3 mét gris, hex - orth
Arsenic ..................................... As4 299,69 2,026 18 d 358 ............................... i i s CS2 , bz jn, cub
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

tribromure ................................ AsBr 3 314,63 3,5425 32,8 221 d d s HCl, HBr, CS2 pr hyg, jn - incol
trichlorure ................................ AsCl 3 181,28 liq 2,16320 – 8,5 130,2 d d s HB2 , HCl, PCl3 , al éth liq huileux ou aig ; 1,62114
pentafluorure........................... AsF5 169,91 7,71 g/L – 80 – 53 s ................. s alc, al, éth, bz gaz incol
tri fluorure................................. AsF3 131,92 liq : 2,666 – 8,5 – 63752 d d s al, éth, bz, NH4OH liq huileux
tri hydrure ................................. AsH3 , arsine 77,95 gaz : 2,695 ; – 116,3 – 55 (d 300) 20 ml ................. s CHCl3 , bz gaz incol
liq : 1,68984,9
di iodure .................................... AsI 2 328,73 .................... d 136 ............................... d ................. s al, éth, CHCl3 , bz, CS2 pr r
pentaiodure ............................. AsI 5 709,44 3,93 76 ............................... ................. ................. ......................................... ..................................................
tri iodure ................................... AsI 3 455,64 4,3913 146 403 625 30 d 5,2 CS2 ; s al, éth, bz, r, hex ; ≈ 2,59, ≈ 2,23
SQ

CHCl3
pentaoxyde de di-................... As2O5 229,84 4,32 d 315 ............................... 15016 76,7100 s al, a, alc blc amor, déliq
sesqui oxyde ............................ As2O3 197,84 3,738 312,3 ............................... 3,720 10,14100 s alc, carb alc, HCl amor ou vitreux
sesqui oxyde ............................ As2O3 (ou As4O6 ), 197,84 3,86525 subl 193 ............................... 1,22 11,46100 s al, alc, HCl incol, cub ou fibreux ; 1,755
arsénolite (mn)
sesqui oxyde ............................ As2O3 (ou As4O6 ), 197,84 4,15 193, subl 312,3 457,2 1,22 11,46100 s al, alc, HCl incol, monocl ; 1,871 ; 1,92 ;
claudétite (mn) 2,01
oxychlorure .............................. AsOCl 126,37 .................... d ............................... d d ......................................... brntr
phosphure ................................ AsP 105,90 .................... subl d ............................... d d p s CS2 ; s H2SO4 , HCl ; pdre r - br

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


i al, éth, CHCl3
tri séléniure de di- ................... As2Se3 386,72 4,75 ≈ 360 ............................... i d s alc cr br
di sulfure de di-........................ As2S2 , réalgar (mn) 213,96 α : 3,50619, α tr 267, β 307 565 i i s K2S, NaHCO3 br - r, monocl ; 2,46 ; 2,59 ;
β : 3,25419 2,61
penta sulfure de di-................. As2S5 310,14 .................... subl, d 500 ............................... 0,000 1360 i s alc, sfr alc, HNO3 jn
tri sulfure .................................. As2S3 , orpiment (mn) 246,03 3,43 300 707 0,000 0518 p s s al, alc, carb alc jn ou r, monocl ; 2,4 ; 2,81 ;
3,02

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
(0)
(0)
(0)

kQRP
(0)
(0)
K 120 − 13

(0)
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 14
Tableau 8 – Azote

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants

acide azothydrique ................... HN3 43,03 1,09 4


25
– 80 37 ∞ ∞ s al, alc, éth liq incol
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

acide nitrique ............................ HNO3 63,01 1,502 7 4


25
– 42 83 ∞ ∞ d al, viol ; s éth liq incol, corros, pois ;
1,397
azote ............................................ N2 28,013 4 gaz : 1,250 6 g/L, – 209,86 – 195,8 2,330 cm3 1,4240 cm3 p s al gaz incol ou liq, cr cub
liq : 0,808 1–195,8
sld : 1,026 –252,5
tri chlorure............................... NCl3 120,37 1,653 < – 40 < 71, expl 95 i d s chl, bz, CCl4 , CS2 , PCl3 huile jn ou cr orth
tri fluorure................................ NF3 71,00 liq : 1,537 –129 – 206,60 – 128,8 tps ................
........................................... gaz incol
tri iodure................................... NI 3 394,72 ........................... expl subl i d s KCNS, Na2S2O3 n, expl
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

tri iodure-amine ...................... NI3 .NH3 411,75 3,5 d > 20 expl i d s HCl, KCNS, Na2S2O3 ; rougt - somb, orth
i al abs
oxyde........................................ NO, nitrosyle 30,01 gaz :1,340 2 g/L ; – 163,6 – 151,8 7,340 cm3 2,3760 cm3 3,4 cm3 H2SO4 ; 26,6 cm3 gaz incol, liq bleu, sld ;
liq : 1,269 –150,2 al ; s FeSO4 , CS2 liq : 1,330–90
oxyde de di-............................. N2O, protoxyde d’azote 44,01 1,977 0 g/L – 90,8 – 88,5 1300 cm3 56,725 cm3 s al, éth, H2SO4 gaz ou liq incol, cr cub ;
1,000 5
pentaoxyde de di- .................. N2O5 , anhydride nitrique 108,01 1,64218 30 d 47 s d en HNO3 s chl blc, orth ou hex
tri oxyde ................................... NO3 62,00 ........................... d à temp ord ............................ ................ ................ s éth gaz brntr
20
peroxyde.................................. NO2 , dioxyde d’azote 46,01 1,449 4 20 – 11,20 21,2 sd ................ s alc, CS2 , chl sld incol, liq jn ou gaz br
sesquioxyde............................ N2O3 76,01 1,4472 – 102 d 3,5 s d s éth, a, alc gaz rougt br, sld ou liq bleu
SR

tri oxymonofluorure................ NO3F 81,06 liq : 1,507 –45,9 – 175 – 45,9 d ................ s acétn ; expl al, éth gaz incol, expl
sld : 1,951–193,2
pentasulfure de di- ................ N2S5 188,33 ........................... 10 à 11 d d d s CS2 , éth ; i bz, al cr gris
tétra sulfure de tétra- ............ N4S4 184,27 2,2418 d 178 ............................ ................ ................ s al, bz, CS2 cr jn ; 2,046
Ammoniac .................................. NH3 17,03 0,771 0 g/L – 77,7 – 33,35 89,9 7,4100 13,20 20 al ; s éth, solv org gaz incol, liq ; 0,817 –19 ;
(760 mm Hg) 1,32516,5
ammoniac-D3.......................... ND3 , ammoniac 20,05 ........................... – 74 – 30,9 ................ ................ ........................................... ...............................................
tri deutéré
Ammonium
20
acétate...................................... NH4C2H3O2 77,08 1,17 4 114 d 1484 d 7,8915 MeOH ; s al ; cr blc, hyg
p s acétn
arsénate d’- et de calcium
hexahydraté ............................. NH4CaAsO4 .6H2O 305,13 1,90515 d 140 ............................ 0,02 s s NH 4 Cl ; i NH 4OH incol, monocl
arsénate d’- et de magné-
sium hexahydraté ................... NH4MgAsO4 .6H2O 289,35 1,93215 d ............................ 0,03820 0,02480 s a ; i al incol, quad ; 1,608
arsénate de tri-trihydraté ...... (NH4)3AsO4 .3H2O 247,08 ........................... d, – NH3 ............................ ps ................ ........................................... cr orth
métaarsénite ........................... NH4 AsO2 124,96 ........................... ......................... ............................ ts d i al, acétn ; p s NH4OH pr orth, incol, hyg
azoture ......................................
NH4N3 60,06 1,346 160 subl 134 expl 20,1630 27,0410 1,0620 (80 % al) ; i éth, bz lam incol
benzène sulfonate .................. NH4C6H5SO3 175,20 1,342 d 271 à 275 ............................ 98 320 19 al fd ; i éth, bz orth
benzoate ................................... NH4C7H5O2 139,15 1,260 d 198 subl 160 19,614,5 83,3100 1,6325 al ; s glyc ; i éth incol, orth
pentaborate d’-tétrahydraté . NH4B5O8 .4H2O, 272,14 ........................... ......................... ............................ 7,0318 ................ ........................................... ...............................................
décaborate d’-
tétraborate de di-tétrahydraté (NH4)2B4O7 .4H2O 263,37 ........................... d ............................ 7,2718 52,6890 p s acétn ; i al incol, quad
diborate d’-
bromate .................................... NH4BrO3 145,94 ........................... expl ............................ t s ts ........................................... incol, hex
________________________________________________________________________________________
Tableau 8 – Azote (suite)
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
di bromoiodure........................ NH4IBr2 304,75 ........................... 198 ............................ ts s s éth pr vert mét, hyg
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

hexa bromoplatinate de di- ... (NH4 )2PtBr6 710,58 4,26524 d 145 ............................ 0,5920 0,36100 ........................................... br r, cub
hexa bromosélénate de di- ... (NH4)2SeBr6 594,46 3,326 ......................... ............................ d d p s éth r, cr oct
hexa bromostannate de di- ... (NH4)2SnBr6 634,19 3,50 d ............................ ts ................ ........................................... incol, cub
bromure ................................... NH4Br 97,95 2,429 subl 452 235, vd 9725 145,6100 1078 al ; s acétn éth, NH3 cub, coll hyg ; 1,71225
carbamate ............................... NH4NH2CO2 78,07 ........................... subl 60 ............................ ts d t s NH 4OH ; p s al ; incol orth
i acétn
carbamate
et hydrogénocarbonate ........ NH4NH2CO2 , NH4HCO3 , 157,13 ........................... subl ............................ 2515 6765 d al ; s glyc ; i acétn cr blc
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

sels volatils anglais


carbonate de di-hydraté ....... (NH4)2CO3 .H2O 114,10 ........................... d 58 ............................ 10015 d i al, NH3 , CS2 ; s MeOH incol, cub
dil
carbonate de di- et de
magnésium tétrahydraté....... (NH4)2CO3 .MgCO3 .4H2O 252,46 ........................... ......................... ............................ s ts s a ; i al blc
carbonate d’uranyle
et de tétra-dihydraté.............. 2(NH4)2CO3 .UO2CO3 558,24 2,773 d 100 ............................ 5,819 d s (NH4)2CO3 , SO2 aq jn, monocl
.2H2O
chlorate.................................... NH4ClO3 101,49 1,80 102 expl ............................ 28,70 11575 p s al aig monocl, incol
per chlorate ............................. NH4ClO4 117,49 1,95 d ............................ 10,740 42,4585 s acétn ; p s al incol, orth ; 1,482
tétra chloroaurate................... NH4AuCl4 356,82 ........................... ......................... 520 s ................ p s al jn, monocl ou orth
SS

tétra chlororaurate d’-


hydraté..................................... (NH4 AuCl4)4 .5H2O 1 517,34 ........................... – 5H2O, 100 ............................ s ................ s al jn, monocl
tétra chlorogallate .................. NH4GaCl4 229,57 ........................... 275 ............................ t s ts s al ; i éth pét cr blc
hexa chloro-iridate de di-...... (NH4)2IrCl6 441,01 2,856 d ............................ 0,6914 4,3880 i al ; s HCl n r cub
hexa chloro-iridate de di-
hydraté..................................... (NH4)3IrCl6 .1,5H2O 486,08 ........................... ......................... ............................ s ................ ........................................... ...............................................
hexa chloro-iridate de tri-
hydraté..................................... (NH4)3IrCl6 .H2O 477,07 ........................... d 350 ............................ 10,519 ................ ........................................... bleu, br, vert, cub
hexachloroosmate de di-...... (NH4)2OsCl6 438,99 2,93 ......................... ............................ ................ ................ ........................................... cub
hexa chloropalladate de di-.. (NH4)2PdCl6 355,21 2,418 d ............................ ps ................ ........................................... br - r, cub
tétra chloropalladate de di- .. (NH4)2PdCl4 284,31 2,17 d ............................ s ................ i al vert ol, quad

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


hexa chloroplatinate de di- ... (NH4)2PtCl6 443,87 3,065 d ............................ 0,715 1,25100 0,005 al ; i éth, HCl conc jn, cub ; 1,8
tétra chloroplatinate de di- ... (NH4)2PtCl4 372,97 2,936 d 140 à 150 ............................ s s i al r, orth (quad)
hexa chloroplombate de di- .. (NH4)2PbCl6 455,99 2,925 d 120 ............................ ps d sa jn, cub
hexa chlorostannate de di- ... (NH 4)2SnCl6 367,48 2,4 d ............................ 3314,5 ts ........................................... blc, cub
tétra chlorozincate de di- ...... ZnCl2 .(NH4Cl)2 243,27 1,879 d 150 ............................ ts ................ ........................................... lam blc, orth, hyg
chlorure ................................... NH 4Cl, sel ammoniac 53,49 1,527 subl 340 520 29,70 75,8100 0,619 al ; s NH3 liq ; incol, cub ; 1,642
i acétn, éth
chlorure d’- et de cadmium .. (NH 4Cl)4 .CdCl2 397,28 2,01 ......................... ............................ s ................ ........................................... incol, orth ; 1,603 8

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
chlorure de cuivre
et de-dihydraté ....................... (NH4Cl)2 .CuCl2 .2H2O 277,47 1,993 d 110 ............................ 33,80 99,380 s a, al ; p s NH3 bleu, quad ; 1,744 ; 1,724
chlorure d’- et de magné-

kQRP
sium hexahydraté................... NH4Cl.MgCl2 .6H2O 256,80 1,456 – 2H2O, 100 d 16,7 ................ d al incol, orth, déliq
chlorure d’- et de nickel
hexahydraté ............................ NH4Cl.NiCl2 .6H2O 291,18 1,654 ......................... ............................ t s ts ........................................... vert, monocl, déliq
K 120 − 15

hexachlorure de di-
et d’osmium............................. (NH4)2OsCl6 438,99 2,9325 subl 170 ............................ d d s HCl n, oct
hexachlorure de di-
et de palladium ....................... (NH4)2PdCl6 355,21 2,418 d ............................ p s ps ........................................... cr oct r
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 16
Tableau 8 – Azote (suite)

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
hexachlorure de tri-
et de rhodium hydraté ........... (NH4 )3RhCl 6 .H2O 387,75 ........................... – H2O, 140 ............................ s s p s al ; s NH4Cl dil aig orth r somb
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

hexachlorure de tri-
et de thallium dihydraté ........ 3NH4Cl.TlCl3 .2H2O 507,25 2,39 ......................... ............................ s ................ ........................................... incol
pentachlorure de fer
et de di-hydraté ...................... 2NH4Cl.FeCl3 .H2O 287,20 1,99 234 ............................ t s ts ........................................... r rubis, orth, hyg ; 1,78
tétrachlorure d’aluminium
et d’- ......................................... NH4Cl.AlCl3 186,83 ........................... 304 ............................ s ................ ........................................... cr blc
tétrachlorure de di-
et de palladium ....................... (NH4)2PdCl4 284,31 2,17 d ............................ t s ts s al dil ; i al abs jn - verdâtre, quad
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

chromate de di- ...................... (NH4)2CrO4 152,07 1,9112 d 180 ............................ 40,530 d i al ; p s NH3 , acétn jn, monocl
chromate de di- et de
magnésium hexahydraté ...... (NH4)2CrO4 .MgCrO4 400,46 1,84 d ............................ t s ts ........................................... jn, monocl ; 1,636 ; 1,637 ;
.6H2O 1,653
dichromate de di-................... (NH4)2Cr2O7 252,06 2,1525 d 170 ............................ 30,815 8930 s al ; i acétn orng, monocl
citrate de tri- ........................... (NH4)3C6H5O7 243,22 ........................... d ............................ t s ................ i al, éth, acétn cr blc, déliq
20
cyanate .................................... NH4OCN 60,06 1,342 4 d 60 ............................ t s d p s al ; i éth cr blc
dicyanoaurate ........................ NH4Au(CN)2 267,04 ........................... d 100 ............................ t s ts s al ; i éth incol, cub
tétracyanoaurate d’- hydraté NH4Au(CN)4 .H2O 337,09 ........................... d 200 ............................ t s ................ t s al ; i éth lam incol
ST

tétracyanoplatinate de di-
hydraté..................................... (NH4)2Pt(CN)4 .H2O 353,24 ........................... ......................... ............................ s ................ ........................................... cr jn
cyanure.................................... NH4CN 44,06 1,02100 d 36 subl 40 ts d t s al incol, cub
éthyl sulfate............................. NH4C2H5SO4 143,16 ........................... 99 ............................ s ................ ........................................... ...............................................
ferricyanure ............................ (NH4)3Fe(CN)6 266,07 ........................... d ............................ ts ................ ........................................... cr r, orth
ferrocyanure trihydraté......... (NH4)4Fe(CN)6 .3H2O 338,15 ........................... d ............................ s d i al jn, monocl, devient bleu
à l’air
di fluorophosphate ................. NH4PO2F2 119,01 ........................... 213 ............................ s s s al, acétn incol, orth
hexafluorophosphate ............ NH4PF6 163,00 2,18018 d ............................ s s s al, acétn lam, incol
fluorosulfonate ....................... NH 4FSO3 , α cryptoha- 117,10 ........................... d 245 ............................ t s ts p s al ; s MeOH aig blc
lite (mn)
fluorosulfonate ....................... NH4SO3F 117,10 ........................... 244,7 ............................ s s p s al ; s MeOH ; aig incol
d NH4OH
fluorure .................................... NH4F 37,04 1,00925 subl ............................ 1000 d s al ; i NH3 incol, hex, déliq
heptafluorure
de tri- et de zirconium ........... (NH4)3ZrF7 278,32 1,433 ......................... ............................ p s ................ ........................................... incol, cub
hexafluorure de di-
α 2,011 α oct, β hex, incol ;
et de silicium........................... (NH4)2SiF6 178,15  d ............................ 18,617 55,5100 p s al ; i acétn
β 2,152 α : 1,369 6
hexafluorure de tri-
et de gallium............................ (NH4)3GaF6 237,83 ........................... d > 250 GaF3 ............................ ................ p s ........................................... cr oct blc
hexafluorure de di- 25
et de germanium .................... (NH4)2GeF6 222,66 2,564 25 ......................... ............................ s ................ i al, MeOH pr incol hex et bipyr ;
1,428 ; 1,425
hexafluorure de di-
et de titane .............................. (NH4)2TiF6 197,95 ........................... d ............................ s s i al, éth pr hex
hexafluorure de di-
et de zirconium ....................... (NH4)2ZrF6 241,29 1,154 ......................... ............................ ................ ................ ........................................... orth, hex
hexafluorure de fer et de tri- 3NH4F.FeF3 223,95 1,96 ......................... ............................ p s ps ........................................... incol à jn clair, oct
________________________________________________________________________________________
Tableau 8 – Azote (suite)
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
hexafluorure d’- 18
............................ 74,820
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

et de phosphore .................... NH4PF6 163,00 2,180 4 d ................ s al, acétn ; d a chd incol, cub
pentafluorure d’uranyle
et de tri- ................................... (NH4)3UO2F5 419,14 3,186 subl ............................ s ................ ........................................... cr, quad ; 1,495
pentafluorure de di-
et d’antimoine ......................... (NH4)2SbF5 252,82 ........................... d, subl ............................ 108 ................ ........................................... incol. orth
tétrafluorure d’- et de bore .. NH4BF4 104,84 1,87115 subl ............................ 2516 97100 s NH 4OH blc, orth
formiate.................................... NH4CHO2 63,06 1,280 116 d 180 1020 53180 s al, éth, NH3 blc, monocl, déliq
tri hydrogéno para-
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

per iodate de di- ..................... (NH4)2H3IO6 262,00 2,85 ......................... ............................ ................ ................ ...........................................
incol, orth
hydrogénodiacétate .............. (NH4)H(C2H3O2)2 137,14 ........................... 66 ............................ s ................ s al aig, incol, déliq
300
di hydrogénoarsénate ........... NH4H2AsO4 158,97 2,3119 d, – NH 3 ............................ 33,740 122,490 ...........................................
incol, quad ; 1,577 ; 1,522
hydrogénoarsénate de di- .... (NH4)2HAsO4 176,00 1,989 d ............................ s d i al incol, monocl, odeur NH3
hydrogénocarbonate............. NH4HCO3 , bicarbonate 79,06 1,58 107,5 (d 36 subl 11,90 d i al, acétn incol, orth ou monocl ;
d’- à 60) 1,423 ; 1,536 ; 1,555
hydrogénocitrate de di- ........ (NH4)2HC6H5O7 226,19 1,48 ......................... ............................ 100 ................ p s al gran ou pdre blc
hydrogéno -/- malate ............ NH4HC4H4O5 151,12 1,5 161 d 32,215,7 ................ ........................................... incol, orth
hydrogénooxalate hydraté ... NH4HC2O4 .H2O 125,08 1,556 – H2O, 170 ............................ s ................ i éth, bz incol, orth
di hydrogéno-orthophosphate NH4H2PO4 115,03 1,80319 190 ............................ 22,70 173,2100 i acétn incol, quad ; 1,525 ; 1,479
SU

hydrogéno-orthophosphate
de di- ........................................ (NH4)2HPO4 132,06 1,619 d 155 d 57,510 106,070 i al, acétn, NH3 incol, monocl ; 1,52
dihydrogéno-orthophosphite NH4H2PO3 99,03 ........................... 123 d 145 1710 26031 i al incol, pr monocl
hydrogéno-d-saccharate ..... NH4HC6H8O8 227,17 ........................... ......................... ............................ 1,2215 24,35100 i al fd ; s al chd aig blc ou pr monocl
hydrogéno-sélénate .............. NH4HSeO4 162,00 2,162 d ............................ ................ ................ ........................................... orth
hydrogénophosphate d’-
et de sodium tétrahydraté .... NH4NaHPO4 .4H2O 209,07 1,574 d 97 ............................ ................ ................ ........................................... incol, monocl ; 1,439 ;
1,442 ; 1,469
hydrogéno sulfate .................. NH4HSO4 , bisulfate 115,10 1,78 146,9 d 100 ts p s al ; i acétn incol, orth ; 1,473
d’ammonium
hydrogénosulfite .................... NH4HSO3 , bisulfite 99,10 2,03 subl 150 ............................ 71,80 84,760 ........................................... pr orth, déliq

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


d’ammonium (ds N2)
hydrogénosulfure................... NH4HS 51,11 1,17 118150 atm 88,419 atm 128,10 d s al ; NH3 blc, orth ; 1,74
hydrogéno- dᐉ-tartrate ......... NH4HC4H4O6 167,12 1,636 d ............................ 2,3515 3,2425 i al ; s a, alc incol, pr monocl ; 1,561 ;
1,591
hydrogénofluorure ................. NH4HF2 57,04 1,50 125,6 ............................ ts ts p s al orth ou quad, déliq ; 1,390
hydroxyde................................ NH4OH 35,05 ........................... – 77 ............................ s ................ ........................................... à temp ord en soln unique-
ment

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
iodate ....................................... NH4IO3 192,94 3,30921 d 150 ............................ 2,0615 14,5101 ........................................... incol, orth ou monocl
métaperiodate ........................ NH4IO4 208,94 3,05618 expl ............................ 2,716 ................ ........................................... incol, quad
hexaiodoplatinate de di-....... (NH4)2PtI 6 992,59 4,61 ......................... ............................ ................ ................ i al n, cub

kQRP
iodure ....................................... NH4I 144,94 2,51425 subl 551 220 vd 154,20 250,3100 t s al, acétn, NH3 ; p s incol, cub, hyg ; 1,703 1
éth
K 120 − 17

iodure de cuivre
et d’-hydraté............................ NH4I.CuI.H2O 353,41 ........................... ......................... ............................ d d s NH4I lam orth
tri iodure................................... NH4I 3 398,75 3,749 d 175 ............................ s d d ........................................... br somb, orth
lactate ...................................... NH4C3H5O3 107,11 1,19 à 1,2115 ......................... ............................ ∞ ................ ∞ al liq jnt à incol
laurate d’- et acide (mélg) .... NH4C12H23O2 .C12H24O2 417,67 ........................... 75 d s s 4,87 al ; p s éth, acétn blc
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 18
Tableau 8 – Azote (suite)

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
per manganate d’-................... NH4MnO4 136,97 2,20810 d 110 ............................ 7,915 d ........................................... orth
25
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

molybdate de di- ..................... (NH4)2MoO4 196,01 2,276 4 d ............................ s, d d s a ; i al, NH3 , acétn incol, pr monocl
hexa molybdate d’hexa-
et de tellure heptahydraté..... (NH4)6 TeMo 6O24 .7H2O 1 321,56 2,78 d 550 d s s ........................................... incol, orth
tétra molybdate de tri-
et de phosphore ...................... (NH4)3P (Mo 3O10)4 1 876,35 ........................... d ............................ p s ps s alc ; i al, HNO3 pdre jn
para molybdate
d’hexa-tétrahydraté................ (NH4)6Mo 7O24 .4H2O, 1 235,86 2,498 – H2O, 90 d 190 43 d i al ; s a, alc jnt - incol, monocl
acide molybdique (coml)
per molybdate
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

d’hexa-hexahydraté ............... 3(NH4)2 .0,5MoO3 608,17 2,975 d 170 ............................ t s ts p s al pr monocl, jn clair
.2MoO4 .6H2O
myristate d’- et acide (mélg). NH4C14H27O2 .C14H28O2 473,78 ........................... 75 à 90 d ps ................ s al ; i éth sld blc
nitrate........................................ NH4NO 3 80,04 1,72525 169,6 21011 118,30 871100 3,820 al ; 17,120 MeOH incol, orth,
s acétn, NH3 ; i éth (monocl > 32,1o)
hexa nitrate de di- et de cérium (NH4)2Ce(NO3)6 548,23 ........................... ......................... ............................ 142,625 23290 s al ; p s HNO3 jn à r, monocl
hexa nitrate de di- et de cérium (NH4)2Ce(NO3)6 548,23 ........................... ......................... ............................ 14125 22780 s HNO3 , al orng, monocl
nitrate d’-
et de cérium tétrahydraté...... 2NH4NO3 .Ce(NO3)3 558,28 ........................... 74 ............................ 318,20 817,465 ........................................... monocl
.4H2O
SV

nitrite ......................................... NH4NO2 64,04 1,69 60 à 70 expl 30 subl vd ts d s al dil ; i éth cr jnt à blc
oléate d’- et acide (mélg) ...... NH4C18H33O2 .C18H34O2 581,96 ........................... d 78 ............................ s s 8050 al ; 13,315 éth pdre blc
oxalate de di-hydraté ............. (NH4)2C2O4 .H2O 142,11 1,50 d ............................ 2,540 11,850 i NH3 incol, orth ; 1,439 ; 1,546 ;
1,594
di oxalate de titane
et de di-hydraté ....................... (NH4)2TiO(C2O4)2 .H2O 294,01 ........................... ......................... ............................ t s ................ ........................................... ...............................................
tri oxalate de tri- et de fer
trihydraté .................................. (NH4)3Fe(C2O4)3 .3H2O 428,07 1,78 d 165 ............................ 42,70 345100 ........................................... vert, monocl
per oxyborate d’- semihydraté NH4BO3 .1/2 H2O 85,85 ........................... d ............................ 1,5517,5 ................ i al cr blc
per oxychromate de tri-.......... (NH4)3CrO8 234,11 ........................... d 40 expl 50 ps d i al, éth ; p s NH3 ; br - r, cub
expl H2SO4
peroxydisulfate de di- ............ (NH4)2S2O8 228,19 1,982 d 120 ............................ 58,20 ts ........................................... incol, monocl ; 1,498 ;
1,502 ; 1,587
palmitate d’- et acide (mélg). NH4C16H31O2 .C16H32O2 529,89 ........................... > 100 d ps ................ 8,850 al ; 0,2313 éth masse savonneuse jnt ou
pdre jn
phosphate d’- et de magné-
sium hexahydraté ................... NH4MgPO4 .6H2O, 245,41 1,711 d ............................ 0,023 10 0,019 580 t s a dil ; i al incol, orth ; 1,495 ; 1,496 ;
guanite, struvite 1,504
phosphate d’- et de manga-
nèse hydraté ............................ NH4MnPO4 .H2O 185,96 ........................... ......................... ............................ 0,003 1 0,05 i al, sels de NH4 cr blc
hypophosphate ....................... (NH4)2H2P2O6 196,04 ........................... 170 ............................ 725 25100 ........................................... cr incol
orthophosphate de tri-
trihydraté .................................. (NH4)3PO4 .3H2O 203,13 ........................... ......................... ............................ 26,125 ................ p s NH4OH dil ; i NH3 , pr blc
acétn
phosphate d’- et de calcium
heptahydraté ........................... NH4CaPO4 .7H2O 279,20 ........................... d ............................ i d sa 1,56115
orthophosphate d’-
et de cobalt hydraté (NH4)CoPO4 .H2O 189,96 ........................... ......................... ............................ i d sa pdre cr vlt
________________________________________________________________________________________
Tableau 8 – Azote (suite)
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
hypophosphite........................ NH4H2PO2 83,03 1,634 200 d 240 s s s al, NH3 ; i acétn lam orth
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

picramate ................................ NH4C6H4N3O5 216,15 ........................... ......................... ............................ s ................ ........................................... pdre cr brn rougt
picrate...................................... NH4C6H2N3O7 246,14 1,719 d expl 423 1,120 s p s al r ou jn, orth
propionate ............................... NH4C3H5O2 91,11 1,10825 45 ............................ ts ................ s al, a acét pr, déliq
perrhénate .............................. NH4ReO4 268,24 3,97 d d 6,120 32,3480 ........................................... blc, lam hex
salicylate ................................. NH4C7H5O3 155,15 ........................... ......................... subl 11125 ts 28,825 al incol, monocl
20
sélénate de di-........................ (NH4)2SeO4 179,03 2,194 4 d ........................... 1177 197100 i al, acétn, NH3 incol, monocl ; 1,561 ;
1,563 ; 1,585
20
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

sélénate de di- et de magné- (NH4)2SeO4 .MgSeO4 454,40 2,058 4 ......................... ............................ p s ................ ........................................... pr incol monocl ; 1,507 ;
sium hexahydraté................... .6H2O 1,509 ; 1,517
séléniure de di-....................... (NH4)2Se 115,04 ........................... d ............................ s ................ ........................................... cr incol ou blc
stéarate et acide (mélg)........ NH4C18H35O2 .C18H36O2 586,00 ........................... d 110 ............................ t s ................ 0,325 al ; 0,1925 éth cr blc
0,0825 acétn
succinate de di-...................... (NH4)2 .C4H4O4 152,15 1,37 ......................... ............................ s ................ p s al cr incol
sulfamate................................. NH4NH2SO3 114,12 ........................... 125 d 160 166,610 35750 i al grandes lam, déliq
sulfate de di- ........................... (NH4)2SO4 , masca- 132,13 1,76950 d 235 ............................ 70,60 103,8100 i al, acétn, NH3 incol, orth ; 1,521 ; 1,523 ;
gnite (mn) 1,533
sulfate de di- et de nickel
hexahydraté ............................ (NH4)2SO4 .NiSO4 .6H2O, 394,97 1,923 ......................... ............................ 10,420 3080 i al ; s (NH4)2SO4 vert - bleu somb, monocl ;
SW

sel double de nickel 1,495 ; 1,501 ; 1,508


sulfate de di- et de cérium
octahydraté............................. (NH4)2SO4 .Ce2(SO4)3 844,69 2,523 – 6H2O, 100 – 8H2O, 150 3,2949 ................ ........................................... monocl
.8HO2 (anh)
sulfate de di- et de cobalt
hexahydraté ............................ (NH4)2SO4 .CoSO4 .6H2O 395,22 1,902 ......................... ............................ 20,520 45,480 i al r - rubis, monocl ; 1,490 ;
1,495 ; 1,503
sulfate de di- et de magné-
sium hexahydraté................... (NH ) SO .MgSO 360,60 1,723 > 120 d 250 17,920 64,7100 ........................................... incol, monocl ; 1,472 ;
42 4 4
.6H2O, boussingaulite (anh) 1,473 ; 1,479

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


(mn)
sulfate de di- et de manga-
nèse hexahydraté .................. (NH ) SO .MnSO 391,22 1,83 ......................... ............................ 51,325 ts ........................................... r pa, monocl ; 1,480 ; 1,484 ;
42 4 4
.6H2O 1,491
sulfate de cobalt et sélénate
20
de di-hexahydraté.................. (NH4)2SeO4 .CoSO4 442,12 2,228 4 ......................... ............................ ................ ................ ........................................... r - rubis, monocl ; 1,526 ;
.6H2O 1,532 ; 1,541

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
sulfate de fer et sélénate
20
de di-hexahydraté.................. (NH4)2SeO4 .FeSO4 439,03 2,191 4 ......................... ............................ ................ ................ ........................................... vert clair, monocl ; 1,522 6 :
.6H2O 1,526 0 ; 1,533 4
disulfate d’aluminium et d’- . NH4Al (SO4)2 237,14 2,4520 ......................... ............................ s ................ s glyc ; i al incol, hex

kQRP
disulfate d’aluminium
et d’-dodécahydraté .............. NH4Al(SO4)2 .12H2O, 453,32 1,64 93,5 – 10H2O, 120 1520 ts s a dil ; i al incol, cub ; 1,459
K 120 − 19

tschermigite (mn)
disulfate d’- et de chrome
dodécahydraté ....................... (NH4)Cr(SO4)2 .12H2O 478,33 1,72 94 ; – 9H2O, 100 ............................ 21,225 32,840 s al, a dil vert ou vlt, cub ; 1,484 2
disulfate d’- et de fer
dodécahydraté ....................... NH4Fe(SO4)2 .12H2O 482,19 1,71 39 à 41 – 12H2O, 230 124,025 400100 i al ; s a dil vlt, cub oct ; 1,485 4
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 20
Tableau 8 – Azote (suite)

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
disulfate d’- et d’iridium
dodécahydraté ....................... NH4Ir(SO4)2 .12H2O 618,56 ........................... ......................... 106 s ................ ........................................... cr r - jn
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

disulfate de fer et de di-


20
hexahydraté ............................ (NH4)2SO4 .FeSO4 .6H2O 392,13 1,864 4 d 100 à 110 ............................ 26,920 73,080 i al vert, monocl ; 1,487 ; 1,492 ;
1,499
disulfate d’- et de rhodium
dodécahydraté ....................... Rh(NH4)(SO4)2 .12H2O 529,24 ........................... 102 ............................ ................ ................ ........................................... orng ; 1,515 0
disulfate de vanadium
et d’- dodécahydraté............. NH4V(SO4)2 .12H2O 477,28 1,687 49 ............................ 28,4520 ................ ........................................... r à bleu
disulfate d’- et de gallium
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

dodécahydraté ....................... Ga(NH4)(SO4)2 .12H2O 496,07 1,777 ......................... ............................ 30,8425 ................ 0,008 7525 70 % EtOH cub ; 1,468
disulfate de zinc et de di-
hexahydraté ............................ (NH4)2SO4 .ZnSO4 .6H2O 401,66 1,931 d ............................ 70 (anh) 4280 (anh) ........................................... blc monocl ; 1,489 ; 1,493 ;
1,499
sulfate de fer et de di- ........... (NH4)2SO4 .Fe2(SO4 )3 532,00 2,4922 d 420 ............................ 44,1525 ................ ........................................... blc, hex
sulfate de praséodyme
et de di-octahydraté .............. (NH4)2SO4 .Pr2(SO4)3 846,24 2,53116.3 – 8H2O, 170 ............................ p s ................ ........................................... cr
.8H2O
sulfite de di-hydraté............... (NH4)2SO3 .H2O 134,15 1,4125 d 60 à 70 subl 150 32,40 60,4100 p s al ; i acétn incol, monocl ; 1,515
sulfure de di-........................... (NH4)2S 68,14 ........................... d ............................ ts d s al ; t s NH3 cr jn - incol (> – 18 oC), hyg
SX

pentasulfure de di- ................ (NH4)2S5 196,40 ........................... d 115 ............................ ts ................ s al ; i éth, CS2 pr jn
tartrate de di-.......................... (NH4)2C4H4O6 184,15 1,601 d ............................ 58,0115 81,1760 p s al incol, monocl, d ; α 1,55 ;
β 1,581
tellurate de di- ........................ (NH4)2TeO4 227,67 3,02424,5 d ............................ s s i al ; s a dil pdre blc
tétra thioantimoniate de tri-
tétrahydraté ............................ (NH4)3SbS4 .4H2O 376,17 ........................... d ............................ 71,2 0 d i al, éth pr jn
thiocarbamate ........................ NH4CS2NH2 110,19 ........................... d 50 ............................ ts ................ s al ; p s éth cr jn
tri thiocarbonate de di-.......... (NH4)2CS3 144,27 ........................... subl ............................ ts d p s al, éth cr jn, hyg
thiocyanate ............................. NH4SCN 76,12 1,305 149,6 d 170 1280 ts s al, acétn, NH3 incol, monocl, déliq
thiocyanate ............................. NH4SCN, ou rhodanate 76,12 1,305 149,6 d 170 1280 34760 t s al ; s MeOH, acétn ; cr monocl, à orth à 92 oC ;
i CHClO3 ≈ 1,685
di sulfite de di-semihydraté (NH4)2S2O6 .1/2 H2O 205,20 1,704 d 130 ............................ 1350 ts i al incol, monocl
thiosulfate de di- .................... (NH4)2S2O3 148,20 1,679 d 150 ............................ t s 103,3100 i al ; p s acétn incol, monocl, déliq
tétra tungstate de tri-
et de phosphore ..................... (NH4)3P(W3O10)4 2 931,27 ........................... ......................... ............................ p s ps ........................................... blc
valérate.................................... NH4C5H9O2 119,16 ........................... d ............................ s ................ s al, éth cr, incol ou blc
métavanadate......................... NH4VO3 116,98 2,326 d 200 ............................ 0,5215 6,9596, d ........................................... cr jnt - blc ou incol
Hydrazine.................................... NH2NH2 32,05 1,00425 2,0 113,5 ts ................ s al liq incol ou cr blc ; 1,47022
azoture ..................................... N2H4 .HN3 75,07 ........................... 75,4 ............................ t s ts 1,223 al ; 6,123 MeOH ; pr blc, déliq ; 1,53 ; 1,76
i CS2 , bz
dichlorhydrate ........................ N2H4 .2HCl 104,97 1,42 198, – HCl d 200 27,2 32 ts p s al vitr incol, oct
chlorhydrate............................ N2H4 .HCl 68,51 ........................... 89 d 240 ts ................ t p s al ; t s NH3 liq aig blc
25
fluorogermanate..................... 2N2H4 .H2GeF6 252,69 2,40 25 ......................... ............................ s ................ ........................................... pr monocl ; 1,452 ; 1,460 ;
1,464
fluorosilicate ........................... N2H4 .H2SiF6 176,14 ........................... d 186 ............................ t s ................ p s al cr
formiate.................................... N2H4 .2CH2O2 124,10 ........................... 128 ............................ s ................ ........................................... ...............................................
hydrate..................................... N2H4 .H2O 50,06 1,0321 – 40 118,5740 ∞ ∞ s al ; i éth, chl liq fum incol ou cr cub ;
1,428 42
________________________________________________________________________________________
Tableau 8 – Azote (suite)
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
hydroiodure............................. N2H4 .HI, monoiodure 159,96 ........................... 124 à 126 ............................ s ................ ........................................... pr incol
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

d’hydrazine
nitrate....................................... N2H4 .HNO3 95,06 ........................... α 70,71 ; subl 140 174,910 2 12760 p s al aig dimor incol (α, β)
β 62,09
di nitrate................................... N2H4 .2HNO3 158,07 ........................... 104 (chf ............................ t s d ........................................... cr incol
rapide) ; d 80
(chf lent)
oxalate de di- .......................... 2N2H4 .H2C2O4 154,13 ........................... 148 ............................ 20035 ................ 0,000 322 al ; i éth aig blc
perchlorate semihydraté ...... N2H4 .HClO4 .1/2H2O 141,51 1,939 137 d 145 d ................ s al ; i éth, bz, chl, CS2 expl
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

hypophosphate....................... N2H4 .2H2PO3 194,02 ........................... 152 ............................ ................ ................ ........................................... ...............................................
ortho phosphate ..................... N2H4 .H3PO4 130,04 ........................... 82 ............................ ts ................ ........................................... cr, hyg
orthophosphite ....................... N2H4 .2H3PO3 196,04 ........................... 82 ............................ ................ ................ ........................................... ...............................................
orthophosphite ....................... N2H4 .H3PO3 114,04 ........................... 36 ............................ ts ................ ........................................... ...............................................
picrate semihydraté............... N2H4 .HC6H2N3O7 270,16 ........................... 201,3 ............................ s s ........................................... ...............................................
.1/2H2O
sélénate ................................... N2H4 .H2SeO4 177,02 ........................... expl ............................ tps ts ........................................... pdre cr incol, inst
sulfate ...................................... N2H4 .H2SO4 130,12 1,37 254 d 3,41525 14,3980 i al incol, orth
sulfate ...................................... (N2H4)2 .H2SO4 162,16 ........................... 85 ............................ 202,225 554,460 i al cr incol, hyg
tartrate ..................................... (N2H4).C4H6O6 182,13 ........................... 182 à 183 ............................ 6,00 ................ ........................................... cr incol
SY

Hydroxylamine .......................... NH2OH 33,03 1,204 33,05 56,5 s d s a, al, MeOH ; t p s éth, aig blc ou liq incol, déliq
chl, bz CS2
acétate..................................... NH2OH.C2H3CO2 92,07 ........................... 87 subl 90 ts ................ ........................................... cr incol
bromure ................................... NH2OH.HBr 113,94 2,35 224 ......................... ............................ t s ts i éth blc, monocl
fluorogermanate dihydraté... (NH2OH)2 .H2GeF6 .2H2O 290,69 2,22925 ......................... ............................ s ................ s al abs pr monocl ; 1,418 ; 1,438 ;
1,443
fluorosilicate dihydraté ......... (NH2OH)2 .H2SiF6 .2H2O 246,18 ........................... ......................... ............................ t s ................ i al éc
formiate.................................... NH2OH.HCO2 78,05 ........................... 76 d 80 ts d s al chd ; i éth aig incol
chlorhydrate............................ NH2OH.HCl 69,49 1,6717 151 d 8317 ts 4,4320 al ; 16,420 MeOH ; incol, monocl
s glyc ; i éth

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


iodure ....................................... NH2OH.HI 160,94 ........................... 83 à 84 expl ............................ ts d t s MeOH ; p s éth aig incol, hyg
nitrate....................................... NH2OH.HNO3 96,04 ........................... 48 d < 100 ts d t s al blc
orthophosphate de tri- .......... (NH2OH)3 .H3PO4 197,08 ........................... 148 expl ............................ 1,920 16,890 ........................................... ...............................................
sulfate de di- ........................... (NH2OH)2 .H2SO4 164,18 ........................... d 170 d 32,90 68,520 p s al ; s éth incol, monocl
Nitreux
acide......................................... HNO2 47,01 ........................... ......................... ............................ d ................ ........................................... uniquement sld
.

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
acide hypo- ............................. H 2 N 2 O2 62,03 ........................... expl ............................ s ................ ........................................... sld, blc
Nitrosyle
bromure ................................... NOBr 109,92 > 1,0 – 55,5 –2 d d s alc gaz br, liq br somb

kQRP
per chlorate hydraté .............. NOClO4 .H2O 147,47 2,169 d 100 ............................ d ................ expl al, éth orth, déliq
chlorure ................................... NOCl 65,46 gaz : 2,99 g/L ; – 64,5 – 5,5 d d s H2SO4 fum gaz jn, rougt - jn cr ou liq
K 120 − 21

liq : 1,417 –12


25
fluoroborate ............................ NOBF4 116,81 2,185 4 subl 2500,01 ............................ d ................ ........................................... cr incol, orth, hyg
fluorure .................................... NOF 49,00 2,176 g/L – 134 – 56 ................ ................ d en HNO3 +HF gaz incol
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 22
Tableau 8 – Azote (suite)

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
Nitrosyle sulfurique
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

acide......................................... NOHSO4 127,08 ........................... d 73,5 ............................ d ................ s H2SO4 incol, rhomb
anhydre.................................... (NOSO3)2O 236,14 ........................... 217 360 d ................ s H2SO4 quad
Nitryle
chlorure ................................... NO2Cl 81,46 gaz : 2,57 g/L ; < – 31 5 d ................ ........................................... gaz jn - br pa
liq : 1,3214
fluorure .................................... NO2F 65,00 2,90 g/L – 139 – 63,5 d ................ d al, éth, chl gaz ou soln incol
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

Tableau 9 – Baryum
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants

Baryum........................................ Ba 137,33 3,5120 725 1 640 d, dég H2 d s al ; i bz mét jn - ar


diacétate................................ Ba(C2H3O2)2 255,42 2,468 ............................ ............................... 58,80 75100 ......................................... cr incol
............................... 76,426 75100
TP

diacétate hydraté................. Ba(C2H3O2)2 .H2O 273,43 2,19 – H2O, 150 p s al incol, tricl ; 1,500 ; 1,517 ;
1,525
diamidure............................... Ba(NH2)2 169,38 .................... 280 ............................... d d i NH3 liq cr blc gris
diorthoarsénate de tri- ........ Ba3(AsO4)2 689,83 5,10 1 605 ............................... 0,055 ................. s a, NH4Cl .................................................
diarséniure de tri- ................ Ba3As2 561,83 4,115 ............................ ............................... d ................. d Cl2 , F2 , Br2 br
diazoture ................................ Ba(N3)2 221,37 2,936 – N2 , 120 expl 17,317 ................. al abs 0,01716 ; i éth pr monocl
diazoture hydraté ................. Ba(N3)2 .H2O 239,39 .................... expl ............................... ts ts p s al ; i éth tricl ; 1,7
dibenzoate dihydraté........... Ba(C7H5O2)2 .2H2O 415,59 .................... – 2H2O, 100 ............................... s ................. p s al incol, feuil nacré
hexaborure hydraté ............. BaB6 202,19 4,3616 2 270 ............................... i i s HNO3 ; i HCl n - mét cub
dibromate hydraté................ Ba(BrO3)2 .H2O 411,15 3,9918 d 260 ............................... 0,30 5,67100 i al ; s acétn incol, monocl
bromofluorure ....................... BaBr2 .BaF2 472,46 4,9618 ............................ ............................... d d i al ; s HCl conc, lam incol
HNO3 conc
bromoplatinate déca-
hydraté ................................... BaPtBr6 .10H2O 992,99 3,71 ............................ ............................... ................. ................. ......................................... monocl
dibromure .............................. BaBr2 297,14 4,78124 847 d 104,120 149100 t s al, MeOH cr incol ; 1,75
dibromure dihydraté ............ BaBr2 .2H2O 333,17 3,5824 880 (– H2O, 75) – 2H2O, 120 151 20 204100 t s MeOH, s al incol, monocl, 1,713 ; 1,727 ;
1,744
dibutyrate dihydraté ............ Ba(C4H7O2)2 .2H2O 347,56 .................... ............................ ............................... 37,420 42,1280 ......................................... incol
carbonate (α) ........................ BaCO3 197,34 4,43 1 74090 atm d 0,00220 0,006100 s a, NH4 Cl ; i al blc, hex
carbonate (β)......................... BaCO3 197,34 .................... tr en α, 982 ............................... 0,002 218 0,006 5100 s a, NH4Cl ; i al .................................................
carbonate (γ) ......................... BaCO3 , withérite (mn) 197,34 4,43 tr en β, 811 d 1 450 0,002 218 0,006 5100 s a, NH4Cl ; i al blc, orth ; 1,529 ; 1,676 ; 1,677
dicarbure ............................... BaC2 161,35 3,75 ............................ ............................... d en C2H2 ................. d a gris, quad
dichlorate hydraté................ Ba(ClO3)2 .H2O 322,25 3,18 414 (– H2O, 120) – 0,250 27,415 111,2100 p s al, acétn, HCl incol, monocl ; 1,562 2 ;
1,577 ; 1,635
diperchlorate ........................ Ba(ClO4)2 336,23 3,2 505 ............................... 198,525 562,3100 t s al incol, hex
diperchlorate trihydraté...... Ba(ClO4)2 .3H2O 390,28 2,74 d 400 ............................... 19833 s al 12462 incol, hex ; 1,533
________________________________________________________________________________________
Tableau 9 – Baryum (suite)
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
hypochlorite dihydraté.......... Ba(ClO)2 .2H2O 276,27 .................... d ............................... ................. ................. ......................................... cr incol
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

chlorofluorure......................... BaCl2 .BaF2 383,56 4,5118 ............................ ............................... d d i al ; s HCl conc, HNO3 incol, quad ; 1,640
chloroplatinate hexahydraté BaPtCl6 .6H2O 653,22 2,868 – 5H2O, 70 d s ................. d, a al ; i MeOH, éth jn - orng, monocl
chloroplatinite trihydraté ...... BaPtCl4 .3H2O 528,27 2,868 – 3H2O, 150 ............................... ts ................. s al pr r somb
dichlorure (α) ......................... BaCl2 208,24 3,85624 tr en cub, 962 1 560 37,526 59100 p s HCl, HNO3 ; t p s al incol, monocl, 1,730 3 ;
1,736 7 ; 1,742 0
dichlorure (β).......................... BaCl2 208,24 3,917 963 1 560 ................. ................. t p s al incol, cub
24
dichlorure dihydraté.............. BaCl2 .2H2O 244,27 3,097 4 – 2H2O, 113 35,720 ................. 58,7100 p s HCl, HNO3 , t p s al incol, monocl ; 1,629 ; 1,642 ;
1,658
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

chromate ................................. BaCrO4 253,32 4,49815 ............................ ............................... 0,000 3416 0,000 4428 s a min jn, orth
bichromate.............................. BaCr2O7 353,32 .................... ............................ ............................... ps ................. s H2SO4 conc chd r, monocl
bichromate dihydraté............ BaCr2O7 .2H2O 389,35 .................... – 2H2O, 120 ............................... d ................. s soln CrO3 conc aig, jn - r éclatant
chromite................................... BaO.4Cr2O3 761,29 5,415 ............................ ............................... i i s a, carb fnd n - vert, hex
dicitrate heptahydraté .......... Ba3(C6H5O7)2 .7H2O 916,30 .................... – 7H2O, 150 ............................... 0,040 618 0,057 225 p s al ; s HCl pdre blc
cyanoplatinite tétrahydraté.. BaPt(CN)4 .4H2O 508,54 (a) 2,076 ; – 2H2O, 100 ............................... 316 25100 i al (a ) monocl, jn ; 1,670 4 ;
(b) 2,085 (b ) vert, orth
dicyanure ................................ Ba(CN)2 189,37 .................... ............................ ............................... 8014 ................. 1814 al 70 % pdre cr blc
diéthylsulfate dihydraté ........ Ba(C2H5SO4)2 .2H2O 423,60 .................... ............................ ............................... s ................. p s al feuil brl blc
ferrocyanure hexahydraté.... Ba2Fe(CN)6 .6H2O 594,70 2,666 – H2O, 40 ............................... 0,1715 0,9100 i al jn, monocl
TQ

di fluorogallate de tri-hydraté Ba3(GaF6) 2.H2O 797,43 4,06 – 1/2H2O, 110 ; ............................... i ................. s HF cr blc
– 1/2H2O, 230
fluoroiodure............................. BaF2 .BaI 2 566,47 5,2113 ............................ ............................... d d i al ; s HCl conc HNO3 lam
conc
21
fluorosilicate ........................... BaSiF6 279,41 4,29 4 d 300 ............................... 0,02617 0,09100 i al ; p s a, NH4Cl aig orth
di fluorure ................................ BaF2 175,33 4,89 1 355 2 137 0,1225 ps s a, NH4Cl incol, cub ; 1,474 1
diformiate ................................ Ba(CHO2)2 227,37 3,21 d ............................... 27,760 39,7180 i al, éth incol, orth ; 1,573 ; 1,597 ;
1,636
digluconate trihydraté........... Ba(C6H11O7)2 .3H2O 581,67 .................... – 3H2O, 100 ; ............................... 3,315,5 ................. i al pr ou feuil orth
d 120
dihydrogénosulfure tétra-

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


hydraté..................................... Ba(HS)2 .4H2O 275,53 .................... d 50 ............................... s ................. i al jn, orth
dihydrogénopyrotellurate
hydraté..................................... Ba(HTe2O7)2 .H2O 891,75 .................... ............................ ............................... s s sa ppt volumineux ; chd : jn ;
fd : blc
hydroxoorthoarsénate........... BaHAsO4 .H2O 295,27 19315 – H2O, 150 ............................... p s d s HCl incol, orth ou monocl ; 1,635
dihydroxyde octahydraté...... Ba(OH)2 .8H2O 315,47 2,1816 78 – 8H2O, 78 5,615 94,778 p s al ; i acétn incol, monocl ; 1,471 ; 1,502 ;
1,50
dihydrure ................................. BaH2 139,35 4,210 d 675 1 400(?) d en ................. d a cr gris

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Ba(OH)2
+ H2
diiodate.................................... Ba(IO3)2 487,14 4,998 d ............................... 0,0080 197100 s HNO3 , HCl monocl
4,65718

kQRP
diiodate hydraté ..................... Ba(IO3)2 .H2O 505,15 – H2O, 200 ............................... t p s ps s HNO3 , HCl ; i al, incol, monocl
acétn, H2SO4
25
diiodure.................................... BaI 2 391,14 5,15 4 740 ............................... 1700 ................. al 7720 cr incol
K 120 − 23

diiodure dihydraté.................. BaI 2 .2H2O 427,17 5,15 – H2O, 98,9 ; d 740 20015 269100 1,0715 al ; s acétn incol, orth, déliq
– 2H2O, 539
diiodure hexahydraté ............ BaI 2 .6H2O 499,23 .................... 25,7 ............................... 4100 ts t s al incol, hex
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 24
Tableau 9 – Baryum (suite)

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
dilaurate .................................. Ba(C12H23O2)2 535,96 .................... 260 ............................... 0,00815,3 0,01150 0,00825 al ; 0,00625 éth cr feuil blc
0,88320 1,04480
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

I-malate ................................... BaC4H4O5 269,40 .................... ............................ ............................... ......................................... .................................................


malonate hydraté ................... BaC2H2O4 .H2O 257,39 .................... ............................ ............................... 0,1430 0,32680 ......................................... incol
manganate .............................. BaMnO4 256,27 4,85 ............................ ............................... tps ................. sa vert - gris, hex
permanganate ........................ Ba(MnO4)2 375,20 3,77 d 200 ............................... 62,511 75,425 d al cr vlt - br
diméthylsulfate dihydraté..... Ba(CH3SO4)2 .2H2O 395,55 .................... ............................ ............................... s ................. s al cr, effl incol
molybdate................................ BaMoO4 297,27 4,65 1 480 ............................... 0,005 823 ................. psa pdre blc
dimyristate .............................. Ba(C14H27O2)2 592,06 .................... ............................ ............................... 0,00725 0,01050 0,00925 al ; 0,00325 éth, .................................................
0,04615 MeOH
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

dinitrate ................................... Ba(NO3)2 , nitrobarite 261,34 3,2423 592 d 8,720 34,2100 i al ; p s a incol cub ; 1,572
dinitrite..................................... Ba(NO2)2 229,34 3,2323 d 217 ............................... 67,5 20 300100 p s al incol, hex
dinitrite hydraté...................... Ba(NO2)2 .H2O 247,36 3,17320 d 115 ............................... 6320 109,680 1,6 al ; t s HCl ; i acétn jnt - incol, hex
hyponitrite tétrahydraté........ BaN2O2 .4H2O 269,40 2,74225 ............................ ............................... ................. ................. .........................................
pdre cr blc
25
dinitrure de tri- ....................... Ba3N2 440,00 4,783 4 ............................ 1 000, vd d d .........................................
br - jn
oxalate ..................................... BaC2O4 225,35 2,658 d 400 ............................... 0,009 318 0,022 8100 i al ; s NH4Cl, a cr
oxyde........................................ BaO 153,33 5,72 1 918 ≈ 2 000 3,4820 90,8100 s a dil, al ; i acétn, NH3 incol, cub, pdre jnt - blc ;
1,98
peroxyde.................................. BaO2 169,33 4,96 450 – O ; 800 tps d s a dil ; i acétn pdre gris - blc
peroxyde octahydraté........... BaO2 .8H2O 313,45 2,292 – 8H2O, 100 ............................... 0,168 d s a dil ; i al, éth, acétn incol, hex
TR

dipalmitate .............................. Ba(C16H31O2)2 648,17 .................... d ............................... 0,00415 0,00750 0,00816,5 al ; 0,00115 éth pdre cr blc
hypophosphate....................... BaPO3 216,30 .................... ............................ ............................... p s ................. s al ; t p s a acét aig
orthophosphate...................... BaHPO4 233,31 4,16515 d 410710 ............................... 0,01 à 0,02 ................. s a, NH4Cl blc, orth ; 1,635 ; 1,617
diorthophosphate................... Ba(H2PO4)2 331,30 2,9 4 ............................ ............................... d d sa tricl
diorthophosphate de tri-....... Ba3(PO4)2 601,93 4,116 ............................ ............................... i i sa blc, cub
pyrophosphate de di- ............ Ba2P4O7 448,55 3,920 ............................ ............................... 0,01 ps s a, sels de NH4 blc, orth
17
dihypophosphite hydraté...... Ba(H2PO2)2 .H2O 285,32 2,90 4 d 100 à 150 ............................... 3015 33100 i al blc, monocl
propionate hydraté ................ Ba(C3H5O2)2 .H2O 301,49 .................... d 300 ............................... 480 67,980 0,08 al orth ; β 1,518
salicylate hydraté................... Ba(C7H9O3)2 .H2O 437,64 .................... ............................ ............................... s ................. ......................................... aig blc
sélénate ................................... BaSeO4 280,29 4,75 d ............................... 0,011 8 0,138100 s HCl ; i HNO3 blc, orth
séléniure.................................. BaSe 216,29 5,02 ............................ ............................... d d d HCl blc, cub, disque ; 2,268
métasilicate ............................ BaSiO3 213,41 4,399 1 604 ............................... i d s HCl incol, orth ; 1,673 ; 1,674 ;
1,678
métasilicate hexahydraté..... BaSiO3 .6H2O 351,51 2,59 ............................ ............................... 0,17 d ......................................... orth ; 1,542 ; 1,548 ;1,548
distéarate ................................ Ba(C18H35O2)2 704,28 .................... ............................ ............................... 0,00415 0,00650 0,00516,5 al, 0,00825 al, pdre blc
0,00125 éth
succinate................................. BaC4H4O4 253,40 .................... ............................ ............................... 0,4210 0,23780 p s al pdre blc
sulfate ...................................... BaSO4 , barite (mn) 233,39 4,5015 1 580 tr 1 149, monocl 0,000 22218 0,000 33650 0,006 s HCl 3 % ; p s blc, orth, (monocl) ; 1,637 ;
0,000 24625 0,000 413100 H2SO4 1,638 ; 1,649
peroxydisulfate tétrahydraté BaS2O8 .4H2O 401,51 .................... d ............................... 52,20 d d al blc, monocl
sulfite........................................ BaSO3 217,39 .................... d ............................... 0,0220 0,00280 t s HCl incol, cub (hex)
sulfure ...................................... BaS 169,39 4,2515 1 200 ............................... d d i al incol, cub ; 2,155
tétrasulfure hydraté............... BaS4 .H2O 283,59 2,988 d 300 ............................... 4115 ts i al, CS2 r ou jn, orth
tri sulfure.................................. BaS3 233,51 .................... d 554 ............................... s s ......................................... cr vert - jn
________________________________________________________________________________________
Tableau 9 – Baryum (suite)
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
tartrate hydraté ...................... BaC4H4O6 .H2O 303,42 2,98020,8 ............................ ............................... 0,02618 0,05880 0,03218 al cr blc
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

tellurate trihydraté ................. BaTeO4 .3H2O 382,97 4,2200 d > 200 ............................... ps ps s HCl, HNO3 volumineux, blc
tellurure ................................... BaTe 264,93 5,13 ............................ ............................... ................. ................... da blc - jn, cub, disque ; 2,440
thiocarbonate ......................... BaCS3 245,52 .................... d ............................... 1,080 d i al jn, hex
di thionate dihydraté.............. Ba(SO3)2 .2H2O 333,48 4,53613,5 d 120 ............................... 24,7518 90,9100 p s al incol, orth ou monocl ;
1,586 ; 1,595 ; 1,607
di thiocyanate dihydraté ....... Ba(SCN)2 .2H2O 289,52 2,28618 – H2O, 160 ............................... 4,320 s 3520 al aig, déliq
thiosulfate................................ BaS2O3 249,45 .................... d 220 ............................... 0,2 ................... ......................................... blc, orth
thiosulfate hydraté................. BaS2O3 .H2O 267,46 3,518 d 100 ............................... 0,20820 ................... i al blc, orth
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

titanate..................................... BaTiO3 233,21 quad 6,017 ; ............................ ............................... ................. ................... ......................................... quad et hex ; 2,40
hex 5,806
tungstate.................................. BaWO4 385,18 5,04 ............................ ............................... p s ps da incol, quad
pyrovanadate.......................... Ba2V2O 7 488,54 .................... 863 ............................... ................. ................... ......................................... cr blc

Tableau 10 – Béryllium
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
de fusion [g (pour 100 cm 3 )]
TS

Composition chimique Masse ou décomposition


Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants

Béryllium .................................... Be, glucinum 9,012 18 1,8520 1 278 ± 5 2 9705 i p s, d s a dil, alc ; i Hg mét gris
diacétate................................ Be(C2H3O2)2 127,10 .................... d 300 ............................... i ................. i al, éth, CCl4 lam incol
aluminate ............................... BeAl2O4 , chrysobéryl 126,97 3,76 1 870 ............................... ................. ................. i a orth ; 1,747 ; 1,748 ; 1,757
(mn) ..
di benzènesulfonate ............. Be(C6H5O3S)2 323,34 .................... ............................ ............................... t s ts t s al, acétn, a acét ; monocl
i éth, bz, CS2 , CCl4
dibromure .............................. BeBr2 168,83 3,46525 490 ± 10 subl 520 s ts s al, éth ; i bz ; 18,56 pyr aig blc, déliq

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


carbure de di-........................ Be2C 30,03 1,9015 > 2 100 d ............................... d d s a ; d alc jn, hex
dichlorure .............................. BeCl2 79,92 1,89925 405 520 (488) ts t s, d t s al, éth, pyr ; p s bz, aig incol, déliq
chl, CS2 ; i NH3 , acétn
difluorure ............................... BeF2 47,01 1,98625 subl 800 ............................... ∞ ∞ p s al ; s H2SO4 incol, amor ; < 1,33
dihydroxocarbonate ............ BeCO3 +Be(OH)2 112,05 .................... ............................ ............................... i d s a, alc pdre blc

dihydroxysilicate d’alumi-

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
nium et de-............................. Be2Al2(SiO4)2 .(OH)2 , 290,17 3,1 ............................ ............................... ................. ................. ......................................... monocl ; 1,652 ; 1,655 ; 1,671
euclase (mn)
hydroxyorthoborate de di-.. Be2(OH)BO3 , 93,84 2,35 ............................ ............................... ................. ................. ......................................... orth ; 1,560 ; 1,591 ; 1,631
hambergite (mn)

kQRP
dihydroxodisilicate Be4Si2O7(OH)2 , 238,23 2,6 ............................ ............................... ................. ................. ......................................... orth ; 1,591 ; 1,605 ; 1,604
de tétra-.................................. bertrandite (mn)
K 120 − 25

dihydrure ............................... BeH2 11,03 .................... d 125 ............................... d d i éth, tol cr blc
diiodure .................................. BeI 2 262,82 4,32525 510 ± 10 590 d d s al. éth, CS2 aig incol
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 26
Tableau 10 – Béryllium (suite)

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
dinitrate trihydraté ............... Be(NO2)2 .3H2O 187,07 1,557 60 142 ts ts t s al cr jn - blc, déliq
.................... 2 200 ± 100
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

dinitrure de tri-...................... Be3N2 55,05 d 2 240 d d d a, alc conc ; i al incol, cub


oxalate trihydraté ................. BeC2O4 .3H2O 151,08 .................... – H2O, 100 ; d 350 38,2225 ................. ......................................... orth ; β 1,487
– 3H2O, 220
oxyde ...................................... BeO, bromellite (mn) 25,01 3,01 2 530 ± 30 ≈ 3 900 0,000 0230 ................. s H2SO4 conc, KOH fnd blc, hex ; 1,719 ; 1,733
oxyde hydraté........................ BeO.xH2O ..................... .................... d ............................... i i s a, alc (NH4)2CO3 pdre amor blc ou gél
oxyhexaacétate.................... BeO(C2H3O2)6 379,28 1,364 284 331 pd d s chl, a acét ; p s al, éth oct
oxytriacétate tripropionate . Be4O(C2H3O2)3(C3H5O2)3 448,40 .................... 127 330 ................. ................. ......................................... .................................................
oxyhexabutyrate................... Be4O(C4H7O2)6 574,64 .................... ............................ 23919 ................. ................. ......................................... .................................................
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

oxyhexapropionate .............. Be4O(C3H5O2)6 490,43 .................... 120 ............................... ................. ................. ......................................... .................................................
di-2,4-pentanedione............. Be(C5H7O2)2 , acétyl- 207,23 1,1684 108 270 ps d s al, éth, a blc, monocl
acétonate de béryllium
diorthophosphate de
tri-trihydraté .......................... Be3(PO4)2 .3H2O 271,03 .................... – H2O, 100 ............................... s s s a acét .................................................
sélénate tétrahydraté .......... BeSeO4 .4H2O 224,03 2,03 – 2H2O, 100 ; ............................... 56,725 s ......................................... incol orth ; 1,466 ; 1,501 ;
– 4H2O, 300 1,503
orthosilicate de di-............... Be2SiO4 , phénazite (mn) 110,11 3,0 ............................ ............................... ................. ................. i a tricl ; incol ; 1,654 ; 1,670
silicate d’aluminium et de-.. Be3Al2(SiO3)6 , 537,51 2,66 1 410 ± 100 ............................... ................. ................. i a trans, hex, incol ; 1,580 ;
beryl (mn) 1,547
TT

distéarate .............................. Be(C13H35O2)2 575,96 .................... 45 ............................... i i i al ; s éth, CCl4 blc, cireux
sulfate..................................... BeSO4 105,07 2,443 d 550 à 600 ............................... i d en ......................................... .................................................
BeSO4
.4H2O
sulfate tétrahydraté.............. BeSO4 .4H2O 177,13 1,713 10,5 – 2H2O, 100 – 4H2O, 400 42,5 25 100100 p s H2SO4 conc ; i al incol, quad ; 1,472 ; 1,440
sulfure..................................... BeS 41,07 2,36 ............................ ............................... d d ......................................... régu

Tableau 11 – Bismuth
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
acide bismuthique .................... HBiO3 257,99 5,75 – H2O, 120 – 2O, 357 i i s a, KOH r
Bismuth....................................... Bi 208,980 4 9,80 271,3 1 500 ± 5700 i i s H2SO4 chd, HNO3 , eau blc - ar orth, ou mét rougt
rég ; p s HCl chd
tri acétate ................................ Bi(C2H3O2)3 386,11 .................... d ............................... i i s a acét cr blc
orthoarsénate......................... BiAsO4 347,90 7,14 ............................ ............................... i i p s HNO3 conc chd blc, monocl ; 2,14 ; 2,15 ; 2,18
tri benzoate.............................. Bi(C7H5O2)3 572,33 .................... ............................ ............................... ................. ................. s a ; i éth pdre blc
25
tri bromure............................... BiBr3 448,69 5,72 4 218 453 d en d i al ; s HCl, HBr, éth ; pdre cr jn, déliq
BiOBr t s NH3 liq
tétrachlorure........................... BiCl4 350,79 .................... 226 ............................... ................. ................. ........................................... cr incol
25
tri chlorure............................... BiCl3 315,34 4,75 4 230 à 232 447 d en BiOCl d s a, al, éth, acétn cr blc, déliq
citrate....................................... BiC6H5O7 398,08 3,458 d ............................... p s ps p s al : s NH4OH cr blc
________________________________________________________________________________________
Tableau 11 – Bismuth (suite)
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
tri fluorure................................ BiF3 265,98 5,3220 727 ............................... i ................. s a inorg ; i NH3 liq, al cr gris, cub ; 1,74
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

tri hydroxyde ........................... Bi(OH)3 (appr) 260,00 4,36 – H2O, 100 ; 1,5 H2O, 400 0,000 14 d s a ; i ou p s alc conc pdre amor blc
d 415
dihydroxygallate..................... Bi(OH)2C7H5O5 (appr) 412,11 .................... d ............................... i .................i al, éth jn, amor
tri iodate................................... Bi(IO3)3 733,69 .................... ............................ ............................... i .................i HNO3 blc
diiodure.................................... BiI 2 462,79 .................... d 400 subl vd s .................s al, MeOH aig r, orth
tri iodure................................... BiI 3 589,69 5,77815 408 ≈ 500 i d 3,520 al ; i a ; p s NH3 ; rougt, hex
s HCl, HI
tri-dl-lactate heptahydraté .. Bi(C6H9O6).7H2O 512,22 .................... ............................ ............................... 14,425 ................. i al aig, pr
tri molybdate ........................... Bi(MoO4)3 897,77 6,07 643 ............................... ................. ................. t s a aig quad blc - jn
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

tri nitrate pentahydraté ......... Bi(NO3)3 .5H2O 485,07 2,83 d 30 – 5H2O, 80 d d t s HNO3 ; s a, glyc ; i al, incol, tricl, p hyg
4210 acétn
dioxycarbonate de di- ........... Bi2O2CO3 , oxycarbo- 509,97 6,86 ............................ d i i sa pdre blc
nate de bismuth
dioxychromate........................ (BiO)2 .Cr2O7 665,94 .................... ............................ ............................... i i s a ; i alc cr jn ou r
tri oxalate de di-hepta-
hydraté..................................... Bi2(C2O4)3 .7H2O 808,13 .................... – 6H2O, ≈ 130 ............................... d ................. s a inorg ; i al, éth pdre blc
oxyde........................................ BiO 224,97 7,1519 d ≈ 180 (Bi2O3) ............................... pd d d a dil ; s KOH dil pdre gris - somb
pentaoxyde de di- .................. Bi2O5 497,96 5,10 – O, 150 – 2O ; 357 i i s KOH r somb ou br
tétraoxyde de di-dihydraté... Bi2O4 .2H2O 517,99 5,6 – H2O, 110 – 2H2O, 180 i i sa pdre br
sesquioxyde............................ Bi2O3 465,96 8,9 825 ± 3 1 890 (?) i i sa jn, orth
TU

sesquioxyde............................ Bi2O3 465,96 8,20 tr 704 ............................... i i sa n - gris, cub


sesquioxyde............................ Bi2O3 465,96 8,55 860 ............................... i i psa jn clair - blc, orth ; 1,91
oxybromure ............................. BiOBr 304,89 8,08215 d chf r ............................... i i i al ; s a cr incol ou pdre blc
oxychlorure ............................. BiOCl 260,43 7,7215 d chf r ............................... i i s a ; i NH3 , a tart, acétn cr blc ou pdre ; 2,15
20
oxyfluorure .............................. BiOF 243,98 7,5 20 d chf r ............................... i ................. sa cr blc ou pdre
oxyiodure................................. BiOI 351,88 7,922 d chf r ............................... i i s a ; i al, CHCl3 cr r, quad
oxynitrate hydraté.................. BiONO3 .H2O 305,00 4,92818 – H2O, 105 – HNO3 , 260 i i s a ; i al hex, feuil
oxypropionate......................... BiOC3H3O2 297,97 .................... ............................ ............................... i ................. t s HCl dil ; i al pdre blc
tri oxytrisalicylate................... Bi(C7H5O3)3 .Bi2O3 , 1 086,29 .................... ............................ ............................... i ................. s a, alc ; i al, éth cr micr blc (comp variables)
subsalicylate

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


de bismuth
orthophosphate...................... BiPO4 303,95 6,32315 d ............................... i i s HCl ; i al, HNO3 dil blc, monocl
sesquiséléniure...................... Bi2Se3 , guanajuatite 654,84 6,82 710 d i ................. i alc n, orth
(mn)
silicate...................................... 2Bi2O3 .3SiO2 , eulytite 1 112,17 6,11 ............................ ............................... i i s, d HCl, HNO3 jn, cub ; 2,05
(mn)
sesquisulfate .......................... Bi2(SO4)3 706,14 5,0815 d 405 ............................... d d sa aig blc
sulfure ...................................... BiS 241,04 7,6 à 7,8 680 (ds CO2) d tps ................. ........................................... pdre gris somb

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
sesquisulfure .......................... Bi2S3 , bismuthinite, 514,15 7,39 d 685 ............................... 0,000 01818 ................. s HNO3 ; i al dil n - br, orth ; 1,340 ; 1,456 ;
bismuthglance 1,459
25
tri tartrate de di-hexahydraté Bi2(C4H4O6)3 .6H2O 970,27 2,595 5 – 3H2O, 105 ............................... i i s a, alc ; i al pdre blc
............................ ............................... ................. ................. ........................................... biaxial ; β : 2,09

kQRP
tellurate de di-dihydraté ....... Bi2TeO6 .2H2O, monta- 677,59 3,79
nite
20
tri tellurure de di-.................... Bi2Te3 ; tétradymite 800,76 7,7 4 573 ............................... ................. ................. d HNO3 gris, rhomb
K 120 − 27

(mn)
vanadate sesquioxyde .......... Bi2O3 .V2O5 , puchérite 647,84 6,2525 ............................ ............................... ................. ................. ........................................... vert - r, orth ; 2,41 ; 2,50 ; 2,51
(mn)
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 28
Tableau 12 – Bore

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
acide métaborique.................... HBO2 43,82 2,486 236 ± 1 ............................... t p s ps ........................................... cr blc, cub ; 1,619
1,43515 169 ± 1, 6,3530 27,6100 2820 glyc ; 0,007 8 éth ;
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

acide orthoborique ................... H3BO3 , acide boracique 61,83 – 1,5 H2O, 300 incol, tricl ; 1,337 ; 1,461 ;
tr en HBO2 5,56 al ; 20,2025 MeOH ; 1,462
1,9225 NH3 liq ; p s acétn
acide tétraborique .................... H2B4O7 , acide 157,26 .................... ............................ ............................... s s s al vitr ou pdre blc
pyroborique
acide fluoborique...................... HBF4 87,81 .................... ............................ d 130 ∞ ∞ s al liq incol
acide borotungstique hydraté H5BW12H40 .30H2O 3 402,48 3 45 à 51 ............................... s ................. s al, éth quad, cr
Borazole...................................... B3N3H6 80,50 1– 65 ; – 58 55 pd d ........................................... liq incol
0,861 46
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

Bore ............................................. B 10,811 2,34 ; 2 300 2 550 i i t p s HNO3 jn monocl ou pdre amor br
2,37 amor
arsénate................................... BAsO4 149,73 3,64 subl ≈ 700 ............................... tps 1,4100 i al ; s a inorg cr blc quad ; 1,681 ; 1,690
184
tri bromure............................... BBr3 250,54 2,643 1 4 – 46 91,3 ± 0,25 d ................. s al, CCl4 liq fum incol ; 1,531 2
iododibromure ........................ BBr2I 297,53 .................... ............................ 125 d d ........................................... liq incol
diiodobromure ........................ BBrI 2 344,53 .................... ............................ 180 d d ........................................... liq incol
bromopentahydrure de di-.... B2H5Br 106,67 .................... – 104 ≈ 10 hydl ................. ........................................... gaz incol
en HBO2 ,
HBr + H2
carbure de tétra-.................... B4C 55,26 2,52 2 350 > 3 500 i i i a ; s alc fnd n, rhomb
TV

11
tri chlorure............................... BCl3 117,17 1,349 4 – 107,3 12,5 ................. d en HCl d al liq fum incol ; 1,419 55,7
+ H2BO3 raie α H2
tri fluorure................................ BF3 67,81 2,99 g/L – 126,7 – 99,9 106 d d al ; s H2SO4 conc gaz incol
(762 mm)
20
tri fluorure dihydraté.............. BF3 .2H2O 103,84 1,631 6 4 6 ............................... d d s éth liq incol ; 1,314 98
décahydrure de tétra ............ B4H10 , dihydrotétra- 53,32 0,56–25 – 120,8 16 p s, d ................. s bz ; d al gaz incol tox
borane, borobutane
décahydrure d’hexa-............. B6H10 , hexaborane 74,94 0,690 – 65 072 d ................. ........................................... liq incol
hexahydrure de di- ................ B2H6 , diborane, 27,67 liq : 0,447 –11 – 165,5 – 92,5 p s, d en ................. d 1,6o al ; s NH4OH, gaz incol
boroéthane sld : H3BO3 +H2 H2SO4 conc
0,577 –183
nonahydrure de penta- ......... B5H 9 , pentaborane 63,12 0,660 – 46,82 58,4 d ................. ........................................... liq incol
tétradécahydrure de déca-.. B10H14 , décaborane 122,21 0,9425 99,5 213 ps d t s CS2 ; s al, éth, bz cr blc
tri iodure................................... BI 3 391,52 3,3550 49,9 210 d d d al ; t s CS2 , bz, CCl4 lam incol
nitrure....................................... BN 24,82 2,25 subl ≈ 3 000 ............................... i pd p s a chd blc, hex
sesquioxyde............................ B 2 O3 69,62 2,46 ± 0,01 450 ± 2 ≈ 1 860 ps s ........................................... cr orth ; 1,64 ; 1,61
sesquioxyde............................ B2O3 , verre oxyde 69,62 1,812 254 ≈ 450 ............................... 1,10 15,7100 s al, a incol, vitr ; 1,485
phosphure ............................... BP 41,78 .................... inflam 200 ............................... i i i tous solv pdre marron
tri séléniure de di- .................. B2Se3 258,50 .................... ............................ ............................... d d ........................................... pdre gris - jn
siliciure d’hexa-...................... B6Si 92,95 2,47 ............................ ............................... i ................. s HNO3 ; d H2SO4 , i KOH cr n
siliciure de tri-......................... B3Si 60,52 2,52 ............................ ............................... i ................. p s HNO3 ; d H2SO4 , orth, n
KOH
pentasulfure de di- ................ B2S5 181,92 1,85 390 ............................... d d d al incol, quad
tri sulfure de di- ...................... B2S3 117,80 1,55 310 ............................... d ................. p s PCl3 , SCl2 , d al cr blc ou vitr
Borinoaminoborine................... B2H7N 42,68 .................... – 66,5 76,2 ................. ................. s liq incol
(0)
(0)
(0)
________________________________________________________________________________________
Tableau 13 – Brome
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm 3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
acide bromique ......................... HBrO3 128,91 .................... d 100 ............................... t s d ....................................... connu en soln seulement,
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

incol ou jnt
acide bromaurique ................... H AuBr4 .5H2O 607,67 .................... 27 ............................... t s ................. s al cr br - r
acide hypo bromeux ................. H BrO 96,91 .................... 40 (vd) ............................... s sd s al, éth, chl connu seulement en soln,
jn - incol
acide bromoplatinique............. H2PtBr6 .9H2O 838,66 .................... d – 100 ............................... t s ts ....................................... r, monocl, déliq
Brome .......................................... Br2 159,808 2,92859, – 7,2 58,78 4,170, 3,5250 t s al, éth, chl, CS2 liq r somb ; 1,661
3,11920 3,5820
di -décahydraté....................... Br2 .10H2O 339,96 1,49 d 6,8 ............................... s ................. ....................................... oct, r
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

azoture ..................................... BrN3 , bromoazoture 121,92 .................... ≈ 45 expl .................. ................. s éth, KI ; p s bz, lgr cr, liq r
chlorure ................................... BrCl 115,36 .................... ≈ – 66, d 10 ≈5 sd ................. s éth, CS2 liq incol - r ou gaz
fluorure .................................... BrF 98,91 .................... d – 33 – 20 .................. ................. ....................................... gaz br - r
penta fluorure.......................... BrF5 174,90 2,46625 – 61,3 40,5 d d ....................................... liq incol
tri fluorure................................ BrF3 136,90 2,49135 (– 2) 8,8 135 d viol en ................. d alc liq jn - gris - incol
O2 , HOBr,
HF, HBrO3
di oxyde .................................... BrO2 111,91 .................... d 0 ............................... .................. ................. ....................................... jn clair
hémi oxyde............................... Br2O 175,81 .................... – 17 à – 18 ............................... .................. ................. s, d CCl4 br somb
octa oxyde de tri-.................... Br3O8 ou (Br3O8 )n 367,71 .................... stable à – 40 ............................... .................. ................. ....................................... blc
TW

Tableau 14 – Cadmium
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm3 )]
Nom ou masse propriétés et indice
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
Cadmium ..................................... Cd 112,41 8,642 320,9 765 i i s a, NH4NO3 , H2SO4 chd mét malléable blc - ar, hex

PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX


di acétate ................................. Cd(C2H3O2)2 230,50 2,341 256 d ts ................. s MeOH incol
di acétate dihydraté ............... Cd(C2H3O2)2 .2H2O 266,53 2,01 – H2O, 130 ............................... ts ts t s al monocl, incol, odeur à acét
di amidure ................................ Cd(NH2)2 144,46 3,0525 d 120 ............................... ................. ................. ......................................... ..................................................
aquapentafluorogallate
de hexa aquacadmium........... [Cd(H2O)6].[GaF5 .H2O] 403,23 2,79 – 5H2O, 110 ............................... t s ................. ......................................... cr incol ; 1,45
15
di arséniure de tri- .................. Cd3 As2 487,07 6,21 4 721 ............................... i i p s HCl ; s HNO3 ; i eau cub, gris somb
rég

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
di benzoate dihydraté............. Cd(C2H3O2)2 .2H2O 390,67 .................... ............................ ............................... 3,3420 ................. p s al ..................................................
di borate hydraté..................... Cd(BO3)2 .H2O 248,04 3,758 d ............................... 12517 ................. i al blc orth
borotungstate

kQRP
de penta-hydraté.................... Cd5(BW12O40).18H2O 6 600,30 .................... 75 ............................... 1 25019 ts ......................................... tricl, jn
di bromure................................ CdBr2 272,22 5,19225 567 863 5710 162104 26, 615 al ; 0,415 éth ; cr jn
K 120 − 29

s HCl ; 1,618 acétn


di bromure tétrahydraté......... CdBr2 .4H2O 344,28 .................... tr 36 ............................... 12110 ts 25 al ; s acétn ; p s éth pt aig blc, effl
PROPRIÉTÉS PHYSIQUES DES COMPOSÉS MINÉRAUX _________________________________________________________________________________________
K 120 − 30
Tableau 14 – Cadmium (suite)

r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
Température Solubilité
Température
Densité d’ébullition Formes cristallines
Composition chimique Masse de fusion
ou décomposition [g (pour 100 cm3 )]
Nom ou masse propriétés et indice

kQRP
et synonymes moléculaire eau eau autres
volumique (oC) (oC) de réfraction
froide chaude solvants
carbonate ................................ CdCO3 172,42 4,2584 d < 500 ............................... i i s a, KCN, sels de NH4 ; blc, rhomb
i NH3
Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.

dichlorate dihydraté .............. Cd(ClO3)2 .2H2O 315,34 2,2818 80 ............................... 2980 48765 s al, a, acétn pr incol, déliq
dichloroacétate dihydraté.... Cd(C2HCl2O2).2H2O 386,29 2,13215 ............................ ............................... ................. ................. ......................................... aig
di-monochloroacétate
hexahydraté- .......................... Cd(C2H2ClO2)2 .6H2O 407,48 1,94225 ............................ ............................... ................. ................. ......................................... ..................................................
di-trichloroacétate hydraté . Cd(C2Cl3O2)2 .1,5 H2O 464,19 2,09325 ............................ ............................... ................. ................. ......................................... orth
chloroplatinate trihydraté..... CdPtCl6 .3H2O 574,25 2,882 – H2O, 170, d ............................... s s ......................................... aig jn rhomb
dichlorure................................ CdCl2 183,32 4,04725 568 960 14020 150100 1,5215 al ; hex, incol
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

1,715,5 MeOH ;
i acétn, éth
dichlorure hydraté ................. CdCl2 .2,5H2O 228,34 3,327 tr 34 ............................... 16820 180100 2,0515 MeOH ; p s al monocl, incol ; 1,651 3
chlorure d’ammonium et de- CdCl2 .NH4Cl 236,81 2,93 289 ............................... 33,4516 43,9963,8 s al, MeOH aig incol, orth
chromite................................... CdCr2O4 280,40 5,7917 ............................ ............................... i i ia cub, vert à n
dicyanure ................................ Cd(CN)2 164,45 .................... d > 200 ............................... 1,715 s s a, KCN, NH4OH ; i al cr
cyanure de- et de dipotas-
sium .......................................... Cd(CN)2 .2KCN 294,68 1,847 ............................ ............................... 33,3 100 i al incol, brl, oct
ferrocyanure de di-hydraté .. Cd2Fe(CN)6 .xH2O .................... .................... ............................ ............................... i i s HCl ..................................................
fluorosilicate hexahydraté.... CdSiF6 .6H2O 362,58 .................... ............................ ............................... s s s 50 % al hex, incol
TX

di fluorure ................................ CdF2 150,41 6,64 1 100 1 758 4,3525 ................. s a, HF ; i al, NH3 cub, blc, 1,56
di formiate dihydraté.............. Cd(CHO2)2 .2H2O 238,47 2,44 d ............................... ts ................. ......................................... monocl
fumarate .................................. Cd(C4H2O4) 226,47 .................... ............................ ............................... 0,930 ................. ......................................... ..................................................
15
hydrogénoarsénate hydraté. CdHAsO4 .H2O 270,35 4,164 4 > 120 ............................... ................. ................. ......................................... ..................................................
bis (dihydrogénophosphate) 15
dihydraté.................................. Cd(H2PO4)2 .2H2O 342,42 2,74 4 d 100 ............................... ................. ................. i al, éth ; s HCl incol, tricl
dihydroxyde ............................ Cd(OH)2 146,42 4,7915 d 300 ............................... 0,000 2625 ................. s a, sels de NH4 ; i alc blc, rhomb ou amor
diiodate.................................... Cd(IO3)2 462,22 6,43 d ............................... s ................. s HNO3 , NH4OH cr blc
30
diiodure.................................... CdI2 366,22 5,670 4 387 796 86,225 125100 110,520 al ; 4125 acétn ; pdre jn à vert
p s NH3 ; 206,725 MeOH
dilactate................................... Cd(C2H5O3)2 290,55 .................... ............................ ............................... 10 12,5 i al aig
maléate dihydraté .................. Cd(C4H2O4).2H2O 262,50 .................... ............................ ............................... 0,6630 ................. ......................................... ..................................................
dipermanganate hexa-
hydraté..................................... Cd(MnO4)2 .6H2O 458,37 2,81 d 95 ............................... t s ts ......................................... ..................................................
molybdate................................ CdMoO4 272,35 5,347 ............................ ............................... p s ................. s a, NH4OH, KCN lam jn
dinitrate ................................... Cd(NO3)2 236,42 .................... 350 ............................... 1090 32660, t s a ; s a acét incol
682100
17
dinitrate tétrahydraté ............ Cd(NO3)2 .4H2O 308,48 2,455 4 59,4 132 215 ................. s al, NH3 ; i HNO3 aig pr blc, hyg
bis(hexanitrocobaltate)
de- tétrahydraté ..................... Cd[Co(NO2)6]2 , cobalti- 1 007,16 .................... d 175 ............................... p s ts d a, alc, solv org jn
nitrite de cadmium
18
oxalate ..................................... CdC2O4 200,43 3,32 4 d 340 ............................... ................. ................. s a ; i al cr incol
oxalate trihydraté................... CdC2O4 .3H2O 254,48 .................... d ............................... 0,00518 0,009 ......................................... cr incol
oxyde........................................ CdO 128,41 6,95 > 1 500 d 900 à 1 000 i i s a, sels de NH4 ; i alc br, amor
oxyde........................................ CdO 128,41 8,15 > 1 500 subl 1 559 i i s a, sels de NH4 ; i alc br, cub ; 2,49
diorthophosphate de tri-....... Cd3(PO4)2 527,17 .................... 1 500 ............................... i ................. s a, sels de NH4 incol, amor
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQVP

Minéraux naturels

par Jean-Pierre ROUCAN


Docteur en Géologie,
Chef du Service des Sciences de la Terre au Palais de la Découverte

1. Rappels de minéralogie .......................................................................... K 160 - 2


2. Liste alphabétique des minéraux......................................................... — 2
3. Classification des minéraux.................................................................. — 18
4. Constitution des tableaux ..................................................................... — 18
Pour en savoir plus........................................................................................... Doc. K 160

es minéraux avec un peu plus de 4 000 composés minéraux naturels


L constituent une des plus petites familles dans le monde de la nature. Par
contre, ils jouent un rôle déterminant dans notre vie. L’Homme y puise la plupart
des matériaux qu’il utilise : pierre de construction, sables et granulats, minerais,
gemmes.
p。イオエゥッョ@Z@、←」・ュ「イ・@QYYT

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques K 160 − 1

TY
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQVP

MINÉRAUX NATURELS __________________________________________________________________________________________________________________

1. Rappels de minéralogie Il n’est pas rare que l’usage attribue des dénominations particulières
pour des valeurs précises de la composition [comme chez les felds-
paths plagioclasiques (minéraux contenant de calcium et du sodium)
par exemple].
Un minérai est une substance homogène, issue de réactions
physico-chimiques naturelles et caractérisée par ses propriétés Un minéral est aussi défini par l’arrangement géométrique pério-
cristallo-chimiques. Cette définition très générale n’exclut ni les liqui- dique de ses atomes, sa structure cristalline.
des, ni les gaz qui se rencontrent sur ou dans l’écorce terrestre. Exemple : le graphite et le diamant sont tous deux formés de car-
Toutefois, les minéraux, dans des conditions de pression et de bone pur. Ils ont des arrangements atomiques différents (le diamant est
température normales, sont habituellement solides. Ils se présentent un empilement tétraédrique ; le graphite est un empilement de couches
sous deux états différents : de structure hexagonale), ce qui leur confère des propriétés physiques
— l’état cristallin, caractérisé par la répétition régulière d’un différentes. Le diamant est le minéral naturel le plus dur qui existe (forte
motif élémentaire constitué d’atomes, d’ions ou de molécules ; cohésion des atomes de carbone entre eux), le graphite est l’un des
— l’état amorphe caractérisé par un désordre total dans la répar- minéraux les plus tendres (les couches glissent facilement les unes sur
tition des constituants. les autres).
On dit qu’un minéral est homogène quand il présente les mêmes Une roche est un agglomérat de minéraux d’une même espèce
propriétés physiques, structurales et chimiques en tout point. Il faut ou d’espèces différentes et de tailles variables et variées.
toutefois noter que l’on connaît quelques exceptions où la dureté,
par exemple, varie suivant la direction. Un minérai désigne un minéral ou un groupe de minéraux d’où
l’on peut extraire un métal, voire des métaux, dans des conditions
Les minéraux prennent naissance, comme tout composé chimique, économiques raisonnables. Donc, suivant la conjoncture écono-
dans des conditions de pression et de température bien définies. Cela mique, des minéraux deviennent ou cessent d’être des minerais.
se fait à la suite de réactions entre solides, liquides et gaz présents
dans un milieu naturel (milieu minéral ou organisme vivant). Une gemme est un minéral dont la pureté et la transparence excep-
tionnelles lui permettent d’être utilisé dans la décoration, la glyptique
Un minéral se définit par les huit principales propriétés qui suivent. ou la bijouterie. Enfin, légalement, on ne connaît que quatre pierres
a ) Sa cristallographie définit le système cristallin auquel il appar- précieuses : le diamant, le rubis, le saphir et l’émeraude. Les autres
tient, son groupe spatial, le nombre minimal de molécules de sa pierres transparentes utilisées en bijouterie doivent être appelées
maille élémentaire, ainsi que ses paramètres, ses raies de diffraction, pierres fines telles l’aigue marine, la tourmaline, le grenat, le péridot,
ses macles (assemblages réguliers de deux ou plusieurs individus etc. Les pierres translucides ou opaques utilisées en décoration ou
cristallins de même nature). en bijouterie portent généralement le terme de pierres nobles ou
b ) Ses propriétés physiques définissent sa dureté, sa densité, sa de pierres dures comme le lapis lazuli, l’agate ou l’œil de tigre.
ou ses couleurs, la couleur de sa trace, sa transparence, son éclat,
ses plans de clivage, sa cassure, sa luminescence, sa phosphores-
cence, son ou ses indices de réfraction, l’angle des axes optiques,
le signe optique. 2. Liste alphabétique
c ) Ses propriétés chimiques fournissent sa composition donc sa
formule, son comportement vis-à-vis des acides ou des solvants,
des minéraux
sa fusibilité, et éventuellement les moyens de nettoyage.
d ) Sa genèse et sa paragenèse nous renseignent sur ses Sur plus de 4 000 espèces minérales actuellement connues, nous
conditions de formation et surtout sur son environnement minéral. avons été amenés à faire une sélection fondée sur le degré de
Paragenèse : association de minéraux dans une roche donnée, connaissance de l’espèce considérée et sur sa reconnaissance à
présentant une communauté d’origine et résultant de processus l’échelle mondiale. Des instances internationales telles que l’IMA
géologiques et géochimiques donnés. (International Mineralogical Association ) valident les découvertes de
e ) Son étymologie fait parfois référence à une de ses propriétés, minéraux nouveaux : c’est le véritable dépôt légal en la matière.
mais aussi, le plus souvent au lieu de sa première découverte. Par- Nous nous sommes attachés à suivre les principales publications
fois, il est dédié à un minéralogiste ou à son inventeur (le premier internationales qui se veulent être une synthèse dans ce domaine.
découvreur). La liste alphabétique ci-après est riche de plus de 2 300 espèces
f ) Il peut être intéressant de connaître ses principaux gisements minérales, avec leur numéro d’ordre permettant de les retrouver
dans les tableaux de caractéristiques où elles sont classées par
car, il peut être abondant ici et rare ailleurs.
familles (§ 4).
g ) Ses utilisations sont parfois importantes et peuvent faire de
ce minéral un minerai. Les synonymies sont indiquées par le signe =. Il correspond à une
identité parfaite. Dans ce cas, il faut se reporter au dernier nom qui
h ) La liste des minéraux qui lui ressemblent permet d’éveiller correspond à la dénomination la plus usuelle, pour connaître le
l’attention et de ne pas se laisser abuser par une observation trop numéro d’ordre.
rapide.
Le cas échéant, on rencontre l’abréviation var. correspondant à
Du point de vue chimique, les minéraux sont soit des éléments « variété de ».
ou corps simples, soit des composés plus ou moins complexes. Leur Remarque : tous les minéraux « artificiels » (fabriqués par l’Homme et qui n’existent pas
composition est tantôt fixe, tantôt variable à l’intérieur de limites bien dans la nature) ont été exclus de cette liste. On notera au passage que le terme de
définies : il y a alors une solution solide entre deux pôles extrêmes. « synthétique » est réservé par l’usage aux minéraux fabriqués par l’Homme, mais qui
existent dans la nature.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
K 160 − 2 © Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

UP
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQVP

_________________________________________________________________________________________________________________ MINÉRAUX NATURELS

(0)

A Alun de potasse 1137 Apophyllite 2022


Alun de sodium 1162 Applelite = Calcite 804
Abernathyite 1599 Alun de sodium = Soda alum 1162 Aquamarine : var. Beryl
Absite = Brannerite 723 Alunite = Lowigite 1135 Aragonite 803
Abukumalite = Britholite-(Y) Alunogen 1031 Arakawaite = Veszelyite 1309
Acanthite 60 Alurgite : var. Muscovite Aramayoite 251
Acetamide 2307 Alvanite 1609 Arcanite 1078
Achavalite 372 Alvarolite = Manganotantalite 701 Archerite 1313
Achroite : var Elbaite Amakinite 579 Ardealite 1671
Acmite = Aegyrine 1714 Amalgam 29 Ardennite 2068
Actinolite 1796 Amarantite 1072 Arfvedsonite = Heikolite 1802
Adamite 1512 Amarillite 1172 Argent 1
Adelite 1531 Amazonite : var. Microcline Argentite 61
Adulaire : var. Orthoclase Amblygonite 1414 Argentojarosite 1116
Aegyrine = Acmite 1714 Ambre 2319 Argentopyrite 123
Aenigmatite = Enigmatite 1885 Ameghinite 1011 Argyrodite 131
à 1887 Aristarainite 1020
Amesite 1758
Aerugite 1578 Arite var. Niccolite à + 6 % Pb
Amethyste : var. Quartz
Aeschynite-(Y) = Eschynite = Priorite 779 Arizonite = Pseudorutile 640
Aminoffite 2064
Afghanite 1878 Armalcolite 754
Ammonioborite 1029
Afwillite 1937 Armangite 1499
Ammoniojarosite 1201
Agardite 1554 Armenite 1888
Amosite : var. Cummingtonite
Agate : var Calcedoine Armstrongite 2018
Ampangabeite = Nuevite = Samarskite 669
Agrellite 2034 Arnimite 1055
Amphiboles 1662
Agrinierite 781 à 1683 Arrojadite 1381
Aguilarite 125 Analcime 1838 Arsenate-belovite = Talmessite 1533
Ahlfeldite 705 Anandite 1745 Arsendestinezite = Bukovskyite 1665
Aigue marine : var. Beryl Anapaite 1354 Arsenic 2
Aikinite 238 Anarakite = Paratacamite 414 Arseniopleite = Caryinite 1557
Ainalite : var. Cassiterite à 9 % Ta2 O5 Anatase = Octaedrite 554 Arseniosiderite = Arsenosiderite 1529
Ajoite 2019 Anauxite = Kaolinite 1763 Arsenobismite 1479
Akaganeite 515 Ancylite 863 Arsenoclasite 1502
Akatoreite 2099 Andalousite 1910 Arsenolamprite 3
Akdalaite 499 Anderine : var. Plagioclase Arsenolite 500
Akermanite 2004 Andersonite 921 Arsenopyrite = Mispickel 268
Akrochordite 1541 Andesine : var. Plagioclase Arsenoisiderite = Ykonite 1410
Aksaite 1004 Andorite = Naskaseite 235 Arsenosulfurite 4
Aktashite 287 Andradite 1701 Arsenosulvanite = Lazarevicite 165
Alabandite 85 Andremeyerite 2153 Arsenpolybasite 222
Alabaster = Albâtre = Gypse 1043 Andrewsite 1419 Arsenuranylite 1593
Alamosite 1964 Angaralite = Chlorite 1722 Arthurite 1674
Albâtre = Alabaster = Gypse 1043 à 1730 Artinite 824
Albite 1826 Angelellite 1494 Asbecasite 2215
Aldanite : var. Thorianite à Pb et U Anglesite 1096 Ascharite = Szaibelyite 951
Aldzhanite 607 Anhydrite 1041 Ashcroftine 2190
Alexandrite : var. Chrysoberyl Anilite 76 Ashotinite = Ptilolite = Mordenite 1855
Algodonite 305 Ankerite 867 Astrakhanite = Bloedite 1178
Allactite 1503 Annabergite 1506 Astrolite = Muscovite 1748
Astrophyllite 1898
Allanite = Treanorite = Orthite Anophorite : var. Arfvedsonite
Atacamite 415
= Lombardite = Nagatelite 1876 Anorthite 1825
Atelestite 1480
Allargentum 320 Anorthoclase 1823
Athabascaite 371
Allcharite = Goethite 516 Antarcticite 425
Attakolite 2221
Alleghanyite 1864 Anthoinite 1248
Attapulgite = Palygorskite 1984
Allemontite 322 Anthonyite 427
Auerlite : var. Thorite ++ PO4
Anthophyllite 1814 Augelite 1253
Allenite = Pentahydrite 1083
Antigorite = Williamsite 1752 Augite 1720
Allevardite = Rectorite 1913 Antimoine 24 Aurichalcite 842
Alloclasite 278 Antimonite = Stibnite = Stibine 98 Aurorite 782
Allopalladium = Stiobiopalladinite 328 Antimonpearceite = Stibiopearceite 221 Aurostibite 323
Allophane 1909 Antlerite = Vernadskite 1050 Austinite 1534
Alluaudite = Huehnerkobelite Lemnasite 1389 Antofagastite = Eriochalcite 426 Autunite 1379
Apatite = nom générique pour Hydroxy- Avelinoite = Cyrilovite 1437
Almandin 1693
lapatite, Chlorapatite, Fluorapatite Avicennite 557
Alstonite= Bromlite 885 Avogadrite 477
Altaite 353 Apatite = Tavistockite 1269 Awaruite = Nickel-fer 2 45
Aluminite 1035 Aphthitalite = Glasserite 1194 Axinite = Tumite 1785
Aluminocopiapite 1117 Apjohnite 1158 et1786
Alumohydrocalcite 844 Aplowite 1107 Azoproite 956

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques K 160 − 3

UQ
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQVP

MINÉRAUX NATURELS __________________________________________________________________________________________________________________

Azurite 821 Bentonite : var. Montmorillonite Boehmite 493


B Beraunite 1284 Boggildite 1406
Berborite 945 Bohdanowiczite 383
Bababudanite : var. Amphibole
Beresovite = Phoenicochroite 1229 Bokite 1658
Babefphite 1338
Bergenite 1377 Boleite 455
Babingtonite 2204
Berlinite 1252 Bolivarite 1257
Baddeleyite 577
Bermanite 1297 Boltwoodite 2210
Badenite : var. smaltite
Berndtite 100 Bombollaite = Bambollaite 387
Bafertisite 2224
Berryite 206 Bonattite 1046
Bakerite 2256
Berthierine : var. Chamosite Bonchevite 177
Baldaufite = Hureaulite 1452
Berthierite 158 Boothite 1048
Balkanite 226
Berthonite = Bournonite 243 Boracite 999
Bambollaite = Bombollaite 387
Bertossaite 1390 Borax = Tincal 1017
Banalsite 1816
Bertrandite 1920 Borcarite 983
Bandylite 992
Beryl 2158 Borickite 1347
Bannisterite 2218
Beryllite 1919 Bornemanite 2181
Baotite 2061
Beryllonite 1435 Bornhardtite 366
Bararite 487
Beryllosodalite = Tugtupite 2192 Bornite 145
Barbertonite 852
Berzelianite 369 Boronatrocalcite = Ulexite 1019
Barbierite : var. Microcline
Berzeliite 1556 Bosphorite : var. Vivianite
Barbosalite 1280
Betafite 772 Botallackite 416
Bariandite 1615
Betekhtinite 168 Botryogene = Quetenite 1156
Baricite 1315
Betpakdalite 1572 Boulangerite 180
Barite = Baryte 1040
Beudantite 1668 Bournonite = Berthonite = Wolchite 243
Barkevikite : var. Hornblende
Beusite = Magniophilite 1323 Boussingaultite 1202
Barnesite 573
Beyerite 866 Brackebuschite 1621
Barrandite : var. Strengite
Bianchite 1105 Bradleyite 933
Barringerite 58
Bicchulite 2182 Braggite 118
Barringtonite 822
Bideauxite 441 Braitschite 1027
Barsanovite = Eudialyte = Eucolite 2207
Bieberite 1044 Brammalite = Hydroparagonite :
Barylite 2150 var. Illite
Bikitaite 1837
Barysilite 2055 Brandisite = Seybertite = Xanthophyllite
Bilinite 1068
Baryte = Barite 1040 = Clintonite 1740
Billietite 597
Barytoanglesite : var. Anglesite Brandtite 1552
Billingsleyite 211
Barytocalcite 886 Brannerite = Absite = Lodachikite 723
Bindheimite 710
Barytocelestite : var. Celestite Brannockite 1889
Binnite = Tennantite 281
Barytolamprophyllite 2223 Brassite 1587
Biotite = Monrepite 1736
Basaluminite 1036 Braunite 2248
Biphosphammite 1330
Bassanite = Vibertite 1042 Bravoite 113
Biringuccite 1013
Bassetite 1364 Brazilianite 1433
Birnessite 703
Bastinite = Palaite = Hureaulite 1452 Bredigite 2005
Bisbeeite 1949
Bastanaesite 912 Breithauptite 325
Bischofite 436
Bastanaesite-(Y) 913 Breunnerite : var. Magnesite
Bismite 505
Batisite 2193 Brewsterite 1847
Bismoclite 409
Baumhauerite 272 Brewsterlinite 2305
Bismuth 6
Bauranoite 596 Brezinaite 71
Bismuthinite 65
Bavalite : var. Daphnite Brianite 1405
Bismutite 834
Bavenite 2183 Briartite 209
Bismutoferrite 2159
Bayerite 495 Britholite = Beckelite 2226
Bismutotantalite 739
Bayldonite 1545 Britholite-(Y) = Abukumalite 2295
Biteplapallidite = Merenskyite 361
Bayleyite 882 Brochantite = Blanchardite
Biteplatinite = Moncheite 328
Bazzite 2063 = Kamaresite 1051
Bityite 1751
Bearsite 1478 Bixbyite = Sitaparite = Patridgeite 581 Brockite 1319
Beaverite 1212 Bjarebyite 1391 Bröggerite 586
Beckelite = Briotholite 2226 Blackjack = Sphalerite = Blende 102 Bromargyrite = Bromyrite 489
Becquerelite 614 Blakeite 352 Bromellite 504
Bedenite : var. Hornblende Blanchardite = Brochantite = Bromlite = Alstonite 885
Kamaresite 1051 Bromyrite = Bromargyrite 489
Befamanite : var. Thorrtveitite
Blanfordite : var. Aegirine Bronzite : var. Enstatite
Behierite 962 Bleiglanz = Galene 94 Brookite 555
Behoite 503 Blende = Blackjack = Sphalerite 102 Brownmillerite 741
Beidellite 2166 Blixite 422 Brucite 525
Bellingerite 683 Blockite = Penroseite 382 Brueggenite 681
Belovite 1325 Bloedite = Astrakhanite 1178 Brugnatellite 854
Belyankinite 743 Blomstrandine : var. Aeschynite Brunogeierite 689
Bementite 1957 Blomstrantite : var. Betafite Brungvigite 2095
Benitoite 2156 Bloodstone : var. Quartz Brushite 1265
Benstonite 902 Bobierrite 1293 Buchwaldite 1436

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
K 160 − 4 © Techniques de l’Ingénieur, traité Constantes physico-chimiques

UR
r←ヲ←イ・ョ」・@iョエ・イョ・エ
kQVP

_________________________________________________________________________________________________________________ MINÉRAUX NATURELS

Buddingtonite 1824 Carnallite 433 Chervetite 1642


Buergerite 1788 Carnasurtite 2148 Chessylite = Azurite 821
Buetschliite 890 Carnotite 1650 Chevkinite = Tscheffkinite 2270
Bukovite 384 Carobbiite 464 Chiastolite : var. Andalousite
Bukovskyite = Arsendestinezite 1665 Carpathite = Karpatite = Pendletonite 2302 Childrenite 1468
Bultfonteinite 1926 Carpholite 2025 Chile-loeweite = Humberstonite 1678
Bunsenite 538 Carrboydite 931 Chinoite = Libethenite 1271
Burbankite 883 Carrollite 166 Chiolite 474
Burkeite 927 Caryinite = Arseniopleite 1557 Chkalovite 2031
Bursaite 179 Caryocerite : var. Melanocerite Chloraluminite 423
Bustamite 1988 Caryopilite 1759 Chlorapatite 1266
Butlerite 1070 Cassedaneite 1230 Chlorargyrite = Cerargyrite 398
Buttgenbachite 943 Cassidyite 1428 Chlorastrolite = Lotrite = Pumpellyite 2297
Byssolite : var. Actinolite, Cassiterite 549 Chlorite = Angaralite 1722
ou var. Tremolite Catapleiite 2046 à 1730
Byströmite 648 Catophorite = Katophorite 2037 Chloritoide = Mavinit