Vous êtes sur la page 1sur 55

r L

Ionppire
-k.t
PIRNO(Débutontat lntermédicrira)
PLAGES x I
0 l Cen'est rien o6 08
03 Fois-moiune ploce l0 12
05 Femmes je vousoime 14 16
01 Jolouxde Eout 20 22
09 Mo préfû@ncez 24 26
il Mélisso 28 30
1 3 Portir 32 34
t 5 Soutfrirpor toi n'@stpos souffrir 36 38
l 7 ïhis Melodg 40 42
t 9 Utile 44 46

PLAYBACK
PRROL€S (at diogromm@s guitcrra)
UY. Cen'est rien 50
o4 Fois-moi une ploce 5t
0ô Femmes je vousoime 52
OB Jolouxde tout 53
r0 Ma pr,êfér@ncez 54
l2 Mélisso 55
14 Portir 56
tô Souffrirpor Eoin'@sE pos souFfrir 57
IB ThisMelody 58
20 Urile 59
Ce(erb rierl
( É t i e n n e R o d a - G i l/ J u l j e n C l e n c )

se Ce n'est rien Tu sais bien-

Elles s'en vont- Et sou-dain-

Ça re - vient- ba - teau qui s'en va- Et re - vient-

nolx- Sur ton che-min-

O 1 9 7 1 b y L e s É d i t i o n sC n é c e l l e/s É O i t i o n es t P n o d u c t i o nSs i d o n j e
Tousdnoitsnéservéspountous pavs
Qui coulent et c'est très bien- c'est comme u - ne tour-te-rel-

Qui s'é - loigne ti - re d'ai En em - por - tant le du vet Qu'é - tait son

Un beau ma - tin- Et ce n'est qu'u - ne fleur nou-vel Et qui s'en va vers la grê -

Commeun pe - tit ra- deau frêle- Sur I'O - cé - an_


Ca(crb rierl
( É t i e n n e R o d a - G i l/ J u l i e n C l e n c )
0L P i a n o
02 Playback

ë =90

O 1 9 7 1 b v L e s É d i t i o n sC n é c e l l e/s É O i t i o n es t P n o d u c t i o nSs i d o n i e
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
uqeplocc
Foir.rnoi
( F n a n ç o i s eH a n d y/ J u i i e n C l e n c )

J=100 Fais- moi une Dlace-

si j't'a- gace- Je de-vien-drai- tout pâle-

5foisal.t Ol ';
tout p'tit- Pourqu'tu- m'ou - blies J'veuxqu't'aies ja - mais

qu't'aies
-

D.5.
I

O 1 9 8 9 b y L e s É d j t i o n s C n é c e l l e s/ É d i t i o n s e t P n o d u c t i o n sS i d o n i e
T o u s d n o i t s n é s e n v é sp o u n t o u s p a y s
5 À r
4 ' ^ l

D.S. al Coda

@
0

Pour être
Foir.nloiuqc plocc
(F n a n ço i seH a n d y/ JulienClenc)
o ffi:l:;;".,
)=rro F

5foisat-"Of-; 2.4.
t sus+

A1
I3

a)
4
-t-t
2
I
f
r-r'r- '[-l-"'l -F-

q | | lffJ l t l l n n lll-'] t | | lffJ -l | -l

E 7s u s 4 cm/Bb Il cr t.
D.5.
I
1 2 ' 2-' t

?
ft
l L l a 1
ît
) ) ! 2 ,t# 'J q |-.fiFi-''i
I lt-i a I I I ) )

/ ÉOitionset PnoductionsSidonie
O 1989 bv Les ÉdjtionsCnécelles
Tousdnoitsnéservéspountous pays
Dm7(e)
Fcn1nptje Yout oinp
( J e a n - L o u p D a b a d i e/ J u l i e n C l e n c )

Q u e l- q u e - f o i s

r, l
l . -
e

Quandla

Long- temps me dure

1ù.

arme je vous aime

/ Éaitionset PnoductionsSidonie
O 1982 bv Les ÉditionsCnécelles
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
Je n'en con - nais pas de fa - ciles

iL

I
I Pourreprendre
dif -fi - ciles

| ..eo*fini,
- ciles
Fenpprje vouroinp
( J e a n - L o u p D a b a d i e/ J u l i e n C l e n c )
05 Piano
06 Playback

Dm7

5e
rj'r iT'l

/ ÉOitionset PnoductionsSidonie
O 1982 bv Les ÉditionsCnécelles
Tousdnojtsnésenvéspountous pays
fil2

{€}

FM7
Fcngrptje vour oinp
(suiteet fjn)
BERGKRPARAKRGËR
T I N T E G R A LDEES E SC I { A N S O NESND E U XV O L U M E S

P o u nl a p n e m i è n ef o i s , l ' i n t é g n a 1 de e s c h a n s o n sc o m p o s é e se t i n t e n p n é t é e sp a n M j c h e l
B E R G E Re n 2 v o l u m e s( p a n t i t i o n sp i a n o ,c h a n t ,c h i f f n a g eh a n m o n i q u e t d ' i a g n a m m epso u n
g u i t a n e+ p a n o l e so n i g i n a l e sp, h o t o si n é d j t e se t d o c u m e n t sn a n e s ) .

dIBKtr@TWrof
P o u nd é c o u v n j no u n e d é c o u v n jcne t a n t j s t e e x c e p t i o n n e la, u t e u n ,c o m p o s i t e u ni n, t e n p n è t e
d e g é n i eq u i a s j s o u v e n ts u c a p t e nl ' a j n d u t e m p s a v e c é 1 é g a n c e n c n é a n td e s c h a n s o n s
é m o u v a n t e se t g a i e sq u i f e n o n tà j a m a i s p a n t i ed e n o t n ev i e .

- DrsrRrBUTroN
t'rr,rrÉcRrlEENpARTrroNs: Éo. & pRoD.BooKMAKERS pAULBEUScHEH
EXcLUSTvE

19
Jolouxde boub
( É t i e n n e R o d a - G j l/ J u l i e n C l e n ce t C h n j s t j a nP a d o v a n )

r= 108

se - moi fai - re Comme Ar - pa - gon à ge- noux sur

Tes pau - pières

Tes fray - eurs

a t . ' . . , t t , ' , '


O 1 9 7 8 b v L e s E d i t i o n sC n é c e l l e/s E d i t i o n se t P n o d u c t i o nSs i d o n i e
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
16 rê - ves Sont à moi, sont à

Ja - loux

Ja - loux et ja - loux

î?, ,e
I
Jolouxde boub
( É t i e n n e R o d a - G j l/ J u l j e n C l e n ce t C h n j s t i a n P a d o v a n )
07 Piano
08 Playback

- = 108 cm; Gm7/C FM7 Gm7 Gm7/C

GmTlC FM7

O 1 9 7 8 b y L e s É d j t j o n s C r é c e l l e s/ É d j t i o n se t P n o d u c t i o n s S i d o n i e
Tous dnoits néservés ooun tous pays
GmTlC FM7(e)
fl[o prëPércrçc
( J e a n - L o u p D a b a d j e/ J u l i e n C l e n c )

r=98
le sais- fa - çon d'être à moi par - fois

dé - plaît- tour d'elle et moi Le si - len ce se fait- Mais elle est-

?
I

Ma oré-fé-rence- à moi Oui je Cet air d'in- dif - fé-rence oui est

r
Vous fait sou-vent of-fense Quand elle est- Par - mi mes a - mis de fa-iènce

I ' . ' . , . t 3 , . , .
O 1 9 7 8 b y L e s E d i t i o n sC n é c e l l e/s E d i t i o n se t P n o d u c t i o nSs i d o n j e
Tousdnojtsnésenvéspountous pays
le sais- fa - çon d'être à moi par - fois Vous dé- plaît- Au - tour d'elle et moi Le si - len -

' f 4 3 ' ; l l
t :

- ce se fait- Mais elle est- ma cnance_

Ma pré - fé - rence- Ma oré - fé - rence- Reprise


ad lib.

tifrf;
fl[o prëPércqcc
( J e a n - L o u p D a b a d i e/ J u l j e n C l e n c )
09 Piano
10 Playback

| =98
A

Dm7(b5)

tl 2.
G

/ ÉOitionset PnoductionsSidonie
O 1978 bv Les ÉditionsCnécelles
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
Reprise
ad lib.

l if ihF;
fflifrro
(David McNejl / Julien Clenc)

a=85
mé - tis tou - iours- dé - vê

que le- vous al Mé - lis

( Des - cen - dez- ça fen- du !-

Oh ! c'est in crie mais bien du-

Per-sonne ne des de sa jupe fen - due-

/ Éditionset PnoductjonsSidonie
O 1986 by Les ÉditionsCnécelles
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
Fil - ment noir et ans qu'elle at - tend-

me-tis - se d'l - bi - za tou - iours- sa ver - tu

mé - tisse-

mé - tisse est nue-

r r f
fq,êfrro
( D a v i d M c N e j l/ J u l i e n C l e n c )
Ll- Piano
L2 Playback

a =85

x G

O l - 9 8 6 b y L e s É d i t i o n s C n é c e l l e s/ É d i t i o n s e t P n o d u c t i o n s S j d o n j e
T o u s d n o i t s n é s e n v é sp o u n t o u s p a y s
ll,.
D.s." c
Porbir
( J e a n - L o u p D a b a d i e/ J u l i e n C l e n c )

J=no

par- tance

qui s'en-vo ail - leurs

'. o r. 6.7.etadlib.
I
l'heu - re

A I977 bv Les ÉditionsCnécelles/ ÉOitionset PnoductionsSidonie


Tousdnoitsnésenvéspountous pays
res gens I'ar - gent- Se - raient du vent

le temps Nous prend trop de


Porbir
( J e a n - L o u p D a b a d i e, / J u l j e n C l e n c )
l-3 Piano
1 - 4P l a y b a c k

AmÆ Ej Em/A Am

Dm
J

I
t.f.l 5 . 7 .e t a d l i b .
I' E I 3
E

@ 1977 by L e s É d i t i o n s C n é c e l l e s/ É O i t i o n se t P n o d u c t i o n s S i d o n i e
T o u s d n o i t s n é s e n v é sp o u n t o u s p a y s
por boi (crb por rouPPrir
JouPPrir
(É ti e n n eR o d a -ci l / JulienCler c)

o=143

Sans mots, preurs, sans même

I
t a
| l j
, ,.a')
-

N é - g l i- g e m te re-te

O 1 3 7 5 b v L e s É d i t i o n sC n é c e l l e/s É d i t i o n se t P n o d u c t i o nSs i d o n i e
ïous droits néservéspountous pays
l ,.1 , ^'o')

l "J ,1 -'o'J

al Coda

Au - jour 0


r r l r r r l r l
{Ê}

I
por boi rt'erbpor rouFFrir
JouFPrir
( É t i e n n e R o d a - G j l/ J u h e n C l e n c )

o 15 Piano
16 Playback

r43
F

l i , . ' .
O 1 9 7 5 b v L e s E d i t i o n sC n é c e l l e/s E d i t i o n se t P n o d u c t i o nSs i d o n i e
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
Q | 7/l_l-l

atCoda
S

@
Tltr ft[efodg
( É t i e n n e R o d a - G i l/ J u l j e n C l e n c )

r= ll8

ts ame lo - dy- for you mé - lo-die-

C'est I'o - cé

mé - lo-die- D'eau sa - lée- de mé-lan

lon pa - ys- Elle te re par - fois

/ Éditionset PnoductionsSidonie
CI 1S75 bv Les ÉditionsCnécelles
Tousdnojtsnésenvéspountous pays
2.3.
| |
voi - là com se con - ten - te des- nov - aux

me - lo-dy- lo - dy for you-

Les gens d'i - ci ne sont pas plus grands, plus fiers

ou Dlus beaux Seul'-ment ils sont d'i - ci les gens d'i - ci al Coda Commecette
$

D.S.al Coda

Comme cette mé-lo - die

i
Il -
llcù
l -

lo
Thlrfttalodg
( É t i e n n e R o d a - G i l/ J u l i e n C l e n c )

o 13
Ëi:Ë".-
J= l18

p | 'fr
I r

'l"a,ql,
r

O 1 9 7 5 b v L e s É d i t i o n sC n é c e l l e/s É o i t i o n se t P n o d u c t i o nSs i d o n i e
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
o ( f r l

1-fi
' V
Ubila
( É t i e n n e R o d a - G i l/ J u l j e n C l e n c )

o=126
ouoi sert une chan

di - saient des Chi

Qu'on vou - drait

À vivre et à

| ".r'o ," veux être


5 fois al Coda
à chan -
+ ter

O 1 9 9 3 b v L e s É d i t i o n sC r é c e l l e s/ É O i t i o n es t P n o d u c t i o nSs j d o n i e/ C M O É d j t i o n s
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
la la la

À quoi sert une chan - son si elle est dé - sar - mée?

a)
@ rit. rit.

o r - l ) r . l ) ,l .J . l t t
Ubila
(Étienne Roda-Gil,/ Julien Clenc)

o:; Ëi:;;".-
)=126

D6 D6 D6 CM7

, I r l -l a l I t^ a

(' r' (' ?.


I

Cô CM7 Em

[' E4 m
' 7
rr

5 foisal Coda
|r E "m' ''/'Dt '
15 B 7sus4
S""'

/ Éditionset PnoductionsSidonie/ CIMG Editions


O 1993 bv Les ÉditjonsCnécelles
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
i ;t ',1

. , t i

r'
cM7 FfmT(b5) B7 z"fois seulement) E m
(reprise D.S. al Coda

@
0
Porolcl,f{ccordtab
DiogrorqfrptGuibora

N o te . P o u nd e s n a j so n sd e facilitéde jeu au piano,les tonalités


o n i g i n a l eds e ce n ta i n e sch ansonsont été changées. Voustnouvenez
d a n s 1 e sp a g e sq u i s u i v e n t1 e sp a n o l e sc o m p l è t e sa v e cl e m ê m e
c h i ffn a g eh a n mo n i q u eq u e 1es adaptationspiano afin de vous
p e n me ttn ed e ch a n te nd a ns la m ême tonal' ité.Mais, en cas de
c h a n g e m e n t1, a t o n a l j t éo n i g i n a l ed e l a c h a n s o ns e n a i n d i q u é e
d a n s u n e n c a d n ée n h a u t d e P a g e .

49
Ca(erb ricrl
0l- Piano ( É t i e n n e R o d a - G i l, / J u l i e n C l e n c )
02 Playback

HÎÎ
ffi
Em
ffi
D7
ffi
Ht#
G
ffi.
ffi
rfrm
2fr.
ffi E7

Em C
Ce n'est rien Qui était ton lit un beau matin
Am C B 7 D7

Tir le saisbien le tempspas- se Et ce n'estqu'une fleur nouvelle


Em G
Ce n'est rien Et qui s'en va vers la grêle
C Am B7 Em

Tir saisbien Comme un petit radeau frêle sur l'océan


Am C
Ce n'est rien
Elles s'en vont comme les bateaux
Tir le sais bien le temps passe
B7 Em Ce n'est rien
Et soudain Tu saisbien
c Elles s'en vont comme les bateaux
Ça revient Et soudain
Am D 7 G Ça prévient
Pour un bateau qui s'en va Comme un bateau qui revient
Am Et soudain
Il y a mille sirènesde joie
Et revient
Sur ton chemin
B7 Em
Qui résonnent et c'est très bien
II y a mille coquilles de noix
c Refrain
Surton chemin
Am B7 Em Ça prévient
Qui coulent et c'est très bien Comme un bateau qui revient
Et soudain
Refrain Il y a mille sirènesde joie
Sur ton chemin
D7
Et c'est comme une tourterelle Qui résonnent et c'est très bien

G
Refrain
Qui s'éloigneà tire d'ailes
Am B7
En emportant le duvet

/ Éditionset PnoductionsSidonie
@ L97L by Les ÉditionsCnécelles
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
bnalité originale = P'l

Foir.nloiuqc plocc
03 Piano ( F n a n ç o i s eH a n d y , / J u l i e n C l e n c )
04 Playback

ffi Ëffi
F Bb6 Dm
ffiF/C
Fffi
ffi
BbMT
ffiÎ
ffi
C
ffi
E sus4

ffi ffi
X
rSrm
ffi

LLLEIJ
X

ffi Ëffi ffi 5fr.


ffi 5fr.
m
||tttl
5fr.

A E7sus4 cmlBb c7 Bb6 F Dm

Bb6
Fais-moiune place au fond dta bulle Fais-moiune placedanston av'nir
F 8'6 Pour que j'ressasse
moins messouvenirs
Et si jt'agace si jtuis trop nul Je s'raijamaiséteint,hautain,lointain
Pour qutu soisbien
Dm F/C BbMT

Je deviendrai tout pâle, tout muet, tout ptit


Fais-moiune placedanstes urgences
C F
Dans tes audacesdansta confiance
Pourque tu m'oublies
Je stai jamaisdistant, distrait, cruel
Pourqutu soisbelle

Bt6 Jieux pasqutu t'ennuies,jîeux pasqut'aiespeur


Fais-moiune place au fond dton cæur Jioudrais qutu oubliesl'goût du malheur
Bb6 Je t'aime
Pourque jt'embrasse lorsquetu pleures
F Dm9 BbMT F Dm Am Bb C7
FIC BbMT

Je deviendrai tout fou, tout clown, gentil


Une petite place ici, maintenant
Esus4 Car le temps passeà pas d'géant
Pour qutu souries
Je me ferai tout neuf, tout beau, tout ça
Pour être à toi

F Dme B'MT F Dm Am Bb C7
A7 Dm

J veux qut'aiesjamaismal, qut'aiesjamaisfroid F Dm9 BbMT F D m A m B t C T F


E7sus4 A
Et tout m est égal tout, à part toi
GmÆ, C7
Je t'aime

O 1 9 8 S b y L e s É d i t i o n s C n é c e l l e s/ É d i t i o n s e t P n o d u c t i o n s S i d o n j e
Tous droits résenvés poun tous pays

51
Fcrqnptje Yout oinp
05 Piano ( J e a n - L o u p D a b a d i e/ J u l i e n C l e n c )
06 Playback

muu m ffisn ffirn' ffi


6fr. .TTôTÔ3fr. 3fr.
ffiorr.
rSrrn I tÇÇ?l tT-tT] rTTTX rrTTl ffi ffi
Cm
F7 BbMT Eb D m7 Cm7 Bb Gm

a t ot o t
nrm
Ittotl
F 7sus4
1]+t+1
rnn
F7
fitH
ltttrl
6fr.

EbMT
ffirn
L-l-.lJ+l
ItÇ| lÇ

Gm7(e)
ffiaa.
ffiff|
CmTE
a t a l a t 3fr.

ffi
G7
ffi
CM7
3fr.
ffi
FM7

Iàk I9-9 nlltr


ffif
ffi
x ^ x - ^
ffirr'. ffi Il t l ? l
ffi |-5FM
il+l+.1)ff.
H+f+l l Ç ? Ç| | Hfffl ffi HffI ffi
Em7 C Am7 G sus4 f ir4zrsl Dm7 Am G7

F7 B'M?

B,M7 F7sus4 F7 Drd C Amt Dril

Quelquefoissi douces Je n en connaisque de fragiles Femmes... Jevousaime


Dm7 Gm9 CrnT Gsus4 G7 CM7

Quand la vie me touche Et difficiles Femmes... Jevousaime


Crril CnitlF FM? Dm7

Comme nous tous Oui... difficiles Vousêtt ma mère,je vousressemble


F7 Gsus4 G7 Em7
Alors si douces Et tout ensemblemon enfant
B'M7 BbMT Eb Am Dril

Quelquefoissi dures Quelquefoissi drôles Mon impatience


Dm7 Dnf G7

Que chaqueblessure Sur un coin d'épaule Et ma soufFrance...


CrnT Cm7
Femmes...Je vous aime
Longtempsme dure Oh oui... Si drôles
Femmes...Je vous aime
B' F7 G7
Si parfois cesmots se déchirent
Longtempsme dure Au regardqui frôIe... C'est que je n'ose pas vous dire
CM7 FM7
Je vous désire
Quelquefoissi seules Dm/G CM7
Bb Gm Cm Em7 Ou même pire
Femmes... Jevousaime Parfoisellk le veulent FM7(e) CM7
F7sus4 F'l BbMT Dm7 Oh... Femmes...
Femmes... Jevousaime Oui mais...si seules
EoMT Cril G 7 C

Je n en connaispasde faciles Oui maissi seules...

/ Éoitionset PnoductionsSidonie
O 1982 by Les ÉdjtionsCnécelles
Tousdnoitsnésenvéspountous pays

52
Jofouxde boub
07 Piano ( É t i e n n e R o d a - G i l / J u l j e n C l e n ce t C h n i s t i a n P a d o v a n )
08 Plavback

ffi
rSnl
Gm7
3fr. ffirn
ft+nl
GmTlC
ffi
FM7
Msn
f f i H i H f f i
E7
ffisr..
Am7
tdra.
D7
ffi
G
3ft. drdzr'.
H#
G6

GM7 c7(e) FM7(e)


dfi.rn.
l-t-t+rJ
Gm7
ffi
FM7
ffiE7
ffi
Am7
5fim
ilÇttl
il il ta
x
FM7(e)

Gm7 Gm7/C FM7

Gm7 Gnitlc FM7


Ce soir je viensme glisserdanstes rêves Quand tu t'en vasseuleversd'autresaffaires
Gnf Gm7/C FM7 Je saistoujours oùrtu essur la terre
Dans cettemer que le désir soulève Je gagnetoujours au jeu d'colin maillard
Lesyeux bandésmême quand il fait noir
Gm7 cû//C FM7
Laisse-moifairede toi mon trésor
Teshanchesqui m'enchaînent
Gm7 Gnitlc FM7 E7
Sont à moi, sont à moi
Commefupagon à genouxsur son or Tesyeux en colère
Sont à moi, sont à moi, sont à moi

Am7 D7 Jaloux
Tespaupièresde fièvre Oui ialoux
G G6 GM7 Jalouxet jaloux de tout
Sont à moi, sont à moi
Ne venezpastraîner sur mesfalaises
Am7 D7
Oir mon amoursepromèneà son aise
Tesfrayeurs,tes rêves
Même si ce n'estque pour nous regarder
G Gm7 Un accidentest si vite arrivé
Sont à moi, sont à moi, sont à moi
Tesjours dansla lumière
Sont à moi, sont à moi
c7(e) FM7 Tesnuits, leurs mystères
loux Sontà moi, sontà moi, sontà moi
Ja
GrnT c7(e) FM7
Oui j a - loux Jaloux
Oui ialoux
Gm7/C FM7(e)
Jalouxet jaloux de tout
Jalotx et jaloux de tout
Jalouxet jaloux de tout

/ ÉOitionset PnoductionsSidonie
O 1978 by Les ÉdjtionsCnécelles
Tousdnojtsrésenvéspountous pays

53
Tonalité originale = B

fl[o prëPércqcc
o î;Ët:ff",,
( J e a n - L o u p D a b a d i e/ J u h e n C l e n c )

ffi Tffi ffi ffi


! ô ô

IçzrrÎ .TTT-' zfr. | |?l


ffi ffi tlft I I
tTtill
Am FIA
A Em Ffi Bm E7

ffi
rFrrn ffi ffi m
fïr551
6fr. ffi
r5fif1 ffi ffi
3fr.

Dm7 G F Eb Fm G7 Cm Dm7(b5)

rtr
ffffl ffi
3fr.
iIffi Éf;i Iffi
ilÇrÇl
ffi
t Ç t | |l
5fr.
ffi tÇÇ| l
7fr.
Tffi )TT.

Gm Fm7 Bb7 A Bm Dm

A Cm
Je le sais De faïence Par hasard
Em Ff, F m G Elle aimemon incertitude
Par hasard
Sa façon d'être à moi, parfois Je saissa défaillance
J'aimesasolitude
Bm
Vous déplaît
Je le sais c
Dm E7 Am
On ne me croit pasfidèle à Je le sais
Autour d'elle et moi le silence se fait
Ce qu elle est G m A
F/A
Et déjàvous parlezd'elle à Safaçond'êtreà moi, parfois
Mais elleest Limparfait Dm
D m T G F Mais elleest Vous déplaît
Ma préfërenceà moi Ma préference à moi
F m G C m
Autour d'elleet moi le silencesefait
Il faut le croire
Moi seulje saisquandellea froid AbIC
Eb
Sesregards Mais elleest
Oui, je sais
Ne regardentque moi Fm7 Bb7
Fm G7
Par hasard Elle est ma chance à moi
Cet air d'indiftrence qui est
Elle aime mon incertitude Fm7 Bb7
Cm Par hasard Ma préferenceà moi
Sadéfense J'aimesasolitude Fm7 G7
Dm7(t5) G7
Ma préferenceà moi
Vous fait souvent offense Orchesne
Eb Il faut le croire
Mais quand elle est Moi seulje saisquandellea froid
Sesregards
Fm G7
Ne regardentque moi
Parmi mes amis de faïence

/ Éditionset ProductionsSidonie
O 1978 bv Les ÉditionsCnécelles
Tousdnoitsnésenvéspountous pays
fi1êlirro
L1 Piano (David McNeil / Juhen Clenc)
L2 Playback

ffiG
ffi ffi
G/D D7

Mélissa,métis- sed'Ibiza Mélissa,métissed'Ibiza


D G A desseinstout pointus
Vit toujours dévêtue Dites jamaisque je vous ai dit ça
D G
Ou Mélissame tue
Ditesjamaisqueje vousai dit ça
n Descendez,ça c'estdéfendu
D G
Mater chezles gens! ,
-
Ou Mélis sa me tue
Elle crie maisbien entendu
D G Y a jamaisd'agent
Le matin derrière sescanisses
a- Elle crie, c'estdu tempsperdu
D G Personnene I'entend
-lors qu'elleest moitié-nue La police c'esttous desvendus
D G Dix ansqu elle attend
Sur les murs devant chez Mélissa
Mélissa,métissed'Ibiza
D G
A toujours savertu
Y a tout plein d'inconnus
Dites jamaisque je vous ai dit ça
Ou Mélissame tue
G D
Ouh ! Matez ma métisse
n Descendez,ça, c'estdéfendu! ("2)
G G / D D 7 G
G Ouh ! Ma métisseestnue
Oh!c'estindécent!o

Elle crie mais bien entendu Mélissa,métissed'Ibiza


G
Vit toujours dévêtue
Personne ne descend
Dites jamaisque je vous ai dit ça
G
Je vous ai jamaisvu
Sousla soiede sajupe fendue
Le matin derrièresescanisses a-
D Jors je vendsdeslongues-vues
En zoom en grosplans Mais si jamaisMélissasait ça
G Là, c'estmoi qui voustue
Tout un tas d'indi - vidus
D Ouh ! Matez ma métisse
Filment, noirs et blancs Ouh ! Ma métisseesrnue...

O 1986 by Les ÉdjtjonsCnécelles


/ ÉOitionset PnoductionsSjdonie
Tousdnoitsnéservéspountous pays

55
Tonalité orig,inale = Bbm

Porbir
13 Piano ( J e a n - L o u p D a b a d i e/ J u l j e n C l e n c )
1-4Playback

p-.-9

iffi ffi
x O O
rrrrn
ffi
Am
ffi ffi
AmÆ E7
dfrnsr'.
ufl
Em/A Dm E
ffi
A
mi
| || | t l
t ft ft l
Ffs+
2fr.

i{frrr
ffi TftftÎ
ffi
T+çF
JT-T5' 2fr.
ffizn ûd FH*fl
ffi ffi r5rrn Ëfffl ffi |-rrm
Ff,7 c17 Film7 Em7 A7 DM7 E13

ffi+r'.
lTffTl
Cfimz
ffizr'.
ITTTT]
Bm7
ffi
AM7
ffi'zn
r5rfl-1
Ff,mzÆ
ffisr'.
F5rfil
Am
ïffi'u
ItrlrI
E7
HiH )tr.
||attl
Dm
ffi
DM7
5fr.

Am AmÆ E7 Em/A Am Dm E7

Am E7 DM7 Cf,m7 Bm7 AM7

DepuisI'enfance Vivre en s'en allant et en s'envolant


Am D m E DM7 Cf,m7 Bm? AM7

Je suistoujoursen partance Et les gens I'argent seraient du vent


Am E7 DM7 Cfril Bm7 Ff,m7Æ E7

Je vaisje vis Mais c'est vrai le temps nous prend trop de temPs
Am D m E
Partir Partir
Contre le cours de ma vie
Même loin, loin de la région du cæur
N'importe oir la peau changede couleur
Partir avant qu on meure
A Ffis+ FËz Partir Partir
Partir Par - tir Comme les trains sont bleus quand on y pense
D Cil1 Et les bateaux heureux quand on y danse
On a toujours un bateau dans le cæur Oh partir sansrien dire
Fflm7 Emt A7
Mais c'est vrai le temps nous prend trop de temps
Un avion qui s'envolepour ailleurs
Et on n appareillepour aucun soleil
DM7 El3 E
Et pendant ce temps on est vivant
Mais on n'est pas à I'heure
A Ff5+ Ff7 Partir Partir...
Partir Par - tir
D CIT
Même loin de quelquun ou de quelquune
F0m7 Em7 A7

Même paspour aller chercherfortune


DM7 El3 E
Oh partir sansrien dire

@ L977 by Les ÉditionsCrécelles/ Éditionset PnoductjonsSidonie


Tousdnojtsnésenvéspountous pays

56
por boi rt'erbporuouFFrir
JouPPrir
L 5 Piano ( É t i e n n e R o d a - G i l/ J u l i e n C l e n c )
16 Playback

ffi
FIE F/D
Tffi
ffi
Am
ffi
FfrïI]
Gm
3fr.
ffi c7
ffi
Dm7
iinn
ffi
Em7(bs)

F FÆ F/D FIE

FIE F/D FÆ
Si un jour tu veux revenir Souffrir par toi n'est pas souffrir,
FIE F/D FÆ C'est comme mourir ou bien faire rire
Sansmots, sanspleurs, sansmême sourire C'est s'éloignerdu monde des vivants
Am Gm
Dans la forêt, voir I'arbre mort seulement..
Négligemment er sans re retenir Comme un jour tu viendras sûrement
Dans ce salon qui perd son temps,
C7 F FÆ F/D FÆ
Ne parlons plus jamais de nos déserts.
Sansfarderdu passérout I'avenir
Et si tu restesje mets le couvert
FÆ F/D FIE
Le soir quandje re vois sourire Maintenant, comme avant,
FÆ F/D FIE Doucement, sanspâlir, sansmentir, sanssouffrir
Sur cette photo qui ne veut rien dire Aujourd'hui, je te dis :
Am Gm
Sousta vieille lampequi tremble et chavire Tous les voyagesne veulent rien dire

C 7 F
Je sais des chosesqui te feraient rire
Moi qui entassaisdes souvenirs par paresse
Tir viens grima - cer dans mes souvenirs
Ce sont tes vieux chandails que je caresse

Maintenant, comme avant, doucement


FIE F/D Dm7 Restons-enau présent pour la vie,
Maintenant, comme avant,
C F F/E F/D FÆ
Gm gp7(bs) c7 F Aujourd'hui,resteici
Doucement, sanspâliq sansmentir, sanssoufFrir
C
Aujourd'hui,je te dis :

O 1975 by Les ÉOjtjonsCnéceÏes,/ ÉOitionset pnoductionsS i d o n i e


Tousdroits nésenvéspountous pays
Tonalité originale = C

Thlrfltsfodg
l-7 Piano ( É t i e n n e R o d a - G i l/ J u l i e n C l e n c )
L8 Playback

fift-n
ffi ffi ffi
rTff'n 9-9

ffi
fffi
ffi ffi ffiH
mrm
L!!J.l
HlH ffi
zfr.

D G DÆfr AIE Am D7 E7 A Bm

D D
1. This melody This melody
onfi AÆ D DÆr AE Bm D
Is a me - lody for you Is a me - lody for you
G
Cette mélodie Les gens d'ici
olrfl AÆ D Fcm
C'est I'océ - an en - rre nous Ne sont pas plus grands plus fiers ou plus beaux
Am D
Cette mélodie Seulement,ils sont d'ici, les gens d'ici,
Dj G D G A D
D'eau saléeet de mélan - colie Comme cette mélodie
E7
Les gens d'ici ne sont pas plus grands
Dans ton pays
Plus fiers ou plus beaux
Seulement,ils sont d'ici, les gens d'ici,
Elle te revient parfois
Comme cette mélodie
A
Comme ça, voilà, comme ça 3. Tu est partie
Mais ton rêve reste au chaud
Ce vieux soleil
2. Le vent d'ici É,tait trop fort pour ta peau
Fait voler tous nos oiseaux Cette mélodie
Les champs d'ici Qui reviendra parfois dans ta vie
Font ce qu'ils peuvent pour les troupeaux Cette mélodie
Les gens d'ici Dans ta ville s'esttransforméeen pluie, en pluie
Qui ne connaîtront pas d'autre vie That's why...
Dans ce pays
Dont les fruits sont si beaux This melody is a melody for you
Qu'on se content€ des noyaux

O 1975 by Les ÉditionsCnécelles


/ ÉOitionset PnoductionsSidonie
Tousdnojtsnésenvéspountous pays
Ubife
19 Piano ( É t i e n n e R o d a - G j l/ J u l j e n C l e n c )
20 Playback

ffiÎ ffiÎî T+'1 ffiÎÎ


ffi
T{çFr
t a a a ||
rrFm
t t t o| | l
rrrFn
ft-t&fl
t-t-fï-l ffi ffi
Ema Em D D6 CM7 Ffimz(bs) B 7sus4

ffil
tatata
Ffl-TN
ffiTÎ
FSam
FffÏ5I
Em7 Am7 D 7sus4
n?Th
|-frrn
arllt_tt
G
ffirr..
ffiil
Em/D
ffi
CIE gtlboylpl

Em4 Em Em4 Em

Em4 Em Em4 ctg Em B7(te)Dfl 87


n À quoi sert une chanson La la
E m D D 6 B7(be)lDÏ B7 CtE Em
? ,,
Si elle estdésarmée La la

D D 6 D Em7 Am7
Me disaient des Chiliens, La la

D6 C CM7 D7 G CM7
Bras ouverts, poings serrés. La la la la la la

c6 cM7 Film7(bs) F{m7(bs)B7


Comme une langue ancienne La la la la la la
87 sus4 B7 Em
Dans n importe quel quartier
Qu on voudrait massâ- cre\
D'une lune perdue,
Em7 Am7
Même si les maîtres parlent
Je veux être utile Et qu on ne m'entend plus,
D7sus4 D7 G B7sus4 B7 Même si c'est moi qui chante
À vivre et à rê - ver. À n importe quel coin de rue,
Je veux être utile
Comme la lune fidèle À vivre et à rêver.
À n importe quel quartier,
Em4 Em Em4
Je veux être utile
À quoi sert une chanson
À..r.t* qui m'ont aimé,
Em Em4 Em
À ceu" qui m'aimeront
Et à ceux qui m'aimaient. Si elle est désarmée?

Em/D CM7
Je veux être utile
B7sus4 B7 Em

À vivre et à chanter.

/ ÉOitionset PnoductjonsSidonie/ CltvtCÉditions


O 1993 by Les ÉditionsCnécelles
Tousdnoitsnésenvéspour tous pays