Vous êtes sur la page 1sur 5

EPFL Cours de Dynamique des structures Série 11

IMAC-IS-ENAC Prof. I. Smith / Dr. P. Lestuzzi -Corrigé-

Corrigé de la série d'exercices N°11

Exercice 1
a) Matrice des masses :
1600 0
M t
0 800

6 5, 67 1010 16 5 2.88 0.9


Matrice de rigidité : K .1010 N / m
7 33 5 2 0.9 0.36

b) Afin de déterminer les vecteurs propres, il faut résoudre l’équation


 
K  n,i 2 M Ai  0 pour chaque pulsation propre.
Les pulsations propres s’obtiennent en calculant le déterminant suivant :

2880.107 wn2 1600.103 900.107


det(K wn2 M ) det
900.107 360.107 wn2 800.103

On obtient ainsi :
rad rad
wn,1 28, 58 et wn,2 147,25
s s

Calcul du premier vecteur propre :


2
27, 493 9
K n,1 M An1 109 A n1
9 2, 946

On choisit de normaliser la déformée modale du niveau 2 : A21 = 1


Puis, on détermine la déformée modale du niveau 1 :
27,493 A11 – 9 = 0  A11 = 0,3273
T
A1 0, 3273 1

En utilisant ce procédé pour le second vecteur propre, on trouve A .


0, 33 1
A
1 0, 65

971, 46 0 
Matrice de masse généralisée : M *  A M A  
T

1942,9
c) t
 0

1/5
EPFL Cours de Dynamique des structures Série 11
IMAC-IS-ENAC Prof. I. Smith / Dr. P. Lestuzzi -Corrigé-

793,9 103 0  kN
Matrice de rigidité généralisée : K *  A K A  
T
6
 0 42,128 10  m
1
d) Soit x (0) , l’amplitude de la déformée se calcule comme suit :
2
1600 0 1
T 0, 33 1
a1 M x 0 800 2
z1(0) 2,19
T 1600 0 0, 33
a1 M a1 0, 33 1
0 800 1

1600 0 1
T 1 0, 65
z 2 (0)
a2 M x 0 800 2
0,28
T 1600 0 1
a2 M a2 1 0, 65
0 800 0, 65
1
e) Soit x (0) et les conditions initiales z1 (0) 0 et z2(0) 5.
2
La réponse de la structure est donnée par :
N
zn (0)
xi (t ) ain zn (0)cos wnt
wn
sin wnt Ici i = 1,2
n 1

x1(t ) 0, 33 1 5
2,19 cos 28, 58t 0,28 cos147,25t sin147,25t
x 2 (t ) 1 0, 65 147,25
0, 72 0,28 0, 034
cos 28, 58t cos147,25t sin147,25t
2,19 0,182 0, 022

Exercice 2

1. Détermination des caractéristiques généralisées de la structure :

12587 0 
Matrice de masse généralisée : M *  A M A  
T

15733
kg
 0

1.193 0  5
Matrice de rigidité généralisée : K *  A K A  
T

16.602
10 N m
 0

La réponse de la structure s’obtient en superposant les réponses modales comme suit :

x t   A z t 

 x1  t    1   1.64 
   a1 z1  t   a2 z2  t  ; avec a1    ; a2   
 x2  t   1.31  1 

2/5
EPFL Cours de Dynamique des structures Série 11
IMAC-IS-ENAC Prof. I. Smith / Dr. P. Lestuzzi -Corrigé-

Les réponses modales z1  t  et z2  t  sont déterminées en considérant les systèmes modaux


conformément à la figure ci-dessous :
x2(t)

z1(t) z2(t)
m1* m2*

x1(t)
k1* k2*

 x1  t  
Réponse de la structure:   Superposition des réponses modales: a1 z1  t   a2 z2  t 
 x2  t  

 Détermination de la réponse modale z1  t  :


La première réponse modale est la solution de l’équation suivante : m1* z1  t   k1* z1  t   0
Avec les conditions initiales suivantes :
a1T M x  0  a1T M x  0 
z1  0    1.56 m et z1  0   0
a1T M a1 a1T M a1

z1  0 
La solution s’écrit: z1  t   z1  0  cos 1t   sin 1t 
1
Ce qui donne : z1  t   1.56 cos  3.08t 

 Détermination de la réponse modale z2  t  :


La deuxième réponse modale est la solution de l’équation suivante : m2* z2  t   k2* z2  t   0
Avec les conditions initiales suivantes :
a2T M x  0  a2T M x  0 
z2  0    0.95m et z2  0   0
a2T M a2 a2T M a2

z2  0 
La solution s’écrit: z2  t   z2  0  cos 2t   sin 2t 
2
Ce qui donne : z2  t   0.95cos 10.27t 

 La réponse de la structure s’écrit alors :

 x1  t    1   1.64  1.56 cos  3.08t   1.558cos 10.27t  


   z1  t     z2  t    
 x2  t   1.31  1   2.04 cos  3.08t   0.95cos 10.27t  

2. Détermination de la réponse de la structure à une force d’excitation


Comme pour le premier cas, la réponse de la structure s’obtient en superposant les réponses modales
comme suit :

3/5
EPFL Cours de Dynamique des structures Série 11
IMAC-IS-ENAC Prof. I. Smith / Dr. P. Lestuzzi -Corrigé-

x t   A z t 

 x1  t    1   1.64 
   a1 z1  t   a2 z2  t  ; avec a1    ; a2   
 x2  t   1.31  1 

Les réponses modales z1  t  et z2  t  sont déterminées en considérant les systèmes modaux qui sont
maintenant soumis à des forces d’excitation F1*  t  et F2*  t  déterminé par les équations suivantes :
 F1*  t   T F1  t 
   1 1.31  0  1.31 F0 sin t  
 *   A        
 F2  t    F2  t    1.64 1   F0 sin t    F0 sin t  

x2(t)
m1* m2*
F1*(t) z1(t) F2*(t) z2(t)

x1(t)
k1* k2*

 x1  t  
Réponse de la structure:   Superposition des réponses modales: a1 z1  t   a2 z2  t 
 x2  t  

 Détermination de la réponse modale z1  t  :


La première réponse modale est la solution de l’équation suivante : m1* z1  t   k1* z1  t   F1*  t 
Avec les conditions initiales suivantes :
a1T M x  0  a1T M x  0 
z1  0    0 et 1  
z 0  0
a1T M a1 a1T M a1

F1* k1*
La forme générale de la solution s’écrit : z1  t   sin t 
1      1
2 2

Ce qui donne : z1  t   0.024sin 15t 

 Détermination de la réponse modale z2  t  :


La deuxième réponse modale est la solution de l’équation suivante : m2* z2  t   k2* z2  t   F2*  t 
Avec les conditions initiales suivantes :
a2T M x  0  a2T M x  0 
z2  0    0 et z 2  0   0
a2T M a2 a2T M a2

4/5
EPFL Cours de Dynamique des structures Série 11
IMAC-IS-ENAC Prof. I. Smith / Dr. P. Lestuzzi -Corrigé-

F2* k2*
La solution s’écrit: z2  t   sin t 
1     
2
2 2

Ce qui donne : z2  t   0.026sin 15t 

 La réponse de la structure s’écrit alors :

 x1  t    1   1.64   0.019sin 15t  


   z1  t     z2  t    
 x2  t   1.31  1   0.057 sin 15t  

5/5