Vous êtes sur la page 1sur 32

‫ﻢــــﯿﻠـﻌﺘﻟا ةرازو ﻲـــﻟﺎﻌﻟا ﻲـــــــــﻤـﻠﻌﻟا ﺚـــﺤﺒـﻟاو‬

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE FERHAT ABBAS -SETIF ‫ ﻒــــﯿﻄﺳ سﺎﺒﻋ تﺎﺣﺮﻓ ﺔـــﻌﻣﺎﺟ‬-1-


Faculté de Technologie ‫ﺎــــﯿﺟﻮــﻟﻮــﻨﻜـﺘﻟا ﺔـﯿﻠﻛ‬
Département de d’électrotechnique ‫ﺔﯿﻨﻘﺗوﺮﺘﻜﻟﻹا ﻢﺴﻗ‬

Mémoire de licence
No. Réf. : ………./……/2016

Présenté au Département de d’électrotechnique

Domaine : Sciences et Technologie


Filière : Electrotechnique
Spécialité : Electrotechnique
Réalisé par :
Mr : ANNANE AKRAM

Mr : ZOUACHE ABOUBAKER

Mr : TABBICHE FATEH

Thème
Réglage la tension dans un réseau de distribution radial

Soutenu le 30/05/2016 devant la commission d’examen composée de :

Mr. .à l’Université de Sétif Président


Mr. KADRI Moussa MAA à l’Université de Sétif Directeur du Mémoire
Mr BAYADI.Abdelhafid Prof à l’Université de Sétif Examinateur
Mr. GHERBI Ahmed Prof à l’Université de Sétif Examinateur
Dédicaces
Je dédie cet humble mémoire aux être les plus chers
- A mon père et ma mère

- A mon frère

- A mes sœurs

- A la famille de mon père et la famille de ma mère

- Tous mes amis

- Toute personne ayant une place dans mon cœur

T. Fateh

Je dédie ce projet à :

En signe de respect et de reconnaissance aux

Ma mère et mon père.

Mes frères et mes sœurs.

Toute la famille annane

A. AKRAM

Je dédis ce travail à celle qui m’a donné la vie et l’envie de vivre, Ma mère et mon père

Je la dédie a tout mes sœurs mes frères et mes sœurs

Z . ABOUBAKER
Remerciements

Nous remercie Dieu, le Tout-Puissant, qui nos a donné la force et le courage


pour poursuivre nos études.

Nous remercie notre adorable Dr KADRI MOSSA d’avoir accepté d’encadrer ce


mémoire .Sans ses orientations et ses suggestion les plus inestimables, ce mémoire
n’aurait jamais pu voir le jour.

Nous remercie également tous les membres du jury pour l’intérêt qu’ils ont
porté à notre travail
 Pr BAYADI.ABDELHAFID
 Pr GHERBI.AHMED
 Pr

Sétif, le 30/05/2016
SOMMAIRE

Sommaire

INTRODUCTION GENERALE ...........................................................................VIII

Chapitre 01 .................................................................................................. 1

GENERALITES SUR LES RESEAUX ELECTRIQUES ................................... 1


1.1. Historique ................................................................................................................................................................
1.2. Architecture des réseaux ............................................................................................................2
1.3.1. Les lignes .....................................................................................................................................2
1.3.2. Transformateurs .......................................................................................................................3

Chapitre 02 .................................................................................................. 5

Analyse de la chut de tension et les différents moyens de réglage ………5

2.1. Analyse de la chute de tension................................................................................................... 5


2.2.1. La puissance réactive ......................................................................................................7
2.2.. Les moyens du réglage de la tension .........................................................................................................
2.2.1. Les condensateurs...........................................................................................................8
2.2.2. Compensateurs synchrones ...........................................................................................9
2.2.3. Les systèmes FACTS (Flexible Alternative Current Transmission Systems)...........9
2.2.4. Transformateurs avec prises réglables en charge ..................................................... 10

Chapitre 03 ................................................................................................ 18

APPLICATIONS ........................................................................... 18
CONCLUSIONS GENERALES ET PERSPECTIVES ................................................. 21
SOMMAIRE

Liste des figures

Figure 1.1. Modèle simplifié des lignes de transmission électriques ...................................................................... 3


Figure 1.2. Modèle d’un transformateur .............................................................................................................. 3
Figure 1.3. Modèle simplifié à une simple impédance ........................................................................................... 4
Figure 2.1. Schéma unifilaire du tronçon.......................................................................................................... 5
Figure 2.2. Schéma équivalente d’une phase du tronçon ................................................................................ 6
Figure 2.3. Diagrammes vectoriels ................................................................................................................... 6
Figure 2.4. Principe de la compensation d’énergie réactive ............................................................................... 8
Figure 2.5. Représentation d’un gradin d’une batterie de condensateurs ........................................................... 9
Figure 2.6. Le circuit exact d’un transformateur a deux enroulements ............................................................ 10
Figure 2.7. Le circuit modifié d’un transformateur a deux enroulements....................................................... 11
Figure 2.8. Le circuit d’un autotransformateur ................................................................................................... 12
Figure 2.9. Schéma d’un régulateur de tension monophasé ................................................................................ 13
Figure 2.10. Schéma du circuit de contrôle......................................................................................................... 13
Figure 2.11. Régulateur de tension type A avec son schéma simplifié ............................................................... 14
Figure 2.12. Régulateur de tension type B avec son schéma simplifié................................................................ 14
Figure 2.13. Schéma d’un compensateur de la chute de tension dans la ligne .................................................... 16
SOMMAIRE

Liste des tableaux

Tableau 2.1. Equations du la tension et du courant de régulateur de tension ............. Erreur ! Signet non défini.
Tableau 2.2. La base du régulateur de la tension................................................................................................. 16
Tableau 3.1. Les résultats préliminaires… .......................................................................................................19
Tableau 3.2. Résultats après l'emplacement de capacité ................................................................................. 20

vi
INTRODUCTION GENERALE

Listes des Acronymes et Symboles

Acronymes
Rij est la résistance de la ligne [Ω] ;
Xij est la réactance longitudinale de la ligne [Ω] ;
Yij/2 est l'admittance transversale [μS] ;

H1, H2 sont les extrémités a haute tension


X1, X2 sont les extrémités a basse tension
Vs, VL sont respectivement la tension de la source et de la charge
E1, E2 sont respectivement les fem primaire et secondaire
Iex : courant d’excitation dans le circuit magnétique
Is,I1 et I2 sont respectivement le courant de la source, le courant primaire et le courant
secondaire.
Ym : admittance shunt liée au circuit magnétique.
Z1 ,Z2 : sont les impédances séries primaire et secondaire.
N1 /N2 : le rapport entre le nombre de spires de l’enroulement primaire et le secondaire

vii
INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE
Un réseau de distribution électrique est la partie d'un réseau électrique desservant
les consommateurs. Un réseau de distribution achemine l'énergie électrique d'un réseau de
transport (Haute tension B) ou un réseau de répartition (Haute tension A)
aux transformateurs aériens desservant les clients.

La tension électrique des réseaux de distribution se situe normalement entre 30 kV et 3 kV. Ils
comprennent des postes électriques de transformation, des lignes aériennes et un réseau
de conducteurs les reliant aux transformateurs de secteur. Le réseau de distribution dessert parfois
directement les compteurs électrique de clients industriels

Un réseau de distribution est généralement organisé radialement, chaque point de connexion au


réseau de moyenne tension desservant un « arbre » se subdivisant à plusieurs reprises avant
d'atteindre les transformateurs de distribution.

Ces réseaux radiaux se rejoignent en des points d'interconnexion normalement ouverts : ils
permettent, au besoin, de fournir une source alternative d'électricité à une partie d'un réseau radial
voisin, en cas de panne du tracé de desserte normal. [2]

On a divisé ce travail en trois chapitres, le premier chapitre : est pour donner des généralités sur le
réseau de distribution et sur les composantes du réseau.

Le deuxième chapitre : nous allons présenter l’analyse de la chute de tension et les différents
moyens de réglage de tension.

Le troisième chapitre : sera consacré à une présentation d’une application pour modèle simple

formé par un poste source, une ligne et une charge électrique.

viii
CHAPITRE 01 GENERALITES SUR LES RESEAUX ELECTRIQUES

Chapitre 01

GENERALITES SUR LES RESEAUX ELECTRIQUES


1.1. Historique
Dès 1882, Edison a réalisé la première distribution d’électricité en courant continu (sous 110 V)
pour l’éclairage, ensuit une transmission à distance entre Miesbach et Munich (57 Km, 2000V) à été
réalisée, il est vite apparu que la solution pour un transport à distance devait passer par une tension
plus élevée pour diminuer le volume de cuivre et donc utiliser le courant alternatif et le
transformateur dont le principe était breveté par Gaulard et Gibbs en 1881. Les générateurs
triphasés sont de conception plus simple que les machines à courant continu et la coupure du
courant plus facile. En 1891, une liaison en courant alternatif sous 15 kV reliait une centrale sur le
Neckar à Lauffen à francfort (à une distance de 176 km). Vers 1920, la fréquence de 50 Hz est
normalisée en Europe et la tension passe à 132kV grâce notamment à l’invention des isolateurs
suspendus. Les raisons de ce transport à distance proviennent, au début, de la distance entre les
centrales hydrauliques et les villes. Lorsque des centrales thermiques sont développées, il est vite
apparu qu’une complémentarité existait entre ces divers modes de production, d’où une meilleur
utilisation des ressources par une interconnexion tant au sein d’un pays qu’entre pays voisins.les
liaisons internationales vont alors rapidement se développer. [1]

Les avantages d’un tel réseau d’interconnexion sont de permettre des échanges programmés
mois aussi d’assurer la solidarité entre les différents partenaires en cas d’aléas de production tout en
diminuant l’impact sur la fréquence.
Il faut encore signaler qu’un retour vers des liaisons en courant continu sous haute tension
devient techniquement et économiquement intéressant lors de liaisons sous-marines dépassant
quelques dizaines de kilomètres (par exemple liaison France-Grande-Bretagne, Irlande-Ecosse,
etc.),en liaison aériennes point à dépassant quelques centaines de kilomètres ou encore lors
d’interconnexions entre réseaux asynchrones ( cas des liaisons entre l’Europe de l’Ouest et l Europe
centrale avant l’interconnexion synchrone en 1995) ou entre réseaux de fréquences différentes
(Japon) .Ces liaison font appel à des convertisseurs utilisant des composants électroniques (
thyristors…).

p. 1
CHAPITRE 01 GENERALITES SUR LES RESEAUX ELECTRIQUES

1.2. Architecture des réseaux


Le réseau à THT (400KV, 225 KV) d’interconnexion internationale forme un ensemble maillé sur
lequel sont raccordées les grandes centrales (centrales nucléaires de 1 000 MW, par exemple). Il est
complété par un réseau de répartition (60 à 150 kV) souvent exploité en poches reliées au niveau
supérieur de tension et sur lequel se raccordent des centrales électriques de moindre puissance, ainsi
que les grands utilisateurs industriels. On trouve ensuite un réseau de distribution (de 20 kV à
400V) desservant la clientèle (petites et moyennes entreprises, commerces, secteur résidentiel).
Ce réseau de distribution est généralement de structure radiale, éventuellement bouclable dans
des zones urbaines pour assurer la continuité du service, voire bouclé même en basse tension dans
certaines grandes villes. [1]
L’alimentation d’une grande agglomération se fait en général par une boucle à 380 kV ou 225
kV, alimentée par le réseau d’interconnexion et sur laquelle sont raccordés des postes abaisseurs
vers le réseau de répartition, souvent en câble pour la pénétration urbaine. Sur ce réseau de
répartition sont branchés des postes abaisseurs vers le réseau de distribution (tension de 15-20 kV),
bouclé ou bouclable et enfin le réseau basse tension de structure radiale alimentant les
consommateurs (en triphasé ou en monophasé).
Il faut encore souligner l’importance que les charges triphasées soient équilibrées, sous peine de
développer une composante inverse conduisant à un échauffement supplémentaire des alternateurs
et des moteurs électriques. Cet équilibrage est obtenu en distribution par le foisonnement des
charges.

1.3. Modélisation des composants du réseau


La modélisation des composantes du réseau en fonctionnement triphasé équilibré repose sur les
hypothèses suivantes :
- symétrie des éléments, permettant une représentation d’ordre direct monophasée ;
- influences magnétiques entre composants négligées ;
- lignes électriques représentées par un schéma de quadripôles équivalents à constantes
concentrées ;
- impédance de magnétisation des transformateurs négligée. [1]

1.3.1. Les lignes :

Le modèle mathématique d’une ligne aérienne ou souterraine peut, pour des longueurs de lignes

p. 2
CHAPITRE 01 GENERALITES SUR LES RESEAUX ELECTRIQUES

pas trop élevées (l ≤ 100 km) et à la fréquence du réseau, être représenté sous la forme d'un schéma
‘π’ (figure 2.6). Ce schéma en ‘π’ possède une impédance longitudinale comprenant la résistance et
la réactance de la ligne et deux admittances transversales d'extrémité reprenant chacune la moitié de
la susceptance totale. Ce schéma se met donc sous la forme :

Figure 1.1 Modèle simplifié des lignes de transmission électriques

où : Zij = Rij + jXij


Rij est la résistance de la ligne [Ω] ;
Xij = ω.Lij est la réactance longitudinale de la ligne [Ω] ;
Yij/2 = ω.Cij/2 est l'admittance transversale [μS] ;

1.3.2. Transformateurs
La modélisation de transformateurs se fera par un schéma équivalent avec
transformateur idéal (voir figure 1.2a), possédant N1 et N2 spires respectivement au primaire et
au secondaire (n = N1/ N2). En transposant la branche magnétisante en tête du circuit, son
schéma équivalent peut se représenter comme ci-dessous :

Figure 1.2 Modèle d’un transformateur

H1, H2 sont les extrémités a haute tension


X1, X2 sont les extrémités a basse tension
Vs, VL sont respectivement la tension de la source et de la charge

p. 3
CHAPITRE 01 GENERALITES SUR LES RESEAUX ELECTRIQUES

E1, E2 sont respectivement les fem primaire et secondaire


Iex : courant d’excitation dans le circuit magnétique
Is,I1 et I2 : sont respectivement le courant de la source, le courant primaire et le courant secondaire.
Ym : admittance shunt liée au circuit magnétique.
Z1 ,Z2 : sont les impédances séries primaire et secondaire.

L’impédance caractérisant le transformateur s’exprime, généralement, à travers la


tension de court-circuit (Ucc) de ce dernier (en %). ‘Ucc’ représente le pourcentage de la tension
nominale à appliquer à un des enroulements pour qu'il passe un courant nominal dans l’autre
enroulement, lorsque celui-ci est court-circuité. Cette tension correspond à l'impédance de fuite
lorsque sa valeur est donnée dans le système per unit lié aux grandeurs nominales de l’appareil !

L’utilisation de grandeurs réduites (p.u) permet encore une simplification dans la représentation
des transformateurs, en les réduisant à une simple impédance (de dispersion) série.

Figure 1.3 : Modèle simplifié à une simple impédance

Rappelons que l’utilisation de grandeurs réduites repose sur une puissance triphasée de base (Sbase)
et une tension entre phases de base (Ubase), permettant de définir une impédance de base
(Zbase=Ubase2/Sbase) à partir de laquelle les impédances réduites des composants seront calculées.
Rappelons que l’un des avantages de l’utilisation des impédances réduites est d’avoir des ordres de
grandeur quasi invariants quelle que soit la puissance nominale des machines ou des
transformateurs. Rappelons encore qu’en présence de transformateurs, le rapport de transformation
nominal.

p. 4
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

Chapitre 02

ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES


DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

2.1. Analyse de la chute de tension

Considérons une phase du tronçon de la figure (2.3) alimentant une charge et caractérisé par une
impudence Z = r + jx

Figure 2.1 Schéma unifilaire du tronçon

V1 : La tension de départ
V2 : la tension de l’arrivé
S2 : est la puissance apparente absorbée
Le schéma équivalent simplifié pour une phase est montré dans la figure (2.4) cette phase est
parcourue par un courant I de valeur efficace I = (S2/V2)*

p. 5
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

Figure 2.2 Schéma équivalente d’une phase du tronçon

On peut dessiner le diagramme vectoriel pour ce schéma comme présenté dans la figure (2.3)

Figure 2.3 Diagrammes vectoriels

La chute de tension est donnée par :


V1 = V2 + ΔV (2.1)

ΔV = V1 – V2 = I + I (2.2)

P2 = V2 I cos φ (2.3)

Q2 = V2 I sin φ (2.4)

p. 6
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

rP₂+ xQ₂
Ce qui donne : ΔV = (2.5)
V₂

ΔV rP₂+xQ₂
En valeur relative : = V₂² (2.6)
V

En générale : ΔU rP+xQ (2.7)


U = U²

P, Q : les puissances circulant dans les branches du réseau


cosφ : facteur de puissance.
Observation : On remarque bien que la chute de tension dépend de l’énergie réactive,

2.1.1. La puissance réactive


L’énergie électrique est essentiellement distribuée aux utilisateurs sous forme de courant
alternatif par des réseaux en haute, moyenne et basse tension
L’énergie consommée est composée d’une partie "active", transformée en chaleur ou mouvement et
d’une partie "réactive" transformée par les actionneurs électriques pour créer leurs propres champs
électromagnétiques.
La circulation de l’énergie réactive a des incidences techniques et économiques importantes.
Ainsi, la circulation de l’énergie réactive sur les réseaux de distribution entraîne, du fait d’un
courant appelé plus important :
 Des surcharges au niveau des transformateurs.
 L’échauffement des câbles d’alimentation.
 Des pertes supplémentaires.
 Des chutes de tension importantes.

Pour ces raisons, il est nécessaire de produire l’énergie réactive au plus prés possible des charges,
est ce qu’on appelle "compensation de l’énergie réactive".
On utilise des condensateurs pour fournir l’énergie réactive aux récepteurs inductifs. [3]
Application : réglage de la tension par compensation de l’énergie réactive
Dans le cas de la figure2.4, et pour réduire la puissance apparente absorbée à l’extrémité 2
de la valeur S1 à la valeur S2, on doit connecteur une batterie de condensateurs fournissant l’énergie
réactive Qc et réduire le courant qui circule dans les lignes telle que :

p. 7
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

Qc = P (tanφ1 – tanφ2)
S1 : la puissance apparente absorbée avant la compensation
S2 : La puissance apparente absorbée après la compensation

Figure 2.4 Principe de la compensation d’énergie réactive [3]

2.2. Les moyens du réglage de la tension

2.2.1. Les condensateurs

Ces bancs de condensateurs peuvent atteindre quelque MVar, ils sont utilisés pour corriger le
facteur de puissance dans le cas forts charges inductives. Cette solution est généralement utilisée
pour la compensation réactive des flux de puissance dans le réseau, mais elle pourrait être envisagée
quand le plan de tension est bas afin de le remonter. Le but est de compenser la somme de
puissance réactive absorbée par le réseau et par le transformateur.
En règle générale, une batterie de condensateur est composée de 3 gradins, chaque gradin est
composé de 6 éléments.

p. 8
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

Figure 2.5 Représentation d’un gradin d’une batterie de condensateurs

- Inductance :

Les inductances sont utilisée pour compenser la puissance réactive fournie par les sous tension
il perme de limitation des surtensions.

2.2.2. Compensateurs synchrones :


Cette solution utilise des générateurs du réseau pour produire ou absorber de l’énergie
réactive. En effet, une machine synchrone peut être commandée de manière à préserver la tension
via la puissance réactive qu’elle produit. Le principe du contrôle est le même que celui des
machines soumises au réglage primaire avec un régulateur en charge maintien en de la tension. Une
sous excitation permet à la machine synchrone d’absorber de la puissance réactive et donc de
diminuer la tension ; inversement, une sur excitation lui permet l’augmentation de la tension.

2.2.3. Les systèmes FACTS (Flexible Alternative Current Transmission


Systems)
Le réglage de tension est réalisé de manière locale sur le réseau de distribution par des
systèmes de gestion de puissance réactive capable de maintenir la tension dans les limites
admissibles et de limiter les transits de puissance réactive depuis le réseau de transport. Les
systèmes FACTS sont développées à cet effet, ces systèmes à base l’électronique de puissance
utilisent les performances de contrôle offertes par l’utilisation de cette technologie, Il existe
plusieurs combinaisons de ce système (les dispositifs FACTS shunts, série et combinés série-
parallèle). [3]

p. 9
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

2.2.4. Transformateurs avec prises réglables en charge


C’est un régulateur de tension formé d’un autotransformateur et d’un mécanisme de
changement de prises en charge. Puisque l’autotransformateur est un transformateur spéciale alors
le fonctionnement de celui-ci est basé sur connaissance du transformateur a deux enroulements.

- Transformateur a deux enroulements

Le circuit exact d’un transformateur a deux enroulements est donné par le schéma suivant :

Figure 2.6 Le circuit exact d’un transformateur a deux enroulements

Avec,
H1, H2 sont les extrémités a haute tension
X1, X2 sont les extrémités a basse tension
Vs, VL sont respectivement la tension de la source et de la charge
E1, E2 sont respectivement les fem primaire et secondaire
Iex : courant d’excitation dans le circuit magnétique
Is,I1 et I2 : sont respectivement le courant de la source, le courant primaire et le courant secondaire.
Ym : admittance shunt liée au circuit magnétique.
Z1 ,Z2 : sont les impédances séries primaire et secondaire.
N1 /N2 : le rapport entre le nombre de spires de l’enroulement primaire et le secondaire
Le circuit de la (figure 2.7) peut être modifié, mais sans erreur, si on ramène l’impédance primaire
Z1 vers le côté secondaire, comme il est indiquer par la figure suivante :

p. 10
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

Figure 2.7 Le circuit modifié d’un transformateur a deux enroulements

Dont lequel l’impédance totale Zt est égale :

Zt = n2t Z 1 + Z 2 (2.8)

Est le rapport de transformation :

N
2
nt = N1
(2.9)

Les équations modélisant le transformateur sont :

N2
E2 = E1 = ntE1 (2.10)
N1

N2
1I = I2 = ntI2 (2.11)
N1

Par l’application des lois de Kirchhoff

E2 = VL + ZtI2 (2.12)

1 1 Zt
Vs = E1 = E2 = VL + I2 (2.13)
nt nt nt

D’une manière similaire on trouve pour le courant :

Fm FmZt
Is = VL + ( + nt) I2 (2.14)
nt nt

p. 11
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

- Autotransformateur a deux enroulements

Dans un transformateur a deux enroulements si on connecte H1 au point X2 alors peut former ainsi
un autotransformateur. La source est appliquée entre H1 et H2 tandis que la charge est entre les
bornes X2 et l’extension de H2 comme il est indiqué sur la figure (2.8)

Figure 2.8 Le circuit d’un autotransformateur

Par l’application de la loi des mailles (KVL) on peut écrire :

E1 + E2 = VL + ZtI2 (2.14)

On sait que :

E2 = ntE1 (2.15)
L’équation devient :

(1 + nt)E1 = VL + ZtI2 (2.16)

Puisque Vs = E1 et I2 = IL alors :

(1 + nt )Vs = VL + Zt IL (2.17)

p. 12
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

1 Zt
Vs = VL + IL (2.18)
1+nt 1+nt

Pour un autotransformateur abaisseur on a :

1 Zt
Vs = VL + IL (2. 19)
1–nt 1–nt

- Un régulateur de tension monophasé

La figure (2.9), montre le schéma simplifié d’un régulateur de tension avec un mécanisme de
changement de prises en charge. Il est constitué d’un autotransformateur et d’un circuit de contrôle
indiqué par la figure 2.10. Le circuit de contrôle est constitué d’ un compensateur de chute de
tension qui doit être alimenté sous tension de 120V et un courant réduit par l’intermédiaire d’un
transformateur de tension et d’ un transformateur de courant. Plus d’autres accessoires (relais,
moteur,…)

Figure 2.9 Schéma d’un régulateur de tension monophasé

Figure 2.10 Schéma du circuit de contrôle

p. 13
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

- Différents types de régulateurs

En pratique, et selon le mode de connexion, on peut distinguer deux types de régulateurs de


tension :
 Régulateur de type A (la figure 2.11).
 Régulateur de type B (la figure 2.12).

Figure 2.11 Régulateur de tension type A avec son schéma simplifié.

Figure 2.12 Régulateur de tension type B avec son schéma simplifié.

Le tableau suivant résume les différentes équations des tensions et des courants pour les deux types
de régulateurs.

p. 14
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

Equations du la tension et du courant du régulateur de tension


Type A Type B

Tableau 2.1 Equations du la tension et du courant de régulateur de tension

la valeur actuel du rapport N2/N1 n’est pas toujours disponible alors dans ce cas il faut utiliser a sa
place la valeur de la prise correspondante. Chaque prise change la tension par une fraction de 5/8%
ou 0.00625 dans ce cas on écrit:

- Principe de fonctionnement du régulateur de tension:

Le réglage de la tension est obtenue par le changement de la prise de l’enroulement série de


l’autotransformateur. Le choix de la prise de réglage est contrôlé par le compensateur de la chute de
tension dans la ligne. Un régulateur standard doit contenir 32 prises (±10% de la tension). La
figure 8, montre un schéma abrégé du compensateur.

p. 15
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

Figure 2.13 Schéma d’un compensateur de la chute de tension dans la ligne

La tension d’alimentation du compensateur est de 120 V ce qui nécessite un transformateur


de tension caractérisé par un rapport (Npt :1)et un réducteur de courant caractérisé par un rapport de
transformation (CTp :CTs ). Le tableau suivant permet le calcule des valeurs de base du
régulateur ou VLN est la tension nominale de la source:
Tableau : la base du régulateur de la tension.
La base Le circuit de la ligne Le circuit du compensateur

Tension VLN VLN/NpT


Courant CTp CTs
Impédance Zbase(ligne) = VLN/CTp Zbase(comp) = VLN/(NPT.CTp)

Tableau 2.2. La base du régulateur de la tension

Les paramètres signalés dans le compensateur doivent être égales :

R′ + jX′ = (Rcomp + jXcomp) ∙ CTs (2.20)

€Tp
R′ + jX′ = (R1igne + jX1igne) ∙ CTs (2.21)
NpT€Ts

p. 16
CHAPITRE 02 ANALYSE DE LA CHUTE DE TENSION ET LES DIFFERENTS MOYENS DE REGLAGE

€Tp
R′ + jX′ = (R1igne + jX1igne) ∙ (2.22)
NpT

Dans lesquelles, les paramètres de la ligne en (pu) sont donnés :

Rligne+jXligne
Rpu + jXpu = (2.23)
Zbase(ligne)

€Tp
Rpu + jXpu = (R1igne + jX1igne) ∙ N (2.24)
pT

Et les paramètres du compensateur correspondants a la ligne sont égales:

Rcomp + jXcomp=(Rpu + jXpu) ∙ Zbase(comp) (2.25)

€Tp V
Rcomp + jX comp = (R1igne + jX 1igne) ∙ V . NpTLN
€ (2.26)
LN Ts

€Tp
Rcomp + jXcomp = (R1igne + jX1igne) ∙ N € (2.27)
pT Ts

Un régleur en charge est un transformateur capable d’adapter son rapport de transformation


dans une plage définie. Ceci permet de régler, en fonction du transit de puissance et/ou de la tension
mesurée, la tension du secondaire du transformateur et une mesure de courant
Le régleur en charge change de prise lorsque la tension mesurée au secondaire du
transformateur est supérieure ou inférieure à un écart de tension par rapport à une consigne donnée
(Uconsigne).Ainsi si la tension du secondaire dépasse les bornes fixées pendant un temps supérieure
Tmin (généralement de 60s), le changement de prise s’opère. Si un changement de prise n’est pas
suffisant un deuxième suit après un temps plus court Tpmin (avec Tpmin< Tmin ).
, Ceci permet d’avoir une image de la puissance transité via le transformateur et donc de l’état de
charge du réseau aval. L’induction de cette résistance permet d’estimer la chute de tension en un
point du réseau.

p. 17
CHAPITRE 03 APPLICATIONS

Chapitre 03

APPLICATIONS
A- Une sous station de 2.4 kV, 1.667MVA, alimente une charge de 0.834 MVA avec un facteur de
puissance égale à fp = 0.9. par un intermédiaire d’une ligne d’impédance 0.3+j0.9 Ohm voire
figure 1. Déterminer la tension de la charge ainsi que la chute de tension.

Rl 0.3 Ω
Xl 0.9 Ω
Pl 0.7506 MVA
Ql 0.3635 MVA
PlRl  Ql X l
U p  0.2301 kV
Un
U2  U1  Up 2.1699 kV

Tableau 3.1 Les résultats préliminaires

B- Quel doit être la valeur de la capacité qu’il faut placer au niveau de la charge (fig 2) pour
réduire la chute de tension dans la limite de 5%

p. 18
CHAPITRE 03 APPLICATIONS

Uimp 0.12 kV
U n U imp  Pl Rl l
Qnew 
X 0.0698 MVA
Qc  Qnew  Ql 0.2937 MVA
Qc
C
2fU n 2 1.6232e-004

Tableau 3.2 Résultats après l'emplacement de capacité

C- On place un régulateur de tension au niveau de la sous-station (fig 3.)


a. Déterminer les paramètres du circuit de compensateur (le courant dans le
compensateur est de 5A)

b. Pour maintenir la valeur de 120 V avec une largeur de bande de 2V au niveau de la


charge quelle doit être la prise de réglage

D- les paramètres du circuit de peuvent être calculer de la manière suivante :

1. Le rapport de transformateur de tension

Npt= 2400/120 = 20
2. Le courant débité par la sous station :

In = 1667/2.4= 694 A (soit environ 700A)


3. Le rapport de transformateur de courant :

CT= 700/5 = 140 =CTp/CTs


4. Les valeurs de R’ et X’ signalés dans le compensateur et qui correspondent à la ligne
d’impédance (0.3+j0.9 Ohm) sont égales :

R’+jX’ = (0.3+j0.9)(700/20)=10.5+j31.5 V

p. 19
CHAPITRE 03 APPLICATIONS

Où en unité réel :
R+jX = (10.5+j31.5)/5 = 2.1+j6.3 Ohm

E- la prise du régulateur doit être déterminer pour maintenir la tension de la charge dans
l’intervalle 119 et 121V.

a. Le courant actuel de la ligne :

Iligne = (834/2.4) acos(0.9) = 347∟-25.84° A


b. Le courant dans le compensateur :

Icomp = (347/-25.84)/140 = 2.48∟-25.84° A


c. La tension du régulateur :

Vreg = 2400/20 = 120∟0° V


d. La chute dans le compensateur :

Vdrop = (2.1+j6.3 ) (2.48∟-25.84°) = 16.45∟45.7° V


e. La tension du relai :

VR = Vreg-Vdrop = 109.24∟-6.19° V
c’est la tension au borne de la charge, il est claire qu’elle est < 119 V donc elle doit être
régler.
f. Le nombre de prises nécessaires pour le réglage :

Tap = (119-109.24)/0.75 (0.75V est la tension pour une prise)


Tap = 13.02 ≈ 13
c’est le nombre de prises nécessaires pour le réglage.
D’où le rapport du régulateur doit être :
aR = 1+0.00625*13 = 1.0813
la valeur actuelle de la charge sera donc :
VL = Vs/aR = 2400/1.0813= 2219.6∟0° V

p. 20
CONCLUSIONS GENERALES ET PERSPECTIVES

CONCLUSIONS GENERALES ET PERSPECTIVES


Après avoir donné un aperçu sur les généralités des réseaux électriques, on a consacré une
partie d’étude sur la distribution de l’énergie. L’analyse de la chute de tension et son réglage
présentent l’âme de ce travail. Parmi les facteurs causant la chute de tension est l’énergie réactive,
d’où une compensation de cette énergie, par les batteries de condensateurs, est donc indispensable.
Un autre moyen important qui sert au réglage direct de la tension nominale du réseau est le
transformateur à prises réglables en charge. Pour comprendre le principe de la compensation de
l’énergie réactive et le fonctionnement d’un régulateur de tension, on a présenté à la fin de cette
étude, une application numérique sur un simple réseau radial, formé par un poste source, une ligne
d’alimentation et une charge électrique.
En fin, on souhait bien que ce modeste travail sert comme une base pour exploiter d’autres moyens
de réglages y compris les Facts.

p. 21
ANNEXES

Annexe A-

Pour calculer la chute de tension, les différents puissances et la capacité, peut être utilisé logiciel
MATLAB.

p. 22
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Références Bibliographiques

[1] M.Crappe, N.Janssens, J.Trécat, ”commande et regulation des réseaux électrique” Paris, 2003, pp. 17–
20.

[2] , “ Réseau de distribution électrique ” Wikipèdia, 2013,


https://fr.wikipedia.org/wiki/Réseau_de_distribution_électrique

[3] Mr A.BRAHIM, “Détermination des indices de stabilité des joux de barres d’un réseau électrique
radial,”, Dept. Electroteq, Univ F.Abbabs, sétif, 2013

p. 23
‫ﺺـﺨـﻠﻣ‬:

‫ﺔﯿﺋﺎﺑﺮﮭﻜﻟا ﺔﻜﺒﺸﻟا ﻲﻓ ﺪﮭﺠﻟا راﺮﻘﺘﺳا مﺪﻋ ﻲﻓ ﺐﺒﺴﺘﺗ ﻲﺘﻟا ﻞﻛﺎﺸﻣ ةﺪﻋ ﺮﮭﻈﺗ ﺪﮭﺠﻟا ﺔﻄﺳﻮﺘﻣ ﺔﯿﺋﺎﺑﺮﮭﻜﻟا ﻊﯾزﻮﺘﻟا تﺎﻜﺒﺷ ﻲﻓ‬، ‫ﻦﻣ‬
‫ ﺔﯾدﺮﻟا ﺔﻋﺎﻄﺘﺳﻻا ﻰﻟإ ﮫﺒﺒﺳ دﻮﻌﯾ يﺬﻟا ﺪﮭﺠﻟا ﻲﻓ ضﺎﻔﺨﻧا ﻞﻛﺎﺸﻤﻟا هﺬھ ﻦﯿﺑ‬، ‫ةﺪﺋاﺰﻟا ﺔﻟﻮﻤﺤﻟا‬،. ‫ﻞﯿﻠﻘﺘﻟا و ﻞﻛﺎﺸﻤﻟا هﺬھ يدﺎﻔﺘﻟ‬
‫ ﺎﮭﻨﻣ‬، ‫ ﻲﺋﺎﺑﺮﮭﻜﻟا ﺪﮭﺠﻟا ﻂﺒﺿ و ﻦﯿﺴﺤﺘﻟ ﻞﺋﺎﺳو ةﺪﻋ ﻞﻤﻌﺘﺴﻧ‬.

‫ ﺔﯿﺣﺎﺘﻔﻣ تﺎـﻤﻠﻛ‬: ‫ ﺔﯿﺋﺎﺑﺮﮭﻜﻟا ﻊﯾزﻮﺘﻟا تﺎﻜﺒﺷ‬، ‫ ﺪﮭﺠﻟا ﻂﺒﺿ‬، ‫ تﺎﻔﺜﻜﻤﻟا‬، ‫تﻻﻮﺤﻤﻟا‬

Résumé :

Lors de l’exploitation des réseaux de distribution, différents problèmes peuvent être rencontrés en
causant l’instabilité de la tension. Parmi ces problèmes, on cite la chute de tension, causée
principalement par l’énergie réactive, surcharge au niveau des branches. pour régler ces problèmes
on utilise différents moyens de réglage de tension.

Mots Clés : Réseau radial, stabilité de tension, les capacité, les transformateurs.

Abstract :

In exploitation of the distribution networks, various problems can be encountered causing the
instability of the voltage. Among these problems, one quotes the voltage drop, caused mainly by
energy reactive, overload on the branches, For regulated these problems the various means of
adjustment of voltage.

Key Words : Radial distribution networks, Voltage stability analysis, Capacitor .