Vous êtes sur la page 1sur 7

ANATOMIE DE LA PAROI ANTERO-LATERALE DE

L’ABDOMEN

I.DEFINITION : vaste sangle mobile tendue entre un cadre osseux formé par :
- Le rachis lombaire en arrière.
- Le bassin en bas.
- Le rebord costal en haut.

II. LIMITES :
 S’étend en profondeur jusqu’au péritoine pariétal.
 Superficiellement limité par un cadre osseux représenté par :
- En haut l’appendice xiphoïde et le rebord costal latéralement.
- En arrière le rachis lombaire.
- En bas le bassin et les ligaments inguinaux latéralement.

Anatomiquement peut être subdivisée en 9 secteurs, cette division est basée sur 2 lignes
horizontales l’une passant par le point le plus inférieur du rebord costal et l’autre
passant par les 2 épines iliaques antéro-supérieures et 2 lignes verticales passant au
milieu des 2 clavicules décrivant ainsi sur la ligne médiane 3 secteurs ;une région
épigastrique ,une région ombilicale ,une région hypogastrique, et latéralement de
chaque coté de haut en bas ;un hypochondre, un flanc et une fosse iliaque.

III.CONSTITUTION :
La paroi antérolatérale de l’abdomen est constituée de 2 parties paires et symétriques
fixées toute les deux en arrière au rachis et se réunissent en avant sur la ligne médiane.

1. Plan superficiel :
- Peau.
- Tissu cellulaire sous cutané et Fascia superficialis.
- Vaisseaux : artères superficielles et veines superficielles.
- Nerfs superficiels.

2. Plan musculo-aponévrotique : constitué de chaque coté de 4 muscles :


- En avant et prés de la ligne médiane le muscles grands droit+pyramidal.
- Latéralement les muscles larges disposés de la superficie en profondeur :

Dr S.TADJER, faculté de médecine de Laghouat Page 1


 Le muscle grand oblique ou oblique externe.
 Le muscle petit oblique ou oblique interne.
 Le muscle transverse.

3. Plan profond : rétro-musculaire.


- Fascia transversalis.
- Péritoine pariétal antérieur en avant et péritoine pariétal postérieur en arrière.

IV.POINTS FAIBLES :
- Ombilic.
- Ligne blanche.
- Orifice inguinal.
- Orifice crural.
- Ligne semi lunaire de SPIGEL.

V.VASCULARISATION :
Artère épigastrique inférieure : branche de l’artère iliaque externe.
Artère épigastrique supérieure: branche de l’artère thoracique interne.

 Fascia transversalis : mince feuillet aponévrotique interposé entre les muscles


abdominaux et le péritoine qui tapisse toute la face profonde de la paroi abdominale,
s’individualise mieux à la partie inférieure de la paroi.

En dehors de l’artère épigastrique s’invagine entre les muscles larges formant une fente
c’est l’orifice inguinal profond livrant passage au cordon spermatique chez l’homme
et le ligament rond chez la femme, puis se continue pour former la fibreuse commune
du cordon spermatique ou pour accompagner le ligament rond chez la femme.

 Ligne semi-lunaire de SPIGEL : zone d’union des fibres charnues et de


l’aponévrose du muscle transverse dessinant une courbe à convexité externe.

MUSCLE GRAND DROIT


Muscle allongé, épais, tendu de du thorax au pubis.

Origine : né au niveau de la partie antéro-inférieure du thorax par 3 digitations sur


les 5eme, 6eme, 7eme cartilages costaux et sur l’appendice xiphoïde.

Dr S.TADJER, faculté de médecine de Laghouat Page 2


Trajet : allongé, plus large en haut, descend verticalement de part et d’autre de la
ligne médiane, interrompue par 2 à 5 intersections tendineuses transversales.

Terminaison : au bord supérieur de la surface angulaire du pubis par un tendon court


qui se divise en 2 faisceaux :
 Un faisceau externe ou tendon principale : qui se fixe sur l’épine du pubis.
 Un faisceau interne ou tendon accessoire : qui se fixe sur la symphyse
pubienne, de son bord externe se détache le ligament de HENLE qui se fixe sur
l’épine du pubis.

Innervation : assurée par ;


 les 6 derniers nerfs intercostaux.
 les nerfs grands et petit abdomino-génitaux.

Rôle :
- Expirateur. - Fléchisseur du thorax sur
l’abdomen.
- Toux et vomissement.
- Miction et défécation.

MUSCLE PYRAMIDAL
Muscle inconstant.
Formation triangulaire base inférieure qui s’insère à la face angulaire du pubis.
Innervé par le12eme nerf intercostal et les nerfs grands et petit abdomino-génitaux.

MUSCLE GRAND OBLIQUE

Muscle très étalé, charnu en arrière et tendineux en avant, tendu de la cage thoracique
à:
- La ligne blanche.
- L’os iliaque.
- L’arcade crurale.
Dr S.TADJER, faculté de médecine de Laghouat Page 3
Origine : par des digitations au bord inférieur des 7 dernières côtes.
Trajet : les longuettes d’origine se réunissent pour former une nappe musculaire dont :
 Les fibres supérieures qui naissent de la 5eme, 6eme ,7eme, 8eme côtes sont
horizontales.
 Les fibres moyennes qui naissent des 9eme, 10eme côtes sont obliques en bas et
en avant.
 Les fibres inférieures qui naissent des 11eme, 12eme côtes sont verticales.

Terminaison : complexe
 Les fibres supérieures : se jettent sur une vaste lame aponévrotique,
l’aponévrose du grand oblique qui passe entièrement en avant du muscle grand
droit pour aller se réunir sur la ligne médiane avec son homologue du coté opposé
et avec les aponévroses du petit oblique et du transverse pour constituer la ligne
blanche tendu de l’appendice xiphoïde au pubis.
 Les fibres inférieures : vont se fixer sur les 2/3 antérieures de la crête iliaque.
 Les fibres moyennes : se regroupent en 3 faisceaux qui entrent dans la
constitution du canal inguinal :
 Faisceau supérieur : c’est le pilier profond de l’orifice inguinal superficiel du
canal inguinal ou pilier de COLLES qui passe en avant du grand droit et croise
la ligne médiane en s’entrecroisant avec celui du coté controlatérale pour aller se
fixer sur la crête pectinéale en arrière du pilier interne du faisceau moyen du coté
opposé.

 Faisceau moyen : se divise pour former les piliers ; interne et externe qui
délimitent l’orifice inguinal superficiel.
- Le pilier externe se fixe sur l’épine du pubis du même coté.
- Le pilier interne croise la ligne médiane en avant du pilier de COLLES et se
termine sur l’épine du pubis du coté opposé.

 Faisceau inférieur : se perd sur l’arcade crurale formant la bandelette ilio-


pubienne de THOMPSON ensuite se termine sur l’épine du pubis et la crête
pectinéale en formant le ligament de GIMBARNAT.

Innervation :
 Les 6 derniers nerfs intercostaux
 Les nerfs grands et petit abdomino-génitaux.

Rôle :

Dr S.TADJER, faculté de médecine de Laghouat Page 4


- Soutient et contention des viscères abdominaux.
- Incline le thorax en avant et torsion du coté opposé
- Toux et hoquet.
- Antagoniste du muscle petit oblique.

MUSCLE PETIT OBLIQUE


Muscle large étalé en éventail, qui rayonne de la crête iliaque aux:
- Dernières côtes.
- la ligne blanche.
- pubis.
Origine : 3/4 antérieure de la crête iliaque et sur le 1/3 externe de l’arcade crurale.
Trajet :
 Les fibres postérieures : sont obliques en haut.
 Les fibres moyennes : sont horizontales.
 Les fibres antéro-inférieure : se dirigent en bas et en dedans.

Terminaison :
 Les fibres postérieures : se termine en haut sur les 3 dernières côtes.
 Les fibres moyennes : qui se terminent sur l’aponévrose du petit oblique qui se
termine sur la ligne médiane formant la ligne blanche.

 Dans les 2/3 supérieures de la paroi : l’aponévrose se divise au bord externe du


grand droit en 2 feuillets, antérieure et postérieure, qui passent en avant et en
arrière du grand oblique.
 Dans le 1/3 inférieur de la paroi : l’aponévrose ne se divise pas et passe
entièrement en arrière du grand oblique.

 Les fibres antéro-inférieures : forment avec les fibres du transverse le tendon


conjoint qui se fixe sur l’épine du pubis.
Les fibres les plus inférieures du muscle s’appliquent sur la fibreuse commune
du cordon spermatique constituant avec les fibres du transverse le crémaster.

Innervation :
 Les 4 derniers nerfs intercostaux.
 Les nerfs grands et petit abdomino-génitaux.
Rôle :- Soutient et contention des viscères abdominaux.
Dr S.TADJER, faculté de médecine de Laghouat Page 5
-Incline le thorax en avant.

MUSCLE TRANSVERSE
Le plus profond des muscles larges de la paroi antéro-latérale de l’abdomen, tendu de la
colonne vertébrale lombaire à la ligne médiane.

Origine :
 En haut : par 6 digitations sur les 6 dernières côtes.
 En arrière : sur l’apophyse transverse des 5 dernières vertèbres lombaires.
 En bas : 3/4 antérieure de la crête iliaque et sur le 1/3 externe de l’arcade
crurale.

Trajet : semi circulaire, les fibres charnues tendues horizontalement d’avant en arrière
se continuent par l’aponévrose du transverse.

Terminaison : L’aponévrose du transverse passe :


- Dans ses 2/3 supérieures en arrière du grand droit.
- Dans son 1/3 inférieure en avant du grand droit.

Se termine sur la ligne médiane en se fusionnant avec l’aponévrose du coté opposé et


celle du petit oblique et du grand oblique formant la ligne blanche.

Les fibres les plus inférieures s’unissent avec celles du petit oblique pour former le
tendon conjoint.

Innervation :
 Les 4 derniers nerfs intercostaux.
 Les nerfs grands et petit abdomino-génitaux.

Rôle : Soutient et contention des viscères abdominaux.

GAINES DES DROITS

Dr S.TADJER, faculté de médecine de Laghouat Page 6


1. DEFINITION : gaine fibreuse contenant le muscle grand droit et pyramidale,
tendue du thorax à l’abdomen de part et d’autre de la ligne médiane, formée par les
terminaisons aponévrotiques des muscles larges.

2. CONSTITUTION : On lui décrit : - 2faces : antérieure et


postérieure.
- 2bords : externe et interne.
Elle a une constitution différente dans les 2/3 supérieurs et dans le 1/3 inférieur.
 Face antérieure :
 Dans ses 2/3 supérieures : elle est formée par l’aponévrose du grand
oblique et le feuillet antérieur de dédoublement de l’aponévrose du petit
oblique.
 Dans son 1/3 inférieure : la paroi antérieure de la gaine est plus solide
puisque toutes les aponévroses des muscles larges passent en avant du
muscle grand droit.

 Face postérieure :
 Dans ses 2/3 supérieures : formée par l’aponévrose du transverse et le
feuillet postérieur de dédoublement de l’aponévrose du petit oblique qui
passent derrière le grand droit.
 Dans son 1/3 inférieure : la paroi postérieure de la gaine n’est formée
que par le fascia transversalis puisque toutes les aponévroses passent en
avant du grand droit.

 Bord externe :
 Dans ses 2/3 supérieures : est formé par l’angle de dédoublement des
deux aponévroses du petit oblique.
 Dans son 1/3 inférieure : au dessous de l’arcade de douglas le bord est
formé par l’angle d’écartement entre le fascia transversalis et l’aponévrose
du petit oblique, c’est le siège des hernies latérales de SPIGEL.

 Bord interne : formée par la réunion et l’entrecroisement sur la ligne médiane


des aponévroses des muscles larges, formant la ligne blanche tendue de
l’appendice xiphoïde au pubis.

Arcade de DOUGLAS : zone de transition au niveau de laquelle les aponévroses


des muscles larges (transverse et petit oblique) changent de trajet par rapport au muscle
grand droit ,formant une boutonnière ou arcades à la face postérieure du muscle ,elle
est située à 4 ou 5 centimètres au dessous de l’ombilic.

Dr S.TADJER, faculté de médecine de Laghouat Page 7