Vous êtes sur la page 1sur 3

Martin Luther King

Biographie

Né aux Etats-Unis, dans un contexte de crise économique et de ségrégation1, Martin Luther King a
grandi dans un monde où règne la ségrégation raciale.
Martin Luther King lutta toute sa vie pour permettre aux afro-américains2 de bénéficier des mêmes
droits que les blancs. Sa combat bien que non violent lui coûtera la vie.
Nous étudierons dans une première partie les premières années de sa vie puis nous aborderons les
débuts de son militantisme3 jusqu’à ses dernières actions qui ont permis d’améliorer le sort des afro-
américains.

I/ Enfance, jeunesse et années d’études (1929-1954)

Martin Luther King est né le 15 janvier 1929 à Atlanta en


Géorgie. Son père, Martin Luther King Sr., est pasteur. Martin Luther
King sera le deuxième d’une famille de trois enfants.

À l’été 1944, Martin Luther King travaille dans une plantation de


tabac dans le Connecticut pour payer ses études. Dans cet État du nord, il
découvre que la ségrégation raciale existe peu contrairement aux Etats du
sud. Au cours de ses études de philosophie et de théologie, il assiste à
une conférence de Gandhi4 et découvre son action non-violente qui a
amené le changement social en Inde.
Il y rencontre sa future épouse, Coretta Scott. Elle aussi est
socialement engagée. Un an plus tard, ils se marieront et auront quatre
enfants.

En 1954, Martin Luther King est nommé pasteur de l’église


Martin Luther King en tenue de pasteur baptiste à Montgomery dans l’Alabama.

II/ Du boycott des bus de Montgomery (1955) à « I have a


dream » (1963)

La vie de Martin Luther King change vraiment lorsqu’éclate en


décembre le boycott5 des bus de Montgomery. Rosa Park, une afro-
américaine refusa de céder sa place à un blanc dans un bus où elle
n’avait pas le droit de s’assoir. Martin Luther King organise le
boycott, qui durera plus d’un an.

Malgré les menaces proférées contre lui, il appelle dans ses


Rosa Park dans un bus discours à réagir sans violence contre la discrimination et le
racisme. Martin Luther King obtient une première victoire suite à la
discrimination raciale dans les bus publics déclarée inconstitutionnelle7 par la Cour suprême des États-Unis.
6

Il décide alors de lever le boycott.

Martin Luther King fonde en 1957 la Southern Christian Leadership Conference (SCLC) afin de
continuer à protester face notamment au Klux Klux Klan, une organisation suprématiste8 blanche connue
comme violente. C’est en effet une nécessité impérieuse dans les États du sud, où la violence raciste règne
quotidiennement.
Sa lutte pour l’égalité des droits civiques entre blancs et noirs continue et connaît quelques victoires
dont la première inscription des deux premiers étudiants afro-américains à l’Université de l’Alabama.
Des milliers de jeunes descendent dans la rue et manifestent sans violence. Ainsi, plus de 200 000
participants affluent vers la capitale américaine, où Martin Luther King prononce sur les marches du
mémorial Lincoln9 son discours légendaire « I have a dream », « je fais un rêve » où il évoque un Amérique
où les blancs et les noirs sont unis et ont les
mêmes droits.

Martin Luther King salue la foule après son discours, «Je fais un
rêve», à Washington

III/ Du rêve à la réalité (1963-1968)

Malheureusement les violences racistes continuent. C’est cette même année que John Fitzgerald
Kennedy, le 35ème président des Etats-Unis est assassiné.
Le 03 juillet 1964 est approuvée le Civil Rights Act. Cette loi déclare illégale la discrimination reposant sur
la race, la couleur, la religion, le sexe, ou l’origine nationale, C’est un grand pas en avant pour la communauté
afro-américaine. Cependant elle n’a toujours pas le droit de voter. Martin Luther King continue donc
activement sa lutte et fin 1964, de par son action, il se voit décerner le Prix Nobel de la Paix10.
En 1965, suite à une marche à la tête de 25 000 manifestants qui se dirigent à pied vers
Montgomery, la capitale de l’État d’Alabama, Martin Luther King sort victorieux par l’approbation du
Voting Rights Act. Cette nouvelle loi est l'une des plus importantes lois du Congrès des États-Unis,
interdisant les discriminations raciales dans le vote.
En 1967, il milite pour la paix à l’échelle mondiale et s’oppose à la politique de défense américaine
au Vietnam. Faisant toujours face à une opposition violente et échappant souvent aux attentats proférés
contre lui, Martin Luther King entreprend une tournée de conférences dans différentes villes américaines.

Cependant, le 4 avril 1968, un jour après son discours désormais célèbre « I have been to the
mountaintop » « je suis allé jusqu’au sommet de la montagne », Martin Luther King est abattu sur la terrasse
de son hôtel à Memphis.

Après sa mort, Martin Luther King devient une légende. Sa figure universelle incarne la lutte
optimiste pour une société fraternelle et antiraciste. Chacun peut se reconnaître en lui. Sa citation, « I have a
dream », résonne encore dans la mémoire collective.